Partagez | 
 

 Un Concours revisité et une bagarre en vue [PV Pyras]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rin Hyôma
Pirate
avatar
Messages : 160
Race : Humaine
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
41/100  (41/100)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Un Concours revisité et une bagarre en vue [PV Pyras]   Mar 1 Sep - 14:48






TOP CHEF REVISITE
feat. Pyras


South Blue – Royaume de Trader

Un concours à la sauce Top Chef a été présenté dans le Royaume ce dimanche. Tous les concurrents sont priés de se rendre sur la grande place afin de cuisiner. Le but de ce concours n’était pas de faire de la bouffe digne d’un trois étoiles mais bien de tout faire pour que ce soit le plus dégoutant possible… Donc le pauvre jury qui a été désigné avait de quoi faire. On peut dire que les pires cuisiniers de la planète se sont donnés rendez-vous pour ce concours.


« Héhé Kizu’, y’a un concours de bouffe ! Viens on y participe ! »

« Pffeuh t’es sérieux ? Tu vas tous les empoisonner, te connaissant… »

« Arrête de dire n’importe quoi ! Je ne vais pas mettre du poison dans ma nourriture, t’es fou toi ! »

« Tu vas les empoisonner parce que tu es nul en cuisine, crétin de la mer… »

« T’es pas drôle… Mais je m’en fiche, je veux quand même y participer ! »

« Fais ce que tu veux… de toute manière, je ne peux rien faire pour t’arrêter dans tes pitreries. »

« Exactement ! »

Voilà comment notre duo explosif s’est inscrit au concours Top chef revisité. Ils étaient arrivés au Royaume de Trader, il y a quelques jours de cela et c’est un peu par hasard qu’ils sont tombés sur la pub pour le concours. Rin qui adore faire le pitre et surtout, ne pouvant pas rester les bras croisés devant un tel concours, décida donc de s’y inscrire et montrer ses talents culinaires.

C’est donc d’un pas décidé et confiant que Rin se présenta à son poste. Il y avait en tout, une vingtaine de participants. De quoi mettre de l’ambiance dans la grande place du centre ville et surtout, avec un peu de chance faire des conneries en accusant les autres. Une fois que tous les participants sont à leur place – Kizuro a préféré rester dans les gradins, le présentateur commença son annonce.

« Bonjour à tous et bienvenue au concours Top chef revisité ! Le but de ce concours n’est pas de faire de l’excellente bouffe mais bien le contraire HAHAHA. Je vais donc vous expliquer le but de ce concours et surtout la récompense. »

Prenant une légère pause, cela laissa le temps à Rin de regarder tous ses adversaires un à un et remarquer un type qu’il n’avait pas vu il y a quelques minutes de cela. Pour une quelconque raison, il sentit que ce type serait le partenaire idéal pour foutre la merde dans ce concours. Et en plus de ça, il était au poste à côté de lui. Il se mit ensuite à regarder de façon bien plus attentive, un certain objet se trouvant dans une sorte de cage de fer, à côté du jury. Un couteau d’une valeur inestimable semble-t-il. Certes, ce n’est toujours pas la lame de 50 jumelle à son sabre, que son frère et lui cherchent désespérément mais ça pourrait toujours être intéressant que d’avoir une autre lame. Surtout en combat. Mettant ça de côté, le présentateur reprit la parole.

« La première épreuve qui va tous vous départager messieurs sera une épreuve dans laquelle vous devrez cuisiner la plus mauvaise tarte aux concombres et chou ! Ce concours se divise en quatre épreuves ; à chaque épreuve, il y aura quatre personnes qui se feront éliminer. Donc assurez-vous de faire les plus mauvais mets qu’il soit HAHAHA. La récompense est un couteau de cuisine spécialement conçu pour couper du poisson. Il a été fait par un célèbre artisan du Royaume de Trader. Quel sera le plus méritant ? »

Rin se dit que c’est complètement débile de mettre en prix un couteau d’une valeur inestimable pour un concours de bouffe ratée mais à priori c’est comme ça. Mais seulement, personne ne sait qu’en réalité ce couteau à l’allure très traditionnel et brillant, se cache en fait un couteau en chocolat. Enorme blague mais donc le concours est sur le point de commencer.

« Messieurs, mesdames ! Vous avez une heure et demi pour faire cette plus mauvaise tarte aux concombres et chou ! Que le concours commence ! »

Et pour appuyer ses dires, il siffla dans un petit sifflet pour donc annoncer le début de l’épreuve. Rin se dit que s’il voulait passer la première épreuve et aller jusqu’à la finale, il avait plutôt intérêt à vraiment faire de la mauvaise nourriture. Il commença alors à prendre les ingrédients qu’il avait besoin et commencer à cuisiner. Déjà, ça commence bien… il mélangea du chou avec du sirop de fraise trouvé dans la mini épicerie organisée et mise en place pour le concours. Ne se préoccupant pas du tout des autres concurrents, il continue à cuisiner en faisant du jonglage avec les concombres. Oui vous avez bien compris, du jonglage ! Apparemment, s’être fait battre par un équipage de cirque, ça n’a pas servi à grand-chose. Enfin, il cuisine sous les yeux de son frère qui est assit dans les gradins, et utilise divers ingrédients comme du poisson, des herbes qui ne vont pas du tout avec les deux éléments principaux ou encore du poulpe pas cuit pour faire un mélange avant de le poser sur une pâte à tarte faite avec du fromage, du sel et des biscuits apéritifs. Le mélange super bizarre quoi…

Quel va être le verdict au bout de l’heure et demie ?


© A-Lice

Revenir en haut Aller en bas
Pyras D. Dante
Ryuu no Me | Ryuutei
avatar
Messages : 302
Race : Humain
Équipage : L'Alliance Rose / La Révolution

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
211/250  (211/250)
Berrys: 14.837.500 B

MessageSujet: Re: Un Concours revisité et une bagarre en vue [PV Pyras]   Ven 4 Sep - 21:20

Opportunité

Nous avons tous notre domaine de prédilection. Pour certains, c'est l'écriture, pour d'autres, la musique, pour d'autres encore, le crachat de noyaux d'abricots. Et comme le veut la notion d'équilibre, nous avons tous des domaines dans lesquels nous excellons tels des autruches essayant de prendre leur envol en sautant du haut d'une falaise. Pour ma part, sans conteste, c'était la cuisine. J'avais d'ailleurs failli être jugé pour haute trahison par une garnison de l'Armée Révolutionnaire après avoir voulu remplacer leur cuistot ayant attrapé la grippe.

Résultat des courses ? Une file d'attente de huit mètres pour accéder aux toilettes, le tout sous le bruit assourdissant des estomacs se tordant de douleur. Mais était-ce vraiment ma faute ? J'étais pourtant sûr que mettre de l'avocat dans les pâtes corrigerait le côté amer du citron en équilibrant les choses, le tout avec du bon nutella histoire de rendre le met encore plus alléchant. Je ne voyais vraiment pas ce qui était si bête dans une telle idée ! Peut-être étais-je un innovateur, un visionnaire de la cuisine ! Mais comme tout visionnaire, le monde auquel j'appartenais n'était pas prêt pour une expérience aussi subtile.

J'avais récolté, suite à cette expérience, un certain ressentiment de la part de nos confrères révolutionnaires. Même Joe avait pris la peine de me mettre un coup derrière la tête avec son plateau, en gardant le silence de façon on ne peut plus pesante. Quelle bande d'ignares ! Ils n'avaient juste aucun goût ! Cependant, j'avais au moins gagné en renommée. Ce n'était certes pas flatteur étant donné les termes sous lesquels on me définissait suite à cet "attentat", mais au moins, j'avais un certain renom. Et puis, mon plat ne pouvait pas être si dégoûtant ! Sinon, pourquoi les dirigeants m'auraient-ils proposé de participer à un concours de cuisine sur l'île de Trader ? Hein ?! Pourquoi ?! C'était forcément qu'ils avaient reconnus mes talents de cuistot incomparable !

Tout le monde avait d'ailleurs l'air très content de me voir participer audit concours. J'ignorais qu'en réalité, ils étaient heureux que "la menace toxique" s'en aille loin d'ici, mais j'avais reçu de vigoureux encouragements avant de m'en aller. Des "Je suis sûr que tu peux le faire", ou encore "Ce sera très facile pour toi de remporter ce concours", ainsi que des "Aux vues de tes capacités, les autres n'ont aucune chance". Voilà qui faisait chaud au coeur ! Ils estimaient finalement ma cuisine à sa juste valeur ! C'était la cuisine d'un vainqueur ! Cela me faisait chaud au coeur. Etrangement, Joe ne semblait pas partager mon engouement et avait la fâcheuse manie de dévisager mes fans avec un air accusateur, voire assassin, les faisant taire sur le champ.

Une fois arrivé sur place, bien que j'ignorais l'intitulé du concours, j'étais prêt à me donner à fond ! J'allais révéler mon talent culinaire à cette île, que dis-je, au monde ! Peut-être étais-je une sorte de génie culinaire ? Peut-être devrais-je abandonner la musique pour me lancer dans l'art qu'est la préparation des repas ? J'avais des paillettes plein les yeux, à tel point que je m'emportais dans mes rêves, n'entendant rien du discours d'investiture pompeux de l'organisateur. Je sortais de mes rêveries suite à la baffe de Joe, à l'arrière de mon crâne, me signalant que le concours avait déjà commencé ! Merde, j'étais à la bourre ! Je devais me dépêcher de préparer quelque chose illico presto ! Et je devais faire fort pour impressionner le jury d'entrée de jeu ! Mais j'avais été trop absorbé par mes fantasmes culinaires pour écouter le thème. Ce fut Joe qui, comme à son habitude, s'adressa à moi avec une voix monocorde et détachée de tout.


Tarte aux choux et aux concombres. Une heure et demi.

Merci miss Lazarus ! Je remontais mes manches avec un large rictus, prêt à éblouir le monde de par mon génie en matière de cuisine ! Et quelle épreuve messieurs ! Une tarte aux choux et aux concombres ! On était parfaitement dans un thème que je considérais comme choisi soigneusement ! Préparant mes plats, je laissais les instruments de cuisine passer entre mes mains, de même que les différents ingrédients, avec une fluidité impressionnante. Je coupais donc les ingrédients, à savoir les choux, car oui, les effeuiller, c'était trop commun pour être bon ! Mettre des morceaux de choux coupés était plus subtil ! Je disposais le tout dans un chaos qui était, à mon sens, particulièrement organisé. Un peu de poulpe pour que le côté marin fasse remonté l'arôme des concombres ! Et c'était encore mieux si les tentacules gesticulaient un peu ! Cela montrerait la fraîcheur de mes ingrédients pardi !

Je continuais en liquéfiant le beurre et la crème fraîche que j'ajoutais sans mesurer, à vue de nez et à l'instinct, comme un vrai chef ! Du coup, je me retrouvais avec ce qui ressemblait, aux yeux d'un profane, à une couche de crème fraîche salée en guise de pâte à tarte, mélangée à du beurre roussi et noir, dans lequel baignait du poulpe, des concombres et des choux. Je continuais en faisant tiédir à la casserole un bon verre de pétrole. Rien de tel pour faire tenir la pâte après tout ! Histoire que ça ne soit pas trop liquide !

Alors que je m'amusais comme un petit fou à jouer les apprentis chimistes, Joe finit par me tendre un petit sachet. J'ignorais son contenu, mais elle me certifiait qu'il s'agissait d'un ingrédient secret qui me permettrait de décrocher la victoire à coup sûr. Elle me fit alors son regard indifférent qui voulait dire "Mets-le", de façon insistante, sans qu'elle n'ait à ouvrir la bouche. Bon, j'ignorais de quoi il s'agissait, mais si c'était pour faire plaisir à Joe et qu'elle me fasse un peu plus confiance en terme culinaire, pourquoi pas. Peut-être aurais-je dû lire l'étiquette du sachet sur laquelle il était inscrit en majuscule d'imprimerie "LAXATIF DAFON ! CA DEBOUCHE A FOND". Mais bon.

Vint le temps de la cuisson. J'avais débordé sur le timing avec ma conception, et je n'avais plus le temps de faire une cuisson classique sous peine de rater mon plat. J'allais donc utiliser un petit raccourci maison. Regardant un coup à droite, un coup à gauche, je finis par poser ma main à quelques centimètres sous le moule du gâteau. Mon membre se mit à rougir et émettre une chaleur extrême, faisant bouillir à grande vitesse la mixture mauve et kaki dont l'apparence semblait peur ragoûtante, mais me comblait de joie. Sauf que le pétrole mélangé à la pâte se mit à brûler, faisant un "WOOF" qui cuit instantanément la tarte, changeant la pâte en un véritable morceau de béton dont même un Roi des Mers de Grand Line n'aurait pas pu espérer voir ses quenottes sortir indemne. Les tentacules de poulpe gesticulaient toujours cependant, ce qui me combla de joie. Et ce fut juste avant la sonnerie que je déposais mon plat sur la table des jurys, attendant leur réaction en faisant un signe de pouce à Joe qui me répondit pareillement, même si elle avait toujours l'air d'être dans la lune et d'être indifférente à ce qui se passait ici.


Revenir en haut Aller en bas
Rin Hyôma
Pirate
avatar
Messages : 160
Race : Humaine
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
41/100  (41/100)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Un Concours revisité et une bagarre en vue [PV Pyras]   Dim 6 Sep - 13:25






TOP CHEF REVISITE
feat. Pyras

Fier du résultat, Rin contemplait son œuvre : les bouts de poulpes pas cuits bougeaient encore sur sa tarte aux concombres, chou et diverses choses toutes aussi immangeables les unes que les autres. Il sait très bien qu’il n’a aucun talent pour la cuisine et c’est aussi pour ça qu’il a voulu s’inscrire à ce concours. Pour avoir un moyen efficace de s’amuser. Bizarrement, il était super confiant en son plat et le présentateur demanda alors à tous les concurrents d’amener leurs plats pour la dégustation. Les premiers concurrents présentaient leurs plats, le jury au bord de l’intoxication alimentaire directe. Et pourtant, ils l’ont voulu ces gens pour avoir fait un concours pareil. Pendant la dégustation, une idée germa dans le cerveau de notre pirate. Créer un poison qui intoxiquerait les gens avec des odeurs toutes inhumaines les unes autant que les autres. Pas mal comme idée, mais pour l’instant, il allait passer à la casserole. Présentant son plat avec un grand sourire, l’heure du verdict sonna. Et comme à sa plus grande satisfaction, le plat était immangeable en plus d’être salé et fade en même temps.

Rin retourna ensuite à sa place, après avoir bien ricané en voyant l’air livide des jurys. Il avait hâte de poursuivre le concours, et surtout hâte de savoir s’il avait réussi à faire le plat le plus dégueulasse. Un long moment après, le jury donna les résultats au présentateur. Celui-ci prenant alors la parole avec un sourire.

« Déjà bravo à tous nos concurrents pour ces merveilles de l’horreur que vous avez infligé à notre bon jury. Je dois par ailleurs vous prévenir que deux préparations parmi toutes celles proposées se sont très nettement surpassées des autres. Celle du candidat numéro 8 (Rin) et celle du candidat numéro 12 (Pyras). Bravo à vous, vous avancez dans le concours avec un avantage que je vous dirais plus tard. »

Yeah ! Bizarrement, comme il était fier de sa « réussite », il fit juste un grand sourire au public avant de s’incliner du genre « Merci, merci, je sais je suis trop bon ». Tout pour se faire remarquer et faire le fier quoi. Les autres candidats avaient sûrement l’air d’être jaloux, il y avait de quoi après tout. Le présentateur poursuivit ensuite en nommant les numéros des candidats dont les assiettes n’avaient pas du tout plu. Quatre personnes qui se firent alors éliminer dès la première manche du concours. Même si ce n’était pas de bons cuisiniers, ils avaient quand même préparé une tarte qui ressemblait à quelqu’un d’un peu trop bon à leur goût. Le jeune pirate téméraire était tout fier de lui et n’hésitait pas à lancer des regards de « vainqueur » à tous les autres candidats. Et pendant que le présentateur ainsi que ses aides préparaient ce qu’il fallait pour l’épreuve suivante, Rin se dirigea vers le poste de Mr numéro 12 dont il ne connait pas le nom.

« Hé bravo pour ton plat aussi spectaculaire que le mien. Moi c’est Rin Hyôma. »

Lui tendant la main en guise de politesse avant de le regarder et de prendre un air bien plus sombre. Ha ça y est, l’idiot de service a une idée pour foutre la merde dans ce concours. Il est sérieux et on comprend tout de suite à son air. Kizuro qui regardait depuis les gradins, se mordait la lèvre de savoir ce que son frère allait encore faire.

« Hé, ça te dirait que l’on se mette en collaboration pour foutre la merde dans ce concours ? »

Tac au tac comme toujours…

« ON RETOURNE A SA PLACE NUMERO 8 OU VOUS ETES DISQUALIFIE ! »

Une voix criarde le fit sursauter tellement fort qu’il se cassa la gueule à terre. Rin pesta un moment contre le présentateur puis regarda le jeune homme avant de lui murmurer rapidement.

« Si t’es d’accord, t’as qu’à me faire un signe du genre, tu brandis une banane et on commence à bombarder okay ? »

Il fila ensuite à toute vitesse à sa place, pour que le présentateur puisse reprendre. La deuxième épreuve du concours allant commencer.

« Bien nous allons passer à la deuxième épreuve dès à présent. Vous allez devoir faire un poulet farci et son accompagnement. Faites preuve d’imagination, de créativité et surpassez vous. Vous avez deux heures pour préparer ce plat. C’est parti ! »

De nouveau le sifflet retentit et tout le monde devait se mettre au travail. Un poulet farci… Rin regarda son poulet déjà prédisposé sur sa planche avec une sorte d’admiration. En fait, il est surtout entrain de réfléchir à quoi il va le farcir et surtout comment. Il n’a jamais appris à farcir un poulet. Et il se posait vraiment tous pleins de question, parlant limite à haute voix pour lui-même.

« Nan mais comment je peux le farcir ? Je peux pas le farcir par le devant, y’a plus rien… Ha nan mais ça voudrait dire qu’il faut que je lui foute ma main dans le cul ? Mais c’est dégueulasse ! »

Indigné, le jeune homme réfléchissait plutôt à quels ingrédients il allait prendre pour l’accompagnement et partit chercher toutes sortes de choses : du cèleri ; même s’il ne savait pas quel goût ça avait ; des oranges ; des carottes ou encore des oreilles de lapins. Drôles d’ingrédients qu’il y avait oui. Il posa le tout sur son plan de travail puis retourna voir quels ingrédients il pourrait prendre pour farcir son poulet. Il resta un long moment devant les étales puis prit des choses au hasard parce qu’il n’avait aucune idée. Des escargots de mer, des huitres, ce qui semble être de la chair à saucisse. Et puis, il décida de prendre des oignons, de la farine et un œuf. Avec son panier, il retourna à sa place et se met enfin au travail. Le temps tournait et il resta là, planté devant son plan de travail à se demander ce qu’il allait faire, comment il allait faire pour remplir son poulet. Tout en scrutant si l’homme a qui il avait parlé plus tôt ne brandissait pas le signal. Il se mit à prendre des gants qu’il trouva puis les passa sous les rires discrets de Kizuro dans le public. Le jumeau était pété de rire en voyant son frère procéder. Donc Rin, avec ses gants, tâta du bout des doigts la croupe du poulet avant d’y enfoncer la main et d’avoir un petit cri choqué de ce qu’il venait de faire. Il se dit qu’il ne devait pas montrer que c’était une tapette et prit son courage à deux mains avant de commencer à disposer des huitres dans le poulet, pour ensuite y mettre les escargots encore bien gluants, pas cuits et avec leurs coquilles. Puis il finit de remplir son poulet avec la chair à saucisse. Et parce qu’il était un peu trop bourrin sur la chose, de la chair à saucisse sortit par le devant du poulet.

Haussant les épaules, il se dit que c’était bon et continua alors. Il mit l’œuf sans enlever la coquille, se disant que ça donnerait un goût plus croustillant au poulet puis enfourna dans le four, en ne sachant pas du tout quelle température il fallait mettre. Et pendant que le poulet cuisait, ou cramait. A choisir. Il se mit en tête de couper les légumes et les fruits qu’il avait afin de faire l’accompagnement. Après les avoir coupé en gros morceaux, il les fit cuire dans une poêle, à la limite de les cramer, ressortit le poulet et bourra le tout dans le poulet. Sauf… qu’il fit gicler de la farce : huitre, chair à saucisse, œuf et escargots sur un participant à sa gauche.

« Ho merde ! Bah je croyais que le poulet ça pouvait prendre plus que ça moi… Tin mais t’es nul le poulet ! J’ai pourtant rien mis dedans… »

Semblait comme triste en voyant que le poulet farci ne ressemblait plus à rien. Mais surtout, le pire arriva par la suite… Et l’inévitable arriva… Le mec qui s’était reçu des projections de farce de la part de Rin, s’énerva très rapidement et menaça le garçon de lui tordre le cou et lui enfoncer son poulet dans le crâne. Le présentateur intervint rapidement mais… le concours semble devenir de plus en plus mouvementé et tendu.


© A-Lice


[HRP : désolé j'ai pris un peu les devants en te mettant un chiffre au hasard, c'était pour que ce soit plus simple par rapport à mon idée^^' Enjoy !]
Revenir en haut Aller en bas
Pyras D. Dante
Ryuu no Me | Ryuutei
avatar
Messages : 302
Race : Humain
Équipage : L'Alliance Rose / La Révolution

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
211/250  (211/250)
Berrys: 14.837.500 B

MessageSujet: Re: Un Concours revisité et une bagarre en vue [PV Pyras]   Lun 14 Sep - 16:00

Dérapage Incontrôlé

N'ayant toujours pas compris l'enjeu et surtout le but de ce concours, j'étais toujours persuadé que nous avions comme but de produire le plat le plus succulent qui soit. Si de mon côté j'étais très fier de ma création, Joe savait pertinemment de quoi il retournait, mais s'était décidée à ne pas gâcher mon plaisir en me disant la vérité. Et puis, il fallait la comprendre. Comment annoncer à quelqu'un qui pense avoir un génie culinaire que les flatteries qu'il reçoit sont liées au caractère immangeable et profondément odieux de la cuisine qu'il fait ? Pas facile de ne pas frustrer les égos dans de telles situations. Mais l'ancienne esclave semblait s'en accommoder, à coup de "Baka" profondément injustifiés à mes yeux. Il fallait dire que si j'étais à sa place, j'aurais sans doute mis une tarte au bouffon que j'étais en espérant lui ouvrir les yeux. Mais il n'est de juge plus aveugle que celui qui doit lui-même estimer son propre talent. En résumé, même si elle m'avait dit la vérité, j'aurais sans doute pris la mouche et refusé de la croire, ce qui n'aurait pu amener qu'à une énième catastrophe du volcan ambulant que j'étais.

Et alors que j'étais assez fier des "compliments" du jury, je m'avançais vers mon plan de travail fraîchement nettoyé afin de me préparer pour la deuxième manche. C'est à ce moment là qu'un individu aussi énigmatique qu'improbable mais sympathique, s'avança vers moi pour me serrer la main. Alors que je lui rendais son salut avec un enthousiasme des plus francs, je fus figé en écoutant ses paroles et, en particulier, sa proposition. "Foutre la merde" ? Qu'entendait-il par là ? Il comptait saboter le concours ? Ou tricher ? Je n'eus pas le temps de lui donner ma façon de penser qui aurait été des plus "chaleureuses et magmatiques" qui soient, qu'il fut interpelé par les juges, alors que Joe m'avait ceinturé pour éviter que je n'aille botter l'arrière-train de ce trublion. Allez quoi ! Juste une baffe ou deux pour lui coller la tête dans son plat, histoire de lui apprendre le respect de l'art sacré qu'est la cuisine ! Rien qu'un peu bon sang ? Alors que je me débattais, je constatais que Joe était devenue étrangement forte depuis le temps où je l'avais libérée. S'était-elle entraînée en secret ? Je n'eus pas le temps de le lui demander que les juges annoncèrent le début de la deuxième manche. Faites chauffer les fourneaux !

Un poulet farci ? Mais farci avec quoi ? Réfléchis Dante, réfléchis ! Quelle recette allais-je bien pouvoir inventer pour sublimer et subjuguer les jurés ? Me concentrant sur une idée, je faisais abstraction de tout ce qui se passait autour de moi. Je réfléchis à quel goût innovant j'allais bien pouvoir créer. Des fruits ? C'était pas mal comme idée non ? Et quels fruits seraient parfaits si ce ne sont les pruneaux ?! Délicats, subtiles, stimulants pruneaux ! Voilà qui allait relever le goût de la farce de notre poulet. Alors que je garnissais l'intérieur comme s'il eut s'agit d'une outre, je me réjouissais déjà du résultat... Jusqu'à ce que Joe me fasse un signe au niveau de son poignet. Que me montrait-elle ? Sa montre ? Ma montre ? Diable ! Où était cette fichue montre ?! Je craignais de connaître la réponse, lorsque le couperet tomba : Miss Lazarus me montra l'intérieur du poulet que j'avais farci. A cause du jus de pruneaux, ma montre avait dû glisser et rester dans cette fichue carcasse de volaille. Misère !

Pour couronner le tout, après avoir ravagé l'intérieur de cette saleté de poulet comme l'aurait fait un pervers octogénaire avec une pucelle de douze ans, je ne retrouvais toujours pas cette foutue babiole ! Pour un peu, j'aurais cramé le tout, si le concours n'était pas en pleine période de rush. Si je grillais la dinde maintenant, j'allais devoir tout recommencer, et celui qui serait farci dans l'histoire, ça aurait été moi ! Je me refusais à être le dindon de la farce pour une fois ! Il me fallait cette montre et ce n'était pas une gallinacée trépassée qui allait se mettre en travers de ma route, même si je devais lui rentrer dans le lard ! Ce fut donc avec un énervement non-négligeable qui valut à Joe de se prendre la tête dans ses mains en soupirant, que je rentrais ma tête dans le croupion de l'animal à la recherche de cette foutue montre ! Pardieu ! Si mes mains ne la trouvait pas, mes yeux saurait peut-être y voir clair. Finalement, elle se trouvait au bout de l'animal, au niveau de l'ouverture du cou. Passant mes mains depuis l'extérieur pour la retirer de là où elle était, j'étais soulagé de l'avoir retrouvée.

Seulement voilà, mettre sa tête dans une croupe de poulet est une chose déjà ridicule en soi. Être bloqué à l'intérieur en est une autre. Car bien sûr, un malheur n'arrivant jamais seul, je ne réussissais plus à sortir la tête du postérieur de cette foutue dinde ! Je tirais de toutes mes forces, mais allez savoir pourquoi, il semblait que le rectum de l'animal était on ne peut plus musclé. Peste soit des poulets ! Voilà comment on se retrouva avec un concurrent digne des plus grands contes d'horreur : l'homme-poulet ! Ou le mutant à tête de dinde, choisissez votre version préférée. Mais ce n'était rien comparé à ce qui arriva, car en plus de cela, les autres participants du concours semblaient également s'échauffer, en particulier au niveau de l'esprit de compétition. Un incident dont j'ignorais tout semblait avoir déchaîné lesdits participants, les poussant à se lancer des détritus et autres aliments, au visage. Si j'avais évité une tomate en pleine figure grâce à mon bouclier facial intégrale en forme de dinde morte, je n'étais cependant pas protégé à un autre endroit de mon anatomie. Une tomate vint en effet percuter mes grelots de famille, me mettant à genoux en me retirant un cri de douleur qui était tout sauf viril. Heureusement, l'intérieur capitonné de ma prison de tête avait empêché cette exclamation peu élogieuse de sortir.

Mais le mal était fait ! On avait attenté à mes jours en me frappant aussi bas. Jamais je n'aurais imaginé que c'était Joe qui avait fait le coup sans rien dire pour m'énerver encore plus et s'amuser davantage du spectacle pittoresque que l'ensemble des candidates donnait. Pour ma part, lorsque la guerre était déclarée, je me jetais à corps perdu dans la bataille. Tatonnant sur la table sans voir ce que je prenais, je balançais tout dans les directions d'où les projectiles culinaires me touchaient. Choux, salades, couteaux de cuisine, pot de mayonnaise et plein d'autres, furent ainsi envoyés dans tous les sens avec une rapidité et une violence assez rare à constater de nos jours. J'étais en colère, et un Pyras D. Dante en colère, même avec un poulet autour de la tête, cela reste dangereux ! Restait à savoir ce qui allait advenir du concours qui avait maintenant viré à la bataille de projectiles alimentaires !




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rin Hyôma
Pirate
avatar
Messages : 160
Race : Humaine
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
41/100  (41/100)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Un Concours revisité et une bagarre en vue [PV Pyras]   Mer 16 Sep - 22:11






TOP CHEF REVISITE
feat. Pyras

Un homme avec une tête de poulet… Un homme avec une tête de poulet… Et là, vous pouvez vous imaginer un mec entrain de se rouler par terre tout en rigolant. Oui, oui… donc alors pour resituer le contexte : Rin venait de foutre de la farce de son poulet chez un concurrent. Celui-ci n’a pas aimé et la bataille a commencé. Dans le même temps, alors qu’il allait pour jeter son poulet farci, il s’est tourné vers le jeune homme pour avoir le signal mais c’est bien plus qu’un signal qui se présentait à lui. Une vraie partie de rigolade. Et là le jeune homme était entrain de se rouler à terre, tellement qu’il riait. Pour l’instant, il ne pouvait ni aider le jeune homme à se débarrasser de ce poulet sur sa tête, ni participer à la bataille. Même les jurys et le présentateur riaient. Enfin, ils n’ont pas ris beaucoup parce qu’ils se sont pris des aliments dans la gueule, ressemblant un peu à ses mecs à qui on met des tartes à la crème dans la gueule. Apparemment Kizuro trouvait ça marrant car il rejoignit son frère sur le champ de bataille. Oh allez après tout, lui aussi pouvait bien s’accorder un petit peu de gaminerie quelques fois.

Il alla aider le jeune homme coincé dans un poulet en tranchant avec un couteau de cuisine le côté. Bien sûr, il a fait attention à ne pas lui trancher la tête, il ne manquerait plus que ça. Il avait trouvé ça ridicule mais en même temps éprouvait de la pitié pour le pauvre garçon coincé par un poulet. En fait, les poulets morts sont aussi cannibales et piégeur que les poulets vivants. Faut s’en méfier de ces rascasses.

« Hey… euh ça va, vous n’êtes pas mort ? Par contre, là c’est la guerre prenez vos armes ! »

Le jeune homme aux cheveux bleus se voulait sympathique et avenant, comme il l’a toujours été. Puis parti voir son frère qui était encore entrain de rigoler en pensant au poulet sur la tête de Pyras. Kizuro se protégeait grâce à un poisson qu’il avait attrapé et faisait genre du badminton avec les aliments qu’on lui jetait dessus. Tous les concurrents étaient survoltés et ils semblaient que la guerre des aliments allait durer un bon moment. Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien quoi… Même le public avait déserté la zone de combat tellement que ça partait en live. Il ne restait plus que les candidats qui étaient entrain de se livrer une bataille sans merci. Même pas soucieux de la nourriture, ils continuaient leurs ravages.

Rin finit par entrer lui aussi dans la danse ; enfin ! Après s’être marré pendant près de dix minutes au moins, si ce n’est plus, il prit ce qu’il se trouvait sous sa main. Soit un beau poulet bien farci à tout et n’importe quoi. Sa poêle remplie de légumes et de fruits complètement carbonisés prit son envol pour atterrir sur un des concurrents. Offrant un beau cri de douleur ainsi qu’une belle brûlure en pleine poire. L’homme fou de rage allait lui renvoyer un couteau de cuisine mais heureusement pour notre pirate, il sut faire profit de son poulet pour arrêter le couteau avec celui-ci. Des choux, des salades ou encore des poissons s’envolaient d’un coin à un autre. Kizuro regarda son frère avec désespoir.

« T’es sacrément con hein Rin ! T’as vu le bordel que t’as foutu ?! »

« Roh mais quoi ! Allez, on peut bien s’amuser un peu hein ! »

« De la nourriture bordel ! J’aurais jamais du te laisser aller à ce concours vraiment. »

« Pffeuh… hé, tu veux bien aller récupérer le couteau qui est mis en lot ? Je te couvre ! »

« Si tu veux… »

Le jeune homme soupira ; ça se comprenait. Son frère jumeau était intenable. Pendant que Kizuro prenait de quoi parer les attaques, Rin se rapprochait de l’homme qui avait eu le poulet sur la tête et le regarda avec un grand sourire.

« Hé ! Tu veux nous aider mon frère et moi ? On va essayer de voler le lot du concours pour voir si c’est vraiment intéressant ? Hé… en plus, t’étais vraiment très drôle avec ton poulet sur la tronche ! »

La guerre des aliments prit une toute autre tournure car un grand type envoya des sceaux d’escargots sur les gens tout en faisant une catapulte à tomate. Rin se prit une tomate dans les parties, douillant pendant un moment. Et quand il allait mieux, après un long moment quand même parce que ça fait mal un légume lancé à forte vitesse dans les parties… Il se mit à lancer des poêles comme fou de rage qu’on l’attaque. Ils vont ressembler à de belles œuvres d’art à force… Et Kizuro qui tente de se faufiler jusqu’à la boite transparente où se trouve ledit couteau qui n’est en fait qu’un couteau en chocolat. C’est un peu la troisième guerre mondiale… Et même les quelques membres de la marine qui tentaient d’arrêter tous ces gens, se prirent des aliments dans la figure. Rin, Kizuro et cet homme mystérieux allaient devoir en plus de ça gérer la marine.


© A-Lice



[Hrp : c'est parfait ^w^ J'ai ajouté quelques piments^^ En espérant que ça t'aille et si jamais dis moi si tu veux que je modifie un truc pour t'aider !]
Revenir en haut Aller en bas
Pyras D. Dante
Ryuu no Me | Ryuutei
avatar
Messages : 302
Race : Humain
Équipage : L'Alliance Rose / La Révolution

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
211/250  (211/250)
Berrys: 14.837.500 B

MessageSujet: Re: Un Concours revisité et une bagarre en vue [PV Pyras]   Sam 19 Sep - 22:00

Naissance d'une Légende

Il était difficile pour moi de dire ce qui se passait. Je veux dire, c'est généralement beaucoup plus facile de décrire les choses lorsque l'on voit ce qui se déroule. Alors que non. La seule chose que je voyais, c'était une espèce de lueur rosé due à la peau du poulet farci avec ma tête, et la lumière du soleil qui essayait de traverser celui-ci en vain. Je ne voyais rien du tout et je devais répondre à de multiples assauts de projectiles alimentaires qui volaient dans tous les sens. Je sentais à plusieurs reprise des choses du genre choux ou tomates qui rebondissaient sur mon casque de fortune. Une chance que la dinde amortissait les chocs, sans quoi j'aurais fini par ressembler à un clown au maquillage blanc pour la farine, rouge pour les tomates et vert pour les épinards hachés qui s'échouaient sur mon visage.

Je commençais cependant à suffoquer dans cette carcasse. L'espace était assez étroit pour ma tête, et on pouvait voir le corps de la bête qui gonflait et dégonflait au fur-et-à-mesure de ma respiration. Pour un peu, à force de se contracter et décontracter de la sorte, l'élasticité de la gallinacée en prenait en coup et le faisait de plus en plus ressembler à un poulet en plastique. Mais par un coup du sort généreux, je fus finalement sauvé de mes tourments, finissant par voir une lame passer à quelques millimètres de mon visage, pour ouvert la dinde en deux et me permettre de revoir la lumière du jour. Joie et libération ! Je fus néanmoins un peu surpris en voyant que l'individu qui m'avait libéré, délivré, n'était autre que celui qui m'avait proposé de saboter le concours ou son frère... Un des deux, je n'avais plus les idées claires à cause du manque d'oxygène à force de respirer sous cloche. Etait-il le responsable de cet immense foutoir ? Si seulement je n'avais pas eu ce poulet sur la tête, j'aurais sans doute pu voir ce qui s'était passé. Même si je devais avouer que balancer des hachoirs et des carottes à tout va n'avait sans doute pas aidé... Mea Culpa.

Je n'eus pas le temps de faire amende honorable, la bataille faisant rage, comme me l'avait affirmé mon libérateur. Allons bon, voilà qu'un type fonçait sur moi en me lançant tout ce qui lui passait sous la main sans que je ne pus réagir. Je vis pas mal d'épinard et de laurier valser dans ma direction, alors que je n'eus que le temps de lui mettre mon poing dans la figure. Une fois la poussière de ce choc dissipée, j'apparus avec une véritable couronne de Lauriers sur le crâne, tel un empereur fraichement couronné par le grand Pontife. C'est ainsi que naquit César Pyras D. Dante ! Empereur culinaire ! Lanceur du grand Poulet de Winchester, Assommeur de dindon, Grand Lanceur de Tomates et maître des Grandes Carottes ! C'était le début de mon empire, de ma main mise sur le monde de la cuisine, de mon règne de...

"Splotch" fut le bruit qui mit fin à ce rêve de règne et au peu de majesté que j'avais en me tenant fier et droit avec ma couronne de fortune. Une marmite de pruneaux venait de se renverser sur moi, saccageant toute la grâce dont j'avais pu faire preuve. La coupable n'était autre que Miss Lazarius, qui semblait toujours aussi calme et impassible. En seule justification, elle me snoba avant de lancer quelques mots qui rajoutèrent un côté misérable à ma situation.


Tu avais l'air de partir dans des rêves étranges... C'était flippant.

J'avais l'air déconfit en entendant l'ancienne esclave me snober de la sorte. Quelle peste ! Le fait que sa voix soit monocorde et qu'elle ne me regarde même pas en me parlant rajoutait encore plus de misère à l'image que je pouvais donner de moi-même. Mais qu'est-ce qu'elle avait autour de la bouche ? Je n'eus pas le temps de me concentrer sur les tâches noires qu'elle avait depuis peu que je fus coupé dans mon élan par l'autre olibrius me disant qu'il allait tenter de voler le couteau, cadeau donné au vainqueur de ce tournoi. A cette annonce, je vis Joe pâlir légèrement, avant qu'elle ne se retourne brusquement pour me faire dos... Un peu comme si elle avait quelque chose à me cacher. Puis c'était quoi ce truc qu'elle mangeait et qui lui laissait des traces de chocolat autour de la bouche d'abord ? Où elle avait trouvé du chocolat dans tout ce foutoir culinaire ?

La bataille reprit de plus belle lorsque mes rêveries furent interrompues par une poêle qui vint retentir contre mon faciès. Et bien sûr, quand on réveille le dragon que je suis, ce dernier rugit et se lance dans les flammes du combat avec une ardeur renouvelée. Cette île se souviendrait de ce jour comme celui où un démon armé d'une moitié de poulet dans une main et d'un couvercle de marmite dans l'autre, avait ravagé une bonne moitié de la place du village en se livrant à un combat sans merci. Plus tard, ces récits seraient relégués au rang de légende. Puis on attribuerait l'incendie du débit de boisson à proximité à une malfaçon de la plomberie près des fus d'alcool. Et par une incroyable coïncidence, le feu s'était déclaré en même temps à travers les deux commerces proches qui devaient aussi avoir des malfaçons dans leur plomberie. On eut cependant plus de mal à expliquer le vol du piano à queue à travers toute la place, emportant une vingtaine de personnes. Mais allez savoir, peut-être que la science a une explication que la population n'est pas en mesure de comprendre.

Mais alors que cette légende s'écrivait et que l'on parlait d'un démon couvert d'entrailles... de dinde, certes, mais d'entrailles quand même, qui se frayait un chemin jusqu'au prix qui se destinait au vainqueur du concours. Ce démon blond aux yeux écarlates qui semait derrière lui les corps meurtris de coups de dinde, poisson, marmite et autres instrument, fut assez surpris de voir que le mystérieux couteau n'était plus là. Mais je n'eus pas le temps de me pencher sur la question que Joe siffla un grand coup pour attirer mon attention, avant de me montrer de la main les Marines qui affluaient vers la place. Bon dieu, il ne manquait plus que le gang des blancs pour couronner tout ça ! Je lui fis alors un hochement de tête pour que l'on s'enfuit en direction du port. Courant au travers du champ de bataille, je finis par questionner la jolie brune.


Mais qu'est-ce que t'as ingurgité pour avoir autant de chocolat autour de la bouche bon sang ?!

[i]Comme réponse, elle se contenta de tourner la tête et de siffler, la sueur perlant sur sa tête comme pour me signaler qu'elle avait quelque chose à se reprocher. Mais pas le temps de se pencher sur la question ! Il fallait maintenant filer ! C'était ça d'être un "pirate" primé après tout. C'était toujours mieux que "Révolutionnaire" en tout cas.


Revenir en haut Aller en bas
Rin Hyôma
Pirate
avatar
Messages : 160
Race : Humaine
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
41/100  (41/100)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Un Concours revisité et une bagarre en vue [PV Pyras]   Mar 22 Sep - 10:18






TOP CHEF REVISITE
feat. Pyras

Pendant que Rin le couvrait, Kizuro passait entre les aliments envoyés de part et d’autre pour aller tenter de récupérer le fameux lot de ce concours. Sauf qu’en arrivant devant la boite qui retenait ce couteau… il n’y avait plus rien à part du papier en argent. Très bien imité d’ailleurs… Mais ne pouvant pas s’extasier pendant longtemps, il se demandait déjà de quoi était fait le coup dans ces cas là et qui avait bien pu le voler avant lui. Voyant également que les marines arrivaient, il se dit qu’avec son frère, ils étaient dans la merde… Le meilleur moyen pour dégager d’ici serait la fuite mais connaissant son frère jumeau, ce serait plus utile de le foutre bien en rogne pour qu’il explose tout ce qui se passe sur son chemin. Il avait fini par lui montrer la boite vide en sifflant pour tenter d’attirer son attention. Puisque Rin était entrain de faire du coup de poêle sur les participants qui osaient lui abîmer et salir son bel habit avec des tomates ou encore des épinards. La vengeance serait terrible… Et en même temps, un côté de ça, il y avait ce garçon qui était… entrain de cracher des flammes à priori. Un fruit du démon se disait Kizuro mais il n’eut pas le temps d’y penser réellement, qu’une fois la boite montré à son frère, il le rejoignit sur le champ de bataille.

Une fois que le blondinet a vu qu’il n’y avait plus de couteaux plus rien, c’est limite s’il ne se mit pas à gueuler un :

« HEEEEE SERIEUX ????!!!! »

Il tenta de repérer qui aurait pu voler ce couteau et parce qu’il ne trouvait pas le coupable, il commença à prendre les armes, soit des poêles quoi et envoya son sabre à son frère pour qu’il puisse se battre. Puisqu’ils n’avaient pas encore trouvé la lame de 50, jumelle à celle-ci. Ne se retournant plus pour voir si l’autre homme allait suivre la tendance ou plutôt détaler, il commença à se ruer sur les gens en tapant de la poêle pour les mettre KO et hurler qu’ils lui avaient pris son couteau. En gros, il commençait à en vouloir à tout le monde… Même les marines y sont passés. Rin n’avait pas du tout peur de la marine, la détestait plus que tout au monde et savait bien que ces hommes, il ne fallait surtout pas les laisser vivre quand on vous donnait l’occasion de les tuer. Et quelle occasion aujourd’hui ! Les hommes en blanc tentaient bien d’arrêter les participants, même Rin mais quand ils virent la furie qui se ruaient sur eux… ils ont bien vite abandonné. Kizuro s’occupait également de membres de la marine pendant que son frère jumeau leur tapait dessus à coups de poêle. Et vu les cris de douleur, ça devrait vraiment faire très mal. On s’imagine pas qu’une poêle en réalité, c’est un vrai outil de guerre.

Les deux garçons mirent bien vite leurs adversaires à terre et Kizuro fut parvenu à voir que le jeune homme et une jeune femme avec du chocolat sur la bouche s’étaient enfuit. Sans doute une coéquipière et également la voleuse du couteau qui était en chocolat, comme lot du concours. Les jumeaux partirent à leur poursuite, souriant en voyant qu’ils se dirigeaient vers le port. Arrivés au bout d’un moment, le temps de reprendre son souffle, Rin les fixa du regard.

« Dis donc mademoiselle ! Ce n’est pas toi par hasard qui aurait volé et mangé le lot du concours ? »

Il le voulait ce couteau… même en sachant que ce n’était plus que du chocolat à présent. En mangeant ce chocolat, un détail n’était pas passé devant les yeux experts de Kizuro. Avec le papier en argent déchiré, il y avait des petites traces de chocolat. C’est comme qu’il avait tout de suite compris que ce couteau était en fait du chocolat et pas autre chose comme le présentateur le leur avait fait croire.

« J’exige réparation ! »

« Non Rin. Tu n’exiges rien du tout ; je te rappelle que c’était un lot ! Ce n’était donc en rien TON couteau. »

« Et bah je m’en fiche ! »

Et voilà que monsieur boudait car il n’avait pas eu son carré de chocolat… Kizuro soupira puis regarda les deux jeunes avant de poser ses mains sur ses hanches, prêt à faire un constat.

« Bon, on vient de buter tous les marines qui passaient par là mais ça risque d’être encore un peu le bordel… Et nul ne doute qu’il va bien y avoir quelques renforts d’ici peu de temps. Donc, soit on se sépare pour brouiller les pistes… soit on trouve un endroit pour se décrasser et à voir ensuite. »

Il ne savait pas trop ce que les deux jeunes gens voudraient faire alors il demanda quand même au préalable.


© A-Lice



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Pyras D. Dante
Ryuu no Me | Ryuutei
avatar
Messages : 302
Race : Humain
Équipage : L'Alliance Rose / La Révolution

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
211/250  (211/250)
Berrys: 14.837.500 B

MessageSujet: Re: Un Concours revisité et une bagarre en vue [PV Pyras]   Sam 3 Oct - 16:56

[quote="Pyras D. Dante"]
Choc

Alors que nous courrions, avec Joe, nous remarquions que le duo de tic et tac qui était sans doute à l'origine de la pagaille dans le concours, nous suivait en martellant à coup de poêle la plupart des pauvres bougres qui croisaient leur chemin. Quand à miss Lazarus, elle se contentait d'éviter mon regard en faisant toujours semblant de siffloter lorsque j'abordais la question du chocolat qu'elle avait autour de la bouche. Mais vint l'instant fatidique de la révélation, lorsque l'un des deux participants commença à lui demander si elle n'était pas à l'origine de la disparition du couteau. C'était stupide voyons, pourquoi Joe aurait-elle pris un couteau ? En plus, elle ne semblait pas l'avoir dissimulé sur elle que je sache. Et qu'aurait-elle fait d'un couteau ? Elle n'était pas du genre à cuisiner ou à se servir de ce genre de chose en combat.

Mais sa mine pour le moins suspecte suffit à me faire sourciller. Avait-elle véritablement volé ce couteau ? Et puis d'ailleurs, pourquoi l'autre andouille pensait qu'elle l'avait volé ? Y avait-il un détail qui m'avait échappé ? Ou l'avait-il vue prendre l'objet en question ? A bien y penser, la jeune femme avait disparu pendant un petit moment alors que j'essayais de me débattre avec la dinde. Je ne l'avais plus vu avant qu'elle ne m'interpelle pour me signaler la présence du gang des Marines. Se pourrait-il que Joe ait réellement subtilisé l'objet ? N'avait-elle pas confiance en mes compétences de cuisinier hors-pair pour le remporter à la loyale ? En y pensant, cela suffisait à me mettre en colère, car si c'était vrai, cela voulait dire qu'elle ne me croyait pas capable de remporter ce tournoi. Et dans ce cas, elle allait devoir me fournir une explication convaincante.


Dis donc Joe ! Tu me croyais vraiment incapable de gagner ce concours au point de voler le couteau ? Tu pensais vraiment que ma cuisine était si mauvaise que ça ?

Elle se tourna alors vers moi, laissant ses fins cheveux bruns danser en rythme, alors qu'elle soupirait d'un air excédé, comme si ma remarque l'ennuyait au plus au point. Genre « J'ai pas que ça à foutre d'entendre tes jérémiades ». Cette attitude détachée avait parfois le don de m'énerver, mais devant mon regard insistant, la demoiselle finit par se dire qu'elle allait devoir répondre, car je n'allais pas la laisser s'en tirer aussi facilement.

Au contraire, j'étais certain que tu pourrais gagner !

Que… Quoi ? Ce n'était pas logique. Et alors que j'avais l'air le plus incrédule dessiné sur mon visage, Joe me colla une affiche en pleine figure. Remuant comme un narcoleptique que l'on aurait réveillé, je saisis le morceau de papier pour regarder ce qu'il disait. Il s'agissait de l'affiche du concours. Et bah quoi l'affiche du concours ? Elle disait simplement que le cuisinier le plus doué gagnerait ce foutu couteau qu'elle avait sans doute volé ! Enfin, c'était marqué « le cuisinier le plus doué pour faire la nourriture la plus infecte ». Enfin bref, ça changeait qu… Quoi ? Infecte ? Infecte comme dans… Infecte ? Infecte comme « la nourriture de ta belle-mère est infecte ? », ou comme dans « Ce contrôleur fiscal est infect » ? Infecte comme « dégueulasse, dégoûtant, répugnant, pourri, bwerk, pas bon » et j'en passe ?

Je finis alors sur les rotules, à genoux, avec l'affiche entre les mains. De l'extérieur, vue l'aura de désespoir qui se trouvait autour de moi, on avait l'impression que je venais d'apprendre que j'avais été recalé à un concours dont dépendait mon avenir. Joe soupirait en me voyant ainsi, avec la mort dans les yeux et l'air complètement absent, répétant sans cesse les mêmes choses.


Mauvais cuistot… Je suis un mauvais cuistot… Nourriture infecte… Mauvais cuistot...

Elle finit par me traîner par le col alors que je laissais un peu de magma suinter de mon corps. Une chance qu'elle possède un Fruit du Démon l'immunisant face à ce genre de désagrément, sans quoi, elle aurait été brûlée assez grièvement. Et tout en me tirant vers les deux guignols qui nous accompagnait, elle répondait à ces deniers.

On doit vous laisser. Maintenant qu'il a compris le niveau de ses compétences en cuisine, il va lui falloir quelques heures pour reprendre ses esprits. Alors si vous permettez...

Et sans autre préambule, elle continuait de tirer mon pauvre corps las qui laissait de la lave couler et former un sillage de brûlure dans notre passage. Comme si le simple fait que j'étais en train d'agoniser après le constat de mon incompétence culinaire justifiait le fait qu'elle parte après avoir volé ce couteau. Il nous fallut arriver au niveau du port pour qu'elle jette mon corps contre le mur d'un quai de chargement, avant de me mettre deux baffes qui laissèrent du magma gicler à droite et à gauche. Mais cela ne changea rien à mon état, comme si j'avais été frappé par un fantôme issu des pouvoirs du Horo Horo no Mi. Je suis un piètre cuistot… Je ne mérite pas de cuisiner sur ces mers… Je suis un concombre de mer, je devrais mourir à cause de mon incompétence culinaire !

Enfin, la situation changea radicalement lorsque nous entendîmes une sorte de sirène d'alarme dans la tour principale de la ville, comme pour annoncer un gigantesque incendie. Puis ce fut la voix des villageois en effervescence qui arriva jusqu'à nos oreilles qui finit par me faire sortir de ma létargie.


Un abruti a foutu le feu à travers toute la ville en la traversant ! Essayez d'éteindre l'incendie avant qu'il prenne de l'ampleur !

Ha… Peut-être que mon manque de maîtrise de mes émotions avait causé quelques désagrément à la petite cité qui se trouvait maintenant en proie aux flammes libérées par le chaleur du magma. Les yeux écarquillés que je faisais, ainsi que ceux de Joe, suffisaient à montrer que nous avions compris notre implication dans ce « phénomène étrange ». Ni une, ni deux, nous enfilions alors notre veste à capuche pour masquer nos visages et embarquer sur le prochain bateau, tels des immigrés clandestins qui tentaient de fuir une dictature en place. Et dans notre regard, on pouvait aisément lire les paroles que nous pensions intérieurement.

« Si Senor, nous fuir pays pour trouver bonheur ailleurs et surtout pas d'ennuis, ni de concours débile ! Si ! »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rin Hyôma
Pirate
avatar
Messages : 160
Race : Humaine
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
41/100  (41/100)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Un Concours revisité et une bagarre en vue [PV Pyras]   Lun 5 Oct - 10:32






TOP CHEF REVISITE
feat. Pyras

La situation ne se passait pas exactement comme les jumeaux l’avaient espéré. Et surtout le blondinet espérait avoir une réponse quant au fait que ce couteau en chocolat avait bien été volé et mangé par la jeune femme qui accompagnait Pyras. Et là… le choc pour le pauvre jeune homme alors que cette même jeune fille venait de montrer le dépliant du concours à celui-ci. Les jumeaux regardèrent sans rien dire, puisque eux savaient déjà que c’était un concours où il fallait faire la plus mauvaise nourriture. Et Rin avait quand même voulu y participer, juste pour pouvoir empoisonner les juges. Sa spécialité : empoisonner les gens de la quelque manière que ce soit.

« N’empêche pauvre garçon… Haha, personnellement, je savais très bien ce que c’était ce concours en voulant y participer. Et quoi vous nous laissez déjà ? Pffeuh, vous n’êtes pas drôles… Peut-être à une prochaine fois dans ce cas ! »

Les garçons – enfin surtout Rin, ne pensait pas du tout que les deux autres allaient déjà filer sans même vouloir faire un peu connaissance. Ce n’était pas sympa, se disait-il alors que lui voulait faire connaissance avec ces deux là et si la jeune femme n’avait pas tout avoué à son compagnon qui avait l’air dépité de savoir qu’il est mauvais cuistot, ils auraient peut-être pu élaborer de nouvelles recettes pour donner une indigestion aux gens. Kizuro remarqua que de la lave sortait un peu dur garçon, enfin il vit des petites flaques s’écouler sur le passage qu’il s’était dit que ce garçon devait avoir en possession un fruit du démon. Intéressant et en même temps, il trouvait ça frustrant de ne pas avoir le nom du jeune homme, juste histoire de se renseigner un petit peu. Ça pouvait être un pirate, un révolutionnaire ou encore un de ces hors la loi. Ça pouvait être tout et n’importe quoi à la fois mais bon.

Son frère et lui finirent par remettre leurs capuches et partir afin de ne pas se faire repérer encore un peu plus. Ils venaient de saccager et correctement le lieu du concours, tués les marines qui s’y trouvaient. Ils allaient vraiment devoir partir d’ici et assez vite. Et alors qu’ils marchaient tranquillement vers le port afin de retourner à leur bateau, ils entendirent une sirène assourdissante. Un marchand gueula peu de temps après qu’un incendie venait de se déclarer sur toute la ville et qu’il fallait faire vite pour l’éteindre. Rin et Kizuro se regardèrent puis pouffèrent légèrement de rire en retournant à leur bateau.

« Tu crois que c’est le type de tout à l’heure qui a mis le feu ? »

« Ho il y a certainement des chances puisqu’il a un pouvoir en rapport avec le feu, la lave. Bon partons vite avant que l’on nous soupçonne de quoi que ce soit. »

« Ouaip ! Ha dommage n’empêche que ce fichu couteau était un couteau en chocolat… Tss… j’ai fais ce concours pour rien. »

Et les deux garçons mirent rapidement les voiles pour partir.


© A-Lice



[hrp : c'est court mais voilà ma conclusion^^ on va pouvoir demander notre nota^^]
Revenir en haut Aller en bas
 

Un Concours revisité et une bagarre en vue [PV Pyras]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De retour au mistral BAGARRE GENERALE Entre vieux!
» Rapport de bataille: Méchant bagarre entre les Nids et Nurgle 1500 pts
» Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]
» Un bagarre à la taverne
» bagarre a la taverne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue :: Royaume de Trader-