Partagez
 

 [FB] Une double histoire ( SOLO )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 482
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Une double histoire ( SOLO ) Left_bar_bleue37/75[FB] Une double histoire ( SOLO ) Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[FB] Une double histoire ( SOLO ) Left_bar_bleue50/350[FB] Une double histoire ( SOLO ) Empty_bar_bleue  (50/350)
Berrys: 650.000 B

[FB] Une double histoire ( SOLO ) Empty
MessageSujet: [FB] Une double histoire ( SOLO )   [FB] Une double histoire ( SOLO ) Icon_minitimeSam 2 Jan - 19:09



Pause et préparations secrètes.



Attraction Town, une ville qui en soit semble paisible et pour cause, nous y faisions escale le temps qu'un navire spéciale vienne nous prendre pour nous transporter sur une nouvelle île. En attendant, chacun de nous avait quartier libre et cela se résume souvent à " trouver de la nourriture " pour nourrir le petit. Ce dernier d'ailleurs commençait à s'intéresser de plus près à nos activités à chacun, et indirectement, cela était assez dérangeant parfois. Comment dire hein ? L'épisode avec Rita Fuertes en soit m'avait quelque peu chamboulé, mais convaincu d'une chose : pirate =/= mauvaises personnes. En effet, il y a des gens qui profitent et sont ignobles, mais au point d'affirmer que les pirates sont tous ainsi ? Non... Et ça, Rita me l'avait prouvé. On peut être pirate et agir pour une noble cause, aussi dégradant soit-on en terme d'image, mais pour moi, qu'importe l'issu de notre dernière rencontre, à mes yeux cette femme restait une personne tout à fait honorable. Malheureusement, mon point de vue plutôt " doux " ne pouvait pas être crié sur tout les toits et c'est pour cela que je me devais de " mentir " à ce jeune homme.

" Shiro est une marchande en soit... C'est pour cela qu'on voyage, pour faire des affaires. Quant à moi, disons que je cours après des méchants qui ont fait de vilaines choses. "

Petit tant physiquement que mentalement, le jeune homme ne cherchait pas plus à comprendre, bien qu'indirectement, je savais qu'un jour, mes mensonges deviendront des évidences à ses yeux. Et qui sait ce qui se passera ce jour là ? Pour l'heure, il est au courant de notre nature humaine, ou plutôt, vampirique, et il ne semble pas en être choqué, cependant, qui sait s'il arrivera à digérer le fait qu'on lui ment sous prétexte qu'on veut le protéger ? Rien n'est moins sûr, mais l'heure n'est pas ça, il me faut le nourrir et c'est pour cela que je coupais court à cette conversation, tandis que comme souvent, Shiro s'en allait en ville avec Kim, sous prétexte de vouloir rencontrer une collègue. Et sans le savoir, la situation entre nous trois se résumait à cela : Kim me ment, je mens à Kim et Shiro nous ment à tout les deux. Le serpent se mord doublement la queue, n'est-ce pas drôle ?

Alors que Shiro et Kim s'en allaient donc, moi, je m'engouffrais dans différentes ruelles à la recherche d'âmes charitables. L'argent ne coulait pas à flot, cependant, nous avions de quoi acheter et là était ma mission pendant que ma compagne occupait le petit jeune homme.
Mettant de côté le stress que l'on peut ressentir lors d'une chasse au primé, je me détendais en oubliant le fait que cette île était spéciale. En effet, celle-ci était réputée d'après une certaine rumeur comme quoi on y trouve forcément l'amour. Mais ce détail, moi, je l'oubliais... Je posais diverses questions dans l'espoir de trouver une personne qui serait apte à me vendre de la bouffe à prix cassé. Malheureusement, peu de gens sont charitables ces derniers temps... Ainsi donc débutait une recherche désespérée, mêlant humanité et réalisme.

Ailleurs sur l'île, la demoiselle demandait au jeune garçon de rester dans un coin le temps qu'elle aille discuter avec autrui. Entrant dans une petite taverne donc, la demoiselle retira en douceur sa capuche pour se diriger vers le comptoir et dire quelque chose pouvant sembler naturel et pourtant...

" J'aimerais une bière. "
" Une blonde ? Ou une brune ? "
" Une... bien mousseuse. "

Le gérant de la taverne semblait étonné d'une telle réponse. Immédiatement, ce dernier regarda autour de lui, comme pour vérifier qu'aucun intrus ne soit présent et apte à l'écouter, puis une fois cela fait, il invita la charmante femme à entrer dans l'arrière boutique où un den-den mushi l'attendait. Celui-ci ne payait pas de mine et pourtant, la demoiselle empoigna l'objet avant de finalement composer un certain numéros. Premier essai loupé, elle tenta alors deux autres essais avant de finalement réussir et brancher un appareil blanc prévu à cet effet.

" ... Vous m'entendez ? "
" Qui est-ce ? "
" Une louve égarée en pleine montagne quand il neige, celle qui recherche le troupeau. "
" Arrêtez les jeux de mots, cela fait un moment que ceci n'est plus d'actualité, surtout depuis la chute d'Arias. Qui êtes vous ? "
" Shiraoi, dite la blanche. "
" Je pensez que vous aviez disparu, en désirant plus travailler pour notre cause ? Ni aucune autre d'ailleurs. Et de mémoire, c'est la troisième fois que vous nous appelez. Encore le même message ? "
" C'est une longue histoire... Oui, il faut m'écouter s'il vous plait. "
" Pas la peine, notre réponse reste la même. Vous avez déserté votre poste et maintenant vous allez proposer quoi au juste ? Un plan ? Une info en supposant qu'on devrais la croire ? Comme au temps d'Arias ? "
" Effectivement. Je suis en compagnie d'un jeune homme, et je suis sûr qu'i..."
" Le temps d'Arias n'est plus. Nos troupes sont dispersées et ce numéros n'est qu'un ancien cas d'urgence, inutile de l'utiliser comme avant. Laissez tomber. "
" Attendez, il s'agit du fils de Le..."
" Au revoir. "

Raccrochant immédiatement, l'homme allié à la révolution coupait court à la conversation et visiblement, il n'était pas le seul à ne plus vouloir voir cette conversation continuer. Le gérant apposa doucement un revolver dans le dos de la demoiselle. Même s'il avait un air désolé, ce dernier appliquait l'ancienne procédure pour " virer " quelqu'un qui n'avait pas eu satisfaction. Sans attendre, la demoiselle soupira avant de ne montrer aucune animosité. Quittant la pièce, celle-ci tenta de discuter avec l'homme semblant fort sympathique sans son arme.

" Est-ce qu'il y a quelqu'un sur cette île ? N'importe qui, mais une connaissance ? "
" ... "
" ... Ainsi donc, un homme tombe et le reste suis comme des dominos ? Ce que j'ai connu n'étais pas ainsi. Ce que j'ai connu, c'est une unité entière, on pleurais nos victimes, mais jamais nous ne baissions les bras, sans quoi, on considérais cela comme une honte... Vraiment. "

Et alors qu'elle allait partir, quelque peu énervée, l'homme laissa entendre sa voix plutôt rauque.

" La dame en noir... A 15h proche de l'église. Elle continu de prier. "

Affichant un léger sourire sur ses lèvres, la demoiselle s'en alla et repris en charge le jeune homme qui s'amusait d'un rien durant l'attente. Telle une mère, le prenant dans ses bras, la demoiselle s'en allait vers l'église, en direction du purgatoire.

De mon côté, je continuais de chercher, trouvant finalement une personne qui adhérait à ma demande. Celui-ci me donna droit à une belle quantité de pain et de la viande qu'il n'avait pas vendu et en guise de bonus, celui-ci me donna un peu de fromage, chose que je considérais comme du luxe. Le remerciant chaleureusement, je m'en allais donc vers le lieu de rendez-vous, bien que j'avais encore le temps. Mais au moins, je voulais être sûr de ne pas les louper.

La miss regardait l'heure avec insistance. Pas question de louper cette occasion de transférer le message qu'elle avait à faire passer à ses anciens compagnons. Son rôle se résumait à cela pour l'instant : guider le jeune Zayne, ou plutôt Keith. Arrivant devant la petite église, celle-ci invita le jeune homme à s'émerveiller face à la beauté des vitraux de l'église et même déposer une bougie pour qu'une prière se réalise. Pendant ce temps, celle-ci partait à la rencontre de la personne répondant au pseudo de dame en noir. Patientant en douce dans le purgatoire, quand enfin une personne arriva de l'autre côté, celle-ci se mise à parler de façon simple.

" Minerva ? "
" ... Vous devez faire erreur. "
" Est-ce vraiment toi ? C'est moi, Shiraoi. "
" Voilà un temps que je n'avais pas entendu ce pseudonyme... Est-ce réellement toi ? Shiro ? "
" Oui... Oui, c'est moi. Peux-tu m'écouter, ou comme les autres tu vas m'envoyer balader ? "
" De base, je ne devrais que simplement t"ignorer en te laissant voir en cette ignorance une chance que de te laisser fuir en ayant connaissance de nos vraies identités, tu sais ça ? "
" Oui... Mais là n'est pas la question, j'ai un message à faire entendre. "
" Hm ? Un message à qui ? Pour qui ? "
" ... N'importe, Sayuri, ou une personne d'en haut, même si ce n'est pas quelque chose qui va changer le monde, je suis obligé de confier cela entre de bonnes mains. "
" ... On va dire qu'en raison de tes anciennes actions, je vais voir ce que je peux faire, mais je ne te promet rien. "
" Je vais faire simple. Le fils de la " main douce " est vivant. "
" Fenrir Leodan ? Qu'est-il devenu ? "
" Je ne sais pas... Mais je voudrais que le message soit transféré s'il te plait. "

Sans dire un mot de plus, celle-ci s'en allait, prenant le jeune homme avec elle, avant de finalement se rendre vers le lieu de rendez-vous.
Pour ma part, j'attendais en douce, repensant à bien des choses. Quand je suis seul, il m'arrive de repenser à bien souvenirs. Mais ces derniers temps, j'ai comme une fixette sur Rita et ces filles que j'ai rencontrer dans le passé. Se pourrait-il qu'au milieu de ces histoires d'argent et de survie, ainsi que de vérité, je sois meurtris en terme de sentiments ? Allez savoir. D'ailleurs, j’aperçus une demoiselle qui me faisait penser à une de ces personnes auxquelles je repensais. Mais alors que j'allais me laisser aller, voilà que ma compagne arrive, tout sourire.

" J'ai de quoi manger, nous allons pouvoir faire un petit festin ce soir. "
" Oui... A ce propos, hm... Le navire n'arrivera que demain, du coup, on passera la nuit ici. "
" Oh je vois... Soit. "

C'est ainsi que nous cherchions une auberge où nous abriter pendant quelques heures durant cette nuit. Mais comme souvent, une fois la nuit tombée, nous couchions le jeune Kim pour avoir notre vie nocturne. La nuit nous essayons de vivre normalement, et le soir, nous renaissons. Belle vie n'est-ce pas ?
Mis dans un coin, sur un toit à observer la ville de nuit, je semblais pensif et je me fis rejoindre par la demoiselle servant de guide dans mon périple sans réel chemin tracé. Laissant un petit blanc se faire, ce n'est qu'après une petite dizaine de minutes que ma langue se déliait en douceur. Comme bien souvent, je n'allais pas parler de la pluie et du beau temps, mais bel et bien de certains de mes doutes et de certaines confessions que j'avais à faire.

" Dit moi Shiro... Es tu déjà... Enfin je veux dire, as tu déjà aimer ? "


Celle-ci se retournait doucement vers moi avant de finalement sourire de façon énigmatique. Je prenais cela pour un oui, mais elle ne devait pas avoir envie d'en parler. La laissant donc paraitre comme toujours, silencieuse, je me contentais de soupirer en douce avant de finalement croiser doucement mes mains, les voyant trembler en douceur.

" ... J'y repense souvent... Elle n'avait rien de spécial, elle n'était pas méchante et pourtant, on refuse de ne plus la considérer comme une simple brigande, alors qu'elle n'est pas un réel danger. "
" Keith... Tu apprendras que le monde est injuste parfois, c'est tout. "

La regardant droit dans les yeux, je vins m'approcher en douceur et la regarder droit dans les yeux. J'avais faim mais je me refusais à simplement lui sauter dessus. Détournant le regard, je me contentais donc de la remercier avant de finalement partir en chasse. Et sans doute que c'est là que la " magie " de l'île opéra.
Durant ma chasse, je suis tomber nez à nez avec une femme plutôt charmante. J'ai donc oublier ma petite proie, et je l'ai pris elle pour cible. Après une petite discussion, nous nous sommes éloigné et c'est là que j'ai frappé, mordant celle-ci de manière la plus douce qui soit - même s'il est ironique de parler de douceur quand on perce la nuque de quelqu'un - avant de finalement la déposer en coin d'une ruelle. Cependant, avant de tomber dans les pommes, celle-ci me balança quelque chose de troublant, puisqu'il s'agissait de ces fameux mots : je t'aime.
Réalité ? Ou rêve ? Quoi qu'il en soit, troublé par ces mots, je m'enfuis en ayant le cerveau parasité par cette confession intime. Sans doute la " malédiction de l'île ".

Le lendemain arriva à grand pas et comme prévu, Shiro nous mena au navire qu'elle avait " commander ". Sans me poser de questions, chacun de nous montait à bord pour nous mettre en route vers de nouvelles aventures avec pour objectif d'avancer et pour ma part, découvrir le monde. Cependant, les plans de Shiro étaient plus secrets et complexes que ça, mais ces derniers, nous les découvriront que plus tard, lors d'une nouvelle aventure, prochainement.

Rien.
By (C) Bloody for Never-Utopia.

_________________
[FB] Une double histoire ( SOLO ) B472ef10
Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Une double histoire ( SOLO )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Double zero [DVDRiP]Comédie[2004]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Attraction Town-