Partagez | 
 

 [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 306
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
162/200  (162/200)
Berrys: 26.334.000 B

MessageSujet: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Sam 17 Oct - 20:11

Funky Session
Feat.
Double FacetteFunky Session - Acte I

La musique emplissait l’air sur l’île de Mirror Ball. On était au crépuscule, le moment où le Soleil cédait sa place à l’astre de la nuit, où les lumières s’allumaient et où les premiers fêtards commençaient à vagabonder dans les rues.
Kari se retrouvait à arpenter les allées, jetant un coup d’œil à chaque devanture éclairée devant laquelle elle passait. Il s’agissait pour beaucoup de boîtes de nuit, déjà ouvertes malgré l’heure prématurée. Les foules se pressaient aux portes, excitées par la folle soirée en perspective, se déhanchant déjà aux sons des guitares et aux voix des artistes funky du moment. Une belle cacophonie qui ressemblait plus à une douce mélodie pour ces gens en quête d’amusement qu’autre chose.
- Hé toi, la brune avec les yeux bizarres…
L’interpellée tourna la tête vers celui qui l’avait nommée ainsi, un homme avec une coupe afro entouré de sa bande d’amis. Kari n’aimait pas qu’on lui fasse remarquer la particularité qu’elle avait au niveau de la couleur de ses yeux. Cette anomalie génétique était bien souvent un prétexte pour se retourner et la dévisager quand on la croisait, chuchoter dans son dos ou bien l’éviter. Cela lui avait porté préjudice par le passé et ce genre de phrase n’augurait rien de bon. Instinctivement, la fille aux yeux vairons posa une main sur le manche de l’un de ses couteaux, prête à contre-attaquer si nécessaire. Un réflexe démesuré, certes, mais qui pouvait être vital dans certaines situations.
- Viens t’amuser avec nous ! Ce soir c’est la fête !
La main de la brune revint à sa place initiale tandis qu’elle déclinait l’invitation poliment. Elle soupira discrètement. Fausse alerte.
~o0o~
La jeune femme était sur Mirror Ball depuis le matin-même. Dès son arrivée, l’ambiance festive des lieux l’avait un peu surpris, de même que l’immense boule à facette qui dominait la ville principale de l’île. Mais si la chasseuse avait débarqué ici, ce n’était pas pour s’amuser, bien sûr. Indépendamment de l’atmosphère funky qui y régnait, ce petit bout de terre était le refuge de hors-la-loi, ce qui avait ravi la chasseuse de primes, toujours en quête d’argent pour subvenir à ses besoins.
Actuellement, la brune était à la recherche d’un petit groupe de primés basé sur Mirror Ball. Elle avait passé la journée à mener ses investigations sur leur position et leurs habitudes mais cela n’avait rien donné. Ce n’était pas faute d’avoir essayé, elle avait traîné dans la plupart des tavernes mais ses recherches étaient restées vaines. La seule chose qu’on lui répétait et qui, à la longue tenait plus de la litanie qu’autre chose, c’était « on ne sait rien ». Ou la petite variante « je connais pas ».

Kari n’était pas dupe, mais essayer de faire parler quelqu’un un peu plus revenait à éveiller des soupçons sur sa personne, aussi se taisait-elle lorsqu’on lui répondait négativement. Etant aux mains des hors-la-loi, Mirror Ball n’était pas aussi réjouissante et fiévreuse qu’elle ne l’était de prime abord et possédait deux facettes : le strass, la musique et la danse qui faisait sa renommée, et de l’autre côté un monde bien plus discret et obscur. L’Underground, comme se plaisait à l’appeler Kari chaque fois qu’elle rencontrait ce genre de cas. La face cachée, le revers de la médaille, qui ne se dévoilait à vous que lorsque vous pénétriez sur leur territoire, fort bien dissimulé. Et lorsque vous compreniez le système dans lequel vous avez mis les pieds, vous ne voyiez plus du tout les choses de la même façon. Les boîtes de nuit se transformaient en lieux de prostitution, les coins de rue calmes devenaient des places de deal… L’Underground était un espace dangereux, réservé aux habitués du genre. Et généralement, les chasseurs de primes était le genre de personnes mal perçu et dont il fallait se débarrasser le plus vite possible, peu importe les moyens : corruption, assassinats, tout était bon à prendre.

La fille aux yeux vairons prenait donc ses précautions, ce qui la ralentissait un peu. Elle devait choisir des tavernes fréquentables pour éviter la population qui voudrait lui faire la peau, poser ses questions habilement sans que son interlocuteur ne s’en rende compte… Malgré toutes les précautions, les réponses restaient négatives, ce qui aurait dû la décourager et c’était bel et bien le but. Les personnages qui tiraient les ficelles, car il y en avait forcément, avaient réussi à contraindre la population lambda à fermer les yeux sur leurs agissements, ce qui arrivait plus souvent qu’on ne le croyait, de sorte que toute activité plus ou moins louche se déroulant sous leurs fenêtres était immédiatement « effacée » de leur mémoire. Si certains étaient vraiment ignorants de la plupart des choses, les autres étaient contraints d’oublier volontairement, et pour ça il n’y avait rien de plus radical que la peur. Les dirigeants de l’ombre les baignaient dans la crainte, principalement de représailles vis-à-vis d’eux, de leur entourage ou de leur emploi et cela suffisait bien souvent. La minorité qui s’entêtait toutefois à s’élever pour la vérité était automatiquement éradiquée, si bien que l’Underground se transformait en vaste réseau et ne cessait de s’accroître au fil du temps, comme l’araignée qui tissait sa toile.
~o0o~
Il y avait bel et bien deux mondes totalement opposés sur Mirror Ball, l’un étant l’ombre de l’autre, le côté obscur de la force. Kari savait pertinemment où elle avait décidé de mettre les pieds et que la petite mission qu’elle s’était fixée ne serait pas aisée compte tenu de l’environnement mais elle avait préféré le prendre comme un petit défi personnel plutôt qu’une simple chasse.
La chasseuse étouffa un bâillement. Sa petite trotte de la journée l’avait un peu fatiguée, aussi décida-t-elle d’écourter sa soirée et de ne se rendre que dans deux nouvelles tavernes, toujours à la recherche d’informations.

Si la première ne donna absolument rien, était totalement déserte et dirigée par un tenancier légèrement acariâtre, la seconde se révéla fort plus accueillante et pleine à craquer de buveurs. La jeune femme se fraya un chemin jusqu’à l’imposant comptoir en bois, au passage fut sifflée par quelques hommes dont le taux d’alcool avait largement dépassé le zéro et prit place sur l’un des trois sièges miraculeusement libres. Elle leva un bras et fit un geste en direction du barman qui vint à elle presque immédiatement.
- Whisky s’il vous plaît.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 366
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
187/250  (187/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Dim 18 Oct - 8:03






Funky Session


Qui est Kari Crown ?



Assis sur l'une des palissades du village, j'écoutais la musique de l'île qui changeait. Entre l'ambiance de jour et celle de nuit, la différence était flagrante ! Mais alors que les musiciens nocturnes tentaient de trouver un lit alors que ceux du jour quittaient leurs couvertures sans remords, il y avait toujours un petit moment de silence. Quelques minutes à peine, peu s'en apercevaient en fait. Tous sauf moi ! Et c'était à ce moment que je laissais ma trace sur l'île : pour ses quelques minutes, ce serait mes bruits de pas qui résonneraient comme l'unique musique de Mirror Ball !

Mais cette journée s'annonçait déjà bien spéciale. Alors que je travaillais au port, passant un coup de balai rapidement, j'entendais déjà les rumeurs du jour : il y avait une femme qui cherchait les ennuis déjà à cette heure du matin. Ce n’était pas de chance pour elle, le nombre d'individus qui voudraient bien lui donner des informations est mince. Si elle cherchait le coin illégal de Mirror Ball, il n'y avait presque personne qui désirait risquer sa vie dans cette histoire ! Peut-être qu'elle se lasserait de sa recherche avant l'heure du midi ? Les marines n'étaient pas du genre à chercher les problèmes ici.

Non, ils étaient du genre à chasser les orphelins en fuite plutôt que les vrais criminels...

L'inconnue disparut rapidement de mon esprit à ce moment, j'avais encore beaucoup de travail à faire. On ne me laissait pas faire beaucoup de grandes tâches d'adultes, mais j'étais beaucoup plus rapide qu'eux ! Il n'était pas rare de me voir courir sur l'île, je connaissais l'endroit très bien depuis le temps ! Mais alors que la journée continuait, j'entendis encore des nouvelles de l'inconnue. Je tentais bien de reprendre le travail, mais la rumeur se rependait très rapidement. Elle allait s'attirer des ennuis, ça c'est sûr ! Mais une partie de moi se demandait ce qu'elle cherchait vraiment. J'étais curieux et pas qu'un peu ! Je commençais donc un peu ma séquence d'espionnage, regardant la chasseuse de prime tout en travaillant. Peut-être qu'elle me remarquerait, c'était possible ! Je n'étais pas difficile à trouver après tout. Je mélangeais donc mes tâches quotidiennes tout en observant les progrès de cette femme aux yeux bicolore. C'était quand même marrant, je n’en avais jamais vu auparavant...

Mais bien vite, entre le travail et les quelques coups d'œil, le soleil était lui aussi fatigué. Après toute cette journée à tenter de traverser le monde, c'était à son tour de se reposer pendant que la lune prenait le relai ! Je retournais donc au bercail, à l'endroit qui me servait de maison la grande majorité du temps. Certains pouvaient croire que ce n'était pas la place pour quelqu'un de mon âge, mais je trouvais ça mieux que la rue ! Et puis, si les gens ont un peu l'esprit embrumé, la grande majorité était très sympathique ! Ils étaient souvent encore plus agréables à côtoyer après quelques verres plutôt que le lendemain matin d'ailleurs... Les épidémies de mal de tête étaient fréquentes ici. Dans tous les cas, je retournais à la maison.

Après un tour rapide en cuisine, je pris rapidement une grande assiette pour mon repas. Un peu de riz, un peu de viande et quelques légumes. J'observais donc d'un mauvais œil ce qui ruinait mon assiette, mais le mauvais œil du tavernier me convainquit de les manger. J'étais un peu boudeur, mais je ne rouspétais pas. Je pris donc place au meilleur endroit de l'établissement : près des chambres au premier étage. Avec mon assiette sur mes jambes, je pouvais tout voir d'ici ! Je dévorais donc mon repas tout en écoutant ce qu'il s'y disait. Aucun marin pour nous raconter des histoires en haute mer, c'était navrant... Mais bien vite, les portes s’ouvrirent pour laisser passer cette dame que j’avais observée. Peut-être qu’elle m’avait suivi jusqu’ici ? Dans tous les cas, ça promettait d’être intéressant !

Je regardais donc vers le bar, là où le tenancier servait normalement son alcool. Des ''remèdes contre les peines d’amour '', des ''solutions pour oublier vos malheurs '' ou bien des ''potions contre la timidité''. Je n’aurais jamais besoin d’alcool, je n’ai aucun de ses problèmes ! Je profitais du moment de distraction qui s’offrait à moi, alors que la mademoiselle commandait un rafraichissement, pour essuyer les quelques grains de riz sur mon visage ainsi que de lancer certains morceaux verts dans la plante qui siégeait à mes côtés. Pas de témoins, pas de crimes à ce que l’on disait ! Je continuais néanmoins le reste de mon repas tout en tendant une oreille attentive à ce qui se disait un peu plus bas.

Le tavernier n’avait jamais été une personne très bavarde de nature. Mais, une fois derrière le bar, il semblait être très ouvert aux conversations. Ou c’était peut-être avec moi qu’il ne savait pas quoi dire ? Plutôt grand pour un homme, il n’était cependant pas un géant. Avec les cheveux un peu gris et une barbe qui suivait cette coloration, il était dans la force de l’âge. C’était lui qui sortait les clients turbulents, ce qui se terminait souvent en vol plané dans la mer ! Mais ça, ce n’était qu’en dernier recours. Il était quelqu’un de bien qui tentait de faire sa vie, tout simplement. Alors qu’il lui versait un liquide de couleur ambre dans un verre, il lui tendit avant d’ajouter tout bonnement :

''Voilà voilà pour la jeune dame ! Il est un peu tôt pour les alcools forts. On dirait que vous n’avez pas eu une journée facile aujourd’hui… Si je peux me permettre le commentaire bien sûr… ''

Tient, ça, ce n'était pas dans ses habitudes... D'après moi, il savait très bien pourquoi elle était venue ici. Si un gamin pouvait entendre les ouï-dire, le propriétaire d'une taverne les connaissait probablement aussi. Tandis qu'il essuyait une choppe, il continua la conversation d'une façon plutôt amicale.

''Qu’est-ce qui vous amène sur notre île ? Une simple escale ou bien pour les affaires ? ''





Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 306
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
162/200  (162/200)
Berrys: 26.334.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Dim 18 Oct - 18:50

Funky Session

C'est Moi qui Pose les QuestionsFunky Session - Acte II

- Tout de suite.
Le barman s’affaira ensuite à préparer sa commande, sous l’œil attentif de Kari. Les gestes étaient simples, rapides et efficaces. De toute évidence, c’était une habitude pour l’homme que de prendre un verre sous le comptoir, de trouver la bouteille adéquate au premier coup d’œil, d’enlever le bouchon et de verser. Il en profita aussi pour rajouter trois glaçons. Pendant ce laps de temps la chasseuse de primes sortit sa monnaie pour payer.
Le verre tant attendu finit par arriver devant elle avec un bruit mat. Les pièces tombèrent sur le vaste comptoir, quelques-unes roulèrent avant de tomber sur une face.
- Voilà voilà pour la jeune dame !
Kari fixa le tavernier qui lui souriait.
- Il est un peu tôt pour les alcools forts. On dirait que vous n’avez pas eu une journée facile aujourd’hui, continua-t-il.
Elle continua de le regarder. Il souriait toujours. N’importe qui aurait pu dire que ses paroles étaient osées, surtout envers une personne inconnue, même si cela partait d’une bonne intention.
- Si je peux me permettre le commentaire, bien sûr, se rattrapa-t-il.
Un fin sourire étira les lèvres de la brune. Le profil type de la personne insouciante et naïve se tenait devant elle. Il finit par prendre la monnaie qui disparut en deux secondes et commença à essuyer un verre. Kari, quant à elle s’empara de sa boisson et en but quelques gorgées. L’alcool lui réchauffa instantanément la gorge. Du coin de l’œil, elle vit que le barman l’observait, torchon à la main. Il se décida enfin à reprendre la parole.
- Qu’est-ce qui vous amène sur notre île ? Une simple escale ou bien pour les affaires ?
Lentement, la fille aux yeux vairons reposa le verre qu’elle tenait et examina le tenancier. C’était bien présomptueux de sa part, cette question. Surtout ici, quand on savait qui dirigeait l’île. L’homme affichait encore une fois un grand sourire franc, qui aurait pu inciter n’importe qui à se confier à lui. La jeune femme remarqua alors son regard. En dépit des apparences naïves qu’il semblait afficher, il était nettement plus malin qu’il ne le laissait entendre sur le moment. Peut-être était-ce l’air plus ou moins mûr que pouvaient lui donner ses quelques cheveux gris et sa barbe qui prenait le même chemin, ou bien sa carrure imposante, ou encore l’éclat de ses yeux qui respirait l’intelligence ?

Au premier abord, sa question était purement anodine, comme tout commerçant qui cherchait à faire la discussion. Mais quelque chose lui soufflait que cet homme recherchait bien plus. Kari but une nouvelle rasade d’alcool, se laissant une volée de secondes de plus pour réfléchir et surtout pour choisir ses mots. C’était important de choisir ses mots, et encore plus de l’interprétation qu’on pouvait leur donner. Les sous-entendus en découlaient.
- Affaires, finit par répondre l’interrogée. En fait je recherche quelqu’un, mais je n’ai toujours rien trouvé.
Elle prit dans son sac un avis de recherche, soigneusement roulé qu’elle déroula et tendit au barman. Elle devait jouer au plus malin avec lui.
- Je souhaiterais rencontrer cet homme, précisa-t-elle en tapotant sur la photo de l’affiche.
Cent mille Berrys pour Rag Jader, trafiquant d’armes, c’était ce que disait le feuillet.
- J’aurais besoin de m’entretenir avec lui pour affaires, justement.
Mensonge pas totalement faux puisque l’affaire de Kari était de capturer le primé. Son interlocuteur la dévisagea et son sourire s’évanouit.
- Vous ne semblez pas être celle que vous prétendez.
- Sachez que l’habit ne fait pas le moine.

Kari sourit intérieurement. Le brave homme voulait l’emmener sur une pente dangereuse et la forcer à en dévoiler plus sur elle, mais la jeune femme préféra continuer ce qu’elle avait commencé. Il savait, c’était sûr.
- Vous ne sauriez pas où je peux trouver cet homme, par hasard ? Les gens ici sont quelque peu ignorants.
L’homme laissa tomber son torchon pour se mettre face à la brune et en profita pour baisser d’un ton.
- Vous ne savez pas où vous mettez les pieds, ma petite dame.
- Vous pensez ?

Elle le regarda droit dans les yeux et lui offrit un beau sourire, identique à celui tenu par le barman tout à l’heure et qui voulait tout dire pour eux deux. Je sais que tu sais. Et visiblement, le tavernier en savait plus qu’il ne voulait le dire, que ça soit sur Kari ou le trafiquant. En un sens, cette discussion avait permis à la chasseuse de savoir que malgré les précautions prises, le motif de sa venue et le statut qu’elle occupait avaient été devinés et révélés, sûrement de bouche à oreille, dans l’ombre. Grande erreur de sa part que de sous-estimer la puissance des commérages.
Malgré tout, la chasseuse ne pouvait plus reculer. Si on savait ce qu’elle comptait faire, elle avait réussi en quelques minutes à changer la donne et à semer le doute. En effet, et si elle venait vraiment pour faire affaire avec Rag ? Après tout, son nom n’était pas assez connu et les personnages qui vivaient dans le décor de l’Underground étaient assez méfiants de nature. Ils devaient sans doute vérifier la véritable intention de ceux qui voulaient mettre leur nez dans leurs affaires, mais cette vérification prenait du temps et laissait une petite longueur d’avance à la brune. Les murs ont des oreilles, ce n’est pas pour autant que ce proverbe marchait seulement dans un sens. La jeune femme avait rebondi grâce à cet homme et tentait d’en tirer avantage, comme on le lui avait si bien appris. Il fallait retourner ce qu'on utilisait contre vous et pour ce coup-là, la parole aidait beaucoup.
- Alors, vous pouvez me dire où je peux trouver cet homme, oui ou non ?


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 366
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
187/250  (187/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Lun 19 Oct - 15:53






Funky Session


Difficile de délier les langues…



J’écoutais donc l’échange qui se produisait, à quelques mètres. Il y avait un peu de bruit, provenant des clients peu discrets. Il y avait le bruit des verres et des assiettes qui s’entrechoquaient, les rires et les exclamations qui complétaient le portrait. Contrairement à la grande partie des établissements, il n’y avait pas de musicien attitré pour cet endroit. J’ai bien tenté de le devenir, mais il parait que je joue comme un pied… Mais je devais avoir du talent : ce n’est pas monsieur ou madame tout le monde qui possède la capacité de jouer faux avec un triangle ! Et puis, c’était un établissement de repos ici et pas une piste de danse. C’était un peu plus tranquille que les boites de nuit et certains autres établissements. Je n’avais pas toujours le droit de les visiter, alors je ne sais pas ce qu’il y a là-bas.

La conversation continua et la jeune femme montra une fiche avec une image sur celle-ci. J’ignorais de qui il s’agissait, puisque je ne pouvais simplement pas observer l’image. Mais ça confirmait bel et bien le but de sa visite : c’était une chasseuse de têtes primée. C’était très rare pour les bandits et les gredins de s’identifier avec leurs propres images. Normalement, à l’exception des pirates, qui les utilisaient presque comme trophées, il n’y avait que les marines et les chasseurs de primes qui utilisaient les affiches. Et comme elle ne semblait pas vêtir des vêtements de la marine, je doutais qu’elle appartienne au groupe des pirates. C’est difficile d’être un équipage de pirate avec un seul membre après tout… Mais pour moi, c’était clair qu’elle cherchait cette personne pour obtenir la somme qu’il y avait pour sa tête.

Je terminais donc mon repas alors que la conversation devenait un peu plus discrète. Je n’entendrais plus rien si je restais sur mon perchoir. Ce qui était bien dommage, j’aimais bien être assis ici ! Mais cette conversation ne menait simplement à rien. Le tavernier ne dirait rien, c’était simplement contre ses intérêts. Et ça, c’est s’il connaissait la cachette de ce bandit ! Qui était-il d’ailleurs ? Ma curiosité était plus forte que mon jugement, ce qui était très normal dans mon cas. J’approchais donc du comptoir alors que le tavernier continua de parler. Son regard s’était posé sur l’affiche qu’il venait d’emprunter. Après un petit instant pour réfléchir, sa réponse était claire :

'' Je ne sais pas où il se trouve. Si je connaissais une information du genre, c’est ma vie qui serait en danger. Je connais bien quelques personnes qui peuvent connaitre son emplacement, mais je doute qu’ils ne veuillent parler… ''

Avec son intonation, c'était simplement impossible qu’il puisse mentir. Ça, je le savais d’expérience ! Il était parfois trop honnête, mais c’est ce qui fait de lui un chic type. En reposant l’affiche sur le bar, il s’excusa pendant un moment pour servir la requête d’un client. Je profitais de l’occasion pour m’incruster dans la conversation ! Je sautais sur le banc au côté de la chasseuse de prime, tournant sur moi-même à quelques reprises lors de mon atterrissage. D’un geste rapide, et très peu discret, je me saisis de l’affiche tout en observant le présumé employeur. Rag Jader… Rag Jader… Son nom m’était inconnu, mais son visage m’était familier. Il avait une prime à son nom ?

'' Oh, moi qui pensais que c’était un dur à coincer que vous cherchiez… En fait, sa prime est trop basse pour qu’on se soit intéressé à lui avant aujourd’hui ! ''

Ce n’était pas vraiment une provocation, mais j’étais sincère : sa prime était peut-être grande pour un trafiquant d’armes, mais elle n’était rien si on la comparait à certains pirates ! Et dans East Blue, il n’y avait pas beaucoup de grandes primes. Pour moi, la raison de cette prime était simple : il n’avait simplement pas réussi à obtenir le silence des marines. Du coup, même si certains criminels présents sur l’île devraient posséder une prime, les pots de vin permettaient de laisser tomber le document dans les poubelles ! Mais il y eut un moment de silence dans l’endroit, comme si j’avais dit quelque chose de mal ! C’est vrai pourtant ! Il devait vendre les balles de fusil pour ne posséder qu’une prime de ce genre !

Ça ne semblait pas être l’avis des gens qui étaient présents ici en tout cas. J’entendais le soupir du tenancier, ce qui m’obligea à me tourner vers lui pendant un moment. Il avait un air de totale neutralité, mais c’était quelque chose qui m’effrayait au plus haut point… Je ne savais pas si je devais vraiment craindre sa colère ou si c’était simplement de l’exaspération ! Peut-être un peu des deux ? Je pense qu’une goutte de sueur était visible sur mon front, je devais également montrer un peu cette peur qui m’habitait. Je me levais donc de mon siège très rapidement tout en ajoutant un petit commentaire.

'' Ça va, ça va… Si je ne peux plus rigoler aussi… ''

Une fois que je sautais à terre, je me dirigeais vers l’escalier avant de me laisser tomber au sol une fois arrivé au premier étage. Le propriétaire de l’établissement me regardait encore avec le même regard. Une fois en haut, je lui tirais simplement la langue avant de me laisser tomber par terre. Si elle voulait vraiment trouver cette personne, en quoi ça nous concerne ? Que ce soit avec notre aide ou non, elle finira par trouver ! Je vous jure, parfois je ne comprenais pas pourquoi on devait garder le silence de cette façon. Il y eut un nouveau soupir du barman avant qu’il se retourne finalement vers la femme.

'' Il faut excuser le gamin. Il n’a pas encore conscience de ses actes… ''





Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 306
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
162/200  (162/200)
Berrys: 26.334.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Lun 19 Oct - 21:39

Funky Session

La Spontanéité tue Pas Mal de PlansFunky Session - Acte III
La brune fixait attentivement le barman dont le regard s’était posé de nouveau sur l’avis de recherche dont il s’était emparé. Sa réponse se faisait quelque peu désirer par la chasseuse, peut-être l’avait-il deviné et semblait réfléchir. Après un petit silence qui parut bien long, son regard plongea dans celui bicolore qui lui faisait face.
- Je ne sais pas où il se trouve. Si je connaissais une information de ce genre, c’est ma vie qui serait en danger. Je connais bien quelques personnes qui peuvent connaître son emplacement, mais je doute qu’ils veuillent parler.
Kari contint difficilement un soupir. Depuis le matin elle recevait toujours la même réponse, cela en devenait presque désespérant. Au moins, vit-elle le bon côté des choses, cet homme le connaissait bel et bien, ou du moins en avait entendu parler. Il avait été assez honnête pour énoncer clairement que savoir ce genre de choses pourrait atteindre à sa vie. Le tavernier était donc bien quelqu’un d’intelligent et assez malin pour rester loin des affaires d’autrui quand elles provenaient de ce milieu dangereux. Malgré tout, la méfiance de Kari subsistait envers son interlocuteur. Ses paroles pouvaient paraître être tout à fait franches et honnêtes, la jeune femme savait qu’il pouvait en être tout autrement et elle était vraiment bien placée pour le savoir.

Un client le héla soudain. Il s’excusa avant de lui accorder toute son attention. C’est vrai, il était barman avant tout. Kari reprit son verre qu’elle finit en quelques gorgées. Un mouvement sur sa droite attira son attention. Un jeune garçon venait de prendre place à côté d’elle et s’empara de l’avis de recherche. Elle le regarda faire, surprise. Il était vêtu simplement comme la plupart des enfants de son âge, portant une salopette rouge et un tee-shirt blanc. Une mèche rousse faisait tâche parmi le flot de cheveux blancs qui se tenaient sur son crâne. Tiens donc, c’était rare les enfants dans ce genre d’endroit…
- Oh, moi qui pensais que c’était un dur à coincer que vous cherchiez… En fait, sa prime est trop basse pour qu’on se soit intéressé à lui avant aujourd’hui !
La spontanéité du gamin était étonnante et Kari n’était pas la seule à avoir entendu le son de sa voix. Presque immédiatement le brouhaha ambiant cessa. Seul un soupir provenant du tavernier rompit le silence. La fille aux yeux vairons se retint de rire. Non, franchement, après tous les déboires de sa journée elle en aurait largement eu le droit. Mais ce que le petit aux cheveux blancs venait de dire mettait tous ses espoirs à néant. Elle qui s’était faite assez discrète jusque-là, il avait suffi d’un marmot à la voix un peu trop portante pour qu’une bonne quarantaine de personnes soit au courant de sa petite affaire. D’ailleurs, il lui manquait une dent à celui-là. Il se tourna vers le tavernier, toujours à proximité de son client et le regard rivé sur le petit voisin de Kari. Le petit se leva d’un bond avant d’ajouter :
- Ça va, ça va… Si je ne peux plus rigoler aussi…
Il partit aussitôt vers un escalier avant de grimper les marches et de disparaître de la vue de la chasseuse. Le tenancier le suivit du regard avant de reporter son attention sur la jeune femme.
- Il faut excuser le gamin. Il n’a pas encore conscience de ses actes.
La brune releva le regard qu’elle avait posé sur son verre. L’enfant semblait bien connaître les lieux et le propriétaire, sans quoi il ne se serait pas enfui à l’étage.
- Il est à vous ? interrogea simplement Kari.

L’homme la regarda en soupirant.
- C’est une longue histoire, éluda-t-il.
Elle finit par demander un second verre. Ce gamin avait réveillé quelques souvenirs de son enfance et d’autres choses encore plus douloureuses pour elle. Oui, comme le fait que l’homme qui l’avait élevé s’était évanoui dans la nature en la laissant faire front seule à face un petit groupe d’hommes fort désagréables. Elle secoua la tête pour chasser ces pensées. Cela ne servait absolument à rien de se lamenter. Vraiment à rien. Elle jeta un dernier regard à l’escalier, là où le gamin avait disparu. Le volume de whisky devant elle diminua petit à petit et fut bientôt réduit à néant. La chasseuse soupira. Elle allait rentrer bredouille, ce soir. Elle se leva, paya une nouvelle fois son dû au barman qui la salua et quitta la taverne, sac à l’épaule.
Encore une fois, elle allait devoir se débrouiller seule pour trouver son primé, sans doute en faisant des pieds et des mains. L’ennui était que le gamin avait clairement indiqué qu’elle recherchait quelqu’un. Elle avait eu le temps de reprendre l’affiche mais le mal était fait, seule l’identité de sa proie n’avait pas encore été trop divulguée. En y réfléchissant, elle se demandait comment le garçon avait réussi à savoir de quoi ils parlaient, elle et le barman. Elle ne l’avait pas vu en entrant mais avait sûrement dû être assez près pour tout entendre. Kari étira ses bras.
- Bon, encore à moi de jouer !

_________________





Dernière édition par Kari Crown le Mar 20 Oct - 12:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 366
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
187/250  (187/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Mar 20 Oct - 2:27






Funky Session


Un plan ? Ah oui ! Moi j’en ai un !



Rah, c’est nul tout ça ! Je pensais bien faire ! Et puis, il n’y avait pas de quoi casser trois pattes à un canard. Si ça se trouve, la prime provenait même d’un rival qui voulait la peau de ce Jag-machin ! Mais non, les adultes, ils avaient trop peur de dire ce qu’ils pensaient et ils n’osent pas lever le petit doigt ! La demoiselle tentait de faire quelque chose au moins, que ce soit pour la justice ou simplement pour gagner son casse-croûte ! J’étais trop jeune pour faire ça, il parait… Sinon, je serais déjà assez riche pour partir loin d’ici ! Vraiment, plus j’écoutais les histoires à la taverne, plus j’en avais envie. Parcourir les mers, vivre des aventures dignes d’être racontées pendant des siècles ! C’est peut-être ça, le problème avec les adultes : ils osaient plus rêver. Ils n’osaient plus prendre de risque pour garder ce qu’ils avaient !

Mais bon, mon intervention semblait déplaire à plus qu’une personne. Si l’ambiance semblait lentement revenir, les nouvelles de ce qui vient de se passer arriveraient vite. La chasseuse de prime serait contente : il y aurait probablement des sbires à interroger rapidement ! Mais elle ne semblait pas se réjouir vraiment. Bon d’accord, elle devenait une cible… C’est possible que ça lui complique la vie un peu. Je réfléchissais pendant quelques secondes. Si quelqu’un lui disait ou se trouve Truc-Rager, elle pourrait le trouver et l’enfermer en quelques minutes ! Et tout le monde sera content ! C’était très simple en fait. Avec mes connaissances de l’île, ce serait un jeu d’enfant (même si je suis avec une adulte) ! De toute façon, je n’avais pas vraiment de choix : je ne voulais pas causer d’ennuis au proprio. Et si ce que je disais était vraiment si grave, j’aurais de la belle visite sous peu. Autant faire mes valises et me cacher pour quelque temps.

Je me dirigeais donc vers l’endroit qui me servait de chambre. Avec un bâton et un tissu, je mis l’ensemble de mes possessions terrestres. Ce n’était pas grand-chose en fait : quelques vêtements, quelques berrys et quelques bonbons. Avec tout ça sur le dos, je quittais la pièce avec mon baluchon sur l’épaule. On comprendrait, ce n’était pas la première fois que je fuguais de toute façon. Je sortis donc par la fenêtre, m’agrippant à une gouttière afin de glisser jusqu’en bas. Cette fenêtre débouchait sur une ruelle sombre, principalement occupée par les ordures des commerces avoisinants. C’était plus discret que de sauter par la grande fenêtre en avant de l’édifice ! Mais une fois que j’avais mis les pieds à terre, j’entendis un bruit de pas qui se dirigeait dans ma direction. Houla, soit c’est une coïncidence inouïe, soit ils sont vraiment rapides pour agir ! Alors que je me retournais, je pouvais voir un mec bien habillé et qui avait probablement sur lui une arme blanche. Oui, ce n’était pas pour une visite guidée qu’il était là! C’était possible qu’il ait tenté de tendre une embuscade pour la jeune femme, mais que mon intervention eût changé leurs plans.

Il s'approchait rapidement, jouant à présent avec un couteau papillon dans l'une de ses mains. Peut-être dans le but de m'intimider ? Pour être honnête, ça fonctionnait plutôt bien pour la grande majorité de la population. Je me retournais donc vers lui, avec mon baluchon encore sur l'épaule. J'entendis le rire de cet énergumène alors qu'il approchait... Avec un air narquois, il me dit d'une voix presque enjouée:

''Alors, c'est toi le gamin qui parle mal de mon patron ?''

''Je ne sais pas. On me dit souvent que j'ai une bonne prononciation quand je parle. Je ne pourrais pas vous répondre...''

Je pense que ce n'était pas la réponse qu'il voulait, son sourire quitta rapidement son visage. Quoi ? Ce n’est pas ma faute s'il est bête et qu'il me pose des questions de ce genre ! La poigne sur son arme semblait se raffermir, il semblait prêt à me faire passer un sale quart d'heure on dirait. Je ne pouvais pas m'empêcher de sourire un peu, un petit réflexe... Pourquoi poser une question dont on avait déjà la réponse de toute façon ? Il devenait également un peu plus menaçant.

''Ne te fous pas de ma gueule, gamin !''

''Vous avez une gueule ? Vous n'êtes pas un animal pourtant...''

Je pense que ce fut la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. J'avais l'impression qu'il s'agissait d'une bouilloire qui était restée trop longtemps sur le feu ! Je laissais de côté mes effets alors qu'il passait à l'attaque. Il tenta de me donner un coup de pied comme s'il tentait d’écraser une fourmi. Un coup bien facile à esquiver et à contre-attaquer. Moi aussi je sais faire les coups de pieds : les tibias sont à ma hauteur ! Après quelques jurons qui me firent bien rigoler, la colère de cet homme pouvait se voir avec les tentatives de me planter son couteau au milieu du front. Ce n'était pas un plaisir que je lui accorderais ! Alors que je prenais ma forme hybride, à sa plus grande surprise par ailleurs, je glissais directement sous lui. Une fois derrière lui, je sautais à la hauteur de sa tête et, tandis qu'il se retourna, je dis :

''Tēru haru !''

Le coup en pleine tête l’assomma d'un coup ! Il tomba lourdement sur le sol, clairement hors service. Je retrouvais ma forme humaine et, en récupérant mon baluchon, je lui donnais quelques coups pour vérifier s'il était toujours conscient. Ça ne semblait pas être le cas, mais il respirait toujours. Mais il m'avait fait perdre du temps ! Si je voulais retrouver la demoiselle, je devais faire vite ! Elle était peut-être déjà loin ! Je sortis donc de cette ruelle afin de trouver l'inconnue. Elle semblait être sortie de l'établissement depuis un petit moment. Lorsqu'elle me regarda, je lui fis plusieurs signes de la main tout en ayant un grand sourire. Bon, ce n'était pas discret... Mais l'important était d'obtenir des résultats, non ?





Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 306
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
162/200  (162/200)
Berrys: 26.334.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Mar 20 Oct - 21:01

Funky Session

Le P'tit RougeFunky Session - Acte IV

La chasseuse marchait tranquillement au gré des rues et des intersections. La nuit était tombée, tentant d’engloutir chaque chose dans ses ténèbres. Heureusement que les multiples néons alliés aux lampadaires éclairaient pleinement la chaussée, laissant des auréoles multicolores sur le sol et permettaient d’y voir mieux. Même à cette heure tardive les allées étaient encore bien animées dans le coin. On était quand même sur Mirror Ball, île réputée pour ses concours de danse, cela n’avait absolument rien d’extraordinaire.
Kari était actuellement en quête d’un endroit où dormir pour la nuit. Elle aurait bien couché à la belle étoile mais vu que sa présence avait été quelque peu révélée par un gamin, mieux valait qu’elle fasse sa nuit bien à l’abri dans un hôtel ou une auberge. Elle ne voulait pas finir égorgée sur la pelouse, d’autant plus que la couleur de ses yeux la rendait facilement identifiable. Les yeux vairons, ça restait un inconvénient.

De nombreux badauds traînaient les rues, seuls ou en groupe avec un taux d’alcoolémie plus ou moins fort. Quelques-uns titubaient et se résolvaient à se tenir aux murs pour avancer. Quoique, on pouvait bien se demander si c’étaient eux qui tenaient les murs ou si c’étaient les murs qui les tenaient. La fille aux yeux vairons haussa les épaules. La musique s’échappant des boîtes de nuit et autres endroits où l’on pouvait faire la fête agressait une nouvelle fois ses oreilles. Ça restait malgré tout un fond sonore auquel on s’habituait assez vite, une fois plongé dans l’ambiance. Ce qui n’était évidemment pas le cas de la brune, l’esprit plus occupé à penser à attraper le trafiquant d’armes Rag Jader qu’à s’amuser un peu. Et puis, elle ne voyait vraiment pas comment on pouvait s’amuser à se coller les uns aux autres pour danser sur une musique qui vous explosait les tympans. Non, les échecs et la cuisine étaient nettement mieux et plus éducatifs.
~o0o~
Elle laissa échapper un profond soupir avant de se laisser glisser contre un mur, s’asseyant à même le sol dans une rue encore pleine de vie. Personne ne prêtait attention à la jeune femme et c’était pile ce qu’elle voulait. Elle avait fini par trouver une auberge proposant, comme c’était affiché sur la devanture, des prix assez raisonnables, ce qui convenait parfaitement à la chasseuse. Sauf qu’ils n’avaient plus aucune chambre de libre, même si Kari s’y était un tant soit peu attendue. Du coup la brune campait à quelques mètres de l’établissement, affalée contre le mur d’un bâtiment.
La fille aux yeux vairons se releva après quelques minutes. Sa position était vraiment inconfortable et puis, elle ne pouvait pas rester ici toute la nuit. Elle se laissa guider par ses pas qui la ramenèrent dans le périmètre de la taverne dans laquelle elle avait mis les pieds quelques temps auparavant. Décidément elle y tenait à cette foutue taverne !

Soudain un bruit provenant de sa gauche attira son regard. Cela provenait d’une ruelle annexe, assez sombre comparée aux autres allées. Un nouveau bruit retentit. Un bruit sourd, légèrement étouffé, comme un choc. La chasseuse cligna des yeux. Des bruits de pas qui venaient dans sa direction. Puis une silhouette apparue. Une petite silhouette aux cheveux blancs avec une mèche rousse. Tiens, le garçon qui avait bien compromis son plan.
Il lui fit signe de la main en souriant et la jeune femme se demanda soudainement ce qu’il faisait dehors à cette heure, avec un baluchon à la main. Il semblait prêt à partir, vers une destination inconnue de Kari. Un instant elle se demanda si elle devait lui répondre ou non et s’apprêtait à faire demi-tour lorsqu’une idée lui vint. Ce garçon avait un lien avec le tenancier, homme assez intelligent pour préserver sa vie en n’ayant pas les informations nécessaires à la chasse de la demoiselle. Mais il connaissait au moins le nom de Rag Jader et cet enfant vivait sous son toit.

La brune répondit au gamin par un sourire et vint à sa rencontre.
- Dis-moi petit, tu ne connaîtrais pas Rag Jader, par hasard ?


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 366
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
187/250  (187/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Mer 21 Oct - 1:42






Funky Session


Lui ? Il était déjà endormis quand je suis arrivé...



J'ai réussi à obtenir l'attention de la chasseuse de prime. Encore mieux : elle semblait même prête à me parler ! Ah, si j'obtenais un Berrys pour chaque fois que j'étais ignoré, je possèderais assez pour acheter une bonne paire de souliers ! Bon, ce n’était peut-être pas la somme la plus imposante que l’on pouvait concevoir, mais ça démontre bien qu’il y a eu beaucoup de refus ! Et puis, j’aimerais bien une nouvelle paire de souliers…

Une fois que la demoiselle est arrivée à proximité, je ne pouvais m’empêcher de regarder ses yeux un peu plus longtemps. Je ne la fixais pas trop, mais je n’avais pas eu l’occasion de les observer moi-même avant cet instant. Je me demande encore comment c’était possible, de posséder deux yeux différents. Enfin, ce n’était pas très important pour le moment. Maintenant qu’elle m’avait approché, elle me demanda si je connaissais Rag Jader. Je haussais les épaules, répondant avec la plus grande franchise que je pouvais :

''Oui et non. En majorité non, mais assez pour dire que je sais qui il est…''

Je ne pouvais pas vraiment dire que je le connaissais vraiment. Si c’était ça la question, je n’en avais jamais entendu parler avant ce jour. Le nom m’était inconnu, mais j’avais déjà croisé cet homme auparavant sur l’île.

''C’est un marchand d’armes qui tente de faire sa place en achetant des armes bon marché pour les revendre au prix fort. Par contre, si quelqu’un connait plus d’information sur ce ''Dar Vader'', ce serait très possiblement cet homme juste ici… ''

Je pointais donc la ruelle qui se trouvait derrière moi, là où ce trouvais encore l’intimidateur en herbe. Toujours inconscient, il était littéralement au centre de cette ruelle. Je n’avais pas pensé à le cacher dans les ordures, mais ce n’était pas très important tout ça. Par contre, je devais expliquer pourquoi il était dans cet état, pas vrai ? Heu… Je n’y avais pas réfléchi ! Je dis rapidement, sans réellement réfléchir :

''Je tiens à préciser qu’il est tombé des escaliers, je n’ai rien fait !''

Je sifflotais un peu, espérant que ce mensonge passerait inaperçu. Surtout qu’il n’y avait aucun escalier dans le coin… Enfin, tant que je n’agissais pas d’une façon étrange, on n’avait pas raison de me soupçonner, pas vrai ? J’espérais simplement qu’elle ne me demanderait pas comment j’ai réussi à mettre cet homme dans cet état… Les personnes comme moi, ils n’étaient pas vraiment appréciés. Avec la malédiction des fruits et tout ça. Autant garder ça comme secret si possible. Je lui laissais quelques moments pour observer cet homme de main, peut-être qu’elle voudrait l’interroger à son réveil ou bien lui faire les poches. Dans tous les cas, ça ne me regardait pas vraiment. Je regardais le sol, tout en caressant mon cou, tout en lui communiquant quelques informations que j’avais. Ou plutôt en lui confirmant que je savais où commencer à chercher.

''J’ai une ou deux idées d’où il peut se trouver. Possiblement un de ses entrepôts aussi. Il n’y a rien qui m’échappe sur l’île après tout !''

Je ne pouvais m’empêcher de rigoler silencieusement alors que je disais ça. Oh, s’il y avait quelque chose que je pouvais être fier, c’était de connaitre l’île comme le fond de ma poche ! Mais mes connaissances avaient un prix ! Si personne n’osait parler, c’est que cette information avait de la valeur. Bien que quelques berrys puissent être intéressants, ce n’était pas ce que je voulais pour le moment. Et puis, ça semblerait plus ''professionnel'' si je disais que j’imposais des conditions.

''Par contre, j’ai mes conditions pour aider… Et la première, ce serait de savoir votre nom ! ''




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 306
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
162/200  (162/200)
Berrys: 26.334.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Mer 21 Oct - 19:14

Funky Session

Naissance d'une CoopérationFunky Session - Acte V
Kari croisa le regard du jeune garçon. Celui-ci semblait fixer ses yeux silencieusement, s’interrogeant probablement sur l’aspect bicolore du regard de la brune. Mais elle était habituée à ce qu’on la dévisage de la sorte et ne fit aucun commentaire.
- Oui et non, finit-il par répondre. En majorité non, mais assez pour dire que je sais qui il est.
L’enfance était vraiment une période de vie très naïve et insouciante. Mais qui desservait impeccablement la chasseuse.
- C’est un marchand d’armes qui tente de faire sa place en achetant des armes bon marché pour les revendre au prix fort, continua-t-il. Par contre, si quelqu’un connait plus d’informations sur ce « Dar Vader », ce serait très possiblement cet homme juste ici.
Il montra du doigt la ruelle dont il était sorti. La fille aux yeux vairons s’avança un peu et remarqua à la faible lueur des néons une silhouette allongée au centre de l’allée, entourée d’un amas d’immondices. Elle s’approcha de nouveau. C’était un homme, plutôt grand, visiblement inconscient. Elle nota la bosse qui se trouvait sur le haut de son crâne avant de remarquer le couteau qui gisait à côté. De toute évidence, il avait été assommé. Le gamin aurait-il fait ça ?
- Je tiens à préciser qu’il est tombé des escaliers, je n’ai rien fait !
Sauf qu’il n’y avait aucun escalier dans les parages, ce qui confirmait bel et bien l’hypothèse de Kari. Elle l’observa un instant. Restait à savoir comme un gamin aux cheveux blancs, aussi souriant que naïf et qui ne semblait pas avoir une grande force pouvait-il mettre à terre un adulte en pleine forme. Elle fut tentée de lui poser la question mais se ravisa. Il avait menti pour ne pas qu’elle sache la vérité et tentait de l’aider à trouver Jader, ce n’était pas la peine de le froisser pour qu’il se braque et la laisse tomber.
La brune s’accroupit près de l’inconscient et s’empara de son couteau avant de le balancer au loin. Aux dires du garçon il connaissait le trafiquant d’armes, ce qui laissait supposer, dans l’état où il se trouvait et à cause de l’arme blanche qu’il possédait, qu’il était un sbire du primé. Et donc qu’il était potentiellement au courant de la position de son chef, voire de quelques-unes de ses actions qui pourraient très bien se monnayer quelque part. Tout se vendait et tout s’achetait, c’était bien connu et Kari avait besoin d’argent. Elle jeta un coup d’œil au gamin aux cheveux blancs dont le regard était rivé sur le sol.
- J’ai une ou deux idées d’où il peut se trouver. Possiblement un de ses entrepôts aussi. Il n’y a rien qui m’échappe sur l’île après tout !
La bouche de la chasseuse s’étira en un fin sourire. Mais c’était parfait ça ! Elle reporta son attention sur l’homme au sol. Cependant… elle préférait avoir un peu plus d’informations et celui-là pourrait très certainement l’aider.
- Par contre…
Elle se tourna à nouveau vers l’enfant.
- J’ai mes conditions pour aider… Et la première, ce serait de savoir votre nom !

Kari le regardait en silence. Devait-elle assouvir sa curiosité ? Devait-elle lui dire la vérité ou mentir ? Ou alors… Un nouveau sourire illumina son visage tandis qu’elle se relevait. Oui, elle allait profiter de la situation.
- Je n’ai pas l’habitude de donner mon nom, tu comprends certainement pourquoi, j’imagine. Cependant…
Sa phrase resta en suspend le temps qu’elle sorte un couteau de son fourreau.
- Je vais faire une entorse pour te remercier. Je m’appelle Kai.
La fille aux yeux vairons se sentait confiante. Elle lui avait menti en beauté, certes, mais il était actuellement incapable de vérifier l’exactitude de ces informations. Et en plus, avec son mensonge, elle venait de lui montrer qu’elle lui faisait confiance. Enfin, c’était ce qu’elle voulait lui faire croire. Kari Crown ne faisait plus confiance à quiconque depuis la trahison d’Aldero. La formulation dont elle s’était servie laissait croire à l’enfant qu’il était un privilégié et qu’elle venait d’éponger sa dette pour l’aide qu’il allait lui apporter. Après ça, il ne pouvait que l’aider.
Un gémissement la tira de ses pensées. Le troisième personnage sortait de son état inconscient. La chasseuse prit le temps de s’asseoir à côté de lui, dos au mur, le couteau à la main. Son bras s’avança jusqu’à ce que la pointe de la lame frôle le cou du pauvre homme. Ce dernier commença doucement à ouvrir les yeux en marmonnant des choses que la brune ne saisit pas. Il tenta machinalement de se relever mais dut sentir la lame froide contre sa peau car il arrêta soudainement son mouvement, remettant en marche son cerveau.
- Hein ?
- Ne bouge donc pas, lui répondit calmement la jeune femme. J’aurai besoin de quelques informations que tu as sûrement.

Il la regarda et lorsqu’il comprit ce qui lui arrivait chercha quand même à se lever. Le réflexe de Kari fut immédiat. De sa main libre elle le plaqua à nouveau au sol et appuya doucement avec son couteau. Il n’avait pas un instinct de survie très développé, celui-là.
- Je vais me répéter, mais quand je dis que tu ne bouges pas, c’est parce que tu dois le faire.
Après quelques instants l’homme de main finit par capituler en maugréant quelques insultes au passage. Ben tiens. La pression qu’exerçait la chasseuse ne se relâcha pas pour autant.
- Bien. Maintenant j’ai une petite question pour toi. Où est Rag Jader ?
Et sans attendre la réponse elle se tourna vers le garçon qui n’avait pas bougé et lui sourit. Sur le moment la jeune femme était un vrai paradoxe. Qui était capable de sourire gentiment en menaçant quelqu’un ? Kari. Et celui qui lui avait appris bien des choses. Mais il n’était pas là.
- Au fait, maintenant qu’on fait équipe, tu pourrais me dire comment tu t’appelles ?


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 366
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
187/250  (187/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Jeu 22 Oct - 3:35






Funky Session






Pendant un instant, je pense qu’il y a eu un doute dans l’esprit de la chasseuse de prime. Avait-elle devinée que cet homme n’était pas tombé des escaliers comme je l’avais dit ? C’était une possibilité que je ne pouvais pas exclure, même si elle n’en dit rien. Nous avions tous notre part de secret, pas vrai ? Le plus important était qu’elle prenait bien la chose en fait. Après tout, il y avait un homme par terre ! Ce genre de situation était peut-être normal avec ce travail ? Dans tous les cas, pas de représailles pour moi !

La chasseuse de prime se présenta sous le nom de Kai. C’était un drôle de nom, très court selon moi. Je n’avais peut-être aucun moyen de vérifier si c’était la vérité, mais j’avais au moins un nom maintenant ! Ce serait bien mieux que si je répétais sans arrêt sa profession après tout. J’étais bien content de pouvoir lui donner un nom !

Mais bien vite, notre attention fut dirigée vers l’homme de main que j’avais assommé il y a quelques minutes. Il semblait revenir à lui. J’étais un peu déçu en fait… Je pensais bien qu’il dormirait pour le reste de la soirée ! Je ne devais pas frapper encore assez fort. Tant pis, je devrais m’entrainer plus tard ! Je pourrais bien lui frapper la tête avec mon baluchon, mais ce ne serait probablement pas très efficace. Peut-être si je visais un œil, mais ce n’était pas mon genre ! De toute façon, Kai était bien plus rapide que moi et elle s’apprêtait déjà à lui régler son compte. Un peu brutalement…

Non, mais je rigole, c’était plutôt de l’intimidation que de la violence. Je ne pouvais pas vraiment parler, c’est moi qui l’avais envoyé sucrer les fraises ! Par contre, il semblait un peu… lent mentalement… Quand on n’avait pas de plan, on ne bouge pas quand on a une lame sous la gorge ! À ce rythme, je plaignais presque Der Jagar s’il n’avait que des hommes de main de ce genre. Il se débattait un peu, mais ce n’était qu’une résistance passagère. Alors que le méchant (car c’était un méchant après tout) cessait tout mouvement, il s’avoua vaincu tout en nous disant des insultes. Hey ho, je ne lui permets pas ! Je suis persuadé que ma mère n’était pas comme il le disait ! Et puis, Kai n’avait pas des oreilles aussi grandes…

Je m’approchais donc de ma nouvelle complice et du captif, j’avais une idée derrière la tête. Kai lui demandait où se cachait son patron, mais je doutais qu’il nous dise la réponse rapidement. C’était un sbire, mais il était peut-être loyal envers son employeur après tout. Non, je prenais la solution plus simple… Pendant que je fouillais les poches de cet homme, je répondis à sa question. Après tout, elle m’avait donné son nom, alors je lui donnerais le mien. Je n’avais pas de prime, donc je n'avais rien à cacher vraiment !

''Oh, mon nom, c’est Pumori ! Mais on me nomme P’tit Rouge normalement. Je ne sais pas pourquoi d’ailleurs… Peut-être la couleur de mes yeux ?''

''Il… Il est sérieux le gamin ? Et puis, arrête de me piquer mes trucs !''

Si j’étais sérieux, seul moi le savais ! Mais je lançais rapidement le contenu de ses poches par terre : quelques billets, un paquet de cigarettes, quelques papiers, quelques photos… D’ailleurs, je n’étais pas étonné qu’il y ait une photo de Kai parmi celles-ci. Je lui montrais rapidement ma trouvaille avant de retourner à la recherche de mon objectif.

''On dirait qu’il t’attendait depuis un petit moment. Le message s’était passé depuis la matinée, la photo a été prise ce matin aussi. Je suis presque sûr !''

Étrangement, notre invité ne semblait pas vouloir commenter encore plus la chose. Il semblait gigoter un peu plus tout d’un coup. Peut-être qu’il commençait à craindre la lame de Kai ? Maintenant qu’elle avait une raison personnelle de s’occuper de lui ? Je continuais mes recherches jusqu’au moment où je trouvais un paquet d’allumettes. Oui ! C’est exactement ça ! Si je ne me trompais pas, j’avais vu la cible qui fréquentait souvent un établissement malfamé. Avec ça, je pouvais confirmer ce que je pensais !

''J’ai trouvé ! J’ai trouvé ! ''The Foxtrot''. C’est un établissement un peu en retrait, près des hangars du port. Je me doutais bien que c’était un des endroits possibles, mais ça évite les erreurs !''







Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 306
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
162/200  (162/200)
Berrys: 26.334.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Jeu 22 Oct - 12:52

Funky Session
Pas la Peine deS'épuiser pour RienFunky Session - Acte VI
Le garçon s’approcha et sans sembler plus effrayé se mit à fouiller les poches de l’homme à terre tout en répondant à la question de la chasseuse de primes :
- Oh, mon nom, c’est Pumori ! Mais on me nomme P’tit Rouge, normalement. Je ne sais pas pourquoi d’ailleurs… Peut-être la couleur de mes yeux ?
Ou la couleur de sa mèche rousse. Mais le fait est que le petit avait accepté de décliner son identité, ce qui prouvait qu’il faisait confiance à Kari. Ou plutôt Kai, comme elle s’était présentée à lui. Elle le laissa faire sa fouille, l’observant d’un œil discret.
- Il… Il est sérieux le gamin ? Et puis, arrête de me piquer mes trucs !
La fille aux yeux vairons sourit à la remarque avant d’intimer le silence à l’homme de main avec un simple regard noir. C’est qu’il ferait un bon voleur, le petit.
- Je t’ai posé une question, je ne t’ai pas demandé de sujet.
Pumori, puisque c’était son nom et que Kari ne le voyait pas mentir sur ça, commença à déballer ses trouvailles. Sa réponse avait été trop spontanée pour être un mensonge servi par un enfant. Non, quand un enfant mentait, ça se voyait tout de suite.
La chasseuse y jeta un rapide coup d’œil. Une petite liasse de billets, un paquet de cigarettes, divers notes et quelques photos que Pumori tenait à la main. D’ailleurs, il en tendit une à la jeune femme qui se retrouva nez-à-nez avec… elle-même. Des cheveux bruns en batailles et deux yeux vairons, un bleu et un rouge, ça ne courait pas les rues.
- On dirait qu’il t’attendait depuis un petit moment. Le message s’était passé depuis la matinée, la photo a été prise ce matin aussi. Je suis presque sûr !
La brune hocha lentement la tête. Donc sa venue avait fuité directement après son arrivée. Malgré ses précautions, elle avait quand même été repérée, ce qui signifiait qu’elle avait clairement sous-estimé le réseau de l’Underground. Le gamin venait de préciser le matin. Mais… comment diable le P’tit Rouge pouvait-il être au courant ?

Le sbire attira de nouveau l’attention de Kari. Bizarrement, il n’avait plus fait aucun commentaire. N’oublions pas qu’un couteau restait un objet tranchant et par conséquent dangereux, surtout s’il était posé contre votre gorge. Mais en dépit de la menace il tenta de bouger de nouveau. Aurait-il peur de représailles ? Malheureusement, ou heureusement pour lui, ce n’était pas la priorité de Kari. Elle se foutait bien de savoir qu’il avait cherché à l’approcher sûrement pour la tuer. Non, ce qu’elle voulait c’était Rag Jader. La première raison était sa prime. A laquelle venait se rajouter la tentative d’assassinat envers sa personne. Ça ne servait absolument à rien de se charger du menu fretin alors que Jader était le cerveau qui commandait. Pas la peine de s’épuiser pour rien. Un fin sourire naquit sur les lèvres de la chasseuse. Mais quitte à avoir cet homme sous la main, elle pouvait bien en profiter un peu…
Elle le fixa droit dans les yeux avant d’appuyer un peu plus sa lame sur le cou de sa victime. Oh pas de beaucoup certes, mais suffisamment pour qu’il laisse échapper un gémissement de frayeur. Décidément les hommes de main ne sont plus ce qu’ils étaient. Pumori poussa une exclamation, coupant court au petit jeu de Kari. Le sadisme d’Aldero avait fini par déteindre sur elle.
- J’ai trouvé ! J’ai trouvé ! « The Foxtrot ». C’est un établissement un peu en retrait, près des hangars du port. Je me doutais bien que c’était un des endroits possibles, mais ça évite les erreurs !
The Foxtrot. Immédiatement le regard de la demoiselle revint sur le sous-fifre. Curieusement celui-ci s’était raidi. Le gamin avait donc bien deviné. La chasseuse sourit de plus belle. Toute son affaire était en bonne voie, finalement. Comme quoi les échecs de la journée avaient fini par être largement compensés.
La prochaine étape était donc de visiter ce fameux établissement. Mais avant… de sa main libre de toute arme Kari attrapa la liasse de billets. A vue de nez, au moins deux mille Berrys, si ce n’était plus.
- Hé, Pumori… ça te dit un peu d’argent de poche ?
Le dépouillé tenta bien de protester mais s’arrêta bien vite lorsque son regard croisa de nouveau celui de la brune. Sage décision. La jeune femme devait bien évidemment partir mais ne put se résoudre à laisser ce pauvre homme de la sorte. Les billets tombèrent sur le sol tandis que le poing de la chasseuse s’abattait avec force sur le front de sa victime. Le choc le cogna en plus au sol ce qui acheva le sbire et le mit hors d’état de nuire.
Kari se releva ensuite avec un air satisfait, ramassant tout de fois l’argent au passage. Elle devait aller vers les quais, donc. La suite allait sans doute être dangereuse. Son regard se fixa sur Pumori. Il avait l’air de bien connaître le coin, lui. Mais même s’il n’était qu’un enfant, la jeune femme n’eut aucun scrupule à lui demander :
- Ça te dirait de m’accompagner ?


_________________





Dernière édition par Kari Crown le Jeu 22 Oct - 20:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 366
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
187/250  (187/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Jeu 22 Oct - 19:59






Funky Session


Un petit pas rapide vers le Foxtrot !



Au final, c’était une très bonne chose qu’il ne soit pas inconscient ! Après nos recherches, il se trahissait pour confirmer ce que je pensais. Ce serait dommage de se retrouver au mauvais endroit et de retourner sur nos pas. Cependant, je plaignais un peu l’homme de main, du coup. Il semblait terrorisé par la chasseuse de prime. C’était peut-être le choc à la tête ? Il semblait très confiant avant de se faire assommer par un enfant ! Oh… C’était peut-être ça qui le rendait un peu plus craintif. Le coup à la tête ou bien l’incompréhension de son état actuel.

Le couteau était probablement la bonne raison aussi. Je n’étais pas un expert, mais Kai semblait plutôt agile avec de telles lames. Il y avait un petit quelque chose dans ses mouvements et dans la poigne qui suggérait qu’elle savait bien utiliser les armes blanches. Dans tous les cas, il résistait à peine lorsqu’il était question de s’approprier son argent. Je n’avais pas bien regardé le montant, mais ce n’était pas négligeable.

''Si ça ne dérange pas le monsieur, je veux bien moi ! J’ai besoin de réparer mes chaussures et…''

Avant que j’aie la possibilité de terminer de poser ma question, Kai mit l’homme de main hors service. Cette fois-ci, il ne se relèverait pas avant un bon sommeil ! Alors que ma complice s’occupait de ramasser les effets de ce dernier, je ne pouvais m’empêcher de m’approcher de lui et de tendre l’oreille. J’attendis pendant quelques secondes avant d’en arriver à ma conclusion :

''Je n’entends pas de protestations, alors c’est bon ! Je pense qu’il veut bien !''

Avant de partir, je poussais l’homme sur le côté, le recouvrant de papier journal très sommairement. Cachette impeccable ! Enfin, pour les fêtards du coin, mon point était valide ! Tant qu’il n’était pas directement au centre de la ruelle, il serait probablement ignoré. Peut-être. Avec de la chance ? Je me redirigeais donc vers la rue, sortant de ce coin sombre. Elle ne semblait pas bien forte, mais Kai cachait bien son jeu. Si elle chassait les hors-la-loi pour des primes, elle ne devait pas être n’importe qui après tout.

Alors qu’elle se retournait vers moi, je m’apprêtais à lui faire mon discours. Elle me dirait probablement que c’était trop dangereux, que je ne devrais pas y aller ! Je lui répondrais que je suis capable de me débrouiller tout seul et que je sais mieux que quiconque les rues de la ville. Encore, elle contrattaquerait en me disant que j’étais trop jeune et que je ne serais qu’un boulet. Je rétorquerais que je suis bien plus fort que j’en ai l’air et que j’étais prêt à le prouver !

Et pourtant, elle me demanda simplement si je voulais l’accompagner. J’étais un peu… déboussolé ? Estomaquer ? Autre mot compliqué pour dire que je suis surpris ? C’est bien rare, les adultes qui me permettent de participer à quelque chose qui était soi-disant dangereux. Mais passé ce moment de surprise, je recommençais à sourire. Du coup, pas de perte de temps, j’étais déjà prêt à partir !

''C’était ma troisième condition ça ! Ce n’est pas amusant si je ne peux pas participer ! Allez, suivez le guide, je connais le chemin le plus court !''

Avec mon baluchon sur l’épaule, j’avais plutôt l’air d’un fugueur que d’un guide. En fait, j’étais les deux à la fois ! Mais alors que nous suivions les différentes routes, je pense que mon expertise était démontrée. On évitait les grandes rues et les passages dans lesquels il y avait beaucoup de mouvement. Pendant que nous nous dirigions à bon port, j’en profitais pour faire la conversation.

''Je sais que c’est un truc qu’on doit vous dire souvent… Mais je dois demander… Comment est-ce que vous faites pour vos yeux ? Je ne suis pas capable de changer la couleur des miens encore !''




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 306
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
162/200  (162/200)
Berrys: 26.334.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Jeu 22 Oct - 21:59

Funky Session


Mais Quelle Question !Funky Session - Acte VII
- Si ça ne dérange pas le monsieur, je veux bien moi ! J’ai besoin de réparer mes chaussures et…
Pumori était visiblement ravi qu’on lui propose de l’argent. Aussi lorsque Kari mit hors d’état de nuire sa victime, il se pencha sur lui avant d’ajouter :
- Je n’entends pas de protestations, alors c’est bon ! Je pense qu’il veut bien !
Cela arracha tant bien que mal un sourire à la chasseuse. Finalement Pumori se révélait un tantinet malin. Elle ferait le partage plus tard. C’était l’heure de mettre les voiles en direction du Foxtrot. Le garçon avait tant bien que mal dissimulé l’homme sous des papiers journaux avant de l’enlever du milieu de l’allée. La brune avait ensuite fait sa proposition. Elle avait besoin du jeune garçon pour aller jusqu’à l’établissement de Jader. Il y eut un petit blanc avant qu’il ne réponde mais la chasseuse restait confiante. Et au pire, elle n’aurait qu’à lui demander simplement l’emplacement.
- C’était ma troisième condition ça ! Ce n’est pas amusant si je ne peux pas participer ! Allez, suivez le guide, je connais le chemin le plus court !
Bien, son petit camarade avait accepté de l’emmener à bon port. Et peut-être pourrait-il lui être encore utile par la suite. Le gamin avait pris son baluchon à l’épaule et s’était mis en route. Kari, après avoir rangé son couteau dans son fourreau et l’argent dans son sac à dos, le suivit. Il semblait parfaitement où aller, ce qui n’empêchait pourtant pas la chasseuse de primes de veiller au grain. Si l’un des hommes du trafiquant avait réussi à la trouver, pourquoi pas d’autres ? Pumori ne demandait rien à sa compagne et choisissait lui-même le chemin à prendre. Il était le mieux placé, c’était sûr, mais il réussissait à éviter les rues principales et animées, contournant ainsi les badauds et les potentiels ennemis. Plus futé qu’il n’y paraissait, le P’tit Rouge. Et cela évitait qu’on puisse reconnaître la brune aux yeux vairons, puisqu’il n’y avait pas un chien là où ils passaient. Tout en poursuivant silencieusement, Kari se posait des questions au sujet du garçon. Comment se faisait-il qu’il lui ait proposé son aide ? Il y avait forcément une raison à ses agissements. Dans ce cas, que lui voulait-il ? Il semblait bien à l’aise dans les rues, comme s’il avait l’habitude d’y passer ses journées. Qui était-il ?
Alors qu’ils marchaient tous deux, Pumori tenta d’engager la conversation.
- Je sais que c’est un truc qu’on doit vous dire souvent… Mais je dois vous demander… Comment est-ce que vous faites pour vos yeux ? Je ne suis pas capable de changer la couleur des miens encore !
Pendant un bref instant la jeune femme fut partagée entre le rire et un comportement glacial, ce qui donna un rictus hybride, bien vite effacé par une neutralité totale. Franchement, les enfants posaient des questions bien étranges et totalement absurdes. Elle n’en revenait pas que le Pumori malin qui le guidait dans les rues puisse sortir de telles idioties. Se fichait-il d’elle ? Elle vit que non dans son regard. C’était vraiment une question. Avec un soupir elle lui répondit :
- Ce n’est pas moi qui ai choisi d’avoir des yeux comme ça, je suis née avec.
Elle ne voulait pas lui donner d’amples explications. Tout ça ravivait beaucoup de souvenirs auxquels elle ne voulait pas penser. Ses yeux lui avaient causé bien des soucis et ce gamin l’enviait presque. C’est toujours en ayant quelque chose que l’on désire que l’on se rend compte des mauvais côtés de ladite chose.
Kari n’eut pas le temps d’approfondir ses réflexions. Le Foxtrot était en vue.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 366
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
187/250  (187/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Ven 23 Oct - 15:11






Funky Session


Alors, on frappe à la porte ?



Je venais de poser cette question, mais j’avais l’impression qu’il y avait maintenant un blizzard entre nous. Finalement, ce n’était peut-être pas une bonne idée de lui poser cette question… Pourtant, j’étais sincère, je ne voulais pas causer de problème ! C’était peut-être lié à une malédiction, un mauvais sort des dieux des mers ! Peut-être qu’un de ses collègues l’avait peinturé durant son sommeil ! Je ne savais pas que c’était possible, mais on ne sait jamais dans la vie ! Par contre, je savais que c’était un sujet plutôt délicat à présent. Malgré tout, elle me répondit que c’était naturel et qu’elle était née avec des yeux bicolores.

''Oh… Je vois…''

Il y avait un peu de tristesse dans ma voix. Ce qui est différent fait toujours peur normalement, donc ça devait être la raison qui la poussait à être aussi défensive sur le sujet. J’étais compatissant, en fait. Jusqu’à tout récemment, je pensais moi aussi que j’étais né avec un pouvoir que l’on qualifiait de démoniaque. Après tout, j’ai appris ce qu’était un Fruit du Démon il y a quelques semaines à peine ! Mais pour les yeux, il n’y avait rien de bien méchant là-dedans. Je veux dire : oui, ses yeux sont hors du commun, mais ils ne sont pas si différents des autres paires d’yeux que j’avais vus dans ma vie. Je ne pense pas qu’elle se soit transformée en monstre devant les siens, alors elle ne devrait pas être jugée en toute logique !

Mais bien vite, nous étions à destination. Le Foxtrot. Un établissement qui avait fermé ses portes il y a quelques années avant d’être remis en état de service depuis quelques mois. C’était des questions de dettes qui avaient été la cause du départ de son ancien propriétaire et, par la suite, personne ne s’y est intéressé. De ce que je connaissais sur l’établissement, c’était qu’il y avait deux entrées : la porte principale et la porte de service derrière le bâtiment. Il y avait quelques fenêtres aussi, mais ça ne me semblait pas important de le mentionner pour le moment.

''Si on passe par l’entrée, on sera vite repéré… Enfin, moi je le serais dans tous les cas… Il n’y a pas beaucoup d’enfants qui vont dans les bars, je pense. La porte de derrière est probablement gardée, mais ce serait une option plus discrète…''

J’imaginais bien un plan pour sauter sur le toit et faire un grand trou pour arrive directement à l’étage supérieur. J’imaginais que si Caj Loger était ici, il ne serait pas sur une piste de danse ou directement assis au bar. Mais je devais me limiter pour une fois, nous utiliserions la solution moins amusante… Peut-être que Kai aurait une meilleure solution pour ce genre de mission. Mais je devais m’assurer d’une chose avant tout. Pour le moment, nous étions encore dans la ruelle et nous étions plutôt bien cachés. Mais je ne savais pas le nombre d’hommes de main qu’il y avait… J’allais obtenir des informations ! Je déposais une fois de plus mon baluchon avant de me diriger dans une autre ruelle.

''Je reviens d’ici quelques secondes, ce ne sera pas long !''

Je courrais rapidement autour de l’endroit, m’assurant de ne pas être repéré. Lorsque j’avais un doute, je me transformais afin de me cacher aisément. Il y avait quelques hommes qui gardaient la porte arrière, trois si je sais bien compter. Et aucun marine dans les parages, c’était le plus important ! À mon retour, je dis à Kai ce que je savais maintenant.

''Alors, c’est quoi le plan ? ''





Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 306
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
162/200  (162/200)
Berrys: 26.334.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Ven 23 Oct - 18:37

Funky Session

U n P lan ?Funky Session - Acte VIII

Selon le gamin le Foxtrot possédait deux issues, l’une étant l’entrée principale et la seconde la porte de service qui se trouvait derrière le bâtiment. La première intuition de Kari fut de choisir la porte arrière. En effet, si Rag Jader savait que la chasseuse de primes en avait après lui, il était facile de deviner que tous ses hommes avaient au moins une description de la jeune femme, même minime. Entrer par la grande porte revenait à se jeter dans la gueule du loup, même si ce loup était la proie. Et en aucun cas la demoiselle ne souhaitait inverser les rôles. Le chasseur restait le chasseur et la proie restait la proie. Point. Le choix se portait donc sur la porte de service.
Pumori énonça tout haut ce qu’elle pensait en précisant que la porte arrière serait sûrement gardée. C’était tout à fait logique et propre à ce genre d’endroit mais comme l’avait signalé le petit, c’était toujours plus discret. Devoir affronter quelques gardes n’effrayait pas Kari et elle était sûre qu’on pouvait trouver un moyen d’entrer sans se battre. Autant utiliser son cerveau, elle aurait tout le temps de jouer de ses couteaux en présence du trafiquant.
- Je reviens d’ici quelques secondes, ce ne sera pas long !
Le P’tit Rouge lâcha son baluchon et disparut en quelques pas, laissant la fille aux yeux vairons seule. Son regard se dirigea vers les affaires qu’il avait laissées et un court instant elle hésita à fouiller. Peut-être trouverait-elle quelque chose d’intéressant… Mais elle se ravisa. Et si le jeune garçon revenait au même moment ? La pseudo-confiance qui régnait entre eux, ou du moins la confiance que Pumori avait en la chasseuse, allait être brisée. Kari mit plutôt le temps à profit et décida de distribuer l’argent qu’elle avait ramassé sur l’homme de main. Elle compta trois mille cinq cent Berrys en petites coupures. Ce qui faisait mille sept cinquante Berrys chacun. Elle rangea sa part et jeta la seconde sur le baluchon.

Le garçon finit par revenir et fit part de ses actions à la brune. Il était parti observer le bâtiment et avait soigneusement repéré l’issue par laquelle ils allaient entrer et qui était gardée par trois hommes.
- Alors, c’est quoi le plan ? demanda-t-il.
Le plan ? La jeune femme le fixa un instant avant de sourire. Trois hommes à neutraliser donc. Mais la jeune femme voulait éviter toute confrontation, principalement parce qu’un petit combat n’était jamais discret et allait sûrement attirer d’autres sbires. Mieux valait donc se la jouer silencieux le plus possible. Pour plus de sécurité, il fallait que les trois hommes se retrouvent hors service, donc au minimum K.O., ou à défaut ligotés et bâillonnés. Mais Kari n’avait rien pour les attacher et doutait que Pumori puisse cacher des cordages dans son baluchon. Et ne serait-ce que pour les toucher, la chasseuse serait forcée de passer derrière eux, sans se faire voir de préférence. Son plan requérait une diversion. Et fort heureusement, un enfant prêt à l’aider se trouvait non loin.
- On va entrer par la porte de service. Je ne veux pas de combat, cela risque d’attirer du monde.
Elle fit une pause avant d'enchaîner :
- J’aurais donc besoin que tu fasses une diversion, peu importe comment tu t’y prends, cela m’est égal. Seulement éloigne-les suffisamment de la porte, que je puisse me charger d’eux sans qu’ils ne me voient arriver.
Un plan simple et efficace où finalement, celui qui risquait le plus gros se trouvait être le jeune garçon. Kari Crown n’avait aucun scrupule à utiliser les autres lorsqu’il était question de son intérêt.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 366
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
187/250  (187/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Sam 24 Oct - 18:36






Funky Session


Ce serait plus simple de les frapper quand même…



Je lui demandais quel était notre angle d’attaque dans cette situation. Je dois admettre que de faire des plans compliqués, ce n’était pas mon fort. Pour moi, tout pouvait aisément se régler par un piège ou bien en combat classique très facilement. Mon apparence était trompeuse et on me sous-estimait souvent. Ce qui me rendait la tâche plus facile ! Mais je n’étais pas un stratège, alors je préférais donner l’occasion à Kai d’en trouver un ! Je me demandais déjà ce que l’on peut faire…

Kai préférait la solution plus discrète, soit passée, par la porte arrière. Dans ce cas, on devait se débarrasser de ses hommes rapidement. Mais, qu’est-ce qu’elle voulait dire par ''je ne veux pas de combat'' ? Comment est-ce que l’on passerait la porte si on ne les frappe pas ? En leur donnant une tasse de café chaud et un beignet ? Et je n’ai pas assez d’argent pour les corrompre !

L’idée d’une diversion fut mise sur la table, mais elle ne me plaisait qu’à moitié… Je veux dire : si on veut la discrétion, alors attirer leur attention était contre-productif ! Je tentais de réfléchir à un moyen pour occuper leur attention. Si Kai pensait être en mesure de s’occuper des trois lascars alors qu’ils avaient le dos tourné, alors je lui fais confiance. Et puis, ils ne sont que trois : si ça tourne au vinaigre, je pouvais facilement fuir. Mais comment attirer leur attention ? Peu importe ce que je fais, si j’y vais d’une manière violente, il y a toujours quelqu’un qui gardera la porte. Je ne pense pas qu’ils soient assez débiles pour tous quitter leurs postes si, par un hasard inouï, un gamin venait leur donner un coup de bâton. Et si je tentais de faire du bruit un peu plus loin, ce serait le même résultat.

Oh, j’ai peut-être une idée !

''Je m’en occupe !''

En changeant de rue, je me dirigeais donc vers eux au pas de course. Je feignais de manquer de souffle tout en ayant l’air préoccupé, voire même apeuré. Si je devais les distraire, je devais bien jouer mon jeu ! Ils semblaient sur leurs gardes à mon approche, portant leurs mains vers leurs armes. Mais bien vite, je mis en marche mon petit manège afin d’apaiser leurs pulsions meurtrières.

''Vite ! Votre copain, il a besoin d’aide !''

Je leur racontais donc, avec une voix tremblante tout en bégayant, une histoire presque inventée de toute pièce. Je leur expliquais que j’avais vu une femme qui avait presque laissé pour mort un mec près d’une taverne. Quand j’ai été le voir, il m’a demandé de courir jusqu’ici pour les prévenir. Au début, ils me semblaient tous sceptiques, mais plus j’ajoutais des détails, plus je parvenais à les convaincre. Je ne savais pas si Kai profitait de l’occasion pour se mettre en position, je l’ignorais. Mais après un moment, l’un d’entre eux décida de quitter l’endroit pour vérifier si ce que je disais était vrai.

Un de moins, plus que deux !





Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 306
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
162/200  (162/200)
Berrys: 26.334.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Lun 26 Oct - 17:23

Funky Session

On Saute sur l'OccasionFunky Session - Acte IX

- Je m’en occupe !
Pumori fila une nouvelle fois en direction du Foxtrot tandis que la chasseuse se débarrassait de son sac à dos et partit à son tour. Sans perdre de temps elle se dirigea vers l’un des côtés sans porte du bâtiment. Rag Jader avait eu la brillante idée de ne poster ses hommes qu’aux portes, de sorte que Kari put s’approcher sans se faire repérer. Il y avait bien des fenêtres, mais si la vue n’était pas encombrée par des cartons et autres caisses de rangements, c’était une épaisse couche de poussière qui s’occupait de noircir la vitre. Autrement dit, la brune était tranquille pour ce qu’elle avait à faire, pour le peu qu’elle ne fasse pas de bruit. Elle avisa l’empilement de caisses en bois désordonné maladroitement camouflé sous une bâche blanche, retenue par de simples piquets plantés dans le sol. C’était exactement ce qu’il lui fallait. Elle tira sur la toile, testant la solidité des attaches. L’entassement des caisses restait précaire et tout semblait vouloir tomber. Heureusement que la bâche les retenait de faire le grand saut.

La jeune femme n’avait pas le choix, même si ce tas de grandes boîtes risquait de finir par terre bientôt. Elle se plaça sur le côté et monta sur une première caisse, avant de continuer son ascension. Elle devait se dépêcher. Elle ignorait ce que faisait le jeune garçon, il était parti sans rien lui dire. Tout ce qu’elle espérait était que son plan marche. Enfin surtout du côté du gamin. Une fois au sommet de la pile, dans un équilibre bien précaire, Kari s’accrocha à la gouttière du bâtiment. Il lui manquait quelques centimètres, tant et si bien qu’elle dut fléchir les genoux et sauter pour l’atteindre. Dans son élan, elle força sur ses bras pour se remonter avant de lancer sa jambe droite sur le côté, de façon à la passer par-dessus la gouttière. Elle se retrouva bien vite sur le toit, les bras endoloris par les efforts.
La chasseuse n’avait malheureusement pas le temps de traîner, aussi elle se hâta de rejoindre le côté où devaient se trouver les trois gardes. Elle arriva juste à temps pour entendre les explications du gamin aux cheveux blancs et sourit. Le pire, c’était que ce qu’il racontait était un peu vrai. L’un des trois gardes finit par s’éloigner sans doute pour aller vérifier les dires du garçon. Un de moins ici, mais qu’il faudrait sûrement rattraper avant qu’il ne revienne donner l’alerte.
Le regard de la brune se dirigea vers le bas. Elle devait d’abord s’occuper de ces deux-là. Ils tournaient le dos à la porte et semblaient encore surveiller Pumori. Bien. C’était à Kari d’agir maintenant.

Elle était perchée à cinq ou six mètres du sol et avait une vue imprenable sur la zone. Aucun accès sur le toit ne menait à l’intérieur du bâtiment, il n’était donc pas gardé, ce qui expliquait pourquoi la chasseuse était arrivée si rapidement. Rag Jader n’était pas malin en fait. Surveiller seulement les portes était une très mauvaise idée, surtout quand les gardes se trouvaient juste devant.
De toute évidence, si la brune voulait mettre les deux sbires à terre, elle allait devoir sauter. Le seul point noir était qu’elle allait devoir légèrement modifier son plan. En effet, sauter de cinq ou six mètres directement sur le sol restait faisable, même si elle allait devoir encaisser le choc avec une roulade. Mais elle n’avait pas la place de le faire juste derrière les gardes, et de plus, ils l’entendraient arriver, même si elle se débrouillait pour faire le moins de bruit possible au moment où ses chaussures entreraient en contact avec le sol. Non, ce n’était pas possible de faire ça, ils auraient le temps de se retourner. La bouche de Kari s’étira en un nouveau sourire. Elle allait faire mieux que ce qu’elle avait prévu.

Elle s’approcha le plus près possible du bord du toit, posant presque le bout de ses pieds dans la gouttière et inspira calmement. Elle avait intérêt à bien viser ou elle allait se faire très mal. Puis elle se laissa basculer un peu en avant, écarta les bras et sauta. Ses paumes rencontrèrent l’arrière du crâne des deux hommes et sa chute aida à les faire tomber en avant tandis qu’elle atterrissait quasiment allongée sur leur dos. Le contact dut les surprendre, ils eurent à peine le temps de se protéger de leurs mains, mais le poids de la fille aux yeux vairons allié à la gravité gagna contre eux. Un choc sourd se fit entendre tandis que leurs têtes percutaient le sol. Une poignée de secondes plus tard la chasseuse s’était remise debout, avait donné un coup sur la nuque des deux gardes pour être sûre qu’ils étaient bien assommés avant de jeter un coup d’œil autour d’elle. Elle remarqua Pumori. La prochaine étape était de rattraper le dernier des gardes et de l’envoyer lui aussi faire de beaux rêves. Pas de témoin, plus de gardes, pas d’alerte lorsqu’ils entreraient. Kari passa devant le garçon en courant, sa cible ayant déjà un peu d’avance.
- Charge-toi de cacher les corps, je m’occupe de rattraper le troisième !

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 366
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
187/250  (187/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Mar 27 Oct - 14:35






Funky Session


Pire. Plan. Du. Monde.



Je m’amusais bien en fait, alors que j’agissais comme distraction pour les gardes. J’avais la possibilité de raconter plusieurs petits détails loufoques dans mon récit afin de semer la confusion. Les deux gardes se regardaient à plusieurs reprises, tentant de repérer ce qui était vrai dans un discours d’enfant. Par exemple, quand j’expliquais comment s’était battue cette femme mystérieuse, j’ajoutais des détails divers qui me plaisaient bien. Dans ce récit, Kai avait quitté les lieux en bondissant de toit en toit alors que la victime s’était effondrée après un combat qui a bien duré plusieurs heures ! C’était ce genre d’exagération qui préoccupait les hommes de main qui m’observait, ne comprenant pas que l’histoire était, à son fondement, le véritable mensonge que je cachais avec mon charabia. Je demeurais donc dans les limites du crédible, une histoire vraie avec une imagination d’enfant pour certains.

J’évitais de regarder autour de moi, je ne voulais pas qu’un regard trahisse ma coéquipière. Je devais simplement les garder occupés jusqu’à ce qu’elle se glisse derrière eux pour les mettre hors d’état de nuire. Je préférais quand même mon idée de les assommer et d’en finir le plus rapidement avec eux. Ce n’était pas les gardes que l’on voulait après tout ! J’espérais que Kai ait rapidement pris position, mon histoire devenait de moins en moins convaincante. C’est peut-être parce que je racontais une histoire d’homme de métal volant qui lançait des feux d’artifice et qui avait incendié la moitié de la ville… Il y en a un qui levait son sourcil alors que l’autre saignait du nez au vu de la complexité de mon récit. Mais bien rapidement, ils n’avaient plus besoin de se soucier du moindre détail.

Tel un faucon qui plonge sur sa proie, Kai avait emprunté la voie des airs avant de se lancer contre ses adversaires. Elle était douée, je n’avais rien entendu de son ascension. Par contre, pour l’atterrissage, il était un peu moins discret avec le bruit des crânes qui rencontre le sol. Mais niveau efficacité, c’était réussi au moins. Ils auraient l’un de ses maux de tête quand ils se réveilleraient ! Alors que je retournais les victimes, je pouvais déjà observer la vilaine bosse que cette collision avait créée. Maintenant qu’il n’y avait plus personne, nous pouvions rentrer et…

Attend, pourquoi est-ce que Kai part comme ça au loin ? Et pourquoi est-ce qu’elle me dit de cacher des deux zoufs ? Mais ce n’est pas vrai ! Encore des précautions ? Ils ne se relèveront pas et l’autre type ne reviendra pas avant que l’on ait terminé de cette histoire ! En même temps, c’était ma faute : c’est moi qui lui ai demandé c’était quoi le plan… Bon, ça va pour cette fois… Mais je préviens que c’est la dernière fois que je dois cacher des types inconscients ! Je boudais un peu alors que j’empoignais le collet des habits des hommes de main et que je les tirais derrière moi. J’avais des petits bras pour mon âge, alors c’était un peu plus long de les tirer hors de vu.

Une fois caché derrière une pile de caisse, je fouillais leurs poches sans aucun scrupule. C’est vrai, il y a toujours un petit quelque chose dans les poches des larbins quand on réussit à les vaincre. L’un d’eux portait un chapeau melon noir et je ne pus m’empêcher de le porter. Bon, il était un peu grand pour moi, mais c’était quand même un drôle de chapeau ! Par contre, ce qui m’intéressa plus que tout le reste fut la clé que l’un des adultes possédait. J’étais prêt à manger mon nouveau chapeau si ce n’était pas celle qui ouvrait la porte arrière. Je devais vérifier, la curiosité l’emportait rapidement.

Une fois devant la porte, je m’assurais qu’il n’y ait personne derrière. Avec mon œil collé sur le trou de la serrure, j’observais donc la pièce. Cependant, je ne voyais aucun mouvement pour le moment. En même temps, il y avait un mur presque immédiatement derrière la porte. Très probablement le corridor qui menait dans les coulisses du Foxtrot.

''Ce n’est pas gagner du coup… On va espérer que la clé fonctionne.''





Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 306
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
162/200  (162/200)
Berrys: 26.334.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Mer 28 Oct - 16:17

Funky Session

Le Troisième LaronFunky Session - Acte X
Kari courait le plus silencieusement possible pour rattraper le garde manquant à l’appel. Il ne devait pas lui échapper, maintenant que Pumori l’avait averti que l’un de ses charmants camarades gisait dans une ruelle. Elle ne voulait pas qu’il revienne avertir son patron, car même si le gamin et la brune parvenaient à entrer avant, elle ignorait ce qu’ils pourraient trouver. Et si Rag Jader avait prévu le coup et rapatrié tous ses hommes ? La chasseuse se voyait mal faire face à plus de quatre hommes avertis, solidement armés sans doute. Et en plus, elle se traînait un gamin. Non, elle ne pourrait décidément pas les affronter de face tous en même temps. Et le sbire après lequel elle courait n’allait sûrement pas compromettre son plan.

Elle ne cherchait plus à faire dans la discrétion. Elle était assez loin du Foxtrot pour se le permettre, aussi accéléra-t-elle l’allure du mieux qu’elle put. Depuis le début elle n’avait pas eu une seconde de répit, ses bras l’élançaient furieusement, ses paumes de main étaient tout aussi endolories à cause de sa chute pour le moins spectaculaire. Heureusement que ses jambes allaient toujours aussi bien, sinon elle aurait eu quelques problèmes pour rattraper sa cible. L’homme ne tarda pas à être en vue, marchant d’un pas pressé, semblant tenir quelque chose à la main. Il n’y avait personne d’autre. Parfait.
La fille aux yeux vairons se hâta tout en posant la main sur l’un de ses couteaux. Elle ignorait ce que tenait l’autre, il pouvait très bien s’agir d’un pistolet, chargé qui plus est. Mais elle ne souhaitait pas vraiment le savoir.

L’individu était de dos, se contentant de regarder droit devant lui, les yeux rivés sur sa destination. Il finit par tourner et Kari reconnut la fameuse ruelle dans laquelle elle avait interrogé le sbire de Jader. Elle s’arrêta, se cala le dos contre le mur, croisa les bras et attendit. Des raclements, des bruits de sacs renversés et des jurons lui parvenaient. Une exclamation lui appris que sa proie avait mis la main sur son camarade, pourtant recouvert de papier journal par le gamin avant leur départ. L’autre allait sans doute repasser dans quelques instants pour aller prévenir son patron de ce qui était arrivé. La brune entendit des bruits de pas se rapprochant. Elle décroisa les bras, attentive, vit une silhouette massive arriver sur sa gauche. Elle le laissa faire un pas avant de se glisser derrière lui, de dégainer son couteau et de le faire pivoter.
L’homme se retourna un quart de secondes trop tard.
- Que…
Le manche de l’arme blanche lui percuta la mâchoire avant de lui donner un second coup sur la nuque. Il tomba en avant, percuta le sol et ne bougea plus. Bien, voilà qui est fait. La chasseuse prit le soin de ranger son poignard et se remit en route en direction du Foxtrot. Personne ne pourrait prévenir le trafiquant q’une chasseuse de primes et qu’un enfant allaient pénétrer dans son établissement. Et cela faisait toujours une poignée d’hommes en moins à combattre en cas de problème.
Le bâtiment était visible. Kari le contourna pour accéder à la porte de service et retrouver ainsi Pumori. Les deux corps avaient bel et bien disparus. Le jeune garçon était devant ladite porte en train de… regarder par la serrure ? La brune poussa un soupir. Bon. Elle s’approcha sans chercher à dissimuler ses bruits de pas. Elle n’avait pas envie de lui faire peur, d’autant plus qu’il risquait de crier et de rameuter tout le quartier.
- Me revoilà, lui dit-t-elle une fois assez proche.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 366
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
187/250  (187/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Jeu 29 Oct - 16:02






Funky Session


Tire la chevillette, la bobinette cherra



Alors que je regardais encore à travers la porte, je tentais de détecter le moindre mouvement, mais ce fut sans succès. Personne n’était présent, ce qui était quand même plus simple puisque l’on agissait comme des agents secrets. Pas de trace, pas de bruit, pas de témoin. Enfin, je n’étais pas vraiment doué à ce jeu puisque j’avais déjà laissé derrière moi un mec qui m’avait clairement vu et qui était tombé sans être très silencieux. Tant pis, je devrais m’améliorer pour être un peu plus discret à l’avenir ! J’entendais cependant des bruits de pas derrière moi. Un bruit familier qui ne me fit pas douter de l’identité de la personne qui se trouvait derrière moi.

Kai avait été très rapide par contre. Je n’avais pas encore eu le temps d’utiliser ma nouvelle clé ! Ce n’était pas plus mal non plus, je ne serais pas seul s’il y avait un ninja qui se cachait derrière la porte ! On ne pouvait jamais être trop prudent avec les ninjas, ils étaient fourbes ! Dans tous les cas, je me tournais vers ma partenaire avant de la saluer rapidement. Je lui montrais ensuite la clé qui était dans l’une de mes poches.

''Juste à temps pour l’ouverture de la porte ! Pour le moment, je n’ai vu personne derrière. Mais il n’y a pas grand-chose à voir pour le moment…''

La clé s’inséra à merveille dans la serrure et je n’ai eu aucun mal à ouvrir cette porte. Tirant la porte vers moi, j’y glissais ma tête pour vérifier qu’il n’y avait personne. À mon grand soulagement, il n’y avait rien à signaler. J’ouvris donc la porte bien grande, m’engouffrant dans la bâtisse. La musique qu’on y jouait pouvait être entendue un peu plus clairement, ce qui changeait l’ambiance. Comme je le pensais, il s’agissait bien d’un corridor qui se terminait par un escalier. Il y avait une ou deux portes sur le côté, qui menait probablement directement au bar. Mais si je devais parier mon nouveau chapeau, ce serait vers le haut que nous devions nous diriger.

Je me dirigeais donc à pas de loup près de l’escalier, montant chaque marche le plus lentement et silencieusement possible. Une fois que je pouvais y jeter un œil, avec à peine un bout de ma tête qui dépassait, je regardais ce qui me semblait être un espace un peu plus privé. Peut-être le bureau du propriétaire. Il y avait une grande fenêtre qui donnait sur la piste de danse et sur le bar. Je n’y portais pas une grande attention pour le moment. Puis, l’espace d’une seconde, j’entendis le ton se lever. Par réflexe, je descendis la tête, je craignais d’être découvert. Cependant, j’entendais quelques bribes. Apparemment, le patron était en colère…

Je distinguais peut-être trois voix, l’une d’elles était dominante sur les autres. Possiblement parce que cette personne sermonnait sévèrement les deux autres. Un véritable festival d’insultes variées et de jurons plutôt bien pensé. J’entendais plus ou moins bien sous ma forme humaine, mais je ne voulais pas prendre une forme plus animale pour le moment. Mais de ce que je comprenais, il s’agissait d’un marché qui n’avait pas bien fonctionné. Il y eut un petit moment de silence, une grande inspiration fut prise. Le ton semblait un peu moins colérique. Il y avait ensuite une discussion sur la traque d’une chasseuse de prime. Mais il mentionnait le nom d’une certaine Kari Crown. Tiens, il avait deux chasseuses de prime sur le dos, celui-là ! Une chance que nous étions les premiers !

''Je pense que le patron est en haut. Mais ils ne semblent pas nous chercher pour le moment. Ils sont à la recherche d’une Kari Crown. J’espère que nous n’aurons pas à combattre une autre chasseuse de prime après qu’on l’ait arrêté !''




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 306
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
162/200  (162/200)
Berrys: 26.334.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Jeu 29 Oct - 19:21

Funky Session

Une Seconde Chasseuse ?Funky Session - Acte XI

Pumori se retourna, fit un bref salut à la chasseuse de primes et sortit une clef de sa poche. Elle remarqua aussi le chapeau que le garçon avait posé sur sa tête et ne demanda même pas où il avait pu trouver ça. Tiens donc… Serait-ce leur ticket pour une entrée silencieuse ? Kari ne put que sourire. Cela lui évitait de trafiquer la serrure ou de défoncer la porte avec quelques coups de pied bien placés et sans aucune discrétion. Non, le garçon se révélait bien utile finalement. D’ailleurs, il n’y avait personne derrière, d’après lui. La brune hocha la tête tandis que le garçon glissa la clef dans la serrure et la tourna. Avec un bref déclic, l’entrée fut déverrouillée et le gamin tira sur la poignée avant de passer la tête dans l’entrebâillement puis d’ouvrir grand la porte. Il s’avança et la fille aux yeux vairons n’eut d’autre choix que de le suivre. L’entrée donnait tout bêtement sur un couloir. De la musique semblait provenir de l’intérieur, atténuée par les diverses cloisons.
C’était un corridor on ne peut plus classique, flanqué de quelques portes de temps à autre et qui se terminait par un escalier. Le compagnon de la jeune femme se dirigeait déjà là-bas. Etait-il déjà venu ici ? Non… Kari haussa discrètement les épaules avant de se résoudre à le suivre. S’il fallait aller quelque part, autant rester avec le garçon. Il grimpait déjà les marches qui menaient tout droit à l’étage supérieur. De ce que la chasseuse pouvait en juger à cause de la luminosité, la porte en haut était grande ouverte. Ou alors il n’y avait pas de porte, mais cela revenait strictement à la même chose. Impossible de faire une petite apparition surprise en ouvrant grand le battant. Elle décida de rester en bas, observant le gamin avancer le plus silencieusement possible en faisant attention à ses pas. Il apprenait vite, le petit.

D’où elle se tenait, la brune distinguait une discussion provenant du premier étage. Mais à cause de son éloignement et de la musique, elle était incapable de comprendre distinctement les mots. Peut-être que Pumori saurait de quoi il retourne, lui. Le ton semblait monter progressivement et la chasseuse aurait bien voulu savoir la teneur des propos. Pumori finit par retourner vers elle. Il était resté un petit moment en haut des escaliers, le regard fixé sur des choses que Kari ne pouvait voir, prêtant sans doute l’oreille à ce qu’il se disait.
Et effectivement, Pumori avait pu écouter la conversation puisqu’il lui narra un fait qui avait son importance. Visiblement, Jader en aurait après une autre chasseuse de primes nommée Kari Crown et ne les aurait donc pas repérés. Enfin, c’était le gamin qui racontait ça. Si le garçon n’avait pas fait la relation, Kari savait qu’il l’apprendrait tôt ou tard. Il valait mieux que ce soit le plus tard possible, même si elle s’étonnait du fait qu’il ne se soit pas posé plus de questions que ça.
- Oh… ne t’inquiète pas pour ça, je la connais bien, elle nous le laissera.
La chasseuse ponctua ses dires d’un sourire voulu rassurant. Elle tourna la tête en direction du premier étage. Si elle n’avait que faire de cette seconde chasseuse qui n’était autre qu’elle-même, elle songeait déjà au moyen d’appréhender le trafiquant qui apparemment se terrait là-haut. Et quitte à l’avoir, autant le garder vivant il rapportait plus. Le seul problème était qu’il n’était pas seul, ce qui compliquait la tâche. En plus, le primé savait que Kari en avait après lui, ce qui incitait fortement la brune à prendre encore plus de précautions et à bien rester sur ses gardes.
Malgré tout, elle avait un autre atout. Son regard coula sur la chevelure blanche qui se tenait près d’elle. Jader pensait qu’elle était seule. Or elle se retrouvait accompagnée, d’un gamin certes, mais au vu de ce qu’il avait fait un peu plutôt son aide pourrait s’avérer précieuse. C’était une donnée à ne pas négliger.
Des voix et des bruits de pas la sortirent soudainement de sa rêverie. Cela venait d’en haut et se rapprochait. Quelqu’un allait descendre. Il fallait faire vite. Danger. D’un geste qu’on pourrait traiter de réflexe, la chasseuse porta la main à l’une de ses lames avant de se pencher vers Pumori et de lui murmurer :
- Quelqu’un arrive !


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 366
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
187/250  (187/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Mar 3 Nov - 1:41






Funky Session


Pris en tenaille !



J’étais soulagé ! Si elle connaissait cette autre chasseuse de prime, alors nous n’avions rien à craindre ! Par contre, si elle était ici présentement, est-ce qu’elles étaient toutes deux complices ? Je n’avais pas entendu de rumeur sur la venue d’une deuxième personne en quête de prime… Oh, c’était peut-être ça leur plan ! Kai était arrivée en premier pour distraire les hommes de la cible alors que Kari avait le champ libre ! Ingénieux et astucieux ! Je comprenais donc de manque de finesse pas son arrivée : tout était planifié ! J’étais bête de ne pas y avoir réfléchis auparavant !

J’étais distrait pendant quelques instants, pensant avoir percé à jour le grand mystère de ce duo de chasseuses de prime. Peut-être que ma satisfaction était visible sur mon visage, mais l’on me rappela rapidement à l’ordre. J’entendis les indications de ma coéquipière et je la voyais qui s’apprêtait à combattre. Je tendais l’oreille : j’entendais également les bruits de pas dans notre direction, bien qu’éloigné. Alors que je reculais doucement, je pensais aux possibilités. Je pouvais aisément me transformer pour mettre ma cible hors d’état de nuire, mais ce serait raté pour la discrétion ! Sans compter tous les commentaires sur ma transformation ! Ou bien je pouvais prendre ma forme animale et me cacher dans ce chapeau. Ce serait un bon moyen de faire une attaque surprise…

Tout en évitant de marcher sur les pieds de celle qui se retrouvait derrière moi. J’étais pris en tenaille, aucune échappatoire discrète… Je fouillais rapidement dans mes poches, je cherchais à la fois quelque chose pour me défendre ainsi que la clé. Peut-être que c’était une clé passe-partout qui nous permettrait d’utiliser une des portes que nous avions croisés. Une fois que je la trouvais, je la tendis rapidement à Kai.

''Essaie ma clé sur l’une des portes. Si ça ne marche pas, pas de choix de se défendre ici et maintenant !''

J’étais un peu sous pression ici. Peu importe ce qui arrivait, j’avais l’impression que je ne pouvais pas me sortir de cette situation sans combattre. Si les portes étaient fermées, ceci confirmerait ce que mon instinct me dictait. Je pense que Kai pouvait se débrouiller contre des adversaires en cas de besoin, mais nous étions dans un endroit plutôt restreint. S’il y avait d’autres hommes dans l’établissement, nous serions coincés ici. À ce rythme, défoncer une porte me semblait une possibilité très intéressante.

Dans tous les cas, ce n’était pas moi qui devais choisir. C’était peut-être enfantin, mais je suivais son plan ! Si ce plan échouait, ce n’était pas ma faute et je pourrais ensuite dire que ce n’était pas une bonne idée. Mais j’étais bon joueur quand même… Je pouvais lui proposer un ou deux trucs. On ne pourra pas dire que c’est ma faute si nous sommes repéré !

''Si ça ne marche pas, deux solutions. Soit nous l’affrontons maintenant, soit on sort par la porte derrière. Je peux tenter quelque chose pour le retarder, mais faut me faire confiance !''

Je préférais la baston, mais j’aimais bien créer un effet de surprise chez mes adversaires. On me sous-estimait souvent, puisque j’étais jeune, mais j’avais plus d’un tour dans mon sac ! Et pas uniquement avec ma transformation ! Il me restait quelques billes après tout. Ainsi que mon baluchon ! Si seulement j’avais un peu plus d’argent de poche pour d’autres trucs… C’était un peu trop tard pour y réfléchir ! C’était le moment de vérité, enfin un peu d’action !






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 306
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
162/200  (162/200)
Berrys: 26.334.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Mar 3 Nov - 20:44

Funky Session

Sésame, Ouvre-Toi !Funky Session - Acte XII

La chasseuse de primes vit son camarade fouiller dans ses poches avant d’en ressortir la clef qu’ils avaient utilisée pour entrer. Il la lui tendit et lui demanda de l’essayer sur l’une des portes tout en lui exposant les deux choix qui s’offraient à eux si jamais cela ne marchait pas : ils pouvaient affronter Jader maintenant ou sortir pour avoir une meilleure occasion d’attraper le trafiquant.
Les yeux de Kari étaient rivés sur le petit objet que tenait Pumori. Elle prit la clef des mains du garçon puis se dirigea sans tarder vers la porte la plus proche. Elle glissa rapidement la clef dans la serrure et posa sa main libre sur la poignée, prête à ouvrir dès que le battant serait déverrouillé. Elle ignorait ce qui se trouvait derrière mais quitte à être pris sur le fait, autant surprendre aussi ceux qui se trouvaient derrière, s’il y avait quelqu’un. Malheureusement la clef ne s’enfonça pas jusqu’au bout, preuve que ce fameux petit bout de métal n’était pas un passe-partout. Un court instant la brune pensa forcer la porte avec des coups de pied mais d’une, son opération n’était pas sûre d’aboutir, et de deux, ce n’était pas du tout silencieux.
Ne restaient donc que les options du jeune garçon. S’ils se décidaient pour la première solution, le combat, ils devraient donc se battre dans un couloir contre plusieurs personnes et dont Kari ne connaissait pas le nombre exact. De plus, le corridor restait étroit, comme la majorité des couloirs dans ce genre de bâtisse et il ne serait sûrement pas facile de se tenir à deux côte-à-côte sans effleurer l’autre et donc le gêner dans ses mouvements. Kari pouvait bien dire au gamin de rester derrière, car elle doutait fort qu’il puisse se débrouiller seuls contre leurs futurs ennemis, mais elle avait peur qu’il ne fasse que traîner dans ses pattes et la gêner dans ses mouvements.

Il fallait donc prendre le deuxième choix, soit sortir pour mieux revenir. Cela leur ferait perdre du temps, certes, mais c’était toujours plus discret que de défoncer une porte et par conséquent, cela garderait l’effet de surprise qu’elle réservait au trafiquant. En revanche, elle s’interrogeait sur la façon dont Pumori pourrait les retarder, comme il l’avait suggéré. D’un léger mouvement de tête, la fille aux yeux vairons chassa cette pensée. Ce n’était vraiment pas le moment, et si elle devait compter sur le gamin, autant le faire, même si elle n’aimait pas faire confiance. Oh et puis, il restait un jeune garçon dans l’âge de la naïveté, il n’avait rien à gagner de la part de Jader.
Bien. Ils devaient lever le camp. Après tout, laisser son coéquipier se charger d’une petite diversion pour les retenir ne la désavantagerait pas. Même si le garçon se faisait remarquer ou attraper, personne ne penserait à le relier d’une quelconque façon à la chasseuse de primes.

Kari reprit la clef avant de se tourner vers le P’tit Rouge.
- On s’en va, on ne peut pas se battre ici. Fais ce que tu as à faire.
Pas que cela soit trop risqué. La brune se retourna vers la porte par laquelle ils étaient entrés, ne cherchant même pas à savoir si le garçon la suivait.






_________________



Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 366
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
187/250  (187/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Mer 4 Nov - 18:46






Funky Session


Tout va bien ! C’était fait exprès !



Nous devions partir d’ici, mais ça ne me semblait pas possible. Les bruits de pas étaient très près et je ne pensais pas pouvoir quitter les lieux à présent. Kai avait encore une chance pour utiliser la porte de derrière sans attirer de soupçon, mais on me verrait à coup sûr ! Le corridor était majoritairement vide, ce qui ne me laissait pas beaucoup d’options… Une fois que j’ai déposé mon baluchon dans le coin du mur, dans l’intersection avec l’escalier, je prenais ma forme animale. Sous la forme de panda roux, je me glissais dans le chapeau. Enfin, je tentais. J’étais un peu plus grand que je ne le pensais.

C’était possiblement l’une des rares fois que j’étais attristé d’une poussée de croissance de ma part…

Je tentais de me glisser, aussi bien que mal, dans ledit chapeau. La porte de derrière se referma, les bruits de pas étaient maintenant audibles des escaliers. Avec un peu de chance, il ne me verrait pas. Si je retiens mon souffle, il ne me trouverait pas ! Si j’évite de l’insulter aussi, mais c’était plutôt évident. J’entendis les bruits de pas qui, un à un, descendait les marches. Pour moi, c’était très long ! Mais dans les faits, il s’était passé quoi ? Quelques secondes ? Les marches en bois craquaient sous la pression, la respiration de l’homme de main était très lourde. Il était peut-être assez préoccupé pour ne pas me voir. J’espérais que ce soit le cas ! Ce n’était pas très éclairé, il était peut-être myope, j’étais discret et…

''Mais… C’est quoi ce bazar qui traine ici ?''

Oh punaise… Non, n’y pense même pas ! Remets le chapeau par terre tout de suite ! Ne regarde pas à l’intérieur et… Heum… Salut ?

Il y a eu un petit moment de malaise, alors que nous nous observions pendant quelques secondes. Je passais dans ma tête toutes les idées qui me venaient en tête. Peu importe ce que je fais, adieu la discrétion ! Peut-être un bon coup sur sa caboche et il tomberait inconscient ? Non, il aura le temps de demander de l’aide. Mais si je joue le jeu, que va-t-il faire ? Lui, il devait probablement se demander ce qu’un animal pouvait bien faire ici et, très possiblement, se demander ce que j’étais. Je le regardais avec des yeux innocents, laissant un petit cri pour signaler qu’il me réveillait. Il me regardait, d’un air perplexe, approchant un doigt près de mon museau. Pas besoin de grogner pour comprendre qu’il n’arrêterait pas…

C’est bon, début de l’opération '' fuite du panda roux '' ! Alors que je plantais mes dents dans ce doigt offert, qui avait très mauvais goût… Et puis, il y avait une odeur de cigare qui était immonde ! Je regrettais déjà mon choix, mais je devais continuer. Alors qu’il criait de douleur (enfin pas un grand hurlement puisque je ne lui ai pas arraché le doigt quand même !), j’espérais que l’un des gardes ouvre l’une des portes fermées. Je ne devais pas utiliser la sortie de Kai, sinon elle serait également repérée !

Et heureusement pour moi, ce fut le cas ! S’il y avait Jade Nager qui arrivait en vitesse, regardant la situation en bas de l’escalier, il y avait un autre homme de main qui sortait de l’une des portes. J’imaginais que la cible de Kai devait être soulagée que ce ne soit pas un ''véritable'' agresseur, mais il devait avoir honte qu’un animal soit un danger. Malgré tout, alors que j’étais secoué dans tous les sens, comme si je lâcherais prise simplement avec ça, j’entendis quelques paroles peu réconfortantes…

''ENLEVEZ-MOI CE ****** DE TRUC ! JE LUI ARRACHERAIS BIEN LA TÊTE S’IL NE ME MORDAIT PAS LE DOIGT !''

Une fois que ce dialogue fut terminé, je laissais ma prise afin de tomber au sol. Mon plan ? Fuir par la porte de devant ! Je me faufilais dans cette nouvelle salle, pleine à craquer d’adultes ayant la fièvre de la danse. J’espérais que Kai avait un plan pour me retrouver ou qu’elle profiterait de cette distraction. Mais pour le moment, c’était le moment de la fuite !




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 306
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
162/200  (162/200)
Berrys: 26.334.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   Jeu 5 Nov - 17:51

Funky Session

Personne ?Funky Session - Acte XIII

La porte s’ouvrit soudainement et la jeune femme sortit. Elle jeta un rapide coup d’œil à la zone. Personne. Elle se hâta de s’éloigner, gagnant l’ombre d’un bâtiment voisin. Son regard dériva sur l’entrée de service du Foxtrot, attendant Pumori. Elle se demandait bien ce que le jeune garçon avait prévu comme diversion et quand allait-il sortir, s’il sortait.
Le temps passait et rien ne semblait bouger, du moins de ce que pouvait en voir la brune. Le P’tit Rouge semblait mettre du temps, ce qui n’était généralement pas bon signe. Kari fronça les sourcils. Et maintenant, qu’allait-elle faire ? Devait-elle encore attendre le gamin ou finir sans lui ? Et où était-il d’ailleurs ? La chasseuse réprima un soupir. Décidément, elle allait encore devoir se débrouiller seule.

La fille aux yeux vairons laissa encore quelques minutes défiler avant de se rapprocher discrètement de l’établissement tant convoité. Enfin, elle se fichait bien du Foxtrot, tout ce qu’elle voulait c’était le montant de la prime du patron.
D’un pas discret, la chasseuse s’approcha de nouveau de la porte de service. Bien entendu, celle-ci était encore ouverte, mais Kari prit le temps de coller son oreille au battant. Après tout, le couloir pouvait encore être occupé. Rien. Elle n’entendait rien du tout, si ce n’était un bruit de basse étouffé. Doucement elle posa ses doigts sur la poignée afin d’ouvrir la porte.
Avec mille précautions, elle passa la tête par l’embrasure. Le corridor était réellement désert. Aucune trace de Pumori donc. Sans hésiter, la brune se dirigea vers l’escalier qui menait au premier. Si le gamin avait réussi à se faire attraper, Jader aurait sûrement voulu l’interroger et l’aurait donc emmené à l’étage supérieur, dans ce que Kari supposa être son bureau.

La jeune femme ne recherchait pas son camarade, ce qu’elle voulait c’était le trafiquant. Mais si Pumori s’était fait avoir, l’homme primé était sûrement avec lui. Beaucoup d’hypothèses mais cela restait logique, au fond. Prudemment, la demoiselle s’engagea sur les premières marches. Arrivée à mi-chemin, elle se risqua à se mettre sur la pointe des pieds pour jeter un coup d’œil. Il y avait bel et bien une porte, grande ouverte, mais aucun bruit ne semblait provenir de la pièce. La chasseuse continua son avancée, aux aguets. La dernière marche fut enfin atteinte. Personne en vue. Bon. La fille aux yeux vairons continua d’avancer, silencieusement, pour se retrouver à l’entrée du bureau. Elle pouvait voir une grande partie de la pièce et prit son temps pour observer les lieux. Au milieu se tenait un grand bureau en bois, surchargé par de la paperasse et quelques crayons, accompagné d’un élégant fauteuil tourné face à l’entrée.

La jeune femme s’avança. Rag Jader n’était de toute évidence pas ici, pas plus que Pumori d’ailleurs. Son regard se dirigea vers le mur du fond, où plutôt la grande baie vitrée qui tenait lieu de mur. La vue donnait sur le rez-de-chaussée et sa piste de danse, plus que bondée et éclairée par des spots lumineux multicolores.
Kari croisa les bras. Elle n’avait plus qu’à attendre que le trafiquant se pointe et le mettre au tapis. Elle fit le tour de la pièce en un regard, cherchant un coin pour attendre tranquillement son primé. Finalement, elle s’adossa au mur de l’entrée, juste derrière la porte, toujours bras croisés. Comme ça, personne ne pourrait la voir directement en entrant et l’effet de surprise créé pourrait jouer en sa faveur. Un sourire étira ses lèvres un bref instant. C’était un bon plan, ça.



_________________



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Funky Session [PV Pumori Fulgen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Pumori Fulgen [Fiche Technique]
» Session time out...
» Jun Funky Thumbs . [U.C]
» Jade Siong ~Funky Cop~
» 8ème session : épilogue du premier chapitre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Mirror Ball-