Partagez | 
 

 [FB - le lendemain du solo] Troll Farceur et humains farcis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1556
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
124/250  (124/250)
Berrys: 53.907.000 B

MessageSujet: Re: [FB - le lendemain du solo] Troll Farceur et humains farcis.   Lun 25 Avr - 15:03




Frankensaucisson !



Jamais deux sans trois ! Pour une énième fois, le vieillard se retrouvait encastré dans un mur et cette fois ci, avec la violence du choc et le poison qu’il avait gardé, il s’était littéralement enfoncé dedans dessinant par la même occasion un magnifique moule pour les prochains visiteurs… même s’il avait dorénavant la tête en bas, les bras et les jambes écartées à la manière des égyptiens. C’était donc comme ça qu’ils faisaient dans les pyramides ?

Il fallut plusieurs secondes au grand-père pour reprendre ses esprits : respirant enfin un air « pur », son voyage dans les méandres de l’amante de sa femme n’avait pas été de tout repos et lorsqu’il rouvrit les yeux, il constata son prétendu fils en train de prier pour le salut de la bête. En même temps : il ne pouvait qu’être fier de son père ! Lui qui avait terrassé le monstre seul et de l’intérieur : une magnifique démonstration de force pendant que son peureux de rejeton avait certainement fait dans son pantalon. Nils souriait ainsi, fier de constater qu’il avait une nouvelle fois sauvé l’honneur de la famille.

Ainsi, le grand-père se remémora les quelques instants de son combat, les souvenirs étaient une chose importante pour lui et en s’extirpant tel un boulet de canon, il était parvenu à attraper une espèce de saucisson entier ! Il ne s’en était pas rendu compte avec les flammes mais ce dernier s’était retrouvé coincé dans sa barbe. D’une couleur rose pétant et un peu translucide, le vieillard se demanda tout de même quel gout il pouvait bien avoir… d’autant plus qu’il ressemblait plus à du plastique qu’autre chose ! Boarf ! C’était sans doute la protection que le troll avait dû oublier d’enlever le jour où il l’avait ingurgité…

Maintenant relevé et affamé après toutes ces péripéties, le vieillard tenta tant bien que mal de préparer son nouveau met. Bougeant en silence l’espèce de tube, il actionna par inadvertance un mécanisme qui mit en route des vibrations sur tout le saucisson ! Apeuré, le lieutenant se mit alors à gueuler en envoyant le dit objet en direction de la face de son fils trop occupé à réciter des prières.


IT’S ALIVE !
Le godemichet, d’une taille plus que raisonnable fila ainsi en direction de Shigo, si jamais il se retournait, il verrait un vieillard courir dans sa direction… au rythme habituel bien entendu puisque le grand-père s’était arrêté pour reprendre sa faux, des fois que le dit-saucisson ne se transforme en monstre. Il fallait simplement prier pour que le chasseur de prime n’ouvre pas la bouche, sans quoi, la revanche du troll serait démente ! Après que Nils soit entré dans le troll, une partie du troll allait elle pénétrer Shigo ?



_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
avatar
Messages : 1038
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
185/200  (185/200)
Berrys: 4.013.555 B

MessageSujet: Re: [FB - le lendemain du solo] Troll Farceur et humains farcis.   Lun 2 Mai - 12:25





"Troll farceur et

humains farcis"



Le lyrisme émouvant au possible de la prière occupait les trois personnalités du chasseur de primes, tant et si bien qu’ils n’entendirent ni se doutèrent le moins du monde de ce qu’il se tramait dans cette grotte obscure et humide. Soudain, un cri strident retendit et, terrifiée, Chuu se retourna vers la source du bruit les sourcils haussés, les pupilles dilatées et, bien entendu, la bouche grande ouverte...

C’est alors qu’ils le virent. Lui. Le truc. Un genre nouveau dépourvu d’intellect mais pas de muscles et qui bondissait et s’activait en tous sens. Le vieux était de retour ! Comment ? Pourquoi ? Ils ne le comprenaient pas. Et Wade avait beau hurler intérieurement au jet de « Fumble critique » et au « miracle tenté et réussi », Wilson ne l’écouta pas en voyant ce qui leur arrivait dessus. Il cria, gesticula, frémit d’avance... en vain. Chuu était terrorisée par cette vision d’horreur, convaincue d’avoir en face d’elle un revenant, un papy d’outre tombe à moitié digéré par les sucs gastriques du troll. Ainsi donc, l’objet de malheur vola tout droit en direction du visage d’Ike, impuissant...

Jusqu’à ce que !


Spoiler:
 


- WATAAAAAAA !


Sorti de nulle part, un animal étrange venait de sauver la virginité buccale du chasseur de prime le plus fêlé au monde. Il avait dévié l’attaque sournoise du grand père d’un revers de poignet, à l’image d’un expert en arts martiaux ! Un autre pote similaire au premier le rejoignit bientôt et ils prirent des poses se voulant inquiétantes. Cependant...


- Mais qu’il sont mignoooooooooooooooooooooons ! s’exclama Chuu de sa voix aigue.


Les invités surprises ne semblèrent pas apprécier la remarque et fondirent sur la petite couturière, avec l’intention évidente de l’assommer du tranchant de la main ou de lui tataner la tête. Ni Wade ni Wilson ne purent réagir à temps et ils commencèrent à se faire éclater la tronche par deux dugongs enragés. Wilson finit par reprendre les choses en main : d’un coup de pied bien senti et d’un crochet du gauche, il étala les deux karatekas en herbes... ou en palmes en l’occurrence. Les deux loustics des mers se relevèrent difficilement, puis revinrent à la charge ! Ou du moins le chasseur de primes le crut. Car, alors qu’il s’apprêtait à recevoir un autre assaut, les deux compères s’agenouillèrent et commencèrent à baragouiner tout un tas de phrases incompréhensibles pour qui ne parlait pas le vacherin des mers. Autrement dit : aucun être humain civilisé et sain d’esprit.

Cependant, comme Ike n’appartenait pas vraiment à cette catégorie... Il se trouvait qu’il connaissait les rudiments d’un dialecte attenant, et comprit vaguement que Tic et Tac – les noms des Dugongs qui venaient de se présenter – souhaitaient qu’il les accepte comme disciples. Ils reconnaissaient sa force pour les avoir sauvés du troll et avoir déjoué leurs attaques donc, forcément, il devait être balèze ! Tout d’abord surpris, l’énergumène reprit bien vite contenance et se racla la gorge.


- La route est longue sur la voie de la baston, petits scarabées des mers... tenta de paraître vaguement philosophique le chasseur de primes.


Les dugongs acquiescèrent en cœur et sortirent des petits carnets pour noter la phrase de leur nouveau maître. C’était la le début d’une belle amitié, d’une relation maître-disciples pure, stimulante et excitante ! Bref, Ike allait être encore plus intenable.

Il se rappela soudain qu’il n’était pas seul dans cette caverne, hormis Tic et Tac, et jeta un coup d’œil du côté du pépé. L’ancêtre avait survécu à une digestion de troll... rien que ça forçait le respect. Ou le forcerait chez n’importe qui d’autre, en tout cas. Surement, il avait eu un coup de bol monstrueux ou alors Ike avait eu la berlue en le voyant se faire gober ? Ça ne pouvait être que ça ! Comment un trublion, un bras cassé, un hurluberlu comme ce vieillard aurait pu réussir un pareil tour de force ? Impossible. Néanmoins, se rappelant qu’il valait mieux ne pas trop fâcher le grand barbu tout la haut dans les nuages, des fois qu’il se soit effectivement fait gratifier d’une intervention divine, il préféra la jouer « sympa » :


- Eh, papy ! De retour de vacances ? En tout cas on l’a eu ce salopiaud de troll ! Ça me fait mal de te le dire mais « jayjay » comme on dit !


Après un court instant de réflexion, Ike sortit un petit couteau et lâcha un commentaire pour s’expliquer :


- Bon, en plus de la tête qu’on garde pour prouver qu’on a remplit le contrat de sorcelleur, j’vais dépecer la bête car j’ai besoin de son cuir. Mais je t’écoute, hein !


« Enfin, aussi peu que d’habitude... », pensa Wade en son fort intérieur en commençant son ouvrage.







Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1556
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
124/250  (124/250)
Berrys: 53.907.000 B

MessageSujet: Re: [FB - le lendemain du solo] Troll Farceur et humains farcis.   Sam 7 Mai - 10:26




Gégé & Comondy



L’ancêtre avait eu une très grosse frayeur avec ce saucisson géant mais deux nouveaux protagonistes étaient arrivés à temps pour sauver le chasseur de prime. Faut dire que le saucisson géant risquait d’infliger de lourds dommages irréparables et c’est avec une facilité déconcertante que les deux petites choses avaient dévié la trajectoire.

Le vieillard s’interrogea une longue minute sur qui étaient ces deux petits être mais bientôt, la lumière atteignit son cerveau et c’est tout naturellement que Nils parvint à comprendre la situation : il s’agissait purement et simplement des enfants de Shigo ! Le docteur Gratz venait de prendre un nouveau coup de vieux : il était devenu deux fois de plus grand père. Tout d’abord éberlué par cette nouvelle, le vioque ne contint pas plus longtemps ses larmes et c’est un véritable torrent qui se déversa à ses pieds. Mais comment pouvait-il faire pour avoir de telles réserves lacrymales ?

Le héros pas masqué avait certainement dû les cacher pendant tout l’affrontement avec le danger qui régnait, faut dire que la maîtresse de la femme de Nils avait un petit côté bourru et qu’il était toujours nécessaire de préserver les pauvres bambins de telles altercations familiales. Ni une ni deux, le vieillard alla tout sourire pour étreindre les deux nouveaux membres de sa famille. S’interrogeant sur leurs prénoms dans le même temps, la réponse fut très vite donnée par son fils déjà affairé à découper le troll.

Gégé et Comondy ? C’étaient donc ça les prénoms que le couple avait choisi ? Dis-donc il était temps de retrouver sa belle-fille pour avoir une discussion : à tous les coups c’était Shigo qui avait choisi le prénom et…


T’aurais quand même pu leur donner un vrai nom ! C’pas bien de se venger de celui que je t’ai donné fils !
L’ancêtre imita la fessée avant de prendre dans ses bras les deux bambins… si seulement il s’était véritablement agi des deux petits êtres ! A peine les prit-il dans les bras qu’un double crochet et une prise de judo vint cueillir le lieutenant. Un nouveau vol plané, plus faibles qu’habituellement, l’envoya directement sur le corps du troll bien peu ragoutant. Nils éclata de rire en fermant les yeux un moment arguant qu’ils avaient de qui tenir : leur grand-père, évidemment ! Cependant, rouvrant les yeux, il voyait maintenant ce qu’était en train de faire son fils… découper la maîtresse de sa femme… mon dieu ! Mais pas devant les enfants pardi !

Le regard allant vers le couteau, puis la tête de Shigo avant de revenir incessamment sur les deux prit de court l’ancêtre. Sans doute que ce dernier exprimait sa rage envers la destruction de l’image maternelle et familiale… et puis… Nom d’un épi de maïs ! C’est dégueulasse !

Le couteau entrait une nouvelle fois dans la chair de l’ennemi déjà décédé. Exténué, apeuré à l’idée que les jeunes ne voient ce spectacle, dégoutté par la vision extérieure du chemin qu’il avait pris à l’intérieur : cette sombre et étroite route sinueuse avec des restes de Nils en elle… le vieillard ne put retenir son estomac et s’exprima en même temps de déverser une bonne dose de vomi sur les restes du Troll. Mince… non ! Mais pourquoi relevait-il la tête en direction de Shigo ? Pourquoi tenait-il tant à éviter le massacre ? On l’avait pourtant déjà dis : les femmes et les enfants d’abord ! Etant médecin, il ne pouvait infliger le traumatisme d’un tel acte à Gégé et Comondy !


Mwaais qw’est-cwwwe qu’weee tu fwwaiiis ?! Arrwêtes twwwees cwwwoneries !
Le vieux dégobillait en même temps. Shigo allait-il pouvoir esquiver cette projection de liquide buccal en plein dans sa face ? Il le fallait ! Car dans le fond, on peut se demander ce qui est réellement le plus traumatisant : un corps découpé, ou bien un père se prenant un étrange liquide sur la tête ?



_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
avatar
Messages : 1038
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
185/200  (185/200)
Berrys: 4.013.555 B

MessageSujet: Re: [FB - le lendemain du solo] Troll Farceur et humains farcis.   Sam 7 Mai - 13:09





"Troll farceur et

humains farcis"



Ike en avait vu des cas, à commencer par lui, mais ce vieux défiait la logique, les limites de la connerie humaine et menaçait peut être même la pérennité de la race humaine. Rien que ça. Putain d’intervention divine... Bref. Tandis que le chasseur de primes s’occupait sans sourciller de la tache ingrate qui consistait à dépecer la maudite bête, le grand père faisait encore des siennes. Il confondit, Ike ne sut trop comment, les deux Dugongs avec ses fils... Nan sérieux, c’était décidé, le vieux allait avoir droit à des lunettes ! Et à une bonne mandale dans la tronche, ni vu ni vu. Ni connu, aussi. Bref.


« J’vais le tuer, ce vieux... j’vais le tuer jusqu’à ce qu’il soit mort ! », s’énervait Wade en son for intérieur.


Alors que le vieux tentait d’enserrer ses deux « petits enfants » dans ses bras dégoulinant de sucs gastriques de troll, Tic et Tac n’apprécièrent bien évidemment pas. Ni une ni deux, papy gateaux-gateux se retrouva propulsé dans les airs par la force bestiale de ces petites bêtes. Et quel terrain d’atterrissage était mieux choisi que le corps du troll à moitié éventré que le chasseur de primes s’échinait à travailler ? Une personne sainte d’esprit aurait sans doute deviné une autre réponse. Cependant Wade trouva l’enchainement des faits tout à fait cohérent, ce qui exaspéra une nouvelle fois Wilson. Le souci ? Les deux mecs étaient resté en arrière plan mental pour laisser à la petite Chuu tout le loisir de s’éclater dans son travail. Pas que ça les répugne tout ce sang, ces tripes, ces chaires et ces... ouais si, un peu quand même. Du coup c’était la bêcheuse qui bossait pour une fois.

Et c’était bien là le problème.

La petite couturière, bien plus habituée à son monde de froufrous, de peluches, de soieries et de broderies n’avait aucune espèce de réflexe de survie. Aussi, lorsque le fichu lieutenant de la marine dégobilla tout son saoul... La petite ne put s’esquiver à temps. Horrifiés, les deux autres colocataires mentaux virent leur corps aspergé de pied en cap par un liquide répugnant qui provenait de l’estomac du marine. L’odeur insoutenable vint s’ajouter à celle déjà immonde du troll... mais le trublion tint bon et n’ajouta pas son propre vomi à la scène cauchemardesque. Wilson reprit en main les opération et attrapa le grand père au collet avec la ferme intention de l’envoyer bouler hors de la grotte !

Seulement voilà, Chuu était toujours lobotomisée par le gouvernement mondial...

Ainsi, les neurones ravagés par la propagande de la marine s’enclenchèrent et le corps du chasseur de primes se bloqua en plein milieu de son geste. L’ex mercenaire n’eut d’autre choix que de lâcher le papy, bien moins brusquement qu’il ne l’aurait voulu d’ailleurs. Il essuya tant bien que mal les sécrétions immondes qui le recouvraient, juste à temps pour voir Tic et Tac entrer en action. Sans qu’on le leur demande, les deux Dugongs venaient de s’élancer pour protéger leur nouveau maître d’un affront tout à fait inimaginable ! D’un assaut coordonné, les deux nouveaux disciples d’Ike attaquaient d’un coup de pied sauté à la tête et d’un assaut au poing visant le ventre du grand père. Leur intention était claire : éloigner l’enquiquineur du chasseur de primes le temps qu’il finisse de récolter le cuir de la bête !


« On peut même pas troller... découper un troll en paix ici ! », se reprit à temps Wade.


Une fois à nouveau propre, Ike laissa Chuu le diriger et reprendre son ouvrage « dégueulasse » comme l’avait qualifié le lieutenant. C’était pas comme s’il était venu uniquement pour ça ! Mais un peu quand même...






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1556
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
124/250  (124/250)
Berrys: 53.907.000 B

MessageSujet: Re: [FB - le lendemain du solo] Troll Farceur et humains farcis.   Dim 8 Mai - 11:51




Tu t'es vu quand tu coupes ?!



Le pauvre Nils n’en revenait pas de l’acharnement du chasseur de prime à vouloir dépecer cette pauvre femme. Faut dire qu’elle l’avait bien mérité mais tout de même ! Se souvenant qu’il avait récupéré l’argent de poche du fils, l’ancêtre allait pour proposer de le lui rendre pour éviter le traumatisme à ses deux nouveaux petits enfants mais il fut interrompu par ces derniers dans un élan d’amour et de compassion : sans doute étaient-ils apeurés par ce qu’était en train de faire leur père et c’était tout à fait compréhensible !

Les deux « jeunes » bondirent alors sur le grand-père et ce dernier vola plus loin. Nils ne voulait plus les lâcher. Tandis qu’il prenait des coups, il les serrait fort dans un câlin monstrueusement tendre. Les pauvres créatures se débattaient tant bien que mal et le papy ne pouvait que les comprendre : après tout, devant tant de haine de la part de leur père, ils avaient besoin d’évacuer la rage. Il fallait à tout prix éviter le traumatisme et c’est ainsi que Nils acceptait les coups sans broncher, le sourire aux lèvres et le visage qui commençait peu à peu à se défigurer.

Dans un dernier élan, le vieillard souleva les deux petites créatures et commença à sortir de la grotte pour les emmener au loin, pourquoi ne pas manger une glace après tout ? Cependant, Tic et Tac n’envisageaient pas la chose de cette façon et attendirent l’instant de faiblesse de l’ancêtre pour se débarrasser de lui à la sortie de la grotte. Se retournant brusquement, le vieillard comprit à quel point il était difficile de se séparer de son père… il se rappelait lui-même la difficulté qu’il avait éprouvé lors de son départ pour la marine dans le but de protéger son propre fils… il avait tout de même bien changé depuis le début.

Ne pouvant se résigner à partir comme ça, le vioque retourna ainsi pour protéger les yeux de ses deux nouveaux petits enfants. Malheureusement c’est qu’ils étaient rapides ! Arrivant de nouveau devant le Troll, il n’espérait qu’une chose : que Shigo ait terminé son entreprise. Si tel était le cas, il comptait bien lui faire une leçon de morale digne de sa jeunesse dans un long monologue sans queue ni tête. Il l’avait bien mérité na ?


Tu te rends compte ? Et si les petits avaient vu ça ? Tu sais avec ta mère… et puis elle l’avait mérité cette pauvre femme mais c’est pas une raison. De mon temps, on savait se contenir, je me souviens de la fois ou ta tante était partie dans une des bases de la marine et que…
Nils commença à fermer les yeux pour se remémorer chaque instant… Shigo allait-il accepter de subir un tel sermon de la part du vieux croulant ?




Spoiler:
 

_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
avatar
Messages : 1038
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
185/200  (185/200)
Berrys: 4.013.555 B

MessageSujet: Re: [FB - le lendemain du solo] Troll Farceur et humains farcis.   Dim 8 Mai - 14:18





"Troll farceur et

humains farcis"



La petite Chuu s’affairait à la tache, diligente comme toujours. À l’aide d’un couteau aiguisé, elle traçait des sillons sanglants dans la peau dure et rugueuse de la monstrueuse bête qu’ils avaient occis d’une manière très... peu conventionnelle. Voir pas du tout héroïque. Mais alors... pas du tout ! M’enfin, ils avaient étalé l’autre tache alors c’était le plus important ! Non ? Bref. La couturière en devenir avait déjà bien avancé le travail avant que le papy dégueux ne leur salope le boulot. Deux trois coups de pieds au cul et un lavage express du corps du troll ensuite, le dépeçage recommençait de plus belle. Devant les dimensions énormes de cet ennemi gargantuesque, le chasseur de primes peinait à bien se repérer mais, à force d’efforts, le trio gagnant réussit à pratiquer les dernières incisions capitales. Enfin surtout Chuu. Wade et Wilson, quant à eux, jouaient à un jeu mental inventé par le petit magicien :


« Euh... un crapaud ? », tenta en pensée l’ex mercenaire.
« Perdu ! », s’exclama mentalement Wade. « C’était un rat ! À moi maintenant... Un cafard ? »
« Pas du tout ! C’était une araignée ! »
« Y’en a qui essayent de bosser ! », tenta de les ramener à la raison la petite fourmi qui s’échinait à la tâche ingrate.


Les deux autres énergumènes tentèrent donc vaguement de s’intéresser à ce qu’elle racontait car, après tout, leur futur costume de super héros en dépendait. Ainsi débuta une fabuleuse leçon sur l’art du travail du cuir, tandis que le lieutenant se faisait tanner sa vieille poire par Tic et Tac :


« Tout le monde croit qu’il suffit de coudre des morceaux de cuir pour rendre un travail correct... mais non ! Déjà les aiguilles sont remplacées par des crochets, les fils ne sont pas les mêmes... »
« Wade... »
« Chut ! », murmura dans sa tête l’intéressé. « Fais semblant d’écouter où ça va prendre des plombes en plus ! »
« ... et je pense que le meilleur rapport entre la masse de cuir travaillé et la solidité du costume pourrait être obtenu grâce à un effet Patchwork. D’autant plus qu’on a pas mal de matière, vu la taille du troll ! »
« Pertinent, pertinent. », tenta d’acquiescer Wade sans rien comprendre.


Tandis que les deux hommes étaient à l’agonie mentale, le vieux finit par revenir en tenant ses deux nouveaux disciples à l’écart du spectacle macabre. Ce dernier prit d’ailleurs fin peu de temps après que le vieux marine ait commencé à monologuer, ce qui permit à Ike de prendre le train de sa pensée en marche. Pas sûr que d’avoir suivi dès le début l’aurait aidé, d’ailleurs, mais toujours fut il qu’il ne comprit pas un broc à ce que l’ancêtre racontait :


- ... Parce que la tata avait pas compris que c’était une base de la marine ! Penses-tu ! Alors je te dis pas...

« Je crois qu’il est parti, là. », se rendit soudain compte le petit magicien.
« Inarrêtable, ce vieux. », abonda dans son sens Wilson.
« Un peu de respect ! Il faut écouter ses aïeux ! », tenta de les réprimander mentalement Chuu.


- ... et les enfants, parlons en ! De mon temps ils gambadaient dans la rue, s’amusaient mais aidaient leurs ainés quand même ! Le respect, les valeurs de la famille ! Pis le travail au champ, aussi, il va pas se faire tout seul ! T’imagines, si Lucette devait se traitre elle-même ? Namého !


« Tu crois qu’il faut qu’on dise quelque chose ? », hasarda Wade en son for intérieur.
« Non ! Le respect des... », commença Chuu avant d’être ignorée, maintenant qu’elle ne servait plus à rien.
« Laisse faire les pros, gamin. », déclara en pensée Wilson avant de s’éclaircir la gorge.


D’un geste, d’un seul, il plaça son pouce tendu vers le haut juste sous le nez de l’ancêtre et, après avoir accaparé son attention, déclara de sa voix grave :


- Cool story, Bro’. Mais, comme on dit... « Shigo out ».


Sur ces bonnes paroles, il attrapa les paluches de l’ancêtre et les lui secoua vigoureusement tout en le remerciant pour son aide. Ce après quoi il attrapa la peau de troll et intima aux deux dugongs de le suivre jusqu’au village : il avait une récompense à demander ! Deux même, si on comptait son bateau ! « Ike-O-Mobil’ », ça c’était un nom qui claquait ! Faudrait demander au charpentier de le peindre sur la coque...






Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1556
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
124/250  (124/250)
Berrys: 53.907.000 B

MessageSujet: Re: [FB - le lendemain du solo] Troll Farceur et humains farcis.   Lun 9 Mai - 12:29




La règle des trois jours




Nan mais parce qu’en plus, Lucette elle avait trois orteils au lieu de cinq… c’est un peu le souvenir d’un chien de chasse qu’on avait fini par adopter : tu te rappelles ? On l’avait appelé comme déjà ? Ah oui ! Elina je crois… enfin je sais plus, tout ça pour dire que lui aussi, il lui manquait un orteil et que…
Mon dieu que c’était interminable ! Au point que l’ancêtre ne fit pas plus attention que ça au pouce levé de son jeune fils. S’asseyant un instant les yeux fermés, il entreprit de continuer le récit de sa vie encore une « petite » minute. Minute avec certainement plus de trois chiffres au compteur des secondes ! Pauvre Nils qui déblatérait maintenant dans le vide depuis presque dix minutes…

Ce n’est que lorsqu’il acheva de parler de son pauvre chien mort de diabète parce que sa sœur enrobait de chocolat les os qui restaient des repas que ce dernier rouvrit les yeux. Grommelant sur le respect pour le récit des anciens, le lieutenant se releva bien décidé à faire un énième sermon à son présumé fils. Tout naturellement, il savait où se diriger : il était obligatoirement redescendu au village pour voir sa mère ! Le pauvre, lui qui avait été tellement traumatisé d’apprendre la liaison de cette dernière avec la grosse mégère.

Ressassant le passé en chemin, Nils arriva devant le tripot bien plus lentement qu’il avait fait pour en partir. Poussant la porte d’un air décidé, prêt à affronter son épouse, il entendit divers cris et râles d’agonies. Quoi ?! Encore une péripétie ?! La mère de Shigo devait certainement être effondrée en apprenant ce qui était arrivée à son amante et ce dernier devait certainement s’en vouloir d’avoir été si cruel en lui apportant la preuve de son massacre. D’un air entendu, le vieillard se préparait à ouvrir la bouche comme pour excuser son fils quand une bouteille vint le cueillir à quelques centimètres à peine de son visage.

Dans le pauvre bar miteux, il ne restait plus que le barman qui se dandinait. C’était d’ailleurs lui qui avait lancé la bouteille. Tout autour, sur les murs, de nombreux rubans jaunes avaient fait leur apparition depuis la dernière fois avec un signe biohazard bien visible : la zone avait été déclarée sinistrée. Le cadeau empoisonné de l’ancêtre avait tout bonnement pourri l’enceinte et pas que ! Les cris et râles de douleur provenaient de plus loin et on comprenait aisément ce qu’il se passait : les pauvres clients avaient investis les toilettes du bar et se vidaient tous un à un. Le bûcheron sortit d’ailleurs de ces toilettes en ayant entendu le barman crier avec le bris de verre. Il semblait bien plus maigre qu’initialement… faut dire que plusieurs heures s’étaient écoulées depuis la dernière fois et c’était maintenant presque un zombie desséché. Écarquillant les yeux devant l’ancêtre, se souvenant instantanément de la proposition de Yaoi et des heures passées sur le trône, ce dernier s’enfuit en vitesse en se tenant l’arrière train.


Mais chérie ! Reviens ! Tu m’as écouté ! Tu as fait ton régime ! Je suis fier de toi !

Une deuxième bouteille vint à l’encontre du vieillard suivi par plusieurs chaises et même des tables. Tous les pochtrons étaient sortis des toilettes et commençaient à s’en prendre à l’ancêtre… vraiment, y a plus de respect pour les anciens !

Malheureusement exténué par sa journée, Nils n’eut d’autre choix que de fuir. Il ne lui restait donc plus qu’à suivre la règle des trois jours sans nouvelles pour revenir s’excuser. Il n’avait pas revu son fils non plus, le grand-père sortir donc en trombe du bouiboui quelque peu abattu : tout recommençait ainsi à zéro. Retour à la case départ, mais il était fier : il avait maintenant deux nouveaux petits enfants ! Gégé et Comondy !




Spoiler:
 

_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
avatar
Messages : 1038
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
185/200  (185/200)
Berrys: 4.013.555 B

MessageSujet: Re: [FB - le lendemain du solo] Troll Farceur et humains farcis.   Lun 9 Mai - 23:55





"Troll farceur et

humains farcis"



Le vieux enfin perdu dans la forêt, tel le petit poucet mais version gériatrique, et sans aucun moyen de retrouver son chemin – enfin il l’espérait – Ike avançait fièrement en direction du chantier naval. La tête du monstre sous un coude – à défaut d’avoir une croupe de cheval – et un énorme tas de peau de troll sous l’autre, il arriva devant la boutique d’humeur guillerette. Wilson frappa du plat du pied dans la porte pour faire une entrée triomphale :


- BOOM BABY ! scanda-t-il.


Le gérant du magasin sursauta et laissa échapper la chope qu’il avait en main. Cette dernière vint se fracasser au sol, brisant à la fois sa mouille en porcelaine et le silence qui régnait jusqu’à lors dans l’atelier. Après quelques secondes passées dans l’encadrement de la porte, le sourire béat, les bras écartés dans une pose héroïque et l’œil luisant, le chasseur de primes comprit que l’autre pignouf était encore plus imbibé que la dernière fois. L’énergumène soupira, fit quelques pas dans sa direction et posa la tête du troll sur la table. Cette dernière s’y déposa dans un bruit spongieux tout à fait immonde, tandis que son nouveau propriétaire – l’autre étant indisposé pour genre... toujours – s’écriait :


- Bon ! J’veux mon bateau maintenant ! Ah ! Et j’ai le nom : « Ike-O-Mobil’ », à graver ET à peindre en blanc sur la coque. Pour la police j’hésite encore entre « Lucida console » et « comic sans », mais je pense que je me respecte trop pour utiliser cette daube... Ce sera donc « Lucida console ». Sans rature. Taille deux cent quarante.


Comme l’autre hippie clignait des yeux, imitation parfaite d’un hibou choqué devant une souris de deux mètres de haut venue venger ses frères tombés au combat, Ike se résigna à parler le langage « commun » :


- Troll tué. Toi construire bateau pour moi. Sinon sa tête finira dans ton cul. Littéralement. Pigé, dumbass ?


Le charpentier sembla enfin retrouver ses esprits et hocha vigoureusement du chef. Après un « That’s what I’m talking about. », le trublion de première s’en retourna dans le tripot où il avait croisé le bûcheron. En chemin, il sentit plus qu’il ne vit arriver le vieux lieutenant de la marine. Il décida courageusement de fuir. Enfin de se cacher comme si sa vie en dépendait. Après s’être fait jeter comme un malpropre du bar, l’ancêtre s’en alla en grommelant des insanités tout aussi incompréhensibles qu’auparavant. Ike retint Tic et Tac d’aller lui foutre une dérouillée en leur parlant en ces termes :


- La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. Et le sien est déjà assez amoché comme ça. Pigé bande de moules ? Bien.


Tandis que ses disciples notaient studieusement ses phrases emplies de bon sens, le fou furieux retrouva le bucheron occupé à se vider par tous les bords. Attristé par son sort, Wade lui offrit de quoi aller se payer un toubib, un barbier et un bon bain. Pis de nouvelles fringues, aussi, vu que la situation l’exigeait à présent. Les chemises à carreau c’était « so Nineties ! », il lui fallait un nouveau costume ! Le chasseur de primes rassura le bûcheron et ses collègues quant à l’issue du combat et des hourras, ainsi que d’autres bruits moins encourageants, s’élevèrent un peu partout dans le bar. Préférant les laisser à leur calvaire, Wilson s’en alla en super héros des temps modernes. En chemin vers une piaule passagère, il passa devant la fontaine à l’eau toujours violacée, où flottaient inertes des dizaines de pigeons. Dommages collatéraux. Un autre truc de pro à ajouter sur la liste.

S’il devait faire le compte de cette journée, il avait encore brillé de par ses actions héroïques, avait défait un troll avec l’aide d’un grand père retourné du ciboulot – ce qui comptait clairement comme un handicap – commençait à collecter les pièces pour son costume de badass et, enfin, possédait son futur moyen de locomotion !

L’intervention divine, ça déconnait zéro !






Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

[FB - le lendemain du solo] Troll Farceur et humains farcis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Wyclef le farceur retourne à ses sources.
» [Modélisme] Troll d'Isengard.
» Deux frères, un bavard et un farceur [PV]
» Troll du mordor
» Troll des Cavernes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue :: Royaume de Torino-