Partagez | 
 

 [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1279

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Dim 10 Jan - 3:13


Finn le fêtard & Oba Nusashi

La cavalerie de Toroa n'était certainement pas à prendre à la légère, après tout chacun des leaders de ces groupes recevait dès sa promotion un entraînement visant spécifiquement à prendre de bonnes décisions stratégiques même face à la pression. De ce fait, s'attaquer à la petite armée suivant les pas du chef leur étant inconnu était probablement l'option la plus sécuritaire, après tout le type à l'avant de ce groupe avait été en mesure de soulever un énorme pan de terre d'une manière qui aurait normalement été impossible. Toutefois, la capacité des combattants à prendre une bonne décision était malheureusement limité aux informations leur étant connues, de ce fait l'homme qui sorti de la masse à une vitesse phénoménale pour frapper l'un des cheval et l'envoyer sur ses alliés suffit amplement à les prendre par surprise. Le même problème frappa également le second groupe lorsque le chef du groupe se décida finalement à tourner son attention vers eux. Ces types étaient plus dangereux que la moyenne, mais la cavalerie avait au moins réussi à éliminer un grand nombre de soldats ennemis avant de perdre pied. De ce fait, celle-ci n'hésita pas un instant à se disperser, ramassant au passage quelques marines ayant chuté de leurs montures, certains arrivant à sauter par-dessus une lame d'air passant par là ou un tronc, d'autres n'étant pas aussi chanceux. Les pertes de cette attaque furent nombreuses, mais le groupe prenait évidemment en compte les yeux posés sur eux, après tout presque l'entièreté des forces de la ville centrale regardait dans leur direction depuis le début de la confrontation, de ce fait deux informations furent tirés de échec monumental : Les deux leaders du groupe avaient été identifiés et le chef était plus que probablement maudit. Il s'agissait là de deux informations qui n'avaient mises que quelques secondes à faire le tour de l'île au complet, préparant par le fait même les contre-mesures nécessaires face aux attaquants. Les marines n'arriveraient peut-être pas à protéger le mur extérieur, mais ils avaient bien l'intention de faire en sorte que la majorité des envahisseurs soient filtrés ici et maintenant. Ainsi, les tireurs positionnés au sommet de la première ligne de défense ouvrèrent le feu presque immédiatement au moment où la voie fut dégagé par le tronc, le moment idéal pour abattre le reste du groupe puisque les deux leaders étaient trop occupés à se ruer sur les cavaliers pour les finir. Ainsi, une salve de plomb partant d'une véritable ligne de feu aussi large qu'une ville fonça en un instant sur un point commun, en somme le chef de cette bande de malfrats venait probablement de condamner une large partie de ses troupes avec son triste choix, à moins bien entendu que celui-ci ai encore un tour dans son sac après cela.

Colonel Hornigold & Émissaire ???

De toutes les troupes gouvernementales ce fut toutefois Hornigold qui fut le plus attentif. En effet, lorgnant sur le combat au loin, il pouvait déjà clairement voir les problèmes qu'allaient entraîner ce groupe d'inconnus qu'il avait encore peine à identifier. Malheureusement pour eux ils n'avaient aucune chance de réussir une telle offensive, pas avec les maigres forces qu'ils possédaient. Ses hommes avaient beau ne pas exactement être les principaux candidats en liste pour la succession au poste d'amiral, il n'en demeurait pas moins que le nombre l'emporterait éventuellement dans cette bataille. À vrai dire, ces types ne semblaient pas réaliser à quel point la ville centrale de Toroa pouvait fourmiller de marines, une dizaine d'hommes puissants ne suffiraient pas à prendre son île d'assaut et ça il le savait... Toutefois, il semblait bien qu'une certaine personne dans ses quartiers ne partageait pas son assurance quant à l'issue de cette bataille. En effet, pénétrant le bureau avec une certaine violence, de retour de sa soi-disant «pause pipi», l'émissaire se décida finalement à mettre l'homme devant le fait accompli.

-Ça y est ! Les renforts sont en route, vous ne m'aurez définitivement pas laissé le choix !

-... Si je n'avait pas reçu comme ordre de vous protéger... Je peux vous assurer que je vous aurait fracassé le crâne à l'instant...

-Tsk, pour un homme chargé de ma protection vous ne semblez certainement pas prendre les choses suffisamment au sérieux ! Je n'hésiterais pas une seule seconde à remplir un rapport sur la façon dont vous avez choisi de mettre à risque l'une des opérations les plus importantes de West Blue pour une simple question de fierté ! Vous êtes prévenu !

S'engueulant comme un vieux couple, les deux hommes ne semblèrent pas porter attention à l'alarme ayant commencé à retentir dans toute la base, ou plutôt ceux-ci savaient de quoi il s'agissait, mais avaient jugés plus important de régler leurs différents avant de s'y attarder. Dans tout les cas quelques navires de renforts avaient maintenant été envoyés dans la direction de l'île, ceux-ci mouillant dans des îles de moindre importance et adjacentes à Toroa. L'étau était en bonne voie de se refermer sur les criminels et ceux-ci allaient probablement continuer leur carnage sans se douter de quoique ce soit.


Hors-la-loi, Cronia

Cronia de son côté s'était empressé de reconsidérer sa situation à peine arrivé au tiers des escaliers en colimaçons de la tour. En effet, elle pouvait clairement sentir une incohérence dans les événements se produisant juste à l'extérieur de la forteresse... Pas de combat. Rien de ce quelle avait initialement prévu ne se déroulait hors de ces murs, signifiant soit que celui qui lui collait aux basques s'était rendu sans faire d'histoire, soit qu'il avait réussi à se fondre dans la masse. Si c'était le cas elle n'avait plus trop le choix, elle devait alourdir la pression sur les marines afin de gagner un peu plus de temps, sans quoi elle se retrouverait rapidement encerclé au sein de la tour. Ainsi, découpant un groupe de gardes bloquant le passage, celle-ci se décida finalement à poursuivre dans l'un des couloirs qu'elle devait traverser pour accéder au prochain pan d'escaliers, s'arrêtant en plein milieu de celui-ci afin de considérer sa situation. Elle avait été parfaitement silencieuse pour le moment, de ce fait elle avait au moins pu éviter d'alerter la quarantaine d'hommes étant plantés dans la pièce voisine, c'était également le moment idéal pour appeler ses propres renforts, enfin en supposant que ces abrutis ne se soient pas tous déjà fait démonter.

-Changement de plan...


Finn le fêtard & Oba Nusashi

-Raaah putain ! Cabrón... Je vais t'exploser le crâne ! Attend un peu que je mette ma main sur toi !

Écroulé au sol, le fêtard avait eu la surprise de voir l'une de ces petites merde oser l'attaquer en traître alors qu'il était vulnérable, LUI le roi des traître ! Franchement c'était n'importe quoi ! Ce con croyait pouvoir le détrôner ?! Certainement pas ! En plus, il n'avait été foutu que de lui couper le mollet gauche alors qu'il avait une parfaite ouverture, ce type était un incompétent en plus bon sang !

-Bordel... Je vais te montrer c'est quoi moi une attaque en traître gamin... Yo Guibolles! Ramène toi !

«Guibolles» nommé à la base «Guy Bolton» était probablement ce qui pouvait se rapprocher le plus d'un bras-droit dans l'équipage de Finn, pas tant parce qu'il était le plus fort après le capitaine, mais plutôt parce qu'il était l'un des rare à avoir vécu plus longtemps que quelques semaines aux côtés de ce taré. Son job ? «Porteur désigné de corps dézingué» ce qui pouvait se traduire par le «mec chargé de porter Finn sur son dos lorsque celui-ci était trop déchiré». Il n'avait rien d'exceptionnel en terme de capacités de combat certes, mais au moins il avait de sacrés mollets et il n'oubliait jamais de transporter les rafraîchissements. C'est ainsi que presque sorti de nul part un grand taré en pagne, armé uniquement d'un gros panier rempli de bières et de son afro, arriva d'un coup pour ramasser son boss au passage et commencer à tourner avec lui sur son dos autour des deux marines bien ennuyeux.

-Aller c'est la fête ! Grande distribution ! Drink party !

Ne perdant pas une seconde, le capitaine entrepris de balancer une foule de canettes de bière vers le petit salaud qui avait eu l'audace de s'attaquer à lui. «Mais ce n'était que des canettes de bière» n'est-ce pas ? Oui, enfin en considérant que le pirate avait dû foutre dans un coma profond une bonne quarantaine de personne en utilisant cette méthode de distribution extrême, son lancé n'était peut-être pas à prendre à la légère. Ainsi, les quatre premiers projectiles visèrent respectivement les mains, le tibias, la fourche et le crâne du jeune épéiste. La cinquième canette quant à elle avait toutefois pour particularité d'être une saleté de petite bombe bien compacte qui exploserait si elle faisait contact, de quoi fumer ce petit enfoiré en somme.

De son côté, si les hommes d'Oba avaient pu passer relativement facilement au travers des marines visés précédemment, leur chef avait lui, avait préféré s'attaquer au mastodonte de fer fonçant droit vers son partenaire recevant au même moment de l'aide. Une idée que partagea également le petit canonnier moche à la voix aiguë de chez Finn d'ailleurs. Ainsi, décrivant devant lui une série de coup de sabre, Oba forma rapidement ce qui pouvait s'apparenter à une lame d'air représentant le kanji «force» qui fonça d'un coup en direction de l'homme, au même moment d'ailleurs que le second boulet explosif provenant du navire amarré non-loin. Il ne lui restait plus qu'à s'avancer pour s'assurer de finir son adversaire pour de bon... Du moins c'est ce que le samouraï aurait fait si son escargophone ne l'en avait pas interrompu. En effet, la petite bête affichant un air au moins aussi sérieux que celui de son propriétaire avait commencé à s'écrier, annonçant par le fait même un appel sur la ligne. Répondant à celui-ci dans le plus grand des calmes, le samouraï compris rapidement qu'il s'agissait de celle qui les avait initialement engagés, expliquant que ceux-ci devaient maintenant profiter de l'attaque d'un groupe d'inconnus dans le mur ouest pour pousser davantage l'offensive et prendre la ville centrale. Un plan tout bonnement ridicule certes, mais que les trois capitaines ayant reçu le coup de fil n'avaient pas mis plus de deux secondes à accepter.

-Pas de problème...

-WOUAIS LES MECS ! Pillages ! Vous allez voir la prime que je vais me taper après avoir descendu le boss de ces enflures ! Ça sent déjà la partie de jambes en l'air ! Je sais pas qui sont ces renforts, mais ce sont des saints !

Ne faisant déjà plus trop attention à la situation des marines qu'ils combattaient précédemment, les pirates n'hésitèrent pas une seconde à tourner leur attention vers l'est, ceux-ci se préparant déjà à lancer l'offensive avant que la cavalerie du nord n'arrive. Malheureusement pour eux, les marines de la ville n'avaient simplement pas été suffisamment nombreux pour tenir face aux forces de Finn. Les renforts quant à eux avaient presque déjà terminés de se faire massacrer par les samouraïs sur-entraînés d'Oba, bref, la ville ouest commençait déjà à être en déroute malgré l'intervention de la teigne en téflon et son camarade. Haidi quant à elle n'avait même pas prise la peine d'aller se rassembler avec ses autres partenaires avant de simplement foncer vers l'est sans poser de questions, avec un peu de chance elle arriverait la première pour commencer le massacre...



Du coup quelques bateaux ennemis sont en chemin et arriveront au lever du soleil. La pluie se calme accessoirement (avouez vous aviez oublié qui avait de la pluie !)

Yao j'ai très survolé pour éviter de trop allonger, mais ton bluff passe crème, du coup je te laisse gérer tes nouveaux petits amis jusqu'à nouvel ordre, n'oubli juste pas que tu ne les dirige pas, t'es un soldat à part entière (avec un déguisement ridicule qui plus est). Kiru tes hommes et toi êtes visés par des centaines de projectiles pile au moment où t'as la tête ailleurs. Finn est blessé au mollet, mais se balade maintenant sur le dos de Guibolles, niveau 15 en terme de combat, mais aussi rapide qu'un niveau 25 en terme de course !

Finn est toujours niveau 25, Oba est niveau 26, il balance une lame d'air qui vient bloquer ton avancé Nath, en plus du nouveau boulet qui t'arrive déjà derrière la tête (sa lame d'air peut couper le fer, mais a un peu plus de difficulté avec le blindage).

À vous de voir si vous trouvez pertinent de tenter le diable en ralentissant encore un peu les pirates, ou s'il serait plus pertinent de jouer au mort (ou autre tiens). La cavalerie nord arrive au prochain tour (vous pouvez évidemment les faire apparaître à la fin de vos post) et Nath comme t'es plus haut gradé n'hésite pas à donner des ordre si ça te botte !

Carte:
 

Ordre de passage : Kiru - Yao - Nathanael - Ito
Vous avez 72h chacun. Peuvent s'y ajouter de manière exceptionnelle 24 autres heures à condition de poster dans le topic des groupes de l'event au préalable.
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2736
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
155/500  (155/500)
Berrys: 341.360.650 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Mar 12 Jan - 18:21


Agitation à Toroa!


Le bruit des balles tirées depuis les murs de la capitale se fit entendre tandis que celles-ci fusaient en direction des attaquants, menaçant de les décimer. Mais c'était sans compter sur les ressources du Golem qui ne laisserait certainement pas ses hommes se faire tuer sans rien faire. Jetant un rapide coup d'oeil en direction de sa main qui commençait à peine à revenir maintenant qu'il avait annulé la division il visualisa la trajectoire et afin d'attendre le moment parfait pour agir. A peine une seconde se passa alors avant que Kiru ne transforme alors subitement sa main en forme totale, créant ainsi subitement un large bouclier de pierre qui apparu soudainement dans la nuit devant la cinquantaine de survivants de ses hommes, les proégeant ainsi des tirs de la capitale. Il n'avait pas d'inquiétude pour Ningen, le Calculateur n'avait certainement pas besoin de son soutien pour éviter une attaque de ce genre, mais ses soldats n'étaient pas d'aussi bon combattants. Néanmoins malgré la protection créée par la main du Golem celle-ci ne pouvait couvrir une surface suffisamment grande, pour protéger la totalité du groupe, et une dizaine de combattants furent alors faucher par la rafale, ne leur laissant aucune chance de survie. L'homme de pierre grimaça alors légèrement, plus à cause du fait que sa petite armée fondait à vue d'oeil qu'à cause des balles venues frapper sa main de pierre, en réalité ce dernier détail l'avait plus chatouillé qu'autre chose. Mais déjà il avait détourné le regard, se concentrant sur les cavaliers qui s'écartaient et se dispersaient dans une déroute qu'ils n'avaient visiblement pas prévu. Lançant quelques lames d'air afin de s'assurer que les marines ne tentent pas de nouvelle charge dans l'immédiat il se reconcentra finalement sur ses hommes, se replaçant de manière à pouvoir intervenir en cas de nouvelle salve de tir provenant de la capitale. Faisant tout de même attention à sonder les environs avec son haki afin de ne pas se faire surprendre il lança finalement aux soldats encore en vie devant lui :

Ça ne sert à rien de continuer ensemble! Retournez aux navires et préparez notre départ! On vous rejoindra!

Les hommes semblèrent alors hésiter une seconde, se regardant rapidement avant de rebrousser chemin en fonçant vers la ville. Kiru commença tout d'abord à avancer à leurs côtés, rebroussant chemin en compagnie de Ningen et ses soldats, afin de s'assurer que les cavaliers ne tentent pas de les attaquer de nouveau en profitant de leur absence. Parcourant quelques dizaines de mètres le maudit s'arrêta finalement, aussitôt suivi de son partenaire et ami tandis que leurs hommes s'apprêtaient à pénétrer de nouveau dans la ville. Désormais il n'y aurait plus de soucis de leur côté, même si des cavaliers tentaient de les prendre à revers le combat en ville était plus difficile, et ils risquaient surtout de trouver les canons des galions de l'ex-Commandant. Se retournant alors vers la capitale dont les défenseurs pensaient alors peut-être avoir réussi à remporter la bataille et à les mettre en fuite l'homme de pierre recommença à avancer en marchant tranquillement. Partir tous ensemble avait été une erreur, les hommes s'étaient finalement révélés être un fardeau mais désormais les deux combattants n'avaient plus à protéger qui que ce soit. Enfin il restait tout de même leur identité, depuis le début cette mission avait été un danger concernant ce point, mais quel était l'intérêt s'il ne pouvait plus rien faire afin de préserver son identité? Son haki lui signalait du mouvement au niveau de la ville à leur gauche, bien que ce soit trop loin pour qu'il puisse identifier quoi que ce soit avec précision il semblait que les pirates passent finalement à l'assaut, mais cette déduction il la devait surtout aux cris de motivation qui se laissaient entendre de la ville. Nul besoin de se presser pour attaquer la capitale, bientôt une armée de pirates se joindraient à eux pour le faire, et ils n'auraient pas le moins du monde à se soucier de les protéger.




Résumé:
 

Carte:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Jeu 14 Jan - 14:54



L'heure du changement
★ "Face à un monde qui change, il faut mieux penser le changement que de changer le pansement." -Francis Blanche




Feat
Kiru, Nath', Ito.
...
De nouveaux alliés improbables, Yao continue sa traque !



- Cro ... Cronia dis-tu ?!

Le visage de tous les soldats présents se décomposèrent d'effroi. Une certaine tension était palpable, était-ce donc ça, l'influence qu'une prime aussi élevée pouvait avoir ? Il était vrai que 80.000.000 millions de berrys était peu courant sur les blues, mais de la à refroidir tous ces marines pourtant au milieu de leur quartier générale ...

En tout cas, le seul point positif que Yao en tira était que la brigade y comprit le caporal tombèrent tous dans le panneau. Après de longues secondes de silence, le plus haut-gradé de la bande reprit alors parole :

- C'est une bien mauvaise nouvelle ... Malgré tout, nous ne pouvons pas la laisser agir librement ! Seconde classe Cartman, passez une annonce générale dans la base, tout le monde y comprit les chefs doivent être au courant de sa présence ! Nous, on va s'occuper de l'intercepter.

C'était une bonne nouvelle pour Yao, en tout cas. Ce caporal était loin d'imaginer la réalité, ce qui était tellement jouissif pour le voyou. Le jeune maffieux sous couverture coupa alors la parole du sous-officier pour activer la brigade :

- Cronia est rentrée dans la base, mon Caporal ! Ne la laissons plus tuer nos collègues et pourchassons la maintenant, ensemble, on peut le faire !!

Le troupe poussa alors un cri d'enthousiasme. Le caporal et Yao avait su remonter leur moral. Bien que le voyou savait pertinemment que ces pauvres guguss ne pouvaient rien faire contre elle, eux pensaient tout le contraire. Parfait.

Quittant ce fameux Cartman qui courra vers la salle des escargophones, Yao et ses nouveaux amis pénétrèrent alors la tour principale du QG de Toroa. Dès l'entrée, ils tombèrent nez à nez sur les corps inconscients des gardes qui surveillaient la porte. Cela prouvait que la bande était sur le bon chemin et cela donnait encore plus de motivations aux marines pour la stopper dans sa lancée !

Traversant le rez de chaussée, ils trouvèrent de nouveaux corps inertes dans les escaliers. Quelques soldats s'occupèrent des premiers soins, Yao, lui, adressa alors au caporal.

- Elle ne doit plus être très loin, ne nous arrêtons pas en si bon chemin, chef.
- Allez les gars c'est reparti ! Cronia et une prime pour tous nous attendent les gars !



To be continued ...


© Never-Utopia



Court, mais je pense que les choses sérieuses vont enfin commencer pour moi au tour suivant. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Armstrong
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 147
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
63/250  (63/250)
Berrys: 50.931.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Ven 15 Jan - 6:37

[Event] L'heure est aux changements - Groupe 5




Avoir des principes et des valeurs c’était bien beau, ça permettait peut-être à certains et certaines de briller en société et de capter l’attention et de l’admiration de leurs subordonnés et collègues, mais à quoi pouvaient bien servir ces valeurs morales lorsque le temps était venu de se battre pour sa vie et celles des autres ? Nathanael – comme beaucoup d’autres – accordait une importance particulière au fait de se sacrifier, pour protéger les plus faibles, en s’érigeant tel un rempart ou un bouclier entre eux et les criminels de tout poil. Mais que faire lorsque son adversaire n’avait que la trahison et la fourberie comme seule arme ? L’insulter et le traiter de lâche étaient deux choses, mais que faire lorsque ces insultes passaient par une oreille et sortaient par l’autre ? Que faire si son adversaire n’en n’avait carrément rien à péter de ce que les autres pouvaient bien penser de lui ? Il fallait laisser de côtés ses considérations personnes et tout donner pour remporter la victoire.
Remporter un combat honorablement était une chose admirable, ce à quoi aspiraient tous les combattants dignes de ce nom dont l’existence n’était pas entachée par quelques trahisons et fourberies, mais il arrivait parfois que ces valeurs deviennent un frein…surtout face à un adversaire ne s’embarrassant pas de tous ces carcans moraux.

Il fallait donc faire un choix. Prendre la voix de la facilité en reniant ses valeurs pour devenir aussi vicieux que son adversaire et tenter de faire jeu égal, en se battant sur le même terrain, ou choisir la difficulté et la vertu en continuant d’avancer sans faire de compromis. Pourquoi je vous dis ça ? Pour vous faire deviner le choix de Nathanael. Vous y êtes ? Parfait, reprenons.
Malgré les coups bas de son adversaire, le colosse en fer blanc essayait de tenir bon et de faire face en lançant dans la bataille tout ce qu’il avait en sa possession et, même s’il put éliminer bon nombre de crapules, leur chef parvint à s’enfuir en se faisant porter par un subordonné aux puissantes jambes. Se décalant sur le côté pour éviter les projectiles lancés, le couteau suisse humain n’eut pas le temps de s’élancer en direction de ce fuyard. En effet, alors même qu’il pliait ses jambes pour prendre une impulsion de départ, il eut la bonne surprise de recevoir la visite de deux invités inattendus : une lame d’air et un boulet.
Stoppant son impulsion, se redressant sans attendre, le colosse croisa les bras devant sa poitrine comme seul rempart et ces deux attaques le percutèrent dans un fracas explosif donc le choc l’éjecta à travers le mur d’une maison, quelques mètres en arrière.


*Armure endommagé.
Intégrité de l’armure à 68 %. *


Pour tout dire ce fut bien cet avertissement qui sortit le colosse de son état léthargique, tout sonné qu’il était par cette attaque aussi violente que soudaine. 68 % ? C’était largement suffisant pour continuer de se battre et, en vérité, il continuerait même de se battre jusqu’à ce que ce nouveau corps tombe en ruine. Il n’était peut-être pas le meilleur des combattants ni le meilleur commandant de la marine, mais la douleur n’était plus un obstacle pour lui, il pouvait être capable de suffisamment d’abnégation pour attaquer encore et encore jusqu’à ce que son corps tombe en morceau. C’était le moins qu’il puisse offrir au nom de la Justice.

Se redressant dans les ruines de la maison qu’il venait de percuter, le commandant posa les yeux sur les criminels qui s’en allaient vers la capitale. Nathanael n’était-il donc qu’un insecte que ces pourceaux pouvaient ignorer à leur guise ? Oh non, non, non, non, ils ne fuiraient pas de la sorte. Gonflant sa poitrine comme pour remplir ses poumons, encore un réflexe typiquement humain devenu inutile avec son nouveau corps, c’est d’une voix puissante et chargée d’autorité qu’il s’adressa à tous les marines encore vivants dans les environs :


« Hommes de la marine, est-ce tout ce qu’il faut pour vous mettre à bas ? N’êtes-vous pas la fine fleur du gouvernement mondial ? Ces chiens galeux sont ici pour vous anéantir, pour conquérir cette île et chasser ou massacrer ses habitants. Allez-vous les laisser violer vos femmes et tuer vos enfants ? Pour la Justice et la défense des faibles, la sueur et le sang sont un bien mince prix à payer. Aujourd’hui il est temps de payer notre tribut ! »

Il en faisait sans doute un peu trop au niveau du côté dramatique de son speech, pour attirer l’attention de ses hommes sans nul doute, mais il devait bien avouer que les talents d’orateur n’étaient pas innés chez lui. Certains naissaient avec une maîtrise prodigieuse de la parole, capables de soulever des foules grâce à de simples mots, mais lui était un homme un peu trop brutal pour posséder de telles dispositions. Avec le temps et le pratique il y arriverait sans doute plus naturellement, peut-être, mais pour l’heure il devait improviser quelque chose pour motiver les troupes.
S’avançant en direction de l’épéiste qui lui avait lancé une lame d’air tout à l’heure, Nathanael finit son speech d’un :

« Avec moi ! Ne Laissez pas ces fils de chiens faire un pas de plus en direction de vos familles ! »

Sur ces mots, deux grappins vinrent s’accrocher de part et d’autre de la rue dans laquelle se trouvait son adversaire tout désigné. Usant de ses propulseurs, il s’éjecta à grande vitesse en direction de son opposant et, une fois supposément arrivé dans son dos, il détacha le grappin de droite et partit donc en toupie de droite à gauche. L’intérêt d’une telle toupie ? Un accroissement singulier de sa vitesse couplée au coup de pied fouetté qui visait le flanc droit du samouraï afin d’augmenter la vitesse de frappe et la puissance du coup. Très bientôt cet épéiste allait voir que la solidité du cyborg ne lui permettait pas que d’encaisser des coups mais aussi d’en donner, avec une formidable puissance qui plus est.



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Nabeshima Ito
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 98

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
78/200  (78/200)
Berrys: 21.000.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Dim 17 Jan - 10:52



L'heure est aux changements.
Avec MJ, Kiru, Yao et Nathanael.


La situation n'était pas encore désespérée, mais n'en était pas très loin pour autant : les marines semblaient pour l'heure en infériorité numérique, même en considérant les renforts apportés par Nathanael et Ito, et les pirates ne cessaient de redoubler d'ardeur pour tenter de maître les justiciers à terre, par les pires procédés possibles. Le moral du côté des bleus n'était pas au beau fixe, même si l'apparition des fantastiques aptitudes du cyborg avait eu de quoi dynamiser le commun des soldats, et le chef des forbans semblait définitivement décidé à prendre la poudre d'escampette... Bref, tout n'était pas blanc, au contraire même, et le jeune épéiste détourna son attention du fêtard une poignée d'instants après avoir réussi à lui trancher les mollets pour l'empêcher de fuir : d'autres criminels étaient apparemment arrivés, et n'attendaient qu'une occasion pour rejoindre les leurs. Des renforts qui n'étaient évidemment ni attendus, ni espérés... Les gouvernementaux, quant à eux, n'avaient plus qu'à se reposer sur l'hypothétique arrivée des troupes de Toroa, mais il ne fallait pas non plus s'y reposer outre-mesure : dans le cas de figure où ces types ne débarqueraient pas, ils seraient dans de beaux draps... L'adolescent, naïf, avait donc brièvement détourné son attention de Finn en imaginant que celui-là ne serait de toute manière pas en mesure d'en profiter : il comprit que cela n'était pas aussi simple en remarquant que l'ordure venait d'être ralliée par l'un de ses comparses. Maudissant son inexpérience et son incompétence, l'élève d'Ericken s'apprêtait à les poursuivre en jaugeant rapidement leur vitesse de course : l'homme qui portait le pirate semblait terriblement rapide, mais ralenti par la présence d'un poids mort. Avec un peu de chance, le Nabeshima parviendrait à les rattraper... Cette hypothèse s'envola toutefois bien promptement lorsque le primé tenta de l'abattre en lui envoyant quelques projectiles pour le moins hors du commun : des canettes d'alcool fondirent en effet les cieux dans sa direction. N'écoutant que ses réflexes, le jeune homme parvint à bloquer les deux premières sans la moindre difficulté. La troisième, en revanche, le surprit de par la puissance du lancer : sa lame bloqua effectivement le projectile mais fut violemment repoussée, et il fut ainsi incapable d'intercepter la dernière des canettes qui percuta son front dans un bruit sourd.

Ses paupières papillonnèrent un instant plus tard, alors qu'il était allongé à même le sol, un mince filet de sang courant sur son front, à l'endroit de l'impact. Il avait dégusté, cette fois, et même perdu conscience pendant une poignée de secondes... Le garçon se redressa péniblement, en grommelant et en remarquant que Finn n'était plus face à lui. Sans doute éloigné, peut-être même parti : il n'en avait rien à faire, les autres soldats avaient besoin de son aide... Les renforts criminels étaient plus tenaces que prévus, et les marines eux-mêmes étaient sévèrement malmenés. Les quelques civils qui n'avaient pas encore fui ou péri tombaient les uns après les autres, et les dernières bâtisses encore en état se voyaient inondées de torches et de flammes, leur reflet dansant au sein du regard impuissant du pauvre sergent. Celui-ci porta instinctivement sa main gauche à son front, constatant la présence de sang, puis à sa tempe. Sa tête le faisait souffrir, atrocement... Et une nouvelle fois, il perdit connaissance. Il le crut, en tout cas.

Car ses gênes de vampires avaient profité de l'occasion : entre la frayeur, puissante et obnubilante, et la tension des responsabilités qui pesaient sur ses épaules, Ito n'avait su conserver son calme. Une barrière était tombée, un équilibre avait été rompu, et l'abomination assoiffée de sang qui dormait en son for intérieur venait tout juste de s'éveiller, transcendant alors ses capacités physiques et sensorielles. Le jeune sabreur s'était tout juste redressé qu'il se propulsa en direction de Nathanael et d'Oda, les deux cibles les plus proches de sa position d'alors : sa lame fendit les cieux et menaça de les trancher tous les deux, sans la moindre distinction, tandis qu'il utilisait un ersatz de soru pour passer entre eux. Sa course s'arrêta un ou deux mètres plus loin, sans même savoir s'il avait réussi : le vampire avait soif de sang.

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA


Ito pète les plombs, passe en mode berserk et utilise Kaze no michi :
Lvl 18 : Permet à l'utilisateur de se propulser sèchement, dans une technique de célérité semblable au soru, droit vers son opposant et de lui infliger un tranchant violent tout en passant à côté de lui.

Les cibles sont Nathanael (probablement assez solide pour endurer le choc) et Oda !
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1279

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Ven 22 Jan - 5:52


Hors-la-loi Cronia

Du temps, il allait lui falloir gagner du temps. En somme relancer sa petite diversion en puissance à l'échelle de la capitale ne suffirait jamais et ça la voleuse le savait parfaitement. Les voix remontant tranquillement à la base de la tour commençaient déjà à lui mettre la pression malgré leurs déplacements relativement lents. Elle avait de l'avance, se déplaçait plus vite de par le fait quelle était seule et ne s'arrêtait pas au moindre ennui, mais malheureusement cette tour avait une limite en terme d'étages et sa cible ne se laisserait pas faire non-plus. Plus le choix, de toute façon elle n'avait jamais pensé une seconde pouvoir redescendre par où elle était venu, alors autant couper les ponts. Ainsi, pénétrant par la porte latérale de la cuisine adjacente à la cafétéria, la voleuse commença à chercher le plus rapidement possible les stocks d'alcool, ramassant finalement un baril sentant particulièrement fort avant de le fracasser dans le couloir d'où elle était venu. Un coup de lame dans les bouteilles restantes suffit à alerter les marines se trouvant à côté, malheureusement pour la voleuse avait déjà prise la peine de condamner leur propre accès avant même d'atteindre le bout du couloir. S'il y avait bien un petit infiltré dans les rangs ennemis tel qu'elle l'imaginait, ce type aurait certainement l'occasion de prouver sa loyauté à la marine dès maintenant... Foutant le feu à l'alcool avec le vieux briquet qu'elle traînait en permanence, la Cronia n'hésita pas un instant à laisser l'étage en proie aux flammes, laissant par le fait même les soldats piégés dans une situation précaire derrière elle. Plus que quelques escaliers et elle aurait atteint la sommet de la tour, le seul problème après ça étant de trouver sa porte de sortie...


Oba Nusashi


-On va les défoncer ! On va se ramasser une fortune ! On va les baiser ! On va se faire de la thune !

Écoutant avec une certaine exaspération les chants barbares des pirates du fêtard, le samouraï avait entrepris sa marche vers la capitale avec une certaine lenteur. La raison en était plutôt simple, déjà il espérait créer suffisamment de distance avec ces êtres sans ligne de conduite pour pouvoir relaxer un peu, mais surtout il s'était donné pour rôle de couvrir les arrières du groupe en solo. Ainsi, si ses hommes marchaient loin devant lui, à peine quelques mètres derrière ceux de Finn, Oba lui surveillait encore les alentours pour observer l'étendue des dégâts qu'avait produit cette folie. Est-ce qu'il regrettait d'avoir participé à cette opération ? Non pas tout à fait, refuser le travail proposé par une femme aussi connu que Cronia ne se faisait pas après tout, en particulier s'il souhaitait gagner en réputation rapidement. Toutefois, ce carnage ne le laissait pas de glace, non-seulement des innocents sans intérêts avaient été trucidés, mais en plus ce spectacle transpirait l'inefficacité, précisément ce qu'il avait toujours tenté d'éliminer chez ses hommes. Un bon combattant devait savoir agir de manière rationnelle et aller droit au but sans perdre de temps, trop d'égarement conduisait généralement à... Et bien un mollet tranché entre autre. Pourtant le pirate sans foi ni loi ne semblait pas avoir tiré la moindre leçon de toute cette histoire, il avait laissé ses navires remplis de marchandises mouiller dans le port, ne s'était pas assuré de couvrir ses arrières et continuait de crier et de célébrer au lieu de se refléter sur les événements actuels. En contraste le samouraï avait de son côté réussi à nettoyer une ville de la même taille en deux fois moins de temps, sans aide en plus d'avoir déjà embarqué son butin. Bref, les deux hommes n'auraient pas pu être plus aux antipodes, l'un allait vivre toute sa vie comme un abruti convaincu qu'il pouvait tirer tout ce qu'il voulait de ce monde avant de probablement se faire tuer, le second allait tout faire pour atteindre ses objectifs en réduisant au maximum les erreurs de parcours. Et mine de rien sa méthode s'était encore une fois avéré être la bonne, car oui l'insouciance du pirate ne tarda pas à retentir dans le dos de l'épéiste, lui prouvant par le fait même que derrière chaque incompétent devait passer quelqu'un de minutieux. C'est ainsi en entendant les beaux discours du marine qu'il venait de balancer au travers d'une maison que le capitaine réalisa deux choses, premièrement qu'il était fort probable qu'il n'atteigne jamais la capitale ce soir, deuxièmement que ce ne serait pas plus mal puisqu'il avait déjà de quoi progresser ici même.

Observant les quelques marines en ayant le courage, se relever sous le coup de motivation de cette déclaration téméraire, le sabreur se tourna, faisant respectivement signe à ses hommes de rester et à ceux du fêtard de continuer. Ses samouraïs savaient quoi faire, s'ils devaient rester plus longtemps ils devraient affronter les renforts, ainsi ceux-ci n'hésitèrent pas une seconde à retourner vers le centre-ville par une rue adjacente, contournant par le fait même leur capitaine et un marine apparemment en colère. Oba de son côté s'était retourné avec une certaine déception, lui qui avait espéré un adversaire réfléchit, il se retrouvait plutôt face à un amateur tentant d'improviser quelque chose. N'avait-il rien appris au cours des années qui avaient visiblement travaillés son visage de militaire ? En l'état des choses il semblait se jeter sur lui comme un mousse venant de recevoir un nouveau gadget, le cas étant ici un grappin et quelques propulseurs apparemment. Se contentant de dégainer son sabre en un trait bien clair pour envoyer une nouvelle lame d'air vers le câble en acier, le samouraï observa le coup trancher celui-ci avant de déstabiliser son opposant. La suite quant à elle fut relativement prévisible vu le poids de l'homme et sa vitesse, le pirate n'eut qu'à effectuer un pas de côté pour éviter la masse tombante et la regarder s'écraser sous ses yeux avant de lui tirer dans le dos avec le fusil qu'il gardait à sa ceinture. Munitions inflammables, peut-être qu'une petite brûlure lui permettrait de retrouver ses esprits ?

-Trop de mouvements inutiles, tu te repose trop sur ton artillerie également. Concentre toi un minimum, je ne suis pas aussi dispersé que l'autre type... Et visiblement tes mauvaises habitudes déteignent sur tes subordonnés...

Esquivant par le fait même le coup du petit épéiste ayant survécu à l'assaut de Finn, le capitaine se contenta de lui coller un grand coup du plat de sa lame sur le derrière afin de le mettre à terre au moins un moment. Si l'ouverture laissé dans cette attaque pleine de rage était tellement grande qu'il aurait probablement pu achever le gamin en un coup, il n'avait pas jugé approprié de le punir pour les erreurs inculqués par son maître. Si quelqu'un devait périr ici c'était ce vieil imbécile pour ne pas avoir su inculquer une quelconque discipline aux individus à sa charge... Enfin il n'était jamais trop tard pour apprendre...

-On se relève, autant que possible j'aimerais apprendre quelque chose de tout ça avant la levé du soleil et vous ne me rendez pas la tâche facile...

De leur côté les forces de Finn continuaient de progresser en direction de la ville centrale, n'ayant presque pas conscience du fait que les samouraïs ne les suivaient même plus. Excités comme ils étaient ils auraient bien vite atteint la capitale à ce rythme, ceux-ci ne s'arrêtant pas de courir même pour reprendre leur souffle. Ils n'étaient pas les seuls d'ailleurs puisque Haidi était au moins toute aussi pleine d'énergie et prête à massacrer du marine. Ce petit groupe de renfort était notamment des plus approprié dans la mesure où la ville venait déjà de passer à la phase deux de leur système de défense, les canons. En effet, les marines le long du mur, voyant clairement que les munitions standard ne fonctionnaient pas et n'étant pas autorisés à utiliser le granit marin dans ces circonstances, avaient finalement choisi de sortir l'artillerie lourde en abaissant les armes normalement destinés aux machines de guerre marchant sur Toroa. C'est ainsi qu'une première salve de boulet explosifs vînt frapper le muret qui était apparût de nul part en contre-bas, avant de finalement tirer une seconde salve de boulet, celle-ci pleine de gaz paralysant et affectant les poumons. Le mur tenait encore debout, en ce sens ils étaient toujours en alerte orange et comptaient bien y rester... Sans quoi Hornigold n'hésiterait pas à se défouler sur eux...



Oh regardez un post... Normal ! C'est rare.

Du coup Yao y a un superbe incendie au milieu de la tour, tu peux chercher un moyen de continuer seul ou de continuer ton numéro en aidant les marines prisonniers de la cafétéria (les accès sont en feu) --> indices du jour : y a des fenêtre à ce niveau / le feu c'est cool, mais ça s'éteint avec du travail / il n'est jamais trop tard pour changer d'identité, abandonner sa famille et entreprendre une carrière militaire !

Les autres je me passe du résumé, tout est clair pour une fois je crois. Bon rp !

Ordre de passage : Kiru - Yao - Nathanael - Ito
Vous avez 72h chacun. Peuvent s'y ajouter de manière exceptionnelle 24 autres heures à condition de poster dans le topic des groupes de l'event au préalable.
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2736
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
155/500  (155/500)
Berrys: 341.360.650 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Sam 23 Jan - 22:37


Agitation à Toroa!


Kiru porta un coup d'œil rapide à la main qui venait de nouveau de se rattacher à son corps, examinant du regard le liquide rouge suintant entre les failles de sa carapace de pierre. Si sous forme complète il ne saignait pas et que la douleur était amenuisée le retour sous sa forme hybride pouvait parfois laisser des traces du combat. Ici la première salve de boulet qui avait touchée sa main géante avait fait quelques dégâts mais rien d'insurmontable, si le sang coulait un peu cela ne durerait pas longtemps. Il en faudrait bien plus aux marines pour le mettre hors d'état de nuire, ou ne serait-ce que pour le gêner dans ses objectifs. Reportant finalement son attention sur la muraille qui continuait de tenter de les canarder à coups de boulets de canon le Golem soupira, avec sa vitesse et ses capacités cette défense était encore moins efficace que la précédente. Continuant à avancer tranquillement en marchant comme si de rien était, faisant tout de même attention à éviter les projectiles les visant et accélérant momentanèment pour s'écarter de l'explosion, les deux hommes tournèrent alors la tête au moment où débarquèrent dela ville située en amont les pirates qu'ils avaient croisés un peu plus tôt. Visiblement s'ils avaient auparavant hésités à attaquer la forteresse centrale ils étaient désormais décidés à en découdre, et au vu de leur nombre ils avaient ramenés des renforts avec eux. Souriant à la vue de ces nouveaux arrivants dans l'attaque centrale le maudit eut presque pitié des gouvernementaux retranchés, même s'ils étaient nombreux ils ne savaient pas ce qui allait leur tomber dessus. Maintenant que les marines allaient devoir défendre sur deux fronts différents les choses risquaient de se compliquer pour eux. Afin même de pouvoir accentuer cette action d'attaque combinée l'homme de pierre fit signe à son acolyte de se diriger sur leur droite afin de créer un écart un peu plus important entre eux et les pirates. S'ils voulaient profiter du nombre des aggresseurs de l'île ils pourraient toujours les rejoindre une fois au sein de la capitale, en attendant ils devaient mettre leurs adversaires en difficultés. Commençant alors à accélérer afin de lancer leur nouvelle offensive les deux hommes furent alors interrompu par une sonnerie impromptu. S'arrêtant aussitôt Kiru posa un regard interrogateur sur Ningen qui sortit alors un Den Den de sa poche avant de décrocher, le positionnant afin que tous deux en entendent les paroles :

Mr B?! Nous l'avons trouvé! Tout est prêt nous n'attendons plus que vous! Nous sommes également prêt à passer à l'action pour le projet IR! Terminé!

Le maudit ne prononça pas un mot, sachant pertinemment qu'il s'agissait d'une des recrues de l'organisation qu'il dirigeait en secret, mais puisqu'il était inconnu de ses subordonnés et devait le demeurer il se contentait de laisser Ningen répondre. Le Calculateur quant à lui avait rapidement reconnu la voix d'Aisu alias Mr Z qui avait été recruté il y a peu et s'était d'ores et déjà montré d'une grande aide. Certes ce n'était pas un combattant mais ses talents d'informateur et de négociations étaient des atouts de taille, sans mentionner le fait qu'il soit un atout hors norme de part sa légitimité à réclamer le trône du Royaume de Drum. Relevant alors les yeux sur son mentor à qui il lança un regard interrogatif avant que celui-ci n'hoche la tête il répondit finalement :

Bien, nous serons bientôt là!

Raccrochant aussitôt Ningen reporta de nouveau son attention sur Kiru à qui il demanda :

Que fait-on maintenant?

Le Golem porta alors son regard en direction des murailles situés un peu plus loin, hésitant réellement à simplement repartir de nouveau à l'assaut, après tout désormais ils disposaient de soutien avec les pirates passés à l'offensive. Cependant malgré tout le fait restait qu'il n'y avait absolument aucun intérêt pour lui et ses hommes de poursuivre leur offensive, ce ne serait certainement pas aujourd'hui qu'il placerait l'île sous sa coupe. En réalité comme il avait déjà pu l'observer lors de leur première tentative il risquait plus de choses en pouvant se faire découvrir qu'il n'en avait à gagner. Serrant les dents à l'idée de la décision qu'il allait prendre alors même que l'appel du combat bouillonnait en lui il lança finalement à son partenaire :

On s'en va! Ça ne sert à rien de poursuivre pour le moment, on retrouvera cette Cronia une prochaine fois.

Regardant son ami acquiescer Kiru esquiva rapidement un boulet manquant de le frapper en pleine tête avant de se remettre à courir en direction du port où ils avaient accostés. Il repartait finalement de Toroa sans réellement avoir eut un réel impact sur les événements, mais ce n'était que partie remise. Rejoignant rapidement ses navires déjà prêt à partir ils ne mirent pas longtemps avant d'appareiller, s'éloignant rapidement de l'île gouvernementale avant de disparaître à l'horizon. Aujourd'hui n'était pas le jour où il ferait un retour éclatant au premier plan, mais le jour où il se dévoilerait de nouveau ne saurait tarder désormais, beaucoup de choses se préparaient en secret, et le monde ne tarderait pas à les découvrir.




Résumé:
 

Du coup c'est fini pour moi bon courage à tous ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nathanael Armstrong
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 147
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
63/250  (63/250)
Berrys: 50.931.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Jeu 28 Jan - 10:11

[Event] L'heure est aux changements - Groupe 5




Avec de nouvelles capacités comme les siennes, n’importe quel individu dans la position de l’ainé Armstrong serait tenté de se laisser aller à la facilité en se reposant sur ses lauriers, en perdant le sens des réalités en se berçant de la douce illusion que désormais il était hors de danger et que tous les combats seraient bien plus aisés à l’avenir. Après tout n’était-ce pas normal de chercher le plus court chemin vers un objectif ? Mais Nathanael n’avait pas été éduqué sous le sceau de la facilité, il avait grandi en ayant en tête que toute récompense devait se mériter et que le dur labeur était le minimum qu’il devait fournir pour obtenir ce qu’il voulait. Pourquoi je vous raconte tout cela ? Parce qu’aujourd’hui avait été une bonne expérience pour le cyborg. Outre les atrocités des exactions perpétrées par ces cancrelats, cette journée était en train de mettre à l’épreuve le colosse aussi bien sur le plan physique que mental et il venait de se rendre compte – face à Finn – que le plus gros arsenal du monde et le plus high-tech des couteaux suisses ne garantissaient pas nécessairement la victoire.
Oui il avait plus d’options qu’avant, plus de cartes en main pour ainsi dire, mais avoir plus d’options n’effaçait pas la différence de puissance entre deux individus. Oui le premier individu, Finn, n’avait pas été très difficile à contrer car il n’avait que ses poings et sa fourberie pour lui, rien d’insurmontable, mais en faisant face à cet autre bretteur il eut une gênante sensation en tête. Vous le connaissez ? Celle qui vous dit que les ennuis ne font que commencer et que ce que vous venez de traverser n’est que la partie facile de l’histoire ? Aucun programme implanté dans l’IA greffée à son cerveau ne pouvait expliquer rationnellement et scientifiquement cette sensation, c’était là l’un des rares vestiges de son humanité, mais rien qu’en observant ce samouraï il savait que ce dernier ne serait pas aussi négligeant et lâche sur son homologue au mollet tranché.
D’ordinaire n’importe quel soldat en quête d’un perfectionnement constant aurait été plus que ravi de faire face à un adversaire de valeur, quelques années plus tôt Nathanael aurait été dans une position similaire, mais actuellement il y avait trop de choses en jeu pour se laisser griser par la promesse d’un combat acharné.

Voyant que les hommes du samouraï poursuivaient leur route sans demander leur reste, c’est en s’adressant à ses hommes encore en vie et en état de combattre que Nathanael lâcha un :

« Poursuivez-les ! »

Il comptait sur le professionnalisme de ses hommes pour que ces derniers se mettent en chasse et ralentissent ces criminels dans la mesure du possible. Deux contre leur patron, ça devrait être suffisant. Non ? Non, peut-être pas finalement car l’attaque du cyborg fut déjouée avec une simplicité enfantine, le câble de gauche fut sectionné et la course du colosse se termina encore dans une maison dont il traversa le mur sans mal. Décidément…deux fois en une journée ça commençait à faire beaucoup.

Se relevant pour voir son subordonné attaquer le samouraï sans la moindre préparation et la moindre retenue, comme s’il avait perdu tout contrôle de lui-même, c’est avec fermeté que le colosse s’adressa au jeune Ito :

« Sergent, reprenez vos esprits ! »

Que lui arrivait-il ? Était-ce vraiment le moment le plus approprié pour péter les plombs ? Quand tout serait terminé le commandant se chargerait de lui tirer les oreilles bien comme il fallait, pour l’heure Nathan ne pouvait donc compter que sur lui-même pour venir à bout de cet épéiste autrement plus chiant que le fêtard de tout à l’heure. Prenant en compte les remarques de ce dernier comme ce qu’elles étaient, à savoir un conseil avisé d’un combattant aguerri, conscient que le coup du grappin était plus là pour en mettre plein la vue que pour être réellement efficace dans cette situation, le commandant répondit simplement :

« On va en revenir aux fondamentaux, dans ce cas. »


Levant les deux bras devant son visage en une position défensive, il se rapprocha de son opposant et, une fois à portée, se propulsa grâce à ses systèmes tout en dressant son genou en avant, désireux de frapper son adversaire dans la poitrine pour lui couper le souffle. Était-ce tout, un simple coup de genou en avant ? Non, une fois légèrement surélevé il frapperait la tempe de son adversaire d’un crochet du droit afin de le déséquilibrer. Si cela fonctionnait il aurait alors une ouverture dans laquelle s’engouffrer. Il s’agissait avant tout de blesser une première fois son opposant pour montrer que c’était possible, il s’agissait de rester très proche du sabreur pour ne pas lui laisser la portée nécessaire à l’utilisation de son arme. Et, au corps à corps, Nathanael ne se débrouillait pas trop mal.

The show must go on.





Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Nabeshima Ito
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 98

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
78/200  (78/200)
Berrys: 21.000.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Dim 31 Jan - 4:52



L'heure est aux changements.
Avec MJ, Kiru, Yao et Nathanael.


Pour le vampire désormais totalement abandonné à son côté bestial et à son animosité naturelle, le champ de bataille n'était rien d'autre qu'un Eden, qu'une franche utopie : il pouvait répandre la brutalité autant qu'il le souhaitait et aussi bien sur des combattants compétents que sur des victimes collatérales... Les cadavres qui recouvraient le sol, même s'ils s'en vidaient progressivement, possédaient encore et toujours leur petite réserve de liquide carmin pour émoustiller ses papilles et le pousser à encore davantage de laisser aller... Mais pour autant, Ito ne s'en laissa guère aller à la solution de facilité : en effet, son instinct combatif gonflé à outrance par sa brutalité pleinement retrouvée le poussait à faire preuve sauvagerie, autant que faire se pouvait. C'était donc avec la ferme intention de rajouter des cadavres au paysage de Toroa qu'il s'élança en direction du pirate qui, de son côté, venait d'envoyer paître le cyborg avec puissance. Pour autant, toute la célérité et l'agressivité dont il était capable ne furent rien d'autre qu'une tentative désespérée aux yeux de son homologue sabreur qui, d'un geste expert, se permit même de l'envoyer valser un peu plus loin, du plat de sa lame. Si en temps normal le marine aurait bien évidemment été en mesure de comprendre la pleine mesure de cette provocation et de cerner le fait qu'il n'était pas de point face à son ennemi d'alors, il était plongé dans un tel état de manque de réflexion et d'intelligence qu'il ne fut pas en mesure de prendre conscience de cet écart de force. Tout au contraire, il lui sembla que le mouvement de rétorque de la part de l'autre bretteur n'était qu'un témoignage de faiblesse, et qu'il n'avait pas su le terrasser... Ainsi incapable de réfléchir, le Nabeshima se redressa péniblement en grognant et en pestant, le corps couvert de contusions et d'hématomes en tout genre, notamment hérités de son combat face à Finn. Il semblait à bout de force, et c'était probablement le cas, mais son mode berserk actuellement actif ôtait de son esprit toute notion de fatigue et d'abandon : il n'était là que pour trancher, et ne s'arrêterait pas tant qu'il serait en mesure de se relever. Malheureusement, le temps qu'il prit pour se redresser et se tourner à nouveau vers l'ennemi qu'il souhaitait tant abattre fut suffisant pour que son supérieur ne se jette à nouveau dans la mêlée... Pas gêné pour un sou par cette présence qu'il ne considérait même plus comme celle d'un allié, le vampire plaça sa lame devant lui et prit fermement appui sur ses jambes.

Avec force, il se propulsa une fois de plus droit en direction de ses deux proies, bien décidé à l'idée de les abattre une bonne fois pour toutes. Cependant, cette fois-ci, Ito ne visait pas un coup mortel, en tout cas pas à l'attention de l'autre épéiste : il allait en effet simplement tenter de lui trancher les mains pour l'empêcher de riposter, ayant eu l'occasion de considérer l'épée de son adversaire comme étant source de possibles déconvenues. Priver son adversaire de son principal moyen de combattre était une stratégie fiable et terriblement élémentaire : cela expliquait l'offensive du jeune vampire, qui souhaitait tout simplement répandre le sang et les hurlements aussi efficacement que possible. Au passage, si Nathanael se trouvait également sur son passage au moment de son attaque, l'élève d'Ericken n'allait pas se priver : il n'était plus un allié à ses yeux, après tout !

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA


De nouveau plutôt court mais difficile de faire mieux en mode berserk !
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1279

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Mer 17 Fév - 0:30

Colonel Hornigold & Cronia la voleuse

Victoire ! Enfin pour le moment. En effet les militaires le long du mur de la capitale célébraient déjà leur succès, ayant repoussé la petite armée inconnue ayant à sa tête un inconnu aux étranges pouvoirs. Quelle idée d'attaquer de front l'île la plus fortifié de West Blue aussi ? Mais qu'importe, pour l'heure les troupes avaient pour ordre de ne pas poursuivre qui que ce soit jusqu'à ce que la menace soit écarté et celle-ci le serait très bientôt. En effet, en dehors des quelques combats semblant encore faire rage dans la ville et les quelques intrus ayant pénétrés la capitale, il ne restait plus que le groupe de pirate se dirigeant maintenant droit vers eux. Si le fait que cette seconde vague était déjà un peu plus inquiétante de par sa taille, le fait que la première ai été totalement incapable d'éliminer un seul marine sur la barrière extérieure ne mettait pas plus de pression que ça sur les soldats. Les gardes n'étaient d'ailleurs pas les seuls à ne pas sentir la pression de la situation, en effet Hornigold prenait un malin plaisir depuis sa tour à voir sa défense quasi-parfaite mettre en déroute une véritable armée de hors-la-loi.

-Alors comme ça j'avais besoin de renforts ?!

-Vous prenez votre travail à la légère !... Mais je ne peux pas nier les résultats...

*bam*

-Exactement ! Aller on pourrais enterrer la hache de guerre avec un de vos cigare après tout ça hein ?

-...

-Hm ? Vous aller pas être pingre tout de mê- Ah !

Là se tenait maintenant l'intrus que ses gardes n'avaient pas été foutus d'arrêter, avec raison d'ailleurs, car il s'agissait bel et bien de Cronia la voleuse, la hors-la-loi brandissant maintenant sa longue lame sous la gorge de son invité V.I.P. Que faire ? Celle-ci le prenait littéralement en otage, foncer dans le tas ne ferait que risquer la vie de ce pauvre type, et si lui ne le pleurerait pas, il n'avait pas spécialement envie de se faire engueuler par ses supérieurs. Enfin coup de chance, l'intruse semblait également avoir comprise qu'elle ne pourrait pas sortir de cette tour par où elle était venue, que ce type serve d'otage ou pas. Ainsi, celle-ci préféra enchaîner en assommant l'individu du plat de sa lame, ce qui offrit l'opportunité au colonel de charger sur l'épéiste tel un bulldozer couvert de haki, une attaque que la femme n'eut pas de problème à éviter en sautant par dessus le marine afin de ne pas s'éloigner de sa cible. Elle était là pour cet emmerdeur et sa boîte, il n'était plus question de s'en éloigner tant qu'il ne serait pas entre les mains de ses employeurs...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Oba Nusashi

Lent à la détente ce type. L'homme-téflon avait beau prétendre avoir compris le message, parlant de revenir aux bases, celui-ci ne semblait pas comprendre quelles étaient ces bases. En effet, plutôt que de l'attaquer comme un vrai combattant celui-ci avait préféré sortir un autre de ses gadgets que lui avait offert la Section Scientifique, une force qu'il n'avait pas acquis lui-même et qu'il employait à la légère. Une erreur de débutant, abuser d'un tout nouveau coup ou tenter de le sortir dans n'importe quelle situation tel un enfant, le samouraï plaignait définitivement la marine si leurs gradés agissaient tous comme ça. Dans tout les cas l'épéiste n'eut aucun mal à esquiver l'attaque initiale en effectuant un simple enchaînement de pas afin de tourner et se placer de biais au coup de genou de son opposant. Facile, dans un tel élan cet imbécile était totalement incapable de se réajuster pour toucher sa cible, le samouraï n'avait donc eu encore une fois qu'à effectuer un mouvement minime afin d'esquiver une attaque pleine d'énergie. Clairement le pirate dominait totalement son adversaire, du moins c'est l'impression qu'il eu eu fraction de seconde, lorsque le poing du cyborg lui fonça droit vers la tempe, à une distance si minime, qu'il eu à peine le temps de dégainer son sabre pour le dresser sur le côté de sa tête et bloquer le coup.

-Il y a de l'amélioration, mais ce n'est pas encore ça...

Tenant sa lame bien en place à l'aide de sa main droite et de son fourreau dans lequel celle-ci était encore à moitié enfoncé, l'épéiste en profita pour sortir une nouvelle fois son flingue afin de tirer sur le gamin enragé qui leur fonçait maintenant dessus. Une arme à deux coups, il n'aurait pas l'occasion de le réutiliser dans cette situation, mais il n'avait aucun doute que ses munitions «souffle du dragon» suffiraient amplement à donner une leçon à ce petit imbécile, ça et quelques cicatrices de guerre. Ainsi, à peine eut-il tenté d'enflammer le jeune épéiste enragé, que le pirate profita de la distraction affectant probablement son adversaire pour réajuster son fourreau, sortir sa lame avec un peu d'aide du poing du commandant et effectuer une rotation sur lui-même. Une manœuvre certes étrange, mais qui avait deux objectifs : S'éloigner et riposter. En effet, balançant une large lame d'air en direction de l'homme-téflon, celui-ci leva le doigt en l'air près de son oreille comme pour attirer l'attention des soldats sur quelque chose.

-Vous entendez ? Le combat à déjà commencé entre nos hommes, je me demande qui domine en ce moment... Qui à reçu la meilleure formation à votre avis ? Vous faites confiance à vos hommes commandant ? Ou bien sont-ils tous aussi mal entraînés que votre subalterne ?

Provocation ? Oui et non. Son intention était toujours la même, faire voir les erreurs de sa méthode à ce bagarreur de bas étage. Le fait était que la marine n'offrait pas le meilleur des entraînements, chose plutôt triste étant donné le budget que cette organisation dépensait dans le but de salir la réputation de tout les pirates en les peignant tels des barbares sans éducation. Une chose était certaine, il allait profiter de cette soirée pour leur prouver le contraire.



Bon c'est reparti, avec Kiru qui fout tristement le camp, ça devient déjà plus simple au moins. ~

Carte:
 

Ordre de passage : Kiru - Yao - Nathanael - Ito
Vous avez 72h chacun. Peuvent s'y ajouter de manière exceptionnelle 24 autres heures à condition de poster dans le topic des groupes de l'event au préalable.
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Armstrong
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 147
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
63/250  (63/250)
Berrys: 50.931.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Lun 22 Fév - 11:20

[Event] L'heure est aux changements - Groupe 5



Même sans écouter les communications à l’attention de tous les marines de l’île, le cyborg savait pertinemment que les troupes face à lui n’étaient pas les seules déployées dans les environs, il était évident que ces gredins avaient l’intention de conquérir cette île pour en faire leur nouveau foyer. Outre le fait que chaque marine avait pour rôle de défendre les innocents contre les criminels de tout bord, car c’était bien là le cœur de leur métier, il fallait tout de même rappeler que celle île avait vu grandir ce commandant-ci et sans doute bon nombre d’autres soldats qui se battaient ici aujourd’hui. Il ne s’agissait donc pas de défendre une île lointaine dont personne n’avait entendu parler ou encore une île qui n’avait qu’une importance stratégique, il s’agissait de défendre le foyer dans lequel avait grandi ce marine pour devenir l’officier qu’il était aujourd’hui.
Alors oui il n’était pas le plus illustre commandant de la marine, il n’était qu’un petit officier perdu au milieu d’une masse d’autres combattants plus expérimentés et talentueux que lui, mais d’expérience il savait bien qu’il n’y avait personne de plus déterminé qu’un individu défendant son foyer et sa famille. Sa famille…en avait-il encore une ? Sa mère et ses frères et sœurs devaient peut-être encore vivre dans les environs, ce qui n’était qu’une vague supposition, mais il n’avait plus pris contact avec eux ou avec son père depuis que son couple avait commencé à battre de l’aile. Non, en vérité cela faisait au moins 5 ans, depuis son départ pour Grand Line qui s’était terminé aussi funestement que vous le savez.
Pouvait-il encore appeler cela une famille ? Pouvait-il être sûr qu’ils étaient encore sur Toroa et qu’il ne défendait pas rien d’autre que le souvenir d’une vie passée, disparue et presque oubliée ? Non, mais même si sa famille n’était plus là, il y avait une multitude de vies innocentes ici, qui n’avaient pas demandé à prendre part à ce conflit, et toutes ces vies étaient autant de raisons de ne pas baisser les bras face à ce samouraï qui le mettait en échec depuis le début.

Il était fort, la preuve indéniable qu’il avait suivi un entraînement rigoureux couplé à de nombreuses années passées sur les mers, il déjouait toutes les attaques du commandant avec une facilité déconcertante sans pouvoir s’empêcher de balancer des petites piques pour mettre en évidence la différence de puissance entre lui et son opposant gouvernemental.
Finalement, lassé d’entendre son adversaire ouvrir encore une fois sa bouche pour lui poser une série de questions stupides, lassé de l’entendre critiquer son jeune subordonné qui avait de toute évidence pété les plombs, c’est d’un ton sec et cassant que Nathanael lâcha abruptement :

« Entre toi et l’autre tocard, décidément vous avez tous une grande gueule. Tu n’veux pas la fermer et venir prendre ta raclée ? Tes discours m’ennuient.»

Nathanael savait bien que son style de combat était encore bourré d’imperfections et que son jeune camarade sabreur avait encore beaucoup à apprendre, il savait que les soldats sous ses ordres n’étaient que des humains avec ce que cela signifiait de faiblesse, mais malgré cela il ne pouvait se permettre de baisser les bras. C’est donc sans hésitation qu’il se rua en avant vers son adversaire, le plus simplement du monde et, surtout, le plus rapidement possible grâce à une propulsion contrôlée. Refermant sa poigne de fer sur le bras droit de son adversaire qui tenait son sabre, aussi bien pour l’empêcher de le manier que pour lui couper toute possibilité de fuite, le boxeur se mit à envoyer frénétiquement une série de puissants crochets dans le flanc gauche de son opposant. Il s’agissait ici de frapper les côtes afin de les briser dans le but de gêner son adversaire dans ses mouvements à venir. Si au moins il parvenait à le frapper et le blesser, alors il aurait une chance de renverser la vapeur…en espérant que son subordonné retrouve la raison et l’aide dans cette affaire.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Mer 24 Fév - 13:55



L'HEURE EST AUX CHANGEMENTS
★ "Face à un monde qui change, il faut mieux penser le changement que de changer le pansement." -Francis Blanche.




Feat
MJ, Nathael et Ito
...
Un choix difficile. L'intervention de Yao au sommet de Toroa !



La brigade grimpait les escaliers à vive allure. Les marines étaient sur les aguets, et déterminés espéraient vraiment arrêter cette voleuse. Yao lui avait su parfaitement user de ses dons de bluffeurs et de manipulateurs. Personne n'avait remarqué un comportement suspect en lui et il était loin de tous soupçons. Que demander de plus ? Il avait une garde rapproché et avançait pertinemment dans le QG le plus fortifié de l'île dite imprenable de West Blue ... Et tout ça, sans même se cacher !

Mais la hors-la-loi mit encore des bâtons dans les roues du voyou. Décidemment, elle aussi était maline et sournoise. Arrivé au milieu de la tour, Yao accompagné de ses "camarades" pénétrèrent alors un étage enflammé. Le fumée était opaque et toxique, le premier réflexe humain était de cacher ses voies respiratoires et de se baisser pour mieux avancer. Cela freina fortement l'avancée de la troupe. Et encore plus quand plusieurs soldats entendirent leurs confrères bloqués dans la cafétéria à deux doigt de mourir. Le caporal arrêta alors de poursuivre Cronia et pour le moment essaya de tout faire pour sauver ses compatriotes. Plusieurs autres soldats se joignirent à lui. Mais ils n'étaient pas assez fort pour dégonder la porte du premier coup. Yao pouvait lui aisément la casser, mais en voyant ça, il en profita plutôt pour se faire discrètement la malle.

Avançant quasiment aveuglé par la fumée, le voyou arriva enfin face à une fenêtre. L'incendie faisait de plus en plus rage, et cette fenêtre était le meilleur moyen pour lui de continuer sa route jusqu'au sommet. Mais il le savait aussi : péter cette vitre allait créer un appel d'air et développé l'incendie par deux, si ce n'est plus. Voyant la vie de tous ces hommes défilés devant ses yeux, il grincha alors dans sa fausse moustache.

- Et merde ... C'est le risque du métier, hein.

Il continua alors sa course et sauta par la vitre, explosant celle ci et se rattrapant in extremis au rebord. Comme il l'avait imaginé, les flammes devinrent alors de plus en plus puissantes et destructrices, les cries de la brigade et de leurs camarades avaient changés de ton : ils étaient passés de la peur à la douleur. Yao avait pertinemment condamné la vie de ces hommes. Mais ce n'était pas ça qui allait l'arrêter, encore moins à ce moment même.

- Shaolin Quan - YAMORI !

Lâchant prise, l'expert en art martial enfonça aussi tôt ses poings et ses pieds dans la pierre de l'édifice. Désormais il venait de trouver un moyen beaucoup plus rapide pour atteindre le sommet et éviterait sans doute un tas d'embûches.
Grimpant à la manière d'un lézard la dizaine de mètres qui le séparaient du dernier étage, Yao arrivait enfin à son but. Cronia était certainement déjà la, d'ailleurs. Le voyou avait perdu trop de temps durant cette incendie et la jeune femme était beaucoup plus rapide et agile que Yao à l'heure d'aujourd'hui.

S'approchant alors de la dernière fenêtre, le maffieux glissa discrètement sa tête pour observer les intérieurs. Il fut témoin de toute la scène. Cronia venait d'assommer un homme qui avait plus l'allure de buisines man que de marine et les hostilités entre elle et un homme en armure se déclencha quasi-instantanément. Wooow ! L'homme recouvra alors sa main d'un fluide noir, très similaire avec ce qu'il avait entendu sur Shabondy quelques mois avant et dont tous les grands noms semblaient être équipés : ... Le haki ! Bordel, ce gars la devait être puissant, Cronia affrontait certainement l'homme le plus puissant de cette base.
Mais contrairement aux idées reçues, ce n'était pas la peur qui enivrait Yao face à un tel spectacle. Non, il devenait de plus en plus excité. Cet homme était dans ses cordes, affronté quelqu'un de puissant pour un magnifique combat, c'était ça qui le faisait kiffé, en plus de la richesse importante que ce personnel devait protéger ! Savourant ce moment, il était venu de faire sa présentation...

Un bruit de vitre qui vola en éclat et Yao qui se dressait sur la fenêtre, positionné à contre-jours, son visage était peu visible.

- Tu es sacrément dur à suivre, Cronia ! Mais me voila, les renforts sont arrivés ahah !

Décollant alors sa moustache qu'il jeta sur la moquette luxueuse du bureau, arrachant ses vulgaires vêtements de la marine et dévoilant le magnifique tatouage coloré de dragon asiatique sur son torse, Yao fit un pas et dévoila alors sa tête.

- Un peu d'aide, cela ne se refuse pas, non ?

S'adressant à Cronia, le yakuza qui venait de dévoiler son identité espérait pouvoir déconcentré l'homme en armure pour que la voleuse prenne l'avantage.


To be continued ...


© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Nabeshima Ito
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 98

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
78/200  (78/200)
Berrys: 21.000.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Sam 27 Fév - 6:56



L'heure est aux changements.
Avec MJ, Kiru, Yao et Nathanael.


Les capacités du vampire, même si l'on devait ôter désormais tout l'intellect et le raisonnement dont il était capable d'user en temps normal, n'avaient plus rien à voir avec ce qu'il était en mesure d'accomplir à l'accoutumée. Ses gestes étaient extraordinairement plus vifs, l'acier de sa lame terriblement plus impitoyable et il ne tremblait pas, ne se montrait aucunement fébrile lorsqu'il approchait enfin de son but et menaçait de trancher ses opposants. Lui qui ne devait son grade bas qu'à son inexpérience pouvait désormais se targuer de posséder la puissance brute d'un commandant lambda : plus rien à voir avec le présumé sergent qu'il était censé être, donc, puisque sa vigueur et sa ténacité en faisaient, pour un marine des Seas Blues, un combattant de premier ordre.
Cela étant, son commandant et son ennemi de l'occasion ne semblaient pas traumatisés par ce changement d'affect et ces nouvelles capacités dont il était désormais capable d'user : pour le commandant, la chose était logique puisque l'ordre de la mission passait avant toute autre chose, ses subordonnés y compris, mais pour le pirate, la situation était nettement différente. Savoir discerner la puissance d'un soldat en fonction de son grade était tout un art, et s'y préparer afin de mieux savoir lutter se révélait généralement terriblement complexe... Et visiblement, l'autre sabreur ne semblait pas en mesure de juger la puissance ses homologues, puisqu'il se cantonnait au combat pur et dur sans analyser outre-mesure.

Les provocations passaient, dans son état actuel, bien loin des préoccupations d'Ito qui, tout au contraire, se faisait un point d'honneur à redoubler d'ardeur et de virulence à l'égard de ces deux hommes qui lui résistaient bien plus qu'il ne l'aurait souhaité de prime abord. Le vampire berserk, donc, s'était projeté droit vers la mêlée afin de pouvoir trancher dans le tas, librement et sanguinairement. Et si le combat entre Nathanael et le forban ne semblait pas vraiment l'intéresser, les menaces qui ciblaient directement son intégrité physique relevaient du concret et du prioritaire : ainsi, lorsque deux balles fondirent dans sa direction, le jeune homme usa de toute sa vélocité et de toute sa réactivité, considérablement accrue donc, pour se délester de cet épineux problème autant que possible. Toutefois, si son katana fut en mesure de dévier le premier projectile, le second fut nettement moins sympathique à son attention : il vint en effet se ficher dans son épaule gauche avant de relâcher une douloureuse sensation de brûlure, qui fit grommeler le sergent. Si cela fut suffisant pour le forcer à terminer sa course ? Evidemment que non. Sous cette forme, l'unique et absolue priorité du sanglant combattant était de se repaître de sang et de chaire humaine : il voyait au contraire une parfaite occasion de se déchaîner. C'était donc toujours avec son ersatz de soru et en faisant fi de la douleur impitoyable qui l'aurait très probablement mis à terre s'il avait été un simple homme doué de conscience et d'intelligence que le Nabeshima poursuivit sa course droit vers Oda : il n'y serait que d'ici un ou deux instants et il pourrait alors violemment abattre sa lame sur l'un des poignets de l'épéiste, histoire de le rendre nettement moins pénible et moins dangereux. Pour l'élève d'Ericken, la situation était claire et limpide comme de l'eau de roche : il allait le déchiqueter petit-à-petit.

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA


En gros, Ito dévie une balle, prend l'autre mais sous forme berserk, continue sur sa lancée et veut trancher l'un des poignets (le plus proche ou le plus exposé, sans doute) de son opposant.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1279

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Dim 13 Mar - 10:29

Colonel Hornigold & Cronia la voleuse

Raté. Espérant esquinter l'armure de son opposant avec une attaque bien placé, la Cronia réalisa bien vite que celle-ci était un peu plus solide que prévu et ce, même si elle s'efforçait de frapper les zones n'étant pas couvertes de haki. Ce type représentait parfaitement son île en fait, une vrai tortue sur la défensive et ses attaques tournoyantes n'aidaient pas son cas non-plus. Que faire ? Si la Cronia n'avait aucun doute quant à sa capacité de l'emporter dans un combat à la loyal contre ce type, elle n'était pas exactement venue prendre le thé. Malgré ses précautions et diversions elle ne doutait pas qu'en ce moment même les troupes de la marine devaient commencer à se rassembler lentement mais sûrement au pied de la tour. En ce sens, traîner ici trop longtemps était tout sauf une bonne idée. Mais tout vient à point à qui sait attendre, en effet la voix inconnue à ses trousse commençait lentement à se rapprocher, signe que ce petit jeu allait bientôt se terminer plus tôt que prévu. Rangeant son épée massive dans son dos, la voleuse profita de la surprise provoqué par un tel acte chez son adversaire pour sortir un bluff qui l'arrangerait bien.

-Pardon, mais je suis pressé. De toute façon mon employeur est malheureusement là pour toi, je crois que tu vas te faire descendre en moins de deux.

Pointant la fenêtre à l'aide de son pouce, la hors-la-loi eu le timing parfait puisqu'en effet, son poursuivant venait tout juste de pointer le bout de son nez. Son bluff était-il crédible ? Difficile de ne pas y croire vu l'expression de glace qu'elle affichait en permanence, elle faisait une bonne menteuse en effet.

-Tsk, j'ai qu'à réglé son compte alors ! Rolling bowling-ball !

Fonçant vers la fenêtre de tout son poids et en faisant la toupie sur lui-même, Hornigold tenta tout bonnement d'écraser d'un grand coup le nouveau visiteur, un coup qui allait assurément lui donner du mal étant donné sa vitesse et la couche de haki recouvrant une partie de son corps. Enfin le colonel avait tout de même prévu un échec potentiel, il n'allait pas se défenestrer comme un con et tomber dans le vide, après tout le balcon de l'autre côté du mur le sauverais si jamais un imprévu devait survenir.

-Je te laisse avec lui, merci de la diversion gamin...

Filant du bureau, sa cible embarqué sur son épaule, la Cronia fonça immédiatement vers le bout du couloir pour y défoncer la fenêtre menant vers le vide. Enfin elle espérait seulement que l'énorme fracas qui retenti derrière elle n'était pas le signe que le colonel en avait déjà terminé avec le hors-la-loi, auquel cas elle n'était pas certaine de pouvoir effectuer son saut de l'ange comme prévu. Enfin ce n'était pas le réel problème ici, le vrai problème était que ce type était plus lourd que prévu, en ce sens elle n'était même pas certaine de pouvoir s'éclipser comme elle l'avait initialement prévu...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Oba Nusashi

Si son opposant ne faisait que se ridiculiser avec ses coups télégraphiés et son langage ordurier, le samouraï devait bien l'admettre, affronter ce bougre était malgré tout assez divertissant. De plus, il semblait commencer à s'améliorer mine de rien, peut-être le fait qu'il s'habitue progressivement à son adversaire, peut-être le fait qu'il commençait finalement à se corriger. Dans tout les cas son dernier coup l'avait mis en difficulté et celui qu'il venait tout juste de balancer avait empiré les choses. En effet, se propulsant vers le samouraï sans prévenir, celui-ci qui s'attendait à un autre coup de genoux, fut relativement surpris en voyant une épaisse main solide comme l'acier venir lui agripper son bras armé. Pas un problème, il lui suffisait de lancer sa lame dans son autre main et bloquer son opposant sans autre forme de procès. Un plan qui aurait très certainement marché si un petit imprévu ne s'était pas glissé dans ses possibilités. En effet, l'épéiste fou avait complètement ignoré ses projectiles pour s'attaquer à son poignet prisonnier de la prise du marine, une situation plus que problématique étant donné qu'il ne pouvait pas le bouger. Que faire ? Pas trop le choix, entre perdre une main et prendre un coup de poing, le choix était vite fait pour un sabreur tel que lui. Retournant ainsi sa lame de manière à ce qu'elle longe son bras, l'épéiste bloqua le coup du marine-vampire, seulement pour se prendre avec une violence non-négligeable le punch du tas de ferraille lui faisant face. Résultat il avait craché une bonne quantité de sang en plus de se faire exploser la cage thoracique. Enfin au moins il avait eu l'occasion de se libérer de la poigne de son opposant grâce au momentum créé par le punch de celui-ci.

-Hmm... C'est bien il y a de l'amélioration...

Espaçant ses dires avec une lourde quinte de toux, le pirate restait malgré tout sur ses gardes pour ne pas subir une attaque de plus. Regardant sa montre de poche de sa main libre, le samouraï constata qu'il était bientôt temps de s'éclipser, son seul problème étant de fausser compagnie à ses deux nobles adversaires.

-Je resterais bien pour terminer cette escarmouche, mais je crois que nous allons devoir remettre ça à un autre jour. Si vous n'y voyez pas d'inconvénient je vais retourner à mon navire, libre à vous d'essayer de me poursuivre, mais si j'étais vous je m'occuperais peut-être de soigner mes blessures avant de tenter le diable...

Jetant un coup d’œil à l'épaule de l'épéiste enragé comme pour indiquer la gravité non-négligeable du trou dans celle-ci, le pirate laissa une nouvelle fois l'homme de fonte devant un choix. Il pouvait certes le poursuivre et tenter de terminer cette histoire, mais une telle action lui coûterait un temps précieux, temps qu'il n'aurait pas pour amener ses hommes à l'infirmerie. Après tout la plus proche ayant encore un personnel... «Vivant» étant dans la ville voisine. Ainsi, le samouraï se contenta de balancer une lame d'air diagonale sur le bâtiment voisin pour que celui-ci s'écroule entre les marines et sa personne, le tout avant de tourner les talons pour rejoindre ses hommes à l'autre bout de la ville. Il espérait bien que son opposant prendrait la bonne décision, car s'il n'avait rien appris au milieu de ce duel quant à la tâche d'un leader, le samouraï n'hésiterait pas cette fois à réduire sa pitoyable carcasse en charpie...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Capitaines pirates : Finn le fêtard & Haidi la sanguinaire

-Hoy hoy, c'est quoi cette histoire ?! On nous avait pas promis du renfort ici ?

-C'est pas juuusteee !

-Elle commence à me faire chier cette gonzesse et ses coups fourrés ! Déjà qu'elle avait clairement un tour dans son sac, maintenant elle voudrait qu'on prenne un mur couvert de marine de face sans rien demander en retour ? On à beau me traiter de loco j'ai pas l'intention d'aller direct à ma mort, moi je rentre !

-Quoi ? Mais je voulais jouer !

-Libre à toi de foncer tête baissé toute seule gamine ! Moi j'en ai rien à battre !

-Maaaiiis !...

Faisant la moue, la petite pirate encore couverte de sang laissa finalement la raison l'emporter sur son envie de meurtre, ainsi elle fit également tourner son équipage pour retourner au navire, non sans piquer une grosse colère...



Pardon du retard ! Donc je crois qu'on peu clore cet event bientôt à moins que vous ne pourchassiez ! À vous de voir ! (Y a de la réput' à gagner mine de rien.)

Carte:
 

Ordre de passage : Kiru - Yao - Nathanael - Ito
Vous avez 72h chacun. Peuvent s'y ajouter de manière exceptionnelle 24 autres heures à condition de poster dans le topic des groupes de l'event au préalable.
Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Mer 16 Mar - 3:31



L'heure du changement
★ "Face à un monde qui change, il faut mieux penser le changement que de changer le pansement." -Francis Blanche




Feat
Kiru, Nath', Ito.
...
Le trompeur ce fait tromper. Il fallait bien que la roue tourne un jours !



Le dragon pourpre était bouillant d'excitation. Son cœur palpitait à un tel point qu'il n'arrivait pas à rester stable et avait de légers tremblements au bras. Il fallait dire que ce Colonel avait une sacre bonne réputation sur West Blue et depuis son enfance et son entrée dans le milieu sous-terrain, il avait entendu nombre de fables à son sujet et à la défense dite imparable de son île-forteresse. Voila que maintenant il allait l'affronter aux côtés d'une des voleuses les plus réputés du monde. Pas mal.

Cela prouvait que le voyou avait bien progressé depuis son île natale de China. Mais maintenant, il devait assurer, comme toujours. Et pour cela, il devait prouver à cette Cronia et à ce Hornigold qu'il était à la hauteur. Oui, car son dernier affrontement sérieux était contre ce foutu épéiste chef de la garde royale d'Erivolt, sur Shabaondy, lors de ce fameux casse du siècle. Et Yao avait encore au travers de la gorge la facilité avec laquelle cet homme l'avait mit hors état de nuire.
Se mordant les lèvres, l'excitation du hors-la-loi était à son apogée quand il vit le haut gradé de la marine s'approché de lui.

- C'est cela, allons-y l'ami ! Et que le plus vicieux gagne.


Et le plus vicieux, c'était sans aucun doute le voyou notoire. Hornigold recouvra alors son bras de Haki. Une nouvelle démonstration de sa puissance et du développement de son art.
Mais Yao n'était pas au bout de sa surprise, car l'excitation qui bouillait en lui muta en une sorte d'énergie. Cette sensation était si bizarre, c'était la première fois qu'il ressentait quelque chose d'étrange en lui comme cela, qui n'avait strictement rien à voir avec le retour-à-la-vie qu'il avait apprit à si bien manier. Non, cette sensation était similaire à cette capacité de recouvrir son corps de cette substance noire, mais pourtant avait l'air différente au sens ou ce n'était pas aussi puissant. Etait-ce l'aube d'un nouveau pouvoir pour le yakuza ?

Il n'eut pas le temps de réfléchir à cette perspective. Son adversaire c'était alors lancé à toute vitesse sur lui et le voyou n'avait que quelques secondes d'écart pour pouvoir réagir. Son premier réflexe fut de plaquer ses deux mains l'une contre l'autre et dans une clignement de cils Yao doubla en masse musculaire. il devint alors plus grand et plus musclé, venait de gagner en force, endurance et rapidité. C'était la forme surhumaine de son aptitude à renaitre : le Souhei.

Vint ensuite une brève analyse de l'assaut adverse. Celui-ci c'était mit à tourner sur lui à grande vitesse. Outre ce fait, il semblait aussi que ce Colonel mettait tout son poids sur l'attaque, certainement pour achever Yao en un seul et unique coup si il ne faisait pas l'affaire. Mais le voyou avait fait du combat rapproché sa spécialité depuis qu'il avait apprit la voie du Shaolin durant sa jeunesse. De plus, la technique qu'il utilisait, Yao l'avait déjà maitrisé depuis un bon bout de temps, c'était une sorte de dérivé du mouvement Koma (toupie) de la Shaolin Quan.
Les points faibles de cet assaut, il les avait directement repéré. Tout le poids que le marine mettait dans son attaque allait lui faire perdre de précieuses millisecondes pour réagir en cas d'imprévu. De plus, bien que le haut de son corps était puissant et mettrait Yao KO s'il le mangeait de pleins fouet, la base de ses pieds, la ou la friction au sol avait lieu dans ce tournoiement infernal était particulièrement sensible.

Attendant le moment opportun, soit la fraction de seconde ou Hornigold ce trouvait à porter de ses jambes et juste assez loin pour pas que celui-ci ne touche le voyou avec le haut de son corps, Yao coupa net l'assaut du représentant de la justice. Il s'abaissa et libéra toute cette énergie liée à l'excitation du combat qui bouillait en lui dans sa jambe droite, comme si il venait de conduire cette "force" dans son membre ou il allait attaquer.
S'en suivit alors un geste horizontale particulièrement agressif. Yao usa de sa technique la plus puissante de son répertoire à son niveau : Jian, l'épée mortelle. Cette frappe de la jambe était capable d'arracher n'importe quelle matière. Une chose était sure, Hornigold allait avoir les os broyés et l'armure n'allait pas supporter le choc s'il encaissait le coup directement. Mais il avait de grandes chances pour que l'effet rotatif de son corps diminue la puissance du coup, même si Yao venait de viser la faiblesse de l'assaut adverse.

Au pire, avec la balayette éclair qu'il allait ce manger, Hornigold allait peut-être tombé à la renverse par la fenêtre et finir écrabouiller dans le vide. Au moins, ça aurait été vite réglé, mais Yao se doutait fortement que ce soit le cas.
Il fit alors une galipette evrs le centre de la salle et s'écarta de son nouveau opposant. Se relevant et se mettant en garde, le Souhei se retourna quelques secondes et parla à Cronia :

- Alors la voleuse, t'as vu ça ! La classe hein ? ... M...Mais ... Oh putain ! QUELLE P*TE !!


Bah oui, Cronia venait de sauter par la fenêtre et abandonnait son fidèle allié à un triste sort. Le trompeur c'était fait trompé. Ironie du sort quand tu nous tiens.



To be continued ...


© Never-Utopia



Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nabeshima Ito
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 98

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
78/200  (78/200)
Berrys: 21.000.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Jeu 17 Mar - 14:52



L'heure est aux changements.
Avec MJ, Kiru, Yao et Nathanael.


Si le simple fait de livrer des efforts continus et aussi physiques aurait en théorie dû pousser le jeune sabreur à une fatigue extrême, sa condition de vampire assoiffé de sang et terriblement insatiable arrangeait grandement les choses : c'est ainsi que, faisant fi des diverses douleurs qui ébranlaient son corps et son âme, il se mit en quête d'une victime à abattre aussi promptement que jamais. Fort heureusement pour les membres du Gouvernement, le fait était qu'il se trouvait alors tout proche de l'autre sabreur, le pirate, et du seul marine à des kilomètres à la ronde susceptible d'endurer ses offensives sans interruption, et ce sans avoir à broncher... Ainsi donc, Ito s'était promptement élancé en direction du criminel pour lui régler son compte, quitte à entraîner la boite de conserve avant ou après cet opposant si tenace : pour l'heure, les sentiments et le respect ne faisaient plus vraiment partie de ses priorités, tant et si bien que l'élève d'Ericken se contenta de pousser un râle courroucé lorsque la lame de son sabre rencontra une fois de plus une résistance inattendue. Sa cible savait se défendre, et même sans son intellect, la bête sauvage était parfaitement en mesure de le comprendre... Toutefois, le commandant Armstrong ne perdit guère l'occasion d'atteindre violemment son adversaire : d'un coup de poing expert et solide, il parvint à blesser l'homme en question clairement plus grièvement que durant leurs dernières passes, témoignant d'une rage de vaincre assurément quintuplée à la suite de ses échecs précédents. Et si tous les marines présents auraient probablement pris la décision d'applaudir avec admiration s'ils avaient eu les mains libres, le Nabeshima quant à lui n'en était plus vraiment à ces banales considérations : certes, il aurait en temps normal éprouvé une adoration sans borne à l'égard des valeurs morales que représentait alors parfaitement le cyborg, son supérieur, mais le temps n'était justement pas normal... Et ce qu'il aurait en théorie pris pour un coup d'éclat brillant lui apparaissait désormais comme étant une simple attaque destinée à lui voler sa proie. Autant dire qu'il n'appréciait que très moyennement ce déploiement exagéré de testostérones.

Mécaniquement, l'homme qui avait donc cédé face à la bête se recula d'un bond, se mettant à feuler furibondement à l'encontre du gradé. Ses intentions étaient claires, et les quelques moulinets qu'il se mit à exécuter en guise de menaces ne faisaient que les expliciter davantage encore... Il allait attaquer. Et effectivement, toujours en faisant fi de ses blessures qui, pourtant, commençaient sérieusement à amenuiser ses capacités martiales, Ito se mit à brandir son arme en direction de son propre supérieur et se jeta dans sa direction, bien décidé à l'idée de la lui planter en plein dans le buste. Bien évidemment, le jeune épéiste n'était pas encore assez talentueux pour venir à bout de l'alliage résistant dans lequel le cyborg avait été construit, mais il n'obéissait plus vraiment aux règles élémentaires de logique : à ses yeux, tout pouvait céder, pour peu que l'on tapait suffisamment fort. Pour le coup, le jeune sergent ne faisait même plus attention au capitaine pirate, qui commençait tout simplement à prendre la poudre d'escampette, pas plus qu'aux habitations rongées par les incendies : il avait une cible, et il allait tout mettre en oeuvre pour la faire tomber.

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA


Ito attaque Nathanael en visant le torse. Autorisation donnée à Nathanael de le one shot, compte tenu des blessures et du mode berserk, ça devrait pas être impossible pour lui dans ces conditions !
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Armstrong
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 147
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
63/250  (63/250)
Berrys: 50.931.000 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Jeu 17 Mar - 16:40

[Event] L'heure est aux changements - Groupe 5





Ce qu’il y avait de bien avec le fait d’être une machine était que le boxeur aurait pu continuer comme cela pendant des jours entiers sans jamais se fatiguer, ses muscles artificiels étaient capables de fourni un effort soutenu sur une durée bien plus longue que la constitution standard d’un humain ne le permettait, mais tout cela lui semblait bien moins réel qu’avant. Il savait que ceci était son corps ou tout du moins ce qui semblait l’être, mais lorsqu’il frappait il ne pouvait ignorer que la douleur ressentie n’était qu’une information diffusée par son cerveau et qu’il n’avait plus vraiment mal. Son père lui avait dit et répété que rien ne valait la pratique et que seul un vrai combat où une vie était en jeu permettait à un corps de dépasser ses limites et d’atteindre un nouveau seuil de puissance, mais était-ce encore vrai pour cette machine à l’apparence humaine ? Jamais il n’évoluerait sans assistance technique, il était désormais figé dans le temps et l’espace comme un objet froid qui savait réfléchir et frapper.
Où était l’évolution là-dedans ? Non, il savait que cette règle ne s’appliquait plus à lui et qu’il allait devoir envisager la possibilité qu’il ne gagne pas en puissance aussi rapidement que ses congénères. L’espace d’un instant, en voyant que ses précédents assauts avaient été infructueux, Nathanael envisagea de contacter la section scientifique pour savoir si sa force finirait jamais par grandir ou s’il était éternellement bloqué au niveau de puissance d’un commandant lambda. Devenir commandant était une bonne chose, il n’allait pas dire le contraire, mais son sens du devoir le poussait à ne pas vouloir s’arrêter à ce stade, le poussait à viser plus haut. Et pour ça il devait devenir plus fort, assez fort pour vaincre quelqu’un comme l’épéiste face à lui au lieu de le laisser fuir de la sorte.

Nathanael resta là immobile, regardant son adversaire s’enfuir sans avoir la force de lui balancer une énième raillerie puérile. À quoi bon ? En d’autres circonstances le cyborg aurait couru après sa proie jusqu’à la neutraliser car tel était son rôle, mais aujourd’hui son devoir lui ordonnait de prendre soin de ses hommes avant tout le reste. Se tournant vers ses hommes encore debout, les plus aptes d’entre eux en tout cas, c’est avec un ton plein d’autorité qu’il leur lança :

« Contactez le QG pour demander le rapatriement des blessés, c’est terminé. Que ceux qui tiennent encore debout commencent à transporter les blessés les plus graves jusqu’à l’infirmerie du navire, nous rentrons. »


Alors qu’il s’avançait vers les blessés pour commencer lui aussi à les transporter, profitant du fait qu’il soit encore suffisamment en forme, le cyborg n’eut malheureusement pas le temps de mener son action à bien. Cela faisait un moment que son subordonné avait perdu les pédales mais cet affrontement avait su focaliser son animosité, mais maintenant que le bretteur s’en était allé le jeune homme reporta son attention sur le colosse en fer blanc.
En un instant les servomoteurs du cyborg s’activèrent, sa carcasse cria et plia sous l’effort alors qu’il se contorsionnait pour éviter la lame sauvage de son subordonné. Puis un bruit sourd se fit entendre, le bruit du métal contre la chair humaine, le bruit d’un poing contre la joie d’un combattant désormais au pays des songes. Nathanael posa ses capteurs visuels sur le corps désormais inanimé de son subordonné et retint un soupir qui n’avait pas lieu d’être, il aurait voulu comprendre ce qui avait bien pu provoquer cette rage aveugle mais ce n’était pas aujourd’hui qu’il aurait des réponses.
Notant dans sa tête qu’il allait devoir relire le dossier de ce jeune bretteur pour voir s’il n’avait rien raté, le cyborg aux bras puissants se tourna vers deux de ses hommes encore debout et leur demanda le plus simplement du monde :

«Emmenez-le sur le navire et mettez-le aux fers. Je m’occuperai de lui plus tard.»


Le jeune homme allait emmener les blesser vers le QG, et ensuite ? Ensuite il resterait à quai le temps que son équipage soit soigné et ensuite il repartirait en direction de South Blue car tel était son rôle, sillonner les mers afin de combattre le désordre et le criminalité partout où il la trouverait.

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1279

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Dim 27 Mar - 3:11

Cronia la voleuse

Personne derrière elle, les voix des deux abrutis n'avaient toujours pas bougés de la pièce voisine ce qui signifiait pour elle que son trajet d'échappatoire était maintenant tout tracé. Balançant une lame d'air en direction de la fenêtre la voleuse explosa celle-ci sans problème, rengainant son arme pour remplacer celle-ci par le grappin qu'elle traînait pour sa petite opération. Sautant gracieusement par le trou fraîchement créé, elle accrocha l'un des gros crochet au cadre de fenêtre avant de saisir le câble y étant rattaché pour ralentir sa chute. La suite fut toutefois un tantinet plus violente, le poids de la hors-la-loi combiné à celui de sa cible et à la force de l'élan l'entraînant rapidement vers le bas. Malgré tout, le bras solide de la jeune femme réussit à s'accrocher fermement au câble, abîmant salement le gant recouvrant sa main avant de la ramener soudainement vers la tour en contre-bas. En effet, la voleuse s'était laissé glissé jusqu'au bout de celui-ci afin de rapidement changer d'étage, pour finalement défoncer l'une des fenêtres un peu plus près du rez-de-chaussé. La raison de cette cascade ? Simplement pour passer outre l'étage en flamme devenu impénétrable. Il ne lui manquait plus qu'une dernière diversion, celle qui lui permettrait enfin de filer en douce avec ce tas de graisse sur l'épaule, un petit truc qui allait secouer toute la ville.

-En espérant que ça ne te tire pas de ton profond sommeil...

Descendant les derniers étages la séparant du plancher des vaches, celle-ci liquida d'un coup horizontal les quelques marines ayant eu pour idée de remonter après avoir réalisé que la menace aurait pu s'infiltrer dans la tour. Pour le reste la voleuse n'eut qu'à poser l'émissaire au sol avant ne commencer à tourner sur elle-même, brandissant sa lame de taille démesuré avant de finalement balancer une gigantesque lame d'air vers l'un des murs de la tour, éventrant par le fait même celle-ci sur toute sa largeur, créant par le fait même une sortie idéale pour la hors-la-loi et son copain du moment. Si les murs de la forteresse s'étaient avérés un peu plus solides que prévu, le coup avait tout de même réussi à affecter sérieusement la structure de toute la tour, l'entraînant déjà lentement dans un chute qui ouvrirait par le fait même un passage dans le mur intérieur, un brin trop épais pour être découpé de la même façon par l'épéiste. Dans tout les cas celle-ci filerait en douce dans moins de quelques secondes, du moins c'est ce qu'elle se disait depuis son pauvre buisson au milieu de la cours de la base...

Colonel Hornigold & Cronia la voleuse

Si son attaque rotative avait toujours eu un effet dévastateur sur ses victimes, le colonel fut relativement surpris de constater que son opposant avait malgré tout trouvé une faille à celle-ci. Après tout, comme pour toute toupie la faiblesse de celles-ci se trouvait toujours à sa base et à son sommet, c'est pourquoi l'attaque du gamin réussit finalement à déstabiliser le colosse en armure. Malheureusement, si celui-ci espérait faire le moindre dommage à son corps solide comme un rock à l'aide d'une attaque aussi faiblarde, il se foutait le doigt dans l’œil. S'écroulant lourdement au sol, le marine garda malgré tout une bonne impression de son environnement, ce fut d'ailleurs pour cela qu'il entendit le propos du jeune criminel sans trop de problème, comprenant par le fait même ce que cela signifiait... Cronia s'était échappée.

-QUOI ?! Bordel elle va me le payer !

Un coup, ce fut tout ce que balança l'homme en armure en direction de celui qui avait osé lui faire perdre son temps. Un coup de paume qui en apparence pouvait paraître on ne peu plus simple, mais qui en plus de profiter de la distraction de son opposant profitait d'une force et d'une rapidité considérable de la part de son expéditeur. Le genre de coup visant plutôt à traverser l'opposant qu'à le frapper lui-même, bref une attaque qui devrait suffire à soulever le gamin et à l'expédier loin par la fenêtre malgré sa nouvelle forme aux muscles renforcés. Cette frappe brusque et sauvage étant pratiquement impossible à éviter vu le contexte et la proximité dans laquelle elle avait été lancé, Hornigold orienta immédiatement son attention sur ce qui lui importait. Après tout, que l'autre impertinent ai été dégagé ou pas, il devait à tout prix mettre les mains sur Cronia avant qu'elle ne s'échappe. Malheureusement, sa petite course vers le couloir principal n'eut pour résultat que de lui prouver son échec, il avait laissé filer cette femme avec le type qu'il était censé protéger, ce qui aurait pu être corrigé si seulement le bâtiment ne s'était pas soudainement mis à trembler et à... Pencher ?



La tour tombe, c'est le bordel, le colonel est lvl 30 en passant, je crois que j'ai oublié de le mentionner dans le dernier post. Reste que toi Yao, good luck !

Carte:
 

Ordre de passage : Kiru - Yao - Nathanael - Ito
Vous avez 72h chacun. Peuvent s'y ajouter de manière exceptionnelle 24 autres heures à condition de poster dans le topic des groupes de l'event au préalable.
Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Mer 30 Mar - 12:00



L'heure du changement
★ "Face à un monde qui change, il faut mieux penser le changement que de changer le pansement." -Francis Blanche




Feat
Maitre-Jeu
...
Quand aucune solution n'est envisageable, le meilleur moyen reste toujours de tout faire péter ! Mwahaha !



Usant de sa malice habituelle, Yao avait tout de suite repéré le point faible de la technique destructrice du Colonel de la marine. Le coup qu'il porta marcha parfaitement et son adversaire tomba à la renverse.

Malheureusement pour lui, le voyou avait certainement trop sous-estimé l'endurance et la défense de l'homme. Bordel ... Yao avait usé de la technique la plus puissante de son répertoire. En plus de ça, elle était accompagnée de sa forme de guerrier-moine et d'un mystérieux flux d'énergie vitale que son corps secrétait, ce qui semblait être lié à ce fameux Haki, arme redoutable que les guerriers les plus expérimentés utilisent souvent sur Grand line, d'après ce que Yao avait connu.

Tout ça sans compter la fuite imprévue de Cronia. Cette catin c'était barrée en douce pendant que Yao faisait diversion. Bordel, mais à quoi il pensait en faisant confiance à la voleuse. Il espérait l'aider à prendre le butin et récupérer une importante part, quitte à même la doubler et tout prendre pour sa poire. Au final, c'était lui qui c'était fait fourrer, et bien profond en plus.

Malgré qu'elle ce soit déjà barrée, Cronia causait encore des problème au maffioso. Alors que Yao retourna la tête vers son adversaire, celui-ci avait prit un temps d'avance du fait que le voyou soit distrait par l'absence de sa fameuse "collègue". Au lieu d'être à terre la jambe à moitié brisée, il s'était relevé et prêt à frapper. Il était prêt du voyou, beaucoup trop pour que celui-ci puisse répliquer de manière convenable à la frappe qu'il allait devoir encaisser.
Bordel, décidemment rien ne ce passait comme prévu en cette foutue journée. Il grogna alors dans sa barbe et jura sur la voleuse de façon assez audible pour que Hornigold l'entende.

Le gradé du gouvernement assena alors une frappe de la paume sur Yao. Le maffieux eut juste assez de temps pour croiser ses bras afin de mieux encaisser l'attaque. Il fut très vite projeté en direction de la fenêtre. Si il ne faisait rien, il n'y avait aucun doute, le voyou allait faire une jolie chute libre. Mais cela ne le déplaisait pas pour autant.

Dans son vol plané, Yao qui avait les bras engourdis à cause de la précédente attaque déploya alors un magnifique armada de sa veste : il tenait dans ses deux mains une dizaine de mignonnes petites grenades et les lâcha de façon dispersée dans toute la pièce. Aucun doute, bien qu'il avait une super armure, Hornigold allait subir une violente série d'explosion à la chaine. La force de déflagration de ces petites choses n'était pas à prendre à la légère, surtout quand on reçoit une dizaine de grenades à fragmentation dans la gueule ! De plus, à part une autre fenêtre, le colonel était bloqué à cet étage et n'avait pas trente six solutions d'échapper aux explosions.

- Petit cadeau d'adieu ma couille ! Tchouuuusss !

Quelques petites secondes supplémentaires idéales pour larguer une dernière provocation avant que Yao éclate la vite et passe par dessus bord. Les éclats de verre tranchèrent légèrement son dos, mais heureusement pour lui ce n'était que de petites blessures. Rien de grave, donc.

Tombant alors de la plus grande tour de l'île, Yao devait vite trouvé une solution s'il ne voulait pas finir écrabouiller comme une crêpe une vingtaine de mètre en dessous. Heureusement pour lui, le malin avait une solution à tout problème. Sa ceinture était équipé d'un outil fort agréable dans ce genre de situation. Un outil que Cronia semblait elle aussi utiliser : un grappin.

- Youhouuuuuuuu !

Le grappin s'accrocha au mur de la tour et Yao fit alors une trajectoire similaire à celle d'une balançoire, lâchant un gros crie de joie provoqué par la sensation d'air frais sur ses parties intimes. Le fil du grappin lui aida à descendre la majorité de la longueur du bâtiment, mais il était trop court pour qu'il pause parfaitement pieds au sol. Il le détacha alors et activa les dials de ses chaussures pour amortir sa chute dans une glissade de cascadeur, un sourire d'enfant émerveillé sur les lèvres.

C'est alors que Yao fut le spectateur d'une étrange chose. La tour, dans un boucan infernal, ce mit alors à pencher. Il ne restait que peu de temps avant qu'elle s'écroule emportant avec elle le mur du QG et plusieurs bâtisses de civils aux alentours ! Un truc comme ça, il n'y avait que Cronia qui pouvait l'avoir fait ... Il fallait avouer qu'elle était assez visionnaire, cette fille, tout compte fait. Détruire le QG pour mieux se casser ... Après tout, quand il n'y a plus de solution, la dernière toujours envisageable est de tout faire péter ! Franchement bravo à cette fille !

Tous les marines présents aux alentours venaient d'entrer dans une panique totale. Tout le monde criait, les gens cherchaient une issue dans tout ce merdier, les retardataires quittaient la tour avant qu'elle ne se casse la gueule, bref, c'était un beau merdier tout ça !
Et dans tout ce bordel, Yao espérait gentiment attendre ici, passant inaperçu et attendre que ça ce casse la gueule pour fuir. Malheureusement pour lui, il semblait avoir oublié un petit détail : Il n'avait plus sa tenue de marine pour se fondre dans la foule. C'est vrai qu'un mec torse nu au milieu d'un QG de la marine arborant un énorme tatouage en couleur de dragon oriental, ça ne passait pas inaperçu ...

- Haltes ! Bordel t'es qui toi, et qu'est ce que tu fous ici merde ?!
- Euh .... Koma Gusha ?
- Heiiin ?!


Il c'était très vite retrouvé encerclé d'une quinzaine de secondes classes, tous pointant le bout de leur mousquet sur lui. Suite à ces paroles, personne ne comprit vraiment. Bah enfaite, le marine lui avait posé une question, Yao avait simplement répondu ... Ce qu'ils ne savaient pas, c'était que Koma Gusha était le nom de sa technique de la toupie folle. Quelques secondes après, dans l'incompréhension total des homes du gouvernement, Yao se mit alors à tournoyer à une vitesse folle sur lui même et assena une multitude de coups à ses adversaires. Tous furent vite valsés dans le décor, et les quelques chanceux qui n'avaient pas encaisser de coups préféraient fuir comprenant très vite que le voyou était bien au dessus de leur niveau.

Une fois la technique stoppée, Yao se retrouva tout seul. Dû moins, il savait pertinemment qu'il n'allait pas le rester longtemps s'il restait la stoïque comme un niais au milieu de la place, pendant que cette foutue tour allait se casser la gueule.
Il décida alors d'aller se cacher, en attendant que tout soit détruit et profitant du futur nuage de poussières que le crash allait occasionné pour discrètement se faire la malle. Et qui sait, si Cronia attendait aussi ce moment pour s'enfuir, Yao allait peut être très vite la recroiser !



To be continued ...


© Never-Utopia



Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1279

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Jeu 31 Mar - 16:32


Colonel Hornigold

Expulsant sans problème son adversaire par la fenêtre, le colonel s'était donc immédiatement dirigé vers le couloir pour savoir s'il avait toujours une chance de rattraper la voleuse, sans grand succès malheureusement. Au moins sa poursuite temporaire lui avait permis d'éviter l'attaque en fourbe de ce sale petit enquiquineur qu'il venait de défenestrer. En effet, ce salaud avait lâché un lot de grenades dans son bureau, pulvérisant toute la pièce par la même occasion. Au final, si même le mur avait explosé des suites de cette attaque, l'homme en armure lourde n'avait pas subit de réel dégâts, ce qui ne voulait pas dire pour autant qu'il n'allait pas déguster maintenant que la tour semblait s'effondrer sous ses pieds...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cronia la voleuse

Un grand fracas faisant trembler la ville, c'était à peu près ce qui se déroula lorsque la tour frappa finalement le sol. Voir un tel monument s'effondrer avait quelque chose... D’impressionnant, pour ne pas dire inspirant. Après tout, rares étaient les événements pouvant marquer autant les esprits qu'une gigantesque tour occupant l'horizon qui s'écroule sous vos yeux. Pour les habitants de Toroa, cette tour les avait surplombé pour l'essentiel de leur vie, mais maintenant elle s'effondrait, comme tout le reste de la défense de Toroa d'ailleurs. Enfin non, ce point n'était pas exact. Les marines étaient encore présent en très grand nombre sur l'île, il ne faisait aucun doute que les hors-la-loi présents sur l'île, même en s'alliant ensemble, n'auraient pas eu les forces nécessaires pour capturer cette île. Et pourtant... La ville était maintenant en panique. En effet, c'était l'effet qu'avait eu la destruction du symbole de l'ordre à Toroa, une panique générale. Après tout, si la tour représentant la marine s'était écroulé, les marines ne pouvaient qu'avoir perdu pas vrai ? L'illusion était probablement parfaite, a vrai dire Cronia ne s'était même pas embêté à attendre les effets de cette destruction, bien au contraire elle s'était presque immédiatement engagé dans le nuage de poussière ayant été soulevé pas la catastrophe, une façon parfaite de passer le trou maintenant présent dans le mur de la forteresse. Ainsi, sa couverture improvisé lui permis de franchir le lieu de l'écrasement sans trop de souci, en ce sens il ne lui restait plus qu'à profiter du chaos en ville pour s'échapper à travers les ruelles, son paquet sur l'épaule. Son plan avait réussi, elle n'avait plus qu'à se faufiler jusqu'au port où elle avait laissé sa barque au début de cette opération et elle aurait officiellement déjoué la marine sur ce coup-ci...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Oba Nusashi

Fixant l'abruti de fêtard lui faisant encore des grimaces depuis son bateau de dépravé, le samouraï laissait glisser son petit navire sans dire un mot. Il avait du mal à croire qu'un individu aussi peu discipliné ai pu survivre à une telle opération sans perdre plus que l'usage de ses jambes pour les semaines à venir. Peut-être qu'au bout du compte la stupidité présentait aussi quelques avantages, qui sait peut-être que c'était de là que lui venait sa chance de cocu...

-Aller mec ! On a eu du fun ! Tu pourrais célébrer pour une fois au lieu de faire une gueule d'enterrement !

Ignorant les commentaires hurlés dans un mégaphone à quelques kilomètres de sa position, le sabreur posa une dernière fois son regard sur Toroa, constatant par le fait même que le bateau de Aidi quittait lui aussi le port sans problème. Au final, ils avaient tous plus ou moins réussi à s'en tirer ne évitant un maximum de pertes et... En accumulant un bon petit butin mine de rien. Enfin le samouraï n'avait que faire des berrys pour le moment, cette petite altercation allait le rapprocher un peu plus de l'homme qu'il cherchait et ça lui suffisait amplement. Quant à ces damnés marines il espérait bien les recroiser un de ces jours, après tout il les avait laissé le blesser sans avoir le temps de répliquer, son honneur était en jeu cette fois, et la prochaine fois... Il n'était pas question de perdre ni même de fuir...



Une dernière chance de croiser Cronia si c'est ton but Yao, si tu tente le coup reste cohérent du moins, Cronia se balade le plus discrètement possible ! Autrement... Ceci est une conclusion !

Carte:
 

Ordre de passage : Kiru - Yao - Nathanael - Ito
Vous avez 72h chacun. Peuvent s'y ajouter de manière exceptionnelle 24 autres heures à condition de poster dans le topic des groupes de l'event au préalable.
Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Lun 4 Avr - 6:08



L'heure du changement
★ "Face à un monde qui change, il faut mieux penser le changement que de changer le pansement." -Francis Blanche




Feat
Kiru, Nath', Ito.
...
Le symbole de la justice et du pouvoir sur West Blue s'effondre. La voleuse s'enfuit et Yao repart les mains bien vides...



Une grosse caisse en métal, servant de base à stocker un peu d'armements. En tout cas, le bandit l'avait perquisitionner pour en faire une magnifique couverture. Caché en dessous, il la souleva lentement pour admirer ce magnifique symbole s'autodétruire.
La tour principale du QG général de Toroa, l'île fortifiée du gouvernement mondial sur West Blue, un territoire dit imprenable, imbattable, qui allait chutée comme jamais. C'en était presque touchant. S'il y avait de la musique triste et des popcorns, Yao aurai put lâcher une petite larme. Mais sa situation était bien trop préoccupante pour penser à cela.

Devant ses yeux le monument tomba alors au sol, créant une onde de choc semblable à un mini-séisme. Le fracas était lui aussi horripilant et alerta toute l'île entière. Une fois tous les débris stabilisés, ce fut un énorme nuage de poussière recouvrant une grande partie de la capitale qui s'installa dans l'air, et c'est à ce moment précis que le petit voyou sortit enfin de sa cachette prêt à prendre la fuite.

Dehors sa petite planque, c'était le bordel total. Au sein même du QG la poussière était insupportable et Yao avança difficilement dans cette brume. Des cris et des pleurs s'entendaient à chaque recoins. Il y avait un énorme nombre de blessés et la panique c'était rapidement installé au sein des lieux.
Avançant difficilement, protégeant ses yeux et arrachant un bout de tissu pour couvrir ses voix respiratoires, Yao trouva enfin la porte de sortie. Il traversa les débris et les ruines du murs du quartier général posant enfin pieds dans la capital.
Sauf que dans la ville, c'était le même bordel. La panique avait atteint toutes les classes sociales et cet accident avait toucher de nombreux civils inoffensifs dans toute cette histoire. Un tas de blessés, un peuple en panique et en larme. C'était le résultat de la chute de ce symbole de la justice. Et dans tout ce foutoir, le voyou devait encore retrouver Cronia.

Bien que la voleuse avait forcement dû emprunter le même chemin de sortie que lui, la retrouver dans cette couche opaque de poussière et dans ce bordel ou tout le monde courait dans tous les sens, c'était quasiment impossible. Déjà, si Yao arrivait à se sortir de ce nuage, c'était un bon signe. Après autant de mal, bien qu'il aille dans n'importe quelle direction, il sortit enfin de cette brume et se retrouva dans une petite ruelle de la capitale, un peu plus calme que les autres.
Son regard se retourna vers le QG de 'île, comme pour admirer une dernière fois ce symbole écrasé dans toute sa splendeur. Puis, le voyou reprit alors son chemin. Il arracha alors une veste dresse sur une fenêtre pour sécher. Bien que ce soit la panique général, il ne fallait pas abuser non plus, se balader torse nu avec son tatouage était un motif de suicide et préféra très vite le recouvrir. Il opta alors pour un maximum de précaution et usa de sa technique Bane no Kawa. Son retour à la vie lui permit de faire pousser ses cheveux et toute la pilosité de son visage, le transformant ainsi du tout au tout.

Il dégaina alors un Den Den Mushi de sa poche et reprit son chemin d'un pas plus lent et plus assurant.

- Allo ?! Aliyah ?! Le moment pour nous de quitter cette île est venu, tous les prépratifs sont prêts ?

~~~

- Yao ?! Nous avons entendu cette énorme tour s'effondrer, tu n'as rien ?! Tu vas bien ?!
- Tout va bien Aliyah ! Qu'en est-il de ma question ? Nous ne devons pas trainer la !
- Rejoint nous au port sud. Nous avons une frégate marchande sous la main et sommes prêt à décoller. L'étendard est un vieux morceaux de chiffon jaune pour t'aider à la reconnaître.
- A tout de suite.


Aliyah raccrocha alors son escargophone, d'un air plus rassuré. Elle descendit alors à la calle. La haut, le bon vieux Billy était en train de s'en prendre à un membre de l'équipage qui était ligoté, comme tous les autres d'ailleurs.

- Oh minus nous prend pas pour des ânes ! Tu vas me dire qu'il ne vous reste que deux tonneaux d'alcool en réserve ?!!

- Mais je vous ai dit que nous allions nous revitaill...
- Oh tête de poireaux ne prend pas mon ami pour une bille et dit nous la vérité ! ... Même si son crâne y ressemble beaucoup ... A une bille ... Mwahaha !
- Mark ... Grr tu cherches vraiment les emmerdes toi ...
- ...


Comme à leur habitude, les deux compagnons ce chamaillaient. Décidemment ceux-là ... Mais bon, l'heure de la détente était désormais fini. Aliyah s'interposa entre les hommes et parvint à ses collègues les nouveaux ordres.

- On se casse d'ici les gars ! Billy, remonte l'ancre, Mark, toi, prépares les voiles ! Yao arrive d'une minute à l'autre, on a pas de temps à perdre bordel alors on se magne !

Son regard se posa ensuite vers la demi-douzaine d'hommes qui étaient ligotés. Les anciens matelots de cette frégate qui avaient vus leur navire réquisitionnés de force.

- Pour vous, priez le bon Dieu qu'on ne vous jette pas à la mer en cours de route.


To be continued ...


© Never-Utopia



Technique utilisée:
 

Poste de conclusion pour moi ! Merci Zekekette pour ce magnifique event ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1279

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   Jeu 14 Avr - 2:51

Cronia la voleuse

-Grouillez vous ! On a besoin de monde au plus vite bordel !

-C'est bon j'ai l'eau !

-Le feu est passé depuis longtemps pauvre con ! Lâche ça et ramène ton cul !

Au milieu de cette foule paniqué se trouvait une silhouette parfaitement calme, une femme portant une capuche et transportant un homme large en sous-vêtements sur son épaule se contentait de marcher tranquillement entre les marines et les habitants courant dans toutes les directions. Serrant son front de sa main ganté, la voleuse se dirigea lentement vers la sortie de la ville malgré la migraine que tout ce brouhaha était sur le point de lui filer. Coup de bol, les autorités avaient ouvertes les portes extérieures, afin de laisser la population évacuer l'enceinte de la ville centrale sans trop de problèmes. Au final, la hors-la-loi n'avait eu aucun mal à se faufiler hors de la ville pour rejoindre sa barque dans la ville voisine. Déshabiller l'homme de taille forte avait été une bonne idée pour le coup, personne ne l'avait reconnu dans cette position et apparemment l'épéiste avait simplement donné l'impression aux passants d'évacuer un pauvre blessé...

-Franchement tu ne prend pas de bain avant de commencer à travailler le matin ? Je vous jure, le salaire n'en vaux même pas le coup...

Balançant le corps inerte de l'émissaire dans le fond de sa barque, la pauvre aveugle à l'odorat surdéveloppé frissonna un instant à l'idée de devoir passer plusieurs jours dans un endroit confiné avec cet homme. Enfin qu'importe, après tout ce bordel, Quing lui donnerait peut-être enfin son accord... En attendant elle devait seulement livrer la marchandise. Sentant Silver se poser sur son épaule la voleuse poussa donc sa barque au large, quittant les lieux juste à temps pour éviter les nombreux navires marines qui arrivaient droit sur Toroa sans qu'elle le sache... Tout allait changer bientôt.




Voilà qui conclu l'event pour de bon ! C'était sympa pour moi (malgré mes gros écarts dans les temps de posts), même si tout ne s'est pas passé comme prévu ! J’essaierai de faire une trame plus fine la prochaine fois ! En attendant... Bon rp !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Event] L'heure est aux changements - Groupe 5   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] L'heure est aux changements - Groupe 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [Event] L'heure est aux changements - Groupe 6
» [Event] L'heure est aux changements - Groupe 1
» [Event] L'heure est aux changements - Groupe 7
» [Event] L'heure est aux changements - Groupe 4
» [Event] L'heure est aux changements - Groupe 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Île de Toroa-