Partagez | 
 

 [FB] Notre Première Fois [Privé : Fenice Nakata]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Giuletta Vitti
Fatal Beauty
avatar
Messages : 47
Race : Humaine
Équipage : Dokugan No Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
78/100  (78/100)
Berrys: 296.000 B

MessageSujet: [FB] Notre Première Fois [Privé : Fenice Nakata]   Jeu 9 Avr - 12:27







Le Jeu du Chat et de la Souris





Opening-Bombing Mission (FFVII) by The Black Mages on Grooveshark



La sueur qui coulait sur son visage et le ricochet de ses pas sur le pavé laissaient sur sa route un sentiment d'inquiétude. Une cape volait au gré de la folle course d'une jeune femme dont on pouvait entrevoir la silhouette harmonieuse, n'ayant de cesse d'aller de l'avant et de préserver son anonymat. Quelques passants tournèrent la tête, affolés par le remue-ménage que provoquaient des mercenaires à la poursuite de la mystérieuse demoiselle. Encapuchonnée, cette dernière courrait à vive allure, assaillie par des tirs de fusil qui n'atteignaient jamais leur cible, ne laissant derrière elle qu'un fin filet de poussière. Une petite ruelle se dessinait sur son chemin, des caisses de marchandises étaient entassées et accentuaient l'étroitesse du passage : l’échappatoire idéal pour n'importe qui tenterait de semer ses poursuivants. Guidée par les tirs, la dame toute de noir vêtue ne pouvait pas se permettre de se retourner, se contentant de courir aussi vite qu'elle pouvait. Elle s'engouffra dans la sinuosité de ce passage, balançant ses hanches au gré de chacun des caissons qu'elle rencontrait afin de ne pas ralentir sa fuite. Par mégarde, sa cape s'agrippa au bord de l'une des caisses et la stoppa net dans son élan, décousant l'attache qui reliait les deux extrémités de la capuche et dévoilant la pâleur de son visage. Une hirsute et opulente chevelure d’ébène flottait dans les airs et dégageait le regard profond et aguicheur d'une créature façonnée par les désirs pervertis des hommes. Le souffle haletant, elle ne put s'empêcher de se retourner à la suite de cet incident et la jeune femme prit les devants sur ses assaillants : embrassant ses doigts et visant avec autant de précision que possible, elle dégaina des Pistol Kiss ♥  Revolver qui lui permirent de mettre hors d'état de nuire les premiers poursuivants.

Hélas, à peine avait-elle glané quelques minutes à son avantage qu'une poignée d'hommes supplémentaires arrivaient de manière éparse pour la prendre en tenaille. D'une simple rotation de la tête, elle ne put qu'observer l'impasse dans laquelle elle s'était glissée, se sentant prise au piège telle une souris en cage ne pouvant plus fuir le combat. La proie des mercenaires remua son opulente et obscure chevelure, puis analysa la situation avant d'entamer les hostilités en percutant ses assaillants avec son jeu de jambes. Les mains posées au sol, elle faisait tournoyer avec élégance les membres inférieurs de son corps et pétrifiait partiellement les hommes qu'elle heurtait. Elle eut tôt fait de libérer la voie et de se retrouver sur la rive de l'un des nombreux canaux de Water Seven, mais ses poursuivants n'en démordaient pas et ils s'en suivaient encore davantage. Longeant à en perdre haleine le canal, elle essayait tant bien que mal de disperser les mercenaires afin de les éliminer un par un, mais c'était sans compter sur l'aide d'un mystérieux garçon qui, venant de nul part, s'interposa contre les détracteurs de la belle brune. Le jeu était terminé, elle s'était promis de ne pas utiliser son pouvoir, mais elle n'avait d'autres choix que de mettre un terme à ces futilités : sa chevelure d'ébène tombant en cascade le long de son bustier, la tête penchée et un clin d’œil ravageur suffirent à enflammer les cœurs des mercenaires qui n'éprouvaient plus qu'amour et désir. La séductrice joignit ensuite ses mains de telle sorte à former un cœur et fit apparaître un rayon qui pétrifia l'ensemble des garçons qu'elle avait pu envoûter, à l'exception de cet individu imprudent : son Zéphir de la Passion était toujours aussi efficace. Ce n'était pas plus mal, elle pouvait ainsi le remercier comme il se fallait et, s'approchant de son doux héros, une claque vola et laissa une once de rougeur sur la joue du garçon.


« Une femme en détresse crie, avais-tu l'impression que je criais ?! Non. Je m'entraînais au combat en semant les créanciers de mon maître, je maîtrisais complètement la situation. À cause de toi, j'ai été obligée de tous les mettre hors combat d'un coup ! Enfin bon, j'accepte tes excuses si elles sont accompagnées d'un bon verre de vin. »

Le regard assuré, on pouvait voir à travers ses prunelles d'améthyste sa détermination sans faille. Il suffisait de croiser ses yeux pour comprendre qu'elle n'était pas de celle qui se laissait marcher sur les pieds et la demoiselle ne comptait pas détourner le regard du jeune homme tant qu'elle n'aurait pas obtenu ce qu'elle voulait. C'était le genre de femme que l'on pouvait écouter parler des heures durant sans jamais s'en lasser, mais c'était aussi une lady qui revêtait une prestance à laquelle personne ne restait indifférent. Selon toute vraisemblance, elle était née avec ce charisme qui façonnait les rois et les reines de ce monde, mais encore fallait-il avoir un trône sur lequel régner.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14723
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
175/1000  (175/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: [FB] Notre Première Fois [Privé : Fenice Nakata]   Ven 10 Avr - 11:56


Notre première fois ♠
❝ Au sommet de la puissance, on ne voit plus rien du tout. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban s'étant fait connaître par le biais de son ancien équipage, Raiu no Kaizoku, équipage mené par l'impétueux et talentueux Raphaël. Suite à la mort de la majorité de ses comparses dans une embuscade tendue par la marine, le jeune homme est remonté jusqu'à Shabondy avec Fran, l'un de ses anciens camarades, pour s'y entraîner ardemment. Il revient désormais en direction des Seas, plus déterminé que jamais à bouleverser l'équilibre mondial et à s'affirmer en tant que l'un des plus grands pirates de cette nouvelle ère...

Résumé des précédents RPs • Après plusieurs mois d'entraînement intensif, Nakata décida sur un coup de tête de quitter Shabondy pour retourner sur South Blue, dans l'objectif de rendre un dernier hommage à ses compagnons morts au combat. Suite à un combat particulièrement éreintant face au Nebula Harushige, il se dirigea vers Water Seven, première étape d'une route longue jusqu'aux hautes strates de la piraterie...







Présentation brève du personnage • Giuletta D. Vitti est une jeune femme sulfureuse et talentueuse, maudite par un paramecia et aux ambitions démesurées. Issue du Nouveau Monde, elle sait mieux que quiconque ce que cet enfer peut réserver aux hommes...


❝ Laisse-moi raconter ❞


Water Seven... Enfin. Le blondinet poussa un soupir de soulagement en balayant la place vide dans laquelle il s'était posé quelques instants, troquant momentanément son apparence d'oiseau flamboyant pour celle plus discrète d'un jeune homme comme un autre. Passant une main distraite dans sa chevelure dorée, baillant ostensiblement en se demandant s'il parviendrait à se reposer correctement ici bas pour reprendre des affrontements endurés sur Shabondy, il ne tarda pas à reprendre le chemin, son seul sac accroché à son épaule droite. Nakata savait d'expérience que son fruit du démon passait rarement inaperçu, et que bon nombre de patients qui avaient l'occasion de voir un Phoenix se poser se ruait généralement droit dans sa direction pour observer cette mirifique bête d'un peu plus près... Toutefois, le primé n'avait pas vraiment envie de bénéficier d'un bain de foule, d'autant plus qu'il arpentait désormais la ruelle d'une ville entièrement contrôlée par le Gouvernement Mondial. Faire des siennes dans le coin, alors que cette île était desservie par le train des mers, était à peu près aussi idiot que de se jeter sur Marineford armé d'un seul cure-dent en guise d'arme. Même si sa prime ne représentait absolument pas sa force, et qu'il avait confiance en ses capacités, le maudit légendaire ne souhaitait pas s'opposer directement aux pointures du Gouvernement Mondial : dans l'état des choses, il ne ferait qu'y laisser des plumes... Sans mauvais jeu de mot. Souriant subitement avec satisfaction à cette blague qu'il venait de s'infliger, le forban tourna soudainement à une intersection, s'éloignant inexorablement de la place qui l'avait accueilli tandis que des passants semblaient tout juste y parvenir. L'atterrissage s'était déroulé sans encombre, et le Fenice n'avait plus qu'à continuer sur cette lancée : il lui fallait désormais trouver une auberge qui l'accueillerait et qui lui permettrait de passer un séjour plus ou moins agréable. Cela étant, cette paresse ambiante qui sommeillait en son for n'eut guère le temps de s'exacerber que quelques sons vinrent titiller aussi bien ses oreilles que son âme de combattant, addict depuis longtemps à l'adrénaline : il s'échangeait à ce moment-même quelques coups de feu, à Water Seven... Poussé par sa curiosité, le hors-la-loi se mit à courir en direction du brouhaha en question, se demandant ce qu'il pourrait bien y trouver.

Mais quelle ne fut pas la surprise de l'artiste lorsqu'il parvint enfin à déterminer l'objet de cette fusillade ! Il entraperçut une demoiselle tenter de s'échapper tant bien que mal à une meute d'assaillants armés jusqu'aux dents. Cette course-poursuite avait davantage les allures d'une battue que d'une lutte équitable entre deux partis, et le sang du maudit ne fit qu'un tour : il bondit jusqu'à un toit environnant, usant des murs et des prises que ceux-là présentaient comme d'un véritable mur d'escalade, et observa alors la scène depuis les cieux sans pour autant avoir recours à ses capacités de Phoenix. Pour le futur capitaine, savoir intervenir au bout moment tout en demeurant discret jusque là était un art : foncer dans le tas en dégageant d'innombrables et gargantuesques flammèches dorées et bleutées était donc à exclure d'emblée, et ce définitivement. Malheureusement, le garnement venait tout juste d'atteindre son perchoir qu'il se rendit compte que la demoiselle était désormais encerclée, aussi bien par ses assaillants que par un canal artificiel comme on en trouvait des dizaines sur Water Seven. Grimaçant un court instant, Nakata prit immédiatement sa décision : il devait intervenir, ici et maintenant. Jetant tout d'abord son sac sur l'un des assaillants qui se vautra au sol lamentablement, le guerrier blond bondit vivement du toit pour retomber sur un autre mercenaire, qu'il fracassa d'un violent coup de genou en se laissant retomber sur son crâne et en le rabattant ainsi sur le sol avec une virulence inouïe. Sans perdre son rythme, le musicien se redressa pour infliger un coup de talon circulaire à l'un des gars qui se trouvait être le plus proche de lui, l'expédiant sans la moindre pitié droit vers le canal adjacent. Suite à cela, le forban recula de quelques pas. Il n'eut pas le temps de repartir à l'assaut qu'un phénomène extraordinaire eut lieu : un laser rosâtre sortit alors des mains de la jeune femme qu'il pensait protéger, et il ne remercia que son instinct salvateur qui le força à se jeter sur le côté pour laisser passer cette étrange création. Il fixa ensuite d'un air éberlué les anciens soldats devenus statues, comprenant immédiatement qu'il s'agissait là de de la manifestation d'un fruit du démon. Logia, Paramecia ? Rien n'était moins sûr, mais le Fenice savait au moins qu'il ne s'agissait pas là des capacités d'un zoan. Il eut alors tout juste le temps de pivoter pour faire face à la dame en détresse qu'il sentit une main cogner furieusement sur sa joue, le laissant muet de stupéfaction, l'air hébété :

« Une femme en détresse crie, avais-tu l'impression que je criais ?! Non. Je m'entraînais au combat en semant les créanciers de mon maître, je maîtrisais complètement la situation. À cause de toi, j'ai été obligée de tous les mettre hors combat d'un coup ! Enfin bon, j'accepte tes excuses si elles sont accompagnées d'un bon verre de vin. »

Bouche bée et pétris d'incompréhension, ne s'attendant pas réellement à une telle réaction de la part d'une présumée demoiselle lambda, le Phoenix mit un temps à réagir, comprenant après coup le sens des paroles de cette jeune femme. Portant instinctivement sa main gauche à la joue légèrement rosie par le coup précédemment enduré, Nakata se dirigea vers le sac qu'il avait lancé un peu plus tôt, désormais au milieu des statues, le reprenant en sa possession avant de se redresser pour répondre à cette bien trop étrange créature :


Sérieusement, c'est bien la première fois qu'on me la fait, celle-là... Enfin, c'est pas comme si j'avais vraiment le choix. Venez, j'ai cru voir une auberge non loin... Ne nous attardons pas ici, la marine risque de débarquer d'un moment à l'autre.

Evidemment, le bruit de la course poursuite avait probablement attiré l'attention des gardiens de la paix. Il fallait donc faire profil bas pour les deux maudits, afin d'éviter les ennuis... C'était d'autant plus vrai pour Nakata, dont la tête était mise-à-prix à 25 millions de berrys. Un chiffre pas vraiment astronomique, mais qui allait sans doute suffire à retenir l'attention de ces ordures de gouvernementaux. Après tout, le primé était toujours coupable, dans ce genre d'affaires...
Sans plus prendre la peine de s'enquérir de l'état de la jeune femme, comprenant de par la brève démonstration de son ardent tempérament qu'elle ne verrait de toute manière pas cela d'un très bon œil, le musicien prit la route de l'auberge localisée un peu plus tôt, qui embrassait finalement bien plus les glorieuses allures d'un restaurant que celles d'un misérable petit tripot. Remarquant que l'endroit était quasiment vide, probablement car il n'était pas vraiment l'heure de se sustenter, le blondinet tint la porte à la demoiselle tout en lui adressant quelques mots, prenant bien garde à ce que personne ne les entende pour éviter une mauvaise surprise dans les minutes à venir :


Loin de moi l'idée de me mêler de ce qui ne me concerne pas, mais... Pourquoi ces hommes vous poursuivaient-ils ? Enfin, je veux dire... Ils avaient l'air légèrement remontés, quand même.

Doux euphémisme, puisqu'ils auraient certainement tué cette jeune femme s'ils avaient eu l'occasion de le faire. Cela laissait présager tout un tas d'histoires pour l'instant sous-jacentes et obscures, dont il ne prendrait d'ailleurs certainement jamais connaissance. A vrai dire, le Fenice doutait en effet que cette inconnue ne lui réponde honnêtement, au vu de la situation et de son caractère vraisemblablement fier. Malgré tout, l'écrivain avait posé cette question parce qu'il n'était jamais à l'abri de bonnes surprises, et que, d'un autre côté, il n'appréciait pas réellement de côtoyer des personnes silencieusement, et ce sans rien savoir sur eux. Pourtant, il ne s'agissait pas vraiment d'une histoire de paranoïa, mais plutôt d'un insatiable désir de connaître.



© Halloween



J'ai fait avancer tout ça, j'espère que ça te convient !

_________________
“Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles.”




Dernière édition par Fenice Nakata le Ven 21 Aoû - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Giuletta Vitti
Fatal Beauty
avatar
Messages : 47
Race : Humaine
Équipage : Dokugan No Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
78/100  (78/100)
Berrys: 296.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Notre Première Fois [Privé : Fenice Nakata]   Dim 12 Avr - 15:44







Action ou Vérité ?





Vamo' Alla Flamenco by 植松伸夫 on Grooveshark



Impétueuse et volcanique, Giuletta avait toujours tendance à faire perdre leurs moyens aux hommes qu'elle accostait : telle une bombe à retardement et son minuteur irritant, ils ne savaient guère comment réagir et préféraient se soumettre au caprice de la belle brune plutôt que de prendre le risque de la voir exploser. Le jeune garçon n'était en ce sens pas bien différent de la plupart de ses comparses de sexe masculin et il ne put que se résoudre à convier la ravissante demoiselle à boire un verre en sa compagnie. Il saisit alors le bras de la cantatrice et l'entraîna dans sa course, contournant les grandes allées commerçantes et préférant l'insalubrité des petites ruelles de la cité : avait-il oublié qu'elle était chaussée d'escarpins ? Cette discrétion attisa toutefois l'intérêt de la jeune femme à l'encontre de son sauveur, s'il était aussi prévoyant cela ne pouvait signifier qu'une chose : il était recherché et désirait ne pas être repéré. Des avis de recherche étaient placardés de long en large sur le pan d'un mur devant lequel ils ne s’attardèrent pas. Intriguée, Giuletta jeta quelques coups d’œil sur ces documents et elle ne put que remarquer l'étrange ressemblance entre ce dénommé Nakata Fenice et son étrange partenaire aux longs cheveux dorés. Tentant de suivre péniblement le rythme des pas effrénés du mystérieux individu, sa robe virevoltant au gré de ses foulées et de son déhanché, un sourire loin d'être désintéressé se dessina sur son visage. La jeune femme oublia la fatigue, les angoisses d'une vie de fugitive et ne vit que cette lumière aveuglante qui provenait de l'étincelante chevelure de ce garçon. Une grande place, enfin. Le soleil était à son apogée et inondait les pavés de cette lumière dont il avait le secret.

Leur course prenait fin ici même, ralentissant peu à peu jusqu'à se fondre dans la masse des habitants de Water Seven et, sans délaisser sa charmante convive, le jeune homme la guida jusqu'à l'un des nombreux restaurants de la ville. Ce n'était pas un voyageur comme les autres, il y avait quelque chose de particulier qui émanait de lui, si ce n'était pour commencer l'abondance de son porte-monnaie qui l'avait amené dans l'un des restaurants gastronomiques de renom de la cité. Gentilhomme, il lui tint la porte et lui glissa quelques mots dans le creux de son oreille qui laissèrent la séduisante créature sur sa faim. Cette dernière, fidèle à elle-même, lui déposa un baiser sur le bas de son oreille et lui chuchota sa réponse, aussi aguicheuse que possible.


« Loin de moi l'idée de me mêler de ce qui ne me concerne pas, mais... Pourquoi ces hommes vous poursuivaient-ils ? Enfin, je veux dire... Ils avaient l'air légèrement remontés, quand même. »

« Pour les mêmes raisons qui vous ont amené à m'accompagner dans ce restaurant. Pourquoi les hommes me courent-ils après, je n'en ai aucune idée, mais pourquoi vous êtes vous précipité à mon secours ? J'imagine qu'en répondant à cette question, vous décélérez la vérité. Et si vous souhaitez jouer à « Action ou Vérité » , j'ai un tas de questions à vous poser... Nakata Fenice. »

Giuletta passa délicatement la main sur la joue encore rougie du pirate, le regardant dans le blanc des yeux avec ce regard plein de malice qui reflétait la séduction à l'état pur. Elle finit par lui offrir l'un de ces sourires ne signifiant guère plus qu'un : « je t'ai eu, mais jouons la comédie ! » qui avait le don de toujours créer le trouble chez les destinataires de cette affectueuse attention. Pétillante et confiante, la jeune femme laissa son partenaire pantois et prit place à l'une des tables du restaurant, ce n'était pas ce qu'il manquait après tout, elles étaient quasiment toutes vides et n'attendaient plus que le prochain service. Assise, les jambes croisées et la tête haute, elle secoua la main afin de commander une bouteille d'un vin blanc sucré et fruité qu'elle affectionnait particulièrement. Nakata la rejoignit assez vite, elle ne lui avait pas avoué être enceinte de lui après tout, il n'y avait pas de quoi rester longtemps éberlué.

Après s'être fait servir une coupe de vin, elle le fit tourner dans son verre et en admira la robe lumineuse. Gracieuse et pragmatique, elle tenait la coupe telle une lady et la fit tanguer, puis elle huma le fruité de l'alcool sucré. Prenant une gorgée afin d'en receler toutes les saveurs, elle releva la douceur du liquide et disposa le serveur, le laissant ainsi servir une coupe au partenaire de la jeune femme avant de disparaître. Giuletta posa son verre sur la table nappée, l'empreinte rougeoyante de ses lèvres sur le rebord de sa coupe, et elle regarda le garçon, le coude sur la table et dos de sa main soutenant sa tête. Ses cheveux tombaient en cascade le long de son épaule, ses yeux brillaient à la lumière du soleil et laissaient entrevoir l'améthyste qui avait fait son succès.


« Je ne veux pas de secrets, tu as voulu savoir pourquoi ils me pourchassaient ? Ce sont des créanciers. Celle qui me sert de maître a fait des emprunts peu scrupuleux et ils tentaient de récupérer leur argent, mais on m'a chargé de les semer et de les mettre hors d'état de nuire. C'était un entraînement comme un autre, mais tu m'as forcé à faire les choses en grand. Enfin voilà, pour la petite histoire des prémices de notre rencontre. Maintenant, dis-moi tout sur toi, mon très distingué pirate aux allures de prince charmant. »

La cantatrice saisit de nouveau son verre et but une gorgée plus grande que la précédente, savourant la douceur de l'alcool et faisant force de patience face à cet homme qui l'intéressait de plus en plus. Elle se mordit les lèvres, impatiente de connaître les motivations du pirate et d'en savoir plus sur lui : n'était-elle pas sur le point de se lancer dans les méandres de la piraterie ? Peut-être était il avisé de se trouver des alliés avant de partir à la conquête de son île natale, Dressrosa.



Dernière édition par Giuletta D. Vitti le Dim 12 Avr - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14723
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
175/1000  (175/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: [FB] Notre Première Fois [Privé : Fenice Nakata]   Dim 12 Avr - 21:27


Notre première fois ♠
❝ Au sommet de la puissance, on ne voit plus rien du tout. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban s'étant fait connaître par le biais de son ancien équipage, Raiu no Kaizoku, équipage mené par l'impétueux et talentueux Raphaël. Suite à la mort de la majorité de ses comparses dans une embuscade tendue par la marine, le jeune homme est remonté jusqu'à Shabondy avec Fran, l'un de ses anciens camarades, pour s'y entraîner ardemment. Il revient désormais en direction des Seas, plus déterminé que jamais à bouleverser l'équilibre mondial et à s'affirmer en tant que l'un des plus grands pirates de cette nouvelle ère...

Résumé des précédents RPs • Après plusieurs mois d'entraînement intensif, Nakata décida sur un coup de tête de quitter Shabondy pour retourner sur South Blue, dans l'objectif de rendre un dernier hommage à ses compagnons morts au combat. Suite à un combat particulièrement éreintant face au Nebula Harushige, il se dirigea vers Water Seven, première étape d'une route longue jusqu'aux hautes strates de la piraterie...







Présentation brève du personnage • Giuletta D. Vitti est une jeune femme sulfureuse et talentueuse, maudite par un paramecia et aux ambitions démesurées. Issue du Nouveau Monde, elle sait mieux que quiconque ce que cet enfer peut réserver aux hommes...


❝ Laisse-moi raconter ❞


Ils se trouvaient donc encore au niveau de la porte de la bâtisse lorsque le blondinet glissa quelques mots à sa comparse du jour, discrètement et en un chuchotement subreptice, souhaitant de ce fait s'enquérir de la raison qui pouvait bien pousser des mercenaires à poursuivre une dame aux apparences si séduisantes. Bien entendu, comme il s'y était attendu, Nakata se heurta à réponse relativement décalée, et plutôt ironique, puisque la demoiselle en question profita de la situation en déposant un doux baiser près de son oreille tout en y susurrant quelques mots qui eurent le don de le gêner. Même s'il était un grand combattant, un pirate à la réputation relativement correcte et l'un des extrêmement rares possesseurs du fruit du démon mythique, le jeune homme n'en était pas moins un être humain, et plus particulièrement un représentant lambda du sexe masculin : le quidam vit donc bien malgré lui ses joues rosir lorsqu'il entendit la réponse, d'autant plus que celle-ci fut vivement accompagnée par une caresse taquine sur la joue qu'elle avait giflé un peu plus tôt. Le blondinet parvenait à peine à se ressaisir que la jeune femme s'en était déjà allée, s'éclipsant pour rejoindre l'une des prestigieuses tables de l'établissement, laissant son compère balbutiant et gêné. Le prime en vint par la suite à secouer promptement la tête, reprenant pleine possession de ses moyens mentaux pour aller s'asseoir face à sa cavalière du jour, se maudissant tout en maugréant. Malgré toute sa gêne, le hors-la-loi n'avait pas pour autant laissé la situation lui échapper pleinement : il l'avait parfaitement entendu prononcer son nom, alors qu'il ne s'était pourtant pas présenté à elle. Autrement dit ? Son identité était d'ores et déjà grillée... Le Fenice, tout en s'asseyant et en remerciant le serveur d'un bref signe de la tête, songea que demeurer anonyme risquait de s'avérer bien plus pénible qu'il n'aurait pu le croire jusque-là. Il avait bel et bien raison de vouloir minimiser le contact avec les troupes du Gouvernement Mondial, au final... Le musicien s'était tout juste enfoncé dans les méandres de ses pensées que la voix mélodieuse de la toute aussi agréable demoiselle résonna à ses oreilles, le faisant tressaillir un bref instant :

« Je ne veux pas de secrets, tu as voulu savoir pourquoi ils me pourchassaient ? Ce sont des créanciers. Celle qui me sert de maître a fait des emprunts peu scrupuleux et ils tentaient de récupérer leur argent, mais on m'a chargé de les semer et de les mettre hors d'état de nuire. C'était un entraînement comme un autre, mais tu m'as forcé à faire les choses en grand. Enfin voilà, pour la petite histoire des prémices de notre rencontre. Maintenant, dis-moi tout sur toi, mon très distingué pirate aux allures de prince charmant. »

Sur le coup, le jeune homme ouvrit la bouche sans pour autant savoir quel mot formuler, ne sachant pas comment réagir face à ce soudain regain d'honnêteté et de franchise de la part de son interlocutrice. Il ne s'était absolument pas attendu à ce qu'elle en vienne à faire franc jeu, et il se sentait pour le coup un peu poussé à en faire de même... D'autant plus qu'elle semblait motivée à en savoir plus sur lui. Oubliant momentanément tout ce qui concernait le prince charmant, de peur de se retrouver une nouvelle fois bête et rougit, le blondinet laissa s'échapper d'entre ses lèvres un soupir aux teintes amusées. Nakata porta ensuite la coupe remplie du breuvage alcoolisé qui leur avait été servi, en dégustant une gorgée, puis il soutint le regard de son homologue tout en répondant doucement, prenant une nouvelle fois garde à ce que personne ne puisse les ouïr :

J'ai pas grand chose à dire sur ce plan-là... J'ai rejoint la marine à dix ans, en tant que mousse. J'ai fini par déserter après ma première mission de protection d'un Tenryubito. J'ai rejoint la révolution puis la piraterie. J'ai rejoint un équipage, j'ai commencé à me faire connaître, puis je me suis caché quelques temps sur Shabondy... Parcours classique s'il en est.

Même si tout cela était véridique, le Fenice ne s'était pas pour autant étendue sur son passé... Tout simplement parce qu'il ne se voyait pas conter la mort de la plupart de ses camarades ou encore les mois passés à l'archipel, à subir tout le désespoir et la désillusion que le destin avait pu lui infliger. Non pas qu'il prenait la dame de haut ou encore qu'il ne la jugeait pas suffisamment digne de confiance pour lui raconter tout ceci, mais bien qu'il n'était pas du genre à étaler ses malheurs à la vue des autres pour attirer l'attention et la compassion. Au final, il était un artiste, et préférait se comporter en tant que tel : en semant la joie de vivre là où il passait.
De ce fait, le criminel enchaîna rapidement, histoire de changer de sujet et de ramener la conversation à quelque chose de plus enjoué :

Oh... J'imagine que ce n'est plus vraiment nécessaire, mais comme la bienséance l'exige, je vais me présenter. Nakata Fenice, pirate de profession.

Il lui tendit un sourire amical, chaleureux et bienveillant, se demandant si elle allait contourner ces petites présentations improvisées ou si elle allait au contraire lui décliner son identité à son tour.



© Halloween


_________________
“Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles.”




Dernière édition par Fenice Nakata le Ven 21 Aoû - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Giuletta Vitti
Fatal Beauty
avatar
Messages : 47
Race : Humaine
Équipage : Dokugan No Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
78/100  (78/100)
Berrys: 296.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Notre Première Fois [Privé : Fenice Nakata]   Mer 22 Avr - 12:29







The Voice





What Kind of Man by Florence & The Machine on Grooveshark



Une dernière gorgée, un dernier coup d’œil et ces derniers mots qui fusèrent dans ses tympans suffirent à raviver la flamme qui sommeillait en elle. La jeune femme posa son verre vide avec délicatesse sur la table, laissant son regard d'améthyste se poser sur le visage du pirate et reluire d'un éclat loin d'être désintéressé. Un rictus nerveux fit se courber les traits de son visage et laissa paraître l'esquisse d'un sourire duquel on pouvait entrevoir une parfaite rangée de belles dents blanches. Elle entrouvrit sa bouche, laissant s'échapper un fin filet d'air chaud et usagé, puis se ravisa quand un des serveurs vint lui souffler quelques recommandations dans le creux de son oreille. Son visage si guilleret il y a de cela quelques secondes s'effaça au profit d'une attitude plus morne. La cantatrice se leva, abandonnant son charmant partenaire pour escalader l'estrade sur laquelle trônaient majestueusement un piano et un microphone. Ses jambes longilignes et blanches comme de la porcelaine se dévoilaient à la cambrure de ses reins, une main passant dans l'épaisseur de sa chevelure dégageait la clarté son visage, et, enfin, les murmures d'une voix suave se firent entendre. D'une basse acuité furent les premiers mots prononcés par la jeune femme, mais très vite ils gagnèrent en hauteur et en force, accompagnés par les grincements des cordes d'un bassiste qui était venu répété. Fière de ses charmes, elle était déjà une sulfureuse créature au naturel, mais lorsqu'elle chantait, c'était une toute autre histoire : de la nymphe ou de la succube, on ne saurait dire laquelle lui correspondrait le mieux, les deux lui seyant à merveille.

« ♫ Tu es un sacré imbécile, tout coloré de rouge
Les bleus te remarquent de si loin
Tu fais tellement de tort, comment te débrouilles-tu?
Essayant de ramper en arrière pour t'éclipser ♫ »

Les premières paroles chantonnées par la séduisante demoiselle attirèrent les plus curieux, emplissant à une folle allure l'espace abandonné quelques minutes plus tôt dans le restaurant. Un clin d’œil à l'intention de son sauveur et l'espérance qu'il soit assez malin pour comprendre le fond de ses paroles, puis vinrent en scène les quelques marines positionnés tout autour de l'établissement. Habituée des lieux, elle s'était fait connaître par ses talents de chanteuse et avait su s'attacher les services du personnel du restaurant, ce qui était toujours utile en de pareilles occasions. Rapidement débordés par la situation, les soldats qui avaient pris soin d'encercler les locaux ne purent retrouver la trace de leur proie. Pire encore, ces derniers étaient tombés sous le charme de cette voix enjôleuse qui retentissait comme une séductrice sérénade : le Mero Mero no Mi faisait toujours son effet lorsque la jeune femme laissait paraître son atout phare qu'était le chant.

La cantatrice ne lâchait pas le pirate du regard, c'était le seul qu'elle n'avait pas réussi à envoûter, mais au fond peu lui importait, une proie vivante était toujours plus amusante à chasser. Un serveur vint d'ailleurs poser sa main sur l'épaule du blondinet, lui indiquant la porte de sortie et un lieu plus propice où retrouver la jeune femme.


« La Bambina m'envoie vous dire qu'elle aimerait vous retrouver au Dock N°1. Derrière vous se trouvent les portes de service, empruntez les et dépêchez vous. Cela fera 50,000 , frais de sortie inclus. »

Profitant de l'anarchie insufflée par les talents de la demoiselle, le garçon s'éclipsa. C'était maintenant à son tour de trouver un moyen de partir d'ici, mais heureusement, la chance lui souriait. Subitement, la pièce fut plongée dans le noir absolu, semant le trouble parmi les admirateurs de la belle brune : elle n'aurait pu rêver meilleur occasion qu'une coupure de courant pour prendre la poudre d'escampette. Giuletta emprunta de la même manière que son acolyte les portes de service et se hâta d'échapper aux soldats de la Marine. Cette journée avait été riche en rebondissements et elle espérait pouvoir trouver un tant soit peu de tranquillité pour discuter avec ce pirate. Après tout, il lui devait un service maintenant et c'était toujours utile d'avoir à négocier avec quelqu'un qui vous était redevable.

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14723
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
175/1000  (175/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: [FB] Notre Première Fois [Privé : Fenice Nakata]   Dim 26 Avr - 19:32


Notre première fois ♠
❝ Au sommet de la puissance, on ne voit plus rien du tout. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban s'étant fait connaître par le biais de son ancien équipage, Raiu no Kaizoku, équipage mené par l'impétueux et talentueux Raphaël. Suite à la mort de la majorité de ses comparses dans une embuscade tendue par la marine, le jeune homme est remonté jusqu'à Shabondy avec Fran, l'un de ses anciens camarades, pour s'y entraîner ardemment. Il revient désormais en direction des Seas, plus déterminé que jamais à bouleverser l'équilibre mondial et à s'affirmer en tant que l'un des plus grands pirates de cette nouvelle ère...

Résumé des précédents RPs • Après plusieurs mois d'entraînement intensif, Nakata décida sur un coup de tête de quitter Shabondy pour retourner sur South Blue, dans l'objectif de rendre un dernier hommage à ses compagnons morts au combat. Suite à un combat particulièrement éreintant face au Nebula Harushige, il se dirigea vers Water Seven, première étape d'une route longue jusqu'aux hautes strates de la piraterie...







Présentation brève du personnage • Giuletta D. Vitti est une jeune femme sulfureuse et talentueuse, maudite par un paramecia et aux ambitions démesurées. Issue du Nouveau Monde, elle sait mieux que quiconque ce que cet enfer peut réserver aux hommes...


❝ Laisse-moi raconter ❞


Le jeune pirate avait grosso modo résumé la majorité de sa vie de forban en quelques phrases, déclarant ce que la demoiselle voulait entendre sans plus de réflexions. Bêtement et naïvement, Nakata en était venu à lui faire confiance, en imaginant qu'elle ne pouvait de toute manière pas être une mauvaise personne et que même si son caractère relativement fort la desservait plus ou moins, elle n'avait pas un mauvais fond. En réalité, il aurait tout aussi bien pu s'agir d'une espionne du Gouvernement Mondial que le maudit du zoan ne s'en serait pas douté... Mais pourquoi diable vouloir demeurer paranoïaque ? Si la prudence se résumait à se priver des rencontres, il préférait encore mourir la bouche ouverte au premier traquenard dressé par les forces de l'ordre : après tout, il était un homme d'aventure et d'adrénaline, un vrai, un combattant façonné par les embûches semées sur son destin au gré du grandiloquent hasard. Et comme il demeurait avant tout un artiste, il lui était difficile de s'imaginer coupant toutes relations humains avec les individus qui l'entouraient : c'était d'ailleurs l'une des multiples raisons qui l'avait poussé à quitter l'archipel Shabondy, après plusieurs mois d'une présence relativement discrète de sa part parmi les bandits et autres chasseurs de primes. Toutefois, la jeune femme, manifestement pourtant agréablement enjouée par les dires du futur Schichibukai, n'eut guère le temps de répondre à ses déclarations : l'un des serveurs vint lui glisser quelques mots, l'arrachant momentanément de la présence d'un Fenice plus ou moins surpris. Quand elle monta sur la scène avec cette assurance qui lui était si propre, le musicien nicta. Elle était également chanteuse ? La surprise fut de taille pour l'oiseau enflammé, qui demeura silencieux et stupéfait en écoutant la merveilleuse et mirifique mélopée parvenir jusqu'à ses oreilles, appréciant autant que possible le timbre si onirique que dégageait sa talentueuse homologue :


« ♫ Tu es un sacré imbécile, tout coloré de rouge
Les bleus te remarquent de si loin
Tu fais tellement de tort, comment te débrouilles-tu?
Essayant de ramper en arrière pour t'éclipser ♫ »

Et le maudit fut si réceptif à l'admirable voix de la jeune femme qu'il en demeura immobile et éberlué, incapable de comprendre la signification de ces billevesées bien plus importantes qu'elles n'en avaient l'apparence, et ce pendant plusieurs secondes. Il finit toutefois par se reprendre et hocha discrètement la tête, signe destiné à Giuletta pour lui faire comprendre que le message était bien placé. Rouge pour pirate, bleu pour gouvernement, ces analogies colorées étaient aussi répandues qu'elles ne pouvaient l'être. Nakata, toutefois, n'était pas vraiment satisfait par la tournure de la situation : il n'avait pas pour habitude d'être celui que l'on secourrait, et qu'on lui ouvre aussi facilement une porte de sortie, porte que vint d'ailleurs lui indiquer un autre serveur légèrement métrosexuel après quelques instants. Pire encore, cela ne le gênait aucunement d'affronter les forces de l'ordre pour leur montrer qu'il n'était pas judicieux de s'en prendre à lui et à ses connaissances, mais il comprit rapidement que l'autre maudite risquait de ne pas apprécier cet excès de zèle... Ainsi résigné, le futur Supernova ne tarda pas à tourner les talons, empruntant la direction dévoilée par l'employé du restaurant un peu plus tôt. Et il parvint bientôt à l'extérieur, tombant avec surprise nez-à-nez avec trois soldats du Gouvernement qui, les fusils sur les épaules, semblaient relativement décontractés malgré l'objet de leur mission qui consistait sans aucun doute en une surveillance assidue des ruelles alentours pour éviter que des civils ne soient blessés dans le feu de l'action. Localisant immédiatement celui des trois qui possédait un escargophone et pour l'empêcher d'appeler des renforts, le Fenice ne tarda pas à bondir droit dans sa direction, lui fournissant un coup de pied virulent droit dans le visage, l'envoyant ainsi dans un mur non loin de là, directement plongé dans l'inconscience. Ses deux compères ne furent pas beaucoup plus chanceux, puisque par une démonstration abominable de force et d'agilité, l'ancien pirates des Storms les terrassa en leur faisant mordre la poussière, et ce sans la moindre blessure.

Quoi qu'il en fut, le jeune combattant ne tarda pas à entendre arriver sa camarade, comprenant de ce fait qu'elle avait suivi le même chemin que lui. Il pivota donc sur lui-même, offrant un large sourire à celle qu'il pensait être Giuletta avant de se rendre compte que l'être humain qui lui faisait face, s'il en était bel et bien un, relevait davantage de l'armoire à glace mal rasée que de la gracile et séduisante femme. Un coup de massue plus tard, qui expédia d'ailleurs Nakata non loin de l'un des canaux de la ville, le blondinet se redressa et comprit que l'homme était vraisemblablement un marine, déguisé en civil, qui avait pris la décision de le suivre et qui avait très certainement aperçu la bataille du Phoenix et des trois justiciers. Pas assez réactif, et pris par surprise, le mythique fut à nouveau repoussé d'un autre coup de masse, plus puissant encore que le précédent, et manqua de chuter en plein dans le cours d'eau, se rattrapant in extremis au bord dudit cours d'eau, les jambes totalement immergées. Le blondinet eut tout juste le temps de grimacer qu'il sentit un violent vertige l'envahir et son bras droit trembler sous l'effort : l'eau était véritablement un point faible qu'il n'appréciait pas... Mais si le Fenice avait d'habitude le réflexe de se transformer en légendaire pour prendre son envol, il n'en avait cette fois-ci pas eut le temps, et se trouvait dans une bien périlleuse situation... D'autant plus que son assaillant se rapprochait de plus en plus, bien décidé à faire boire la tasse au pirate.



© Halloween


_________________
“Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles.”




Dernière édition par Fenice Nakata le Ven 21 Aoû - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Giuletta Vitti
Fatal Beauty
avatar
Messages : 47
Race : Humaine
Équipage : Dokugan No Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
78/100  (78/100)
Berrys: 296.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Notre Première Fois [Privé : Fenice Nakata]   Lun 17 Aoû - 20:00







Que dirais-tu d'un pique nique sur l'eau ?









Cette cité merveilleuse n'avait plus de secret pour la jeune femme qui en avait visité chaque recoin depuis son arrivée, ce devait sûrement être l'une des facettes de son entraînement : la connaissance du terrain sur lequel on manœuvre. Pirate, ce n'était pas seulement une vocation, c'était aussi un métier et n'importe qui ne pouvait pas prétendre à ce titre. Après tout, être pirate n'était-ce pas être le roi sur le sol de son propre navire ? L'art de la guerre, de la diplomatie, des langues et de l'économie étaient autant de qualités espérées chez un souverain qu'elles n'étaient nécessaires aux plus grands équipages qui faisaient la renommée de l'ère insufflée par le grand Gold Roger. Les cloches d'une des églises de la ville sortirent la jeune femme de ses songes et l'arrêta dans sa fuite qui, en l'absence de poursuivant, n'avait plus de raison d'être. Les petites ruelles escarpées furent plus tranquilles que les rues touristiques bordant les canaux du lagune. En effet, les marines s'étaient éparpillés dans les grandes place de Water Seven pour retrouver le jeune ami de la cantatrice, qui n'avait d'ailleurs pas l'air d'être dans les parages.

Malheureusement, alors que la native de Dressrosa s'apprêtait à reprendre sa route jusqu'au port comme convenu, des exaltations de réussite de la part des soldats de la Marine vinrent semer le doute dans son esprit et comme la prudence était mère de sûreté, il était sans doute préférable de suivre ces soldats. L'intuition féminine était réputée dans le monde entier et cette fois encore, elle n'usurpait pas la réputation qu'on en faisait. Nakata Fenice était en prise avec un loubard de la marine et compte tenu de la situation, s'il ne plongeait pas à l'eau, c'est qu'il possédait la même malédiction que la cantatrice. Giuletta n'était pas assez forte pour tenir tête à un aussi grand nombre de soldats et elle n'était pas assez proche du pirate dont elle ne voyait que le dos pour tenter de tirer quelques Pistol Kiss sur ce géant qui tenait le garçon prisonnier. De toute façon, c'était une mauvaise idée puisque si elle touchait le géant, il ferait tomber le pirate dans sa chute. Non, il ne valait mieux pas prendre de risques inutilement. C'était dans ces moments là que la fuite s'avérait être la meilleure des options et avec la connaissance qu'avait la jeune femme des lieux, la réussite d'une telle opération ne pouvait être compromise.

Ses jambes élancées descendirent une à une les marches qui permettait de rejoindre la rive du canal où se trouvait le relais de bulls, ces créatures à l'apparence d'hippocampes qui transportaient tous les habitants de la ville. La main sur ses hanches, une posture digne d'une succube et un regard de tentatrice accomplie suffirent à faire chavirer le cœur de ce vieux pervers de chauffeur et à lui dérober son unique issue de secours. Giuletta n'avait jamais appris à manœuvrer un bull, mais cela ne devait pas être compliqué étant donné qu'elle n'avait qu'à charger droit devant elle. Secouant les rennes de l'imposante créature marine, cette dernière se mit à avancer tout doucement, puis au fur et à mesure que la cantatrice secouait le cuir qui permettait de contrôler l'animal, celui-ci allait de plus en plus vite. Le pont sur lequel se trouvait Nakata était droit devant elle, il n'avait plus qu'à sauter et se laisser guider par sa partenaire du jour, ou plutôt par l'animal qui tirait la nacelle, étant donné l'inexpérience avérée pour l'équitation maritime de la belle brune. Et ce fut ainsi que, l'appelant à vive voix, la jeune femme l'invita à sauter pour sortir de l'impasse dans laquelle il se trouvait et valdinguant sur le plancher de l'emplacement réservé aux passagers, ils filèrent dans une direction qui leur était encore inconnue.


« J'aurai tellement aimé voir une Fénice Mouillée, c'est dommage que ton aversion pour l'eau ait été si prononcée. Enfin voilà, tu m'en dois encore une, même si j'aimerai savoir pourquoi cette peur de l'eau pour un pirate tel que toi. Et si jamais tu te demandes où l'on va, je n'en sais pas plus que toi, j'ai volé ce bull pour te récupérer et semer tes poursuivants. »

Sans même offrir un seul regard à son ami, ni même lui adresser quelques mots de réconforts pour savoir s'il allait bien, Giuletta préféra poursuivre cette fuite qu'elle ne maîtrisait pourtant pas. En réalité, elle préférait ne pas montrer à son acolyte la panique dans laquelle elle s'était retrouvée et puis, après tout, c'était un pirate de renom et elle ne devait pas douter de ses capacités.

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14723
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
175/1000  (175/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: [FB] Notre Première Fois [Privé : Fenice Nakata]   Ven 21 Aoû - 21:35


Notre première fois ♠
❝ Au sommet de la puissance, on ne voit plus rien du tout. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban s'étant fait connaître par le biais de son ancien équipage, Raiu no Kaizoku, équipage mené par l'impétueux et talentueux Raphaël. Suite à la mort de la majorité de ses comparses dans une embuscade tendue par la marine, le jeune homme est remonté jusqu'à Shabondy avec Fran, l'un de ses anciens camarades, pour s'y entraîner ardemment. Il revient désormais en direction des Seas, plus déterminé que jamais à bouleverser l'équilibre mondial et à s'affirmer en tant que l'un des plus grands pirates de cette nouvelle ère...

Résumé des précédents RPs • Après plusieurs mois d'entraînement intensif, Nakata décida sur un coup de tête de quitter Shabondy pour retourner sur South Blue, dans l'objectif de rendre un dernier hommage à ses compagnons morts au combat. Suite à un combat particulièrement éreintant face au Nebula Harushige, il se dirigea vers Water Seven, première étape d'une route longue jusqu'aux hautes strates de la piraterie...







Présentation brève du personnage • Giuletta D. Vitti est une jeune femme sulfureuse et talentueuse, maudite par un paramecia et aux ambitions démesurées. Issue du Nouveau Monde, elle sait mieux que quiconque ce que cet enfer peut réserver aux hommes...


❝ Laisse-moi raconter ❞


La tension était à son comble : dans une telle situation, le Phoenix ne pouvait pas se permettre d'en devenir un, tant l'eau l'affaiblissait et menaçait et l'engloutir tout entier s'il renonçait à ses mains... A cette époque, Nakata n'était pas encore assez habile et débrouillard pour utiliser ses autres formes hybrides, qui auraient pu lui offrir un appui certain et inconditionnel : il n'avait donc pas d'autre choix que celui de tenir en priant pour qu'un petit miracle n'arrive, et ne lui permette de se sortir d'une situation aussi épineuse. Et ce petit miracle intervint fort heureusement bien assez vite : débouchant de nulle part au volant d'un Yagara Bull, des espèces de poneys marins beaucoup utilisés localement pour traverser les canaux de Water Seven et parcourir la ville de part-en-part, Giuletta se présenta bien promptement à lui, lui offrant ainsi une porte de sortie qu'il ne tarda guère à franchir. Regroupant ses dernières forces dans un râle mêlant fatigue et lassitude, le pirate se projeta droit sur l'embarcation improvisée, retombant lourdement sur celle-ci, s'étalant sur le dos en étoile de mer et profitant enfin d'un calme qui risquait malheureusement de s'avérer bien trop provisoire. Mais pour l'heure, si aucune malicieuse péripétie ne semblait avoir envie de pointer le bout de son nez, le jeune homme eut affaire à quelques provocations de la part de son ange gardien du jour, plus taquin que jamais. La cantatrice prononça en effet quelques mots, principalement motivée par l'incompréhension que pouvait susciter la réaction du forban face à un milieu qu'il était pourtant censé connaître parfaitement : l'eau.

« J'aurai tellement aimé voir une Fénice Mouillée, c'est dommage que ton aversion pour l'eau ait été si prononcée. Enfin voilà, tu m'en dois encore une, même si j'aimerai savoir pourquoi cette peur de l'eau pour un pirate tel que toi. Et si jamais tu te demandes où l'on va, je n'en sais pas plus que toi, j'ai volé ce bull pour te récupérer et semer tes poursuivants. »

Le Fenice ne releva guère de la petite provocation en début de phrases, préférant plus largement se concentrer sur le reste des dires de la demoiselle. En effet, un problème clairement épineux se posait : elle-même n'était absolument pas certaine de la direction dans laquelle ils se ruaient, et il était par conséquent tout à fait probable que le primé et sa camarade d'infortune ne tombent nez-à-nez avec une escouade de la marine. Alors, si en temps normal le musicien aurait certainement laisser planer le doute quant à sa condition de maudit, il n'en fit cette fois rien.. Ou pas grand chose, en tout cas : puisqu'ils risquaient d'avoir fort besoin de son aisance dans le domaine aérien, autant en faire part à sa nouvelle connaissance.

Souligner le fait que pirate et nageur ne riment pas forcément ne sera pas nécessairement suffisant, n'est-ce pas ? Enfin... Allons à l'essentiel. Ma réputation ne vient malheureusement pas que de mes dons martiaux, j'ai bénéficié d'un coup de pouce relativement conséquent de ce phénomène que certains hommes nomment destin. Enfin... Une image vaut toujours mieux qu'un discours, comme on dit. Ce Bull ne nous sera plus d'aucune utilité... Merci pour la balade.

Il profitait toutefois de l'occasion pour, comme à son habitude, demeurer aussi énigmatique que possible, et plonger son interlocutrice dans les abîmes du doute. Doute qui ne serait guère éternel : le hors-la-loi n'eut aucune difficulté à localiser quelques escouades gouvernementales tenter de les rattraper en courant sur les quais, sans franc succès dans l'immédiat. Malheureusement, si le duo de fugitifs se contentait de poursuivre son chemin aussi simplement, ils risquaient tôt ou tard de tomber sur un os : ces soldats étaient nombreux, et organisés. Bien plus qu'eux, en tout cas. De facto, le légendaire prit les devants, troquant momentanément son apparence humaine pour un corps en apparence plus insaisissable, plus volatile, dans tous les sens du terme : celui de sa forme totale. Désormais Phoenix, Nakata écarta ses ailes aussi largement que possible, prenant soudainement une amplitude démentielle et invitant sa camarade à monter sur son dos, tout en lui décernant quelques paroles destinées à la rassurer et à lui expliquer les tenants et les aboutissants de cette mystérieuse métamorphose :


Zoan mythique... Le plus rare d'entre tous les genres. Plus redoutable que les logias eux-mêmes, selon certaines sources. Je dois admettre que ces capacités m'ont évité une mort prématuré à de nombreuses reprises, en vérité. Mais pour le coup... Il s'agira juste de saisir une porte de sortie. Pas de vertige, j'espère ?

Si la demoiselle se décidait à grimper sur son dos, s'arrimant fortement à son plumage qui, contrairement aux apparences, ne dégageait absolument aucune chaleur mis-à-part celle de son propre corps, le Fenice pourrait alors prendre son envol et se diriger vers un endroit plus calme, afin de leur permettre de se reposer. Un toit, une cour, un port plus ou moins déserté, peu importait : le but du pirate était tout simplement de les amener aussi loin que possible des troupes de la marine et de leurs fusils. Même s'il ne les craignait pas réellement, le criminel préférait limiter ses interactions avec les forces de l'ordre à leur strict minimum... Et c'était d'autant plus vrai maintenant qu'il n'était plus seul. Même si elle semblait pouvoir se débrouiller seule, le blondinet n'avait guère envie de voir Giuletta être blessée par sa faute, à cause de ses propres poursuivants.



© Halloween



Si tu décides de monter sur mon dos, je te laisse choisir notre destination (même si comme dit ce sera nécessairement quelque chose où on pourra être plus ou moins discrets, donc pas une foule, étant donné qu'un phoenix c'est quand même assez visible xD)
Sinon, considère qu'une escouade de la marine sera notre comité d'accueil d'ici peu xD

_________________
“Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles.”


Revenir en haut Aller en bas
Giuletta Vitti
Fatal Beauty
avatar
Messages : 47
Race : Humaine
Équipage : Dokugan No Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
78/100  (78/100)
Berrys: 296.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Notre Première Fois [Privé : Fenice Nakata]   Sam 19 Déc - 1:12







Au Septième Ciel !









Une flamme rugissante s'était muée devant ses yeux ébahis et sa stupeur fut de mise : tel un phœnix renaissant de ses cendres, il déploya une paire d'ailes flamboyantes et convia sa charmante dulcinée à faire une virée dans les airs. Ô turpide exécrable, il n'y avait rien de pire pour une femme que d'être dans la contrainte de confier sa vie à un homme. Malheureusement, les circonstances ne jouaient pas en sa faveur et il fallait avouer que cette sortie était grandiose, concluant en apothéose sa représentation rocambolesque. Détournant la tête de son coéquipier, trop fière pour reconnaître avoir besoin de son aide, elle présenta ses bras à son héros et leva encore plus haut son menton en guise de remerciement. Giuletta jouait la carte du dédain et dissimulait par voie de conséquence l'affection qu'elle portait au jeune homme.


« J'ai déjà connu des sommets plus vertigineux, ne t'en fais pas pour une illustre étoile montante de la musique. Décolle donc et plus vite que ça, je risquerai de devoir nous sauver une énième fois. »

Alors que la cantatrice s'accrochait fermement à Nakata, ce dernier décolla d'un battement d'ailes et survola la merveilleuse cité aux canaux. Les yeux humides, la jeune femme n'osait pas regarder vers le bas et posa sa tête contre le dos du pirate. Son cœur battait la chamade et, bien qu'incroyablement courageux et fantastique, lui aussi ressentait l'excitation et l'angoisse de ne pas rentrer en vie. Cette douce chaleur qui émanait de son corps était si agréable, elle aurait aimé que ce moment dure éternellement, malheureusement toutes les bonnes choses avaient une fin. De toute façon, elle avait un royaume à conquérir. Un port désaffecté se profilait non loin de là et fit office de piste d’atterrissage pour les deux fugitifs. Naturellement, le garçon reprit forme humaine, tenant fermement Giuletta dans ses bras afin qu'elle ne tombe pas. Ce pirate la désarçonnait et la piquait au vif dans son élément de prédilection : comment pouvait-il se jouer d'elle ainsi et la charmer, alors qu'elle était une reine de beauté incontestée ? La muse n'en savait rien, mais une gifle lui permit de couper court à ce moment gênant et de le ramener à l'ordre tout en essuyant toute affection de la part de la jeune femme envers son héros.

« Ce n'est pas parce que j'ai accepté ton invitation que tu peux me peloter les fesses ! Si c'est ce genre de filles qui te plaît, il y en a des tas qui traînent le soir dans des quartiers peu fréquentables. Bon, maintenant, que faisons-nous ? N'est-ce pas le moment où tu pars pour de nouvelles aventures ? »

Un brin de jalousie jaillissait de sa langue acidulée. La cantatrice n'était pas habituée aux retournements de situation et aimait dominer les relations qu'elle entretenait, hélas cet homme avait quelque chose d'unique dans sa façon d'être et elle ne pouvait pas rester indifférente à son charme casanier. Le mero mero no mi octroyait à son détenteur un charme fou et une attirance presque irrésistible, pourtant elle n'avait pas envie de plaire plus que nécessaire à Nakata et préférait sans doute qu'on l'apprécie pour ce qu'elle était.

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14723
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
175/1000  (175/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: [FB] Notre Première Fois [Privé : Fenice Nakata]   Dim 27 Déc - 22:00


Notre première fois ♠
❝ Au sommet de la puissance, on ne voit plus rien du tout. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban s'étant fait connaître par le biais de son ancien équipage, Raiu no Kaizoku, équipage mené par l'impétueux et talentueux Raphaël. Suite à la mort de la majorité de ses comparses dans une embuscade tendue par la marine, le jeune homme est remonté jusqu'à Shabondy avec Fran, l'un de ses anciens camarades, pour s'y entraîner ardemment. Il revient désormais en direction des Seas, plus déterminé que jamais à bouleverser l'équilibre mondial et à s'affirmer en tant que l'un des plus grands pirates de cette nouvelle ère...

Résumé des précédents RPs • Après plusieurs mois d'entraînement intensif, Nakata décida sur un coup de tête de quitter Shabondy pour retourner sur South Blue, dans l'objectif de rendre un dernier hommage à ses compagnons morts au combat. Suite à un combat particulièrement éreintant face au Nebula Harushige, il se dirigea vers Water Seven, première étape d'une route longue jusqu'aux hautes strates de la piraterie...







Présentation brève du personnage • Giuletta D. Vitti est une jeune femme sulfureuse et talentueuse, maudite par un paramecia et aux ambitions démesurées. Issue du Nouveau Monde, elle sait mieux que quiconque ce que cet enfer peut réserver aux hommes...


❝ Laisse-moi raconter ❞



J'ai déjà connu des sommets plus vertigineux, ne t'en fais pas pour une illustre étoile montante de la musique. Décolle donc et plus vite que ça, je risquerai de devoir nous sauver une énième fois.

Puisqu'elle ne semblait ni gênée, ni angoissée, ni même particulièrement déstabilisée par la proposition du blondinet qu'elle ne tarda guère à escalader sous sa forme de Phoenix, le désormais volatile prit la décision de s'envoler sans perdre plus de temps, craignant que la marine qui était à leurs trousses ne parvienne à les rattraper avant qu'ils ne s'éloignent pour de bon. Fort heureusement, ses craintes n'étaient en rien fondées : les deux fugitifs semblaient avoir été suffisamment efficaces pour échapper au contrôle présumé omnipotent des lieux par la marine et purent ainsi rejoindre une place portuaire abandonnée plus propice aux discussions entre vils criminels sans avoir à craindre pour leur sécurité. Nakata, après ce petit vol impromptu en compagnie de Giuletta, décida de se poser non loin d'un hangar afin de camoufler sa silhouette lumineuse aux quelques curieux qui auraient eu l'envie de les suivre du regard : il avait parfaitement conscience que la créature légendaire qu'il incarnait ne courrait pas les rues, et qu'il ne pouvait donc pas se permettre d'attirer tous les regards durablement s'il ne voulait pas laisser la jeune chanteuse aux prises avec les troupes du Gouvernement Mondial. Bref : ses pattes crochues retrouvèrent bientôt les dalles de la cité des eaux et il reprit ainsi forme humaine, tenant toutefois sa passagère fermement dans ses bras pour l'empêcher de chuter lourdement suite au changement corporel pour le moins subite de la part du forban en herbe. Quelle grossière erreur ! La fierté piquée au vif, la demoiselle se dégagea et, preste, laissa sa main cueillir la joue du combattant avec férocité, le marquant sèchement et lui arracha une expression entremêlant stupeur et incompréhension.

Ce n'est pas parce que j'ai accepté ton invitation que tu peux me peloter les fesses ! Si c'est ce genre de filles qui te plaît, il y en a des tas qui traînent le soir dans des quartiers peu fréquentables. Bon, maintenant, que faisons-nous ? N'est-ce pas le moment où tu pars pour de nouvelles aventures ?

Définitivement, et force était de l'admettre, malgré toutes les péripéties et les aventures qu'avait pu endurer le maudit du zoan, il était encore des mystères qui lui échappaient partiellement, sinon complètement : les femmes en étaient un. Bien entendu, le jeune adulte avait eu l'occasion de s'amouracher d'une demoiselle ou d'une autre, au fil de ses rencontres parfois d'une sensualité exquise, mais il n'avait jamais vraiment eu à se heurter de la sorte à la main de l'unes de ces graciles mais fascinantes créatures. De facto, le Fenice mit quelques instants à remettre de l'ordre dans ses pensées, se demandant toujours si sa conduite était véritablement aussi déplacée que ce que ne l'avait montrée son homologue, avant de songer plus fermement aux interrogations qu'elle venait de lui soumettre. Pour l'heure, elle n'avait pas tort : Water Seven n'était plus sûre pour le primé, puisqu'il y était désormais assurément recherché. A contre-cœur, il comprit qu'il allait devoir faire escale ailleurs s'il souhaitait se reposer un peu avant de reprendre sa tumultueuse route en direction de South Blue, et qu'il allait donc quelque part devoir délaisser cette charmante compagnie en la personne de Giuletta. Pourtant, il prit la parole d'un air détaché, glissant sa main dans sa chevelure dorée en poussant un soupir précédant ses mots :


J'imagine que je ne vais pas trop avoir le choix, oui... Il n'est pas dans mes objectifs d'être fui comme la peste, et cela risque d'être le cas si je persiste à me balader dans ces rues et que la marine répand mon affiche de mise-à-prix aussi vite que possible.

Suite à ces dires, il pivota légèrement, sans pour autant tourner complètement le dos à la demoiselle qui se trouvait désormais à ses côtés : il n'était pas un rustre, et imaginait qu'elle détestait au moins autant voir les gens se détourner d'elle qu'elle n'aimait sentir leurs regards rivés dans sa direction. Quelque part, en tant qu'artiste, il la comprenait : rares étaient ceux qui accomplissaient un métier tel que celui de musicien par pure timidité. Il fallait savoir se vendre, et pouvoir pleinement étaler ses émotions à la vue d'autrui pour percer dans le milieu. C'était quelque part comme se déshabiller, comme s'offrir aux regards indiscrets de milliers de curieux... Et cela plaisait profondément au Phoenix, qui prenait un bien fou à partager ce qu'il était en mesure de partager. C'était précisément pour cela qu'il songeait que la maudite était telle que lui : parce qu'il l'avait vue chanter, et qu'il avait momentanément compris qu'elle était de la même trempe que lui.
Quoi qu'il en fut, le regard de Nakata se perdit un instant dans l'horizon, tout occupé à ses pensées qu'il était. Il n'avait pas quitté Shabondy depuis longtemps, mais progressait à vive allure : South Blue serait bientôt à sa portée, il en était convaincu, mais imaginer les épopées qui pouvaient l'y attendre avait de quoi le galvaniser. Après tout, il était un homme d'action, un vrai... L'un de ceux qui se nourrissait d'adrénaline plutôt que d'alcool, qui épanchait sa faim grâce aux frissons et à l'exaltation plutôt que grâce à la viande. Les paroles énigmatiques qui quittèrent ses lèvres, à demi-murmurées, furent suivies précipitamment par quelques mots plus franchement prononcés :


J'ai hâte d'y être à nouveau... Enfin, quoi qu'il en soi, désolé de vous avoir plus ou moins entraînée dans le feu de l'action, ça n'était pas mon souhait. Mais votre aide était appréciable, je l'admets volontiers, et je vous en remercie ! Cela étant, nous n'avons pas eu l'occasion de nous présenter convenablement...

Les excuses n'étaient guère indispensables, dans la mesure où elle s'était volontairement incluse dans l'affaire sans lui demander son avis, mais pour autant le Fenice se sentait contraint de les prononcer. Quant aux présentations, la proposition valait d'autant plus pour Giuletta, dont il ignorait encore le nom, que pour lui : après tout, elle semblait en connaître sur la vie du Phoenix, et il avait d'ailleurs pu lui en conter un peu plus quelques temps plus tôt, dans l'auberge où les marines avaient fait irruption.



© Halloween


_________________
“Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles.”


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Notre Première Fois [Privé : Fenice Nakata]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Notre Première Fois [Privé : Fenice Nakata]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand j'ai vu ton visage pour la première fois...
» Cherche partenaire pour une première fois ! [En cours]
» Nakata Fenice [Fiche Technique]
» Lorsque la panique nous consumme pour la première fois...
» Première nuit dans Dreamland...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 3 :: Water Seven-