Partagez | 
 

 Shall I... ? [Pv : Bambi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 314

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Shall I... ? [Pv : Bambi]   Jeu 30 Avr - 0:25



Contre-Amiral Ericken

Malgré l'horloge qui sonnait midi pétante, il faisait encore nuit sur l'île de Nighty Town. Une nuit éternelle et impitoyable qui résultait d'un phénomène météo des plus étranges, un nuage noir épais qui recouvrait toute l'île et empêchait les rayons du soleil de l'éclairer. Certains disaient que les ténèbres avaient envahi l'île à cause des péchés des villageois, mais Ericken, le Contre-Amiral en poste, n'y croyait pas un instant. Les yeux du maudit avaient rencontré les lumières qui émanaient des lampadaires dispersés un peu partout sur l'île : ainsi il pouvait voir ce que les habitants faisaient tandis qu'ils se perdait sous une masse de travail.

    - Et je vous disais donc que le réagencement des troupes de Toroa ne m'arrange pas, j'aimerais donc que vous appeliez Marineford pour obtenir plus de...
    - Je sais, Colonel, mais les choses ne sont pas aussi simple, répéta pour la énième fois le Contre-Amiral, dépité. Il n'y a plus personne à envoyer...

Un long soupir échappa du plus haut gradé de West Blue. Il avait cru qu'avec le retour de Lim Focker pour le décharger d'une partie de ses contacts sur les Blues, il serait plus tranquille, mais impossible de se détacher du Colonel en charge de Toroa. Ce vieil homme voulait toujours avoir le dernier mot, et il réussit finalement à faire promettre à Ericken d'appeler Marineford, même s'ils savaient tous les deux cette action vaine. Raccrochant son DenDen Mushi, l'homme utilisa un petit appareil pour commander son repas.

    - Vince, apportez-moi de quoi manger, s'il-vous-plaît, lança le travailleur acharné en mettant un nouveau dossier sur le côté de la table.

Récemment, les grands titres des journaux avaient été évocateurs de noms de héros, et avaient mis en avant le sacrifice de certains marines pour le bien de tous. « Le prix de la mort de la Révolution a été lourd à payer, mais le Gouvernement s'en est acquitté ! ». Ces mots, imprimés en gros titres sur le journal de l'avant-veille résonnaient encore dans l'esprit du Contre-Amiral. Il avait perdu des amis lors de cet événement, des proches. Cette nouvelle l'avait abattu un court temps, mais il n'avait pas pu partager longuement sa tristesse devant ses troupes. Le bou(c)t-en-train qu'il était ne devait pas se détacher de sa naturelle bonne humeur.

Ainsi, cloîtré dans ce bureau pour répondre aux demandes pressantes que son travail exigeait, il ne trouvait de repos pour ses yeux que dans la compagnie irrégulière de quelques invités : des Colonels, des Commandants de passage, et même quelques subordonnés venus lui présenter leurs condoléances. Plus étonnant encore, il avait reçu les coups de Den Den de plusieurs membres des Cypher Pol lui donnant des indications diverses et variées sur les mesures de restrictions et les postes à attribuer pour rétablir un semblant d'équilibre. Des bas-gradés se retrouvaient avec tout à coup plus de fonctions et la priorité était passée au recrutement. Regardant un dial posé dans le coin droit de son bureau, le Contre-Amiral hésita un instant à regarder le portrait de son ancienne supérieure, pris d'une étrange nostalgie.
Revenir en haut Aller en bas
Dorothy La Voisin
La Mort Noire
avatar
Messages : 684
Race : Humaine.

Feuille de personnage
Niveau:
15/75  (15/75)
Expériences:
64/80  (64/80)
Berrys: 112.000 B

MessageSujet: Re: Shall I... ? [Pv : Bambi]   Jeu 28 Mai - 18:59


Shall I...?
Bambi Beauregard
feat.
Ericken








Bambi se rend sur son île natale, plus qu'un simple retour aux sources, la jeune femme a pour objectif de libérer celle-ci du joug des Hors-la-loi qui l'oppresse. Mais pour cela, il lui faut un allié. Un allié de taille...

Les orbes lilas se posèrent sur l'épais nuage noir qui surplombait l'île, la plongeant dans une nuit éternelle. Un soupir léger vint franchir la barrière de ses lèvres avant que celles-ci ne forment un sourire empreint de nostalgie. Elle était de retour chez elle. Après un peu plus d'un an et demi de vadrouille sur la mer de tous les dangers, Bambi Beauregard foulait de nouveau le sol de Nighty Town.

Abaissant son champ de vision, son sourire se fana quelque peu alors que ses yeux venaient à la rencontre de la pierre sobrement sculptée qui se dressait devant elle. Sur cette dernière, un simple prénom, quelques lettres gravées sans fioriture, mais qui suffirent à lui enserrer douloureusement le cœur : Samarita.
Bambi n’avait jamais eu l’occasion de se recueillir sur la tombe de sa mère, elle et ses compagnons ayant décidé de prendre le large quelques heures à peine après le dernier souffle de l’ancienne prostituée.
Une vague de culpabilité l’envahi soudainement. Peut-être aurait-elle dû au moins assister aux obsèques ? Elle avait eu si mal ce jour-là… Elle ne s’en était pas senti la force. Mais à présent qu’elle se retrouvait devant cette pierre tombale, ses pensées allèrent vers ceux qui avaient pris soin de s’occuper de cette lourde tâche. Nul doute que Lotch et Nonna s’étaient chargés de la cérémonie. Les fleurs de lotus à peine flétries qui avaient été savamment disposées autour de la sépulture attestaient que le médecin continuait d’ailleurs à régulièrement l’entretenir.
S’agenouillant, elle caressa du bout des doigts l’inscription, refermant le poing au-dessus de roche rugueuse, comme si elle avait espéré que l’objet inanimé lui rende cette étreinte.

La brise chargée d’iode vint faire siffler l’herbe folle recouvrant la petite colline isolée sur laquelle elle se trouvait actuellement, la ramenant efficacement à la réalité. Fixant une dernière fois la pierre sombre, la jeune femme autorisa son regard à dériver sur les alentours… Depuis le monticule de terre surplombant la ville de Térèsse, elle pouvait admirer une grande partie de l’île. Elle observa un temps l’agitation des habitants de la ville portuaire en cette fin de matinée avant de porter son regard sur l’ombre aux allures dangereuses et torturées que formait la forêt bordant le petit village de Xérèse. Ce fut finalement la danse lointaine des lumières de la capitale qui capta son intérêt, la valse n’était pas sans rappeler celle d’une multitude de lucioles à cette distance.
Beaucoup pensaient que Nighty Town n’était qu’une île obscure et cauchemardesque. Qui pourrait apprécier de vivre dans l’obscurité la plus totale à longueur de journée après tout ? Bambi savait que ces gens avaient tort, même après avoir visité la majeure partie de Grand Line et des Blues, jamais elle n’avait réussi à trouver pareil spectacle. Nighty Town était tel un ciel étoilé, une terre noire d’où jaillissait une multitude de feux. Certes, Térèsse et les autres petites bourgades de l’île ne payaient pas de mine comparées à la lumineuse capitale, mais leurs habitants gardaient tous en eux cette lumière chaleureuse qui les poussait à continuer à avancer peu importe les difficultés. Et dieu sait combien de difficultés ils devaient affronter, particulièrement en ces temps sombres. Ce n’était pas cette nuit sans fin qui rendait l’île natale de la jeune femme hostile, mais ce que des gens peu scrupuleux en faisaient depuis quelques années…

Les poings de la Sainte se serrèrent alors qu’elle se mordillait l’intérieur de la joue de frustration. Son île avait bien trop souffert de ces forbans.
Lorsqu’elle était partie sur un coup de tête, il y a de cela plusieurs mois, elle n’avait pas pensé abandonner les habitants de Nighty Town à leur sort, loin de là. Seulement, elle se sentait inutile et incapable de les aider. La mort de Rita lui avait fait réaliser à quel point elle était faible. Elle n’était ni plus, ni moins qu’une adulte à peine sortie de l’adolescence qui espérait faire avancer les choses à coup d’idéalisme et de rêveries. Ses intentions étaient louables, mais elle n’avait en aucun cas les moyens d’atteindre ses prétentions. Le culte que lui vouaient les habitants de l’île lui était monté à la tête, ignorante qu’elle était, elle croyait tout savoir, elle pensait pouvoir tout faire, mais la vérité était toute autre.
Il lui avait fallu voir le Monde avant de prétendre vouloir l’organiser. A présent qu’elle était établie à Shabaody, elle se sentait plus en confiance.

Mais durant son périple, elle et ses compagnons avaient vu le désordre envahir un peu plus l’île de la nuit… Les feux qui avaient envahi Xérèse n’avaient rien eu d’un feu de joie tandis que le peu de richesse qu’Elème parvenait à conserver s’était retrouvé pillé et avec elle l’honneur de la famille royale bafoué. Au loin, le vent s’engouffrant les falaises formées par les affrontements de la marine et de ce révolutionnaire hurlait à présent la douleur de cette terre dévastée.
Le regard de Bambi s’assombrit. Ils n’avaient rien pu faire, non pas qu’ils étaient trop loin pour intervenir, mais ils n’étaient tout simplement pas prêts. Qu’était un misérable groupe d’enfant du ghetto face à tous ces mécréants ? La marine elle-même rencontrait des difficultés à chasser les malfrats qui avaient pris possession de Nighty Town… Ils avaient donc regardé, impuissants, leur île subir les assauts de leurs ennemis.

Toutefois, les choses avaient changé. Ce titre de Sainte qu’elle avait abandonné en partant, il était temps pour elle de le reprendre. Elle ne permettrait plus à ces Hors-la-lois d’abîmer encore un peu plus son île bien aimée.


La Sainte dévisageait le réceptionniste, l'homme qui devait à peine dépasser la vingtaine l'observait avec ahurissement, la bouche légèrement entrouverte. Bambi lui fit un large sourire, acte qui eut le mérite de le sortir de sa torpeur.
▬ P...Pardon vous pouvez répéter ?
Un rire amusé s’échappa des lèvres fines de la jeune femme tandis que les orbes lilas s'illuminaient d'une lueur joviale. Le garde en face d'elle détourna le regard, visiblement mal à l'aise. Elle pouvait comprendre le désarmement de ce dernier.
Un peu plus tôt Bambi avait laissé un message à Rainbow et Fargo pour qu'ils la retrouvent chez le vieux médecin de son enfance tandis que Suika l'attendait à la sortie de la base marine.
Elle était à présent penchée au-dessus du comptoir de la réception du quartier-général de la marine dans l'espoir d'obtenir une entrevue. Malheureusement, sans rendez-vous, il lui fallait passer par... d'autres moyens.

La jeune femme caressa de ses doigts fins le cou de l'homme, remontant doucement de sa clavicule gauche à son menton le forçant à la regarder de nouveau.
▬ Je souhaiterais voir le Contre-Amiral Ericken, s'il vous plait ~
La Sainte sentit le jeune homme déglutir sous ses doigts, ses joues s'empourprant au ton enjôleur qu'elle avait employé.
▬ C'est... C'est à dire que... On ne peut pas voir le C-Contre-Amiral aussi simplement, il vous faut un r-rendez-vous et...
Une légère moue déçue s'imprima sur le visage de Bambi, faisant taire le pauvre homme qui visiblement n'était pas habitué à ce genre d'approche.
▬ Je vois... C'est vraiment dommage, moi qui me faisait une joie de revoir mon vieil ami... Enfin, on ne peut rien y faire. A une prochaine fois peut-être...
La bleuette fit mine de partir, non sans une dernière œillade déçue envers son interlocuteur. Toutefois à peine avait-elle tourné le dos au réceptionniste que ce dernier la rappela.
▬ Attendez ! Le Contre-Amiral est votre ami ? Il fallait le dire plus tôt !
Pendant un instant, l'expression de la jeune femme devint tout sauf sainte tandis qu'un sourire satisfait prenait possession de ses lèvres et qu'une leur dangereuse brillait au fond de ses pupilles violettes, elle s'accorda un discret mouvement de bras victorieux avant de se retourner vers l'officier l'air de rien.
Elle dut se faire violence pour ne pas se jeter sur lui et le forcer à passer ce coup de fil dans la seconde.
▬ C'est vrai ?! Vous êtes le meilleur ! Dites-lui que c'est au nom de Bambi Beauregard, il comprendra...
Du moins, elle l'espérait... Dans le cas contraire, mieux valait que ses capacités au sprint ne se soient pas amoindries depuis le temps. L'homme hocha la tête avant de s'emparer de son escargophone et d'appeler son supérieur.
▬ Une certaine Bambi Beauregard souhaiterait vous voir, je la fais monter dans votre bureau ?
Les dés étaient jetés...

© Gasmask




HRP:
 


Dernière édition par Bambi Beauregard le Mar 25 Aoû - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 314

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: Shall I... ? [Pv : Bambi]   Mar 9 Juin - 16:54



Contre-Amiral Ericken

Le déjeuner tardait à arriver. Ericken avait déjà commencé à rédiger de nouvelles lettres de recommandations pour le grade de Colonel d'un de ses subordonnés, quand son Den Den sonna. C'était son réceptionniste, un homme bien gentil mais qui faisait son travail de manière parfois un peu bâclée. Lorsqu'il annonça l'ancienne déité de l'île, le Contre-Amiral eut du mal à en croire ses oreilles. Il toussa un instant, comme pour se redonner un peu de contenance, et lança à l'homme au bout du fil :

    - Accompagnez-la jusqu'à mon bureau.

C'est à ce moment-là que Vince revint, les mains pleines, le souffle haletant. Il avait bien couru pour venir jusqu'ici. Le Contre-Amiral le regarda un instant avant de lui sourire à pleines dents, et comme s'il eut compris de quoi il en retournait l'homme sembla déjà reparti pour trouver un nouveau déjeuner. Quand Bambi Beauregard arriva, le marine le plus important de West Blue se leva et s'inclina légèrement en présentant sur le côté un petit salon avec deux canapés et une table basse où ils pouvaient aller s'installer.

Il se plaça en face de Bambi et lança à la jeune femme, mettant son déjeuner de côté en attendant que l'homme ne revienne avec les ressources nécessaires à la nutrition de deux personnes :

    - Je ne savais pas que tu étais revenu sur l'île, Bambi.

Il sentait qu'il pouvait se détendre un peu. Inspirant profondément, il sentit l'odeur de la nourriture lui remonter aux narines.

    - Vince est parti te chercher quelque chose à manger, un repas est nécessaire pour bien commencer la journée. En attendant, explique-moi donc la raison de ta visite.

Son ton était redevenu sérieux. Il aurait aimé pouvoir bavarder gentiment et longuement mais il savait que ses responsabilités n'allaient pas s'envoler. Regardant l'heure, il se promit de se remettre bientôt au boulot.
Revenir en haut Aller en bas
 

Shall I... ? [Pv : Bambi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Bambi 2 [DVDRiP]
» Bambi - Une chouette fille
» Quel est le méchant le plus méchant de Disney? [Survivor]
» [UPTOBOX] Cars 2 [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Autoroute racer [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Nighty Town-