Partagez | 
 

 C'est en marchandant qu'on devient... [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1443
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 4.547.373.733 B

MessageSujet: C'est en marchandant qu'on devient... [Solo]   Lun 12 Oct - 7:06

Négociations !

-Bon sang, j'ai jamais vu une île avec autant de navire...

Comme à son habitude l'ingénieur appréciait calmement la vue de l'île que lui et son petit groupe approchaient à bord de leur dirigeable. La nacelle offrait toujours une vue des plus magnifique, le calme des nuages couplé à l'intense activité des rues de Trader créait une véritable scène tiré d'une histoire fantastique sous ses yeux. Il en aurait presque considéré l'idée de ralentir un peu la scène avec son gadget s'il n'était pas également aussi pressé d'arriver !

-Pas mal n'est-ce pas ? C'est un vrai bastion de la libre entreprise... J'avais une certaine connaissance originaire d'ici autrefois, jamais vu un mec aussi pingre !

-Il est allé à la bonne école j'imagine... Hum... Dis tu pense que ça fera un peu voyant comme entrée ?

-Quoi le machin volant ? C'est pas mieux comme ça justement ? Plus l'entrée est grandiose plus on parlera de nous !

-Et plus on parlera de nous, plus facile sera notre objectif évidemment...

Se caressant le début de repousse commençant à apparaître sur son menton, le hors-la-loi passait comme toujours son temps à discuter avec son chirurgien. Toujours plein de bon conseil comme d'habitude, enfin c'était un des bonus d'avoir un homme d'expérience au sein de son petit groupe.

-Du coup comment on aborde l'objectif ?

-Meh... Je te fais confiance pour lancer la construction de ton côté, je suis pas certain que les autres puisse vraiment s'en charger. Pour le reste du petit numéro je m'en chargerais, ça ne devrait pas être un problème à mon avis...

-Hum... Ouais faites quand même attention, j'ai entendu de sales rumeurs sur ces types chez mon dernier employeur. Ils ont l'air bien sympa et propre comme ça, mais creusez un peu et vous trouverez vite de belles saloperies...

Il avait bien raison, le paravent de la guilde marchande n'était pas si épais que ça après tout. Au fil des années les quelques histoires de corruption et d'actes criminels avaient finies par s'accumuler, résultat la populace avait quand même une vague idée des activités louches du groupe. C'était d'ailleurs bien pour ça qu'il avait déplacé son petit cul juste que sur l'une des Blues depuis Grand Line, là où il y avait argent et corruption, il pouvait en récolter une part. Il s'était déjà fait une petite idée de l'ordre mondial pour les individus bossant dans son domaine pour le moins... Particulier. Pour le moment il pouvait déjà marquer deux groupes sur sa petite liste, le réseau d'Harishigawa Konan ainsi que cette fameuse guilde marchande. Si le premier allait probablement s'avérer être un problème à l'avenir, il n'en était rien de celui occupant Trader. Non, celui-ci avait l'énorme avantage d'être dirigé par une multitude de personnes, certes en son sein il ne faisait nul doute qu'il devait s'agir d'une petite oligarchie, mais cela restait beaucoup plus simple que d'essayer de couper la tête d'un seul homme en plein jour... Non avec ce genre d'organisation il suffisait de se mêler à la foule, de serrer les bonnes mains et de faire les bons cadeaux afin de monter dans l'échelle du pouvoir. Il n'aurait pas besoin d'un affrontement direct, pas lors de cette mise en bouche du moins, c'est précisément ce qui allait faciliter les choses pour le criminel. Il n'avait besoin que de trois choses : un business, de l'argent et de la fourberie. Les deux premiers étant loin de lui faire défaut, il ne lui restait plus qu'à aller tester son caractère face à des serpents encore pire que lui.

-Sinon vous croyez vraiment que ce petit cadeau sera suffisant pour entrer dans leurs bonnes grâces ?

-Pardon, «petit» cadeau ? Ça peut sembler mince à première vue, mais sur le long terme c'est quand même le genre de truc qui pourrait créer des guerres de territoires quand même !

-Ouais enfin... C'est pas non-plus exactement ce qui vous mettra en tête de liste non-plus vous savez...

-Ça sera suffisant pour commencer quand même. Et puis bon, faire d'une pierre deux coups n'est jamais mauvais.

Lentement mais sûrement, l'ingénieur avait amorcé le processus d’atterrissage en direction du port de la ville. Pas exactement facile de trouver suffisamment de place dans un endroit aussi achalandé, mais les passants s'étaient finalement décidés à dégager les lieux lorsqu'ils aperçurent l'énorme nacelle en fer qui allait s'écraser sur leur tête incessamment. Mais passons, les réactions des passants étaient toujours les mêmes après tout, surprise, interrogation, inquiétude puis ils retournaient vaquer à leurs occupations, ça n'avait pas grand intérêt pour le moment. Finalement l'ingénieur n'avait même pas pris la peine de faire le petit speech explicatif qu'il donnait habituellement sur son... Arrivée soudaine. Étrangement ça semblait également être la meilleure façon de procéder d'ailleurs, pas de questions et les habitants semblaient simplement présumer qu'il était un genre de marchand excentrique. Pas lui qui allait s'en plaindre. Laissant son bras-droit du moment se charger de sa part du travail, le reste de son équipe se contenta de surveiller le zeppelin en attendant son retour, comme quoi certains avaient des jobs plus simples que d'autres. Posant enfin les pieds dans la rue principale, le hors-la-loi observa longuement les différentes échoppes et marchandises transitant par-ci par-là. La majorité des commerçant semblait encore utiliser des chevaux pour faire la sale besogne, un drôle de contraste après son petit séjour sur une île complètement mécanisé... Enfin pour le coup le décors il s'en foutait pas mal, son petit problème du moment c'était qu'il n'avait strictement aucune idée de la direction à prendre maintenant qu'il était arrivé. Bon pas grave il suffisait de demander son chemin à ces passants horrifiés qui évitaient son regard à tout prix !... N'empêche avoir l'air d'un putain de monstre de Frankenstein sur patte ça pouvait devenir saoulant plus vite qu'il ne l'aurait cru... Alors... Autant cibler un pauvre marchand ne pouvant quitter les lieux ! Et qui de mieux pour offrir des renseignements qu'un type avec un monocle vendant des queues d'animaux exotiques ?

-Yooo...

-Ha... Mon brave vous semblez être bless-

-Nope ! Alors dans quelle direction je dois me diriger pour rejoindre la guilde marchande type sans intérêt que je ne reverrai jamais ?

-Heu... Par... Là ?

Tournant la tête pour observé le gigantesque bâtiment du bout de la rue, l'inventeur constata peut-être un peu trop tard l'enseigne affichant ''Bureaux de la Guilde Marchande''.

-Ah ouais... Bah en même temps avec le nombre d’écriteaux dans le coin si je commençais à tout lire j'y serais encore dans 6 semaines ! Enfin merci quand même !

Laissant le pauvre marchand encore un brin confus derrière lui, l'ingénieur s'empressa de se diriger vers la bâtisse aux portes massives en acajou avant de pousser celle-ci pour... Révéler la réceptionniste la plus souriante qu'il ai jamais vu. Non pas dans le bon sens du terme, c'était plus un sourire si large et fendu jusqu'au oreilles qu'il en était un peu terrifiant, un peu comme si elle allait lui couper la tête et jouer au foot avec...

-Bienvenue aux bureaux administratifs de la Guilde Marchande ! Est-ce pour une réclamation, de l'information ou pour une demande d'adhésion ?

-Heu... La dernière option je crois ?

-Oh un nouveau membre ! Parfait ! Comme vous le savez vous devez posséder un commerce sur notre île, enregistrer chacun de vos employés et nous prévenir du moindre changement qui pourrait affecter votre commerce ! Cette adhésion vous donnera accès à un grand réseau de connexion au sein d'une merveilleuse organisation ainsi que-

-Heu minute, je dois avoir un commerce qui soit déjà actif ?!

-Mais évidemment la guilde n'est pas installé dans le Royaume de Trader pour rien...

Affichant toujours un gigantesque sourire figé montrant toutes ses dents, le regard amical de la jeune femme s'était soudain transformé en regard plissé le jugeant de toutes ses forces. Quelle mocheté, on aurait dit que le bas de son visage était paralysé alors que le reste réagissait pleinement à leur discussion... Enfin dans tout les cas elle semblait être en passé en mode ''foutre les imbéciles dehors'', bon c'est vrai que pour le coup l'ingénieur l'aurait bien mérité, le simple fait qu'il soit surpris de cette réponse était plutôt débile après tout. Réfléchissant aussi vite que possible le hors-la-loi se demanda s'il ne devrait pas contacter ses hommes pour créer de ce pas quelque chose... Nan trop long, pour le moment il voulait immédiatement rejoindre cette organisation et commencer à l'analyser...

-Ah... Y a moyen de simplement prouver que j'ai les moyens d'ouvrir mon commerce ? Je viens d'arriver et...

-Désolé monsieur mais c'est absolument inter-

S'arrêtant net dans sa phrase, la pauvre réceptionniste semblait avoir été surprise par l'énorme sac qui venait de s'écraser sur son comptoir. Sortit tout droit des poches de l'homme, l'énorme truc devait facilement contenir une centaine de millions de berrys, de quoi recouvrir son poste de travail et d'en déborder.

-Vous voyez je comptais faire comment dire... Un projet d'ampleur donc... Ouais non en fait ce serait possible de voir votre supérieur ?

-Heu... Ça serait peut-être mieux en effet...

Tentant tant bien que mal de regarder par-dessus le sac, l'homme constata que la pauvre femme semblait contacter quelqu'un par den den mushi, son visage toujours coincé dans cette expression horrifiante et bien trop forcé pour être honnête. Au final l'ingénieur avait finalement fait disparaître son argent sous les yeux de son interlocutrice avant d'être transféré dans une salle plus isolé et franchement mal éclairé afin de rencontrer un certain haut-fonctionnaire de l'entreprise. Assis au bout d'une longue table un cigare coincé entre ses dents comme pour lui donner un air dramatique, une silhouette difficilement perceptible semblait fixer dans sa direction sans dire un mot. Une minute... Puis dix minutes... Puis quinze... Le mec se refusait à parler malgré la mise en scène qu'il faisait ! Apparemment il avait juste décidé qu'aujourd'hui il serait ''le mec classe dans une pièce sombre chez qui on ne voit pas le visage''. Hum... Enfin il fallait admettre qu'il avait l'air plutôt cool dans cette position ''môssieur le fonctionnaire''. C'était peut-être un truc que l'inventeur devrait utiliser un de ces jours tiens... Enfin pour le moment il en avait un peu marre d'attendre que ce pauvre type dise quelque chose !

-Bon on pourrais commencer à discuter à la fin ?!

-Zzzz- Hein ?! Ah heu, ouais ouais pas de problème ! Heu... Vous êtes ? Bon sang il fait sombre ici, quelqu'un pourrait ouvrir la lumière ?

Sur ces mots particulièrement confus, la lumière s'ouvrit d'un coup, révélant que l'ingénieur n'était en fait pas avec une seule personne, mais bien une quinzaine d'individu se tenant debout derrière le type qu'il était venu rencontrer. Et ce type... Piquait un somme depuis tout ce temps visiblement... Plutôt louche, mais passons...

-Ouais donc... Je voulais ouvrir une boutique ?

-Ah ouais ! ''Le mec avec une tête de con qui veut ouvrir une boutique'' oui on vient de me prévenir.

-Oh la connasse elle a parlé dans mon dos... Oui donc, j'avais un projet de boutique sur votre île ainsi qu'une sorte de proposition si on veux...

-Mmh, je vois je vois. J'aurais une question avant de vous laisser poursuivre en fait...

Fixant ses dossiers un sourire aux lèvres, l'homme pris une longue bouffé de son cigare avant de tout expirer au milieu de sa question.

-On peut savoir ce qu'un criminel primé à 65 millions sur Grand Line vient vraiment foutre sur South Blue ?

-Tiens ça à monté à ce que je vois ! Ah et... Vous êtes bien renseigné tiens donc...

-Renseigné ? Ça ne prend pas exactement tout un réseau d'information pour reconnaître la tronche de quelqu'un sur une affiche placardé dans toutes les grandes villes...

-Oui enfin, j'espérais que la mienne serait perdu dans le lot si on veux... Enfin pour répondre à votre question bah... Je viens de vous le dire, je viens ici pour rejoindre la Guilde en me créant un commerce, le domaine n'a pas trop d'importance pour le moment, peut-être de la vente d'arme. Enfin dans tout les cas j'aimerais confirmer mon adhésion à votre groupe avant d'officialiser l'endroit, déjà parce que dépenser un tas de fric pour rien ne me plaît pas, mais aussi parce que je veux votre réponse sur mon autre projet.

-Et pourquoi j'ai l'impression que vous n'êtes venu que pour me présenter ce projet ?

-Parce que c'est le cas !

Acquiesçant avec presque trop d'entrain, l'ingénieur se leva de sa chaise pour se diriger vers l'homme, plans en main. Déroulant le grand morceau de papier, l'ingénieur pointa avec une certaine fierté les cartes figurant à chaque extrémités de celui-ci. Les deux représentaient une longue bande s'étendant d'un bout à l'autre du globe, évidemment il s'agissait de Red Line, mais celles-ci étaient cette fois troué de toute part vers le centre de Grand Line.

-En somme je vais creuser Red Line et créer un réseau de tunnel permettant non-seulement de traverser le mur, mais aussi de relier toutes les mers par une autre moyen que Reverse Mountain ! Je ferais pareil à l'autre bout du monde, sous Marijoa et de cette manière on se retrouve avec un monde sans autres restrictions géographiques !

Laissant planer un long silence, les quelques types présents dans la pièce se mirent finalement tous à rire, y compris les serviteurs qui jusqu'alors avaient étés totalement silencieux. Mine de rien même l'ingénieur avait commencé à rigoler, sachant pertinemment ce qu'allait lui répondre son interlocuteur et sachant pertinemment qu'il y avait une solution au problème.

-Ho franchement, je dois avouer que tu m'a bien fait rire, mais pour le coup j'aurais préféré éviter de perdre mon temps avec toi. Red Line est-

-''Impossible à creuser même avec les outils les plus forts que nous possédions''.

-Hum... Ouais... C'est à peu prêt ça...

Ayant repris son sérieux tout en le fixant d'un air grave, le fonctionnaire semblait avoir compris que si le hors-la-loi était au courant du problème, celui-ci devait aussi avoir une solution à proposer. Évidemment les rires avaient cessés, l'ampleur du projet s'il était possible était le genre de truc qui pouvait sans problème changer la dynamique du monde tel qu'il était, du coup écouter le grand malade organisant ce projet s'imposait un peu comme une nécessité non ?

-Un petit truc pour l'avenir, si un type plein de fric vous propose un projet impossible, c'est soit qu'il a déjà trouvé la solution à son problème, soit qu'il a les moyens de trouver la solution en question. Dans mon cas je l'ai déjà... Évidemment je me suis arrêté en chemin pour tester le tout, Trader a pour avantage d'être très proche de mon petit chez moi et aussi très proche de la chaîne de montagne...

-Et donc ? Vous le réalisez comment ce miracle ?

-Le comment n'a pas d'importance, enfin étant donné la nature du business que je voudrais organiser avec vous, il serait plus exact de dire que je n'ai aucun intérêt à vous répondre... Enfin bref, je me suis informé sur la nature des relations de la Guilde avec le gouvernement et sur la façon dont vous distribuez vos marchandises à travers le monde. Cette entente pour passer par Marijoa doit coûter une petite fortune par année non ?

-Tsk, je crois que je vois où vous voulez en venir...

-Et je crois que vous êtes assez intelligent pour comprendre ! Si je crée ces tunnels c'est bien pour reprendre son droit de péage au gouvernement !

-Bref, vous êtes complètement suicidaire...

-Bref, j'ai un projet ambitieux ! Reverse Mountain est déjà un passage gratuit, de ce fait le réseau de tunnel construit en dessous ne risque pas de courir plus de risque d'attaque qu'une île quelconque... Enfin pas avant un moment. Le réseau plus compliqué à gérer serait évidemment le second, mais c'est gérable évidemment. Après tout personne ne se précipite pour conquérir ''l'autre'' accès au Nouveau Monde pas vrai ? Je ne fais que proposer une solution de rechange, moins risqué ou moins chère.

-Parce que l'autre accès est protégé par un royaume littéralement planté au fond de l'océan ! Un accès aussi simple serait la cible des Yonkous, de la marine et j'en passe !

-Les yonkous savent déjà voyager d'un point à l'autre tout comme la marine, même si c'est un point stratégique je doute fortement qu'un de ces groupes ai les moyens d'entrer en guerre avec la Guilde Marchande pour un simple réseau de tunnel pouvant être contourné...

-Entrer en guerre avec nous ?

-Ouais aux yeux du monde ce sont vos tunnels, la preuve comme vous serez mes... Partenaires. Pas de frais de passage pour vos navires ! De toute façon même si un groupe adverse venait à vouloir s'en prendre à notre point de passage je doute fortement qu'ils ouvriraient les hostilités avec une guerre ouverte, je m'attend plus à de la négociation qu'on pourra gérer le moment voulu évidemment...

-C'est ridicule... Et c'est quoi ce machin de toute façon ?

Soupirant un grand coup, l'homme éprouvé pointa le dessin d'une énorme structure au milieu du plan, la ''touche finale'' au projet.

-Ça, en somme, c'est un point de commerce que je souhaite installer au milieu du réseau de tunnel. Pour le moment je le nomme ''Trader 2'' c'est notre... Incitatif pour inciter les voyageurs à prendre le tunnel plutôt que Reverse Mountain si on veux. C'est aussi une protection contre les éventuelles attaques, tant sur le plan économique que sur le plan militaire.

Toujours silencieux, le fonctionnaire se contentait de mâchouiller son cigare sans rien dire. Fixant longuement le plan, il semblait s'imaginer tout les scénarios possibles dans sa tête, essayant de trouver une faille dans l'idée. Et des failles ça il y en avait ! Pas de doute là-dessus. Un million de trucs pouvaient mal tourner, toutefois l'ingénieur prenait également en compte le temps que prendrait la situation pour évoluer... Le temps pour que l'information atteigne les différents groupes, le temps pour que ceux-ci décident quoi faire de celle-ci, le temps nécessaire pour conquérir deux objectifs complexes à prendre, chacun à leur extrémité du monde... Même dans l'éventualité où une attaque surviendrait il apparaissait clair qu'il aurait au moins le temps d'agir en conséquence. De toute façon quel était le pire des scénario ? Qu'il perde son point de contrôle, qu'il devienne une cible pour l'ensemble des types les plus forts de ce monde et que la Guilde se retourne contre lui ? Y avait certainement moyen de tirer avantage de toutes ces situations pas vrai ? Bon il était peut-être follement optimiste sur ce coup-là c'est vrai, mais l'idée restait bien de profiter des tensions mondiales pour favoriser les alliances plutôt que la guerre. De toute façon, vu le temps que prendrais le projet il aurait bien le temps de se préparer à toute éventualité, pour le moment il avait seulement besoin que la Guilde adhère à l'idée pour le lancer aussi tôt que possible...

-Donc... Vous voudriez qu'on coupe l'un des derniers liens que nous ayons encore avec le gouvernement afin de nous lier au projet d'un criminel. Non seulement cette proposition est folle, mais elle implique aussi qu'on doive vous faire pleinement confiance...

-Si vous vous souciez de votre réputation ça devrait aller, je vous rappel que techniquement c'est ''votre'' projet non ? Vous êtes juste une organisation qui opère en toute légalité. Ce que font vos membres ne vous regarde pas je me trompe ? Et pour ce qui est de la confiance et bien... Disons simplement qu'en tant que futur membre de la Guilde j'ai tout intérêt à la voir grandir n'est-ce pas ? De toute façon vous voyez tout l'intérêt que j'ai à gagné d'une telle proposition, il n'y a rien à cacher, vous l'avez dit vous-même après tout, c'est complètement fou. Ce n'est pas un projet que je puisse entretenir seul, chercher à vous ''enculer'' si vous me pardonnez le langage, ne ferait que me mettre dans la merde.

Poussant à nouveau un long soupir l'homme continua de fixer longuement la feuille déroulé devant lui. Il semblait comprendre les risques comme les avantages du projet. C'était un énorme pari à prendre et les enjeux étaient pour le moins imposants, mais très franchement sa réponse était secondaire. Même si l'homme venait à refuser, il ne faisait nul doute que le nom du Lundren ferait des vagues au sein du groupe, suffisamment pour se faire remarquer, et peut-être suffisamment pour s'y faire quelques alliés. Ce seul petit avantage combiné à sa fortune le placerait dans une bonne position au sein du groupe, de quoi lancer sa conquête progressive de la Guilde...

-Enfin vous n'avez pas besoin de d'avoir un air aussi sérieux voyons ! Évidemment je n'attend pas une réponse au projet dès maintenant ! Après tout, nul doute qu'il vous faudra l'accord de la majorité des membres pour considérer l'option n'est-ce pas ? D'ailleurs je peux comprendre que le fait que je garde secret mon moyen de creuser Red Line puisse paraître suspect. Mais vous comprenez j'en suis certain que comme tout bon marchand je me dois de garder un atout pour les négociations. En attendant je compte sur vous pour présenter l'idée aux membres de la Guilde. Je vous souhaite également bonne chance pour gérer la gueulante que ça va créer évidemment !

Poussant un léger rire sur cette dernière remarque, l'inventeur plaça une légère tape dans le dos de l'homme comme pour l'encourager. Évidemment il avait tout fait pour le mettre en confiance, l'attitude amicale, le fait qu'il pointe lui-même le problème que créait son petit secret sur sa manière de creuser le mur, l'admission des risques... Encore une fois la réponse que lui donnerait la Guilde importait peu, il était dans une situation gagnant-gagnant. S'ils acceptaient, les Badlands Outlaws se retrouveraient avec un lourd projet sur les bras, en contrepartie les marchands de Trader deviendraient quelque peu dépendants de son groupe. S'ils refusaient, il gagnerait au moins le coup de pub dont il avait besoin pour se propulser au niveau des marchands plus importants. Son plan avait commencé dès le moment où il avait déroulé cette feuille sous le nez du fonctionnaire en fait, il n'avait plus qu'à attendre maintenant...

-Bref ! Je vous laisse les plans histoire de faciliter l'explication. Moi de mon côté je vais de ce pas lancer mon entreprise sur votre île, je suppose qu'on peut déjà me considérer comme membre dans la mesure où je la fait dès maintenant ?

Tendant sa main à l'homme, le hors-la-loi observa l'expression de fatigue et de confusion qu'affichait maintenant son interlocuteur, auparavant si calme. Comme si son plan ne suffisait pas, il cherchait en plus à sauter les étapes de l'admission. Enfin ce n'était qu'une formalité maintenant qu'il s'était indirectement lié au groupe à travers ce projet potentiel. Et comme prévu...

-Oui ça ne pose pas de problème à mon avis, vous recevrez votre preuve d'admission d'ici quelques jours... En revanche je ne peut pas garantir une réponse aussi rapide concernant... ''Ça''.

Lançant un regard en direction de la feuille, l'homme lui serra la main avant de le laisser partir.

-Pas de problème, je comprend bien entendu ! N'hésitez pas à m'inviter aux réunions si vous avez des questions, je me présenterais avec joie...

Quittant la salle de rencontre pratiquement vide d'un pas décidé, l'ingénieur passa avec un air triomphant devant la réceptionniste toujours trop souriante. Cette histoire de réunion ne ferait que pousser davantage sa réputation au sein de la Guilde, après tout faire une prestation c'était bien, mais la faire devant public c'était toujours mieux ! Pour l'heure, il n'avait plus qu'à retourner voir Isaac. Avec de la chance le chirurgien aurait réussi à trouver un bâtiment à prix abordable pour lancer le commerce, dans le cas contraire il passerait par la case construction. Enfin qu'importe, ça n'était jamais qu'une formalité pour entamer son projet, des commerces il en avait déjà, un de plus ou de moins ne pouvait pas faire de mal et ce, même s'il y avait de petits dépassements de coûts...

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 

C'est en marchandant qu'on devient... [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est en marchandant qu'on devient... [Solo]
» Quand le cauchemar devient réalité [Solo]
» Mat'
» MON AMOUR DE CANICHE DEVIENT AVEUGLE
» présentation Bob Solo [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue :: Royaume de Trader-