Partagez | 
 

 [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1294
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Lun 6 Juil - 15:09




Au mauvais moment,
au mauvais endroit.


    Cet endroit n'était certainement pas le plus approprié pour la hors-la-loi que j'étais. Heureusement pour moi, je n'étais pas encore trop connue par les forces de l'ordre. Je n'avais qu'à me montrer discrète et ne pas faire de grabuge et le passage sur cette île n'allait pas poser problème. Du moins, c'était ce que je pensais. De toute façon, je n'étais pas du genre à me mêler à de mauvaises histoires, je savais être la plus discrète possible. Mais, aujourd'hui encore une fois, j'allais me retrouver mêlée, contre mon gré, à un problème de taille.

    Quoi qu'il en soit, la journée s'annonçait belle. Le soleil brillait en haut et il semblait que c'était le temps idéal pour s'allonger au soleil et se reposer un petit peu. Je me promenais assez paisiblement dans les rues de cette ville qui ne tolérait pas le moindre faux pas. Le soleil réchauffait délicieusement ma peau. Le temps était parfait, agréable. Rien ne semblait pouvoir gâcher cette journée merveilleuse.

    Profitant de ce bon temps, je vagabondais au hasard dans les rues, sans but réel. Je profitais simplement et le sourire que les gens affichaient sur leur visage semblait indiquer qu'ils se délectaient de ce soleil eux-aussi. Cela faisait plaisir à voir. Tombant nez-à-nez avec un marchand qui vendait des boissons rafraîchissantes, je ne pus résister à la tentation. Il m'en fallait une, absolument, il n'y avait pas d'autre issue possible. Mais le problème était là. La file de personnes qui présageait d'une longue attente. Un vrai défi que j'étais prête à relever.

    Tapant du pied d'impatience, je fus donc obligée d'attendre et d'attendre. Il n'y avait rien d'intéressant à faire, mis à part écouter les personnes dans leurs discussions parfois amusantes. Rien qu'avec ça, on pouvait bien connaître quelqu'un. Lorsque, enfin, mon tour vint, je fus une personne comblée.

    Ma petite boisson dans les mains, je me réjouissais déjà de pouvoir la déguster et trouvai un endroit où m'installer tranquillement. Commençant à boire, je ne fus pas déçue lorsque le liquide sucré et froid éveilla mes papilles. Je ne pouvais pas rêver mieux, le moment était idéal. Je n'avais pas envie de faire quoi que ce soit d'autre. Néanmoins, je ne pouvais pas rester ici éternellement. J'en profitais au maximum, jusqu'à la dernière goutte, puis, ce fut la fin.

    Ainsi, lorsque ma boisson fut terminée, je me levai pour reprendre ma marche errante. Peut-être allais-je trouver autre chose d'intéressant à faire ou découvrir par ici. Visiblement, j'aurais probablement mieux fait de rester un peu plus longtemps avec ma boisson et d'attendre un peu avant de reprendre ma promenade au soleil, mais jamais je n'aurais pu prévoir ce qui allait se produire.

    En effet, au cours de ma promenade, je trouvai un bonhomme, qui avait l'air d'un mauvais bandit et qui allait provoquer les futurs événements, pas forcément réjouissants pour moi.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 527
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Dim 26 Juil - 18:51




Il y avait certains endroits qui n'étaient pas faits pour certaines personnes. L'on disait que chacun avait sa place en ce monde, mais, paradoxalement, pas tout le monde était la bienvenue partout. Par exemple, les pirates, hors-la-loi, forbans, coupe-jarrets ou criminels de ce genre n'avaient rien à faire sur le territoire de la Marine, où ils risquaient gros. C'était un terrain risqué pour eux, car les chances de s'y faire prendre étaient d'autant plus grandes. Ce genre de lieux peuplait les mers du monde, de chacune des Seas Blues jusqu'au Nouveau-Monde en passant par Grand Line.

Parmi celles-ci, plus particulièrement sur East Blue, nous pouvions citer la ville de Shell, une ville à la mauvaise réputation, où un Colonel de la Marine régnait d'une poigne de fer sur l'île, en y entretenant un climat de terreur. C'était sur cette île que j'avais atterri. Et j'avais intérêt à me faire petit. J'étais ce genre de mercenaire qui avait la fâcheuse habitude de foutre le bordel derrière lui... Mais ici, je doutais qu'on me laisse passer. Une île sous l'égide de la Marine, le bras fort du Gouvernement Mondial, avec un colonel fou... Je risquais de le sentir passer si jamais je commençais à faire du remue-ménage.

J'en profitais alors pour me balader dans la ville, et celle-ci ne me plaisait pas spécialement. Malgré le sourire et la bonne humeur apparente, l'atmosphère de l'île restait tout de même relativement froide, avec ces soldats dont certains se croyaient tout permis. Malgré tout, la règle d'or pour aujourd'hui était de ne pas m'y mêler. Ainsi, je continuais droit ma marche, dans l'optique de rejoindre un bar. Après tout, s'il n'y avait que cela à faire, je ne disais pas non pour un petit verre d'alcool. Quoi que... Même cela pouvait être dangereux pour moi, car je n'étais pas à l'abri de provoquer une petite bagarre, mais c'était un risque à prendre, que je prendrais.

Je recherchais alors une taverne quelconque, tout en laissant mes pieds me porter dans ma marche. Néanmoins, je n'eus pas à marcher jusqu'à bien loin... En effet, ce fut au détour d'une rue que la journée commença vraiment. Une affaire concernant la Marine, vraisemblablement. Mais ce ne fut que d'un premier abord. Mais nonobstant cela, je ne pouvais m'en mêler, je m'étais promis de me mêler de rien, ni de semer la pagaille... En réalité, devant moi, alors que la rue était quasiment déserte à l'exception d'une jeune fille, d'un couple de vieillards et de quelques hommes, mais pourtant où aucun d'eux n'intervenaient. Devant moi se tenait ce qui pourrait s'apparenter à un règlement de comptes, mais il n'en était pourtant rien.

Des soldats étaient en train de prendre à parti un homme, et dans leurs mots, ce n'étaient pas parce que cet individu avait commis un quelconque crime, bien au contraire. D'ailleurs, même dans son apparence, cet homme n'avait rien de menaçant, ou de criminel... Et personne n'intervenait, parce que nous n'avions pas là une arrestation, juste quelques soldats pourris jusqu'à la moelle. Mon poing se referma, jusqu'à ce que je sente mes ongles s'enfoncer dans ma peau. Je m'étais tenu de ne pas provoquer les forces en présence sur cette île, mais mon éthique, celle du Samouraï, ne pouvait me laisser passer cela. Ainsi, je commençai par faire quelque pas, le buste et la tête droits, et le regard déterminant, pour m'avancer vers ces enflures. Je savais que j'allais faire une erreur pour moi-même, mais je ne pouvais laisser passer cet incident, qui augmentait d'autant plus ma haine pour les soldats de la Marine. Et puis, s'ils se montraient gentils, peut-être n'allait-il rien se passer après tout ! C'était très peu probable.

« Et si vous le lâchiez ? J'pense pas qu'il ait fait quoi qu'ce soit d'mal vu son état et vu vos propos. Ce s'rait bien d'le lâcher maintenant, non ? Regardez-le, le pauvre. »

Au vu des regards que ces guignols m'avaient lancé, tout cela risquait de devenir bien intéressant, déjà la rue s'était vidée et, en réalité, il ne restait qu'une seule personne...







Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1294
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Mar 28 Juil - 22:47




Au mauvais moment,
au mauvais endroit


    Au détour d'une rue, j'apercevais une scène qui ne me faisait absolument pas plaisir et à laquelle j'avais envie, plus que tout, de mettre fin au plus vite. Néanmoins, que pouvais-je bien faire ? Si je tentais quoi que ce soit, j'allais forcément m'attirer des ennuis. En effet, intervenir dans ce genre de situation, dans ce genre d'endroit, ne pouvait qu'être mauvais, quels que soient les individus concernés. Le fait que des soldats œuvrant pour la Justice, régnant d'une main de fer sur les lieux, soient impliqués dans cette histoire n'arrangeait pas les choses. Mon envie de porter secouer à mon prochain me poussait à agir, ma peur des conséquences me criait de fuir. Le résultat était donc que je demeurais totalement statique, ne sachant pas quoi faire alors que la rue se vidait peu à peu.

    La seule personne qui restait et qui n'était ni l'un des soldats ni l'homme qui subissait leurs mauvaises actions fut un homme qui n'avait pas l'air sympathique. Il s'avança vers les membres du Gouvernement, leur demandant de laisser tranquille l'individu qu'ils maltraitaient. Cela risquait de ne pas empêcher les Marines de continuer leur mauvais dessein. D'ailleurs, le mauvais regard qu'ils jetèrent à celui qui avait osé les perturber montra clairement qu'ils n'appréciaient pas. Soupirant, je ne pouvais plus demeurer amorphe de la sorte, il me fallait agir. Peut-être qu'une pauvre petite fille qui n'avait rien à voir avec cette histoire allait les attendrir et les calmer. Du moins, c'était ce que j'espérais. Après tout, au milieu de cette testostérone, un peu de douceur et de tendresse allait probablement aider à régler les conflits.

    Prenant mon courage à deux mains et serrant les poings pour m'en donner, je m'avançai d'un pas décidé vers les individus. Je ne savais pas encore bien ce que j'allais faire, mais j'étais déjà certaine que j'allais aider, du moins, que j'allais essayer, sans avoir à risquer de m'attirer des ennuis. Si les soldats étaient compréhensifs, ce serait facile, sinon, ce serait sûrement tout bonnement impossible. Prenant alors la parole d'une voix calme, je posai doucement une main sur l'épaule d'un des soldats pour lui montrer que je n'avais aucune mauvaise intention :

    - Il vaudrait mieux rester tranquille et ne pas causer un combat inutile, non ? En tant que représentants du Gouvernement, vous devriez montrer l'exemple en ne causant pas plus de désagréments.

    Le regard que me lança l'homme sur lequel j'avais posé ma main me fit la retirer immédiatement. Visiblement, il n'avait pas apprécié et avait considéré mes paroles comme des critiques, ce qui n'était pas mon intention. Visiblement, je m'étais embourbée sans le vouloir dans une mauvaise histoire. J'étais repérée, il était trop tard pour fuir, il n'y avait plus d’échappatoire et je jetai un coup d’œil vers l'individu au teint basané. En vérité, je cherchai de l'aide de sa part, mais il avait plus l'air du genre à se castagner qu'à parler. Me voilà dans de beaux draps.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 527
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Jeu 13 Aoû - 19:28




J'avais fait un énorme effort en ne paraissant pas totalement agressif dans mes mots, ce qui, somme toute, était très rare. Mais cet effort n'avait pas été apprécié à sa juste valeur, ce qui était malencontreux et, plus que tout, dommage. Même le regard froid et perçant qu'ils m'avaient lancé était à déplorer, puisqu'à cause de celui-ci, une soudaine envie de violence avait fait tressaillir mon corps... Comme une envie de taper, de rentrer dans le tas et de mettre le bordel... Je leur avais simplement et gentiment demander de laisser tranquille cet homme et eux m'avaient refoulé avec un regard qui signifiait clairement de m'en aller si je ne voulais pas, moi aussi, avoir des problèmes. Sauf qu'ils n'étaient pas tombés sur la bonne personne, pas sur le bon toutou qui baissait la tête pour peu d'être un tant soi peu, plus dans le genre de celui qui mordait pour tout et rien. Ainsi, quasiment au même moment où son regard tenta en vain de me transpercer, un sourire presque sadique et très légèrement malsain se dessina sur mon visage et, à cet instant même, je levais les bras, et pris la parole avec une pointe de sarcasme dans la voix.

« Aller les gars, laissez-le reprendre sa vie de brave citoyen, ce serait quand même dommage que je le redemande une troisième fois ! Et toi là... Baisse les yeux, ça sert a rien de regarder comme ça, tu effraies autant qu'une pucelle effarouchée. »

Oops, ce n'était peut-être pas ce qu'il fallait dire, je l'avais peut-être bien énervé... Mais ce n'était pas plus mal ! Alors la tension montait et que nous nous opposions silencieusement, un nouvel individu intervint dans cette cocasse situation... Et quelle ne fut pas ma surprise en voyant une petite fille venir tenter de calmer le jeu en posant sa main sur l'épaule d'un des soldats en lui proposant avec calme et douceur d'en rester là et agir en véritable membre de la Marine. Mais ce dernier ne sembla pas non plus apprécier et lui lança un regard froid, qui eut l'utilité de lui faire enlever tout de suite sa main. Les intentions de cette gamine étaient bonnes, mais elle avait été trop naïve et s'était retrouvé à son tour dans cette histoire. Après cela, elle me jeta un regard, comme si elle recherchait de l'aide... Je ne pouvais la laisser dans ce pétrin sans l'aider. Mais avant cela, j'utilisais ma maîtrise de la Célérité pour me déplacer quasiment instantanément derrière le groupe pour me retrouver devant le jeune homme qui fut pris à parti il n'y avait qu'un instant. Lui tendant une main, je l'invitais à se relever avant de lui conseiller de s'en aller au plus vite, indiquant alors aux soldats que j'étais derrière eux.

« Retourne chez toi, vite, j'vais m'occuper de ces fumiers. Considère ça comme un service gratuit. Quant à vous messieurs, je sais pas c'que ce gars a fait, mais je doute que le passer à tabas soit la solution pour des chiens de la Marine comme vous. Vous êtes donc coupable de violences gratuites, mais aussi d'un regard froid envers cette gamine... C'est paaas bien les gars ! Et toi petite, je ne te conseille pas de rester ici, ça risque de devenir dangereux, merci quand même de ta tentative ! »

Une nouvelle fois, j'utilisais mes techniques de rapidité pour m'interposer entre elle et le groupe de pourris, de manière à ce que rien ne lui arrive, de manière à être sûr. Ensuite et seulement ensuite, je commencerai à frapper dans le tas.






Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1294
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Ven 14 Aoû - 0:11




Au mauvais moment,
au mauvais endroit


    Visiblement, le regard, que j'accordai à l'individu qui avait également malencontreusement tenté d'aider un pauvre homme qui n'avait rien fait de mal, avait été compris car mon allié du moment chercha immédiatement une solution... À sa manière. En effet, il se déplaça à une grand vitesse, ce qui me fit lâcher un sifflement d'admiration, des étoiles pleins les yeux. Grâce à ce déplacement, il se mit entre l'homme et les membres de la Marine pour s'interposer et donner une chance à l'homme de partir, fuir, ce qu'il fit sans demander son reste. Plutôt logique, j'aurais fait pareil si j'avais été dans son cas.

    Puis, par la suite, l'homme au déplacement rapide chercha encore plus à énerver les gouvernementaux en leur adressant directement des critiques. Hochant la tête de droite à gauche en soupirant, je savais bien que cela n'était pas une bonne idée. Il avait sérieusement décider de taper dans le tas et je l'avais bien compris. Cela ne m'aurait pas dérangé s'il n'avait pas tout à coup décidé que je devenais une gêne pour lui en me demandant de m'en aller avant que les choses deviennent trop dangereuses pour moi. Je n'allais certainement pas laisser un pauvre homme sans défense taper sur des soldats. Il n'avait pas du tout l'air qualifié pour ce genre de choses, il risquait de mal finir le pauvre.

    Il s'interposa entre le groupe de soldats et moi-même, tentant par cette occasion de me donner une chance de fuir, utilisant à nouveau son déplacement instantané. Tapant dans mes mains, un grand sourire aux lèvres, j'étais en train de féliciter l'individu qui tentait de me sauver pour sa prestation. Posant une main sur chacune de ses épaules pour me hisser afin d'apercevoir le groupe de marines, je n'avais pas l'intention de partir de si tôt, bien au contraire, j'avais bien envie d'assister au spectacle et, si besoin, d'y participer un peu. Prenant la parole, je dis donc :

    - Je n'ai pas envie de partir, ça a l'air amusant ! En plus, je me demande si tu es vraiment capable de rivaliser face à ces soldats, au pire, je ne serais pas loin pour te secourir !

    Il allait certainement ne pas prendre cela au sérieux, mais vu les regards que les marines nous jetaient, qu'il soit d'accord ou pas, le combat commencerait quand je serais encore là, ils n'allaient pas attendre gentiment que je m'éloigne, c'était certain. Reculant de quelques pas, j'avais vraiment l'intention d'admirer le combat, au moins, je pourrais dire que je n'avais rien fait de mal et que je ne m'étais pas pris aux membres de la Marine, j'avais peut-être plus de chance de m'en sortir comme ça.

    Néanmoins, j'allais certainement avoir à agir car nos adversaires semblaient bien équipés, chacun dégainant une arme allant du simple sabre au fusil pour chasser le gibier. Enfin, rien de très original d'ailleurs, mais bon, il ne s'agissait pas de haut-gradés de la Marine. Sauf peut-être l'original qui avait sorti des... Maracas pour combattre. Cela me fit doucement sourire, mais il risquait d'être le plus dangereux de la bande. Posant une main sur un de mes katanas, j'étais déjà prête à dégainer et à combattre, je doutais que mon coéquipier puisse rivaliser, malgré ses déplacements prodigieux.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 527
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Dim 16 Aoû - 20:02




Il y avait maintenant une victime en moins, celui qui s'était fait tabasser par ces enflures et il ne restait que la demoiselle, qui d'ailleurs avait lâché un petit sifflement d'admiration en me voyant me mouvoir de la sorte, et la troupe de brutes de la Marine. Ceux-ci étaient vraisemblablement prêts à nous mordre, si toutefois, ils avaient les dents qui s'y prêtaient. Après tout, ils étaient peut-être armés de toutes les manières, mais ils n'en imposaient pas des masses : ils n'étaient aucunement impressionnants. Et ce, malgré leur équipement, allant du sabre à l'arme à feu en passant par des dagues ou encore des... Maracas... Après tout, pourquoi pas ? Ils voulaient paraître menaçants, en vain, et ils le regretteraient bientôt, j'allais me débarrasser d'eux l'un après l'autre. En prenant soin de faire mal le plus possible.

Mais avant tout, il fallait que cette petite s'en aille. Je ne voulais pas débuter le combat devant une telle âme innocente... Sachant qu'il y avait des chances que je dérape une nouvelle fois pour me laisser aller dans une mare de sang. C'était ce qui arrivait quand mes sabres m'emportaient, surtout contre des soldats de la Marine ! Mais elle ne semblait pas vouloir s'en aller. Pour preuve, elle commença déjà d'abord par se hisser en prenant appui sur mes épaules, pour ensuite carrément dire qu'elle ne voulait pas partir : elle voulait carrément assister au combat... Mais ce n'était pas le pire... Cette foutue gamine était même allée jusqu'à supposer que je n'étais pas de taille contre ces chiens du Gouvernement, et qu'elle était même capable de me venir en aide. Qu'elle continue, et bientôt, c'était elle que je tuerai... Du moins, c'était ce que signifiait clairement ma veine au niveau de la tempe.

« J'vais t'en foutre moi du secours... » Marmonnais-je tout doucement pour moi-même.

C'est à ce même moment que ma main se posa sur Yubashiri et que j'en dévoilais légèrement la lame, par-delà le fourreau, faisant crisser le métal sur celui-ci. Chacun d'eux avaient déjà sorti les armes, et il fallait agir intelligemment. Celui armé d'un fusil pouvait m'atteindre à distance, et s'il se battait avec cette arme, c'était qu'il avait un certain sens de la précision. Il était celui à faire tomber en premier. Ceux qui étaient dotés de sabre et d'épée ne semblaient pas spécialement dangereux, vu la tenue de ces armes-ci, ils ne s'en servaient vraisemblablement que pour blesser et rien d'autre, alors que pour moi, il s'agissait d'un art, dans lequel j'étais plongé depuis mon enfance. Le plus menaçant restait tout de même le plus original, à savoir celui qui se servait de maracas. De prime abord, c'était de lui dont il fallait le plus se méfier : cela se remarquait et se dégageait de lui... Je laisserai celui-là pour la fin.

Le petit tour fait, il était maintenant temps de passer à l'action. Au moment où je fis un pas vers l'avant, une balle fusa dans ma direction, mais Yubashiri fut là pour me porter secours, en plus de mes réflexes. Alors que je me trouvais en pleine course, une autre balle partit, mais cette fois-ci, je pus tout juste esquiver en basculant mon poids. Une fois sur lui, je ne fis pas de quartier, mais je restai tout de même clément. En effet, je ne souhaitais pour l'instant pas exposer la vue du sang à cette gamine, mon but était donc un maximum de dégâts possible, en utilisant versant pourtant le minimum de sang. Ainsi, alors que ma main se trouvait toujours sur mon sabre et que celui-ci n'était pas encore dégainé, je vins asséner un coup de pommeau dans l'estomac du pauvre homme, avant de lui arracher son fusil des mains et de le jeter plus loin de ma main encore libre. Il était dès lors totalement désarmé. Sortant totalement Yubashiri de son fourreau, j'orientai la lame de manière à n'utiliser que le côté non-tranchant, pour alors lui assener deux coups au niveau des côtes et un autre sur le côté des genoux, pour l'obliger à rester au sol. Et en plus de cela, alors que l'un de ceux armés d'une épée se jetait sur moi, je balançais dans le tas une lame d'air, pour le faire alors plutôt passer en défense.

« Bon, les lopettes, on se décide, et on vient se battre, ou vous continuez à jouer les danseuses ? »





Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1294
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Lun 17 Aoû - 0:44




Au mauvais moment,
au mauvais endroit


    Alors que j'étais prête à assister au spectacle, mon allié du moment se prépara à combattre. Au moins, il n'était pas du genre à se jeter dans la foule pour combattre. Il faisait au moins semblant de réfléchir un minimum avant de lancer la première offensive. C'était déjà un bon point pour cet homme. Il était peut-être plus puissant que je le pensais. Après tout, je pouvais bien me tromper. L'observant, j'en venais presque à tirer des leçons de sa façon de procéder, je le trouvais presque prodigieux, impressionnant. Ayant une allure de petite fille, cela ne devait pas avoir l'air surprenant. Après tout, je me devais de m'émerveiller de tout, non ?

    Alors que mon allié fit un pas, il commença à esquiver les balles qui fusaient dans sa direction avec une certaine dextérité et, en plus de cela, il parvint à mettre à terre son ennemi en un geste, sans pour autant le blesser tant que ça. Un coup de pommeau dans le ventre pour attraper le fusil de l'adversaire afin qu'il ne soit plus un danger. Quelques coups encore bien placés et le problème était réglé. Je l'aimais bien ce garçon. Il avait l'air plutôt sympathique. Y songeant, j'en vins à croire que je pourrais peut-être en faire un ami ou un allié, même si je me retrouvais entraînée dans une mauvaise histoire un peu à cause de lui. Après tout, il avait l'air assez puissant étant donné qu'il était parvenu à obliger un adversaire armé d'un sabre à s'éloigner à l'aide d'une simple lame d'air.

    Alors que l'homme semblait clairement dominer, il lança une nouvelle provocation vers les membres du Gouvernement. Une idée qui n'était pas la plus brillante qu'il ait eu, c'était certain, mais cela devait certainement faire partie de son caractère après tout. Visiblement, les soldats n'avaient pas du tout apprécié, comme en témoignaient les grimaces plutôt haineuses qu'ils dirigèrent vers leur ennemi et... Vers moi ? Je n'avais rien à voir avec les idioties qu'il racontait ! Pourquoi s'en prendre à une pauvre petite fille sans défense qui portait des katanas ? Je ne comprenais pas bien leur logique. Certainement une voix dans leur tête qui leur disait de taper la première chose vivante ne faisant pas partie de leur groupe très fermé de soldats. Quelle bêtise !

    Ma main glissa alors lentement le long d'un de mes katanas, le saisissant, j'étais déjà prête à dégainer à la moindre offensive adversaire. Le regard méfiant que je devais jeter dans leur direction ne leur plaisait visiblement pas car ils montraient toujours autant d'intentions négatives à mon égard et à celui de l'individu dont j'ignorais encore le nom. Faisant quelques pas vers celui-ci, je ne pouvais pas supporter plus longtemps les regards mauvais que jetaient les Marines sans réagir. Prenant la parole, je demandai :

    - Au fait, tu t'appelles comment, sauveur inconnu aux déplacements rapides ?

    S'il refusait de me répondre, j'allais devoir lui trouver un surnom, à ses risques et périls. Dégainant le katana que j'avais gardé dans ma main, je me doutais que mon coéquipier n'allait pas apprécier et allait certainement croire que je manipulais un jouet, mais bon, peu importe. Lui adressant un petit sourire, je m'élançais alors vers le premier soldat armé d'un sabre pour frapper sa lame assez violemment, ce qui lui fit lâcher l'arme. Je lui infligeai ensuite un coup de pied au niveau du ventre, avant de le frapper à la tête avec le plat de la lame. De quoi l’assommer juste assez longtemps.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 527
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Sam 22 Aoû - 19:43




Il y avait un ennemi de moins, il restait les autres. Mais il y avait aussi cette petite fille, qui ne semblait pas m'être hostile, mais qui pourtant ne cherchait pas pour autant directement des noises avec cette bande de brutes. Les soldats, eux, pour leur part, étaient plus radicaux dans leur manière de faire : ils en avaient autant contre moi, que contre cette gamine, au vu des grimaces dont nous avions droit. Pour moi, je pouvais comprendre, j'étais venu les arrêter dans l'exercice de leur fonction, avec des sous-entendus foireux et je les avais même insultés ! Pire, en plus de tout cela, je venais tout juste de mettre l'un de leur camarade au sol, avec la moitié de la rotule presque en bouillie, et probablement une ou deux côtes endommagées. Mais elle... Concrètement, elle n'avait que posé la main sur l'épaule de l'un deux, et prononcé que quelques paroles tout à fait naïves et je ne la connaissais ni en noir ni en blanc... À croire que ces guignols avaient besoin de leur dose de violence quotidienne, auquel cas, ils pouvaient compter sur moi pour leur casser quelques dents.

C'est alors que cette demoiselle eut une étrange et brillante idée... Celle de faire connaissance en plein sur le champ de bataille. En soi, ce n'était pas une si mauvaise idée, d'autant plus qu'ici les adversaires dont il était question n'étaient pas spécialement menaçants, nous pouvions bien boire un thé ici même qu'ils ne nous intimideraient pas le moins du monde. Si jamais ils avaient la mauvaise idée de nous déranger durant nos échanges, ils en prendraient fortement pour leur grade... En gros, ils boufferaient les pissenlits par la racine, et si jamais ils ne le faisaient... Ils prendraient tout de même des coups de pied au derche. Dans tous les cas, ils prenaient cher. Après tout, nous parlions de ces soldats même qui ne trouvaient rien d'autre à répondre que des regards « menaçant » et des grimaces du même genre... C'était qui ne pouvaient pas nous faire grand chose. Au pire, une offensive directe de leur part reviendrait à nous chatouiller, au mieux, cela s'apparenterait à une griffure de chaton en train de jouer ! Ainsi, dans mon immense mansuétude, j'en vins de tout de même à répondre à cette môme, sans pour autant la regarder et tout de même ainsi garder un œil, voire même deux, sur ces tantouzes qui se postaient devant nous.

« Sauveur inconnu aux déplacements rapides, ça fait tout de même un peu long. Mais sinon, moi c'est Drake, Drake Kotori, pour... Te servir ? Et toi gamine, c'est quoi ton prénom ? »

Ce n'était pas une adversaire, et envers une petite, la moindre des politesses était de me présenter, et puis, ce n'était pas comme si je risquais quelque chose à lui donner mon identité ! Mais alors que je finissais tout juste ma question, j'entendis un bruit que je connaissais particulièrement bien, derrière moi. C'était un bruit de crissement de lame contre son fourreau, et il provenait de cette adolescente. Par réflexe, je jetai un œil derrière moi, pour la voir tenir dans la main une bien belle arme. Comment se faisait-il qu'une gamine comme elle soit en détention d'un katana comme celui-ci ? Vu la facture du sabre et vu son état quasi-irréprochable, cela ne pouvait pas être quelqu'un chose comme un jouet, il était authentique... Bon, il est vrai qu'à son âge, je m'amusais moi-même avec toute sorte d'objet tranchant, toute sorte de sabres, mais de là à ce qu'une petite fille, comme elle qui plus est, soit en détention de ces instruments de la mort... Le monde avait bien changé !

Elle m'adressa un sourire, avant de se jeter sur l'un des soldats le plus proche d'elle, armé lui-même d'un sabre de pacotille. Une fois à son niveau, elle fit violemment entrechoquer les lames pour que celle de son adversaire lui tombe de ses mains, pour ensuite pouvoir utiliser la bonne vieille méthode du pied dans l'estomac... Avant de le mettre KO avec un plat de la lame parfaitement placé sur le crâne. Déplacements rapides, coups précis et efficaces, même si elle avait eu relativement assez de chance que son ennemi ne sache pas tenir correctement ce genre d'arme blanche, auquel cas, il y aurait eu relativement peu de chances que son sabre ne tombe. Elle restait tout de même douée... Une bonne alliée en prévision. Peut-être même qu'elle pouvait s'occuper de tous les ennemis à la fois !

Moi-même, après une telle prestation, je ne pouvais rester de marbre : il me fallait de nouveau agir. Il en restait quatre. Et, comme prévu, celui avec les maracas serait le dernier à passer à la casserole, ce qui ne nous laissait que trois cibles. Sans chercher, je me ruais sur l'un de ceux qui était armé d'un katana. D'une vivacité presque étonnante par rapport à ses autres camarades, il fut le premier à attaquer, en cherchant à m'atteindre avec une simple estocade. Basculant alors mon poids sur le côté, ce ne fut pas difficile d'esquiver. Pour riposter, je lui portais une attaque verticale qu'il put à son tour parer avec efficacité. Mais c'était justement ce que j'attendais ! En effet, une lueur apparut dans mes yeux, en même tant qu'un sourire qui s'étendait de part et d'autre de mon visage et mon genou décolla pour venir rencontrer son abdomen. Il tituba alors en reculant, et je m'apprêtai ainsi à lui faire manger le sol, quand son ami lui vint à la rescousse. Lui-même était armé d'un sabre presque émoussé et alors qu'il tenta de m'attaquer par derrière, mais il était aussi discret qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine et je n'eus pas de mal à l'empêcher de me blesser : je dégainai un autre sabre tout en me retournant pour dévier son arme. Juste pour rigoler, je ne l'attaquai pas, du moins pas directement : j'utilisai Yubashiri pour trancher sa ceinture et ainsi laisser son pantalon tomber. Alors qu'il regardait mon œuvre, totalement gêné par une situation si cocasse, je profitai de la distraction pour attraper son poignet gauche, où se trouvait son arme, pour faire tomber cette dernière, et lui mettre un coup de poing bien placé dans son nez de mon autre main. Sans attendre, je l'attrapais par le col pour le balancer contre son copain, les projetant alors tous les deux au sol.

« Alors, vous pouvez pas faire mieux ? Ça devient plus difficile quand celui qu'est d'vant est capable de se défendre ? »




Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1294
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Lun 24 Aoû - 17:19




Au mauvais moment,
au mauvais endroit


    Avant que je dégaine mon arme pour m’en prendre aux soldats du Gouvernement, mon allié du jour répondit tout de même à ma question, m’apparaissant soudainement bien moins hostile qu’il en avait l’air. En effet, s’il avait l’air de contenir une certaine violence en lui, elle s’adressait plus aux membres de la Marine qu’à moi-même. Ce fut donc ainsi que je découvris qu’il se prénommait Drake Kotori, un nom qui ne me disait rien, mais peu importe, ce n’était pas pour cela que je lui avais demandé comment il se prénommait. Dans la logique des choses, il me retourna la question, je lui répondis donc :

    - Je suis Tenshi Taya.

    Ni plus, ni moins, de toute façon, je n’avais pas besoin de plus en dire. Ce fut après ces quelques mots que je m’en prenais au pauvre soldat qui se trouvait sur ma route. Il n’avait pas eu de chance, en fait, aucun d’entre eux n’avait de chance, mais, après tout, ils l’avaient tous bien cherché, c’était presque bien fait pour eux et il fallait bien reconnaitre que ni Drake, ni moi, n’étions effrayés. Tous deux étions capables de nous défendre parfaitement face aux soldats, ce fut d’ailleurs ce que ne tarda pas à me prouver Drake en lançant à nouveau une offensive, pour la moins impressionnante.

    Un des combattants s’en prit à mon coéquipier qui évita avec adresse l’offensive adversaire avant de lui donner un coup bien placé. Mais c’était sans compter sur l’autre membre de la Marine qui vint au secours de son ami. Pensant que je devrais, à mon tour, aider Drake, celui-ci n’en eut pas besoin et n’eut aucun mal à esquiver et à remporter la joute en faisant se rencontrer les deux soldats qui furent hors d’état de nuire tous deux.

    Ce fut alors qu’il en rajouta encore une couche en critiquant les soldats et en leur faisant bien comprendre qu’ils étaient mauvais et ne savaient pas combattre. Il n’avait pas tort, mais le crier haut et fort n’était pas non plus très malin. D’autant que cet individu aux maracas avait l’air plutôt sérieux et prêt à en découdre. Il tenait d’ailleurs fermement ses instruments, il avait l’air de préparer un mauvais coup. Il fallait le stopper avant qu’il ne puisse mettre en route son plan diaboliquement démoniaque. Jetant un coup d’œil vers mon coéquipier, je décidai de ne pas demeurer plus longtemps inactive et je me lançai immédiatement en direction du dernier soldat debout, hormis le combattant aux maracas. Celui-ci tenait un fusil qu’il dirigea immédiatement dans ma direction. Il tira vers moi et je me décalai vers le côté pour éviter le projectile. Une fois assez proche, je frappais son fusil par le bas pour le soulever et éviter tous les autres tirs, avant de lui infliger un coup de coude dans le visage. De quoi l’assommer assez longtemps pour le frapper au ventre et, ainsi, profiter qu’il se plie sous la douleur pour donner un dernier coup dans la nuque. Je n’avais presque plus besoin de mes armes pour combattre contre ce genre d’adversaire.

    Ce fut suite à ceci que je pris la direction du dernier ennemi, le plus dangereux. Lançant un premier coup vers le bras de l’ennemi, celui-ci évita mon offensive en bloquant la lame à l’aide d’une maraca qui semblait être faite d’un matériel plutôt résistant pour ne pas se fissurer sous le choc et le tranchant du sabre. Ce fut à ce moment qu’il fit partir son autre arme vers mon menton pour le frapper, mais j’eus tout juste le temps de basculer sur le côté pour éviter l’offensive et m’éloigner de quelques pas. Il avait l’air redoutable. Il affichait d’ailleurs un sourire mauvais sur son visage, ce qui ne me rassura pas du tout. Il valait peut-être mieux pour moi d’attendre que Drake puisse se battre à mes côtés. Même si nous ne nous connaissions pas beaucoup, nous étions certainement capables de faire preuve d’un peu de coordination pour pouvoir combattre cet ennemi.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 527
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Sam 26 Sep - 9:26




Cette jeune adolescente, qui savait étrangement bien se battre pour son âge, se nommait donc Tenshi Taya. Évidemment, ni le prénom ni le nom ne me disait quelque chose et, en soit, c'était une chose tout à fait normal. Un nom pouvait être révélateur de beaucoup de choses, mais encore fallait-il s'en souvenir.
Toujours est-il qu'après s'être présentée, elle repartit elle-même à l'assaut pour en mettre un de plus au sol, sans connaissance. J'avouais particulièrement aimer son style de combat : elle était simple, efficace et faisait mal. C'était tout ce qui me plaisait.

Ce fut suite à son attaque que je lançais mon offensive contre les deux soldats pour finir par les mettre tous les deux au sol sans que Tenshi n'eût à venir à mon secours. Me battre avec une personne de la gente opposée ? Aucun problème. Me faire venir en aide par une demoiselle ? Hors de question, surtout quand il s'agissait d'une gamine. Il en restait maintenant deux, dont celui aux maracas, et de quoi bien les réveiller, j'avais pris soin de lancer une nouvelle provocation, qui sembla une nouvelle fois les toucher... Ils n'aimaient vraisemblablement pas voir leur amour-propre atteint !

Il était dès lors temps de passer à l'assaut final, maintenant que presque tous les sbires étaient comme des légumes au sol. En réalité, il ne restait qu'un fusilleur à s'en occuper, et le terrain serait libre pour s'occuper du tout dernier. Et Tenshi semblait apparemment encline à aller tous les défoncer... Pourquoi pas après tout, il fallait bien se partager les tâches ! Elle me jeta d'ailleurs un regard avant de se jeter dans la bataille. Ce qu'il y avait de bien avec cet individu aux maracas, était qu'il semblait être autant prêt à en découdre que nous ! Par rapport à ses potes... Dans sa course vers lui, la jeune fille eut la délicatesse de s'occuper du dernier sbire debout, en écartant son fusil pour qu'il ne puisse pas tirer sur elle une seconde fois, et en enfonçant son coude dans son nez, pour le finir avec un coup de pied dans le ventre... Simple et efficace, une nouvelle fois !

Elle continua ensuite sa course vers la cible finale. Elle tenta tout d'abord d'attaquer le bras, mais l'adversaire n'eut aucun grand mal à parer la lame avec son instrument. D'ailleurs, si ce dernier était capable de résister au tranchant d'une lame, il ne devait pas être fabriqué dans un matériau basique, ce qui le rendait d'autant plus dangereux. Cet homme était plus prompt et rapide que ses sbires, tout comme il avait de meilleurs réflexes, puisqu'après avoir pu parer le coup de Tenshi sans grand mal, il essaya de la frapper au menton, elle-même put de peu réussir à esquiver et ainsi se mettre hors de portée. Cet homme se battait bien, mais après avoir observé ces quelques très courts échanges de coups, il me manquait certaines données pour compléter une bonne analyse : à savoir la qualité de ses déplacements.

« Je l'attaque de front, sers-toi de mon attaque pour l'attaquer pour surgir sur lui. Tu prends la gauche, je prends la droite, en attaquant en duo, ce sera plus simple d'ouvrir une brèche dans sa garde pour en finir plus vite. On va voir ce que tu vaux vraiment quand on a un vrai adversaire, gamine ! »

Ma stratégie était simple, quoi qu'un peu bourrine, mais elle pouvait s'avérer efficace pour peu de savoir user de l'effet de surprise : Tenshi n'avait qu'à se servir de mes déplacements et de mon attaque pour m'utiliser comme un couvert. Une fois qu'elle aurait attaqué, ce serait à mon tour d'envoyer les tatanes. Et je manquais pas à ce que j'avais proposé, ainsi, main sur la garde, j'utilisais toute la puissance de mes jambes pour courir vers le soldat. Une fois à quelques mètres de lui, je décochais deux lames d'air dans sa direction, avant d'utiliser ma détente pour me propulser et arriver plus haut que sa tête : ce fut le moment parfait pour utiliser la puissance de ma jambe pour lui donner un coup de talon que je souhaitais terrible... Mais après n'avoir reçu que quelques menus dégâts de mes lames aériennes, il n'eut qu'à croiser ses maracas au-dessus de sa tête pour intercepter ma jambe et ainsi stopper mon coup. J'avais devant moi un adversaire de tout autre niveau... C'était une bonne raison pour arrêter l'échauffement et commencer à vraiment se battre. Il allait y avoir du sang.

Tout de suite, l'expression de mon visage changea. Je retombai sur le sol et ne fis quelque pas pour me mettre hors de sa portée. À peine étais-je hors d'atteinte que je disparaissais. Encore l'une des techniques de célérité. Usant de celle-ci, je me jetais dans ma direction... Une ruse, ou plutôt une image rémanente de moi. Par la gauche, de manière à frapper dans son angle mort, même si j'avais conscience que les mouvements d'air pouvaient me trahir. Je ne m'étais pas fourvoyé. En effet, il réussit sans grand mal à bloquer ma lame. Et c'était tout ce que j'attendais ! Alors que son premier bras était occupé, je sortis une seconde lame, espérant qu'il vienne une seconde fois la parer. Tenshi avait maintenant toute la marge nécessaire pour attaquer. Mais avant ça, je prenais le soin de venir violemment loger mon genou dans son estomac. Pour l'instant, nous ne faisions que nous échauffer, ou du moins, nous n'échangions que quelques stupides cous, bientôt, je m'assurerai personnellement à ce qu'il marine dans son sang, étalé sur le sol... Trop de violence avait été contenue jusque-là...






Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1294
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Dim 27 Sep - 15:25




Au mauvais moment,
au mauvais endroit


    Revenant à une position où je pourrais me sentir plus en sécurité qu’auprès de cet homme se battant avec des maracas, je jetai un regard dans la direction de mon coéquipier du jour avec qui j’allais probablement devoir faire équipe pour parvenir à vaincre cet adversaire. Même si je me sentais capable de m’en occuper seule, je pensais qu’il valait mieux se battre à deux si nous étions plusieurs. Après tout, il valait mieux économiser ses forces tant qu’on le pouvait, qui sait ce qui risquait de se passer pour la suite ou si cet individu étrange avait une botte secrète redoutable qui le rendait imbattable. Qui sait ? Peu importe, une voix mit fin à mes réflexions qui ne menaient pas à grand-chose de constructif.

    Cette voix me proposait une stratégie pour pouvoir mettre fin à ce combat. Il se proposait donc pour l’attaquer de front avant que je puisse, moi, l’attaquer sur un autre côté. L’idée était banale, mais efficace. Néanmoins, notre ennemi avait deux bras, il risquait d’être capable de parer deux attaques à la fois à l’aide de ceux-ci, mais qui ne tente rien n’a rien. Et puis, je n’eus pas vraiment l’occasion d’exprimer mon accord à mon coéquipier. Celui-ci avait l’air sûr de sa stratégie et se lança assez rapidement dans la mêlée. Si je ne voulais pas le mettre trop en danger, je devais faire ce qu’il m’avait conseillé, je ne gagnerai rien à le laisser se faire frapper à coups de maracas par le membre du gouvernement mondial.

    L’admirant se diriger à toute vitesse vers l’ennemi, la tête la première, je songeai que son style de combat témoignait bien de sa non subtilité. En effet, il avait une façon de se jeter tête la première assez fantastique. Il devait certainement la jouer à l’instinct, une chose qui ne se gagnait qu’à force d’entrainement. Je n’étais même pas encore sur Grand Line, et je rencontrais déjà des individus puissants, qui savaient pertinemment dans quoi ils mettaient les pieds. Songeant que bien des gens me ressemblaient sur certains points, cela m’arracha un sourire.

    Sortant de mes pensées, je remarquai que mon allié venait de se faire contrer par son adversaire, néanmoins, il ne se laissa pas perturber pour autant et se contenta de mettre à nouveau de la distance entre lui et l’ennemi. Une fois ceci fait, il disparut de ma vision, utilisant à nouveau sa technique de déplacement rapide. Néanmoins, l’ennemi n’eut aucun mal à prédire ses mouvements et à bloquer sa lame. Mais, alors que les deux hommes étaient dans une position dangereuse, mon coéquipier eut la bonne idée de dégainer un second sabre avant de frapper l’ennemi au niveau de l’estomac. C’était l’occasion pour moi de me jeter à mon tour dans la mêlée.

    Prenant la direction de l’adversaire en courant, je l’attaquais sur le front gauche en laissant ma lame s’y faufiler. Dans cette situation, l’ennemi aurait dû être trop entouré pour pouvoir esquiver ou contre-attaquer. Néanmoins, il n’était pas dupe et devait s’attendre à ce qui allait lui arriver. Ce fut certainement pour cette raison qu’il ne montra aucune difficulté à esquiver et qu’il s’était déjà éloigné depuis longtemps par un mouvement que je n’avais même pas eu le temps de percevoir. Soupirant, je ne me laissai pas pour autant perturber par cette action, je n’allais pas laisser tomber pour autant et, maintenant que j’étais engagé, je parcourrai la distance qui me séparait de l’adversaire. Ne lui laissant pas le temps de s’éloigner plus, je fis danser mes lames dans sa direction, l’acculant sous les coups, espérant l’occuper suffisamment pour que cela capte totalement son attention.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 527
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Lun 23 Nov - 7:06




Ma stratégie pour le moins rudimentaire avait tout de même eu son efficacité. En effet, alors que j'étais face à face de cet homme aux maracas et que je captais son entière attention, j'avais pu ouvrir la voie à Tenshi pour qu'elle puisse à son tour passer à l'attaque. Et elle ne déçut pas. Profitant du coup que j'avais mis à l'ennemi dans l'estomac, elle se jeta sur son flanc gauche. Alors que mon attention était figée sur l'homme avec qui je m'offrais un duel de force, je pus tout de même voir la lame de la jeune fille attaquer. Parfait : l'adversaire était acculé, il aurait des difficultés à se sortir de cette situation, et même s'il y arrivait, il y en aurait toujours un pour attaquer alors qu'il se battrait avec l'autre. Contre toute attente, il parvint à esquiver sans grandes réelles difficultés, avec une fluidité de mouvement étonnante.

J'avais fait ma première part du travail et, alors qu'il avait pris le soin de reculer, il fut pris dans un nouveau tête-à-tête, mais cette fois-ci avec Tenshi. Dans une danse effrénée, elle n'arrêta pas d'attaquer et laissa pleuvoir les coups d'épée. Elle faisait preuve d'efficacité, mais il fallait tout de même maintenant en finir... Avec le grabuge que l'on avait pu causer (et ce n'était certainement pas terminé), un groupe de soldats arrivaient pour venir à notre rencontre. Cela s'annonçait embêtant et, bien que nous puissions aussi engager la bataille contre elle, je doutais que cela soit une bonne idée. Aussitôt que nous nous serions débarrassés d'eux, il en viendrait d'autres, certainement assez pour endiguer la menace... Après tout, nous étions sur une île où se situait une base de la marine, commandée d'une main de fer par un Colonel tyrannique. Il était évident que nous ne ferions pas long feu et finirions par croupir dans une cellule.

J'attendais ainsi le bon moment pour attaquer, quand bien même fallait-il se dépêcher avant de se retrouver encercler par des soldats. Mes deux sabres dans la main, prêts à faire crier le Nitoryu, je me préparais. Tenshi enchaînait assez bien les attaques pour capter l'attention de l'adversaire, ce qui me laissait la possibilité de frapper bien et fort. Ainsi, je contournais avec ma Célérité le duel, pour me retrouver à plusieurs mètres derrière les deux opposants. Mes deux lames étaient alors plantées dans le sol tout en étant croisée. Il avait beau être habile, avec une attaque de ce genre dans son angle mort, il ne pouvait que le regretter. Saisissant fermement les pommeaux, je sortais vivement les lames du pavé dans un mouvement à la fois circulaire et ascendant, comme cherchant à trancher l'air. Du bout de mes lames jaillirent alors deux lames d'air qui labourant la pierre du sol pour venir lacérer le dos de ce soldat. Au final, je n'avais pas pu m'empêcher de laisser l'appel du sang parler... Des deux profondes plaies de son dos jaillit du sang qui vint tinter la pierre de pourpre. Néanmoins, aujourd'hui, je n'allais pas laisser parler ma bestialité, du moins, pas devant une telle jeune fille... Alors qu'il titubait, j'en vins à faire une proposition à la petite qui aurait pu entrer en totale contradiction avec cette décision.

« Soit tu le laisses agoniser, soit tu le finis ! Mais faut faire vite, on a encore la compagnie... Et vu le grabuge, avec le contingent de marines présent ici, je propose de ne pas entrer en conflit avec chacun des soldats. »

En effet, les soldats nous faisaient dès lors face, quelques-uns en joue, alors que d'autre dressaient les armes. Nous étions vraisemblablement en état d'arrestation pour trouble à l'ordre public... Qu'ils étaient drôles ! Ainsi, une nouvelle fois, je m'adressais à voix basse à ma compagnon de fortune.

« Si on commence à se battre, on en finira plus avec tous les soldats présents sur l'île, et on finira entre trois murs et des barreaux. Donc, je peux facilement nous sortir de là avec mes techniques de déplacement... Faut juste prendre le risque que t'aies des étourdissements et tout le bordel pour partir à cette vitesse sans y être habituée. À toi de voir ! »

Je l'invitais donc à monter sur mon dos, après tout, elle ne paraissait pas bien lourde et c'était le seul moyen que j'avais pour pouvoir la transporter sans entraver mes déplacements. Je concentrais alors toute la force que j'avais dans les jambes, avant de donner une impulsion pour prendre toute ma vitesse et ainsi donc, utiliser ma technique de célérité pour semer le contingent de soldats. Ruelles, toits... Tout était à prendre pour sortir de ce bourbier.




Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1294
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Lun 21 Déc - 22:45




Au mauvais moment,
au mauvais endroit


    Alors que j’étais en train d’acculer l’adversaire sous les coups de ma lame, tentant de le distraire suffisamment pour laisser une chance à mon allié du moment de nous tirer d’affaire. Le temps pressait et, sous peu, de nouveaux soldats allaient nous rejoindre. Nous ne pouvions pas combattre tous les hommes de cette île à nous tous seuls, il valait donc mieux être prudent et tenter de finir cette bataille au plus vite puis, sans attendre, prendre la poudre d’escampette. Je n’aimais pas particulièrement fuir, mais c’était nécessaire et mon coéquipier serait sûrement du même avis.

    Alors que le combat continuait, soudainement, mon adversaire tomba, je n’eus même pas besoin de faire un geste particulier car c’était l’œuvre de mon allié. Visiblement, le travail à deux avait porté ses fruits, même si je n’appréciais pas particulièrement les méthodes, un peu trop violentes et mortelles de ce sabreur. En effet, il n’était pas dans mon habitude de laisser un ennemi dans un tel état et je fus encore plus prise par l’effroi lorsqu’il me proposa de l’achever ou de le laisser agoniser. Faisant une grimace de dégoût, je savais que je n’aurais jamais le courage de tuer un homme de sang froid, ou même de tuer un homme tout court, ce jour-là. Ce fut pour cette raison que j’éludai la question, laissant-là le corps du membre du Gouvernement, me sentant coupable de ce qui venait de se produire et commençant à me méfier de cet individu qui m’avait aidé dans le combat.

    Soudainement, des soldats arrivèrent en nous indiquant que nous étions en état d’arrestation. Ils avaient beaucoup d’espoir. Croire que nous allions nous rendre aussi facilement. Je ne savais pas s’ils prenaient vraiment leur ordre au sérieux où s’ils tentaient simplement de faire comme si. Comprenant rapidement que j’avais le choix entre monter sur le dos d’un presque parfait inconnu et finir par croupir dans une cellule, je ne fus pas longue à prendre une décision. De toute façon, je n’avais pas le temps pour cela. Ce fut pour cette raison que je n’hésitai pas à m’agripper à ce sabreur, songeant qu’il s’agissait encore de la meilleure solution pour le moment, même si je n’appréciais par particulièrement les façons de faire de cet homme, il fallait bien reconnaitre que nous ne formions pas une si mauvaise équipe.

    M’accrochant fermement, je commençai par fermer les yeux lorsque la course commença, ayant peur d’avoir des vertiges en affrontant tant de vitesse et en étant balader dans tous les sens. Ce ne serait pas très gentil de vomir sur mon moyen de transport après tout. Après quelques secondes, je finis par entrouvrir les yeux, essayant d’apercevoir l’endroit vers lequel nous nous dirigions, et vérifiant également que nous semions bien les soldats de la marine. Je fus surprise de ne pas ressentir de vertige particulier, mais bien au contraire, une sensation assez agréable. Le fait de se déplacer à grande vitesse tout en étant en hauteur me donnait l’impression de voler dans une certaine mesure et cela me fit sourire. Je me demandais si un jour je serais, moi aussi, capable de me déplacer à une telle vitesse. Quelles sortes d’aptitudes particulières allais-je bien pouvoir développer dans l’avenir. C’était une piste à ne pas écarter en tout cas. Pouvoir se déplacer avec une telle fluidité était un grand atout. J’espérais qu’un jour, moi aussi, je serai presque capable de voler.

    Une fois la balade terminée, je reposai mes deux pieds sur terre. Je ne savais pas si je devais remercier l’individu pour la balade ou l’engueuler pour avoir amoché de façon trop violente notre ennemi. Après tout, je ne pouvais pas me permettre d’être ingrate à son égard, mais ne rien lui dire serait également très hypocrite. La meilleure solution était peut-être encore de mélanger les deux. Je dis donc :

    - Tu aurais pu éviter de t’en prendre aussi violemment à notre dernier ennemi !

    Ah oui, ce n’était certainement le genre de phrase qu’il allait apprécier, c’était certain. Me reprenant rapidement, j’ajoutai par la suite, de manière assez contradictoire :

    - Mais merci pour la balade, c’était sympa ! Même si j’aurais préféré éviter ce combat…

    En réalité, il n’avait pas fait cela pour me faire plaisir et me faire voir du paysage, mais peu importe. Je ne faisais que dire ce que je pensais et, même si j’en gardais un souvenir amer, le combat était désormais derrière moi et je ne voulais pas quitter mon coéquipier du moment en mauvais terme, même s’il n’était peut-être pas l’être le plus appréciable et apprécié de la terre. Je ne savais rien de lui. Son nom, Drake Kotori, ne me disait rien. Peut-être pourrais-je en apprendre un peu plus ? Je continuai alors à parler :

    - Où as-tu appris à te déplacer de cette manière ? C’était plutôt impressionnant !

    C’était un bon moyen pour moi de savoir si je serais capable, à mon tour, de devenir aussi rapide. Cela m’étonnerait, et risquait de prendre du tout. Mais qui ne tente rien n’a rien après tout.




_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 527
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Dim 3 Jan - 21:09




Une petite ballade, voilà ce que c'était. Devant l'impasse de la situation, Tenshi n'avait guère eut le choix. Après tout, rester ici signifiait se livrer à la marine : en étant entourés, nous n'avions pas de grandes chances de nous en sortir. Les soldats de cette île, et surtout le Colonel qui officiait ici, n'aimaient pas le grabuge : malheureusement, c'était exactement comme nous pouvions appeler ce que nous avions fait. Après avoir étalé ce gars d'une manière pour le moins violente, il était normal de finir entre trois murs et des barreaux. Ainsi, la seule solution était de fuir, vite. Ça tombait bien, puisque j'étais capable de me déplacer à une vitesse plus haute que la normale. Deux choix : rester là ou se casser, et elle ne s'était pas fait prier.

Alors qu'elle se trouvait sur mon dos, je faisais tout pour fuir nos opposants. Les ruelles étaient mes meilleures alliées, mais ne connaissant pas vraiment cette île, je m'étais retrouvé dans un véritable dédale, priant plutôt pour ne pas me retrouver nez-à-nez avec un groupe de soldats. Il était clair que nous fuyions ! Bien heureusement, alors que je ne savais absolument pas vers où je me dirigeais, nous ne fîmes aucune mauvaise rencontre, si ce n'était quelques civils faisant les gros yeux avant que nous ne les bousculions... Et même si nous les avions déjà en parti semés, je préférais tout de même en être sûr et prendre encore un peu de distance, avant de bêtement arriver dans une impasse.

« Euh... On est où là ? »

Comme nous ne pouvions aller nulle part ailleurs si ce n'était faire demi-tour, la demoiselle posa ses pieds à terre avec une mine étrange. Elle n'était pas malade. Loin de là en réalité, et à mon étonnement ! Son visage se partageait, ou du moins, son regard semblait hésiter, bien que je ne sache pas sur quoi. Même si au final, ce fut plus de la colère que je pus discerner. Et cela se retrouvait parfaitement dans ses mots. Apparemment, j'avais été violent avec notre adversaire. Même si ma pensée allait exactement à l'inverse ! Après tout, il n'avait pas été tranché dans tous les sens, et il n'y avait pas eu énormément de sang ! J'aurais certainement pu être bien plus violent avec lui ! Était-ce toute sa gratitude ? Après tout, ce n'était que du sang !

« Ah bon, j'ai été violent ? Y'a pas trop eu de sang pourtant ! De toute, c'était lui ou non, le choix est vite fait. L'éviter aurait éviter des ennuis, mais ça fait toujours du bien de se dégourdir les muscles non ? Et puis, merci aussi d'avoir donné un coup de main ! »

Aussi, la question qui suivit eut le mérite de m'étonner, autant que réveiller ma fierté. Alors comme ça, mes techniques de célérité pouvaient être impressionnantes ? Après tout, après tout le temps que j'avais pris à les perfectionner, il fallait bien cette reconnaissance ! Des années, voire même plus de dix bonnes années. C'était tout de même là où la maîtrise du Bushido nous menait : un contrôle du corps et de l'esprit. La célérité était certainement le plus dur à détenir la maîtrise dans cet art ancestral, héritage du peuple de Wanokuni.

« C'est une technique de Célérité, fruit de la maîtrise du Bushido, soit une discipline de combat propre aux samouraïs... Ce que je suis. J'ai appris la maîtrise de cet art ancestral dans le dojo familial de mon enfance. Serais-tu donc intéressée ? »



Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1294
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Sam 16 Jan - 14:30




Au mauvais moment,
au mauvais endroit


    Alors que j’exprimais des critiques à l’encontre de l’individu auquel j’étais venue en aide en premier lieu, celui-ci semblait plutôt surpris par ma soudaine envie de critiquer. Après tout, je n’étais pas d’une logique implacable, c’était certain, mais il aurait tout de même pu faire attention, non ? Enfin, de toute façon, le mal était déjà fait et revenir en arrière n’était déjà plus possible, malheureusement. Je ne pouvais déterminer si j’avais bien fait, ou non, d’intervenir dans cette histoire, après tout, cet individu était peut-être un personnage sans foi ni loi, capable de tout et du pire. Qui sait ce qu’il avait derrière la tête ? Pourtant, la curiosité prenait le dessus et il m’intriguait plus que m’effrayait, c’était bien pour cela que je n’étais toujours pas partie en courant et en criant au monstre. Enfin, peu importe.

    Alors que je m’extasiais devant la puissance de mon allié du moment, celui-ci commença par quelques explications, m’indiquant qu’il avait appris cela dans un dojo pendant son enfance et qu’il était un samouraï. Je me demandais ce que cela pouvait bien faire, d’apprendre dès sa plus tendre enfance à combattre, tout ceci dans un environnement familial. Il devait avoir une certaine expérience en matière de combat. D’une certaine manière, je l’admirais et il m’avait l’air d’être quelque de très intéressant.

    Lorsqu’il me demanda si j’étais intéressée, mes yeux se mirent certainement à briller d’un éclat qui était celui de la curiosité. Je n’avais probablement pas besoin de répondre par des mots pour que mon interlocuteur comprenne. Cela attisait clairement mon intérêt et je me demandais bien quel était le secret de cet individu. Probablement un long entrainement qui lui avait coûté beaucoup de temps. Mais, peut-être qu’un jour, moi aussi, je serais capable d’une telle célérité. Prenant la parole, je lui répondis donc :

    - Bien sûr que je le suis ! Qui ne le serait pas ? Se déplacer à une telle vitesse est un réel avantage et pas seulement ! J’aimerai bien pouvoir bouger aussi vite, moi, ça doit être vraiment agréable…

    La sensation de liberté qu’on devait ressentir dans ce genre de mouvement devait être plus que sensationnelle. Afin de fuir pour sa vie, cela serait également utile, même si je préférais ne pas envisager cette possibilité. Mais cet individu aurait-il vraiment envie de m’apprendre cette technique ? Après tout, il s’agissait peut-être d’une recette familiale, qui se transmettait de génération en génération, comme un secret, comme un bon gâteau de grand-mère. Néanmoins, je me devais de tenter ma chance. Ce fut pour cette raison qu’une question sortit de mes lèvres, sans que je puisse réellement la contrôler :

    - Tu penses que tu pourrais me l’apprendre ?

    Question qui pouvait paraitre surprenante et dont la réponse serait certainement négative. Après tout, nous étions quasiment inconnu l’un à l’autre et je pouvais bien avoir de mauvaises intentions à son égard, qui sait ? Je ne pense pas que j’aurais voulu apprendre à un inconnu mes techniques pour l’aider à progresser, au risque qu’il devienne, un jour, un adversaire capable de me battre. J’espérais tout de même une réponse positive de sa part, je l’avais aidé après tout, il me devait bien ça, non ?

    Patientant et le fixant d’un air inquisiteur, je devais avoir l’air insistant malgré moi. Je tins donc à lui préciser :

    - Je peux comprendre que tu ne veuilles pas, je suis presque une parfaite inconnue pour toi après tout…

    Je me sentais un peu obligée de le préciser, même si cela ne changerait rien à sa réponse.





_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 527
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Lun 29 Fév - 18:34




Nous avions désormais semé les soldats et Tenshi et moi, nous retrouvions seuls à seuls dans une petite ruelle. Discutant après la bataille, même si elle m'avait trouvé violent, chose que je n'avais pas été, parce qu'après je n'avais fait rien de plus que lui laisse une énorme entaille gravée dans la peau, nous en étions venus à parler de mes capacités, et plus précisément de mes techniques de célérité. Apparemment, celles-ci, qui nous avaient permis de nous échapper, lui avaient tapé dans l’œil. Mais malgré ma question, à savoir si elle était intéressée, il s'agissait là d'un secret très bien gardé par les familles de Wanokuni, qu'elles y habitaient, où qu'elles descendaient du pays des samouraïs. Après tout, ne parlions-nous pas de l'art ancestral du Bushido ? Ce dernier n'était pas à la portée de n'importe qui, puisqu'il était question de tout un enseignement. À la fois un enseignement physique que spirituel : l'on ne pouvait pas prétendre à maîtriser le Bushido si l'on n'en respectait pas les valeurs les plus fondamentales. C'était en ces termes que cet art martial n'était pas à la portée de tout le monde : il ne suffisait pas de savoir brandir et agiter une lame dans tous les sens pour être à même d'en maîtriser les divers arcanes.

Elle avait raison. Il était vrai qu'il y avait de cela de grisant de pouvoir se déplacer à une vitesse poussée, en plus de cet avantage de la célérité. Le problème, était justement dans ses paroles... Être attiré par cette maîtrise seulement pour les avantages qu'elles offraient. C'était probablement pour des raisons telles que celle-ci que le Bushido et la Voie du Samouraï étaient inculqués depuis le plus jeune âge. L'esprit de l'enfant n'étant pas encore perverti, il n'était pas difficile d'inséminer la pensée et l'art de nos ancêtres dans les esprits. Cela était d'autant plus simple lorsque l'on grandissait parmi ces valeurs traditionnelles ! De plus, la Célérité s'utilisait en situation de combat. Ici, pour fuir, j'avais dû utiliser une version allégée, moins intense, moins rapide, mais plus efficace pour la fuite. En soit, l'on ne pouvait pas vraiment qualifier cela comme une technique de Célérité, il s'agissait plus d'une technique où ma rapidité était simplement accrue, un remaniement ou une modification en somme.

Elle voulait que je lui apprenne ces arcanes ? Si elle avait une dizaine d'années devant elle, et que j'apprenais à la connaître au préalable, alors je pouvais lui enseigner le Bushido. Après tout, il s'agissait d'un art ouvert à qui voulait l'apprendre, pour peu d'avoir un maître le maîtrisant. N'avais-je pas commencé à apprendre les bases du Kenjutsu à Lucius avant que ce dernier ne disparaisse dans la nature ? Certes, il ne s'agissait pas de cette maîtrise ancestrale, mais tout partait de là : de son sabre. Et Tenshi savait déjà l'utiliser. Elle savait l'utiliser à tel point que je ne pouvais plus lui apprendre à s'en servir. Néanmoins, je ne pouvais pas lui apprendre cette version allégée, bien que je ne pouvais pas le faire tout de suite et ici. De plus et d'ailleurs, je ne pouvais me contenter de sa simple demande, il fallait véritablement que je vois ce dont elle était capable, et le combat précédent n'avait clairement pas été suffisant pour cela.

« Ca serait pas un refus de t'apprendre la version allégée de ma maîtrise de la Célérité... A savoir celle que j'ai utilisée pour fuir. Celle que j'ai utilisée en combat sera impossible, à moins d'avoir une bonne dizaine d'année devant toi ! Mais vu la situation où on se trouve, je peux pas le faire ici et maintenant, ça prendrait pas une heure. Et aussi, il est tradition de là où je viens que celui qui veut apprendre montre sa valeur... Mais ça aussi, on peut pas le faire là. »


Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1294
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Mar 1 Mar - 0:16




Au mauvais moment,
au mauvais endroit.


    Impressionnée par tant de célérité dans les mouvements de mon allié du moment, je n’avais pu résister à l’envie de lui demander de me l’apprendre. Loin de moi l’idée de vouloir voler les idées d’autrui, je trouvais simplement cela beau et utile en cas de gros problème. En demandant, j’espérais avoir une réponse positive et encourageante et je savais que je ne prenais aucun gros risque. Dans le pire des cas, la réponse négative serait la seule chose à surmonter et, il fallait dire que je pourrais bien faire sans.

    Ainsi, je voyais le sabreur en train de réfléchir, pesant certainement le pour et le contre de ma proposition. Après tout, il me connaissait à peine et m’aider pouvait le mettre en danger si, un jour, je m’opposais à lui. Qui sait alors ce qui risquait de lui arriver ? Je pouvais tout à fait comprendre sa méfiance à mon égard, même si je n’avais pas l’intention de faire de cet homme mon ennemi, loin de moi une telle idée.

    La réponse se fit entendre après une attente qui me sembla durer une éternité, m’offrant une demi-acceptation de ma demande. Pas totalement, mais presque. Il allait m’apprendre une petite partie de sa technique, celle qui lui avait permise de fuir et qui, déjà, pourrait me faire grandement plaisir. Je n’allais pas cracher dessus, c’était certain. Néanmoins, il restait certaines conditions pour qu’il puisse m’enseigner son art. En effet, il voulait s’assurer que je mérite d’apprendre sa technique. Je ne comprenais pas bien ce qu’il entendait par cela. Fallait-il que je sois une combattante hors pair ? Que je fasse preuve d’un grand esprit et d’une intégrité sans faille ? Ses mots n’avaient pas une forte signification à mes oreilles, pour le moment. Mais j’espérais que je ne tarderai pas à en recevoir la réponse.

    Pourtant, il arrêtait à là ses paroles, me laissant dans le flou le plus total, ne sachant pas trop quoi lui répondre. Bien sûr, je voulais lui prouver ma valeur, je voulais lui montrer que j’étais apte à recevoir son enseignement, même si cela ne se faisait pas dans l’immédiat. La question que je posais donc fut assez immédiate à sortir de ma bouche :

    - Je suis prête à te prouver ma valeur quand tu le souhaites, même si ce n’est pas aujourd’hui, nous pourrons certainement nous rencontrer un autre jour ! Je te laisse décider de cela, après tout, ce n’est pas à moi de le faire.

    Lui adressant un petit sourire, j’espérais que je pourrais au moins avoir le droit d’apprendre une technique en particulier, même si les choses demeuraient incertaines pour le moment. De plus, je ne savais pas quand cela me serait possible. Il fallait simplement espérer que j’obéisse à toutes les conditions et que je sois assez forte pour pouvoir comprendre les fondements de futurs enseignements de ce professeur quelque peu… Particulier et effrayant. Il n’avait pas l’air d’une douceur extrême, c’était certain. Mais cela ne me faisait pas peur.

    Je cherchais donc un morceau de papier pour y griffonner un numéro à l’aide d’un stylo que je sortis de ma poche. J’en avais toujours un sur moi au cas où ! Il allait bien me servir pour cette fois-ci. Je le tendais donc à mon interlocuteur tout en disant :

    - Comme ça, on aura un moyen de se contacter à l’avenir ! Pour discuter autour d’une tasse de café ou… Pour autre chose, à toi de voir !

    Je n’avais pas envie de lui forcer la main, je lui laissais donc le choix libre d’une date, d’un lieu ou voire de ne jamais me rappeler et de ne plus jamais se revoir.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 527
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Mar 8 Mar - 9:20




Un futur élève en perspective, voilà ce qu'était Tenshi. Si elle voulait tellement apprendre à ce mouvoir comme j'avais pu le faire, ce n'était pas une très grande difficulté, tout ce qu'il fallait, c'était de la rigueur et de l'ordre. Elle allait en chier, c'était le cas de le dire. Et ce, pour une raison simple, j'avais moi-même acquis de l'expérience de cette manière : à la dure. Mon père n'avait pas été le même homme entre sa fonction de chef de famille, et de maître. C'était d'ailleurs pour cette raison que tous ceux qui étaient passés sous ma tutelle en étaient ressortis endurcis... Littéralement. Lucis était d'ailleurs un très bon exemple, même s'il avait disparu dans la nature. Avec lui, les sessions d'entraînement sur le bateau s'étaient comptées avec des bleus et des coups. Ça rentrait toujours mieux avec des coups ! Il s'agissait là d'une jeune demoiselle, mais ce n'était pas pour autant que j'allais être plus indulgent. C'était en souffrant que l'on devenait plus fort !

Elle était d'ailleurs vraisemblablement toute prête : elle n'avait aucune objection quant à me prouver sa valeur. Qu'importe le jour, elle paraissait déterminée. Il suffisait juste que nous nous rencontrions plus tard sur les mers, en nous posant sur une île, et je lui livrerai une part de mes secrets... Ce genre de secrets jalousement gardés par les Samouraïs et dont seulement quelque rares individus pouvaient se voir dévoiler. Après cela, son jeu de jambes serait sans pareille, et elle se sentirait plus libre que jamais avec une telle vitesse.

« Lorsque le moment sera venu de nous rencontrer à nouveau sur les mers, je t'apprendrai ce qu'il faudra sur la Célérité. »

Elle sortit alors un morceau de papier et un stylo, pour y gribouiller quelques chiffres, à savoir un numéro de Den Den Mushi. Je fis de même, et ainsi il nous était possible de nous contacter à tout moment et sans réels problèmes. Il ne me suffisait que d'une île où je pouvais m'installer quelque temps, sans que je doive la quitter sous les deux jours qui suivaient. Après tout, il s'agissait d'un entraînement qui pouvait varier d'un individu à l'autre et qui pouvait sans problème, mais qui pouvait tout de même facilement occuper quelques semaines.

« Je te donne aussi mon numéro à moi, hésite pas. Je te contacterai lorsque j'aurai trouvé une île où m'établir le temps d'un long séjour, et on s'arrangera à partir de là ! »

Suite à cela, j'échangeais quelques brefs au revoir avec Tenshi, avant de me retourner et de m'en aller. Dos à elle, ma main s'était levée pour la saluer et reprendre ma route. Ce n'était pas une bonne idée de rester ici, avec tout le bordel que nous avions mis sur l'île. Peut-être était-il donc temps de reprendre la mer... Bientôt, Tenshi et moi, nous reverrions, et, à ce moment-là, je deviendrai une nouvelle fois maître, alors qu'elle serait mon élève !


Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1294
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]   Dim 13 Mar - 17:00




Au mauvais moment,
au mauvais endroit


    Guettant une réaction et une réponse de la part de mon interlocuteur et futur potentiel professeur. Je savais qu’il n’était pas forcément facile d’enseigner à une pure inconnue des secrets qui semblaient plutôt bien gardés, de partager avec cette personne une part de ses connaissances, de même prendre le risque que cette personne finisse par prendre le dessus, en soi, que l’élève dépasse le maître. J’étais d’ailleurs assez surprise qu’il n’oppose, pour le moment, aucune réelle objection à mon envie d’en apprendre plus. J’étais donc plutôt confortée dans l’idée que, tôt ou tard, nous serions amenés à nous revoir et que, ce jour-là, j’en apprendrai beaucoup. Sa réponse alla d’ailleurs dans ce sens, m’indiquant que, durant notre prochaine rencontre, il m’enseignerait une partie de ses techniques. Un sourire illumina instantanément mes lèvres. J’étais donc presque certaine de pouvoir apprendre à me déplacer à sa façon, d’une manière bien plus rapide et bien plus libre que je n’aurais jamais pu l’imaginer. Après tout, la vitesse était certainement l’un de mes grands défauts en combat, m’améliorer sur ce point était donc nécessaire pour progresser et devenir encore plus redoutable que je ne l’étais déjà.

    Alors que j’offris mon numéro à Drake, celui-ci m’indiqua le sien en retour, nous permettant ainsi de nous contacter sans trop de difficultés. Il m’indiqua alors qu’il me recontacterait le jour où il trouvera un lieu pour que nous puissions nous y entrainer en tranquillité, sans avoir à trop se presser. Je me devais donc d’être prête à tout instant, sans vraiment savoir quand cela arriverait. Nous adressant alors quelques salutations, Drake se retournant et m’adressa un dernier signe d’adieu avant de disparaitre. Souriant doucement, je me retournai à mon tour, me dirigeant probablement vers de nouvelles aventures. Demeurer ici encore longtemps risquait de ne pas être une bonne idée, au vu du désordre que nous avions causé, le bretteur et moi, sur cette île. Les membres du Gouvernement sur place risquaient de ne pas avoir apprécié et de nous rechercher pour nous arrêter au plus vite. C’était assez compréhensible. Il fallait donc partir au plus vite, j’attendais donc les directives de mon arme qui savait probablement mieux que moi la prochaine destination.

    Il s’agirait probablement d’une nouvelle île sur East Blue et d’un nouveau danger en perspective, sans être insurmontable. Je me demandais à quel instant j’atteindrai pour la première fois Grand Line, que je ne naviguerai sur cette mer dangereuse pour la première fois. Je me demandais si cela serait bientôt ou non. J’avais l’impression que cela ne saurait tarder, même si Akimitsu n’avait pas l’air emballé par l’idée. Je le sentais, c’était pour bientôt et je risquais de le faire sans attendre le consentement de qui que ce soit. Après tout, je me sentais déjà prête à affronter les pires dangers, même si je n’étais encore qu’une enfant, qu’une imbécile naïve inconsciente de ce que j’encourais réellement, inconsciente de ce que me promettait l’avenir et que celui-ci ne serait pas uniquement fait d’arcs-en-ciel et de chemins faciles, de décisions évidentes. La suite s’annonçait plus difficile que le début.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Au mauvais moment, au mauvais endroit. [PV Drake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi tombe t-elle toujours au mauvais moment ( pv : Kayla) END
» Si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai là pour toi, dans les bons moments et dans les mauvais, pour toujours. [PV Boule Marine.]
» Se retrouver à poil, au mauvais moment. [Pv - Thalia]
» Toujours au mauvais endroit au mauvais moment (f. James)
» Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Ft. Keith]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Ville de Shell-