Partagez | 
 

 Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 273

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mar 07 Avr 2015, 17:38



Oda Musashi

Oda regardait par la fenêtre de la petite maison dans laquelle son équipage et lui avaient élus domicile discrètement sur le Groove 12. Il n’était pas réellement suspicieux, plusieurs membres de son équipage montaient la garde et gardaient un contact constant entre eux. Arrivé une semaine et deux jours après l’appel, il avait réussi à garder sa localisation secrète des forces gouvernementales, des chasseurs de prime et de tout type d’informateurs. Il avait été aidé par un de ses nouveaux contacts, une vieille connaissance de son nouveau Protecteur dont le réseau, bien que moins efficace que celui du CP8 et de la Révolution, ne laissait pas grand doute quant à son importance.

A ses côtés se trouvaient Gritch, un homme-poisson dont l’odeur embaumait la pièce comme les jours de marché, près du port, et les deux enfants de l’équipage, Boyise et Gan. La première se tenait recroquevillée sur elle-même dans un coin de la baraque, le regard perdu dans le vide, les mains serrées de chaque côté de son crâne comme si elle essayait d’empêcher quelque chose d’en sortir… Ou d’y entrer. Quant au second enfant, celui-ci tenait dans sa main un bâton adapté à sa taille, muni d’un système de dials qu’il avait concocté à l’aide d’un autre des membres de l’équipage. Avec ça, il arriverait à protéger Boyise. Avec ça, il contribuerait à la victoire de l’équipage d’Oda sur le monde.

Allongé sur un lit en paille, Cled était toujours inconscient, brûlé sur une grande partie du corps. Des baumes en tout genre lui avaient été appliqués, et il semblait souffrir le martyr, bien que la guérison semble en bonne voie, pour peu qu’il puisse un jour retrouver l’usage de son côté gauche. Le regard de Gritch allait parfois rencontrer celui de l’homme à terre, et se retirait alors douloureusement vers le capitaine de l’équipage.

    - Tu es sûr de vouloir t’arrêter sur l’île des Hommes-Poissons, Gritch ?

La voix désinvolte de Gan résonna dans la pièce tandis que Boyise laissait échapper quelques gémissements, ceux-ci n’attirant cependant que la compassion du capitaine qui alla lui caresser le haut du crâne, comme pour tenter d’apaiser ses maux.

    - Ma famille m’y attend…

Les mots sortaient à contrecœur de sa bouche. A présent que cet équipage était devenu comme une seconde famille pour lui, l’acceptant malgré la diversité de leurs origines, il ne sentait pas un implacable besoin de retourner de là où il venait. Voyager avec Oda, avec tous ses compagnons, c’était l’aventure qu’il recherchait, hors de son cocon oppressant.

    - Quand arriveront les autres ?
    - Bientôt.

Oda avait répondu à Gritch avec une lueur de malice dans les yeux. Le désespoir des derniers jours laissait place à la douce vengeance qui s’était initiée. Bientôt, leurs camarades seraient vengés.


Fenko Oudoni, Narcisse Oudoni

Le Sanglant avait décidé de faire savoir à Ren qu’il était arrivé sur Shabaody. Mais au lieu de l’appeler comme il aurait dû le faire, il avait préféré être plus… spectaculaire. Une semaine et trois jours exactement après l’appel, il était arrivé sur l'Archipel. Dans la même journée, après avoir amarré au bord d’un Groove quelconque, il s’était mis à la recherche de quelques victimes à éviscérer en compagnie de son cousin et bras-droit, le pirate primé à 70.000.000 de Berrys, Narcisse Oudoni, aussi connu comme étant nommé « Le conciliant ». Celui-ci avait suivi Fenko durant toute sa vie, avait assisté à ses premiers égarements et s’en était accommodé de manière fort aise. Il n’était pas porté sur les mêmes hobbies que son capitaine.

Mais il lui arrivait souvent, à contrario, de lui tenir compagnie lors de ses excursions. Il lui était plus fidèle que tous les membres de son équipage, et état sûrement le seul en qui le Supernova pouvait avoir confiance. Ainsi, il avait commencé, sans se justifier, à tuer des personnes sur le Groove 7 et avait arraché leurs membres pour créer une sculpture macabre dont le bruit se répandit rapidement sur Shabaody, avec pour principale utilisation les extrémités de ses victimes. La formation étrange s’adressait clairement à quelqu’un. Un R pour Ren Tao. Un 5 indiquant le Groove sur lequel se trouvait le Supernova. Et enfin, une étoile qui indiquait le sigle de l’auberge dans laquelle il résiderait, ou du moins il pourrait être trouvé. Une fois la sculpture terminée, l’artiste la mit au milieu du Groove sur lequel il se trouvait à ce moment-là, et disparut sans laisser de trace.

Fort heureusement pour lui, sur les Grooves de non-droit, en cette période sombre pour le Gouvernement Mondial, il n’aurait pas à se soucier d’une quelconque intervention de leur part. Et même les plus valeureux chasseurs de primes ne viendraient pas se risquer sur ces lieux sans plus d’informations. Il laisserait un jour à Ren Tao et son équipage pour venir le rejoindre au Groove 5.

Quelques heures après son œuvre, le Supernova se trouvait effectivement dans le bar nommé « L’étoile montante » de l’Archipel. Caché sur une poutre, savourant un morceau de viande, un homme au regard aussi noir que la nuit semblait tenter sans grand mal de cacher sa présence, même si pour un nez averti il sentirait la chair humaine à plein nez. Assis nonchalamment au milieu du bar, étrangement calmes, les deux cousins Oudoni semblaient plongés dans leurs pensées. Et dispersés dans l’enseigne, les membres de l’équipage jubilaient déjà quant à leur future victoire.

Pour rappel : Oda est niveau 33, Fenko est niveau 29. Le reste des niveaux viendront ou reviendront avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 69

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mar 07 Avr 2015, 17:47



Bexinos Majô, Colonel Karzon Freedak


La figure angélique d’un jeune homme se détachait au milieu d’un groupe de personnes plus ou moins respectables. A la droite de l’angelot se trouvait « Les Poings de Fer », un Colonel aux bras imposants, héritages d’un combat malencontreux contre un Supernova quelques dizaines d’années plus tôt. Derrière lui, quelques sous-fifres le suivaient d’un pas mécanique, tout autant que les engrenages qui maintenaient les bras cybernétiques de Karzon Freedak en place. Leurs habits avaient changé, mais on pouvait distinguer dans leur attitude silencieuse qu’il s’agissait d’anciens membres de la marine, lesquels avaient été méticuleusement placés sous le contrôle de Centes Decima, puis par son intermédiaire du Huitième Chevalier de l’Ordre.

    - Ce n’est pas réellement ton baptême de l’air, Bellamy, mais sache que ce sera ton premier pas vers la reconnaissance de notre leader.

L’homme avait été convoqué pour accomplir cette mission avec MB. Le Migoto Bado était, comme à son habitude, calme et posé dans son attitude. Il ne cillait pas, marchant sur le sol mousseux du Groove. Au loin, un bateau sur lequel étaient stationnés quelques soldats au cas où les choses dégénéreraient attendait patiemment le retour de l’équipe de reconnaissance. Si tout se passait bien, ils ne resteraient pas bien longtemps sur l’Archipel à l’aura empoisonnée d’un côté par de misérables hors-la-loi, et d’un autre par l’attitude corrompue du Gouvernement.

Comme son apparence l’indiquait, MB était un descendant du Royaume des Cieux. Il avait, comme seule preuve nécessaire, des ailes dans le dos, ailes d’une blancheur reflétant une pureté nécessaire. Il avançait, les yeux fermés, et sa grâce naturelle semblait prendre de court les personnes qui lui jetaient un coup d’œil intrigué. Les plus avertis fermaient cependant leur porte et leurs fenêtres devant le passage d’un membre des tristement célèbres Decimas.

    - L’appel de Ren Tao vers Oda Musashi nous a indiqué que ce garant de la Nouvelle ère est sur le point d’entrer dans le Nouveau Monde. Un autre appel, quelques minutes plus tard, d’Oda Musashi nous a permis de déterminer quelle était la date réelle de son arrivée sur l’Archipel. En prenant le pas sur Ren Tao, nous pourrons peut-être rallier Oda à notre cause. Si nous n’en sommes pas capables, nos ordres sont de ne pas lui permettre de passer sur le Nouveau Monde, ce qui n’est semble-t-il pas prévu tant qu’il n’aura pas accompli sa vengeance.

MB avait parlé en essayant d’économiser ses mots, mais avec des phrases complètes il s’était retrouvé contraint de déployer tout un arsenal de formulations pour organiser ses idées et les communiquer à son subalterne. Il faudrait peu de temps à la marine, quelques heures tout au plus, pour remarquer la présence d’un Chevalier de Centes sur l’île. C’était ce laps de temps qu’il devait utiliser pour entrer en contact avec Oda et lui proposer un marché. Bellamy aurait le rôle d’accompagnateur, d’observateur mais aussi d’intervenant dans cette affaire.

Et quelques minutes plus tard, il se retrouvait à fouler de son pied le Groove 12, celui mentionné dans le dernier appel d’Oda Musashi. Il fut alors arrêté par un homme, Hazeko, un pirate primé à 24.000.000 de berrys, membre de l’équipage du Nouvel Épéiste. MB fit un geste aux marines derrière lui de ne pas bouger, et chacun arrêta son mouvement, prenant une posture droite.

    - Nous sommes ici pour parler à Oda Musashi.

Un « Pas tant que je serais en vie » sembla vouloir sortir de la bouche de l’homme en somme toute timide, mais un autre membre de l’équipage, un quidam sans grand intérêt, sauta sur MB qui laissa au soin de Bellamy le droit de répliquer en lui indiquant d’un nouveau geste de la main qu’il était autorisé à y aller, tant qu’il ne tuait pas son adversaire. Il semblait difficile de pouvoir former des liens avec Oda en décimant son équipage.

Ta mission est définie dans le rp. Tu es le garde du corps de MB, mais tu peux aussi intervenir dans le cadre des négociations. Tu t'es fait remarqué récemment et c'est un premier test auquel tu es confronté ici. Le pirate qui attaque MB est un pirate lambda, niveau 12.

MB est niveau 31, Hazeko est niveau 24.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Sam 11 Avr 2015, 10:12




Viens je t'emmène... ♫

feat REN TAO & REI MITSUYORI




Nous y voilà, première mission au sein des Decima, sûrement la meilleure façon de me faire une petite place aux côtés de Centes, notre « Chef bien aimé ». Les petits nouveaux n’avaient que peu d’intérêt à ses yeux, c’est pourquoi je devais me hisser suffisamment haut pour avoir son respect, sa reconnaissance.. Devenir un Chevalier, tel était mon but. Mais quels étaient les moyens pour y parvenir ? Je n’en avais strictement aucune idée, si ce n’est agir de façon suffisamment importante pour se faire une réputation au fil du temps. Ainsi, la mission de ce jour était de faire la rencontre d’un Supernova, Musashi Oda afin de le rallier à notre cause. En tout cas, il s’agissait de l’objectif initial, qui pouvait toujours évoluer en fonction de la situation et surtout de sa réponse. De ce fait, nous nous étions rendus sur Shabaody – ou tout du moins, on m’y avait rejoint -, lieu du rendez-vous entre ce pirate et un hors-la-loi connu sous le nom de Ren Tao.

Le Groove 12 finalement atteint, nous fûmes arrêtés par un homme à l’allure assez banale. Celui-ci devait apparemment appartenir à l’équipage du Nouvel Epéiste, et servait de garde, si on pouvait le désigner de la sorte. Bexinos Majô, mon supérieur, s’arrêta, comme nous tous, et prit la parole en lui indiquant que nous étions là pour rencontrer son capitaine. Malheureusement, aucune réponse ne sortit de la bouche de notre interlocuteur, un autre homme préférant user de violence. Celui-ci s’élança d’un seul coup en direction de Majô avec la ferme intention de le tuer ici et maintenant. Toutefois, les choses n’allaient pas se passer comme prévues pour ce jeune incompétent. Ayant eu l’autorisation de m’occuper de lui, je l’attrapai par le coup en tendant simplement mon bras, sans même avoir besoin de l’allonger. En effet, de par ma carrure naturelle, j’étais capable de toucher des choses avec une portée bien plus longue qu’un humain lambda.

Le regardant seulement un instant, je le frappai ensuite avec violence contre le sol en le lâchant la tête la première. Ceci fait, je pris la parole à mon tour.

- Vous ne voudriez tout de même pas tous mourir de la main des Decima ?

Ouvrant la bouche en sortant ma langue, dans un sourire plein de sarcasme, je m’avançai de quelques pas pour m’approcher de notre interlocuteur. Il se retrouvait obligé de lever la tête pour me regarder, m’offrant une certaine sensation de supériorité.

- Nous le répétons une deuxième fois, et ce sera la dernière. Où est Musashi Oda ?


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 953
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
456/500  (456/500)
Berrys: 228.850.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Sam 11 Avr 2015, 10:13


The war begin !


Le jour était enfin arrivé. Le jour fatidique où le cher Fenko devait arriver à Shabaody. Quel naïf j'avais pu faire sur ce coup... Bref, veillant sur le pont, je marchais sans relâche, faisant attention à chaque petits détails à l'horizon. Qu'est-ce que cette journée allait me donner ? Est-ce qu'une bataille allait se faire ? Ou bien est-ce autre chose hm ? Sans rien dire donc, je laissais quelques équipiers se lever et c'est Ayabusa qui ouvrit la marche. Ce dernier semblait sur le pied de guerre et pour cause, il devait se remettre sur pied afin d'être apte à se battre dès maintenant. Loin de me douter de certaines surprises qui allaient m'attendre moi et mes amis, je continuais de veiller sur les alentours.

Mélina fut la seconde à se lever et finalement, je me mis à discuter avec cette dernière histoire de répéter une fois de plus quel serait le plan. Celle-ci allait voler le dirigeable et se tenir prêt à le sortir en cas de pépin. Certes, ce n'était pas LE moyen de se sortir d'une bataille du genre, mais sait-on jamais... Il faut toujours avoir une carte joker dans sa poche. Et l'une d'entre elle était Fenko. Sourire aux lèvres en pensant à ce dernier, je me contentais de me demander comment il allait prendre le fait que j'avais piégé son futur navire, juste pour être sûr de pas avoir un coup de pute dans le dos de sa part. Boarf, sans doute sera-t-il compréhensif. Bref...

La journée commençait à peine que voilà que mon appareil de communication se mit à sonner violemment. Hm ? Décrochant, j'avais droit à un appel d'une personne effrayé. Visiblement, quelqu'un avait fait un truc horrible et alors que Cloé me décrivait ce qu'elle voyait, je vins à laisser voir un joli sourire sur mes lèvres. Les seules paroles qui sortirent d'entre mes lèvres étaient un petit commentaire audible, résumant bien la situation.

" Quel petit salop..."


Laissant Cloé me décrire l’œuvre d'art de Fenko, je me mis à imaginer la chose et je me mis à rechercher la signification de cela. "R" c'est simple... Cinq aussi... Mais l'étoile... Soupirant, je vins alors à demander de l'aide à mon cerveau pensant.  Ayabusa se mis à réfléchir et ne trouvait rien dans l'immédiat. Posant alors la question à mes compagnons éveillés, je vins alors avoir une piste. D'après Mélina, une auberge aurait dans son nom de quoi faire référence à une étoile. Coïncidence ou bien ? Quoi qu'il en soit, je devais garder la tête froide. Un rendez-vous c'est bien, avec un message c'est mieux.... Cependant, je ne pouvais pas m'empêcher d'imaginer le pire des cas : une embuscade, ou alors, des invités surprises qui tenteraient de foutre le bordel dans mon affaire. Réfléchissant à un plan, je vins alors à soupirer.

" J'y vais seul. "


La décision venait de tomber. Ayabusa et bien d'autre s'en indignaient, mais d'un autre côté, ils comprenaient ma décision. Du moins, je l'espère. Silencieux comme pas deux, je vins à repenser à mon idée puis finalement, je me décidais à appliquer un nouveau plan.

" ... Méli, fonce à l'entrepôt. Dès qu'un truc te semble suspect, tu prends les manettes ok ? Mina... Tu m'accompagnes. Quant à toi Rei, tu viens avec Gin et vous nous couvrez ok ? Aya, un truc à conseiller ? "
" Hm... Je dois voir les plans du fameux groove et je verrais bien quel lieu sera le mieux pour vos amis. Quant à toi... outre être prudent, je vois pas d'autre conseils à donner. "

Mina était sous le charme. Elle allait revoir son Fenko d'amour et elle était limite en train de sauter sur place. Regardant Rei en douceur, je vins alors à lui faire comprendre son rôle : faire le guet avec Gin.  Rei pourrait aller au corps à corps, tandis que Gin pourrait assister à distance. Quant à moi, je savais me débrouiller, mais en compagnie de Mina, c'est pire. La fine équipe fin prête, je vins alors à laisser les gens s'en aller dans leurs directions respectives. Mélina s'éloignait de nous tandis que nous partions à tour de rôle avec quelques intervalles entre chaque trajets.
Moi et Mina, nous partions en premier, tandis que Rei et Gin auraient sans doute à attendre les indications d'Ayabusa pour partir à notre suite. Ce qui ne tardait pas.  En effet, cinq minutes après notre départ, Ayabusa donnait des petits plans fait à la main à Gin et Rei. Des croquis grossiers afin que ses dires soient bien compris.

" Un bâtiment élevé se trouve proche de la fameuse auberge. Idéal pour un sniper ou bazooka...  Toi Rei, avec ton agilité et puissance de Zoan, tu pourrais aller aider en moins de deux minutes en cas de soucis en bas. Sinon, il y a un autre endroit, mais c'moins sûr, plus exposé, bien que plus sécurisé. Au choix... "

Laissant les deux faire leurs choix, Gin se montrait vite impatient et sans tarder, son armement sur le dos comme s'il partait à la guerre, il invitait Rei à suivre.

" Aller miss, on a pas de temps à perdre, je veux tester mes jouets moi huhu. "

De mon côté, j'avais pris soin de m'armer comme il faut. Ayant pris quelques jouets à Gin, j'espérais ne pas avoir à m'en servir.  Mais passons, je restais proche de la miss aux cheveux verts qui semblait impatiente. Essayant de la calmer, je me heurtais à un véritable mur de folie. Armée de sa hallebarde et nombreuses lames, je me demandais bien ce qu'elle imaginait dans sa petite tête. Quelle fille étrange, pourtant... efficace. La marche dura un petit moment et finalement, nous nous retrouvions proche de la fameuse auberge. Le coin était peu fréquenté. Les quelques personnes s'y trouvant n'étaient pas des bon samaritains comme on dit. Poussant un profond soupire je retirais ma capuche, n'ayant plus besoin de me cacher.

" Tu crois qu'il va y avoir du sang ? Oh !!! Tu crois qu'il va arracher des yeux ? "
" Jte laisse deviner... "

Arrivant devant le fameux lieu, je ne perdis pas de temps et entrais sans hésitation. Fenko était là, en compagnie de son équipage visiblement. Si par malheur il était déjà repéré et que d'autres avaient pour but le tuer, ce serais le moment idéal pour frapper et tuer tout le monde d'un coup. Mais ça, ce serais irréaliste. Mina refermait la porte derrière moi et sans plus tarder, je m'avançais vers mon acolyte du jour.

" Cela faisais un moment hm ? ... "
" Fenko ♥ "

Mina n'allait pas lui sauter dessus, mais elle ne cachait pas son enthousiasme. Elle espérait d'ailleurs que sa nouvelle hallebarde le fasse tilter. Pour ma part, je vins alors à avancer en espérant qu'aucun de ses nakamas retente le coup du barrage. D'ailleurs, je me permis une petite blague amicale à son égard.

" Je peux m'asseoir et on peut commencer à discuter ? Ou bien... Je dois faire un petit show avant cela ? "


Pas besoin d'être Einstein pour le comprendre, vu mon air et mon attitude, j'ai ce qu'il veut, d'où le fait que je semble décontracté. J'espérais que Rei et Gin étaient en place, car en cas de coup dur, ma survie dépendait d'eux et inversement.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA


_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 453
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Sam 11 Avr 2015, 10:48

Let’s go ; Action
feat. Ren

Le jour fatidique était enfin arrivé… Nous allons avoir droit à la rencontre avec le fameux Fenko. Je n’ose même pas imaginer ce qu’il va s’y passer pendant cette rencontre. Mais une chose est sûre, il va falloir rester très prudent. Reprenant l’entraînement assez tôt ce matin là, je réfléchissais à toutes sortes de choses et toutes sortes de plans qu’on va avoir besoin si ça dérape. Je m’étais mise dans mon coin comme ces derniers jours pour m’entraîner toute seule. Fin si, j’ai eu un coéquipier d’exception ; mister Shadow le louveteau qui commence à bien grandir. Hâte qu’il devienne grand pour complètement le former. Plus personne ne voudra approcher, hihi ça va être drôle. Mais bref, ne nous éloignons pas trop du sujet de la journée. J’aurais bien pris notre prisonnier pour adversaire mais on a dit qu’on ne le blessait plus, surtout que c’est censé être un cadeau pour Fenko… Et puis de toute manière, il est trop mal en point pour pouvoir résister un peu donc je me retrouve encore seule pour m’entraîner. Et mon entraînement du matin consiste à manier ma nouvelle épée à la perfection.

Puis faisant une pause au bout d’un moment, je rejoignais le pont où je vis que tous les autres étaient déjà debout. Ah tant mieux alors ! Et là un coup de fil qui me glaça presque le dos, tandis que j’écoutais ce qui se passait. Hum… cela veut-il dire que Fenko est déjà là ? Ca peut peut-être nous faire gagner du temps même si je ne sais pas du tout comment tout ça va se passer. Une signature ? Un R suivit du chiffre cinq et d’une étoile. Hum… je suppose que le R va pour Ren, le cinq pour… mais oui bien sûr, le numéro du groove ! Et l’étoile là par contre aucune idée. Mais d’après Mélina, il y aurait un endroit, une auberge exactement qui pourrait avoir un nom avec le mot étoile dedans ou quelque chose qui fasse penser à une étoile. Pas con effectivement. Le regardant, je croisais les bras en fronçant les sourcils.

« Seul ? Et s’ils sont plusieurs, tu comptes les affronter tout seul ou quoi ? Non mais n’importe quoi là. »

Oui, oui, j’étais indignée sur le moment et ma réaction ne s’est pas fait attendre. Jusqu’au moment où Ren et Aya apportèrent des détails quant à ce plan suicidaire. Mouais, bon je préfère ce plan quand même où on arrive en renforts. Non pas que je ne lui fais pas confiance, au contraire mais il y a quand même des limites, surtout pour faire face à un psychopathe. Bon, ça va, je préfère quand même ça. Donc Gin et moi on viendra pour couvrir Mina et Ren. Ça me convient parfaitement. Et je vois que ça fait plaisir à notre ingénieur de malade ; quelque chose me dit qu’il a hâte que ça se bastonne pour pouvoir tester ses nouveaux jouets. Soupirant légèrement, je viens à hausser les épaules avant de suivre Ayabusa pour que l’on puisse voir avec lui où l’on pourrait se mettre et faire le guet en attendant toutes éventualités. Prenant un des plans, je commençais à le regarder attentivement puis reportais un instant mon intention sur l’ex-marine.

Réfléchissant alors quant aux deux endroits où nous pourrions faire le guet. Un bâtiment élevé serait effectivement idéal pour les tirs de Gin et moi avec un geppou suivit d’un soru, je pourrais facilement arriver en renfort, en moins de deux minutes. Et sinon, il a parlé d’un autre endroit plus sécurisé mais assez exposé. Hum… les deux endroits pourraient être l’idéal… Je n’ai même pas le temps de réfléchir que Gin me presse.

« Oui, oui tu vas les tester tes jouets… Laisse moi réfléchir s’il-te-plaît. Merci Aya pour les indications. A plus tard. »

Suivant alors monsieur l’ingénieur fou qui semblait super impatient, je continuais à réfléchir et surtout à voir toutes les possibilités que cela pourrait nous offrir si nous devions nous battre. Marchant tranquillement tout en restant discrète, je regardais les alentours également. Sait-on jamais s’il y a des ennemis imprévus. Regardant Gin après un moment alors que nous approchions du fameux groove cinq, je viens à lui dire.

« On va faire comme ça ; on se met en haut du bâtiment qui se trouve proche de l’auberge. On se fait le plus discret possible en regardant avec les jumelles et dès que l’on voit un signe de bagarre, ou un quelconque signal de la part de Ren, on barde. »

J’avais beau réfléchir mais je crois que c’est la meilleure solution si on veut venir en aide à Ren assez rapidement. Espérons juste que tout se passe bien pour commencer. Montant avec mon acolyte du jour jusqu’en haut du bâtiment – en fasse de l’auberge, c’est parfait – je me transformais directement en louve. Déjà je pourrais utiliser plus rapidement mes capacités et je suis bien plus rapide même avec un geppou ou un soru, sous cette forme là. Me couchant pour que personne ne puisse remarquer qu’il y a deux formes sur le bâtiment d’en face… je fermais les yeux tout en me concentrant, pour voir si j’arrivais à entendre quelque chose.
____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 273

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mar 14 Avr 2015, 08:19



Oda Musashi

    - Ne vous battez pas.

A peine avait-il reçu l'appel de son subordonné, Oda s'était dirigé vers la scène de combat sur le Groove 12, s'avançant un peu trop à la lisière de celui-ci. Le pirate avait donc assisté de très loin au déchaînement de violence dont avait fait preuve le maudit demi-géant. Tirant sa lame, il se mit en garde et fit signe à Hazuiko d'aller ramener le blessé dont le nez ensanglanté montrait l'échec cuisant qu'il avait subi lors de sa précédente attaque.

    - Qui êtes vous ?

La question avait claquée dans la bouche du Supernova, tandis que derrière lui arrivait, le souffle plus court, l'homme-poisson au regard écarlate. Les écailles de ce dernier étaient teintées de reflets bleus et violets. Elles semblaient tout droit sorties d'un rêve, et pouvaient distraire les personnes qui n'y étaient pas habituées.


Fenko Oudoni, Narcisse Oudoni

Ren Tao et une de ses acolytes venaient d'entrer dans le bar, sans se donner la peine de saluer respectueusement leur « bienfaiteur ». Le Supernova leur jeta un coup d’œil impatient, il n'aimait pas attendre même si cela faisait partie de son plan. A ses côtés, son cousin émit un ricanement devant l'attitude de la jeune femme, lâchant un :

    - On dirait que t'as une touche.

Qui fut reçu par un regard amusé et un haussement d'épaule. Les deux complices semblèrent comprendre ce qu'ils voulaient se dire sans avoir besoin de parler, mais dès cet instant là, un corps tomba lourdement sur le sol, brisant quelques planches en bois, puis se releva comme si de rien n'était et sortit du bar sans même se tourner vers son capitaine. « Le Dévoreur de Chair » était un pirate connu pour ses 99.000.000 de primes inchangés depuis un an. Son visage était craquelé par endroits, ses yeux étaient noirs, mais ses iris rouges. Il faisait peur à voir.

Fenko ignora sa chute et son départ, et concentra toute l'attention dont il était capable sur Ren Tao. Son cousin, Oudoni, mit sa main sur la paume de son épée bâtarde et fixa la verte. Un long silence de la part des pirates s'en suivirent, comme s'ils avaient soudainement eu une absence, mais la vivacité de leurs pupilles désamorçait cette possibilité. Ils étudiaient juste les hors-la-lois en face d'eux.

    - Ne prend pas la peine d'utiliser ton humour à deux balles, lança finalement Oudoni, précédant son capitaine. On veut voir la marchandise, et t'auras notre aide pour le Nouvel Épéiste.

L'attention de tout l'équipage était portée sur la discussion qui se déroulait, et lorsque le Second avait pris la parole, tout le monde s'était tu, respectant le pouvoir engendré par sa position au sein de leur groupe. Fenko eut un large sourire aux dires d'Oudoni. Il ne prit pas la peine de rajouter quoique ce soit, mais s'apprêtait à suivre le Tao si celui-ci avait décidé de lui montrer ce qu'il en était.

« Le Dévoreur de Chair » s'était un peu éloigné de l'auberge. Il avait faim, et Fenko lui avait fortement conseillé de ne pas s'en prendre à la serveuse. Mais ce Groove était presque désert depuis quelques heures, ce qui rendait la chasse beaucoup plus pénible. Il avait en plus envie de la chair ferme d'une belle jeune femme, pour faire passer celle presque avariée de ce gros lard qu'il avait tué sur le port, quelques heures plus tôt.

Il continua à vaquer, dirigeant ses pas vers un autre Groove.
Oda arrive aux abords du Groove, Oudoni demande à voir le bateau en parlant pour Fenko. Si tu décides de les y emmener, tu peux directement passer à la visite & co pour gagner du temps.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 69

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mar 14 Avr 2015, 08:25



Bexinos Majô, Colonel Karzon Freedak

MB fut ravi. Il n'avait pas eu besoin de faire un pas de plus sur le Groove 12 que déjà le Nouvel Epeiste montrait le bout de son épée. Oda Musashi, sa voix grave allant demander l'identité des intrus, bien qu'il semblait à la lueur d'intelligence dans son regard déjà la connaître, précédait une autre personne. A son arrivée, le stoïcisme des marines sous contrôle ne bougea pas d'un iota. Seul Bellamy était libre de ses mouvements en dehors du Chevalier.

    - Bellamy, veux-tu bien t'excuser pour la violence dont tu as du faire preuve ?


Le Decima ne se montra pas réellement déterminé à obtenir des excuses, mais il s'agissait là de montrer à cet homme qu'ils n'étaient pas les méchants. Certes, l'équipage avait sûrement reçu l'ordre de ne pas laisser passer les étrangers. Cependant, le visage de MB était connu, et à sa simple vue ils avaient du contacter leur chef. Bexinos Majô, connu pour être le valet d'un des hommes les plus dangereux et les plus ambitieux de cette ère.

L'un des plus puissants Chevalier en présence de l'un des plus puissants Supernova, cet événement risquait de marquer cette journée d'une pierre blanche dans l'histoire des Decimas. Plus tard, la légende de cette rencontre serait contée par les plus grands troubadours, qui vanteraient peut-être la bonté de Bexinos pour avoir donner à une jeune pousse l'occasion de se démarquer des autres subordonnés.

    - Bellamy, appela à nouveau MB, prêt à tester cette recrue sur ses différents talents. Veux-tu bien expliquer qui nous sommes ?

Cette fois-ci, le ton doux avait laissé place à l'autorité indiscutable. Il n'était pas question d'accepter un refus.
Post un peu plus court, tu as peut-être l'avenir de l'alliance entre Oda et les Decimas entre tes mains !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Jeu 16 Avr 2015, 15:35




Viens je t'emmène... ♫

feat REN TAO & REI MITSUYORI




Très rapidement après mon intervention pour stopper net le bandit qui fonçait droit vers mon supérieur, le Nouvel Épéiste fit son apparition, juste devant nous. Je ne l’avais jamais vu auparavant, en tout cas pas réellement. La seule idée que je pouvais me faire de lui se résumait à une simple image sur un bout de papier d’une qualité laissant à désirer. Dans tous les cas, je ne demeurai pas si impressionné que ça en le voyant arriver. Il n’avait pas l’air de quelqu’un de spécial, émettant une aura qui à elle seule peut vous glacer le sang.. Rien de cela. Pour tout dire, je le considérais presque comme quelqu’un de mon niveau. Et pourtant, j’étais bien conscient qu’il demeurait un brin plus puissant et plus réputé. Après tout.. Il s’agissait d’un Supernova. Ainsi, lorsqu’il s’avança pour nous demander de dévoiler nos identités, Majô sembla confiant, me demandant tout simplement de m’excuser pour l’acte précédemment évoqué. En temps normal, il ne fallait pas y compter. Toutefois, sur cette rencontre reposait une éventuelle alliance, et j’avais mon rôle à jouer pour aller dans ce sens. De ce fait, ne rechignant pas à la tâche malgré mon air totalement ingrat sous mon casque, je me penchai légèrement en avant pour saluer le Supernova, prononçant quelques mots d’un ton convainquant.

- Veuillez nous excuser pour ce léger désagrément, Monsieur Musashi.

Ceci fait, je repris ma posture droite, regardant droit devant. Ces demandes d’excuses n’étaient que conventionnelles, sans grand intérêt en réalité, mais nécessaires pour donner une bonne image à notre cible du jour. Mais je n’en avais pas terminé avec ce que j’avais à faire. Apparemment, j’étais au centre de toutes les attentions pour cette discussion, vu l’intérêt que me portait Majô quant aux réponses à énoncer. Il restait encore à faire les présentations : sûrement la chose la plus importante pour le moment. Il fallait d’ailleurs être convainquant dans les minutes à venir.



- Passons maintenant aux présentations, vous permettez ? Je suis Bellamy, et voici Majô Bexinos, 8ème Chevalier de l’Ordre Decima. Nous ne sommes pas venus ici, à votre rencontre, par hasard. En effet, nous avons ouïe dire qu’une rencontre entre le hors-la-loi Ren Tao et vous-même avait été arrangée. Telle est la raison de notre présence.

Passant une main dans ma chevelure en fermant quelque peu les yeux, juste le temps d’un instant, je repris.

- Nous voulons vous rallier à notre cause.


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 953
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
456/500  (456/500)
Berrys: 228.850.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Jeu 16 Avr 2015, 17:32


The war begin !


Cet endroit était lugubre et pour cause... L'un des hommes les plus sanguinaires de cet air était présent en compagnie de son équipage. Fenko Oudoni, l'homme qui collectionne des yeux et sans doute bien plus que ça chez ses victimes. Durant un instant, je me rapellais de la mort tragique d'Hikari et j'en avais presque l'envie de lui faire payer maintenant, malheureusement, l'heure n'était pas aux règlements de compte. Ou du moins, pas de ce genre, pas avec lui. L'ambiance de cet endroit était plus que sombre, pour sûr, un enfant se serait enfui immédiatement sans même avoir remarqué la présence des antagonistes présents. Il n'y a que les " grands " pour entrer ici, sans quoi, c'est l'évanouissement assuré tant l'endroit est saturé de mauvaises ondes.
Seul face à ces hommes en compagnie de ma compagne de guerre, je me demandais bien comment les choses allaient tourner. Car si cela se trouve, c'est une embuscade et si tel est le cas, celle-ci serait brutale. Deux contre plus d'une vingtaine, c'pas rien, même pour moi. Et encore, je dis deux, mais si cela se trouve, en cas de conflit, cela ne m'étonnerais pas que Mina retourne sa veste.  On parle là d'Oudoni Fenko, un homme qu'elle semble vénérer, pour ne pas dire autre chose. Attendant une réponse à mes dires, je me demandais bien ce qu'il avait prévu. Visiblement, il était arrivé en avance et si lui était là avant, qu'est-ce qui me dit qu'Oda n'est pas dans le coin ? Certes, cela semblait pas très réaliste, mais on ne sait jamais. Cette simple possibilité me faisait froid dans le dos. Et si notre ennemi était là, tapis dans l'ombre, à se préparer en fonction de nos préparatifs ? Et si au fond, depuis le début il avait une longueur d'avance ? Me rendant compte de ma naïveté dont j'avais fais preuve quant ce dernier nous avait donné rendez-vous dans deux semaines, je serrais les poings, prêt à fracasser une table pour exprimer mon mécontentement envers moi-même.

Quoi qu'il en soit, je faisais face à ces personnes sans trembler. Fenko semblait en présence d'une personne assez ressemblante. Hm ? Un membre de sa famille sans doute. Je m'amusais de voir Mina en totale admiration, bien que j'étais étonné de pas la voir fondre face à cet homme ressemblant à Fenko. Une touche disait le nouveau venu ? Si seulement il savait... L'amour que Mina éprouvait pour le sanglant n'avait d'égal que la folie de ce dernier.  C'est pour dire... Bref, cette petite phrase semblait amuser le jeune capitaine et tant mieux. Ce serais con qu'on ais des différents à cause d'une histoire de " sentiment ". Bien que la solution était simple pour résoudre le souci : retirer le coeur de cette dernière ?

Blague à part donc, nous ne perdions pas de temps. Ignorant l'étrangeté qui tombait au sol, je ne faisais guère attention à qui il était. Cependant, je ne me rendais pas compte de l'erreur, car avouons le, un carnivore de ce genre dans la nature, sans que mes compagnons soient prévenus, cela pourrais mal tourner. Bref, revenant à Fenko, c'est son ami qui prenait la parole pour lui pour commencer. Rabat-joie me disais-je. Quoi qu'il en soit, le temps nous était compté, de ce fais, je vins à soupirer en douceur.

"  Je suis pas de nature patiente, alors allons-y sans tarder. "


Faisant signe à Mina de faire demi-tour, nous sortions en douceur. Dehors, les rues étaient désertes. Tant mieux en soit. Regardant autour de nous, je vins à faire un signe qui pourrait être pris comme " étrange " de part mes acolytes, mais bien vite, ils comprendront le pourquoi du comment. D'ailleurs, je ne me faisais pas prier pour expliquer la situation.

" ... Navré d'avoir pris quelques précaution, mais bon.... On n'est jamais trop sûr n'est-ce pas ? "

M'allumant une clope, je vins à faire de plus belle un signe, désignant avec mes doigts le groove dans lequel nous allions. Gin et Rei n'avaient plus qu'à nous suivre et continuer de faire le guet, voir, nous protéger en cas d'attaque. Une fois ma clope fumante, je vins à tendre le paquet en direction de mes acolytes, car ce n'est pas bien de ne pas partager n'est-ce pas ? L'offre acceptée ou refusée, je vins alors à me mettre en marche vers l'entrepôt qui était prêt à laisser le navire s'échapper sur ces mers. Celui-ci se trouvait dans un entrepôt du groove 7, prêt à être lâché en mer. 

Gin sur le toit avait souris en voyant qu'il fallait partir. Ayant remarqué l'autre personne étrange partir peu avant nous, il se contentait de dire sur le coup.

" L'est pas étrange lui ? "

Quand l'heure était de bouger, il vint à faire signe à Rei, bien que cette dernière devait aussi avoir vu le signal.

" On bouge miss. On fais notre taff quoi. "


Allant de toit en toit, le jeune ingénieur armé jusqu'aux dents continuait d'assurer notre sécurité du mieux qu'il le pouvait, accompagné normalement de la miss.

Une fois arrivé au fameux entrepôt qui semblait abandonné, je vins à ouvrir la grande porte. Laissant entrer mes amis, je vins attendre que tous soient entré et je refermais la porte derrière nous. Dans l'immense entrepôt se trouvait bien des choses.  Des machines semblaient être enterrées sous des tonnes de poussière. Seul un bateau quasiment neuf faisait tâche dans cet endroit pourri. Le fameux navire était là,  visiblement protégé par des brigands de bas étages qui allaient pouvoir avoir quitter leurs postes en échange d'une petite prime en argent. Du moins, c'est ce qu'ils pensaient. Voici ce qui allait être le deal : ou bien ils rejoignaient Fenko pour devenir des mousses, ou des esclaves, ou de simples jouets. Ou alors, ils allaient mourir, car je ne comptais pas débourser un seul rond pour ces incapables. Moi ? Cruel ? ... Simplement difficile en affaire.

" Bien... Voici ton cadeau. Je te laisserais le soin de le nommer, mais avant, faisons une petite visite veux-tu ? J'aimerais pas te savoir mécontent du présent que je te fais là... Surtout vu le mal que je me suis donner pour l'avoir. "

Esquissant un bref sourire, je jetais ma clope juste avant la passerelle. C'est une petite visite qui s'en suivis.  Le pont, la cabine du capitaine, les autres cabines pour les hauts-gradés, et enfin la cale pour les sous-fifres. L'armement était assez simple, mais il était aisé de rajouter des canons ici et là.  Bref, je prenais soin de visiter avec lui la cane en dernier et je me retenais de lui dire mon petit... jeu. En effet, je me demandais bien ce qu'il penserait du fait que j'ai " trafiqué " son navire par simple précaution. Je m'arrangerais pour le prévenir une fois cette histoire terminée en priant qu'il ne découvre rien avant et surtout pas maintenant, sans quoi, les explications - bien que simple et facile à comprendre - seraient longues et chiantes à faire... Fort heureusement, les bombes de Gin étaient " parfaites ". Pas de bruit du genre " bip bip ", ni d'odeur chimique ou de poudre. Seule une petite visite des bases du navires ou un examen des planches pourraient démontrer la présence de quelque chose dessous. Bref..

" Bon... Notre accord est-il validé ? Ou bien... Je dois craindre le pire venant de toi sur ce coup ? "

En gros, bien qu'on soit associé, je ne suis pas con et je n'écarte pas la possibilité d'une trahison. Lui non plus d'ailleurs, ou du moins je l'espère. Attendant une réponse, je regardais cet homme et ses hommes, tandis que Mina semblait moins alerte, se permettant de dire.

" Au faite Fenko ♥ j'ai un cadeau aussi. "


La miss allant et venant dans le navire, celle-ci débarquait avec ni plus ni moins notre prisonnier de quelques temps. Zannin ? Ici ? Intrigué, je vins à me souvenir que la miss s'était absenté dans la nuit. Tch... Haussant les épaules, cet homme était innofensif de toute manière. S'était juste un morceau de viande fraîche que le pirate et/ou ses hommes pourraient dévorer. Poussant un profond soupire, je vins à expliquer ce que se truc.

" Un colonel d'une île fraîchement conquise par nos soins. Je me suis dit, un petit jouet à casser serait plaisant. Bref, simple bonus dans le lot. "

Encore une fois, ce n'était guère pour l'amadouer ou quoi que ce soit. Juste un petit plaisir entre personnes du genre extrême. La suite promettait d'être amusante.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA


_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Ven 17 Avr 2015, 05:37



Oda Musashi


Bexinos Majo. Oda Musashi rebiffa une expression de contrariété en observant le Chevalier qui se tenait devant lui, et en portant une attention toute particulière au sous-fifre qui semblait avoir pris un peu de grade en dévoilant de but en blanc la raison pour laquelle ils se trouvaient ici. Ren Tao... Ainsi il avait été mis sur écoute par ces personnes-là. Musashi recula un instant en posant une main sur son épée, mais ce fut Gritch qui s'avança pour montrer qu'il était bel et bien présent maintenant qu'il avait repris son souffle.

    - Peu importe ce que tu nous veux, le Nouveau Monde...

Oda l'arrêta d'un regard foudroyant, que l'homme-poisson reçut avec un brin d'effroi. Il était en train de se faire gronder, et ce n'était pas souvent que ça arrivait. Se reculant pour laisser son Capitaine parler, celui-ci ne tarda pas à entamer les négociations. D'une certaine manière, malgré toutes les valeurs qu'il défendait, il ne pouvait pas se permettre de se mettre à dos les Decimas avant leur arrivée.

    - Il semble que vous soyez au courant que nous voulons passer sur le Nouveau Monde... Alors que pouvez-vous bien nous vouloir de là où nous serons d'ici quelques jours ?



Bexinos Majô, Colonel Karzon Freedak

Un sourire indicible se forma sur les lèvres de Beximos Majo. Gritch l'observa, inquiet, tandis que les Pions sous le contrôle de Centes ne réagirent toujours pas aux stimulus extérieurs. Apparemment, ce qui les inquiétait ne devrait pas être de passer ou non sur le Nouveau Monde. Pour le Chevalier c'était de toutes les manières quelque chose de concevable, ils auraient besoin d'un agent dans ces mers incertaines, et Oda... Et bien Oda avait un code de l'honneur. Une fois qu'ils auraient sa parole, ils n'auraient pas à le surveiller constamment.

    - Notre objectif est Grand Line. Nous voulons reconquérir les territoires que nous avons perdus, ceux qui nous appartenaient autrefois.

Cette ligne de conduite semblait répétée machinalement. Il n'y avait dans ces paroles pas de réel fond, et il s'y cachait une part de mensonge par omission. Grand Line n'était pas leur seul objectif : Le monde serait à plus grande échelle l'utopie dont Centes rêvait, un monde sans guerre où les hommes ne penseraient plus. Un monde où le Gouvernement Mondial, la Révolution, les Empereurs, où toutes ces notions auraient disparu. C'était ce monde-là que MB allait aider à créer.

    - Nous voulons exposer la vérité sur le Gouvernement Mondial et le déchoir de ses prétendus droits.
    - C'est donc ça.


« Le Dévoreur de Chair »

La figure craquelée de l'homme qui appartenait à l'équipage de Fenko, et qui venait de sortir de la taverne quelques instants plus tôt, s'était vissée sur le petit groupe incongru qui se tenait au milieu de l'Archipel. Ses rouges comme le sang qui coulait dans ses veines semblaient trouver un intérêt sordide à cette petite réunion. Il ne s'était jamais réellement intéressé au Decima, autrefois son seul objectif était d'obéir aux ordres.

« Le Dévoreur de Chair » ne bougea pas, un escargophone bien en évidence dans sa main pour montrer qu'il avait déjà réussi à contacter son Capitaine. Cible localisée : Groove 12. MB fronça les sourcils en entendant la voix de cet homme et se tourna alors vers lui.

    - Que c'est intéressant...

L'homme-démon sourit devant le compliment de l'Ange. Il n'eut cependant pas le temps de réagir quand MB, vif comme l'éclair, lui abattit un coup de pied violent et inattendu en plein milieu de la cage thoracique, l'envoya valser à quelques mètres. Gritch, l'homme-poisson du côté d'Oda, réagit en se crispant. La puissance de ce Chevalier avait l'air bien plus élevée que ce qu'il n'avait prévu.

    - Bellamy, il semblerait que le menu fretin de l'équipage de Fenko ait pris de l'avance, lança MB, le regard fermé, ayant localisé trois hommes à une centaine de mètres, hors de sa vue. Tu seras assister du Lieutenant... du Lieutenant A. Voici un cadeau pour vous, Oda. Débarrasse-toi d'eux.

Oda regarda la scène, intrigué. Ainsi il avait le droit à une démonstration de puissance. S'agissait-il d'une menace ou bien d'une alléchante proposition ?


Fenko Oudoni, Narcisse Oudoni

La visite du navire avait été brève, et au moment où Mina, l'une des compagnons de Ren Tao, avait sortie un Colonel de la Marine comme un trophée qu'elle offrait à Fenko, celui-ci sourit machinalement mais ne put s'empêcher de dire à la femme en face de lui :

    - Une place dans mon équipage, ça t'intéresse ?

Regardant malicieusement le leader de l'organisation dans laquelle elle faisait partie, il ne put s'empêcher de noter le regard décontenancé de Narcisse qui venait de revenir d'une petite entrevue en Den Den Mushi.

    - Le bateau est correct ?
    - Disons qu'il fera l'affaire. Appelle les gars, dis-leur de le passer au crible fin.
    - Ouais... On a localisé Oda. Groove 12. Il y a une petite surprise avec lui.

Fenko fronça les sourcils mais son cousin se tut et il n'en demanda pas plus. S'il se taisait, il y avait une bonne raison à cela. Ren Tao s'était sûrement enfoncé dans un bourbier inextricable. Le Supernova prit à son tour le Den Den et se mit à l'écart pour appeler ses subordonnés.

    - Disons que la confiance ne règne pas ici, plaisanta Narcisse Oudoni en haussant les épaules. Fenko veut que tout se passe pour le mieux... Alors, c'est quoi le plan pour Oda ?

Le pirate transmit pendant qu'il parlait la localisation précise de l'équipage ennemi, ainsi que la présence d'un homme-poisson à leurs côtés. Il parla aussi d'un Cyborg, qui pourrait être un Colonel de la Marine qui avait disparu ces derniers mois, connu sous le nom « Les Poings de Fer ». Cependant, il se garda de mentionner la présence de Bexinos. Les Decimas... Rien que ça.
Rei a prévenu qu'elle ne posterait pas ce tour-ci.
Bellamy : MB te demande d'aller vaincre trois membres de l'équipage de Fenko. Ils sont niveau 10-15. Tu peux, si tu l'acceptes, être accompagné d'un Lieutenant de la Marine pour t'aider.
Rei : Petite indication mais tu peux avoir entendu le mot 'Decima' sortir de la bouche de Narcisse pendant la conversation Den Den qu'il a eu, si tu l'as espionné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mer 22 Avr 2015, 06:16




Viens je t'emmène... ♫

feat REN TAO & REI MITSUYORI




Les paroles désirées venaient d’être prononcées. Elles représentaient notre objectif, le but de notre rencontre avec l’équipage du Nouvel Épéiste. Et malheureusement pour lui, il n’y avait aucune discussion possible. En effet, il ne pouvait guère refuser, étant donné que les Decima s’en prendraient à lui pour mettre un terme à son avancée. Il n’avait donc pas vraiment le choix, si ce n’est d’accepter notre offre. Après m’être présenté, j’avais pris soin de garder mon visage à découvert, tenant mon casque contre l’une de mes hanches et fixant nos potentiels alliés avec taquinerie. Mais peu de temps après cette ébauche de discussion, un homme à l’allure étrange fit son apparition en prenant la parole. Il en était presque effrayant, tant ses yeux étaient rouges comme le sang. Cet homme avait, à priori, contacté les renforts, puisqu’il tenait un escargophone entre ses mains. Par réflexe, je me mis à rire en voyant arriver les nouvelles troupes. C’est d’ailleurs à ce moment-là que Migoto Bado, mon supérieur, m’ordonna de passer à l’offensive face aux sbires de Fenko, un autre Supernova. J’allais m’en occuper avec plaisir.

Ainsi, les ordres donnés, je fis un signe de la tête pour annoncer que j’étais prêt à passer à l’assaut, énonçant toutefois quelques mots pour lui répondre.

- Je n’ai pas besoin de lui, je saurai m’en charger seul, Bexinos-sama

Affichant ensuite un sourire radieux, je m’élançai d’un bond puissant, brisant le sol sous mes pieds, tirant mon bras droit en arrière pour lui donner de la force. Les trois hommes, en me voyant arriver, dégainèrent leur revolver et commencèrent à tirer dans ma direction en rafale. Croyaient-ils vraiment que cela suffirait à m’atteindre, voire pire.. à me déchoir ? Que nenni ! Chaque balle éjectée s’enfonça dans mon corps, avant d’en ressortir indemne tout autour. L’un d’eux se retrouva pour ainsi dire blessé par son propre assaut. Dans mon cas, je me mis à frapper le groupe avec mon poing étiré, envoyant l’un d’eux au casse-pipe. Il se retrouva rapidement et aisément propulsé en arrière, contre un arbre. En voilà un de moins : plus que deux.

- Allons, allons, venez ! Vous êtes en supériorité numérique non ?


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 953
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
456/500  (456/500)
Berrys: 228.850.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mer 22 Avr 2015, 06:31


The war begin !


Le cadeau offert à Fenko, il ne nous restais plus qu'à nous occuper d'Oda. Du moins, je pensais que ça marcherais ainsi. Les bombes étaient indétectables en un sens, cependant, rien ne m'affirmait qu'ils n'allaient pas démonter une partie de la cale pour vérifier. Je me devais réfléchir... Devais-je dire ma surprise ? Ou bien la garder pour moi ? Dans tout les cas, mister risque de me trahir, alors garder une carte dans la manche, cela n'est pas du luxe. Me rappelant du discours de Gin, il m'avait expliqué le fonctionnement de ses bombes. Nous en avions mises plein sous les planches du navires, cependant, seules quelques unes explosaient. Les autres devaient être endommagées pour exploser. Traduction, si l'on retire celles qui explosent via le fameux bouton fait pour les faire exploser, tout serait bon. Hm... Lui dire " au faite, j'ai un cadeau en plus " ne passerait pas. Il n'est pas con... Rho puis merde, autant le lui dire, plutôt que lui laisser une mauvaise surprise. Après tout, si la coque était percée en mer et que les bombes explosaient, il aurait l'air con et moi encore plus...

Je laissais Mina jubilait à l'entente de sa proposition. Regardant le sourire narquois de Fenko, je vins alors à hausser les épaules. Qu'importe, Mina faisait ce qu'elle voulait et elle resterait une membre des Shadow Ghosts quoi qu'il arrive. En revanche, si Fenko nous trahis et qu'elle ne retourne pas sa veste, dans ce cas, elle deviendrait une ennemie pour sûr. Le choix était simple et compliqué à la fois. Attendant donc une simple réaction, je laissais Mina s'exprimer clairement.

" Avec grand plaisir. "


Sans doute devais-je donner mon avis non ? Souriant en coin, je vins alors à soupirer avant de repenser à mes acolytes.

" Cela facilitera notre communication sans doute. Plus besoin de te déranger toi pour demander quelque chose huhu. Cela ne me dérange pas. Mais nous verrons cela plus tard, quand le travail sera terminé. On a du pain sur la planche. "

En effet, le jeune second de notre sanglant ami revenait de je ne sais où et vu son air... Ce qui nous attendait n'était pas hyper plaisant. De plus, les dires de narcisse semblaient affirmer ce que je pensais sur le coup. Une surprise avec lui ? Quoi donc ? Une arme surpuissante ? Quoi qu'il en soit, j'avais mon idée en tête et j'allais m'en donner à coeur joie. Laissant Fenko passer un appel, sans doute pour savoir ce qui se passait sur l'autre groove, je regardais en coin le jeune second. Drôle de blague - à laquelle je rigolais par pure politesse - mais passons.

" La méfiance surtout ... Mais c'est normal dirions nous. "

Pour le mieux ? Souriant en coin, je vins alors à laisser Mina aller du côté de mes alliés comme si elle était déjà une des leurs. Là, j'allais jouer gros, mais passons. Me grattant la nuque, je m'allumais une nouvelle clope. Laissant un peu de fumée s'échapper de mes lèvres, je pris un air pensif avant de finalement regarder en direction de Fenko.

" On va s'armer un peu plus sérieusement en quelques secondes... Et j'irais attirer l'attention. Après tout... Monsieur le nouvel épéiste est là pour moi à la base n'est-ce pas ? "

Mission suicide dit ainsi, pourtant, j'étais confiant. De plus, dit ainsi, JE prenais des risques, alors que les autres n'avaient que pour simple rôle que de m'épauler. Ni plus, ni moins. Me dirigeant vers quelques planches spécifiques du navire, je vins alors à en retirer une en tirant dessus. Fouillant rapidement, je retirais un des vingts paquets enfouis dans le plancher de ce sublime navire. Le prenant en main, je me retournais pour faire quelques marquages au sol sur les planches contenant un paquet qui explosait suite au fait d'avoir appuyé sur un bouton de télécommande. Lançant le paquet à Narcisse, je vins alors à dire d'un ton calme.

" Explosif capable de réduire en miette un navire de pêche... Bref, un genre de cadeau que des gens comme Oda risque de ne pas aimer. "

Souriant en coin, je laissais le jeune Narcisse penser ce qu'il voulait penser. Ou bien j'avais cela pour l'utiliser contre eux, ou bien afin de les " armer " de manière secrète. L'un comme l'autre était plausible, mais je préférais être franc avec eux. Sortant une télécommande de ma poche, je vins alors à la lancer de plus belle vers Narcisse.

" Le bouton rouge fais exploser les cinq charges principales. Les autres explosent uniquement si endommagées - du genre coup d'épée, coup de poing, choc très brutal... - bref... Un jouet à ne pas laisser entre les mains d'un enfant huhu. "

Gardant mon calme, je laissais le soin à Narcisse et Fenko de me " juger " comme ils le désiraient. Actuellement, je faisais passer ce cadeau surprise comme un présent, mais nous ne sommes pas bête, il est clair que ces bombes étaient aussi en partie destinées à eux en cas de trahison. M'enfin, ce n'est pas comme si eux de leurs côtés, en sens inverses, il n'auraient pas tenté une chose similaire.

" Il n'y a rien de plus de spécial dans le navire, mais libre à vos hommes de fouiller ce dernier. On sais jamais... M'enfin, autant jouer carte sur table vu la situation. Autant le dire maintenant, un moyen de transport est prévu en cas de gros pépin. Bon... Qu'attendons nous désormais ? Pour ma part, si toi et Fenko n'avez rien à redire à mon idée, dans ce cas, je vais rendre visite à ces hommes. "

Prenant mon appareil en main, je vins lors à contacter Rei. Avant que Narcisse - et peut-être Fenko - se décident à rendre le jugement, je donnais mes ordres à Rei.

" Rei. Toi et Gin, préparez-vous. On va sur la ligne de front. Groove 12. J'irais au sol, vous, restez sur les toits. Gin, prends de la hauteur et une fois qu'on aura les ennemis en visuel, tu useras d'une roquette pour les endormir ok ? Ils arriveront à la contrer selon moi, donc je veux que comme lors de l'attaque contre le navire d'Oda, du passe du bazooka au sniper rapidement. Jje profiterais de la diversion pour foncer et toi tu me couvreras. En aucun cas tu ne tireras de manière mortelle sur Oda d'accord ? Ses alliés, ses amis, ses copains, libre à toi, mais Oda... Je me le garde. Rei... Tu restes au niveau des toits et tu te rapproches jusqu'à ce que je te réquisitionne d'accord ? Tu arriveras en même temps que Fenko et Narcisse ou leurs hommes d'accord ? "

A partir de maintenant... C'est la partie du siècle qui commence. Les pions sont en place et je comptais bien jouer jusqu'à ce que ce soit le " roi " d'en face qui tombe. Pour ma part, moi, le " roi rouge ", je n'allais pas perdre ce jeu, car c'est moi qui l'ai déclenché. Nos craintes sont mises de côtés, de toute façon, nous n'avons plus à penser, juste agir.

Me retournant donc vers Fenko et Narcisse, ainsi que Mina, je vins alors à demander avant de m'avancer et essayer de passer devant eux pour me diriger vers la sortie.

" Autre chose ? Des idées ou autre ? "


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Spoiler:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 453
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mer 22 Avr 2015, 11:15

Let’s go ; Action
feat. Ren & co


Restant à surveiller les alentours, je n’entendais bien évidemment pas ce qu’il pouvait se dire là dans l’auberge juste en face de nous. J’espérais seulement que Ren et Mina assurent pour le coup et que rien ne se retourne contre nous. Avec mes jumelles, je commençais à regarder tout autour pour savoir si je voyais autre chose mais rien de bien spécial. Gin m’interpellant ensuite et regardant dans la direction, un mec un peu louche qui se trouvait là. Mais heureusement pour nous, il ne semblait pas nous avoir vus. Il ne vaudrait mieux pas effectivement et reprenant alors mes affaires, je me remis en route avec Gin toujours en hauteur, sautant d’un toit à l’autre pour pouvoir suivre Ren et Fenko. Tiens, il y a deux Fenko maintenant ? Ah nah, ce doit être un membre de sa famille ; fin il lui ressemble bien en tout cas. Et parce que l’on n’est jamais trop prudent, je me permis d’espionner un peu. L’un des deux Oudani était entrain de passer un appel par la suite. Ecoutant de ce que j’arrivais à entendre, un seul mot bien clair se distança dans tous les autres. Le mot Décima… Me mordant la lèvre, on est mal. Il va falloir prévenir Ren assez rapidement mais pour l’instant, inutile de prendre le risque de se faire voir.

N’empêche, qu’est-ce qu’ils foutent là sans déconner ?! Comme si on n’avait pas suffisamment de problèmes avec Oda. Il faut qu’il y ait ceux là qui se ramènent. Il va falloir les surveiller de très près dès qu’une occasion se présente. Je me demande d’ailleurs sur quel groove ils sont. Regardant Gin, je viens à lui dire doucement ce que je venais d’entendre.

« Gin, on a un problème supplémentaire… Apparemment, les décimas sont aussi de la partie… »

Je ne sais pas exactement où ils sont, ce qu’ils comptent faire et quand bien même, ce serait une catastrophe assurée si nous devions aussi faire face à eux. On n’est jamais trop prudents et qui nous dit que Fenko ne va pas se retourner contre nous à un moment donné. La situation n’est pas pour me plaire du tout. J’ai l’impression que ça va jouer en notre défaveur. Puis de nouveau en position, alors que nous étions sur le bâtiment le plus proche du bateau d’Oda, je me remis à regarder par les jumelles afin de surveiller tout ce petit monde. Ah tiens Mina a l’air contente de quelque chose. Peut-être que son idole lui a proposé une place dans son équipage avec un peu de chance. Fin je dis ça, mais je ne sais pas du tout ce qui se dit en bas. Malgré la courte distance qui se trouve entre eux et nous, c’est encore trop loin pour que mon ouïe n’arrive à tout couvrir. Et puis, de toute façon, rien que d’avoir les images, je peux m’imaginer ce qui se dit. La visite du bateau, peut-être que Ren leur a dévoilé le contenu du bateau, qu’ils soient fixés en cas de trahison comme ça.

Toujours en place, la sonnerie du den-den me fit sursauter. Comme presque à chaque fois quand je suis concentrée dans quelque chose. Tss, répondant alors, c’est Ren qui nous donna nos ordres. Okay groove 12 bien noté et moi je dois rester sur les toits mais prête à rentrer dans le tas dès qu’il a besoin de moi. En gros, je dois arriver en même temps que Fenko, Narcisse ou ses hommes. Ouais, ouais bien compris.

« Bien compris Ren. Ah juste, on a un autre problème… mais pour te dire ce qu'il y a, il faut que je m’assure que personne ne t’entende. »

Regardant Gin, on a commencé à se remettre en route, le laissant prendre de la hauteur dès qu’il était possible tandis que je restais moi sur les toits. Je ne pouvais pas en plus prendre le risque de dire à Ren qu’il y avait les décimas dans le coin. Etant donné que j’ai entendu celui qui s’appelle Narcisse, si les deux Oudani sont dans le coin et qu’ils ont entendu ce qu’on s’est rapidement dit, ça pourrait très bien se retourner contre nous. Et même si j’utilisais des abréviations ou des lettres pour désigner qu’ils sont là, je suis presque certaine qu’il n’aurait rien compris. Alors tant pis, il le saura un peu plus tard, quand je serais certaine qu’il s’est trouvé un endroit où personne ne peut l’écouter. Pas question de se faire avoir sur une information de la sorte.

Enfin, me mettant en route, et même si ça me fait grandement chier de devoir rester sur les toits… je suis obligée de suivre le plan. Ne me pressant pas trop non plus, parce que le temps que les autres se mettent en route hein, on a le temps de s’y préparer. Je me posterais peut-être juste un peu en avance afin d’observer la ligne de front et voir qu’il n’y a rien de spécial ou de bizarre qui cloche.

____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Lun 27 Avr 2015, 09:33



Fenko Oudoni, Narcisse Oudoni

Lorsque Ren avait parlé de son petit cadeau laissé dans le bateau, Fenko retint un fou rire. Il venait de briser sa meilleure carte, ce qui était une attitude totalement stupide, du point de vue de l'expert en massacres particuliers. Son regard s'était plongé un instant sur son interlocuteur et il n'en finit pas de se réjouir lorsque le plan fut enfin annoncé. Ainsi, ils n'allaient pas affronter directement Oda Musashi. C'était d'autant mieux, il ne voulait pas se retrouver avec un bras en moins avant de rentrer sur le Nouveau Monde, et il doutait même de pouvoir s'en sortir vivant en un contre un. Selon les rumeurs, cet épéiste aguerri aurait plus d'un tour dans son sac malgré son « code d'honneur ».

    - Ce plan serait parfait si il y avait des bâtiments à proximité de l'endroit où se trouve Oda, lança Narcisse en haussant les épaules, jouant sur les mots. Mais il sera sûrement possible de se cacher dans les branches du Mangroove, si ta copine sait voler.
    - Trêve de plaisanterie, sourit le Capitaine Pirate en s'avançant vers le Groove 12. Passe devant, nous te suivrons.

Puis décochant son Den Den Mushi, il lança un appel général à ses gars.

    - L'équipage d'Oda doit être mis à sang d'ici la fin de la journée. Aucune pitié, mais gardez quelque chose à manger à Vladim. Et surtout, ne touchez pas à la poiscaille, capturez-le.

Il faisait mystérieusement référence à l'homme-poisson qui accompagnait l'équipage du Nouvel Epéiste. Apparemment, celui-ci avait une certainement valeur.


Vladim, « Le Dévoreur de Chair »

A présent, Bellamy s'était éloigné du champ des discussions, celles-ci se poursuivaient entre les deux représentants de leurs factions respectives. Souple comme à son habitude, le « Dévoreur de Chair », appelé communément Vladim, s'était remis sur ses pieds. Il avait été éjecté plutôt loin, pris par la surprise, et seul le renforcement de ses muscles au niveau de son estomac lui permettait de se relever et d'observer, sans aucune compassion, un des membres de l'équipage dans lequel il était se faire mettre à terre par un maudit.

Quel goût pouvait bien avoir cet homme. La question se posa dans son esprit comme une révélation : il devait le bouffer. Il aurait aimé pouvoir le goûter mais Oda semblait avoir été prudent : des aiguilles vinrent se ficher dans les pieds de l'homme-démon dont le regard se ferma à moitié. Il s'affaissa un instant, comme si un mal l'avait pris, et comprit que ses nerfs avaient été touchés. Se retournant, il aperçut alors une des membres de l'élite de l'équipage du Nouvel Epéiste: Matasha. Les aiguilles qu'elle lançait étaient réputées pour leur précision, mais aussi pour leur poison. Il en avait entendu parler dans ses jeunes jours, mais il se savait aussi de taille contre elle, et son attitude stoïque perdura.

Les deux hommes de l'équipage du Sanglant reprirent leur assaut sur le Decima. Bientôt suivraient trois autres hommes, aussi puissants que les précédents. Le maudit allait avoir du travail.
Ren/Rei : Je vous conseille d'avancer directement sur le Groove 12 pour faire avancer les choses.
Bellamy : Tu auras de plus en plus de personnes à affronter, tu peux soit continuer, soit te replier, soit faire autre chose de complètement aléatoire. Vladim et Matasha n'interviendront pas dans ton combat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Jeu 30 Avr 2015, 10:18




Viens je t'emmène... ♫

feat REN TAO & REI MITSUYORI




Mais dis donc, ces hommes avaient la rage de vaincre ! Au début, trois s’étaient interposés entre notre groupe et l’équipage de Fenko, le Supernova. Mais par la suite, leur nombre ne fit qu’augmenter. Malheureusement, m’occuper de bandits de ce calibre me prendrait plus de temps qu’autre chose étant donné leur force. Certes, ils n’étaient pas des plus puissants, mais ils restaient tout de même supérieurs à de simples soldats, de la chair à canon. A la sortie, il n’y aurait donc rien de bon, aussi bien pour moi que pour le rendez-vous prévu. Ainsi, c’est en m’occupant des deux derniers hommes de la première vague que je décidai de passer à autre chose. Ceux-là étaient relativement faibles, mais mes capacités ne me permettaient pas encore de démolir un groupe comme celui-ci avec facilité. Le temps restait donc une unité précieuse, qu’il me fallait user avec intellect.

Un peu plus loin, Bexinos continuait sa discussion avec l’intervenant de Fenko, à propos de choses diverses et variées très probablement. D’ici, je n’avais rien pu entendre de tout ce qu’ils avaient pu dire, mais après tout, je n’avais que faire de ces mots. Tout ce qui était sûr à ce moment, c’était que Ren Tao s’était allié au Supernova pour annihiler Oda. Et ça.. Il fallait faire quelque chose, n’importe quoi, pour l’empêcher – du moins si le Nouvel Epéiste se révélait vraiment nécessaire pour nous. Quoi qu’il en soit, je me retournai, regardant les deux hommes, à quelques mètres. De là, le Chevalier Decima me faisait face, contrairement au pirate qui me tournait le dos. C’est ainsi que je m’avançai, riant déjà intérieurement alors qu’une partie de mon corps étaient en train de s’étirer en longueur, mais également en circonférence.

Au bout d’une dizaine de secondes, je pris la parole, criant presque, pour m’adresser au « Dévoreur de Chair » comme on le surnommait.



- Eh, le démon ! Tu devrais arrêter de faire le beau. Toi qui aime le sang.. J’suis persuadé que j’en ai plus là-dedans que tu n’en as dans ton corps tout entier !

Au même moment que je prononçais ces mots, je balançai mon membre, caractéristique de mon genre masculin, droit devant, avant de le déplacer sur la droite pour tenter de balayer le crâne de cet énergumène totalement hautain. J’enchainai ensuite avec des paroles cette fois adressées à mon supérieur.

- Je propose qu’on s’occupe du p’tit cul de ce Fenko, ça semble un bon compromis non ?

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 953
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
456/500  (456/500)
Berrys: 228.850.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Jeu 30 Avr 2015, 19:11


The war begin !


La bataille allait débuter sous peu. Le plan se résumait à tomber sur eux et attaquer sans tarder. Ainsi donc, je prenais les devants en dirigeant mes alliés. Du moins, j'espérais qu'ils pourraient vite agir. Peut-être devrais-je mettre ensemble Rei et Fenko, car ils sont tout deux des Zoans.  Mais si je fais ça, j'en connais une qui va râler. Voir deux... Soupirant intérieurement, je regarde un bref instant le ciel et siffle. Rapidement, un oiseau de proie survole notre position, comme pour nous guider, ou veiller sur nous. Mon animal à moi, à savoir un faucon noir apprivoisé. Bien qu'il ne connaisse que peu de choses en combat, je suis sûr qu'il pourrait être d'une belle utilité. Avançant dans les rues et ruelles, je me dirigeais d'un pas sûr vers le groove 12. Nul ne me stopperait, j'allais devenir comme mon père m'avait dit d'être dans ce genre de cas : sauvage.

Cela doit remonter à bien des années. Alors que j'étais entraîné jours et nuit à tuer, moi et mon père nous étions posé au calme, dans une forêt. Nous vivions seulement de la chasse et souvent lors de ces parties ensemble, il m'expliquait sa vision des choses, que j'ai appris à embrasser de moi-même. Il y a deux types de gens dans ce monde : les proies et les chasseurs. Les proies permettent de faire vivre les chasseurs, et les chasseurs dominent ce monde. Cependant, le rôle d'un chasseur est plus attractif et addictif, car pour arriver à capturer une proie et la dominer, il peut passer par bien des chemins, tandis qu'une proie n'a qu'une option valable pour s'échapper du chasseur : la fuite. Le chasseur lui peut décider de jouer sur le morale des troupes, ou alors, il peut user de la violence physique. Et quand toutes les options sont de côté, il ne lui reste qu'une chose à faire : devenir sauvage. Pas de règles, seulement la loi de la jungle qui s'applique. Seul le plus fort reste debout et survis.
Dans mon cas actuellement, je ne pouvais pas user de pression mental et physique. De ce fais, je me devais de devenir sauvage. Je n'allais pas reculer face à Oda.  S'il faut que je rase le groove pour le tuer, alors je le ferais. Mais ça, s'était sans l'imprévu que Rei voulait me dévoiler.

" Hm ? ... On verra plus tard. Gin, Rei, dispersez vous pour trouver les cibles et nous servir d'yeux. "

Gin s'exécutait et se mis à sauter de toits en toits jusqu'au groove 12. En chemin, nous ne rencontrions aucune histoire à première vue, à moins qu'on soit pris en embuscade sans qu'on le sache. Avançant d'un pas décidé, je vins alors à rester en contact avec Gin qui serait le premier à agir. En effet, ce dernier mettait un point d'honneur à aller sur les immeubles les plus hauts afin d'avoir une vue parfaite des lieux. Nul doute qu'il repérerait sans mal des affrontements suspects. Attendant son signal, j'avançais serein et sûr de moi. Être sauvage... Si seulement mon père pouvait être là pour voir ça. A défaut de pouvoir lui faire plaisir à lui, je dédierais cette bataille à ma famille et mes amis.
Appelant une dernière fois mes amis, je vins à tenir au courant Ayabusa qui était rester au navire - normalement - et Mélina qui se tenait prêt à agir.  Faisant un appel général, je vins alors à les rassurer une ultime fois.

" Tenez vous prêt... C'est l'heure de s'amuser et faire parler de nous. Ce soir, du sang ennemi coulera, mais pas le nôtre. Suis-je clair ? "
" Entendu."
" O... Oui "
" Héhé. "
" Haha.. Hey Ren !!! J'ai un visuel !!! "

Intrigué, je vins alors à avoir une belle description de la merde dans laquelle nous foncions. J'apprenais de la bouche de Gin que j'approchais de la position des ennemis, mais qu'en plus, ils n'étaient pas qu'un simple équipage. Une tête connue se reconnaissait et elle n'annonçait rien de bon. Est-ce ça que Rei avait voulu me dire ?

" .. Les décimas hm ? "

M'arrêtant subitement, tout le monde pourrait croire que j'allais faire demi-tour, mais non... Tenant fermement mon appareil entre les mains, je vins alors à dire les choses plus que clairement.

" Shadow Ghost... Tuez tout ceux qui sont sur notre chemin. Excepté un certain homme poisson, Fenko y tient. "

Gardant seulement Gin en contact, je comptais sur Rei. Narcisse et Fenko s'était moqués en disant qu'elle ne pouvait pas voler, cependant, le geppou est une technique utile qui fais presque la même chose que voler et d'ailleurs, Rei la maîtrise. Sachant pertinemment que Rei n'était pas loin, je me remis à continuer ma route et dicter mes ordres à Gin.

" Ok... Tu me vois ? "
" Ouep. "
" Je suis à combien de mètres d'eux ? "
" Je dirais... Quatre cent-mètres. Au prochain tournant, tu seras dans la même rue qu'eux et tu pourras les voir et inversement. "
" Toi tu es en face c'est ça ? "
" Yep... Un bon huit-cent mètres. Visiblement, les affrontements ont bien commencés. "
" Tu es prêt ? "
" Ouep, je balance la sauce ? "
" Va."

Gardant l'appareil à côté de lui, le jeune ingénieur pris alors son fameux bazooka et visa principalement le gros des troupes, sans bien regarder si Oda ou BM étaient dans le lot. Quoi qu'il en soit, la roquette qu'il allait lancer n'avait pas un but offensif, mais si les adversaires sous estimaient cet objet, ils pourraient vite être surpris. Car quant bien même je voulais qu'ils souffrent, je comptais dans un premier temps les endormir, ou les affaiblir afin de mieux m'amuser ensuite. L'objet se propulse en leur direction et suite à cela, l'ingénieur recharge une roquette plus puissante, au but clairement destructeur. Le but cette fois-ci ? Simplement indiquer notre arrivée claire et nette. En effet, la seconde roquette était tiré à environ cent mètres avant la première partie des troupes qui se battaient et moi, je me tenais prêt à apparaitre. Après tout, à chaque batailles, il y a un début qui se doit d'être marquant non ? Pour une fois, plutôt que d'en finir d'un coup, j'allais la jouer théâtrale. De toute manière, vu comment on est pris de court niveau préparations, nous ne pouvions pas espérer l'avoir par surprise totalement.

La première roquette avait eu un effet incertain, cependant, la deuxième explosa et créea un véritable nuage de fumée et de flammes dansant sur le sol. Doucement mais sûrement, ma silhouettes se dessinaient et j'avançais au milieu de cet enfer que je venais de créer durant quelques secondes. Tel un roi des enfers, je sortais des flammes et de la fumée afin de me présenter face à mes adversaires. Des Décimas, Oda et des amis ? Usant de mon haki de l'observations, je tentais de détecter les gens qui pouvaient éventuellement se cacher et tout en faisant cela, je vins à appeler Oda, ne désirant pas crier pour être entendu.

" ... Tu devais m’appeler, mais j'ai eu la flemme d'attendre. Tu me voulais ? Me voilà. "

Attendant sa réponse, je laissais mon manteau noir retomber sur mon corps tandis que les flammes et la fumée se dissipait. Je semblais sûr de moi et pour cause, quant bien même cette mise en scène avait un but d'intimidation, je savais que cet instant avait peut-être permis à des alliés d'agir, se cacher, ou avancer de manière sûr. Que ce soir Rei, ou les autres, ils avaient pu en profiter, ou du moins, je l'espérais. Faisant face à mes ennemis situés à environ trois-cent mètres de moi, j'attendais leurs actions. Fixant ces gens ici présent, je stoppais mon regard sur un gros primé de plus qui n'était pas prévu. Que faisait les Décimas ici hm ? Lançant un regard noir à cet homme, me fichant d'être insolent à son égard, je vins à dire d'un ton clair signifiant : dégage.

" Je ne crois pas cette bataille vous concerne ? Si ? "


Laissant mes mains dans les poches, je ne regardais même pas mon faucon voler plus haut au dessus de nous. L'ambiance était brûlante et pour cause, l'affrontement tant attendu allait débuter. C'est l'heure de voir si nos entraînements ont portés leurs fruits. L'heure de vaincre.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Spoiler:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Ven 01 Mai 2015, 16:24



Oda Musashi, Bexinos Majô
    - Alors c'est un non définitif ? Lança le Decima sans changer d'expression.

Les deux interlocuteurs n'avaient malheureusement pas réussi à se mettre d'accord. Et n'étant pas parvenus à un accord, ils se trouvaient donc dans l'obligation de s'affronter, c'était la dure loi des hors-la-lois. Sans même prendre la main de hausser les épaules, ni d'ouvrir les yeux, MB s'apprêta à passer à l'action mais la bruit de l'air frotté par un projectile lui parvint aux oreilles et il se retourna promptement. Son chargé de protection avait aussi vu le coup venir, et s'était mis en position de défense. Son gros bras avait accueilli le projectile, la paume ouverte, et lorsque l'explosion avait commencé à se faire et que le gaz avait commencé à se propager dans l'air, le système du bras s'était activé. L'air s'était compressé devant sa paume et avait été absorbé dans le bras mécanique, puis stocké tandis que le second projectile arrivait sur le Pion.

Cette fois-ci, ce fut Oda qui vit le danger et s'écarta avec Gritch. L'homme-poisson eut le réflexe salvateur de se diriger vers l'eau qui séparait le Groove 12 de celui sur lequel se trouvaient actuellement Ren et son acolyte. Alors que les autres esquivaient le second missile sans l'arrêter, une trombe d'eau parfaitement maîtrisée vint à la rencontre de l'engin et provoqua, quelques instants plus tard, dans l'eau, une énorme explosion qui fit trembler la surface du Groove. Il n'y avait pas matière à rigoler, et Oda décrocha son Den Den en comprenant que les choses n'allaient qu'empirer.

    - Espèce de...
    - Nous n'avons rien à faire de tes petites histoires, Ren Tao, lança sèchement MB, encore irrité par le refus d'Oda malgré son calme qui ne laissait paraître physiquement aucun signe de répulsion.

La fierté du Supernova risquait de conduire son équipage à sa perte, il en avait conscience mais ne pouvait faire autrement : l'accord que lui avait proposé ce Chevalier était inadmissible pour lui. Ainsi, en dégainant son épée, il sut qu'il allait sûrement y laisser la vie. Il ne restait plus qu'à espérer l'arrivée des renforts. C'était sans compter sur les coups fourrés de Fenko, dont la tête de fouine apparut au loin, près de Bellamy.


Fenko Oudoni, Narcisse Oudoni

    - Les Decimas font décidément un bordel monstre, au moins sur le Nouveau Monde, on en aura rien à foutre d'eux, lança avec engouement Narcisse en voyant le représentant des Chevaliers au loin.
    - Occupe-toi de celui-là pendant qu'on s'occupe de l'équipage d'Oda, lança avec un sourire réjoui le Sanglant : Ça allait être un véritable massacre.

Quelques instants plus tôt, Vladim avait la plus grosse bifle qu'il n'avait jamais reçu de sa vie. Concentré sur son combat et sur sa faim, et malgré son Haki de l'Observation, il n'avait pas vu le monument lui arriver dans la figure. Fort heureusement, ses réflexes lui avaient permis d'attraper l'engin de Bellamy avant que celui-ci ne s'écarte, et de l'envoyer d'un coup sec dans les airs, s'assurant de l'écarter quelques mètres plus loin. Il voulait reprendre son combat palpitant contre la fille aux aiguilles, mais celle-ci avait profité de l'occasion pour lui planter quelque chose dans le bras. Elle sourit un instant avant de lancer :

    - Échec et Mat.

L'homme-démon fronça les sourcils avant de s'avancer un coup. Il sentit alors son corps tout entier le lâcher. A nouveau, il s'écroula par terre, laissé à son triste sort par la jeune femme. Elle allait maintenant pouvoir s'occuper d'autres problèmes plus urgents.

Narcisse s'était avancé vers Bellamy. Il était donc chargé de s'occuper de ce Decima-là, une vraie plaie en soit, mais il n'était pas le plus aguerri des combattants de son équipage. S'il était surtout craint par son statut de cousin du Capitaine, c'était son esprit et non sa carrure qui lui donnait place en tant que second. Ainsi en s'approchant du maudit, une épée bâtarde dégainée, il ne prit pas la peine de le charrier mais fonça directement vers sa cible. Le tranchant de son arme lui donnerait l'avantage face à l'élasticité de cet homme, et s'il pouvait l'achever en quelques coups, il n'en serait que plus ravi. Ainsi, arrivé à proximité du semi-géant, Narcisse attaqua directement au niveau des jambes pour lui couper les tendons. Immobilisation... Séquestration... Punition. C'était un schéma classique.

Fenko s'était approché du champ de bataille sans craindre ses ennemis. Deux Supernovas, un Chevalier Décima et le Chef d'une Organisation Criminelle en pleine expansion. Tout ce gratin était réunis pour leur plus grand malheur. En s'approchant, et pour montrer la menace qu'il représentait, Fenko avait immédiatement pris les traits de sa malédiction. Des poils lui poussèrent sur tout le corps, ses bras devinrent épais, sa tête prit une apparence de fouine... Ou pluôt, de binturong. MB le regarda, comprenant qu'il allait se trouver dans un combat inutile s'il ne clarifiait pas la situation, mais d'un autre côté la situation de son subordonné prouvait qu'il n'allait pas avoir le choix quant à l'affrontement qui se profilait. Il pouvait très bien laisser Oda à Ren Tao, et si leur affrontement se soldait par l'échec du hors-la-loi, il n'aurait qu'à finir le Nouvel Epéiste conformément aux ordres qu'il avait reçus.


Colonel Karzon Freedak

Ainsi, s'avançant lui-même vers le Supernova, il fit tout de même un signe à son de Pion de renvoyer la politesse à Ren et à son acolyte. Le cyborg pointa avec ses bras volumineux le tireur armé d'un bazooka, et lui envoya comme simple cadeau une rafale de balles poussées par un système à air compressé qui augmentait la vitesse des projectiles de manière radicale.
On essaye d'avancer un peu. Alors, Bellamy, tu te retrouves contre Narcisse Oudoni. L'équipage Oudoni veut un bain de sang, et il compte bien l'avoir, même si ça implique des Decimas. Narcisse est niveau 21, il utilise une épée bâtarde et n'est pas PNJisable contrairement aux précédents adversaires.
Ren, tu te retrouves en face d'Oda à la fin, mais pour répondre à ton petit cadeau, le cyborg te renvoie des balles à très haute vitesse. Le Colonel-cyborg est niveau 35. Oda est niveau 33, MB 31 et Fenko 29. Gritch est niveau 30, et il est proche de l'eau.
Rei, pour ce tour-ci, sache que si tu ne t'es pas trop approché, personne ne t'a remarqué. Sinon, considère que des aiguilles foncent sur toi et que Matasha t'attaque. Envoies-moi un MP ou Skype si tu as des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mar 05 Mai 2015, 15:53




Viens je t'emmène... ♫

feat REN TAO & REI MITSUYORI




Le coup que je venais d’utiliser était des plus osés, tellement que personne n’avait dû l’essayer. Enfin, après tout, je ne pouvais être que l’unique possesseur du Paramecia du Caoutchouc à cette époque, donc ce n’était pas vraiment étonnant. Mais je n’étais sans doute pas le seul à l’avoir obtenu, avec les décennies passées derrière moi. Et puis, cela importait peu, en fait. L’unique chose qui comptait était le fait d’avoir réussi à toucher mon adversaire, ou tout du moins l’un de mes opposants. Ainsi, je m’étais mis à sourire, instinctivement, et ce jusqu’à ce qu’il n’attrape mon membre pour m’envoyer quelques mètres plus loin. Il avait de la force, ce garçon ! Mais pas assez pour me faire voltiger comme un vulgaire pigeon. Du coup, je pus retomber sans mal sur le sol, les pieds bien à plats, aussi agile qu’un chat. Bien évidemment, il s’agissait d’une très grosse métaphore, étant donné que je me trouvais loin d’être agile, à cause de ma corpulence notamment.

Peu de temps après, je me rendis compte de la présence d’une autre personne. Un jeune garçon à la chevelure châtaine et complètement désordonnée. A la vue de son visage, de son allure, et de sa carrure, je pus tout de suite reconnaître un air de famille avec le Supernova Fenko Oudoni. Mais de qui s’agissait-il ? Un frère ? Un cousin ? Peu importait à vrai dire. Je n’étais pas là pour tracer un arbre généalogique à partir de ces deux-là. Quoi qu’il en soit, dès qu’il fut proche de moi, le jeune pirate sortit sa lame et commença à donner quelques coups au niveau de mes jambes. Il était vrai que, de par ma taille, c’était l’endroit le plus facile à atteindre pour lui. Malheureusement, il ne fallait pas oublier ma partie haute qui pouvait s’avérer redoutable.

De ce fait, lorsqu’il balança sa lame à quelques centimètres de moi, je sortis instinctivement ma dague en allongeant très légèrement mon bras, pour venir intercepter son coup, usant de ma force pour tenter de balayer son bras et ainsi peut-être parvenir à le désarmer un instant. Ceci fait, je m’éloignai de quelques pas en arrière en dégainant mon revolver de l’autre main. S’il y avait bien une chose que je me devais de faire, c’était de me débarrasser de cet élément encombrant pour nos négociations avec le Nouvel Épéiste.

- Qui tu es toi ? Le larbin de Fenko, c’est ça ?

Une fois éloigné, je tirai une poignée de balles, environ cinq, en direction du garçon et ce à divers endroits. Mon but était de pouvoir le toucher, même s’il venait à se déplacer. Bien évidemment, cela pouvait échouer, et c’était même fortement possible, mais il fallait tout de même essayer.

- J’sais pas, ton visage me dit rien. T’as l’air aussi faible que ces mecs là-bas, par terre.


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 953
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
456/500  (456/500)
Berrys: 228.850.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mar 05 Mai 2015, 17:36


The war begin !


Les agneaux que nous semblions être attaquaient enfin le fameux loup. Restait  à savoir qui était véritablement le loup et qui étaient les moutons ou les agneaux. Chaque camps avait ses préparatifs, ses atouts, ses tactiques. Désormais, c'est une véritable partie d'échec humaine qui se déroule. Les pions se déplacent suite au déplacement du " roi ". Pourquoi je me considère comme le roi ? Car je suis le leader de ma faction, je dirige les troupes et ma philosophie de ce jour était : si le roi ne bouge pas, les pions ne suivront pas. Il est de mon devoir de passer en première ligne et pour cause, ce combat concerne ma petite personne certes, mais aussi - et surtout ma famille - et dans ce genre de cas, je n'allais pas me contenter de donner des ordres et rester bien au chaud. Non, s'il fallait mettre à feu et à sang un équipage entier, alors je me devais d'être le numéros un à agir. Rei, Ayabusa, Gin, Mélina, Mina... Aucun d'eux n'allaient mourir, bien au contraire je m'assurerais de leurs survies et veillerais à ce qu'ils ne leur arrive rien. Reliés par nos appareils de communication, au moindre pépin, nous serions prévenu et je prendrais les décisions qui s'impose.

Ma famille était ma plus grande force, mais aussi mon talon d'Achille, car en cas d'attaque, si l'un de mes protégés était mis en danger, je n'hésiterais pas à rebrousser chemin pour le protéger ou ordonner que des gens se déplacent pour aider. Je ne me permettrais pas de voir mourir un seul de mes coéquipiers et ça, j'y mettais un point d'honneur. Que ce soir ma famille ou mes alliés comme Fenko et son cousin, je ne laisserais rien ni personne les abattre. Aujourd'hui, au coucher du soleil, les ombres qui seront sur le sol seront les nôtres et non celles de l’ennemie. Ces derniers seront morts, ils ramperont sur le sol pur de Shabaody et leurs morts sonneront toutes comme un avertissement au monde.

Convaincu de cette fin, je m'étais avancé en ligne de front - bien que protégé en théorie, par Gin et Rei qui était quelque part - afin de faire face à mes ennemis du jour. Ainsi donc, Oda était en compagnie des Décimas. Ces personnes ne m'intéressaient pas. Leurs buts sont idylliques, mais peu réalistes. Gouverner le monde, c'est d'une utilité frôlant le zéro.  Non... Avoir la main sur tout n'est pas attrayant. Pour ma part, je préférais gouverner sur autre chose que l'humanité. Cette dernière étant bien trop précieuse pour être mise sous esclavage. Moi et mon groupe, nous gagnerons de l'autorité et seront craint. Le respect est plus jouissif que de la soumission.

Alors que j'avais rapidement dit ce que je pensais de la présence des Décimas, le fameux Chevalier m'envoyait chier en me répondant qu'il n'avait rien à faire de mes affaires. Hm ? Je n'étais donc pas un ennemi dans l'immédiat ? Automatiquement, je me mis à réfléchir. Après tout, l'ennemi de mes ennemis est mon ami. N'est-ce pas ce que l'on dit ? Commençant à me demander s'il ne valait pas mieux profiter de cette présence pour descendre Oda, finalement, je vins à voir que des compagnons s'apprêtaient à se battre et que donc, ou bien je négociais, ou bien je me faisais deux ennemis dans l'immédiat. Oda semblait fulminer face à la situation dans laquelle il se trouvait. Quel idiot aussi... Pourquoi refuser une telle aide ? Une fierté mal placée sans doute. Avant d'entamer un quelconque combat, je vins à dire de manière lasse à ce fameux MB.

" Oh vraiment ? Pourquoi ne pas rester sur côté et nous laisser cette tâche ? En supposant que votre affaire soit de le tuer et non l'aider ? Ou alors... nous prêter main forte histoire de finir notre travail commun plus rapidement hm ? Nous avons un ennemi commun n'est-ce pas ? Ainsi que d'autre chats à fouetter... "

Mon plan était celui-ci désormais : faire en sorte que les décimas embrassent notre cause le temps d'une bataille. Après tout, défaire Oda était la priorité. En revanche, j'espérais qu'il ne me demande pas de choisir entre Fenko et eux... Car je serais dans un beau bordel moi... 
Voyant un geste de ce fameux type, je vins à user de mon haki pour prévoir la suite venant d'un homme plus que costaud. Remarquant tardivement la présence du colonel et ce qu'il préparait, c'est uniquement le haki qui me permis d'échapper à la mort ou une belle blessure. Les balles fusaient à une vitesse impressionnante et en voyant dans quelle direction il tirait, en plus de la mienne, je vins à automatiquement me retourner vers le lieu où se trouvait Gin. Au loin, on pouvais voir que la petite silhouette se mis à bouger en se jetant sur le côté. Je ne faisais pas attention au cri très bref qu'on pouvais entendre dans mon appareil de communication toujours branché. Gin avait plongé de justesse, mais s'était en partie fait avoir au niveau de l'épaule gauche. Une balle avait traversée la partie supérieur de cette dernière le faisant légèrement serrer les dents sur le coup.

" Bordel !!! "
" Gin ! Tu vas bien ? "
" Je me suis sentis mieux on dira. Je peux les fumer ? "
" ... Concentrons nous sur Oda... Les Décimas ne sont pas notre priorité veux-tu. "

Me retournant rapidement vers Oda, je vins à soupirer et faire un pas de plus vers lui. Le fixant dans ses yeux, je reprenais le contrôle de mes émotions cachant le fait que je m'étais inquiété pour mon compagnon. Même les méchants agneaux ont un coeur après tout. Serrant les poings, je vins alors à lancer de manière froide à cet homme qui semblait l'avoir amer. Se rendait-il compte qu'au final, il n'y avait plus autant d'agneaux et de loups que ça dans le cas présent ?

" Espèce de ? ... Tu as pas terminé ta phrase mon cher. Tu veux venger tes amis n'est-ce pas ? Dans ce cas viens... C'est entre toi et moi maintenant. Je suis là, face à toi et prêt à t’accueillir.  Je vais te montrer que des fois, il faut savoir faire taire sa fierté et accepter les bonnes affaires. Et ... que tu aurais mieux fait d'accepter mon offre, plutôt que de vouloir m'affronter. Je te promets une seule chose, être généreux et te faire ressentir ce que tes compagnons ont ressentis. Cela te convient-il ? "

Sans plus attendre, je vins à sortir un petit objet que j'avais soigneusement emprunté à Gin. Une grenade et pas n'importe lesquelles. Souriant en coin, je montrais clairement que je n'allais m'en prendre à lui comme il l'aurait espéré. Monsieur est du genre loyal à toujours taper au dessus de la ceinture ? Manque de pot, je suis là pour le tuer et pour ça, je n'allais reculer devant rien, même si pour cela, je dois lui arracher les poils du nez un à un... Retirant la goupille de la grenade, je la lançais vers lui afin de tester ses aptitudes. Allait-il esquiver ? Ou bien user de ses talents d'épéiste pour contrer la chose ? Quoi qu'il fasse, j'aurais droit à une démonstration de ses capacités et cela me donnera un avant goût de sa personne. Idéal pour prendre une longueur d'avance. Tandis que lui, que savait-il de mon style de combat ? De mes exploits ? Rien, puisqu'il n'avait pour informations que de possibles rumeurs ou un témoignage d'un membre d'équipage ayant survécu à mon " attentat ".

Lançant l'objet vers le samouraï à la fierté aussi grande ce monde ne l'est, je me demandais bien comment il allait réagir. L'objet fonçant sur lui n'était autre qu'une invention de Gin. Une sorte de grenade qui libère une importante quantité de lumière durant un bref instant aveuglant ainsi la victime. Pour ma part, je m'apprêtais à fermer les yeux au cas où il laisserait cette chose exploser en pensant que ce n'est qu'un leurre, un coup de bluff. Mais avant cela, je lançais furtivement une lame en direction d'un de ses bras simplement pour l'amocher un peu plus.  Après tout, le but était bien de le tuer, quitte à mettre du temps à bien faire cela.

Mina de son côté était une bonne fille du groupe et en tant que demoiselle, elle se devait d'aider son futur nouveau capitaine non ? Ainsi donc, alors qu'il se transformait en une bête des plus adorable, cette dernière se plaça à côté de lui et lui dit d'un ton démontrant son enthousiasme à se battre.

" Puis-je... T'aider Fenko ♥️ "

Elle aurait pu prêter main forte à Narcisse, mais dans l'immédiat, c'est avec Fenko qu'elle voulait combattre et non avec un autre. Tenant fermement une hallebarde - que Oda ne devrait pas avoir de mal à reconnaitre - elle attendait une confirmation avant d'attaquer. Si affrontement il devait y avoir, ce serais à Fenko d'ouvrir le bal, car elle, elle ne pouvait pas prendre d'initiative dans le cas présent. Sauf en cas de danger or, le petit ange en face d'eux ne semblait pas attaquer dans l'immédiat.

De son côté, Gin avait pris son sniper afin de garder ces gens à vue d'oeil. Sa priorité comme l'avait dit son patron, s'était de s'occuper d'Oda, mais pour sûr, si les Décimas devenaient une menace trop pesante, il se devrait de faire son travail. Gardant en ligne de mire le fameux Oda, il gardait aussi à l'oeil cet homme imposant semblant être un pion des Décimas. 

A quelques kilomètres de là, un homme courait à toute vitesse. Ses armes à la ceinture il espérait ne pas arriver en retard. Prenant son den den mushi, la personne appelait la petite Mélina qui était confortablement installé dans le dirigeable fraîchement volé, prêt à décoller dès qu'elle aurait le feu vert.

" Mélina ? Mélina... Écoute, je me dirige vers le groove 12 ok ? Si les choses tournent mal, tu débarques ok ? "

Sans attendre une réponse, la personne en question ne perdis pas de temps, reprenant sa course en direction du champs de bataille. Ce dernier arriverait pas l'Ouest du fameux groove devenu un champ de bataille monumental. L'ambiance était brûlante partout.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Spoiler:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 453
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Mer 06 Mai 2015, 12:45

Let’s go ; Action
feat. Ren & co

Continuant sur ma lancée à travers les toits des bâtiments, je me rapprochais de plus en plus du groove 12. Et je pouvais déjà sentir plusieurs odeurs non dissimulées et proches de là. Plusieurs odeurs dont celles de Ren, des deux Oudani ainsi que d’autres odeurs pas forcément reconnaissables rien qu’à l’odorat. Mais je suppose que ce doit être celles d’Oda ainsi que les décimas et d’autres types qui doivent être soit avec Oda, soit avec les décimas. Fin peu importe mais il y a pas mal de monde dans ce coin.

Je faisais tout de même en sorte de rester discrète pour que l’on ne me repère pas tout de suite. Afin de pouvoir ensuite jauger la force des ennemis et surtout avoir une bonne occasion de faire mon entrée et commencer à me battre moi aussi. Enfin… c’était mon idée du début ça… Car tout en continuant à avancer à travers les toits, j’ai eu comme l’impression d’être observée depuis le sol. A moins que je n’aie pas été suffisamment discrète, je vis arriver des aiguilles de nulle part, dans ma direction. Les esquivant assez facilement, je me devais de trouver l’identité de la personne qui vient d’envoyer ça. Et tout en repérant aux alentours, qui ais-je vu ? Ce cher Oda ainsi que certainement des acolytes. Bon bah, j’avais vu juste en quelques sortes. Et tout en faisant attention à ces aiguilles mystérieuses qui ont été jetées dans ma direction, je compris qui était les décimas en voyant ces hommes dont un homme cyborg et un mec à l’allure plutôt bizarre, qui semblaient commencer les hostilités.

Je devais être arrivée un peu en retard car tout le gratin était réuni. Oda, ses coéquipiers et les décimas d’un côté, puis Ren, Fenko et autres de l’autre côté. Sentant ensuite une odeur de sang, je reconnus celle de Gin parmi les autres odeurs. Hum… il a du se faire toucher. Et comme qui dirait, j’ai plutôt intérêt à le couvrir pour éviter qu’il ne soit complètement vulnérable. Jaugeant un peu la distance entre lui et moi, je finis par apercevoir qui était l’auteure de ces aiguilles. Une femme plutôt grande avec de longs cheveux violets et des bras bandés. Un regard à faire peur et bader plus d’un… En tout cas, chose bien caractéristique de cette femme qui semble n’avoir peur de rien, c’est bien le fait qu’elle a plusieurs aiguilles dans les mains. Non pas que sa tenue qui ressemble à une tenue d’infirmière choque mais c’est plus le regard limite de tueur qui la caractérise, rien qu’à première vue. Et je vais me battre contre ça… Bon par contre, quelqu’un dans ma tête me dit de rester prudente. Bien sûr, en tout point de toute façon.

Reprenant ma forme humaine, je dégainais mon sabre, prête à bondir sur l’adversaire. J’ai heureusement réussi à esquiver ses aiguilles mais j’ai l’impression que si l’on se fait toucher par une seule d’entre elles, quelque chose de pas bien du tout va se passer. Donc j’ai plutôt intérêt à faire gaffe et pour ma peau, et pour celle de Gin qu’il faut que je protège également. Restant d’abord à proximité de notre ingénieur, je me contentais d’observer un instant cette jeune femme plus que les autres protagonistes dont je me foutais quelques peu. Ren sait ce qu’il a à faire donc je ne m’inquiète pas trop pour lui non plus. Et puis qui vivra verra comme on dit. Ayant le sang bouillonnant, en plus d’être méchamment excitée par le fait que j’allais enfin pouvoir faire mon apparition et combattre à mon tour, je sautais dans les airs en faisant une sorte de geppou avant d’atterrir près de mon ennemie et ce, avec la grâce d’un oiseau.

Sur mes deux jambes, je n’attendis pas que la jeune femme se tourne ou fasse quoi que ce soit, pour essayer de l’attaquer avec mon épée dans un premier temps. Je ne sais pas comment elle est forte cette femme mais il va falloir faire fort pour ce premier combat si je veux pouvoir aider au mieux Ren à tous les massacrer, hors Fenko et l’homme poisson vu qu’il ne veut pas que l’on y touche et que c’est Fenko qui aura le loisir de le tuer, ou jouer avec. Enfin peu importe à vrai dire. Prenant appui sur mes jambes, tout en brandissant mon épée de telle sorte à foncer dans le tas, je m’apprêtais à lui donner un coup net et précis afin de la trancher. Très concentrée dans ce début de combat que j’engageais – rectification, elle m’a envoyé des aiguilles mais on va dire que c’est quand même moi qui engage la chose – je me devais être la meilleure afin de protéger mes amis et faire en sorte que nous ne subissions aucunes pertes. Tout en commençant ce combat, je ne perdais pas de vu le fait que je devais faire en sorte de protéger le mieux possible Gin afin que personne ne puisse encore l’attaquer.

Quitte à me transformer en cannibale ou je ne sais quoi d’autre… ce ne sera pas notre sang qui coulera mais bien celui d’Oda, ses hommes et s’il le faut les décimas. J’ai cru entendre qu’Oda avait refusé une possible alliance avec eux. Donc déjà ça élimine on va dire une menace trop grande en termes de chiffre et… de force en fait. A cause de l’homme cyborg, je dis ça principalement. Et s’ils peuvent rester sages et dans leur coin, cela arrangerait tout le monde. Mais ça, je suppose que c’est trop leur demander. Reculant suffisamment loin de mon adversaire, je restais sur la défensive tout en observant attentivement les prochains mouvements qu’elle aurait l’intention de faire. Je ne peux pas la prendre à la légère, surtout dans une guerre comme celle-ci. Et surtout une guerre que nous avons-nous même déclenchée. Merci qui hein franchement…
____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Jeu 07 Mai 2015, 23:08



Narcisse Oudoni

Ce demi-géant était relativement habile, et c'était un point d'honneur pour lui. Son poignard avait réussi à intercepter les coups du Second de Fenko, tandis que celui-ci se trouvait à nouveau en retrait. Il souriait simplement, étrangement, comme si la situation l'amusait plus qu'autre chose. Sa force était tout même impressionnante, et si Narcisse n'avait pas fait un bon en arrière pour esquiver la contre-offensive, il aurait certainement pu subir quelques séquelles. En ce début de combat, ils étaient encore à armes égales.

    - Je ne suis ni un larbin, ni un incapable comme ces mioches là-bas, se moqua l'épéiste en déviant deux balles et en esquivant les autres, ne se prenant une éraflure au niveau du bras gauche.

Contrairement au coup précédent qui visait les jambes, cette fois-ci Narcisse comptait blesser son adversaire de manière plus surprenante. Il mit son épée vers l'arrière de son corps et dut bander les muscles de son bras pour que le mouvement qui suive puisse brasser assez d'air pour créer une lame d'une dimension supérieure à la moyenne, environ deux mètres de largeur. L'attaque avait simplement pour but de blesser le demi-géant au bras, arrivant droit sur lui, et de le distraire.

Ainsi, commençant un nouveau mouvement, le cousin Oudoni s'élança vers sa cible. Il maintint son épée derrière lui, recommença à bander les muscles de son bras et sauta en l'air au dernier moment. Il savait bien sûr qu'il était vulnérable dans cette position, mais il avait conscience d'autre chose : que sa lame d'air allait lui permettre d'empêcher une réplique immédiate, puisque l'homme-élastique serait certainement concentré sur celle-ci pour l'arrêter. Ainsi, il tranchera dans un double mouvement de sa lame bâtarde le petit doigt et l'annulaire du demi-géant qu'il comptait, s'il le fallait, découper en morceau petit à petit.


Fenko Oudoni, Bexinos Majô

MB ne répondit pas à la proposition de Ren Tao. Il continua de fermer les yeux en se préparant à un assaut de Fenko, et commença à réfléchir à l'hypothèse d'une alliance qui ne lui plut cependant pas. Il n'accepterait qu'en dernière nécessité, mais s'il pouvait il se ferait un malin plaisir de tous les faire tuer. Bien sûr, il n'était pas de nature sanguinaire mais il sentait le devoir de cacher cette rencontre qui allait se solder sur un échec, et déjà trop de personnes étaient au courant de celle-ci.

    - Concentre-toi sur moi ! Lança Fenko en attaquant, griffes toute sorties, ayant acquiescé à la demande de Mina par un sourire.

Le Sanglant n'avait pas l'intention de se battre à la loyale, et il savait que sans connaître la force de son adversaire, il serait utile d'avoir une alliée pour assurer sa défense. MB prit une position de son art martial du Lion, et les paumes devant lui, il les referma et infligea un coup dans le ventre à Fenko qui l'envoya valser quelques mètres plus tard. A peine eut-il fini son action qu'il se dirigea vers la verte dont il avait entendu la proposition.

Le coup fut rapidement, et se voulait dévastateur. Utilisant la paume de sa main dépliée, il visa l'épaule droite de Mina pour la briser littéralement en deux comme on brisera des planches de bois ou des briques. Il s'attaquait à un os à la résistance plutôt faible pour pouvoir ensuite s'en prendre aux côtes, aux articulations, et à tous les petits os qui pourraient se trouver sur son passage. Au moment où son attaque arriva sur la jeune verte, Fenko se relevait à peine de l'assaut qui lui avait brisé deux côtes et l'avait pris par surprise.


Oda Musashi

La grenade qui arrivait sur Oda ne semblait pas perturber l'épéiste dont les épaules se haussèrent nonchalamment devant ce spectacle. Il esquiva simplement le projectile en se dirigeant vers celui-ci et en prenant de l'avance pour qu'au moment où il touche le sol, il soit déjà plus qu'assez éloigné de l'arme de l'ennemi. Ainsi, la lumière qui arriva dans son dos ne le perturba pas le moins du monde et à la manière d'un samouraï, il porta la première attaque sur Ren, une attaque portée par la rage et l'envie de rendre justice. Cette envie absolue et dévastatrice qui le prenait allait lui servir à quelque chose.

    - Plus jamais ! Hurla-t-il en abattant son épée à l'horizontale, au niveau de la tête pour décapiter le hors-la-loi.

Bien sûr, il y avait peu de chances que ce coup-là passe, et Oda décida donc de marteler son adversaire en lui transperçant la chair de parts en parts par une série de petites coupures bénignes, son arme tenue d'une seule main. De cette manière, il allait pouvoir tester la résistance de cet homme. Les assauts se voulaient ainsi rapides et précis, dignes d'un samouraï de son ampleur.

Les aiguilles n'avaient pas réussi à prendre en traite leur cible, et Matasha fronça les sourcils en s'éloignant cette fois-ci légèrement. Ils étaient deux, elle était seule. Un désavantage pour une combattante dans son genre. Pourtant, elle comptait bien faire balancer les choses pour qu'elle n'ait pas à s'inquiéter du nombre d'adversaires. Prenant à nouveau une aiguille à sa ceinture, autour de laquelle des centaines de ses sœurs étaient disposées, la troisième membre la plus forte de l'équipage d'Oda avait décidé de montrer de quel bois elle se chauffait.

La nouvelle attaque visa d'abord l'homme qui se trouvait en arrière-plan. Lancée d'aussi loin, l'aiguille avait peu de chance de toucher sa cible, mais c'était sans compter sur la capacité de la demoiselle dont le contrôle sur ses lancers s'était amélioré avec le temps, permettant ainsi de ne pas perdre de puissance même sur une longue distance.

    - On dirait que ça risque d'être un combat entre fille, s'excita la jeune femme en souriant à Rei, amicalement. Si vous n'aviez pas massacrer mes camarades, je pourrais presque ressentir de la pitié pour vous tous. Vous ne savez pas ce qui vous attend !

Matasha coinça une aiguille entre chacun de ses doigts et les porta, les poignets croisés, à hauteur de son visage tandis que son corps s'abaissait légèrement. Elle profita de l'élan qu'elle avait pris pour s'élancer vers la Zoan. Si elle n'avait pas l'avantage de la vitesse, elle aurait celui de l'initiative. Jetant trois de ses aiguilles à dix mètres de son ennemie, Matasha tenta d'en planter deux autres dans les pattes de son adversaire qui devrait commencer à bouger pour éviter celles qu'elle venait de lui envoyer, et être donc plus vulnérable dans ses mouvements. Chacune des aiguilles étaient recouvertes d'un fin poison paralysant, moins puissant que celui utilisé sur « Le Dévoreur de Chair » mais assez pour paralyser la partie touchée et ses environs.

Cinq aiguilles furent tirées et remplacées entre les doigts de la pirate, présentes pour se défendre et s'éloigner à nouveau si jamais les choses tournaient mal.
L'image pour Matasha arrive demain.
Bellamy > La lame d'air ne couvre pas vraiment ton champ de vision mais elle t'empêche de voir Narcisse tant qu'elle vient vers toi.
Ren > Oda est fou de rage. Il t'attaque de manière te blesser mortellement du premier coup, en se servant de ta grenade qu'il esquive en arrivant sur toi. Puis il teste ta résistance par de petits coups harassants.
Rei > Matasha t'attaque avec ses aiguilles recouvertes d'une substance paralysante, si tu bouges pas tu te prends les trois aiguilles, si tu bouges tu ne t'en prends que deux mais dans le pied, tu peux trouver une autre solution que te les prendre. Matasha est niveau 30.
Pour Mina, elle est dans la merde, et Gin aussi mais moins.
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 953
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
456/500  (456/500)
Berrys: 228.850.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Ven 08 Mai 2015, 09:04


The war begin !


Face à Oda, je me demandais bien comment ce combat allait se passer. Durant ce long instant entre le moment où la guerre était déclarée et l'instant où elle a commencé, je n'ai pas cessé de m'entrainer. Jour, nuit, qu'importe, je n'avais pas arrêté un seul instant de penser à mes compagnons. D'où mon entraînement d'ailleurs. Les autres ne seraient pas forcément à la hauteur, alors c'est moi qui devais l'être plus que n'importe qui. Tel un roi, je me devais d'être fort pour protéger mon peuple, mes enfants, ma famille. C'est ainsi que j'ai développé mon haki, arrivant à l'utiliser à son stade basique. Cependant, malgré ce " don ", je ne pourrais pas vaincre, ceci ne serait qu'un coup de pouce, mais en rien un pouvoir absolu me donnant la main face à n'importe qui. Je devais rester conscient et c'est ce que je faisais en cet instant.

Admirant la parade d'Oda, je vins à fermer les yeux pour pas me faire flasher bêtement. Me concentrant uniquement sur sa voix, je me mis à prédire ses premiers mouvements. Quand l'homme hurla de rage en tentant de me décapiter, c'est avec une certaine aisance que j'utilisais mon kami-e pour me tordre vers l'arrière et éviter de perdre ma tête. Au final, seule quelques mèches de cheveux se firent avoir et je revins à moi immédiatement, ne devant pas croire que ceci serait le seul coup. Focalisé sur Oda... Notre combat avait commencé. Ses coups étaient précis, fins, brutaux. Dans sa manière d'attaquer, je ressentais une pointe de pitié, comme s'il m'évaluait comme je l'avais fait. Me sentant presque insulté sur le coup, je notais cependant le fait que ses coups - s'il avait été portés à pleine puissance - auraient pu être mortels. Il veut jouer à ça ? Souriant en coin, alors que quelques coups m'arrachent de légères coupures, je vins à user de mes deux gants spéciaux. L'un déployait une lame fine et coupante comme une lame de rasoir en dessous de mon poignet, tandis que l'autre montrait des sortes de lames recourbées au niveau de l'avant bras. Normalement, ce dernier ne savait rien sur ces " gadgets " et je comptais bien créer la surprise et l'avoir. Plus question d'échanger des coups simples, mais maintenant, ce serais bien mon vrai style que j'allais lui montrer : du close combat. Chaque coups donnés ne seraient là que pour le blesser grièvement, voir le tuer et non l'affaiblir doucement.

" Vas-y sérieusement... Je me suis entraîné pour affronter un supernova supposé être dangereux... Un homme qui protège les siens... Pas un imposteur qui ne m'apporte aucun défi !!!  "

Parlant d'une voix froide et sans équivoque, je vins alors à esquiver un autre coup qui me coupa légèrement, mais suite à cette esquive, je vins alors à me rapprocher au plus près de lui. Désormais, je pouvais sans doute prétendre à avoir la main, et je n'allais pas m'en priver. Me mettant bien en place, je vins alors à viser son coeur directement. Mon bras ne fis pas dans la demi-mesure et sans plus attendre, telle une lance, cette partie de mon corps s'élança en avant dans le but de le planter sévèrement. Et quant bien même la lame ne percerait pas son coeur, peut-être pouvais-je tenter de le planter plus profondément en forçant. Mettant une grande partie de mes forces dans ce coup, l'homme pourrait le voir que j'étais sérieux et non que je faisais le joueur en le sous-estimant. Non... Pour l'heure, il est MON adversaire, mon plus grand ennemi. Et celui-ci, il ne se relèvera pas, pour sûr.

De son côté, Gin observait les scènes via son sniper. Il vit dans un premier temps que Fenko et Mina semblaient en difficultés, mais ailleurs, c'est une autre demoiselle qui était dans la merde.  Tch... Avec sa blessure, ses manœuvres allaient être un poil plus long. Il rechargerait et tirerait avec une précision optimale avec quelques secondes de retard comparé à d'habitude. Certes, ce ne sont que des secondes, mais dans une bataille comme celle-ci, c'est justement le souci. En une seconde, une bataille de ce rang peut vite changer. Le jeune blond se devait de faire un choix. Mina ? Ou Rei ?

" Who putain "

Se reculant un peu et roulant sur le côté, le jeune homme s'était écarté car il avait vu qu'une miss en bas lui avait envoyé un cadeau. Il était repéré et sa position était localisée. Grognant en se rendant compte qu'il devait recadrer ses tirs, le jeune homme retournait près du bord et se dit qu'il allait tirer, puis retourner dans le bâtiment. Moins visible, le jeune homme aurait plus de chances de survivre, plutôt qu'être une cible avec écrit sur sa tête " visez moi bien, je suis là ".  Dans un immeuble, il serait plus sain et sauf, à moins que l'immeuble entier soit visé par une attaque d'un genre surpuissant. Cadrant son tir, finalement, il se décida à aider Rei. Après tout, la salope qui l'affrontait avait essayé de le tuer non ? Puis Ren l'a dit, la cible numéros une, c'est Oda et ses potes. Donc le méchant colonel aux bras imposants, il attendra. Idem pour l'homme qui met à mal Mina et Fenko. Chargeant son arme et préparant à tirer, il pris soin d'attendre que Rei ne soit pas dangereusement placé, puis une fois fais, il tira en visant la tête, ou les épaules. Espérant toucher le ventre ou ses alentours, le jeune homme avait mis une balle de type " Dust ". Celle-ci n'était pas pour faire mal, mais bel et bien gêner. Si la balle explosait proche de là où il aurait espérer, alors la chiante demoiselle qui faisait face à Rei aurait une belle surprise : un petit nuage de poussière en pleine face. Idéal pour aveugler et laisser une belle opportunité à Rei d'attaquer. Jugeant son travail fait pour le moment, le jeune homme pris ses clic et ses clac pour alors retourner dans le bâtiment.
Enfonçant les portes sur son passage, il entra dans la première pièce qu'il trouvait et s'installait à une fenêtre comme il y en a des centaines d'autres sur ce bâtiment. Remettant une roquette dans son bazooka et remettant des balles dans son sniper, le jeune homme se tenait prêt à enflammer la scène de plus belle.

* Rei, tient bon. *

Mina elle était sans doute la membre des "SG" à être la plus à même d'approcher de la mort à l'heure actuelle. En effet, cette dernière assistait Fenko qui avait donner son accord à ce qu'elle participe au combat. En sa présence, elle se sentait invincible, mais très vite, elle allait se rendre compte que ça n'allait pas être une partie de plaisir. Alors que son " amoureux " se faisait repousser, cette dernière eu l'étroite idée de s'inquiéter pour lui. Baissant sa garde durant une seconde, voilà que l'ennemi était déjà sur elle, prêt à lui donner un coup à la puissance égale à sa popularité dans le milieu des décimas. La jeune femme se fis surprendre lors du premier coup, la main de l'adversaire arrivant sur son épaule avec une vitesse fulgurante. Mais alors qu'elle pensait se faire repousser, au final, elle sentis une drôle de sensation, ainsi qu'un drôle de bruit. Ce son, elle le reconnaitrait entre mille... Un os qui se brise. Cette mauvaise nouvelle ne fit que créer un seul sentiment en elle : une jouissance. La belle retenait un cri de couleur et au lieu de s'en plaindre, elle vint à prendre un regard noir, un regard où il n'y a plus de place pour la raison, mais bel et bien uniquement pour la folie et l'envie de sang. Pas question de se laisser avoir si facilement, ici, le seul vainqueur possible pour elle, c'est Fenko. Et pour assouvir cette vision des choses, elle irait loin, très loin, même si pour cela, elle devrait mourir. Suite à ce premier coup donc, la demoiselle tenta d'attraper un de ses poignets avec ses doigts agrémentés de lames. Puis simultanément, de son autre main * avec le bras valide * elle tenta de faire glisser sa hallebarde contre le corps du jeune homme en passant par la nuque en premier lieu. Quant bien même ce coup ne marcherait pas, quitte à se faire briser tel un biscuit trop sec, elle tentait de tenir le jeune homme de toutes ses forces, afin de laisser à Fenko une possibilité de le toucher mortellement, ou grièvement. Dévouée jusqu'à la fin, la belle n'avait pas peur de la mort. Pas depuis sa perte de raison, lors de l'annonce de la mort de sa soeur jumelle il y a très longtemps de ça.

Non loin de tout ce chaos, le jeune homme, ex-marine entendait les bruits d'affrontement. Le temps lui manquait, il avait d'ailleurs peur d'arriver en retard. Faisant face à des immeubles peu imposant, il se devait de faire un détour pour arriver à la place où les combats avaient lieu, mais cela allait lui faire perdre du temps, or, il n'avait pas ce luxe. Sans plus attendre, le jeune homme dégainait deux lames. L'une était très longue et lui appartenait depuis un moment, alors que l'autre était une lame de bonne qualité, mais qui appartenait à un sous fifre d'Oda. Ni une ni deux, mettant une paquet de ses forces dans le coup, le jeune homme trancha net le bâtiment en diagonal, laissant celui-ci s'affaisser et libérer le passage. Sautant sur les débris, le jeune homme arrivait à toute allure, prêt à intervenir dans les combats. Et sa première cible n'était autre que ... Oda. Ni une ni deux, le jeune homme leva son arme des 50 et laissait l'électricité parcourir sa lame. Du ciel à la terre en passant par Oda, le jeune homme tenta de couper verticalement le supernova, prêt à en découdre. Tel un éclair qui tombe du ciel, la lame laissait voir un éclair suivre le coup.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Spoiler:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode


Dernière édition par Ren Tao le Dim 10 Mai 2015, 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 453
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Ven 08 Mai 2015, 16:08

Let’s go ; Action
feat. Ren & co

La jeune femme que j’avais en face de moi semblait vraiment douée et je comptais bien faire très attention afin de ne pas me faire toucher inutilement. Je réfléchissais également à comment j’allais pouvoir attaquer lorsque je revis un détail chez elle qui m’avait laissé un peu sans voix pendant quelques secondes. Sa ceinture… c’est là qu’elle se réapprovisionne en aiguilles. Il suffirait donc que je l’attaque à cet endroit là, que je tente de lui voler ses aiguilles ou que sais-je encore et je suppose qu’elle devrait être un peu moins dangereuse. Je n’ai de toute manière pas vraiment le temps de penser à ce que je pourrais faire dans l’immédiat, que je la voyais se rapprocher et envoyer de nouveau une slave de trois aiguilles dans ma direction. Analysant rapidement la situation, que je bouge ou pas, je vais certainement me prendre au moins deux de ses aiguilles… Et ainsi, je me retrouve en mauvaise posture pour tout dire. A moins que je ne trouve la bonne solution pour me dépêtrer de ces aiguilles. C’est trop risqué que je me transforme en louve pour faire un soru et me propulser aussi loin que possible. Il me faut tout de même quelques secondes pour utiliser ma technique et ces secondes auraient été perdues parce que ses aiguilles auraient réussies à me toucher. Non, il faut que je trouve autre chose et surtout que je bouge rapidement.

Et la bonne idée vient de quelques coups de feu. Ça a été rapide alors que je devais justement rapidement réfléchir à ce que j’allais faire pour me sortir de là mais c’est Gin qui réussit à me sortir de ce mauvais pas. Des tirs de sa part en direction de la jeune femme ont fait que j’ai pu esquiver les aiguilles en me reculant suffisamment pour ne pas me faire avoir par une balle moi aussi. La jeune femme parla par la suite mais ses paroles ne me firent guère de sentiments. Bien au contraire, je m’en fichais presque, préférant réfléchir à ce que j’allais faire tandis que je m’étais suffisamment déportée pour ne pas être touchée par ses aiguilles précédentes. Je dois dire que j’ai sacrément eu du pot que Gin ait tiré à ce moment là, sinon je ne sais pas trop ce que ça aurait fait. Sans doute, je me serais prise ces aiguilles dans le pied et puis bah… il aurait fallut que je trouve comment attaquer sans un de mes pieds. Et ça c’est super handicapant, surtout quand vous avez un zoan de la terre. Terre pour dire que le loup bah ça ne vole pas hein.

Bon, maintenant je dois trouver l’opportunité idéale et comment frapper pour faire mal et tenter de neutraliser en priorité ses aiguilles. Parce que c’est bien pénible ça. J’ai sacrément eu la chance du hasard mais je doute que cela se reproduise. Il faut à présent penser à la contre-attaque et je dois être très prudente sur les techniques à utiliser. Si je me rapproche trop d’elle, elle pourra arriver à me piquer sans trop d’efforts mais en même temps, rien qu’à la vue de ses lancées, elle a pas mal de dextérité. Une adversaire coriace en tout cas et en tout point de vue différent ave ce que j’ai déjà affronté jusqu’à maintenant. Après, si j’utilise mon zoan, je suis bien plus rapide qu’elle en plus d’avoir le soru donc ça pourrait tout à fait jouer à mon avantage… Mais je préfèrerais ne pas l’utiliser maintenant car si je me fais avoir, je ne pourrais plus faire grand-chose je pense. Je ne sais pas ce que sont exactement ces aiguilles mais quelque chose me dit clairement qu’elles ne sont pas banales. La tension était palpable on pourrait dire et en zieutant rapidement, j’ai pu voir que Gin n’était plus à portée de vue. Sans doute qu’il a du rentrer dans le bâtiment où il était.

Ça me permettra de mieux me concentrer sur la jeune femme et ses fichues aiguilles. Non parce que déjà trouver des solutions pour l’attaquer sans se faire avoir par ses aiguilles soit une plaie mais si, alors si je dois en plus faire gaffe que Gin ne se fasse toucher, galère, galère. Puis comme il faut bien tester quelque chose, je finis par me dire que je n’ai presque rien à perdre, si ce n’est la vie. Oh après tout, ce n’est pas grand-chose hein. Ironie bien sûr mais me mettant de nouveau en position avec mon sabre dans une main, je commençais à taper du pied au sol pour utiliser le soru et transformer mon autre bras afin de m’équiper de griffes et faire appel à une technique que je n’ai pas eu l’occasion d’employer si souvent. Une technique qui se fait à deux « lames » et qui consiste en un combo avec des griffes et une lame. Mon sabre étant un sabre plus qu’aiguisé devrait normalement pouvoir me permettre de toucher la jeune femme presque automatiquement. Si je vise bien, bien entendu.

Et ainsi commençait un combo entre mes griffes et ma lame de 50 pour tenter de déstabiliser et blesser la jeune femme. Faisant également en sorte d’attaquer vers sa ceinture pour lui ôter ses aiguilles.
____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Jeu 14 Mai 2015, 09:04




Viens je t'emmène... ♫

feat REN TAO & REI MITSUYORI




L’affrontement contre Narcisse Oudoni, le cousin du Supernova, venait de commencer quelques minutes plus tôt. Le petit se débrouillait plutôt bien jusque-là. Enfin, le problème venait surtout du fait qu’il était épéiste, et cela restait l’une de mes plus grandes faiblesses malheureusement. Toutefois, je ne comptais pas me laisser marcher sur les pieds pour autant. J’étais bien déterminé à lui faire mordre la poussière afin de montrer à mon supérieur ce que je valais. Il n’y avait donc pas plus de temps à perdre désormais. Je me devais de passer aux choses sérieuses, afin de ne lui laisser aucune chance. A la dernière action, le jeunot était parvenu à éviter les balles tirées sans trop de souci, bien qu’il se soit tout de même retrouvé avec une légère égratignure au niveau du bras gauche. Pas mal, pas mal. Après tout, je n’en attendais pas moins de la part d’un « haut » larbin de Fenko. Ça ne pouvait pas être aussi simple de le mener à la défaite, ça paraissait évident.

Juste après, celui-ci usa à nouveau de sa lame pour créer une large lame d’air, d’environ deux mètres, ayant probablement pour but de venir me taillader. Une fois créée, elle se dirigea en ma direction, au niveau de mon bras. Astucieux ce garçon. Avait-il vraiment pour objectif de m’handicaper en tranchant l’un de mes membres supérieur ? Ou était-ce plutôt pour autre chose ? Je ne le savais pas vraiment sur le coup. Mais.. Par réflexe, je me mis à sauter en fléchissant bien les jambes pour arriver suffisamment haut et ainsi laisser passer la lame d’air en dessous de moi. Au même moment, lorsque l’Oudoni s’élança en avant pour m’atteindre, je plaçai un coup de pied circulaire au niveau de son abdomen pour le dévier de sa trajectoire mais aussi le stopper dans sa lancée.

- Pas mal du tout, ta petite ruse, gamin !

Ceci dit, je souris et m’élançai à mon tour en sa direction, étirant mon bras en avant pour qu’il puisse le viser, juste avant de commencer à le faire vibrer sur toute sa longueur. Cette tactique avait pour effet de créer l’illusion que plusieurs bras s’apprêtaient à frapper, l’empêchant par la même occasion de déterminer la position exacte de celui étant réel. A ce même moment, j’empoignai mon revolver dans l’autre main, visant le pirate avec certitude. Il se devait de choisir. Soit il décidait de bouger pour esquiver l’attaque et il ne me restait plus qu’à le suivre du regard pour tirer, soit il restait en ligne de mire et se prendrait le coup, plus éventuellement quelques tirs. Une décision qu’il ne fallait pas prendre à la légère, même si je ne connaissais pas toutes ses capacités en combat. En effet, ce jeune garçon pouvait très bien tout éviter, d’une façon ou d’une autre.

- On va vous laminer.. Tu le sais ça ?


Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]   Ven 15 Mai 2015, 03:54


Chasseur et proie



Arrivée inopportune

▬ La réunion s'est terminée avec la déchéance de Daisuke. Il retrouve donc son ancien équipage et part en direction de Marineford... Par contre, ils arrivent sur Shabondy.
"Il faut qu'on se décide... Débuta Okita."

Nous nous trouvions dans une situation plutôt improbable. Okita, Firo, Kazuma et moi étions face à plusieurs hors-la-lois renommés qui s'affrontaient pour je ne savais quelles raisons. Cependant, même si je pouvais reconnaître deux ou trois têtes plutôt connues, c'est Okita qui s'était spécialisé dans les différentes affiches de recherches. Il précisa donc une dernière fois les quelques pointures ici présentes.

"On commence par le plus intéressant : Musashi Oda, dit le nouvel épéiste. C'est un pirate ayant un équipage aussi assez connu. Il semble être accompagné par ses deux plus fidèles compagnons. Cette fille, là-bas, une certaine Matasha et l'homme poisson qui s'est barré dès le début des hostilités."

Accompagnant le geste à la parole, il parlait bien plus calmement qu'à l'époque où je les avais quitté. Grâce à ses dires, je comprenais peu à peu l'ampleur de la situation.

"A en juger par les combats qui viennent de débuter, je peux dire que l'équipage de Fenko, là-bas, un autre supernova, s'est allié avec un certain Ren Tao qui se trouve maintenant face à Oda. Je ne connais rien de lui, mais je ne m'attendais pas à le voir si loin dans Grand Line avec une prime aussi basse. Peut être qu'il fait secrètement partie de l'équipage à Fenko, il faudra vérifier cela."

Ren Tao. Cela me disait quelque chose, mais c'était assez vague, cependant l'équipage de Fenko ne me disait rien du tout. Okita rajouta alors quelques petites choses par rapport à eux, comme le type qui ne pouvait plus bouger, un peu plus sur leur droite faisait partie de l'équipage au sanglant ainsi que le type qui se battait contre le semi-géant. Mais ce qui m'intéressait le plus, c'était ceux qui semblaient de trop, dont cet homme, plus grand que la normale et celui avec cette paire d'aile immaculée.

"Et eux ? Fit Firo, juste avant que je ne pose la question.
- Eux... Répondit rapidement Kazuma. Eux... Ce sont nos pires ennemis. Les pires ennemis du gouvernement : les Décimas. J'ai reçu un rapport, peu avant la guerre mentionnant les différents membres de l'organisation connus et nous avons ici un des "chevaliers" de Centes : Majô Bexinos.
- Et le gros type derrière lui, avec ses épaules aussi large que mon corps entier, c'est un colonel de la marine. Je ne me souviens plus de son nom, mais je l'ai déjà rencontré il y a quelques temps. Rajoutai-je.
"

La situation semblait se préciser peu à peu. Deux parties se convoitaient la puissance de Oda, mais en avait aussi un peu peur, car c'était plus du "rejoins-nous, ou meurt". Cependant, c'était rapidement devenue un capharnaüm mélangeant à la fois leur quête de pouvoir, leur envie de meurtre et la fierté de ne pas laisser sa proie à un autre chasseur.

"Notre objectif est clair les gars. On se doit d'attraper le chevalier Décima et de récupérer les marines contrôlés. Lança Kazuma. Okita et moi, on va aller vers Bexinos. Il semble se battre au corps à corps et tu n'es pas doué, Dai'.
- Ah ah...
- Firo, occupe toi des blessés. Endors-les, fais ce que tu peux pour les immobiliser. On s'en occupera après. Toi, Daisuke, tu fonce vers le colonel et tu tente de l'immobiliser aussi. Il peut être une source d'information plus que capitale. Vous avez tous compris ?
- OUI, Capitaine !
"

Une fois son discours terminé, nous nous séparâmes rapidement et je me dirigeai vers ma cible. Avec la vitesse dont on usait, on ne pouvait clairement pas nous empêcher de rejoindre les combats et je fus rapidement à porté de tir.

"Sergent Chef Aurola. Je suis là pour vous arrêter !"


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quand les agneaux attaquent le loup [RP de Groupe - Présent]
» Suite quand les harpies attaquent...
» Quand le grand méchant loup s'invite à la fête
» Quand les agneaux chassent les loups[Scénario ouvert]
» Quand le malheur frappe une nouvelle fois [Loup]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-