Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 [FB - quelques jours avant l'event]L'homme qui avait une araignée au plafond.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shigo Ike
Super héros fêlé
Shigo Ike
Messages : 1176
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
128/200  (128/200)
Berrys: 4.013.555 B

MessageSujet: [FB - quelques jours avant l'event]L'homme qui avait une araignée au plafond.   Dim 27 Déc - 17:02





"L’homme qui avait

une araignée au plafond."



Ike souriait. Voilà bien longtemps qu’il n’avait pas vu la vie sous un angle aussi lumineux. Il voguait sur sa récente acquisition, un bateau de son propre cru, confectionné sur Torino Island grâce au savoir faire des charpentiers de l’ile. Ils lui avaient même fait une ristourne au vue de ses exploits récents ! Pour sa part, le chasseur de primes était content de mettre les côtes du dit royaume derrière lui. Ces histoires sur Torino étaient enfin terminées, avec ces trolls, ces putains d’oiseaux de malheur, ces magiciens de mes deux et... non, il préférait oublier le dernier protagoniste... Non. Y’avait rien à oublier. Il ne s’était rien passé. Rien du tout.

« Il était marrant ce vieux, au final ! », pouffa Wade en se rappelant le papy qui l’avait accompagné dans sa chasse au troll.

Comme aucune réponse ne lui parvenait, il comprit que ses camarades mentaux étaient tout à fait sérieux quant à l’idée de le rayer de leur mémoire. Après tout, un énergumène incontrôlable était déjà assez compliqué à gérer pour eux. Alors deux ? Qui plus est avec sa... particularité ? Non. C’était plus que Wilson et Chuu ne pouvaient encaisser sans devenir chèvres.

Les cheveux aux vents, Ike profitait d’avoir fraichement lavé son T shirt rouge et son pantalon noir pour respirer l’iode marin à plein nez. Pour une fois qu’il pouvait sentir autre chose que ses propres effluves de sueurs et d’alcool, il ne disait pas non ! Ses sabres aiguisés et ses pistolets rutilants reposaient respectivement dans des fourreaux noirs dans son dos, et deux holsters en cuir attachés à sa ceinture sur ses hanches. Son petit équipement ne payait pas de mine, mais il savait s’en servir ! La récente épopée avec le troll et... le troll, lui donnait d’ailleurs raison ! Il en voulait pour preuve les énormes morceaux de cuir d’un blanc immaculé trainaient quelque part dans l’habitacle, prêt à recevoir le saint traitement qui les transformerait en un costume de super héros.

« La classe. », pensa Ike alors qu’il apercevait, au loin, une ile inconnue au bataillon.

Quelques temps plus tard, le taré de première accostait sans heurt et posait le pied sur un ponton en bois mangé par les bigorneaux et les fientes de mouettes. Il découvrit un petit village charmant, constitué de maisonnettes en pierres et en bois, aux toits vétustes et aux habitants aux mines fatiguées. En deux temps, trois mouvements, Ike accosta le plus proche d’entre eux pour se renseigner sur l’ile. D’une voix morne, le péquenot lui apprit qu’il se trouvait sur Kenshi Island, une ile spécialisée dans le dressage d’araignées pour en produire de la soie d’une qualité et blablabla et patati et patata...

« De la soie ! », s’extasia Chuu de sa voie fluette. « C’est exactement ce qu’il nous faut pour coudre le costume ! »
« Vendu ! », répliqua en pensée Wade. « On va aller leur en chiper, parce que j’ai plus un rond depuis l’achat du bateau. »
« Pourquoi je sens que ça va mal tourner, vos conneries ? », tenta de les raisonner Wilson, en vain.

- Dis moi, bro’, où est ce qu’on peut trouver ces araignées ?


L’homme le regarda, ses cernes noirs semblèrent se creuser un peu plus lorsqu’il soupira, avant de lancer d’une voix exténuée :


- C’est bien ça le problème... Les araignées sont devenues incontrôlables. Elles utilisent les anciennes mines comme leur tanière et attaquent tous ceux qui s’y aventurent. Du coup, le commerce se meurt... Et nous aussi. Ça fait des jours que j’ai pas mangé, et vu que les araignées descendent la nuit, on peut pas dormir sinon on se réveille dans un cocon... ou on ne se réveille pas. Elles sont là bas, ces saloperies.


Ce faisant, il lui montra une montagne imposante au dessus de laquelle un petit orage semblait s’accrocher. Wilson eut beau dire que ça puait le signe de mauvais augure, Wade ne l’écouta pas. Pas plus lorsque Chuu proposa de gagner un peu d’argent pour payer les pauvres gens. Non, le petit magicien avait sa propre conception de la vie et, puisque c’était lui qui gérait leur corps, bin il s’en tamponnait l’oreille avec une tong de leur avis.

« Un super héros, ça sait saisir les bonnes occasions ! », leur asséna-t-il mentalement. « J’vais te les faire rentrer dans le rang, moi, ces araignées ! »
« God... why me ? », se lamenta Wilson, une fois n’était pas coutume.

D’un pas vaillant et décidé, le clown sur pattes se dirigea vers la maison du maire pour l’informer de la glorieuse nouvelle : Ike allait lui sauver les miches ! Mais pas gratuitement, hein. Restait à décider de ses honoraires et de la taille de la statue qu’ils érigeraient à son effigie, monument à sa bravoure et à son sex appeal. Ce fut donc sur un nouveau « face palm » mental de Wilson que Wade commença à demander son chemin, des rêves pleins la tête, dans l’espoir que le maire serait tout aussi conciliant qu’il l’espérait quant au bronze. Nan parce que l’or, ça faisait un peu tape à l’œil pour une statue de quinze mètres de haut, tout de même !





_________________


Dernière édition par Shigo Ike le Sam 13 Aoû - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kadore D. Kadan
Le Démon
Kadore D. Kadan
Messages : 20
Race : Homme-cornu
Équipage : Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
68/100  (68/100)
Berrys: 100.000

MessageSujet: Re: [FB - quelques jours avant l'event]L'homme qui avait une araignée au plafond.   Dim 27 Déc - 18:47




L’homme qui avait une araignée au plafond

Feat. Shigo Ike (et ses multiples personnalités ...)







Voilà maintenant quinze jours que tu es bloqué sur cette île de malheur. Tu pensais que ce serait un bon endroit où te planquer afin de permettre à la petite de se reposer mais tu as eu tord. Pas totalement, certes, elle a eu le temps de reprendre des forces et toi de t’entraîner au maniement de la hache mais le réel problème est l'ennui qui vous fatigue pour rien. Lorsque tu es arrivé ici, tu as pu remarquer que les araignées d'une taille plus grosse que la moyenne puisqu'elles faisaient au moins la taille des paumes d'une main, pattes non comprises, étaient le principal atout du commerce ici. D'ailleurs, tu as un frisson rien qu'à y penser. Ces merdes à huit pattes ne te font pas peur, non, mais qu'est-ce que c'est dégoûtant ! Entendre le suintement au creux de l'oreille, sentir la bave et la soie collante quand on se prend les cornes dedans, c'est un calvaire. Par chance, le lendemain, si ce n'est pas quelques heures, après ton arrivée elles ont toutes déguerpies dans les montagnes plus au Sud-Ouest, profitant des grottes afin de te foutre la paix et se reproduire ou produire simplement. Pour être honnête, tu ne t'es pas posé la question et tu n'as pas été chercher réponse à cette question.

"Kadaaaaaan, je m'ennuie, viens on va jouer dehors !" Tu te frotte les yeux, te levant en soupirant de la chaise en bois très solide qui supporte tes quelques centaines de kilos avant de prendre la hache exposée au mur de bois brun en quoi est fait la cabane où tu crèches. "Bien, mais pas un cache-cache ou un je sais plus quoi perché. J'ai pas tellement envie de courir …" Et la voilà qui commence à bouder, croisant les bras et exposant sa lèvre inférieur devant toi en baissant la tête. Tu ne cèdes pas pour le coup, te dirigeant simplement vers la porte que tu ouvres en la poussant, laissant la petite, toujours en train de bouder, passer devant toi. Tes yeux se lèvent vers le ciel et un soupire bruyant est expulsé de tes narines mais tu souris, content malgré tout qu'elle soit assez reposée pour pouvoir bouder et vouloir jouer. Tu fermes la porte derrière toi et accroche la hache dans ton dos, te grattant ensuite la barbe de quelques jours que tu as, attendant que Yui arrête de bouder pour commencer à jouer et vous sortir de cet ennui fatiguant.

"On peut jouer à écraser les araignées là ! Regarde Kadan ! Elles marchent en file comme les fourmis ! C'est drôle !" Tu baisses les yeux vers les dites araignées avant de t'exprimer sur le sujet. "Je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Sur cette île les araignées sont à l'origine de la richesse. Je pense que les habitants ne seront pas super content si on les tue." Comprenant la situation, la gamine décide donc de les suivre, marchant à côté, cependant, toi tu ne comprends pas pourquoi elle commence à les suivre. Certes celles-ci ne sont pas grosses, elles sont même de taille normale, mais les petites sont normalement repoussées par les insectes, pas curieuses comme elle. Un frisson te gagne à nouveau tandis que tu la suis. Après tout, il faut bien qu'elle découvre la vie et tu n'avais pas réellement envie de jouer. Marchant donc dans l'herbe courte, vous éloignant de la cabane en passant près du très petit village portuaire, restant malgré tout assez haut dans les collines pour remarquer qu'un nouveau bateau semble être arrivé au port sans forcément remarquer les villageois se promener, tu te dis que la ligue est peut-être arrivée ici. Tu grimaces, fronçant des sourcils avant de voir que le style du navire est bien trop excentrique pour appartenir aux assassins.

Après presque quinze minutes de marche, Yui décide de courir vers un arbre, ce dernier semblant être un pommier paumé, seul dans les collines, afin d'y grimper sans aucune réelle raison. Peut-être qu'une mouche, ou une araignée, l'a piqué, tu l'ignores et décide de t'approcher d'elle, la regardant tenter de monter au tronc avec de grands yeux. "Quel est le but de la manœuvre ma grande ?" Pas de réponse et la voici qui tombe sur les fesses en poussant un léger cri de douleur. "Je veux la pomme ! Ça fait tellement longtemps que j'en ai pas mangé !" Oui, c'est vrai, trois semaines pour tout dire, la petite a vraiment ses propres notions de danger ou de temps. Enfin, après la voir échouer trois fois pour grimper, tu tends le bras et cueille la pomme, la donnant la petite qui saute de joie avant de frotter le fruit sur ton pantalon pour la nettoyer. "Je t'en pris …" Et d'un coup, la petite prend une grosse bouchée, manquant même de s'étouffer avant de te tendre le fruit et de reprendre la marche avec les arachnides. "Bon." Tu termines le fruit d'une bouchée, avalant même le trognon et les pépins, reprenant la marche quand vous remarquez qu'elles se dirigent vers une grotte qui ne semble pas être l'origine naturelle à en croire les murs de bois et ce qui semble être une porte défoncée. "On y va Kadan ?" Surpris, tu rétorques aussitôt. "Pas question !"



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
Shigo Ike
Messages : 1176
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
128/200  (128/200)
Berrys: 4.013.555 B

MessageSujet: Re: [FB - quelques jours avant l'event]L'homme qui avait une araignée au plafond.   Lun 28 Déc - 22:48





"L’homme qui avait

une araignée au plafond."



À force de tours et de détours, l’énergumène finit par en avoir marre de se perdre en ville et attrapa un passant pour lui demander son chemin. L’homme, tout d’abord surpris par le très direct « Eh Bob, la maison du maire c’par où ? », tenta de passer son chemin sur une remarque méprisante à l’adresse du chasseur de primes. Un canon d’arme à feu et « le mot magique » plus loin, le gars finit par cracher le morceau, puis s’enfuir sans demander son reste.

« Y’a pas à dire : « Parle, biatch ! », ça délie les langues ! », s’amusa Wade en pensée.

Sous le regard mi-exténué mi-exaspéré de ses comparses mentaux, le petit magicien s’avança d’une démarche guillerette vers une bâtisse qui ne payait pas de mine. Il toqua à la porte, trois fois, puis attendit. Comme personne ne répondait, il finit par ouvrir la porte avec un air de petit démon, puis entrer en lâchant :


- Olaaaaaaa ! Me llamo piscina de la muerta ! Hum... euh, je voulais dire... Bonjour ? Y’a quelqu’un ?
- Qui va là ? lui répondit une voix d’homme courroucée.


Ike se trouvait alors dans un vestibule richement meublé et vit débouler un gros malabar en costume qui le toisa de tout son haut. L’homme le détailla de la tête aux pieds, tandis que le chasseur de primes lui adressait un geste amical doublé d’un « Yo ! » en bonne et due forme. Le mastodonte croisa les bras et, après un bref grognement qui témoignait tout son manque d’estime pour le nouveau venu, déclara de sa voix grave :


- La soupe populaire c’est à côté, jeune homme.
- C’est d’la soupe que tu veux bouffer jusqu’à la fin de tes jours, buddy ? marmonna Wilson dans sa barbe.
- Hein ?! s’exclama-t-il en penchant la tête vers Ike, tout en portant sa main en coupe à son oreille.
- J’ai dit « J’aime la soupe, mais j’veux baffer un tas d’vilains aujourd’hui. », rattrapa Wade comme il put.


Très vite, Ike se rendit compte que leur interlocuteur était presque aussi sourd qu’un veau. Ou un pot ? Bref. Ce qui était sûr, c’était que sur une échelle de « Papy a encore paumé son sonotone ! » à « Stéphanie de Monaco ? », il représentait un solide cinq sur sept. Il en profita donc allégrement et tenta d’embobiner le gorille sans autre forme de procès :


- Mais j’en oublie mes manières ! J’me présente, Shigo Ike, plus grand exterminateur de vermines en tous genres de South Blue ! Ma compagnie, « Arac Attack », m’envoie vous délester de votre souci d’araignées ! Voilà. Des questions ? Non ? Très bien ! Un million de Berry pour ce job ? Parfait ! Sur ce j’y vais, le devoir m’appelle !


Alors qu’il croyait l’affaire pliée, une voix plus fluette se fit entendre derrière le chien de garde :


- Boris, qu’est ce que c’est que tout ce raffut ?


Un homme frêle aux cheveux blonds bouclés apparut soudain dans le hall d’entrée. Sa chemise rouge ample s’agita lorsqu’il sortit une main fluette de sa poche de pantalon noir, afin de regarder l’heure sur une montre gousset. Il prit un air intrigué lorsqu’il aperçut Ike. Mais il parut aussi surpris qu’un chat qui renifle une chaussette malodorante lorsque le chasseur de primes tomba à ses pieds d’une pirouette, doublée d’une révérence loufoque :


- Votre excellence, bonjour ! Je vous la refais version abrégée. Shigo Ike, chasseur de primes, intéressé par une compotée d’araignées. Ça paye bien ?
- Que... Boris ? Une explication rationnelle, je te prie ?
- Je crois qu’il est fou, monsieur de maire.
- Follement doué pour éradiquer des araignées, entre autres. Vous me payez, je les remets au pas. C’est bona ?


Alors que le garde du corps tentait de faire sortir l’énergumène manu militari, le maire l’arrêta d’un geste et reprit la parole :


- Si je crois bien comprendre, vous me proposer de libérer mon ile du joug de ces arachnides ? Vos services sont de qualité ? Je n’ai jamais entendu parler de vous...
- C’est très simple ! le rassura Wade. Satisfaction garantie ou vous êtes remboursé, livraison à domicile des carcasses, notice de dissection non fournie et, quand le job sera fini, je veux mon argent dans une taie d’oreiller avec un gros Berry vert dessus. Un rêve de gosse.
- Vos conditions sont pour le moins... particulières. Mais, ma foi, si je peux attendre de voir le résultat de votre nettoyage avant de vous payer, qu’ai-je à perdre ? Avez-vous besoin d’aide dans votre expédition ?
- J’ai toute l’aide qu’il me faut.


Avant que Wade ne sorte Ducky - son fidèle canard en plastique - de son sac à dos, Wilson finit par en avoir assez et reprit les choses en main. Aussi, Ike se contenta de simplement tapoter ses « Desert Eagles ». Le maire sembla conquis, le garde du corps largué, c’était donc une affaire qui roulait !

« Comme les pierres. »
« What ?! », demanda mentalement, pour la forme, l’ex-mercenaire.
« Les pierres qui roulent ! La peinture noire ? Angine ? Non ? Ouais, bref. Direction les mines ! »

Et c’est ainsi que, quelques longues minutes plus tard, le chasseur de primes se retrouva devant la fameuse tanière des araignées. Ike dut s’y prendre à de multiples reprises, et se perdit maintes et maintes fois, pour finalement en avoir marre et couper à travers champs. Enfin, à travers un buisson pour le coup. Buisson qu’il traversa sans y prendre garde pour se retrouver... face au vide. Ike cligna des yeux, deux fois, puis se mit à dégringoler une pente rocheuse à pic en roulant sur lui-même. De multiples jurons plus loin, il finit par se rétamer face contre terre et cul par-dessus tête. Lorsqu’il réussit à s’asseoir sans grâce ni distinction, il recracha de la terre et, enfin, son regard croisa celui d’une petite fille, à quelques pas devant lui. Il lui sourit malgré tout, avant de lui adresser la parole en ces termes :


- Coucou toi ! T’es perdue ma p’tite ? Tu ne devrais pas te balader seule, tu sais. Y’a de méchantes araignées qui trainent dans le coin !





_________________


Dernière édition par Shigo Ike le Sam 13 Aoû - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kadore D. Kadan
Le Démon
Kadore D. Kadan
Messages : 20
Race : Homme-cornu
Équipage : Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
68/100  (68/100)
Berrys: 100.000

MessageSujet: Re: [FB - quelques jours avant l'event]L'homme qui avait une araignée au plafond.   Lun 4 Jan - 13:49




L’homme qui avait une araignée au plafond

Feat. Shigo Ike (et ses multiples personnalités ...)







"S'il te plait ! Kadaaaaaaan ! Je veux voir où elles vivent ! Regarde comme elles sont trop mignonne à marcher en file comme ça ! S'il te plaiiiiit !" Elle insiste, ça t'énerve. De toute façon, c'est toujours la même chose, cette gamine est capricieuse et ce n'est pas pour ton plus grand bonheur, parfois, comme l'heure actuelle, elle te gave au plus haut point. Seulement, elle ne t'écoute pas et s'approche peu à peu de la grotte en marchant et parlant à reculons, en profitant ainsi pour te faire avancer vers elle et donc vers son objectif qui est d'entrer dans ce lieu sombre et sûrement bien dégueulasse. Car oui, tu ne penses pas que les araignées aient le sens de la propreté, ce ne sont que des insectes après tout … En tout cas, le caprice a toujours lieu jusqu'à ce qu'un homme hurle, tombant depuis le haut de la colline non loin de Yui qui sursaute et court vers toi n'ayant tout de même pas le temps de te rejoindre puisqu'il s'écrase entre vous. Tu ne vois pas l'homme de face et, suite à une pirouette que tu pensais impossible à réaliser pour le corps humain, le voici qu'il commence à taper la discussion avec la petite. C'est à son tour de cligner des yeux, regardant l'homme cracher de la terre et sourire avec des dents dégueulasse, la terre en dentifrice c'est pas le meilleur choix. "Non, moi je veux y aller mais Kadan il veut pas !" Dit-elle en te pointant du doigt et en te regardant dans les yeux. Pour le pauvre homme qui ne t'a surement pas remarqué, une première, ça risque de lui faire un choc quand il va se retourner.

Tel un mastodonte, tu viens croiser les bras, laissant tes doigts craquer avant qu'il ne se retourne. Tu ne désires pas lui faire peur mais simplement le mettre en garde si jamais il avait l'intention de toucher à la petite. Bien sûr, ce dernier étant tombé entre vous deux, les araignées ne prennent pas la peine de le contourner, escaladant donc l'homme sans aucunes gênes. "Même si cet homme est étrange, il a raison, interdiction de se rendre dans la grotte ! Tu viens d'entendre ce qu'il a dit, les araignées sont mauvaises par ici, regarde comme elles l'escaladent, de vraies merdes ces trucs là !" Tu tends ensuite ton bras par-dessus l'homme s'il est encore installé au sol, lui faisant ainsi de l'ombre avant de prendre Yui par le bras et de la porter dans tes bras, la montant ensuite au niveau de ton dos. Après tout, cette dernière adore être postée aussi haut, elle utilise même tes cornes comme guidon et toi, pendant ce temps, tu sais où elle est et tu ne passes pas ton temps à la surveiller.

"Dis donc, bonhomme, tu fais quoi dans les parages toi ?" La question semble annodine mais il est vrai que depuis que tu t'es incrusté ici, tu n'as croisé que deux personnes. Une petite grand-mère en quête de bienveillance qui t'avait offert du lait ainsi qu'un homme qui était venu cueillir des fleurs, sûrement pour sa femme, tu ne sais pas et tu t'en moques à vrai dire. Pour l'heure actuelle, tu fixes le garçon dans sa tenue moulante d'un air blasé, il ne semble pas en avoir après la petite de manière hostile, tu te permets donc le luxe d'être amical avec lui pendant que la petite, perchée sur tes épaules, observe la grotte au loin, tout sourire.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
Shigo Ike
Messages : 1176
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
128/200  (128/200)
Berrys: 4.013.555 B

MessageSujet: Re: [FB - quelques jours avant l'event]L'homme qui avait une araignée au plafond.   Dim 17 Jan - 22:06





"L’homme qui avait

une araignée au plafond."



- Non, moi je veux y aller mais Kadan il veut pas !

La phrase était tombée tout de go, sans qu’Ike ait vraiment le temps d’y réfléchir. La petite sembla montrer quelque chose derrière lui de son doigt tendu. Cependant l’attention d’Ike fut attirée par un mouvement dans la périphérie de son champ de vision. Quelque chose de massif venait de se déplacer derrière un arbre, il en était presque certain. Alors qu’il tentait de percer de ses yeux la végétation dense, le chasseur de primes sentit des petites pattes l’escalader de toutes parts. De quelques gestes distraits il se débarrassa de la vermine, sentant que la situation venait de prendre une odeur qu’il commençait à trop bien connaitre selon lui : celle de la mouise.

Une voix profonde s’éleva soudain derrière Ike, et il sursauta tant la tension l’avait envahi depuis quelques instants. Néanmoins, alors qu’il allait se retourner, un autre mouvement vif le détourna de son but et manqua de le faire dégainer. Cette fois-ci il en était certain : un ennemi rodait dans les parages ! Il réussit néanmoins à saisir la substance du message de l’interlocuteur dans son dos :


- Même si cet homme est étrange, il a raison, interdiction de se rendre dans la grotte ! Tu viens d'entendre ce qu'il a dit, les araignées sont mauvaises par ici, regarde comme elles l'escaladent, de vraies merdes ces trucs là !


Soudain, une ombre importante vint le recouvrir, tandis qu’une main aussi grise que démesurée attrapait la petite fille. Wade mit quelques instants à imprimer ce qui venait de se passer, tant il était concentré sur ce phénomène inquiétant.

« Une main ? », finit-il par réaliser.

- Dis donc, bonhomme, tu fais quoi dans les parages toi ? reprit la même voix grave.


Ike finit par amorcer sa rotation, toujours prostré au sol. Il pila net devant la vision d’horreur qui se tenait devant lui. Des pieds velus, une silhouette immense et menaçante, des yeux d’un noir profond aux multiples reflets et des mandibules déjà dressées pour attaquer. Il cligna des yeux deux fois devant l’immense araignée qui se tenait à quelques coudées devant lui. La saloperie devait bien mesurer deux mètres de long et, pourtant, avait réussit à arriver juste derrière lui sans qu’il s’en rende compte ?! Wilson se prépara au combat. Wade réfléchit à une bêtise à lancer. Puis... Chuu sortit de sa torpeur habituelle.

Et ce fut le chaos.

D’une voix suraigüe, le chasseur de primes hurla à la mort, les deux bras au dessus de la tête et les yeux exorbités, comme une vierge effarouchée devant ce spectacle digne d’un film d’horreur. Il se retourna et fit face à un autre problème de taille. L’homme qui s’adressait à lui d’une voix semblable à un grondement de tonnerre se tenait tel un roc inamovible devant lui, ses bras musculeux croisés sur un torse viril. Son regard pesant, sa peau d'un gris profond et ses cornes dignes d’un démon finirent d’affoler la jeune couturière.

Elle hurla à s’en faire péter les tympans.

À peine la note finissait de descendre qu’elle aperçut le regard espiègle de la petite fille perchée sur le dos du colosse. Mais, dans son état psychique, elle n’aperçut qu’un immonde diablotin qui se fendait d’un sourire inquiétant.

Elle hurla à briser le cristal, et des larmes coulèrent à flot le long des joues du chasseur de primes.

Prenant son courage à deux mains, il fut contraint... de fuir. Courir en zigzaguant et en se cognant à tout ce qui se trouvait sur son chemin serait plus approprié, d’ailleurs. M’enfin passons. Et comme un malheur n’arrivait jamais seul, l'unique direction qui semblait libre de tout monstre, de géant gris ou de petit diablotin fut celui de la grotte. D’une course aussi chaotique qu’affolée, le chasseur de primes, contrôlé présentement par une petite couturière apeurée, finit par entrer dans le repaire des araignées. Une fois arrivé dans le noir le plus complet, Wade réussit à arrêter Chuu et reprendre la situation en main.

Après une séance d’engueulade avec Wilson qui rabroua la couturière comme pas permis pour les avoir fait passer pour des taches une fois de plus, Wade tenta de radoucir l’ambiance :

« En tout cas, vu la situation dans laquelle on s’est fourrés, j’espère au moins qu’on va tomber sur Scarlett Johansson ! »
« Qui ça ? », demanda Wilson mentalement.
« Impie ! Scarlett ! LA Scarlett ! Ok, c’était pas son meilleur film, mais avec des araignées géantes de partout tu pourrais faire le rapprochement, bordel ! »
« On voit personne dans ce trou en tout cas. »
« Déçu... », lâcha Wade, complètement dépité par la nouvelle.

Préférant arrêter la discussion tout de suite, l’ex mercenaire soupira et alluma une torche qu’il gardait dans son sac à dos. Ce faisant, il regarda tout autour de lui et chercha à faire le point sur la situation. Après tout Ike était venu là pour faire le ménage avant d’être secoué par tout ce bazar ! Et il comptait bien tenir parole ! Il se trouvait à présent dans une salle rocailleuse, dont tous les murs étaient recouverts de toiles ou de bois pour étayer la structure. On aurait dit une mine abandonnée aux arachnides pendant trop longtemps. Bref, il avait du pain sur la planche, mais ne savait pas vraiment par où commencer ! C’est alors qu’un bruit s’éleva dans son dos et fit pivoter le chasseur de primes, toujours un brin anxieux...





_________________


Dernière édition par Shigo Ike le Sam 13 Aoû - 12:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kadore D. Kadan
Le Démon
Kadore D. Kadan
Messages : 20
Race : Homme-cornu
Équipage : Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
68/100  (68/100)
Berrys: 100.000

MessageSujet: Re: [FB - quelques jours avant l'event]L'homme qui avait une araignée au plafond.   Jeu 11 Fév - 23:48




L’homme qui avait une araignée au plafond

Feat. Shigo Ike (et ses multiples personnalités ...)







La vulgarité semble être de mise chez l'homme en rouge face à toi, de plus, il parle de lui à la troisième personne du singulier. Soit il n'est pas seul dans sa tête, soit il a un égo démesuré et, l'un comme l'autre, ça ne te plaît qu'il soit aussi près de vous. Reculant d'un pas, tu sursautes lorsque l'homme semble crier comme une femme, fronçant des sourcils et plissant les yeux, forçant Yui à te lâcher les cornes à et se boucher les oreilles en fermant les yeux. Vous n'attendez qu'une chose, c'est qu'il arrête d'hurler et ceci vient se faire plus vite que prévu lorsqu'il part en courant, détalant comme un lièvre dans la direction opposée à la votre. Changeant d'attitude comme de chemise, l'inconnu n'a comme idée que de foncer dans la grotte dites interdite pour Yui, la faisant sourire tandis qu'elle se penche en avant, toute heureuse. "On va pas le laisser tout seul là-dedans quand même, il faut qu'on le sauve, hein ? Hein qu'on va le sauver ?" Tu ne lui réponds que par un souffle nasal bruyant, répondant d'une manière positive à la question de la petite quand son rire s'arrête net. Telle une proie, l'homme se voit donc poursuivre par une araignée aussi grande que toi, t'étonnant à un tel point que tu en restes figé. Tu savais que ce genre de monstre pouvait exister mais tu n'y croyais ou ne voulais pas y croire.

Tu fais descendre la petite de tes épaules, la tenant à cheval sur ton avant-bras pendant qu'elle s'accroche à la lanière de ton harnais. Dégainant donc ta hache, tu pars à la poursuite du monstre aux huit pattes en sautant par-dessus les divers rochers et esquivant les potentiels arbres qui pourraient être sur ta route. "Pourquoi est-ce que l'on doit suivre les araignées, on ne pourrait pas suivre, je ne sais pas moi, des papillons ?" Soupires-tu tandis que la blondinette s'extasie d'être secouée dans tous les sens. Elle, les sensations fortes, c'est son truc. Néanmoins, assez rapidement, tu perds de vue la chose velue et grogne, t'arrêtant donc de courir et réalisant que l'entrée de la grotte est vraiment plus très loin et que tu peux même apercevoir l'homme en rouge. Inquiet, enfin, un peu, tu t'approches en trottinant, reprenant ton souffle en regardant autour de toi puisque c'est éclairé grâce à sa torche.

"Pas mal, une ancienne mine." Dis-tu pendant Yui descend de ton avant-bras qui lui servait de siège. Extasiée, la petite s'avance et s'exclame en criant "Kadan regarde ! Il y a même des pioches pleines de toiles et des chariots avec pleiiiiiiiiiins de petites bébés araignées, regarde ! Regarde !" Ainsi, grâce à la douce créature qu'elle est, de nombreuses araignées s'agitent sur les murs, sortant de la grotte. Certaines tombent mais aucune ne te tombe dessus. De toute façon, elles sont tellement petites qu'elles ne pourraient pas te piquer tellement ta peau est robuste. Fronçant des sourcils, tu fais signe à la petite de sa taire et tu la rejoins, dépassant ainsi l'avancée de l'homme s'il n'a pas bougé dans la mine en rengainant ta hache dans ton dos et en ramassant une pioche que tu secoues comme si ça allait faire partir la toile. "Que comptes-tu faire maintenant que tu esentré ici et que tu as allumé une torche, héros ?".



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
Shigo Ike
Messages : 1176
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
128/200  (128/200)
Berrys: 4.013.555 B

MessageSujet: Re: [FB - quelques jours avant l'event]L'homme qui avait une araignée au plafond.   Dim 14 Fév - 17:56





"L’homme qui avait

une araignée au plafond."



- Pas mal, une ancienne mine, venait de lancer le dénommé Kadan.


Mais le bruit ressemblait plutôt à un tombeau de pierre qui s’ouvrirait sous une poussée hasardeuse. Ike frissonna mais tint bon. La petite fille qui l’accompagnait attira l’attention du mastodonte sur des pioches, de la toile, des chariots, des...

« Oui cocotte, on est dans une mine, tu t’attendais à quoi ? Une piñata ? », pensa Ike sans piper mot. « Des araignées ? Oui, aussi, c’est pour ça qu’on est là ! Les gosses, j’te jure... »

Tandis que l’énergumène ruminait dans sa tête, le géant passa devant Ike d’un pas lourd et ramassa une pioche avant d’en faire tomber les araignées et la toile. Il reprit soudain la parole, de sa voix à briser un iceberg en deux :


- Que comptes-tu faire maintenant que tu es entré ici et que tu as allumé une torche, héros ?


Chuu à présent sous contrôle mental, enfin façon de parler, le chasseur de primes n’était pas du genre à se laisser impressionner pour si peu ! Il planta ses yeux dans ceux de Kadan et croisa les bras sur son torse, certes moins proéminent que celui du colosse, mais tout de même ! Lui aussi savait en imposer. D’un regard, d’un seul, il...


- La vache t’es super grand ! laissa-t-il échapper tout à coup.


En effet, l’homme... mais était il seulement un homme ? Devait dépasser les deux mètres ! Voir deux mètres et demi ? Non sérieusement, c’était trop grand ! Pis cette montagne de muscles n’avait pas l’air du genre à prendre le thé gentiment. Non. C’était un concentré de testostérone. Un taureau ? Un minotaure ! Non ! L’éclair de génie l’avait frappé !


- Je sais ! T’es un Zorlim ? Un genre de génazi de la terre ? T’aurais pas un cousin qui s’appelle « Zehir », par hasard ? Le genre flambeur, tout feu tout flamme ?


Après un court instant de réflexion, il percuta qu’il n’avait toujours pas répondu à la question du Zorlim.


- Ce que je compte faire ? Je vais me faire un plaisir d’éclairer ta lanterne... Ta lanterne. Parce que... j’ai une torche ? M’voyez ? Non ? Hum...


Après s’être raclé la gorge, Wilson reprit les choses en main. Il força Wade à arrêter ses pitreries et fit un résumé bien plus professionnel à Kadan :


- Bref. J’ai été engagé par le maire du bled pour trouver la raison qui pousse les araignées à se retourner contre leurs maîtres. D’habitude ils utilisent leurs toiles pour le commerce, mais depuis peu elles ont trouvé plus drôle de bouffer les humains tout crus. Ça doit être mauvais pour les affaires, j’imagine, parce que ça ne leur a pas plu. So... Here i am !


Tout à coup, un bruit de caillasse qui roule attira l’attention du chasseur de primes. D’une oreille attentive, il tenta de capter tous les sons environnants. Tant l’éventuelle réponse de Kadan que la présence d’autres ennemis n’allaient pas passer inaperçues. Il balaya les alentours de son flambeau pour tenter de repérer un éventuel trouble fête, en vain. Cependant, il trouva d’autres torches éteintes fichées dans la roche. Il se fit un devoir d’aller y bouter le feu, propageant peu à peu une lumière bienvenue dans la galerie tapissée de toile.

Comme il s’y attendait, le spectacle n’était pas « joli-joli ». Des corps mutilés, des colonies d’araignées minuscules, des casque brisés, des chariots renversés, une énorme araignée velue, des minerais et des roches éparpillées au petit bonheur la chance, la sale gosse qui pointait du doigt quelque chose...


- Une putain d’araignée velue ?! percuta soudain le chasseur de primes.


Sans plus attendre, il dégaina ses sabres et se mit en garde, tandis que la monstruosité lançait un cri de guerre semblable à un crissement de pneus suraigu. Ses mandibules claquèrent dans le vide, puis elle se jeta sur Kadan. Néanmoins, Ike ne s’interposa pas car il avait d’autres soucis en vue : deux autres de ses copines venaient de rappliquer et fonçaient dans sa direction !


- J’la sens pas cette aventure... lâcha-t-il avant d’esquiver un lancer de toile gluant en pleine face.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB - quelques jours avant l'event]L'homme qui avait une araignée au plafond.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB - quelques jours avant l'event]L'homme qui avait une araignée au plafond.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 15 jours avant le GN lâchez vous sur les questions
» Justes quelques heures avant Elimination Chamber
» 19 jours avant le début de la saison....Minnesota
» (Adrian) - J'ai battu un record. - Ah bon, lequel ? - J'ai reussi a faire en 15 jours un puzzle sur lequel il y avait écrit "de 3 a 5 ans".
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue-