Partagez | 
 

 Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1217

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Lun 18 Mai - 16:52



Narcisse Oudoni

Encore une fois, la maîtrise de son corps et de ses capacités avait permis au demi-géant de se tirer de cette situation épineuse. Il s'était montré habile et avait suscité chez Oudoni un regain d'estime. Les personnes qui lui tenaient tête étaient nombreuses, mais celles qui faisaient preuve de jugeote l'étaient moins, et par ce combat il montrait un certain sens de l'anticipation. Si son cher Bexinos avait pu assister à cette scène, il aurait certainement été fier de lui.

L'Oudoni aux prises du coup de Bellamy finit par se faire repousser, utilisant le plat de sa lame pour amortir le choc et retomber sur ses pieds dans un salto maîtrisé. Il utilisa alors une nouvelle technique plus qu'étrange : son bras s'allongeant se mit à vibrer et produisit une multitude d'illusions optiques, que Narcisse tenta déjouer en se concentrant sur corps principal pour anticiper les mouvements.

Ce fut à une seconde près le coup de départ. La balle, portée derrière l'illusion, vint se ficher dans l'épaule gauche du hors-la-loi qui cette fois-ci recula et contra les potentiels autres coups avec son épée. Il avait localisé l'origine et ne se ferait pas avoir une seconde fois, pourtant en s'élançant vers Bellamy, il créa à nouveau une lame d'air, moins importante que la précédente, et ignorant la remarque de celui qui venait de le blesser, il profita de cette occasion pour passer sur le côté.

Une fois en position, il comptait simplement foncer vers son ennemi en laissant son épaule et le sang qui coulait de celle-ci couler le long de ses vêtements. Puis, trempant le bout de sa lame dans le sang de son épaule, il se servirait de celui-ci pour aveugler directement son ennemi, et lui couper le flanc. Le sourire du Narcisse s'élargit. A lui le Décima.

    - Peste, lança Matasha en voyant la fumée et en localisant immédiatement l'origine du tir mais sans apercevoir le tireur qui devait déjà s'être carapaté.

Elle se réapprovisionna entre ses doigts en aiguilles et attendit patiemment de voir la suite. Bien sûr, elle pouvait s'occuper du tireur mais il semblait déjà amoché. Il ne la toucherait pas dans ces conditions, c'était certain. Pourtant, la lame d'air qui fonça sur lui, haute de cinq mètres de haut, emporta le bâtiment dans lequel se trouvait le tireur. Trois ombres se dispersèrent alors sans prendre en considération la présence de Matasha, ni celle de Rei, laissant les deux femmes à leur combat alors que l'offensive de la Zoan avait déjà commencé.

Cette offensive fut d'ailleurs une réussite. La surprise de l'attaque adverse sortie de nul part prit la fille aux aiguilles au dépourvu et elle encaissa le coup de la jeune fille, laissant échapper un hurlement alors que son épaule fut largement entaillée bien que la blessure ne soit pas mortelle, et que sa ceinture se retrouve à terre.

Matasha recula alors, laissant son tee-shirt dévoilée un numéro marqué au fer rouge « S1938 » au niveau de l'épaule tandis qu'elle arrachait vivement le haut de celui-ci. Cette ancienne prisonnière d'Impel Down aurait préféré que son secret reste secret un peu plus longtemps. Oda lui-même ne savait pas quels crimes elle avait commis pour se retrouver enfermée là-bas, des années plus tôt.

Cette fois-ci, la jeune fille ne pouvait faire que fuir. Elle se dirigea instinctivement vers le cœur du combat alors qu'Oda était en proie à ses deux adversaires, et que l'aide tant attendue l'avait tout bonnement ignorée.


Oda Musashi

La situation du Nouvel Epeiste n'avait rien à envier à celle de Matasha. Alors qu'il venait de recevoir un coup de lame que son plastron avait bloqué in extremis, l'attaque d'un nouvel opposant fut plus difficile à encaisser et lui entailla légèrement le bras gauche. C'était handicapant, mais les réflexes du Supernova permirent à celui-ci de s'élancer en arrière avant de subir de plus profonds dommages. Tendant toujours son épée droite, il ne s'attendait pas à ce que l'eau se mette à tourbillonner près de lui pour prendre la forme d'hirondelles qui foncèrent vers Ren et son comparse. Si lui ne l'avait pas remarqué, ce n'était très certainement pas le cas de n'importe quel utilisateur de Haki à proximité...

A l'arrivée de Daisuke, Bexinos s'était retourné. Il connaissait cet ancien Contre-Amiral impliqué quelques temps plus tôt dans la bataille de Baltigo. Un vrai carnage, cet événement mondial. Et alors qu'il sentait l'arrivée de cet homme qu'il identifia en ouvrant les yeux, il prit aussi le temps de contrer la hallebarde qui lui arrivait dessus en prenant, bien plus rapidement que son adversaire, le poignet de celle-ci et en le brisant d'un coup sec. La fin de son ennemie arriverait vivement au moment où son poing cette fois-ci fermé irait rencontrer la poitrine de la jeune femme.

Plus loin, Fenko observait la scène, stupéfait et figé par l'arrivé des hommes en arrière-fond et de la femme qui s'avançait vers eux. Une goutte s'écoula le long de sa tempe et il recula, laissant sans aucun remords Mina à son triste sort.

    - Un marine primé à 45.000.000 de berrys et vous...

Le voix de Bexinos avait retrouvé son calme habituel alors qu'il rejetait ce qu'il restait de Mina, refermant les yeux.


Nebula Ajito Tsukan, Iris

    - Les Décimas ne sont pas les bienvenus sur ce Groove. De même pour toi, Oudoni. Partez.

Iris, dit « La Téméraire ». Une pirate du Nouveau Monde primée à 97.000.000 de berrys, et connus pour faire partie de l'équipage des Tetsu no Ken, l'un des équipages phares sous le contrôle d'Eko. La jeune femme avait la fougue de la jeunesse : du haut de ses vingt-et-un ans, elle se présentait comme une des épéistes les plus aguerries de sa génération, même si elle avait encore des progrès à faire et était loin derrière son capitaine, Eko ou encore Mifune. Mais sa seule présence ici était le signe pour Bexinos que ses petits complots étaient terminés. L'homme recula et fit signe à ses Pions de le suivre, ordre qui fut immédiatement suivi d'une réaction. Le Colonel ignora ainsi totalement Daisuke, qui aurait de toutes les manières à s'opposer à la troisième ombre : Toa, dit « L'Impitoyable ».

L'homme s'était interposé entre le Colonel et le Sergent-Chef par pure politesse. Il n'avait pas l'intention d'engager le combat mais de prévenir de la potentielle attaque que le Sergent-Chef pourrait recevoir en retour de la part de ce cyborg. Toa, bien que sans merci face à ses adversaires, savait se montrer clément face à ceux qui n'avaient pas encore entamé le combat. Sa prime était élevée à 47.000.000 de berrys, due à un combat contre un Contre-Amiral qu'il avait défait mais n'avait pas réussi à achevé et à divers dégradations publiques.

    - Vous n'avez pas déjà fait assez de mal à Baltigo comme ça, Aurola ? S'enquit l'homme en dégainant son épée. N'avancez plus, cette zone est sous la protection temporaire des Tetsu no Ken, sous ordre direct de l'Empereur Eko, de même que l'équipage d'Oda Musashi.

Les consignes étaient claires. Et à ce moment-même, le Capitaine de l'équipage des Tetsu no Ken s'approcha de Ren Tao, le fameux homme primé à 25.000.000 de berrys qui en voulait tant au Supernova qu'il devait à présent escorter. S'interposant tranquillement entre les deux hommes, l'aura qui se dégageait de ce combattant du Nouveau Monde primé à 184.000.000 de berrys, étant ainsi connu en tant que Nebula, aurait de quoi calmer les plus téméraires des combattants de Shabaody.

    - Oda Musashi, je suis Ajito Tsukan. Sur ordre d'Eko, nous t'escorterons hors de Shabaody.
    - Cet homme a tué mes camarades, je réclame vengeance...
    - Tu fais à présent partie de la flotte d'Eko Taka, tes vengeances personnelles passent après les objectifs de ton Empereur. Si tu souhaites tant que ça te débarrasser de cet homme, reviens quand tu seras plus fort. En attendant, Ren Tao, si tu souhaites poursuivre cet affrontement je serai ton adversaire...

Le ton menaçant d'Ajito ne semblait pas laisser place à la discussion, mais Oda, fier épéiste qu'il était, ne bougea pas d'un iota. Il attendait une provocation de la part de Ren pour déclencher à nouveau les hostilités et en finir avec lui, mais le Nebula ne sentait pas d'humeur. Tout le monde pourrait repartir chez lui tranquillement si personne ne se montrait agressif...
Je ne donne pas les niveaux. Surprise, surprise si vous attaquez.
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Lun 18 Mai - 22:22


Pause ?!


Ce combat commençait vraiment à m'exciter. J'allais tuer cet homme et en finir une bonne fois pour toute. Concentrant mon haki uniquement sur lui, je ne ressentais nullement les autres présences presque fantomatiques. Ayabusa venait d'entrer en scène et de manière spectaculaire selon moi. Ce dernier venait me prêter main forte et avouons le, ce n'était pas de refus. Le nouvel épéiste allait en baver et se rendre compte à quel point il avait fait une erreur en me défiant ouvertement. La rage m'habitait et mon esprit de leader m'empêchait de rebrousser chemin.  Combattant donc à deux contre un, mon coup faisait visiblement mouche sur Oda. Heureusement pour lui que son plastron était en place, car sinon, il aurait dégusté. En revanche, le coup d'Ayabusa semblait faire bel et bien effet sur lui. Son bras en subissait le coup et ceci n'était que le début de la fin pour notre homme.  Un avant goût de ce qui l'attendait d'ici quelques instants.

Ses réflexes étaient impressionnants. Même blessé, il arrivait à reculer et pour cause, il se défit de l'attaque d'Ayabusa, minimisant les dégâts. Mais alors que nous allions attaquer, voilà que quelque chose me fit tilter. Sans attendre, je vins à dire à Aya de réagir et ce dernier - sur mes ordres - créa plusieurs lames d'air afin de détruire ces quelques hirondelles d'eau. Hm ? Quel était donc cette magie hein ? Moi et Ayabusa, nous étions heurtés par quelques hirondelles et sur le coup, cela nous stoppais net dans notre avancée.
Quoi encore ? Qui osait venir nous interrompre hein ?  Me retournant vers Mina, Fenko et ses amis, voilà que quelques personnes arrivaient. Hm ? Fenko semblait douter sur le coup, presque effrayé. Qu'est-ce qui pouvais faire tant hésiter mon comparse hein ? Trois ombres se dessinaient. Serait-ce les responsables de l'attaque d'il y a quelques secondes ? ... Merde !!! Gin !!! C'est là que je réalisais, Mina semblait aux portes de la mort et Gin... Me mordant la lèvre, je ne pouvais pas les laisser sombrer comme ça. Au moins Gin. Alors que j'étais en plein réflexion, c'est Ayabusa qui prononçant simplement quelques noms, dévoilant au grand jour l'identité de ces trois "monstres" qui s'invitaient  à la fête - privée à la base - en plein air.

" Iris...Toa... Et Ajito ? "

" Hm ? "

Mon attention était désormais posée sur cet homme. Le fameux Ajito. Même si je n'étais pas au courant de qui il était vraiment, mon épéiste informateur lui en savait des choses... Restant sur ses gardes, ce dernier restait proche de moi, la main proche de son épée, prêt à attaquer et entamer le combat au moindre signe hostile. La situation était vraiment merdique.
Cet homme dégageait quelque chose de spécial, et quant bien même cela ne semblait pas être une utilisation de haki des rois, cela en avait presque l'air. La main d'Ayabusa tremblait légèrement sur le morceau de bois enroulé dans des bandages de soie. Intrigué par une telle réaction, je vins alors à garder la tête froide en comprenant que cet ennemi nouveau n'était pas à prendre à la légère comparé à Oda...

Que faire hein ? Ce n'était plus Oda mon ennemi, mais bel et bien Ajito. La raison ? Ou la grandeur ? Qui des deux l'emportera sur mon esprit hein ? Restant droit, prêt à agir, je vins alors à fixer cet homme, démontrant clairement que ma prime n'était pas due au hasard. Je ne suis guère un assassin qui joue dans la cours des petits. Quant bien même ma prime n'est que minime pour l'heure, à mes yeux, elle ne représente nullement mon niveau. La tension était clairement palpable et Oda semblait presque disparaitre de mes priorités. Droit comme un I, l'air absorbé par cette menace devant moi, je vins alors à mettre une main dans ma poche lentement et sortir une clope. L'allumant lentement afin de ne pas affoler qui que ce soit et déclencher un nouveau bain de sang, je vins alors à souffler la fumée que j'avais aspiré et je dis d'un ton sec et direct.

" ... Aya... Va t'occuper de Gin.. Trouve le. "


Sans plus attendre, l'épéiste s'en allait, me laissant face à ces deux menaces. Actuellement, je savais que mon choix était risqué. Si par malheur Oda et Ajito s'amusent à me tomber dessus, là, j'étais vulnérable au plus haut point. Restant calme, je retirais une latte avant de regarder vers Mina. Fenko ne semblait pas d'humeur à combattre et les Décimas s'en allaient la queue entre les jambes. Preuve que ces gens n'étaient pas n'importe qui. Si les Décimas - réputés très dangereux - s'en vont, c'est que ce gars est pas un petit joueur. Autant donc partir...
Mais avant... Jetant un regard noir à cet homme de malheur, je vins alors à souffler de plus belle la fumée qui occupait ma bouche.

" Ne pense pas t'en tirer si facilement... Aujourd'hui, tu as eu de la chance que les décimas se pointent et que tes nouveaux amis te prennent sous leurs ailes. Mais oublie pas que demain... tu ne seras pas forcément en sécurité. Et la prochaine fois, ce sera pas qu'une partie de ton bras qui souffrira... La prochaine fois, je prendrais... tout. Empereur ou non, notre conflit n'est pas terminé. "


En gros, sa blessure au bras n'était qu'un avant goût de ce qui l'attendait. Empereur ou non, il ne serait jamais protégé tout le temps. Et moi, je comptais bien lui tomber dessus un jour. Commençant à me retourner pour montrer que j'abandonnais pour cette fois, je vins alors à voir que Rei avait à portée demain une demoiselle à Oda. Souriant en coin, je vins donc à le provoquer ouvertement. Pour cause, Rei avait visiblement les moyens de s'amuser avec elle. Autant montrer à Oda et aux autres ce qui se passe s'ils continuent à intervenir dans mes affaires .

" Reste bien sous la garde de ton nouveau chef, la queue entre les jambes te va mieux que devant... "


Me retournant alors vers les deux demoiselles, je vins à faire un signe à celle-ci. A elle d’interpréter comme elle voulait. Elle pouvait la tuer ou la menacer grandement. Je partais du principe que ne pas m'en prendre à Oda reviendrait à ne pas provoquer Ajito qui était là pour protéger Oda. Les membres d'équipage, c'est autre chose, surtout quand ce dernier semble blessé de manière grave, bien que par mortel.

Ayabusa s'empressait de chercher Ayabusa, tandis que Mina était laisser à son triste sort. Lui lançant un bref regard, je vis dans ses yeux une petite lueur. Alors que Rei avait carte blanche et que je m'apprêtais à réagir si quelqu'un bougeait, je regardais la belle qui s'était donner corps et âme dans un combat perdu d'avance. Mina... Une folle à qui j'avais tendue la main pour l'aider à survivre. J'avais eu vent de son passé plus que normal et au fond de moi-même, je le savais, la mort est une libération pour elle. D'un côté, cela la purifierait de son acte contre Hikari, et d'un autre côté, elle pourrait rejoindre sa soeur et retrouver la raison. Un léger pincement au coeur me pris et celui-ci ne serait que plus grand si j'apprenais la mort d'un autre compagnon.  Le destin de Mina était scellé, alors que celui de Gin était incertain.
Une chose est sûre, malgré mon air calme, ma colère était à son plus haut point. De telle sorte, qu'au moindre geste qui n'irait pas dans mon sens, je n'hésiterais pas à me jeter dans la bataille, seule. Tel est le rôle d'un roi.

" Adieu Mina... "


Fermant les yeux, je me demandais quel bruit ferait les actes de Rei. Allais-je entendre le bruit de ses crocs ou de sa lame qui percent la chaire de cette fille à moitié battue ? Ou bien allais-je devoir intervenir et ne pas pouvoir entendre cette symphonie ? Triste ou non, en deuil ou non, cela ne m'empêcherait pas de partir de là victorieux dans un sens.  Ceci n'est qu'une bataille et non la guerre, or moi, c'est la guerre que je compte gagner. Ce monde m'appartient car j'ai décidé de me l'approprier. En partant de ce principe, je suis invincible, je suis un roi, un dieu, qu'importe. Je veux devenir un légende et chaque légendes existantes dans ce monde sont passés par là : les larmes, la peine. Quant bien même la mort de Mina et peut-être Gin m'attristait, je ne comptais pas m'arrêter là, car ce qui ne nous tue pas nous rends plus fort. Et aujourd'hui, nous aurions tous grandis.

" Repose en paix là-haut... "


Un simple murmure, fusionnant avec la fumée de ma cigarette. Un remerciement pour ces moments passés ensemble. Une page qui se tourne et ... peut-être deux, bien que je ne voulais pas qu'une deuxième soit tournée.

" On s'en va..."

Avais-je dit d'un ton faible, prêt à agir suite aux actions de Rei.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Spoiler:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 453
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mer 20 Mai - 18:30

Let’s go ; Action
feat. Ren & co

Après en avoir suffisamment fait, je me reculais afin de pouvoir prendre une position de défense cette fois-ci et être le plus loin possible de ses aiguilles. Que va-t-il se passer par la suite ? Ais-je au moins réussi mon attaque… Je l’espère. Une espèce de bruit assourdissant arriva jusqu’à mes oreilles par la suite ; l’immeuble dans lequel était Gin venait de se faire trancher, je crois bien. Erf… j’espère qu’il va bien et je ne peux pas me risquer à aller voir pour ne pas donner une opportunité à Matasha de m’attaquer. Après l’épaisse fumée qui pouvait se dégager, je pus voir que mon attaque avait porté ses fruits. En effet, j’avais réussi à bien blesser l’épaule de mon adversaire ainsi j’ai réussi à également lui ôter sa ceinture. La chose qu’il fallait faire en premier et je me prenais une belle insulte dans la gueule. Je suis une peste et bien plus, je ne le cache pas.

Mais bref, fronçant un peu plus les sourcils, j’aperçus une marque sur son épaule… Le numéro, c’est une ancienne évadée d’Impel Down alors. Je me demande bien comment elle a fait pour s’en sortir enfin bon, l’heure n’est pas à ça. C’te sale garce est entrain de se carapater vers son capitaine ! Hors de question de la laisser faire. Reprenant rapidement ma forme humaine, je tapais plusieurs fois du pied très rapidement pour effectuer la technique du Soru et me propulser jusqu’à la jeune femme avec l’épée bien en avant, positionnée de sorte à faire comme une lance. Etant bien plus rapide qu’elle et en meilleure forme, je ne mis alors pas longtemps pour la rattraper.

« TU N’IRAS NULLE PART ! »

Hurlant tout en faisant un mouvement sec pour pouvoir lui trancher la tête et ainsi la buter. J’ai une sainte horreur lorsqu’un adversaire me file entre les mains et manque de pot, j’étais plus que dans le combat pour la laisser vivre encore une minute de plus. Comme devenant encore un peu plus sauvage, je n’avais pas fais exception pour cette jeune femme. Et puis de toute façon, elle était trop dangereuse avec ses aiguilles. Malheureusement, la joie d’avoir encore tué quelqu’un fut de courte durée. Effectivement comment dire ça…

Un marine s’était montré : j’ai nommé Aurola Daisuke puis… le pire du pire je crois… Un mec et une fille du Nouveau Monde je crois bien. Fin le gros gratin auquel il ne vaut mieux pas se frotter et pourtant, j’aimerais bien prendre la tête d’Oda en même temps. Mais à croire qu’ils sont ensembles alors non, on va plutôt battre en retraite je crois… et ce dès maintenant ! Me mettant à courir déjà pour éviter de me faire attaquer par Oda ou ces autres qui viennent d’arriver, je me transformais par la suite en louve prête à me carapater le plus rapidement possible. Après tout, je viens juste de tuer une membre de l’équipage d’Oda et pas n’importe qui de pas important hein. Par contre, la surprise doit peut-être, être de taille après ce que je viens de faire. Qui va bouger en premier ?

De mon côté, la tension est plus que palpable car si quelqu’un bouge et ce de n’importe quel camp, on risque d’entrer dans une guerre encore plus grosse si ça décide d’attaquer sur tout et n’importe qui. Enfin, ça peut-être pris comme un avertissement ce que je viens de faire exactement. D’ailleurs, je crois que je vais me risquer à ramener un petit souvenir et bien leur montrer qu’il y a des horreurs ailleurs que dans la torture physique que peut imposer Fenko pour ne citer qu’un exemple. Et j’ai la dalle à un moment comme ça en plus de ça ; ah l’odeur de sang rien de mieux de toute manière. Je ne sais pas comment va être interprété ce que je vais faire mais on verra à ce moment là. De toute manière, si on veut que les choses tournent mieux de notre côté, on devra se casser donc autant ramener un souvenir d’un membre du supernova.

Me rapprochant finalement du corps que je venais de tuer en riant presque, je mordis à pleine dents dans le flanc de la jeune femme pour y prendre un morceau avec mes crocs. Oui, oui vous avez bien compris… Je suis entrain de faire du cannibalisme juste devant les yeux de tout le monde. Prenant mon morceau, que je mangeais bien devant Oda comme une provocation mais à la fois un avertissement, je finis par faire un soru de nouveau en plus de ma vitesse déjà élevée, pour me reculer suffisamment. Avant de tous les regarder.

« Ceci est un avertissement de ma part Oda. Tente quoi que ce soit et vous finissez tous comme cette fille. A moitié dévorés. »

Très sérieuse dans mes paroles, c’est certain. Espérons juste que je n’ai pas mis de l’huile sur le feu en ayant fait ça.
____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Ven 22 Mai - 14:20




Viens je t'emmène... ♫

feat REN TAO & REI MITSUYORI




Ahaha ! Quel combat ! Je ne pouvais que me détendre en affrontant ce type-là. Il était peut-être plus fort que moi, à la base, mais il demeurait bien trop.. demeuré. Il ne semblait pas vraiment réfléchir, ou en tout cas ne pensait pas aux bonnes méthodes. Après tout, je possédais les pouvoirs du Gomu Gomu, et il n’était pas si aisé de me mettre à terre. Quoi qu’il en soit, j’étais parvenu avec facilité à déjouer son offensive, esquivant la lame d’air et le frappant grâce à l’une de mes techniques, même si seul mon tir avait été fructueux. Le jeune garçon à la chevelure rousse s’était retrouvé blessé au niveau de l’épaule, laissant un liquide carmin s’écouler le long de son maigre bras. Il était maintenant temps d’en terminer avec lui, pour passer aux choses sérieuses. Et puis, je devais faire bonne impression devant mon supérieur afin qu’il puisse conter mes exploits auprès de notre Chef à tous, Centes. Un bel objectif pour la journée, en soi. Toutefois, restant tout de même concentré sur le combat tout en me perdant légèrement dans mes pensées, l’Oudoni repassa à l’action sans plus attendre. A l’aide sa lame, il créa une nouvelle lame d’air avant de s’élancer vers moi, dans le même but qu’auparavant : me trancher. Dégainant mon sabre, je pus contrer la lame d’air en partie, mais je reçus tout de même quelques dommages au niveau du torse, créant une rayure d’environ quinze centimètres dont le sang s’échappa. Pourquoi pas après tout. Je ne pouvais pas m’en sortir sans une égratignure tout de même ! Ceci exécuté, je m’aperçus que le jeune pirate s’était décidé à user d’un peu plus de stratégie. En effet, « grâce » à sa plaie à l’épaule, il avait été en mesure de se servir de son sang avec sa lame pour tenter de m’aveugler. Malheureusement pour lui, mon casque ayant été remis même avant l’affrontement, je pus me protéger efficacement puisqu’il y avait moins de chance que le liquide n’atteigne mes yeux que si mon visage était nu.

De ce fait, lorsqu’il plaça se lame de façon à me trancher au niveau du flanc, je fis simplement en sorte d’attraper son bras tenant le sabre pour l’empêcher d’exécuter son coup mais également pour l’immobiliser d’une façon ou d’une autre. Le tenant donc fermement jusqu’à peut-être laisser une trace sur sa peau par la force utilisée entre mes doigts, j’étirai mon autre bras derrière moi en l’enroulant sur lui-même. Cette attaque allait probablement être la dernière si le garçon se la prenait de plein fouet. Qui sait ?

- Astalavista, bambino !

Terminant ma phrase, je lançai mon bras jusque dans son abdomen avec une force inouïe, mon membre se déroulant en même temps pour le faire tourbillonner. Pendant ce temps, quelques personnes étaient arrivées. Je n’avais pas la moindre idée de leur identité, mais elles ne semblaient pas être ici pour prendre le thé. Mais.. Je n’y faisais pas vraiment attention à vrai dire. Je me trouvais surtout concentré par le combat.


Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Lun 25 Mai - 21:02


Chasseur et proie



Arrivée inopportune

▬ La réunion s'est terminée avec la déchéance de Daisuke. Il retrouve donc son ancien équipage et part en direction de Marineford... Par contre, ils arrivent sur Shabondy.
C'était étrange, la réaction du colonel. Cela ressemblait au contrôle qu'avait Chairoka sur ses pantins, mais d'une manière différente. Ceux-là n'avaient aucune perception des choses. Ils ne semblaient animés que par la voix du chevalier. Donc, quand je m'en approchai, il semblait regarder dans le vide. Quand je leur parlai, il semblait ne pas m'entendre. Pourtant, alors que j'allais m'approcher encore un peu plus, je sentis comme une présence... Ce n'était pas un marine.

"Vous n'avez pas déjà fait assez de mal à Baltigo comme ça, Aurola ? S'enquit l'homme en dégainant son épée. N'avancez plus, cette zone est sous la protection temporaire des Tetsu no Ken, sous ordre direct de l'Empereur Eko, de même que l'équipage d'Oda Musashi."

Cet homme, je ne le connaissais pas, et je ne me sentais pas si connu que ça, pour que l'on me parle des "méfaits" que j'avais commis lors de cette guerre. Une fois parlé de l'équipage Tetsu no Ken, les choses se firent plus précises, mais à l'évocation de l'Empereur Eko, c'était clair, quelque chose de gros se préparait. Cependant, je n'étais pas allé jusqu'ici pour m'arrêter devant des pirates, non. Ma priorité restait les Décimas, et les anciens marines sous leurs contrôles.

"Vos affaires ne m'intéresse pas. Ce que nous sommes venus chercher, ce sont les décimas..."

Vous n'êtes pas intéressant, voulais-je ajouter, mais je me retins. Cela devenait une habitude, de pousser à bout mes opposants, quelque chose que j'avais appris à contrecœur au fil des combats. La colère obscurcit le jugement, et est donc une arme - à double tranchant. Je faisais de mon mieux pour garder au maximum mon calme et je tournais la tête lentement sur le côté pour observer Kazuma et Okita.

Mes deux collègues étaient arrivés aux abords de MB assez rapidement, mais avait été interrompu par l'arrivé des pirates, tout comme moi. Bexinos, à la vue du représentant de l'empereur tenta de prendre la poudre d’escampette, laissant mes deux amis face à la pirate. Ladite pirate, sabreuse innée, je la reconnaissais vaguement. Enfin, elle me disait quelque chose. Je ne pouvais entendre ce qu'il se disait là-bas, mais je pu rapidement lire sur les lèvres de Okita et Kazuma ceci :

"Une nouvelle primée, de Okita.
- Pas le temps de s'amuser avec vous. Laissez moi Bexinos ! De la part de Kazuma.
"

Dans tous les cas, mon équipage et moi-même restions en stand-by, ne pouvant déclencher les hostilités sans perdre trop de temps pour rattraper les Décimas. J'attendais ma réponse alors que, derrière moi, un vacarme se fit entendre. Je me retourna brusquement pour voir une image d'horreur...

"Ceci est un avertissement de ma part Oda. Tente quoi que ce soit et vous finissez tous comme cette fille. A moitié dévorés."

La jeune femme, transformée en femme-loup, venait de déchiqueter une autre pirate, sous les ordres de Oda, devant toute l'assemblée. Pour ma part, ce genre de scène m'était insoutenable et je détournai légèrement le regard, pour tout de même avoir une vue d'ensemble. C'était inhumain. Cette image resterait à vie graver en moi et cette voix, ce visage barbare... Un jour... Je la retrouverais et je la mettrais derrière les barreaux... Ou pire. Sur le moment, par contre, ce n'était pas ma priorité, j'attendais, inflexible, que le troisième homme du trio d'arrivant, me laisse passer poursuivre nos propres proies.

"Laissez-nous passer, bordel !"

Je n'allais pas les tuer... Je n'allais pas non plus les manger. Je me devais juste de les capturer, pour les ramener, en vie, à Marinford.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1217

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mar 26 Mai - 9:29



Nebula Ajito Tsukan, Oda Musashi

    - Je te couperai la tienne si tu continues de parler, Ren Tao, lança le Nebula en dégainant une de ses épées et en la pointant vers les parties du hors-la-loi.

L'échange était terminé. Du moins, il le fut après la petite démonstration de Rei, laissant de marbre les habitués du Nouveau Monde, qui provoqua Oda et obligea l'envoyé d'Eko à se mettre entre le Supernova et ses ennemis. Déglutissant de colère, il lança d'un ton sévère vers ses adversaires :

    - Le jour où je vous taquerai, et je jure de tous vous anéantir, vous m'avez bien compris ?!

Sur ces paroles, le Nouvel Epeiste recula à nouveau, impuissant comme l'avait si bien dit le primé ennemi. Rei n'était pas en reste avec ses 18.000.000 de berrys qui la plaçaient dans une moyenne correcte mais inadéquate face à la puissance qu'elle avait démontré. Sa dangerosité face aux autres hors-la-lois avait de quoi « foutre les jetons ». Pourtant, c'est sans épiloguer que le Nebula se retourna sur la question de Daisuke, faisant signe à Toa de le laisser poursuivre ces Décimas de malheur, bien qu'ils aient déjà pris une longueur d'avance grâce à la scène provoquée par Rei.

Les suppôts de Centes n'intéressaient pas Eko pour l'instant après tout, même s'il gardait sur eux un œil distant. Et s'écartant, le Nebula suivi par ses deux camarades et du Supernova à l'orgueil blessé, recula sur le Groove 12 tout en prenant garde à leurs fourbes ennemis.


Bexinos Majô, Colonel Karzon Freedak

L'attaque de Bellamy éjecta Narcisse sur une dizaine de mètres, incapable de poursuivre la bataille. Le Chevalier Décima regarda, sans s'étonner, celui-ci arriver vers lui et l'intercepta alors que le corps de Fenko, encore vivant mais totalement immobile, gisait sur l'épaule du Colonel. Ce denier avait rattrapé Bexinos un instant plus tôt alors que le Nebula et Rei finissaient leur show, hors de portée de cette scène étrange.

    - Bellamy, nous partons. Tu as fait du bon travail.

MB resta stoïque et annonça à ses Pions que le pas de course était de mise. S'il n'était pas d'une rapidité extraordinaire pour ne pas perdre ses subordonnés, le Décima restait au demeurant relativement rapide. Il avait ouvert les yeux naturellement, comme s'il fixait quelque chose devant lui. L'avenir. Cet avenir qu'il était en train de créer...
J'ai passé quelques éléments sous ellipse.
Pour Gin, il est vivant. Il a cependant perdu un de ses membres (Bras, jambes) qui a été totalement broyé par les décombres, je te laisse choisir lequel.
Fenko a été vaincu par MB très aisément et ce dernier l'emmène avec le second de Fenko.
Daisuke, tu peux poursuivre les Décimas mais comme Rei a fait son show et que tu es resté pour le regarder, ils ont une petite longueur d'avance (Je ne sais pas si tu as quelque chose pour la combler).
Enfin, Vladim le Dévoreur de Chair est toujours étalé par terre, un peu plus loin.
Vous pouvez continuer à rp, quitter le rp ou autre. Si vous n'avez plus besoin de l'animation, je posterai quand même une dernière fois après vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mar 26 Mai - 19:16




Viens je t'emmène... ♫

feat REN TAO & REI MITSUYORI




Il était désormais temps de rentrer au bercail ! Ma dernière offensive envers le cousin du Supernova l’avait mis totalement hors d’état de nuire. En effet, il s’était lamentablement envolé quelques mètres plus loin, directement en direction de mon supérieur qui s’était contenté de l’attraper sur son épaule. J’avais réussi à triompher de ce jeune garçon, ayant pourtant le rôle de Second dans l’équipage de Fenko, ce n’était pas rien pour un début ! Grâce à ça, j’allais peut-être, avec un peu de chance, gagner de l’importance aux yeux de Centes ! Bavant littéralement en pensant à ces choses, je finis tout de même par me ressaisir après coup. Que restait-il à faire à présent ? Le Supernova avait été vaincu puis attrapé, il ne restait donc plus que les Nebula, Oda, et les nouveaux invités. Toutefois, nous n’avions pas grand-chose à faire de ces personne- là. A l’origine, nous étions venus pour Oda, et pourtant, il semblait ne plus être sur notre liste. Peu importe, je ne faisais que suivre les ordres de toute façon.

Ainsi, sachant cela, je me mis simplement à marcher en direction de mes camarades, jetant cependant un coup d’œil à l’arrière, comme pour narguer les individus restants. Cependant, en faisant ça, j’avais pu remarquer quelque chose qui m’était jusque-là passé complètement à côté. Il s’agissait de Vladim, surnommé le Dévoreur de Chair. Il était là, écroulé au sol telle une bête abattue par un chasseur. Lui qui faisait son malin, il gisait sur le sol pendant que je repartais tranquillement comme si rien ne s’était passé. Souriant gracieusement, j’envoyai alors rapidement mon bras en sa direction, l’allongeant suffisamment pour l’atteindre, et je l’attrapai pour le ramener à moi. Jamais deux sans trois comme on dit ! Il valait mieux capturer le Capitaine, son Second, et l’un de ses subordonnés les plus puissants. Simple question de bon sens.

- Dîtes, Bexinos-sama ! Est-ce que Centes va les transformer en pions, eux aussi ?

Prenant la parole pour poser cette question, je donnais l’air d’être impatient, extrêmement joyeux. En effet, j’avais vraiment envie qu’il me réponde que oui. Ils le méritaient, et puis cela ne serait que plus amusant de les voir dans cette position, contrôlés comme des marionnettes.

- Ça pourrait être amusant ! Foooooooooollement amusant !


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mar 26 Mai - 20:52


Colère noire !


Le bruit que Rei avait produit démontrait bien qu'elle avait clairement tué la petite miss d'Oda. En guise de punition pour avoir été interrompu, le samouraï perdait une nouvelle fois de ses confrères.  Et intérieurement, je me le disait fermement, je répéterais l'opération autant de fois qu'il le faudra jusqu'à ce qu'il se livre à moi pour en finir, d'homme à homme, ni plus, ni moins. Souriant en coin, je narguais royalement ses nouveaux amis qui me menaçaient. Vraiment ? J'attendais que cela, me les faire couper. Quoi qu'il en soit, les sous-fifres d'Eko et le nouvel épéiste s'en allaient, la queue entre les jambes comme dit plus tôt. Pour ma part, je pouvais retourner à mes occupations avec Fenko, mais avant, je me devais de récupérer mes amis et faire soigner ceux qui devaient recevoir des soins dans l'immédiat.

Me retournant pour admirer le champs de bataille, je voyais Ayabusa qui cherchait dans les gravats. Quant à Rei, elle semblait en pleine forme, en plus d'avoir un certain appétit. Regardant autour de nous alors, je ne vis pas mes alliés. Bex' était partit et seul un de ses sous-fifres était encore là, semblant tenter quelque chose. Hm ? Que se passe-t-il ici ? Dans un murmure pour moi-même, je vins alors à grogner entre mes lèvres.

" Où es tu Fenko ? "

Ne le voyant nul part, je me ruais alors sur Mina qui allait rendre son dernier souffle sous peu. La situation devenait urgente. M'agenouillant, je claquais ma main sur sa joue, comme pour la réveiller, avant qu'elle ne s'en aille définitivement. Une fois son attention gagné, je vins alors à parler rapidement.

" Où es Fenko ? "
" .. ... D... D...eci...ma.... "

Sur le coup, mon sang ne faisait qu'un tour. Se pourraient-ils que ces salopards aient pris Fenko et Narcisse avec eux ? Fronçant les sourcils, je laissais Mina rendre son dernier souffle. Prononçant le nom de son " non " amant, elle déposa la tête sur le sol avant de s'immobiliser. Dans un geste doux et presque candide, je refermais ses yeux avant de serrer les poings. Ils allaient tous payer. Ne remarquant pas encore les actes d'un dernier Décima dans le coin, je me retournais vers Ayabusa qui jouait des pieds et des mains pour trouver Gin. Concentrant ma rage pour éviter d'exploser sur le coup, je vins alors à dire d'un ton froid et audible.

" Ayabusa, reste ici et ..."
" Méli  est en route Ren, elle ne devrait pas tarder. "
" QUI... Qui lui a dis de se déplacer ? "
" Moi... Au cas où les choses allaient dégénérer. "

Sa prudence jouait en ma faveur, mais quoi qu'il ne soit, là n'était pas la question.

" ... Fouille, et une fois que Méli' est là, partez avec le dirigeable, on se retrouve là où vous savez. "

Me retournant alors vers l'endroit par où les Décimas semblaient être partis, je remarquais qu'un imbécile avait aussi kidnappé le dernier homme de Fenko. Fronçant les sourcils, je n'avais pas le temps de m'amuser avec lui, cependant, je connaissais la personne qui en avait largement le potentiel et pour sûr, mon ordre allait rendre heureux tant ma chère et tendre, que ce vieux fou.

" REI !!! On y va !!! Tu t'occupes du clown. Ces enfoirés ne doivent pas s'échapper avec Fenko et ses hommes !!! Tue le si besoin. Tu as carte blanche, on arrête de rire."

Sans plus tarder, je vins alors à m'élancer vers les Décimas. Usant de mon haki pour essayer de les repérer, je me rendais vite compte qu'ils avaient de l'avance, au point que je ne les ressentais pas. Si je rencontrais des obstacles, pour sûr que j'allais perdre leurs traces et si cela arrive, ce sera la fin de Fenko et Narcisse. Non... Je ne pouvais pas me permettre de perdre une des miennes ET mes alliés. J'avais besoin de Fenko et en aucun cas il n'ira servir le " roi ".

" REI... Guide moi avec ton flaire et indique moi la direction ".


 Sur le pied de guerre, j'accélérais en allant le plus vite possible. Je pris de la hauteur via la technique " geppou ", me permettant de me propulser rapidement dans les airs. Une fois sur les toits, j'avais une vue plus utile pour les repérer. Avouons le... Un colosse cyborg qui court, cela se remarque dans un paysage comme Shabaody...
Mais les premiers que je vis étaient des marines. Ces même marines qui étaient venu pour s'occuper des Décimas en priorité visiblement. Je ne pouvais pas me permettre de me les mettre à dos. Nous avions tout deux à gagner, alors autant jouer la carte de l'utilité.
De ce fais, une fois que je les avaient rattrapés, j'ignorais le fait qu'un soldat signalait ma position en alertant son chef comme quoi je les suivaient. Passant à toute vitesse, je repérais celui qui répondait au nom de Daisuke Aurola. Un contre-amiral aux dernières nouvelles... Sautant du toit, je vins alors à atterrir au centre de son petit groupe d'homme et l'interpeller directement - en sachant qu'avant cela, je donnais l'ordre à Rei de continuer son chemin - , faisant abstraction de quelques armes à feu pointées sur moi.

" ... Nous avons un ennemi commun semble-t-il. Je vous propose de m'aider à arrêter ces timbrés et en échange, on oubliera le petit bordel occasionné sur ce groove d'accord ? Ne trainons-pas. "

N'attendant pas sa réponse, j'avais clairement formulé ma demande comme quoi j'étais son allié et non un ennemie de plus à ajouter à la liste du jour. Usant de plus belle du geppou, je m'élevais dans les airs pour chercher les Décimas. Une fois repérés, je vins alors à prendre encore plus de hauteur. Marchant dans les airs, je tentais de les rattraper, mais avouons-le, ils étaient rapides. Il devait y avoir presque un kilomètre qui nous sépare. Et si cet écart continuait à être creusé, ils allaient s'enfuir, surtout si à un certain point, quelques alliés se ramenaient. N'attendant donc pas les marines et ne sachant pas si le contre-amiral allait me prêter main forte, je fonçais droit sur eux en prenant pour repaire une miss aux cheveux rouges.

" BEXINOOOOOS !!! "

Hurlant de rage, je vins alors à amoindrir l'écart. Huit-cent, sept-cent, six-cent, cinq-cent...  Doucement, j'arrivais proche des premiers sous-fifres et vu la hauteur, je pourrais tenter une certaine technique, mais je me devais être à une certaine hauteur, tout en étant sûr de pouvoir les toucher. Toujours dans les airs donc, je m'apprêter à leur foncer dessus et le tout, de bonne humeur. Ils n'allaient pas emporter Fenko sous mon nez, bien au contraire, quitte à y laisser des os, je sauverais mon complice. J'espérais que Rei se charge bien du clown de tout à l'heure et réussisse à retarder les Décimas. Terminé les jeux de petits, là, j'allais les massacrer comme il se doit.

Au loin, un certain dirigeable approchait à grand pas de la position d'Ayabusa et compagnie. D'ailleurs, ce dernier n'avait pas perdu espoir et cela termina par payer. En effet, Gin s'était fait entendre, lançant bien des jurons en annonçant la couleur : une de ses jambes était broyée sous une pierre. Il allait falloir le transporter d'urgence quelque part pour le soigner, ou trouver un médecin. Et cette fois, pas question de lui mettre une jambe en bois ou en métal comme Ayabusa. L'épéiste en profita donc pour continuer à déblayer les décombres, tendant la main à son collègue.
Mélina quant à elle, pilotait le dirigeable - nouvelle acquisition de l'organisation, fraîchement volé - qui arrivait au dessus d'Ayabusa. Une fois stabilisé, celle-ci déployait une échelle en bois, permettant de monter dans une nacelle de taille normale.

" Montez !!! "

Bien plus loin, là où le navire de Ren se trouvait, des brigands, employés par les soins des amis à Jack - l'ami de Ren - se dépêchait de prendre soin du navire. Au moindre signal, ou assaut imprévu, ils avaient pour ordre de mener le navire dans une certaine cachette.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Spoiler:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode


Dernière édition par Ren Tao le Lun 1 Juin - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 453
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Jeu 28 Mai - 18:50

Let’s go ; Action
feat. Ren & co

Apparemment mon petit avertissement avait fait son coup. Puisqu’Oda n’a pas choisi de nous attaquer mais plutôt de se casser ; bon choix. Très bon choix même parce que je doute que j’aurais pu me retenir de le mettre en pièces. Enfin, si quand même un petit peu à cause des deux pirates du Nouveau Monde qui étaient apparus. Par contre, ce qui n’était pas top du tout, c’est que les décimas s’en allaient… et avec Fenko et co en plus de ça ! Je sais d’avance ce que va dire Ren ; on se débrouille pour récupérer Fenko et co. Vu que ce sont nos alliés dans ce délire.

J’ai juste eu le temps de me retourner vers Ren pour tenter d’apercevoir nos amis que les décimas en avaient profité pour prendre une longueur d’avance. Merdouille, ça ne s’annonce pas forcément bon ça. J’aurais peut-être pas du perdre du temps à vouloir dévorer l’autre de l’équipage d’Oda. Enfin, ce qui est fait, est fait à présent. Ren me hurlant pratiquement par la suite de poursuivre celui qui avait kidnappé le dévoreur de chaire, et d’avoir carte blanche pour en faire ce que je voulais. Cool, je vais pouvoir encore combattre quelqu’un ; parfait ! Je me sens toute chaude toute flamme en plus de ça. Me retransformant en hybride, armant mon sabre, je tapais plusieurs fois du pied et me propulsais en avant pour effectuer un « soru » puis un autre pour rejoindre mon ennemi assez rapidement. Arrivant à sa hauteur, j’usais de mes griffes pour tenter de lui enlever son casque dans un premier temps. Il est de toute manière hors de question que je le laisse s’enfuir avec l’homme. Que je le laisse fuir tout court d’ailleurs.

« REN ! Droit devant ! A environ 800 mètres ! »

Donnais-je la position de nos ennemis pour qu’il puisse facilement les retrouver. Déviant sur le côté par la suite, j’allais faire en sorte que l’homme reste ici et qu’il ne continue pas sa course. Ren ne doit pas non plus se trouver loin, et je pense qu’il va s’occuper des hommes avec qui mon nouvel adversaire est. De plus, ça sent le marine par là. Ah oui c’est vrai… j’avais oublié qu’il y en avait un qui s’était invité à la petite fête. Enfin bref, je commençais un combo entre coups de poings et coups de pieds, juste pour pouvoir ralentir l’homme et ainsi laisser les autres s’en aller. Je doute qu’ils prennent du temps pour une fille comme moi, surtout qu’il y a mon cher capitaine dans les parages non loin de là pour s’en occuper donc bon.

Et parce que j’ai envie de jouer avec lui un petit peu, je vais faire en sorte que le combat ne dure, ne serait-ce plus de cinq minutes si possibles. Je sais très bien qu’il va falloir rapidement rejoindre le navire ou le dirigeable et les autres mais je ne serais pas satisfaite tant que je n’aurais pas eu ce que je voudrais de toute manière. On peut dire que je joue dans la sauvage attitude là ; bah complètement. Et puis, j’ai ordre de le tuer et ce de la manière que je veux alors bon… j’ai bien envie de me lâcher un peu et de jouer aux sauvages en l’occurrence.

« Allez viens, je t’attends mon cher. Ta vie va se terminer aujourd’hui et ici même. »
____________________________
Fiche RP ©️ codé par Hans sur Apple Spring



[Hrp : Donc Bellamy, Rei n'a pas vu que tu as le FDD du caoutchouc donc tu peux tenter déjà un coup de surprise Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Lun 1 Juin - 13:47


Chasseur et proie



Arrivée inopportune

▬ La réunion s'est terminée avec la déchéance de Daisuke. Il retrouve donc son ancien équipage et part en direction de Marineford... Par contre, ils arrivent sur Shabondy.
L'homme face à moi se décala un peu pour me laisser passer. Sans le regarder, j'ajoutai doucement.

"Dans trois jours, à la grande roue."

Et je passais à toute allure à côté de lui, muni de mes rollers. Ma vitesse était accentuée grâce au chargeur Ullr, présent dans l'un deux. En ne choisissant d'aller que tout droit, je pouvais aisément parcourir presque cinq cents mètres sans soucis en quelques secondes. Avec cette vitesse, combinée au Soru, je devenais extrêmement rapide et je pouvais me déplacer à la même vitesse que Kazuma.

Laissant parcourir des flammes derrière moi, je laissais approcher Ren qui me proposa une entraide. J'accepta difficilement, ajoutant qu'il n'avait simplement pas à me gêner et tout irait bien. L'instant d'après, je me transformais en fumée pour changer de chargeur, histoire de ne pas perdre la vitesse accumulée. Mettant le chargeur "Ultime" Loki dans l'un de mes régalias, j'usai de sa capacité pour me propulser encore plus rapidement, laissant presque arrêté mon ami, puis, avec le second régalia, chargé avec l'Ultime Thor et sa capacité bondissante je m'élança très haut dans le ciel. Une fois arrivé haut, j'usais de mes chargeurs jumeaux, Frey et Freya pour transformer mes gants en ailes et je pourfendis les cieux pour foncer sur mes proies.

"Vous ne m'échapperez pas !"

Espérant les rattraper, il ne fallait plus qu'attendre leurs réactions.




Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1217

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Lun 1 Juin - 21:42



Bexinos Majô, Colonel Karzon Freedak

Le Huitième Chevalier de l'Ordre Décima avait continué sa route sans répondre à Bellamy. Ce que Centes comptait faire de ces personnes n'était pas vraiment un scoop, et il l'avait très bien deviné tout seul : les contrôler pour en faire des pions dociles. Les utiliser, eux et leurs capacités. Fenko et son fruit du démon... Narcisse et son « talent spécial ». Alors qu'il continuait sa route, Ren Tao et Daisuke Aurola s'étaient mis à sa poursuite. Si le premier n'était pas prêt de le rattraper, le second s'était montré d'une rapidité remarquable.

    - Réplique.

Lançant celui qu'il avait sur ses épaules pour le donner à un Lieutenant dont la course continuait et s'accéllera subitement, le Colonel se retourna vers Daisuke et propulsa son poing, recouvert de Haki de l'Armement, sur ce dernier, utilisant la vitesse qu'il avait gagné pour le percuter de plein fouet. Le coup serait assez violent pour l'expulser en arrière sur des dizaines de mètres. Plus encore, il ne se fit pas prier en envoyer par la paume de sa main une bombe qui pourrait de sévères dégâts à Daisuke s'il persistait à se diriger dans leur direction.

Pendant ce temps, Bexinos et ses compagnons se dirigèrent vers le bateau, n'attendant pas réellement Bellamy que le Chevalier savait en parfaite sécurité...

Quand la situation s'était gâtée et que trop de personnes avaient commencé à se réunir à un même endroit, le plan d'évacuation d'urgence avait été déclenché, et les rapaces avaient été libérés. De beaux spécimens à vrai dire : c'était des faucons pèlerins géants, capables de voler à plus de cent-quarante kilomètres heure si les conditions étaient idéales. Et pour le coup, elles l'étaient. Ainsi, à l'instant où Bellamy attrapa sa cible, l'oiseau atterrit sur ses épaules, ayant déjà localisé celui qu'il devait emporter avec lui.

L'animal battit des ailes violemment, et s'éleva sans attendre. La secousse fut cependant si violente que la cible retomba des suites de l'attaque de Rei. Ainsi, s'écrasant sur le sol, toujours endormi par la paralysie de Matasha, Vladim échappa au sort de ses compagnons de route.

A quelques centaines de mètres, les camarades de Fenko vaincus par Bellamy et ceux qui avaient pris du retard commençaient à faire face à l'horreur de la situation dans laquelle ils se trouvaient. Au loin, le bateau des Décimas quitterait le port immédiatement après l'arrivée du Chevalier, lui-même bientôt emporté par un des oiseaux à la vitesse hors du commun, et à l'agilité précieuse.
Petites explications, j'ai pris quelques libertés. Premièrement, les oiseaux sont plus rapides que vous en moyenne, et très agiles. Ils attrapent par l'épaule, quitte à planter leurs serres dans la peau. Pas grand chose à ajouter de ce côté-là : Rei, tu peux rattraper Vladim ou attaquer l'oiseau, mais l'oiseau esquivera pour le coup. Il n'y a pas vraiment de solution miracle, du côté de Bellamy le rp est terminé s'il le désire, un poste de conclusion n'est pas obligatoire si tu ne le sens pas (Dans ce cas là, l'état à la fin sera : Vladim à terre suite à une attaque de Rei que pour esquiver tu as lâché ta cible - Blessures à l'épaule à cause de l'oiseau). Préviens tes camarades de jeux si tu ne comptes plus poster.
Ensuite, Ren, t'es trop loin mais tu peux assister à l'explosion de la bombe et tomber sur le Colonel et Daisuke.
Le Colonel est niveau 35, il fuira si vous ne l'attaquez pas.
Vladim est primé à 99.000.000 de Berrys. Il ne reste que Vladim, le Colonel et l'équipage de Fenko moins ce dernier et son second à proximité.
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Lun 1 Juin - 22:46


Colère noire !


La situation actuelle était plus qu'urgente. Fenko et Narcisse étaient kidnappés sous mes yeux et cela me mettais hors de moi. Pour l'heure, le plan était plus que simple, que dis-je... Il était primaire : partir à la rescousse de mes acolytes afin de les retirer de ce merdier. Saleté d'Oda et de Décimas. Si ces enflures ne s'étaient pas rencontrés, sans doute aurais-je pu avoir les mains plus libres pour gouverner l'instant d'aujourd'hui. Rien qu'en repensant à ce qui aurais du se passer - et quand au final je compare, avec ce qui c'est passé en cet instant - je me sens totalement sur le point de craquer. Intérieurement, ce n'est plus un volcan, ni même une bombe, c'est quelque chose de bien pire. Quelque chose avait envie de sortir, d'exploser, se libérer de moi. Malheureusement, quelque chose manquait, une pièce au puzzle était manquante afin de laisser libre court à cette sensation terrible de voir le jour. L'heure n'était pas venue, mais j'approchais du point de non retour.

Le constat de mon côté était affligeant. Mina était morte et Gin semblait blessé au plus haut point, pour ne pas le juger mort comme son amie verte. Tout ça pour avoir quoi au final ? Un membre de ma famille en moins, un ami presque perdu et des emmerdes sur le dos. Des tas d'emmerdes... On ne peux pas dire que c'est glorieux, et malgré l'arrogance dont je peux faire preuve, actuellement, je suis dégoûté. Ce dégoût s'exprime donc désormais par une envie de vengeance pure et simple. Et celle-ci allait se traduire par une annihilation des Décimas ici, en ce lieu. Du moins, je le pensais. En effet, très vite, je me rendis compte du côté impossible de la mission que je m'étais fixé. Ils étaient déjà en train de fuir. Malgré ma force, ma volonté et mon envie de secourir mes alliés, ces derniers m'étaient retirés de force. Comme si le destin avait décidé de me punir de mes mauvais actes passés, je me retrouvais impuissants.

Ils partaient déjà au loin, laissant derrière-eux je ne sais trop quoi. Une explosion eut lieu. Que se passait-il ? Où en était Rei ? Avait-elle réussit quoi que ce soit ? Moi qui me devais être le leader et donc le premier sur le champ de bataille, là, j'étais le dernier. Cette simple blague me donnait encore plus envie d'extérioriser ma haine pour cet instant. Moi, Ren Tao, un homme qui se veut puissant, je me retrouvais incapable d'agir. Qu'importe mon arrogance, ma force, ma rapidité, je ne pouvais absolument rien faire pour empêcher cette explosion, empêcher ces oiseaux de voler et s'enfuir avec mes précieux amis.

" FENKO !!! NARCISSE !!! "


Mes mots n'arrangeraient rien à la situation. Ils étaient inutiles et la conclusion était celle-ci : nous avions perdu aujourd'hui. Cette triste vérité me mettait la rage au ventre et je ne comptais pas partir d'ici avec un échec total dans mon palmarès. Non... Si tuer je pouvais, alors je le ferais. Continuant d'avancer le plus rapidement dans les airs, finalement, je vins à approcher de la zone d'explosion. Ne sachant pas si Rei était là ou non, je préférais alors la prévenir par Den-den. Libre à elle d'écouter, obéir, ou non.

" Rei. Rei, écoute moi. Quelle que soit ta situation, voilà ce que je vais faire. Je vais rester plus longtemps afin de m'occuper des gens encore présent. Toi... Tu fais ce que tu veux ok ? Rentre au navire si tu veux, épaule moi, cependant, si des gens peuvent être sauvés, ils ont la priorité d'accord ? ... On se retrouve au navire. Dit aux autres de bouger, on se retrouve au point de rendez-vous. "


Raccrochant sans savoir ce qu'elle allait faire, je vins alors à continuer ma route, jusqu'à approcher du lieu de bataille. Les Décimas n'étaient pas là. Ou du moins, plus les gros poissons. Ils sont partis visiblement. Tch... Remarquant bien cela, je ne pouvais plus penser correctement.  Me " posant " sur un toit d'immeuble tenant à peine debout, je pouvais observer le fameux colonel. Lui ? Il était avec les Décimas... Ok, il sera donc ma cible. Quant au contre-amiral, tant pis. Notre alliance était pas vraiment officielle.  Je me devais d'agir et j'allais pas me faire prier. Mon sang ne faisait qu'un tour dans mes veines. Je bouillais d'envie de tuer cette enflure, aussi innocente ou non soit-elle. Ce groupe allait entendre parler de moi. Aussi faible ou non sois-je, j'allais m'attaquer à eux autant qu'à Oda. Qu'importe les représailles, j'aurais ma revanche et celle-ci se traduit par un changement radical chez moi. Terminé d'être laxiste, j'allais désormais prouver ma valeur, mes vrais talents et surtout... être impitoyable. Envers mes ennemis surtout, mais aussi avec mes compagnons. La faiblesse n'est plus une option, mais un tabou.
Désormais corrompu par mon envie de vengeance, je vins à regarder le colonel et foncer sur lui.  Sautant du bâtiment, j'atterris au sol et me rue sur cet homme. Sans aucune finesse, je fais un trajet jusqu'à lui en ligne droite sans m'enquiquiner à zigzaguer ou autre. Fonçant telle une fusée, le regard devenu aussi noir que de l'encre, je ne faisais que démontrer mon état d'esprit actuel : j'allais le tuer. Cet affrontement n'allait pas être à sens unique, mais ce ne serait pas un combat avec une suite possible. L'un de nous tombera, et cette personne, ce sera lui, car ma volonté est plus grande que lui à coup sûr.

Dès que je le pourrais, je frapperais son torse en mettant toute la force que mon corps était capable de déployer. La rage m'habitait, l'envie de tuer était là, les coups allaient s'en ressentir. Serrant le poing, je m'apprêtais à frapper cet homme et une fois cela fais, je me reculerais aussitôt pour revenir à l'assaut et tenter de lui mettre un coup dans la tête, dans l'espoir de lui décrocher des épaules cette dernière. Je ne faisais pas dans la demi-mesure, car à l'heure actuelle, je combattais pour tuer et non capturer. 

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Spoiler:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 453
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mer 3 Juin - 11:26

Let’s go ; Action
feat. Ren & co

J’étais quelques peu entrain d’attaquer l’homme qui avait kidnappé Vladim mais il s’est passé un truc que je qualifierais d’incompréhensible sur le moment. Ou alors tout s’est passé un peu trop vite mais l’homme en question avait fini par s’enfuir apparemment et à la place, une espèce d’oiseau noir géant entrain de faire le coup du regard de tueur. Quoi qu’il en soit, je devais récupérer le dévoreur de chair avant qu’il ne veuille tenter quoi que ce soit. Préférant ne pas attaquer l’oiseau, car vu ses serres, il ne vaudrait mieux pas prendre une blessure inutile, je pris l’homme qui avait été laissé à terre. Et c’est là que je reçus un appel de Ren. Il m’expliqua qu’il allait rester un peu plus longtemps sur le champ de bataille. Sûrement pour essayer des trucs, je ne sais pas… Mais le laisser tout seul ne me plaît pas vraiment pour ainsi dire. J’ai pu sauver Vladim et je crois savoir qu’Ayabusa, Gin et Mélina sont en sécurité dans le dirigeable. Je pense que ça devrait aller pour eux, il faudrait seulement que je puisse mettre l’homme en sécurité et revenir auprès de Ren pour l’aider.

Raccrochant rapidement, je n’ai pas eu le temps de lui dire quoi que ce soit. Mais mon choix était fait de toute manière. Le bateau allait être trop loin pour pouvoir y déposer l’homme mais je pouvais toujours tenter de rejoindre le dirigeable. Il doit être encore dans le coin. Appelant par sécurité les autres, je leur disais seulement que l’on se retrouvait au point de rendez-vous, comme prévu et que j’allais épauler Ren sur le champ de bataille. Je leur demandais également de prendre Vladim que j’allais déposer non loin dans une ruelle, à l’abri des regards. Ils n’auront qu’à se débrouiller pour le récupérer. Puis faisant appel à mon odorat, je tentais de savoir s’il y avait d’autres personnes blessées en évaluant un peu les différentes odeurs mais bien heureusement, personne. Il y a juste l’affreuse odeur du cadavre de Mina mais maintenant qu’elle est morte hein. Une fois sûre que l’homme est en sécurité et que les autres viendront le chercher, je me transformais totalement en louve afin de pouvoir repérer plus rapidement Ren, et surtout le rejoindre plus vite. Usant de ma vitesse naturelle, j’ai pu le rattraper en peu de temps tout de même.

Je le retrouvais sur un toit d’immeuble et les autres odeurs présentes indiquaient que les décimas et sûrement le marine étaient présents en bas. M’approchant doucement du jeune homme, je sentais une aura pas tout à fait comme d’habitude. Je pouvais sentir un instinct de tueur plus fort que tout. Et je n’aime pas beaucoup ça à vrai dire. Car s’il se rend sur le champ de bataille dans cette colère noire qui l’entoure, des bricoles pourraient très bien lui arriver… Le regardant ventre à terre, pour le moment toujours dans mon mode animal car c’est le plus simple je trouve. Il venait finalement de sauter du toit pour rejoindre ces hommes. Mais purée pourquoi est-ce qu'il a fait ça ?! J'espère pour lui qu'il a un plan d'attaque ! On ne saute pas à deux pieds joints dans une merde pareille ! Il faut quand même avoir un mini plan d'action...

Bon, parce que je n'allais pas non plus rester ici pendant trente ans sans rien faire, j'ai finalement sauté du toit tout en reprenant ma forme humaine et ainsi me positionner à côté de mon cher et tendre qui semblait plus préoccupé par eux et n'en faire qu'une bouchée. Regardant ces hommes impassiblement, je me demandais bien si on serait au niveau pour les combattre. Ne disant rien sur le moment, je regardais Ren longuement ; est-ce vraiment une bonne idée ? Enfin, déjà je n'allais pas le laisser seul dans cette merde quand même ! Quelle seconde indigne je ferais en plus de faire une amante indigne ouais. Je me répète et alors. Bref, tension à son plus haut point. Enfin là, pour le moment, je ne savais que faire, me mordant la lèvre.
____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring
Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mer 10 Juin - 14:05


Chasseur et proie



Arrivée inopportune

▬ La réunion s'est terminée avec la déchéance de Daisuke. Il retrouve donc son ancien équipage et part en direction de Marineford... Par contre, ils arrivent sur Shabondy.
Mon style de combat n'était pas du tout basé sur le corps à corps, et pour le coup, mon adversaire devait en être adepte depuis son plus jeune age. Je me savais désavantagé, mais cela ne me faisait pas peur. Sur le moment, je n'agissais que par instinct, comme une simple bête qui tentait désespérément d'attraper une proie plus que rapide. Alors, me faufillant sur le groove à une vitesse ahurissante, je claquait mes rollers sur le sol, laissant plus de trace qu'à l'accoutumé. Kazuma était loin derrière, et je ne parvenais plus à le voir, perdu face à mes ennemis.

Cependant, alors que je me sentais d'attaque pour vaincre n'importe qui, je me retrouvai face à un problème de taille, le colonel venait de s'arrêter brusquement et allait profiter de ma vitesse pour me prendre par surprise. Si, de base, un être humain lambda ne peut me toucher, il existe dans ce monde au moins deux armes qui peuvent me blesser : le Haki de l'armement et le granit marin. En ce qui me concerne, j'ai une arme en granit, mais je n'ai pas l'armement, mais mon ennemi oui. Au dernier moment, percevant sur son bras une teinte noirâtre, je pris la précaution de passer l'un de mes pieds en avant, faisant ainsi front au coup de poing du colonel. Ma vitesse combiné à la puissance du coup m'empêcha de bloquer l'attaque, cependant, grâce au roller, je pu ne pas me prendre l'attaque directement. Me transformant en fumée, je gardai la même allure pour passer au travers de l'ex-marine et me retrouva directement derrière lui. Et avant même qu'il ne me lance sa bombe, j'étais repartis, grâce au chargeur Ultime Thor, dans les airs.

Une fois arrivé assez haut, usant de la dernière balle qui restait dans le chargeur, je mis mon chargeur Loki dans mon pistolet pour tirer trois balles en direction du Colonel. La première, celle de Thor, devait le blesser un maximum alors que les deux autres, celle de Ullr, devait simplement l'immobiliser.

Toujours en train de monter en l'air, je mis mon chargeur Ultime Thor dans l'un de mes gants, remplaçant l'ancien Frey et me laissai redescendre à l'instant même où Ren attaquait à son tour le Colonel. Je redescendais alors en direction de notre ennemi commun et qu'il soit en l'air, ou non, je le frapperais avec ma meilleure attaque !




Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1217

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Jeu 11 Juin - 16:58



Colonel Karzon Freedak

Le Colonel, malgré la vitesse dont il était capable, fut pris par surprise lorsque Daisuke esquiva son attaque et en profita pour lui lancer des balles directement dessus : la puissante de l'attaque combiné au final de Ren eut rapidement raison de l'homme à terre qui avait opposé, face à ces deux brutes de combat, bien peu de résistance. Son bras gauche avait été pratiquement détruit par la balle de Daisuke, et il n'avait pu protéger ses organes vitaux que grâce à son Haki de l'Armement. Cet état allait lui coûter la victoire. Du moins c'est ce qu'on aurait pu croire : ses bras libérèrent alors une fumée qui emplit en un rien de temps les quinze mètres entourant le Colonel dans un rayon de vingt-cinq mètres. Il avait utilisé son dernier atout : du poison paralysant. Un système de défense créé pour permettre à ses collègues, lorsqu'il était encore marine, de capturer les primés qu auraient pu leur échapper. Lui-même avait bien sûr une immunité totale à ce genre de choses, mais tant que l'air autour de lui serait infesté, personne ne pourrait l'approcher sans prendre le risque de se retrouver paralysé. Ses signes vitaux étaient faibles... Il ne sentait plus rien depuis qu'il était sous le contrôle de Centes, mais cette fois-ci, c'était différent : il ne voulait pas mourir.


Vladim, « Le Dévoreur de Chair », primé à 99.000.000 de berrys

    - Argh, putain !

Il cogna le bâtiment à ses côtés. Celui-ci, brusquement, s'effondra comme s'il s'était agi d'un simple château de carte. L'ancien agent du CP9 avait à présent une dent contre l'équipage d'Oda : la paralysie qu'il avait subi l'avait irrité au plus haut poing. Son corps s'était cependant lentement régénéré, de sorte à éliminer ce drôle de poison qui aurait sûrement pu le tuer à terme : paralysie totale des organes. Heureusement qu'il n'était pas le premier venu.

Et avec tout ça, il se demandait où était passé l'Oudoni. Son ticket pour le Nouveau Monde n'avait pas osé s'envoler sans lui ? Bien sûr, il se sentait lésé par son erreur de débutant : cette femme l'avait eu par surprise avant même qu'il n'ait le temps d'utiliser le Tekkai, mais il s'était rattrapé en déclenchant immédiatement ses processus de défense. Heureusement qu'elle ne l'avait pas achevé sur le coup, finalement.

    - Vladim ! Vladim ! Fenko a perdu... Il a...

Un des hommes de l'équipage du Sanglant venait de s'approcher du Dévoreur de Chair. Celui-ci lui jeta un regard sombre. Il n'était pas un homme-démon pour rien. Sa peau craquelée aurait fait peur à n'importe qui, pourtant ces bleusailles s'y étaient habitués rapidement. Ils en voyaient bien d'autres de vrais horreur avec leur Capitaine. A présent plus irrité, le démon prit son homologue pirate par la gorge, brusquement, et lui brisa la nuque en un instant.

Sans prendre de précautions, il lui mangea un bras après le lui avoir arraché, réfléchissant à ce qu'il allait faire, et prit la route vers un autre Groove.

Les autres membres de l'équipage de Fenko se réunissaient toujours sur les lieux de la rencontre entre Oda et Ren, essayant de trouver la raison de la disparition de leur capitaine. Ils se regardaient, inquiets, déjà prêts à accuser le hors-la-loi d'un coup monté.
Pour les réclamations, vous savez où me trouver. Une petite précision : le gaz restera actif environ quinze minutes. Le Colonel en a pour une petite heure sans soins. Il ne peut pas bouger dans l'immédiat.
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Jeu 11 Juin - 22:05


Colère noire !


Cette bataille n'était ni pour la gloire ni pour quoi que ce soit. Il s'agissait dans mon cas de vraiment tuer pour tuer, rien de plus. Cette marionnette avait blessé légèrement Gin et de ce fait, je ne pouvais pas le laisser s'en sortir aussi facilement. Le tuer ou non ne me rapporterais pas une hausse de prime ou autre, donc au final, pourquoi m'acharner de la sorte ? Par fierté ? Sans doute pour laver ma bêtise qui m'a causé la perte d'un allié qui  mes yeux était - et l'est toujours - précieux. Fou de rage, je me devais d'extérioriser mon envie de meurtre par un coup et ce dernier fut donné. Suite à un enchaînement non désiré entre Daisuke et moi, l'homme semblait prendre d'immense dommages, sans en mourir sur le coup. Tant pis, comme on dit, si tu ne tombe par du premier coup, alors frappe plus fort au second coup.

Cette logique était imparable en soit. Pourtant, alors que je m'apprêtais à foncer de plus belle, une fumée étrange sortait des épaules du marine. Hm ? Intrigué, je m'apprêtais à entrer dans le périmètre d'action, mais quand je vis des petits oiseaux s'immobiliser comme des petites statues, je cru comprendre le problème. Merde... Reculant rapidement pour éviter d'être pris dans ce putain de nuage, j'usais du geppou pour m'élever dans les airs et rejoindre Rei sur un toit de bâtiment du coin. Essayant de rester hors de portée de l'attaque, je ne faisais plus attention à ce foutu contre-amiral. Notre coopération étant donc terminé en toute logique, je me demandais s'il allait oser vouloir me capturer ? Après tout nous sommes ennemis de par nos factions respectives ? Ne le cherchant même pas niveau position, je ne pouvais qu'affirmer une chose : nous avions perdu sur toute la ligne.

Serrant le poing, je ressentais légèrement la voix de ce marine, qui semblait succomber en douceur. Il n'en a plus pour très longtemps, et quant bien même le pulvériser manuellement quand le nuage sera dissipé était tentant, je ne pouvais pas m'amuser à cela maintenant. Attendre dans la situation actuelle n'était pas mon fort... Je me contente de grogner et lancer à Rei en baissant doucement la tête.

" On s'en va... Détruit les alentours et notamment là-bas, qu'à défaut d'être tué de ma main, ou tué par ton coup, il soit... enterré. On rentre au navire... "


La laissant faire, démontrant bien l'amertume que j'avais en moi, je me retournais. Son sabre de qualité, allié à sa force de zoan et son léger talent de sabreur sans l'être entièrement, pour sûr que découper des petits bâtiments c'est dans son potentiel. Je la laissais faire ce qu'elle voulait, bien que je voulais laisser une trace de mon passage ici. Même si je n'avais pas gagné, qu'au moins le monde sache ce qu'il l'attends s'ils m'emmerdent. S'ils ne meurt pas de ma main, dans ce cas, ils mourront quand même. Voilà ce qui se passe quand on est trop gentil...

Fonçant dans les airs, j'usais de mon haki pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Tomber sur une énième personne ne me mettrais pas de bonne humeur. Que ce soit ce Daisuke, des marines, ou les Nebulas. Là, la prochaine personne que je croiserais, je la tuerais sans aucune hésitation. Attendant un peu Rei, je vins alors à ressentir un ramassis de personnes encore présentes sur les lieux de ma discussion avec Oda. Hm ? Des civils ? Non... Leurs têtes me disaient quelque chose. Faisant signe à Rei de continuer son chemin, jusqu’au dirigeable plus loin - ou aller au navire en allant au lieu de rendez-vous - je vins à descendre et atterrir non loin de cette petite troupe. Ils semblaient agacés et ... assez perdu, en plus d'être en colère.

" ... Vous devriez partir d'ici. Fenko c'est fait enlever. Où est Vladim ? "


C'est là que je pensais à Rei... Merde, il a du être pris dans le nuage. Quoi qu'il en soit, je n'avais pas le temps de m'amuser longtemps avec eux. J'avais un navire à récupérer, puisqu'il était pour Fenko et non ses laqués.

" ... Joignez vous à moi, et on retrouvera Fenko. Ces enculés de Décimas vont me le payer cher. Autant faire partager ce plaisir non ? ... A moins que vous préfériez rester ici, sans navire ou quoi que ce soit pour partir de là ? "


Non pas que j'imposais mes limites, mais je voulais être clair. Où bien ils m'écoutaient, ou bien ils allaient en chier. Cependant, je n'imaginais pas la troisième option, à savoir, une possible remontrance à mon égard.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Spoiler:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 453
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Sam 13 Juin - 11:39

Let’s go ; Action
feat. Ren & co

Dans cet univers, je crois qu’il y a deux types de personnes : les personnes à peu près censées et les gens complètement tarés ! La situation dans laquelle on se retrouve est complètement dingue et tout ça parce qu’il a fallut que l’on tombe sur une belle brochette de tarés. Enfin une chose est sûre c’est que notre plan et attaque contre Oda ne fut pas du tout celle escomptée. Puisqu’il y a eu des tonnes d’empêchement comme les décimas ou encore ces deux là du Nouveau Monde. Enfin quand je disais que je me retrouvais en compagnie de tarés, encore un exemple et celui-ci vient de Monsieur Ren a qui j’attribue la palme d’or… Me demander de détruire des immeubles en les coupant en gros… On n’aura jamais vu ça nulle part ailleurs que dans les films. Il s’imagine que ça se fait en deux secondes ou quoi ? Même avec mon super sabre et la force que je peux avoir en utilisant mon zoan, je vais devoir m’y prendre plusieurs fois je pense avant que les bâtiments ne tombent comme des cacahuètes sur la gueule de ceux qui vont se trouver en dessous. Et ensuite on s’en va pour de bon. Une bonne chose au moins, on va enfin se casser de ce groove sur lequel on a mis tant de problèmes. Et ça vaudrait mieux en tout cas.

Non mais franchement, déjà que j’étais réticente depuis le début, bon même si j’ai pu m’amuser à tuer une personne de l’équipage d’Oda… Là, c’est vraiment la cerise sur le gâteau. Et je n’aime pas du tout l’aura meurtrière qui peut se dégager de Ren. Enfin bon, je vais faire mon travail et rejoindre les autres puis on avisera quand ce sera le moment. Je doute que ça ne serve pas à grand-chose de rester ici plus longtemps ou encore de suivre Ren. Vu l’état dans lequel il est, tout ce qu’il va vouloir faire c’est d’aller tuer quelques gens s’il y arrive avant de finalement revenir au bateau. Me transformant ensuite en hybride afin d’agir le plus rapidement possible et éviter de me faire prendre dans une nuage qui pourrait m’être fatal soi-disant en passant, je pris mon sabre et faisant preuve de toute la force que je pouvais encore avoir, je me mis à scinder en deux les quelques petits bâtiments qui se trouvaient ici.

Ceux qui se trouvent en dessous vont avoir une désagréable surprise et encore, en espérant qu’ils n’y survivent pas. Parce que ce ne serait plus drôle après. Enfin, ça a le mérite que le prochain qui essaie de s’en prendre à nous, bah il sait à peu près à quoi s’en tenir quoi. Une fois les bâtiments détruits de ma main, je pris le chemin en direction du dirigeable afin de rejoindre les autres et voir comment va Gin. Comme je suis toujours en mode hybride et que je peux utiliser mon odorat, une forte odeur de sang est encore bien présente. Je rejoins bien vite le dirigeable et monte à bord pour aller voir nos amis. Et aussi apporter les nouvelles pendant que j’y suis.

« Yo les gars… Bon, on retourne au bateau, Ren nous y rejoint directement. Comment va Gin ? »

Posant mes affaires dans un coin, je me demandais quand même si le temps ne nous serait pas compté par hasard. Il ne faudrait pas rester trop longtemps sur Shabondy. On a déjà vu notre plan capoter et devenir une belle pagaille qui n’aurait jamais du arriver alors là… si on y reste encore, j’ai bien peur que ça devienne encore pire et que la marine nous tombe dessus comme une pluie d’aiguilles.
____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring


Dernière édition par Rei Mitsuyori le Ven 19 Juin - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mer 17 Juin - 20:42


Chasseur et proie



Arrivée inopportune

▬ La réunion s'est terminée avec la déchéance de Daisuke. Il retrouve donc son ancien équipage et part en direction de Marineford... Par contre, ils arrivent sur Shabondy.
A croire qu'avec Ren nous avions fait cela toute notre vie. Nous nous étions synchronisé à la seconde près pour mettre à terre l'ancien colonel de la marine. Ce combat n'avait pas duré une minute qu'il était déjà expédié, à croire que la différence de niveau était bien présente, mais c'était sans aucun doute la rapidité de l'action qui ne permit pas à notre ennemi de se défendre à son aise. Cependant, juste après qu'il fut immobilisé, il lança une sorte de dernière défense, qui fit fuir le hors-la-loi. Un mur de fumée apparut tout autour de l'ex marine et semblait plus empoisonné que les plus puissants venins de cette partie du monde.

De mon côté, je ne m'inquiétais pas de la situation, voyant filer l'amie de Ren, je me laissai rattraper par Kazuma, qui arriva trop tard pour participer au combat.

"Les Décimas se sont enfuis. Dis-je, sans le regarder. Mais j'ai pu arrêter l'ancien marine qui était avec eux.
- C'est le mieux que l'on pouvait faire après tout...
- M'oui. Je vais empêcher la fumée de se propager et je vais tenter d'entrer en contact avec lui.
- Okay. Je vais surveiller cette fille rousse, qui vient de partir. Elle ne me dit rien qui vaille et puis..."

A cet instant, nous la vîmes découper un bâtiment. Pour je ne sais quelle raison, je pris peur un instant. Et si son instinct vorace prenait le dessus et qu'elle tuait des innocents, cette fois ? Ni une ni deux, je me mis à courir dans sa direction, mais je fus dépasser par mon ami.

"Je m'en occupe. Fit-il. Occupe-toi du marine !
- Mais... Cap'tain !
- C'est moi qui donne les ordres, maintenant !
- Oui..."

Je l'observais partir vers elle tout en me dirigeant vers la fumée. Je transformais alors
mes bras en fumée pour entourer celle déjà présente. Puis, alors qu'elle se trouvait assez présente, je fis un tunnel avec la mienne pour m'assurer un passage vers l'ancien colonel.

De son côté, Kazuma arriva à proximité de Rei et engagea la conversation.

"Les brigands de votre espèce ne devraient pas exister. Allez vous en et je vous laisserez tranquille... Pour cette fois."


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1217

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Jeu 18 Juin - 16:06


Tous les regards étaient tournés vers Ren Tao. L'homme avait fait une apparition étrange, et n'avait expliqué les choses qu'à moitié. Les Décimas ? Certains les connaissaient. Plusieurs hommes reculèrent à l'utilisation de ce nom : ils ne voulaient rien avoir affaire avec eux. Leur Capitaine pouvait bien crever, il n'était qu'un moyen. Ils n'étaient dévoués qu'à eux-mêmes, et c'est ainsi que le petit groupe de pirate se dispersa en adressant des « Connards » ou « Je m'en fous » à Ren Tao, ne le respectant pas assez. Ils iraient trouver un nouveau Capitaine : les tueurs sanguinaires, ça courrait les rues, c'était bien connu.

Pourtant, sur la dizaine d'hommes encore présents après la bataille, cinq restèrent même après les paroles de Ren. Ils étaient intrigués, ils étaient surtout apeurés. Leur capitaine était la seule chose qui les dirigeait dans ce monde de fou, et ils devaient trouver un autre repère. Ils devaient trouver une autre promesse à la vie.

Et cette promesse, c'était Ren. Il allait les reconduire à leur capitaine, il allait le sauver.

    - Nous te rejoignons le temps que notre Capitaine soit de retour...

Ils étaient hésitants, mais contrairement aux déserteurs, ils avaient tous un lien particulier avec l'homme qu'était Fenko Oudoni. Ils n'étaient pas amis, mais au-dessus de la terreur, il y avait du respect. Chacun des cinq hommes restant acquiesça. Ils aideraient Ren à accomplir son dessein.
Alors, Daisuke j'ai rien à dire de ton côté pour ce tour-ci. Ren, ton équipage gagne cinq PNJs venant de l'équipage de Fenko, les autres ont déserté. Ils veulent retrouver Fenko, et te quitteront si tu perds cet objectif de vue. Ces PNJs sont :
- Irion, niveau 23, il connait Fenko depuis la base de son équipage et possède des techniques martiales au corps à corps. Je te laisse définir le style. Il est sûr de lui et arrogant, il aime les massacres en bon et du forme. (Prend un niveau quand tu en prends deux)
- Des jumeaux, niveau 17 et 18. Ils possèdent un lien spécial qui leur permet de se coordonner parfaitement l'un par rapport à l'autre en combat, et maîtrisent tous les deux une arme différente de ton choix, au corps à corps et à distance. (Prend un niveau quand tu en prends deux)
- Un homme d'une vingtaine d'années plutôt frêle, il est niveau 13 et possède une aptitude de ton choix. (Prend un niveau quand tu en prends quatre)
- Bayat (Surnom) est une femme qui se fait passer pour un homme, elle est profondément entichée du second de Fenko. Elle a des traits masculins avec ses cheveux courts et sa dégaine de garçon, et est experte dans le déguisement. Elle peut cependant seulement faire passer un garçon pour une fille et inversement. Elle est niveau 15. (Prend un niveau quand tu en prends deux)

Si tu as plus de questions, pose-les moi par MP. Tu ne contrôleras ces PNJs qu'une fois le rp terminé, considère qu'ils te suivront jusqu'à ton appareil si tu ne fais rien d'autre.

Merci de préciser, Daisuke, si tu fais un rapport de la situation en citant Ren et Rei, en HRP. On peut encore continuer si tu as besoin d'autre chose, sinon ça se finira ici.
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Jeu 18 Juin - 21:53


Colère noire !


L'heure n'était plus aux combats.  Du moins en temps normal. J'espérais que Rei de son côté avait fait le nécessaire pour se débarrasser de ce colonel.  Rien ne me mettrais plus en rage que de le savoir en vie. Ne pas tuer quelqu'un ou ne rien récolter niveau reconnaissance me mettrais dans une colère noire. Les événements d'aujourd'hui m'avaient appris une chose : être doux, c'est pour les faibles. En n'y allant pas à fond comme j'aurais du le faire, j'ai perdu bien trop de choses : l'opportunité de tuer un supernova et sans doute grimper en flèche niveau prime - en plus d'être craint - , faire de gros dégâts dans la zone actuelle et faire parler de moi, et surtout...  sauver un collègue. Je me retrouvais seul, sans allié à qui me confier, ou du moins, hors organisation. Quel était mon lot de consolation dans tout ça hein ? Le droit de vivre plus longtemps sur cette planète ?  Cette simple conclusion me mettait en rage à tel point, que si j'avais un sous-fifre bon à rien, je me serais fait un plaisir de lui briser les os en guise de passe temps.

Face à ces pirates, je me demandais bien ce qu'ils allaient dire. Visiblement, certains ne me prenaient pas au sérieux. Manquant de peu de sauter sur l'un d'eux, je les laissaient fuir. Qu'ils s'en aillent, la marine les rattraperaient bientôt. Ceux qui partaient ne sont que des traitres selon moi, aucun de ceux-là ne méritaient de vivre plus longtemps, malheureusement, je n'avais pas ce loisir que de pouvoir les exterminer.
Ainsi donc, seul cinq personnes me faisaient face. Ces derniers semblaient accepter mon offre, mais je comprenais bien une chose : ils ne me faisaient pas allégeance, juste, ils allaient me suivre pour retrouver le fameux Capitaine. Une fois cette tâche accomplie, ils partiraient. Et si je n'étais pas à la hauteur, je doute qu'ils me suivent encore. Bref... Des alliés temporaires et à garder à l'oeil. Quoi qu'il en soit, cela me convenais.

" Bien... Partons de là. "

Montrant le chemin, je fis appel afin de savoir où était le navire et je m'y dirigeais sans attendre. Je me demandais bien ce qui allait advenir de nous, mais quoi qu'il en soit, je ne pouvais pas m'amuser à trop imaginer des choses. Silencieux durant le trajet, je jetais quelques regards à mes nouvelles recrues. Si elles étaient dans l'équipage de Fenko, c'est qu'ils sont digne, alors autant donner à chance à ces derniers non ?
Une fois proche du navire, je leurs fis signe de monter et je ne me fis pas prier pour aller à bord. Dès que tout le monde était à bord, nous pouvions nous rendre vers le lieu de rendez-vous, un peu éloigné de l'archipel afin d'être tranquille et se ressourcer un peu. Il fallait faire un point au plus vite.

De leurs côtés, Mélina, Ayabusa et Gin étaient dans le dirigeable.  Alors que la miss semblait seule, voilà qu'un invité se présente. Ayabusa, à savoir l'homme avec les lunettes et son épée se redressait pour alors approcher en douce de Rei. Ignorant le marine, il répondit en premier lieu à Rei.

" Gin a été ... Il a perdu un membre. On réglera cela plus tard. Mélina ? "
" Ouiiiii ? "
" En avant vers le lieu. "
" Okiiiiii. "
" Rei... Je pense que tu sais quoi répondre à ce marine ?  "

Approcher de ce dirigeable n'était pas une bonne idée, et en plus de ça, oser leur dire de s'en aller de la sorte... Ou bien il était con, ou bien il était con. Dans tout les cas, il était con d'avoir dit cela dans une situation pareil. Entre les morts d'un côté, les blessés de l'autre, fanfaronner était sans doute la dernière chose à faire. Sans prévenir, devançant peut-être Rei, l'ex-marine dégaine son katana et lance une multitude de coups vers le marine invité surprise. Le but n'était peut-être pas de tuer, mais bel et bien de le faire dégager de là. Cependant, quant bien même le coup du jeune homme n'était pas mortel, il n'en était rien de plus sûr du côté de Rei qui risquait d'enrichir les coups afin de bien faire comprendre ceci au jeune homme : ne pas emmerder les Shadow Ghost.

Suite à son coup, le jeune homme range sa lame et laisse le dirigeable se diriger loin de là, se rendant vers le lieu de rendez-vous.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Spoiler:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 453
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Ven 19 Juin - 17:42

Let’s go ; Action
feat. Ren & co

Ayant reprit ma forme humaine après avoir fait un massacre de bâtiment, je ne pensais pas du tout que j’allais être suivie jusqu’au dirigeable ou je rejoignis les autres. Apprenant en même temps, un peu plus de l’état de Gin. Un membre en moins donc. Pas cool du tout ça… et ce n’est pas comme un bras ; ça ne se répare pas si facilement. De toute manière, il va quand même falloir que nous trouvions un médecin si nous voulons continuer nos escapades. Mais donc, je disais que cet homme m’avait suivi ; un marine en plus de ça. Regardant Ayabusa en souriant un peu à sa question, je me mis d’abord de côté alors que celui-ci faisait preuve de force, juste pour que le marine se casse. Il vaudrait mieux effectivement qu’il parte et rapidement.

On a assez perdu de temps comme ça. Regardant par la suite ce marine, tout ce que j’ai fais, c’est d’avoir pointé mon épée devant lui avant de dire presque froidement.

« T’aurais du plutôt rester avec ton capitaine ou je ne sais quoi au lieu de me suivre. Souviens toi de ça ; jamais vous ne pourrez attraper les Shadow Ghost »

Une méchante envie de le trancher me parcourait l’échine et pourtant, je ne le devais pas ; du moins, je ne le devrais pas mais je vais quand même le faire. Alors pour lui montrer qui nous sommes réellement et qu'il ne faut surtout pas nous sous-estimer ou encore nous chercher, j'ai abattu mon sabre dans sa direction pour essayer de lui trancher la tête directement. Avant que le dirigeable ne s'envole alors.
____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring



Fini fini cette fois hein èé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]
» Suite quand les harpies attaquent...
» Quand le grand méchant loup s'invite à la fête
» Quand les agneaux chassent les loups[Scénario ouvert]
» Quand le malheur frappe une nouvelle fois [Loup]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-