Partagez
 

 [CONQUETE] D'une pierre deux coups

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue35/75[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue151/250[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeDim 25 Oct - 15:11



Introduction
Cela fait à présent une semaine que nous avions fais ce casse et que nous étions partis, Kômatsu, Ayabusa, Mélina, Krake et moi. Ren était resté sur Logue Town pour affaires, puisque nous nous étions séparés afin d’agir dans l’ombre et faire d’une pierre deux coups disons. Nous étions partis à travers les voies de Grand Line. Notre projet « Conquesta » était sur le point de se mettre en route. Les deux premières îles que nous allions conquérir étaient Namakura et Kenzan. Ces deux îles sont proches l’une de l’autre et par les quelques rumeurs qui circulent, le peuple des longs bras de Kenzan a l’air de mettre la misère sur l’île de ces pauvres Namakuriens. Donc autant dire que les deux îles sont liées par ce lourd tribut.

Voguant tranquillement, nous nous étions mis d’accord avec les autres que je me farcissais Namakura – ce sont des gens pauvres et je n’aime pas voir les gens en baver comme ça donc j’ai plutôt envie de m’occuper d’eux et renvoyer les longs bras chez eux. Donc, moi en direction de Namakura, les autres pour Kenzan. De toute manière, dès que j’avais fini mon boulot de déglinguer tous ceux qui se trouvait sur le chemin, je donnais le signal par den-den aux autres pour qu’ils en fassent de même sur Kenzan. Une sorte de double action. Et si j’ai aussi presque insisté pour qu’on me laisse l’île à moi toute seule c’est parce qu’en ce moment rien ne va et je préfère être loin des autres pour le moment. La mort de Gin m’avait grandement affecté puis également le fait que je n’ai pas pu sauver les esclaves d’une mort certaine. Alors j’ai décidé de faire abstraction de tout, et de faire en sorte de devenir la plus forte et ne jamais laisser mourir des innocents pour rien du tout, ni même d’autres esclaves. Qu’ils soient humains, sirènes, géants ou d’autres « races » de cette planète, je n’occasionnerais plus aucunes pertes.

Après une bonne semaine de voyage, j’arrivais en début de matinée sur l’île de Namakura. Heureusement, la mer n’avait pas trop fait de caprices pour empêcher ma progression. Avant de poser un pied à terre sur cette île, les autres et moi avons voyagé un peu près ensemble. A distance égale puisque le but d’aujourd’hui est de faire une double conquête presque en même temps. A peine ais-je posé le pied sur l’île que je ne voyais rien si ce n’est des ruines en face de moi. Enfin, pas des ruines comme ce que l’on pourrait définir des ruines mais tout semblait être laissé à l’abandon, par manque de moyens. Et puisque justement l’île est réputée pour sa pauvreté… bah on est tout de suite dans l’ambiance. Armée de ma lame de 50, j’avançais quand même prudemment. Je suppose que ces hommes aux longs bras doivent être dans les parages donc vaudrait mieux pas que je me fasse repérer tout de suite. Bah, je pourrais toujours leur trancher la tête tout de suite hein mais il vaudrait mieux que j’ai quelques renseignements quand même.

Parcourant le seul village paumé qu’il pouvait y avoir sur l’île, tout semblait si désert, si triste, si mort. On dit que le nom des habitants qui sont sur cette île s’appelle les « J’ai faim ». La traduction du nom du village veut dire exactement ça. Ça montre vraiment toute la misère qu’il peut y avoir sur ce monde. Et ouais, il y aura toujours des inégalités de partout. J’espère que Ren a prévu quelque chose pour leur redonner le goût de vivre et qu’ils puissent vivre bien plus aisément qu’à présent. L’air et l’ambiance sont palpables… Il n’y a vraiment personne ou quoi ? Je me sens limite sur une île complètement déserte, ça fait limite peur avec le fait qu’il n’y ait pas beaucoup de soleil pour donner ne serait-ce qu’une petite auréole de lumière. Après quelques pas, il m’a semblé entendre du bruit. Hum… Faisant appel à mes oreilles de louve, je pouvais de mieux en mieux discerner le bruit alors que je prenais le chemin qui me menait à ces bruits.

Des gens semblent être entrain de faire une danse de l’invocation. Me concentrant pour tirer un maximum de mon pouvoir, je fronce les sourcils alors que j’entends une phrase bizarre.

« O puissant Satan, venez nous en aide pour chasser les longs Bras. »

What, what, what ??? Ils sont vraiment sérieux là les mecs. Ils essaient d’invoquer Satan pour qu’il se débarrasse de ces gens qui les maltraitent. J’étais cachée car je venais d’arriver devant une sorte de grande place où se trouvait un pentacle dessiné sur le sol et des dizaines de personnes en cercle autour entrain de faire des incantations… Quand je me suis mise à rigoler. Bon, j’ai fais ça le plus silencieusement possible mais impossible. Pliée en deux de rire, je crois que ça a ameuté les gens. Enfin une personne en tout cas. Prise en flagrant délit de rire accidentel.

« Une intruse ! Vous aussi vous venez piller notre village ?! Oh regardez tout le monde ! L’intruse a un très beau collier qui semble valoir cher. »

« Hep là, on se calme mon petit monsieur… Je ne suis certainement pas une intruse… J’ai ouïe dire que les longs bras vous maltraitaient et piquaient les dernières richesses que vous aviez. »

« Oui et alors ? Avouez, vous êtes avec eux ! Mais nous n’avons rien à vous donner ! Vous en revanche, ce collier. »

« Non mais sérieusement ? Je ne suis pas du tout avec les longs bras… Bien au contraire, je viens pour vous libérer de leur pression quotidienne. »

« Comment vous croire intruse ? »

« Vous semblez très intéressé par le collier que je porte alors je vous le donne en gage de ma bonne foi. »

Je sentais que j’allais le regretter de le leur donner mais bon… Comment dire non à des gens pauvres qui ne vous croient pas et qui semblent plus intéressés par un collier qui en fait ne vaut pas tant que ça. Je détachais alors mon collier avec cette pierre de la même couleur que mes yeux au milieu, pour le donner à ce qui me semblait être le maire du village.

« Allons discuter ailleurs si vous le voulez bien Mademoiselle. »

« Mais avec plaisir, monsieur… »

« Je suis le chef de ce village ; monsieur Pekkori comme tout le monde m’appelle ici. »

« Okay… moi c’est… Mademoiselle Rei. »

Et non, ce n'était donc pas un maire. Sait-on jamais, vaut mieux pas dire son nom de famille dans ces cas-là. Même si je soupçonne fort que ces gens ne soient pas trop au courant des primes qui circulent sur les gens, on ne sait jamais. Le vieux du village ainsi que quelques personnes dont un homme qui me perturba par son apparence. Les gens de ce village ont tous des allures de pauvres mais pas lui. Il est plutôt bien habillé pour quelqu’un de pauvre. Enfin, ça je m’en occuperais plus tard. Ou jamais. Le maire nous emmena ensuite dans une sorte de maison qui est censée être bah... je ne sais pas trop quoi. Même le bâtiment est délabré… Ca commence bien dis donc… Je regardais en coin les gens mais bien heureusement, personne d’hostile. Sait-on jamais s’ils veulent me ligoter.

« Si vous arrêtez les longs Bras, je passerais sur le fait que vous nous avez perturbé en pleine séance d’incantation ! »

« Ah excusez-moi mais je ne pense que Satan vous aide en quoique ce soit… Mais soit, donnez moi un peu plus de détails sur ces gens je vous prie. Surtout si vous voulez que je vous aide. »

« Hum… Les longs Bras viennent de l’île de Kenzan pour nous piller le peu que nous avons. Ils ont même enlevé deux femmes musiciennes de notre clan et nous ne savons pas du tout où elles sont… Tous les jours, ils viennent pour nous forcer à travailler pendant des heures et des heures pour eux car ils sont entrain de se construire une sorte de palais pour artistes un peu plus loin sur les hauteurs de Namakura. Et nous sommes obligés de le faire sans aucunes rémunérations quelles qu’elles soient ! »

Vu l’air que ces gens avaient… on voyait bien qu’ils n’étaient pas du tout heureux et en plus de ça, en sous-nutrition. Ça devenait tout de même grave cette histoire. Pourquoi ces types s’en prennent aux plus faibles qu’eux… Juste parce que les deux îles seraient proches l’une de l’autre et parce que forcément, quelqu’un fait force sur l’autre, alors ça créer une situation pareille. C’est presque absurde et pourtant, le maire ne rigole pas du tout. J’ai déjà eu bien fait d’arriver en début de matinée avant que les longs bras ne soient là.

« Bon, je vois… Le temps presse alors. Je vais tâcher de me faire toute petite quand ils arriveront. Mais je compte sur vous pour ne pas cafter le fait qu’une intruse soit sur votre territoire ? Sinon, je ne pourrais pas vous aider et ce serait très très regrettable, vous voyez. »

En prenant un air assez terrifiant et froid pour bien leur montrer que s’ils caftaient pour que les longs bras me tombent directement dessus, ils allaient en subir les conséquences, pauvres ou pas pauvres.

« Ou… oui bien entendu ! Je vais prévenir les autres habitants ! Et sauvez nos deux musiciennes s’il-vous-plait. »

« Cela va de soi que je sauve tout votre village monsieur Pekkori. Si bien sûr, en échange je peux compter sur votre silence et votre contribution. »

La partie la plus dure de l’histoire est sur le point de commencer.
Feat SG

Code de Frsoty Blue de Never utopia

_________________
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Signar11


Je parle en : #660066

Shadow parle en : #33cc33


Dernière édition par Rei Mitsuyori le Dim 25 Oct - 20:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shadow Ghosts

Shadow Ghosts
Messages : 91

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue0/0[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue0/0[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.814.272.500 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeDim 25 Oct - 16:53



Trouble in the dark




Tandis que Rei allait agir, dans le navire par lequelle elle était venue, des gens s'agitaient légèrement. Installés dans la calle, chacun ayant fait son petit " nid ", les hommes de Fenko - qui avaient accompagnés Rei afin de prévenir en cas de pépin et veiller principalement sur le navire qui leur revient de droit une fois Fenko récupéré - formaient véritablement une petite réunion de crise. En effet, même si Ren faisait ses mouvements et qu'ils participaient de temps à autre, aucun des hommes et femmes présents ici n'oubliaient leurs objectifs : retrouver Fenko Oudoni. Et pour sûr, si Ren oubliait sa propre promesse, alors l'accord qui tient entre les Shadow Ghost et ces personnes, sera rompu purement et simplement. Et à l'ordre du jour se trouvait le fameux sujet qui fâche.

Au nombre de cinq, les jeunes gens étaient installés à leurs façon. Irion était assis sur un tonneau, avec une dégaine assez détendue, observant les autres il prenait des airs de chef que d'autres n'appréciaient pas tout le temps. Plus loin, deux jumeaux se trouvaient là, proche de ce qui faisait leurs lits, à savoir des couettes. Puis ailleurs se trouvait un garçon aux airs de quasi émo, avec une personne qui n'était autre qu'une fille.
En somme et dans l'ordre, Irion, Kizu et Kilu, Lorn et la surnommée Bayat. Tout les cinq réunis " discutaient ".

" On en a déjà parler plusieurs fois Irion, c'est toujours la même chose. " " Je dirais même plus... On en revient toujours au même point, on devrais juste attendre et basta. "

Les jumeaux avaient parlés, tandis que Irion gardait son masque sur le visage, cachant à tous son visage qui n'était pas beau à voir. Pour cause, avec ou sans masque, ses traits déformés par la colère ne sont pas beau à voir. Grognant de mécontentement tel un chien prêt à mordre, il se retenaient de gueuler. C'est par la suite la jeune Bayat qui pris la parole, soupirant en coeur avec son compagnon.

" Ils ont raison pour une fois... Cela ne sert à rien de s'inquiéter, l'autre nous a déjà fait un briefing et si ce qu'il dit est vrai, alors il nous faut juste attendre. "
" Tss... T'en penses quoi toi Lorn ? "
" ... "

L'émo ne répondit rien, tel un muet qui jouait son rôle. La discussion entre les cinq était assez mouvementé, puisqu'a fond, ils avaient parfois l'impression d'être laisser de côté, du moins, telle était l'impression d'Irion qui désirait juste retrouver son capitaine adoré. Les éfluves de sang, les massacres en bonne et due forme, c'est son dada, alors rester là sans rien faire, c'est la merde pour lui. Et se laissant aller à la colère, il vint à se redresser.

" Bordel, mais vous voulez attendre quoi ? On devrais partir à sa recherche actuellement ! pas rester dans la cale d'un navire en attendant que les autres réalisent LEURS projets et non les nôtres. "
" C'est bon, c'est la trentième fois qu'on en parle... L'autre là, Ayabusa... " " Il a clairement dit que une fois ces îles en notre possession, nous partiront à la recherche de Fenko. Il a déjà réussis à avoir des informations comme de potentiels apparitions ici et là. Visiblement, c'est... " " Une poupée de Centes, comme bien d'autres personnes. Et le second aussi... " " On attends juste le bon moment pour les attraper, alors patiente comme nous et tout ira bien. "

Suite à ces paroles, l'homme aux habitudes massacrantes envoya valser le tonneau derrière lui, tandis que les jumeaux dégainaient leurs armes respectives. L'un tenait un sabre, tandis que l'autre avait une arme à feu. La situation allait vraiment dégénérer...

" Ca suffit vous trois. Gueuler ne servira à rien. Au mieux, on les laisse conquérir leurs îles et une fois que le chef est de retour, on lui en parle, quitte à l'éliminer s'il le faut, ou simplement se barrer avec le navire. "
" Au pire... on prends la fille en otage ? "
" Pardon "
" Tu m'as bien compris Bayat... On chope la fille aux cheveux rouges en otage et on s'en sert comme moyen de pression. "

L'idée semblait moyennement plaire, mais la demoiselle aux airs de mec se mise à soupirer.

" On verra. "
" Mouai... C'est déjà plus amusant que rester inactif..."
" A voir. " " A voir. "

Et c'est ainsi que la querelle se terminait. Mais pour combien de temps, allez savoir...


Rien.
By (C) Bloody for Never-Utopia.


Spoiler:
 

_________________
« Il existe deux leviers pour faire bouger un homme, la peur et l’intérêt personnel. »
« C’est le succès qui fait les grands hommes. »
[i]«Ce que je cherche avant tout, c’est la grandeur : ce qui est grand est toujours beau.[/i]
»
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Tumblr_n12qrj7lSa1ro861co4_500


Dernière édition par Shadow Ghosts le Jeu 29 Oct - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue35/75[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue151/250[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeDim 25 Oct - 20:08



Action n°1

J’avais oublié de préciser un truc mais les compagnons de Fenko – toujours kidnappé on ne sait où – m’avaient accompagné jusque sur Namakura. Ils étaient prévenus par Ayabusa qu’ils devaient nous aider point barre et on s’occuperait d’aller chercher Fenko une fois que nous aurons toutes nos îles. Mais je le savais très bien pendant tout le voyage que ces types étaient assez hostiles. Ils sont un peu nos larbins si on peut dire ça comme ça et cela se voit très bien qu’ils ne veulent pas être traités de la sorte. Donc bref, retournons à notre situation actuelle. J’ai un village en qui j’ai moyennement confiance malgré qu’ils me disent qu’ils vont rester silencieux et j’ai – je ne sais combien de longs bras, qui martyrisent ce village entier. Il va falloir que je réfléchisse rapidement à un plan d’attaque. Même si j’ai déjà le plus gros de ce plan ; il suffit que je me transforme en louve, que je passe dans les coins les plus sombres pour me faufiler et suivre les longs bras pour savoir où est-ce qu’ils emmènent les gens.

« Il va falloir que nous réfléchissions bien entendu à un plan Monsieur Pokkeri. Je vous aide certes mais vous allez devoir apporter votre contribution. »

« Qu’est-ce que vous voulez ? Comme vous pouvez le voir… nous sommes tous très pauvres. »

« Je ne parle pas de biens matériels ou quoi que ce soit… Vous allez m’aider tout simplement. Je vous explique le plan : vous faites comme d’habitude, moi de mon côté je fais en sorte de pouvoir suivre où les longs bras vous emmènent pour aller travailler et je commence une enquête de repérage en tout premier lieu. Gardez l’attention de ces hommes sur vous le temps que je fasse mon enquête. Ils ne doivent en aucun cas savoir que je suis là pour vous aider, on est bien d’accord ? »

« Ou… oui mademoiselle Rei. Mais comment allez-vous enquêter ? Et nous ne voulons pas non plus être aux crochets de ces hommes plus longtemps ! »

« Ha monsieur Pekkori voyons… Logue Town ne s’est pas faite en quelques heures à ce que je sache, bah là c’est pareil. J’ai besoin de connaître pas mal de détails pour savoir comment agir par la suite. Et ne vous inquiétez pas pour moi ; je sais être très discrète quand il le faut. Nous allons d’ailleurs convenir à un signal. Celui-ci voudra dire que ce sera l’heure de la rébellion et bien entendu, je vous aiderais à reprendre vos terres. »

« Votre plan… me laisse très sceptique Mademoiselle Rei…. Tu en penses quoi No… »

« Vous voyez une meilleure solution monsieur le chef ? Nous n’avons pas beaucoup de temps à ce que j’ai compris avant que ces types n’arrivent alors il va falloir aller très vite si vous voyez ce que je veux dire. »

« Hum… Non… je n’ai pas de meilleures solutions… »

« Et bien voilà qui résout notre problème. Il n’y a pas d’objections ? Non ? Bon, alors on applique mon plan comme je viens de vous l’énoncer. Pour le signal… voyons voir… Je balancerais un truc qui fera en sorte de détourner l’attention des Longs Bras pour que vous puissiez lancer l’opération. Si je fais du bruit, ils seront forcément intrigués et donc ce sera notre signal. »

« Vous êtes certaine que ça va marcher hein ? »

« Si ça ne marche pas, j’appliquerais le plan B, à savoir, je fonce sur l’ennemi tout simplement et puis bah vous, vous aidez pour défendre votre village. On s’occupera de savoir où sont leurs prisonnières ensuite. »

Trois ans de parlote alors qu’on devrait agir plutôt. Puis je commençais à en avoir marre de tout le temps devoir argumenter pour que ça se passe comme je le veux moi. J’espère avoir au moins le maire dans les poches cette fois-ci. Le jeune homme que j’avais vu tout à l’heure, était toujours en retrait et ne disait rien. Me demande bien ce qu’il est lui. J’espère juste qu’il n’est pas un espion ou un frein à ce plan. Attendant que tout le monde sorte de ce bâtiment dont je ne sais pas l'utilité première, je me transformais en louve. Quoi de mieux pour pouvoir suivre un peu tout le monde. Et ça me permettra également de ne pas trop me faire repérer. Je deviens un loup blanc/gris donc moins facilement repérable qu’une touffe de cheveux rouges.

Je ne sais pas quelle heure il était mais je sentais que les longs bras n’allaient pas tarder à montrer le bout de leur nez. Restant sagement dans le bâtiment pour le moment, j’osais espérer que le chef avait eu le temps d’avertir tous les villageois de ne pas faire de conneries. Je sais très bien que je leur suis encore hostile mais il va falloir que je fasse quand même avec. A nouveau dans mon blanc/gris pelage, je laissais mes oreilles trainer pour entendre toutes sortes de bruits. Je n’ai pas d’images puisque ma vision ne va assez loin non plus mais je peux entendre que ça se met en route. J’ai même l’impression d’entendre des plaintes… ce qui veut dire que les Longs Bras qui en ont tellement rien à foutre de ces personnes, doivent aussi leur donner des coups pour qu’ils avancent. Mâchoire complètement serrée, je commençais à prendre la route, restant à une bonne distance d’eux et surtout me fondant dans tous les endroits possibles où l’on ne me verrait pas. Ce n’est pas que je ne suis pas du tout remarquable avec mes deux sabres dans le dos mais un peu tout de même. Je n’avais même pas appelé les subordonnés de Fenko pour les prévenir que si jamais j’avais besoin d’eux, qu’ils se tiennent sur le qui-vive. Tiens, je devrais le faire juste au cas où, même si j’avoue que je ne pense pas avoir besoin d’eux mais bon. Restant cachée et tant pis si je prends un peu de retard, je pourrais quand même tracer leurs odeurs, je pris mon den-den pour appeler Irion, l’homme principal de l’équipage à Fenko.

« C’est Mitsuyori, simplement pour prévenir… Peut-être que j’aurais besoin de l’un de vous, je vous ferais signe si tel est le cas. »

Aucun merci mais comme on a dit, on se fait froid, on en dit l’essentiel et basta. Ce n’est pas très gentil je le sais bien mais je ne veux plus du tout m’attacher à qui que ce soit à présent. Et être aimable fait partie du lot. Sur ces bonnes paroles, je repartis à la « chasse » à l’homme. Reprenant les différentes odeurs, j’avançais doucement mais rapidement. Ça devait être assez loin sur les sommets car j’étais entrain de traverser une forêt. Et ça c’est l’idéal quand on utilise un zoan. On peut mieux se cacher avec les arbres environnants. Avançant rapidement, je finis par arriver à un plateau devant lequel il y avait donc nos fameux villageois avec ces mecs ainsi qu’un gros chantier. Les murs porteurs étaient déjà bien en place et il semblait que ce « palais » prenait de plus en plus allure. Je ne sais pas depuis combien de temps ces gens construisent ce palais mais ce n’est pas la seule construction qui soit ici.

Il y avait également, un petit peu en retrait une maison assez banale de l’extérieur. Je ne sais pas s’il y a autre chose de construit ici mais c’est également maintenant que commence mon enquête. Le travail à la chaîne commence pour ces pauvres Namakuriens.
Feat SG

Code de Frsoty Blue de Never utopia

_________________
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Signar11


Je parle en : #660066

Shadow parle en : #33cc33
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue35/75[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue151/250[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeMer 28 Oct - 13:10



Action n°2

Etant donné que j’étais toujours en mode animal, je pouvais décemment arriver à entendre tout ce qui se passait non loin d’ici. Mais je ne devais pas trop me concentrer sur les brimades que les Longs bras infligeaient aux villageois pour me concentrer dans mon enquête plutôt. Je dois d’ailleurs avoir avec moi quelques bombes héritées de Gin. Sait-on jamais, un accident serait si vite arrivé… Mon enquête commençant, je me devais d’abord de vérifier tous les alentours, cette maison bâtie là je ne sais trop pourquoi. M’avançant discrètement jusqu’à ce premier point de repère, je pouvais toujours les entendre non loin de là, grâce à mon ouïe ultra développée. Cherchant le moindre indice potentiel, il n’y avait rien du tout autour de cette maison. Donc aucunes traces des prisonnières, ça devait seulement être une maison pour ces Longs Bras.

Mais une autre odeur vient me titiller la truffe un petit moment plus tard. Tandis que je continuais dans les fourrés si je puis dire, je tombais nez à nez avec une espèce de cage mais personne à l’intérieur. Ha par contre, il y a deux odeurs, certainement celles de ces femmes Namakuriennes. Tentons donc de pister cette odeur pour voir où est-ce qu’elle me mène. Ça devient de plus en plus étrange à mesure que j’avance dans la plaine. Après une maison, un chemin qui mène à une cage vide, voilà que je me retrouve devant une sorte de cachette secrète. Qui se trouve vraiment au fin fond de la plaine ; cachée par la forêt… Astucieux, ils ont vraiment peur que quelqu’un ne découvre qu’elles soient ici – au vu de leurs odeurs toujours présentes – et qu’ainsi, ils essaient de les libérer. Mais, je suis sûre qu’ils n’avaient pas prévu que quelqu’un allait venir sur l’île et trouver assez facilement cette cachette. Ne jamais sous-estimer les pouvoirs d’un zoan félidé. Décidant de continuer mon enquête, je rentrais discrètement dans cette cachette pour m’apercevoir qu’il y avait des sortes de souterrains en plus de bien sentir l’odeur des prisonnières ici. Mais elles n’étaient pas toutes seules. Je vais devoir les tuer si je veux sauver ces deux filles. Je ne saisis pas combien il peut y avoir de longs bras mais il y en a quelques uns, c’est certain. Ça ne m’arrange pas du tout ça mais bon. Qui a dit que de prendre une île, aussi pauvre soit-elle était facile ? Personne bien entendu.

Un son m’alerta alors que je me cachais comme je le pouvais. Zut, je venais de faire tomber avec ma queue semble-t-il une boite de conserve. Ha la merde… Quelle débile sérieusement sur ce coup. Des pas raisonnèrent ensuite et j’eus on va dire, beaucoup de chance de m’être retransformée à ce moment là pour me cacher un peu mieux avant que ces Longs Bras ne débarquent. C’est super bien le mode animal mais parfois, ce n’est pas génial… surtout pour arriver à cacher sa queue touffue. Dégainant tout doucement ma lame de 50, j’attendis le moment propice avant de commencer à frapper sans préavis les longs bras qui se trouvaient là. Dommage pour moi, il y en a un qui a réussit à contacter les autres avant que je ne réussisse à lui trancher la gorge d’un coup net et précis. Et si j’en faisais mon repas ? Je vais réfléchir à ça tiens. J’ai une faim de loup comme qui dirait. Mais je devrais plutôt aller sauver les deux femmes avant de vouloir dévorer une partie de ces types dont l’odeur du sang me rend complètement accro.

Rah et puis merde, arrachant un bout de cuisse, je commençais à le manger après m’être retransformée en louve afin d’aller plus vite pour retrouver ces demoiselles. J’ai eu le temps d’achever mon repas que je venais de retrouver une grande cage dans laquelle était enfermées et bâillonnées les deux femmes en question. Me retransformant en humaine, du sang dégoulinant encore au coin des lèvres, je pus voir leurs réactions apeurées par ce que je venais de faire. Pourquoi je produis toujours le même effet ? Ce n’est rien du tout ça. M’enfin… Regardant les deux miss, je m’approchais suffisamment pour voir comment s’ouvrait cette cage. Bon, pas grand-chose si ce n’est avec une clé et les longs bras que j’ai abattu ici, n’avaient pas de clés. Donc je suppose que ces perfides ont donné la clé aux autres qui sont avec les villageois. Et même mon sabre ne peut pas trancher ça… Je ne peux pas non plus me permettre d’utiliser les bombes de Gin ici, ça pourrait faire plus de dégâts que nécessaire. Regardant les deux jeunes femmes, je finis par leur dire quelques mots.

« Je reviendrais vous délivrer dès que j’aurais la clé. »

Puis je repartis un peu comme une bâtarde dans le sens du terme. Et à peine avais-je mis le pied dehors, que je remontais donc vers la plaine où les villageois travaillaient, que tout un tas de Longs bras – environ cinq, me tombèrent dessus. Je ne savais pas que de l’autre côté, certains villageois avaient commencé à se rebeller. Bon, je n’ai pas donné le signal mais ce n’est pas grave. Avec ma bourde, le temps presse pour ainsi dire. Dégainant rapidement mon sabre, j’étais prête à me les faire. Ils se jetèrent tous les cinq sur moi et avant de leur laisser le temps de m’ensevelir, je me transformais en hybride pour créer un effet de surprise. J’ai réussi à gagner dix secondes. Ces mêmes dix secondes m’ont permis de me reculer afin de mieux me préparer pour la suite. Peut-être un peu plus sur la défensive, ils n’ont pas attaqué tous les cinq en même temps. L’un d’entre eux n’avait pas particulièrement de capacités hors norme mais il utilisait ses longs bras pour se battre. Ayant eu le droit à cet adversaire en premier, je prenais la chose assez légèrement pour ainsi dire. Parant soit avec mes griffes, soit avec mon sabre, j’attendais qu’une ouverture se créer pour le trancher en deux. Mais pas si facile que ça puisqu’il bougeait comme un singe.

Parce que je ne voulais pas perdre plus de temps, je me suis reculée suffisamment quand je le pouvais avant de faire un soru pour tous les attaquer en même temps. Une variante du sombre carnaval est sur le point de voir le jour. Arborant un visage renfermé mais avide de faire vider le sang tout comme mon état d’esprit général, je partais en attaque, avec en tête l’envie de tuer, l’envie de voir couler le sang et l’envie de déchiqueter, dévorer. M’écrasant de mes deux pieds sur le sol, je commençais à faire tourner ma lame déchiqueteuse de façon circulaire afin de couvrir un maximum. Puis quand je voyais que ces types se faisaient pas très insistants, je leur sautais dessus à coups de griffes principalement. Un massacre. Je ne sais pas combien de temps le supplice a pu perdurer mais personnellement, je m’amusais à les chasser, à leur sauter dessus et à utiliser soit de la lame, soit des griffes pour les blesser, les tuer même. Aucune dose d’émotion semblable à de la pitié ou je ne sais quoi d’autres. Juste l’envie de tuer, de dévorer.

« Hum… quel beau spectacle… De mieux en mieux. »

Me félicitant moi-même pour le massacre que je venais de faire. Pas de têtes tranchées mais des gens non identifiable pour le coup. Leurs têtes… je les avais massacrées à coups de griffes, leurs corps devaient être à peu près dans le même état. Ha tiens, ma lame a bien bossé, deux bras de coupés dans le lot et une jambe. Je vais devoir faire mieux la prochaine fois. Bon… qu’est-ce que je pourrais dévorer sur ces types et prendre mon dû ? La cuisse, ce n’est pas mal. Le flanc c’est meilleur quand même. Prenant ma lame, je finis par trancher un bout de flanc sur un des types et dévora sur le chemin bien tranquillement. Ça va être la fête d’ici peu de temps. Reprenant ma forme humaine, ces gens ne savent pas trop à quoi ils s’attendent.
Feat SG

Code de Frsoty Blue de Never utopia

_________________
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Signar11


Je parle en : #660066

Shadow parle en : #33cc33
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue35/75[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue151/250[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeMer 28 Oct - 14:40



Action n°3

Avançant avec l’air toujours menaçant, je finis de manger mon morceau d’humain tandis que j’arrivais au pourtour de la construction. Les autres longs bras, armés jusqu’aux dents et au nombre de dix je dirais, sont sur le qui-vive. Pareil pour les villageois qui ne savent pas du tout ce qui se va se passer, et qui doivent bien se demander pourquoi une humaine a du sang un peu de partout sur les vêtements, les mains mais pas de traces de blessures. Ha bah merde… ils sont aussi nombreux que ça, je vais avoir besoin d’un coup de main. Et cela ne sert plus à rien de se cacher désormais. Je devrais peut-être reprendre ma forme hybride, histoire de leur faire un peu plus peur et ainsi passer mon appel plus tranquillement. Les menaçant simplement avec mon regard, je me contentais de prendre mon den-den et d’appeler sur le bateau des sous-fifres de Fenko.

« Salut les gars, qui a envie de se battre un peu ? Qu’il ramène son cul illico dans la plaine Namakurienne, derrière le village. Je vous attends pas pour la fête alors bougez vous. »

Une petite menace ? Mais non pas du tout ! Juste un ordre à accomplir sur le champ. Je ne vois pas du tout où est le problème personnellement. Bien sûr tout en appelant, j’observais soigneusement tout ce petit monde pour voir s’ils allaient bouger ou pas. Et bien heureusement, non pas encore. Ils ont au moins la politesse d’attendre que je finisse d’appeler les autres pour vouloir se ruer sur moi. Ah autant cinq mecs, ça a été plus ou moins facile, autant là dix… ouais non quand même, je ne suis pas encore assez forte pour pouvoir tous me les farcir. Dégainant mes deux sabres, je me disais qu’il allait falloir que je fasse un peu durer le suspens et surtout que je me gagne du temps jusqu’à ce quelqu’un n’arrive pour combattre à mes côtés. Ils n’ont pas l’air très fort de toute manière. Bon okay, y’a juste les attaques qu’ils peuvent faire avec leurs longs bras qui restent gênants mais bon, rien de bien insurmontable je dirais.

Agitant légèrement mes sabres, je les regardais fixement. Les villageois ont peur, je le ressens en tout cas. Les regardant par la suite, je viens à élever légèrement la voix.

« Partez Namakuriens pendant que vous en avez l’occasion. J’ai retrouvé vos deux musiciennes mais un de ces types a la clé de leur cage donc dès qu’ils seront tous massacrés, je me chargerais d’aller les délivrer. Rejoignez le village et attendez que je revienne. »

Il valait en effet mieux les faire partir d’ici. On ne sait jamais de quoi je peux être capable et si je commence à me défouler devant leurs yeux, nul ne doute qu’ils vont vraiment avoir peur et que je ne vais rien pouvoir tirer d’eux si ce n’est de la soumission par la peur. Et ce n’est genre pas drôle. Tout ce que je veux de ces pauvres gens, ce sont la loyauté envers moi, envers notre organisation. Rien de plus, rien de moins. Puisqu’il est prévu bien entendu qu’on les aide à reconstruire leur village et qu’ils puissent ensuite manger à leur faim. Voire établir un commerce avec les longs bras, ce serait pas mal. Ils pourraient peut-être s’aider pour des histoires économiques et de culture de la terre. Mais en aucun cas, les longs bras continueront à faire du mal à cette population.

Sûrement submergés par la peur, l’angoisse ou je ne sais quoi d’autres, les villageois n’ont pas mis longtemps pour décamper. Même ce type habillé de façon classe qui était toujours aussi discret depuis le début, n’a pas dit non pour s’en aller d’ici. Une fois certaine qu’aucuns villageois ne soient restés pour potentiellement m’aider, je me transformais à nouveau en hybride avant de commencer à foncer sur ces types. Qui m’avait prise en traître puisqu’ils s’étaient rués tous les dix sur moi et que forcément, je n’allais pas pouvoir m’en défaire aussi facilement que ça. Plus qu’à attendre que la cavalerie arrive en tentant de s’en débarrasser d’au moins deux ou trois.
Feat SG

Code de Frsoty Blue de Never utopia

_________________
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Signar11


Je parle en : #660066

Shadow parle en : #33cc33
Revenir en haut Aller en bas
Shadow Ghosts

Shadow Ghosts
Messages : 91

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue0/0[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue0/0[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.814.272.500 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeJeu 29 Oct - 16:13



Help




La petite réunion de tout à l'heure terminée, chacun des hommes à bords se tenaient tranquilles. Que demander de plus ? Les jumeaux traitaient avec soin leurs armes, tandis que les autres trainaient. Seul Irion s’amusait à faire craquer inlassablement ses phalanges, se donnant un air menaçant et pour cause, même s'il n'est pas aussi meurtrier que son capitaine Oudoni Fenko, croyez moi, vous n'aimerez pas croiser cet individu, seul à seul dans une pièce sombre.

Alors que le calme était revenu et que les cinq personnes vivaient en paix, voilà qu'un den-den sonna. Interpellés, aucun ne semblait vouloir s'amuser à décrocher n'ayant rien à foutre de ces histoires en tout genre. La seule chose qui fit bouger Irion au final, s'était la possibilité que ce soit Ren, qui pourrait annoncer la reprise des recherche de son capitaine. Approchant à pas de loup, le meurtrier pris alors soin d'enclencher l'appareil fin d'écouter ce qui se disait. Ainsi donc, la louve demandait de l'aide ? Tss... Son ton était insupportable et de ce fait, Irion raccrocha vivement en se sentant pousser des ailes. Cette meuf avait réussit à lui mettre l'eau à la bouche en l'énervant.

" Pourquoi elle se prends celle-là... Putain... Lorn, tu as raison, s'ils trainent trop, on s'occupera d'elle pour faire pression. Et je m'en occuperais personnellement..."

Serrant fortement les poings, le jeune homme n'invitait aucun de ses collègues à le suivre. Quand il est ainsi, pour sûr que le sang va couler, alors autant ne pas être dans ses pattes se disaient ses compagnons. Les quatre autres, à savoir Bayat, Lorn et les Jumeaux se remirent à glander dans la cale du navire.

Irion quant à lui, toujours masqué de son masque inquiétant vit enfin le jour. Respirant un grand coup, l'homme à la chevelure verte - à la limite du fluo - bondit du navire pour foncer vers l'île. Cherchant sa direction au début, il fut très vite attiré par des bruits de combats. Sans attendre donc, il redoubla d'efforts, se précipitant de plus en plus vers la zone de combat. Pas question de laisser cette trainée avoir tout le fun et accepter des paroles de ce genre. Si elle pensait que parce qu'ils ont rejoins Ren, cela fait d'eux des alliés et accessoirement des potes, elle se trompait lourdement... Dès que Fenko serait de retour, il retourneraient auprès de lui, tout simplement.

En chemin le jeune enragé rencontra des villageois qui semblait fuir. Cela prouvait qu'il était sur le bon chemin et de ce fait, bientôt, il pu apercevoir un spectacle amusant. En effet, dix hommes étaient sur cette folle de louve. Restant dans un coin pour commencer, il référa observer et voir si la belle allait complétement se faire submerger ou si elle allait réussir à vaincre ces types. Une chose était sûre, pour le tueur, il était hors de question de combattre sérieusement et user de son style de combat favoris. Non... Il préférait largement se retenir et montrer plus tard de quoi il est capable à un de ces inconnus que sont pour lui les Shadow Ghost.

" Tss... "


Jugeant la miss en difficulté, l'anonyme s'élança dans la mêlée et décrocha de violents coups dans le visage de l'un des hommes l'envoyant complétement voler dans le décor. Pris par surprise, un sur dix était mis K.O, mais malheureusement, le K.O ne convient pas à notre jeune homme et donc, esquivant un coup en traitre de la part d'un camarade de sa victime, il ignora ce dernier pour se jeter sur sa proie. Sans tarder, il saisit sa nuque et la serra si fortement qu'au bout d'un instant, on pu entendre un craquement d'os significatif : l'homme venait de se faire broyer la nuque.
Trois hommes se jetaient alors sur le barbare qui se relevait à peine. Esquivant, ou encaissant certains coups, l'homme masqué faisait preuve d'une certaine agilité et quand il se décidait à frapper, s'était pour faire mal. En effet, son style retenu de combat n'était autre qu'un enchaînement de coups visant à immobiliser la cible, avant de finalement briser ses os un à un - car d'un coup, ce n'est pas drôle - avant de finalement tuer la personne. Enragé, voir presque tout autant que la miss, après quelques coups donnés et reçu, le garçon derrière son masque sentit une certaine impatience monter en lui. Ce combat était lassant.

" Hey le caniche... Magne toi, je m'emmerde à mourir. "


Suite à ces paroles, une de ses deux cibles - la troisième ayant été mise hors jeu entre temps - l'attrapa via ses bras, tandis que l'autre se rua sur lui pour lui donner de nombreux coups. Encaissant tant bien que mal, crachant du sang sans que cela puisse se voir, l'homme de Fenko se reprit bien vite. Un coup de boule arrière dans le pif du long bras qui le tenait, une interception de coup à l'autre, suivis d'un brisement du bras et après quoi, il tordit son bras au point non pas de le déboiter, mais bel et bien broyer sa jointure. Tordant encore et encore au niveau de l'épaule, le long bras hurlait à la mort tandis que son bourreau se délectait de cet acte de pure méchanceté. Dommage qu'il ne puisse pas lui retirer le bras comme s'il s'agissait d'une simple prothèse, mais tant pis. Il posa ses deux mains sur le crâne de sa victime et tourna celle-ci violemment, brisant la nuque au passage avant de se ruer sur l'autre qui se tenait le nez en sang. Tel une tornade ne laissant rien derrière son passage, l'amateur de massacre continuait ses meurtres, brisant, broyant, perçant, frappant tout ce qu'il pouvait avant de finalement retirer la vie de ses victimes.

Une fois quatre hommes éliminés au total, il se retournait vers sa comparse du jour, se demandant s'il allait devoir prendre de ses proies, ou si elle avait enfin terminée. Quoi qu'il en soit, il devait bien l'admettre, cela fait du bien de se défouler, même si actuellement, le regard amusé - devant un tel spectacle - de son chef lui manquait. Si seulement il était là, cela serait une certitude que ce combat en aurait été plus palpitant et sanguinaire.


Rien.
By (C) Bloody for Never-Utopia.


Spoiler:
 

_________________
« Il existe deux leviers pour faire bouger un homme, la peur et l’intérêt personnel. »
« C’est le succès qui fait les grands hommes. »
[i]«Ce que je cherche avant tout, c’est la grandeur : ce qui est grand est toujours beau.[/i]
»
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Tumblr_n12qrj7lSa1ro861co4_500
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue35/75[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue151/250[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeDim 1 Nov - 14:31



Action n°4 et Fin

Tandis que je commençais à me débarrasser de ces types, du moins les faire reculer puisqu’ils avaient une fâcheuse envie de me sauter dessus… Voilà qu’un homme en question fit enfin son apparition : Irion. En plus personne dans le coin pour venir ennuyer son monde alors c’est parfait. Lui laissant quelques cibles, je repris ma forme hybride, Kayagi à la verticale, comme à chaque fois que je vais pour attaquer à l’épée, ainsi que mon autre sabre dans l’autre main. J’espère que cette nouvelle technique va marcher. Un bel effet de spectacle, ça pourrait être très sympa. Demandant de la maitrise de son/ses sabres, il suffit que je me concentre et que je visualise mes adversaires. C’est plus une démonstration de force cette fois-ci qu’un simple massacre.

Fonçant ensuite sur l’ennemi, j’agitais mes deux sabres en même temps, un coup à droite, un coup à gauche pour ensuite me retourner et donner un coup à la circulaire dans le torse du premier long bras. Mais ne m’arrêtant pas pour autant, je continuais cette danse en usant différents mouvements de sabre pour mettre en peu de temps pour le dire, ces hommes au tapis. Je n’ai pas de musique pour m’aider à me mettre dans un rythme tout à fait différent de l’habitude mais grâce au Soru, je coordonnais mes mouvements à ma vitesse pour frapper, trancher toujours un peu plus mes adversaires. Je ne suivais en aucun cas ce que pouvait faire Irion, m’en fichant limite alors que je m’amusais comme une folle, limite à rire alors que je les blessais un à un. A la fin, mes habits et mes sabres étaient encore emplis de sang mais je m’en fichais. Et là, qu’est-ce que j’entends ?? Il a osé m’appeler le caniche ?! Il veut mourir tout de suite ou quoi celui-là !

« Je suis un loup, pas un putain de chien de merde qui aboie pour rien, petit con. »

A présent les combats terminés, il allait falloir faire une autre chose importante. A part sauver les deux demoiselles qui sont prisonnières et dont j’ai récupéré la clé pour ouvrir leur cage. Non… je devais encore m’occuper des villageois, et être sûre qu’ils seraient loyaux envers nous, en plus de faire promettre la bonne entente entre les deux îles. Prenant mon dû comme à chaque fois et là, c’est surtout pour lui montrer que la prochaine fois qu’il dit quelque chose de dérangeant, c’est lui qui passe sous mes crocs. Tous les types n’étaient pas morts mais bien blessés. Et moi m’en fichant totalement, je pris un type qui traînait par là avant d’aller lui arracher un bout de flanc et le dévorer sous les yeux de cet homme de Fenko. Regarde bien mon gars ce qui t’attends si tu tentes encore une fois de me provoquer. Je repris finalement ma forme humaine par la suite, décidant qu’il était temps d’aller délivrer les deux autres et de les ramener aux villageois. Sans prendre la peine de mettre les cadavres et les blessés dans un coin, j’allais me diriger vers la grotte avant de revenir sur mes pas. Pour regarder les longs bras encore vivants, d’un air pas vraiment aimable.

« On est bien d’accord, vous remettez un pied ici pour martyriser cette population et quelqu’un reviendra pour vous envoyer en enfer. »

« Ou… oui… »

Posant un pied sur son torse tout en approchant mon visage du sien, avec un regard à faire encore plus peur, je finis par reculer avant de lui planter mon talon dans le torse, dans sa blessure pour bien lui faire comprendre qu’il n’y a pas intérêt à ce que je sois partie de cette île, ils reprennent le contrôle d’une manière ou d’une autre. Mais à vrai dire, je ne me fais pas trop de souci. Les autres seront très bien amadoués les Longs Bras de Kenzan pour qu’ils ne viennent plus jamais chercher de noises aux Namakuriens. Je finis par reprendre mon chemin et m’adressais cette fois-ci à Irion.

« Tu peux soit m’accompagner, soit retourner sur le bateau. J’ai quelques négociations à finir et ce sera réglé pour ici. »

N’attendant pas de réponses, je repartis en direction de la grotte avec une trainée de cadavres sur le chemin. Ça finira en casse croûte pour un de ces quatre. Mais je n’avais pas vu qu’en fait, sur la dizaine de personnes que je combattais, certains avaient réussi à s’enfuir. Allez donc expliquer à votre chef au combien la louve est dangereuse. Rentrant au fin fond de la grotte, je finis par arriver devant la cage des demoiselles et sortant la clé de ma poche, j’ouvrir la cage avant de les détacher et débâillonner.

« Allons retrouver vos compatriotes, ils doivent nous attendre avec impatience. »

Ne disant rien de plus, je ressortais tranquillement, me doutant des réactions de peur en voyant l’amas de cadavres et le fait que ces demoiselles ne devaient pas avoir l’habitude de voir des hécatombes comme ça. Traversant le champ de bataille, plus personne. Tant mieux dans un sens. Arrivant tranquillement dans le village, je ne mis pas longtemps avant de trouver tout ce petit monde qui se précipitait sur les deux filles. Regardant le chef du village, je croisais légèrement les bras.

« Merci d’avoir sauvé nos deux musiciennes et surtout d’avoir sauvé notre village. Par contre… nous avons vu deux hommes qui se sont échappés. Ils ne vont pas revenir hein ? »

« Oh que non, ça ne risque pas qu’ils reviennent hin hin… Bon plus sérieusement, votre village est sauvé. Vous pouvez soit démolir cet espèce de palais musical, soit le garder. Ça pourrait être rentable si vous faites des concerts et que ça attire les gens des îles aux alentours. Ensuite, étant donné que je ne serais pas là pour vous protéger, il faudra bien que quelqu’un de votre village prenne la suite. »

« Oui… nous comprenons parfaitement Mademoiselle Rei. Je désignerais quelqu’un de confiance pour nous protéger. Par contre, je garde votre collier. »

« Hum… ça ne m’arrange pas mais bon. On va dire que c’est pour la bonne entente entre votre village et ma famille. Mais que l’on soit clair ; aucune bagarre avec les Longs Bras s’ils vous demandent de commercer avec eux. »

« Ha mais non ! Je croyais que l’on était d’accord pour que les Longs Bras ne reviennent plus jamais ici. »

« Je vous l’ai expliqué Monsieur Pekkori. Si vous voulez que votre île prospère un peu mieux qu’à présent, il vaudrait mieux pour voir commercer avec l’île de Kenzan. Les longs bras ne vous feront plus rien. Mes amis sont sur l’île en ce moment pour convaincre les Longs Bras de ne plus vous faire du mal et au contraire établir une relation de commerce avec vous. Vous acceptez ou bien, je reprends mon collier et je retourne dire aux longs bras de vous attaquer et vous épuiser jusqu’à ce que vous soyez morts. »

Il vaut mieux ne pas avoir de pitié quand on veut obtenir le monde. Et il est hors de question que dès que j’ai le dos tourné, il se repasse quelque chose. Apparemment, ça jasait un peu. Entre ceux qui étaient contre le fait que les Longs Bras reviennent, puis les autres qui au contraire, voulaient que leur île se sorte de la pauvreté par n’importe quel moyen… ça allait prendre du temps avant qu’ils ne décident et je devais encore avertir les autres que j’avais fini le travail de mon côté. D’une voix presque cassante, je viens à leur dire que je n’avais pas non plus que ça à foutre et qu’ils allaient nous suivre, point barre. Avec un sabre sous la nuque, ça marche très bien ce genre de chose. Et comme je n’ai pas de patience pour ainsi dire, j’avais mis le sabre sous la nuque du chef qui était assez réticent à l’idée.

« Je vous sauve la vie, je sauve votre village et c’est comme ça que vous me remerciez. Vous n’êtes pas digne d’être le chef de ce village. Je comprends votre réticence à accepter d’être sous le joug de hors la loi mais je vous donne également une chance de reconstruire et refleurir votre village. Si vous n’avez rien de plus à dire, je me retire. »

Je pense qu’ils ont compris cette fois-ci. Rangeant mon sabre, je finis par prendre mon den-den mushi et avant de partir pour retourner au bateau, je me retournais vers les villageois.

« Quand vous aurez choisi celui qui protégera le village, envoyez le moi au port pour que je puisse voir avec lui les derniers détails. Je suis là jusqu’en fin de journée. »

Et je repris mon chemin vers le bateau tout en appelant les autres pour leur dire que le travail était terminé de mon côté.
Feat SG

Code de Frsoty Blue de Never utopia

_________________
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Signar11


Je parle en : #660066

Shadow parle en : #33cc33
Revenir en haut Aller en bas
Shadow Ghosts

Shadow Ghosts
Messages : 91

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue0/0[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue0/0[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.814.272.500 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeDim 1 Nov - 15:45



Trouble in view




Le combat était grisant pour notre jeune pirate. S'il faisait partit de l'équipage de Fenko, ce n'était pas pour rien. De tout ses compagnons, Irion devait faire partit de ces personnes qui ont une place naturelle dans son équipage. Son besoin de sang, son affection pour le combat, tout avait un sens dans l'histoire. Ses pulsions enfin assouvies, le jeune homme était prêt à repartir d'ici et ne rien faire en attendant les mouvements du rouquin et de son groupe. Il n'y avait que ça à faire de toute façon. Cependant, le violent personnage gardait en tête le plan qui consistait à prendre en otage cette meuf si les autres ne se bougeaient pas le cul rapidement.

Se retournant vers elle donc, le jeune homme se contentait d'une injure, n'aimant pas du tout son commentaire. Pour lui, elle n'était qu'une chienne - accessoirement en chaleur - et rien de plus. Loup, renard, chien, pour l'homme masqué, cela ne faisait aucune différence. Bref, se retenant de lui sauter au cou et tordre ce dernier - ou du moins essayer - il regardait les quelques cadavres qu'il avait laisser au sol, se demandant un bref instant s'il ne pourrait pas trouver un quelconque amusement avec ces sac d'os. Sur le coup, il ignorait l'exemple de la demoiselle - qui en soit n'était guère impressionnant - se mettant à penser plutôt aux exemples de son capitaine. Arracher les yeux, les dévorer, saigner lentement une victime, oui... Fenko était sans doute l'un des êtres les plus immondes qui soit, et ce n'est pas une vulgaire cannibale qui allait lui voler la vedette, pas aux yeux d'Irion en tout cas.

Regardant par la suite la rousse faire encore une fois le show, le jeune homme poussa un profond soupire en ayant assez. En un rien de temps, il s'était lassé et ne comptais donc pas l'accompagner.

" Je me casse... "


-------------

Plus loin, deux hommes s'étaient enfuis. Blessés, en mauvais état, ces hommes couraient vers l'embarcation qui les mènerait au navire des autres troupes qui harcelaient cette île. Au final, cette petite partie d'homme n'était que l'amuse bouche et pour cause. Ramant à toute vitesse, une fois sur le vaisseau navale à quelques kilomètres de là, ils remontèrent sur le pont en faisant un rapport de la situation.
L'homme qui était le " capitaine " de l'opération vint à foudroyer ses hommes du regard avant de simplement prendre ses armes. Celles-ci se résumaient à une armure au corps rendant sa corpulence encore plus impressionnante. " Shin la lance " était sur le coup et comptait bien faire payer à ces brigands l'affront de leur mettre des bâtons dans les roues.


Rien.
By (C) Bloody for Never-Utopia.


Spoiler:
 

HRP :
Phase de défense on. Vous êtes libre de poster, vous avez une semaine jusqu'à dimanche 15h45. Pour faire simple, les principaux Longs Bras sur l'île on été décimés, mais quelques uns se sont échappés et ont prévenu le restant des troupes. Une attaque plus massive se prépare en guise de vendetta.

_________________
« Il existe deux leviers pour faire bouger un homme, la peur et l’intérêt personnel. »
« C’est le succès qui fait les grands hommes. »
[i]«Ce que je cherche avant tout, c’est la grandeur : ce qui est grand est toujours beau.[/i]
»
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Tumblr_n12qrj7lSa1ro861co4_500
Revenir en haut Aller en bas
Shadow Ghosts

Shadow Ghosts
Messages : 91

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue0/0[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue0/0[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.814.272.500 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeDim 8 Nov - 21:36



Final Strike




Le navire d'une taille imposante était silencieux. Les longs-bras à bord se demandaient bien quoi faire. Seul Shin, dit " la lance " faisait figure d'autorité. Le but de son déplacement ici était de maintenir une pression sur l'île, jusqu'à ce que tout ça soit un succès. Mais il n'en est rien, voilà qu'en plus de ça il apprends que des intrus font foirer ses plans. Pour lui, pas question de rentrer sur son île et annoncer qu'il avait échoué. Ce serait un déshonneur total pour cet homme qui se voulait être un fier guerrier.

" ... Mettez les voiles sur l'île, nous allons en finir, une bonne fois pour toute. Tenez vous prêt au combat, nous allons faire ce qui aurait du être fait plus tôt. "

Prenant une décision importante, finalement, le capitaine de l'équipage prévenu un de ses supérieur sur son île natale, prévenant qu'au final, il ne ferait pas autant de prisonniers que prévus. La conquête de l'île se ferait de force et dans le sang s'ils résistent.

--------------------

Rentré au navire, le jeune Irion repris place parmi ses camarades, racontant ses quelques aventures, bien qu'elles soient minimes. Au final, il avait aider juste pour se divertir, mais désormais, il ne comptait plus lever le moindre petit doigt. Sauf si ce navire était menacé et encore... Les autres l'écoutaient sans être fortement surpris par le fameux récit. Au final, s'était la routine pour eux, rien de bien méchant ou de comparable à l'attaque d'un équipage entier.

--------------------

Quelques heures s'était écoulées et en soit, rien n'avait changé. Cependant, quand la nuit était tombé sur l'île, un énorme coup de feu se fit entendre. Une explosion eu lieu dans une zone non habitée, mais cela sonnait le début des ennuis pour cette île. L'équipage qui accostait sur une côte de l'île avait raté son tir, mais qu'importe, les gens ne comptaient pas s'arrêter en si bon chemin. Débarquant avec une rage de vaincre, une petite armée de cinquantes longs-bas se ruaient sur la côte, cherchant le premier villageois qu'ils trouveraient. Et pour sûr, ces derniers allaient passer un sale quart d'heure. Plus loin, derrière la masse de cinquantes soldats, un homme plus grand que la normale débarquait. Armé d'une sorte d'armure au corps, l'énergumène aux avants bras à la taille démesurée avançait lentement, tel un démon allant s'empresser de causer bien des ravages. Et pour cause... Prenant une grande respiration, il tendis un bras vers l'arrière et d'un geste direct et droit il créa un véritable choc brisant tout sur son passage sur une zone de 10 mètres devant lui. Shin " la lance " était sur l'île et il comptait bien faire parler une fois de plus de lui.

Les troupes encouragées par cette démonstration de force chargeaient vers le village qu'ils aimaient tant emmerder ces derniers temps.

Au village, cela commençait à être la panique en soit, tel des insectes désordonnés, les plus faibles commençaient déjà à prier ou espérer que Satan débarque avec une nouvelle force. Ils voulaient s'en sortir oubliant que leur principale force était la leur, celle qui leur est propre et non celle d'un divinité qui n'existe pas.

Dans le navire de l'autre côté de l'île, les compagnons de Fenko admiraient la vue, se demandant bien ce qui se passait. Une tentation naissait, mais... Qui sait s'ils aideront.


Rien.
By (C) Bloody for Never-Utopia.


Spoiler:
 


_________________
« Il existe deux leviers pour faire bouger un homme, la peur et l’intérêt personnel. »
« C’est le succès qui fait les grands hommes. »
[i]«Ce que je cherche avant tout, c’est la grandeur : ce qui est grand est toujours beau.[/i]
»
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Tumblr_n12qrj7lSa1ro861co4_500
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue35/75[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue151/250[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeMar 10 Nov - 16:11



Action n°5

Moi qui pensait que cette histoire était finie et que j’allais être tranquille jusqu’à ce que Kômatsu et les autres aient fini de leur côté, que dalle ! Alors que je m’apprêtais à retourner sur l’île étant à bord du bateau des sbires de Fenko à ce moment là, je n’avais pas tout de suite vu cet autre bateau qui se dirigeait vers l’île. C’est quand des boulets de canon commencèrent à fuser sur l’île que je compris tout de suite que ces deux petits cons de longs bras que j’avais laissé filé, avaient ramené du beau monde. La nuit était tombée et j’étais tranquille à penser au lendemain qui serait sans doute meilleur… Et voilà que des petits cons s’amusaient à bombarder sur l’île. Regardant les hommes de Fenko, je viens à leur dire une chose qui ne me plaisait pas vraiment.

« Je crois qu’ils sont entrain d’attaquer l’île… Bon soit vous venez pour aider, soit bah tant pis pour moi. »

Je ne pouvais pas les forcer à venir se battre étant donné qu’ils me détestent déjà de toute façon. Et parce que je devais me dépêcher, je sautais du navire pour ensuite me transformer en louve et parcourir plus rapidement l’île pour trouver les habitants encore entrain d’essayer d’invoquer Satan ?! Rah je leur ai déjà dis que ça ne servait à rien ! Heureusement, j’avais l’air d’être arrivée avant de sentir d’autres odeurs n’appartenant pas aux villageois. Ces longs bras étaient certainement entrain de débarquer sur l’île. Parce que mon odorat ne me permet pas non plus de savoir combien il y a de personne, ça va être la grande surprise. Hurlant presque aux villageois qu’il fallait partir dans les montagnes pour se réfugier, je me devais de trouver un endroit pour me mettre à l’abri avec eux, le temps d’élaborer une stratégie et surtout leur demander de se battre avec moi. Ils vont faire comment quand je ne serais plus là sérieusement.

Je ne savais pas tout de suite combien il y avait de gens prêts à nous sauter dessus donc il valait mieux dans un premier temps, faire en sorte qu’il ne trouve pas un seul villageois.

« Arrêtez de geindre ! Dépêchez vous de me suivre au lieu de paniquer de la sorte ! »

Enfin, je pouvais nettement comprendre leur état de panique et d’angoisse. Si j’avais été une simple villageoise, je pense que ça se serait passé de la même manière. Bon le plan premier est de resté caché jusqu’à ce que j’arrive à m’en faire des alliés et surtout leur faire ouvrir les yeux. Ils ne vont certainement pas rester soumis toute leur vie non plus. Une fois que nous nous étions réfugiés dans la grotte, je les regardais assez durement.

« Bon écoutez. Nous n’avons certainement pas le temps pour déblatérer pendant cent ans. Il y a des tonnes d’ennemis dehors donc il va falloir que vous aussi preniez les armes et m’aidez. »

« Quoii ? Mais vous aviez dit que vous nous protégeriez ! Nous, on ne sait pas se battre mademoiselle Rei… »

« Je suis certaine que si. Il suffit de vous battre en utilisant la meilleure arme que vous avez. »

« Comment ça ? Nous avons peur et vous voulez que nous nous battions ?? Je ne vous suis plus du tout ! »

« C’est justement ça ! La peur est votre meilleure arme. »

« Foutaises ! Comment peut-on se battre en ayant peur ? Ils vous ont mis un coup dessus ! »

Et parce que je commençais à en avoir marre de ces pitreries, et que surtout ces ennemis allaient nous retrouver, je pris mon sabre normal avant de me diriger vers une des personnes pour tenter de le blesser. Et la survie étant toujours plus forte que tout, il brandit un bâton pour me frapper avec. Tout le monde fut bien entendu surprit, l’homme qui avait brandi ce bâton, encore plus.

« Alors ? N’avez-vous toujours pas de moyens pour vous défendre ? »

« Ho vous avez raison mais comment cela se fait-il ? »

« La peur fait que vous vous défendez automatiquement. Prenez les armes à présent. »

« Vous pensez sincèrement que l’on a une chance contre eux ? »

« Bien sûr que oui ! Allez, on a vraiment pas de temps à perdre. Ils vont nous trouver d’ici peu. »

Alors que certains découvraient qu’ils pourraient effectivement se battre, d’autres restaient en retrait. Bon par contre, je doute que nous allions faire le poids car sur cette île, il n’y a vraiment pas beaucoup de personnes. Je dirais qu’ils ne sont même pas une cinquantaine. Demandant à ceux qui pouvaient se battre de prendre les armes, je donnais mon sabre normal à l’un d’entre eux. J’aurais mes griffes, mes crocs et le plus important, ma lame Kayagi, la meilleure dans son domaine de tranchage. Puis lorsque nous étions prêts, ayant demandé à Pekkori de rester avec les quelques femmes et enfants du village, nous partîmes à « la guerre ». Car c’était clairement ça… Ils venaient de détruire en partie le village. Ma forme humaine de nouveau, je m’avançais en tête et à mesure de marcher, nous pouvions clairement voir la cinquantaine de longs bras ainsi qu’un homme au milieu qui surplombait tous les autres. Et bien entendu, les villageois ont commencé à prendre super peur et à vouloir partir.

« NON MAIS CA SUFFIT HO ! J’ai besoin de tout le monde ! Personne ne part en courant, on les affronte, on les tue et là vous pourrez aller prier Satan si ça vous chante. »

Je dois avoir une voix de meneuse ou bien est-ce que j’ai parlé avec menace mais du coup, ils n’ont pas trop osé bouger. Ils m’ennuyaient tout de même à ne pas avoir assez de force mentale pour se rebeller correctement. Heureusement nous n’avions pas senti le choc mais tout est détruit autour de nous. Je fais devoir faire attention dans ce cas. Et parce que nous n’allions pas rester plantés pendant trois ans, ces mecs étant là clairement pour détruire le village et soumettre à nouveau les habitants, je lançais l’offensive. Les autres hésitèrent un peu mais finirent par rentrer dans la danse. Blessant des longs bras au passage, je les laissais aux villageois pour me diriger vers cet homme qui allait être mon prochain repas.

L’homme allait sans doute être étonné de voir toute cette rébellion qui se mettait doucement en place. Le sabre à l’horizontal, je me fichais de savoir où je tranchais pour ainsi dire. Dans ma tête tout était clair ; je nique l’ennemi avec tous les moyens que j’ai et ensuite on verra. L’instantané. Rien que ça. Plutôt préoccupé par mon propre combat, mes propres ennemis, je ne regardais pas vraiment ce que pouvait faire les villageois. J’espérais juste qu’ils n’abandonnent pas tout de suite. Tranchant quelques longs bras au passage, je leur avais quand même mâché une partie du travail. A eux de protéger leur village maintenant. Utilisant ensuite un Soru, je m’élançais vers cet homme le sabre positionné de façon à pouvoir le poignarder en plein torse.

Feat SG

Code de Frsoty Blue de Never utopia

_________________
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Signar11


Je parle en : #660066

Shadow parle en : #33cc33
Revenir en haut Aller en bas
Shadow Ghosts

Shadow Ghosts
Messages : 91

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue0/0[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue0/0[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.814.272.500 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeJeu 12 Nov - 16:27



Final Strike




L'attaque de l'île était la phase finale de l'opération des longs bras, cependant, dans leurs plans, il n'y avait pas l'arrivée d'opportunistes. De ce fait, ils avaient lancés l'assaut plus tôt que prévu, mais avec autant de férocité. Au pire des cas, à défaut de se faire des esclaves, ils pourraient agrandir leurs territoires avec une île voisine capturée. Les longs-bras fonçaient vers le village et partaient du principe que les villageois seraient de bon soumis. Personne ne ferait en sorte qu'ils changent d'avis, personne n'en est capable et là était leur principale erreur. Ainsi donc, s'élançant, ils espéraient vraiment réussir cette guerre éclair, prenant les gens de court.

Loin, sur la côte, Shin avançait. Son grade de chef n'était pas dû au hasard et pour cause, il était un des plus redoutés des longs-bras sur son île. Bien entendu, ce monde a entendu parler légèrement de lui, mais d'autre lui font de lombre. Mais officiellement sur l'île, c'est lui LE combattant à main nue, le plus fort et le plus à craindre. Ainsi donc, alors que quelques uns de ses partenaires se faisaient avoir par le fait que des villageois se révoltent et abattre par une furie.

La louve était redoutable certes, mais qu'elle ne vende pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué... Aussi, quand celle-ci fonça sur l'homme à la carrure imposante, malgré la vitesse ou la force déployée, l'homme comparable à un demi-géant de par sa taille - et pas que celle de ses bras - stoppa net l'attaque de Rei, ou plus précisément, il la dévia, se décalant par la suite.

" Tu pensais réellement pouvoir m'atteindre avec ça hein ? "


Sans tarder, " la lance " démontra la raison de son surnom. Repliant un bras vers l'arrière, telle une fusée, il propulsa son bras vers la louve, dans le but de la percuter avec sa main ouverte. Sa technique fétiche se composait de plusieurs niveaux. Le premier - et actuel - consistait à frapper l'adversaire avec la main ouverte, afin de repousser ce dernier. Et ses chances étaient élevées, car visiblement, un den den mushi se mis à retentir, suivis d'une voix annonçant quelques détails à la miss.

Se reculant par la suite afin d'éviter toutes ripostes direct de sa part, il observa son opposante. Celle-ci était rapide et si l'homme arrivait à rivaliser avec elle, s'était uniquement grâce à sa force principal qui est le physique. Force, vitesse et défense. Son corps est une arme et son armure était là pour augmenter de peu ses statistiques de bases assez élevées. Maintenant une distance entre lui et elle, il vint donc à prendre une grande respiration avant d'expirer en douceur. Le niveau deux arrivait et ce n'est plus une main ouverte, mais fermée qui se présentait. Frappant un énorme coup au sol, l'homme provoqua une énorme secousse, faisant que le sol se fissurait, menaçant la belle d'être prise dans ce quasi-séisme.

Au village, les villageois étaient menacés par des longs-bras, mais visiblement, le combat était engagé correctement et aucune des deux factions ne semblaient apte à capituler.


Rien.
By (C) Bloody for Never-Utopia.


Spoiler:
 


_________________
« Il existe deux leviers pour faire bouger un homme, la peur et l’intérêt personnel. »
« C’est le succès qui fait les grands hommes. »
[i]«Ce que je cherche avant tout, c’est la grandeur : ce qui est grand est toujours beau.[/i]
»
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Tumblr_n12qrj7lSa1ro861co4_500
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue35/75[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue151/250[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeDim 22 Nov - 17:21



Action n°6

Un peu déstabilisée, mon attaque n’avait pas marché. Seulement, je compris tout de suite qu’il allait se servir de ses longs bras pour riposter aussitôt alors comme une sorte d’intuition avant qu’il ne puisse réellement m’atteindre et me faire mal, je me transformais en louve pour me baisser le plus à terre et ainsi éviter cette première attaque. Mon den-den sonna à ce moment là... Putain c'est qui là ?? Je suis en plein combat bordel ! Décrochant rapidement, je n'entendis pas le message. Parce que je n'ai pas eu le temps d'écouter qu'une sorte de séisme se créa sous mes pieds. Je pouvais clairement sentir cette espèce onde de choc me faire tanguer sur place avant de me faire prendre dans ce quasi-séisme. Me blessant à la patte avant avec imprudence. J’aurais du retourner sous ma forme humaine afin de limiter les dégâts. En animale, je suis bien plus vulnérable à certaines attaques. Seulement, je n’allais pas m’en arrêter là.

« Je reconnais une certaine force… Tu viens de me niquer la patte, je ne te félicite pas du tout. »

Ceci sonnait comme un avertissement. Tu veux jouer à ça, on va jouer à ça. A présent, j’ai compris. Il utilise simplement ses longs bras et la force qu’il a afin de créer cette onde de choc. Il ne va pas m’être impossible de faire quelque chose. En reprenant ma forme humaine, je sentis le picotement sur mon poignet gauche. Ce n’est pas grave, ça ne m’arrêtera pas. Reculant prudemment, il allait falloir me concentrer davantage. Je n’allais pas utiliser cette technique tout de suite ; je veux la réserver pour la fin. Je ne la maitrise pas encore totalement après tout, alors vaut mieux que je le fasse quand il sera un peu amoché. Bien, il va être temps de laisser la bête parler dès à présent.

Faisant le vide dans mon esprit tout en me concentrant sur un seul objectif, une sorte d’aura d’un rouge sang pouvait se distinguer hors de mon corps. La proie, juste la proie. Rien d’autre. Fixant intensément l’homme en face de moi avec ce regard menaçant qui fait de moi ce que je suis, je pouvais nettement l’imaginer comme mon repas du soir. Mais non. Je me contentais de doubler mon attention sur cet homme. Je pouvais bien le laisser l’attaquer, il n’allait pas être déçu du voyage quand j’aurais décidé d’attaquer. Il va découvrir ce que c’est d’être une… tarée. Kayagi à la main, je me sentais même comme « excitée » sombrement face à de nouvelles sensations arrivant de part et d’autre. Je ne sais pas du tout ce que c’est mais j’adore. J’ai l’impression que je peux faire encore plus peur, l’impression que je peux tout contrôler et que je peux être qui je veux sans que personne ne puisse discuter mes ordres. Je me sens… puissante.

Puis, je finis par me jeter sur l’adversaire tout en faisant attention avec ses longs bras bien entendu. Quand je suis dans cet état de concentration extrême, je fais plus attention aux attaques que l’on peut m’infliger. Même si bien sûr, il restera toujours des points faibles. De même que mes attaques se font bien plus ciblées. Un coup de sabre sur la droite, un sur la gauche, on esquive en se baissant, puis on reprend pour trancher dans le bras quand il est à ma portée. Je bouge comme mécaniquement mais c’est la technique qui fait ça en même temps. Je n’ai pas besoin de le dire à haute voix, je fais juste ce que j’ai à faire. D’ailleurs, il peut bien me parler que je n’entends pas. Si on se représente la chose, c’est une sorte de grosse bulle qui me coupe de tout. Je suis dans ma bulle et personne ne peut m’en déloger tant que je ne l’aurais pas décidé. Cela fait partie du contrôle de soi. Bon à part blessure quand même. Une fois que j’ai bien tâté le terrain avec cette technique, je prends suffisamment de recul avant la prochaine offensive.

Me retournant et faisant une sorte de virevolté sur place, tout en me transformant en hybride, je pris un long élan suivit d’un soru avant de lui sauter dessus en mode tornade.

« Tsûga ! »

Les crocs lacérant de retour. Tournant sur moi-même comme une toupie, je lui fonçais dessus toutes griffes dehors afin de faire un combat avec celles-ci pour espérer le toucher. Voyons voir si tu peux me repousser facilement longs bras !
Feat SG

Code de Frsoty Blue de Never utopia



techs utilisées:
 

_________________
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Signar11


Je parle en : #660066

Shadow parle en : #33cc33
Revenir en haut Aller en bas
Shadow Ghosts

Shadow Ghosts
Messages : 91

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue0/0[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue0/0[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.814.272.500 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeDim 22 Nov - 17:41



Final Strike




Shin était du genre combattif. Cependant, sa stature était aussi sa principale faiblesse. S'il tombait, le moral des troupes allait prendre un sacré coup. Mais qui pourrait vaincre cet homme ? Il n'est pas le " champion " de son île pour rien. Bref, ses coups féroces semblaient faire effet, mais il n'était pas encore assez agressif et pour cause, son adversaire tenait encore debout. Il devait bien l'admettre, elle était tenace. Typiquement le genre d'adversaires qu'il aime tout comme il déteste... Un peu de résistance ok, mais trop, il en a horreur. Ainsi donc, l'observant, l'homme se dit qu'il fallait cesser de jouer. Celle-ci semblait plus sérieuse que jamais... Non, quelque chose d'autre naissait en elle. Ce ne sont plus des yeux d'humain qu'il voyait, mais bel et bien un regard de bête enragée. Son sang ne fit qu'un tour et tel un prédateur qui avait conscience du danger, il se mis en position sérieuse de combat.

" Viens donc... "


Bandant ses muscles, le combattant reconnu de son île observa la belle arriver sur lui et ni une ni deux, il se concentra sur elle et uniquement elle. Les coups pleuvaient, droite, gauche, haut et bas... Elle ne lâchait pas l'affaire, mais l'armure de Shin lui permettait de contrer la plupart des coups et les dévier. Cependant, il fut prit de cours lors de son dernier assaut plus qu'impressionnant. Il n'avait pas le choix... Il usa donc de sa carte maîtresse, à savoir son ultime version de son coup fétiche. Cependant, sans préparation, son effet était largement amoindris. Pointant la main comme s'il s'agissait du bout d'un lance, il donna un puissant coup vers l'avant, fendant l'air et à la grande surprise de Rei sans doute, il stoppa net sa pseudo tornade. Agrippant son poignet, il effectua un mouvement de rotation pour l'envoyer plus loin, sans l'envoyer valser pour autant. Non, il comptait bien la laisser à portée pour lui porter le coup de grâce.

L'impatience n'était pas son genre, mais la voir si sauvage lui avait sans doute fait perdre quelques uns de ses moyens. Face à une telle bête, il prenait des risques que jamais il n'aurait pris avant. Aussi, au lieu de s'assurer de son immobilité, il fonça donc vers elle, un bras replié vers l'arrière, reprenant la pose de son coup précédent. Cette fois parfaitement exécuté, son surnom prenait tout son sens et pour cause. Après avoir pris assez d'élan, l'homme sauta dans les airs et une fois parfaitement au dessus de la louve, une fois la portée idéale, il lança son bras, telle un projectile égalant presque la vitesse d'une balle d'arme à feu et son bras - devenue une véritable lance - s'apprêtait à pourfendre la demoiselle.

" Meurt !!! "


La victoire était pour lui.

Au village, le chaos continuait. Les combats s'intensifiaient, mais les villageois commençaient à flancher face aux assauts trop nombreux des longs-bras. Ces derniers se vantaient d'avoir une personne telle que Shin à leurs côtés et de ce fait, ils étaient boostés moralement. La bataille allait bientôt toucher à son terme et pour les longs-bras, cela ne faisait aucun doute : la victoire était entre leurs mains depuis le début. Du moins, sans compter l'intervention de Rei aujourd'hui.



Rien.
By (C) Bloody for Never-Utopia.


Spoiler:
 


_________________
« Il existe deux leviers pour faire bouger un homme, la peur et l’intérêt personnel. »
« C’est le succès qui fait les grands hommes. »
[i]«Ce que je cherche avant tout, c’est la grandeur : ce qui est grand est toujours beau.[/i]
»
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Tumblr_n12qrj7lSa1ro861co4_500
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue35/75[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue151/250[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeDim 22 Nov - 20:37



Action n°7

Ma rotation était pourtant parfaite, j’allais pouvoir commencer mon combo mais terrible calcul… Il venait de me stopper, moi dans ma forme hybride. Impossible ! Stoppée net, je commençais à paniquer un peu. Ah putain de merde ! Ca fait relativement chier ça… C’est l’un de mes coups les plus impressionnants et censé être quasi inratable ! J’allais bien évidemment reculer mais il s’était agrippé à mon poignet déjà mal en point. Crissant des dents, j’atterris quelques centimètres plus loin face à son impulsion. Ce n’était pas du tout bon signe pour moi là. J’allais devoir rapidement trouver une autre tactique… Je n’ai pas le temps de me concentrer sur les villageois même si grâce à mon ouïe, je peux entendre des signes de faiblesse de la part de certains. Ce n’est pas le moment de flancher les gars, s’il-vous-plait ! Me rattrapant de justesse avant de tomber, il venait de gagner quelques secondes sur moi. Alors que je le voyais s’agrandir dans les airs, je me demandais avec stupéfaction ce qu’il allait faire.

Et là, je sentis l’horreur déferler en moi alors que je vis une main s’avancer petit à petit près de moi. Je crois avoir juste eu le temps de mettre mon sabre en travers, la pointe de la lame dirigée vers cette main et ce bras justement. Ouais, et si j’arrivais à lui transpercer la main et le bras rien qu’avec ça ? Mais je sais aussi que je vais quand même avoir quelques dégâts. Une chose en moi commençait de nouveau à s’éveiller alors que je me trouvais en grand danger.

« IL SUFFIT !! »

Je m’entendis lointainement crier ces deux mots, une sensation réellement bizarre comme un genre de picotement, me donnait encore la force de faire quelque chose et d’appuyer sur mon sabre. Je ne sais toujours pas ce que c’est, si cela s’apparente à du haki… mais une autre chose a changé dans mon regard. Je veux protéger ce village, je dois me protéger de ce type. Il semble que ce soit assez fort pour me permettre de me relever, reprendre ma lame en main et abattre celle-ci. Mon sang bouillonne de plus belle même si j’ai mal, je ne vais pas le tuer mais bien l’amocher puis ensuite le livrer sur l’autre île. Je crois que mon hurlement mêlé entre celui d’un humain et d’un loup a attisé la curiosité des villageois et de nos ennemis. Je me battais comme une forcenée pour sauver ce village, j’espère qu’ils en ont conscience. Et même si je ne pouvais pas le voir, j’ai sentis cette force émanant d’eux. Ils se sont relevés et ont repris les armes, peut-être plus confiants en eux, en moi.

Il allait falloir que j’accélère un peu les choses et que j’en finisse une bonne fois pour toute. Hors de question de continuer à trainer. Rien que pour ma propre santé morale et pour les villageois qui doivent commencer à fatiguer de ces combats.

« Vous commencez tous… à me les briser… »

Marmonnant dans ma barbe, je me rapprochais rapidement et très dangereusement de ce Shin. Me faisant vraiment très menaçante, je redevenais l’impitoyable tueuse, celle qui a besoin de se défouler et celle qui commence à en avoir ras le bol de tous ces merdeux qui se fichent en travers de mon chemin. Vous allez tous le payer, tous autant que vous êtes. Et je me ferais une joie de rapporter son corps à ses petits copains. Kayagi plus affûté que n’importe quel couteau de cuisine japonais, bien en main… Je sentis une très nette différence alors que je choisissais de taper dans la partie la plus simple. On se demande d’ailleurs pourquoi je n’ai pas commencé par là… En faisant un soru, je me baissais puis trancha à l’horizontale une de ses jambes. Mais je n’en avais pas fini. Je n’allais pas le tuer mais j’allais lui faire suffisamment de mal pour qu’il ne puisse plus jamais faire chier ce monde. Et il a plutôt intérêt à me respecter dès à présent.

Sans lui laisser la moindre chance, je commençais à tourner sur moi-même tout en faisant des mouvements de sabre afin de le toucher à divers endroits. Je devrais peut-être également l’assommer, au moins je suis certaine qu’il ne me fera plus rien. Il a réussit à me blesser un peu mais heureusement, j’ai pu dévier à peu près sa dernière technique en allant directement toucher à la base. Une fois la danse finie, je passais la langue sur le plat de la lame ensanglantée pour y lécher le sang. Regardant en même temps l’homme.

« Tu vois ce qu’il en coûte de t’en prendre à un loup. Bien, maintenant, nous allons nous rendre sur ton île, Long Bras. »

Très froide, je restais à moitié sur lui, le talon presque enfoncé dans son bras meurtri par ma riposte. Il tente quoi que ce soit et je le bute. Certainement que ça a du faire son effet car les villageois réussirent tant bien que mal à venir à bout de leurs adversaires. Un des villageois prit une grosse pierre et assomma mon adversaire avec.

« Merci bien garçon. Bien, allez me chercher de quoi attacher ces hommes. Je vais les ramener sur leur île. Mes compagnons doivent attendre mon retour. »

Sans dire un mot, il partit chercher ce dont j’avais besoin. Je crois que la mentalité a changé au sein de cette île et de ses habitants. En me tournant avec eux, j’y décèle une pointe d’admiration mêlée à de la peur je crois. Ils me respectent certainement, c’est une bonne chose. Une fois que j’ai la corde, j’en profitais pour attacher ce long bras puis comme si je n’en avais pas eu assez, je tuais les derniers qui étaient debout. Ainsi ils comprendront ce que ça fait de se mesurer à la louve. Je bouillonnais toujours de l’intérieur mais d’excitation. Je venais de réduire en cendres tout un tas de longs bras débiles et j’avais réussir à venir à bout de leur capitaine un peu trop fort. Il ne me reste plus qu’à retourner au navire, prendre le navire d’assaut s’il y a encore trois cons qui s’y cachent et aller sur Kenzan avec mon otage.
Feat SG

Code de Frsoty Blue de Never utopia

_________________
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Signar11


Je parle en : #660066

Shadow parle en : #33cc33
Revenir en haut Aller en bas
Shadow Ghosts

Shadow Ghosts
Messages : 91

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue0/0[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue0/0[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.814.272.500 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeDim 22 Nov - 21:33



Final Strike




L'homme qui avait un surnom respecté ne faisait pas dans la dentelle et pour cause, il comptait bien en finir avec son adversaire comme à chaque fois. Quand Shin use de ce qui lui a donner droit à son surnom, c'est la fin, tout simplement. Jamais jusqu'à maintenant il n'a perdu un combat quand il sortait sa technique fétiche. La capacité destructrice du coup, ce qui faisait sa renommée, ce qui avait forgé son nom... s'était tout simplement la mise à mort de l'autre. Sa main tendue vers la miss, il n'espérait aucune résistance et quand bien même il y en aurait, son coup briserait ses espoirs comme l'on brise du verre aisément. Continuant son attaque, quand sa main rencontra la lame de la demoiselle, la surprise fut plus que grande.

Sa main et une partie de son bras se faisait transpercer. La douleur était réelle et sans réfléchir, il se retira de là en étouffant le râle de douleur qui le taraudait. Bordel... Où avait-elle eu la force de frapper ainsi ? Shin ne comprenait pas... " La Lance ", son titre, son honneur tout venait d'être brisé en partie à cause d'elle. Fou de rage, il s'apprêtait à reprendre le combat, mais son dérangement avait été tel, qu'il ne vit qu'au dernier moment la demoiselle plus sauvage que jamais.
Subissant ses attaques, l'homme croulait sous les coups, chacun touchant sa cible et c'est ainsi que le combat se terminait doucement, mais sûrement. Mis au sol, maîtrisé par la demoiselle, les autres combattants aux alentours voyaient cela et immédiatement, le message passait de membres en membres, jusqu'à atteindre les villageois. La nouvelle était officielle et les longs-bras perdaient immédiatement leur combativité. Shin ? LE Shin était vaincu ? Les villageois profitèrent de cette faiblesse pour reprendre le dessus et c'est ainsi qu'une fuite était déclarée. Malheureusement, une fois sur la côte, la louve s'occupait d'eux, ainsi que de la plupart des attaquants restant, ne laissant que peu de survivants pour ne pas dire aucun.

Seul Shin se faisait ligoter solidement et il se réveilla que quelque heures plus tard, le corps clairement meurtri de toutes parts. Sonné dans un premier temps, après un petit moment, il regardait simplement sa tortionnaire, se demandant bien ce qui allait se passer. Pourquoi diable elle ne le tue pas hein ? De la pitié ? Foutaise... C'est intolérable. Jurant dans sa barbe, après quelques heures de voyages, l'île se faisait voir au loin. Il commençait à faire nuit et déjà il le craignait : son retour vaincu, sur son île natale.

Sur Nakamura, les villageois attendaient le retour de la " sauveuse " afin de confirmer certaines choses, sans quoi, l'île ne serait qu'un simple champ de bataille terminée, laissant les villageois en pays, la terre ici étant devenue neutre ou simplement civil. Mais le but de toutes ces attaques et batailles n'était pas cela justement.



Rien.
By (C) Bloody for Never-Utopia.


_________________
« Il existe deux leviers pour faire bouger un homme, la peur et l’intérêt personnel. »
« C’est le succès qui fait les grands hommes. »
[i]«Ce que je cherche avant tout, c’est la grandeur : ce qui est grand est toujours beau.[/i]
»
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Tumblr_n12qrj7lSa1ro861co4_500
Revenir en haut Aller en bas
Shadow Ghosts

Shadow Ghosts
Messages : 91

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue0/0[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue0/0[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.814.272.500 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeDim 22 Nov - 21:35

Post à lire avant de continuer la lecture et lire la conclusion posté si après svp :

http://www.op-seken.com/t5350-conquete-une-pierre-deux-coups-pv-komatsu-s-g

_________________
« Il existe deux leviers pour faire bouger un homme, la peur et l’intérêt personnel. »
« C’est le succès qui fait les grands hommes. »
[i]«Ce que je cherche avant tout, c’est la grandeur : ce qui est grand est toujours beau.[/i]
»
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Tumblr_n12qrj7lSa1ro861co4_500
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue35/75[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Left_bar_bleue151/250[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitimeLun 23 Nov - 13:07



Final

Ouais bon, je viens limite de me faire virer de Kenzan, soit. Reprenant alors le bateau pour me rendre sur Namakura, je constatais bien qu’avec la nuit, ce fut un peu dur, que la multitude de cadavres avait disparu. Tant mieux, une chose de moins à faire. Fatiguée pour ainsi dire, je pensais qu’on pourrait finir tous ces accords, tout ça demain mais apparemment non… Le chef du village s’approcha de moi ainsi que les autres habitants afin de m’accueillir comme leur héros du jour. Me gratifiant de tout un tas de jolies phrases, pour me dire que je suis forte, que grâce à moi, le village va survivre etc. Les regardant avec un petit sourire, je finis par prendre moi la parole.

« Bien, le village a été lavé de tout ennemi. Je suis allée sur Kenzan et mes compagnons ont fait en sorte que les longs bras ne vous prennent plus pour esclaves. Il est bien entendu très clair que vous allez pouvoir vivre pour vous et reconstruire vos maisons, vos bâtiments. Faites de Namakura une ville resplendissante. Ha et dernière chose ; commercez avec Kenzan. Ils vous aideront pour refleurir votre île. »

« Non mais non ! Nous ne voulons plus de ces longs bras sur l’île, vous avez bien compris ! Je croyais que l’on s’était mis d’accord. »

« Suffit Mr Pekkori ! Tout va bien, ils ne vous feront plus de mal. Et à présent, vous avez les armes pour vous battre. Alors si vous voyez qu’ils commencent à reprendre le chemin de l’esclavage, vous les blesser, comme aujourd’hui. Ce n’est pourtant pas si compliqué que ça non ? »

« Mais… »

« Il n’y a pas de mais ! Je ne serais pas toujours ici pour vous protéger, que l’on soit bien clair. Vous devez vous prendre en main à présent. Vous avez toutes les cartes en main. De plus, vous avez des musiciennes, des chanteuses. Faites des concerts payants, vous verrez, déjà vous ramènerez des longs bras. Et le commerce commencera alors. Demandez des graines, ils vous en donneront et vous pourrez planter. Je ne vous apprends rien tout de même. Vous êtes sous notre protection mais il va falloir vous débrouiller quand même ! »

Je crois les avoir bouché sur place car ils ne dirent plus rien. Pas un seul qui osait prendre la parole. Enfin jusqu’à ce qu’un jeune homme s’avança jusqu’à moi, me toisant presque du regard. Bon il veut quoi lui encore ? Et c’est le même gars que j’ai déjà vu plusieurs fois. Avec son accoutrement pas du tout pauvre.

« Je peux faire quelque chose pour toi ? »

« Oui. Laissez-moi prendre en charge la protection du village, s’il-vous-plait. »

« Ho ?... Intéressant… »

Je laissais ma phrase en suspens quelques secondes. Bien que ce ne soit pas longtemps, j’ai pu voir qu’il était plutôt fort dans ces assauts contre les longs bras. Il tenait toujours l’autre sabre que je lui avais passé puisque je n’avais besoin que de Kayagi pour ce combat. Réfléchissant un moment, je le détaillais de la tête aux pieds. Oui, il pourrait largement avoir les épaules pour protéger ce village.

« Okay va pour que tu sois le protecteur de cette île. Je te confie l’île. Est-ce que vous avez gardé les armes que les longs bras avaient ? »

« Oui, nous les avons entreposé dans un garage. »

« Okay très bien. Alors, vous les utiliserez si jamais on vous attaque encore une fois. Ils devaient certainement avoir des den-den sur eux pour contacter l’île alors vous n’aurez qu’à les prendre et vous pourrez me contacter comme ça. »

Prenant un bout de papier et un stylo, je notais mon numéro de den-den puis le donnais à ce garçon dont je ne connais toujours pas le nom. Ma foi, ce n’est pas grave. Ça va aller, j’ai confiance en eux.

« Bon, nous sommes bien d’accord. Vous êtes sous notre protection mais de votre côté, vous faites en sorte de refleurir votre village et de ne laisser personne vous marcher sur les pieds. Je dois y aller mais à bientôt. »

Et voilà comment se casser en les laissant. Tant qu’ils suivent les directives du chef, puis de ce garçon, tout ira bien.
Feat SG

Code de Frsoty Blue de Never utopia

_________________
[CONQUETE] D'une pierre deux coups Signar11


Je parle en : #660066

Shadow parle en : #33cc33
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[CONQUETE] D'une pierre deux coups Empty
MessageSujet: Re: [CONQUETE] D'une pierre deux coups   [CONQUETE] D'une pierre deux coups Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[CONQUETE] D'une pierre deux coups

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 4 :: Île de Namakura-