Partagez | 
 

 [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 653
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
131/350  (131/350)
Berrys: 10.381.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Mar 24 Nov - 23:47


Kaizoku Ni Ore Wa Naru !




~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait une île très importante à East Blue
Que les personnes qui s'y trouvaient étaient de valeureux pirates recherchés...
Que des marines étaient à leur poursuites, et qu'ils leur tendaient un piège aux portes de Loguetown,
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!

Ce bruit singulier des armes à feu qui sont armées. Chargées de poudres et braquées droit sur le capitaine des Dokugan. Si il faisait un mouvement de travers ça en était terminé de lui. Il n'avait bien évidemment pas les capacités de se protéger des balles et ça il le savait malgré son idiotie profonde. Le temps pressé et il était plus ou moins nu comme un ver pour faire face à ce beau monde qui se trouvait devant lui. Une jeune fille aux cheveux d'argents le pointa alors du doigt annonçant qu'il était la personne qui aurait pu hypothétiquement intenté à son bien-être au sein du navire, nonobstant le bon entretien et la chambre de luxe avec ce superbe lit tout douillet ; qu'elle avait pour elle toute seule. Il lui fit alors en retour une simple salutation de la main avant de remarquer un membre de la marine se rapprocher. Instinctivement, il fit un pas en arrière, ce qui eut pour effet d'accentuer semble-t-il l'attention des marines.

C'était alors que celui qui se prénommait le lieutenant Nelace commença son fameux monologue typique des forces de l'ordre. Il employait des termes tellement compliqués qu'il était difficile pour lui de saisir tout le sens de ces phrases. Nescafé qui n'avait pas bougé d'un poil, se trouvait dans les cheveux de son capitaine et observait la scène. Il savait qu'ils étaient tous dans la panades. Il fallait faire quelque chose, il le savait. Cependant, il était hors de question pour le borgne de mettre son compagnon en danger. Son devoir était de le protéger étant donné qu'il avait été l'unique responsable de cet incroyable vol à travers Loguetown.

Kain plaça alors ses mains sur le taille calmement avant de se pencher légèrement en avant. Il avait ce sourire dans le coin des lèvres qui, pour ceux qui le connaissaient, dénotait d'une forte envie de faire une bêtise mémorable. Il prit alors la parole pour se présenter auprès des marines qui semblaient réellement déterminés.

Kain: Ore wa... Dokugan da... Et je ne me rend... (tr : Je suis le borgne)

Tout à coup, un petit drapeau blanc sortit de ses cheveux. Ce petit drapeau fut agité frénétiquement l'espace d'une seule seconde. Qui aurait pu penser à un tel stratagème ? Kain était après tout le seul à pouvoir parler le hamster et entendit parfaitement ce que le rongeur lui murmurait. Après tout, il n'était pas tout seul face à tous ces énergumènes. Nescafé lui avait sauvé la mise plus d'une fois. Le hamster avait pu ingénieusement constaté qu'ils avaient atterrit sur l'avant du navire. Il n'y avait donc heureusement pas de marine derrière-eux. Tous se trouvaient en face de lui, Nelace étant aux premières loges. Cette seconde fut suffisante pour empoigner la marmite qui était à une poignée de centimètres de lui depuis une minute. Suffisamment pour la faire rabattre immédiatement devant lui avec rapidité. Un « tonk » sonore retentis.

C'était dans le même mouvement qu'il avait levé au-dessus de sa tête son ancre qu'il tenait à deux mains. Il était déjà en train de l'abattre sur le sol, une bulle blanche était déjà formée.

Kain: Gura Gura no URUSAI!

L'arme fut abattut avec vigueur sur le bois du navire, la bulle blanche éclata à l'impact. S'ensuivit immédiatement après une gerbe de bois et une onde de choc terrifiante qui fit s'envoler à vive allure et sans aucune difficulté la marmite qui lui avait servi de bouclier. Les dommages étaient conséquents, au point que l'on pouvait sentir le navire chavirer. Il avait subit de sérieux dégâts de cette attaque. Malgré tout, Kain fut légèrement en apesanteur le temps d'une demi-seconde suite à son attaque qui avait disparaître le plancher à son niveau. Il pouvait clairement voir l'intérieur du navire tandis qu'il se laissait tomber à l'intérieur du navire. Son poing était mis en avant et, il visait le reste du pont qui était encore intact. Une bulle blanche était formée au niveau de son épaule et se déplaça rapidement le long de son bras droit, tandis qu'il donnait un coup de poing dans le vide.

Kain:Gura Gura no PISTOL!

La bulle éclata au niveau de son poing, puis l'air fut immédiatement brisé au niveau de ce dernier. Le reste du pont vola alors en éclat et probablement plus encore qu'il ne pouvait voir avec son seul œil valide. Il était temps pour lui aussi de se donner à fond une fois de plus dans cette bataille qui s'annonçait acharnée.

@Heziel Coffe




Kain est dans la mouise, heureusement que Nescafé veille au grain depuis ses cheveux. Il lui explique la situation.
Nescafé fait une petite diversion avec un drapeau blanc depuis les cheveux du capitaine qui en profite pour mettre l'énorme marmite devant lui en prévention des balles.
Dans le même mouvement, il frappe le pont avec une attaque qui en détruit une partie. Il tombe dedans et profite de sa position "avantageuse" pour viser directement le reste du pont où est sensé se trouver la plupart des personnages présents.

_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Poings du vent
avatar
Messages : 917
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
39/75  (39/75)
Expériences:
281/350  (281/350)
Berrys: 37.610.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Mer 25 Nov - 1:11





Grande cité, grand combat ! Atteindre Grand Line ?!

Parfois, les émotions avaient des effets étranges sur les capacités de quelqu'un. Plus fort, plus tenace, plus coriace. La rage, la colère ou le ressentiment avaient des propriétés admirables sur ce qu'un être pouvait faire. En l'occurrence, la ténacité dont le chasseur de prime avait fait preuve pour venir jusqu'à retrouver Heziel ici et le confronter à nouveau se couplait parfaitement avec la puissance qu'il déployait durant cet affrontement de rue aux conséquences dévastatrices. Autour d'eux, dans un bon périmètre, tout n'était plus que ruine. Entre la collision des forces de son capitaine et du logia, puis les attaques qui avaient suivies... autant dire que ce quartier de Loguetown était déjà marqué pour de bon. Si la joute se poursuivait, nul doute que les dégâts seraient plus nombreux. Dans ce duel, ils n'avaient pas le loisir de se retenir. Arnold semblait décidé à utiliser toute la puissance de feu dont il disposait pour abattre le cuisinier. Quant à lui, le second de l'équipage du borgne n'avait guère d'autre choix que d'abattre son adversaire, ce qui impliquait de tout donner.

Alors qu'il continuait à tomber sur son ennemi, son Haki de l'armement désormais bien actif, il lui sembla que ses yeux lui jouaient des tours. Du sol, une foulée de scintillements singuliers vint percuter son regard, sur toute la zone où son assaut précédent avait éparpillé le logia du grenat, ce dernier ayant décidé de subir l'assaut en sachant pertinemment que de l'air ne pourrait lui infliger de réelle blessure. Finalement, lorsqu'il comprit ce dont il s'agissait, ses yeux s'écarquillèrent. Une véritable pluie ascendante d'épines de grenat qui n'attendaient que de le percuter ! Cela lui rappela les dégâts subis lors du précédent combat par une attaque similaire, qui sans être réellement gênants n'en avaient pas moins été concrets. De plus, à l'époque, il avait fait son possible pour esquiver... peu d'options s'offraient à lui. Deux, en réalité, étaient viables. La première était de contrer son propre mouvement descendant et de remonter à l'aide de son sky walk. Cela étant, il doutait de parvenir à une hauteur suffisante assez vite pour éviter. De l'autre, cela allait lui en coûter physiquement, même si il venait à esquiver l'assaut : pour sa part, l'autre salopard n'aurait qu'à se reconstituer, frais comme un gardon, pour le mettre en pièce. La deuxième option, cependant...

- Tu veux jouer à ça, enfoiré ?!

Il ne pouvait pas reculer et il le savait. Arnold n'était pas seul. Si il se permettait de perdre du temps ici, alors ses compagnons seraient en danger. À fortiori, l'équipage des Dokugan risquait bien de finir au trou, ou pire, ce qui n'était absolument pas envisageable dans l'esprit du brun. Il avait déjà donné de sa personne pour ses nakamas et il allait recommencer. Il ne devait pas laisser au Saylong le temps de se remettre d'aplomb et il le savait. À cette fin, une seule option avait donc de l'intérêt : la défense par l'attaque. Ne changeant pas ses plans, il redoubla de courage et appuya sa descente d'une pression dans l'air, comme il l'aurait fait pour se hisser dans les cieux. Il devait vaincre Arnold !

- BOUGE DE MON CHEMIN !

Il s'enfonça droit dans la volée d'épines rougeâtres, dont certaines se teintèrent bientôt de son sang alors qu'elles l'éraflaient par endroits, continuant une course bancale dans les airs derrière lui avant de retomber. Son chapeau fut également percé alors qu'à l'exception de son visage et de sa tête en général, des sillons peu profonds marquaient parfois ses côtés. Certains oiseaux qui passaient par là furent également touchés, avec des résultats bien plus mortels. L'assaut était monté très haut, ce qui confirmait les craintes du cuisinier quant à l'esquive. Pour sa part, il fonçait vers le sol comme un boulet de canon, bien trop rapidement pour que son adversaire, à son sens, puisse sortir un nouveau tour de son sac. Il utilisait ses avants bras pour épargner son visage, ces derniers lui envoyant des signaux douloureux et de légères brûlures alors que les pointes venaient écorcher ses chairs. Il tiendrait le choc, il le tiendrait et allait même lui rendre au centuple !

- SPICY METEOR !

Immédiatement après avoir crié ces mots, il s'écraserait droit dans le sol, sans laisser le moindre temps de réaction au chasseur de prime. L'onde de choc dégagée aurait de quoi creuser un petit cratère dans lequel il comptait bien prendre le maximum de fragments de grenats avec lui. Il avait subi l'attaque, ne laissant pas de fenêtre à son ennemi pour faire quoi que ce fut d'autre. Et il comptait bien sur sa propre contre offensive pour réduire en bouillie la partie du corps de son adversaire qu'il toucherait, même si le plus probable était encore qu'il ne se limite pas à un simple membre...





Spoiler:
 

_________________




L'entretien de la vaisselle, c'est important (Merci Kain) :
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Toto
Calamity Toto
avatar
Messages : 89
Race : Femme Poisson ✦ Type hippocampe bleu.

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
74/100  (74/100)
Berrys: 4.879.500 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Ven 27 Nov - 21:47

L'heure est aux changements [EVENT]
Toto
feat.
Groupe 1












Lily s'en va à la recherche de Totohime, pendant ce temps, le temps des négociations est arrivé pour cette dernière.

Lily Bravery, navigatrice des Dokugan

« Soit gentille et tente de retrouver Toto, d'accord ? », telles avaient été les paroles du médecin de l'équipage du borgne et la jeune lapine mettait à présent un point d'honneur à remplir la mission qui lui avait été confiée.
Présentement dans sa forme hybride, la jeune femme utilisait ses jambes puissantes pour sauter de toit en toit à travers l'île de Logue Town, cherchant avec ardeur son amie bretteuse, sans succès néanmoins. Elle avait bien essayé de suivre l'odeur subtilement iodée qui caractérisait si bien la femme-poisson grâce à son odorat animal, malheureusement, comme Totohime avait emprunté la voie aérienne pour "partir involontairement" de la rue d'où les oreilles de la navigatrice pouvait toujours entendre s'élever des bruits de combats, le vent avait brassé sa trace olfactive depuis bien longtemps...
Poussant avec force sur ses antérieurs, Lily se propulsa de nouveau dans les airs, la main en porte-à-faux au-dessus de ses yeux qu'elle avait plissé pour mieux observer les environs. Elle n'eut cependant pas le loisir de continuer sa tâche, son corps retombant déjà vers le sol, attiré par la force d'attraction que ce dernier exerçait. Se réceptionnant avec une précision folle au milieu des passants d'une petite rue tandis que ces derniers poussaient de légers cris de surprise, s'écartant avec affolement de la zone d'atterrissage, la lapine se releva prestement, le nez en l'air, humant l'air à la recherche d'un quelconque indice. La jeune femme fronça les sourcils avant que son expression ne s'illumine de satisfaction, elle sentait soudainement une très forte odeur d'iode ! Sans même prendre le temps de réfléchir plus longuement, Lily se précipita en direction de la source de la dite odeur pour arriver... Au port.
▬ Oups...
La jeune acrobate observa avec un air désolé l'étendu d'eau salée qui se présentait devant elle, en même temps sur une île... Elle aurait dû se douter qu'une odeur aussi forte ne pouvait provenir que de la mer. Soupirant avec lassitude, elle s'apprêtait à faire demi-tour lorsque soudainement, elle se redressa, tous les sens aux aguets, oreilles au garde-à-vous tandis qu'elle captait une voix familière. Se tournant vers l'origine de ce son, elle pu constater plusieurs choses.
Premièrement, elle était arrivée non loin de l'endroit où ils avaient amarré le Youthful. Deuxièmement, il semblait y avoir un combat en cours sur le bateau posté à côté du leur et à en juger par les craquements si singulier qui s'en échappait, son capitaine n'y était pas étranger. Troisièmement... Le dit bateau arborait fièrement les couleurs de la marine ! D'ailleurs, le port était rempli d'officier de la force armée du gouvernement mondial !
À l'instant où elle pensait cela, un mousse amorça un mouvement dans sa direction. Appelons cela l’instinct animal, ou tout simplement de la chance, la navigatrice des Dokugan disparu derrière une caisse de bois destinée au transport marchant juste à temps pour que l'homme ne la voie pas.

Lily commença à jouer nerveusement avec l'une de ses mèches de cheveux, accroupie derrière sa cachette de fortune, le pompon de sa queue frémissant tandis que dans sa tête tourbillonnaient une multitude de pensées. Bon, le point positif, c'était qu'elle ne savait toujours pas où était la bretteuse de l'équipage, mais au moins elle avait repéré l'emplacement de Kain... Et il n'était pas tombé à l'eau ! Il avait juste atterri sur un bateau de la marine... Bon sang, ils étaient dans les carottes jusqu'au cou.
Les carottes... Oh, non ! Lily repensa soudainement à ce qu'avait dit Kraehe. Elle se fichait bien de la viande, mais ses précieuses carottes étaient en danger ! Sans parler du fait que si la marine prenait possession de leur bateau, s'en était fini de sa merveilleuse aventure sur les mers et les océans du monde ! Adieu trésor, adieu diamants, rubis et autres pierres précieuses à foison, adieu carotte à volonté !
Les yeux de la lapine s'illuminèrent d'une lumière déterminée. Non ! Hors de question ! Il fallait qu'elle mette leur navire en sécurité !
Un petit rire s’échappa de ses lèvres, leur petite protection ne valait rien face à elle ! Ils allaient tâter un peu à ses talents de voleuse, foi de Lily Bravery !
▬ Tehee~!
Forte de cette résolution, la jeune femme prit sa forme totale avant de bondir à travers les mousses, profitant de l’inattention apparente des deux seuls officiers supérieurs de la zone, visiblement plus intéressés par ce qu'il se passait sur leur propre bâtiment. Ni vue, ni connue, elle monta à bord du Youthful, mais alors qu'elle allait reprendre forme humaine, quelque chose d’inattendu se produisit.

En effet, dans le même temps, son capitaine venait de lancer une attaque destructrice sur le navire adverse, le faisant presque chavirer et provoquant un remous monstrueux. Or, les deux embarcations étant positionnées côte à côte, le Youthful subit aussitôt les effets du pouvoir de Kain, tanguant dangereusement. Ses voiles se gonflèrent suite au mouvement d'air provoqué par le séisme, les cordages qui maintenaient la caravelle en place laissèrent échapper un murmure sinistre tandis qu'ils craquaient par endroit, résistants avec difficulté à la force de traction qu'opérait le vent s’engouffrant dans les toiles tendues. L'un d'entre eux céda finalement avec violence, fouettant l'air et les marines se trouvant un peu trop à proximité du bateau des forbans, parmi lesquels se trouvaient les deux hauts gradés, comme s'il était doté de sa propre volonté et voulait apporter son soutien à son propriétaire.
Lily, toujours sous sa forme animale, fut emportée par le mouvement et roula à travers le pont, sa course effrénée ne devant sa fin qu'à la barre du navire qui tournait sur elle-même à grande vitesse, aucun humain ne pouvant la diriger. Encore moins notre pauvre navigatrice, qui, totalement sonnée par le choc, avait présentement toute une farandole de belles carottes qui dansaient joyeusement devant ses yeux.

Pendant ce temps, Loyal dormait toujours profondément dans la cale du navire, miraculeusement épargné par l'inspection de Kurokawa, tentant de se remettre de cette foutue colique chronique...


Totohime nageait en plein bonheur ! La jeune femme-poisson avait momentanément oublié les raisons de sa panique, ses doigts fins entremêlés avec ceux de son charmant prince, Filip.
Ce dernier ne réagissant point, l'ancienne chef de la garde en déduisit qu'il était tout simplement subjugué par tant de grâce et de beauté. Ses joues s'empourprèrent un peu plus, si tout du moins cela était encore possible, alors que cette pensée traversait son esprit. Elle était presque gênée de voir à quel point son pouvoir de séduction opérait sur l'homme en face d'elle ! Mais le plus gênant était encore son regard. Filip ne pouvait visiblement pas détacher son regard d'elle, ne cillant même pas lorsque son ami rangea son arme. S'il continuait à la dévisager ainsi, elle n'allait pas pouvoir se retenir plus longtemps ! Leurs visages étaient si proches... Fermant les yeux, la bretteuse approcha machinalement son visage de celui de son bien-aimé, n'écoutant que d'une oreille son confrère épéiste tandis que celui-ci lui demandait pourquoi ils devraient l'aider. Pourquoi ? Mais parce que leur chef la dévorait des yeux depuis tout à l'heure voyons !
L'intervention de l'homme au monocle avait vraisemblablement suffit à déconcentrer suffisamment la pirate, ainsi quand son beau prince relâcha ses mains, évitant par la même son baiser, la jeune femme s'en retrouva légèrement déstabilisée. Elle avait en effet continué à avancer le haut de son corps vers son opposant et la perte de ce dernier lui fit perdre l'équilibre. Elle agita les bras vivement afin d'en retrouver un tant soit peu, tentative qui se solda malheureusement par un échec cuisant et c'est le sol qu'elle vînt embrasser.

Se mettant à genoux dans la foulée, elle passa sa main sur ses lèvres dans le but d'enlever la poussière qui s'y était collée, grimaçant sous la sensation granuleuse fortement désagréable qui s'en suivit. Totohime jeta un regard interrogateur à l'homme qui lui faisait à présent dos, sortant de la pièce pour une destination inconnue. Que lui arrivait-il ? Ce n'était qu'un baiser. À moins que...
La lumière de compréhension qui vint illuminer les orbes pourpres de la femme-poisson n'annonçait rien de bon pour le pauvre hors-la-loi. Il était timide ! Bien sûr, embrasser une femme n'était pas chose aisée pour tous les hommes, a fortiori, devant un public. Certains avaient besoin d'être sûrs que cette dernière était bien celle qui leur apporterait le bonheur !
Filip avait dû sortir sous l'embarras ! Il n'y avait pas d'autre explication possible ! Et s'il la laissait à présent seule avec ses amies, c'était très certainement pour que ceux-ci s'assurent qu'elle le méritait !

Se relevant avec conviction, elle marcha vers la table brisée sur laquelle reposait sa précieuse malle. Elle devait faire bonne impression ! De toute évidence, l'épéiste de la bande voulait s'assurer qu'elle ne les menait pas dans un piège destiné à briser le cœur de son compagnon.
Totohime sourit discrètement. Il était vrai qu'elle n'était pas la plus subtile, mais elle n'en restait pas moins une ancienne militaire et elle avait déjà parcouru Grand Line toute seule du temps où elle officiait comme chasseuse de primes. Elle était loin d'être bête, elle connaissait l'art de la guerre et de la négociation, qui plus est même si, certes, ses capacités au combat étaient grandement amoindries puisqu'elle ne savait pas se battre autrement qu'à l'épée, or son épée était inaccessible, mais elle n'en restait pas moins une bonne alliée.
Se penchant pour ramasser son arme, la bleuette amorça donc l'opération « Je suis la fiancée idéale », elle accomplirait douze travaux herculéens s'il le fallait, mais foi de Totohime, elle obtiendrait la bénédiction des amis de son âme soeur !
▬ Hum... Vous n'êtes pas vraiment en bons termes avec la marine, je me trompe ?
Agrippant la hanse supérieure de son imposant paquetage, le bois qui l'entourait protesta lorsque la femme-poisson donna une légère impulsion pour libérer ce dernier, l'envoyant tournoyer dans les airs comme s'il n'était pas plus lourd qu'une plume avant de le réceptionner sur son épaule et de le caser confortablement entre son cou et son bras. Une fois cela fait, elle se tourna de nouveau vers ses interlocuteurs, l'air sérieux, avant d'expliquer d'où elle tirait cette conclusion.
▬ Arrêtez-moi si j'ai tort bien sûr... Mais, sans vouloir vous vexer, vous n'avez pas spécialement des têtes de petits toutous obéissants du gouvernement... Vous avez l'air bien plus... Sauvages.
Elle ponctua sa phrase d'un sourire entendu, elle disait surtout cela pour le seul qui s'était exprimé jusqu'à présent, même si l'ensemble du groupe n'avait de toute évidence pas le look de l'employé modèle du mois, il était celui qui avait l'air le plus dangereux physiquement parlant. L'homme à lui seul lui donnait des frissons dans le dos, éveillant en elle son instinct animal, néanmoins il était hors de question qu'elle puisse montrer qu'il l'impressionnait ! Et puis après tout, il avait l'air plus civilisé que son apparence ne semblait laisser croire.
Marchant à sa hauteur, elle lui sourit avec sympathie, espérant par ce geste prouver sa bonne foi.
▬ Je ne pense pas m'être présentée comme il se doit, je suis Totohime Kokohaku, mon allégeance va au pavillon de l'équipage du Borgne, Valentine D. Kain.
Elle savait, pour l'avoir traqué elle-même, que son capitaine avait une prime suffisamment élevée, surtout compte tenu qu'il n'était encore qu'un capitaine des Blues, pour que son nom soit connu des milieux underground du coin et elle espérait que cette information suffirait à faire son petit effet.
Néanmoins, elle se doutait qu'il en faudrait plus à ces gens-là pour qu'ils acceptent de l'aider aveuglément, aussi continua-t-elle sur sa lancée :
▬ Vous pouvez effectivement ne pas m'aider... Du moins pas volontairement, mais dans tous les cas, vous et moi sommes du même côté du bateau ici. Ce que vous ferez à la marine nous avantagera forcément dans une certaine mesure et ce que nous leur faisons vous avantagera vous aussi. Et je ne pense pas que vous gagnerez grand chose à nous laisser nous débrouiller seul, sauf si vous voulez voir la marine prendre possession de cette île...
Les ennemis de mes ennemis sont mes amis comme on dit, c'était un argument paradoxalement aussi lourd qu'il pouvait être léger. Certes cela ne voudrait pas forcément dire qu'ils devaient partager la même vision des choses qu'elle, ni même forcément sauver à proprement parler son équipage, mais ils pouvaient néanmoins, pendant un temps, agir dans la même direction et donc apporter lui apporter leur soutient.
▬ Mon capitaine est un idiot, mais un idiot puissant. Néanmoins, je doute qu'il soit assez puissant pour s'occuper à lui seul d'un navire de guerre. J'ignore si vous avez d'autres alliés sur cette île, mais je me doute qu'il en va de même pour vous... Donc pourquoi ne pas travailler ensemble cette fois ? Plus on est de fous plus on rit.
Lui souriant de nouveau, elle reprit sa marche, le contournant pour se rapprocher de la porte de sortie avant de se tourner vers eux.
▬ Et puis... Entre nous, qui sait... Vous pourrez peut-être vous débrouiller pour les repousser dans les airs et sur les flots. Mais... Cela peut aussi être une bonne chose d'avoir un avantage stratégique, disons, un peu plus en-dessous, non ? Qu'en pensez-vous ?
Sur ces paroles elle haussa les épaules toute en faisant une moue faussement pensive avant d'ouvrir la porte.
▬ Bien ! Et si on y allait ? On pourra toujours continuer cette discussion en chemin si vous le voulez !
N'attendant pas de réponse, l'ancienne chasseuse de prime sorti, se précipitant pour rejoindre Filip. Un fois arriver à sa distance, elle allait l’agripper par le bras lorsque les fracas si singulier d'un combat s’élevèrent depuis ce que Totohime identifia le port. L'épéiste se figea un instant, plissant les yeux dans la direction du port, elle avait un mauvais pressentiment et elle se félicita d'être sortie plutôt que d'être restée pour faire la discussion plus longtemps. Elle ne savait pas si ce qu'elle avait dit avait pu convaincre ses interlocuteurs, encore moins s'ils allaient être avec elle ou contre elle, mais quoi qu'il en soit, elle devait se dépêcher d'arriver au port.

© Gasmask




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kraehe
Sombre Chacal
avatar
Messages : 82
Race : humain
Équipage : Borgne

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
15/120  (15/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Lun 30 Nov - 23:17





    Quand l'un des deux sabreurs commença à lui répondre, le médecin le regarda un temps. Quand son jumeaux prit la parole à son tour, son regard fixait toujours le premier ayant parler, avec une lueur mauvaise. De fait, avec une réponse pareille, la seule image qui trottait dans la tête du Corbeau était le désir de chopper un vis de la taille d'un espadon, de chopper la tête de ce qui semblait être un gamin en dépit de son apparence physique, de le plaquer contre le mur, et ensuite de planter la vis dans la tête du mec pour ensuite le tourner. Lentement. Un désir croissant avec ce que son ouïe percevait, ayant eu l'impression de chopper des mouches dérangeants, des mioches même pas sorti de la puberté dans des corps de personnes majeurs.
    Ou, chose hautement plus probable vu le SPECIMEN qui lui servait de cobaye, les deux étaient des abrutis finis.
    Mmmh oui, sans nul doute. Non seulement c'était des abrutis, songea le toubib, mais en plus, c'était des individus au sang se réchauffant facilement. Un peu trop facilement au goût du médecin, d'ailleurs.
    Mais dans le cas présent, cela lui serait plutôt utile.

    Au moins avaient-il la décence de ne pas se fermer les portes de l'utilitaire. Une bonne chose, qui augmentait sensiblement les chances de survis. C'est juste que effectivement, il douta un instant de leurs capacités à peser dans la balance si ils n'étaient que bretteurs. Là, sur le coup, chopper un ingénieur ou un empoisonneur aurait bien arrangé l'ancien Joker de l'hémoglobine. Surtout que, avec ces deux... piafs, il avait plus de chance de commettre des dommages humains.
    Sans même parler de leurs impulsivités. Des perles dans le genre. Allez frapper un logia à coup de pied sans haki... sois ils ne connaissaient pas les fruits du démons, et ils avaient intérêt à se mettre très vite à la page, soit c'était des attardés. Ou des Kain en puissance. Mais ca, il l'aurait préféré.
    Un Kain en puissance avait moyen de faire diversion, lui ...


    Bien... Donc, les frères épéistes, je vais vous mettre à jour. La marine arrive. Bon, plus explicitement, des navires de la marine arrive. Pour nettoyer la ville. Ce petit enguirlandé la-bas avait des comptes à regler avec mon camarade, et donc il a prit de l'avance.

    Avec un sourire amusé, son cerveau faisant une intéressante ramification d'idée, il croisa les doigtst et sourit. Un sourire malicieux, mesquin, bref le genre de sourire qu'il adressait généralement à Loyal avant de lui coller une gastro-entérite aigüe.
    Un destin appropprié pour un voleur de frigidaire...


    Donc, résumons, les frères. Vous avez attaqué un inconnu parce qu'il a « taché vos vetements », vous attirant ainsi l'attention d'un homme travaillant avec la marine. Marine qui arrive en force actuellement pour nettoyer la ville de tous les fauteurs de troubles. Dont vous, à ce que je puis en juger. De toute façon, le port d'arme vous trahis de base, vous faites pas locaux du tout.

    Je formule la demande ou est-ce que la situation est suffisemment claire pour que vous ne tentiez pas de faire cavalier seuls?
    Quoique si c'est pour faire les boulets humains... Enfin, vous êtes libres, faites ce que vous voulez... et bonne chance à Impel Down si ca tourne mal.
Revenir en haut Aller en bas
Rin Hyôma
Pirate
avatar
Messages : 160
Race : Humaine
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
41/100  (41/100)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Mar 1 Déc - 14:41






Discussion
EVENT

Farfouillant un peu ses poches, Rin finit par en extraire trois fioles contenant trois poisons différents. Cette fois-ci, il n’y avait plus du tout de rigolade. Il prit un air complètement sérieux. Les jumeaux se regardèrent avec un léger sourire, ils avaient très bien compris que la marine était dans le coin. Vu le grabuge qu’avait fait le borgne, ils se doutaient assez bien que ceux-là n’allaient pas tarder à ramener leurs fesses sur la terre.

« Merci on est au courant que la marine est dans le coin… Au moment où ton ami le borgne a un peu tout détruit, il était automatique que ça allait les ramener. »

Car oui, ils n’étaient pas totalement cons non plus. Même Rin qui a une attitude plus gamine que son frère à l’habitude. Kraehe leur annonça un peu la couleur en gros, chose qu’ils se doutaient déjà. A la base, ils n’étaient là que pour profiter de la ville et se chercher un équipage, pas pour se retrouver dans les emmerdes autres. Rin soupira légèrement, son frère étant plus sur le qui-vive à regarder par moment aux alentours. Il pressentait un truc pas vraiment bon et préférait rester le plus vigilant possible. Laissant du coup son frère parler.

« On est tout à fait au courant de ne pas passer inaperçu… A la base, on est juste là pour recruter des membres pour notre équipage. Sincèrement, les sous fifres de la marine, on peut parfaitement s’en occuper. Et faire cavaliers seuls… Dans l’état actuel des choses, bien sûr que non. Ce n’est pas une très bonne idée. »

Le jeune blondinet savait quand même mesurer le danger. Surtout quand il prenait cet air ultra sérieux. Kizuro finit par sortir de cette certaine de concentration pour regarder son frère.

« Tu lui a dis en quoi on était spécialisé ? Peut-être que l’on pourra les aider avec ce que l’on a. »

« J’allais justement en venir à ça. Donc, comme on te disait, on est des bretteurs certes, mais spécialisés dans le poison. »

« Ca peut certainement servir, surtout contre les sous fifres de la marine par exemple. »

« On a pour l’instant trois types de poisons : celui qui fait souffrir, celui qui paralyse et celui qui donne des hallucinations. On ne pensait pas que ça n’allait pas marcher contre un logia. C’est la première fois qu’on a affaire à un fruit du démon. »

Il rangea ensuite ses trois fioles, toutes avec une petite étiquette dessus pour se rappeler quel poison est contenu dans chaque fiole. Rin se mit à réfléchir par la suite à un plan. Bon ce qui est sûr, c’est que jamais ils ne feraient le poids contre cet homme au fruit du grenat. Il fallait donc se trouver une utilité histoire d’avoir eux aussi une petite part de gloire.

« Et du coup c’est quoi le plan alors ? Parce que limite, pendant que vos amis règlent leur souci avec l’autre, on pourrait s’occuper de la marine qui va sans doute arriver sous peu ici. On se débarrasserait au moins des sous-fifres, ce qui pourrait retarder leur progression si je puis dire. »

© A-Lice
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1186

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Mer 2 Déc - 19:16




Saylond Arnold

Alors, comment le cuistot pouvait-il bien rétorquer, dans une telle situation ? Il s'était de lui-même isolé, dans les cieux, jugeant probablement que prendre de la hauteur lui fournirait un avantage stratégique indéniable... Et malgré la réflexion dont il avait pu user, il avait manifestement oublié qu'un fruit du démon avait toujours de quoi changer la donne : en l'occurrence, faire face à un logia aussi imprudemment relevait d'une naïveté effarante. Arnold ne s'était pas privé de le lui faire remarquer à sa manière, usant de sa capacité de création de grenat pour tenter de prendre l'avantage en bloquant une hypothétique esquive via le pas sur les airs que le pirate semblait désormais maîtriser. Savoir s'adapter aux techniques d'un opposant, c'était la base de tout affrontement, et surtout de toute victoire : il avait eu tort, lors de leur première rixe, d'imaginer que son logia lui fournirait de toute manière gloire et réussite... Maintenant bien plus raisonnable et nettement plus prudent, le maudit n'en était qu'une centaine de fois plus dangereux : il était grand temps que le primé ne le remarque pour de bon. Pourtant, cela ne sembla pas déstabiliser le Coffe outre-mesure : celui-là poursuivit en effet son offensive, collectionnant bien entendu les blessures pour l'occasion. C'était donc du côté du Saylond que se trouvait la balle, et ce pour les quelques secondes à venir : poursuivre son assaut, tenter une esquive malgré le danger apparent de l'attaque de son rival ? Les options étaient assez nombreuses et viables pour qu'il n'hésite un bref instant : il avait naturellement l'avantage, et, une nouvelle fois, sa capacité de création lui fournissait sans nul doute possible une porte de sortie intéressante à saisir dans n'importe quelles circonstances. Mais alors qu'il aurait pu tenter une parade ou une esquive, le chasseur de primes se contenta simplement de se reconstituer... Directement en-dessous du cuisinier, un sourire aux lèvres. Un sourire qui ne présumait rien de bon pour le hors-la-loi.

Le choc eut lieu, redoutable et cinglant, allant bien évidemment jusqu'à endommager assez grièvement os et organes au sein du corps du logia, qui n'était pas habitué à ce genre de déferlement de puissance. Il eut même une énorme difficulté à demeurer conscient et chuta péniblement en arrière, Heziel le dominait clairement et se retrouvant ainsi au-dessus de lui. Et ce fut à ce moment précis que les choses se corsèrent pour le cuistot. En effet, Arnold attrapa de sa main gauche le bras qui avait percuté son abdomen avec une froide détermination, tandis que son bras droit se changeait en une gigantesque lame de grenat. Alors que le sang perlait encore le long de ses lèvres et tandis que ses yeux demeuraient difficilement ouverts, son visage se fendit d'un sourire mesquin :

-Naïf.

L'épée de grenat se dirigea ainsi droit en direction de l'abdomen d'Heziel, menaçant de l'y transpercer d'un instant à l'autre. En lui tenant le bras, le Saylond empêchait le pirate d'échapper à sa funeste destinée... Il semblait de ce fait complexe d'éviter la blessure qui, si elle ne serait peut-être pas fatale, risquait d'être invalidante pour la suite des affrontements. Le maudit, quant à lui, était à bout de force, mais la détermination de faire tomber un Coffe trop arrogant le pousserait probablement à se redresser, si celui-là en réchappait...


De gauche à droite et de haut en bas :
Lieutenant Kurokawa, commandante Millin, colonel Belton, lieutenant Nelace et commandant Sybain.

-Enfoiré... !

Des balles qui s'échouent lamentablement sur une marmite et une ancre qui fracasse le pont du navire du colonel Belton, ces événements eurent le don de surprendre mais aussi d'énerver Nelace au plus haut point. Lui qui apportait davantage un soutien logistique plutôt que martial à son supérieur comprenait que la situation exigeait qu'il n'agisse : pour l'heure, il se contenta toutefois de bondir en arrière violemment tout en plaçant ses bras devant lui, évitant de subir quelques regrettables dommages à cause de l'onde de choc et des quelques projectiles qui s'y mêlèrent. Contrairement à lui, quelques marins n'eurent ni la vivacité de corps ni la réactivité d'esprit pour éviter une telle manœuvre : ils finirent majoritairement à l'eau et entreprirent alors de remonter sur les quais en poussant jurons et grommellements, abandonnant par le même coup leurs armes à feu désormais inutilisables. Mais le lieutenant venait tout juste de reprendre contenance sur les restes du pont avant du navire que le Borgne, qui était manifestement tombé pendant sa folle entreprise, fit à nouveau des siennes : de quoi l'expédier, lui aussi, dans l'eau.
Kurokawa et Sybain, en comprenant que leur collègue avait été impuissant mais n'était pas pour autant en danger de mort puisqu'il nageait et demeurait conscient, prirent l'initiative de bondir sur leur propre navire pour y rejoindre Kain. Ils évitèrent de ce fait le cordage du bateau pirate, qui percuta toutefois un pauvre mousse un peu trop tête en l'air. Tandis que Kurokawa se plaçait agilement sur les restes du bastingage pour dominer le capitaine adverse tout en sortant deux revolvers de leurs holsters respectifs, le commandant brandissait sa masse imposante et retombait droit vers le primé :

-Bouffe moi ça, demeuré !

De l'autre côté du port, Belton et Millin arrivaient enfin, contemplant le désastre aussi impassibles et muets qu'il n'en étaient capables. Pour tout dire, la demoiselle camoufla avec la plus grande difficulté du monde un sourire hilare : les Borgnes l'amusaient de plus en plus, et imaginer que de tels crétins ne puissent pulluler à la surface de la Terre avait de quoi lui filer le moral. Par contre, le colonel n'avait pas le moindre air amusé : au contraire, la veine qui battait sa tempe n'était qu'un très léger échantillon de la colère noire dans laquelle il se trouvait. Qu'un vil brigand n'aille s'en prendre à ses subordonnés, sur son propre navire... C'était déjà détestable. Mais qu'il s'agisse de surcroît du forban qu'ils traquaient depuis des semaines ?! La plaisanterie n'avait que trop durée... Il allait lui régler son compte une bonne fois pour toute. Du moins, c'était ce qu'il avait imaginé, avant qu'un illustre inconnu ne se dresse sur son chemin.


Filip.

-Vous êtes le boss...

Avant qu'ils n'aient l'occasion de se mouvoir, Filip se propulsait droit dans leur direction avec une vélocité sans pareille, les prenant véritablement de cours. Si Millin n'eut absolument pas le temps de lever le petit doigt, la cible de l'offensive, Belton, fut largement en mesure d'interposer ses avants-bras sur la trajectoire du poing. Un réflexe salvateur mais qui ne l'empêcha pas de parcourir une bonne vingtaine de mètres en vol plané avant de fracasser un mur qui se trouvait derrière lui. Il en sortit d'ailleurs quelques instants plus tard, époussetant son haut avec un air détaché :

-Commandante... Occupez-vous de lui, il est à votre portée. Je ne suis pas loin, vous avez carte blanche.
-Ce sera vite réglé...


Rek-Rik et Melisima.

-Kain, hein... Nos intérêts en commun vont peut-être nous permettre de... Ah, elle est partie. Enfin, peu de chances qu'elle le rattrape.

Le hors-la-loi avait bien compris que cette femme-poisson avait quelques vues sur Filip, pour une raison ou pour une autre, mais elle risquait d'avoir du mal à le rattraper. Déjà parce que lui connaissait Logue Town comme sa propre poche : il y avait plus ou moins toujours vécu, et connaissait chaque recoin, chaque ruelle, qui pouvait lui permettre de gagner ne fut-ce qu'un dixième de seconde. Ensuite parce qu'il était sans contestation possible leur meilleur combattant... mais aussi et surtout un athlète hors pair, sous tous points de vue. Vitesse, endurance, agilité... A peine avait-il passé le pas de la porte qu'il avait déjà définitivement quitté la rue qu'il venait de rejoindre. Melisima et Selestino se rapprochèrent de l'homme au monocle, vaguement intéressés, tandis que celui-là se grattait le menton d'un air penseur. Profiter de la présence d'un maudit redouté et probablement redoutable pour écarter la marine était une solution temporaire, et ne pourrait malheureusement pas tenir le Gouvernement Mondial à l'écart éternellement. Mais pour l'heure, ils allaient devoir s'en satisfaire : impossible de prendre la poudre d'escampette dans ces conditions.



Heziel, Rin, Kraehe :
Arnold vs Heziel ! round 2 !
Je précise qu'Heziel ne risque pas la mort mais quand même, ça va piquer (un peu comme quand Crocodile transperce Luffy au début, mais sans poison, quoi).
S'il réussit à éviter la blessure, Arnold se relèvera de toute façon, même s'il est très mal en point. Sinon, il se laisserait peut-être aller à un petit somme !

Kain, Toto :
Nelace est éjecté, directement dans l'eau. Mais il va bien, il fait juste trempette.
Kurokawa saute sur le bastingage du navire de la marine et domine Kain. Il le vise avec ses revolvers mais ne tire pas. Sybain, lui, saute carrément sur Kain en menaçant de le frapper d'un coup de masse (pas commode, ouais).
Filip se dresse sur le chemin de Belton et de Millin. Il frappe Belton et l'envoie dans un mur mais celui-là se redresse, tranquillou. Il donne l'ordre à Millin de se charger de lui.
Rek-Rik, Melisima et Selestino se rassemblent ! Et du coup, Toto ne peut pas retrouver Filip dans l'immédiat (mais elle pourra en arrivant au port, quoi).


Vous ne connaissez pas les lvls de Filip, Selestino, Rek-Rik et Melisima.
Vous ne connaissez pas non plus ceux de Belton et de Millin.
Arnold est lvl 24 (ui ui, il a lvl up) et Destiny lvl 17 (elle non par contre).
Nelace est lvl 14.
Kurokawa est lvl 19.
Sybain est lvl 23.
A vue de nez, Belton et Filip sont tous les deux plus ou moins lvl 30. J'en dirai plus par la suite.

Ordre de passage : Kain - Heziel - Toto - Kraehe - Rin
Vous avez 72h chacun. Peuvent s'y ajouter de manière exceptionnelle 24 autres heures à condition de poster dans le topic des groupes de l'event au préalable.
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 653
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
131/350  (131/350)
Berrys: 10.381.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Mer 2 Déc - 23:34


Kaizoku Ni Ore Wa Naru !




~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait une île très importante à East Blue
Que les personnes qui s'y trouvaient étaient de valeureux pirates recherchés...
Que des marines étaient à leur poursuites, et qu'ils leur tendaient un piège aux portes de Loguetown,
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!

C'était avec une satisfaction non dissimulée que le ciel bleu lui apparut. On pouvait entendre les cris de surprise des marines qui volaient tous autours. Il venait de rendre le navire inutilisable en seulement quelques secondes. La puissance dévastatrice de son fruit n'était plus à prouver et être éloigner de ses nakamas lui donnait un avantage certain... Il pouvait se défouler sans risquer de les blesser. Il put se rattraper à même le plancher qui tenait bon.

Le navire tanguait dangereusement, il due étendre ses bras afin de garder l'équilibre. Alors que le soleil rayonnait à l'intérieur de la coque du navire qui avait était outrageusement ouverte, une ombre vint camoufler le capitaine. Ce dernier leva alors son visage pour remarquer deux nouvelles personnes qui lui faisaient désormais face. Il se trouvait que ces deux nouveaux protagonistes étaient connus du borgne. Le premier était celui qui l'avait poursuivi de prêt après avoir secouru son nakama, le second était le fou qui avait essayé d'attenter à l'intégrité de son navire alors qu'ils étaient en train de s'enfuir. Le fou à la massue fut fidèle à lui-même en se jetant tête la première prêt à en découdre avec le borgne.

Le capitaine des Dokugans sentit son pied glisser sous un tonneau. Avec un sourire narquois, il concentra de l'énergie dans ce dernier avant de soulever avec force le tonneau.

Kain: Mange-toi plutôt ça, teme !

Le tonneau vola avec la vitesse meurtrière typique des objets lancés par le pirate. Cependant, il ne se contenta pas de faire ça, dans le même temps il se saisit de la chaîne de son ancre et l'a fit tourner d'un coup sec grâce à son poignet. Il lança alors immédiatement après son arme de manière circulaire. Cette dernière vola à toute vitesse à travers la coque du navire. L'arme filait et le tonneau offrait une parfaite couverture pour Sybain qui avait à ce moment-là le tonneau à un petit mètre de sa figure. Être aspergé de rhum devrait le faire revenir à lui. La trajectoire de l'arme pouvait laisser songer que c'était Kurokawa qui était visé par l'attaque du borgne. En effet, si ce dernier décidait de ne pas bouger, il pourrait se prendre l'arme dans la figure et subirait de fait des dégâts sévères. Malgré tout, la trajectoire et le lancé lui permettrait d'esquiver aisément cette « attaque ».

La réalité était tout autre. Kain visait depuis le début de cet échange uniquement Sybain. En effet, le but était pour l'ancre de faire le tour du marine et de l'emprisonner avec la chaîne accrochée à l'ancre. Cette technique portait le nom de « Gokusha » qui signifiait « prison, geôle ». Grâce à cela, si Sybain était pris dans le piège, il serait alors momentanément immobilisé par la chaîne ce qui le rendrait alors impuissant dans sa chute face au capitaine. En effet, Kain n'était pas aussi ringard que l'utilisateur du logia du grenat et était beaucoup plus dangereux au corps à corps que ce dernier du fait de son fruit qui développait un nouveau potentiel destructeur à courte portée.

Alors que l'ancre n'avait pas fini son trajet. Le capitaine fit une flexion rapide sur ses genoux et fit alors un saut puissant directement sur le tonneau et donc, Sybain. Il plaça son poing en arrière, son unique œil laissait passer une assurance sans failles. Une bulle blanche était déjà formée au niveau de son poing qui était prêt à frapper dès qu'il verrait le malheureux. Si jamais ce dernier était emprisonné par la geôle, il risquait de subir de sérieux dégâts de l'une de ses plus puissantes attaques. Il n'aurait que quelques dixièmes de secondes pour réagir adéquatement si il en avait réellement l'intention. Le Gura Gura No Mi avait naturellement l'avantage sur toutes les surfaces solides du seul fait de la nature de son fruit. Sybain se jetait sur un adversaire difficile à défaire, ils avaient malheureusement la même mentalité de bourrin. Qu'allait-il advenir de cet échange entre deux taureaux déchainés ?


@Heziel Coffe



Spoiler:
 

_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Poings du vent
avatar
Messages : 917
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
39/75  (39/75)
Expériences:
281/350  (281/350)
Berrys: 37.610.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Ven 4 Déc - 16:46





Grande cité, grand combat ! Atteindre Grand Line ?!

Son coup porta ses fruits, d'une façon assez dévastatrice. Certes, le cuisinier de l'équipage ne disposait pas de la capacité de créer une matière cristalline dense en masse, ou encore de provoquer des séismes sur commande. Cela dit, lorsqu'on en venait à la force physique pure et dure, tout son potentiel prenait une autre dimension. Lorsqu'il s'écrasa sur le chasseur de prime, il forma un véritable cratère autour duquel la surface se fissura et éclata même par endroit, alors que les derniers vestiges qui tenaient encore debout aux alentours s'effondraient pour de bon. L'impact fut des plus rudes pour son adversaire. Il le sentait, sa capacité à toucher les maudits avait fonctionné à plein régime. Il avait senti le corps de son ennemi sous son poing et non pas un quelconque substitut de grenat. Il se retrouva ainsi au dessus d'Arnold, alors que ce dernier semblait sur le point de perdre connaissance. À première vue, les choses se passaient plutôt bien pour le second des Dokugan. Il avait certes écopé de quelques éraflures, des estafilades sans trop de gravité, mais comparé à leur dernier affrontement il pouvait sentir les fruits de son entrainement. Cela étant, il craignait que son rythme ne fut pas assez soutenu.

Soudain, un sourire sur le visage de son adversaire qui était pourtant au bord de l'évanouissement l'interpella. Les mots qui suivirent ne firent que renforcer la crainte qui grandissait en lui. Le chasseur de prime n'était pas encore à terre ! Une poigne ferme agrippa le poing qui lui avait servi à exécuter son mouvement, alors qu'une provocation de sa Némésis montait jusqu'à ses oreilles. Une sensation de danger intense le traversa. Ses pupilles se dilatèrent, son visage renvoyant soudain l'expression d'une crainte bien réelle. Une migraine monta également en lui alors que son sens de la perception venait à changer. C'était comme cette fois là, sur Konomi... de sa main libre, dans un réflexe qu'il allait regretter, il vint tenter d'apaiser de façon futile la douleur qui montait dans son cerveau. Cette même douleur qui lui indiquait qu'incessamment sous peu, l'homme qui semblait brisé en dessous de lui allait tenter de mettre fin à sa vie, encore une fois. Il serra les dents, alors que le bruit unique du grenat qui s'amassait s'élevait du coté d'Arnold. Lorsque le Saylong utilisa sa nouvelle carte, le brun ne pu se vanter de réagir à temps. Pas totalement, du moins.

- T-Toi...

Sa main gauche avait quitté sa tempe, alors que le bras droit de son ennemi s'était changé en arme de mort. Le temps que tout se produise, et la situation avait pris une autre tournure. Ses doigts exerçaient désormais une prise de fer sur la matière rougeâtre qui avait en partie pénétré dans son abdomen. Cette épée élémentaire avait sans aucun doute pour but de le transpercer de part en part, et l'action du chasseur de prime avait été intelligente : Heziel s'était montré imprudent. Dans ce combat ou chaque seconde comptait, sa force physique ne lui avait pas suffit à éviter cette estocade qui aurait pu se révéler bien pire encore. Pour l'heure, une partie de la lame était fichée dans son corps. Un peu de sang coula de ses lèvres alors que finalement, c'était à son tour de sourire, comprenant sa bêtise.

- J'ai... été imprudent... quelle honte, pas vrai ..?

Il n'attendait pas de réponse du chasseur de prime. Il n'attendait pas de discours ou d'explications. Ils étaient adversaires. Si le second de l'équipage du borgne n'avait pas pour vocation de tuer ses ennemis froidement, Arnold semblait ne pas s'encombrer de tels principes. C'était précisément pour cela qu'il allait, après avoir souligné son manque de discernement, lui rendre la monnaie de sa pièce. Ses camarades l'attendaient. Il cessa donc de sourire, prenant un air plus sévère et concentré. Maintenant ou jamais. Sa main gauche continuait de retenir la lame, mue par une volonté renouvelée. Il libéra son bras pris au piège d'un mouvement sec, utilisant du plus de puissance possible pour complètement dominer son ennemi dans ce rapport de force. Le jour ou le logia pourrait le maintenir par la seule force de ses mains n'était pas encore arrivé, et il allait le lui faire savoir ! Il se concentra, s'assurant que la sensation guerrière qui brûlait en lui était toujours présente, tout en armant son poing. Il allait mettre un terme à ce combat maintenant, offrant à la fois à son rival toute sa vindicte et un repos qu'il méritait sans doute, d'une certaine façon. Quelques veines apparurent sur son bras alors qu'il bandait ses muscles, saillants sous sa peau. Puis il décocha son coup de poing comme on aurait décoché une flèche, droit dans le visage de son vis-à-vis. La puissance brute et sauvage du pugiliste circula librement de chaque fibre concernée de son être au minois du chasseur de prime, alors que dans les alentours immédiats au moment de l'impact, trois secousses successives vinrent faire sauter ce qui restait de la pauvre rue dans laquelle ils s'étaient affrontés jusqu'à lors avec tant de hargne au cours de ce combat effréné.


- COOK JACKHAMMER !




Spoiler:
 

_________________




L'entretien de la vaisselle, c'est important (Merci Kain) :
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Toto
Calamity Toto
avatar
Messages : 89
Race : Femme Poisson ✦ Type hippocampe bleu.

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
74/100  (74/100)
Berrys: 4.879.500 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Lun 7 Déc - 16:52

L'heure est aux changements [EVENT]
Toto
feat.
Groupe 1









La jeune femme-poisson part à la poursuite de son bien aimé, mais lorsqu'elle le retrouve...


Ce moment d’inattention de la part de la femme-poisson suffit à lui faire perdre la trace de son prince adoré, maudissant une fois de plus l’imbécile heureux qui lui servait de capitaine - parce qu'après tout, c'était de sa faute, c'était toujours de sa faute -, la jeune femme observa un instant autours d'elle, l'air perplexe. Où Filip avait-il bien pu partir si soudainement ? Était-ce une nouvelle épreuve qu'il lui imposait ?
La compréhension illumina soudainement les pupille pourpres de Totohime, l'ancienne chasseuse de prime laissa tomber son poing dans sa paume ouverte, la rencontre de ses deux membre résultant en un petit "pof" significatif. Mais c'était oui bien sûr ! Le hors-la-loi avait forcément entendu lui aussi les bruit de combat et, bien qu'il ne soit toujours pas rassuré quant à la sincérité des sentiments de la bretteuse, n'avait pu résister à l'envie d'aller soutenir les précieux compagnons de cette dernière ! Une vague d'émotion traversa la bleuette, ses yeux brillants de larmes contenues, elle portant une main tremblante à sa poitrine, son cœur palpitant douloureusement. Pauvre Filip, son cœur avait dû le déchirer, partagé entre la crainte de souffrir et l'envie de protéger ceux à qui Totohime tenait tant, ne pouvant supporter de voir sa bien aimée souffrir...

La jeune femme pris une grande inspiration, tentant de reprendre contenance malgré la tempête de sentiments qui faisaient rage en elle. Au bout de quelques secondes, son regard avait déjà retrouvé la détermination qui la caractérisait, elle ne pouvait pas laisser le bellâtre s'occuper de la marine à lui seul ! Et s'il venait à être blessé ? Non, il en était hors de question, l'ancienne chef de la garde royale ne saurait s'en remettre...
Réajustant la position de sa malle sur son dos, Totohime pris une impulsion avant de commencer à courir à grande vitesse, portée par un pouvoir rageur : celui de l'amour ! Elle filait à travers les ruelles et passages escarpés de l'île historique, manquant de rentrer dans quelques passants.
▬ Attend moi mon amouuuuuuuuur !
Il ne fallut que peu de temps à la jeune femme-poisson pour atteindre les abords du port, poussée par son instinct de femme amoureuse et accessoirement par le peu de logique dont elle pouvait faire preuve quand elle le voulait bien : si Filip avait effectivement décidé de venir en aide à l'équipage pirate il s'était de toute évidence rendu à l’embarcadère.
Totohime aperçu un éclat sombre à quelque mètres d'elle, elle s'apprêtait à héler celui qu'elle pensait être son amour lorsque soudain... Ses orbes pourpres se posèrent sur le vis à vis du beau brun. Non... C'était impossible. Il n'oserait tout de même pas ! La pirate ralentit peu à peu le rythme de sa course effrénée jusqu'à s'arrêter totalement en plein milieu du passage. Un courant d'air glacé vînt lui geler l'échine et faire flotter ses cheveux de manière dramatique tandis que l'ancienne chasseuse de prime fixait avec incompréhension la scène qui se déroulait présentement face à elle.

Filip était là. Mais il n'était pas seul. Devant lui se trouvait une femme qui, au grand dame de Totohime, se trouvait être particulièrement séduisante, possédant une beauté sauvage. Le couple se fixait droit dans les yeux, sans prononcer un mot, semblant captivés par la présence de l'autre. Bien sûr si notre bretteuse était arrivée une seconde plus tôt elle aurait entendu le supérieure de la commandante Milin lui ordonner de se charger de Filip, malheureusement il n'en était rien. De fait, aux yeux de la pirate, l'homme était présentement en plein rendez-vous galant et, plutôt que d'interpréter l'intensité de leur regard comme de la soif de combat, elle y voyait la flamme de la passion.
La femme-poisson senti quelque chose se déchirer en elle, une douleur sourde l'envahissant tandis qu'elle se sentait chanceler. Cela ne se pouvait pas... Filip ne lui aurait jamais fait ça ! Il n'aurait jamais... Pas avec cette... Cette... Femme de petite vertu !
La bleuette commençait à se désintégrée, ne sachant comment gérer cette information lorsque, dans le même temps, un hurlement surgit de l'autre côté du port, la ramenant efficacement à la raison.

Ils étaient en pleine bataille ! Contre la marine qui plus est ! Or Filip et ses compagnons n'étaient de toute évidence pas en bon termes avec le gouvernement mondial... Un homme sensé comme son beau prince n'aurait jamais favorisé un rendez-vous galant à sa propre survie ! Mais alors qui cette fille de joie pouvait-elle bien être ? Mais... Bien sûr ! La réponse lui était apparue d'elle même ! Filip avait dû la payer pour qu'elle se fasse passer pour sa petite amie !
Bien sûr, la raison de cette démarche était évidente pour notre pirate de conte de fée : pour la tester ! Si Totohime se laissait dominer par sa jalousie en cet instant critique, alors elle risquait de favoriser la marine et donc de mettre en danger ses propres compagnons ainsi que ceux du bellâtre. L'homme voulait très certainement s'assurer que l'ancienne chef de la garde avait le sens des priorités.

Secouant violemment la tête pour reprendre contenance, Totohime s'accorda quelques instants pour assimiler tous ce qu'elle venait d'analyser. Elle avait faillit tomber dans le panneau !
Reportant son attention sur l'escort, la jeune femme-poisson grinça tout de même des dents. Sa beauté prouvait autre chose : Un homme comme Filip pouvait avoir les plus belles femmes à ses pieds. L'ancienne chasseuse de prime faisait pale figure face à la beauté indomptable de la professionnelle... Cette constatation déprima quelque peu notre bretteuse. Comment pouvait-elle rivaliser avec ça ? Il fallait qu'elle prouve à Filip que, bien qu'elle ne soit pas la plus belle femme de ces océans, elle n'en restait pas moins exceptionnelle ! Forte de cette décision, la jeune femme-poisson jeta un coup d’œil circulaire autours d'elle, cherchant quelque chose qui pourrait lui permettre de démontrer sa valeur à son amour. C'est alors que ses yeux se posèrent sur les ombres des trois navires du gouvernement qui commençaient à se détacher au loin. Un sourire malsain prit place sur ses lèvre pleine. C'était peut-être un peu fou... Mais rien n'était de trop en amour !
Sur cette décision, Toto s'élança vers le bord du quai avant de plonger avec aisance dans l'eau.

© Gasmask




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kraehe
Sombre Chacal
avatar
Messages : 82
Race : humain
Équipage : Borgne

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
15/120  (15/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Jeu 10 Déc - 12:39

Bien que, du coin de l’oeil et au vu de sa position, Kraehe pouvait admirer le splendide combat des deux brutes, sans parvenir à juger si l’un d’entre eux faisaient preuve, ou non, de plus de subtilité que l’autre, il ne quittait pas son attention des deux frêres, qui, par un curieux hasard, était sérieux cette fois. Et non seulement ils étaient sérieux, mais en plus ils semblaient cacher un certains jeu qui satisfaisait le médecin. Enfin, songea-t-il, il avait des compagnons d’armes dôtés de cette chose magnifique nommée cerveau. Il en avait eu le doute il y a deux minutes, mais apparemment, ses doutes pouvaient s’en retrouver rassurer : peut-être parviendrait-il à quelque chose avec les deux … samouraïs ? ils en avaient juste la tenue, mais en tout cas, pas le sens de l’honneur. Toutefois, quand ils parlèrent de poison, le Joker de l’Hémoglobine, en lui, cria de joie. Quand il travaillait avec le Cipher Pol, le poison était bien la seule arme qui lui permettait de compenser sa faiblesse physique. Cela, et sa formidable vélocité naturelle.
Son regard s’attarda un instant sur les fioles, puis, jetant un coup d’œil léger au combat qui faisait rage à côté, bougea.
Il savait fort bien que cela n’aurait sans doute aucun effet, mais la n’était pas le but. Dans un mouvement fluide, presque naturelle, et par conséquent flou, un éclat argenté sort de sa manche droite, alors que le bras susnommé fit un geste circulaire dans la direction du combat. Un scalpel vola, avec, une chose rare, une force supérieur à celle que Kraehe mettait d’habitude. De fait, il s’agissait la d’un lancer de précision et de puissance presque comparable à celle d’une balle, forgée par des années et des années de pratique à envoyer des bistouris dans la tête des gens. Le but, dans le cas présent, n’était cependant pas de tuer.
Le but était de frapper, de la pointe et avec force, l’épaule du logia afin de le gêner. Bien que la lame ne se planterait pas et que cela ne changerait pas grand-chose à la scène, le but de Kraehe, dans toute sa discrétion et sa subtilité, était tout simplement de coincer l’objet, mince, dans l’articulation de l’épaule de Arnold afin de troubler son mouvement et –peut-etre- sa réflexion. Il n’avait pas besoin de le planter, ses vêtements semblaient suffisemment solide pour servir d’appuis en eux-même.
Ce que Kraehe de faire s’apparentait plus ou moins à l’installation d’une légère plaque a l’articulation pour la limiter et absorber la force de frappe, en somme.

Cependant, il ne put empêcher, au final, la lame de transpercer Heziel. Celui-ci s’était fait fourreau de la lame, transpercé pour mieux frapper. Un instant, le médecin grimaça, songeant que le rafistoler lui donnerait bien de la peine. Néanmoins, songea-t-il dans le même coup, il serait bien difficile de l’abandonner ici. Son abruti de capitaine n’accepterait jamais de partir sans le cuisinier, fonction Ô combien sacré aux yeux de l’abyssale estomac… Mais il patienta un instant, au cas ou l’un d’entre eux se redresserait pour continuer le combat.
Au mieux pourrait-il chopper le corps et tenter de fuir par les égouts, mais curieusement, ce n’était pas quelque chose que permettrait de réellement les sauver…
Durant ce temps de latence, il s’adressa aux frêres, une façon d’agir se mettant lentement en place dans son esprit. Il avait, enfin, une utilité pour eux dans cette situation, il avec leurs poisons, nul doute que cela serait utile.
Il espérait juste que ceux-ci ne s’embarrassaient pas de scrupules…


« Retarder une progression, ce n’est pas fuir. Non, je vous propose, puisque je constate avec plaisir que vous avec d’intéressants instruments –que j’emprunterais bien, mais bon, c’est vous les pros-. Mais les utiliser contre les sous-fifres n’est pas intéressant. La paralysie pourrait servir si vous pensez pouvoir prendre un otage, et la souffrance, si un gradé devient trop gênant, cela augmenterait nos chances..
Hormis l’hallucingène… combien de personnes pensez-vous pouvoir toucher avec ? je veux dire… de personnes innocentes ? imaginez, pas exemple, que Logue Town devienne totalement fou… le Borgne et vous-même passerait inaperçu.
A moins que vous désirez me faire croire que vous êtes purs et innocents ? a moi ?

Ah, et une dernière chose… ce n’est pas mon ami. C’est mon bouclier face aux ennuis.

Dans tout les cas, je vais aller voir ce que je peux faire pour la loque humaine la-bas. Je pense que vous n’avez pas besoin de moi pour semer la pagaille… et je vous conseille d’ailleurs d’aller vers le port, soit di en passant. Vos liqueurs auront fort à faire la-bas, et je n’aimerait pas perdre le « truc » que j’accompagne. Je reste médecin tout de même.»



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rin Hyôma
Pirate
avatar
Messages : 160
Race : Humaine
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
41/100  (41/100)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Dim 13 Déc - 13:41

Mains dans les poches, les jumeaux soupirèrent en voyant le bordel que ces hommes étaient entrain de foutre. Ils semblaient s’amuser d’après leurs expressions. Kizuro remarqua un scalpel voler dans la direction des trois hommes, haussant un sourcil quant à la précision exacte que Kraehe venait de montrer avec ce lancer. Rin fut un peu fier de savoir que l’homme semblait voir en leurs sabres empoisonnés, de l’utilité et également un intérêt certain. Les jumeaux haussèrent les épaules ; les utiliser contre les sous fifres parce qu’ils n’allaient pas non plus se risquer à trop attaquer les hauts gradés. Ils savent bien tous les deux qu’ils ne sont pas encore assez forts pour aller se risquer comme ça.

« Oui nous pourrons éventuellement prendre un otage histoire de faire du chantage à quelqu’un. »

« Hormis l’hallucinogène, on a de la quantité pour une dizaine de personnes au moins, sur chaque poison. Si on n’en a pas assez, un de nous deux peut retourner sur notre bateau pour chercher le reste de ce que l’on a fait. Des personnes innocentes ? Personne n’est jamais innocent dans une merde pareille. On ne touchera que ceux qui se mettront en travers de notre route. »

« Purs et innocents… Haha, ce qui est sûr c’est que c’est une bonne blague ça. On est plutôt du genre à foutre la pagaille dès qu’on le peut. Et ravi de le savoir, je suis moi-même médecin. »

Kizuro qui sortit sa panoplie du parfait médecin pour lui prouver qu’il en était un. Puis tous deux commencèrent à prendre la route pour aller jusqu’au port, histoire de s’amuser un peu.

« Dans ces cas là, je dirais que ce serait mieux si l’on se retrouve vers le port. Ou alors vous n’avez qu’à utiliser une de ces fusées pour nous avertir que vous avez fini de votre côté. »

Rin qui sortit une de ses fusées de détresse maison avant de la donner à Kraehe et tous les deux partirent en direction du port, hâte de se battre et de semer la pagaille. Okay, ils n’oublient pas non plus que leur rôle à eux, c’est avant tout de soigner comme l’équipage qu’ils sont entrain de mettre en place ; un équipage qui sera utile. Mais aussi parce que ce sont de petits démons dans leur genre, ils aiment bien se battre.


[HRP : désolé super court, je mettrais le code plus tard]
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1186

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Mar 15 Déc - 21:49




Saylond Arnold

Cette saloperie de cuistot... ! Ce type, toujours plus hargneux et toujours plus féroce, venait de réagir à temps pour éviter une blessure mortelle. En déportant la lame de grenat, il avait évité la faucheuse d'un cheveu, comme un ultime pied de nez au chasseur de primes qui, définitivement, commençait à en avoir légèrement raz-le-bol de cet équipage de foutus couillons. Pourtant, le logia avait parfaitement conscience du fait qu'il n'allait plus pouvoir livrer bataille avant un petit bout de temps : c'était déjà un miracle qu'il soit encore éveillé après les blessures qu'on lui avait infligé, alors à ce train-là, ce qui l'attendait n'était nul autre que cette bonne vieille Morphée... Ainsi, lorsque la main d'Heziel se dégagea en menaçant, une fois de plus, de le fracasser brutalement et une bonne fois pour toutes, Arnold tenta de réfléchir aussi vivement que possible, avec le peu de bon sens et de calme qui lui restait. Les options qui s'offraient à lui n'étaient pas nombreuses et pourtant, sa capacité de création quasiment illimitée via son fruit du démon lui permettait plusieurs portes de sortie. Il décida pour autant de n'en saisir aucune, choisissant une fois de plus l'attaque à la défense : quitte à perdre, autant faire souffrir cette enflure autant que possible, en croisant les doigts pour qu'il insiste ainsi à la mort de ses comparses face aux troupes du Gouvernement Mondial qui devaient d'ores et déjà être au port. Et là encore, l'homme grenat avait plusieurs moyens de laisser un petit cadeau à son opposant : faire grandir son bras pour le transpercer complètement... ou déformer sa lame de grenat et s'assurer à ce que l'un des morceaux ne demeure fermement coincé au milieu du ventre du primé. Son sadisme le poussa, bien entendu, à choisir la deuxième option.

Ainsi, le poing du cuisinier n'était toujours pas retombé et la tension était encore à son paroxysme lorsque la main du logia passa de la forme de lame à celle d'une espèce de massue à épines, aggravant probablement les dommages internes du pirate et promettant par le même coup un petit casse-tête au médecin qui tenterait de le prendre en charge. Arnold eut ensuite tout juste le temps de séparer son bras de cette création malfaisante que le poing de son ennemi frappait une nouvelle fois. Il perdit connaissance.


De gauche à droite et de haut en bas :
Lieutenant Kurokawa, commandante Millin, colonel Belton, lieutenant Nelace et commandant Sybain.

-Argh !

Les choses s'étaient enchaînées assez rapidement pour le duo de marines qui avait tenté de prendre les devants sur le reste des troupes du Gouvernement. Alors que Nelace était encore en train de faire trempette, remontant toutefois en direction des quais lentement mais sûrement, Sybain avait fait éclater un tonneau avant de se retrouver saucissonner par une chaîne, à la merci de son adversaire qui semblait bien décidé à lui faire goûter à quelques festivités. Kurokawa, de son côté, avait bondi brutalement en voyant l'arme le menacer, mais avait également profité de l'occasion pour changer d'axe de tir : auparavant, il aurait eu du mal à soutenir son collègue sans le mettre en danger, ce qui n'était désormais plus le cas... Il se tourna au moment même où le primé menaçait de fracasser son collègue, et tenta de tirer en direction du poing du capitaine pour interrompre sa ruée.

Belton, un peu plus loin, avait donc passé Filip et se ruait désormais droit vers son propre navire. Il allait y être d'un instant à l'autre, c'était une certitude...


Filip.

-Je n'ai jamais dit que j'allais vous laisser passer...
-C'est pas la galanterie qui t'étouffe !

Le coup de poing qui menaçait la tempe de Belton fut violemment repoussé d'un coup de pied expert de la part de la commandante, en laquelle le colonel avait parfaitement confiance, tant et si bien qu'il n'avait pas esquissé la moindre esquive. A la suite de cet assaut inattendu, Filip pivota sur lui-même et s'écarta de quelques bonds, grommelant avant de se mettre en garde, comme s'il semblait agacé de devoir s'en prendre à quelqu'un d'autre qu'au leader des forces en présence. La demoiselle, quant à elle, semblait enchantée : cigarette au bec, comme toujours, elle ferma les paupières pour humer le délicat air de l'océan, riant ensuite d'un éclat cristallin :

-Navrée, mon grand, mais je vais devoir en finir rapidement !

Et si Filip n'avait pas pour coutume d'être facilement impressionné, la chose en laquelle cette jeune femme si séduisante autrefois se transforma eut de quoi lui couper le souffle...



Heziel, Rin, Kraehe :
Arnold transforme le bout de la lame en une espèce de boule à pointes, qu'il laisse dans le ventre d'Heziel (cadô). Rien de mortel, Kraehe peut s'en occuper (mais par contre, Heziel va douiller sa mère, 8D)

Kain, Toto (et bientôt Rin du coup) :
Nelace nage.
Kurokawa saute sur le côté, sur les vestiges du pont, quoi. Sybain se fait avoir par la chaîne et a éclaté le tonneau, comme Kain l'espérait. Par contre, comme Kain ne l'espérait pas, Kurokawa tente de lui tirer dans la main. Non mais.
Filip vs Milin : Milin se transforme en un truc franchement dégueu. La transfo prendra fin au tour prochain, j'mettrai l'image et tout.
Toto, j'ai pas explicité mais comme t'arrives depuis l'eau, les marines au large ne te voient pas venir, ils n'ont pas l'air particulièrement alarmés de prime abord. Ils sont globalement tous concentrés sur les combats du port. Mais bon, y a une contre-amirale, quand même... 'ttention !

(Ouais, c'est court ce tour-ci, mais fallait que je me grouille parce que je vais pas tarder à me casser et que sinon j'aurais pas été à l'heure. Vous voulez que je sois en retard, la prochaine fois ?! Non, hein ?! Alors c'est court. Voilà.)

Vous ne connaissez pas les lvls de Filip, Selestino, Rek-Rik et Melisima.
Vous ne connaissez pas non plus ceux de Belton et de Millin.
Arnold est lvl 24 (ui ui, il a lvl up) et Destiny lvl 17 (elle non par contre).
Nelace est lvl 14.
Kurokawa est lvl 19.
Sybain est lvl 23.
A vue de nez, Belton et Filip sont tous les deux plus ou moins lvl 30. J'en dirai plus par la suite.

Ordre de passage : Kain - Heziel - Toto - Kraehe - Rin
Vous avez 72h chacun. Peuvent s'y ajouter de manière exceptionnelle 24 autres heures à condition de poster dans le topic des groupes de l'event au préalable.
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 653
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
131/350  (131/350)
Berrys: 10.381.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Jeu 17 Déc - 23:38


Kaizoku Ni Ore Wa Naru !




~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait une île très importante à East Blue
Que les personnes qui s'y trouvaient étaient de valeureux pirates recherchés...
Que des marines étaient à leur poursuites, et qu'ils leur tendaient un piège aux portes de Loguetown,
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!


Le plan de Kain avait superbement bien marché. Un gorille digne du capitaine venait de se faire saucissonner par la chaîne de l'arme. C'est d'un pas puissant qu'il entama une course avec l'intention de mettre une patate dont Sybain allait se rappeler pour de nombreuses décennies. La maîtrise de son fruit s'améliorait au fil des jours et il commençait à avoir des techniques vraiment intéressantes.

Son pied glissa légèrement sur le bois des débris du navire. Une bulle blanche plus intense qu'à l'accoutumée venait de se former au niveau de son poing tandis qu'il tenait de son autre main fermement la chaîne qui retenait le marine en face de lui. Alors qu'il entamait sa course, le rongeur qui se trouvait toujours dans ses cheveux sortit sa petite bouille de ces derniers. S'agrippant à deux mèches épaisses, il put remarquer sans trop de difficultés le second marine. Grâce à son habileté hors du commun, il avait probablement l'habitude de conserver ses distances. Nescafé remarqua alors l'arme à feu qu'il tenait dans sa main. Il prit immédiatement conscience du danger que pouvait représenter une telle arme. Le borgne n'était pas un logia ou n'avait pas un pouvoir le rendant immunisé aux balles. Il restait malgré tout fait de chaire et d'os. Le rongeur fit alors une tape sur le haut du crâne de son maître lorsqu'il vit qu'il le mettait en joue.

Nescafé: Oy teme fais gaffe à toi, il a l'intention de te transformer en gruyère !

Kain: Laisse-moi faire!

Nescafé: Oooy, tu m'écoutes quand j'te parle ?

Il se trouvait à un bon mètre de Sybain qui était toujours enchaîné. Le capitaine déplia alors son bras tout en tirant la chaîne de l'autre d'un coup sec. Ainsi, le corps de ce dernier se rapprocha afin que la distance les séparant puisse devenir quasi nulle.

Kain: Gura Gura no Gekishin!

La bulle éclata alors et une onde de choc surpuissante s'ensuivit au même moment. Un bruit assourdissant en retentit, à tel point que le capitaine n'avait pas entendu la détonation de l'arme à feu de Kurokawa. Tout ce qui se trouvait autour d'eux dans un rayon de dix mètre fut repoussé avec une virulence sans pareil. La coque du navire fut littéralement brisée, des débris de bois volèrent. Le visage du borgne fut aspergé d'eau de mer. Il tira à nouveau sur la chaîne qui avait relâché son emprise avant d'attraper son ancre.

Les pieds de Kain devinrent rapidement glacés et il sentit comme une perte d'équilibre momentanée. Un léger malaise qui lui signala un danger immédiat. Le navire était en train de couler. Le borgne vit les vestiges d'un pont qui était en train de s'effondrer sur lui-même. Il prit fit quelques pas avant de lancer son ancre droit devant lui. Cette dernière alla s'accrocher sur la rembarre du navire. C'était à la force de ses bras qu'il put finalement se hisser sur le navire plongeant. Kain s'étira alors l'espace d'une seule seconde avant de ricaner.

Kain:Fiou, c'est pas passé loin, un peu plus et je coulais à pic !

Puis, d'un saut, le capitaine put atterrir sur la terre ferme de Loguetown. Le borgne releva alors la tête avec son sourire niais habituel, la bataille ne faisait que commencer. Une étrange scène était cependant en train de se dérouler sous ses yeux ce qui attira son attention.


@Heziel Coffe




Spoiler:
 

_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Poings du vent
avatar
Messages : 917
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
39/75  (39/75)
Expériences:
281/350  (281/350)
Berrys: 37.610.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Ven 18 Déc - 1:28





Grande cité, grand combat ! Atteindre Grand Line ?!

Son poing s'écrasa avec vindicte dans le nez du logia qui n'avait cessé de se montrer d'une agaçante solidité jusque là. Alors que les dalles volaient autour d'eux par la force physique dégagée dans ce triple coup de poing condensé en un seul, le visage du cuistot n'affichait qu'une sorte de colère sévère, les dents serrées et les pupilles dilatées. Mais c'est alors que Arnold perdait connaissance que quelque chose de fortement anormal se produisit. Une gerbe de sang subite vint tacher le visage du chasseur de prime alors que le second des Dokugan avait l'air de littéralement rendre ses tripes. Son propre assaut l'avait-il affecté à cause de la lame fichée dans son abdomen qui s'était fait fourreau ? Non, c'était bien pire que ça, en réalité. Bien, bien pire...


- Ghhh... GHHHHAAAAAAAAAHHH !

Sa main vint s’apposer au point auquel il avait été percé un peu plus tot, comme si elle cherchait à écraser vainement une douleur qu'il ne parvenait pas à supporter. Et c'était le cas. Quelque chose venait de lui brûler les entrailles de façon virulente. Il tâtonna la plaie, les yeux mi-clos et la mâchoire resserrée, aux dents teintées de sa propre hémoglobine. Sa main pleine de sang tomba bien vite sur une excroissance qui n'avait rien à faire là : alors qu'il regardait cette dernière en tremblotant, Heziel comprit. Il s'agissait de ce qu'il restait du grenat formé par le chasseur de prime avant sa perte de connaissance. Mais pourquoi ? Comment avait-il pu ? Il n'avait pourtant pas souffert à ce poing lors de l'impact initial... et c'est lorsqu'il se rendit compte qu'il avait trop sous-estimé la capacité de création de cet enfoiré de maudit qu'il comprit. Sa main qui vrillait presque vint s'emparer du morceau et il tenta de tirer dessus, doucement pour commencer. La sensation lui donna un haut le cœur et il eut envie de vomir de douleur. Il s'écroula quasiment, s'appuyant sur son bras gauche désormais libre. Il cracha d'ailleurs un filet de salive qui aurait pu se compléter de son déjeuner, mais il n'en fit rien.


- Cet... enfoiré...

Il n'avait pas le choix. Pas avec un soucis de cette ampleur. Son cœur lui criait de se rendre au port et de porter assistance à ses camarades, son cerveau lui indiquait qu'une tache de ce style résulterait par une mort certaine dans sa condition. Cependant, il pouvait déjà se fier à quelqu'un dans ce genre de situation : si il y avait bien une personne qui pouvait l'aider avec ce grenat meurtrier qui lui déchirait les entrailles, c'était le fameux Kraehe Kongvist. Il soufflait et suait à grosses gouttes et son cœur battait la chamade. Il entreprit tout d'abord de se calmer, alors que son adversaire gisait sous lui, inconscient. Cela dura d'ailleurs un certain temps, sans doute assez pour que le médecin, qui était encore dans la zone et observait le combat à son insu, ne prenne l'initiative de venir le voir lui même. Néanmoins, le pirate au chapeau de paille ne se laissa pas abattre et fit une nouvelle foi preuve d'une volonté indéniable : dans un râle, il se redressa sur ses deux jambes alors que le sang souillait sa chemise blanche, dont il se débarrassa péniblement avant de la garder dans sa main droite. Définitivement, ce n'était pas beau à voir... Il se retourna, laissant par terre le corps de cet adversaire qui aurait pu lui être fatal. Si cette lame avait été plus proche de son cœur ou de ses poumons, alors il serait tout aussi bon dans l'autre monde à l'heure actuelle.

- Ne te relève plus...

Il avait soufflé ça, mais ça restait une menace assez claire. Dans cette situation, Heziel ne pouvait pas se permettre de perdre de temps, et pourtant... il était bon pour un tour entre les mains d'un chirurgien ! Il serra son poing libre, gémissant légèrement alors que la douleur lancinante lui calcinait le cerveau. Si à cause de cet enfoiré, il était dans l'incapacité d'aider ses nakamas, alors il... non, il avait autre chose à penser. Chassant la colère qui lui montait à la tete, il se retourna et entreprit de partir à la recherche de l'homme en noir qui, il l'espérait, était encore dans le coin. Son regard se brouillait et il sentait que la cuisante souffrance qui morcelait son bassin n'allait pas en s'arrangeant. Chaque pas qu'il faisait provoquait un autre pic difficile à gérer, auquel il répondait en titubant un bon coup et en contractant ses mâchoires. Finalement, il parvint à localiser son Nakama qui était effectivement resté dans les environs, semblant désormais seul. Il se traîna douloureusement sur ses deux pieds jusqu'à lui, pansant du mieux qu'il pouvait les alentours de la chair déchirée qui suintait ce liquide rougeâtre au gout métallique.

- Kraehe...

Il continua avec difficulté sa route, jusqu'à rejoindre son comparse qui semblait pour l'heure toujours en pleine possession de ses moyens. Ce qui était une chose rassurante. Arrivé à son niveau, il s'adossa finalement à des débris qui s'étaient écrasés là, haletant avec difficulté alors qu'il semblait vouloir s'arracher l'estomac pour arrêter la brûlure qui le rongeait. La sueur perlait à grosses gouttes sur son front et ses tempes et il avait vraiment mauvaise mine, dans le moment immédiat.

- Il faut... qu'on aille au port... on peut pas laisser Kain seul avec Belton, il ne réfléchit pas assez pour affronter seul une coalition comme celle du Colonel... mais... comme tu le vois, c'est assez...

Il s’arrêta de parler et toussa un peu de sang avant de laisser le dos de son crane se reposer contre la pierre fissurée. Il pointa la blessure évidente et le fragment de grenat qui refusait de s'en extirper sans emporter ses organes internes avec lui, avant de s'allonger au sol avec peine.

- Je devrais me reposer... dans cette condition... mais... nghh... on a pas le temps. Alors tu sais ce qu'il te reste à faire. Rapide et bien, s'il te plait. Je... gère le reste...

Il n'avait sans doute aucune idée de la douleur qui l'attendait, de cette souffrance qui allait lui faire perdre le nord et sans aucun doute s'évanouir momentanément. Tout ce qu'il fit, ce fut arracher un pan de sa chemise et le caler entre ses dents. Il n'avait pas de connaissances médicales plus approfondies que ça, mais il le savait déjà : il allait en prendre pour son grade et mieux valait qu'il puisse mordre quelque chose à la place de sa propre langue.


Spoiler:
 

_________________




L'entretien de la vaisselle, c'est important (Merci Kain) :
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Toto
Calamity Toto
avatar
Messages : 89
Race : Femme Poisson ✦ Type hippocampe bleu.

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
74/100  (74/100)
Berrys: 4.879.500 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Lun 21 Déc - 1:42

L'heure est aux changements [EVENT]
Toto
feat.
Groupe 1









Totohime décide d'adopter la Dokugan attitude et de faire quelque chose de complétement con... Espérons qu'elle y survive !


La jeune femme-poisson ferma les yeux en sentant les première goutes d'eau entrer en contact avec la peau de son visage, non pas dans le but de se protéger de l'agression salée - de par sa race Totohime n'en avait nul besoin -, mais par pur appréciation. Ironiquement pour quelqu'un qui vogue pourtant en pleine mer, cela faisait bien trop longtemps à son goût que l'ancienne chasseuse n'avait pas pu profiter de cette sensation de plénitude qu'elle ressentait au contact de l'eau… Depuis sa rencontre avec ses nouveaux compagnons sur l'Archipel Konomi elle était en effet restée à bord du Youthful, perchée en haut du mat principal. Bien sûr, comme ses comparses elle n'avait aucun soucis à se mouvoir et vivre hors du milieu marin, néanmoins, la jeune femme-poisson avait toujours eu une affinité particulière avec l'eau et plus particulièrement l'océan, même pour son espèce. C'était d'ailleurs la raisons pour laquelle elle n'aimait que très peu les lieux clos ou trop secs. Celui qui l'éloignerait de son milieu naturel n'était pas encore né !

Aussi garda-t-elle ses paupières closes pendant les quelques seconde qui suivirent son plongeon tandis que son corps restait en suspend à un mètre environ de la surface, profitant de l'instant, ressentant avec plaisir les courants faibles mais présents dans l'eau du port danser autours d'elle et se faufiler entre ses doigts, les remous provoqués par les vagues qui venaient heurter avec force contre les pierres du quai - la faute à son capitaine, encore une fois -.
Un frémissement de bonheur la parcouru et les nageoires ornant ses chevilles frétillèrent, désireuse de la propulser à travers cette étendue d'eau qui semblait ne jamais se finir. Totohime prit une grande inspiration, son euphorie se mêlant à un étrange sentiment de force, se sentant ravivée par le liquide qui l'entourait, avant de laisser ses cils dévoiler deux iris d'un pourpre impérial plus flamboyant de détermination encore qu'il ne l'était à la surface.

L'ancienne chef de la garde royale posa son regard sur une zone à l'horizon d'où se dégageaient avec difficulté les trois bosses formées par les coques des navires ennemis, les devinant plus qu'elle ne les voyait vraiment. Ils étaient encore loin et ne représentaient donc pas une menace immédiate, ni pour ses compagnons, ni pour son bien aimé. Toutefois, ils avançaient tout de même à vive allure vers l'île et la bleuette doutait fort qu'ils attendent une invitation pour rejoindre cette dernière, ce n'était plus qu'une question de temps avant qu'ils n'accostent… Or, vu la taille pour le moins impressionnante du plus gros des trois bâtiments, le moment venu, Filip et Kain, peu importent la puissance de leur effectifs respectifs, risquaient d'avoir du mal à faire face, surtout qu'ils devaient d'abord s'occuper des marines déjà présent sur place…

La pirate fronça les sourcils à cette pensée, Kain était une chose… Mais il était hors de question que qui ce soit abîme SON Filip ! Encore moins son visage si parfait ! Hochant fermement la tête comme pour montrer son accord inconditionnel à son propre constat, les lèvres de la jeune femme-poisson se déformèrent de nouveau en un sourire mauvais tandis qu'elle laissait échapper un rire qui aurait fait frissonner même les plus courageux des aventuriers du Nouveau Monde. Oui… Il en était. Hors. De. Question. Et si ces idiots croyaient que leur position distante les gardait présentement en sécurité, alors ils se fichaient le doigt dans l'œil jusqu'au coude ! Certes ils étaient encore un peu loin, mais Totohime avait plus d'un atout dans sa malle !
La jeune pirate plia légèrement ses jambes, se positionnant à l'horizontal, un bras maintenant toujours avec fermeté son paquetage contre son dos. Quiconque aurait vu la scène aurait eu le sentiment que la bleuette prenait appui contre un mur.
▬ Ne sous estimez pas une femme-poisson…
Les nageoires à ses chevilles se tendirent soudainement, rappelant par leur forme la queue d'un poisson. Une milliseconde plus tard, Totohime prit une grande impulsion, poussant l'eau avec force tant avec la plante de ses pieds, qu'avec ses nageoires.
▬ Qui aurait dû naître sirène !
L'ancienne chasseuse de prime se propulsa en direction des bateaux de la marine, filant à une vitesse impressionnante vers ces derniers.
Effectivement, Totohime, pour son plus grand malheur n'était pas née sirène, elle n'avait pas hérité d'une belle queue flottant à travers les courants, ni de leur beauté hors du commun… Non, elle été née avec deux jambes, un corps couvert de plaque osseuse et la peau bleue par endroit. Cependant, la jeune femme-poisson remerciait en secret tous les soirs le destin qui avait ainsi bien voulu lui faire don de certains gènes de son père triton. En effet, la nature dans sa grande mansuétude lui avait tout de même accordé deux avantages habituellement réservés à celles qui faisaient chavirer le cœur de tous les marins de par leur légende. L'un de ces deux avantages étant leur capacité à nager plus vite que leur comparses hommes-poissons. L'ancienne chef de garde ne pouvait pas rivaliser avec une véritable sirène, mais aucun de ces derniers ne l'avaient jamais battus lors d'un concours de rapidité !

Forte de cet avantage fort utile étant donné la situation, la bretteuse ne mit que peu de temps à arriver à une distance convenable des trois navires, s'arrêtant suffisamment loin d'eux pour être largement hors de portée de toute riposte de leur part ou d'une quelconque capacité de détection ordinaire. Du moins elle l'espérait, parce que maintenant qu'elle les voyait de plus près, elle n'était plus aussi sûre qu'il s'agissait d'une bonne d'avoir nagé jusqu'ici. Si les deux bâtiments positionnés de part et d'autre du navire de guerre restaient d'une taille acceptable, celui-ci était en revanche vraiment… très grand. Un peu trop grand même…

L'ancienne chasseuse de prime blêmit quelque peu. Si seulement sa taille était le seul problème… La coque de ce mastodonte était littéralement couverte de granit marin ! Et les zones qui ne l'étaient pas semblaient de toute évidence avoir été travaillées dans un bois particulièrement solide…
Totohime laissa tomber le bras qui maintenait sa malle en place le long de son flan, jetant un regard peu convaincu à son arme de fortune. Sur un malentendu… Ouais non… Elle pourrait éventuellement causer des dommages aux pièces les plus fragiles des plus petits bateaux, mais le mieux qu'elle pourrait faire au plus gros, ce serait une égratignure et encore. La bleuette serra les dents, une vague de frustration l'envahissant. Elle avait été bien naïve ! Comment avait-elle pu croire un seul instant qu'elle pourrait à elle seule s'occuper de ces nouveaux arrivants ?!
La Totohime Kokohaku, chef de la garde royale de l'île de Hommes-Poissons qu'elle était fut un temps l'aurait sans doute pu. Mais cette Totohime là avait un sabre, un vrai, pas une simple malle. C'était triste de se l'avouer, mais la Totohime d'aujourd'hui sans son sabre ne valait pas grand-chose… Sa main se serra sur la poignée richement travaillée qui permettait de transporter l'objet, ses jointures blanchissant dangereusement du fait de la force qu'elle employait présentement.

La jeune femme-poisson serra les dents, regardant au dessus de son épaule en direction du port. Elle pouvait encore faire marche arrière…
Un léger filet de sang s'échappa de son poing alors que les ongles pénétraient dans la chaire tendre qui composait sa paume. Non… Elle ne pouvait pas faire ça. Si elle abandonnait, alors cela voulait dire qu'elle ne méritait pas d'être aux côté de son beau prince. Mais pas seulement… Faire demi-tour, cela voudrait aussi dire qu'elle ne méritait pas de porter les couleurs de l'équipage du Borgne. Depuis quand un Dokugan se préoccupait-il de savoir si l'acte pouvait être accompli ou non ?! Qu'aurai fait Kain dans sa situation ?

La breteuse ressenti un léger picotement au niveau de sa main. Interpelée, elle laissa ses iris dériver vers cette dernière pour y voir un poisson qui, très certainement attiré par le sang, s'était visiblement coincé le nez dans l'une des hanses de l'objet. La bestiole semblait être jeune espadon vu sa taille.
Totohime lâcha la prise qu'elle exerçait sur sa malle, venant la saisir de son autre membre avant de libérer le pauvre captif.
▬ Désolée… Tu devrais rejoindre tes compagnons.
Il la fixa un instant avant de s'en aller retrouver un banc particulièrement large d'adultes qui nageaient un peu plus loin. Les plus grands d'entre eux l'observaient fixement, craignant certainement pour leur petit. Un fois ce dernier arrivé à leur hauteur, l'ancienne chasseuse décela de la reconnaissance dans leur attitude. Elle regarda la scène d'un air pensif… Peut-être que ?
Elle ne pouvait de toute évidence pas prétendre à stopper l'avancée de la marine vers l'île, néanmoins, rien ne l'empêchait d'essayer de les ralentir le temps que ses alliés ne se débarrassent des éléments perturbateurs qui étaient actuellement dans le port. Cela pourrait aussi laisser le temps à ses amis de fuirent si les choses venaient à mal tourner…
Un pouffement trouva le chemin de ses lèvres et elle laissa échapper un soupir de dépit.
▬ Aaaaah… C'est mauvais. On dirait bien… Que je suis une idiote aussi.
La jeune bretteuse reporta son attention sur les navires avant de gonfler le torse et d'ouvrir grand la bouche. Une onde qui, pour un simple humain, n'aurait rien voulu dire s'échappa du plus profond de sa gorge. Les espadons qui avaient recommencé à nager s'arrêtèrent soudainement, se retournant vers Totohime. Elle était assez peu habituée à utiliser le second don que la nature lui avait confié, mais elle était à cours de solution sur ce coup.
Elle défia du regard le banc, espérant qu'il serait coopératif avec elle sur ce coup. Fort heureusement pour Totohime, un premier peloton d'espadons se détacha du groupe pour se diriger vers elle, l'entourant afin de la protéger efficacement contre toute attaque extérieure et, avec un peu de chance se dit-elle, leur présence lui permettrait de ne pas se faire repérer par un quelconque utilisateur du fluide de l'observation.

Toute accompagnée qu'elle était, la jeune femme-poisson nagea vers l'un des deux plus petit navires, plus proche d'eux. Fonçant littéralement vers le gouvernail de ce dernier, elle se mit en garde, utilisant sa malle à la manière d'un sabre en la soulevant à la force de ses deux main, elle ramena son arme vers elle avant de donner un violent coup d'estoc au morceau de bois.
▬ Omori !
Vu la puissance du coup et étant donné la force surhumaine de la jeune femme-poisson, dans le meilleur des cas, ce dernier serait complétement détruit, au pire, il serait suffisamment endommagé pour ne plus remplir sa fonction principale correctement. Dans le même temps, le reste des espadons foncèrent sur le flan du navire qu'elle avait prit pour cible, plantant leurs becs dans le bois avant de commencer à nager avec force. Le but ? Forcer ce dernier à tourner dans la direction du bateau de guerre et ainsi faire se percuter de plein fouet les deux bâtiments !


© Gasmask




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kraehe
Sombre Chacal
avatar
Messages : 82
Race : humain
Équipage : Borgne

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
15/120  (15/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Jeu 24 Déc - 7:57






      Une fois l'affrontement entre les deux brutosaures arrivés à son terme, Kraehe put abandonner les deux frères à leur tâche. Il avait donné suffisemment d'instruction à suivre pour prévoir une fuite si ils étaient aussi efficace que prévu. Autrement, hey bien... disons que cela ne faisait pas de mal d'avoir un allié avec un but commun. Cependant, dans l'état actuel des choses, le médecin avait d'autres chats à fouetter, à savoir donner un coup de tatane au cuisinier pour les dévastations causés. C'était mesquin et injuste, mais l'homme en noit était ainsi. Toutefois, ce fut quand il vit le cuisinier ramper vers lui et s'accrocher qu'il s'arrêta de lui-même.
      Il fut un instant, interdit, alors que le Joker de l'hémoglobine, lui, n'avait qu'une envie : aggraver l'état de son compagnon. Cependant, même le psychopathe vint à se taire quand le docteur fit le rapprochement avec une autre scène...

      Il se voyait, sur un champs de bataille, entouré de cadavres, un enfant dans ses bras. Un enfant qu'il avait tenté de sauver en déployant tout son art, un enfant qu'il avait essayé de préserver des affres de la guerre, et qui aurait dû etre le seul survivant de ce massacre perpetré par le Cipher Pol et la marine dans l'ensemble. Il avait déployé tout son art à sauver cet enfant, tout son talent à préserver cette étincelle de vie qui lui était cher...
      Il se voyait, à nouveau, agenouillé, sans son chapeau, vétu comme il devait l'etre, avec une grande blouse blanche, insigne de sa profession, et son sac de soin à coté de lui. Un brancard, également, bien qu'il avait le souvenir de ne pas l'avoir employé pour éviter d'achever le gamin. En ce temps bénit, il s'était voué à sauver les autres sans préavis, sans rien attendre en retour, sans rien demander.
      Je veux vivre, avait murmurer le gosse. Je veux vivre. Je veux vivre. Je veux vivre. Je veux vivre. Cette phrase trottait dans la tête du docteur, alors même que le murmure de l'enfant l'atteignait. Il tournait en boucle alors que il pansait ses blessures, arrétait l'hémorragie comme il pouvait.
      Je veux vivre, avait crié ses yeux.
      Je veux vivre, criait les yeux d'Heziel.
      Il avait, dans cette lueur, cette envie d'avancer, un déni totale, non de sa propre existence, mais de son echec. Il y avait, plus important encore, le désir de ne pas vivre pour simplement exister, mais ce désir d'imprimanter la marque de son poing dans l'histoire et la vie d'autrui. Non, pire que cela, il y ressentais une âme brulante de mille feux, qui désirait brûler à souhait, indéfinniment, sans jamais s'arrêter. Et, pire que tout, cette façon de prendre son vêtement, de le serrer, de supplier à l'artiste d'accomplir son œuvre... l'image du passée se superposa à celui du présent, alors que Kraehe se souvenait que c'était à la suite de cet échec, de cette mort dans ses bras, que les ténèbres atteignirent son cœur...
      Alors qu'il serrait l'enfant entre se bras, il avait ressentit un désespoir tellement profon, tellement immense, qu'un désir sanguinaire s'était emparé de lui. C'était de la, entre tout ce sang, que le Joker était né en lui. Que la soif inextinguible qui l'étreignait et l'étreindrait sans nul doute à jamais l'avait envahit. C'était là, entre tout ces cadavres, que résidait son plus grand regret : avoir échouer à sauver une unique vie parmi tant d'autre.
      Un échec dont le regard le hanterait jusqu'à la fin de ses jours.

      Inconsciemment, un scalpel était sortit de sa manche, et quand il s'agenouilla prêt du cuisinier, au début, cela était pour l'égorger. Puis quitter la ville par la voie terrestre. Un moyen si simple, si évident de s'en sortir, si classique, et en plus, la tête mise à prix d'Heziel lui rapporterait de quoi rembourser ce qu'oon lui avait anéanti. Une décision sensé.
      Mais ce regard le clouait au sol, et l'empechait d'agir. Ce ton le fit frissonner, cette supplication, trop aisément reconnaissable, le fit grimacer. Il ne pouvait résister à ce désir de vivre. A ce désir d'être sauver.


      ... Soit maudit, Heziel Coffe ! Si tu tiens tant à mourir, je vais accorder ta prière !

      Il avait vu le combat, il avait donc une petite idée de l'opération. Mais pour cela...
      tenant Heziel d'une main, retirant son gant avec les mains de l'autre, il mit celle-ci en position de sabre, raidissant ses doigts face à ce qui allait suivre. Une brume légère enveloppa sa main...


      Freeze !.

      Et il la planta dans le corps d'Heziel. Enfonçant sa main dans la plaie du pirate, il alla jusqu'au bout, sentant une pointe l'effleurer au bout d'un moment. Sur le passage de la main, les plaies intérieurs commençaient à cautériser. De quoi le remettre en état pour un moment, mais en revanche, si il y survivait, les soins devraient être deux à trois fois plus longue.
      En espérant qu'il ne tombe pas dans la mer, le sel rouvrant les blessures. Mais dans l'état actuel des choses, sans outils autres que ses scalpels, il n'avait pas trente-six alternative.
      Avec la force de l'habitude mue par celui qui retirait des balles à longueur de journée, ses doigts se refermèrent sur la sphère piquante. Il réalisa alors le désastre : avec ses piques, s'il tentait de le retirer en douceur, les dégats seraient colossaux.
      S'arretant de bouger, Kraehe refroidit un instant plus intensément le bout de ses doigts, refroidissant et solifiant le sant autour. Dans une autre situation, avec des morceaux de givre en soi aurait été désatreux, mais dans le cas présent, c'était la seule façon que Kraehe parvenait à trouver pour empêcher l'extraction de dévaster l'intérieur.
      Plié par la concentration, le médecin grinçait des dents, alors que le muscle se son bras se nouait.
      Il devrait retirer d'un seul coup, retirant avec le mouvement la pique et les petits blocs servants à empecher le massacre. Une opération qui serait dévastateur pour Heziel.
      Vite et bien, avait-il dit, sur un truc aussi fou.
      Le médecin hésita un instant, se disant qu'il l'enverrait ainsi à la mort.
      Mais le regard d'Heziel était une fin de non-recevoir. Il devait aller jusqu'au bout.
      Avec un rugissement rageur, autant par l'effort de retirer cela d'un coup que de par sa colère envers le fait que cela tuerait peut-etre Heziel si il ne l'arrangeait pas dans les vingt-quatres heures -autant dire : si on ne s'en sortait pas-, il retira la boule de grenat.
      Le sang jaillit de la plaie en meme temps que l'objet, et il fallut un formidable réflexe de placer le dos de ladite main pour geler la blessure afin d'empecher le sang d'aller plus loin.
      La bille de pique brillait dans son poing.

      Juste après cela, Kraehe se redressa, en sueur sous l'effort intense. Cette équipage le menait à ses limites. Jamais encore il n'avait du commettre une opération aussi risqué en si peu de temps. Sans son fruit, il l'aurait tout bonnement envoyer se faire voir.
      Le grenat brillait dans sa main, l'enjoigna à s'avancer vers le créateur, et à s'emparer de son corps, afin d'aller le mettre à l'endroit qu'il méritait : au fond d'un trou. Fort heureusement, comme toute ville un minimum constitué de cette époque, il y en avait a proximité du centre-ville.
      Sa voix parvint à l'oreille du cusinier, alors que le chapeau noir du médecin reposait prêt du cuisinier.

      Un sourire cruel apparut sur les lèvres du Joker l'espace d'un instant. Ce qu'il n'avait pu accomplir avec le cuisinier, il le ferait avec le logia... Comme cela... tout le monde serait content...
      sa voix, d'ailleurs, fut avec des intonations légèrement différentes. Emprunte d'ironie et de sarcasme. La soif de sang venant de lui était presque palpable, bien que Heziel ne le comprendrait sans nul doute pas.


      ... J'espère que tu as une bonne assurance-vie. Et gare aux ouvre-boites, le cuistot.

      Dos tourné au cuisinier, il s'avança pour accomplir ce qu'il attendait depuis le début, un scalpel dansant entre ses doigts...




    [HRP]

    Un coup de freeze pour cautériser pendant l'opération!!

    félicitation Hez, te voila prêt à aller crever!

    Le Joker de l'hémoglobine apparaît à la fin, et se prépare à aller jeter Arnold dans un puits en seconde étape si rien ne l'en empêche. Avec un scalpel dans le coeur, histoire de faire son chieur jusqu'au bout.

    Ah, et je conserve le bout de grenat. Ca se revendra bien o/[HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1186

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Dim 27 Déc - 14:56




De gauche à droite et de haut en bas :
Lieutenant Kurokawa, commandante Millin, colonel Belton, lieutenant Nelace et commandant Sybain.

Sybain avait été balayé, purement et simplement, par l'offensive de son opposant qui avait, de surcroît, pris le luxe d'écarter les balles d'un Kurokawa dont l'expression faciale se déforma en une grima colérique. Le tireur en question décida de bondir de son perchoir lorsque l'eau commença à s'infiltrer dans la coque du navire de la marine, songeant qu'il ne faisait guère bon, même pour un soldat de son calibre, de demeurer sur un sol instable plus longtemps. Un bond plus tard, il se retrouvait sur les quais et mettait d'ores et déjà Kain, qui venait de réapparaître à son tour, bien en jour. Il était déterminé à l'idée de mettre un terme à la carrière déjà bien trop remplie de cette saleté de primé, ici et maintenant, mais n'en eut finalement pas l'occasion : en effet, le pirate redressait à peine la tête pour poser sur regard sur la scène qui l'entourait qu'un Belton énervé au possible bondissait dans sa direction pour lui fournir un coup de pied violent au niveau du front tout en beuglant quelques ordres à ses deux subordonnés, dont le lieutenant Nelace qui venait tout juste de remonter sur la terre ferme, encore trempé jusqu'aux os, en compagnie d'une poignée de soldats plus ou moins frigorifiés :

-Nelace ! Écartez Sybain du combat et soignez-le ! Prenez quelques soldats avec vous, pour vous protégez ! Kurokawa, prenez le reste des troupes et remontez vers l'endroit où le chasseur de primes devrait se trouver ! Contournez Millin, et faites attention : Coffe et le médecin doivent se trouver en ville !
-Bien, colonel !

L'heure n'était pas aux discussions inutiles, même si les renforts pointeraient bientôt le bout de leur nez : les deux gradés avaient parfaitement conscience du fait qu'ils devaient obéir à leur supérieur au doigt et à l’œil s'ils ne voulaient pas que le port échappe davantage encore à leur contrôle. Alors que les soldats se répartissaient en deux bataillon, dont le moins vaste avait pour tâche la sécurité du commandant balayé par le séisme un peu plus tôt, Kurokawa n'hésita pas un instant et s'engouffra dans une ruelle adjacente, ses sbires sur les talons, prêt à retrouver Arnold en priant pour arriver à temps : si le logia était encore en plein combat lorsqu'il débarquait, ils pourraient prendre l'avantage efficacement !
Belton, de son côté, avait donc tenté de frapper le borgne d'un coup de pied en plein front mais n'allait pas s'arrêter en si bon chemin, si l'occasion lui en était donnée : puisque le maudit ennemi se trouvait en effet juste au bord de l'eau, l'idée de lui fournir un violent coup de poing en plein abdomen pour le repousser jusqu'à la mer avait de quoi être séduisante. Restait à voir si l'occasion allait bel et bien se profiler à l'horizon, ou s'il allait devoir affronter son opposant en combat singulier et loyal...

De l'autre côté, Millin s'était donc transformée en une espèce d'abomination. La créature qu'elle incarnait désormais, très légèrement plus petite qu'elle ne l'était elle-même, n'avait plus le moindre point commun envisageable avec la demoiselle agréable qu'elle était auparavant. Tant et si bien qu'elle laissa Filip totalement muet et stupéfait pendant une poignée de secondes, avant qu'il ne lâche une série de jurons :


Filip.

-Bordel de merde... C'est quoi cette... ?


La créature, qui semblait tout droit débarquée de l'espace, posa un regard vide d'expression, presque mécanique, sur le pauvre hors-la-loi qui, désarçonné, n'eut pas le temps d'éviter le coup qui suivit : l'arrière du crâne de la créature, en vérité une espèce de queue d'une taille de quasiment deux mètres, se dirigea brutalement en direction de son torse. Grâce à ses réflexes salvateur, Filip parvint à placer ses avants-bras sur la trajectoire de l'offensive pour en réduire les dégâts... Mais ce ne fut pas réellement suffisant, puisque le choc et la force de la petite bestiole semblèrent suffisants pour le faire décoller sur quelques mètres. Il disparut d'ailleurs dans un nuage de poussière après s'être encastré dans un mur non loin tandis que la bête balayait la zone du regard, sans vraisemblablement faire de différence entre alliés et ennemis, plus ou moins prête à chercher une nouvelle proie.


Rek-Rik.

De son côté, Kurokawa, qui s'était donc tout juste engouffré dans une ruelle quand il fut contraint de se baisser pour éviter in extremis une lame qui, vraisemblablement sortie de nulle part, manqua de lui trancher la gorge. Le tireur recula ensuite violemment, d'un bond, pour échapper à une possible autre offensive de la part du hors-la-loi qui se dressait sur son chemin, et dont l'apparence sembla profondément méduser la majorité des soldats du Gouvernement qui se tenaient face à lui. Calme et courageux, le lieutenant pointa une arme-à-feu dans la direction de Rek-Rik et lui dicta alors quelques ordres, agacé de voir quelqu'un se dresser sur son chemin alors qu'il était censé appliquer les ordres de son très estimé supérieur hiérarchique :

-Je te préviens, mon grand, t'as trente secondes pour te casser...
-Loin de moi cette idée, malheureusement... La marine n'est pas nécessaire, concernant le bon déroulement de mes plans.

Le tireur d'élite se renfrogna brutalement, de même que les sbires qui l'accompagnaient qui tirèrent tous leurs armes respectives, comme un seul homme. Kurokawa comprit bien rapidement que ses subordonnés n'allaient pas pouvoir se charger de ce criminel seuls, sans son aide : il allait donc devoir rester ici pour l'heure, et laisser Arnold se débrouiller seul avec le reste de l'équipage du Borgne... Vivement que la contre-amirale ne jette l'ancre : les renforts, non seulement quantitatifs mais aussi et surtout qualitatifs, allaient probablement leur ôter plus d'une épine dans le pied.


Contre-amirale Focker Lim et Cy-Wolf.

-Contre-amirale ! Le navire du commandant Dorek vient apparemment d'essuyer des dégâts, mais impossible de savoir comment !
-Qu'est-ce que ça signifie ?!

La question de la jeune femme était finalement plus adressée à elle-même qu'au reste des soldats présents sur le pont du navire principal, puisque ceux-là auraient bien été incapables de lui répondre de toute manière. Elle se contenta donc de fermer les yeux dans un premier temps, se concentrant davantage sur son haki de l'observation qu'elle utilisa pour balayer les fonds marins... Juste à temps pour ressentir la présence et les intentions mystérieuses d'un banc d'espadons, qui tentait manifestement de faire dévier la trajectoire de l'un des navires gouvernementaux après que le gouvernail ait été endommagé. Les poissons risquaient d'avoir du mal à opérer de la sorte, surtout si l'on considérait que l'ordre pouvait être donné d'interrompre la progression du navire endommagé pour éviter tout risque de collision par la suite, mais ce qui intéressait davantage Lim, c'était le fait que les ennemis puissent endommager le gouvernail. Quelqu'un se trouvait nécessairement sous l'eau, puisque frapper la direction d'un bateau depuis le port n'aurait pas été envisageable ni à une telle distance, ni compte tenu du fait qu'ils faisait face au port en question. Et sa réponse lui fut bientôt apportée, puisqu'elle permit même de la fournir à ses subordonnés présents dans un souffle :

-Homme-poisson. Donnez l'ordre au commandant Dorek de replier les voiles et de jeter l'ancre. Que les tireurs abattent tous les poissons présents autour du navire.
-Très bien !

Le mousse s'écarta avec précipitation, attrapant un escargophone pour transmettre les ordres au navire endommagé adjacent. La Focker, quant à elle, pivota pour se diriger vers l'arrière de son propre navire, jetant un bref coup d’œil dans la direction où elle aurait normalement dû trouver l'homme-poisson. Impossible, évidemment : l'eau et le soleil ne jouaient guère en sa faveur. Elle poussa un soupir, légèrement las, et décida d'offrir quelques ordres supplémentaires à un lieutenant non loin d'elle :

-Le commandant Oriak prend les commandes pendant mon absence. Le Cy-Wolf vient avec moi.
-Très bien, mais... Où allez-v... ?

Il n'eut pas le temps de terminer son interrogation curieuse que la demoiselle, d'un bond agile et gracieux, réalisait un merveilleux plongeon, dans l'eau. Elle prit un instant pour se remettre droite et récupérer une bouffée d'air frais tandis que le loup atterrissait à ses côtés, manifestement pas gêné à l'idée de faire trempette. Il n'y avait désormais plus qu'à réduire à néant le pauvre gêneur qui avait voulu entravé leur progression.



Heziel, Kraehe :
Rien de votre côté. Arnold est toujours inconscient, les combats au port semblent s'intensifier, c'est tout.

Kain, Rin probablement :
A peine Kain a-t-il envoyer chier Sybain et Kurokawa que Belton tente de lui calmer les ardeurs d'un kick en plein front. Quoi qu'il advienne, s'il en a l'occasion, le colonel enchaînera par un coup de poing dans le ventre pour tenter de propulser Kain dans l'eau, derrière lui.
Nelace et quelques marines s'occupent d'appliquer les premiers soins à Sybain (qui a quand même un peu morflé).
Kurokawa essaye de remonter jusqu'à Arnold (et donc Heziel/Kraehe) mais il est intercepté dans une ruelle par Rek-Rik.
Le combat Filip vs Millin prend une mauvaise tournure quand Millin l'envoie paître dans le mur d'une bâtisse alentour. A priori, ça pue pour vous !

Toto :
Le navire sur lequel vous vous acharnez, toi et les espadons, est endommagé. L'ancre est jeté, les voiles sont levés. Les espadons sont pas suffisants pour le pousser d'eux-même et comme la progression est interrompue, plus de risque pour les marines.
Les tireurs présents sur le navire en question commencent à canarder les espadons, et tu peux imaginer qu'une partie des poiscailles est déjà passée dans l'autre monde !
Les deux autres navires continuent à avancer vers Logue Town quand deux personnes vous rejoignent : la contre-amirale, et le Cy-Wolf. Surprise motherfucker, comme dirait l'autre !

Vous ne connaissez pas les lvls de Filip, Selestino, Rek-Rik et Melisima.
Vous ne connaissez pas non plus celui de Millin.
Arnold est lvl 24 (ui ui, il a lvl up) et Destiny lvl 17 (elle non par contre).
Nelace est lvl 14.
Kurokawa est lvl 19.
Sybain est lvl 23.
Belton est lvl 30.

Au niveau de la flotte, Focker Lim est lvl 34. Les lvls du Cy-Wolf et des possibles autres intervenants sont inconnus.

Ordre de passage : Kain - Heziel - Toto - Kraehe - Rin
Vous avez 72h chacun. Peuvent s'y ajouter de manière exceptionnelle 24 autres heures à condition de poster dans le topic des groupes de l'event au préalable.
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 653
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
131/350  (131/350)
Berrys: 10.381.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Lun 28 Déc - 21:46


Kaizoku Ni Ore Wa Naru !




~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait une île très importante à East Blue
Que les personnes qui s'y trouvaient étaient de valeureux pirates recherchés...
Que des marines étaient à leur poursuites, et qu'ils leur tendaient un piège aux portes de Loguetown,
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!

Alors que Kain constatait le début de la terrifiante transformation de Milin, un événement singulier intervint non loin de lui. Il tourna alors son visage pour voir un homme au visage familier. Il semblait relativement énervé contre le capitaine. Le borgne se rappela alors momentanément de vagues souvenirs. Il avait effectivement déjà croisé ce type qui lui courrait dessus. C'était sur une île perdue dans East Blue où lui et ses camarades avaient due affronter Arnold pour la première fois. Belton avait marqué les esprits du capitaine, car il avait été capable de stopper l'attaque du capitaine.

Il fut rapidement expulsé de ses pensées lorsqu'il vit approcher la semelle de son adversaire en direction de sa figure. Le tout s'était passé tellement rapidement qu'il n'eut d'autres solutions que de se baisser. Ce qui s'ensuivit était un malheureux coup du sort. Il n'avait pas le temps de riposter à l'attaque virulente qui venait de lui être portée. Cependant, l'assaut de Belton ne s'arrêtait pas là, loin de là ! En effet, à peine le marine avait-il posé son pied qu'il était déjà en train de déployer son poing qui suivait une trajectoire remontante. Le borgne n'eut d'autre choix que de suivre la trajectoire du poing en se jetant en avant. Il posa violemment la tête de son ancre dans la dalle qui composait le sol, la fissurant légèrement sous l'impact. Il pu ainsi se soulever entièrement le temps d'une pirouette. Dans la continuité de son salto, son ancre se souleva et relâcha quelques cailloux ainsi que de la poussière. Rien de bien grave, ce mouvement n'aurait aucune chance de faire du mal au marine. Si ce n'était de la poussière dans les yeux, qu'il puisse glisser sur un cailloux, tomber dans l'eau, se cogner la tête contre un rocher et mourir de noyade... Les chances restaient malgré tout bien maigres.

Le capitaine se trouvait alors de nouveau face à Belton, non fier de sa cabriole digne des plus grands singes. Il pointa alors son doigt vers ce dernier lorsque Kain fut interpelé par un détail. Il ne connaissait pas le nom de la personne qui lui faisait face. On aurait pu croire que le pirate se serait contenté d'un simple « toi », voir « mec », mais cela ne fut pas le cas. Malgré la couleur de peau teintée du colonel qui lui faisait face, ce ne fut pas le détail que retint le borgne. Son œil fut attiré en réalité par la coupe de cheveux de Belton... Des dreadlocks. Le Dokugan pointa alors son index en la direction de son adversaire.

Kain:Hoy, t'es pas mal agressif... Kushiyatsu ! (tr : mec/type/gars, brochette).

Tout à coup, le visage du capitaine se figea instantanément. Nescafé descendit de son épaule alors pour lui donner une claque sur la joue, lâchant par la même occasion un « teme » de ponctuation. C'était alors qu'un filet de salive commença à dégouliner de la bouche du gorille. Ses lèvres se mirent à trembler alors que le rongeur effectuait un splendide facepalm.

Kain: Des brochettes... J'ai faim maintenant...

L'heure n'était pas à manger. Le hamster le lui rappela en lui donnant un coup de pied sauté, il imitait Belton, dans la joue. Le capitaine se secoua alors la tête afin d'effacer de son esprit la vue de délicieuses brochettes qu'aurait pu lui cuisiner son ami d'enfance. L'adversaire qui lui faisait face demandait toute l'attention du borgne et sa vie était en danger. Ce n'était pas le moment pour lui de se relâcher. Il se mit alors en garde, prêt à accueillir l'offensive de Belton... Il ne s'était pas rendu compte de la pique qu'il venait de lancer au colonel. Comment allait-il prendre cette attaque psychologique ? Face à l'homme qui avait déjà été la source de hués précédemment. Qui venait en plus de lui filer sous le nez ? Qui lui avait blessé un subordonné, sans oublier qu'il venait de littéralement envoyer en éclat son navire ? Maintenant c'était sa propre intégrité physique qui se faisait gracieusement tâcher par l'idiotie juvénile d'un grossier pirate ?



@Heziel Coffe



Spoiler:
 

_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Poings du vent
avatar
Messages : 917
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
39/75  (39/75)
Expériences:
281/350  (281/350)
Berrys: 37.610.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Jeu 31 Déc - 9:22





Grande cité, grand combat ! Atteindre Grand Line ?!



Jaymi Andriks, musicien des Dokugan

- ...Oy, le cuistot ! Oy ! Réveille-toi bon sang !

Les yeux de Heziel s'ouvrirent relativement doucement alors qu'au dessus de lui, son compagnon s'acharnait à le ramener parmi les vivants. Lorsqu'il se rendit compte qu'il était toujours à Logue Town et que ses esprits lui revinrent, il se redressa d'un coup d'un seul en manquant presque de mettre un coup de tête au blond qui s'effaça sur le côté pour éviter la collision. Une douleur lui mordit l'abdomen, mais elle était clairement moins importante qu'avant que... mais que s'était-il passé, au juste ?

- Il s'est passé quoi, au juste ? Qu'est-ce que tu fais par terre ?

Le cuisinier plaqua l'une de ses paumes contre son front en poussant un gémissement. Le réveil était dur. Il tenta de se remettre, de retrouver le fil conducteur. Arnold, la blessure, Kraehe et... le trou noir. Les bribes apportaient avec elles le reste de ses souvenirs, et il eu bientôt accès au tableau complet. À ceci près de ce qui s'était produit pendant qu'il était inconscient. Kraehe l'avait donc bien opéré, et d'une façon assez sauvage... mais le résultat était là : un soin temporaire qui lui permit de se relever sans inconvénient majeur. Il n'avait qu'à faire fi de la douleur encore présente et il pourrait continuer à se rendre utile.

- Peu importe. Ce qui compte, c'est qu'on doit se rendre au port au plus vite.

- Si tu le dis... ça à l'air de bien chauffer, là bas. Kain doit encore faire des siennes.

Le musicien avait énoncé ces mots tout en regardant la vilaine blessure cautérisée par le froid surnaturel du médecin. Si elle importait autant de conséquences que ce qu'il n'y paraissait, alors il valait mieux qu'il accompagne le brun jusqu'aux quais, et qu'il reste non loin... même si il avait conscience de ne pas être la baby sitter idéale, ça valait toujours mieux que de le laisser seul dans cet état. Armé de son panneau de signalisation fétiche et de sa gratte à la saturation excessive, notre virtuose à lunette était prêt à en découdre avec la Marine et toutes les menaces qui pointeraient le bout de leur nez. S'étirant légèrement pour faire craquer ses articulations et dégourdir ses muscles endoloris, le second de l'équipage avait un air sévère au visage. Le temps leur était compté, il fallait bouger.

- Allez, on y va !


Les deux compères prirent donc la route du port d'une bonne course, le temps leur était compté et ils le savaient. Le bruit des combats s'élevait fortement dans les airs alors qu'ils empruntaient une artère désormais déserte. Les civils fuyaient et se cachaient comme ils pouvaient, face à un désordre aussi subit et surprenant. Quoi de plus normal... ils n'avaient déjà pas la vie facile, voilà qu'en plus c'était la guerre urbaine, tout à coup ! Finalement, nos deux nakamas atteignirent la partie portuaire de l'île. Trois navires mouillaient au loin, l'un deux bien plus titanesque que les autres. Les forces de la Marine étaient donc bien là. Heziel serra les dents, les hostilités étaient déjà engagées... il avait vraiment perdu trop de temps avec l'autre enfoiré. Maintenant, il allait devoir faire ce qu'il pourrait pour servir à quelque chose malgré ses blessures. Car même si il ne comptait pas laisser ce défaut de chair l'handicaper, il restait un homme qui était soumis à certaines règles naturelles, ce qui n'allait certainement pas l'aider dans sa démarche.

Les yeux du cuisinier scrutèrent le terrain et en firent rapidement un état des lieux : Kain se battait avec Belton, non loin de l'eau, ce qui n'avait rien de rassurant. Des soldats de la Marine se trouvaient là, et il semblait que certains blessés recevaient déjà les premiers soins. Mais ce qui le captiva, ce fut cette énorme bestiole complètement excentrique qui semblait regarder autour d'elle, cherchant... il ne savait pas ce qu'elle cherchait, exactement. Non loin de là, un type qui semblait ne pas faire partie de la Marine avait visiblement fait la rencontre peu délicate d'un mur dont de la poussière s'évacuait encore.

- Couvre moi, zicos' !

Ne laissant pas le temps à Jaymi de répondre, il s'approcha de cet homme qu'il ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam, dans le but de venir lui porter "secours", ou en tout cas une main amicale qui l'aidait à se relever. La situation était très mauvaise et chaque allié possible était bon à prendre. Si le corps du cuisinier n'était pas au top de sa forme, alors pour une fois il travaillerait le fond et ferait tout pour donner l'avantage aux Dokugan dans cette bataille.

- Hé, ça va ?! Qu'est-ce qu'il s'est passé ici ?!



Spoiler:
 

_________________




L'entretien de la vaisselle, c'est important (Merci Kain) :
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Toto
Calamity Toto
avatar
Messages : 89
Race : Femme Poisson ✦ Type hippocampe bleu.

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
74/100  (74/100)
Berrys: 4.879.500 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Jeu 31 Déc - 12:19

L'heure est aux changements [EVENT]
Toto
feat.
Groupe 1









La stratégie est un échec et cela va laisser des séquelles à notre bretteuse…


Totohime lança un regard satisfait au gouvernail qu'elle venait d'endommager, ses dents blanches se dévoilant dans un sourire éclatant, avant de reporter son attention vers ses nouveaux compagnons. Ces derniers nageaient à pleine puissance, déterminés à satisfaire l'ordre que la jeune femme-poisson leur avait donné, son plan semblait se dérouler sans accrocs particuliers et elle prit note d'améliorer cette capacité de dialogue que la nature lui avait offert. De toute évidence cela avait son utilité ! Néanmoins un cliquetis significatif raisonna à travers l'eau salée depuis l'avant du bateau, arrachant son sourire des lèvres de l'ancienne chasseuse de prime. Les orbes pourpre s'écarquillèrent vivement alors qu'une masse sombre se détachait de l'embarcation, fonçant à grande vitesse vers les fond marin.
▬ Non, non, non, non, non !
La bretteuse se maudit intérieurement ! Comment avait-elle pu faire cette erreur grossière ?! L'idiotie ne lui allait de toute évidence pas au teint, son capitaine devait être la seule créature vivante sur cette planète capable de manier cet art sans se retrouver face à des situations aussi embêtantes et stupides… L'ancre du navire adverse vînt s'accrocher à l'un des récifs positionné quelques mètres en contre bas, brisant les coraux qui s'y trouvait et faisant fuir la faunes qui y avait élu domicile. La bleuette fronça les sourcil en voyant cela, le gouvernement n'avait vraiment aucun respect pour les fond marin ! Ce moment d'inattention lui fut cependant fatal.
Effectivement, à présent solidement ancré le bâtiment marine avait stoppé soudainement tout mouvement, ce qui n'était pas le cas des espadons qui continuaient quant à eux de pousser avec toute la vivacité dont ils pouvaient faire preuve la coque en bois, cet état de fait eu pour effet de faire tressauter légèrement le bateau. Ainsi, bien que le mouvement soit imperceptible à échelle humaine, le gouvernail, ou tout du moins ce qui en restait, vînt frapper la malle de Totohime. Cette dernière ayant relâché sa prise sur son arme au même titre que son attention se prit de plein fouet l'objet dans l'abdomen. Le choc n'était pas violent, mais sonna tout de même quelque peu la bretteuse dont la respiration se coupa le temps de quelques secondes.

Il n'en fallut pas plus pour que le deuxième ordre adverse ne soit mit à exécution sans que Totohime ne puisse rien y faire. L'esprit encore embrumé par le contrecoup, elle entendit vaguement les bruits distinctifs de coups de feu. La vision floue de la jeune pirate lui permettant tout de même plus ou moins de discerner du rouge se mêlant à l'eau translucide telle une fumée colorée, un frisson d'horreur la parcouru avant qu'un goût de bile ne lui monte à la gorge tandis qu'elle comprenait ce qui était en train de se passer.
Se tournant précipitamment vers ses alliés, elle ouvrit la bouche, prête à laisser échapper l'onde sonore qui leur ordonnerait de fuir au plus loin avant que plus d'entre eux ne soient blessés, cependant le son resta bloqué dans sa gorge avant d'être remplacé par un cri de douleur. Les artilleurs adverses tiraient à tout va dans le tas, ne prenant pas le temps de viser, mais leur nombre suffisait à faire des dégâts impressionnant. Et Totohime, entourée par les espadons, n'avait pas échappé aux rafales. La jeune femme-poisson serra les dents, la sensation de brûlure provoqué par les balles qui avaient pénétrées son épaule et sa cuisse lui permettant paradoxalement de reprendre ses esprits immédiatement.
C'st ainsi qu'elle pu réellement constater la situation. Nombre de ses alliés poissonesques étaient gravement blessés, d'autres avaient déjà rendu l'âme, leur corps flottant inerte à proximité du navire. Les larmes montèrent aux yeux de la pirate alors qu'elle regardait ce funeste spectacle, impuissante. Qu'avait-elle fait ?

Un espadon la percuta juste avant qu'un autre plomb ne la touche, l'écartant efficacement de la zone de tir en l'emmenant quelques mètres en avant du bâtiment, suivit par trois autres poissons qui se servaient de leur nez pour supporter le poids massif bien qu'atténué par le milieu marin de sa malle, lui faisant réalisé qu'elle avait lâché l'objet. Elle rattrapa la hanse de ce dernier, libérant les pauvre bêtes de ce fardeau, faisant fit de son épaule qui lui rappelait pourtant douloureusement son état, elle avait besoin de son bras valide. Au loin elle vit les espadons survivant fuir vers le large, entourant les petits pour les protéger et poussa un soupir tout autant soulagé qu'il n'était coupable. Elle posa sa main sur le crâne de son sauveur, les yeux embués de larmes contenues.
▬ Je suis désolée… Merci.
L'animal se contenta de hocher la tête, les trois autres lui lançant un regard vide avant de s'en retourner vers leur banc. Elle sourit faiblement, comprenant l'attitude des espadons… Elle leur avait fait une demande inconsidérée et n'avait pas pris en considération les risque auxquels elle les exposait. Le dernier poisson se défit de sa paume avant de suivre ses compagnons.

La jeune femme-poisson observa quelques seconde les bateaux de la marine, consciente que son action n'avait servit à rien, c'est alors qu'un mouvement entre le navire qu'elle avait endommagé et le navire de guerre attira son attention. Totohime resta interdite pendant quelques instant avant que son cœur n'accélère subitement son rythme en reconnaissant les poings imposant de l'officier à la chevelure verte qui venait de plonger. La Contre-amirale Focker Lim.
Ses orbes pourpres croisèrent ceux de la femme que l'on surnommait Le Roc pendant les quelques seconde d'immersion de cette dernière, le contact visuel ne se rompant que lorsque la marine remonta à la surface pour prendre son souffle. L'ancienne chef de la garde, bien qu'elle n'ait jamais eu personnellement affaire à Focker Lim avait entendu bien des rumeurs à son sujet. Et une chose était sûre, même sous l'eau elle n'aurait pas l'avantage face à cette femme, surtout vu l'état dans lequel elle se trouvait. D'autant plus que la gradée était accompagnée par une bête que Totohime n'avait jamais vu mais qui ne lui disait rien de bon.

Déglutissant, la bleuette prit la seule décision qui lui semblait sensée à ce moment : fuir. Une sensation amère s'emparant d'elle tandis qu'elle faisait vivement demi-tour vers le port. Totohime Kokohaku, bretteuse des Dokugan et ancienne chef de la garde royale fuyait. Pire encore son intervention n'avait l'air de causer aucun soucis à la marine… Certes l'un de leur bateau était endommagé, mais leur force de frappe n'avait subit aucun dégât.
La douleur, la déception, la frustration et la honte se mêlèrent en elle pour former une boule inconfortable qui vînt se loger au fond de sa gorge. Les larmes qu'elle était parvenue à retenir jusque là commencèrent à s'écouler de ses yeux, se mêlant à l'océan tandis qu'elle nageait vers l'île historique. Bon sang, ce qu'elle pouvait être…

▬ Inutile !

© Gasmask




HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Kraehe
Sombre Chacal
avatar
Messages : 82
Race : humain
Équipage : Borgne

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
15/120  (15/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Sam 2 Jan - 3:04


    Ayant aperçu le blondinet à l'instrument arrivé, Kraehe avait prit le corps encore inconscient d'Arnold pour le tirer sans aucun respect : en le tenant par le col et le trainant par le sol. Le Joker avait deviné, sans grande peine, que une fois réveillé, Heziel comme Jaimy se rendraient vers le port, et que la-bas avait lieu un véritable combat d'enfer pour tenter de se retirer.
    Les rejoindre manqueraient d'un certain amusement, alors le serial killer avait occulté cela en moins d'une seconde. Bien que le fait de s'en mêler sur le tart serait à la fois fructueux et jouissif. Mais pour l'instant... pour l'instant, il avait un autre problème.

    Avec un sourire sur le cadavre traîné, le Joker eut une ignoble grimace. Ce logia était un sacré problème, car il l'empêchait de par sa seule existence de satisfaire son désir de répandre chaires et organes divers et variés sur le sol. Avec ses simples scalpels, il n'y avait absolument aucune chance de le blesser. Lui qui avait soif de sang après tout ce temps retenu était obligé de patienter encore, parce que ce misérable insecte inutile et collant à souhait ne pouvait même pas se donner la peine de remplir la simple condition d'un saignement, même minime, sans aide de Haki. Et fort malheureusement, développer un haki martial pour enfin remplir cela était dénigré par le fragment de son individualité qui désirait la paix.
    Il devait donc trouver un autre moyen, mais avant... avec un sourire cruel, il tira un scalpel, et le planta au niveau du torse de l'inconscient, prêt du cœur. Sachant que, de toute façon, cela ne parviendrait pas à le tuer. Mais ce n'était pas grave, ce n'était pas le but. D'ailleurs, sous le processus, une idée précise lui vint en tête...
    Sortant un autre scalpel, il joignit les mains d'Arnold et les planta à travers, permettant à ceux-ci de rester souder un temps, de quoi le déranger dans le futur acte qu'il ferait. Tranquillement, il souleva le corps du chasseur de prime, hors d'état de nuire grace à Heziel – un tel service méritait bien un petit délai de survie en son entourage-.


    Bon bon, mon chou... qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi ? Oh, c'est bon, tais-toi. Je sais. Je vais te laver.

    Avec un petit rire hystérique, l'homme en noir au grand sourire se rendit sur le côté de la ville. L'avantage, avec le port suintant de marines, c'est que nul ne ferait attention lui, alors qu'il se dirigeait vers le côté avec son futur cadavre.
    On disait, dans l'équipage, que la mort inutile était proscrit. sauf qu'il n'en avait rien à fouttre. La mort d'Arnold ferait souffrir des gens, des gens qui haïront sans doute l'équipage de ce petit benêt de gentil médecin qui dormait au fond de lui. Des ennemis qui apparaîtront pour les durcir, les rendre plus fort, plus cruels, plus vils, plus... comme lui.
    Et lui, il n'aurait qu'à les regarder sombrer dans les ténèbres, contempler avec joies, depuis les tréfonds de la conscience de l'"autre", la déchéance de ses compagnons. Is l'avaient clamés comme tel sans lui demander son avis, alors il le rendrait la pareil. Mais surtout... surtout, il préparait son moment. C'était aussi un moyen d'évacuer sa patience, avant qu'il ne leurs fasse comprendre ce qu'était réellement qu'être le Mal.
    Le Joker ria intérieurement. Il avait de grands projets pour ses... alliés d'avenir, et l'un d'entre eux étaient de les rendre mauvais. Ils étaient de toute façon trop cons pour songer un seul instant que ce qu'ils faisaient étaient le bien, c'étaient tous et toutes des armes de destruction massive qui, s'il jouait intelligemment, lui permettrait d'avoir des jouets fort amusant pour perpétrer d'innommables massacres, et de faire couler le sang abondamment comme il n'en avait jamais couler.

    Alors même qu'on s'approchait de lui pour demander s'il avait besoin d'aide, ou l'arreter pour le peu que le Joker y fit attention, ce dernier partit dans un rire petit, mesquin, sournois, emplie de cruauté.
    Des éclats argentés surgirent entre ses doigts et trancha sans aucune pitié ce qui s etrouvait devant lui. cela était étonnement facile, mais non sans raison: déja parce que l'ensemble des emmerdes se trouvaient au port principale, donc sur un coté latéral au sien, ensuite parce que les premières fois instillèrent, de par sa violence, le doute et la terreur aux autres. Quand à ceux qui s'y opposaient et tentait de sauver Arnold. Mais le plus terrifiant était sans nul doute le constant utilisation de froid que Kraehe employait, afin d'endormir les sens d'Arnold.
    se réveiller? même pas en rêve. Il était sa proie, sa cible, sa victime, sa délicieuse victime innocente qui irait saluer ses ancêtres. Et le plus drôle, le plus hilarant, qui fit éclater un instant de rire le Joker, c'était que ce serait inculpé sur Heziel... leur combat avait été officiel. Hors, l'acte du médecin de la mort, lui... Avec lieu dans tout l'art du meurtre et de l'assassinat qu'on pourrait attendre d'un Cipher Pol.
    Et les éventuels témoins ne sauraient plus la pour en parle, les ruelles regorgeraient de sang sur son passage. Hormis peut-etre le rire dérangé qu'il produisit qui aurait pu atteindre des oreilles trop sensible.

    Ensuite aurait-il juste à longer le bord de l'eau pour rejoindre le port. Une fois sortit des ruelles, il envoya le corps inconscient d'Arnold dans l'eau avant de continuer sa route.
    Tout de même... quel dommage que son couvre-chef ne soit plus la. Et passer pour le récupérer prendrait trop de temps.
    En revanche, une fois arrivé, il devrait laisser la main à la paix intérieur qui dormait pendant que son bon côté sommeillait tranquillement. Il aimait bien cette innocence qu'il affichait, cela lui permettait d'agir en liberté quand il ressortait.
    Et puis, sincèrement, il ne pouvait pas encore baisser le masque. Le masque du Joker n'aurait pas de sens si ils ne le connaissaient pas, le craignaient, avait PEUR de lui. Il devait savouer cette peur. Tel le Nectar et l'Ambroisie des dieux, il le savourerait, laisserait la liqueur de leuyrs désarroi couler dans sa gorge avec la satisfaction de leurs yeux terrifiés par sa seule existence.
    Un bon acteur se devait de préparer la scène de sa future apparition. Et puisque son Moi Intérieur, si bon et délicat, ne leur avait rien dit, alors il le leur dirait de lui-même. Et puis, sincèrement...
    Qu'est-ce que ce serait DROLE




    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Rin Hyôma
Pirate
avatar
Messages : 160
Race : Humaine
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
41/100  (41/100)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Lun 4 Jan - 10:32






A nous les studios
EVENT

Les ordres donnés et avec une idée en tête bien précise, les jumeaux commencèrent à se diriger vers le port où un tas de petits marines allaient les attendre. Préparant au préalable leurs lames de poison paralysant, histoire d’éviter toutes attaques et faire gagner un peu de temps à l’équipage du borgne. Ils comptaient bien blesser voire tuer quelques marines au passage et par la suite prendre un civil en otage, histoire de faire parler d’eux un peu plus. Et puis c’est bien de prendre un civil en otage, faire du chantage puis se casser comme ça. Mais à voir qui il prendrait en otage ; c’est mieux de prendre un otage utile quand même.

Passant par des petites rues, ils prenaient tout de même un peu leur temps pour éviter soigneusement toutes personnes potentiellement dangereuses ou ennemies. Rin réfléchissait en même temps à son plan d’attaque, voulant faire le plus de dégâts possibles et surtout bien se faire connaître de tout le monde afin de pouvoir démarrer son équipage. Certes, il voulait faire un équipage qui aiderait tout le monde mais ne dit jamais non à une bonne bagarre.

Arrivant ensuite à proximité du port où ils se cachaient le temps d’évaluer la situation et de faire attaque surprise, Kizuro fit remarquer à son frère qu’il y avait un type qui semblait essayer d’en soigner un autre et il y avait peu de marines. Rin regarda son frère avec un sourire espiègle, bien décidé à faire sa peau à Nelace ainsi qu’aux marines. Et puis pourquoi ne pas prendre en otage Nelace. Quelqu’un voudra bien le récupérer se disait-il. Plan en tête, les jumeaux se préparèrent avant de sortir de l’ombre et foncer sur leurs ennemis sabres bien à l’horizontal.

Kizuro fonça sur les marines, alors que Rin plongea sur Nelace qui lui était plus accessible, profitant que son frère fasse diversion et le ménage en même temps. Si l’homme qui était à terre était encore inconscient, il pourrait largement lui donner un autre coup dans la tête et en faire un autre otage. Encore faut-il déjà qu’il arrive à battre le jeune homme. Se concentrant alors sur son adversaire, il commençait à donner des coups de sabre pour pouvoir le toucher, le blesser et ainsi le paralyser ne serait-ce quelques secondes.

Quant à son frère, il semblait plutôt satisfait de s’être tapé que les marines environnants. Usant de son sabre et de ses aiguilles d’acupuncture à la perfection, il tentait de les blesser eux aussi et de les mettre hors état de nuire quelques temps.

© A-Lice


résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1186

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Mar 5 Jan - 21:54




Contre-amirale Focker Lim et Cy-Wolf.

Son haki de l'observation balayait les fonds marins, tenant à lui seul en respect l'homme-poisson, ou plutôt la femme-poisson qui se trouvait à quelques mètres de là. La contre-amirale, même si elle était encore la tête à l'extérieur de l'eau, n'endormait pas pour autant sa méfiance : quiconque se serait approché d'un peu trop près en aurait senti les conséquences pendant quelques jours. Pourtant, celle qui avait entravé les mouvements de la flotte gouvernementale ne semblait pas décidée à se dresser sur son chemin : la jeune gradée avait tout juste à nouveau plongé la tête sous l'étendue salée qu'elle avait pu remarquer la pirate se faire la malle. Aucun courage... Dans tous les cas, pour Lim, la situation était claire : cette fuyarde n'était plus une menace, en témoignaient sa voix et celles, éteintes, des poiscailles qui avaient tenté de lui prêter main forte pour une raison ou une autre. Définitivement, les habitants des fonds marins étaient bien curieux : ce genre d'événements improbables ne survenaient jamais sur les Seas Blues, en temps normal, et la marine avait même du mal à concevoir qu'ils soient envisageables. Quoi qu'il en fut, parfaitement consciente du fait qu'elle aurait du mal à rattraper la criminelle, capable de nager bien plus vite qu'un être humain, la haute-gradée remonta à la surface et en profita pour humer l'air marin aussi profondément que possible. Elle tourna ensuite le visage en direction du Cy-Wolf qui l'accompagnait, lequel pencha légèrement la tête sur le côté en remuant ses pattes canines, parfaitement réceptif aux ordres qui allaient lui être donnés :

-Mène-moi jusqu'aux quais. Là-bas, occupe-toi de fournir du soutien aux hommes de Belton.

Le jappement qui suivi la prise de parole annonça la bonne compréhension des ordres fournis par la Focker et, l'instant d'après, la demoiselle attrapait fermement son camarade quadrupède au niveau du cou, prenant appui et veillant à ne pas être bêtement emportée par les eaux, à la première secousse. Situées au niveau des cuisses et des épaules du pacifista, des hélices et de minuscules réacteurs entreprirent alors de les propulser... Et à quelle vitesse ! Non seulement la fabuleuse créature issue des expériences de la Section Scientifique n'eut aucun mal à rattraper Totohime, mais elle fut de surcroît en mesure de la dépasser... De quoi prouver que la science n'avait pas de limite, à condition de disposer des moyens financiers nécessaires. Profitant de la folle impulsion qui lui était donnée, la contre-amirale décida de conserver l'énergie cinétique accumulée alors que son camarade commençait à ralentir, usant le corps de celui-là pour se propulser en direction du port.

-Toi, t'es sacrément moche !

Les pieds en avant, filant à travers les cieux tel le capitaine des Dokugans quelques minutes plus tôt, Lim verrouilla une étrange créature au crâne allongé et à la peau rosâtre qui se trouvait également au port, non loin des conflits. La confrontation fut sans équivoque, et les pieds de la gradée expédièrent la créature dans une maison, puis dans une autre, et enfin dans une dernière. Après une réception roulée et une acrobatie parfaitement réalisée, la jeune femme posa son regard sur la création qu'elle venait d'éjecter... Et qui avait disparu. A la place de cette satanée bestiole se trouvait Millin, l'une des commandantes qui accompagnait Belton. En comprenant sa bourde, la jeune fille se redressa en détournant le regard et en époussetant ses vêtements, bien consciente du fait que la pauvre marine qui avait encaissé le choc n'allait pas se relever d'aussi tôt.

-Hmm... les Cy-Wolfs ont encore des progrès à faire, niveau estimation...

Bon, rejeter la faute sur autrui n'était pas extrêmement fairplay, surtout de la part de l'une des plus redoutées représentantes de la justice et de l'ordre, mais il fallait considérer que le Cy-Wolf n'était au final qu'un animal, doublé d'un robot : une injustice, dans ce cas de figure précis, pouvait se pardonner. Dans tous les cas, la Focker avait à peine commencé à chercher un moyen de rédemption lorsque son regard tomba malheureusement sur Heziel Coffe, qu'elle analysa aussi sec comme étant le bras-droit de Kain, qui affrontait Belton un peu plus loin. Elle fit naturellement craquer les jointures de ses doigts et s'avança dans sa direction tandis que le Pacifista montait sur les quais e se secouait avec ferveur :

-Justice, arrestation, mains en l'air et tout le toutim.


Sutcliffe Destiny.

Elle avait su profiter de l'attaque de Valentine D. Kain sur le navire gouvernemental pour se faire la malle et arpentait désormais les ruelles à la recherche d'Arnold, le cœur tambourinant dans sa poitrine. La demoiselle cherchait ardemment son bien aimé, son élu, qui s'était jeté à sa poursuite pour la libérer de ses dangereux ravisseurs... Mais ne s'était heurtée, pour l'instant, qu'à un dur échec. Certes, sa tenue vestimentaire lui permettait de passer totalement inaperçue, puisqu'elle n'avait ni l'air d'une pirate, ni celui d'un marine, et elle avait pu ainsi passer au milieu des combats et même d'individus extrêmement louches sans attirer l'attention, mais cela n'empêchait pas qu'elle ne trouvait pour l'heure nulle trace du logia... Destiny hésita pendant un instant à l'appeler à haute voix, mais se retint : elle ne voulait pas attirer l'attention et, plus important surtout, voulait lui faire la surprise de son arrivée. Bon, il n'avait pas été indispensable dans l'histoire de sa libération, puisqu'elle avait ensuite été prise en charge par les marines, mais l'intention comptait plus que tout, non ? Dans tous les cas, la chasseuse de primes s'apprêtait à bifurquer dans une autre rue lorsque son instinct la glaça jusqu'au plus profond d'elle-même : un rire d'une froideur diabolique se fit alors ouïr et, par réflexe, elle se jeta dans une ruelle adjacente, cachée derrière deux caisses de bois à moitié défoncées. Cette voix, même si elle semblait encore plus effrayante que d'habitude, elle la reconnaissait ! Il s'agissait de Kraehe, cette saleté de psychopathe, le responsable de son enlèvement ! Pourtant, et même si l'envie de lui rendre la monnaie de sa pièce se faisait de plus en plus tangible, la jeune femme ne bougea pas d'un pouce et le laissa passer dans ses élans barbares sans émettre le moindre son : quelque part, elle avait un mauvais pressentiment des plus persistants et, sans son arme, il ne valait d'ailleurs mieux pas chercher les ennuis... la Sutcliffe attendit précautionneusement qu'il soit définitivement écarté pour se redresser, récupérant son souffle, rassurée. Elle s'apprêta à reprendre son chemin en faisant fi du passage du forban avant qu'une hypothèse ne lui glace le sang : et si Arnold avait été battu par cet odieux personnage ? N'écoutant que son cœur, la jeune femme décida de suivre la route qu'avait emprunté Kraehe, sans difficulté aucune : celui-là était parsemé de tâches de sang, çà et là.


Filip.

Il avait rarement constaté un tel écart de force, surtout lorsqu'il n'allait pas en sa faveur : Filip avait payé le prix fort de son audace, et se trouvait alors allongé au milieu de gravats, dans ce qui devait autrefois ressembler à un salon de famille modeste. Son crâne lui faisait un mal de chien, mais il avait conscience que le plus dur était encore à venir : il était hors de question qu'il ne baisse les bras, et cette bestiole violacée allait regretter son agressivité... Pourtant, le hors-la-loi n'eut pas le temps de se redresser qu'un homme lui tendit la main, dans un état pourtant manifestement encore plus déplorable que le sien. Faisant fi de ce détail, le criminel usa de la main qu'on lui tendait gracieusement pour se redresser, haletant. Il épousseta ses vêtements rapidement avant de prendre la parole en pointant l'étrange créature du doigt :

-Casse-toi. C'est dangereux.

Au même moment, Lim percuta ladite créature du doigt, l'envoya valser et se tourna tout naturellement dans leur direction. Filip, le doigt toujours tendu bien que la cible ait changé entre temps, sembla violemment pâlir malgré la détermination qui avait pu être sienne. Avant que la gradée n'ait le temps de l'apercevoir, il se jeta derrière une armoire éclatée, non loin, se cachant totalement de la vue de la contre-amirale. C'était la merde, la vraie.


De gauche à droite et de haut en bas :
Lieutenant Kurokawa, commandante Millin, colonel Belton, lieutenant Nelace et commandant Sybain.

Nelace s'affairait encore à améliorer l'état de santé global de son camarade lorsque deux types, qui déboulèrent de nul part, se jetèrent dans la direction de l'escouade de la marine avec des intentions manifestement plutôt hostiles. N'écoutant que ses réflexes, le lieutenant attrapa le blessé Sybain par le col et le balança fermement en direction du Cy-Wolf, aux dépens même de sa propre sécurité. Et cela ne manqua pas : malgré sa tentative d'esquive qui le poussa à se jeter en arrière, la lame de son opposant eut l'occasion de le taillader légèrement au niveau du torse, lui arrachant de prime abord une grimace endolorie. Il eut tout juste le temps de retomber sur les fesses qu'il eut la possibilité de voir ses subordonnés se faire malmener par l'autre criminel qui venait de débarquer. Manquait plus que ça... Comme si les borgnes n'étaient pas suffisants, on leur apportait de nouveaux opposants ! Enfin, maintenant que le Cy-Wolf et Lim venaient tout juste d'arriver, la victoire n'était guère plus qu'une formalité : fallait-il encore tenir bon assez longtemps pour en goûter la saveur. En tout cas, le bas gradé se redressa aussi promptement que possible, mâchoires serrées, pour tenter de se mettre en garde assez rapidement avant que son ennemi ne passe à nouveau à l'assaut :

-Je vous ordonne de déposer les armes... Et... De...

Bien malgré lui, le marine tangua alors dangereusement, et fut contraint d'ajuster sa position en posant l'une de ses mains au sol. Il n'avait pourtant été touché que très légèrement, même si la blessure était au niveau du torse... Cela n'aurait en théorie pas dû être suffisant pour le mettre dans un tel état ! Nelace comprit seulement après coup qu'il avait affaire à du poison, et il se retint de cracher en direction du pirate, plus par politesse et à cause de ses bonnes manière que par respect.

Les esquives du pirate avaient été réalisées avec une adresse et une dextérité toutes particulières, qui poussèrent le colonel à se renfrogner davantage encore : il n'avait pas l'habitude d'affronter des hommes de cette corpulence capables de tels mouvements, mais cela n'allait pas l'arrêter pour autant... Agacé, il pivota à nouveau en direction du capitaine des Dokugans et se remit en garde après avoir essuyé rapidement ses vêtements gouvernementaux, ôtant la poussière et les gravats que l'ancre lui avait expédié dessus. Il allait faire en sorte que cette plaisanterie ne cesse aussi vite que possible, et l'arrivée de la Focker ne faisait que le conforter dans cette position. Maintenant ou jamais ! Avec fermeté et puissant, Belton se propulsa droit en direction du borgne, présentant à nouveau son pied en direction du front du maudit. S'il ne pouvait pas le faire chuter dans l'eau, il allait se contenter de le tabasser jusqu'à ce qu'il puisse perdre connaissance : il n'était pas à ça près...



Lim s'accroche au Pacifista, qui devient une véritable torpille et qui dépasse même Toto sans lui jeter le moindre regard. Lim utilise ensuite la belle bête pour se propulser, et atterrit plus ou moins dans la face de Millin, alors éjectée et KO. Elle se tourne ensuite vers Heziel (et Jaymi, mais elle ne le connaît pas, lui).
Destiny entend Kraehe passer, se planque, attend quelques bonnes minutes et repart en direction d'Arnold !
Filip se redresse grâce à Heziel et saute hors du champ de vision de Lim quand elle se tourne vers eux !
Nelace préfère sauver la vie de Sybain et le lance au Cy-Wolf. L'épée de Rin le touche au niveau du torse, et il tombe à genoux, une main sur le sol.
Belton, pas content, se propulse à nouveau vers Kain, pied en avant.

Bon, en vrai, c'est le moment pour prendre la poudre d'escampette xDD

Vous ne connaissez pas les lvls de Filip, Selestino, Rek-Rik et Melisima.
Arnold est lvl 24 (ui ui, il a lvl up) et Destiny lvl 17 (elle non par contre).
Nelace est lvl 14.
Kurokawa est lvl 19.
Sybain est lvl 23.
Belton est lvl 30.
Millin est lvl 28.

Au niveau de la flotte, Focker Lim est lvl 34. Les lvls du Cy-Wolf et des possibles autres intervenants sont inconnus.

Ordre de passage : Kain - Heziel - Toto - Kraehe - Rin
Vous avez 72h chacun. Peuvent s'y ajouter de manière exceptionnelle 24 autres heures à condition de poster dans le topic des groupes de l'event au préalable.
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 653
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
131/350  (131/350)
Berrys: 10.381.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Mer 6 Jan - 22:33


Kaizoku Ou Ni Ore Wa Naru !




~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait une île très importante à East Blue
Que les personnes qui s'y trouvaient étaient de valeureux pirates recherchés...
Que des marines étaient à leur poursuites, et qu'ils leur tendaient un piège aux portes de Loguetown,
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!


L'affrontement opposant les pirates et les forces de l'ordre battait son plein. Le borgne était toujours dans la même posture lorsque, soudainement, son œil fut attiré par une étrangeté. Quelque chose à la surface de l'eau se déplaçait à une vitesse fulgurante. C'était alors que Kain se servit de sa main comme d'une visière afin de ne pas être gêné par ces rayons de soleil. Son œil savait reconnaître ce qui était cool. Son cœur commençait à s’accélérer. Son petit cerveau commençait à chauffer. Le haut du front du capitaine était en train de devenir cramoisie.

Nescafé qui était toujours dans les cheveux du borgne commençait à suffoquer. Il sauta sur l'épaule de ce dernier avant de se retourner. Lorsqu'il vit l'état de son maître il prit une frayeur avant de lui mettre une claque dans l'oreille.

Nescafé: Oy teme, c'est pas le moment de faire une crise !

Le rongeur se tourna alors et sortit des petites jumelles. C'était alors que le hamster compris. Lorsqu'il pivota à nouveau son petit minois vers le borgne, ses pensées se confirmèrent. Kain avait la bouche à demi-ouverte, un superbe filet de bave. Son œil était en train de briller, littéralement. Avec le reflet du soleil sur sa salive, un petit arc-en-ciel se formait. Le borgne essaya alors de prononcer quelques mots.

Kain: Un ro… un roro...

Nescafé: Oh mon dieu...

Le rongeur se frappa le front avec la paume de sa main avant de lever le menton vers le ciel. Il lâcha un soupir exaspéré.

Kain: UN ROBOOOOT

Il parlait effectivement du Cy-Wolf qui était en train de se déplacer à une vitesse fulgurante. Bien sûr, lorsqu'il vit la contre-amirale se tenir sur l'amiral et qu'il comprit ce qu'elle était en train de faire, cela ne fit qu'empirer la situation. Le capitaine sortit ses dents les plus pointus avant de gigoter ses bras vers le robot, agrippant l'air comme s'il voulait se saisir de l'animal.

Kain: JE VEUX FAIRE PAREIL!

Nescafé lui donna une nouvelle claque avec son éventail, l'air vraisemblablement énervé.

Nescafé: Mais tu vas arrêter avec tes conneries à la fin ?!

Les événements s'enchaînèrent par la suite très rapidement. Le moment où Lim déquilla avec force l'étrange chewing-gum rose du milieu de la place lui valu un 10 de la part des deux comparses. Ils avaient effectivement tout un tas d'objets inutiles sur eux. Cependant, après ces quelques secondes d'amusements, ils se rappelèrent qu'ils avaient un adversaire sur leur dos. Le hamster qui, comme toujours, veillait au grain. Il savait que l'arrivée de cette nouvelle protagoniste ne disait rien qui vaille. Il allait falloir prendre la poudre d'escampette. Ils étaient encore trop jeune pour finir à Impel Down. Kain se tenait prêt à recevoir l'assaut de Belton pendant que le rongeur lui expliquait la situation. Le capitaine hurla alors ses ordres.

Kain: LES AMIS, ON SE TIIIIIIIRE!

Au même moment, un gars-brochette en colère sautait en avant avec la ferme intention de lui coller son pied dans la figure. Le capitaine avait ses deux bras en avant, il était prêt. Son but était d'attraper la jambe de Belton et d'utiliser la force qu'il avait utilisé plus la puissance de sa rotation. Grâce à toute cette énergie qu'il aurait emmagasiné, il serait capable de finir son tour sur lui-même pour utiliser sa technique « teme ». Son but ? Il voulait envoyer Belton sur Lim avec la puissance d'un boulet de canon. Cela pourrait leur permettre de ralentir les mouvements des deux gradés et d'offrir à ses nakamas quelques précieuses secondes pour fuir. Dès qu'il en aurait l'occasion, le borgne allait prendre la poudre d'escampette. Même s'il devait rater son coup, éloigner Belton du reste des marines serait déjà une bonne chose de faite. Tout en restant à proximité des quais, il devait attendre patiemment l'occasion de sauter sur le navire.

@Heziel Coffe



Spoiler:
 

_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 


Dernière édition par Valentine D. Kain le Lun 11 Jan - 0:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Poings du vent
avatar
Messages : 917
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
39/75  (39/75)
Expériences:
281/350  (281/350)
Berrys: 37.610.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1   Jeu 7 Jan - 21:00





Grande cité, grand combat ! Atteindre Grand Line ?!

Cette prestance, cette finesse d'exécution, cette force... le cuistot resta littéralement pantois devant autant de qualités qui lui semblaient soudainement assez évidentes. La collision astronomique qui venait de se produire devant lui entre deux pieds joints et la bête rose aux allures de slime humanoïde eut tôt fait d'effacer toute crainte possible de la-dite bête. Alors que la chose s'enfonçait dans plusieurs bâtiments d'affilée en disparaissant de son champ de vision dans un grand fracas, il observa l'autre créature, celle qui atterrissait à sa place avec une maîtrise évidente. Celle là dégageait beaucoup plus de charisme et était bien plus agréable à regarder... alors que Filip se terrait du mieux qu'il pouvait et que Jaymi restait choqué de voir une force pareille, Heziel ressentait une sorte d'admiration liée à un flash d'origine inconnue.

La demoiselle se tourna vers lui et le remarqua. Il la regarda dans les yeux avant de la détailler. Il y avait quelque chose qu'il n'aurait su décrire qui accrochait son regard. Était-ce sa gestuelle de plus tot, alors qu'elle venait de donner un tour de manège gratuit à chewingum-zilla ? Était-ce le fait qu'elle avait su magnifier la puissance de son corps dans cet atterrissage unique ? Ou peut-être cela provenait de sa propre personne, indépendamment de tout le reste ? Le cuisinier de l'équipage du borgne n'aurait su le dire, mais il y avait définitivement un truc qui le captivait la concernant. Vous savez, un peu comme quand vous vous retournez sur une fille dans la rue et que vous regardez un peu plus longtemps que prévu, quoi. Là, c'était une attraction du même genre, mais en plus important... et inutile de préciser que Heziel Coffe n'avait jamais été du genre grand voyeur.

Il trouvait dans ses proportions quelque chose de très harmonieux. Si son air surpris pouvait sans doute être mésinterprété pour une sorte de confusion liée à la présence d'une contre-amirale prête à le coffrer si proche dans son champ de vision, il en était en réalité tout autre. La demoiselle se trouvant en face de lui avait ce petit ingrédient mystère qu'il n'avait pour l'heure jamais trouvé et ses yeux semblaient ne pas vouloir cesser leur lèche vitrine. Ce n'est que lorsqu'il aperçu la paire de gants -qui, à première vue, ne firent qu'ajouter au charme de la belle de par leur utilité évidente en combat- qu'il prit conscience de la réalité quelque peu farceuse, aidé d'un début de commentaire de Jaymi et de la voix de la Marine qui lui sommait de se rendre sagement.




Jaymi Andriks, musicien des Dokugan

- Cette femme là, c'est...

Il fit un pas en arrière, l'air visiblement pas dans son assiette, alors que le cuistot esquissait un léger mouvement pour se placer droit face à la contre-amirale qui faisait craquer les jointures de ses doigts, visiblement partante pour une rouste mémorable.

- ... Lim Focker...

Il y avait quelque chose d'étrangement rêveur dans la façon dont il venait de prononcer le nom et le prénom de la demoiselle. Demoiselle qu'on surnommait pourtant "le roc", c'était vous dire si il s'agissait de la petite princesse dont on pouvait justement observer sagement les bouclettes pendant qu'elle prenait la pose. Ce qui n'était pas un problème, car si il avait eu un instant d'égarement qui ne lui avait heureusement rien coûté, le pirate au chapeau de paille était toujours sur les bons rails. De plus, un très audible "LES AMIS, ON SE TIIIIRE" qui résonnait presque aussi fort que le ventre de son émetteur vers midi (ou n'importe quelle heure de la journée, en fait) vint conforter sa propre décision. Il avait devant lui un calibre qu'il ne pouvait pas gérer. Il aurait pu tenter quelque chose pour gagner un peu de temps précieux, n'eusse-t-il pas été ainsi charcuté par ce très cher Arnold. Néanmoins, le temps et son propre corps jouaient en sa défaveur : affronter Lim Focker ici était un aller simple pour Impel Down, si elle ne le tuait pas en aggravant son état déjà précaire dans le combat. Il esquissa un sourire en coin. Quel coup du destin... c'était le moment ou tout allait se jouer. Une idée germait déjà dans sa tete, une idée pour gagner un peu de temps face à la contre amirale sans se mettre en danger. Néanmoins, il était crucial de rejoindre le navire, la route étant barrée par la Focker à l'heure actuelle. Il soupira avant de replacer son couvre chef sur le haut de son crane. Son corps désormais nu sur la partie supérieure commençait à briller à cause de la sueur. Sa blessure était clairement apparente. Il le savait, se battre n'était pas sage, même pour tenter de gagner une petite dizaine de secondes.

- Jaymi, je ne t'ai jamais dis à quel point j'appréciais ta musique de merde. Mais des fois, ça m'arrive.

Le musicien resta estomaqué par cette phrase, avant de finalement commencer à y réfléchir d'une façon plus pragmatique. Le ton de Heziel, le fait qu'il ait redressé son chapeau, le choix de ses mots, tout portait à croire qu'il s'agissait d'une façon de lui faire passer un message. Cela, il pouvait le deviner de par sa gestuelle et surtout, le fait qu'il ait utilisé son prénom, chose très inhabituelle. Pour sa part, le second des Dokugan se redressa avant de s'adresser à la poignante Lim Focker, sur un ton plaisant.

- J'aurai été ravi de vous accorder une petite danse, mais comme vous le voyez, je ne suis pas au top de ma forme et ferais un bien piètre passe-temps... peut-on remettre ce plaisir à une autre fois ?

Il fallait que ça marche, n'eut-ce été que pour s'octroyer un peu de distance. Il était encore capable de courir et de se déplacer à des vitesses très correctes, dans cet état. Il devait tirer profit du peu qui lui restait pour finir sa journée en vie, en mer, et les poignets libres. La perspective des barreaux ne lui plaisait pas réellement. Notre brun avait ses propres aspirations à la liberté. Un mouvement sec, précis. Un stratagème qui marcherait avec le concours de son nakama aux lunettes de soleil. C'était plus dur à prévoir, d'autant que pour sa part, Jaymi n'était pas primé ni connu des forces de la Marine. D'un geste rapide et parfaitement exécuté, geste auquel il était visiblement habitué, Heziel plongea une main dans sa sacoche de condiments pour en sortir un gros poivrier qu'il balança en ligne droite avec une force herculéenne sur Lim Focker, droit vers son visage. Et alors que l'objet traversait la distance qui les séparait et s'approchait dangereusement d'elle, le reste du plan allait devoir fonctionner.

- Maintenant !

Le musicien réagit lui aussi au quart de tour. Il dégaina sa gratte, un sourire démoniaque aux lèvres à l'idée de ce qu'il allait pouvoir démontrer comme talent, alors que le Coffe se bouchait les oreilles au moment même ou les doigts du blond touchèrent son engin musical, qui se changea vite en arme : dans un solo endiablé sortit des tréfonds de l'enfer, Jaymi Andriks se livra à la mise au monde d'un son odieux à la saturation insupportable. Musicalement comme physiquement parlant. Même au travers de ses mains et alors qu'il reculait du plus qu'il pouvait pour gagner en distance, Heziel serra les dents en entendant les vibrations qui lui remontaient dans les bras et lui oppressaient les mâchoires. Ouai. Il détestait réellement la musique de ce zicos à la con. Il se laverait la bouche au savon pour avoir pu dire le contraire, même à but stratégique. Néanmoins, ce but fut atteint : le poivrier éclata en plein vol, soumit à ce son terrible, comme toutes les vitres encore debout des environs immédiates. Ou peut-être une interaction de la Focker pour détruire le projectile ? Aucune idée, mais Heziel se fichait de l'origine du bris de poivrier tant que ça faisait son effet. Le contenu se déversa dans les airs et nul doute qu'entre ça et la musique, la contre-amirale allait devoir faire face à des gênes inhabituelles, bien que bénignes...

Pour sa part, Jaymi mit un dernier coup de gratte dans les airs avant de changer d'arme, passant à son habituel -et étrange- panneau de signalisation pour se propulser vers Heziel, le rejoignant dans sa course contre la montre, tentant de trouver un chemin adéquat pour à la fois s'éloigner de la vice amirale et également foncer vers la salvation. Le temps était compté pour nos forbans ! Direction le Youthful Demon !



Spoiler:
 

_________________




L'entretien de la vaisselle, c'est important (Merci Kain) :
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] L'heure est aux changements - Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Event] L'heure est aux changements - Groupe 6
» [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1
» [Event] L'heure est aux changements - Groupe 7
» [Event] L'heure est aux changements - Groupe 4
» [Event] L'heure est aux changements - Groupe 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Logue Town-