Partagez
 

 Tout amour est servitude... [FB - PV Holly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue52/75Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue879/1000Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty
MessageSujet: Tout amour est servitude... [FB - PV Holly]   Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Icon_minitimeSam 12 Sep - 11:16


Tout amour est servitude... ♠
❝ “Qui ne défend pas ses droits mérite de les perdre.” ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite à une guerre des plus éreintantes et à un retour sur Shabondy également mouvementé, Nakata a enfin pu profiter d'un peu de calme, jouissant du trajet jusqu'à Graou Island pour récupérer de sa fatigue et panser son esprit. Il est désormais en pleine forme, prêt à bouleverser l'équilibre mondial pour s'y implanter à jamais...







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


❝ Laisse-moi raconter ❞


La réunion s'était terminée et la salle en elle-même s'était progressivement vidée de ses occupants. La plupart des pirates s'en retournaient à leurs affaires habituelles, étant donné que le départ ne serait sonné que le lendemain. Pour Danaé et son équipage, il allait tout simplement s'agir de surveiller les environs de Graou Island, tandis que pour Musashi, les choses n'allaient guère changer. En tant que grand protecteur de l'île, en tant que régent de celle-ci en l'absence du Phoenix, les tâches qui lui incombaient étaient les mêmes depuis quelques semaines déjà... Damon se retira pour aller s'entraîner et affûter ses lames, comme à son habitude, tandis qu'Alidia préféra se diriger vers sa chambre, songeant à juste titre qu'un peu de repos ne ferait pas de mal. Les ennemis qu'ils s'apprêtaient à affronter étaient nettement plus menaçants que n'auraient jamais pu l'être Takeo et ses sbires, même s'ils avaient eu la chance de mettre Tengoku no Seigi dans une position bien périlleuse... Mais ce qui préoccupait Nakata, plus que la bataille en elle-même, dont ils étaient en toute logique grands favoris, c'étaient les conséquences que celle-ci allait avoir sur leurs relations avec Centes et ses laquais. Pour l'heure, le Monarque semblait se ficher des pirates, et ne portait son attention que sur la marine, ou presque uniquement : la majorité de ses mouvements avaient pour but d’essouffler la force militaire principale du Gouvernement Mondial, sans doute dans l'optique de pouvoir se mouvoir plus librement à l'avenir... Mais si un Corsaire parvenait à donner à ce fameux Gouvernement quelques semaines de répit en livrant au pseudo Roi une défaite affligeante, que diable pourrait-il se dérouler ? Sans doute que les Decimas tenteraient de se venger d'une manière ou d'une autre, et dans ce cas de figure, un assaut frontal sur Graou Island était malheureusement envisageable... Le blondinet et ses camarades pourraient-ils repousser les troupes de ces hors-la-loi en attendant les renforts de Marineford et de Mariejoa, ou allaient-ils se faire balayer sans la moindre difficulté ? Difficile de le savoir, mais le Fenice avait dans tous les cas une ferme certitude : le Monarque ne pourrait pas se permettre de leur envoyer la majorité de ses troupes disponibles, sans quoi il prendrait le risque de s'exposer plus sévèrement que jamais à une réplique de la part de Chairoka. Certes, l'amirale-en-chef était physiquement à bout depuis Baltigo, mais cela, Centes l'ignorait... De surcroît, elle avait d'ores et déjà eu le temps de se reposer : elle pouvait très certainement faire face à nouveau, ne fut-ce que temporairement, pour endiguer la progression des Decimas.

Autrement dit, s'il allait sans dire que le maudit du mythique ne pensait pas nécessairement savoir tenir tête à Centes seul, il songeait ne pas avoir à le faire : dans le pire des cas, ils n'auraient qu'à les retenir jusqu'à ce que leurs alliés ne s'en mêlent... Et le phoenix était un merveilleux moyen d'y parvenir. Depuis le temps, le Schichibukai avait fini par comprendre comment son pouvoir fonctionnait, mais aussi et surtout qu'il n'avait pratiquement aucune limite : autrement dit, en toute logique, il pouvait être capable de tenir debout des jours durant sans risquer la mort... Même si les contrecoups risquaient d'être pour le moins cataclysmiques par la suite, la preuve en étant qu'il lui avait fallu plusieurs heures pour se remettre convenablement des affrontements de Baltigo.

Dans tous les cas, si la bataille d'Alabasta pointait le bout de son nez à l'horizon, menaçant d'éclater d'ici une douzaine d'heures, il en était une autre qui était terriblement plus imminente pour le musicien : même si Holly semblait avoir entendu raison durant la réunion, le capitaine commençait à la connaître, à la comprendre et savait que cela n'était guère plus qu'une façade destinée à ne pas imposer une querelle aux autres pirates qui étaient alors présents dans la salle. Autrement dit, maintenant qu'ils n'étaient plus que tous les deux, le jeune homme risquait d'avoir fort à faire... Avec lenteur, après un soupir quasiment imperceptible mais qui témoignait bel et bien du désespoir qui s'emparait de son être, Nakata pivota pour faire face à la demoiselle aux cheveux roses. S'il resta muet pendant une paire de secondes, se demandant quelles paroles pourraient être les plus aptes à calmer la fureur de la neige, il ne tarda guère à prendre la parole :



J'imagine que d'une certaine manière, tu m'en veux ?

Et il pouvait la comprendre sans trop de difficulté, étant donné qu'il avait toujours été naturellement porté vers l'empathie : c'était une sorte de mise à l'écart, même si elle était véritablement justifiée et argumentée. Pour elle, qui faisait parti du quatuor original de l'équipage, pour elle qui était finalement la plus ancienne membre de Tengoku no Seigi encore à ses côtés, il s'agissait peut-être même d'une forme de mépris. Holly, Méliandre et Hato étaient là depuis le début : ils avaient refusé de retourner au MOT lorsqu'Harushige avait croisé leurs routes, ils avaient tenu à l'accompagner pour créer un monde plus juste... En soi, la tenir à l'écart d'Alabasta n'était pas réellement correct de sa part, mais Nakata ne pouvait pas se permettre de lui laisser prendre autant de risques pour un combat, quel qu'il fut. Il attendit donc, patiemment et silencieusement, comme déterminé à affronter les foudres de celle qu'il aimait tant.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue35/75Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue224/250Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Tout amour est servitude... [FB - PV Holly]   Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Icon_minitimeSam 12 Sep - 17:22



❝ Tout amour est servitude ...
• feat. Nakata Fenice •



Les yeux fermés, allongée sur le dos, Areia semblait apprécier les grattouilles dont elle était la victime. Une victime un peu trop consentante, mais c'était bien tout ce que tu avais sous la main pour le moment. Cette réunion n'en finissait plus, mettant à l'épreuve tes nerfs. Il y avait trop de monde, trop de personnes inconnues. Trop de sujets qui te donnaient envie d'exprimer à voix haute ton mécontentement. Tu bouillonnais. Pourtant, pour les personnes dans cette pièce, tu ressemblais juste à une adolescente ne prêtant pas la moindre attention au discours de son "capitaine", assisse en tailleur sur l'un des fauteuils et jouant avec l'animal sur toi. Ils se trompaient. Même si tu n'en avais pas l'air, tu écoutais. Tu écoutais et tu rongeais ton frein. Faire un scandale maintenant ne servirait à rien. Autant le laisser terminer, donner ses directives, dire à untel ce qu'il aurait à faire pendant son absence. Le léger sourire que tu affichais se crispa. Il partait. Il partait et tu n'étais même pas conviée au voyage. Un coup de patte sur le dos de ta main t'informa que tu avais suspendu ton geste. Lâchant un léger soupir, tu laissas ta main bouger à nouveau, ton sourire redevenant naturel quand Areia ferma à nouveau les yeux. Au moins, elle ne t'abandonnerait pas, elle. Tout comme Volpha, Chii ou Akio. Ils seraient toujours là près de toi, que tu sois heureuse ou triste. Ils ne t'abandonneraient pas pour aller combattre sur une autre île. Ce coup-là, c'était plutôt qui risquait de leur infliger. Comme lors de ton départ pour aller secourir Len, et qui s'était soldé par un cuisant échec. Tu aurais très bien pu rester sur le navire, à voyager avec les autres, que l'issue aurait été la même pour le noiraud. Il était mort, abattu d'une balle en pleine tête. Au moins, il n'avait pas souffert. Pas à ce moment-là. C'était une bien maigre consolation, quand tu y pensais.

Des bruits de pas et des paroles échangées t'informèrent que la réunion était terminée. Gardant la tête baissée vers l'animal qui se tortillait dans tous les sens, tu attendais que tout le monde sorte. Il fallait que tu discutes avec Nakata, que tu lui dises ce que tu avais sur le cœur. Que tu déballes ton sac comme tu n'avais pas osé le faire quelques minutes auparavant. Ce n'était même pas une histoire de oser ou non. Il s'agissait d'une affaire privée. Une affaire que tu comptais bien régler. Mais tu ne serais certainement pas la première à lancer les hostilités. Le claquement de la porte indiqua qu'un dernier pirate venait de sortir, te laissant seule avec ce capitaine que tu détestais tant à l'instant présent. Il était encore là, tu le savais. Tu n'avais pas besoin de lever les yeux pour le sentir près de toi. Et c'est le regard obstinément tourné vers le fennec entre tes jambes que tu laissas le silence s'installer. Lourd, pesant. Au moins pour toi. Jusqu'à ce que les paroles du phœnix ne viennent briser le tout, t'arrachant un rictus sarcastique. Lui en vouloir ? Il osait demander si tu lui en voulais ? Pour un peu, tu lui aurais bien fait avaler son éternel bandeau qui retenait ses cheveux. Juste pour lui faire comprendre à quel point tu étais contrariée. Stoppant le mouvement de ta main, tu soulevas Areia et la remis sur le ventre. « Pas que d'une certaine manière, Nakata. » Relevant la tête, tu avais essayé de donner à ton dernier mot tout le mépris que tu pouvais. Ton regard avait accroché le sien, lui laissant le temps de lire la colère qui couvait. Avait-il sérieusement imaginé que tu accepterais avec joie le fait d'être mise à l'écart ? Il te connaissait bien mal, alors. Détendant tes jambes, tu soulevas à nouveau Areia, profitant du fait de ne plus l'avoir sur toi pour te lever. Et c'est avec délicatesse que tu la laissas retourner s'installer sur le fauteuil, préférant garder ton ressentiment pour le blondinet qui te faisait face. « Tu pars en guerre en me laissant ici, et tu crois vraiment que je vais te faire un grand sourire en te disant de faire attention à toi ? » Tu ne pouvais pas accepter ça. Tu n'étais pas une petite chose fragile que l'on éloigne du champ de bataille de peur qu'elle se casse. Ou, en tout cas, tu ne l'étais plus. « Bordel, Nakata ! Et si ça tourne comme à Time End, hein ? Comment est-ce que tu vas te sortir d'affaire cette fois-là ? » Tu étais en colère oui. Mais il y avait encore autre chose sous cette colère. Il y avait de la peur. Car si la bataille tournait mal, tu ne serais pas en mesure d'intervenir. Et rien que l'idée de perdre à nouveau quelqu'un t'effrayait.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue52/75Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue879/1000Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Tout amour est servitude... [FB - PV Holly]   Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Icon_minitimeDim 13 Sep - 15:19


Tout amour est servitude... ♠
❝ “Qui ne défend pas ses droits mérite de les perdre.” ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite à une guerre des plus éreintantes et à un retour sur Shabondy également mouvementé, Nakata a enfin pu profiter d'un peu de calme, jouissant du trajet jusqu'à Graou Island pour récupérer de sa fatigue et panser son esprit. Il est désormais en pleine forme, prêt à bouleverser l'équilibre mondial pour s'y implanter à jamais...







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


❝ Laisse-moi raconter ❞


Courroucée, elle l'était assurément... peut-être même furibonde, sur le coup. L'expression faciale de Nakata qui suivit les premières paroles de la rose ne furent pas aussi drastique que de la terreur ou de la peur, mais transmirent un certain malaise. Il comprenait les émotions de sa bien aimée, trop bien pour en être totalement indifférent : dans sa situation, il aurait sans doute été tout aussi agacé... En ce sens, il se doutait bien que les instants qui suivraient ne seraient pas les plus plaisants des dernières semaines, même si celles-là n'avaient de toute manière pas été très appréciables. La quiétude avait apparemment désertée de Graou elle-même, comme si le Schichibukai ne pouvait plus jouir d'un peu de calme et de repos, et ce peu importe les endroits qu'il arpentait... Enfin, pour le coup, s'il était absolument convaincu que les minutes qui suivraient allaient être douloureuses, il l'était tout autant quant à la non participation de sa dulcinée à l'opération Alabasta. Il ne pouvait décemment pas lui faire courir un tel risque, les exposer, aussi bien en tant que capitaine qu'en tant que moitié. Plus que cette bataille, c'étaient les conséquences qui risquaient de s'avérer désastreuse : Centes ne devait tout simplement pas savoir pour eux, et à ce titre, moins ils combattaient ensemble, plus ils semaient le doute. Le capitaine, attendait que sa compagne ne reprenne la parole, alla s'appuyer contre la table tout en demeurant debout et en lui faisant face. Il attendit patiemment, et ne fut guère déçu : la neige renchérit, notamment en lui rappelant les événements de Time End, dont la cuisante défaite continuait de hanter l'esprit du Fenice. Ce dernier ouvrit les lèvres impulsivement, prêt à répondre à brûle pourpoint, avant de se raviser sagement. Il n'avait pas envie de regretter son empressement ou sa franchise, et devait agir en responsable plus qu'en aventurier, même si ces deux rôles avaient curieusement tendance à fusionner... Le Corsaire prit donc le luxe de se saisir d'un instant de silence avant de prendre la parole lentement, n'haussant pas la voix, dans le but d'instaurer si possible un dialogue plus posé et moins sujet aux excès, d'un côté comme de l'autre :

Je comprends ce que tu ressens, crois-moi, mais... Ce n'est pas personnel, et tu le sais très bien. Si je pouvais être à tes côtés constamment, je le ferais volontiers... Rien n'est malheureusement aussi simple. Non seulement Graou a besoin de l'un d'entre nous, mais en plus les Decimas saisiront forcément cette occasion si elle leur apparaît... Et je ne veux pas te faire courir de risques futiles, Holly, pas toi.

Un nouveau soupir s'échappa d'entre ses lèvres, plus audible mais surtout plus endolori que le précédent. A l'instant, le maudit du mythique venait de se remémorer les diverses crises que son équipage avait pu traverser : les siens avaient toujours été des vivants, des sanguins, leurs émotions primant sur leurs pensées... Et il ne pouvait pas leur en vouloir. C'était pour cela qu'il les appréciait, qu'une communion s'installait entre eux. C'était parce qu'Hato lui avait prêté sa force face à Harushige qu'il avait été un formidable bras-droit, c'était parce que Méliandre avait toujours pris les décisions douloureuses à sa place qu'elle avait été une excellente navigatrice, c'était parce qu'il était toujours prêt à se servir de son sabre que Damon faisait un superbe vigie et c'était parce qu'Holly veillait sur lui malgré ses ordres qu'elle était la plus parfaite des médecins... Quelque part, leur impétuosité était gage de qualité, et il faisait également parti de leur race, de ces hommes et de ces femmes capables de mouvoir des montagnes, faisant fi de la raison, pour servir les intérêts de leurs alliés et compagnons. Toutefois, Nakata ne pouvait pas accepter qu'un coup de sang ne les mette en danger, plus maintenant. Ils étaient arrivés au sommet, envers et contre tout, et les erreurs ne seraient plus aussi permissives qu'avant... La sécurité de tous les membres de l'équipage garantissait de leur union, et celle-ci passait avant tout par l'autorité du capitaine. Mais au-delà de tout cela, c'était la sécurité même des habitants du Graou Island qui était en jeu : les responsabilités s'accumulaient, et le forçaient fatalement à mûrir, quand bien même il n'en avait pas forcément l'intention ou l'envie. Néanmoins, l'artiste décida de ne pas s'arrêter en si bon chemin et rebondit plutôt sur ce que le commun des mortels aurait pu percevoir comme étant une provocation, la défaite cuisante dont il avait souffert à Time End. Son hésitation et sa crainte de blesser sa bien aimée s'effacèrent violemment pour laisser place à un sérieux et à une détermination sans faille, témoins de son engagement, de sa certitude, de sa force :

Quant à Time End... Ça n'arrivera plus jamais. Je ne perdrai plus. J'ai passé ma vie à combattre, à m'entraîner, à repousser les limites de mon corps jusqu'à un stade que je n'aurais jamais cru atteindre... Il est hors de question que cela ne se dissipe à cause d'une grossière erreur. J'abattrai tous nos ennemis.

La résolution du Fenice ne souffrait d'aucune confusion, d'aucune ambiguïté... Et quelque part, cela aurait pu en effrayer un certain nombre. Son laxisme bienheureux s'était progressivement mué en quelque chose de plus effrayant, de bien plus mauvais, de moins humain : il n'avait plus d'égard pour ses opposants, et considérait désormais la mort comme un moyen d'arriver à ses fins. La douleur qui s'était imposée à lui au fil du temps n'avait pas été qu'un avantage : en endurant, son cœur s'était émoussé au profit de son corps, toujours plus performant, tant et si bien que sa façon d'être naturellement miséricordieuse en souffrait, inexorablement...



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue35/75Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue224/250Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Tout amour est servitude... [FB - PV Holly]   Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Icon_minitimeLun 14 Sep - 18:03



❝ Tout amour est servitude ...
• feat. Nakata Fenice •



Il était trop calme, trop maître de lui-même. C’était sans doute ce qui t’énervait le plus en ce moment-même. Tu avais beau avoir montré ton mécontentement, tu avais beau avoir tenté d’atteindre sa fierté en parlant de Time End, il restait calme. Pas de réplique cinglante, acide. Juste le silence, à la fois pesant et étouffant. Tu voulais qu’il s’emporte, qu’il te dise qu’il avait ses raisons de te tenir à l’écart. Tu voulais qu’il t’en veuille, dans un sens. Parce que tu n’aurais plus à porter seule le rôle du méchant dans votre couple. Ce serait comme une responsabilité partagée, où chacun se mettrait à renvoyer la balle à l’autre. Sauf que Nakata n’était pas comme ça. Il se montrait trop gentil, trop empathique, trop de ce tout de bonté qui avait été l’un des facteurs pour que tu tombes amoureuse. Et qui représentait maintenant ce que tu détestais le plus. En fait, tu ne faisais que rechercher le conflit. Pourquoi ? La raison t’échappait encore, ou était bien trop visible pour que tu t’en rendes compte. Mais une chose était certaine : tu cherchais à te faire détester de la seule personne qui t’aimait vraiment. Et que tu aimais en retour. Cette mise à l’écart était comme une sorte de prétexte, dans le fond. Au moins pour une partie de ta colère. Le reste n’était que de l’autodestruction. Une chose stupide, incompréhensible. Mais qui faisait aussi tellement de bien. L’acidité de tes paroles ne venait pas seulement de ton angoisse ou de ta fureur. Ce semblant de dispute servait également d’exutoire pour les sentiments négatifs que tu avais engrangé depuis ton retour. Pas seulement contre Nakata, mais aussi contre tous les autres. Le blondinet en faisait malheureusement les frais. Mais il était bien trop docile pour te satisfaire complètement.

Tes poings se serrèrent à ses premiers mots. Non, il ne comprenait pas. Il ne pouvait pas comprendre le fait que cela faisait d’être ainsi à l’écart, d’avoir l’impression de louper quelque chose d’important. Garder l’île n’était qu’un prétexte. Il y avait déjà un autre équipage sur le coup, prêt à se plier en quatre pour apporter la moindre aide au phœnix. Tu n’avais même pas cherché à retenir les prénoms des membres de cet équipage. Ni même de l’autre. Tu te mettais toi-même à l’écart avec un tel comportement. Les dernières paroles t’arrachèrent un froncement de sourcil, alors que tu croisais les bras sous ta poitrine. Il te prenait vraiment pour un objet, finalement. Un simple objet que l’on a peur de casser, que l’on évite d’exposer à la lumière de peur que cette dernière altère les couleurs. Tu valais plus que ça, tout de même. Beaucoup plus. Sans vouloir te vanter. Retenant un juron plutôt bien senti, tu continuas de fixer ton vis-à-vis, attendant la suite. Parce qu’il y allait forcément y avoir une suite. S’il n’y en avait pas … Peut-être que tu lui cracherais seulement au visage que tu n’étais pas qu’une poupée. Puis tu quitterais la pièce, avant d’appeler Erwin. Lui, au moins, pourrait te comprendre. Enfin, tu l’espérais. La suite te fit arquer un sourcil, alors qu’un maigre sourire prenait vie sur ton visage. Il aurait mieux fait de ne plus parler. « Tu ne peux pas dire ça. » Il allait finir par t’en vouloir, si tu cassais toutes ses certitudes ou ses espoirs. « Il y aura toujours quelqu’un de plus fort que toi, quelque part. Et si tu devais tomber sur cette personne à Alabasta ? Et si cette personne usait de granit marin pour te faire chuter de ton piédestal ? » Inspirant un bon coup, tu lui tournas le dos, te dirigeant droit vers l’une des fenêtres de la pièce. Tu n’avais même plus envie de le regarder, pour le moment. « Tu finirais pas mourir, comme Len. » C’était presque un chuchotement, une phrase jetée comme ça qu’il avait peu de chance d’entendre. Tant mieux. Tu n’avais pas envie qu’il te prenne définitivement pour une faible. C’est donc d’une voix plus forte, mélangeant un ton assassin et amer, que tu repris la parole, assassinant le paysage sous tes yeux d’un simple regard. « Et, pour ta gouverne, je ne suis pas un simple objet que l’on manipule et expose quand on le souhaite. Je suis assez grande pour savoir si je veux ou non me jeter dans la mêlée. » Lâchant un soupir exaspéré, tu te mis à fixer un parterre de fleurs dans le jardin. « Je ne suis pas non plus une demoiselle en détresse que l’on doit protéger à tout bout de champ. »

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue52/75Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue879/1000Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Tout amour est servitude... [FB - PV Holly]   Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Icon_minitimeLun 14 Sep - 21:40


Tout amour est servitude... ♠
❝ “Qui ne défend pas ses droits mérite de les perdre.” ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite à une guerre des plus éreintantes et à un retour sur Shabondy également mouvementé, Nakata a enfin pu profiter d'un peu de calme, jouissant du trajet jusqu'à Graou Island pour récupérer de sa fatigue et panser son esprit. Il est désormais en pleine forme, prêt à bouleverser l'équilibre mondial pour s'y implanter à jamais...







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


❝ Laisse-moi raconter ❞


La constatation qui s'était imposée à lui quelques instants plus tôt n'avait fait que grandir au fil des secondes, lui montrant que ce qu'il avait pu penser à propos de l'énervement d'Holly n'avait été qu'un doux euphémisme. La rose revêtait son habit de piques bien plus acérées qu'à l'accoutumée. Elle n'était plus seulement remontée, elle était presque enragée, et même si elle semblait se contenir plus ou moins, probablement dans l'intérêt de leur relation et de leur union, Nakata se doutait bien qu'il n'en était pas encore au pire moment de la soirée : elle risquait fort de monter en puissance a crescendo menaçait d'éclater d'une minute à l'autre. Pour le capitaine, il était donc plus que nécessaire de continuer sur sa lancée : certes, il n'avait pas le droit de laisser sa camarade sans réponse et devait donc lui expliquer d'où découlait sa décision, mais il ne pouvait pas le faire n'importe comment. Calme et réflexion devaient être maîtres mots, même si cela pouvait être pris comme une forme de détachement, et peut-être même de mépris. Il espérait tout simplement que la colère de la logia ne l'aveuglait pas au point d'oublier qui il était : au fond d'elle, la neige devait bien savoir que le phoenix n'avait rien d'hautain ou d'altier. Lorsqu'il arborait un masque d'arrogance et d'impudence, c'était uniquement pour déstabiliser des ennemis ou des rivaux, et ses subordonnés, ses amis n'avaient jamais eu à en souffrir. Parce qu'il était fondamentalement bon et qu'elle le connaissait sous cette facette, le Fenice espérait que tout finirait par se calmer et que les choses reprendraient leur cours tranquille et naturel aussi promptement que possible. Espoir insensé que celui du candide...

Son petit discours aux intentions galvanisantes n'eurent pas les effets escomptés. Sa bien aimée ne tarda guère à le remettre à sa place, le déstabilisant une fois de plus, lui rappelant douloureusement que des tonnes d'ennemis plus puissants que lui attendaient toujours dans l'ombre, tapis, prêts à l'arracher du monde des vivants pour l'envoyer aux côtés de ses regrettés compagnons. Holly lui fit également comprendre que ça n'était pas le seul problème et qu'un peu de granit marin pouvait être suffisant pour faire basculer la tendance, en plein affrontement. Et même si elle n'avait pas tort, le Schichibukai ne pouvait pas la laisser dire ça : il était déjà prêt à protester lorsque quelques mots silencieux quittèrent les lèvres de la Rose, percutant son ouïe fine plus brusquement que n'auraient pu le faire toutes les trompettes du monde. Elle craignait sa mort à cause de celle de Len, elle supposait son impuissance à cause de celle de son ex compagnon, elle transposait leurs êtres comme deux futures chimères du passé.
Étourdi, il le fut pendant plusieurs secondes, et il fut d'ailleurs bien heureux de ne pas avoir à croiser le regard de sa dulcinée. Nakata, profitant de la table comme d'un appui solide, prit un instant pour secouer sa tête, revenant à l'instant présent. Certes, ces mots ne faisaient pas plaisir à entendre et il aurait même pu l'accuser de vouloir remplacer Len plus que de vouloir de lui comme d'un homme unique, comme d'une entité inégalable... Mais il n'était pas l'heure d'éprouver du chagrin, tant à cause de la détresse apparente dans laquelle se trouvait la demoiselle que grâce à son talent de capitaine. Il était de son devoir de la rassurer et de lui faire tourner la page, une bonne fois pour toute... Et il allait par conséquent y mettre un point d'honneur. La suite des dires d'Holly visèrent principalement la valeur qu'il semblait lui accorder, ce qui n'avait aux yeux de l'artiste aucune importance. Pourtant, il prit la peine d'y répondre car même si cela n'était que tissu d'absurdités et d'aberrations, le Phoenix n'avait pas le droit de laisser sa chère et tendre dans une telle crise émotionnelle, à son encontre.


Je le sais, mieux que quiconque. Je sais que tu es forte et redoutable, et je te porte bien trop d'estime pour te considérer comme étant ma simple propriété, Holly. Si je tiens à te tenir à l'écart de cette bataille c'est en partie parce que je tiens plus à toi qu'à quiconque d'autre sur ces mers. Mais là n'est pas la question, et tu le sais tout aussi bien que moi.

Un soupir à demi désespéré, quelques bruits de pas et le Schichibukai se trouvait à quelques mètres de sa compagne, les bras croisés et le regard franc, détaillant cette silhouette si douce et familière qui semblait désormais être habitée par un enfant capricieux plus que par une séduisante pirate, forte de caractère mais prête à tout affronter. Comme lui, elle avait souffert de sa jeunesse : le Fenice savait mieux que quiconque que le milieu de la piraterie n'était pas destiné aux enfants, et malgré tout, ils en étaient encore. Trop jeunes, trop émotionnels, trop fringants, trop vivants, trop sanguins. Ils ne faisaient le poids sur ce plan ni contre les militaires dont les carrières avaient rendu aigris les caractères déjà pourtant bien trop stricts, ni contre les hors-la-loi sanglants et égoïstes aux passés plus jonchés de cadavres qu'un ciel ne saurait être parsemé d'étoiles.

Il n'y a aucune comparaison à faire, Holly. Je ne suis pas Len, il n'est pas moi. Je comprends que cela t'ait profondément touché mais tu ne dois pas laisser un tel événement hanter tes pensées... Cela est probablement terriblement narcissique mais je ne crains ni les guerriers plus puissants que moi, ni le granit marin, ni quelque destin que je sois... Parce que je suis le Phoenix. J'ai passé ma vie à me battre, à tomber, à souffrir. Je l'ai suffisamment fait pour que la seule résolution qui me soit absolue désormais soit la suivante : je ne tomberai plus.

Il n'était pas certain que cela suffirait à convaincre la demoiselle mais Nakata était persuadé que si elle échangeait avec lui un regard d'un dixième de seconde seulement, elle pourrait saisir le sens de ces dires et toute la profondeur dont ils étaient munis. Il était tombé, malgré la mort d'Hato et toutes ses promesses, les laissant dans une position périlleuse à Time End... Et cela n'arriverait plus. Plus jamais.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue35/75Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue224/250Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Tout amour est servitude... [FB - PV Holly]   Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Icon_minitimeJeu 17 Sep - 16:40



❝ Tout amour est servitude ...
• feat. Nakata Fenice •



Dans le fond, ce semblant de dispute était inutile. Tu aurais beau lui hurler dessus, mettre en avant tous les arguments du monde, il irait sur ce champ de bataille. Sans toi. Il ne céderait pas, car ce type savait être plus têtu qu’une mule, plus têtu encore que Cale lorsqu’il voyait un beignet à la framboise. Il ne ferait jamais marche arrière, tout en s’excusant et en reconnaissant son erreur. Il ne le ferait pas, car il était persuadé d’avoir raison. Peut-être qu’il avait raison, mais tu étais toi-même trop têtue pour reconnaître tes tords et t’excuser. Même si cette bataille entre vous était vaine, même s’il ne faisait pas un adversaire suffisamment mordant pour te satisfaire, tu préférais continuer et le quitter en étant en colère. Tu l’avais dit, après tout. A son départ, tu ne comptais certainement pas aller le voir avec le sourire en lui souhaitant bonne chance. Ce comportement était digne d’une gamine de dix ans, reprochant à ses parents de ne pas lui avoir offert le cadeau de ses rêves. Cette bataille, cette guerre, représentait le cadeau dont tu rêvais. Et, à défaut de jouer le rôle du père, le blondinet pouvait très bien faire l’affaire dans celui du grand-frère se moquant totalement de la déconvenue de sa sœur. Un rôle tout aussi agaçant que celui qu’il jouait à cet instant. Tu n’avais pas besoin d’un petit-ami surprotecteur, préférant te savoir en sécurité plutôt qu’au cœur des combats. Certes, tu avais pleuré dans ses bras au moment de raconter la mort de Len. Certes, tu n’étais peut-être pas la combattante la plus douée de Grand Line. Mais, grâce à cette aventure avec Erwin et Mike, grâce à la mort de ton ancien petit-copain, tu t’étais endurcie. Tu n’étais plus cette jeune pirate suivant le premier capitaine venu. Tu n’étais plus non plus cette adolescence apprenant à connaître son logia. Tu connaissais un peu mieux ton pouvoir, tu maîtrisais un peu plus les bases du combat. Grâce à la bataille contre l’un des lieutenants d’Harushige, ou même celle contre Misa ou le frère de Nakata, tu savais monter une stratégie pour vaincre tes adversaires. Tu en avais du chemin depuis le début de Grand Line. Et cette bataille supplémentaire aurait été parfaite pour tester tes limites. Mais cet idiot te la refusait, purement et simplement.

Tu feignis de ne pas entendre ses premières paroles, gardant ton regard obstinément tourné vers l’extérieur. Tu n’aimais pas vraiment cet endroit. C’était trop terne, pas assez chaleureux. La grandeur jouait peut-être aussi un rôle dans cette impression. C’était grand, vide. Sans le moindre intérêt. Les bruits de pas derrière toi t’informèrent que ton interlocuteur s’était déplacé, s’approchant sans doute de ta personne. Qu’il s’approche, si cela lui faisait plaisir. Tu ne bougerais pas de cette fenêtre. La simple prononciation du prénom de Len dans sa bouche suffit à te crisper. Tu avais peut-être parlé de lui, mais il n’avait pas le droit de prononcer son nom, ni même de faire comme si il comprenait ce que tu pouvais ressentir. C’était là une autre chose qu’il ne pouvait pas comprendre. Certes, il avait connu la mort de son premier équipage, celle d’Hato, et sans doute d’autres. Mais il ne pouvait pas comparer sa facilité à faire son deuil à ta douleur. Len restait dans tes pensées, peu importe ce que tu pouvais prendre pour l’oublier. Il revenait toujours, inlassablement. Et cela ne risquait pas de changer. « Non. Non, non, non et non. Tu ne comprends pas pour Len, tu ne sais pas. Alors arrête. » En parler, c’était remuer le couteau dans la plaie. Tu risquais d’en rêver cette nuit, comme la nuit précédente et celle d’avant encore. Ce cauchemar était le tien, celui qui tournait inlassablement dans ta tête. Il ne pouvait pas se l’approprier. « Tu te reposes trop sur ton pouvoir, ton titre de ‘Phoenix’. Mais ne tombe plus, si cela te fait plaisir. » Il était agaçant, autant à cause de ses belles paroles que de l’assurance qu’il dégageait. Ne pouvait-il donc pas comprendre que tu étais inquiète, que rien ne pouvait changer ça ? Ne pouvait-il pas imaginer ton envie de venir ? « Va te battre, mesure ta force contre tes adversaires. Je vais en faire de même, de mon côté. » Un maigre sourire étira tes lèvres, alors que tu te tournais légèrement, ton regard quittant le jardin pour fixer celui de ton capitaine. « Je vais quitter cette île, Nakata. »

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue52/75Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue879/1000Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Tout amour est servitude... [FB - PV Holly]   Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Icon_minitimeVen 18 Sep - 0:28


Tout amour est servitude... ♠
❝ “Qui ne défend pas ses droits mérite de les perdre.” ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite à une guerre des plus éreintantes et à un retour sur Shabondy également mouvementé, Nakata a enfin pu profiter d'un peu de calme, jouissant du trajet jusqu'à Graou Island pour récupérer de sa fatigue et panser son esprit. Il est désormais en pleine forme, prêt à bouleverser l'équilibre mondial pour s'y implanter à jamais...







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


❝ Laisse-moi raconter ❞


Elle l'excluait, d'emblée. Pour le coup, la rose ne prenait visiblement pas même la peine de considérer le passé de son interlocuteur, ce qu'il avait vécu, ce qu'il avait traversé : elle le voyait apparemment comme un être dénué de sensations, d'émotions, de passions, et considérait que la terrible épreuve qu'elle traversait suite à la mort de Len était supérieure en maux et de loin à tout ce que la vie avait pu joncher sur le chemin du corsaire. Nakata fut désarçonné par une telle réponse, hautaine sinon méprisante, qu'il n'aurait jamais cru entendre de la part de ces lèvres qu'il aimait pourtant tant embrasser... Et il en fut tellement perturbé qu'il recula d'un ou de deux pas, effaré. Si Holly n'avait pas été celle qu'il aimait de toutes ses forces, si elle n'avait pas été une membre de son équipage et l'une de ses plus proches camarades, le Schichibukai aurait très certainement vu rouge... Toutefois, il considérait, tant bien que mal, que conserver son calme et piétiner ses sentiments n'était qu'indispensable. Elle n'était plus maîtresse d'elle-même, et parlait à brûle-pourpoint, cela sautait aux yeux. Elle ne pensait plus à tout ce que le blondinet avait pu lui conter, à ces folles épopées qu'il avait vécu aux côtés d'amis bons et loyaux avant de devoir les abandonner, le cœur déchiré, à une mort certaine qu'il aurait pourtant souhaité affronter aussi vaillamment qu'eux... Contrairement à elle, il n'avait pas été simplement impuissant, on lui avait ordonné de l'être. Même si les capacités du pirate, aussi exceptionnelles furent-elles, n'auraient probablement pas pu inverser la tendance à l'époque, il avait dû cracher sur l'hypothèse d'une survie chanceuse à cause d'un seul et unique ordre, le transformant en un lâche doublé d'un égoïste. Ce n'était pas simplement la mort de Raphaël et des autres que le Fenice avait dû affronter des mois durant, c'était même son simple reflet dans une glace : il n'avait rien fait pour empêcher ces marines de les détruire, alors qu'il aurait pu en avoir le pouvoir. Cela n'avait rien à faire avec de la faiblesse, cela n'avait rien à faire avec un simple deuil, aussi émotionnellement chargé puisse-t-il l'être... Cela avait été la tragédie de toute une vie, dont il aurait pu être irrémédiablement brisé s'il n'avait pas rencontré les bonnes personnes aux moments opportuns.

Il eut donc d'autant plus de mal à encaisser les dires suivants de sa dulcinée, qui ciblaient désormais son assurance et ses croyances aussi fermes que le plus solide des rocs. Son pouvoir... Qu'était-il, sans lui ? N'était-ce pas normal de se reposer sur une capacité qui lui avait finalement sauvé la vie des dizaines de fois ? Ironiquement, même s'il le détestait car il s'agissait une nouvelle fois d'une capacité extrêmement égoïste, puisque le Phoenix ne pouvait soigner que son possesseur, le musicien voyait également en lui un allié fidèle et inébranlable, qui ne l'avait jamais déçu. Il avait même outrepassé ses espérances une bonne paire de fois, notamment lorsque le bras de Nakata avait été tranché par l'impitoyable Harushige, lui montrant que ses capacités de soin étaient désormais quasiment sans limites.
Néanmoins, cela aussi ne fut que relégué à l'ordre de détail lorsque la rose prit pour une énième fois la parole, annonçant une nouvelle aux oreilles de l'artiste qui, à nouveau, fut pris d'un frisson et sonné si soudainement qu'il en eut du mal à demeurer debout. Elle allait quitter l'île, et combattre de son côté... Dans un premier temps, le Fenice eut du mal à assimiler l'entière portée des mots de la hors-la-loi, rendus encore plus douloureux par le sourire qu'elle se décidait enfin à revêtir. Mais lorsque cela fut chose faite, il se laissa reculer à nouveau, reprenant la même posture qu’auparavant, appuyé sur la table les bras ballants. Il resta ainsi, muet et légèrement blême, sans trouver de mots à dire. Cependant, une fois encore, ce ne fut que provisoire.

Pourquoi ses ordres devaient-ils tous être discutés, balayés et effacés ? Pourquoi se heurtait-il plus souvent à ses compagnons que cela ne l'accompagnaient dans ses décisions ? Un leader sans autorité n'était-il finalement pas qu'un homme comme les autres ? Alors pourquoi le suivaient-ils ? Et finalement, de quel droit pouvait-il régner sur un équipage dont il ne contrôlait absolument rien ? Paradoxale, comme situation... Tellement paradoxale qu'elle parvint à piquer la fierté du mythique, qui finit par se redresser pour tourner le dos à la demoiselle, imitant l'attitude qu'elle avait eu un peu plus tôt. Lui qui n'était pourtant pas un monstre d'orgueil se sentait désormais comme un gamin comme aurait remis à sa place un peu trop durement... Probablement parce qu'Holly, qu'il estimait plus que n'importe qui d'autre, venait de balayer chacun de ses ordres sans la moindre hésitation. Au final, Nakata pardonnait à Hato ses voyages incessants et à Méliandre ses crises d'hystéries parce que même s'il leur portait une affection colossale, ils n'étaient pas la seule, l'unique. Que la scientifique rejette donc en bloc tout ce qu'il avait à lui demander l'angoissait, le chamboulait profondément. Et s'il n'avait justement pas le charisme d'un chef ? Il ne pouvait pas prétendre arriver à la cheville de Raphaël sur ce plan, c'était certain... mais si au final, il s'était trompé depuis le début ? N'aurait-il pas dû mourir à la place de Hato, laissant au possesseur du royal un moyen de régner ?
Boum. Un choc sourd et soudain se fit entendre, résultat de la collision entre le crâne du Phoenix et un mur alentour. Il exécrait l'attitude défaitiste et passive sinon victime qu'il avait pourtant eu pendant plusieurs instants, s'étant juré à plusieurs reprises de ne plus jamais en être. Il était celui qu'il était, et que cela plaise ou non, que cela fasse l'unanimité ou non, il s'en fichait. Raphaël lui avait donné une chance et il avait le devoir de la saisir jusqu'à l'ultime fin. C'est donc le front légèrement rosi qu'il se tourna en direction d'Holly, pivotant brusquement pour prendre la parole, mimant un ton aussi sec et détaché qu'il le put. Malheureusement, celle qui lui faisait face le connaissait plus que n'importe qui d'autre, et saurait facilement cerner la pointe de crainte et de peur qui l'habitait encore...

Cela ne m'enchante pas mais je ne m'y opposerai pas. Cependant, il y aura trois conditions à cela, et trois conditions que tu n'es pas en position de discuter. Primo, tu devras agir dans le respect des règles de l'équipage. Tu devras défendre les intérêts des faibles, quoi qu'il arrive, et assurer que la justice et l'équité soient absolues là où tu iras. Tu devras également offrir tout ce que tu pourras offrir aux opprimés.

Il se rapprocha à nouveau d'Holly, avalant les distances bien plus promptement qu'il n'avait pu le faire autrefois. Son air hésitant n'était plus, et il avait été balayé par l'assurance fière et fugueuse qui lui seyait si bien.

Segundo, tu agiras également de sorte à ce que Tengoku no Seigi soit vu comme le pavillon de l'espoir. Tu ne devras pas seulement servir les faibles, tu devras également le montrer, pour faire éclater la vérité aux yeux du Monde : Graou Island est en mesure de devenir terre d'asile. Et enfin, dernière condition, mais pas des moindres...

Alors qu'il n'était plus qu'à une dizaine de centimètres d'elle, le Phoenix ferma les paupières et l'enveloppa soudainement mais délicatement dans ses bras, la serrant contre lui. Il lui transmit ainsi toutes les émotions qu'il avait cachées et enterrées jusque-là, aussi bien son amour et sa tendresse que sa peur irrationnelle de la perdre dès lors qu'elle quitterait son champ de vision.



Reviens-moi vite...



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue35/75Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue224/250Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Tout amour est servitude... [FB - PV Holly]   Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Icon_minitimeMer 23 Sep - 17:07



❝ Tout amour est servitude ...
• feat. Nakata Fenice •



Tu venais de lâcher une bombe. Une sacrée bombe, vu sa réaction. Dans un premier temps ton sourire resta le même, ton regard azur ne quittant pas le visage blême de ton interlocuteur. Il ne s’était pas attendu à une telle déclaration, une telle volonté de partir de ta part. Toi non plus, d’ailleurs. Tu avais prononcé ces mots sur un coup de tête, espérant lui faire mal grâce à ça. Pourtant, maintenant, tu te rendais réellement compte de ton besoin de changer d’air. Cette île n’était pas pour toi, ce semblant d’équipage non plus. Tu avais besoin de progresser seule, d’améliorer tes capacités, de maîtriser ce fichu haki de l’observation qui te rendait accro aux antidouleurs. Être eux te donnait l’impression de ne pas pouvoir progresser. Ici, il y aurait toujours quelqu’un pour te protéger, pour te soutenir, pour te dire quoi faire. Seule sur un navire, tu pourrais être maître de toi-même, de tes choix. Il n’y aurait plus personne pour juger, pour venir te déranger, pour te faire des suggestions. La solitude que tu exécrais pourtant sur cette île te donnait terriblement envie en pleine mer. Parce que là-bas, tu serais réellement seule. Plus de prise de tête pour savoir comment agir avec les autres, plus de soucis pour les prénoms que tu ne voulais pas retenir. Juste toi, la louve et le reste de ta petite troupe animale. Car tu comptais les emmener avec toi, c’était évident. Volpha et Areia étaient restées en arrière lors de ton sauvetage chaotique de Len, tu ne pouvais donc pas leur imposer une nouvelle mise à l’écart. Pas avec un rat et une souris dans les parages. Et si personne ne s’occupait d’eux ? Tu n’avais pas assez confiance en ces inconnus pour prendre soins de ces bestioles auxquelles tu tenais tant. Ils feraient donc le voyage avec toi, qu’importe la destination. Qu’importent les dangers, aussi. Car il y en aurait, forcément. Et tu espérais que l’expérience soit exaltante.

Le voir te tourner le dos accentua légèrement ton sourire. Il réagissait enfin ! Tu pouvais presque sentir les sentiments se bousculer à l’intérieur de lui. Colère, exaspération, peut-être un peu de peur aussi. Il finissait par réagir comme toi, et rien que cette idée te faisait du bien au moral. Lui aussi, il pouvait laisser ses sentiments parler à sa place. Le grand Nakata n’était pas si inébranlable que ça, finalement. Pour autant, la collision entre le crâne du blond et le mur effrita ton sourire, te faisant même faire un pas en direction de ton capitaine. Il y avait énervement et énervement, tout de même. Se fracasser le crâne ne changerait rien à l’affaire. Les yeux légèrement écarquillés, tu le regardas se tourner vers toi, son regard laissant apercevoir une flamme de détermination. Plus de colère, pas même de la peur. Il était sûr de ses paroles, de la justesse de ses mots. Il acceptait de te voir quitter cette île, que tu traces ta route. Il l’acceptait. Tu te recomposas un masque d’indifférence, alors qu’il énonçait ses conditions, se rapprochant peu à peu de toi. Des règles, de la justice, une terre d’asile. Ce dernier point te faisait rire intérieurement. Comment dire à des inconnus que l’île que tu considérais comme une prison était une terre d’asile ? C’était impossible. Et puis, ce voyage, tu le faisais pour toi. Pas pour porter la bonne parole autour de toi. S’il désirait tant que ça délivrer ce message, il n’avait qu’à le faire lui-même, au lieu d’aller combattre à Alabasta. Ses bras autour de ton corps, son corps contre le tien, tout ça fit mourir la réplique ironique que tu voulais lui lancer. Il avait peur de ton départ autant que toi tu craignais le sien. Il avait peur, oui. Tu fermas les yeux quelques secondes, gardant l’étreinte telle quelle. Avant de le repousser gentiment, de reculer d’un pas et d’observer Areia sur son fauteuil. Cette dernière observait la scène sous ses yeux, d’un air à la fois ennuyé, mais aussi un peu intéressé. « Primo, cela dépendra de mes moyens. Secundo, je ne comptais pas affilier les Tengokus à ce voyage. Je ne pars pas pour faire le bien, ou quoi que ce soit d’autre. » C’était vrai. Tu te voyais mal débarquer sur une île, dire que tu faisais partie de l’équipage du phœnix et que ledit équipage pouvait les protéger. Tu n’en avais pas envie. « Je pars parce que j’en ai besoin, parce que je suis égoïste. Parce que rester sur cette fichue île risque de me rendre folle. » Tu ne mentais pas. La population de l’île, les réunions avec les équipages, tout cela offrait un tourbillon de voix dans ta tête. Et tu finissais par ne plus supporter ça. « Pour le dernier point … Tout dépendra de la durée de ton absence et de ma position géographique à ce moment-là. » Tu ne voulais pas revenir. Pas tout de suite, peut-être jamais. Mais cela ne voulait pas autant dire que tu ne désirais pas le revoir. Juste lui. Lui et le noyau central des Tengokus. Le reste n’avait aucune importance à tes yeux. « De toute manière, j’ai un denden. » Il restait toujours cette possibilité, si jamais il s’ennuyait. Si jamais tu t’ennuyais, aussi. Mais tu ne comptais certainement pas être la première à céder. Pas cette fois. Tu te rapprochas du fauteuil, soulevant délicatement Areia pour la prendre dans tes bras. Tu avais hâte de partir, de te retrouver seule avec elle et les autres. « Ah, au fait. Je vais prendre Areia, Volpha et les autres avec moi. On partira demain matin. » Tu avais lâché ça comme si il s’agissait d’un détail insignifiant. Et ça l’était. Au moins en partie. Il ne lui faudrait pas longtemps pour comprendre que si tu partais avec eux, ton retour ne serait pas programmé avant un moment.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue52/75Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue879/1000Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Tout amour est servitude... [FB - PV Holly]   Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Icon_minitimeJeu 24 Sep - 11:06


Tout amour est servitude... ♠
❝ “Qui ne défend pas ses droits mérite de les perdre.” ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite à une guerre des plus éreintantes et à un retour sur Shabondy également mouvementé, Nakata a enfin pu profiter d'un peu de calme, jouissant du trajet jusqu'à Graou Island pour récupérer de sa fatigue et panser son esprit. Il est désormais en pleine forme, prêt à bouleverser l'équilibre mondial pour s'y implanter à jamais...







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


❝ Laisse-moi raconter ❞


Au final, il s'était laissé porter par ses émotions, bien trop grandes et puissantes pour qu'il ne les délaisse éternellement. Ayant l'habitude de vivre dans les sentiments, le blondinet imaginait sans la moindre peine que ce rôle de capitaine risquait de lui poser plus d'un problème de part le calme et le sérieux dont il était censé faire preuve en pratiquement toute situation. Un tel pragmatisme n'était pas possible à appliquer sans certaines répercussions sur sa psyché, répercussions qui l'avaient par conséquent forcé à prendre Holly dans ses bras en lui murmurant ces derniers mots. Quelque part, il se fichait de savoir qu'elle partait : ici ou ailleurs, elle serait de toute manière hors du champ de vision de Nakata pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines... Ce qui l'inquiétait véritablement, ce qui l'effrayait même, c'était l'inconnu. Il n'avait jamais vraiment souffert de ce mal pour sa propre personne, étant à fortes tendances aventureuses, mais il ne pouvait pas s'empêcher d'imaginer que le pire pourrait surgir d'un instant à l'autre. Et si on l'avertissait pour lui dire que la logia était tombée sur un ennemi plus fort qu'elle ? Qu'elle avait été capturée, défaite, voire tuée au combat ? Le leader de Tengoku no Seigi ne pourrait assurément pas se pardonner une telle perte, aussi sûrement qu'il ne pourrait pas le pardonner au fautif en question... Pourtant, le Phoenix était prêt à outrepasser ses craintes et à les laisser de côté pour une seule et unique personne : elle. Il se rendait petit-à-petit compte qu'il était prêt à tout pour elle, pour son bien-être, pour son bonheur : si elle ne le trouvait pas sur Graou Island alors il consentait à la laisser chercher ailleurs, quand bien même les problèmes pourraient s'entasser d'un côté comme de l'autre. La mort d'Hato et celle, plus anecdotique à ses yeux mais non moins importantes à ceux de la pirate, de Len, poussaient sans aucun doute possible le Fenice dans ses plus profonds retranchements : il pensait avec une teinte de paranoïa ou en était tout du moins convaincu. Or, il n'avait pas le droit, dans l'intérêt de la rose aussi bien que pour la cohésion de son équipage, s'en laisser aller à des excès d'une peur irrationnellement autoritaire. Il n'avait pas le droit de piétiner les questions de justice et d'égalité pour ceux qui avaient fait le serment de le servir et de l'aider dans sa quête. Il n'avait pas le droit de détourner le regard lorsqu'ils allaient mal, lorsqu'ils souffraient même, sous prétexte que leur cause, absolument noble, devait jouir d'un traitement de faveur particulier. Autrement dit, aussi bien en tant qu'amant qu'en tant que capitaine, il n'avait ni le droit ni le devoir de retenir la neige prisonnière de Graou. Il avait au contraire le droit et le devoir de l'encourager à faire comme elle le souhaitait, à arpenter le monde à la recherche de sa propre destinée.

Cependant, cet afflux d'émotion fut promptement contenu par la rose qui, délicatement mais avec une certaine once de froideur, sinon de mécanique, repoussa son cher et tendre pour détourner par la suite son regard, posant celui-là sur la petite bête qui se reposait non loin, Areia. Nakata se recula d'un pas ou deux, à mi-chemin entre certitude et hésitation. Même maintenant, et même s'il était de plus en plus certain que ce choix avait été le bon, il ne pouvait pas s'empêcher d'imaginer le pire des scénarios. C'était peut-être les dernières heures que leur destin acceptait de leur offrir, loin des guerres, loin des conflits... Ironiquement, le Schichibukai comprit une chose plus angoissante et sinistre qu'il n'aurait pu l'imaginer avant de s'engager sur le chemin qu'il arpentait alors : combattre pour le bonheur d'autrui semblait le condamner à renoncer au sien. Les paroles de sa bien-aimée vinrent pousser en ce sens, puisqu'elle renia d'emblée la majorité de ses conditions, ou les accepta plutôt à demi-mot et sans grande conviction. Mais cela, le jeune phoenix s'en fichait au final plus ou moins : il lui avait donné ses directives et quoi qu'elle puisse penser ou dire, elles ne changeraient pas et en un sens, la demoiselle ne pourrait pas s'y soustraire. Alors certes, son rôle au sein de l'équipage lui amenait une certaine immunité, a fortiori si l'on considérait ses liens avec le capitaine de cette joyeuse clique, mais comme tout bon leader qui se respectait, le jeune corsaire ne pourrait pas passer à côté de manquement à leurs règles, ou en tout cas à leur façon de vivre. Si elle réduisait leurs tentatives déjà bien vaines d'offrir à l'humanité un lendemain meilleur à néant, il devrait certainement sévir, même si ce dilemme risquait de le déchirer encore davantage qu'il ne l'était alors... C'était pour cela que le Fenice avait préféré énoncer ces conditions pour mettre les choses au clair, principalement : pour qu'Holly soit sûre de sa position sur le sujet, pour qu'elle sache à quoi elle s'engageait. Qu'elle lui nuise personnellement pour un souhait qu'elle décrivait comme étant égoïste ne le dérangeait pas outre-mesure, mais qu'elle ébranle l'équipage tout entier risquait en revanche de poser problème. Par la suite, la jeune femme l'invita à l'appeler si une occasion se présentait, puisqu'elle possédait un escargophone personnel. N'ayant pas réellement besoin de l'autorisation de sa dulcinée quant à cela, le corsaire acquiesça pourtant, avant d'entendre les derniers mots qu'elle avait à lui formuler... Très certainement les pires de tous. Si elle avait déjà insinué que son départ allait être plus ou moins imminent, elle n'avait pas encore annoncé que la durée de son voyage n'était ni fixe, ni imaginée : autrement dit, les craintes du forban se confirmaient inexorablement et il y avait quelques chances pour qu'ils ne se côtoient plus jamais ailleurs que sur un champ de bataille.

Et quand bien même il en souffrait d'envie, Nakata fit preuve de suffisamment de calme et de contenance pour ne pas la prendre une nouvelle fois dans ses bras, pour éviter d'échanger avec elle un baiser passionné. Elle l'avait repoussé d'elle-même et semblait vouloir éviter ces échanges charnels pourtant aussi terriblement précieux que soulageant aux yeux du corsaire. Le mythique se recula donc encore d'un pas ou deux et prit la parole à mi-voix, comme s'il renonçait définitivement à toutes ses émotions :


Je peux demander aux marchands ou aux pêcheurs en station au port de te guider vers une autre île, à moins que tu ne préfères réaliser le chemin par tes propres moyens.

La question était idiote puisque le Fenice était convaincu qu'elle refuserait toute aide de sa part, mais il ne pouvait pas s'empêcher d'en faire l'offre. Au final, il avait toujours été comme ça, a fortiori pour les gens qu'il estimait... Il retourna prendre appui sur la table tout en croisant les bras et en fermant les paupières, inclinant légèrement son visage vers le bas et laissant s'échapper d'entre ses lèvres un simple soupir, porteur pourtant de bien des maux. Toute la souffrance qui l'accablait semblait s'y transmettre, tant et si bien qu'il tenta vainement d'en diminuer l'ampleur, fermant ses lèvres comme s'il en avait trop dit. Incapable de savoir si la jeune femme avait remarqué cet excès d'émotions néfastes ou si elle était totalement passée à côté, le blondinet prit une nouvelle fois la parole, en quelques mots qu'il ne pouvait pas contenir éternellement :



Fais attention à toi, Holly...



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue35/75Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue224/250Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Tout amour est servitude... [FB - PV Holly]   Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Icon_minitimeJeu 24 Sep - 21:28



❝ Tout amour est servitude ...
• feat. Nakata Fenice •



Tu avais gagné. Tu venais de gagner le droit de partir, de t’exiler, de vivre ta vie. Tout ça sans risquer de te faire suivre, sans risquer d’avoir à affronter un retour à la réalité on ne peut plus contraignant. Il te laissait partir, quand bien même cela pouvait lui faire mal. Ton égoïsme le faisait souffrir, tu le voyais, le sentais. Pourtant, malgré le petit pincement au cœur que tu pouvais ressentir, tu en étais heureuse. Depuis le début tu essayais de donner le meilleur de toi-même pour l’équipage, pour lui. Sauf que tu n’arrivais plus à te reconnaître chez les Tengokus. Il y avait maintenant trop de monde, trop de noms à retenir, trop de personnalités à gérer. L’époque où le navire ne comptait à son bord qu’une poignée de personnes était révolue. Et c’était bien là ce qui te poussait à partir. Ou, tout du moins, cela constituait une raison parmi tant d’autres. Il y avait Len, ton besoin de tester l’aventure en solitaire, ton envie de prouver quelque chose. Seule, les expériences risquaient d’être différentes. C’était à la fois excitant et effrayant. L’animal dans tes bras commença à s’agiter, attirant ton attention. Areia en avait assez de rester sur place sans rien faire. De plus, il était bientôt l’heure de son repas. Cette petite chose était réglée comme une horloge à ce niveau-là. Qu’importe les événements, qu’importe le fait que tu sois en pleine conversation ou en train d’étudier un livre quelconque, elle trouvait toujours un moyen pour attirer ton attention et te conduire aux cuisines. Mais là, elle allait devoir attendre. Au moins encore un peu, le temps que cette conversation connaisse une conclusion digne de ce nom. Tu étais passée par la colère, l’exaspération, la détermination et le soulagement. Quel sentiment allais-tu encore exploré avant la fin ? Peut-être un peu de tristesse, du regret, ou quelque chose de ce style-là. Peut-être, oui. Ou peut-être bien que non. Tu restais déterminée à partir, à exister pour toi-même. Faire la potiche sur cette île, attendre ton petit-ami, mal dormir à cause de l’angoisse, tu préférais passer à côté. Partir, c’était pouvoir partager l’angoisse. Il allait s’inquiéter pour toi, pour ce qui risquait de t’arriver. Allait-il mal dormir ? Allait-il faire des cauchemars ? Allait-il t’appeler, te poser des questions, et soupirer de soulagement en constatant que tout allait bien ? Tu serais sans doute un peu vexée s’il le faisait vraiment. Cela trahirait un cruel manque de confiance en ta personne. Sans doute.

Sa proposition te fit froncer les sourcils, avant qu’un sourire ne vienne prendre place sur ton visage. Il s’inquiétait, tu ne pouvais pas réellement lui en vouloir. Tu ne pouvais pas le montrer, en tout cas. C’était votre dernière conversation en face à face avant un moment, alors autant lui laisser une bonne image. Si c’était encore possible. Bizarrement, tu en doutais. « Je suis capable de me débrouiller seule. » Tu aurais voulu parler de manière plus douce, mais ce ton tranchant était sorti seul. Te traitant de tous les noms, tu te mordis la lèvre inférieure, reprenant ensuite d’une voix que tu voulais plus douce. « Mais c’est gentil de proposer. » Soumise. Toi qui lui reprochais le fait d’être trop doux, trop gentil, tu faisais la même chose. C’était affligeant. Terriblement affligeant. Tu redevenais cette guimauve trop effacée, trop gentille, pour vraiment hausser le ton pour exprimer tes sentiments. Il fallait que cela cesse, que tu effaces cette excès de gentillesse. Tu voulais devenir comme Méliandre. Une femme avec du caractère, à la fois forte mais fragile. Une femme osant dire le fond de sa pensée, une femme n’ayant pas peur du regard des autres. Tu admirais la navigatrice et cette admiration ne datait pas d’hier.

« Comme d’habitude. Tu devrais me connaître, Nakata. » Tu comptais bien faire attention, oui. Pour tes animaux, pas pour toi. Ton état de santé, tes blessures, dans le fond cela t’importait peu. Tant que l’on ne t’arrachait pas un membre, tant qu’on ne te faisait pas perdre un sens, tout irait bien. La faim, la soif, le sommeil, tout ceci ne serait qu’accessoire. L’aventure primait sur le reste, l’adrénaline serait une compagne de voyage indispensable. A défaut de te shooter aux médicaments, tu te shooterais aux sensations fortes. Ce serait beaucoup plus grisant. Tu fis un pas vers la porte, ton regard se portant sur la boule de poils dans tes bras. Elle mordillait ton pouce, indifférente au fait que tu puisses te transformer en neige ou non. Areia avait les crocs, c’était le moins que l’on puisse dire. Le sourire que tu affichais encore à moitié s’accentua légèrement. Elle était beaucoup trop mignonne avec ses yeux mi-clos et son air joueur. Toutefois, tu reportas ton attention sur le blondinet qui te servait de capitaine, laissant à ton cerveau le soin de graver son image dans ta tête. La séparation serait longue, il risquait d’avoir changé lors de votre future rencontre. Et tu avais envie de pouvoir comparer le Nakata de cet instant au Nakata de l’époque. « Du coup, il est l’heure de se dire au revoir. » Ton ton se voulait détacher, mais tu ne parvenais pas complètement à refréner tes sentiments. Il allait te manquer, ce stupide phœnix qui préférait te tenir à l’écart de ses affaires. Assurément. Le mieux aurait été de t’approcher, de l’étreindre, de l’embrasser. Sauf que tu ne l’aurais certainement pas lâché après. Ta détermination s’en serait retrouvée amoindrie, et tu ne pouvais décemment pas te le permettre. Tu reculas donc, t’approchant inexorablement de la porte. « T’as plutôt intérêt de revenir sur cette île vivant, sinon je ferais en sorte de te tuer une seconde fois. » Ta tentative pour détendre l’atmosphère était pitoyable, mais pouvait au moins être salué. « Je t’aime. » Trois mots dans un simple murmure. Tu lui accordas un dernier sourire avant d’ouvrir la porte et de filer à travers les couloirs. Tu devais mettre de la distance au plus vite, tu devais retourner dans tes quartiers pour préparer tes affaires. Ton départ était annoncé. Et tu hésitais maintenant à l’avancer.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring


Dernière édition par Holly Wate le Ven 25 Sep - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue52/75Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Left_bar_bleue879/1000Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Tout amour est servitude... [FB - PV Holly]   Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Icon_minitimeVen 25 Sep - 15:29


Tout amour est servitude... ♠
❝ “Qui ne défend pas ses droits mérite de les perdre.” ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite à une guerre des plus éreintantes et à un retour sur Shabondy également mouvementé, Nakata a enfin pu profiter d'un peu de calme, jouissant du trajet jusqu'à Graou Island pour récupérer de sa fatigue et panser son esprit. Il est désormais en pleine forme, prêt à bouleverser l'équilibre mondial pour s'y implanter à jamais...







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


❝ Laisse-moi raconter ❞


S'il était quasiment certain qu'elle allait refuser sa proposition, Nakata était à mille lieux de s'attendre à une réponse quasiment cinglante, de par son ton sec et direct. Cela le fit tressaillir un bref instant et il posa un regard relativement interloqué sur la silhouette de la rose, surpris de voir qu'elle prenait si mal une proposition qui ne se voulait ni paternaliste, ni insultante. Elle se rattrapa toutefois bien vite, le rassurant quant à ses craintes et le remerciant quant à sa proposition dont elle ne semblait pas pour autant vouloir jouir. Le blondinet ne pouvait pas lui en vouloir, puisqu'il fonctionnait plus ou moins pareil : un voyage guidé n'en était plus un, et les frissons que pouvaient procurer une expérience incontrôlée étaient amoindris si quelqu'un d'autre s'occupait de tout... Le Schichibukai espéra toutefois qu'elle saurait trouver un moyen de quitter l'île sans encombre, à défaut de vouloir y rester : si la cohabitation entre la doctoresse et les habitants de Graou Island était bel et bien impensable, alors il valait mieux que tout se fasse dans le calme et la bonne humeur... Quoi qu'il en fut, par la suite, la logia en vint à réagir quant à ses craintes, quant à sa demande de rester attentive et précautionneuse. Cependant, contrairement à précédemment, le Phoenix ne fut pas en mesure de trouver la moindre once de réconfort dans les dires de sa dulcinée : c'était précisément parce qu'il la connaissait qu'il s'inquiétait. Il savait pertinemment qu'elle avait toujours tendance à en faire plus pour ceux qu'elle estimait que pour elle-même, et savait qu'elle risquait de se mettre en danger en fonction de la situation... Comme durant la Grande Guerre où elle avait décidé d'affronter l'un des hommes de main d'Harushige aux côtés de Damon et de Méliandre, alors que celui-là les aurait probablement tué sans la moindre difficulté en combat singulier. Déraisonnable, elle l'était assurément et l'artiste craignait justement ce tempérament. En temps normal, la maudite pouvait profiter du soutien de ses pairs pour agir plus librement : si elle s'isolait de son propre chef et décidait de couper court à toute interaction sociale, la Wate risquait tôt ou tard de tomber sur un os... Essayant de gommer cette hypothèse plus oppressante qu'il n'aurait pu le croire de son esprit déjà trop embrumé, le Fenice suivit la demoiselle du regard sans pour autant bouger, restant comme acculé contre celle table. Lorsqu'elle annonça qu'il s'agissait du moment des au revoir, le musicien baissa les yeux silencieusement en acquiesçant d'un simple signe de la tête. Il avait beau pouvoir faire face à des corsaires, à des Supernovas et à des Nebulas sans broncher ni trembler, il restait des ennemis qu'il ne parvenait pas à contenir... La peur, cet insatiable rouage animal, en faisait très certainement partie.

Revenir sur Graou vivant ? Si les mots martelaient l'esprit du Schichibukai, il ne prit pas la parole, se contentant de demeurer silencieux en suivant les déplacements de sa chère et tendre par le seul biais de son ouïe. Ce n'était pas une option. Il n'était pas arrivé jusque-là pour mourir bêtement sur un front qui n'était ni plus ni moins que le début d'une nouvelle aventure, d'un nouveau conflit. Le jeune forban avait encore bien des monuments à bâtir, bien des vestiges à rétablir, bien des ruines à agrandir, bien des chefs d’œuvres à enrichir : il était l'artisan d'un ordre nouveau, l'écrivain d'un livre qui se devrait de subsister pendant des siècles durant... Il ne pouvait plus fléchir. Inébranlable, Nakata l'était tellement qu'il répondit mécaniquement mais non moins amoureusement aux derniers mots d'Holly, sans pour autant porter son regard à elle, encore une fois :



Je t'aime tout autant...

Le capitaine porta machinalement sa main droite à son bras gauche, qu'il serra péniblement comme pour s'empêcher de rattraper la jeune femme et d'échanger avec elle un baiser fougueux. Quand bien même cela le faisait terriblement souffrir, quand bien même il avait l'impression que son cœur lui-même était écartelé, le Fenice n'avait pas le droit de piétiner les souhaits d'Holly pour quelques vœux égoïstes. Chancelant, il s'avança jusqu'à un mur contre lequel il s'adossa difficilement, avant de s'y laisser glisser sans la moindre conviction. Son regard, jusque là échoué sur les pavés qui composaient le sol de cette sale de réunion, s'éleva pour la première fois depuis de trop nombreuses minutes pour se poser sur le luminaire rigoureusement attaché au plafond, l'inondant d'une lumière qu'il semblait exécrer plus que jamais. Le légendaire poussa un soupir plus déchiré que jamais, laissant enfin parler son cœur, et glissa une main dans ses cheveux, semblant terriblement exténué. Il avait beau entraîner son corps jour après jour, faire de son propre être une machine de guerre, il demeurait des attaques qu'il encaissait très mal... Le jeune adulte n'avait finalement jamais renoncé au gamin, qui continuait de brailler à chaque occasion, à chaque fois qu'on le contrariait : la seule différence, c'était qu'il le faisait désormais noblement, et qu'il encaissait généralement plus silencieusement.
Les jours suivants allaient s'annoncer au moins aussi complexes à aborder que ceux qui avaient suivi le départ de la Rose, quelques semaines plus tôt, avant qu'elle ne revienne à Time End. Décidément, Graou ne leur portait pas bonheur...



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Tout amour est servitude... [FB - PV Holly]   Tout amour est servitude... [FB - PV Holly] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout amour est servitude... [FB - PV Holly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Hentaï
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 7 :: Graou Island-