-40%
Le deal à ne pas rater :
Forfait mobile sans engagement 200 Go en France + 15 Go en UE
15 € 25 €
Voir le deal

Partagez
 

 Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1973
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue46/75Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue91/750Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty
MessageSujet: Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]   Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Icon_minitimeDim 3 Jan - 15:17





On reprend du service ! Un artiste invétéré ?!


- Enfoiréééééé !

Le cuistot sortit en trombe de la cuisine, avec la violence d'une véritable tornade. Il était à la poursuite de quelque chose, ou plutôt même de quelqu'un : une petite forme se profilait devant lui, courant du mieux qu'elle pouvait tout en disparaissant de-ci de-là pour réapparaître un peu plus loin sous son capuchon. Pour sa part, Heziel arborait l'air démoniaque du cuisinier en colère. De là, seuls certains cas de figures étaient possibles : gaspillage de denrée alimentaire, maltraitance de vaisselle ou d'ustensiles, ou encore chapardage. Avec un petit focus sur sa cible, il était assez aisé de se rendre compte qu'il s'agissait en réalité de Loyal, le nain encapuchonné aux pouvoirs d'homme trappe. Chapardage, donc.

- Tu ne m'auras pas, sombre abruti !

Une veine battit sur la tempe du brun, pour la dernière fois. Il glissa sur le bois frais du pont dans un petit crissement, avant de prendre un raccourci qui l'amena directement sur la trajectoire du nabot démoniaque. D'un geste vindicatif, il attrapa son bâton (et l'individu avec, ce dernier refusant catégoriquement de lâcher son cher bâton Tilinu), avant de le secouer largement en le rabattant vers la cloison de la cuisine qui donnait sur le dehors. Le petit homme lâcha finalement prise dans un grand cri, avant d'aller s'écraser dans la paroi, retombant dans un tonneau que le cuistot s'empressa de refermer avec un sourire mesquin. Finalement, après avoir dévalé les escaliers un petit coup, Loyal semblait être trop sonné pour commettre d'autres exactions. Grommelant, Heziel s'aventura à nouveau au dehors, cette-fois-ci avec l'intention d'y prendre un bol d'air frais et non pas de donner la chasse à une créature en cape sortie d'un livre de farfadets particulièrement agaçants.

- Je reviens dans cinq minutes, tu as intérêt à avoir recraché ma rape à...

Il s'arrêta subitement alors qu'au loin se profilait un navire des plus particuliers. Il plissa les yeux, se penchant un peu contre le bastingage pour approcher virtuellement son regard de la bâtisse navale qui évoluait plus loin d'un rythme paisible. Utilisant ses mains comme des jumelles, notre second se concentra un peu plus avant de finalement reconnaître l'enseigne illustre. Et comment aurait-il pu ne pas la reconnaître ! Tout bon cuistot se devait d'avoir au moins déjà entendu parler de cette merveilleuse sirène de la gastronomie : le Baratie ! Avec son design spécial, en plus, on ne pouvait pas rater le navire. Heziel soupira un instant, un peu comme un adolescent amoureux. Si il n'avait pas embrassé la voie de la piraterie, il aurait sans doute pu prétendre à une place au sein de ce restaurant marin des plus pointus et calés... aaah... mais, non, en fait. Il était pirate, justement. Secouant la tête, il ne s'en tira néanmoins pas sans un sourire léger alors qu'une idée lui venait en tête. Avec l'acquisition du Youthful, nos pirates avaient eu droit à un bon pactole offert -quelque peu de force, bien qu'au final très apprécié- par les villageois de Bell Island. De quoi se faire un plaisir, non ? Loyal l'ayant dérangé avant même qu'il ne commence la cuisine, il lui suffisait de réorganiser ses ressources pour caler un passage au restaurant dans le planning de l'équipage. Il se tourna donc vers le haut du mât, ou Kain semblait ronfler de tout son être, trouvant immédiatement les mots pour le réveiller.

- Kaaain ! Regarde, là-bas ! C'est le Baratie ! Ça te dit d'aller y manger ?


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue36/75Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue265/350Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]   Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Icon_minitimeVen 8 Jan - 1:07


Kaizoku Ou Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Quel régal… Le Youthful Demon était en train de voguer paisiblement. Les séquelles de la bataille opposant des chasseurs de primes téméraires aux Dokugans s'en étaient allés. Les marins n'avaient pas non plus été capable de les poursuivre bien longtemps. Vu l'état dans lequel ils avaient laissé leur navire, les pirates n'étaient pas prêt de les revoir de sitôt ! Ce navire pirate était véritablement immense pour nos bouts d'hommes. Ainsi, chaque membre était multitâche.

Nescafé, qui était le seul à avoir des compétences en navigation, passait le plus claire de son temps dans la cabine du capitaine. Avec un combat plus grand que lui, il essayait de faire des tracés correct. Il marquait l'itinéraire à suivre avec un feutre. Afin de lire correctement les indications sur cette carte gigantesque pour son échelle, il avait su placer quelques livres sur le côté. Il lui suffisait ainsi de grimper sur ces derniers pour avoir une vision globale de ce morceau de papier griffonné. D'après ses calculs, leur prochaine destination n'était autre que l'archipel Konomi. Cette archipel était réputée pour les hommes poissons qui y avaient élus domicile.

Alors que le rongeur venait de terminer son travail, il était désormais l'heure pour lui de rejoindre son maître. Il sauta tout d'abord sur le dossier de la chaise qui était placée non loin du bureau. Immédiatement après, il enchaîna quelques sauts prodigieux afin de pouvoir arriver sur le sol sans aucune égratignure. Il passa par le petit portillon qui avait été fabriqué spécialement à sa mesure. Kain avait été assigné aujourd'hui au guet. C'était habituellement un poste très utile afin de pouvoir voir ce qui arrivait. Les aventures des jeunes pirates en herbes étaient pleines de rebondissements. Les imprévus faisaient partis intégrants de la vie des Dokugans. Il n'était pas rare qu'un bon vigie permettait de se préparer à quelques rencontres fortuites.

Le rongeur s'agrippa sur les cordages de la caravelle. Grâce à ses petites pattes toutes douces, il avait une bonne accroche. Il grimpa à une vitesse vertigineuse. Il était impatient d'écouter les nouvelles de son capitaine. En effet, cela faisait facilement trois heures qu'il était là-haut. Il devait forcément avoir vu quelque chose ! Lorsque Nescafé arriva sur la fin de l'échelle de corde, il sauta à l'intérieur du mirador. Son élan de bonne humeur s'éteignit en une fraction de seconde. Ce fut à cause de la bulle qui grossissait et rapetissait à intervalle régulier et qui sortait de la narine de Kain. Nescafé en fut tellement choqué qu'il s'écrasa dans un petit « pouic » sur le ventre du borgne. Il pleurait, face contre le ventre du capitaine et tapait de sa patte sur l'abdomen du pirate tout en l'insultant. Le rongeur en était désormais certain, cet abruti avait dormi tout le long durant. Le comble lorsqu'il remarque que l'héritier des Valentine D. avait récupéré son oreiller pour le placer délicatement sous son crâne ! L'inquisition allait frapper. Le hamster sortit une paire de ciseaux et allait perpétrer un terrible méfait. Il voulait couper la corde qui ceinturait le capitaine et l'étrangler avec. En effet, pour éviter tout accident, l'équipage avait trouvé l'astuce d'attacher Kain avec une corde afin de limiter le nombre de chute à la mer ainsi que les dégâts sur ce navire flambant neuf... Lorsque soudainement, une voix s'éleva depuis le navire.

Heziel:Kaaain ! Regarde, là-bas ! C'est le Baratie ! Ça te dit d'aller y manger ?

Ces quelques paroles étaient capables de ressusciter un homme. La bulle éclata instantanément et l'unique œil de Kain s'ouvrit. Il releva alors soudainement son buste. Nescafé qui était toujours sur son ventre effectua un roulé-boulé vertigineux jusqu'au plancher du mirador. Ce dernier reprit ses insultes de plus belles. Une fois levé, le capitaine prit la longue-vue afin de voir les détails de ce navire singulier. Ils étaient tout proche. Ils seraient en mesure d'accoster d'ici une minute ou deux. Il fallait donc redescendre immédiatement afin d'être sur le pied de guerre au moment de manger. Le borgne monta alors sur le rebord du mirador et c'est là que la catastrophe arriva.


Qui était l'auteur de ce terrible méfait ?… Un petit homme qui était en train de sortir d'un tonneau. Il regardait avec ses petits yeux jaunes le pied du capitaine glisser lentement sur ce rebord. Quelle malheur… Il était vrai que le beurre avait tendance à fondre sous un tel soleil. Il en avait malencontreusement badigeonné tout le bord. Son rire démoniaque retentissait à travers le navire alors que Kain tombait. Son cri audible retentissait sur des centaines de mètres. La corde commençait à défiler, il n'avait pas vraiment lieu de s'inquiéter… Cette dernière fut entièrement tendu et retint le borgne après une petite seconde de chute libre entraînant un dangereux balancier. Le plan de Loyal ne se limitait pas à un petit peu de beurre. Il était allé plus loin que ça. Il était en train de se frotter les mains depuis l'ombre de son tonneau, scrutant en même temps l'occasion de récupérer son précieux bâton. Kain se tourna alors vers la corde et remarqua qu'il n'était tenu que par une fine ficelle qui était en train de se détériorer à vue d’œil… La corde avait été sabotée et elle céda sous les acclamations du nain.

Nescafé était sur le rebord du mirador et tendait désespérément sa patte dans le vide, comme s'il voulait attraper son ami. Kain en faisait de même.

Nescafé: Naonnnnnnnnnn!

Kain volait… Il se retourna dans les airs pour anticiper sa zone d'atterrissage. Il ne fallait pas être un génie pour savoir où il allait atterrir. Un certain cuisinier était probablement déjà en train de pleurer toutes les larmes de son corps pour s'être retrouvé dans un équipage où seul l'idiotie était maître. Le capitaine pénétra alors dans le toit du Baratie dans un fracas gigantesque sous les cris de surprise de la populace présente sur l'embarcation.




@Heziel Coffe


_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1973
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue46/75Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue91/750Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]   Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Icon_minitimeMer 13 Jan - 23:07





On reprend du service ! Un artiste invétéré ?!


- Je... Je...

Alors qu'il observait la fumée qui s'élevait depuis le toit de la grande bâtisse flottante, Heziel Coffe, cuisinier de son état, n'éprouvait qu'un choc mêlé à une stupeur sans nom. Son capitaine venait de passer dans la paroi... il venait de faire une entrée fracassante, au sens propre du terme. Il ne lui avait pourtant que posé une question... lui avait juste demandé si il voulait faire ce qu'il faisait de mieux... manger... manger. MANGER BORDEL. MÊME ÇA, c'était sujet à accident. Alors que la poussière s'élevait dans les airs en provenance de l'énorme trou dans la structure, Des larmes commencèrent à comiquement couler sur les joues du cuisinier, qui tapa du poing sur le bastingage en baissant finalement la tête, plus abattu que jamais...

- Je vais le tuer un jour... je vais le tuer...

La mort dans l’âme, notre brun s'occupa d'amarrer le Youthful au restaurant désormais devenu zone de bordel. Selon les connaissances qu'il en avait et un peu de bon sens, il lui était aisé de deviner que Kain avait réussi à atterrir en plein milieu de la salle principale, sans doute sur la table de quelqu'un qui venait de se payer un repas... sans parler de la vaisselle. À vrai dire, le cuistot des dokugan préférait ne pas y penser. Il se contenta donc de descendre du navire comme un fantôme, bien pale à l'idée de ce qu'il allait trouver à l'intérieur. On pouvait d'ailleurs constater que son être tout entier semblait déjà se changer en une entité d'une autre dimension, comme si le désarroi que provoquait la conduite de son capitaine se réfléchissait sur son être physique tout entier. Sans meme éprouver plus que ça d'appréhension, il poussa doucement les portes du restaurant pour finalement tomber nez à nez avec la réalité...


Les gens ne se rendirent même pas compte de son entrée dans la pièce. Au milieu de celle-ci, comme il l'avait prévu, une table encore fumante était brisée en trois parties distinctes, elles même incomplètes a cause des débris qui traînaient à droite et à gauche. La vue de la porcelaine détruite le fit déglutir alors qu'au sol, de la nourriture et ce qui semblait être du vin étaient renversés et impropres à la consommation. La vue d'autant de bordel et de gâchis sembla réactiver les fonctions punitives de Heziel, qui prit une nouvelle décision concernant Valentine D. Kain. Il fit quelques pas vers l'avant, bien décidé à retrouver son abruti de capitaine pour lui faire expérimenter le passage à tabac de son existence.

Il ne fut pas difficile de retrouver la trace du goinfre, qui n'avait pas encore eu le temps d'oublier son méfait et de se diriger vers la cuisine (qui aurait été le deuxième point de recherche de notre cuisinier marin). Pourquoi ? Déjà, parce qu'il se trimballait avec une ancre énorme qui laissait quelques traces. Ensuite, parce qu'il tapait dans les deux mètres vingt et avait les cheveux blancs, ce qui était un autre point assez remarquable de sa personne. Lorsqu'il lui tomba dessus, Heziel arma son poing, une veine battant sur sa tempe.

- Je ne sais pas à quel enfer tu es destiné, mais je te promet que ce que je vais te faire te donnera envie d'y passer plus vite...

Lorsqu'il leva son poing pour apporter la divine justice sur le crane de cet abruti, une voix rauque et usée tonna dans la salle, qui le fit se retourner et être d'autant plus mal à l'aise : il était en face d'une légende de son enfance !

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] 1452722576-gorsay-ramdon
Gorsay Ramdon, Chef cuisinier du Baratie

- Non mais c'est quoi votre problème, bande de morveux mal élevés ?! Si vous voulez vous battre, vous le faites en mer et sans passer par mon toit ! Vous êtes complètement cons ou quoi ?!

Heziel se rétracta légèrement sur lui même, un peu comme un gamin en train de se faire sermonner par une figure modèle, alors que le petit vieux grincheux continuait de débiter toutes les bonnes paroles qu'il pouvait apporter pour décrire nos deux forbans en herbe. Problème : le toit du Baratie était désormais percé par un orifice béant qui enlevait tous les bénéfices de la coûteuse isolation et de l'encore plus coûteuse architecture des lieux... architecture qui allait devoir se payer, d'une façon ou d'une autre...


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue36/75Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue265/350Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]   Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Icon_minitimeMar 19 Jan - 8:28


Kaizoku Ou Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



La tête du borgne était solide comme un roc. Le toit ne fut pas suffisant pour amortir sa chute vertigineuse.Son corps s'écroula de son entier sur un plat à partager qu'un serveur venait tout juste de déposer. Les assiettes volèrent et se fichèrent dans les murs, éclatants en mille morceaux. La table céda et fut découpée en deux parties distinctes nettes, tandis que la nappe lavée du matin était tâchée par la poussière et les résidus de sauce. La poussière et les copeaux de bois, conséquences directes, de la chute du capitaine, allèrent dans la plupart des plats ainsi que sur les vêtements des autres clients. Bref, Kain venait de faire perdre une quantité d'argent folle.

Alors que le borgne était en train de se remettre de ses émotions, la justice pénétra le Baratie. Cette dernière semblait venir d'un autre monde alors qu'en réalité, il ne s'agissait nulle autre personne que son ami d'enfance. Nescafé qui était assis sur l'épaule d'Heziel, ce dernier était trop perturbé dans ses pensées pour qu'il ne remarque sa présence discrète,se jeta sur le capitaine. Il tenait un petit chapelet dans ses mains et commença à prier pour l'âme de son maître. Attenter à l'intégrité d'un restaurant aussi renommé était synonyme de mort…. Suivie de décès. C'était ce à quoi s'attendait le borgne, avant qu'il ne soit sauvé par un vieux papy décrépis qui sortie en « trombe » de la cuisine avant de leur balancer un tas d'insultes incompréhensibles pour le capitaine.

Le capitaine qui fut relâché par son bourreau quotidien, pu s'épousseter tranquillement. Il s'approcha alors avec un immense sourire vers le chef du Baratie et lui fit une tape sur l'épaule.

Kain: Désolé papy. ~ un « nani » sonore retentit dans tout le restaurant ~[color=#990000] Il y a moyen de manger ? J'ai vraiment la dalle! ~ cette phrase fit tomber à la renverse la totalité de la populace présente dans la salle ~

Le chef Ramdon eut son visage qui vira au rouge ketchup.

Gorsay: Ce gamin me semble être atteint d'un autisme profond ! Je ne te ferai à manger qu'après que tu ais remboursé le toit, ainsi que tout ce que tu as détruit dans mon restaurant !

Alors qu'il était en train de continuer son monologue sur un ton monocorde tout en levant son poing en l'air, un client pointe du doigt l'homme à la tignasse grisâtre. Le bras tout entier de ce jeune homme était en train de trembler.

Client: C'-C'est… Dokugan no Kain… Le pirate qui a fait parlé de lui il y a peu ! Il… Il a fait exploser des bâtiments en hurlant des trucs inaudible et.. et… et on raconte qu'il aurait violé par la même occasion…. 72 jeunes femmes.. vierges !

Les autres à l'unisson: Comment ?!

Un mouvement de recul général se fit alors. Tous se rapprochèrent alors des murs. Certaines femmes s'étaient mises à pleurer, d'autres au vu de l'apparent « palmarès » de notre terroriste eurent un malaise. Kain était alors en train de jouer avec une crotte de nez, ne prêtant pas une oreille si attentionnée à cette conversation dont il était le sujet principal. Alors qu'un brouhaha commençait à s'élever, le vieux croûton tapa du pied tout en demanda le silence..

Gorsay: Mais fermez-là, fermez-là bon sang ! De véritables moulins à parole… à mon époque blablabla [...]blabla ! Blabla [….] bla… Vous comprenez ?

L'assemblée qui avait pris pour habitude d'écouter la sagesse du vieillard se tut pendant son sermon.Elle se contentait d’acquiescer à chaque « vous comprenez ? » tandis que le capitaine des Dokugan, lui, s'était couché sur le côté tout en tournant le dos au chef. Il faisait reposer sa tête sur sa main et décida d'entamer une sieste bien méritée. Gorsay ne comprit ce qu'il était en train de faire sous les yeux effarés de la salle qu'à la fin de son monologue. Il approcha alors avec sa canne, une colère indescriptible saisissant ses vieux bras.

Gorsay:Petit impertinent!

Des coups de cannes successifs eurent pour conséquence un empilement de bosses sur le côté du crâne du borgne. C'était une première pour lui. Les jeunes pirates n'étaient pas au bout de leurs peines, surtout Heziel.

Gorsay:Vous allez me rembourser, quel qu'en soit la méthode ! Un peu comme ce petit blond malpolie qui porte des lunettes de soleil trop à la mode et indestructible ! À mon époque, un simple coup de massue permettait de les réduire en bouillie !

Nescafé: Comment est-ce que l'on va le rembourser ?… On n'a pas d'argent…

*Quelques heures plus tard*

Kain était au milieu de la salle. Il était habillé d'une chemise blanche par-dessus laquelle il avait placé un gilet noir. Un pantalon noir et des chaussures noires, il avait calé sous son aisselle un plateau...


@Heziel Coffe


_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1973
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue46/75Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue91/750Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]   Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Icon_minitimeSam 23 Jan - 13:33





On reprend du service ! Un artiste invétéré ?!

Vous savez, parfois il arrive ces moments assez gênants ou malgré toute votre bonne volonté, vous sentez que ça va pas passer. Un pressentiment, une sensation étrange, une boule au ventre. Vous avez beau avoir envisagé tous les scénarios possibles, vous êtes profondément persuadés que vous manquez l'élément clé de votre recette de la réussite. Des fois, c'est un détail que vous ne remarquez que trop tard. D'autres fois, vous avez juste mal calculé votre coup. D'autres fois encore, un élément imprévisible parvient dans votre équation peaufinée au millimètre près pour tout foutre en l'air. Eh bien actuellement... Heziel était exactement dans cet état là. Devant lui s'était peint un tableau de catastrophe imminente et il ne pouvait absolument rien y faire. Comment modifier ce tragique coup du destin ? Eh bien, il aurait fallut convaincre Gorsay Ramdon de l'erreur monumentale qu'il était en train de commettre en obligeant Kain à servir les plats en salle... mais ça, il n'en était pas capable. Au delà de ses talents culinaires incroyables, le renommé chef avait surtout un caractère de cochon. De plus, il était dans son droit... après tout, le borgne était passé au travers de la toiture qu'il avait éventrée, sans compter les dégâts infligés aux tablées présentes.

- Je vous assure que ce n'est pas une bonne idée...

Il répétait ça incessamment en se rongeant les ongles. Dans son esprit, il ne voyait rien de plus que la fermeture pure et simple du restaurant, si on laissait son abruti d'ami d'enfance s'occuper de la délicate tâche de servir les clients. Kain aurait été capable de faire couler un navire avec un cure dent... sans même le faire exprès, surtout. Et ça, c'était ce qui terrifiait le jeune cuisinier. Ce restaurant était trop beau, trop excellent, trop parfait pour finir sous l'eau à cause de son gorille de capitaine. Si Kain avait certaines qualités indéniables, il avait aussi des défauts qui donnaient assez fréquemment envie à ses proches de le pendre haut et court...

- C'est moi qui en déciderai ! De toute manière, vous allez me rembourser, donc pas de chichis ! Comme il m'a troué le toit, il s'en occupe !

Soupirant alors que le vieil homme repartait dans les cuisines, Heziel s'approcha de son compagnon avec un air assez anxieux. Il passa devant lui plusieurs fois, en fit le tour, vérifiant qu'il était bien habillé pour partir en guerre... car clairement, c'était une bataille qui se profilait pour Valentine D. Kain : servir des gens, sans être impoli, ni maladroit... ni bête, tout simplement. Les trois conditions étant très peu enclines à se réaliser, notre forban avait toutes les raisons du monde de craindre pour la suite.

- Bon, écoute, heu... tu y vas tout doucement, d'accord ? Tu fais attention à tes gestes, tu restes courtois et tu essaies de ne pas raconter de bêtise aux gens. Il ne faudrait pas les effrayer, d'autant que ta "réputation" te précède déjà...

Il prit soudain un air bien plus sombre, fixant le colosse dans les yeux.

- Inutile de te dire que si il arrive quoi que ce soit à ce restaurant à cause de toi, je te tue, n'est-ce pas ?

Il se recula ensuite en souhaitant bonne chance à son meilleur ami d'un geste de la tête, allant lui même se mettre dans un coin de la pièce pour l'observer. Il avait remarqué que malgré la notoriété de Kain, il semblait pour sa part passer inaperçu. Aucun papier officiel de prime n'était tombé pour le moment. Il allait pouvoir utiliser ça à son avantage si Kain dérapait... pour tenter de rassurer les gens, principalement. Il remarqua soudain une armoire qui semblait fermée à clé et... entourée de chaînes... curiosité piquée, il s'avança pour coller quasiment sa figure à la partie en verre, jetant un coup d’œil à l'intérieur. Il y avait là... une guitare ? Elle était elle même enchaînée dans l'armoire. Ça alors...


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue36/75Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue265/350Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]   Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Icon_minitimeMer 3 Fév - 9:34


Kaizoku Ou Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Kain avait parfaitement compris ce qu'il risquait. Dans la situation où il se trouvait actuellement, fâcher d'avantages Heziel était probablement plus grave qu'allait à Impel Down. La plus grande difficulté pour le boss de l'équipage était de résister à sa faim. Il ne put s'empêcher de humer les vapeurs qui étaient déjà en train de s'échapper de la cuisine. Le menu du jour comportait une alléchante soupe de poissons. Ces fumées firent saliver le borgne qui avait un sourire béa sur le visage en s'imaginant déjà tremper son doigt dans ces dizaines de litres de préparation.

Les premiers clients arrivèrent et une tape de Gorsay sur le postérieur du colosse lui indiqua qu'il était temps pour lui d'entrer en action. Il due amener quelques clients à une table. Une fois assis, il leur donna les cartes du restaurant. L'homme jeta alors le menu qui lui fut confié tout en se plaignant.

Client: Beurk ! Cette carte est poisseuse !

Il se retourna alors vers le serveur en la personne de Kain. Il remarqua alors que ce dernier était de baver. La salive se déversait à l'égal d'une fontaine sur les dites cartes. Les yeux écarquillés, il jeta sa serviette sur la table avant d'attraper le bras de sa moitié, décidant de s'en aller sous un tonnerre d'insultes. Alors que Gorsay s'approchait tout en remontant ses manches, d'autres plaintes se firent entendre à l'autre bout du magasin.

Autre Client: J'en ai déjà ma claque, je me casse !

Le patron frappa alors le front de la paume de sa main. Il était déjà capable de deviner qui était l'auteur de ce mécontentement. Il se murmurait à lui-même que la journée allait être longue et que sa réputation allait gravement en pâtir. Le borgne se retourna alors vers un collègue serveur qui était en train de siffloter à l'autre bout de la salle. Il était également en train de se faire gronder par les confrères qui étaient tout autour de lui. Il ne semblait en avoir cure. Armé d'une cuillère dans une main et d'une fourchette de l'autre, il était en train de tambouriner sur des verres retournés. Il se mit alors à chanter.

???: Vous n'êtes qu'une bande d'idiots… vous tous, un jour je vous ferai la peau… c'est pas de pot, si seulement je pouvais jouer de mon instrument, je serai en mesure de conserver le tempo…

La musicalité de ses paroles fit sourire Kain qui était en train d'applaudir à l'autre bout de la salle, à l'exact inverse des autres serveurs qui reprirent leurs plaintes.

Serveur: Arrête de chanter, tu fais fuir tous les clients espèce de boulet !

 ???: C'est pas ma faute à moi ! Si vous êtes tous des glands comme ça ~

Désespérés, tous décidèrent d'abandonner. Ils l'assignèrent alors au fond du restaurant afin qu'il puisse déranger le moins de monde possible. Le borgne put alors en faire une description plus détaillée. Il ne ressemblait en rien au reste du personnel. Il était blond et avait les cheveux relativement courts. Ce qui par marquait le plus le personnage étaient ces lunettes de soleils dont les verres étaient teintées d'une couleur jaune. Lorsqu'il passa à proximité du borgne, ce dernier l'intercepta.

Kain: Hoy, moi c'est Kain, tu chantes vachement bien ! Rejoins-mon équipage!

Le chanteur d'opérette le regarda en haussant les sourcils avant de rigoler. Il lui répondit alors tout en lui serrant la main.

???: Haha, content que quelqu'un puisse reconnaître mon talent. Moi c'est Jaimy, mais j'excelle réellement à la guitare! Et tu comprendras que je ne rejoindrai pas l'équipage d'un inconnu sur sa simple demande dude.

Le pirate eut alors une étoile qui remplaça son orbite visuel, il ne prit guère attention à la seconde partie de sa phrase.

Kain: Une guitare ?!

Jaimy: électrique!

Kain: élec...trique.

Le coeur du capitaine commençait à battre la chamade à l'idée de découvrir les compétences musicales de l'homme qui lui faisait face. Il ne put s'empêcher de continuer la discussion, malgré l'affluence de clients.

Kain: Est-ce que tu pourrais en jouer ?

Le musicien haussa alors les épaules tout en lâchant un soupir. Il fit un signe négatif de sa tête avant de pointer du doit Gorsay qui était en train de rentrer dans la cuisine pour aider à la préparation des plats.

Jaimy: Cet homme m'a pris ma guitare ! Il ne me la rendra qu'à condition de rembourser ma dette ! C'est une honte, je n'ai presque rien fait!

Kain: Où se trouve-t-elle actuellement ?

Jaimy: Dans la salle d'à côté… Elle doit se sentir seule… ce fer glacial qui l'étreint… Sa délicatesse, son vernis doit commençait à s'écailler et… Oy tu m'écoutes quand je me plains teme ?

Kain était déjà en train de partir, s'étant immédiatement retourné à la fin de la première phrase de son interlocuteur. Il n'avait qu'une idée en tête, voir l'objet en question. Il ne tarda pas à remarquer l'armoire de verre qui se trouvait juste à côté de son ami d'enfance. Fonçant sans faire attention, il bouscula plusieurs personnes. Arrivant à destination, il à l'instar de son second son visage sur l'armoire, découvrant alors le fameux objet. Souriant il prit un peu de recul avant de commencer à s'échauffer l'épaule. Il avait la ferme intention de récupérer l'objet, une horde de serveur se jeta alors sur lui le faisant s'écrouler. Immobilisé au sol, il parla alors comme il put, son visage étant complètement écrabouillé sur le plancher.

Kain: Laffé-moi tebé, je feux fuste fécupéré l'obfet!

Serveurs à l'unisson: ON AVAIT COMPRIS ET ON NE TE LAISSERA PAS FAIRE SOUS AUCUN PRETEXTE !


Qu'avait bien pu faire Jaimy pour mériter un tel traitement de faveur ? Ce dernier était au fond de la pièce, il avait repris son monologue mélodramatique tout en s'adonnant à une séance de air-guitare dont il avait le secret...


@Heziel Coffe


_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1973
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue46/75Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue91/750Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]   Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Icon_minitimeLun 15 Fév - 15:07





On reprend du service ! Un artiste invétéré ?!

- Pandzani, tu dis ?

Heziel acquiesça d'un mouvement simple de la tête, avant de se tourner vers Kain qui était encore en train de faire des siennes. Cet abruti allait provoquer la ruine de ce restaurant, c'était évident. Il avait déjà provoqué des départs et le cuisinier avait conscience du fait que ce n'était qu'un début... sa réaction ? Il était en train d'essayer de conclure un deal avec le gérant. Si Gorsay Ramdon était têtu comme une mule, il était aussi de notoriété publique que cet établissement était comme la prunelle de ses yeux. Pendant que l'ancien réfléchissait à la proposition qui lui avait été faite, le brun se retourna avant de regarder dans la direction de l'armoire et donc du mastodonte, duquel il s'était préalablement éloigné. Il semblait ne pas vouloir démordre de l'idée de récupérer ce qui se trouvait à l'intérieur. La voix du Coffe tonna dans la salle, sans visiblement déranger Ramsay. On aurait presque pu sentir les flammes qui entouraient son visage de démon à l'instant actuel.

- VALENTINE D. KAIN ! TU TE CALMES !

Il souffla avant de passer de sa position de crabe à une position plus normale. Cet idiot était une véritable plaie dès qu'il fallait faire preuve de bienséance ou juste de tranquillité... et il avait un don incroyable pour enchaîner les bêtises les plus improbables. Même lorsque le brun pensait que le pire avait été atteint, une sorte de réminiscence divine venait inscrire dans son être entier que le pire n'était jamais vraiment arrivé. Le messager porteur de cette missive céleste n'était autre que Kain, à chaque fois, qui redoublait d'inventivité pour provoquer le plus de bordel possible. D'abord le toit du restaurant réduit en confettis, puis le service de table minable qui avait provoqué au moins trois fissures dans le cœur de notre bon cuistancier et maintenant il devait en plus de cela monopoliser du personnel sur un caprice. Ce restaurant avait besoin d'aide. Il allait lui en fournir.

- Bon, tu dois savoir faire deux ou trois choses, si ce que tu dis est vrai. Mais ça n'empêche que tu es cinglé. T'occuper de la cuisine et du service en table pendant que mes gars s'occupent de réparer le toit ? Si la moindre plainte des clients n’entraînait pas trois mois de bons et loyaux services de ta part, je n'aurais aucune raison d'accepter.

Le Coffe exprima son accord, étant après tout à l'origine du marché. Pour Ramdon, c'était du pain béni : il ne pensait pas qu'un jeune cuistot d'East Blue soit capable de prendre en charge une telle tâche. Après tout, ils étaient déjà plusieurs à cuisiner, là dedans ! Un seul homme pouvait-il avoir la concentration et le détachement nécessaire pour cuisiner autant de plats différents sans commettre une erreur qui serait gastronomiquement fatale ? C'était là une excellente question, un défi même. Un défi que Heziel devait relever si ils voulaient pouvoir quitter ce restaurant sans être pénalisés par le petit accident provoqué par son capitaine. Le vieux cuistot s'éloigna finalement en cuisine, l'air distrait.

- Fais comme tu le sens, gamin. Si tu y arrives, alors ton camarade est libre. Mais bon, tu n'y arriveras sans doute pas ...

Un sourire naquit sur les lèvres du cuistancier forban, qui fit craquer les jointures de ses mains avant de se diriger lui aussi vers les cuisines. Il était temps de se remettre au travail... en espérant que Kain ne fasse pas trop de singeries pendant qu'il aurait, pour ainsi dire, le dos tourné.



_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue36/75Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue265/350Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]   Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Icon_minitimeDim 6 Mar - 12:14


Kaizoku Ou Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Que de boucans dans ce restaurant. Le service avait à peine débuté qu'un véritable brouhaha s'était installé. Tous commençaient à comprendre plus ou moins ce qu'apporter ce genre d'énergumènes pouvait entraîner sur l'ambiance locale. Un cycle perpétuel de danger, de malheur, de destruction pour tous ceux qui s'approchaient d'un peu trop près du capitaine de l'équipage.

Une voix qui semblait être pleine de sagesse emplie alors la salle et somma le borgne à se calmer illico macias. Tel une brebis égarée qui venait de retrouver son maître qui était parti à sa recherche avec son fidèle fouet, Kain se résout à abdiquer. Cela n'était pas pour longtemps et son ami le savait probablement. Cette insatiable curiosité qui le tenaillait n'allait pas tarder à faire surface de nouveau. Une rangée d'employés s'était formée en tant que barrage entre lui et l'armoire scellée.

Kain était assis en tailleur sur une chaise. Il avait les bras croisés. Sa bouche était en cul de poule sur le côté et il se marmonnait quelques mots à lui-même. Des messes basses comme les enfants en faisaient.

Kain: … Vous ne payez rien pour attendre...

Malheureusement pour lui, les cuisiniers sont des personnes aguerris. Ils sont habitués à faire attention au moindre changement de son, d'odeur… La cuisine est un art délicat où le moindre faux-pas peut s'avérer fatal pour la nourriture et pour les papilles qui se doivent de déguster ces mets. La plupart ouïrent ce que le borgne venait de dire. Quelques veines apparurent sur les tempes de ces heureux élus. Décidés à en coller une au capitaine, ils retroussèrent leurs manches et s'approchèrent de lui avec les plus mauvaises intentions qui soient alors que ce dernier était toujours en train de bouder sur sa chaise. Le « vous voulez ma photo ? » entraîna alors une bagarre dans le restaurant alors que Ramsay était en train de faire son petit topo à Heziel.

La pugilat se solda par la défaite du capitaine qui avait été, à la manière d'un roti de porc, saucissonné dans un cordage solide. À la frontière entre un lama et un asticot, le pirate en colère gigotait du mieux qu'il pouvait. Il se mit à râler tellement fort qu'il fallut le ballonner.

Kain fut alors soulevé. Un groupe d'employés du Baratie étaient en train de l'amener au loin. C'était alors que Jaimy marmonna à lui-même.

Jaimy: Quel bande de gueux… It's not rock & roll at all…

Les visages des concernés se braquèrent immédiatement sur le musicien en herbe. Leurs yeux s'étaient transformés en une multitude d'étoiles scintillantes tandis qu'une ambiance morbide s'installait. La seconde suivante s'enchaîna sur une nouvelle baston opposant cette fois-ci Jaimy aux vainqueurs de la précédente pugilat. La bataille se solda par la défaite du blond qui fut tout autant saucissonné que le borgne. Le colosse se moquait de lui en disant tant bien que mal qu'il avait été battu avec beaucoup de facilité. Jaimy lui répondit par un coup de boule dans le nez. Les deux asticots étaient en train de se provoquer du regard alors qu'ils disparaissaient dans les escaliers présents au fond du couloir où ils étaient transportés.

Quelques minutes suffirent au personnel de l'établissement pour amener nos deux lurons sur le toit du Baratie. On pouvait y voir le superbe drapeau du restaurant qui trônait au sommet d'une belle poutre. Les deux zigotos furent attachés de part et d'autre de ce dernier. Là, les baillons furent retirés. Les employés furent noyés sous une vague d'insultes toutes plus folles les unes que les autres. Ils durent se boucher les oreilles, du moins, jusqu'à ce que le dernier d'entre-eux ne finisse par fermer la trappe du bâtiment. Le restaurant était parfaitement insonorisé. Théoriquement, il n'y avait donc aucuns risques pour que Jaimy ou Kain ne viennent interférer avec le bon déroulement de ce service. Malheureusement, ils n'avaient pas pensé à fouiller les poches du musicien qui avait pensé à prendre un… médiator en métal. Ce n'était donc qu'une question de temps avant que le duo infernal de fortune ne fasse à nouveau parler de lui. La vengeance était un plat qui se mangeait tout de suite après tout… du moins… il fallait tout d'abord qu'ils se libèrent !



@Heziel Coffe


_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 


Dernière édition par Valentine D. Kain le Lun 21 Mar - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1973
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue46/75Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue91/750Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]   Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Icon_minitimeSam 12 Mar - 21:08





On reprend du service ! Un artiste invétéré ?!

Kain avait été mis "en sécurité". Bien. C'était sans doute la meilleure chose qui pouvait arriver à l'instant présent : évincer le borgne de l'environnement et diminuer le potentiel catastrophique de la situation. Même si travailler au Baratie pendant trois mois était une expérience professionnelle hors normes, Heziel n'avait pas plus envie que ça de côtoyer son idole de jeunesse plus longtemps que nécessaire... ils devaient après tout se diriger vers Grand Line. Autant dire que le Valentine, pour sa part, allait finir par retourner le restaurant d'impatience si ils devaient rester. Littéralement. S'imprégnant de ce qu'il voyait, qui lui était familier de par sa profession, le cuisinier intégra dans chaque recoin de sa mémoire qui pouvait lui être utile les informations visuelles. La position des ustensiles, celle des condiments, celle des aliments. Il alla jusqu'à mémoriser au mieux l'emplacement des plaques de cuisson en fonction de leurs tailles, les proportions des récipients. Il semblait presque méditer en cuisine. Ce fut court, mais intense. Heziel le second des Dokugan allait se reposer un peu... il était temps de laisser sortir Heziel Coffe, le cuisinier prodige du Crabe-Repu de Notebouque. Mais d'abord, un petit changement vestimentaire s'imposait... chose qui fut vite réalisée.

Quelques minutes plus tard, le brun était prêt à prendre son service en pleine possession de ses moyens. Vêtu tel un serveur d'un gilet de costume noirâtre surplombant une chemise blanche, close par des boutons élégants et ornée d'un nœud papillon au niveau du col, le forban n'avait plus rien d'un pirate dans l'apparence. Enfin, de base, il ressemblait plutôt au type lambda qu'on pourrait croiser à tous les coins de rues... une ceinture de cuir fin et délicat était bouclée par un fermoir argenté à sa taille, enserrant en ce point un pantalon lui aussi plutôt agréable à voir. Des souliers noirs (ceux qu'il portait habituellement à vrai dire) et il était prêt. Sa transition en salle se fit avec le plus grand naturel du monde. Il savait à quoi s'attendre : des clients sans doute peu convaincus, voir pas du tout, par la prestation qui leur avait été offerte jusqu'à maintenant. Heureusement, le maître-queux avait une bien meilleure relation client qu'il n'y paraissait... malgré le fait qu'il ne partagea pas cette retenue avec les types sur lesquels il frappait habituellement. Un petit sourire aux lèvres, il observa le trou dans le plafond. Il ne devait rater aucun détail... car la moindre plainte entraînerait la fin du jeu. Malgré son désir de quitter la salle en ayant gagné son pari, le Coffe ne pouvait nier que le danger d'un tel défi était excitant à souhait.

Le courant d'air de Mormoilnoeud passa à l'action avec une efficacité impressionnante. Passant à chaque table, il écouta, acquiesça, hocha de la tête. Toutes les remontrances dont il était l'infortunée victime lui passaient bien au delà de la tête, ne perturbant pas son calme professionnel. Des excuses furent données à chaque fois. Mais en arrière plan, le cuistot veillait au grain : chaque commande était prise en note, chaque spécification. Bientôt, ce fut un carnet rempli sur plusieurs pages que le maître-coq ramena en cuisine, où personne ne l'attendait. Après tout, ils étaient partis pour réparer le toit... si gentiment fracassé par son abruti de capitaine.

- Comme disait le chef Pandzani... "Crois en toi, et c'est du tout cuit".

Sur ces mots sans doute pleins de sagesse, c'est une véritable tornade qui se déchaîna dans la pièce, à l'abri des regards. Le cuistancier semblait évoluer dans un monde parallèle où chaque objet avait une place logique, indiscutable. Il maniait l'environnement pourtant nouveau avec une aisance déconcertante, résultats certains de plusieurs années à parfaire chaque aspect de sa cuisine au mieux qu'il pouvait. Sa concentration était à un stade rarement atteint, car rarement nécessaire. La mission qui était la sienne relevait de l'irréel, pour de nombreuses personnes. Le chef Ramdon lui même ne pensait pas qu'il en serait capable... mais il n'avait pas précisé que c'était impossible.

Oeufs, farine, légumes, viandes, poissons, thym, poivre, sel, louche, pique, égouttoir... ses mains géraient le flux de tant d'éléments de cette cuisine qu'on pourrait croire qu'il finirait par tous les connaitre. Le Baratie était un restaurant qui fonctionnait très bien, avec une salle relativement espacée : c'était loin d'être gigantesque, mais il avait affaire à une clientèle assez nombreuse pour faire perler la sueur sur son front et ses tempes. Son regard était perçant, aiguisé comme les couteaux qu'il maniait comme un jongleur aurait maîtrisé ses balles ou ses massues. Son rythme cardiaque s'accélérait, sa respiration suivait... de l'eau était en train de bouillir à droite, un morceau de beurre se ramollissait à gauche, une sauce onctueuse laissait s'échapper quelques bulles encore ailleurs... cette cuisine était devenue son champ de bataille, et il comptait bien arracher la victoire. Une victoire dont les possibles contours se dessinaient dans des yeux bien plus âgés, silencieusement cachés dans l'encadrement extérieur de la porte.

- Ce jeunot... impressionnant.



_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue36/75Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue265/350Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]   Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Icon_minitimeLun 21 Mar - 23:16


Kaizoku Ou Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Cela faisait déjà quelque temps que les deux monstres avaient été attachés sur le toit du restaurant. On pouvait voir distinctement le capitaine qui était, malgré lui, en train de gigoter comme un demeuré. Il ne supportait pas le fait de devoir rester ainsi alors qu'il pouvait faire tant. En bas, s'il avait ses mains libres, il aurait été en mesure d'aider toutes ces pauvres personnes qui auraient eu du mal à finir leurs assiettes.

Le trio qui se trouvait sur le toit, à savoir Jaimy, Kain et Nescafé ne tarda pas à faire la rencontre d'un quatrième comparse. Une superbe mouette qui trouva utile de s’asseoir sur le crâne du capitaine. Elle trouvait ses cheveux doux.. Jaimy qui vit ce ridicule spectacle ne pu s'empêcher un fou rire. Le capitaine tenta de secouer sa tête pour faire partir le rustre animal, mais que neni, il tint bien en place.

Là, un certain rongeur ninja sortit de la veste du borgne. Il scruta avec attention les alentours et ne manqua pas de se moquer également de son maître. Il félicita alors la mouette qui lui fit un clin d’œil en retour. Le temps n'était cependant pas à la discussion. Il était temps pour le rongeur de commencer son travail, à savoir libérer le capitaine. Cela faisait déjà une bonne demi-heure que les deux fous furieux avaient été ligotés. Nescafé cachait aussi difficilement cette petite excitation qui le poussa à les aider. Il avait envie d'écouter le fameux guitariste jouer. Lorsque le petit animal entama sa séance de grignotement de cordages, le capitaine entama échange verbal.

Kain: ça fait longtemps que tu joues de la guitare élec...trique?

Jaimy: Oh ça c'est une longue histoire mon pote… En fait, tout a commencé le jour où...

Nescafé: Dis-lui de la fermer, ça me déconcentre.

Kain: Euh...

Le capitaine n'était pas capable de se concentrer sur deux choses à la fois.

Nescafé: et merde…

C'était ainsi que le récit de Jaimy ne fut pas interrompu.

Jaimy:… Mon père nous initia à la musique, par nous j'entends moi-même et mes frères bien sûr, got it ? Le premier instrument qu'il me donna fut un triangle alors que je n'avais que deux ans. Mais ce fool d'instrument n'était pas assez rock n' roll, du coup, je l'ai jeté en cachette. J'avais déjà de superbes lunettes de soleil à l'époque, même quand il faisait nuit. Cela rajoutait un effet de style indéniable. Tous les jours, je jouais de la musique et j'améliorais mon propre style, you see ? Sans oublier que...

La tête du capitaine bascula alors sur le côté, faisant s'envoler la mouette. Jaimy ne s'en rendit pas compte et continua ainsi son long monologue durant une bonne heure. Il ne remarqua également pas que le borgne venait de plonger dans un profond sommeil. Cela n'était pas faute de l'énorme bulle qui gonflait et dégonflait à rythme régulier, une énorme bulle de morve… De l'autre côté, Nescafé avait sorti ses bouchons qu'il ne mettait généralement que pour dormir. En effet, il arrivait que les ronflements du pirate soient insupportables.

Jaimy:… Et c'est pourquoi je me suis grave pris le chou avec lui, juste parce que je l'avais soi-disant défiguré avec mon panneau, what a liar...

Le vent soufflait et le temps passait. Le service était probablement bientôt terminé. Nescafé était en train de terminer le grignotage de la corde. Il ne lui restait probablement guère plus d'une minute avant de défaire le solide lien qui maintenant le capitaine à ce poteau. Chose fut faite alors que Jaimy terminait l'histoire de sa vie.

Jaimy:… et voilà que je me retrouve donc au Baratie où je suis sensé travailler pendant ces 20 prochaines années.. What a shame..

Soudainement, la bulle du capitaine éclata et il se réveilla en sursaut dans un « OooOoh » plus qu'audible. Nescafé qui fut surpris par une telle réaction faillie tomber. Il remarqua que le bourdonnement désagréable dans son crâne venait de se terminer. Il pu retirer ses bouchons avant de terminer son travail.

Jaimy:… je n'avais jamais vu quelqu'un écouter si bien la mélodie de ma vie… You are a true friend Kain, comme ceux que l'on ne fait plus.

Le musicien eut la goutte au nez. Nescafé expliqua alors que le mot « friend » signifiait « ami ». Le capitaine comprit alors ce que cela signifiait.

Kain: Cela veut dire que tu rejoins mon équipage, mais c'est génial!

Jaimy: Tu n'as pas écouté ! Je dois travailler ici pendant 20 ans si je veux retrouver ma chère et tendre!

Au même moment, le hamster termina son travail et le capitaine gigota, défaisant les liens dans un hurlement digne des primates. Au plus grand étonnement du musicien qui demanda comment il avait été capable de défaire ces liens. Grâce à l'absence totale de raisons, on pu apercevoir de la fumée s'échapper de la bouche du capitaine qui s'approcha alors de Jaimy. Il attrapa alors la corde qu'il tira d'un coup sec, libérant de fait le blond qui esquissa une nouvelle expression de surprise.

Le capitaine ricana avant de faire quelques moulinets avec ses bras. Il n'avait pas bougé depuis un petit moment, il avait la dalle et il était également intéressé par cette « guitare électrique ». Le capitaine des Dokugans frappa alors ses poings l'un contre l'autre, souriant, cela ne pouvait rien annoncer de bon en-bas. La preuve étant que la tasse du patron du Baratie se fissura alors qu'il buvait le café, signe de mauvais présage pour les superstitieux...

Kain: Yosh… Il est l'heure de descendre.


@Heziel Coffe


_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 


Dernière édition par Valentine D. Kain le Sam 2 Avr - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1973
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue46/75Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue91/750Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]   Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Icon_minitimeVen 1 Avr - 17:18





On reprend du service ! Un artiste invétéré ?!

La tornade Coffe était en action et rien ne semblait pouvoir l'arrêter. Circulant entre la cuisine et la salle avec vivacité, le brun amenait et emportait plats et couverts à tours de bras. Une bouteille à ouvrir par ici, un verre à servir par là... malgré l'ampleur de la tâche, sa concentration était telle qu'il semblait être fait pour ça. Après tout, il avait toujours eu ça dans le sang. Peut-être même plus qu'il n'en avait lui même conscience, ou plus que l'expression seule le laissait entendre... mais ça, c'était une autre histoire. Pour l'heure, il faisait un excellent travail pour racheter la "faute" de son capitaine, qui n'était au fond qu'un grand maladroit et pas un méchant type. Kain avait des choses à accomplir, des choses auxquelles Heziel voulait assister, et ça impliquait d'être libres de ce restaurant en premier lieu ! Pour sa part, le cuistot avait son pari et devait le remplir : ne pas laisser la moindre plainte se lever sous sa "garde".

- Je vous remercie d'avoir patienté. Pavé de saumon aux champignons et à la crème avec son riz pour monsieur, et braisé de bœuf aux carottes pour madame.

Il déposa les plats avec grâce et légèreté, restes d'une époque où avant de prouver ses talents en cuisine à Pandzani, il avait du faire le service en salle ! Avec sa politesse et son aisance sociale, le cuistancier de l'équipage du borgne avait réussi à rapidement calmer l'audience, y compris les plus grincheux. Un léger craquement parvint jusqu'à ses oreilles. Il leva les yeux. Un minuscule bout de plâtre se décrocha du plafond pour tomber sur l'un des clients ! Il ne pouvait pas laisser cela arriver ! Pressant le pas, il se saisit au passage d'une paire de baguette qu'il finit par pointer devant lui à une vitesse fulgurante, attrapant le petit morceau. La moindre plainte et c'était la fin ! Il souffla un grand coup avant de se remettre dans une position normale, ni vu ni connu. Heureusement qu'il était rapide... mais qu'est-ce qu'ils faisaient, là haut ? En tout cas, il espérait juste que Kain allait rester bien sage, pour une fois... pour sa part, il n'avait pas spécialement envie de rester plus longtemps que nécessaire ici.

Le train train infernal recommença mais il ne se découragea pas. Il commençait à sentir que la fatigue s'installait, sa concentration vacillait, mais sa volonté de fer lui permettait d'aller de l'avant et de rester dans le rythme. Tout était une question de rythme pur et dur à ce stade... si il se laissait aller, c'était terminé. Il allait rater une demande, trop cuire quelque chose. C'était inadmissible dans sa position de réaliser une erreur pareille. Et Gorsay Ramdon ne manquerait pas de faire de cette erreur un petit contrat sans aucune rémunération à la clé d'une durée de trois mois. Heureusement que le cuistot était organisé : la cuisine était un véritable champ de bataille. Des entrées, des plats et des desserts en préparation se côtoyaient. Tout était l'oeuvre du Coffe et il en était donc responsable, par la même occasion.

- Allez, encore un peu... tiens encore un peu !



_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue36/75Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue265/350Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]   Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Icon_minitimeSam 2 Avr - 22:54


Kaizoku Ou Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Un plan machiavélique fut alors préparé sur le toit du Baratie. Le tout était supervisé par Nescafé qui avait trouvé un morceau de papier ainsi qu'un feutre. Il fit plusieurs dessins afin d'expliquer son terrible plan. Le tout était fait avec de gros traits. Il avait simplifié un maximum pour que Kain puisse comprendre là où il voulait en venir. On pouvait y voir un étrange trait qui descendait le long d'une maison enfantine. Une fusion entre un cercle disproportionné avec une règle aléatoire. Jaimy était en train de se gratter le menton. Décidément, il n'avait pas compris grand-chose.

Jaimy: Ton hamster dessine presque aussi bien qu'un enfant de deux ans!

Le feutre vola à une vitesse ahurissante avant de rebondir mollement sur la main du guitariste. Ce dernier ne connaissait pas encore Nescafé, il ne se doutait pas qu'il comprenait tout ce qu'il disait. Le capitaine des Dokugans était quant à lui en phase d'une réflexion intense. Il devait décortiquer le plan astucieux de son compagnon afin de l'expliquer correctement à son nouveau partenaire. Le pirate leva alors son index dans les airs avant de débuter son explication.

Kain: En faite, Nescafé explique qu'il faudrait utiliser la corde pour pouvoir descendre du toit. Puis, il suffirait de savoir où se trouve la guitare pour la prendre à travers le mur ! Comme ça on ne pourra pas nous empêcher de prendre ton instrument!

Jaimy: C'est qu'il est pas si bête que ça pour un hamster!

Le ninja du groupe se jeta alors sur la figure du musicien avant de lui faire un dessin provocateur sur le coin de la joue. Le blond se débattit comme il pu, essayant d'attraper la bestiole, sans grand succès. Kain était sur le côté en train de rouler. Il se tenait le ventre tellement il trouvait la scène comique. Une fois les esprits calmés. Jaimy sortit une nouvelle paire de lunettes de soleil de sa poche. Non pas pour pouvoir remplacer celles qui étaient sur son nez, mais pour voir le dessin que lui avait fait le rongeur. Sans aller dans les détails, il s'agissait d'un organe particulier. Empreint d'une colère noire, il s'essuya le coin des lèvres avec un mouchoir avant de poursuivre à nouveau le hamster.

De son côté, Kain était en train d'accrocher le plus grand morceau de corde intact. Il s'assura que le tout était bien attaché avant de lâcher le gros de la corde dans le vide. Il plaça alors sa main comme une visière et constata que la corde touchait une sorte de terrasse flottante. Les deux zigotos stoppèrent leurs querelles et rejoignirent le capitaine. Là, le musicien expliqua la raison d'être de cette étrange terrasse à l'ombre où il n'y avait pas de tables…

Jaimy: Ici, c'est le coin fumeur du personnel you see ? Je pense que ça ira si on descend ici, c'est pas encore l'heure de la pause.

Pouce levé, le capitaine fut le premier à descendre avec une délicatesse hors norme. Il ne fit une chute que d'une cinquantaine de centimètres. Jaimy qui sentit le danger sauta et traîna en vitesse le capitaine derrière un paravent, main plaquée contre sa bouche. Cela fut in extremis, car la fenêtre qui donnait sur le fumoir des du personnel s'ouvrit en un claquement. Elle fit découvrir un homme au long menton et au regard suspicieux. Après quelques instants, on entendit une voix raisonner du fond de la pièce.

 ???: Qu'est-ce qu'il se passe ?

Homme à la fenêtre: Hmm… Non rien, j'ai cru entendre quelque chose tomber, ça doit être mon imagination.

 ???: T'imagine ce sont les deux gars d'en haut qui seraient tombés ?

Homme à la fenêtre: haha, pas possible, ils n'auraient jamais pu s'échapper tout seul.

Il referma alors la fenêtre. Les deux l'avaient échappé belle. Kain était passablement énervé. La mise en garde de Nescafé lui fit comprendre qu'il ne devait pas tergiverser sur ce problème. Ils se déplacèrent alors en silence, longeant le Baratie. Ils virent alors des personnes prendre diverses embarcations. Elles semblaient satisfaites du repas ainsi que du service. Les dames étaient d'ailleurs impressionnées par la classe de la personne qui s'était occupé d'elles. De plus, elles se demandaient si ce restaurant n'était pas à la recherche d'employés. Étant donné qu'il n'y avait vraisemblablement qu'un seul serveur en salle !

Alors qu'ils étaient en train de continuer leur balade, Jaimy fit signe au borgne de s'arrêter. Il se mit alors à renifler l'air, comme le ferait un chien qui cherche sa proie…
Jaimy: Elle est là ! Je la sens!

Il pointa alors du doigt un pan du mur avant de s'y coller. Là, il écarta ses mains qu'il plaqua contre le bois humide du Baratie. Il colla alors son figure dessus avant de renifler de nouveaux. Une fois ce manège terminé, il recula et croisa les bras.

Jaimy: Il n'y a pas de doutes… Elle est là, j'en suis sûr!

Il se retourna alors avant de se gratter le menton.

Jaimy: Le plus dur est maintenant de la récupérer...

Il venait tout juste de terminer sa phrase qu'une énorme explosion retentit dans son dos. Il fit une roulade sur le côté pour éviter le danger, uniquement grâce à son instinct. Lorsqu'il leva la tête pour savoir ce qu'il s'était passé, il vit son objet tant désiré. Kain lui tendait la guitare, l'air jovial. Il venait d'exploser le mur avec un coup de poing avant d'attraper la guitare. L'armoire avait été assez solide pour ne pas voler en éclat par chance. Le musicien ricana avant de sortir un médiator de nulle part…

Jaimy: Let's ROCK!

@Heziel Coffe


_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1973
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue46/75Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue91/750Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]   Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Icon_minitimeDim 3 Avr - 23:20





On reprend du service ! Un artiste invétéré ?!

Plus que cinq petites minutes. Depuis tout à l'heure, le cuisinier courait à droite et à gauche avec le courage d'un lion et l'élégance d'une gazelle, amenant et emportant les plats, confectionnant la pâte, mélangeant les ingrédients, épluchant les carottes, éminçant les oignons, retournant une belle pièce de viande en train de cuire. Ce n'étaient qu'une infime partie des exemples, mais autant dire qu'il était en train de saturer sur la fin du parcours. La sueur coulait sur son visage et il était plus qu'heureux de pouvoir camoufler un minimum cet état de fait grâce à un petit mouchoir qui avait sans doute connu de meilleurs jours. Pour sa part, le Coffe était éreinté. C'était le plus gros challenge en cuisine qu'il eut connu, à n'en pas douter ! Mais jusque là, tout se passait bien. Il ne restait plus qu'un couple de vieilles personnes, assises à une table non loin de la guitare enchaînée qui servait d'élément de déco assez surprenant.

- Désolé pour l'att-...

Soudain, une explosion énorme retentit à côté de lui, envoyant valser un rocher qui passa droit devant son nez et emporta la table. Le navire entier trembla, certains membres du personnels tombèrent. Le Coffe, lui, resta interdit quelques secondes, immobiles alors que l'air commençait seulement à retomber. Ses yeux étaient vides. Il ne lui restait que cinq pauvres minutes. Un pauvre petit dessert pour deux vieux. Les deux vieux, eux, n'avaient pas bougé. Le futur chapeau de paille ne savait pas si il devait exploser de l'intérieur, se rétracter dans une dimension parallèle, ou utiliser un couteau à beurre pour se tailler les veines. Dans tous les cas, il était grave mal et il le savait.

- Tu as entendu quelque chose, Gaspard ?

- Qu'est'que tu dis, vieille bique ?

Les deux ancêtres n'étaient pas en colère. Le cuistot tomba à la renverse, les quatre fers en l'air. Ils n'avaient même pas remarqué ce qui venait de se passer. Ce qui voulait dire qu'en fait, depuis tout à l'heure, ils ne comprenaient même pas un traître mot de ce que Heziel racontait et avaient juste pris commande par défaut, sans même savoir ce qu'ils mangeaient... incroyable. Il se redressa et souffla un grand coup alors que dans son dos, il cherchait le coupable à cet affront. Il ne fut pas réellement surprit de comprendre qu'il s'agissait de son ami d'enfance, toujours aussi enclin à partir en cacahuète... Il remonta donc ses manches.

- Valentine... D. ... Décès...


- Inutile.

- Chef Ramdon ?!

Le vieil homme s'avança, toisant les deux forbans tour à tour, ainsi que Jaymi qui était supposé rester en détention jusqu'à nouvel ordre. Il se tourna ensuite vers le cuistancier de l'équipage avant de reprendre la parole d'une voix usée, ses yeux cachés dans ses larges sourcils et ses mains jointes dans son dos arqué.

- J'ai longtemps travaillé en tant que cuisinier et je n'avais jamais vu autant de détermination et d'abnégation chez un de mes pairs. Je te félicite pour ta prestation et pour ton talent... Heziel Coffe.

Il n'avait pas encore utilisé son identité, dévoilée un peu plus tôt lorsque le brun lui avait fait mention du chef Pandzani. Face à ces louanges, Heziel resta silencieux, profondément perturbé de voir qu'il était ainsi complimenté par une des légendes qui avaient façonnée sa passion dans l'un des feux les plus ardents.

- Te garder ici contre ton gré serait une erreur incommensurable, même un vieux grincheux comme moi peut voir ça. Une adresse comme la tienne doit parcourir le monde et découvrir de nouveaux horizons. Alors pars ! Ouste ! Et que je ne te revois plus avant que tu ne sois devenu au moins aussi célèbre que moi pour ta cuisine !

Les lèvres tremblantes, le Coffe s'inclina finalement avec respect devant ce vieil homme et la promesse qu'il venait de lui faire passer sans avoir même besoin de son accord. Il se redressa finalement avec vigueur, comme si toute cette pagaille ne l'avait même pas entamé alors qu'il était au bord de l'explosion quelques minutes plus tôt.

- Oui !

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] 1442671748-jaymi
Jaymi Andriks, futur musicien des Dokugan

- Let's ROCK !


Dans un riff endiablé, le musicien se saisit de son arme de destruction massive instrument pour produire ce qu'on pouvait appeler un "son". Ou un "bruit" peut-être. Dans tous les cas, la "musique" provoqua l'éclatement de tous les verres en présence dans la salle. Plusieurs vitres se brisèrent dans le procédé. Les personnes présentes durent se boucher les oreilles pour éviter de subir des dégâts au niveau des tympans. Pour sa part, Jaymi était aux anges : il pouvait enfin retrouver sa bien aimée et semblait parcourir les cordes et les courbes de sa partenaire comme les formes d'une belle femme. Heziel serra les dents et sa vision vira au rouge lorsqu'il constata les bris de verre qui gisaient au sol.

- TA MUSIQUE C'EST DE LA MERDE !

Soudain, le musicien l'observa avec un air courroucé avant de lever sa guitare au dessus de sa tête. Quoi ? Il voulait se battre ? Il voulait se battre le débilos à lunettes ? Heziel était prêt à en découdre alors que le blondinet, dans sa fureur... fracassait une table avec son instrument, qui s'endommagea visiblement dans le procédé.

- Tout ça c'est de sa faute, pas la mienne !

- Tu viens à peine de la retrouver et tu la casses déjà ?! !

- Tu veux te battre enfoiré ?!

Le bruit d'une assiette tombant au sol après un vol plané marqua le début de la lutte entre nos deux protagonistes. Ces derniers se jetèrent l'un sur l'autre. Bientôt, un nuage de poussière marqua leur emplacement alors que des poings sortaient de temps à autres du fatras, indiquant leur position. Bizarrement, le nuage se déplaça de façon très géométrique hors des limites du restaurant, passant sur la passerelle avant de remonter la rampe menant au Youthful Demon. De nombreuses insultes furent échangées à cet instant alors que Nescafé faisait défiler des notes pour donner une valeur au "clash" enclenché entre les deux, qui allaient vite devenir Nakama malgré leur accroche... délicate. Lorsque Heziel reviendrait à lui, il serait trop tard pour revenir au Baratie. Mais d'autres aventures l'attendaient ! Pour l'heure, le Youthful tanguait de façon étrange alors que les deux énergumènes se battaient, de quoi alerter Loyal et Kraehe qui attendaient à bord...

De son côté, Ramdon observa le forban qui voulait devenir seigneur des pirates. Il n'avait même pas eu l'occasion de sermonner le blondinet, mais ce dernier était hors de son restaurant et vu la calamité, c'était finalement peut-être mieux. Il se contenta d'adresser ces mots à Kain.

- Prends bien soin de ton ami, le jeune. Il cuisine avec son esprit et avec son cœur. Nul doute que si vous vous épaulez correctement, vous pourrez aller très loin !


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue36/75Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Left_bar_bleue265/350Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]   Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Icon_minitimeLun 4 Avr - 0:09


Kaizoku Ou Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Kain tapait du pied en suivant les notes de musiques qui s'enchaînaient les unes après les autres. Il n'y avait pas de doutes là-dessus, il adorait le style de musique de cet homme ! Elles s’enchaînaient dans un riff endiablé qui fit littéralement « tout péter ». Le personnel du restaurant n'en revenaient pas. Le capitaine venait de lâcher le terrible fléau qui avait détruit la totalité de la vaisselle en l'espace d'une seconde. Il venait de réitérer son affaire.

L'altercation avec Heziel tourna rapidement au vinaigre. Le borgne était à côté en train de rigoler. Il annonça alors d'un air jovial ces quelques mots.

Kain: Je crois qu'ils s'entendent déjà bien hahaha

Nescafé: T'es complètement à côté de la plaque..

Alors que les deux hommes étaient en train de se diriger naturellement vers le navire. Kain était en train de les suivre en marchant. Les bras croisés derrière la tête, il était en train de siffloter l'air qu'avait joué son nouvel ami tantôt. Il n'eut pas le temps de passer par la porte du Baratie qu'il fut interrompu par le patron de l'entreprise.

Gorsay: Prends bien soin de ton ami, le jeune. Il cuisine avec son esprit et avec son cœur. Nul doute que si vous vous épaulez correctement, vous pourrez aller très loin !

Kain: Moi Valentine D. Kain, je vous en fait le serment ! Et j'y compte bien, car le Seigneur des Pirates, ce sera moi!

C'était ainsi qu'il salua le personnel du restaurant ainsi que le patron lui-même. Les deux zigotos étaient déjà en train de se battre sur le navire. Il était temps pour eux de s'en aller. Nescafé avait entendu parler de la prochaine île, une archipel qui était soumise à des fous furieux écaillés. Pendant que le borgne était en train de défaire les nœuds qui maintenaient le navire à quai, Nescafé en profita pour faire un topo récapitulatif de leur prochaine étape.

Nescafé: ça va pas être de la tarte ! Apparemment, ce sont des hommes-poissons qui gèrent l'île !

Kain: Comme des carpes avec des pieds?

Kain imagine quelque chose comme ça :
Spoiler:
 

Nescafé: Je ne suis pas vraiment sûr… Je me fais du soucis avec ton imagination.

Une fois le bateau préparé, la grande voile fut déployée. Le vent était bon et il était envisageable pour eux d'arriver plus tôt que prévu. Kain se plaça à l'arrière du navire, il fut alors rejoins par les deux protagonistes qui avaient momentanément cessé leur dispute. Ils purent faire leur adieu au Baratie. Une atmosphère mitigée se dégageait du personnel. La majorité d'entre-eux étaient content de voir le capitaine et Jaimy disparaitres. Certains avaient envie d'avoir quelqu'un comme Heziel au sein du restaurant. Seul Gorsay qui était au milieu, restait stoïque. Il avait les mains dans le dos et semblait pensif alors que le navire s'éloignait de plus en plus. Un serveur s'approcha alors du vieil homme.

Serveur: à quoi pensez-vous monsieur ?…

Gorsay: Dès demain, je veux que tout le monde soit au moins aussi efficace que ce petit.

Tout le personnel à l'unisson: Nani ?!

C'était ainsi que se termina ce bref, mais émouvant passage des Dokugans au célèbre Baratie. Ils venaient d'accueillir un nouveau nakama et ce n'était rien d'autre qu'une star du rock en devenir !


To Be Continued.




@Heziel Coffe


_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]   Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Chaud devant, montez le son ! [PV Dokugan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: Le Baratie-