Partagez | 
 

 [MISSION] Le casse du siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Kitchiro Nagami
La Grenouille Fantôme
avatar
Messages : 333
Race : Humain
Équipage : Bandlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
116/120  (116/120)
Berrys: 148.389.000 B

MessageSujet: Re: [MISSION] Le casse du siècle    Mar 13 Oct - 22:16




« Le Casse du Siècle  »



Kitchiro était caché entre les premiers sièges quand le champ de bataille changea du tout au tout. Le révolutionnaire était parti pour attaquer l'arrière garde du roi or , le chef de la garde du bâtiment en avait décidé autrement. Le vampire bondit à une vitesse fulgurante sur le roi et le jeta par le fenêtre avec violence, mettant hors de portée la pièce maîtrise du conflit. Choqué Kitchiro ne savait plus quoi faire, il devenait dangereux de rester dans cette salle sans moyen de pression sur le vampire ou la marine qui guettait à l’extérieur. Pour ajouter un peu plus de drame à la scène le moine shaolin qui combattait le garde personnel du roi se prit l'attaque de son coéquipier de plein fouet, le projetant ainsi près de la scène ou sa petite protégée se tenait encore, aussitôt celle-ci se précipita à son chevet. Pendant ce temps Kitchiro était à l’affût du moindre mouvement, il ne voulait pas se faire surprendre par un adversaire et protéger du mieux qu'il pouvait l'ami de sa nouvelle alliée de fortune.
Lla petite vampire donna une information capitale à Kitchiro avant que son ami ne se relève et l'emporte sous son bras dans un mouvement de rapidité hallucinante :

- Chapeau-grenouille, un conseil, barre toi vite d'ici ! Dans quelques minutes, cet endroit sera réduit à néant, alors fuis en vitesse !

Kitchiro n'avait donc plus rien à faire ici, mais pour sortir de ce foutoir il fallait un plan, car le révolutionnaire ne maîtrisait pas encore les techniques de hautes voltiges comme le mafieux.. Alors Kitchiro saisit une lance qui était posée près un garde inconscient, le fameux Lambe qui devait surveiller la salle pendant l'absence de son chef. Armé de sa lance Kitchiro remonta vers le trou qu'avait fait l’épéiste pirate. Ce n'est qu'une fois loin de tout le monde que Kitchiro mit son plan à exécution : il courut la lance en avant en direction du trou dans le mur puis il planta la lance entre deux sièges et s'agrippa au manche pour se projeter lui aussi à une vitesse surprenante vers la sortie, Kitchiro savait bien que personne n'aller s'attendre à une sortie de scène comme la sienne et surtout grâce à cette projection il n'avait pas besoin d'affronter qui que se soit, la voie des airs était la plus sûr.
La réception fut un magnifique roulé boulé couplé à un dé-gainage de lame synchronisé, la lame en question était devenue bleue pâle, signe que le danger devait moins présent. Kitchiro comprit vite pourquoi : le mafieux et son ami venait de passer et l'odeur de poudre flottait encore en l'air, de plus un impact de grande taille était présent, signe qu'un missile ou qu'une bombe avait explosait ici, voyant la tête des marines le révolutionnaire comprit que l'explosion venait du dirigeable qui commençait à piquer du nez vers le bâtiment.
Ne voulant donc pas s'éterniser plus, Kitchiro prit la fuite sans tarder et visa à rejoindre un autre groove par la voie marine car il y avait de forte chance que les ponts soit contrôlés. Si le garçon pouvait trouver une sortie par la voie terrestre par lui même ou avec l'aide des amis de son allié de fortune Kitchiro l'emprunterait mais il se faisait déjà à l'idée que si aucunes sorties conventionnelles n'était possible, alors Kitchiro sauterait avec élégance sous les grooves pour partir à la nage en discrétion entre les racines de la mangroves géante.


Résumé:
 


Codage de gaki sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fudo
Le Roi Fou
avatar
Messages : 549
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
227/250  (227/250)
Berrys: 353.905.000 B

MessageSujet: Re: [MISSION] Le casse du siècle    Jeu 15 Oct - 7:32



- Le casse du siècle -


Grandiose, voilà comment je qualifiais cet adversaire. L'homme avait tout de suite compris, contrairement aux autres spectateurs nuisibles, mon pouvoir en me voyant disparaître. Ainsi, il put éviter ma dernière offensive mortelle juste avant que mon dard ne puisse se figer dans son corps. Me réceptionnant sur le sol du mieux que je le pouvais, je me retournai tout en souriant vers Rokel. Les battements de mon cœur résonnaient dans tous mon corps si bien que je n'entendais plus rien, mes yeux ne fixaient que ce guerrier et des fourmillements me parcouraient, des pieds jusqu'aux pommettes. Néanmoins, quelqu'un vint à percer ma bulle et laisser place à un sentiment d'incompréhension suivit d'un vide inexplicable. En effet, Rokel détourna son regard de moi puis grimaça avant que son collier explose. Une effusion de sang se répandit dans toute la salle, ne comprenant guère ce qu'il se passait je me rapprochais de l'inerte corps de mon défunt opposant puis mes genoux cédèrent lorsque je compris pour de bon. On m'avait privé de mon combat. Mes mains et mes genoux trempaient dans le sang du mort, les martèlements s'arrêtèrent un instant, laissant mon esprit prier pour que mon ennemi ait pu reposé en paix . Quelques secondes plus tard, une voix me ramena à la raison, un ordre de la part de Ren. Cette requête me fit prendre conscience des gens qui m'entouraient et du responsable de cette tragédie. Ainsi les percutions reprirent et je me relevai d'un coup après avoir ramassé la hachette de Rokel. Je cherchais l'enflure qui l'avait tué et une fois trouvé, je chargeais vers lui -bousculant brutalement les parasites qui s'interposèrent- et lui planta la hachette dans la gorge avant de l'arracher, puis de recommencer, encore et encore jusqu'à ce que sa tête eût touchée le sol. Une fois cette dernière tombée, je me retournai vers le reste des gardes, certains avaient déjà déguerpis, d'autres se firent tués par Ren qui était désormais en train de ramasser le pactole. Je continuais alors de me laisser entraîner par ces macabres percussions pendant un moment, avant de rejoindre mon frère d'armes dans le but de porter deux ou trois sacs.
Une fois les sacs en mains, un autre élément perturbateur fit son apparition, tandis que j'avais repris le contrôle sur ma pseudo rage. Nos den-den mushis sonnaient, puis en décrochant nous pouvions entendre Gin nous expliquer son plan et nous dire par la même occasion adieu. Je murmurais alors d'une frêle voix trois mots à Ren.

-J'y vais.

À cet instant un détail revint à la surface, Ganta. Peu importe si Gin se suicidaient ou non, qui s'occupait actuellement de cet enfant ? Laissant Ren dire adieux à son frère, je me mis à courir à travers le couloir que j'avais déjà traversé, puis après avoir enjambé le cadavre de l'homme hyène un obstacle me fit face. Quelques débris bloquaient le passage vers la sortie par laquelle Ren était entré. Sans plus attendre, je déposais mes sacs au sol puis concentrait mes dernières ressources dans mon bras droit avant d'envoyer une salve de trois coups portés instantanément dans les débris, là où il y en avait le moins, afin de me créer une ouverture suffisamment grande pour y faire passer les sacs. Une fois l'espace, plus petit que je ne l'imaginais -prouvant que cette journée m'avait pompée pas mal d'énergie-, je fis rouler les sacs un à un dedans avant de me transformer en insecte pour passer à mon tour dans le couloir me menant à la sortie. Reprenant forme humaine cette fois-ci, je me dirigeais vers la lumière jusqu'à ce que mon pied foule à nouveau le sol mousseux du groove.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Civils]

avatar
Messages : 103

MessageSujet: Re: [MISSION] Le casse du siècle    Sam 17 Oct - 16:39



Chef de la Garde Abraham Stoker et Garde Royal Enricke.

Le Roi était en sécurité. Certes, il avait été un peu brusqué par un vampire probablement un peu trop entreprenant, mais au moins, il ne risquait plus d'être pris pour cible ou tout simplement d'être victime d'un malencontreux incident : au milieu d'un tel champ de bataille, des actions souvent regrettables avaient lieu, et il n'était pas improbable qu'un tir ami n'ôte la vie à ce jeune souverain en devenir. Quoi qu'il en fut, maintenant que celui qu'il devait protéger était théoriquement en sécurité, Abraham disposait d'une marge d'action plus vaste pour s'en prendre à ses opposants : il se tourna donc dans la direction de l'homme-requin avec qui il avait fait connaissance une poignée de secondes plus tôt pour se rendre compte que celui-là avait l'air plutôt remonté. La faute à sa décision de faire passer le Roi avant l'amphibien, sans doute, mais quoi qu'il en fut, le choc qui suivit au niveau du visage du zoan fut largement suffisant pour l'envoyer valser : après une projection en bonne et due forme, celui-là termina sa course entre deux sièges, crachotant péniblement avant de se redresser, prêt à repartir à l'assaut. Malheureusement, il n'allait probablement pas en avoir l'occasion : pour le peu qu'il en avait compris, la fuite était désormais privilégiée chez leurs ennemis, et il serait nettement plus intelligent de les imiter plutôt que de prendre des risques inconsidérés, dans le bénéfice du doute. Ainsi, sans prendre la peine de s'en prendre à ses opposants et évitant sans la moindre difficulté les quelques grenades qui le menaçaient encore, le Stocker se fraya un chemin jusqu'à Lambe qu'il récupéra par le col avant d'être victime d'une grenade flash. Un léger contre-temps pas vraiment pénalisant : une lumière artificielle telle que celle-ci ne le gênait pas plus qu'un autre humain, et il retrouva bientôt ses esprits, bien assez promptement pour quitter le bâtiment avec une vélocité hors norme. Tout en traînant son collègue derrière lui, il parvint rapidement jusqu'aux troupes de la marine où il marqua enfin l'arrêt, observant le gigantesque dirigeable foncer droit vers l'édifice qu'ils venaient de quitter. Une attaque kamikaze, sans doute... Suite à cela, il reprit sa forme humaine et déclina son identité aux troupes de la marine qui, nerveuses, tentaient d'ores et déjà de l'encercler. Il passerait sans doute quelques heures en garde-à-vue, mais étant donné qu'il n'avait rien à se reprocher et qu'il était officiellement l'un des gérants du théâtre qui allait voler en débris derrière lui, il serait bientôt à même de retrouver sa liberté.

De son côté, Enricke fut soulagé de voir que sa manœuvre, certes totalement folle, avait été assez habile pour prendre ses ennemis de court : il le fut cependant beaucoup moins lorsqu'il remarqua son bon souverain apprendre à voler en passant par l'une des fenêtres à une vitesse exceptionnelle. N'écoutant que son devoir, sans plus prêter attention à ses opposants, l'épéiste royal bondit à travers la fenêtre en question et se mit à détaler, arrivant bien rapidement à hauteur du marine qui avait réceptionné son Roi :

-Majesté !

Les derniers gardes encore debout dans la salle l'imitèrent bien rapidement, n'hésitant d'ailleurs pas, lorsque cela était possible tout du moins, à emporter avec eux l'un ou l'autre de leurs collègues blessés et étourdis. La bataille était fini, et les deux camps étaient contraints à trouver une issue plus pacifique s'ils ne voulaient pas subir d'autres pertes supplémentaires.


Colonel Strongue et Commandant Vervenne.

-RAH LA PUTE ! TANT PIS ! COMMANDANT, VOUS ET TOUS LES AUTRES? VOUS VOUS CASSEZ !
-Euh... Ouais, je veux bien, mais vous, colonel ?
-J'SUIS UN BONHOMME, JE RESTE ET J’ACHÈVE CETTE TRUIE DE TERRORISTE !

Sur ces dires et devant l'air totalement dépité de Vervenne, Strongue se mit à courir en direction de la salle de vente aux esclaves, manifestement déterminé à l'idée d'affronter ce hors-la-loi qui avait osé le provoquer. Sans chercher à le ramener à la raison, son subordonné rendit le Roi à son garde principal et ordonna l'évacuation immédiate des troupes de la marine stationnées dans le périmètre à risque, allant jusqu'à prendre la décision d'y laisser les boulets et canons qui avaient été emmenés la part mesure de sécurité. Une perte matérielle n'était pas grand chose à côté de vies humaines... Tout ce bon monde était donc en sécurité lorsque la détonation eu lieu, rasant la bâtisse et la forçant à s'effondrer. Et au milieu des gravats, une silhouette imposante se redressa : s'il lui manquait l'un des deux bras, le colonel semblait en bonne forme.

-ET VOILA COMMENT LA JUSTICE GAGNE, PETITE PUTE !


Abraham est lvl 36.
Peli est lvl 31.
Lambe est lvl 17.

Rokel est lvl 23.
Enricke est lvl 34. Le reste des gardes est toutefois bien moins résistant (lvl 10-15)
Karjo est lvl 28.

Donc tout le monde se casse sauf Strongue qui se jette dans l'explosion pour achever Gin si un miracle avait lieu. Fin du RP, GG !
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 977
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [MISSION] Le casse du siècle    Sam 17 Oct - 17:17


Game over !

Le temps était compté. Pour ma part, je fonçais avec mes sacs et me dirigeais à toute vitesse vers la zone prévue pour nous récupérer. Visiblement, ce fou furieux avait prévu quelque chose pour sauver nos arrières, mais le fait de se suicider n'était pas le plus gros problème à mes yeux... Il s'agissait du fait de perdre une fois de plus un compagnon. Qui plus est, le dernier représentant de la base de mon équipe de choc. Les Shadow Ghost à la base étaient représentés par moi, Hikari, Mina et Gin. Mais de l'ancienne équipe, il ne restait que moi. Pourtant, je le savais, notre groupe devait dépasser le stade d'une simple relation amicale entre membres. Nous sommes une famille... Une famille sans lien de sang de ce fait, telle une araignée, perdre un membre ne signifie rien. Seule la tête compte. Admirant un bref instant le dirigeable approcher de plus en plus du point d'impact, je vins à serrer les dents avant de finalement regarder face à moi, le mouvement résumant bien l'état d'esprit que chacun devrait avoir : nous devons aller de l'avant - et pour ne pas souiller les âmes de ceux qui sont tomber au combat - et avancer, toujours plus haut, toujours plus fortement, toujours plus violemment.

* Adieu... Gin. *


Accélérant, je ne tarderais pas à arriver au bord du Groove où deux navires nous attendaient.

De leur côté, l'équipe centrale s'échappait sans trop de mal. Ayabusa avait ouvert la voie et prenait les devants au cas où les marines tentaient quelque chose. C'est Krake qui refermait la marche, encadrant la plupart des gens tel Milena ou Yao et sa compagne. Courant en direction de la zone désignée, ni Ayabusa, ni Krake ou Melina ne regardaient derrière eux. Pourtant... Melina - qui était la seule des trois à avoir plus connu Gin - se permit de verser une larme. Son jeune âge - malgré sa dévotion - faisait d'elle une enfant sensible, et même moi je ne pouvais pas lui en vouloir. Elle regretterait Gin, pour sûr.

Dans le ciel, l'homme aux airs démoniaque tenait fermement le fameux manche permettant de diriger le dirigeable. L'explosion allait être grandiose, il avait fait ce choix par envie. Il n'y avait pas de plan quelconque derrière tout ça, bien au contraire, s'était SA décision à lui et personne d'autre. Riant comme un homme qui avait perdu la raison, sa joie était égale à sa rage le jour où il avait perdu sa soeur.
Le blondinet au rire de démon hurlait son envie de les faire tous exploser, retrouver au plus vite sa soeur et aussi, le fait de vouloir aller loin son " ami ". Car même si au départ j'étais son chef, avec le temps, il avait compris ma vision des choses et ressentis ce lien que je cherche avec chacun de mes compagnons. Nous sommes une famille et l'amitié est quelque chose qui se lie profondément au reste des sentiments tel que le respect, la fierté et la crainte.
Tout en riant, il repensait alors aux dires qu'il avait dit aux nakamas de Fenko. Il ne savait pas si ces paroles les avaient mis en confiance, cependant, il avait fait un briefing à ces derniers.

" Ren ne vous laissera pas tomber. Qu'importe vos doutes, il tiendra sa promesse car pour avoir été là le jour de sa rencontre avec Fenko... Je le sais mieux que quiconque. Il avance et avancera en gardant en ligne de mire son objectif. Quant bien même Fenko a peut-être pour idée de le trahir un jour ou l'autre, Ren tient à lui comme allié et il n'arrêtera pas ses recherches. Faites lui confiance. "

Même si son discours n'avaient peut-être pas réussis à allier clairement ces hommes à la cause de Ren, cela avait suffit à les faire bouger pour qu'ils servent à récupérer les gens. Ainsi donc, attendant dans le navire, ils se demandaient quand est-ce que le monde allait arriver, priant que la marine ne soit pas les premier à débarquer.

L'explosion eu lieu. Au départ, cela se traduit par un flash qui éblouit les horizons. Et seulement après cela, l'onde de choc frappe les alentours. Ce rond mélangeant des couleurs tel que le jeune, le rouge et l'orange détruit tout sur son passage. L'endroit qui abritait autrefois des esclaves est réduit en miettes. Et au milieu de ce chaos fait de flammes et de poudres, un homme rigole une dernière fois, avant d'être complément effacé par le souffle de feu de l'explosion. Ainsi est la fin de Gin Clifford, membre des Shadow Ghost.

Chaque membre admire - tout en courant - l'explosion. En chemin, Krake sachant pertinemment que l'onde de choc allait les heurter, il ordonna de se cacher ou s'accrocher à quelque chose en chemin et quand le déluge était enfin passé, lui et les autres reprirent leur route.

Pour ma part, je continuais ma route, jusqu'à arriver au navire. Le Screamer était là et le navire pour Fenko aussi. Déposant l'argent en masse, je regardais si les autres allaient arriver ou non. Attendant patiemment, j'attendais que le groupe d'Ayabusa soit là et dès qu'ils arrivaient, je les laissaient monter avant de déclarer qu'on lève l'ancre. Rei était débrouillarde, je savais qu'elle allait nous retrouver. Loin d'imaginer la peine qu'elle ressentait, je fermais les yeux sur l'exploit que nous avions réussis. La joie et la colère se mêlait en une seule et même moue.

Il me faudrait du temps, mais une chose restait inchangé : il faut avancer. Ce coup n'est qu'un avertissement. Un éclat pour signaler que notre groupe est en mouvement. Il n'y a pas que les Décimas qui peuvent faire peur, non, si le gouvernement continuait à nous ignorer, ils allaient le regretter.

Et d'ailleurs, alors que les gens se reposaient, je confis à un homme - que j'avais engagé pour faire le " facteur " - le corps du colonel que nous avions kidnappé et que nous avions offert à Fenko. Passant ma rage sur lui, je l'avais clairement détruit, brisant un à un ses os, avec pour seuls spectateurs les amis de Fenko. Laissant ces derniers voir une facette sanglante de ma personne - que je cachais au plus profond de moi, me devant maîtriser ma soif de sang en tant qu'assassin - suite à cet acte, j'avais dis à mon facteur de livrer ces " morceaux " à la base marine la plus proche en guise de message. Pour moi, s'était une occasion de sans doute gagner le respect de certains hommes de Fenko, faire un clin d'oeil à ce dernier et surtout me faire comprendre des marines.



CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA





_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: [MISSION] Le casse du siècle    Mar 20 Oct - 0:12



Le Bal des Voleurs .10





L
es malheureux marines qui ce trouvaient présent à l'ouverture du mur par Ayabusa n'avaient définitivement pas de chance. Alors qu'il venait d'encaisser une torpille de Gin, Yao vidait ses chargeurs sur eux sans aucunes pitié quelconque, achevant les quelques blessés et réglant le sort d'autres plus en forme. D'autant plus que la jeune Aliyah suivait son ainé armée de ses couteaux de lancer.

Alors que l'ombre du dirigeable ce faisait de plus en plus grande, les battements de cœur du voyou commençaient à accélérer. Il venait tout juste de quitter le cercle de marines, qui eux aussi semblaient prendre la fuite. En moins, ce suicidaire de Gin ne faisait pas ça pour rien ... Grâce à lui, il assurait une fuite "tranquille" à ses co-équipiers et partenaires ... Tranquille, car ce n'était pas dit que les criminels puissent s'échapper assez loin afin d'éviter l'onde de choc qui allait venir.

Le chrono était bientôt à son terme. Alors que le criminel traversaient les mètres devant lui en courant à toute vitesse, accompagné de sa petite sœur et de ses comparses, le dirigeable s'approchait dangereusement du point de chute. Plus que quelques secondes et l'impacte allait avoir lieu. Yao eut juste le temps de retourner sa tête avant de crier et de bondir sur Aliyah pour la couvrir.

- A TERRE ! CA VA PETER !!!

L'explosion eut lieu juste après ... Et que dire, à part que ça a fait un gros boom. Le groupe, ou le voyou tout du moins était à la limite de l'onde de choc et subit la fin de celle ci. Des dommages collatéraux ... En tout cas, une bonne partie du groove était ruinée !

Se relevant, le dos en sang, Aliyah dans les bras, Yao toussa alors avant de reprendre la parole.

- Kof kof ... Tout le monde va bien ?

Apparemment, oui, tout le monde avait survécut. Tout le monde, sauf Gin. Pensant à cet homme courageux et brave, il fit une prière au grand Bouddha pour accompagner son âme jusqu'à son prochain cycle. Puis, une fois finie, reprit la route. Bien que le grouve était désormais recouvert d'un énorme nuage de poussière, il ne faisait pas bon de rester ici, alors autant se barrer vite et pouvoir enfin profiter du pactole récolter ...
Crédit: Neko-chan in Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [MISSION] Le casse du siècle    

Revenir en haut Aller en bas
 

[MISSION] Le casse du siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Le casse du siècle [Libre]
» l’ennui est un crime, et la vie est un casse du siècle ✤ Eleïos
» [Mission D] Un vulgaire gamin? [1] (Pv : Takeshi, Kallo)
» [Mission rang D] Des gosses casse c*
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-