Partagez | 
 

 {Flashback Ellipse} Changement d'air

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elimane Loyckh
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 4324
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
96/350  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

MessageSujet: {Flashback Ellipse} Changement d'air   Mar 24 Jan - 17:07



Le canal s’écoulait lentement le long des bords sinueux des groves et les arbres qui ornaient ses rives laissaient leurs feuilles vibrer au rythme du vent. La couleur jade du feuillage éclatant au soleil ne laissait apercevoir que de très peu l’écorce brunâtre des jeunes arbustes plantés là pour ombrager les passants, bien que les gigantesques mangroves ne laissaient que de très peu passer les rayons du soleil.

Loyckh patrouillait dans la zône maritime numérotée 53. Huit hommes de la Marine le suivaient afin d’exécuter le moindre ordre qu’il était susceptible de leur donner. L’emploie du temps du commandant n’était pas très chargé, aussi, c’est lui qui demanda de faire des rondes la journée. Malgré le passage régulier de pirates ou autres crapules du genre, il n’y avait que très peu de conflit sur l’archipel. Le renforcement des positions militaires du gouvernement mondial devait y être pour quelque chose : le nombre de soldats croissait au fur et à mesure que les semaines passaient. La construction de nouvelle base et l’augmentation du nombre de navires de guerre en patrouille décourageaient une grosse partie des équipages de flibustiers, que ce soit sur grand line première partie ou dans le nouveau monde.

Loyckh n’avait d’ailleurs jamais eu l’occasion d’aller là bas, dans le Shin Sekai, pour lui, ce qu’on en racontait donnait l’impression d’être un océan bien plus dangereux et bien plus vaste que celui dans lequel il se tenait en ce moment. Les plus grands combattants que la marine comptait en son sein étaient envoyés là-bas pour renforcer les forces gouvernementales présentes. Le commandant Elimane ne désirait pas nécessairement s’y rendre pour le prestige, il aimait simplement l’idée qu’il pourrait servir à autre chose que les menus responsabilités qu’il possédait à Shabondy.

En effet, sur l’île, il était en charge de former les nouvelles unités au combat. Certes, certains membres regorgeaient de vivacité, d’autres, étant maudit, pouvaient surprendre Loyckh de par leur force de combat,… Mais mise à part lors de ces entrainements au ralentit, le jeune officier s’ennuyait profondément. Il aurait voulu quitter l’île pour se balader en mer comme jadis, mais le colonel de l’archipel refusait catégoriquement qu’il s’en aille : « Le commandant Elimane est un atout en ce lieu ! Tous les officiers sachant tenir une arme ont été envoyés au nouveau monde, il serait imprudent de laisser partir ceux qui tiennent encore sur leurs deux jambes. ».

Le colonel Jack Lenx ne méritait pas vraiment sont poste, il râlait tout le temps, ne regardait que le nombre d’officiers et non le nombre de soldats présent dans une caserne pour en calculer sa forces de frappe, et il décidait toujours de ce que chacun devait faire, même si les ordres du QG étaient tout autres.

Gros rouquin aimant le vin et le cigare, cet officier supérieur avait été muté sur l’île après un incident fâcheux qu’il aurait eu avec l’amiral Mendez. Son penchant pour les jolies femmes et son arrogance mêlé de misogynie le rendait totalement insupportable pour la gente féminine.

Loyckh n’appréciait aucunement le colonel, non pas parce que ce dernier l’empêchait de vagabonder librement, non, c’était surtout le fait que ce dernier critiquait librement et continuellement le commandant. Que ce soit lorsqu’il entrainait les soldats, ou lorsqu’il arrêtait un pirate en usant de ses pouvoirs de maudit. L’officier Lenx se fâcha un jour parce que le capitaine Emily Ross accepta un diner avec le commandant et non avec le colonel. Bref, tout ça pour dire que c’était un incapable aux commandes de la base.

La patrouille de huit hommes comportait un jeune lieutenant du même âge que Loyckh, 22ans, et se nommant Ric Vanalulu Il ne possédait aucun fruit du démon, mais savait maîtriser les bases du sixième style et démontra son courage lors d’un gros affrontement entre les forces gouvernementales et l’armé d’un pays rebelle situé sur Calm Belt. Loyckh lui accorda la place de second sous ses ordres. Ric Vanalulu suivait donc le commandant partout où il allait. Lors des patrouilles comme celles-ci, l’officier supérieur lui laissait même la possibilité d’arrêter des pirates sans son aide.

Ce matin, pas de soucis, tout était calme, pas un chat à admonester, pas un gosse à réprimander ni même une fleur à redresser. Le groupe de marine rigolait entre eux tout en marchant, Loyckh étant assez souple quand à la discipline à observer lors des patrouilles, ceux qui les composaient en profitaient donc un maximum avant de revenir près du "Tyran", surnom officiel du colonel Lenx, celui officieux étant "Vieux Con". Le commandant et ses hommes flânèrent de ça et là aux groves 53 à 55.

La pause de midi se fit au bar "Sylvie", prénom de la belle dame tenant le restaurant. Les soldats mangeaient volontiers dans cet établissement qui proposait une cuisine plus raffinée que celle servie à la cantine de la caserne. De plus, les charmantes serveuses ajoutaient du crédit au commerce.

La vie des marins sur Shabondy ne ressemblait donc pas au cliché que beaucoup pensaient et qui était que ces soldats n’avaient jamais de répit et qu’ils se battaient à longueur de journée. La plupart du temps, tout le contraire se produisait, ils vivaient tranquillement et attendaient que de vils brigands s’attaquent à d’honnêtes commerçant pour enfin avoir un peu d’action.

Lorsque le détachement de soldats eu finit de manger, ils allèrent inspecter les groves 12 et 13, dans la partie "de Non-Droit", très sensible car lieux de prédilection des individus malsains, les membres de la Marine qui y entraient se tenaient en alerte. Á la moindre situation inhabituelle, au moindre chuchotement anormal, la formation se mettait en branle-bas de combat. Avec le commandant Elimane, la patrouille risquait moins les ennuis, sa renommé ne s’étendait pas à perpette mais un bon nombre de citoyens et bandits à travers l’île connaissaient son nom. Après tout, il combattit l’ex-shishibukai Raphaël ici-même, sur l’archipel. Mais la prudence était de mise, on pouvait tomber sur n’importe qui, dans le recensement de pirates, il subsistait des erreurs, des oublis ou des éléments inconnus.

- Commandant, dit alors le jeune lieutenant en brisant le silencieux silence des lieux, cherchons nous quelqu’un en particulier ou sommes nous simplement chargé de la surveillance dans cette partie de l’île ?

- On se promène… répondit Loyckh tout calmement. Il fait beau, je suis de très bonne humeur et nous n’avons dû intervenir dans aucune situation. Je me suis dit : « Pourquoi ne pas chercher l’un ou l’autre pirate en train de provoquer des problèmes, ça nous dégourdirait les muscles ». Maintenant si vous ne vous sentez pas d’attaque, on fait demi-tour et on retourne à la caserne, c’est pareil pour moi.

- Oh, non mon commandant vous n’y êtes pas ! s’exclama le second ce celui-ci. Ce n’est pas par couardise que je posais cette question ! Je me mettais simplement au courant de vos intentions.

A peine eut-il finis sa phrase qu’un sifflement fendit l’air. Un boulet de canon fonçait droit vers le petit groupe de soldats. Loyckh projeta alors un fil de glace de la paume de sa main tendue qui intercepta le projectile et dans un mouvement de fronde, il envoya l’obus contre le gigantesque tronc. Une forte détonation résonna dans tout le périmètre. Un instant plus tard, un groupe de gros bras s’avançait vers les Marines.

- Des pirates ! fit remarquer le plus récent membres du groupe.

- Merci pour cette précision indispensable Malcolm ! ricana le lieutenant.

Le détachement militaire se mit alors en formation : chacun visait un élément différent du coté adverse. Loyckh quand à lui recherchait la fiche de mise à prix des attaquants. Après un fouillage grossier, il tomba sur l’avis de recherche en question. Il s’agissait du capitaine Harry Gin, né à South Blue et à la tête des Fishing Pirates. Un équipage entièrement composé d’hommes poissons armés jusqu’aux dents. Que venaient-ils faire ici, aucune idée, même Loyckh s’interrogea quelques instants sur cette énigme mais il laissa vite tomber. Il ordonna à ses soldats de se retirer chercher du renfort, ceux-ci n’aurait rien pu faire contre des hommes-poissons dix fois supérieurs en force qu’un humain normal. Or même si ils sont entrainés, les soldats basiques ne sont pas d’une grand aide face à ces combattants là… Sauf en grand nombre, d’où la demande de renfort.

Le lieutenant et le commandant se mirent en position et attendirent que les hommes poissons s’élancent vers eux, ce que ces derniers ne tardèrent pas à faire. La vingtaine de monstre se mit à courir en direction des deux humains en brandissant leurs armes. Ric disparu d’un coup pour réapparaitre face à un homme-mérou une seconde plus tard. Il frappa son adversaire du poing droit avec une telle intensité que le pirate perdit connaissance avec ce seul coup. Le lieutenant enchaina alors une série d’attaque contre d’autres homme-poissons aux alentours.

Loyckh quand à lui faisait face à un homme-squale de la famille des requins taupes. Bien que très impressionnant par sa taille et sa musculature, il ne fit pas long feu contre le commandant de la Marine, en effet, l’homme-poisson effectua quelques passes avant de se faire entièrement congelé par le militaire.

Le capitaine pirate s’avança quelques instants plus tard vers l’officier supérieur afin de l’affronter en duel. Loyckh vit que son lieutenant tenait bon malgré le nombre d’assaillants qu’il devait repousser et accepta donc l’offre d’Harry Gin. Celui-ci, de la famille des requins taureaux, combattait en utilisant le karaté amphibien. Il utilisait donc un élément dangereux pour Loyckh, bien que ce dernier sache malgré tout geler les particules d’eau, il lui était plus difficile de solidifier l’eau salée que l’eau douce.

Le combat s’engagea par un Spear Wave lancé par l’homme poisson et évité de justesse par le commandant. Celui-ci répliqua avec un Ice Block Partisan qui passa à coté de Gin. Les deux adversaires ne laissait aucune chance à l’autre, à peine l’un lançait une attaque, l’autre s’en débarrassait et ripostait.

Pendant ce temps, au Grove 68, les soldats de la patrouille arrivèrent dans la caserne afin de demander de l’aide. Le colonel n’approuva pas cette décision prise sans lui et refusa catégoriquement qu’un seul membre de cette base n’ait prêter main forte au commandant Elimane et au lieutenant Vanalulu.

- Ils se démerderont sans nous, vociféra Jack Lenx, puisqu’ils désobéissent les ordres en ne me mettant pas au courant de la situation.

Le groupe de patrouille essayèrent de trouver un maximum d’arguments pour faire changer d’avis le colonel, mais celui-ci ne flancha pas et campa catégoriquement sur ces positions. Loyckh venait petit à petit à bout de son adversaire, contrairement à Ric qui cédait petit à petit sous la force de frappe de son ennemi. Le commandant projeta un énorme mur de glace qui scinda le groupe d’ennemi en deux. Vanalulu reprit bon face au nombre diminué d’adversaire et se remis dans la bataille.

- "Ice Storm", exécuta Loyckh.

Un nuage blanc se détacha de lui, recouvrant une grande partie du champ de bataille d’un manteau blanc. Le morceau d’équipage qui ne combattait plus son second fut presque entièrement congeler par cette attaque, le mur protégeant les autres. Le capitaine aussi prit un maximum de dégât suite à cette mini tempête. Loyckh savait que par ce temps radieux, les ennemis pris dans les glaces finiraient rapidement par dégeler et s’échapper. Il fallait donc qu’il mette un terme au conflit le plus rapidement possible. Il se tourna vers Harry Gin qui essayait de défaire ses pieds du givre qui les paralysait. Le commandant prononça brièvement l’allocution Ice Punch, s’en suivit un énorme vague scintillante sous le soleil qui fonça droit vers l’homme-poisson. Celui-ci se protégea avec un Samehada Shoutei qui évita l’attaque vers ses propres alliés.

- Ma prime s’élève à plus de 98 millions de berrys, ne me prend pas pour un bleu, se vanta le pirate, c’est d’ailleurs toi le bleu, continua-t-il d’un ton goguenard.

L’humour sous-marin ne fit nullement rigoler le Marine qui voulu retenter une attaque mais l’homme poisson le précéda. Ce dernier "attrapa" l'eau du canal non loin de lui et l’envoya sur Loyckh qui congela l’attaque aidé d’un Ice Cross. Une croix argenté se forma à l’endroit même où l’eau fut stoppée. Il regarda dernière son œuvre de glace mais ne vit pas son adversaire. Il demanda à son lieutenant, toujours en plein combat, s’il n’avait pas vu le capitaine ennemi. Ric lui proposa de se retourner assez rapidement, en effet, le flibustier ne se tenait qu’à deux mètres du soldat. Celui-ci accomplit un Karakusagawara Seiken que le soldat ne su pas éviter et qui chassa ce dernier à une dizaine de mètres de son lieu initial. Loyckh reprit ses esprits et se concentra quelques instants, moments que profita Jack Lenx pour continuer son attaque.

- "Spear Wave" !

Le même petit jet d’eau que tantôt fondit sur Loyckh à très grande vitesse. Ce dernier se baissa afin de laisser passer le projectif aqueux, il mit ses mains en avant, paumes perpendiculaires au sol et formula son attaque.

- "Ice Block Pheasant Peck" !

L’énorme gibier blanc qui se forma devant l’officier militaire dégageait une sensation de froid intence. Le capitaine roula plusieurs fois sur le coté afin d’éviter de prendre le gros de l’attaque. Celui-ci vint congeler une grosse partie de l’arbre constituant l’île. Le capitaine se releva, le bras droit congeler et voulu lancer un regard meurtrier à Loyckh mais celui-ci n’était déjà plus là, comme le pirate précédemment. Utilisant le geppou pour se déplacer dans les airs, le commandant annonça un Ice Arrows, une nuée de flèches glaciales s’abattu sur l’homme-requin taureau en renforçant la gelée du bras droit et commençant certains gelures à d’autres endroits.

- Tu ne m’auras jamais, s’écria le pirate à moitié paralyser de froid, mes hommes et moi allons devenir le meilleur équipage pirate de Grand Line.

Sans l’écouter, Loyckh retomba à deux pas de son adversaire, il remua ses bras comme s’il brassait l’air et murmura « Ice Prison », un gigantesque bloc de glace se forma autour de l’homme poisson. Voyant leur boss emprisonné, le reste de l’équipage tenta de s’échapper mais une centaine de soldat de la Marine vint leur barrer la route.

- Les renforts arrivent toujours au bon moment, soupira Loyckh un brin décontenancé.

Le capitaine Ross avait été prévenue par un des membres de la patrouille du commandant. Il lui avait expliqué la situation et Emily avait amené quelques hommes de son propre navire pour venir en aide à Ric et Loyckh. Le lieutenant n’était que peu blessé et le commandant ne ressentait qu’une légère douleur d’estomac. A dire vrai, il n’avait pas pour habitude de se faire toucher par ses adversaires. Les hommes poissons et possesseurs de haki formaient le groupe de personnes les plus dangereuse pour le commandant.

De retour à la caserne, Loyckh alla s’expliquer auprès du colonel Lenx qui l’avait convoqué. Celui-ci l’attendait derrière son bureau, un cigare entre les doigts et les sourcils froncés.

- Je suis outré par votre manque de discernement commandant, rugit-t-il, je vous avais donné l’ordre formel de m’avertir lorsque vous faites quelques chose ! Je dois être au courant de tout ce qui se passe sur cette île, du moins, dans MA section !

La couleur de son visage fluctuait entre le bleu violacé et le mauve orangé. Les artères de sont cou triplèrent de volumes et une veine au niveau de sa tempe droite grossissait à vue d’œil. Il s’époumonait tellement que même à l’extérieur, ses cris s’entendaient.

- C’est bien compris ? continua-t-il. Si vous allez manger, je veux le savoir, si vous allez patrouiller, je dois être prévenu, si vous allez faire cirer vos godasses, je dois aussi être mis au courant, même lorsque vous allez pisser, on doit m’en informer ! Suis-je assez clair commandant ? Les den-den ne servent pas qu’à dormir dans vos poches. N’oubliez pas que je suis votre supérieur et que votre je-m’en-foutisme commence à me les casser. C’est la quatrième fois cette semaine que vous arrêtez des pirates sans ma permission. Je vais vous faire dégrader en temps que caporal et vous viendrez me lécher les bottes pour remonter dans la hiérarchie. Haha !

Loyckh ne dit pas un mot, il ne protestait en rien car il savait que le colonel ne l’écouterait pas. Cet homme entretenait une mauvaise fois pas croyable et de plus il chérissait le désir de punir les gens autour de lui. Le vacarme continua de plus belle lorsque le commandant Elimane esquissa un sourire. Le colonel devenait rouge pivoine sur toute la surface de sa peau. Il n’arrivait presque plus à ingurgiter sa salive, si bien que d’énormes postillons volaient devant sa bouche. Il faillit avoir un arrêt cardiaque lorsque Loyckh tourna les talons et repartit hors de la pièce le sourire aux lèvres alors que le sermon n’était pas terminé. Lorsque le jeune homme sortit, le colonel était penché à sa fenêtre et continuait les engueulades.

Un soldat entra alors dans le bureau du colonel et averti ce dernier qu’un homme aimerait s’entretenir avec. Le colonel hurla qu’il ne voulait voir personne parce qu’il va téléphoner au QG de Marineford. A ce moment précis, l’amiral Jacob Reis entra à la plus grande stupeur de Lenx.

- Bonjour colonel ! dit-il. Le QG a décidé qu’il était temps pour vous de changer d’air, vous êtes affecté à North Blue dans le royaume de Luvneel. Votre incompétence à mener une armée est sans aucun doute la cause de cette mutation.

- Mais… mais… balbutia le colonel.

- Bon, chose la chose est réglée, coupa l’amiral. Votre remplaçant ne devrait plus tarder. En ce qui concerne le commandant Loyckh, c’est moi qui lui ait demandé de ne rester que dix minutes dans votre bureau, afin qu’il puisse vous exposer sa situation avant que je n’arrive. Naturellement il n’a pas su dire un mot, je me charge alors de vous prévenir qu’il ne fait plus partie des forces de Shabondy, il a été décidé qu’il irait renforcer les force militaire dans le nouveau monde.

Sans dire un mot de plus, l’amiral fit demi-tour et s’en alla. Loyckh quant à lui préparait ses bagages pour partir. Yan, son husky, le regardait, le bouche entrouvert et laissant la langue pendouillée.

- Tu viens avec moi ? dit-il en s’adressant à son chien.

Un aboiement grossier sorti de la gueule du canin et ils partirent tout deux dans le navire direction Marijoa. Là bas ils prendront certainement un autre en direction du nouveau monde.
Revenir en haut Aller en bas
 

{Flashback Ellipse} Changement d'air

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» {Flashback Ellipse}Marijoa et Shin Sekai, des noms à coucher dehors.
» Changement de tapisseries
» Changement de msn
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-