Partagez | 
 

 Il était une fois… un garçon [Mission/Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 409
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Il était une fois… un garçon [Mission/Solo]   Jeu 8 Oct - 15:26






Il était une fois… un garçon


L'heure du petit départ!



Une nouvelle journée, une nouvelle aventure ! Après une journée éreintante pour que le navire soit prêt pour le voyage, j’avais un peu de temps pour me reposer. La cale était pleine à craquer, les réserves d’eaux étaient faites et le pont était aussi propre qu’un sou neuf ! J’étais très fier de moi, mais également très fatiguer. Le navire marchand, propriété de Doskoi panda, devait faire le tour de l'archipel Bisoromi, là où j’ai été transféré après mon départ de Mirror Ball. L’archipel contenait en tout six îles : cinq très petites qui couronnaient la plus importante. Le voyage consistait donc à visiter l’entièreté de l’archipel pour tout vendre et tout acheter ! Enfin, c’était plus compliqué que ça, mais je m'en moquais ! Je pourrais visiter plusieurs endroits différents avec un équipage ! C’était du progrès ! Mais pour l’instant, c’était l’heure d’une petite sieste… Je prenais place dans l’un des hamacs prévus à cet effet. Tout en me berçant, au gré des vagues, je m’assoupissais avec un grand sourire. Bientôt, ce serait le moment d’une véritable aventure ! C’était mon entrainement !

Après quelques heures de sommeil, je me remis au travail. Pas le temps d’arrêter, j’étais en pleine forme ! Je discutais avec les autres matelots à bord, je voulais obtenir des précisions. Notre premier arrêt serait dans le village de Vignefer. De ce que je comprenais, il s’agissait d’une petite bourgade qui se spécialisait dans la production de vin. Pour moi, le vin est simplement du jus de raisin qui donne mal à la tête… Je n’en vois pas l’utilité ! Mais si on nous demandait de nous y rendre, je n’allais pas questionner les ordres. Pour moi, on m’attribuerait possiblement le ménage et le transport de cargaison pendant que les adultes parlaient affaires. Ce n’était pas mon domaine, mais j’imaginais que l’on ne repartirait pas sans apporter quelques-uns de leurs tonneaux. Je ne savais pas si c’était pour la revente, mais j’imaginais que l’ensemble du navire voulait goûter au pinard.

Alors que nous étions dans les environs de cette île, je voyais le changement radical du décor : si je pouvais apercevoir une forêt au loin, les vignes prenaient une place très importante dans le paysage. Alors que nous longions les côtes, je pouvais regarder ces drôles de plantes, que je n’avais jamais vues! Ils avaient donné le nom de Vignefer à ce village, car la vigne avait une teinte grisâtre, pour une raison qu’on ne m’a pas dite. Il y avait des centaines de ces rangées de petits arbustes… Il y avait quelques bâtiments et maisons éparpillés dans le paysage. Une fois que l’on accostait au village, je pouvais observer tout ce qu’il y avait à cet endroit. Il y avait un grand marché champêtre qui, étrangement, ne vendait que très peu d’aliments à base de raisin ! Il y avait également la taverne qui devint rapidement la demeure secondaire de notre équipage. Sinon, c’était un petit village tout ce qu’il y a de plus banal.

Pourtant, je sentais que l’on nous épiait. Je ne voyais personne digne d’intérêt pour l’instant. La nouvelle de notre arrivée avait attiré l’attention de bien des villageois, mais ça n’expliquait pas le sentiment que j’avais. Comme si on observait une proie… Mais je délaissais cette impression lorsque j’entendis mon nom. C’était l’heure de débarquer la cargaison. Ce n’était peut-être qu’un enfant qui nous observait, tout aussi curieux que moi ? J’ai fait une gaffe en n’y prenant pas attention…




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 409
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: Il était une fois… un garçon [Mission/Solo]   Jeu 8 Oct - 15:27






Il était une fois… un garçon


Voilà ce que Pumori Fulgen déteste!



La journée se déroula d’une façon particulièrement agréable. La bonne humeur était au rendez-vous et les habitants de Vignefer étaient plus que chaleureux ! Par contre, puisque c’était la période pour la cueillette, plusieurs membres du village étaient partis plus loin sur les terres. Du coup, la ville semblait plutôt vide quand on y pensait. Côté ambiance, c’était calme. Par contre, niveau boulot, il y avait un peu moins d’obstacles ! Les caisses étaient plutôt lourdes, mais rien que je ne pouvais transporter. Vraiment, aucun incident à l’horizon ! Tout se passa bien, fin de l’histoire !

Personne ne me croit, n’est-ce pas ? Bon, d’accord…

C’était l’heure d’un petit casse-croute, le soleil était bien haut dans le ciel. C’était normalement les heures les plus chaudes de la journée et celles où le travail devenait un enfer. Non, mais littéralement ! J’ai déjà vu un mec chauve se faire cuire un œuf sur sa tête ! C’était à la fois impressionnant et dégoutant… Mais passons ! J’avais trouvé un petit coin d’ombre juste pour moi, près d’une maison. J’avais déposé une caisse en bois et j’avais simplement pris place sur celle-ci. Je grignotais avidement mon repas, les jambes ne touchant pas le sol, alors que je regardais les braves, ou les inconscients, qui travaillaient sous le soleil de midi. J’avais à peine terminé mon sandwich que je vis une petite pierre tomber devant moi. Elle venait du ciel, du coup on l’avait lancé par-dessus le mur ? Avant que ma curiosité ne l’emporte, ou mon ventre qui ne désirait que manger, il y eut un deuxième caillou, puis un troisième ! Quelqu’un tentait peut-être d’attirer mon attention ? Je sautais donc de chaise temporaire et je reculais pour observer ce qui se passait sur le toit.

À l’instant même où je sortais de l’ombre, je vis du ciel tombé une masse liquide rougeâtre. Par instinct, je protégeais ma tête de mes mains, fermant les yeux alors que je penchais la tête vers mes pieds. Aïe ! Ça pince ce truc ! Je n’ai pas eu le temps de lever les yeux dans le ciel que le ''piège'' se referma. Après un bruit sourd de bois autour de moi, je savais exactement ce que c’était : un tonneau ! On m’avait balancé un tonneau de vin ? Non, ce n’était pas assez liquide. C’était probablement simplement du jus. Je ne pouvais pas m’empêcher de goûter, alors que mes mains dégoulinaient encore de ce liquide. Ma voix était légèrement étouffée par cette cage de bois alors que je m’exclamais :

''Mais… Bleeeeeh ! C’est super amer en fait ! ''

J’entendais des rires tout près, puis des pas de cours. Non, mais, ça ne se fait pas ça ! Je sortais rapidement du tonneau et j’essuyais le liquide rouge de mon visage. Là ! Il est par là ! Je le voyais tourner à droite ! Pas de temps à perdre, mon repas attendrait ! Mais je devais avouer que de courir dans des vêtements trempés, ce n’était pas génial. Je commençais à courir, mais il était rapide et il connaissait bien l’endroit. Et puis, je n’allais pas me transformer ici, dans un village tranquille ! Déjà, avec la tête qu’ils ont faite sur le bateau, je ne voulais pas qu’on me chasse hors de la ville…

Je pense que je commençais à le rattraper, peut-être qu’il s’essoufflait? Il me balançait parfois des insultes et il renversait tout ce qu’il pouvait sur son passage. Du coup, quand on est capable de les éviter, c’est facile à suivre comme trace. Et puis, c’était qu’un tout petit village : il n’y avait pas beaucoup de cachettes ! Puis, alors que je suis arrivé sur la grande place du marché, il m’attendait sagement. Il était là, assis sur le bord de la fontaine. Je redoublais d’efforts, mais c’était mon erreur… Je n’avais pas regardé le sol et c’est mon pied glissant qui m’indiqua que quelque chose clochait. Incapable de freiner, celui qui m’avait joué ce mauvais coup se leva et tendit la jambe. Il était peut-être un peu plus vieux que moi, mais pas vraiment. Honnêtement, la seule chose que je remarquais était un large sourire alors qu’il me fit trébucher dans la fontaine. Alors que je tombais, je paniquais pendant un moment : moi et l'eau, ce n’est pas une histoire de grand amour ! Heureusement, pas besoin de nager ici.

Pas besoin de dire que j’ai avalé une grande tasse d’eau avec un tel plongeon. Je me redressais sur mes pieds, crachotant un peu d’eau alors que je voyais prendre la fuite de nouveau. Il sauta par-dessus une clôture alors que je voyais plusieurs personnes s’approcher. Forcément, avec tout le boucan qu’on avait fait, nous avions probablement ameuté tous les habitants présents! Alors que milles et une question étaient posées, je ne pouvais m’empêcher de me demande : mais bon sang de bonsoir, qu’est-ce qui s’est passé ?




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 409
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: Il était une fois… un garçon [Mission/Solo]   Jeu 8 Oct - 15:27






Il était une fois… un garçon


Lorsque le panda roux contre-attaque!



Après une douche de jus de raison et une baignade dans la fontaine, on me lança directement dans une baignoire pleine de bulles de savon ! Mais je vous jure, j’ai assez touché d’eau pour le reste de la semaine ! Ce n’est pas moi le fautif, c’est l’autre qui s’est enfui ! Arrêter de me punir, je n’ai rien fait ! Je vous jure, les adultes parfois… L’avantage, c’était que j’obtiendrais des vêtements propres après tout ça. Mais décidément, ce n’était pas une bonne journée finalement ! Je barbotais un peu dans l’eau, m’amusant avec la mousse plutôt que de me laver. Ensuite, en respectant la règle ancestrale qui consiste à sortir du bain uniquement lorsque les bouts de mes doigts deviennent plissés, je sortis de la baignoire en me transformant en panda roux. En me secouant de toute part, afin d’être bien séchées, des gouttes d’eau s’envolèrent dans toutes les directions. Oups… Pas fait exprès… N’empêche, lorsque je me regardais dans le miroir, il n’y avait qu’une boule de poil rouge et blanche. Bon, autant enfiler des vêtements avant de descendre à l’étage.

Une fois en bas, on m’expliqua la raison de cette mauvaise blague. Le capitaine de l’expédition avait rapporté d’autres petits délits commis contre l’équipage et demandait des explications aux villageois. Des tonneaux étaient percés, de l’équipement avait été emprunté et des crises de nerfs avaient été provoquées. J’étais probablement le cas le plus extrême de ce petit jeu ! Alors que les esprits étaient échauffés, celui qui prit la parole nous expliqua la situation. Il y avait un gamin qui, à chaque fois que son père quittait le village pour la récolte annuelle, prenait un malin plaisir à faire les coups les plus pendables. Sa pauvre mère n’arrivait simplement plus à le contrôler et, s’il était sage lorsque l’autorité paternelle était présente, il devenait un véritable diable quand l’occasion se présentait. Je n’étais pas le premier qui subissait ce sort et je n’étais probablement pas le dernier, à ce que l’on racontait…

C’est alors que l’on proposa que je m’occupe du problème ! Pourquoi moi, de toutes les solutions possibles ? Si les adultes n’étaient pas en mesure de régler leurs problèmes disciplinaires, je ne vois pas quoi ça me concerne ! Je n’étais pas du genre à faire la discipline non plus ! Surtout pas avec mon passé. Et pourtant, pour une raison que j’ignore, ils désiraient absolument que je tente le coup. Peut-être qu’il écouterait un jeune de son âge, peut-être qu’un mousse vaillant lui montrerait ce qu’était la vraie discipline, peut-être que… Pour moi, je pense qu’ils n’avaient simplement plus de solution. Je refusais catégoriquement cette offre. Je n’en avais pas envie ! Malgré les encouragements de tous, je ne voulais pas le faire. Ils ont qu’à trouver un autre type et… attendez… ce n’est pas un sac de bonbons ça ?

Après des négociations ardues, j’ai décidé que j’accepterais cette noble quête. La paix du village devait être restaurée et c’était mon devoir de citoyen ! Et puis, avec une bonne réserve de sucre et la permission de mon employeur, il n’y avait rien qui m’empêchait de le faire. Mais je devais retrouver ma cible à présent. J’avais peut-être un odorat plus développé sous ma forme animale, mais je n’étais pas un chien ! Et bien sûr, ils n’avaient aucune idée de l’endroit qu’il utilisait pour se cacher ! Bon, au moins, ça je connaissais bien. Niveau cachette, j’ai passé une bonne partie de mon enfance à fuir les autorités. Je retournais sur la grande place et j’effectuais le trajet que mon adversaire avait emprunté. Je me basais surtout sur mon instinct et sur mes souvenirs. Je devinais un peu son parcours, la nuit commençait à tomber.

J’étais à l’extérieur du village, cherchant le moindre détail qui pouvait m’être utile. Je vis de la lumière qui provenait d’un bâtiment en retrait. Il y avait des vignes tout autour, mais il n’y avait plus aucun fruit. Du coup, le fourbe s’était installé à cet endroit lorsque plus personne ne l’utilisait ! Je me glissais subtilement vers la fenêtre sans faire le moindre bruit. Je levais doucement ma tête devant cette fenêtre pour observer l’intérieur. J’y jetais un coup d’œil pour quelques instants, je ne voulais pas qu’il découvre ma présence. Il semblait préparer quelque chose. Possiblement un piège pour son prochain tour. Je pouvais l’entendre chantonner un petit air.

Le panda roux que j’étais se réfugia dans l’un des tonneaux vides près de l’endroit. Une fois qu’il avait quitté les lieux, je me levais sur la pointe des pieds. En me frottant les mains ensemble et en affichant possiblement mon sourire le plus machiavélique, j’étais prêt à prendre ma revanche !




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 409
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: Il était une fois… un garçon [Mission/Solo]   Jeu 8 Oct - 15:28






Il était une fois… un garçon


La nuit porte les ennuies



Le temps passa très vide, mais j’ai eu le temps de préparer mon propre piège. Je m’infiltrais à l’intérieur de cette cabane en bois et je fis un inventaire des objets présents. C’était le désordre absolu dans la place ! Mais je trouvais un peu de peinture, du matériel pour nettoyer le plancher, un lit de fortune, quelques trucs sans grande valeur… Ce n’était pas grand-chose, mais c’était parfait pour une planque temporaire. Rapidement, j’apportais l’un des tonneaux à l’intérieur et je créais rapidement un mannequin rudimentaire.

Bon d’accord, ce n’était pas très beau comme œuvre. Un tonneau qui servait de tronc et un sceau pour la tête. L’important, ce n’était pas la beauté de la chose, mais le massage que je voulais envoyer. Et avec ma forme Chīsana akaidesu, je sortais mes griffes afin de laisser de grandes marques sur le bois. J’utilisais la peinture pour la tête : deux grands ''X'' pour les yeux et un sourire inversé. Je mis également un peu de pagaille dans le reste de cet endroit. Oh, ça va être génial, je sens que je vais bien m’amuser ce soir !

J’ai eu quelques minutes pour me trouver une bonne cachette, un peu plus loin dans les vignes. J’étais le prédateur, je guettais le retour de ma proie dans sa tanière. Et pourtant, malgré mon excitation, je devais rester calme. Sinon, ça ne marcherait pas… Et ma patience fut récompensée ! Il marchait rapidement, je l’entendais même rigoler. Probablement un vestige de sa dernière blague. Enfin, rira bien qui rira le dernier ! Lorsqu’il pénétra dans sa demeure, les rires cessèrent. Il devait voir le résultat de mes modifications. Je comptais jusqu’à cinq, tout en reprenant ma forme hybride, puis je commençais à courir dans le champ de vigne. Je pris soin de toucher aux feuilles, je voulais qu’il puisse entendre le danger près de lui.

J’entendis un faible ''Qui est là?'' alors que je cessais de bouger. Il ne me voyait pas encore, mais je ne sentais pas encore la peur dans sa voix. Je commençais donc à grogner avant de me diriger sur le côté. Encore une fois, le bruit des feuilles signalait la présence de cette ''bête'' qui le traquait. Il devait sentir la peur qui montait en lui : la nuit était bien dangereuse après tout lorsqu’on est seul… Je continuais ce petit manège pour quelques secondes encore, puis c’était le moment de changer d’approche. J’entendais la porte se fermer brusquement ainsi que les volets pour les fenêtres. Je courrais donc vers la porte et je commençais à donner de grands coups d’épaules. Mon but n’était pas de la brisée, pas encore en tout cas. Je grognais encore un peu et je pris une voix exagérément grave alors que je lui disais :

''Cette porte ne te protègera pas éternellement ! Subis la colère de la bête rouge !''

Je donnais quelques coups de griffes à cette porte, simplement pour la forme. Je sentais qu’elle offrait plus de résistance : l’enfant devait être dernière pour tenter de me bloquer. Dans ce cas, je devais passer à la prochaine étape. Je laissais donc la porte tranquille et je devenais très silencieux. Pas un son pour quelques instants. Je laissais un faux espoir dans son esprit. Je l’entendais qui respirait très rapidement, il devait trembler de peur ! Mais je n’avais pas terminé ! Je sautais par-dessus cette maison, afin d’atterrir lourdement sur le toit. Un cri de surprise, je repris ma voix de grande méchante bête :

''La porte est fermée, mais pas la cheminée ! J’arrive et ça va barder ! ''

Je commençais donc ma fausse descente dans cette cheminée, me contenant de griffer les contours de la pierre afin de laisser la suie tomber vers le sol. Je savais ce qu’il ferait : il allait prendre la fuite avant d’être coincé avec un monstre. Et c’est ce qu’il fit ! Mais je n’allais pas le laisser partir de cette façon ! Je lui donnais la chasse dans les vignes, me propulsant dans le champ à une bonne distance. Je ne voulais pas qu’il me voie : si son imagination était aussi fertile que la mienne, il s’inventerait un monstre plus effrayant que je ne l’étais vraiment ! Je grognais et criait parfois, tout pour l’effrayer davantage. Mais une fois que le village était tout près, j’arrêtais ma course. Je voyais le jeune en pleur qui hurlait dans les rues.

Ça ne règlerait peut-être pas tous les problèmes, mais il se tiendrait tranquille pour quelques jours. Pour moi, c’était un succès !





Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 409
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: Il était une fois… un garçon [Mission/Solo]   Jeu 8 Oct - 15:29






Il était une fois… un garçon


Un retour au calme?



Une fois que le chant du coq avait réveillé mes coéquipiers (qui m’avaient réveillé par leurs jurons par la suite), je terminais le travail de la veille comme si tout était normal. Par contre, tout au long de la journée, j’entendais ses rumeurs qui commençaient à circuler. Une histoire que l’on racontait aux enfants qui, s’ils n’étaient pas sages, attireraient la colère de la bête rouge. Le récit de la "survis miraculeuse" du farceur avait fait le tour du village. Si les adultes connaissaient les vraies causes, sans pour autant comprendre comment j’avais réussi ce coup, les enfants écoutaient l’histoire avec un air terrifier et intriguer. Si des enfants passaient tout près, je n’hésitais pas à inventer un récit de créatures similaires sur d’autres îles et sur les apparences possibles de cette bête.

Je reçus la visite d’une jeune femme plus tard dans la journée. C’était la mère du garçon et elle avait décidé de me remercier. Elle avait entendu le plan des villageois et désirait me récompenser. Au départ, je pensais qu’elle me donnerait une baffe. Après tout, je serais probablement la cause de bien des cauchemars pour son fils. Elle m’avoua par la suite que ce n’était que temporaire et qu’il était quand même fort. Il s’en remettrait, peut-être… Mais la mère était douée : alors qu’elle consolait son fils, elle avait glissé subtilement que c’était ses blagues et mauvais coups qui attiraient la bête. Il avait donc juré de ne plus recommencer ! Seul le temps pourra confirmer s’il dit la vérité, mais c’était une grande réussite pour elle ! Elle me tendit un paquet en guise de récompense et une promesse qu’elle recommanderait mes services. Je… je ne savais pas quoi dire, alors je dis merci, tout simplement. Je ne voulais pas effrayer des enfants pour le reste de ma vie honnêtement !

J’attendis la fin de la journée pour l’ouvrir, attendant d’être à l’auberge avec les autres marins. Je leur montrais cet instrument dont je ne connaissais que le nom : un violon. Il y avait un bout de bois avec une corde faite en crin de cheval. Je tentais de jouer de l’instrument, mais le résultat était horrible… On me demandait d’arrêter entre deux coups d’archet sur les cordes. Non ! C’était ma récompense, alors je joue du violon si je veux ! Alors que je continuais, le tavernier me dit, tentant de garder son sérieux :

''Hey, fait gaffe gamin : la bête rouge est toujours dans les parages !''

Le silence se fit à l’intérieur de la taverne. Comme s’il l’on venait de dire un tabou ou une véritable légende effrayante. Puis, l’endroit explosa de rire et j’étais le premier à y mettre du mien ! J’étais devenu le croque-mitaine de cet endroit, c’était intéressant pour mes futurs employeurs ! Mais je ne pouvais m’empêcher d’ajouter en riant et en le menaçant de mon nouveau violon :

''Dans ce cas, je vais jouer encore plus faux pour lui faire peur !''





Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Il était une fois… un garçon [Mission/Solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il était une fois… un garçon [Mission/Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (Souvenir) Il était une fois… le hockey à Rouyn-Noranda
» Grands garçons musclés et bronzés
» Il était une fois... Carrefour!
» Les garçons des mangas(Sujet réservé aux filles et Baptiste)
» Vestiaire des garçons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue-