Partagez | 
 

 [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3504
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   Ven 5 Juin - 14:30

La loi est reine [1]

Il y avait deux choses à retenir sur cette île : la première était le relent d'odeur nauséabonde qui émanait des ruelles, un mélange entre différents déchets organiques, des excréments et de l'eau de mer ramenée par les pêcheurs lors de leurs sorties. Le second, et pas le moindre, était l'une des lois les plus extravagantes d'East Blue, qui ne prenait effet qu'en ce lieu où la politique était neutre face au Gouvernement. Le tyran avait en effet décrété que quiconque porterait un animal d'une taille inférieure ou égale à soixante-dix centimètres sur son épaule gauche, que ce soit un enfant, un rat ou un animal inconnu, serait immédiatement condamné à mort par la justice de l'île, et serait soumis dans le meilleur des cas au plus doux et au plus paisible des écartèlements. Bienvenue à Saint Island, l'île où la sainteté crée des martyrs, pour le bien du plus grand nombre.

En arrivant devant l'île, il est possible de voir s'étendre devant soi un village surmonté en arrière-plan, certainement sur une colline, par un château des plus élégants. Dans le style de l'époque moyenâgeuse, cette île avait son charme. Les maisons étaient faites de pierre et de paille, laissant passer en partie l'humidité dans les cas où l'isolation était déjà relativement présente. Certaines étaient délabrées mais habitées par certaines paysannes aux mœurs légères : elles tapinaient au port, essayant de ramener dans leur hameau de jeunes et innocents voyageurs poussés par l'aventure, et qui n'avaient de ce fait peur de rien. Quelques pièces d'or, et ils s'assuraient une nuit de folie, qui se terminerait certainement par la transmission d'une maladie vénérienne.

Les hommes, quant à eux, étaient pour la plupart dans un état de semi-coma dont ils ne sortiraient que quelques heures plus tard, après avoir décuvé de la beuverie de la nuit précédente. Certains, parmi les plus courageux, étaient déjà partis en mer pour tenter de rapporter le soir même une partie du repas dont la moitié était taxée par le pouvoir royal. L'impôt était fort : le manque accablant de touristes, les terres asséchées par l'eau de mer, tout semblait aller contre cette île. Cependant, les lieux étaient habités par les plus démunis, et ceux-ci n'avaient pas de quoi se payer un trajet hors de l'île. Personne ne souriait, l'atmosphère était morne et seul l'alcool semblait pouvoir décoincer un peu les esprits bridés de ces pauvres gens. Quand ils n'étaient pas pris entre deux crises de folie, même les bourreaux étaient abordables.

Justice. Ce mot était pour l'île une vaste comédie. Tout acte répréhensible était puni par un châtiment échelonné selon la gravité de l'acte en question. Par exemple, voler sans l'accord du souverain – car le roi était le seul à pouvoir autorisé une dérogation à la loi – était passable d'une amputation nette de la main prise en train de chaparder, et des deux si le commerçant acceptait de payer un pot de vin supplémentaire. En général, seul le viol féminin n'était pas puni, après tout il était difficile de croire une femme sur parole. Peu de choses se valaient, et le roi pouvait au gré de ses caprices modifier une loi.

Ainsi, il était strictement interdit sur arrêté royal depuis huit mois de manger du porc en dehors des Samedi et du troisième mardi du mois. Cette viande était pourtant la plus répandue, ce qui rendait la loi encore plus difficile à tenir. Bon nombre de citoyens exemplaires avaient été exécutés pour donner l'exemple dans un premier temps, mais comme disait le roi : « La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés, sans exception. ».

- Réveille-toi, gamin !

Le regard hagard, Erwin fixa la personne qui venait de le réveiller : un gros barbu édenté au nez aplati et à la peau rougie par l'alcool qui lui semblait à cet instant bien sympathique. Pourtant, lorsque sa main vint se poser sur son épaule et le souleva du sol comme pour lui indiquer que le temps n'était plus à la rêverie, Erwin déglutit et obtempéra immédiatement. Il n'avait pas besoin d'un tel comportement pour savoir qu'il n'était plus le bienvenu dans ce bateau civil.

Le soleil était déjà haut dans le ciel, alors que le bateau avait accosté à l'aube. Le rouquin sortit de son petit confort, Miu sur son épaule gauche, et mit un premier pied sur la terre ferme, après avoir traversé le ponton qui servait à accrocher les bateaux. A peine fut-il sur l'île que deux mains gantelées vinrent saisir ses bras, et qu'une troisième paire vint menotter le petit lapin vert sur son épaule. Fronçant les sourcils, Erwin s'apprêta à répliquer mais observa la misère autour de lui, le château. Très vite, son cerveau se mit à fonctionner à plein régime. Il n'aimait pas réellement la misère, et il pouvait peut-être y faire quelque chose dans le cas précis. Il lui suffisait de parler au Seigneur des lieux, et apparemment c'était là que ces gardes comptaient l'emmener. Une esquisse de sourire sur son visage laissa présager ses intentions, mais il n'y avait personne pour l'observer.

- Vous êtes condamnés à être jugé devant le tribunal pour port illégal de rongeur sur votre épaule gauche, se sentit obligé de dire un des gardes en le tirant vers l'avant. Obtempérez.

Sans ajouter un mot, le jeune homme se laissa entraîner par le mouvement. Il avait de la misère à combattre.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   Jeu 11 Juin - 16:47


Kaizoku Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!


La couleur de cette eau était tot simplement ravissante. Le capitaine de ce petit équipage s'était installé au bord de la petite embarcation qui leur servait de bateau pirate. Loyal était coincé à l'intérieur du navire. Il avait songé effectivement à une nouvelle invention géniale. Une tapette à répétition. Ainsi, en plaçant subtilement un morceau de viande dessus, Kain ne se ferait pas pincer les doigts une seule et unique fois, mais bien une bonne dizaine ! Heziel était occupé à tenir la barre. Ils avaient quitté la terre ferme depuis un petit moment, mais miraculeusement, il restait suffisamment de vivres pour tenir encore un peu. D'après la carte d'East Blue qu'avait pu obtenir Loyal après un vol dont il déniait toute responsabilité, la faute étant entièrement imputable au pouvoir que lui accordé son fruit du démon, ils n'allaient pas tarder à trouver une nouvelle île.

Bien évidemment, l'équipage ne se doutait pas de la législation complexe et sévère du territoire qu'ils allaient fouler sous peu de temps. Il allait sans dire qu'ils n'en n'avaient d'ailleurs cure. Après tout, ils avaient entamé une carrière sans retour possible dans l'univers de la piraterie. L'énergumène qu'incarnait le mastodonte ne laisserait probablement pas de marbre les autorités locales. Cependant, à ne pas pouvoir s'y attendre, la véritable horreur juridique s'incarnera dans cette histoire en Nescafé. Le hamster du borgne, fidèle compagnon à l'intelligence débordante et à l'imagination loufoque.

Il ne fallut pas longtemps avant que l'ancre ne soit jetée (celle de l'embarcation, pas de Kain). Le navire put ainsi être amarré au port. Le capitaine descendit du train. Il se trouvait que Nescafé était non pas sur l'épaule gauche du borgne comme la loi l'interdisait, mais sur la tête de ce dernier. Se camoufler dans les cheveux en bataille du gorille était en effet un passe-temps qu'il affectionnait particulièrement. Heziel et Loyal étaient restés sur le navire et avaient laissé pour le plus grand malheur de tous, le Valentine D. partir à l'aventure en premier et en solitaire. Le rongeur glissa immédiatement sur l'épaule droite du borgne et avait pu faire de la clavicule du capitaine un siège adapté à son auguste derrière. Kain fut interpellé quelques secondes plus tard par un homme en armure.

Soldat royal: Vous là ! Le grand avec l'an... une ancre ?... Vous êtes en état d'arrestation !

Une main gantée vint frapper le haut du crâne du soldat qui lâcha un « aïe » immédiat et sonore.

Soldat royal bis: Tu te trompes complètement. Tu vois pas que son animal de compagnie est sur son épaule droite ?

Le premier fronce les yeux pour mieux regarder avant de prendre un ton un peu plus gai.

Soldat royal: Ah oui je n'avais pas vu. Je le voyais de face et je voyais l'animal à gauche, ma gauche. Haha, je suis désolé, je n'avais pas fait attent--le second lui redonne un coup sur le haut du crâne- aïeuh.

Finalement, c'était ainsi que Kain pu retarder l'inéluctable. Malheureusement, alors qu'il était en train de déguster un fameux pain au goût qu'il jugeait exquis, Nescafé passa sur l'épaule gauche du capitaine pour prendre un morceau de mie. Immédiatement après, alors que le capitaine était en train de marcher sereinement dans l'allée principale de cette ville portuaire, un groupe de soldats vint encercler le grand dadais. Ils étaient tous armés de lance et ces dernières, bien aiguisées, pointaient le ventre du capitaine. Un homme qui semblait un peu plus grand que les autres s'avança. Il était le seul désarmé. Il déroula ce qui semblait se rapprocher d'un parchemin avant d'annoncer sur un ton clair.

Intendant Royal: « Toute personne portant un rongeur sur son épaule gauche est condamnée à mort. » Comme le stipule l'article 47-2 du jus corpus royalis de notre île, vous avez enfreint ce dit article. Vos poings ainsi que le rongeur seront liés par le fer. Puis, nous vous emmènerons à une audience devant le chancelier de sa royauté qui vous condamnera dans un procès équitablement respectueux de notre paix sociale. »

Kain n'avait évidemment rien compris à tout le baratin de cet homme. Il savait juste qu'il était dans de beaux draps. Cependant, les armure que portaient ces personnes brillaient et il les trouva réellement à son goût. C'était ainsi que de lourdes menottes lui furent passés au bras sans qu'il ne s'en rende compte.

~Thème de Nescafé ~

Contrairement à son abruti de maître, Nescafé avait tout compris. Il savait ce qu'il en ressortait. Il terminait ainsi son petit morceau de mie et « mâchouillait bruyamment » ce dernier. Une main apparut alors dans son dos avec un fer à l'intention de sa « personne ». Il n'était pas un simple hamster comme les autres. C'était un ninja après tout. Il put ainsi sauter avec une dextérité hors-du-commun sur le doigt de cette fameuse main avant de longer le bras de son assaillant. C'était ainsi que Nescafé remarqua, non sans esquisser un petit rire bien à lui, qu'il s'agissait d'un jeune garçon frêle qui était monté sur les épaules d'un autre. En effet, ils étaient trop petit pour pouvoir se saisir de l'animal. Kain n'ayant pas eut l'amabilité de se baisser pour que l'on se saisisse de son animal de compagnie.

Ce qui se passa ensuite donna le surnom de « hamster génocidaire » à Nescafé. Ce dernier se posa comme si ne rien n'était sur l'épaule gauche du soldat qui avait tenté de le serrer. La réaction fut immédiate.

Soldat royal: Ô non...

Intendant Royal: Vous là ! Vous êtes condamné pour port de rongeur sur votre épaule gauche !

Les soldats se mirent à plusieurs et tentèrent d'arrêter le hamster ninja. Malheureusement, ce dernier était bien trop habile et il sauta d'épaules gauches en épaules gauches. L'intendant s'époumonait à condamner la totalité des soldats qui étaient initialement venu arrêter Kain. Ce dernier croyait d'ailleurs assister à une sorte de jeu et rigolait en voyant tous ces hommes se faire avoir comme des bleus par une boule de poil d'à peine 10 centimètres.

Nescafé termina sa course sur l'épaule gauche de l'intendant lui-même qui faisait une crise d'asthme. Une menotte épaisse vint finalement se saisir du rongeur. La chaîne reliant la menotte fut fixée à la taille de Kain qui rigolait toujours. Le hamster était la tête en bas, et se balançait au gré des pas. Les citadins regardèrent médusé le passage de cette énorme troupe condamnée à mort pour port de rongeur sur l'épaule gauche au grand désarroi général. Il s’agissait probablement d'une première dans l'histoire juridique de cette île.

Les portes du château s'ouvrirent ainsi devant eux et le capitaine pu ainsi découvrir la Cour Royale. L'attroupement de condamnés à mort entra à l'intérieur de l'enceinte. Les soldats accusés se plaignant en jurant et en maudissant l'animal qui ricanait toujours malgré sa tête en bas.

@Heziel Coffe


Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3504
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   Mer 24 Juin - 9:29

La loi est reine [2]

- C'est inadmissible ! INADMISSIBLE !

Les gardes, un énergumène et son hamster ainsi qu'Erwin et Miu étaient réunis dans la salle de jugement. Le Roi, un homme réellement court sur pattes, regardait toutes les personnes qui lui faisaient face avec dégoût. Il avait une petite ride entre les yeux, affres d'une vie passée à froncer les sourcils pour manifester son mécontentement. Le rouquin tenta un instant de ne pas rire devant ce personnage grotesque. Tenter, c'est bien beau de tenter. Il ne s'y tint pas et en un instant, il éclata de rire sous le regard sidéré des soldats : cela faisait longtemps que personne n'avait utilisé cette technique pour provoquer le monarque.

Ah, oui, cette île avait d'autres règles stupides. L'une d'entre elle consistait tout simplement à rire aux éclats dans la salle du trône pour provoquer en duel l'un des meilleurs guerrier du roi, connus pour leur férocité et leur fureur dans l'arène. Il était cependant interdit à celui qui provoquait le duel de gagner : c'était juste une manière de demander une exécution spectaculaire en quelques sortes. Miu, de son côté, tenta de bouger ses longues oreilles scellées comme pour indiquer à Erwin d'arrêter de rire.

- Quel... quel toupet ! Gardes ! Gardes ! Emmenez-le dans l'arène ! DANS L’ARÈNE !

La troupe condamnée bougea comme un seul homme vers le rouquin avant de remarquer qu'ils étaient eux aussi contraints par les chaînes du jugement. Un triste sort les attendait, et comme le disait la loi, un homme condamné n'occupe plus que sa fonction de macchabée et aucune autre sur cette île absurde. La loi, c'est la loi. Se laissant traîner vers l'arène, il laissa l'énergumène et le hamster à leur sort en compagnie de Miu. La pensée de ne pas avoir à ses côtés son compagnon le vexa un instant, mais il sentait émaner de l'homme qu'il venait de quitter une étrange aura : il n'avait pas affaire au quidam du coin, c'était certain.

- Ah, mais qu'ais-je fait pour mériter de tels incompétents. Vous êtes tous condamnés à la peine capitale ! CAPITALE !

Le roi hurlait. Son regard se portait sur la petite assemblée qui lui faisait face : ce n'était qu'une maigre consolation que de les voir aller à la potence, ou être écartelés sur la place publique. Il ne se souvenait à vrai dire pas de la sentence qu'il avait mise pour cette règle stupide. Mais en tout cas, il était sûr qu'il s'agissait de la peine de mort. Et avec ces bêtises, il allait devoir à nouveau réquisitionner des hommes pour renflouer les rangs de sa garde. Quelle dure vie que celle d'un monarque !

- Majesté, la peine pourrait-elle être revisitée ? Pour éviter la perte d'autant de soldats...
- Non, non, non ! Ou alors... Tous ces guerriers trouveront aussi leur repos dans l'arène ! Je demande un affrontement de masse ! DE MASSE !

Le conseiller qui avait parlé fit tout de suite partir une missive pour que les soldats aillent en ville pour donner l'information aux citoyens. Tous devraient se présenter pour l'affrontement le plus gigantesque de l'année : un combat en arène où s'affronteraient les meilleurs soldats du roi, de tristes inconnus, un hamster et un lapin court sur pattes. Bien sûr, les règles stipulaient bien d'autres choses, et il allait falloir les découvrir au courant de l'aventure. Mais une chose était sûr, lorsque le mot « Baston » se propagea à travers les rangs des soldats, il allait attraper l'attention de plus d'un homme. Mieux encore, le monarque se releva à nouveau, posant son sceptre sur le sol et lançant sur un ton généreux et gras :

- Le vainqueur de cet affrontement aura, même si je ne doute pas que ce sera l'un de mes soldats, le droit à un an de réserves de viande ! DE VIANDE !

L'homme se rassit alors, s'affalant et faisant signe aux soldats de partir avec les condamnés. L'affrontement dans l'arène n'était pas un affrontement à mort, c'était un combat spécifique au peuple de l'île : une baston générale où tous les adversaires devaient être mis K.O. Il était bien sûr évident qu'un homme digne de ce nom saisirait toutes les occasions possibles et imaginables pour faire gerber le sang sur le sol terreux de l'arène.

Et c'est ainsi qu'Erwin se retrouva en compagnie de divers hommes dans la salle d'attente de l'arène où une petite musique était diffusée par des dials pour apaiser les tensions. Un homme arriva avec des pailles dans la main et regarda les hommes enchaînés. Il allait falloir tirer à la courte paille. Celui qui tirerait la plus courte aurait un handicap sur le ring : il devrait garder ses chaînes. Le rouquin soupira : il pouvait s'en défaire à tout moment, mais avoir un handicap ne serait pour lui pas de trop. A part l'énergumène, il ne sentait pas que quelqu'un pourrait lui tenir tête parmi les gardes... Mais les vrais adversaires n'étaient pas encore arrivés sur le devant de la scène.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   Lun 13 Juil - 16:00


Kaizoku Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!


Kain était assis sur un banc en compagnie de quelques hommes qui lui jetaient des regards emplies de remontrances. Ce dernier n'y fit même pas attention. Son fidèle hamster était posté sur son épaule et avait sortit quelques rouleaux où étaient consacrés des techniques ninjas sacrées. La première et de loin la plus utile était le multiclonage, une technique lui permettant de se dédoubler en copies conformes. Ainsi, il était en mesure de faire plusieurs tâches à la fois et notamment draguer plusieurs demoiselles en même temps. Bref, de multiples facettes qu'il n'avait de cesses d'exploiter tous les jours.

Le jeune capitaine avait toujours ses chaines aux poignets. Un homme avec quelques pailles lui demanda d'en prendre une. Le borgne ne comprit pas, car la paille ne se mangeait pas. Nescafé lui expliqua calmement qu'il devait juste en prendre une sans se soucier de quoi que ce soit d'autres. Kain s'exécuta et en tira une tellement longue qu'elle rendit vert de jalousie ceux qui en avait déjà tiré une. La volonté du D. avait elle encore frappé ? Ses fers lui furent retirés dans la seconde qui suivit. Nombreux participants de cette « baston » espéraient probablement que le capitaine ait un quelconque handicap afin qu'il subisse au centuple la catastrophe dont il était à l'origine il n'y a que quelques heures de cela.

La « salle d'attente » des combattants était remplie de diverses armes et armures en tout genre. Une armurerie avait été spécialement préparée pour eux avec des équipements de bonne facture si on le comparait à l'état du pays. Le borgne se jeta sur ces derniers, des étoiles dans les eux. Sa salive dégoulinait sur le plastron d'une armure couleur or tandis que son fidèle compagnon le lustrait avec un chiffon. Il s'équipa du maximum qu'il put. Malgré une législation des plus strictes, ils n'avaient jamais envisagé de limite de poids. Ainsi, le borgne « tripla » de volume. Il était équipé de la parfaite panoplie du chevalier. Sa carrure ne lui donna pas un air foncièrement ridicule, ainsi il pouvait toujours se mouvoir.

La chaleur à l'intérieur de cette carapace de fer était cependant très importante. La période estivale n'allait pas en arrangeant. Kain était cependant très attaché à cette idée de chevalier et décida de conserver son armure malgré les conseils avisés de Nescafé. Ils placèrent tout deux un casque où une espèce de brosse à balais rouge servait d’ornement à son sommet. Tous deux prenaient ça très au sérieux malgré tout. Le capitaine savait pertinemment que la viande était une raison plus que valable pour se battre de toutes ses forces.

Son ancre ne lui avait pas été restituée après sa capture, et il ne savait pas manipuler les armes. C'était ainsi que le borgne décida de récupérer à la place une rondache, qui était donc un bouclier de forme circulaire. Cette dernière était faite d'airain et sied bien à l'allure générale du type. La plupart de ses adversaires s'étaient saisis d'armes tel que des épées ou des lances, en passant par les classiques filets de gladiateurs. On pouvait déjà entendre la masse hurler et scander le nom de certains soldats qui semblaient être des figures de ce pays.

L'heure d'entrer dans l’arène allait bientôt sonner. On appela le géant à rejoindre le groupe où ce dernier bouscula par mégarde un jeune homme brun. Kain se retourna alors en sa direction et abaissa immédiatement son buste afin de s'excuser. Sa spontanéité aurait pu feindre de donner un coup de casque. Il s'excusa platement et rapidement en quelques mots avant de rapidement se présenter avec ses mots habituels. Malheureusement, les connaissances allaient devoir attendre, car les grilles étaient en train de se lever.

Le bâtiment était rempli de la quasi-totalité des citoyens de ce pays. Le Roi était à sa loge d'honneur, il semblait être accompagné de son épouse. Ils durent tous s'avancer au centre de ce terrain fait de poussière. Quatre piliers formaient un carré imaginaire. Le groupuscule se plaça au centre tandis que sa sainteté levait son humble postérieur afin de prendre la parole...


@Heziel Coffe



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3504
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   Lun 20 Juil - 11:29

La loi est reine [3]

- Gladiateurs ! Vous êtes ici pour faire montre de bravoure, et offrir à cette ville un spectacle des plus sanglants ! SANGLANTS !

Cette manie qu'avait le roi de répéter ses dernières paroles exaspérait le jeune rouquin dans l'arène. Il avait pris connaissance des règles tandis que des chaînes lui saillaient encore aux mains, et que son dos était le seul dénudé. Il était la cible facile, le petit mouton au milieu de la meute de loup. Offrir une victime dans les premières minutes était certainement une manière de s'assurer de l'aspect « sanglant » que venait d'énoncer le roi, alors qu'il n'était pas question de combat à mort quelques dizaines de minutes plus tôt.

Miu regardait, perché sur la tête d'Erwin, le petit animal de compagnie du baraqué. Il semblait intrigué par cette drôle de créature vers qui il se dirigea habilement en déployant ses oreilles et en se laissant porter par le vent jusqu'à la tête d'un soldat à côté du duo improbable, trop concentré sur le discours du roi pour remarquer que la charge de son casque s'était alourdie.

- Miuuuu, Mi, Miumiu. Mimimi, Miu.

Ce qui voulait certainement dire quelque chose, mais le propos était tellement éloigné de la situation actuelle qu'Erwin ne tenta pas de le décrypter et se contenta de se frayer un chemin dans la foule, faisant pousser quelques cris d'indignations aux gladiateurs alors que le roi présentait en face les cinq guerriers les plus puissants du pays : l'élite des combattants de son royaume. Parmi eux, deux femmes et trois hommes, tous aussi baraqués et insolents, au premier abord, les uns que les autres.

- Qui ose m'interrompre dans mon sublime discours ? DISCOURS !

La tête du roi était devenue écarlate alors qu'il retenait sa respiration en tirant de sa ceinture une épée et qu'il la levait en l'air.

- Que le combat commence ! COMMENCE !

Et alors que le départ était sonné, les premiers combattants les plus proches se jetèrent immédiatement sur le rouquin. Celui-ci esquiva habilement chacun des coups qu'on lui portait, pas des mouvements concis et économe, bloquant parfois même un coup en piqué avec ses chaînes dont il se servait comme bouclier. Très rapidement, ceux qui s'étaient précipités dans l'action sans réfléchir aux conséquences se firent mettre hors d'état de nuire par ceux qui avaient patienté un peu pour profiter de leurs ouvertures.

- Mimi, Miu, Miu !

Le petit lapin vert et blanc aux grandes oreilles sautait à présent de casque en casque, un petit geste d'adieu vers son nouveau camarade animal, coupant au passage la vue de quelques malandrins qui échouaient leurs coups ou loupaient leurs cibles. Le plan machiavélique de l'ami d'Erwin le montrait sous un nouveau jour, tandis que le garçon continuait d'esquiver patiemment, sachant pertinemment qu'il était condamné à rester dans cet état de défense absolue pendant que les autres concurrents diminuaient l'effectif présent.

De leur côté, les cinq guerriers qui semblaient être les plus forts se tournaient les pouces. Aucun opposant n'était assez stupide pour aller leur chercher des noises, et ils n'auraient qu'à écraser les derniers en profitant de leur fatigue, cela leur accorderait une victoire facile. Ils n'avaient pas besoin de faire plus d'efforts, le show était déjà assuré par les combattants au centre de l'arène.

- Nouvelle petite difficulté, lança le Roi en observant les animaux. Celui qui tuera un des deux bestiaux sur cette scène obtiendra son poids en viande peu importe ce qu'il arrive ! CE QU'IL ARRIVE !

Alors que le nouveau challenge était annoncé, des regards carnivores se dirigèrent vers Miu et la petite bestiole du mastodonte. A la vie, à la mort, se dit Erwin en esquivant un nouveau coup qui visait cette fois-ci le petit animal vert et blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   Mar 18 Aoû - 15:58


Kaizoku Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!


Un nouvel ami à Nescafé vint se présenter à lui pendant le discours de sa sainteté. Il lui prononça quelques mots dans sa langue propre. Heureusement, de par son statut d'animal, le rongeur pu parfaitement comprendre ce que lui voulait son interlocuteur et il pu répondre dans la langue humaine.

Nescafé: Tu as raison, les flans aromatisés à la marmelade sont tout exquis. Comme dit le très célèbre chef ours Paddington dans son roman « l'escapade », il nous est nécessaire de trouver quelqu'un que l'on peut considérer comme sa famille. Dans mon cas, c'est le gros abruti sur lequel je suis assis.

Le borgne ne prit pas le temps de comprendre toutes les paroles de son compagnon, car le début du combat venait de sonner après quelques hurlements du très estimé Roi. La plupart des combattants présent dans cette arène avaient été amenés par la faute de Nescafé. Kain était le maître du rongeur et était par extension le « cerveau » à l'origine de ce combat. Il était tout naturel qu'il fasse l'objet d'une attention particulière.

Quelques combattants n'attendirent pas et se jetèrent toutes armes brandies sur le colosse. Le gorille en armure leva son bouclier et bloqua la première attaque qui lui était destinée. Son adversaire avait effectué un saut afin de gagner en force. Toujours dans les airs, il se fit saisir une cheville par le borgne qui l'envoya aussitôt valser dans le décors. L'homme à la tignasse grise s'abaissa alors et commença à courir droit dans le groupe d'ennemi, son bouclier en avant.

Tel un joueur de Rugue-Bi ( jeu local pratiqué et apprécié dans East Blue), il repoussa à coup d'épaules et de bouclier toute personne qui s'approchait d'un petit peu trop près. Dans sa course, un des combattant avait lancé des bolas en direction du capitaine. Il fit mouche, les pieds du borgne furent emporté en arrière. Il trébucha dans un saut maladroit bouclier en avant, il retomba sur un malchanceux. Grâce à la vitesse emmagasinée pendant sa course, il put se servir maladroitement de son bouclier comme d'une luge improvisée. Les combattants semblaient abasourdis par sa manière de se battre. Kain s'amusait beaucoup, son sourire d'ahuri révélait clairement son état d'esprit.

Roi:Nouvelle petite difficulté. Celui qui tuera un des deux bestiaux sur cette scène obtiendra son poids en viande peu importe ce qu'il arrive ! CE QU'IL ARRIVE !

L'annonce eut fut à l'origine d'un électrochoc au sein de l'assemblée. Tous se tournèrent immédiatement en direction des deux petites créatures. Cela en était ainsi, la viande était un met de choix et abattre ces boules de poils ne serait pas compliqué... Sur le papier. L'instinct de super ninja du rongeur compris aussitôt que son nouvel ami Miu était en danger.

Nescafé: Lance-moi Kain, maintenant !

Kain se saisissant du rongeur: Ok, Te...ME !

Le hamster vola tel une fusée en direction de Miu. Un antagoniste le visant, il n'allait pas rester les bras croisés en attendant que le pire des scénarios puisse se produire. La boule de poil joignit ses deux patates devant lui et « hurla » le nom de sa technique.

Nescafé: Multiclonage no Jutsu !

Aussi improbable que cela puisse paraître, on eut l'impression l'espace d'un instant que le nombre de hamster décupla. Une dizaine de Nescafé apparurent. L'un d'eux saisit Miu en l'écartant de l'attaque du méchant. Le rongeur se jeta alors sur son visage.

Nescafé: Gatulingoune Punchies !

C'était dans une avalanche de coups de pattes dans les yeux du mécréant que sa vengeance se fit entendre. Son adversaire lâcha un râle et approcha sa main de libre dans le but de saisir l'animal. Il sortit alors un étrange objet.

Nescafé: Mille picot no jutsu !

Il avait bricolé un étrange morceau de tissus où il y avait accroché de nombreuses punaises. Il s'entoura ainsi de cet objet comme d'une véritable armure. Sa cible était aveuglée et tenta de saisir avec sa poigne la plus ferme l'animal. Malheureusement, il ne fit que se planter les multiples punaises. Il relâcha immédiatement son emprise. C'était ainsi qu'au même moment, un opportuniste tenta un coup de massue en direction du visage de la victime dans le but d'écraser la petite boule de poil. Cependant, le hamster put s'échapper in extremis. La massue alla donc naturellement s'écraser sur le nez de pauvre homme qui s'écroula au sol , c'était un knock-out.

Le nouvel ennemi chercha alors désespérément du regard Nescafé. Il le trouva lors posté sur un casque. C'était le casque d'un homme qui lui fonçait dessus avec un bouclier. Ce dernier lui asséna un coup de poing tellement puissant qu'il vola à travers l'arène. Il alla s'écraser non loin des cinq champions de cette île. Le combat ne faisait que commencer ! Kain attendait la suite de la bagarre en sautillant sur place tel un véritable boxer professionnel.


@Heziel Coffe


Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3504
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   Ven 18 Déc - 21:08

La loi est reine [4]

Le mastodonte au bouclier se débrouillait plutôt bien. Sans lâcher son combat du regard, Erwin continuait à esquiver les coups de plus en plus insistants de ses adversaires. Il n'avait pas peur, loin de là, mais faire mine de garder ces menottes était d'un ennui... Il s'en déferait bientôt. Tendant les chaînes, il tenta d'abord de les briser par l'action d'une hache sur celles-ci, mais la force de son adversaire était aussi importante que celle d'un nouveau-né. Celui-ci fut d'ailleurs si intrigué de sentir une résistance qu'il recula en croyant que le rouquin préparait un mauvais coup. Le jeune homme regarda le métal toujours indemne. Il fronça les sourcils, réfléchit un instant et tira dessus alors qu'un nouvel adversaire prit presque instantanément le relais.

- Vous commencez à m'emmerder, rétorqua la cible préférée des faibles.

La pression avait monté d'un cran. Cette fois-ci, son adversaire allait mettre toutes ses forces dans son attaque, ce qui voulait dire qu'il aurait du mal à s'arrêter au dernier moment. Il s'agissait d'une cible parfaite pour une réplique toute en douceur. Ainsi, esquivant d'un pas sur le côté, Erwin fit un croche-pied à son opposant dont le roulé-boulé fut stoppé par un mur bien compatissant. L'assistance poussa un soupir de surprise, mêlé d'une indignation à peine masquée : Pourquoi le bouc émissaire n'était-il toujours pas mort ? Pourquoi les petites créatures n'avaient-elles toujours pas fini en charpie ? Et plus encore, comment un quidam d'un autre pays arrivait-il à battre autant de soldats ?

Le roi lui-même était sidéré. C'était une situation irréelle sur son île aux lois absurdes et spontanées. Il aurait bien déclaré la mise à mort des faiblards, mais il fallait bien de la chair à canon pour former un premier rempart. Les soldats d'élite n'arrivaient qu'en second plan, même s'ils constituaient la minorité puissante de son corps d'armée. Affichant un petit sourire mesquin, il s'enfonça dans son confortable trône et s'y accouda, profitant de la défaite de ses propres larbins. L'élite n'échouerait pas, il avait une totale confiance en elle.

Alors que le rongeur vint aider un Miu amusé, un des combattants avancés décida de sortir de sa case, lançant d'une voix grave et affirmée :

- Tout ça a assez duré, je vais tous les tuer.


Soldat d'élite, Amateur de viande

Les quatre autres ne daignèrent même pas le regarder. Après tout, ils savaient que sous cette apparence d'un sérieux déconcertant, cet homme n'avait qu'une chose en tête : obtenir la juteuse récompense composée des mets les plus fins du royaume. La bave qui commençait à couler le long de ses babines parlait d'ailleurs d'elle-même. Ou il avait la rage, peut-être. Peu importe, dans tous les cas le combat était déjà terminé.

A peine eut-il mis le pied sur le sol qu'il dégagea une aura de carnivore. Dégainant son katana, il libéra un léger vent qui balaya les grains de poussière à proximité, comme si quelque chose s'éveillait en lui. Alors, son regard devint écarlate, ses pupilles se dilatèrent, ses canines devinrent apparentes. Avec un voix composée de folie et d'instincts sanguinaires, il hurla en lançant une lame d'air horizontale qui engloba toute l'arène au niveau des deux combattants et de leurs rongeurs :

- VIIAAAAANNNNNDEEEEE !

Sans hésiter, Erwin fit virevolter une épée qui se trouvait à ses pieds jusqu'à ce que le manche finisse dans ses mains. D'un geste précis, il interrompit la lame d'air en plein chemin. Celle-ci n'était bien sûr là que pour mieux masquer l'avancée fulgurante de l'amateur de viande, dont les gestes se firent si vifs qu'un instant même le rouquin eut du mal à les suivre. Pourtant, il savait que de ce côté là, il n'était pas seul.

Miu, ainsi affolé par l'action qui se dirigeait vers son compagnon de voyage, s'élança vers le mastodonte pour lui demander d'agir en faveur de son ami. Oui, il fit les petits bruits caractéristiques à son espèce unique, une série de « Miu » que n'importe quelle personne digne d'un peu de bon sens n'aurait pas compris. Pourtant, la personne en face de lui ne possédait pas un « bon sens commun ». Non, la personne en face de lui était totalement abrutie, ce qui pouvait jouer en sa faveur. Ainsi, le « Miumiuuumiuuumi miumiumiiii » qui signifiait « Aide mon ami, s'il-te-plaît ! » pourrait sûrement être compris par l'étrange homme.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   Lun 28 Déc - 22:43


Kaizoku Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Alors que Kain était occupé à jouer à « je te tiens par la barbichette » avec un heureux inconnu. Il fut avertit par Nescafé d'un danger imminent. Il eut à peine le temps de mettre le bouclier en face de lui avant d'être repoussé en arrière. Son arme venait d'être entaillée parce qui s'avérait être une lame de vent. Il essuya alors quelques gouttes de sueurs présentent sur son front, il avait eut de la chance. Il n'avait pas le temps de se reposer, car un étrange protagoniste vint lui adresser la parole...

Miu: Miumiuuumiuuumi miumiumiiii

Kain s'approcha alors lentement du petit animal. Il posa alors délicatement sa main sur la tête du petit animal. Il hocha alors de la tête. Des larmes se mirent à couler à flot, ainsi qu'un beau filet de morve qu'il s'empressa de renifler. Le borgne répondit à l'animal de compagnie d'Erwin.

Kain: Je t'ai compris... Miu. Se préoccuper de son ami, alors que l'on est soi-même en danger.. C'est si beau... sniff.

Nescafé: Kain, t'es vraiment pire qu'une fillette !

Kain: Mais c'est trop beau ! Snif...

Du revers de son poignet, le Dokugan essuya son visage des divers liquides qui avaient coulé. Un sourire radieux avec une dernière goutte sur le coin de son œil fut sublimé par les rayons du soleil. Ces derniers illuminèrent le visage du capitaine comme un véritable saint.

Le borgne commença alors à fouiller à l'intérieur de sa veste. Il cherchait quelque chose. Nescafé qui avait immédiatement compris ce que cherchait à faire son ami lui intima quelques mots.

Nescafé: Tu comptes mettre... ça, pas vrai ?

Kain: Oui... Il est l'heure de maître ÇA  !!

Il sortit alors quelque chose de sa poche qu'il ne dévoila pas à son entourage. Il se recroquevilla alors, bouclier sur le dos et fit quelque chose. Par crainte, les personnes autour de lui qui étaient au courant du massacre qu'il venait de causer, s'écartèrent un petit peu. Ils ne savaient pas ce qu'une telle personne pouvait mijoter. Ils pensèrent tous qu'il s'agissait d'une arme capable de renverser le cours de la bataille. C'était alors que le capitaine se releva soudainement, les deux index tendu vers le ciel et les jambes écartées. Bref, il était dans une position bien ridicule.



Nescafé: Et voici.... ~ Il fit un roulement avec son mini tambour ~

Kain: EL MATADOR, le super héros masqué qui vient aider les amis dans le besoin !

Grâce à un coup du destin, une explosion de fumée fut soulevé dans son dos au moment de la présentation. Le cadre de la situation était véritablement génial. La totalité du cortège fut scotché par la prestation plus que ridicule du capitaine qui venait d'enfiler un masque mauve avec de drôles de motifs. Il se mit alors à courir en rond, toujours ses doigts en l'air.

Kain: Nescafé, fait sonner la cloche!

Le rongeur s'exécuta en faisant sonner une mini-cloche sortie de nulle part. C'était alors que le capitaine s'élança à toute vitesse en direction de la personne qu'il devait secourir. Alors que des ennemis tentèrent de faire face, il lança son bouclier tel un frisbee en face de lui ce qui eut pour effet immédiat de les déquiller. Un jeune garçon enthousiasmé par ElMatador hurla « strike » au moment où le capitaine réalisa sa prouesse.

Ce qui s'avérait être un chien affamé à l'idée de manger de la bonne viande ne sembla pas s'intéresser à Kain. Du moins, l'espace d'un temps. En effet, les cris que poussait le gorille eurent le don de l'extirper de ses rêves. Il vit alors le molosse lui arriver dessus tel un juggernauth qui venait de trouver sa proie. Le soldat d'élite courut à son tour vers le borgne. Ses yeux s'étaient transformés en deux perles écarlates. Il tenta alors une estoc en direction du pirate. Kain s'était déjà jeté en avant, bras tendu, l'épée venait de lui effleurer le ventre, quelques gouttes de sang s'échappèrent alors qu'un malchanceux s'écroulait un peu plus loin suite à la nouvelle lame d'air qui venait d'être formée. Le soldat partit alors en arrière, sa respiration fut coupée. Ses yeux semblèrent sortirent de leurs orbites tandis que sa bouche laissa s'échapper un cri étouffé.

Kain: LARIAT!

Alors que le soldat s'écroula au sol, il lâcha son épée sous le choc et se tint la gorge des deux mains sous la douleur du coup. Le borgne prit alors de l'élan et se jeta à plat ventre sur la victime.

Kain: Quesadilla!

Il fut alors écrasé sous le poids de Kain qui dépassait allègrement la centaine de kilos. Alors qu'il sentait encore ses côtes craquer sous le choc, il fut soulevé par la ceinture, et vit momentanément le ciel bleu azur.

Kain: El Torre del mundo!

Son assaut se termina ainsi par une superbe souplesse brisant le dos du soldat qui... Resta inerte. L'assemblée qui assistait à ce spectacle en resta bouche bé, tandis que l'héritier des Valentine D. se régalait de sa victoire, le rongeur faisant sonner une fois de plus la cloche. Il venait de marquer la fin de ce round et les quatre victimes de cette organisation avaient encore du répits !


@Heziel Coffe


Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3504
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   Sam 2 Jan - 10:40

La loi est reine [5]

- Oh mon Dieu, c'est un catcheur ! UN CATCHEUR !

Au moins un qui avait un peu de culture sur cette île. Et étonnement, il s'agissait du Roi. Le reste des spectateurs se contenta d'assister à la scène avec des yeux de merlan frit, s'interrogeant abstraitement sur la définition du mot que venait d'employer le souverain. Seuls trois des soldats d'élite semblèrent satisfaits de cette remarque tandis que de dernier répétait :


Le débile

- Un catcheur ? Mais c'est juste un masque...

« Juste un masque ». L'ignorant ! Erwin le fusilla du regard pour lui faire comprendre qu'on ne rigolait pas avec les sports sacrés, parmi lesquels le baseball, le catch et la corde à sauter. En réalité, il voulait juste envoyer un regard fulgurant sur quelqu'un, et c'était tombé sur le malheureux. Inspirant profondément, le jeune homme décida de se diriger vers les autres combattants, voyant que leur premier adversaire ne se relèverait pas de sitôt, s'il se relevait un jour. Mais au lieu de lire la consternation sur les traits des opposants, ceux-ci affichaient avec froideur des traits impartiaux. Il était faible, il était mort. C'était la vie, la loi du plus fort. Il ne s'agissait pas d'un de leurs amis, ou alors ils avaient une manière bien à eux de traiter leurs amis.

- C'était un de vos compagnons ! Hurla Erwin qui le considérait déjà comme mort et enterré. Vous ne pourriez pas au moins montrer un peu de sympathie pour lui ?!
- Et ça changerait quoi ? Soupira le débile du groupe en se levant. Afficher sa peine est passible de dix ans d'emprisonnement et d'un versement de son poids en chocolat à sa Majesté.
- Mais...


Femme au bâton

Il n'eut pas le temps de finir que le débile ainsi qu'une autre combattante se levaient déjà, leurs armes en main. La femme du groupe avait un bâton dont la solidité semblait être à toute épreuve. Elle le tenait d'une main, en son centre, et le faisait bouger d'une extrémité à l'autre comme pour déconcentrer son adversaire qui ne serait sûrement autre que Kain. Le débile quant à lui portait une faux et un chapeau de cow-boy. Son regard impertinent était aussi tordu que celui de n'importe quelle personne ici. Il assistait, impassible, inaltérable, aux événements d'une vie dont il n'avait plus le contrôle. « Réveillez-vous » avait envie de leur dire le garçon. Miu lui-même voyait cette perte de conscience et attendait à présent simplement dans son coin que quelqu'un y remédie.

- Des lois stupides pour des personnes tout aussi stupides, balança Erwin avant de disparaître un instant.

Son pouvoir avait été activé. Il n'avait peut-être pas la classe d'un catcheur légendaire, mais ses attaques se voulaient beaucoup plus vives. Les menottes qui ornaient ses poignets tombèrent à terre à l'endroit d'où il avait disparu, et sa main droite à présent libre vint attraper le visage effaré du faucheur pour le diriger vers le sol. Ni une, ni deux, le choc avec la terre réussit à le faire sombrer quelques instants. Ce fut le coup de pied dans l'abdomen qui l'envoya pour un temps au pays des rêves tandis que le rouquin toisait l'assemblée.

De son côté, la femme-soldat n'avait rien vu. Elle prenait un malin plaisir à lancer des coups de bâtons sur le catcheur et à esquiver avec habilité les coups qu'il aurait pu lui donner. Ainsi elle ne vit pas l'exploit de celui que l'assemblée commençait à nommer « monstre », « inhumain » ou encore « maudit », pour les plus croyants. Ceux-ci avaient au moins raison sur un point : il était maudit. Maudit du fruit du démon de la téléportation, maudit d'un pouvoir qui apportait son lot de fardeaux. Super-héro ? Catcheur légendaire ? Rien de tout cela n'avait d'importance. Il était juste lui-même, un rouquin en quête de découvertes, en quête d'aventure. Ainsi il clama haut et fort dans l'arène :

- Je suis Erwin Dog et je vais tous vous exploser !

Avant de surenchérir par une langue tirée par inadvertance.

- Il a tiré la langue.
- Le fou, il a tiré la langue...

Tout le monde avait déjà oublié son nom. Et personne ne s'en souviendrait ici en réalité, car le simple fait d'avoir tiré la langue...

- Qu'on lui coupe la langue ! LA LANGUE !
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   Mer 6 Jan - 8:50


Kaizoku Ou Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Kain n'eut pas vraiment le temps de profiter sa victoire. À peine était-il en train de faire de grands gestes à l'attention du public que deux nouvelles personnes s'approchèrent. Le Dokugan se retourna vers-eux avec la ferme intention de continuer son numéro. Il se pencha légèrement en avant et plaça ses mains légèrement en avant, prêt à en découdre à tout moment. Le jeune brun se décida de passer à l'action. Il disparut instantanément du champ visuel du borgne. Son unique œil s'écarquilla en remarquant les menottes tomber à terre avant qu'il ne se mette à tabasser un type à la faux.

Un filet de salive se mit à dégouliner du coin des lèvres de Kain. Allez savoir pourquoi… Son œil s'était également transformé en étoile tandis qu'une chaleur intense était en train de saisir son corps tout entier sous l'excitation que lui procurait un spectacle aussi classique. Nescafé lui mit alors en réaction une petite serviette sur le front avant de battre de l'éventail. Un trop plein d'excitation pouvait entraîner une forte fièvre qui lui serait nuisible pour les trois prochains jours. En tant que capitaine, il avait son lot de responsabilité.

Alors qu'il était en train de prendre un malin plaisir à admirer son nouvel ami (oui, il ne lui en faut pas beaucoup) faire des siennes, un bâton empreint du symbole de la justice vint s'abattre sur son crâne. Une bosse se forma alors sur son crâne. Heureusement, son masque était élastique. Ce dernier ne fut donc pas surélevé par cette excroissance protubérante. Kain plaça sa main sur son crâne pour essayer de la caresser, comme pour atténuer la douleur. Il n'eut malgré tout pas le temps d'assouvir ce besoin. La sainte matraque maniée avec une dextérité hors norme vint le frapper encore et encore. À chaque coup, le capitaine reculait un petit peu plus, tandis que la femme au bâton pouvait enchaîner dans son assaut.

Les autres combattants qui se trouvaient autour n'osaient pas s'approcher. La réputation de cette femme au bâton n'était plus à faire et il s'agissait probablement de l'une des dernières personnes qu'ils espéraient croiser en ce lieu. Au-delà du fait que cette dernière était convoitée par environ la totalité de la population masculine de l'île, le chien du roi compris, cette femme fatale était connue pour massacrer quiconque s'approche un petit peu trop près d'elle. Nombreux furent les corps roués de coups retrouvés dans les poubelles publiques de la ville. La voir à l’œuvre était probablement le meilleur moyen pour dissuader toute personne de l'enquiquiner.

Nescafé était en train de hurler des ordres au borgne.

Nescafé: Mais défends-toi teme !

Roi : Continuez de le tuer.. LE TUER !

Kain tenta une approche en tendant son bras. Elle fit un simple pivot avant de donner un coup de bâton dans le tibias du borgne qui trébucha et tituba en avant, un second coup au niveau de la nuque termina le travail. Le voilà qui était en train de mordre la poussière. La femme se jeta alors fesses en avant sur le dos du capitaine qui leva son bras en l'air tout en hurlant au diable. Elle était plus lourde qu'elle n'y laissait paraître. Se saisissant de son bras, elle entama une clef à l'aide de ce dit bâton qui fit du pirate un chanteur d'opéra.

Il était pris au piège. Il n'arrivait plus à bouger. Son bras lui faisait un mal de chien, et ses tapes sur le sol ne firent rien si ce n'est accentuer ses souffrances en réaction. Le rongeur se plaça alors en face du borgne avant de se moquer de lui. Il parada ainsi quelques instants avec une mini-canne et un mini haut-de-forme. C'était désormais à lui d'agir et il le savait. Le rongeur se faufila alors dans le dos de la demoiselle. Il vit alors la faille… Elle portait une veste. Le visage du hamster s'assombrit soudainement avant d'imiter le rire d'un psychopathe (on peut appeler ça également le rire du joker). Il se glissa alors sous la veste de la femme qui poussa un petit cri sous la surprise. On pouvait alors voir une petite boule se déplacer à travers la veste de la femme qui ne semblait pas être si serrée que ça. Le visage de la demoiselle vint rouge cramoisie. Elle relâcha alors son emprise du borgne. Tout en gémissant et tortillant, au grand plaisir des oreilles de l'assemblée, les mères cachaient la scène aux plus petits, elle essayait d'attraper le rongeur en vint. Kain pu entendre la voix de son ami depuis la veste qui hurla un « je l'ai » victorieux. C'était alors qu'il sortit par le col de la femme au bâton, brandissant en l'air le soutien-gorge de cette dernière sous les applaudissements démentiels des hommes, et du Roi.

La femme était en train de cacher son visage, l'humiliation qu'elle était en train de subir lui était à peine supportable. Ce fut alors que tout bascula pour elle. Elle entendit un bruit singulier qui lui fit lever son visage en direction du catcheur qui s'était relevé. Pour démontrer sa force, il était en train de plier le bâton de la femme sous ses yeux effarés. Alors que ce dernier était réputé indestructible, le borgne venait de le transformer en saucisse sous ses yeux. Une fois son affaire terminée, le borgne lâcha l'emprise sur l'objet qui retomba sur les genoux de la jeune femme. Cette dernière en pleur ne pouvait supportait plus de cette folie. Elle attrapa son bâton, son soutien-gorge et s'enfuit de l'arène avec une délicatesse qui fit aboyer les mâles en rut de l'assemblée.

Kain avait été occupé un petit moment. Tout en faisant des moulinets avec son bras endoloris, il s’épousseta prestement. Puis il scruta l'arène à la recherche de quelque chose d'intéressant.



@Heziel Coffe

Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3504
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   Mer 6 Jan - 15:01

La loi est reine [6]

Les deux derniers soldats d'élite s'étaient jetés sur Erwin tandis que Kain faisait son show, obéissant à l'ordre de leur roi. « Qu'on lui coupe la langue » qu'il avait dit. C'était bien sûr une manière d'apeurer le rouquin aussi, mais celui-ci n'avait pas froid aux yeux. Il était confiant dans cette situation qui aurait pourtant pu paraître désespérée. Sa capacité à se téléporter était là pour garantir sa sécurité. Tenant le bras du premier opposant, il n'eut aucun mal à le faire valdinguer quelques mètres plus loin. La seconde personne, une femme de toute évidence, souriait comme une démone en s'approchant à pas plus mesuré du jeune homme. Elle dévoila alors une main munie d'une paire de griffes en métal, qu'elle tenta vainement d'abattre dans son sillage. Non seulement la main disparue mais aussi la femme. Pendant un instant, seul le combat de Kain se déroula sur le ring, puis Erwin revint comme si de rien n'était, s'époussetant légèrement le corps. Au moins, ça, c'était fait.

Le Roi n'avait à présent d'yeux que pour Kain. Ou plutôt pour la mercenaire que son rongeur était en train de déshabiller. Leur attention était tellement ciblée que personne dans l'assistance n'avait remarqué la victoire du rouquin sur la mercenaire, à l'exception de son second adversaire dont la figure s'était décomposée. Il se leva alors soudainement, vacillant, et d'un geste violent s'élança à nouveau sur Erwin. Il hurlait comme un dératé, mais la foule autour était plus bruyante que lui. Les spectateurs commentaient l'opposition entre Kain et la maîtresse du bâton.

- Crèèèèèèèèèèèève !

Son poing rencontra le sol où Erwin se trouvait un instant plus tôt, et il détruisit une partie de l'arène comme si de rien n'était. Apparemment il était capable de concentrer toute son énergie dans un coup pour le rendre plus puissant. Mais la téléportation du rouquin était trop vive. Apparaissant derrière son adversaire, le jeune homme le saisit par l'épaule. Miu, un peu plus loin, observait la scène en se cachant parfois les yeux avec ses grandes oreilles. Malgré le vacarme provoqué par le coup, personne n'avait tourné la tête, et c'est donc sans aucun spectateur pour assister à sa défaite que le soldat sentit son crâne rencontrer le sol, et qu'il s'évanouit.

Alors que Kain et son rongeur finissaient leur combat, Erwin se tenait au milieu du cratère formé par son adversaire. Quelqu'un se retourna et tout à coup des cris de terreurs remplirent le stade alors que le rouquin relevait la tête, fixant le roi avec un regard intimidant. Il n'avait que trop perdu de temps, et combattre toutes ces personnes s'était avéré épuisant. Baissant la manche de son tee-shirt, il cacha quelques gouttes de sang qui perlaient, provenant de la griffure de son ancienne adversaire. Elle était vive, et il avait joué aux plus malins.

- J'en ai marre de vos consignes à deux balles ! Si vous êtes un homme, descendez vous-même nous affronter ! Lança le rouquin à la direction du Roi qui recula dans son fauteuil.
- Ce n'est pas le devoir d'un roi... D'UN R-
- J'AVAIS COMPRIS LA PREMIERE FOIS, BORDEL !

Ne cachant plus sa colère, Erwin regarda les personnes autour de lui, puis il croisa le regard de Kain et sourit. Il s'approcha de l'homme et lui tendit la main avec franchise.

- Je m'appelle Erwin Dog, merci.

Et alors qu'il finissait sa phrase, une explosion retentit derrière lui. Le Roi, le regard froid, venait de sortir un détonateur. Le sol de l'arène était littéralement en train de se faire exploser bout par bout. Il n'avait donc pas compris ou s'agissait-il juste d'une réaction d'imbécile ? Se mettant une main sur son front, le jeune homme ne put que laisse échapper un soupir d'exaspération.

- On dirait que nous allons devoir nous empresser de sortir d'ici, lança alors Erwin en prenant la direction des coulisses de l'arène.
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   Jeu 14 Jan - 0:52


Kaizoku Ou Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Le capitaine n'en revenait pas. Voir le jeune homme s'approcher ainsi avec une dégaine aussi sympathique… Cette manière de présenter la main.. Kain connaissait cette démarche au plus profond de son âme. Il savait ce que cela signifiait. Il était en train de pleurer de joie, un filet de morve dégoulinait et donnait un aspect repoussant à son masque de catcheur. Le borgne venait de se faire un nouveau copain. Il serra alors a main avec un plaisir non dissimulé. Aspirant sa morve, il pu prononcer quelques mots intelligibles.

Kain: Enchanté, moi c'est Valentine D. Kain.

Le capitaine n'avait pas remarqué les explosions qui apparaissaient un peu partout dans l'arène. La nouvelle amitié qui naissait était bien trop belle et bien trop forte pour pouvoir se faire détruire par un simple feu d'artifice. Le dénommé Erwin Dog lui indiqua donc qu'il était temps de sortir d'ici. Il n'avait pas tord, ces explosions étaient capables de le réduire en charpie. Il fallait trouver un moyen de sortir et vite. Le borgne se retourna alors vers les participants du Colisée malgré-eux. Il remarquait que quelques personnes ne seraient pas capable de se déplacer d'elles-mêmes. Il courut donc dans la direction opposée au jeune brun en lançant quelques mots par dessus son épaule.

Kain: Je vais les aider, sinon ils vont y passer ! Je te retrouve!

Une mine explosa à quelques mètres du pirate et le rappela à l'ordre. Il ne devait pas tarder. Le borgne prit alors quelques hommes qui étaient encore inconscients. Il les plaça alors comme il le pu sur son dos. Il fut obligé de se cambrer sous le poids. Nescafé observait avec attention l'arène. Il lui indiqua alors pendant sa « course » où il devait aller. La moitié de l'arène avait déjà sauté tandis que les gradins étaient en train de se vider sous la terreur. Le roi était devenu incontrôlable. Alors que le capitaine était en train de se déplacer en direction des coulisses, le tyran de l'île se leva brusquement et énonça une énième loi.

Roi: Toute personne qui sauvera la vie d'une autre sera condamné à mort… à mort!

Alors que les explosions retentissaient à un rythme régulier, Kain ne put s'empêcher de sourire. Il avait pu parfaitement comprendre ce que signifiait le Roi. Le borgne se retourna alors vers ce dernier avant de gonfler ses poumons comme il le pouvait.

Kain: Rappelle-toi de mon nom le vieux ! Si tu veux ma tête je te la donnerai, mais avant, je deviendrai le Seigneur des Pirates!

La voix rauque du capitaine résonna dans la totalité de l'arène. Les personnes qui étaient en train de fuir l'arène s'arrêtèrent quelques instants pour se tourner vers Kain. Son visage rayonnait et son sourire sincère ne dérangea personne. Alors que l'on aurait pu se moquer de lui, ils ne le firent. Ils n'osaient pas contredire un jeune homme suicidaire qui se lançait dans une quête impossible. Le petit roi tomba alors à la renverse, sa couronne glissant sur son nez. Quelle folle loi devait-il encore énoncer pour avoir partagé son rêve? Le jeune homme ne serait plus là pour l'entendre, car il était déjà partis. Il était en train d'arpenter les couloirs et courut jusque ce qui s’apparentait à une infirmerie. Là, il déposa alors toutes les personnes qu'il était en train de porter… en tas. Toute la délicatesse dont il avait été capable venait de se volatiliser tandis qu'il se faisait gronder par l'infirmière. Kain rigola et pris congé immédiatement. Il ne pouvait pas se permettre d'attirer plus d'ennuis, il risquait de se faire courser par la milice locale pour recevoir un châtiment dont il avait la volonté de se passer. Tout en courant, il cherchait Erwin du regard.




@Heziel Coffe

Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3504
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   Ven 15 Jan - 23:46

La loi est reine [7]

- Oh et puis merde.

Erwin regardait Kain sauver les autres gladiateurs de l'arène. Il ne s'était pas rendu compte que d'autres étaient en danger, se centrant sur sa petite personne. A vrai dire, il n'était pas sûr qu'il était dans le juste, et une pointe d'admiration pour le mastodonte naissait. Il semblait cependant plutôt bien s'en sortir en sauvant tout le monde. Pas une seule personne ne manquait à l'arène, il soulevait les blessés sur ses épaules comme si le poids du monde n'avait été qu'un maigre soucis en comparaison. Le rouquin soupira, il allait aussi devoir faire quelque chose pour cette île. Ce roi... était une nuisance. Mais à défaut de l'éliminer, il pouvait le mettre derrière les barreaux.

Se téléportant dans les gradins, il commença à diriger ses pas vers le petit Roi insolent. Il devait avoir une cinquantaine d'années, ses cheveux grisonnants marquaient son crâne de son âge pas si avancé que ça. Il n'en était pas à la moitié de sa vie... quoique s'il continuait, il risquait d'être déjà en fin de parcours : un assassinat est bien vite arrivé. Après avoir lancé une réplique bien annonciatrice d'un grand destin qui interpella Erwin, le mastodonte s'éclipsa dans les coulisses. Le rouquin regarda alors le roi qui semblait décidé à fuir à son tour les explosions. Il n'allait pas le laisser faire.

- Rendez-vous ! Je ne tolérerai aucune résistance !

La voix de marines résonna dans l'arène à travers des amplificateurs de sons. C'était une voix plutôt féminine, certainement détenue par une femme plutôt jeune. Erwin fronça les sourcils : cette île n'était pourtant pas gouvernementale. Cela voulait dire qu'il y avait soit un criminel dans le lot, soit que le roi avait fait quelques erreurs concernant les lois applicables en accord aux respects des droits des humains...

Cette pensée fit rire le révolutionnaire à l'intérieur du civil. Le droit des humains, c'était celui de se taire, de plaider coupable quand ils étaient innocents. C'était celui de dire oui à l'esclavagisme, un couteau sous la gorge et une corde de l'autre côté de la pièce. Les marines aidaient le peuple, mais ils n'étaient pas souverains, et c'était les Dragons Célestes la face noire de ce Gouvernement incapable de se lever contre ses créateurs. Des générations de monstres avaient été engendrées par ce parent trop indulgent.

- Vous allez pouvoir payer pour vos crimes, j'espère.
- Non, un roi ne paye pas ! NE PAYE PAS !

Il se mit à hurler, hystérique, avant de commencer à courir vers les explosions, comme s'il voyait là une échappatoire. Ronchonnant, le jeune homme se téléporta aux côtés du roi pour le ramener sur son trône. Il n'était bien qu'ici, assis dans son luxe. Bientôt il goûterait les pavés froids des prisons de la marine. Un sourire naquit sur le visage d'Erwin à cette idée. Alors qu'il pensait pouvoir lui faire la leçon de morale, des hordes de marines débarquèrent. Miu, sautant sur l'épaule du jeune homme, l'avertit d'un petit coup de patte sur l'épaule.

- On ne se reverra pas, lança le Dog avant de se diriger à nouveau vers les coulisses dans lesquelles il se mit à courir.

Pas un chat. C'était le seul endroit vierge de membres du Gouvernement Mondial. Rassurant en quelques sortes. Erwin faillit, au bout d'un moment, percuter le corps gigantesque de Kain. Il fut rassuré cependant d'entendre son pas en premier, ce qui lui avait permis d'ajuster son pas.

- La marine, sur l'île. On ferait mieux de partir...

Il indiqua d'un geste nonchalant la direction de la sortie, sachant pertinemment qu'il allait devoir cacher son visage pour sortir d'ici, ce qu'il ne tarda pas à faire en l'enroulant dans un haillon. La lumière du soleil couvrait la sortie, quand tout à coup il sortit, se retrouvant face à une demi-douzaine de marines près à tirer.
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   Dim 24 Jan - 23:36


Kaizoku Ou Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Kain qui semblait initialement perdu fut finalement très vite rattrapé par Erwin. Ce dernier qui était en train de courir à ses côtés lui intima que la Marine était belle et bien arrivée sur l'île. Les choses allaient se corser s'ils ne trouvaient pas rapidement un moyen de prendre la poudre d'escampette.

Dans leur course effrénée ils purent apercevoir la lumière du soleil qui pénétrait à l'intérieur du couloir. Les rayons étaient d'un blanc aveuglant. Ainsi, le borgne fut forcé de mettre son avant-bras devant les yeux afin de se protéger de cette lumière aveuglante.

Leur sortie « triomphante » fut accueillit par les cliquetis des armes des marines qui étaient braquées sur le petit groupe qui venait de sortir du colisée. Ils eurent droit aux sommations habituelles. Kain commençait à s'habituer à ce genre de réflexions. Cependant, il n'était pas encore connu des fichiers de la marine, ils ne risqueraient donc pas de lui tirer dessus sans raisons. Il était même possible qu'ils ne soient pas au courant de ce qu'il avait fait tantôt. Nescafé qui était sur son épaule en profita pour balayer rapidement la zone du regard. Il croisa alors ses deux pattes avant de hocher de la tête.

Nescafé: Pour le coup, on est fait comme des rats Kain !

Le capitaine des Dokugans qui avait tout entendu se contenta d’acquiescer. Il leva alors ses mains en l'air et resta immobile. Il allait devoir trouver un moyen de s'enfuir très rapidement. Son périple ne pouvait pas s'arrêter ici. Mais alors que tout espoir semblait plus ou moins perdu au regard de ces dizaines de canons pointés sur sa poitrine, un bruit lointain commença à retentir. L'oreille du capitaine fut alors intéressée parce qu'il entendait. Il se retourna afin de voir l'intérieur du couloir qui les avaient amenés jusqu'à l'extérieur. Un bruit lourd était en train de se rapprocher. Il comprit alors qu'il s'agissait de la plupart des malheureux qui essayaient de s'enfuir de ce colisée.

Les marines étaient placés de telle sortes qu'ils ne furent pas aperçu par l'attroupement approchant. Le rongeur regardait avec attention la plupart des soldats qui leur faisaient face. Ils étaient tendus, mais ils n'avaient probablement pas l'intention de tuer qui que ce soit. Avec le grabuge qui s'était déroulé il y a peu, il n'aurait pas été étonnant après tout qu'ils puissent décider de tirer dans le tas sans faire de distinction. Alors que les hurlements étaient proches, le borgne tourna rapidement son visage en direction d'Erwin avant de lui faire un petit clin d'oeil.

Nescafé: MAINTENANT !

Concomitamment à l'arrivée de la masse de gladiateurs de fortunes, le borgne s'abaissa et se noya dans le groupe. Il sortit alors de la mêlée alors que les marines essayaient des les intercepter. Kain donna un coup de tête au plus proche d'entre-eux. Il profita du brouhaha pour entamer un sprint mémorable tandis qu'il jetait son masque de catcheur dans une petite poubelle publique. Son but était désormais de rejoindre au plus vite le navire afin de pouvoir mettre les voiles. Cette île était trop dangereuses et trop peu intéressante. Si ce n'était la relation qu'il venait d'établir. Il savait que son compagnon n'était pas loin de lui malgré le remue-ménage. Il posa alors une question étonnante à l'attention de ce jeune garçon.

Kain:Hoy Erwin ! Est-ce que ça te dirait de rejoindre mon équipage?

Nescafé: Nani ?!

Le rongeur n'en croyait pas ses oreilles ! Il savait pourtant que Kain était bel et bien sérieux avec sa demande. Qu'allait-il bien pouvoir lui répondre ?

@Heziel Coffe

Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3504
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   Mer 27 Jan - 19:25

La loi est reine [8]

La marine était prête à tirer. Elle allait tirer... En fait, c'était sûr et certain. Les bleus en face du mastodonte et du rouquin n'avaient en aucun cas l'intention de les laisser couler des jours tranquilles. Ils avaient sûrement récemment reçu leur grade, vu leur incompétence à communiquer. Et c'est dans cet atmosphère pesant qu'Erwin crut qu'il serait nécessaire d'utiliser son pouvoir à excès. Il pouvait partir, s'enfuir avec Kain. C'était une bonne idée, il n'aurait ainsi pas à affronter de front ces personnes... Mais alors qu'allait-il advenir par la suite ? Une interrogation tournée surtout vers lui-même. Son visage n'était pas connu... Il avait encore ses chances.

Mais alors qu'il s'apprêtait à alerter son camarade de son plan pour le moins bon, une ruée se fit entendre dans son dos. Miu, les oreilles levées, avait déjà perçu le brouhaha depuis quelques secondes. Et ce fut encore le hamster sur l'épaule du mastodonte qui fit preuve d'une perspicacité qui semblait même faire douter, à l'instar de Miu, de sa nature d'animal. Affrontant la foule et son tumulte, Erwin ne perdit pas de vue son compagnon d'infortune et le suivit tout en écartant sans ménagement ceux qui lui bloquait la route. Il n'allait pas faire de sentiment maintenant, alors que le regard effaré des marines l'invitait à choyer sa liberté !

- Libres, on est libres ! Hurla Erwin en s'élançant avec une joie non dissimulée vers le port.

Là-bas, il pourrait certainement prendre le navire marchand pour rejoindre les prochaines îles d'East Blue. Il ferait ses adieux à l'homme dont la première impression avait été plutôt bonne : un imbécile heureux. Lui souriant, il s'arrêta, presque essoufflé, et le regarda dans les yeux. Leur différence de taille était impressionnante, encore une fois le jeune homme le remarquait. Il lui avait un peu au-dessus du niveau de la ceinture mais les têtes en plus n'aidaient pas le rouquin avec son complexe d'infériorité. De là où il était, il avait une vue parfaite sur le torse de son ami le pirate, et à force de lever la tête il aurait sûrement une colique.

- Merci pour aujourd'hui, lança le jeune homme en tendant sa main vers Kain D. Valentine, le futur « Seigneur des Pirates ».

Un large sourire illuminait enfin le visage d'Erwin. Après avoir été trimballé sur l'île, séquestré, envoyé à la mort dans l’arène, avoir failli se faire embrocher et avoir échappé à des explosions de peu, il était là, presque indemne. Encore une fois, il ne savait pas s'il devait bénir sa malédiction. S'il s'agissait d'un cadeau du ciel, au moins elle avait le mérite de bien remplir sa fonction salvatrice. Aurait-il fini par mourir comme un chien ? Il ne serait sûrement pas là sans elle de toutes les manières. Fermant les yeux, il sentit le vent océanique caresser ses joues, balayer ses cheveux de sa légère puissance. Mettant une main dans ceux-ci pour les mettre en arrière, il regarda les lèvres du mastodonte bouger...

Un instant, le rouquin s'arrêta de penser. Il essaya de traiter l'information. Il était inviter à rejoindre un équipage. Maintenant il devait traiter l'information... Rougissant, il se retourna et jeta un coup d’œil à Miu, qu'il tira de son épaule pour le mettre devant lui. Après avoir délibéré pendant à peine plus de dix secondes, Erwin se releva en toussotant :

- J'aimerais bien voyager avec toi un petit peu, t'es un gars sympa.

Il n'y avait pas de « mais ». Il n'acceptait pas la requête de son interlocuteur, certes, pas dans les termes que celui-ci lui avait présenté, mais au moins il était sûr de passer quelques jours avec lui. Il était curieux, d'une certaine manière.

- A quoi ressemble vraiment le futur Seigneur des Pirates ? Lança le jeune homme en évoquant simplement sa pensée à voix haute, avant de suivre son interlocuteur si celui-ci n'avait pas changé d'avis.
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   Mar 2 Fév - 10:20


Kaizoku Ou Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Ce fut avec un large sourire que le capitaine accueillit la réponse de son nouvel ami. Il n'avait pas reconnu tout le sens des mots de ce dernier. Il avait totalement admis le principe qu'un nouveau nakama venait de définitivement le rejoindre. Il sauta alors sur place, poing levé dans un « yeah » sonore. Alors qu'il commençait à peine à démontrer sa bonne humeur, il pu apercevoir au fond de l'avenue les marins qui étaient en train de revenir. Il ne fallait pas tarder. Alors que le nouveau compagnon de voyage énonçait sa pensée à voix haute, ce fut un borgne paniqué qui se retournait avec la ferme intention de s'enfuir. Il n'y eut que Nescafé qui répondit avec un air désespéré. Miu comprit ce que le rongeur annonça et sembla rire.

Nescafé: C'est l'idiot le plus incroyable que cette planète n'ait pu connaître depuis des décennies...

Le duo ne tarda à atteindre le port. Bien évidemment, toute personne qui rejoignait un équipage pirate devait s'attendre à découvrir un splendide vaisseau avec un drapeau noir terrifiant planant dans les cieux. Qu'elle ne fut la réaction du nouveau compagnon lorsque le capitaine lui montra de l'index la minuscule embarcation d'une dizaine de mètres tout au plus. À ce moment-là, on pouvait voir Heziel qui avait terminé de faire les courses. Il portait par-dessus son épaule un sac énorme probablement rempli de nourriture. Loyal était sur le sac en train de sautiller. Il espérait en faisant ainsi, casser l'épaule de son incapable de cuisinier qui ne lui faisait pas des tartes toutes les demi-heures. Son plan n'était pas réellement aboutit, à tel point que le Coffe ne semblait montrer le moindre effort pour résister à ces piètres tentatives.

Lorsque l'ami d'enfance du borgne remarqua l'intéressé s'approchait à grande vitesse, il fit de grand gestes de salutations. Il ne lui fallu qu'une seconde pour comprendre à quoi correspondait l'énorme nuage de poussière s'élevant à une centaine de mètres d'un quatuor en alerte. Des balles fusaient et la pancarte d'une taverne flambant neuve fut trouée à de multiples reprises. Les deux comparses de Kain arrachèrent ni une ni d'eux l'unique corde qui retenait le navire au quai. Heziel poussa du pied afin que la petite embarcation puisse entrer dans le courant de la blues. Le borgne remarqua alors ce qui ressemblait à un énorme lampadaire non loin d'eux. Il attrapa alors par la taille Erwin avant de jeter son ancre en direction du poteau. Agrippant dans la précipitation l'objet, il sauta en avant et fut tel le pendule d'une horloge.

Ils purent atterrir avec une délicatesse kainesque, autrement dit, ils n'avaient aucun os cassés. Alors que le navire était en train de partir au large, le borgne avait le torse bombé et les poings posés sur sa taille. Il rigolait comme un demeuré et se moquait à voix haute des marins qui arrivaient à peine au niveau du quai. Ils étaient trop loin et visaient comme des pieds ce qui permis à l'équipage de s'en aller sans trop de soucis.

Alors que Kain était encore dans un grand délire, un poing empli de haine vint s'abattre sur son crâne. Heziel l'engueula alors et le questionna avec virulence pour savoir ce qu'il s'était encore passé. Son ami d'enfance soupira avant de lâcher le col de son abruti de capitaine. Il commençait à avoir l'habitude de ces mésaventures. Se retournant, il hurla lorsqu'il vit que son sac de provision avait disparu. Il fut rapidement interrompu par un sifflotement douteux… C'était celui de Loyal qui s'amusait à tourner la barre du navire dans tous les sens. Après une rapide déduction de la part des deux confrères, ils tabassèrent dans une boule poussiéreuse où le nain ne tarda pas à rendre l'objet de son larcin. Une ambiance habituelle qui mena finalement à la sortie d'alcool où ils purent tous trinquer à la santé de leur nouveau compagnon de voyage, de leur nouvel ami, Erwin Dog.


TO BE CONTINUED

@Heziel Coffe

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] - La loi est reine, et les caprices de la reine seront réalisés [Pv : Kain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» «La Reine Nègre» Victor-Lévy Beaulieu s'explique
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !
» La Reine du Rock se présente !
» Un petit mot sur la reine...Haitienne du Canada

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue-