Partagez | 
 

 Traquer les Légendes ; Première quête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mike Tay
Inquisiteur
avatar
Messages : 560
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
3/350  (3/350)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Traquer les Légendes ; Première quête   Lun 14 Sep - 22:08






Traquer les Légendes ; Première quête
With


MJ

BREF ... • Résumé | Tu es bien décidé à trouver des informations pour sauver les 5 Légendes et c'est la raison pour laquelle tu t'es rendu ici. En espérant que tout se passe bien ...


" On ne rigole plus ! "
Te voici donc arrivé sur l'Archipel Shabaody. Bien sûr, comme tu t'y attendais, tu arrives sur le Groove où tu as combattu Kotaro et, par chance, te voici arrivé sur une des branches des arbres géants qui compose les centres des Grooves. De la sorte, personne n'a pu te voir arriver et, depuis le sommet où tu es, tu cherches l'endroit où tu dois te rendre. Tu enfiles ta mitaine afin de couvrir les coussinets qui t'ont permis de te pousser jusqu'ici, posant ensuite ta main ridicule sur l'arbre géant, cherchant quelques instant la bâtisse où tu dois te rendre avant de sortir ta note et de la lire dans ta barbe. « Hathem Badawi, Groove 30, le Grand Hammerfest Hôtel … Journaliste … Ouais, je vois. Je n'ai rien quoi. » Il est vrai que tu ignores presque à cent pour cent à quoi ressemble cet homme, ce que tu sais aussi, c'est que ce n'est pas qu'un homme, c'est un homme-bête et plus particulièrement un homme-souris et ceci t'aidera sûrement à le reconnaître parmi la foule même si, comme tu penses l'avoir compris, le trouver ne sera pas une partie de plaisir, cet Hathem doit être du genre à rester planquer.

Un soupir est la réponse à tous tes maux pour le coup, tu sautes dans le vide, enlevant une mitaine que tu gardes bien au creux de ta main gantelée afin de ne pas la perdre et ainsi, tu te rapproches rapidement du sol, te poussant un peu plus haut dans les airs une fois que tu es proche de la terre ferme afin de pouvoir y tomber sur tes deux pieds sans te blesser. Ici, tout est calme, après tout, avec Erwin vous étiez venus traquer Kotaro exprès a cet endroit puisque ce ne sont que des ruines et que par conséquent, personne ne vient s'y aventurer ou alors que rarement. Une fois les pieds bien au sol, tu commences à avancer, marchant de longues minutes en remettant ta mitaine mais sans attacher les pressions de ces dernières. Tu es beaucoup trop sur le qui-vive ces derniers temps et, de la sorte, sans avoir attacher tes mitaines, tu pourras très bien repousser un assaut hostile envers toi. Le tout étant couplé à ton Haki de l'Observation, tu ne risques rien, après tout, tu le contrôles à présent et tu arrives à faire le tri des voix dans ta tête et surtout, tu comprends les émotions de ce qui t'entoure. Un rictus se dessine sur ton visage, quand tu penses que parfois tu oublies que tu as cette faculté, ce que tu peux être naïf Mike, parfois, tu devrais vraiment songer à grandir.

Il est vrai qu'en ce moment, les événements te forcent à grandir. Depuis un an environ déjà, tu as connu des difficultés autant mentales que physiques et à présent, alors que tu étais entouré et que ta vie devenait confortable, te voilà seul, pour de bon. Un sentiment de liberté désagréable où personne ne peut te conseiller. Il est vrai que tu fais le malin avec ton pouvoir à Micquêot, que tu te débrouilles plutôt pas trop mal pour gérer une île mais là, seul où ta vie est en danger à chaque instant, à présent que tu rentres dans la cour des grands, tu as peur. Le confort d'être entouré par tes amis se fait ressentir tel une drogue pour un dépendant en manque et plus d'une fois, tu risques de craquer mais tu tiens le coup. A quoi bon avoir fait tout ce chemin si c'est pour rentrer maintenant ? Tu dois savoir te débrouiller tout seul et c'est la raison pour laquelle tu avances peu à peu dans la foule, te laissant te faire entourer par des inconnus. Et ça, c'est pour Aria, Erwin, Blanche et tous les autres mais surtout pour les Cinq Légendes. A quoi bon passer et rater un pacte avec eux et les abandonner à présent ? Deux sont encore en dehors de Impel Down et tout ce que tu veux, c'est les sauver.

D'ailleurs, malgré tout ça, tu as de la chance Mike. La période est plutôt chaude et c'est la tendance aux tenues légères et divers artifices, c'est la raison pour laquelle tu t'es acheté une paire de lunettes noires, un pantacourt et un débardeur, te mêlant encore plus à la populace de part ton déguisement. Tu as l'air ridicule pour un maire, si l'on entend par là qu'un maire doit avoir une tenue spécifique, mais que nenni, tu as un but à atteindre et tu es prêt à tout pour ça. Quelques heures après ton arrivée, après avoir trouvé un plan et ta route ainsi que ton courage, tu arrives enfin devant le fameux hôtel. Tout d'un coup, tu fais beaucoup plus tâche mais tu entres, pourquoi s'arrêter en si bon chemin après tout ? Tu traverses le tourniquet de verre après avoir monté les quelques marches sous les yeux noirs des diverses formes d'autorités, ainsi, une fois devant le comptoir en marbre blanc aux bordures dorées où siège une femme chargée d'accueillir les divers clients, tu poses tes mains à plat et exiges. « Je dois voir l'un de vos clients. Immédiatement. »

« La classe » est la première chose qui te vient à l'esprit lorsque tu es entré ici. Tout d'abord, suite au tourniquet, seul moyen d'entrer par l'avant, tu as traversé un large mais court couloir qui t'as conduit directement dans le hall d'accueil. Le parquet, planqué sous un tapis bleuté, craque sous tes pas, les murs sont si haut qu'ils pourraient donner le vertige. Ces derniers sont d'ailleurs habillé de tableaux de paysage et de divers natures mortes mais tu n'en prends pas compte. Sur le pourtour de la pièce, des divans en velours blanc pur permettent aux riches clients de se poser et de bavarder ou tout bonnement de patienter. Seulement toi, tu ne veux plus patienter, tu agis à présent.



© Halloween



Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Traquer les Légendes ; Première quête   Lun 21 Sep - 0:28









Directeur du GHH :
Källström Mads
Agent du Cipher Pol :
Ho Min Sun

Bienvenue au Grand Hammerfest Hotel ! Une phrase à prononcer avec un enthousiasme exagéré ; c'était l'une des premières leçons à apprendre des nouveaux employés. N'importe qui ne pouvait pas travailler dans ce prestigieux établissement. Mads Källström, le maitre des lieux, était à vrai dire tellement exigent que très peu candidats venaient à bout de la batterie de tests nécessaires à la signature d'un contrat. Tout devait être parfait car pour le prix qu'ils payaient, les clients s'attendaient à un service irréprochable. Les concierges et devaient être polyvalents et capables de s'adapter à n'importe quelle situation, tandis que les femmes et valets de chambre devaient être capable de nettoyer sans laisser la moindre poussière derrière eux. Les réceptionnistes, puits de connaissance, devaient pouvoir tout expliquer et répondre à la moindre question sur l'hôtel. Enfin, les gouvernantes devaient à la fois être gestionnaire, diplomates et athlète de haut niveau, afin de pouvoir traverser l'hôtel en un temps record.

- Bienvenue au Grand Hammerfest Hotel, fit l'un des portiers à l'arrivée de ces nouveaux clients.


Le problème était que l'hôtel ne marchait pas aussi bien que durant ses glorieuses années - il y a de cela soixante bonnes années. Il ne tournait plus qu'avec une équipe réduite de vingt personnes, cuisines comprises et ne recevait en moyenne qu'une trentaine de clients réguliers par an ; de riches habitués dont les allées et venues saisonnières couvraient largement les besoins de l'hôtel, mais qui ne suffisaient pas à le hisser au rang de ses concurrents direct, sur l'île. Ainsi, le directeur en personne se faisait toujours une joie d'accueillir les nouveaux clients, qui lui étaient signalés à la réception. Il fut alors plutôt surpris de découvrir les armes et uniformes de ces derniers.

- Que plus personne ne bouge, annonça-t-elle en tirant au plafond.

- Le Cipher Pol m'honore de sa visite ! Que puis-je faire pour vous messieurs... dames ?

Sun n'avait pas le temps pour les mondanités, elle traquait ce type depuis des mois. Les journalistes de Contestation étaient coriaces, discrets et particulièrement difficile à coincer. Celui-ci avait commis l'erreur de ne pas se trouver dans une zone de non-droit et donc, dans la juridiction du Gouvernement Mondial. Mais pour espérer l'attraper, il fallait agir avant qu'il ne découvre la présence du Cipher Pol dans l'hôtel.

- Où est la chambre d'Hathem Badawi ? Nous savons qu'il est ici !

- Je suis désolé, mais sans autorisation signée nous n'acceptons pas de...

Mais elle ne l'écoutait déjà plus. Son regard s'était porté vers les escaliers, où se tenait un jeune homme dont l'allure tranchait radicalement avec le standing de l'hôtel. D'un mouvement de la tête, elle envoya trois de ses hommes appréhender ce dernier, tandis qu'elle se dirigea vers l’ascenseur avec le reste de son groupe. N'appréciant pas du tout de voir son autorité contestée au sein de son propre établissement, Källström claqua des doigts et deux imposants valets de chambre s'interposèrent entre les cages et les agents gouvernementaux.

- Alors, ces autorisations ?

Une vingtaine d'étages plus haut - vingt-sept, pour être précis, dans l'une des suites les plus modestes que proposaient le Grand Hammerfest, une silhouette drapée dans un large manteau emballait ses affaires dans la précipitation. Escargophones, escaméras, notes et autres brouillons jonchaient le sol de sa chambre. Il devait absolument quitter les lieux avant le passage du room service.


Revenir en haut Aller en bas
Mike Tay
Inquisiteur
avatar
Messages : 560
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
3/350  (3/350)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Traquer les Légendes ; Première quête   Lun 5 Oct - 20:28






Traquer les Légendes ; Première quête
With


MJ

BREF ... • Résumé | Tu es bien décidé à trouver des informations pour sauver les 5 Légendes et c'est la raison pour laquelle tu t'es rendu ici. En espérant que tout se passe bien ...


" On ne rigole plus ! "
Malheureusement pour toi, un coup de feu vient interrompre ton ordre. Aussitôt, ta tête rousse se tourne vers une femme qui, elle aussi, est rousse. Ceci a le don de te soutirer un très léger et rapide sourire avant de lever les yeux vers le trou causé au plafond de ce sublime hall. Aussi, lorsque tu entends que cette demoiselle fait partie du Cipher Pol, ton sang ne fait qu'un tour et tu détournes la tête, reculant tout doucement vers les cages d'ascenseurs, de plus, cette damoiselle recherche elle aussi ton homme et tu sais que si elle le trouve en premier, tu n'auras jamais les informations que tu désires. Cet homme est pour toi la seule chance, la seule piste, de te rapprocher des Légendes et pour rien au monde tu ne laisserais passer ça. Dans ton élan de maladresse, ton recul t'a fait te diriger vers les escaliers et non les ascenseurs, la première marche te faisant presque tomber en arrière quand tu vois trois gaillards venir vers toi. Peut-être est-ce la panique qui te gagne, qu'en sais-tu après tout, mais tu commences à grimper les marches deux par deux, fuyant ces hommes d'une manière pas vraiment très innocente. Bien sûr, comparé à eux, tu te sais en possession d'un pouvoir dont ils ignorent l'existence et c'est la raison pour laquelle tu décides d'y aller à la manière perçante.

Et hop ! D'un bond, tu sautes entre les escaliers, te laissant tomber moins d'une seconde dans le vide avant de te pousser vers le haut, prenant le soin de ne pas y aller trop fort non plus afin de ne pas t'écraser la tête contre le plafond et d'arriver ainsi à un étage assez haut avant de te pousser une nouvelle fois mais dans ton dos afin de pouvoir t'accrocher à l'une des rambardes des escaliers et de t'y glisser rapidement. De la sorte, tu espères avoir échappé à tes poursuivants et tu ouvres la porte afin d'accéder au couloir de l'étage numéro vingt-huit, ce dernier numéro étant indiqué sur une petite plaque en or à côté de la porte que tu viens de passer. Aussitôt, tu attrapes l'un des chariots servant à apporter les repas devant la porte, la bloquant ainsi avant de partir en courant en activant ton haki de l'observation.

C'est une chance pour toi car en ce moment, avec les reprises d'activités, il n'y a que très peu de clients dans cet hôtel et ton pouvoir d'audition mental te fait ressentir cette voix. Non loin de toi, tu entends, tu sens, tu ressens que quelqu'un est paniqué. Maintenant que tu n'as plus les trois gugusse aux fesses, ton esprit est plus serein et tu arrives à penser calmement. Les extérieurs des grands bâtiments ont souvent une cage d'escalier en fer et c'est la raison qui te pousse à courir vers la fenêtre du couloir, l'ouvrant d'un coup sec. « Forcément … » Les escaliers en fer sont bel et bien présents mais beaucoup plus loin et le temps t'es compté, tu n'as pas le temps ou tu ne penses pas avoir le temps de prendre le temps de faire demi-tour afin d'accéder à la bonne fenêtre et te voilà donc en train d'enjamber le cadre de cette dernière, reniflant un bon coup, prenant un élan difficile et sautant, les mains en avant, dans l'espoir d'arriver à t'accrocher.

A peine croyable en vue de ton élan pathétique, tu arrives à attraper l'un des larges sol en fer afin de te glisser en dessous, arrivant de cette manière à l'étage vingt-six. Ayant toi-même perdu de compte, tu te penches afin de compter et réalise rapidement qu'il faut que tu montes à l'étage, t'exécutant aussitôt. « T'as pas intérêt à te faire la male toi ! » sont les mots que tu glisses lors de ta course vers la fenêtre que tu exploses presque d'un coup de paume, utilisant la force puisque tu sais très bien qu'il est impossible de l'ouvrir de l'intérieur. Les visiteurs étant rares et donc les chambres toujours propres, aucun personnel ne semble être présent et la voix se fait à présent bien plus claire, bien plus forte. Avalant ta salive, te voici à nouveau en train de courir, te dirigeant vers la porte où tu as entendu la voix, la poussant pour entrer, cassant tout éventuelle serrure ou cadenas, en la faisant traverser la pièce. A cet instant, la scène de la réunion te revient mais ne te fait pas sourire pour le coup, tu as plus urgent en tête.

« Monsieur Badawi ? Je suis là pour vous aider. » Prenant une pose presque héroïque, les bras croisés et la tête haute, tu expliques rapidement à l'homme que le Cipher Pol est à ses trousses et qu'il vaut mieux partir sur le champ.



© Halloween



Revenir en haut Aller en bas
 

Traquer les Légendes ; Première quête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Illustrations de personnages des légendes Arthuriennes
» légendes du pays des vikings... suite
» [Archive 2009] 10-11-12/04 Festival Trolls et Légendes
» [Archive 2011] Trolls & Légendes IV - 22, 23, 24 avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-