Partagez | 
 

 [FB] Le cheval de Tøroa ( PV Nils )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1697
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
323/350  (323/350)
Berrys: 86.957.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le cheval de Tøroa ( PV Nils )   Mer 15 Juil - 0:20




Le donjon de Nilsheulbeuk


Le jeune marine n’en était pas à ses débuts dans l’organisation des bleus et surtout dans cette base. Bien qu’il n’ait pas un grade élevé et qu’il était toujours en réserve dans ce lieu, il avait déjà su montrer ses diverses compétences de combat. Arrêter un intrus aurait donc été un acte de bravoure considérable pour une éventuelle montée de grade. Alors que la personne qu’il surveillait posait négligemment la main sur son épaule, il ne réfléchit guère plus longtemps. En un clin d’œil, saisissant son poing droit avec sa main gauche, il asséna un violent coup de coude dans l’estomac de l’individu cherchant à lui couper le souffle. La violence du coup était telle qu’il aurait voulu terminer un éventuel combat avec la seule force de cette attaque.

S’échappant de son attache, le marin se retourna de façon alerte et il souriait en direction de l’intrus révélant un sourire carnassier, comme s’il venait enfin de réaliser l’œuvre de toute une vie. Le toisant de haut, il expliqua son geste.

- Mauvaise pioche ! Kise est un de mes meilleurs amis, et tu ne lui ressembles pas vraiment : il est clairement plus beau que toi !

En venant presque à rire, il savait qu’il était maître de la situation. Une seule chose de certain : l’homme, sûr de lui, ne sonnerait pas l’alarme, son heure de gloire était venue et il était maintenant temps de prendre cette promotion !

________________________________________________


La charrette était quasiment entièrement vidée de son chargement et il devenait urgent de trouver une solution pour ralentir la procédure. Si seulement on avait suivi son plan ! Il commençait amèrement à regretter le choix de sa femme concernant ses alliés. Au moins, ça lui donnait une excellente raison pour provoquer une dispute qui promettait d’être intéressante, sans compter les réconciliations qui promettaient elles aussi de l’être bien plus encore.

Dans un élan de génie, le vieux docteur eut l’idée du siècle. Il commença à forcer sa respiration devenant de plus en plus bruyant. Titubant, il se déplaça vers le fond de la grange en posant sa main droite sur son cœur et en s’appuyant sur sa faux. En le voyant, on pouvait aisément penser que c’était le bout du bout pour l’ancêtre. Feignant la crise la cardiaque, le vieillard articula quelques mots tels que « attaque », « aidez-moi » ou encore « BoOuUaArGhH ». Paniqué, Kise, le jeune matelot qui participait au déchargement aida le grand-père à s’installer sur la paille fraîchement déchargée. Ne sachant quoi faire, il voulut tout d’abord appeler à l’aide mais le médecin lui retint fortement le bras. Cette action aurait pu alarmer le jeunot mais il ne fit attention qu’à ce que pouvait dire cet homme en train de rendre son dernier soupir.


Non ! Ne fais pas ça ! Tu vois ce seigle, prends en un peu, et moud le. Ensuite, danse autour en me regardant dans les yeux et déchire un peu mes habits. Crache sur le sommet de mon crâne et étale la céréale sur mon crâne… c’est un remède miracle !
Il n’en fallut pas plus pour que Kise ne le regarde éberlué. Voyant que toutes ces paroles n’étaient pas des masses crédibles, il ajouta une crise de convulsion ainsi qu’un « dépêche-toi » en soupirant tel un mort-vivant. Le jeune s’exécuta et entama la cérémonie plus qu’étrange pour sauver le civil.

Le but de la manœuvre était simplement d’occuper le soldat suffisamment longtemps pour que son protégé revienne et se planque sous la couverture bien cachée dans la charrette, il était également nécessaire de capter le regard dudit matelot pour ne pas détourner son attention.

Pourvu que Komatsu comprenne et revienne vite.



Revenir en haut Aller en bas
Fudo
Le Roi Fou
avatar
Messages : 638
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
177/250  (177/250)
Berrys: 325.405.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le cheval de Tøroa ( PV Nils )   Jeu 16 Juil - 10:58

Le cheval de Toroa
Kômatsu Shokichi & Super papy


Finalement, je parvins à mener à bien ma petite quête d'informations au sein de ce repère de la marine. J'avais, en effet, trouvé une flopée de document recensant un certain nombre de bleu. Restait à savoir si ces données concernaient uniquement cette base, cette île ou bien tout West Blue. La seconde possibilité me parut être la plus vraisemblable, de ce fait je n'avais plus rien à faire ici. Souhaitant désormais sortir du QG, je fis face à un nouveau problème. En effet un bleu - plus précisément celui qui m'eu suivi - vint à me rejoindre et contra ma tentative de baratin. Comme par hasard - puisque j'étais chanceux comme le déroulement de la journée pouvait le démontrer - la personne que je prétendais être était une connaissance de l'énergumène. Ainsi, mon nouvel opposant, tenta de me porter un coup au niveau de l'estomac, le voyant venir -ce genre de coup de coude n'était qu'une routine pour moi depuis mes entraînements avec Glein - j'amortissais ce coup à l'aide de ma paume et laissai l'ennemi s'éloigner de moi. Son petit sourire me donna une seule envie, celle de le briser os par os. Le vieux allait donc devoir attendre s'il comptait quitter ce lieu à mes côtés.

-J'imagine avoir tiré la courte paille... enfin, je pense qu'au final tu es le plus à plaindre l'ami.

Je fermai doucement la porte, laissant le grincement réveiller mon nouvel état d'esprit. Suite à cela, je positionnai mon bras gauche en direction de mon ennemi, il me servira de bouclier le temps que mon coup soit préparé. Je ramenai au même moment mon bras droit dans mon dos et concentrais toute ma force dedans. L'homme ne pouvait guère voir cela d'où il était. Je sentais durant cette préparation, chacun de mes muscles, allant du deltoïde au long supinateur, se gorger de sang. Mes veines devaient donner un bon galbe à mon bras, en dessous de mon gi. Je fonçai alors vers le marine, voulant lui asséner un crochet du gauche au niveau de sa tempe. Ce dernier n'était évidemment que diversion, néanmoins s'il pouvait faire mouche je ne me plaindrais pas et cela aurait eu un bon impact bien que négligeable en comparaison avec ma véritable attaque. Au moment où mon crochet était censé atteindre mon adversaire, je commençais une rotation du bassin afin de donner un maximum d'élan à mon coup, puis le portai à mon adversaire au niveau du haut de son ventre. Il était prêt, s'il le recevait le marine aurait reçu trois puissants coups quasi-simultanément. Ma cible était non pas le sternum, ni l'estomac, mais ce qui aurait pu finir le combat bien plus rapidement: le diaphragme. Évidemment l'homme allait avoir quelques os brisés, mais lui priver de sa capacité respiratoire me semblait être la meilleure chose à faire. De ce fait, il n'aurait pas pu alerter d'autres soldats de ma présence en ces lieux. Si mon attaque était un succès, j'aurais pris la poudre d'escampette en marchant rapidement à travers les couloirs dans le but de rejoindre au plus vite le hangar où se situait le vieillard.


Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1697
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
323/350  (323/350)
Berrys: 86.957.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le cheval de Tøroa ( PV Nils )   Jeu 16 Juil - 17:54




Enfin !


Le jeune marin pensait vraiment faire mouche dès les premiers instants avec son coup magistral et par conséquent n’avait absolument pas prévu la réponse fulgurante de son adversaire qui se fit une joie de le démonter. A dire vrai, le premier coup le mit K.O, les suivant ne servirent qu’à l’enfoncer un peu plus dans un coma léger. Le marin ne vacilla pas une second et tomba nécessaire comme une loque sur le sol, adossé et affalé contre le bureau la tête ballante.

Et dire que ça devait être son heure de gloire… que la promotion qu’il chérissait tant lui avait tendu les bras l’espace d’un instant. Le jeune n’avait jamais été très fort ou même très malin : la plupart du temps, on le considérait surtout comme un opportuniste, saisissant la moindre occasion pour se faire mousser ou s’attribuer le mérite des autres, d’où son amitié avec Kise, loin d’avoir inventé le fil à couper de l’eau. Ce jour-là, il venait de se faire mettre à terre par un jeunot même pas majeur, il n’avait pas signalé sa présence dans la base, avait voulu faire cavalier seul et il s’était vu terrassé d’un seul coup de poing, c’était vraiment pas sa journée !

Lorsqu’il viendrait à se réveiller, le marin vérifierai que ne manquait dans le bureau, il retracerait sans doute le chemin de l’individu en sens inverse et repartirai comme il était venu : sans prévenir personne… après tout, lui aussi n’avait pas respecté les procédures, il risquait bien plus en faisant part de sa propre incompétence, et puis Komatsu n’avait rien fait.

Pendant ce temps, le vieillard était dans un rituel sacrificiel étrange avec un autre marin : le fameux Kise. Tandis que ce dernier entamait sa danse du seigle pour purifier la fausse crise cardiaque du vieux, Nils repéra avec ses yeux à moitié ouverts que son protégé revenait discrètement de son escapade. Pour espérer que celui-ci comprenne, il lui fit signe d’un coup de tête en direction de la charrette à presque dix ou quinze reprises ouvrant chaque fois un peu plus les yeux. C’est alors que Kise reprit espoir : le rituel fonctionnait et il s’apprêtait à crier son bonheur en se retournant. Le docteur Gratz dut tout de suite se reprendre tout en espérant que l’adolescent avait compris le message.


Hey oh ! Je convulse encore ! Il faut que tu chantes René la Taupe en plus de danser !
Ne comprenant pas où il venait en venir et qui pouvait être ce fameux René dont le fameux surnom semblait tout droit sorti d’une fête trop arrosée, le jeune marin se mit tout de même à fredonner un air horrible en ne quittant pas des yeux le vieillard. Nils n’espérait qu’une seule chose : que Komatsu ait compris sa tentative de communication.



Revenir en haut Aller en bas
Fudo
Le Roi Fou
avatar
Messages : 638
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
177/250  (177/250)
Berrys: 325.405.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le cheval de Tøroa ( PV Nils )   Sam 18 Juil - 16:08

Le cheval de Toroa
Kômatsu Shokichi & Super papy


Mon attaque fonctionna et ce fut sans trop de surprise que l'homme perdit conscience à mon premier coup. Ainsi mon ultime offensive ne servit qu'à l'enfoncer dans son petit coma. Moi qui eus pensé avoir un combat intéressant, j'étais bien déçu. Néanmoins, cela était prévisible, des gens de ce genre il y en avait partout dans ce monde et encore plus dans la marine. Des personnes souhaitant devenir des héros et croyant qu'en portant un petit uniforme ils détenaient un pouvoir bien plus grand encore. Ce que ces types oubliaient était qu'il y avait un énorme pas à faire entre être un représentant d'une idéologie - ici l'ordre et la justice - et faire valoir cette même idéologie. La parole et l'acte... toutes ces choses. Au lieu de miser sur la quantité, la marine avait mieux à gagner de compter sur la qualité. En effet si tous les marins se trouvant dans ce QG - ainsi que les autres d'ailleurs - étaient majoritairement composées de crédules loques du même genre que ce type, alors je compris rapidement pourquoi l'organisation de mon père fonctionnait. Ce fut avec cette réflexion en tête, que je fis mon petit cheminement à travers les couloirs afin de quitter au plus vite ces lieux empestant la stupidité. Comment pouvais-je penser une seconde que mon frère souhaitait rejoindre la marine ? S'il avait vraiment fait, il aurait - malgré tout ce qu'il représentait pour moi - baissé dans mon estime. Croire en de telles personnes, c'était tout simplement débile. Dans ce monde on ne pouvait que compter sur soi-même.

J'arrivai alors dans le hangar. Le vieillard semblait être en train de réaliser un rituel peu commun, assisté par un bleu. Moyen de gagner du temps évidemment... Enfin, il aurait très bien pu faire cela par plaisir, après tout je n'étais pas au bout de mes surprises aujourd'hui. Ainsi ce fut tout en retenant mon dégoût, inspiré par cette étrange scène - le marine salivait sur le crâne du fermier -, que j'avançais sur la pointe des pieds afin de ne pas m'attirer d'autres problèmes. Même si abattre ce soldat qui ne m'avait guère remarqué aurait été extrêmement simple, ce fut la réaction du sexagénaire qui me faisait peur. Je n'osais même pas imaginer le nombre de marines qui auraient pu débarquer si ce sénile m'aboyait dessus comme à son habitude. Une fois à côté de la charrette, je soulevai la couverture tout en lenteur - pour éviter de me faire repérer, mais aussi pour laisser le vieillard subir un peu plus longtemps ce calvaire - puis m'installai sous cette dernière. C'était au médecin de finir le travail désormais. J'espérais que cela allait se passer sans complications - bien qu'il n'y avait pas de raisons particulières d'en avoir - car j'étais à bout de nerfs et ne savais ce que j'aurais bien pu faire si on en rencontrait.


Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1697
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
323/350  (323/350)
Berrys: 86.957.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le cheval de Tøroa ( PV Nils )   Sam 18 Juil - 17:26




Je suis invisible !


Finalement, c’était un brave petit ce Komatsu. Intelligent qui plus est ! Malgré les signes approximatifs du vieillard, il avait compris qu’il gérait la situation. Tandis que le marin finissait de lui étaler sa bave sur le crâne, Nils se relevait tout frais et pimpant comme si rien ne s’était passé. Faut dire qu’il avait été tellement concentré sur ce qu’allait bien pouvoir faire son protégé pour se rappeler qu’il avait l’autre marin à gérer en même temps. S’époussetant les habits et passant la main sur son crane pour enlever les résidus de bave qui ne lui appartenait pas, Kise en resta bouche bée. Le retour à la normale pour son cœur meurtri et sa capacité de guérison semblait hors du commun. A croire que ce rituel salvateur devrait être enseigné dans toutes les écoles de médecine ! Sans réellement comprendre, le jeune s’assura que le pépé allait au mieux et ce à de multiples reprises jusqu’à ce que ce dernier, agacé par ce trop-plein d’attention ne lui fasse comprendre à sa manière de bien vouloir arrêter et de « foutre le camp nom d’un épi de maïs » !

L’ancêtre, enfin débarrassé du rôdeur, monta dans la charrette et prit la direction de la sortie. Il tapota la couverture au passage sans dire un mot et pour s’assurer que l’adolescent était bien caché en dessous. Se dirigeant vers la sortie, il fut salué à de multiples reprises par divers membres de la base. Certains même s’arrêtèrent pour lui demander quand serait la prochaine livraison mais il ne pipa mot. Il était bien trop concentré et des gouttes de sueur perlaient sur son front sous l’effet du stress.

- Hey Nils ! Reviens nous voir demain pour boire un canon et merci !

C’était une voix qui était familière au vieillard mais il ne tiqua pas et leva simplement le bras pour saluer tous les marins de la base de façon tremblante et on ne peut plus maladroite. Les deux acolytes sortirent cependant sans encombres et prirent la direction de la maison. Il fallait se remettre de toutes ces émotions. Ce n’est qu’une fois les marins hors de vue et la maison à seulement une centaine de mètres que l’ancien prit la parole.


T’as pas foutu l’bordel hein gamin ?!
Au fond, il savait qu’il s’était fait repéré puisque Kise le lui avait dit. Mais il souhaitait savoir comment tout s’était finalement passé, évidemment, ça le turlupinait.

Arrivant devant la maison, Nils retira la couverture pour dévoiler le jeune tandis que mémé sortait de la maison, elle avait guetté le retour de son mari, inquiète du temps que le groupe avait pu mettre à effectuer la livraison et obtenir les renseignements. Chloé et Eric, quant à eux, étaient rentrés chez eux.



Revenir en haut Aller en bas
Fudo
Le Roi Fou
avatar
Messages : 638
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
177/250  (177/250)
Berrys: 325.405.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le cheval de Tøroa ( PV Nils )   Sam 18 Juil - 18:28

Le cheval de Toroa
Kômatsu Shokichi & Super papy


La mission, si je pouvais l'appeler ainsi, était une réussite. Nous venions d'infiltrer un avant-poste de la marine au royaume de Toroa, leur bastion. L'objectif était de trouver d'éventuels données concernant mon frère et sa possible entrée dans la marine. Finalement, je n'eus trouvé aucune information sur cela, comme je pouvais m'y attendre. Mais désormais, une île des bleus était rayée de ma liste. Après m'être assuré de ne pas m'attirer d'autres ennuis au sein du QG, je rejoignis le vieillard dans le hangar et me masquai dans la charrette. Suite à cela j'attendais tout simplement que le vieil homme ait fait sa part du travail en nous sortant de là. Il sut s'occuper du baveur et ce fut sous quelques remerciements que le médecin quittait la base. Le temps passait lentement, nous n'avancions pas bien rapidement. J'observais le paysage du mieux que je pus en soulevant discrètement une petite partie de la couverture. Après une vingtaine de minutes, nous étions près d'un port. Des navires s'apprêtaient à partir, peut-être que l'un de ces derniers allaient vers Nighty-Town. En tout cas, j'avais assez perdu de temps sur cette île, hors de question d'attendre quelques jours de plus ici.

Un quart d'heure plus tard, enfin arrivé à la campagne, le fermier m'interrogea sur ce que j'avais fait une fois seul dans la base. Je ne répondis pas, si j'étais dans cette charrette avec lui c'était bien parce que je considérais qu'il n'y avait pas de tracas à se faire. Puis mon altercation avec ce stupide soldat dans le bureau de son chef ne concernait pas le vieillard, alors à quoi bon lui dire la vérité si ce n'était pour l'énerver ? Le vieillard ruminait et peinait de plus en plus à pousser la charrette lorsque l'on s'arrêta. Nous étions apparemment arrivés devant sa maison. Dès que je compris cela, je saisis la couverture et me relevai soudainement avant de couvrir le visage du médecin avec. Je sautai au sol, pris une grande inspiration et me mis à courir en direction du port. Regardant mes points de sutures au niveau de mon biceps gauche, j'énonçais mes derniers mots à pépé.

-Docteur Nils Robert Gratz hein ? Dites merci à super-mamie pour le gâteau.

Suite à cela je ne me retournais pas. Leur mode de vie n'était pas fait pour moi et je ne voulais pas rester plus de temps avec eux, qui savait ce qu'il aurait pu se passer si les marines toquaient une nouvelle fois à la porte alors que j'étais à leurs côtés ?

Retirant le haut et la stupide casquette de l'uniforme ridicule que j'avais subtilisé, j'arrivais au port. Me faisant tout petit afin d'éviter d'attirer le regard des quelques marines contrôlant les arrivées des navettes, j'interrogeais un commerçant qui chargeait son bateau. Ce dernier allait partir dans une trentaine de minute pour Nighty-Town. Malheureusement pour moi, son navire n'acceptait pas la présence de clandestin - disait-il en posant son doigt sur mon torse -, mimant la déception, je m'éloignai de l'endroit et disparu derrière quelques caisses proches de l'embarcadère. Une fois que l'homme alla chercher une autre caisse de bois, je plongeai dans l'eau et nageai jusqu'à son ancre. De là, je m’agrippai à cette dernière et commençai à monter. Au premier hublot ouvert que je vis, je me glissai à l'insu du marchant dans la cale et me masquai derrière des piles de caisses. Au final l'homme remonta l'ancre, je pus commencer ma nuit en toute tranquillité, recroquevillé sur moi-même, en repensant à cet étrange vieillard.


Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1697
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
323/350  (323/350)
Berrys: 86.957.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le cheval de Tøroa ( PV Nils )   Dim 19 Juil - 10:52




J'suis trop vieux pour ces conneries !


L’ancêtre n’avait même pas touché la couverture qu’il se retrouva comme un glandu à tenter de se débattre avec la cachette de fortune de l’adolescent. Quel Saligaud ! Le temps que mamie ne vienne à son aide et tandis qu’il jurait comme à son habitude, Komatsu était déjà parti un peu plus loin l’appelant comme seule sa femme savait le faire. Nils leva le poing comme pour manifester son mécontentement habituel mais mamie le retint. Ils finirent tous deux par le saluer et on pouvait même distinguer un léger sourire sur le visage du vieux.


C’est un bon gamin finalement. Même si je pense qu’il est assez impudent et malotru…
Le couple rentra et s’installa dans le salon. Le docteur Gratz s’affala dans le canapé et mamie lui apporta un petit quelque chose à grignoter : il restait un peu de gâteau de l’après-midi dont il ne fit qu’une bouchée. Les yeux mi-clos, Nils commençait à s’endormir mais la vieille avait d’autres idées en tête et elle entama la conversation.


Comment va Raymond ?
Raymond ? Mais bon sang ! C’était bien sûr ! Depuis le temps qu’il livrait ses différentes céréales ou autre à cette base, il avait fini par se lier d’amitié avec l’un des gradés. Ce dernier avait même pour habitude de lui offrir un petit coup à boire avant de s’en retourner travailler. Il avait été évident pour la mamie, plus tôt dans la journée, que la mission d’infiltration n’était qu’une blague pour raisonner le jeunot et lui donner une leçon dont seul papi avait le secret. La mission n’aurait dû consister qu’en un questionnement à Raymond. Une simple formalité donc et un moment convivial, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle avait encouragé Nils à partir demander : ça ne coûtait rien !

Le vieillard expliqua tout ce qu’il s’était passé plus tôt avec Komatsu. Adeline n’en revenait tout simplement pas, elle ne savait pas quoi choisir entre l’admiration pour la crétinerie de son mari ou son art de faire compliqué quand on peut faire simple. Sans réagir il termina son récit dont le point final fut donné par la grand-mère : un facepalm digne des plus grands maîtres !

__________________________________________________

Le lendemain, Nils retourna à la base pour apporter une autre livraison de seigle. Il croisa un jeune qui semblait avoir été amoché à l’entrée mais ne s’y intéressa que peu. Il déposa sa cargaison et partit voir son ami Raymond pour discuter de tout et de rien, un verre d’alcool comme habituellement. Tous deux riaient et s’amusaient comme deux larrons en foire se remémorant les souvenirs du passé.

- Au fait ? J’ai appris pour hier ! T’avais l’air mal en point. J’ai un gars qui m’a dit que tu avais fait une attaque… tu te serais pas un peu foutu de sa gueule ?!

Raymond se mit à rire à gorge déployée. Nils, lui, riait beaucoup moins puis finit par suivre le mouvement gagné par la joie de vivre de son ami. Ah ces jeunes !
La vie avait repris son cours normal, le fermier reprit le travail sans autre forme de procédure et pensait de temps à autre au gamin. Il espérait vraiment qu’il ne lui soit rien arrivé… le vioque le reverrait peut-être un jour… qui pouvait savoir ?



J’suis trop vieux pour ces conneries !




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Le cheval de Tøroa ( PV Nils )   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Le cheval de Tøroa ( PV Nils )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Garde de la Citadelle a cheval.
» J'vais me noyer sous un déluge, sans PC, sans mon cheval. Suicide en vue!
» Balade à Cheval
» La fuite du cheval ailé (Solo ou Duo, Jeu)
» Tout sur votre cheval.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Île de Toroa-