Partagez | 
 

 Un jour, tu joueras dans la cour des grands

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 332

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Lun 4 Mai - 16:59



Parish Milton

    - Il y a deux types de personnes dans ce monde : Ceux qui sont avec Erika, et ceux qui sont contre elle.

Le sourire de la jeune femme avait quelque chose de narquois. Elle se tenait debout, les bras croisés, comme si il était impossible que quelqu'un puisse lui démontrer qu'elle avait tort. Ainsi, en expliquant à l'équipage de rookies qui venait de franchir Grand Line sa vision du monde, elle ne s'attendait qu'à une chose : à ce qu'ils la supplient de rejoindre l'Impératrice. Ce ne fut malheureusement pas ce qui se passa, et quelques heures plus tard leurs cadavres jonchaient sur les plages de l'île tandis que leur bateau endommagé par la traversée de Reverse Mountain laissait échapper une fumée noire. On ne disait pas « non » à Parish Milton.

En regagnant la petite villa qui lui servait de logement, et accessoirement qui pouvait abriter Erika lors de ses courtes venues sur Grand Line, la sublime recruteuse prit soin d'écrire sur son rapport le nombre de personnes qu'elle avait tué, à quelle vitesse et dans quelles circonstances. Ainsi détaillées, ces aveux de puissance ne pouvaient qu'être propices à des félicitations de son Impératrice.

Quand le personnel de l'hôtel, tolérant ces petits massacres hebdomadaires grâce aux grosses sommes investies par la Dangereuse, vint nettoyer les dégâts faits, il pria une nouvelle fois à l'Intermédiaire d'éviter de mettre le feu à des bâtiments sur l'eau : la fumée faisait peur aux clients et souvent une alerte incendie était donné par un quidam qui passait par là.

La jeune femme haussa les épaules. Elle se fichait éperdument de ces petits contretemps, mais rester ici et recruter les nouveaux pirates était un impératif pour remplir les rangs d'une armée en expansion. Elle acceptait de faire des concessions, pour le plus grand bien de la mission qui lui avait été confiée. Si les grandes figures de la nouvelle ère comme Oda ou encore Himan ne s'étaient pas montrées sur cette voie, elle avait pu faire à plusieurs capitaines des propositions alléchantes ces derniers mois, et certains s'étaient même réjouis de pouvoir bénéficier des services de la demoiselle pour traverser Grand Line à l'abri du regard des marines.

Alors que son Den Den Mushi sonna, Parish se releva de sa chaise-longue devant laquelle était allongé un étrange animal, un hybride certainement. C'était un cadeau personnellement envoyé par Erika du Nouveau Monde. Une tête de loup, un corps de hyène, et une queue de scorpion. Le mix était désagréable à souhait, mais il faisait un chien de garde parfaitement adapté.

    - Arias est mort.

Parish tomba sur son transat, au bord de sa piscine dans laquelle l'eau bleue scintillait face aux puissants rayons du soleil. Derrière elle, la baie vitrée de sa villa reflétait l'océan auquel elle faisait face. Un long sourire s'étira sur les lèvres de l'Intermédiaire tandis que son cœur loupait un nouveau battement. L'homme à l'autre bout du fil venait d'illuminer sa journée.

    - Et Oulanov ? Demanda-t-elle avec empressement, cette fois-ci un peu inquiète.
    - Il semblerait qu'il se soit dirigé vers Baltigo lors de l'attaque. Plus de nouvelles de lui depuis.
    - J'aime bien son style, j'espère qu'il n'est pas mort.

Un soupir lui échappa et elle raccrocha. Elle n'avait rien contre les révolutionnaires, en particulier, mais elle trouvait leur leader trop... gentil. A la limite de l’écœurement. Rien à voir avec l'Impératrice.
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Jeu 7 Mai - 23:03



Alpha α & Omega Ω

feat CHÛZAEMON D. HIBARI & KITCHIRO NAGAMI






Parish Milton hein ? L’homme masqué avait entendu parler d’elle, récemment. Elle assurait personnellement le recrutement d’hommes ou d’équipages pour le compte de sa supérieure, l’Impératrice Erika Orato. Celle-ci était réputée pour n’avoir aucune pitié, tuant sans compter et sans la moindre once de remord. Omega aimait cette attitude, il la trouvait à la fois séduisante et redoutable. Mais cela ne faisait pas tout. La dame restait une Yonkou, elle restait donc extrêmement dangereuse et pouvait en faire frémir plus d’un rien qu’à l’élocution de son nom. Notre Révolutionnaire souhaitait plus que tous être considéré comme tel, par la suite, voilà pourquoi il souhaitait entrer en contact avec elle. Il voulait se faire connaître, gagner en puissance et en renommée, et selon lui, Erika pouvait être un bon tremplin. De ce fait, lorsqu’il eut appris la présence de la recruteuse sur cette île, Holiday Island, il n’avait pas hésité à s’y rendre, accompagné de ses subordonnés. Le but était donc simple : rencontrer cette femme, et discuter affaires avec elle, afin de pouvoir approcher son capitaine.

Ψ - On fait quoi, Chef ?

Ω - Nous allons simplement nous introduire dans l’hôtel où réside temporairement la recruteuse d’Erika. Ce qui se passera ensuite ne sera que diplomatique.

Chaque membre de l’équipage regardait leur Chef lorsqu’il répondit. Ils attendaient des ordres, ou tout du moins ce qu’ils devaient faire lors de cette rencontre. Entendre le mot « diplomatique » fit tout de suite tilt dans leur esprit, puisqu’ils comprirent immédiatement qu’il n’était pas prévu de se battre. Toutefois, il fallait s’attendre à tout, en particulier venant d’une Yonkou comme Erika. De ce fait, tous étaient prêts, si jamais l’occasion venait à se présenter. A vrai dire, même Omega l’était, et ce, plus que jamais. Il ne pouvait guère passer à côté d’une chance pareille de s’imposer dans ce monde écœurant. Le Révolutionnaire marchait donc d’un pas déterminé jusqu’à atteindre le seuil de la porte de l’hôtel mentionné par un informateur. Déposant sa main sur la poignée, l’homme masqué la tourna pour lentement ouvrir la porte, voyant après coup le personnel du bâtiment. Quelques-uns de ses sbires étaient restés à l’extérieur, afin de surveiller les alentours pendant que le reste se chargerait de discuter. Le Zoan fit ensuite signe à l’un de ses hauts subordonnés pour lui faire comprendre qu’il devait faire face à un petit groupe d’hommes dans le coin de la pièce. Kyokujitsushô devait faire forte impression, et personne ne devait sortir de ces lieux.

Ceci fait, le Chef s’avança près d’un homme se trouvant au niveau du « comptoir ». Il se devait d’être simple, clair, et précis dans ses propos. Grattant quelque peu le bois du meuble en se penchant légèrement en avant pour s’y maintenir, il entre-ouvrit les lèvres.

Ω - Nous voulons voir la dénommée Parish Milton. Et ne répondez pas que vous ne savez pas où la trouver.. Nous savons qu’elle se cache ici




Dernière édition par M.Black "Omega" Fran le Ven 8 Mai - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 332

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Ven 8 Mai - 2:36



Vicky

Pour Vicky, c'était une journée normal à l'Hôtel Célestin. Des clients avaient demandé quelques heures plus tôt des divertissements pour remplir leur chambre bien vide : en somme, il avait du faire venir des filles de joies spécifiques dont certaines seraient sûrement retrouvées mortes le lendemain matin. Les hommes qui venaient ici avaient décidément un drôle de sens de l'humour, et l'homme-animal à leur service le savait. En revanche, lorsqu'il avait vu entrer un homme primé dans le hall d'accueil, il avait compris que celui-ci ne venait pas pour réserver une chambre. Les clients, dans leur attitude, sont facilement reconnaissables. La première chose qu'on enseignait aux hôteliers, c'était de reconnaître les fauteurs de troubles, et c'en était effectivement un.

Alors qu'ils s'avançait, l'homme regarda droit devant lui celui qui était surnommé « L'Oméga », un révolutionnaire primé à 48.000.000 de Berrys. Une coquette somme qui ne le laissait pas paraître inaperçu avec ce masque qu'il portait sur la tête. Malgré tout, à Holidays Island, il ne serait pas arrêté pour ce genre de détail. Et l'hôtelier téméraire décida donc d'aborder l'homme masqué sans se poser de questions plus compliquées.

    - Veuillez m'excuser, pour parler à Mademoiselle Milton, il faudra que vous passiez par moi, engagea le chien en remuant les oreilles, habillé en noir et blanc, élégant.

Sans attendre une réponse de son interlocuteur, le groom décrocha son Den Den Mushi et appela directement la cliente concernée.

    - Mademoiselle Milton, Monsieur « Omega » aimerait vous parler en privé, souhaitez-vous le recevoir ?
    - Qu'il vienne, il n'a le droit qu'à deux hommes, précisa la femme à l'autre bout du fil avant de raccrocher.

Le ton avait été sec, mais ce n'était qu'une preuve de la curiosité de celle qui se faisait surnommer « L'Intermédiaire », et qui n'avait pour atout que sa discrétion et sa connaissance presque exhaustive des événements sur les Blues et Grand Line. Ainsi, au nom d'Omega elle avait pu se souvenir de ce jeune homme qui avait affronté et mit en difficulté le directeur du CP5, Sinaris. Un véritable petit exploit pour cette partie du globe.

L'homme-animal attendit un instant que le révolutionnaire concerte ses camarades et le conduisit sans attendre vers l'endroit où il devrait rencontrer la jeune femme. Sortant de l'hôtel, il prit la direction du large où un bateau, une petite caravelle, les attendait. A son bord, deux personnes faisaient naviguer le bâtiment vers une autre partie de l'île où se situait réellement, à l'abri des regards, la suivante d'Erika.

Ainsi en arrivant à proximité de la plage, l'hôtelier put voir les débris d'un bateau calciné en train d'être remorqués vers les principaux hôtels. En débarquant sur la plage, il put aussi constater la présence de sang relativement frais qui maculait les grains de sable. Et plus en montant les marches en pierre en premier, qui permettaient d'escalader la petite colline sur laquelle était construite la villa, ses oreilles à l'affût du moindre bruit, il sentit le soleil de plomb le faire transpirer sous son pelage canin.

    - Nous sommes arrivés, lança-t-il enfin en montrant la piscine extérieure, les transats et la jolie jeune femme et son animal de compagnie à ses pieds. Mademoiselle.



Parish Milton

La femme sourit et se leva, saluant ses invités avec distinction, et grâce.

    - Bien le bonjour, je n'ai pas besoin de me présenter, et vous non plus. Vous êtes là pour parler, je vous écoute, mais ne faites rien de stupide, précisa-t-elle sur un ton hautain, débordant de confiance en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Ven 8 Mai - 15:59



Alpha α & Omega Ω

feat CHÛZAEMON D. HIBARI & KITCHIRO NAGAMI






Le ton venait d’être donné, Omega n’avait que peu de temps à perdre. D’autres projets étaient prévus, et il lui fallait agir au plus vite quant à cette décision de proposer une alliance à l’un des Yonkou. C’est pour cela qu’il était entré dans l’hôtel et avait pris un air quelque peu violent en s’adressant au réceptionniste. Celui-ci n’avait d’ailleurs pas sourcillé en voyant ça, comme s’il était habitué à recevoir de tels visiteurs. Mais ça n’avait pas d’importance véritable. Tout ce qui comptait aux yeux de notre Révolutionnaire, c’était de trouver la recruteuse et lui faire part de ses intentions. Il ne faisait donc pas vraiment attention à ce qui pouvait se dérouler autour de lui et ne fut pas surpris de la réaction de son interlocuteur. L’homme bête utilisa alors son Den Den Mushi pour appeler la demoiselle en question. Ce qui était plutôt.. Bon à entendre, c’est le fait que le réceptionniste désigne l’homme masqué comme étant « Omega ». Depuis son affrontement contre le Directeur du CP5, il s’était fait une certaine réputation. Jusqu’à maintenant, il avait pu voir des affiches de lui, primé à 48.000.000 de Berrys : le début de l’apothéose. Celle-ci répondit très simplement, sans laisser paraître la moindre émotion, que le Révolutionnaire pouvait venir, en amenant avec lui deux hommes, et seulement deux. Le choix était déjà fait, en tout cas. L’Omega avait décidé de retenir les deux personnes qu’il avait pris sous son aile personnellement.

Ω - Alpha, Sigma, venez.

Sur ces mots, le Chef des Kyokujitsushô fit signe à ses autres subordonnés de rester sur place pour surveiller et attendre leur retour. La discussion n’allait probablement pas durer très longtemps, étant donné que la recruteuse avait probablement d’autres choses à faire que de recevoir les Révolutionnaires. Peu après, l’homme bête commença à marcher à l’intérieur de l’hôtel, se dirigeant vers la porte d’entrée en leur faisant signe de le suivre. La demoiselle se trouvait donc à l’extérieur de cette bâtisse ? Il ne s’agissait donc que d’un intermédiaire pour ne pas être dérangée. De ce fait, l’homme masqué entama une marche de quelques dizaines de minutes, arrivant près d’une montagne qu’il fallait monter, pour atteindre une villa à son sommet. C’était là qu’elle se trouvait. Souriant légèrement derrière son masque, Omega abaissa sa tête en guise de remerciement au réceptionniste quand ils arrivèrent sur les lieux. Les choses sérieuses allaient maintenant pouvoir commencer. La jeune femme, en les voyant, se leva en souriant, et énonça quelques mots en guise de salutations. Omega, lui, se pencha légèrement en avant, le bras contre son torse, pour la saluer avec respect, puis il prit la parole.

Ω - Nous sommes ici pour proposer une alliance. Le monde ne tourne plus rond.. Il a besoin d’être réparé. Mais il y a parfois des choses qui doivent être réalisées pour atteindre ce but, même si elles ne sont pas respectables. Notre réputation n’est pas encore étendue, mais elle n’aura de cesse de s’étirer et se propager sur tous les océans. Mes hommes et moi sommes prêts à vous rejoindre, à nous battre pour votre cause, en plus de la nôtre.


Revenir en haut Aller en bas
Kitchiro Nagami
La Grenouille Fantôme
avatar
Messages : 373
Race : Humain
Équipage : Bandlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
75/120  (75/120)
Berrys: 190.389.000 B

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Sam 9 Mai - 22:04




« Rencontre diplomatique avec l'Intermédiaire  »



Aujourd'hui aurait pu être une longue journée d'attente de nouvelle venant de Bartigo si seulement Oméga, l'homme qui avait sauvé la sauvé la Grenouille pendant l'une des colères du Friends ne l'avait pas demandé de le rejoindre sur Grand Line dans les plus bref délai.
Ni une ni deux Kitchiro sauta dans le premier navire en direction de son nouveau théatre de jeu : Holiday Island, Voie n°3.
Kitchiro était content de pouvoir rencontrer tout les membres des Kyokujitsushô pour de vrai, et surtout retrouver son Grand Line, même la voie n'était pas la bonne l'air était similaire, surtout avec des types comme Oméga ou Apha dans le coin, l'air était donc empli de puissance, de force et de volonté et Kitchiro aimait ça.
Les Kyokujitsushö se tenaient devant un des nombreux hôtels de l'île, dans un calme absolu Oméga prit la tête et ouvra avec prudence mais détermination la porte qui les séparaient de leur objectif : Parish Milton, une célébre recruteuse pour le compte de la Yonkou la plus dangereuse du Nouveau monde Erika Orato.
Le chef avait évoqué qu'une rencontre diplomatique, Kitchiro doutait un peu si son chef connaisait réellemenent se que c'était vraiment la diplomatie, lui qui avait rapidement et violement abattu deux hommes de sang froids aux sein même de la base de Friends Island, mais il avait pus changer entre temps.
Kitchiro suivit donc sans brocher et emboita le pas de Psi, une jolie femme au talent de tireuse d'élite, aussitôt entrés ils se postèrent face à un groupe d'hommes de main posté dans un coin pendant que leur chef négociait la fameuse rencontre pour s'imposer dans cet endroit inconnu.
Un homme-bête répondit à Oméga, celui-ci saisit un den den mushi et quelques instant après le chef des Kyokujitsushô m'appella à le suivre en compagnie d'Apha.
Les trois révolutionnairesdébarquèrent alors sur une plage de sable blanc couverte par endroit de sang frais, ce sang était très probablement lié aux débris calciné qui flottaient à la surface de l'eau turquoise qui bordaient Holiday Island.
Mais se qui attiraient le plus l'attention de Kitchiro était la belle villa et la piscine qui trônaient en haut de la petite colline, Une femme portant un cache oeil se déplaça depuis les transats laissant sa chimère sur place, la jolie femme s'approcha du groupe et les salua avec distinction avant de prendre parole :

- Bien le bonjour, je n'ai pas besoin de me présenter, et vous non plus. Vous êtes là pour parler, je vous écoute, mais ne faites rien de stupide, précisa-t-elle sur un ton hautain, débordant de confiance en elle.
Kitchiro retira son chapeau-grenouille et le plaça sous son bras avant d'imiter son chef en apposant sa main sur le torse pour réaliser une respectueuse courbette, accompagné d'un :
Mes salutations Madame.

Puis la grenouille renfila son couvre chef pour ne pas attraper une insolation et écouta attentivement la discussion naissante entre le leader des Kyokujitsushô et l'Intermédiaire de la Yonkou.


Codage de gaki sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Dim 10 Mai - 0:52



Animation


Tentative d'alliance avec un Yonkou & incompréhension




Nous allons simplement nous introduire dans l’hôtel où réside temporairement la recruteuse d’Erika. Ce qui se passera ensuite ne sera que diplomatique.

Voilà ce que venait d’annoncer Omega à son équipage de la manière la plus simple possible. Personne n’avait véritablement besoin de donner son accord ou non, c’était un ordre et il fallait obéir, et ce même pour le second, Hibari. Pourtant, lorsque ces paroles retentirent en son esprit un sentiment de mal être s’empara aussitôt de lui, le forçant à réaliser que quelque chose d’important lui avait échappé. Erika, c’était une Yonkou impitoyable et capable de pire pour arriver à ses fins, pourquoi fallait-il vouloir quelque chose de cette personne ? La Marine n’était-elle pas à abattre justement parce que celle-ci tentait d’obtenir tout ce qu’elle voulait et ce seulement par le biais de leur imposante puissance ? Hibari, en y réfléchissant quelques secondes, commençait même à réaliser qu’il n’était peut-être que la même ordure que ces gens, un être capable du pire pour réaliser ce qu’il juge être bon.

Les paroles de l’un de ses derniers adversaires résonnaient alors en lui, celle d’un marine qui l’avait traité de simple terroriste qui se cachait derrière de nobles causes pour seulement pour assouvir ses désirs de destruction. Sur le coup il n’avait réalisé toute la logique de cette phrase, mais désormais il en comprenait tout le sens. La frontière demeure très mince entre un être bon et celui qui croit l’être, et ainsi notre héros se demandait à présent si la voie qu’il avait choisie si précipitamment paraissait être véritablement celle à laquelle il aspirait au départ. Omega n’était-il peut-être pas prêt à trop de sacrifice pour le bien de ce monde ? Ou Hibari demeurait-il simplement encore bien trop naïf pour penser que son but pouvait-être accompli sans aucun sacrifice ? Beaucoup de questions parsemaient l’esprit de celui qui s’appelait aussi Alpha alors même qu’il se suivait son capitaine vers la recruteuse que tous semblaient vouloir rencontrer. Aucune décision quant à sa manière de faire ne pouvait-être prise aussi facilement, ainsi il lui fallait pour le moment rester calme et attentif aux événements car leur prochain interlocuteur n’était pas n’importe qui et tout pouvait déraper.

Quelques temps plus tard trois des révolutionnaires se retrouvèrent finalement vers le lieu de rencontre véritable. Omega, le capitaine donc, n’avait été permis que d’emporter à ses côtés deux coéquipiers. Son fidèle second avait donc été choisi, Hibari, ainsi que l’un des autres membres, Kitchiro Nagami. Notre héros toujours très perplexe quant au fait de pactiser avec des pirates si imbus de leur personne s’exécuta néanmoins, il voulait s’assurer de ne pas se tromper sur la personne à qui il allait avoir à faire. Devant lui se présentait alors une femme qui de se simple prestance laissait déjà présager toute la force qu’elle possédait, notre borgne l’avait déjà deviné. Elle se présenta finalement, action qui provoqua tout de suite après un retour de la part de l’homme au chapeau de grenouille ainsi que le capitaine masqué. L’un se contentait de répondre en abaissant son chapeau tandis que l’autre assurait vouloir une alliance afin de servir la cause de ses pirates, des paroles qui plongèrent encore un peu plus Hibari dans une réflexion profonde. Celui-ci ne broncha d’ailleurs pas une seconde, préférant rester insensible face aux salutations de la femme qu’il avait en face de lui. Maintenant restait-il à voir comment la suite de cette conversation allait-elle pouvoir se présenter.

CODAGE(c)SHA.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 332

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Mer 13 Mai - 17:09



Parish Milton

Parish n'avait pas bougé. Elle écoutait attentivement le chef de cette petite cohorte, mais dédaigna jeter un regard sur ses deux acolytes. Si elle lui avait permis de venir avec deux alliés, c'était pour qu'en cas de bataille ils soient à armes égales, ou presque. C'était une marque de politesse qui, malgré le fait que sa position lui autorise à ne pas l'offrir, devenait primordiale lorsqu'il s'agissait de pactiser avec des personnes déjà connues. Cet Omega était peut-être aussi imbu de ses idées que ces dégénérés de Grand Line. Ils ne comprenaient pas le grand dessein d'Erika.

Leur ouvrir l'esprit serait compliqué, surtout après une telle proposition. Il était tellement sûr de la connaître, et il n'en était pourtant rien. L'Impératrice du Nouveau Monde ne cherchait nullement à réparer ce monde brisé, elle cherchait à le gouverner : sa soif de pouvoir était sans limite, et elle était prête à tout, y compris à détruire des îles entières composées de civils sans antécédents. De tous les Yonkou, elle était la plus détestable et la plus détestée.

Cependant, la proposition d'Omega fit réfléchir Parish. Elle alla tranquillement reprendre sa position sur le transat et se remit à siroter un cocktail maison en réfléchissant. Les choses pouvaient devenir intéressantes. Ils pouvaient accomplir la volonté d'Erika, devenir ses alliés... ou ses pions.

    - Vous souhaitez vous battre pour notre cause, mais connaissez-vous notre cause ? Demanda-t-elle, s'adressant clairement au groupe tout entier plutôt qu'à un individu en particulier.

Elle n'avait pas non plus l'intention d'épiloguer sur leurs objectifs, ils ne l'intéressaient pas. Soit ils se battaient du côté du pouvoir d'Erika, soit ils étaient contre elle. La seconde option en ferait des ennemis directs, et la petite incartade que l'Intermédiaire avait eu avec l'équipage de pirates tout fraîchement débarqué sur Grand Line montrait bien qu'ils ne souhaiteraient pas l'avoir en guise d'ennemie.

    - Vous n'avez pour le moment à nous offrir qu'une faible force de frappe, corrigea-t-elle malgré tout en regardant l'homme derrière Omega, qui semblait être lui aussi un primé quelconque. Et ma politique, continua-t-elle en adressant cet fois-ci un sourire charmeur à l'homme au chapeau de grenouille, est de prémunir l'armée de l'Impératrice d'idéalistes...

Elle était prête à dépenser des ressources sur Grand Line pour acheminer des soldats prometteurs sur le Nouveau Monde, pas à faire de la charité auprès de pseudo-révolutionnaires aux méthodes admirables mais aux objectifs pacifistes.
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Jeu 14 Mai - 19:22



Alpha α & Omega Ω

feat CHÛZAEMON D. HIBARI & KITCHIRO NAGAMI






Le groupe de Révolutionnaire venait d’arriver à l’endroit précis où se déroulerait la rencontre avec l’intermédiaire de la reconnue Erika Orato. Un jeune homme-bête, aussi réceptionniste à l’hôtel, les avait accompagné jusqu’au lieu désiré, les laissant seuls par la suite, en tête à tête avec leur interlocutrice. Celle-ci, d’un naturel apparemment posé, quoi que légèrement sadique, les avait salués et avait pris la parole afin de leur demander quelle était la raison de leur visite. C’est pourquoi, dans un calme des plus absolus, l’homme masqué s’était exprimé, lui expliquant qu’il était là pour s’allier à son équipage. Cela pouvait sembler quelque peu déplacé de sa part, étant donné qu’il ne devait sûrement pas disposer de la puissance ni même de la renommée nécessaire pour faire une telle proposition, mais il souhaitait quand même la tenter. C’est d’ailleurs pour cela qu’il restait confiant, quelle que soit la réponse de celle qui se tenait devant lui. Elle ne l’effrayait pas, et ce même si elle devait très certainement demeurer plus forte que lui. Après tout, elle avait sans doute déjà pu voyager dans le Nouveau Monde : un gage de puissance en soi. Écoutant alors attentivement la réponse de la jeune femme, l’Omega resta stoïque, répondant très clairement et sur un ton monocorde.

Ω - Dominer le monde. Je me trompe ?

Le Révolutionnaire ne bougea pas d’un poil, continuant de fixer son interlocutrice. Elle avait beau les provoquer, d’une certaine façon, il ne comptait pas entrer dans son petit jeu du chat et de la souris. En effet, il se savait plus intelligent pour passer outre ces bêtises. Plongeant finalement sa main dans l’une de ses poches de veste, il sortit un petit sachet contenant quelques petites gélules alternant entre le violet et le vert. Il ne s’agissait en rien d’une menace. Omega souhaitait simplement sortir l’une de ses bottes secrètes, si on peut dire. Il ne savait guère si celle-ci pouvait intéresser la recruteuse, mais il pouvait toujours essayer, afin de voir ce qui l’intéressait réellement et peut-être mieux la cerner. Levant légèrement le sachet et l’agitant, juste pour remuer un peu son contenu, l’homme masqué prit la parole.

Ω - J’en suis conscient. Nous ne faisons pas encore partie des personnes les plus influentes et puissantes de ce vaste monde. Toutefois, je peux vous proposer quelque chose, en supplément. Ces gélules sont une de mes inventions. Il s’agit d’une drogue que j’ai fièrement appelée « PastEffect ». Vous connaissez très bien le principe d’une drogue.. Distribuez-en aux plus démunis, et ils tomberont à vos pieds comme des cafards pour que vous puissiez cultiver leur détresse.

Il prit ensuite une très rapide inspiration, serrant un peu le sachet entre ses doigts tout en continuant de la fixer. Il reprit.

Ω - Ses effets révolutionnaires pourront aisément tenir tête à Konan, si vous parvenez à étendre sa consommation autant que nécessaire.. Inutile de préciser qu’étant une figure emblématique dans ce domaine.. Prendre sa place et peut-être même le surpasser vous donneraient une réputation d’autant plus terrifiante.

Ses deux Haki faisaient encore et toujours leur apparition, lui montrant qu'il devenait plus fort de jour en jour..


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Ven 15 Mai - 10:54



Animation


Tentative d'alliance avec un Yonkou & incompréhension




La femme n’avait décidément aucun respect pour ses interlocuteurs semblait-il. Celle-ci, mine de rien et l’esprit tranquille, repartit s’allonger sur son transat. De par cette action elle démontrait que même face à trois inconnus surement était-elle toujours en position de force, ce qui dans le fond demeurait quelque peu effrayant. Encore plus que cela Hibari y vit même de la provocation, cette tueuse sanguinaire avec qui il n’avait définitivement pas envie de conclure un marché quel qu’il soit se moquait ainsi ouvertement de sa personne. Bien heureusement même dans ce genre de moment l’homme savait qu’il ne devait agir inconsciemment et il tentait ainsi de garder son calme au mieux qu’il pouvait, ses émotions étaient d’ailleurs simples à dissimuler étant donné le masque qu’il portait. La démone prit finalement la parole, lassant toujours paraitre une once de provocation dans ses propos. Néanmoins sa question semblait cette fois-ci intéressante, car effet celle-ci venait de demander aux trois révolutionnaires quel était selon eux la cause à laquelle se livrait l’équipage pirate avec qui ils voulaient former une alliance.

Suite à quoi Hibari laissa son supérieur prendre la parole. Il espérait que son capitaine puisse laisser sous-entendre quelque chose qui lui plairait, mais ce fut au final très court. « Dominer le monde », voilà la réponse qu’il venait d’apporter et à laquelle pourtant notre héros sembla vouloir ajouter une précision. Sans trop réfléchir et très sûr de lui il ne put s’empêcher de prendre à son tour la parole afin de préciser de manière concrète de quel genre était les semblables de cette abjecte pirate.



« … Et ce à n’importe quel prix, parait-il. »


— Hibari s'adressant à Parish Milton.


C’était tout aussi court que l’autre et cela pouvait même paraitre inutile comme intervention pour certains, mais Hibari lui savait que cette précision demeurait importante. Il venait de laisser sous-entendre son avis de manière un peu subtile et soulignait le fait que leurs deux causes à chacun semblaient contradictoires en nombreux points. Omega ne voulait-il lui-même pas dominer le monde afin de le rendre meilleur ? Était-il alors prêt à se plier à une autorité supérieure pour laisser ses convictions de côté un certain moment ?

Hibari ne savait trop comment interpréter la chose et il se retint alors d’émettre un quelconque jugement en son esprit. Il n’était personne pour prétendre connaitre la meilleure manière d’agir en ce genre de situation. La seule chose dont il était certain semblait alors être le fait que lui ne voyait pas en cette occasion une manière d’attendre plus facilement son but, au contraire. Ses sentiments personnels avaient-ils seulement leur place ici ? Peut-être pas. Il ne lui restait à présent plus qu’à choisir qui il voulait être véritablement. Ceux prêts à tout pour arriver à leurs fins, tel le démon qui se tenait en face de lui, et endossant parfois même le mauvais rôle et faisant usage de « sacrifices parfois nécessaires », ou encore celui fidèle de toute part à ses convictions mais n’ayant pas forcement tous les moyens avec lui pour parvenir à son but, pouvant ainsi laisser toute la misère du monde persister. Car oui, à cet instant précis notre homme ne possédait véritablement la possibilité d’agir autrement faute de moyen. Il était une fois encore face à une impasse et préféra remettre se débat intérieur à plus tard.

La femme usa de nouveau de son statut pour rabaisser un peu plus ses opposants, soulignant même le faible potentiel que représentait notre héros à ses yeux. Omega rétorqua finalement en présentant l’une ses inventions, sa drogue « Past Effect ». Il venait ainsi de proposer à la femme un moyen de se servir d’un plus grand nombre de personnes encore et ce d’une manière très simple, une proposition qui n’allait surement que troubler un peu plus l’esprit de notre héros.

CODAGE(c)SHA.
Revenir en haut Aller en bas
Kitchiro Nagami
La Grenouille Fantôme
avatar
Messages : 373
Race : Humain
Équipage : Bandlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
75/120  (75/120)
Berrys: 190.389.000 B

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Sam 16 Mai - 2:20




« Rencontre diplomatique avec l'Intermédiaire  »



Kitchiro écoutait patiemment la conversation des grands à moindre échelle car l'Intermédiaire avait cette fâcheuse tendance à rabaisser le groupe et dires qu'ils étaient de petite frappe qui, dans un sens c'était vrai car le groupe était tous juste formé et que Kitchiro n'était qu'un apprenti derrière un primé pour apprendre ce qui a à savoir sur le monde en particulier Grand Line et ses règles et coutumes.
Cependant Kitchiro décrocha légèrement quand les deux interlocuteurs évoquèrent la domination du monde, la grenouille était pas trop branchée politique. Ce qui intéressé le jeune révolutionnaire était la chimère qui dormait aux pied du transat où s'était replacé Parish Mitlon qui lui accordait un sourire chameur, géné Kitchiro se frotta l'arrière de la tête et rougit devant la jeune femme, puis il redescendit sur terre aussitôt quand il entendit Oméga évoquer le nouveau de sa nouvelle drogue "Past Effect". En effet Kitchiro l'espace d'un instant avait oublié la mission diplomatique pour laquelle il était venu, mais l'erreur était faite Kitchiro avait posé sa question un peu crédule à propos de sa seule vraie obsession à l'instant présent:

Excusez-moi, cette bien un chimère ? Vient t'elle du Nouveau Monde où réside Orato Erika ou vient t'elle de Grand Line ? Car j'en est jamais vu de ce type même sur Lunas. Et personnellement je marche dans vos combines tant que Justice est faite et que mon île retrouve son vrai visage qui est en ce moment rongée par la Very Melon Society.

Kitchiro percuta quelques secondes après qu'il avait prit la parole sans y être invité et d'autant plus pour dire n'importe quoi qui n'avait pas beaucoup de rapport avec le débat en cours, il excusa aussitôt en reprenant encore la parole de façon maladroite :

Oh excusez-moi je ne voulais pas vous couper dans vos affaires j'étais juste fasciné par les raretés de Grand Line qui commençait justement à me manquer, les Blues sont un peu trop calme mais Erika à l'air d'avoir de grand projet et j'aime bien les gens qui vont de l'avant mais sans se précipité bien sûr mais elle doit être quelqu'un de très réfléchis et d'organisé pour être devenu l'une des plus importantes des Yonkou, pour ne pas dire la plus impressionnante des Yonkou.

Puis Kitchiro se tût voyant qu'il parlait presque autant que son chef et que l'intermédiaire réuni, il croisa alors les mains dans son dos et regarda le ciel en sifflant l'air de rien, mais cette technique ne fonctionna qu'un temps.
Pour éviter de se faire fusiller du regard par la femme fatale qui était allongée Kitchiro tenta une petite diversion constitué d'un regard enjoué d'un sourire mais quand il se retourna vers ses camarades Kitchiro ne fit aucune expression car les deux hommes qui l'accompagnaient était couvert d'un masque et donc la grenouille reprit a psychose de questionnement :

Pourquoi il porte des masques déjà ? Je sais même pas si je leur est demandé. Peut etre que je ferai bien d'en avoir un moi aussi ? Et pourquoi cacher son visage ? Ils sont peut être moches ou blessé aux visages ? Non sa m'étonnerai ils sont puissants et entraînés ils ont peut être peur que la Marine les connaissent ? Enfin bon je leur demanderai plus tard quand on aura quitter cet endroit, pendant ce temps il faudrait que je suive la conversation pour éviter de faire la même erreur de tout à l'heure.

Kitchiro émergea de son nuage pour ré écouter avec attention la discussion avec la jeune dame pour cette fois intervenir de façon logique et cohérente.



Codage de gaki sur Epicode


Dernière édition par Kitchiro Nagami le Jeu 21 Mai - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 332

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Lun 18 Mai - 15:35



Parish Milton

La jeune femme à la poitrine imposante haussa les sourcils, accentuant les paroles de son interlocuteurs par un petit sourire narquois. Avait-il cru qu'Erika, dont les scientifiques étaient déjà penchés sur des projets de Pacifista, allait s'intéresser à une simple drogue ? Mais la dévotion qu'il semblait montrer dans sa volonté de s'asservir à l'Impératrice toucha Parish. Elle passa un doigt le long de sa cuisse sans répondre et commença à réfléchir, écoutant d'une oreille demi-attentive les séduisantes paroles de l'homme à la tête de grenouille.

    - Cette chimère est effectivement un cadeau de mon Impératrice. Tu as l’œil, mais sache que la Justice est une notion amère. La mienne est la destruction totale du Gouvernement Mondial selon les souhaits de ma patronne.

C'était la première fois qu'elle employait ce terme pour désigner Erika. Elle préférait cependant cela à un manque de respect causé par l'emploi familier de son prénom.

    - Elle est la plus importante et la plus crainte des Empereurs sur le Nouveau Monde. On peut même dire que c'est la plus prometteuse des quatre.

Cette analyse était totalement subjective. A l'exception de Hadès qui était sur le déclin, les trois autres avaient toutes les possibilités pour devenir plus dangereux encore qu'ils ne l'étaient actuellement.

    - Si tu te lasses de ta petite révolution, n'hésite pas à venir me voir, j'ai toujours du travail pour de jeunes espoirs comme toi, lança finalement Parish à Kitchiro, dont les paroles l'avaient charmées, mais dont l'intérêt retourna sur Omega, principal acteur de cette farce.

Parish Milton avait fini de réfléchir. Elle claqua des doigts et sans avoir besoin de parler, fit intervenir quelques instants plus tard deux hommes-singes dont l'apparence humanoïde droite permettait de les différencier des autres membres de leur sous-espèce. Ceux-ci traînaient à bout de bras deux jeunes personnes : un homme d'une trentaine d'années, une barbe de trois jours ensanglantées sur le visage, et une jeune fille au regard pétrifié mais aux blessures moindres, ses habits en partie rapiécés.

    - J'aimerais voir quel effet ta drogue a sur ces prisonniers, avant de décider si une alliance est possible. Ce ne sont que de simples civils, un petit couple venu en vacance et ayant eu le malheur de marcher sur la traîne de ma robe.

Cette fois-ci, elle avait pris un air des plus sérieux. Les deux hommes-singes lâchèrent les prisonniers qui semblaient déjà avoir abandonné la vie, juste devant Omega. Ils se retirèrent derrière Parish, tandis que la chimère s'étirait tout en se léchant les babines. Ils devaient à l'origine lui servir de déjeuner, très certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Mar 19 Mai - 22:00



Animation


Tentative d'alliance avec un Yonkou & incompréhension



Les évènements n’allaient définitivement pas dans le sens de notre héros, il s’agissait à présent d’une évidence. Comme si le destin voulait se jouer de lui la situation ne cessait de s’empirer à ses yeux. L’odieuse femme qui se tenait en face de lui venait alors de prouver un peu plus encore à quel point elle demeurait pourrie de l’intérieure et strictement opposée à sa vision des choses. Il ne voyait en elle que l’une des pourritures qu’il avait déjà rencontré antan lors de sa jeunesse pendant laquelle il avait été enlevé et victime des pires atrocités de ce monde. Dès lors qu’il aperçut les deux victimes transportées par d’immondes créatures tout en son esprit s’écroula un cours moment. Le regard de ces pauvres individus venait de réveiller en lui une blessure profonde et encore vraisemblablement fragile. Plus aucune volonté de vivre ne pouvait être perçue dans les yeux de ces hommes qu’on voulait utiliser comme cobaye, l’espoir les avait quittés tout comme leur humanité leur avait surement été retirée, et ça il l’eut compris en instant ayant lui-même partagé cette douloureuse situation.

L’ironie du sort voulait aujourd’hui qu’Hibari, ou tout du moins son partenaire Omega, inflige à de pauvres êtres démunis les mêmes tortures qui l’avaient presque mené à la mort. Toute sa hargne et sa volonté de combattre la Marine provenait alors de ce passé fort douloureux et inoubliable, comment pouvait-il donc aujourd’hui reproduire ce que ses détracteurs lui avaient fait endurer ? Pour une simple et vulgaire alliance l’équipage révolutionnaire allait-il commettre l’irréparable ? Si tel était le cas rien ne les différenciait plus des marines. Rongé par le doute et la culpabilité d’assister à cette scène quelques gouttes de sueur en coulèrent même le long son visage dont les traits demeuraient désormais effrayants. Heureusement pour lui surement pas une personne n’était en mesure de se douter une seconde de ce que vivait Hibari en son for intérieur, son casque le protégeait notamment d’offrir à son entourage une douloureuse faille.

Le court moment de silence suite à la demande de Parish vint vite être interrompu par Hibari lui-même qui voulait tenter le tout pour le tout. Il savait ô combien une vulgaire erreur ici pouvait lui être fatale mais cela importait peu au final, il lui fallait avant tout rester fidèle. N’ayant trop le temps de réfléchir à de véritables arguments il lui fallait dire quelque chose au plus vite.



« Comptez-vous réellement juger l’efficacité du produit de mon capitaine sur ces personnes ? Le résultat n’en serait que totalement faussé, j’en suis certain. Leur état me semble bien mauvais pour que l’on puisse espérer un résultat optimal ou révélateur des véritables effets du PastEffect, la réalité en serait peut-être différente avec d’autres plus robustes, comme avec ces deux étranges créatures en parfaite santé par exemple. Je ne suis maitre d’aucune décision mais mon choix se porterait volontiers vers des personnes vers qui l’on pourrait observer de manière concrète les effets de cette drogue… »


— Hibari s'adressant à tous.


Sans vraiment trop savoir si son coup allait fonctionner il venait d’essayer de convaincre son entourage d’utiliser cette drogue sur d’autres individus que ce pauvre couple. Il était incapable de les aider réellement mais s’il pouvait au moins éviter que leur intégrité soit encore un peu plus bafoué cela le rassurait déjà. Ainsi il avait joué de leur faiblesse pour tenter de faire croire que quand bien même la drogue aurait des effets sur ceux-ci leur état aurait surement pu y contribuer, ainsi il venait d’assurer que pour observer au mieux les effets de cette substance le mieux demeurait d’utiliser celle-ci sur des êtres en bien meilleure santé, comme les deux hommes singes qu’il avait désignés sans aucune pitié étant donné le camp dans lequel ceux-ci se trouvaient. Il s’était même résolu à intervenir en cas de refus afin de se proposer lui-même en tant que volontaire pour être le cobaye de cette courte expérience. L’idée ne l’enchantait guère et cela n’était pas dans ses habitudes de prêter attention à de vulgaires inconnus mais ce doute et ces questionnements qui persistaient en lui depuis le début de la journée le rendaient ainsi un peu plus enclin à d’étranges décisions. Aussi il ne pouvait s’empêcher de voir en leur situation tout le mal qu’il avait vécu, il ne pouvait se résoudre à leur infliger les mêmes douleurs.


CODAGE(c)SHA.
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Jeu 21 Mai - 15:48



Alpha α & Omega Ω

feat CHÛZAEMON D. HIBARI & KITCHIRO NAGAMI






La proposition venait clairement d’être prononcée, donnant peut-être une petite longueur d’avance au groupe de Révolutionnaires qui se tenaient face à la redoutée recruteuse d’Erika. Selon l’homme masqué, parler de cette drogue pouvait être une bonne chose, lui donnant peut-être même des points dans la considération de son interlocutrice. Toutefois, lorsqu’il eut terminé d’en parler, la demoiselle ne sembla pas aussi étonnée ni même charmée que l’Omega l’aurait imaginé. En effet, celle-ci préféré tout d’abord se concentrer sur les paroles de Kitchiro qui lui avait fait une remarque au sujet de la créature qui l’accompagnait, une chimère semblait-il. Sur le coup, le Révolutionnaire ne comprit pas et se sentit presque ignoré face à un tel manque de respect. Mais il ne daigna pas montrer une once de réaction, restant stoïque, telle une âme dont les sentiments auraient été retirés pour préserver son intégrité. Après tout, Omega était bien réputé pour ça : ne montrer aucune expression. Ainsi, il agissait de la même façon, que ce soit pour le bien ou pour le mal. Il pouvait donc aisément être qualifié de « monstre » en soi, bien qu’il n’en soit pas un en réalité. En tout cas, c’est ce dont il s’efforçait de penser.

Ω - Il suffit. Revenons au sujet principal.

Le ton avait été donné sur ces quelques paroles qui visaient à clore la petite discussion débutée entre la recruteuse et la grenouille. Le groupe n’était malheureusement pas là pour parler de la pluie et du beau temps, il était nécessaire de se concentrer sur l’objectif de la rencontre, et rien d’autre. C’est alors que la jeune femme reprit, abordant à nouveau l’un des sujets principaux : le PastEffect. Son souhait était d’en vérifier les effets, en se servant de cobayes humains. L’idée n’était pas bête, et elle avait raison de s’en méfier. Pourtant, l’Omega savait que sa drogue avait les effets escomptés, il ne mentait guère. Or, il se prit au jeu, désirant montrer à son interlocutrice qu’il disait vrai. A ce moment-là, le Révolutionnaire réfléchit quelques instants en regardant les deux personnes affaiblies. Se servir d’innocents comme cobayes était réellement « diabolique », mais en soit.. Il n’y avait pas vraiment à s’inquiéter à leur sujet. C’est pourquoi, lorsque Hibari prit la parole, expliquant qu’il était sûrement préférable de faire le test sur les hommes singes, le Chef répondit d’une traite, d’un ton particulièrement calme.

Ω - Ne laisse pas ton passé parler pour toi, Alpha. Aujourd’hui, tu n’as plus de visage. Tu n’es « Personne », tout comme moi. Le test se fera sur ces deux personnes, comme convenu. Leur situation ne pourra dans tous les cas pas être pire qu’à l’heure actuelle. Bien au contraire. Le PastEffect leur permettra de ressentir ce qu’on appelle vulgairement le « bonheur ».

Soupirant légèrement, le Révolutionnaire sortit deux gélules de son sachet, s’approchant des deux personnes. Celles-ci semblaient tellement effrayées.. C’était compréhensible. Mais grâce à ça, elles seraient libérées, d’une certaine façon. Libérées du mal qui allait probablement leur être fait par la recruteuse. Les forçant à ouvrir la bouche, il introduisit la gélule, avant qu’ils ne puissent l’avaler.

Ω - Admirez.


Revenir en haut Aller en bas
Kitchiro Nagami
La Grenouille Fantôme
avatar
Messages : 373
Race : Humain
Équipage : Bandlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
75/120  (75/120)
Berrys: 190.389.000 B

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Jeu 21 Mai - 21:43

type='text/css'>


« Rencontre diplomatique avec L'intermédiaire  »



Les éloquentes et maladroites paroles de Kitchiro avait touché plus ou moins son interlocutrice, celle-ci pris une position mettant en valeur ses formes plus que généreuse et répondit avec une voix chaude et mielleuse :

- Cette chimère est effectivement un cadeau de mon Impératrice. Tu as l’œil, mais sache que la Justice est une notion amère. La mienne est la destruction totale du Gouvernement Mondial selon les souhaits de ma patronne.

Puis la jolie femme continua dans sa lancée et continua de flatter sa patronne en la décrivant comme la plus craint et la plus prometteuse des 4 Yonkous. Mais c'est la seconde prise de parole qui toucha Kitchiro à cœur et lui laissa une fenêtre de tir pour convaincre L'intermédiaire de son bon vouloir faire :

-Si tu te lasses de ta petite révolution, n'hésite pas à venir me voir, j'ai toujours du travail pour de jeunes espoirs comme toi

Cependant quand Kitchiro voulu répondre à L'intermédiaire celle-ci avait déjà repris sa discussion avec le chef des Kyokujistushô et demanda de tester l'effet de cette fameuse drogue sur deux pauvres gens fraîchement cueillit sur île par deux hommes singes. Mais « Apha » voyait la situation d'un autre œil, en effet l'homme tenta de convaincre d'utiliser la drogue sur les deux affreux babouins qui se tenaient à présent derrière Parish.
Kitchiro soupira devant ce stéréotype de pirate « sexe drogue et alcool » des trucs de brute et Kitchiro ne comptait pas y participer contrairement à Oméga qui lui accepta le faits d'utiliser ses drogues sur les deux victimes sans bronchait alors que l'autre solution était viable voir meilleur. l'espace d'un instant La grenouille se demanda si il était réellement un révolutionnaire aux nobles idéos de changer le monde ou un pirate parmi tant d'autres.
Ainsi Oméga s'approcha des victimes gélules à la main et profita de son moment de gloire pour s'adresser à Apha en essayant de le raisonner :

-Ne laisse pas ton passé parler pour toi, Alpha. Aujourd’hui, tu n’as plus de visage. Tu n’es « Personne », tout comme moi. Le test se fera sur ces deux personnes, comme convenu. Leur situation ne pourra dans tous les cas pas être pire qu’à l’heure actuelle. Bien au contraire. Le PastEffect leur permettra de ressentir ce qu’on appelle vulgairement le « bonheur ».

Une chose fit réagir Kitchiro spontanément et le força à prendre de nouveau la parole sans raison apparement :

Si vous êtes "personne" et que vous vous cachez derrière un masque, comment voulez vous changer le monde ? Les gens ont peur des gens masqués en général. Désolé de demander sa maintenant mais vous y faites souvent référence sans trop savoir pourquoi.

Puis Kitchiro se tourna vers l'Intermédiaire qui regarda droit dans les yeux en lui souriant et ajouta:

-Ma petite révolution à des yeux et des oreilles partout, elle sait des choses et prépare des plans en participer contre le gouvernement mondial, que vous haissiez tant. Ce que l'on pourrait faire pour votre plaisir et celle de votre généreuse et puissante chef est d'unir nos forces et nos moyens contre notre ennemi commun. Mon père étant un ancien agent du Cipher pol j'ai encore quelque dossier sur certaines bases et infrastructure du gouvernement, deplus j'ai quelques contact qui pourrait aider Orato Erika à cibler et détruire des plus grosses bases plus facilement, car l'information est a clé de la victoire et par chance je suis un colporteur d'information. Alors si cela vous intéresse personnellement ou mieux encore votre patronne n'hésiter pas à me contacter pour avoir plus ample détails je suis sûr qu'il y a moyens de monnayer quelques informations et plans contre quelques avantages et autres. Je suis sûr que votre chef appréciera de razer certaines bases sans trop effort, cela sera un gain de prime et de temps pour elle et cela nous aidera aussi tout le monde sera gagnant.

Sur ses mots Kitchiro souleva son chapeau-grenouille et en retira une mince bande de papier où il y griffonna quelques mots avant de le plier minutieusement en avion aéro dynamique et l'envoya de façon à se qu'il atterrisse sur le transat de son interlocutrice :

Mon numéro de Den Den Mushi personnel, quelque chose que mon offre vous intéresse où pour tout autres choses, que se soit de l'autre professionnel ou personnelle je serai à votre écoute. Je suis moi aussi en quête de puissance et de notoriété pour faire changer les choses.

Après sa petite intervention Kitchiro posa le regard sur les deux vacanciers qui commençaient à subir les effets du Past Effect et soupira de nouveau, décidément Kitchiro n'aimait pas la drogue peut importe de qui elle venait.



Codage de gaki sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 332

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Ven 22 Mai - 16:38



Parish Milton

Si l'Alpha avait parlé, il s'était rapidement fait remettre à sa place par un Omega des plus intimidants. De son attitude se dégageait un certain sans-gêne, peut-être même une autosatisfaction complaisante. C'était tout à fait le type d'égocentriques que Parish avait du mal à supporter, mais elle n'était là que pour affaire, et tant qu'il servait le centre de son monde, elle n'avait rien à objecter. Bien au contraire. Un sourire se dessina sur ses lèvres pulpeuse lorsque la drogue fut ingérée elle entendit l'homme au chapeau de grenouille prendre la parole.

Cette fois-ci, elle ne l'écouta que d'une demi-oreille, trop concentrée à observer les changements qui s'opéraient chez les deux individus drogués. Elle répondit cependant laconiquement :

    - Nous ne pouvons nous baser sur d'anciennes informations, mais l'intention est bonne... J'y réfléchirai.

Ils souriaient. Ils bavaient et ils élargissaient leurs esprits avec une pointe de bonheur. C'était comme s'ils se souvenaient des plus heureux épisodes de leur vie, et qu'en cet instant la misère qui les habitaient avait disparu. Cela pourrait être utile à l'Impératrice non pour mettre la main sur des îles de Grand Line mais pour concurrencer ses adversaires sur le Nouveau Monde...

Elle qui rêvait tant d'écraser Tengen devait d'abord s'assurer de son inhabilité à riposter en terme d'armée. Elle pourrait proposer une solution radicale dans ce cas-là... Il faudrait la jouer fine, mais cette drogue avait un avenir prometteur.

    - Très bien, très bien, fit Parish en claquant des doigts après avoir récupéré le numéro de Kitchiro, faisant s'écarter les deux drogués déjà ailleurs. Cette drogue n'est pas la seule chose que je souhaite de vous pour conclure un accord. J'ai un équipage en attente sur une île de Grand Line qui doit passer prochainement sur le Nouveau Monde, cependant le Vice-Amiral Ezra Ronald l'a pris en grippe et semble garder un œil quant à sa potentielle arrivée sur Shabaody pour les prochaines semaines...

Elle regarda les trois hommes en soupirant nonchalamment, abandonnant un instant le jeu de charmes qu'elle avait entrepris jusqu'ici. C'était embêtant d'avoir à leur demander de l'aide, mais c'était aussi un des meilleurs moyens de les tester. L'équipage en question n'était pas spécialement puissant, mais un de leurs membres promettait d'être un des prochains lieutenants de la Yonkou : il avait des capacités dont elle aurait certainement besoin pour faire face à des menaces comme Hadès dans le futur, ou encore ces satanés chasseurs de primes.

    - Vous aurez donc la mission de les protéger sur l'Archipel, le revêtement de leur navire et quelques formalités prendront quelques jours. Vous pourrez aussi faire passer de cette manière une certaine quantité de votre drogue par ce navire pour l'acheminer sur le Nouveau Monde.

Cette fois-ci, elle ne souhaitait pas en dire plus sur ces 'formalités'. Elle le fit comprendre d'un regard fait pour dissuader de toute question.

    - Sinon, pour prouver votre dévouement à l'Impératrice, il y a une autre possibilité... Area Eleven possède l'un des plus importants systèmes de contrebande de Grand Line. Un de mes contacts sur place serait ravi de développer un commerce de votre drogue sous le manteau. Une fois la population d'Area Eleven assujettie, prouvant que votre drogue fonctionne sur le long terme, vous n'aurez qu'à réduire la présence gouvernementale sur les lieux. Un de nos commerces là-bas regretterait l'unification du réseau gouvernemental par le train des mers à Area Eleven, et cet élément pourrait être décisif.

Regardant devant elle, Parish finit sa longue présentation en disant sur une voix plus douce :

    - Bien sûr, si l'île tombe dans le chaos, vous en serez tenus pour responsables. Que choisissez-vous donc ?
Alors, un choix s'offre à vous : Il n'y a pas de limite de temps pour le réaliser IRL, IRP ce serait de l'ordre de deux à quatre mois plus tard, moins si vous voulez le faire avant mais en somme ça vous laisse une certaine marge.
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Ven 22 Mai - 21:24



Alpha α & Omega Ω

feat CHÛZAEMON D. HIBARI & KITCHIRO NAGAMI






Les deux cobayes avaient maintenant ingéré la drogue donnée par l’homme masqué, laissant rapidement les effets de celle-ci prendre le contrôle d’eux-mêmes. Après être passé par une période de malheur suite à leur capture par la recruteuse de l’Impératrice, tous deux partirent dans un délire que les protagonistes se trouvant autour ne purent comprendre. Tout ce qu’ils voyaient était purement personnel, mais une chose était sûre, ils semblaient baigner dans la joie. Le Révolutionnaire, en voyant que tout fonctionnait comme prévu, se mit à sourire derrière son masque. Il espérait vraiment que cette drogue puisse faire pencher la balance, ne serait-ce qu’un peu, en leur faveur. Malheureusement, et il fallait s’y attendre, la demoiselle avait besoin d’autre chose, de plus « important », qui pouvait prouver notre dévouement. Ainsi, celle-ci s’exprima un peu plus clairement, annonçant notamment qu’un équipage de pirates attendait pour rejoindre le Nouveau Monde mais que le Vice-Amiral Ezra Ronald voulait se les faire. L’objectif était donc de les protéger du Gouvernement le temps que tous les préparatifs ne soient terminés. En entendant ça, l’homme masqué fut particulièrement intéressant. Un Vice-Amiral, ce n’était pas rien tout de même. Et puis.. Il pouvait être intéressant de l’affronter, pour voir ce qu’il valait face à un si haut gradé.

Faisant suite à cette proposition, la recruteuse passa à autre chose, indiquant cette fois une certaine île de Grand Line : Area Eleven. Une île réputée pour sa situation si particulière. Il fallait ici réduire la présence Gouvernementale, pour que les hors-la-loi puissent prendre le pouvoir en quelque sorte. Omega appréciait cette espèce d’air hautain que Parish montrait quand elle discutait. Il la trouvait, à vrai dire, plutôt séduisante. Mais.. Là n’était pas l’objectif de leur rencontre. Tout était purement diplomatique, à la base. Et puis, le Révolutionnaire tenait vraiment à ce que les choses se déroulent comme il le souhaitait, que son intégration se fasse correctement.

Ω - Ces deux propositions sont pour le moins intéressantes, je dois l’avouer. Dans les deux cas, le PastEffect pourra se diffuser.. Mais l’une d’elle m’attire tout particulièrement. Ezra Ronald.. Un homme reconnu au sein du Gouvernement Mondial. Il ne peut être que de bons augures de lui tenir tête, ne serait-ce que pour permettre à vos pirates de prendre le large.

Ici, notre homme masqué avait déjà fait sa décision. Il souhaitait très clairement affronter ce Vice-Amiral. Même si avant cela.. Il lui fallait combattre Janz, le Supernova, ainsi que le reste de son équipage. Fermant un instant les yeux et déglutissant, Omega répondit finalement.

Ω - Nous nous chargerons de protéger cet équipage.


Revenir en haut Aller en bas
Kitchiro Nagami
La Grenouille Fantôme
avatar
Messages : 373
Race : Humain
Équipage : Bandlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
75/120  (75/120)
Berrys: 190.389.000 B

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Sam 23 Mai - 18:39




« Rencontre diplomatique avec L'intermédiaire  »



Après sa brève intervention Kitchiro se tût pour observer lui aussi les effets de la drogue « Past Effect » sur les deux vacanciers, mais la grenouille fut étonné quand les deux prisonniers se mirent à sourire. Bavant comme des larves les prisonniers n'étaient plus que des drogués en pleine phase d'euphorie mais, comme toute drogue quand l'effet s'estompera les victimes en redemanderons et sa Kitchiro le savait bien , par le passé sur Lunas il avait eu le malheur de croisé quelqu'un de ses types accroc à une drogue ou un à un alcool.
Mais cela avait l'air d'intéressé l'Intermédiaire plus que les informations que lui proposait la grenouille, mais il ne lâcha pas prise, quand la pirate évoqua les deux choix qui s'offraient au groupe Kitchiro tenta de prendre une initiative :

-J'ai déjà entendu parlé de Ezra Ronald, possédant un zoan de la Hyène il est une vraie brute cependant je pense pas d'être d'une quelconque utilité contre lui, cependant je pourrais agir en sous-marin sur Area-Eleven ce qui permettraient de remplir les deux objectifs proposé. De plus affaiblir la seconde partie Area permettraient à l'armée révolutionnaire de Kaiten-Su de progresser sur cette voie. En revanche si votre équipage atteint Shabaody sans problème je pourrais tenter de contacter des révolutionnaires sur île pour leur offrir une aide supplémentaires et j'irais moi-même si d'ici leur arrivée j'ai réussi à obtenir assez de force te d'expérience pour tenir tête efficacement au Marines.

Puis Kitchiro se retourna vers son chef et ajouta :

-Désolé de ne pas apporter mon aide pour l'équipage pirate mais je ne veut pas être un fardeau pour vous, vos possédaient rien qu'à vous deux assez de puissance pour tenir tête à bon nombre de Marine et même à Ezra Ronald, je serai plus utile sur Area Eleven. Mais si vous avez une autre proposition je suis prêt à l'écouter et agir en conséquence si besoin.




Codage de gaki sur Epicode

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 332

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Mar 26 Mai - 9:41



Parish Milton

L'oreille attentive, Parish constata que si Omega se montrait concis, la grenouille avait tendance à s'étendre dans de longs discours, révélant parfois des informations qu'il aurait mieux fait de taire. Avec la chute d'Arias, croyait-il vraiment que la Révolution aurait encore la puissance nécessaire pour progresser sur la Voie d'Area Eleven ? C'était un peu crédule, mais il y avait tout type d'organisation dans la Révolution... Remettant ses pensées à plus tard, la jeune femme se leva finalement après avoir écouté tout ce qu'il y avait à dire.

    - Très bien, vous allez peut-être pouvoir m'être tous utiles. Omega, vous et votre équipage irez sur Shabaody, je vous contacterai quand l'équipage sera sur la dernière île de sa voie pour que vous puissiez les accompagner. Un de mes hommes vous aidera bien sûr, et vous surveillera.

Elle se tourna alors vers Kitchiro. Il ne payait pas encore de mine, mais elle voulait remédier à cela. Un garçon dans le genre était une promesse secrète pour elle : celle d'un subordonné dévoué à sa cause, manipulable dans ses opinions et malléable comme de l'argile. Il était fragile pour le moment, mais elle comptait y remédier.

    - Je sens un potentiel en toi, un de mes hommes t'accompagnera pour ta mission, il ne sera pas ton subalterne mais t'aidera pour cette mission. Si le « PastEffect » est produit en assez grande quantité, tu pourras en bénéficier. Sinon les termes changeront sur place.

S'asseyant, elle fit signe à l'homme-animal resté stoïque depuis le début de l'entrevue. Celui-ci s'inclina légèrement avant de prendre la parole à son tour, tandis que la chimère baillait.


Vicky

    - Veuillez me suivre s'il-vous-plaît, je vous donnerai les coordonnées de Mademoiselle Milton pour la recontacter ultérieurement en cas de besoin.

Il prit la direction de l'embarcation sur laquelle ils étaient arrivés pour faire le trajet retour. La fin de cette entrevue fut marquée par ce même sourire hautain que Parish portait toujours sur elle. Caressant sa chimère, elle s'apprêtait déjà à contacter son Impératrice pour la mettre au courant de l'avancée du recrutement.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   Mar 26 Mai - 16:40



Alpha α & Omega Ω

feat CHÛZAEMON D. HIBARI & KITCHIRO NAGAMI






La discussion touchait à sa fin, et le groupe Révolutionnaire allait bientôt pouvoir retourner à ses précédentes occupations. Qu’allaient-ils faire à présent ? L’homme masqué ne le savait pas encore exactement. Mais une chose était certaine cependant. Tous devaient devenir plus puissants, pour espérer être le plus utile possible à l’Impératrice, mais aussi et surtout pour réussir de grandes choses en tant qu’équipage. Par exemple, étant quelqu’un d’important et de redouté, le Vice-Amiral Ezra pouvait poser problème. Il ne serait pas aisé de l’affronter, et encore moins de le vaincre. C’est notamment pour cela que, pour le moment, Omega souhaitait gagner en force. Il voulait se savoir capable de ressortir vainqueur d’un affrontement pareil, montrant ainsi qu’il n’est pas n’importe qui. Mais il n’était pas seul.. Hibari devait lui aussi s’améliorer, apprendre à parfaire son utilisation du Logia de la Foudre pour le rendre redoutable. Avec le Haki de l’Observation, il serait en mesure de prévoir facilement et agir avec une rapidité sans faille. C’est certain. Les voix dans la tête de notre protagoniste se manifestaient une nouvelle fois, comme si elles lui indiquaient de partir, déclenchant involontairement l’Armement qui se mit à parcourir toute l’étendue de ses bras. Ces sensations désagréables devaient cesser, et c’était aussi pour cela que le Révolutionnaire devait s’entraîner.

Pour en revenir à la conversation, la jeune recruteuse précisa une information capitale. En effet, une personne proche de son entourage, un de ses subordonnés pour ainsi dire, serait chargé d’accompagner le groupe pendant l’escorte. Celui-ci aurait simplement pour but de les aider, tout en surveillant leurs faits et gestes. Cela n’étonna d’ailleurs point notre homme masqué qui s’attendait très bien à ce genre de prévision. De ce fait, il se contenta d’acquiescer d’un signe de la tête, montrant qu’il était d’accord avec cette « condition », si l’on pouvait la caractériser de la sorte. Peu après, la demoiselle s’attarda sur Kitchiro, le garçon qui accompagnait les Révolutionnaires. A cette heure, il était loin d’être puissant, mais peut-être qu’avec de l’entraînement, il serait capable de réaliser de bonnes actions. Il pouvait toujours être utile de le garder sous la main.

Apparemment, la subordonnée de l’Impératrice voyait cette même chose en lui. Cependant, tout ce que l’Omega espérait pour le moment, c’était que la grenouille s’occupe d’Area Eleven de la meilleure façon possible, et ce en faisant passer sa drogue sur les lieux. Il s’agissait d’une action capitale qu’il ne devait pas oublier.

Quoi qu’il en soit, ceci dit, Parish s’interrompu, laissant le réceptionniste prendre la parole. Celui-ci nous indiqua de le suivre afin de quitter cet endroit. Au passage, le Révolutionnaire ne manqua pas de lui fournir un papier où était inscrit son numéro de Den Den Mushi, afin que la jeune femme puisse le contacter aussi.

Ω - Passons maintenant à autre chose.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un jour, tu joueras dans la cour des grands   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un jour, tu joueras dans la cour des grands

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un jour, tu joueras dans la cour des grands
» Bienvenue dans la cour des grands ~
» Dans la basse-cour il y a, des poules, des dindons des oies ~
» Les pieds de Britney sentent mauvais !
» LOT N°10 : Un séjour en montagne dans un chalet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 3 :: Holiday Island-