Le Deal du moment :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros ...
Voir le deal

Partagez
 

 [FB] Nightrain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

[FB] Nightrain Empty
MessageSujet: [FB] Nightrain   [FB] Nightrain Icon_minitimeMer 18 Nov - 22:16



Lorsque la nuit tombe et que le peu de personnes recommandables de Micqueot restent chez eux pour dormir, Floyd sort de chez lui. Fringuant et tout de noir vêtu, le jeune homme arpente les rues qui se remplissent d'amateurs d'alcool prêts à boire toute la nuit. Le pas lent et le regard acéré, il détaille les passants et constitue des catégories; les habitués des lieux, les clients occasionnels et surtout les nouveaux venus; des soûlards d'un soir, pirates et hors la loi de passage. Des cibles faciles, ivres et à la bourse bien pleine.

Allumant un cigarette et relâchant sa première bouffée de fumée dans l'air froid et salin, Floyd se posa à la terrasse d'un bar qu'il connaissait bien, étudiant les passants. Ici, un jeune homme à la démarche hasardeuse, ivre mais vraisemblablement fauché. Là, un homme plus mûr essayant tant bien que mal de marcher droit malgré l'ivresse affichée sur son faciès rougi. Et là-bas une jeune femme ivre morte en train de comater sur le pavé. Floyd détourna les yeux car il savait très bien que d'ici quelques minutes quelqu'un viendrait la repêcher pour l'emmener, que ce soit pour aller chez elle ou pour l'apporter dans une des strates plus sombres de Micqueot, le marché noir.

Floyd n'osait pas se mêler à ce genre d'affaires, préférant sa tranquillité et son statut de petit voleur à la dangerosité du marché noir et de la palette d'activités correspondantes. Un larcin occasionnel lui suffisait à vivre tranquillement, du moins jusqu'au prochain passage à l'acte. Lorsqu'il n'entendait plus le tintement significatif lorsqu'il flânait en ville, il attendait la nuit, guêtait et se remplissait les poches. Un cycle qui se répétait à l'infini.

Enfin, les yeux experts rencontrent la cible tant attendue. Un homme d'une trentaine d'années à peine, marchant à grand peine à cause d'un taux d'alcoolémie élevé. Trébuchant sur les pavés et s'appuyant à tout ce qu'il passait, Floyd ne manqua pas de remarquer le doux son des berrys qui tintent, sortant directement d'une bourse fixée à sa ceinture. Les doigts agiles du voleurs s'étirèrent dans le vide, de la même manière qu'un pianiste allant commencer son morceau. Pouce, index majeur, annulaire et auriculaire pianotant sur la table de bois, il patienta que l'homme passe devant lui. Celui-ci portait un long manteau rouge d'une étoffe apparemment rêche et lourde, traînant sur le sol et couverte de boue. Des bottes bien peu usées pour qu'il soit un homme de terrain et même remarque pour le reste de ses habits. Un petit veston doublé et un lourd pendentif d'or pendait à son cou.

Il se leva de sa chaise, écrasa sa cigarette dans un cendrier et commença à le suivre. Son souffle chaud créait de la buée au contact de l'air froid alors qu'il slalomait entre les passants. Il l'épiait du coin de l’œil, veillant à ce qu'il ne sorte pas de son champ de vision. Mètres après mètres, le chausseur se rapprochait de la proie, tendant sa main vers la bourse pleine d'espèce sonnante et trébuchante. L’adrénaline montait et le temps se dilatait pour le jeune voleur lorsque sa main rencontra l'étoffe fine. L'auriculaire repoussa le manteau doucement alors que le pouce et l'annulaire agissaient en tenaille pour la garder en place. Le majeur et l'index s'associèrent pour détacher la boucle qui la retenait et le tout tomba doucement dans la paume de sa main, sans un tintement.

La montée d'adrénaline s'arrêta, pour rester stationnaire alors qu'il commença à rebrousser chemin. C'était ce moment là qu'il préférait. Partir victorieux du champ de bataille improvisé, héros inconnu ayant exécute des prouesses impressionnantes au nez et à la barbe de tout le monde. Un ersatz du sentiment du travail accompli lui suffisait alors qu'il glissait la bourse dans sa poche de veste. Son souffle reprit son cours normal, la chape de plomb disparu.

«-Eh toi là! Le... euh... gars sapé en noir. Rends moi ma thune, branleur.»


L'adrénaline revint en force, comme une montagne russe. Une montagne russe d'émotion aussi, car Floyd était passé de la joie au stress le plus profond en quelques secondes. Il se retourna vers sa victime, l'air embarrassé et lui adressa ces mots:


«-Désolé, mais j'ai bien peur de ne pas pouvoir vous les rendre. Bonne soirée.»


Et il fendit la foule à toute vitesse, suivit de près par le soûlard qui n'était peut-être pas si saoul qu'il en avait l'air; cela arrivait que des gens prétendent être ivres pour se faire voler et prendre le voleur la main dans le sac, pour avoir le bon droit de le tabasser au fin fond d'une allée. Et Floyd n'avait pas envie de se faire refaire le portrait à coup de botte, ou bien pire. Mettant la capuche de sa veste noire, il couru tant qu'il pu, ses semelles claquant sur le pavé qui commençait à se mouiller à cause de la pluie. La course poursuite commençait.
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
Kari Crown
Messages : 906
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Nightrain Left_bar_bleue32/75[FB] Nightrain Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
[FB] Nightrain Left_bar_bleue150/220[FB] Nightrain Empty_bar_bleue  (150/220)
Berrys: 37.964.000 B

[FB] Nightrain Empty
MessageSujet: Re: [FB] Nightrain   [FB] Nightrain Icon_minitimeJeu 19 Nov - 16:35

Nightrain
Feat.Floyd Remington
Let's Rock !Nightrain - Acte I