Partagez | 
 

 Un bordel comme un autre ? [Pv Shikisha - Présent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tengoku no Seigi

avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
10000/75  (10000/75)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 11.611.250 B

MessageSujet: Un bordel comme un autre ? [Pv Shikisha - Présent]   Dim 7 Juin - 13:37





« Un bordel comme un autre ? »
PV Shikisha

-Tu vois quelque chose ?
-Oui... Cinq hommes sont à l'entrée, deux d'entre eux ont l'air éméchés. Tous portent un sabre.

Le capitaine poussa un léger soupir tandis que sa subordonnée, jumelle en mains, scrutait une bâtisse poussiéreuse et au bord de l'effondrement, à quelques dizaines de mètres de là. Ils se trouvaient sur l'une des racines de l'un des Yarukimans Mangroves de non-droit, et le bâtiment qu'ils scrutaient était tout simplement le quartier général d'une bande de criminels locaux, utilisant leur nombre et leur agressivité pour capturer des jeunes femmes et les utiliser en guise de prostituées. Un réseau de proxénétisme plutôt sinistre, qu'ils avaient eu du mal à remonter efficacement mais qu'ils tenaient finalement...
Si Adilya n'allait pas pouvoir se mêler à la partie, étant une sirène, et qu'elle était donc restée au navire pour tenir les hypothétiques voleurs et compagnie à l'écart, tout le reste de l'équipage de l'Arashi Dake était désormais présent et prêt à combattre. En tout et pour tout, c'étaient donc cinq combattants qui étaient sur le point de se jeter à l'assaut de cette bâtisse lointaine pour libérer des nuées de demoiselles d'un oppresseur à la cruauté indicible. Kernoza, le capitaine, fixa silencieusement sa lame, pure et claire, avant de jeter un bref regard à sa subordonnée, Iliana, qui surveillait toujours l'endroit grâce aux jumelles. Lorsque des bruits de pas se firent entendre derrière eux, ils se retournèrent paisiblement, découvrant l'un de leurs camarades : un jeune homme emprisonné dans une armure d'acier massive, Jeck. Celui-là ne tarda guère à prendre la parole :


-Monica a trouvé une place surélevée propice à la surveillance. Elle a son arc et ses flèches, elle est prête à nous couvrir.
-Parfait... Et Fordrag ?
-Il a appelé deux loups, qui vont rester avec Monica pour la protéger si quelqu'un parvenait à la localiser et à s'approcher d'elle. Il va contourner et pénétrer à l'arrière du bâtiment quand on aura entamé les hostilités pour libérer les prisonnières, comme prévu.

Le capitaine hocha la tête, satisfait de voir que tout se déroulait comme prévu et que leurs opposants n'avaient toujours pas été en mesure de se douter de quoi que ce soit. Bien entendu, il ne s'inquiétait pas pour ses collègues, largement capables de tenir tête à des vermines de cet acabit, mais il valait malgré tout généralement mieux jouer sur la prudence et la sécurité... En tant que pirates, ils n'étaient pas à l'abri des mauvaises surprises, même si pouvoir utiliser l'étendard de Nakata pour justifier leurs actions et les laver de tout soupçon de la part du Gouvernement était une marge de sécurité d'une indéniable efficacité... La voix féminine d'Iliana le tira toutefois rapidement de ses pensées, et ils se tournèrent tous les deux dans sa direction tandis qu'elle reprenait une observation plus assidue :

-Un sixième vient de sortir. Pas de sabre, une hache, et il n'a pas l'air éméché. Sûrement un boss.

Le capitaine hocha la tête doucement, se demandant s'il était bien sage de sonner l'attaque tandis que ces hors-la-loi étaient tous plus ou moins rassemblés : après tout, attendre qu'ils se dispersent pouvait leur donner une chance de s'en prendre à eux sans qu'ils ne se rendent compte de quoi que ce soit... Enfin, dans l'absolu, c'était la libération des prostituées qui était leur objectif principal : si certains de leurs opposants devaient s'en sortir pour leur garantir une victoire absolue, ce n'était pas bien grave. Le sabreur rangea donc son arme dans son fourreau et fit quelques pas en avant, se rapprochant de l'observatrice pour scruter la bâtisse encore lointaine grâce à ses simples yeux. Il n'y avait pas davantage de temps à perdre : il fallait sonner l'assaut maintenant, tant que ces types louches n'essayaient pas de vendre certaines de leurs esclaves à droite à gauche. L'Echileon se tourna donc en direction de ses deux camarades tandis qu'Iliana jetait les jumelles derrière elle, sans se soucier d'où elles tombaient :

-Très bien... Jeck, préviens Fordrag et Monica. On y va.

L'ingénieur acquiesça machinalement avant de s'écarter du duo de forbans de quelques pas tout en utilisant un Den Den Mushi pour joindre les deux autres criminels. Une fois que ce fut chose faite, le trio se mit en route en direction de la bâtisse, prêt à affronter tous les ennemis qui viendraient se jeter sur leur route...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un bordel comme un autre ? [Pv Shikisha - Présent]   Dim 7 Juin - 22:14




Ah, le proxénétisme...

feat TnS





- Eh les gars, vous sentez cette bonne chair fraîche ? Croyez-moi, on va les vendre à de bons prix, ces nénettes !

- Ouais, faudrait vraiment être aveugle pour cracher dessus.

L’ambiance était joyeuse en cette belle journée ensoleillée. Le chef de la bande gérant cette affaire de proxénétisme était aux anges. En effet, une nouvelle cargaison de jeunes femmes encore belles et bien entretenues venait d’arriver, et rien ne pouvait plus le combler que cette excellente nouvelle. C’est pourquoi, même de bon matin, celui-ci décida d’ouvrir une bouteille de champagne pour boire un coup jusqu’à s’en faire tourner la tête. Le Gentleman, quant à lui, se trouvait dans un coin de la pièce principale, un livre à la main. Prendre part à ce genre de festivités n’était pas vraiment dans ses habitudes et surtout, il n’était pas là pour se saouler à en oublier tout souvenir. En réalité, il se trouvait en ces lieux pour une raison bien précise. Quelques jours avant, notre Hors-la-loi s’était mis en tête de rejoindre le groupe et de faire en sorte de s’intégrer du mieux qu’il le pouvait. Le but de cette manœuvre ? Très simple : faire tomber ce marché extrême qui allait totalement à l’encontre des principes de notre Musicien. Lui qui aimait les femmes par-dessus tout, ne pouvait accepter qu’elles soient considérées comme de simples objets servant à récolter des fonds.

Ainsi, notre homme avait prévu de passer à l’action ce jour-là, alors que tous s’y attendaient le moins. Profiter de leur état d’ivresse pouvait constituer un bon avantage, aussi bien tactique que physique. En effet, inutile de préciser que la victoire était aisément donnée à une personne sobre si elle venait à se battre contre un ivrogne. Terminant de lire une page de son bouquin, Shiki s’apprêta à tourner celle-ci lorsqu’il fut interrompu par une question provenant du chef de groupe.

- Dis-moi, le nouveau. Qu’est-ce que t’en dis-toi ? On a fait une bonne affaire, hein ?

Souriant d’un air totalement sympathique, le Gentleman approcha sa main de sa cigarette pour la retirer l’espace d’un instant, juste pour prononcer quelques mots en guise de réponse.

- Evidemment, Boss.

Ce même homme, en entendant cela, fit un grand sourire en s’approchant de la porte, en titubant. Apparemment, il se dirigeait vers la sortie, tenant sa hache en main. Qu’allait-il faire dehors ? Est-ce que quelqu’un s’était rendu sur les lieux pour combattre ce marché ? C’est ce que se disait Shiki, en fermant lentement son livre pour finalement le reposer dans la bibliothèque. Près de lui se trouvaient encore quelques hommes, ivres, commençant littéralement à pousser la chansonnette comme s’ils étaient au summum de leur bonheur. Soupirant légèrement en voyant cela, le musicien se leva et laissa ses bras se transformer en deux paires de ciseaux. Fermant quelque peu les yeux, il exécuta ce que l’on pouvait qualifier de danse improvisée, se mouvant avec aisance et agilité en tranchant les murs du bâtiment comme s’ils n’étaient faits que de papier. Formant une sorte de petit dôme au sommet, il bondit pour le rejoindre, prenant par la même occasion un peu d’altitude pour voir ce qui se passait à l’extérieur. C’est à ce moment-là qu’il aperçut plusieurs personnes au loin, semblant provenir d’un navire portant l’emblème des Tengoku no Seigi, l’équipage du célèbre Schichibukai Fénice Nakata.


Revenir en haut Aller en bas
Tengoku no Seigi

avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
10000/75  (10000/75)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 11.611.250 B

MessageSujet: Re: Un bordel comme un autre ? [Pv Shikisha - Présent]   Lun 8 Juin - 21:36





« Un bordel comme un autre ? »
PV Shikisha

Les choses sérieuses commençaient : six ennemis, cinq possédant un sabre, un possédant une hache, et trois manifestement plus éméchés que les autres... Les trois pirates eurent donc tôt fait de choisir leurs premières cibles. Les pauvres hors-la-loi n'eurent pas le temps d'arquer un sourcil que la lame de Kernoza vint trancher l'un des six au niveau du torse, horizontalement, répandant immédiatement son sang sur le sol de Shabondy. Il dégagea le type plus ou moins inconscient d'un coup de pied avant de se tourner vers le chef du groupe, tentant alors de le découper de la même manière. Malheureusement, le type semblait avoir un tant soit peu plus de réactivité que son larbin : il bloqua difficilement l'offensive avec sa propre arme et recula de plusieurs mètres tandis qu'Iliana, vive et précise, envoyait un kunaï entre les yeux d'un deuxième épéiste, le clouant contre le mur sur lequel il s'était adossé pour se redresser sans aucune pitié. La demoiselle aux allures de ninja ne perdit d'ailleurs aucun temps et se jeta à l'intérieur de la bâtisse, disparaissant rapidement dans l'obscurité qui y régnait plus ou moins. L'un des hommes tenta bien évidemment de la rattraper, mais c'était sans compter sur Jeck qui, d'un bond, le percuta d'un coup de genou en plein milieu du dos et l'envoya endurer un rouler-bouler sur plusieurs mètres. Ceux qui restaient ne furent pas beaucoup plus chanceux : le premier prit une flèche dans l'épaule gauche et s'effondra en hurlant et en jurant, ne comprenant pas ce qui venait d'avoir lieu en quelques secondes seulement, tandis que l'ingénieur à l'armure de rapace terminait le dernier d'un coup de coude en plein plexus solaire, lui permettant ainsi de connaître la joie recracher ses tripes. L'attaque, soudaine, s'était déroulée jusque là sans aucune ambiguïté : Arashi Dake n'était pas là pour discuter, absolument pas... L'inventeur se tourna donc en direction de son capitaine qui, un sourire amusé gravé sur les lèvres, frappaient avec virulence la hache de son opposant pour le pousser à bout, le forçant à reculer, tandis que de nouveaux cris eurent lieu à l'intérieur du bâtiment. Un mélange de colère et de stupéfaction : visiblement, Iliana avait été en mesure de se fondre dans l'obscurité, et décimait les derniers ennemis problématiques sans qu'ils ne s'y attendent...

-Cap'tain, on dirait que d'autres arrivent.
-Pas étonnant, ces types se reproduisent comme des rats... Occupe-t-en pendant que je fais connaissance avec celui-là.
-Pas de problème.


De son côté, Fordrag était entré à l'intérieur du bâtiment quasiment en ruines dès qu'on lui en avait donné l'ordre : il progressait aussi silencieusement que son imposante carrure ne le permettait, essayant d'éviter les combats tant bien que mal, d'autant plus que la plupart des ennemis semblaient avoir désormais compris que les choses sérieuses avaient lieu à l'entrée. Autrement dit : tant qu'il ne se faisait pas trop remarquer, personne ne viendrait lui chercher des noises, d'autant plus que le chef ennemi était, de ce qu'il en entendait au loin, dans une bien fâcheuse position... Ce Kernoza ne se privait jamais pour une petite rixe en bonne et due forme ! L'homme issu du Nouveau Monde continua donc son chemin, épée bien en main, déterminé à l'idée de trouver les geôles à l'intérieur desquelles étaient retenues prisonnières à leur insu les pauvres demoiselles, forcées de servir comme du bétail aux méprisables bassesses humaines.


Enfin, à l'autre bout, Monica continuait d'observer la scène, une flèche dans la main et l'arc dans l'autre. Difficile de tirer avec précision à une telle distance, mais ce n'était pas chose impossible pour autant à partir du moment où ses cibles étaient plus ou moins immobiles... Or, dans le cas d'hommes légèrement pompette, la chose était grossièrement plus facile qu'elle n'y paraissait. Cependant, la bras-droit de l'équipage ne pouvait dans ces conditions pas prêter main forte à son capitaine, qu'elle était obligée de laisser se débrouiller. Dans le même sens, elle ne pouvait plus servir à grand chose du côté d'Iliana et de Fordrag, vu que ces deux-là se trouvaient désormais bien à l'abri derrière plusieurs murs... Restait Jeck. Alors, la jeune femme était sur le point de bander à nouveau la corde de son arme lorsque du mouvement au niveau du toit attira son attention : un homme était là, survenu de nulle part, et surplombait la scène. Problème : elle était la seule de l'équipage à posséder le haki de l'observation et ses camarades ne pourraient donc pas anticiper une offensive de la sorte sans un sacré coup de chance... Elle pesta, hésitante : ce type, malgré la position avantageuse qu'il semblait posséder, n'avait pas l'air décidé à leur nuire... Par précaution, elle décida toutefois de le viser, prête à l'abattre s'il réagissait d'une manière suspecte.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un bordel comme un autre ? [Pv Shikisha - Présent]   Sam 13 Juin - 17:55




Ah, le proxénétisme...

feat TnS





Chaque homme se trouvant à l’extérieur du bâtiment tombait comme une mouche à l’arrivée des membres de l’équipage des Tengoku no Seigi. Il ne s’agissait pas des principaux, mais leur puissance n’était tout de même pas à remettre en cause. Ils n’avaient d’ailleurs apparemment aucun mal à se défaire de leurs adversaires. Bon, il fallait avouer que pour la plupart, l’alcool n’aidait pas vraiment. Du coup, les pirates n’avaient qu’à les bousculer, ou les frapper ne serait-ce qu’un peu pour parvenir à les faire chuter sur le sol terreux du Grove. Notre Gentleman fut en tout cas surpris de voir de telles présences en ces lieux, et ce pour démanteler un réseau comme celui-ci. Après tout, ils devaient avoir bien d’autres choses plus importantes à faire, non ? Dans tous les cas, Shiki ne pouvait être plus ravi. Cela faisait un bon moment qu’il rêvait de rencontrer cet équipage, même s’il espérait tout particulièrement apparaître face au Capitaine, le Phénix. Toutefois, c’était déjà une bonne expérience, pour une première fois.

Ainsi, alors que le Musicien se trouvait au sommet du bâtiment, sur un toit d’une forme improvisée, il remarqua qu’une jeune femme, archère, le fixait en bandant son arc. Elle devait penser qu’il faisait moi aussi parti de cette bande mal éduquée, faisant donc de lui un ennemi. Mais ce n’était guère le cas, et il devait le lui faire comprendre d’une façon ou d’une autre. Fermant les yeux en affichant un sourire léger, le Gentleman bondit en un salto avant pour atterrir à terre. Dans les airs, ses bras se transformèrent en ciseaux, une nouvelle fois. Il avait une idée. En effet, dès qu’il fut prêt, il s’écarta légèrement du mur le plus proche avant de commencer à enfoncer ses bras dans le sol, dessinant un rectangle assez imposant. Lançant un regard à l’archère au même moment, il lui adressa quelques mots.

- Les femmes sont sous le bâtiment. Je vais nous frayer un passage rapide.

Le but de cette action était donc de creuser une zone d’une profondeur relativement importante afin d’atteindre le sous-sol en toute simplicité. A l’intérieur, il était difficile d’accéder à la salle en question, cela pouvait donc permettre à Shiki’ de faire bonne impression devant ses compagnons du jour. Alors, après une petite minute de « dur labeur », un trou béant apparu dans le sol, menant jusqu’à la salle retenant les prisonnières. Pour faciliter le passage, le Musicien avait pris soin de former des escaliers. Coupant ensuite le mur souterrain en métal en traçant une porte, Shiki’ put entrer sans souci. Toutes les femmes étaient bien là, attachées, menottées et même quelque peu blessées pour certaines. C’était vraiment horrible de voir ça.

- On va vous sortir de là, demoiselles.


Revenir en haut Aller en bas
Tengoku no Seigi

avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
10000/75  (10000/75)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 11.611.250 B

MessageSujet: Re: Un bordel comme un autre ? [Pv Shikisha - Présent]   Dim 14 Juin - 21:51





« Un bordel comme un autre ? »
PV Shikisha

Les deux forbans qui se déchaînaient à l'extérieur, même s'ils ne bénéficiaient plus de l'aide de l'archère, bien trop occupée qu'elle était à surveiller les moindres faits et gestes de l'étrange olibrius perché sur le toit qui ne semblait pourtant pas avoir d'intentions hostiles à leur égard, parvenaient sans trop de difficultés à dominer leurs opposants. Après tout, ce n'était pas surprenant : Kernoza et ses camarades avaient bien longtemps navigué seuls, sans profiter de la célébrité et de la protection du Phoenix... Autrement dit, ils avaient réalisé tout un bout de chemin sur Grand Line avant de recevoir son aide : ils étaient largement capables de se débarrasser de ce genre de criminels de bas étages, qui ne faisaient au final que s'en prendre aux faibles. Tandis que le capitaine échangeait quelques passes d'armes à un leader plus résistant qu'il ne l'aurait cru de prime abord, mais qu'il dominait tout de même de part sa dextérité, sa souplesse et son agilité, Jeck, toujours enfermé dans son armure d'acier, fracassait les os des pauvres malheureux qui décidaient de s'approcher de lui d'un peu trop près. Tout aussi rapide que son supérieur, il usait de coups de poings d'une violence éreintante, qu'aucun opposant ne semblait être en mesure de contrer. Autrement dit ? Même si Monica aurait dû s'occuper de les couvrir en temps normal, elle ne se faisait pas le moindre soucis pour eux et ils le lui rendaient d'ailleurs bien : malgré l'absence de tirs depuis quelques paires de secondes, le capitaine n'avait pas encore pris la peine de regarder dans sa direction pour s'inquiéter de sa situation. Les deux loups restés avec elle serait bien en mesure de la prévenir si quelque chose de dangereux se tramait et, à partir de ce moment-là, elle n'aurait aucun mal à faire entendre sa rage à son malheureux assaillant. Cependant, pour la tireuse d'élite, tout n'était pas aussi évident qu'elle ne l'aurait souhaité : alors qu'elle visait l'homme sur le toit depuis quelques instants déjà, celui-là sembla la remarquer... Chose qui risquait de compliquer un tir direct et effectif, s'il s'en prenait à ses camarades : à cette distance, un ennemi de bonne qualité serait aisément capable de bloquer ses flèches, ou bien de les éviter.

Cependant, cet étrange inconnu ne semblait nourrir aucune intention néfaste à leur égard : en effet, il ne tarda pas à prouver qu'il ne ressentait aucune animosité contre eux en dévoilant de lui-même sa présence au capitaine et à l'ingénieur, qui lui jetèrent un bref regard tandis qu'il atterrissait non loin d'eux. Monica, après un bref soupir d'incompréhension, ne sachant pas vraiment d'où sortait ce mec et ce pourquoi il n'avait pas l'air bien motivé à l'idée de prêter main forte aux esclavagistes, prit la décision de montrer à ses deux camarades pirates qu'elle était en parfaite forme : elle envoya une flèche en direction du chef du cartel, plantant celle-ci dans le mollet gauche de l'homme qui s'effondra. Kernoza ne manqua pas cette opportunité d'en finir aussi promptement que possible et réalisa un soudain geste diagonal de son épée, venant mordre la gorge de cette ordure. Imaginer que ses sbires puissent s'en sortir plus ou moins vivants ne le gênait pas vraiment, étant donné que cette petite leçon devrait aisément suffire à les remettre dans le droit chemin, mais songer qu'une telle crapule puisse s'en sortir et réitérer quelques semaines plus tard lui aurait assurément arraché quelques frissons de dégoût... Après s'être tourné en direction de Jeck qu'il aida en quelques mouvements, le délestant d'une partie de ses opposants, le capitaine d'Arashi Dake pivota une nouvelle fois pour observer le nouvel arrivant, vraisemblablement un maudit, lacérer le sol avec une étrange capacité. Les esclaves étaient sous le bâtiment, selon ses dires... Donc il voulait y accéder depuis l'extérieur ? Fordrag risquait d'être fortement déçu s'il apprenait qu'il n'avait servi à rien... Malgré cela, le chef de la bande de forbans ne put s'empêcher de siffloter d'admiration avant de déclarer quelques mots à l'intention du maudit en question :

-Plutôt pratique, comme pouvoir...

Une fois cela dit et le passage enfin béant, Kernoza laissa Jeck se dépêtrer avec les quelques sbires du groupuscule qui demeuraient encore capables de tenir sur leurs jambes, suppléé par Monica qui n'aurait aucun mal à les avoir dans ces conditions, et s'enfonça également dans les souterrains en suivant le type aux airs de gentleman, ne se gênant toutefois pas pour conserver son épée dans sa main droite tout en restant quelques mètres derrière lui. Il s'agissait de ne pas faire une confiance aveugle à cet homme, qui était débarqué de nulle part, après tout... Cependant, le capitaine comprit qu'il n'avait aucune véritable de se méfier, tout du moins en apparence, lorsque l'étranger l'amena bel et bien devant les geôles qui retenaient les pauvres demoiselles prisonnières... Et ce type semblait d'ailleurs également bien décidé à les libérer.

-Tiens, prends ça et ouvre les cages. Je m'occupe de surveiller.

L'épéiste envoya à son homologue justicier les quelques clés qu'il avait été en mesure de récupérer sur le cadavre de son opposant précédent. Il pivota ensuite pour balayer l'endroit du regard, repérant rapidement les rares points d'accès qui risquaient de poser problème si leurs ennemis apprenaient qu'ils avaient réussi à descendre jusque là. Enfin, dans tous les cas, Iliana et Fordrag faisaient très certainement déjà des leurs à l'intérieur du bâtiment, au-dessus de leurs têtes : autrement dit, ils n'avaient certainement pas besoin de s'inquiéter...



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un bordel comme un autre ? [Pv Shikisha - Présent]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un bordel comme un autre ? [Pv Shikisha - Présent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une amitié pas comme les autres
» 01.03/11.C.Utah - Un hangar comme un autre
» Une petite chatte pas comme les autres.
» Aaron, un gars comme un autre.
» Un nuit comme une autre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-