Partagez
 

 [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
Valentine D. Kain
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue36/75[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue265/350[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitimeMer 1 Avr - 9:14


Kaizoku Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



L'archipel Konomi !
Bataille contre les Hommes Poissons !


Kain était en train d'attendre. Il était toutes fesses posées à la proue du navire. Il avait ainsi une vue particulièrement dégagée sur l'Archipel Konomi qu'ils étaient en train d'approcher à grand pas. Une fois de plus, Kain n'avait absolument aucune idée des aventures dangereuses qui pourraient bien les attendre une fois accosté. Une chose était cependant sûr, le chemin les séparant de Grand Line n'était plus immense. Leur prochaine escale après Konomi n'était autre que Loguetown, ville où fut exécuté le Gol D. Roger. Cette île serait une étape importante de l'équipage et malgré sa petite caboche, le borgne était parfaitement au courant de l'histoire qui entourait Loguetown.

Aux premiers abords, l'archipel ne semblait pas habitée. Il n'y avait aucun navire à la ronde. Même pas un seul pêcheur ne pouvait être aperçu à l'horizon. Chose bien étonnante. Cela n'empêcha pas malheureusement Kain de faire des siennes. Nescafé, toujours perché sur sa tête lui tapota le front. Les deux lurons se dirigèrent vers la cuisine afin de retrouver Heziel le cuistancier de l'équipage.

Ils ne tardèrent d'ailleurs pas à le retrouver. Il était occupé à quelques affaires. Le duo le salua alors respectueusement. Ils abaissèrent leur buste avant d'annoncer d'un air solennel « arigato gozaimasu ». Puis, c'était avec un air satisfait que Kain tendit le bras vers la porte qui donnait sur la réserve de viande. Il en avait déjà l'eau à la bouche. Une force mystérieuse qui sembla être le bras d'Heziel vint faucher le nez du borgne qui fut projeté en dehors de la cuisine. Le capitaine se mit à rouler sur le pont du navire avant que son crâne n'attaque violemment le mât principal du navire. Là, un seau rempli de chaire à banane finement écrasée vint servir de chapeau à Kain qui était encore dans les vapes.

Cet assaut de seau était probablement l'oeuvre de Loyal, le canonnier qui avait une vision et un talent hors norme pour calculer exactement la trajectoire que prendrait tout projectile. Il suffisait d'imaginer quelques secondes Kain comme le plus gros des projectiles pour deviner sans grande difficulté où il pourrait atterrir. Un rire distinct vint se joindre à la réunion de nakamas tandis qu'ils regardaient le capitaine se dépatouiller avec son seau de banane. Il s'agissait de Jaymi, le musicien qui avait déjà une marque de bronzage au niveau de ses lunettes de soleil qu'il ne retirait presque jamais.

Ce dernier passa son index sur le front afin de discipliner ce qui semblait être une mèche rebelle avant de placer une sangle autour de sa nuque. Il put ainsi se saisir de sa guitare avant d'annoncer sur un ton joyeux ces quelques mots.

Jaymi: Je viens d'avoir l'inspiration pour une nouvelle chanson... Elle se nomme « Baka no Kain-san ».

Après les deux premières notes, Jaymi perdit l'équilibre quelques instants, son pied venait effectivement de glisser sur une peau de banane. La chaire de banane n'étant pas arrivée toute seule, la peau sembla être abandonnée pile à l'endroit où Jaymi s'apprêtait à jouer. Le musicien eut une petite frayeur et tenta de reprendre son calme en prenant de grande inspiration. Malheureusement pour lui, une voix maléfique lui vint susurrer à l'oreille qu'il avait fait une fausse note suite à cette victoire de la peau de banane. La voix rajouta également que cette fausse note était digne de lui tellement il jouait mal de la musique.

Une veine apparut soudainement sur la tempe du musicien qui se mit alors à hurler pour sa défense.

Jaymi: CE N'EST PAS MA FAUTE !

Il s'approcha alors de la rambarde du navire, guitare en main.

Jaymi: C'EST CELLE DE LA GUITARE ! ...

Il fracassa ainsi la guitare contre la rambarde. Seul le manche lui resta dans la main. La destruction de l'objet fut d'une beauté remarquable, c'était pour cela que Nescafé qui était assis à une mini-table en mode mini juré, lui attribua sans hésitation un neuf. Le morceau de guitare volatile alla se loger dans la figure du capitaine. Son nez commença à saigner. Les insultes du borgne étaient véritablement comiques tandis que Jaymi continuait sa crise.

Jaymi ET CELLE DE CETTE FOUTU PEAU !

La peau de banane ainsi envoyée vint se loger dans la figure de Kain qui, pour une raison inconnu, plaça son pied sur un patin à roulette. Kain sur le patin traversa maladroitement le pont. Son genou vint se prendre dans la rambarde du navire et il bascula ainsi par dessus bord. Le capitaine sombra dans les fonds de l'océan. Bien évidemment, si personne ne venait le secourir, il en mourrait dans d'atroces souffrances en sa qualité de mangeur de fruit du démon. Avec cet enchaînement d’événements incongrues, on aurait presque pu penser que quelqu'un d'assez méchant avait pu orchestrer tout cela. Heureusement que la confiance, l'entraide et la bonne entente régnait au sein de l'équipage et qu'il n'y avait pas lieu à douter d'eux.

Le navire était assez proche du rivage pour pouvoir jeter l'ancre sans le moindre soucis, seul aspect, afin de pouvoir atteindre la plage, il faudrait probablement utiliser une chaloupe. Destiny Sutcliffe qui était la jeune femme kidnappée par Kraehe lors d'une sévère bataille dans East Blue était toujours de la partie. Son comportement quant à lui était toujours aussi... incertain.


@Heziel Coffe




Dernière édition par Valentine D. Kain le Mer 14 Oct - 0:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1954
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue45/75[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue6/500[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (6/500)
Berrys: 69.945.000 B

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitimeMer 1 Avr - 15:29






Le territoire des Hommes-Poissons ! Une haine innée ?!


Il n'y avait pas à dire, Kraehe faisait des merveilles. Le pirate était quasiment rétabli de son affrontement avec Arnold Saylong, le chasseur de prime qui avait bien failli lui arracher la vie une semaine plus tôt. Heziel s'en tirait avec une large cicatrice au niveau de l'épaule droite et un bras à nouveau totalement fonctionnel. Pourtant, sur le coup, il lui avait bien semblé proscrit de pouvoir l'utiliser avant un moment... en tout cas, il n'avait eu aucun mal à jeter Kain en dehors de la cuisine, prouvant par la même occasion qu'il avait recouvré son punch habituel. Préparant un peu de thé, il réfléchissait aux événements récents. Leur petit coup d'éclat involontaire leur avait précédemment attribué l'attention toute particulière de la Marine, ainsi que d'un colonel qui, selon les dires de ses nakama, ne devait pas être pris à la légère. Il se souvenait lui même avoir été tenu en joue par un gradé, mais la suite des événements avait été censurée de sa mémoire par un lancer d'ancre exécuté avec brio.

Quoi qu'il en fut, ils jouaient désormais sur la ligne rouge que partageaient les gens recherchés. Ils marchaient sur le fil du rasoir. Logue Town serait une étape difficile : depuis un attentat, la ville était placée sous une sorte de loi martiale et il était très difficile d'y entrer ou d'en sortir. De plus, d'après ce qu'il savait de la situation actuelle, le monde était dans un état relativement chaotique : le gouvernement mondial ne ferait aucun compromis. Il leur faudrait redoubler de prudence si ils souhaitaient atteindre Grand Line indemne... encore plus pour réussir à la traverser en vie. Finalement, il plaça sept petites tasses sur un plateau, en ligne droite, avant de les servir d'un seul geste propre et concis. Puis il prit le chemin du dehors.

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] 1442671748-jaymi
Jaymi Andriks

Comme d'habitude, c'était le bordel. Plaçant le chapeau de paille avec lequel il s'était mystérieusement réveillé sur le haut de son crâne -mais dont il semblait s'être entiché, peut-être pour ce qu'il représentait-, il avança sur le pont alors que l'abruti de musicos criait encore que son art était bafoué par diverses choses et que Kain l'insultait, le nez en sang. Des morceaux de guitare cassée jonchaient le pont du navire par endroits. Loyal se frottait les mains avec un air machiavélique dans un coin, alors que Jaimy jetait une peau de banane sur Kain, qui passa par dessus bord. Soupirant, Heziel alla poser le plateau sur la table sortie à l'occasion du beau temps, laissant le thé reposer là avant de s'adresser au musicien.

- Oy, tu ferais bien d'aller le chercher, il va couler sinon.

- Heeeiiinnn ?! Non, c'est ton tour d'aller le chercher, teme !

- Tu rigoles ? C'est moi qui y suis allé la dernière fois ! Alors si t'as même plus de quoi nous exploser les tympans, va le repêcher !

- Qu'est-ce que t'as dit, cuistot de merde ?!

- 'Zicos débile !

Alors qu'ils se regardaient droit dans les yeux en grognant comme des abrutis, se repoussant du front, deux constats pouvaient être faits. Oui, Kain tombait souvent à l'eau et Heziel et Jaimy étaient les deux seules personnes du navires à pouvoir non seulement nager, mais surtout avec une force suffisante pour repêcher le gorille. Et oui, le cuistancier et l'artiste musical avaient un peu de mal à exprimer l'affection qu'ils pouvaient avoir l'un pour l'autre... ce qui se traduisait par une sorte de rivalité constante agrémentée de joutes verbales et physiques assez amusantes à regarder. Effectivement, depuis que Jaimy avait brisé de la vaisselle avec son antépénultième feu instrument de musique, le pirate au chapeau de paille n'avait cessé de tailler son style musical, amenant une douce tension entre les deux hommes.

- Regarde, là-bas !

L'homme aux lunettes de soleil se retourna dans la direction indiquée par Heziel, qui coïncidait bizarrement avec la direction dans laquelle Kain était tombé.

- Quoi ? Je vois rien !

- Y'A TON CAPITAINE QUI COULE TEME !

Sur ces mots, le brun choppa le blond par les épaule et le jeta comme un sac de pommes de terre par dessus bord, l'envoyant immédiatement rejoindre le borgne qui devait commencer à dormir avec les poissons. Les jurons du musicien furent vite étouffés par son entrée dans la masse bleue et liquide, avant qu'il ne parte finalement rechercher le mastodonte qui jouait au titanic. Pendant ce temps, fier de son coup, le  « cuistot de merde » se frotta les mains avant de retourner vers le plateau de thé. Le navire était suffisamment proche du rivage désormais. Il annonça à tout le monde de se servir avant de s'affairer à jeter l'ancre. Il ne leur resterait plus qu'à déployer la chaloupe pour atteindre la plage.

- Oy, Kraehe ! Prépare la chaloupe ! 



_________________





"Are you a man... or a monster ?"



Dernière édition par Heziel Coffe le Mar 17 Nov - 0:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
Valentine D. Kain
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue36/75[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue265/350[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitimeLun 31 Aoû - 20:13


Kaizoku Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!


Quelques minutes plus tard, Kain se trouvait sur la chaloupe que le médecin de l'équipage avait précautieusement descendu. Loyal était en train de faire du tranpoline sur le ventre de son capitaine afin de lui faire recracher toute l'eau qui s'était infiltrée en lui. C'était donc au rythme des « bulubulubulu » du borgne que le reste du groupe était en train de pagayait en direction de la plage la plus proche.

Kain reprit conscience une fois arrivé sur la berge. Il était cependant un peu plus fatigué que d'habitude et ne pouvait donc pas se permettre de courir comme à son habitude à la recherche d'un restaurant. Il se tint ainsi les premières minutes en se servant de son ancre comme une canne. Il ne leur fallut pas longtemps avant d'arriver sur un chemin de terre. La route était bien entretenue. Ainsi, on pouvait se douter qu'elle était régulièrement empruntée. Il ne leur fallut d'ailleurs qu'une dizaine de minutes de balade avant d'arriver dans une plaine dégagée. On pouvait clairement distinguer, grâce au beau temps, les diverses exploitations agricoles. Il semblait que cette zone était spécialisée dans les fruits. Notamment les oranges, on pouvait effectivement admirer ces centaines d'orangers qui se dressaient de part et d'autres de la route qu'empruntait nos voyageurs des mers.

*Un peu plus tôt, quelque part sur l'archipel Konomi*

Des mouettes étaient en train de survoler les alentours de l'archipel. Elles avaient toutes des sacoches en cuir qui pendait en travers de leur corps. Elles étaient en train de transporter le journal et il apportait avec lui de nombreuses nouvelles. Malgré l'occupation pirate, cette île n'était pas coupée du reste du monde. Beaucoup des habitants de l'île purent se procurer un exemplaire du fameux journal. On pouvait y trouver toutes sortes d'informations. Le monde avait été effectivement chamboulé depuis l'annonce de la mort du chef révolutionnaire qui avait fait comme l'effet d'une bombe dans le cœur du sens commun.

La mort de nombreux marines avait également affecté les familles du monde entier. Cependant, les nouvelles d'aujourd'hui ne venaient pas seulement de la féroce bataille qui s'était déroulé tantôt. Une gazette spéciale avait été distribuée ce matin-là. Ces événements avaient donné naissance à de nouveaux criminels qui sortaient de l'ombre. Il fallait donc pour les habitants redoubler de vigilance. Idiot serait celui qui pourrait penser que la mort d'un seul homme pourrait effacer la criminalité de la surface du globe. L'attention des habitants de l'archipel s'attarda sur une rubrique qu'ils n'avaient pas l'habitude de voir dans de tels numéros. Oui, il s'agissait de leur rubrique, celle concernant les criminels d'East Blue recensés par la marine.

Qui aurait crû que sur la mer réputée comme la plus calme des Blues pourrait voir émerger de tels criminels ? Il s'agissait d'un équipage pirate naissant dont la prime total n'était pas à prendre à la légère. Elle s'élevait effectivement à 64 000 175 berrys. Ils ne devaient pas être pris à la légère. Le capitaine possédait le D. maudit dans son nom, ce qui inquiétait probablement déjà les marines, raison pour laquelle sa première prime était aussi élevée. Ses compagnons devaient être également de la pire espèce. Même le robot de l'équipage qui possédait une prime de 175 berrys ne devrait pas être pris à la légère.

L'équipage du borgne allait sûrement attirer l'intérêt de nombreux chasseurs de primes, débutants comme aguerris. La coquette somme qu'ils représentaient permettrait à son acquéreur de vivre convenablement longtemps. Rares étaient les personnes qui seraient en mesure de lutter contre eux. Les maîtres de l'archipel en faisaient partis et la nouvelle leur parvint également. La proximité du groupe du borgne les mit sur leurs gardes. Cependant, au lieu de les mettre sur leurs gardes, de grands rires retentirent. Toucher la prime sur leurs têtes serait un grand plus pour leurs économies. Un ordre fut donné par ce qui s'apparentait au chef. Il était assis dans l'ombre d'un pré-haut. Celui qui reçut directement l'ombre salua respectueusement son boss. Se relevant, il replaça son chapeau correctement au milieu de son crâne dégarnie. Il se retourna et se dirigea vers la sortie. En passant près d'un bocal, il enfonça sa main à l'intérieur avant d'en retirer une crevette qu'il goba. Ce dernier boutonna le bouton de sa chemise trop petite avant de passer la porte en plein air de leur QG. Il passa ses doigts dans sa longue et visqueuse antenne qui faisait office de moustache. Après un rire gras, il lâcha quelques mots à lui-même avant de prendre la route.

Rack: Oh oh oh... Je sens que l'on va bien s'amuser. J'ai une faim de requin oh oh....

*De nouveau avec les Dokugans, dans une modeste auberge*

La porte s'ouvre et laisse entrer le groupe de pirates.

Nescafé: Garçon, une table !

Bien sûr, le fameux garçon ne parlait pas le hamster. Cela n'empêcha pas de figer la totalité de la clientèle et du personnel en voyant leur arrivée. L'un d'entre-eux lâcha son journal tout en laissant s'échapper un petit cri de surprise. On pouvait voir la page qu'il lisait et on y voyait distinctement le visage de notre groupe...



@Heziel Coffe

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitimeVen 11 Sep - 21:51

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] 150322061635672335

Des poissons !






« Y’a du soleil et des lapiiiiins lalalalalalaaaaaa…. »

Eh oui ! Après tout ce temps passé sur ce vieux radeau de mes deux construits avec quatre planches et trois clous, me voilà ENFIN avec une terre en vue ! Cette fois, j’en suis certaine : c’est Logue Town ! Tant d’efforts, d’acharnement… Je n’en pouvais plus de ce boulot de serveuse. Il fallait que je bouge, et après toutes ces déceptions, toutes ces iles chiantes à vouloir en enterrer des poussins dans les fesses des renards, j’aimerais vraiment bien que ca… Euh… On dirait plutôt une… Ouais maintenant que ej suis plus trop loin… C’est pas une grosse ile, ca pue l’archipel… Roh, puis rien à foutre. Terre en vue. On verra bien ce qu’il y a à voir, si y’a des bijoux, de l’argent, des couronnes et des tiares ou même un parti très riche et fort séduisant… Et de l’aventure, ca serait pas mal.

Plus la plus grosse des iles se rapproche, et plus un rafiot autre que le mien aussi… Rafiot qui ne semble pas avoir notifié ma présence malgré le bordel apparent, y’a du mouvement là-bas ! Voilà qui est intéressant… Peut-être que ces loustics plus loins cherchent une séduisante, lapinesque et pétillante navigatrice ?! Qui sait, qui sait. Moi, je sais héhé… Bon, en attendant, il faut je rame. Avec la petite planche qui me reste. Bon sang, j’ai vraiment fini bien bas avec ces loubards qui m’ont jetée et attachée à un tronc… Comment ils ont pu me faire ca ? J’veux dire, j’ai été mignonne, agréable, chaleureuse et tout ! J’ai peut-être pas amené le bateau à bon port, j’ai peut-être un peu amoché le bateau sur un rocher, mais… Mais en fait je m’en tape. La terre est proche, si proche ! Oh oui, une terre ferme, ferme, et surtout c’est la terre ferme. Je en rêve plus que de ca, aller sautiller plus loin ! D’autant que si je me casse la tronche dans l’eau maintenant, je suis morte. Allez, petit radeau avance… Avance encore…. Et…. BINGO !

A peine une patte touchant le sol, je me mets à bondir, sautiller et rebondir encore. Plus loin, je vois le navire des autres… Que j’aperçois enfin. Pas trop prêt, ce qui me permet visiblement de leur rester inaperçue. Voilà qui est bien… Je les vois alors se déplacer, et un débat fait rage dans ma tête. Si ca se trouve, ils ont des trucs cools sur leur bateau. Mais est-ce que c’est plus intéressant de chaparder des trucs sur leur navire, ou de négocier pour faire partie de leur équipage ?... Boarf. L’aventure, c’est la vie. Allons donc espionner cette bande là. Et me voilà donc, discrètement en filature derrière eux, ce qui WOH bon sang, mais c’est quoi ca ? Couleur orange, que j’aime ta couleur… Ca, ca me plait ! Ca fait du bien, autre chose que du bleu aussi. En plus, les oranges brillent comme des bijoux ! Bon sang, si ca se trouve, ces oranges, c’est de l’or ! Ca brille comme de l’or, ca sent comme de l’or, ca VIT comme l’or…

Je repose mon reg… Oh zut, ils ont avancé. C’est qu’il y en a un en plus qui m’a l’air bien grand dans tout ca ! Et surtout, y’a un truc avec eux… Une espèce de bestiole mais je suis trop loin pour la voir. Mais ca ne saurait tarder ! Les voilà qui rentrent dans un établissement… Bien. Mon plan est tout trouvé. Je rassemble une bonne poignée de Berrys dans ma main, et m’occupe de rentrer par la porte de derrière. J’enfile alors un tablier qui traine, et cherche mon chemin presque sans difficulté jusqu’au comptoir où je vois ce qui me semble être le maitre des lieux. J’enfile aussitôt mon sourire de scène, et lui fiche un énorme bisous sur la joue tout en lui fourrant les Berrys dans la main.

« Bonsoir bel homme ! Je prends mon service !

Je m’approche alors un peu plus prêt de lui en collant ma poitrine à son bras droit pour lui glisser à l’oreille :

« Surtout, ne dites rien… Je suis en infiltration ! Si vous dites quoi que ce soit, je pourrais bien me faire zigouiller je compte sur vous… »

Je m’écarte donc, et lui envoie un petit clin d’œil ce à quoi il ne parvient pas à répondre. Il est bien trop sous le choc… Et je profite de ca pour remplir une tournée de bière pour la tablée. En espérant que ces lascars soient un investissement payant ! Vive les bijoux, et vive tout ce qui brille… Me voilà armée de bières jusqu’à mes oreilles de lapinou, débarquant vers… Bon sang, ce qu’il est craquant ! Tellement sexy…

« Bonjour à vous ! Une petite bière offerte par la maison, ca vous dit ? »


[/font][/size]
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Kraehe
Sombre Chacal
Kraehe
Messages : 88
Race : humain
Équipage : Borgne

Feuille de personnage
Niveau:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue22/75[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue30/120[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (30/120)
Berrys: 100.000 B

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitimeMar 15 Sep - 13:04


Non, non et non!

... vous êtes vraiment un problême. Butée comme une mule aussi.

Ce n'est pas vous qui vous vous êtes fait enlever et séquestré! je ne tournerais pas le dos à mon partenaire. J'ai un sens de l'honneur, MOI! je ne suis pas un vulgaire pirate!

Une épée à louer avec un sens de l'honneur... on aura tout vu. Au point de refuser de me raconter votre histoire, c'est un peu exagéré.

Je suis une tireuse, au cas ou vous ne l'auriez pas remarquer. Et expliquez-moi donc POURQUOI je dois me coltiner votre présence?

Parce que vous m'avez tappé dans l'oeil. Tant au litéral qu'au figuré.

...

...

... PERV...

Sortant de la salle sous les insultes et quolibets de la demoiselle, un léger sourire narquois aux lèvres, Kraehe referma doucement la porte sur le visage écarlate de la demoiselle. Destiny Sutcliffe n'était pas si désagréablement installé, puisqu-elle avait carrément eu droit à une petite chambre sur le navire. Si l'on exceptait la chaine qui reliait l'un de ses poignets au mur, suffisamment longue pour qu'elle puisse bouger librement dans la pièce. "un minimum", selon les dires de la concernée. N'empêche que Heziel et Kraehe faisait parti des seuls qui lui rendait visite, parce qu'elle avait tendance à se montrer... comment dire... assez virulente. au début, Kain avait d'ailleurs faillit avoir un lit dans la figure. D'ailleurs, mea culpa. Kain AVAIT eu le lit dans la figure Pour ce que cela lui avait fait...
Au final, Heziel était le seul, avec Kraehe, qui lui rendait visite, bien que, pour le cuistot, il s'agissait plus de sustenter les papilles gustatives de la demoiselle.
Kraehe, lui, faisait également la chose qui l'avait amené à la kidnapper: il trouvait toujours que le rôle de mercenaire ne lui allait pas, et tentait tant bien que mal de la convaincre d'abandonner l'habit de "tireuse" (puisqu'elle y tenait) louée. Il avait capturé une ennemie, et tentait tant bien que mal d'en faire une alliée. Mais la jeune femme semblait particulièrement obtus. Et avec une vision de voir les choses sous un prisme bien à elle. Enfin, ça, c'était quand le docteur n'était pas occupé à la fatiguer parce qu'elle tentait de lui briser les os chaque fois qu'il passait le seuil de la porte. En général, ce n'était qu'après que les deux soient exténués que la diplomatie (non musclée) commençait.

Et, si cela constituait un moyen de se tenir en forme et de s’entraîner très intéressant, il se retenait de ne pas employer certaines méthodes qu'il avait pour habitude de pratiquer quand il travaillait encore pour Cipher Pol. De fait, cela était particulièrement fastidieux, car la jeune demoiselle avait un énorme défaut: l'incapacité total à savoir mentir. Enfin, pour lui. Kain avait été berné, et Heziel lui donnait le bénéfice du doute. Quand à Loyal, il s'en souciait comme de sa première peau de banane. Depuis qu'elle s'était aperçue que Kraehe n'était pas dupe, elle ne se donnait même plus la peine de mentir pour être libéré. Faisant de lui le seul qui pouvait essayer de la convaincre. Déja, de cesser de les voir comme des ennemis à abattre absolument serait un grand pas vers sa libération, néanmoins l'aura meurtrière qu'il sentait à chaque fois qu'il pénétrait dans la pièce était palpable.

Avoir un intellect était parfois pesant... et celui qui affirmait que seul la personne qui hait éprouve un amour profond ne disait sans nul doute que des conneries. Ou était tombé sur une yandere. Au choix.

Se dirigeant au niveau du pont, il put admirer un certain mouvement venant de ses camarades. Regardant le bras d'Heziel, il eut un léger sourire satisfait en le voyant en bon état. Le sentiment de satisfaction d'un travail bien réalisé, et d'un individu qui suivait attentivement ses prescriptions. Et pourtant, c'était pas gagné... heureusement qu'il avait indiqué plus de temps que la réalité. Donner une marge de 10% était une stratégie qu'il avait apprit très tôt à appliquer, avec des détraqués du poings pareils. Et ce fut pour être plus ou moins attrapé, donné pour rôle de préparer une chaloupe, et accompagner les gens à terre.
Pas de problème, mais... pourquoi c'était au toubib de préparer le moyen de transport?
En soupirant, l'homme en noir s'exécuta, bien qu'il le fit avec une lenteur et une flegme apparente. Apprendre un peu de patience à la brute qui leur servait de capitaine ne faisait aucun mal. Puis il put les accompagner à terre, une fois avoir donner un peu de réserve de nourriture à Destiny. Quand même.

Alors que leurs pieds touchaient terre et que leurs pas résonnèrent au sol, l'oeil aguerris du médecin analysa les alentours. Il reconnaissait d'ailleurs sans mal que l'archipel avait un coté agréable, dans le style paysage. Toutefois, des que des gens apparurent, le Corbeau sentit une atmosphère aux alentours. Désagréable au possible. Une sensation qu'il ne connaissait que trop bien.
Il humait l'odeur de la peur.
Aussi, quand le groupe rentra dans une auberge dans un tonitruant fracas -merci le mammouth-, l'ancien assassin de Cipher Pol reprit un de ses vieux réflexe, et se glissa sur le côté furtivement. Il repéra un coin ou se mettre, qui, certes, lui bloquait la retraite -il jugeait ne pas en avoir besoin actuellement-, mais lui permettait d'avoir un regard sur toute la salle. De quoi surveiller absolument tout le monde sans attirer l'attention, à moins de regarder le coin d'ombre de l'auberge.

Il releva un peu son chapeau, l'obscurité lui procurant un voile suffisant, et observa la scène, prêt à réagir.
Quel chance d'avoir un gros panneau "VISEZ ICI" en la personne de son capitaine, vraiment...

Revenir en haut Aller en bas
Toto
La Sorcière des Mers
Toto
Messages : 94
Race : Femme Poisson ✦ Type hippocampe bleu.

Feuille de personnage
Niveau:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue18/75[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue5/100[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (5/100)
Berrys: 4.879.500 B

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitimeVen 18 Sep - 2:50

Bataille contre les hommes poissons
Toto
feat.
Dokugan no Ichimi








Après une énième rupture et presque sur la paille, Toto pense mettre fin à ses jours, jusqu'à ce que le destin lui envoie un signe et lui offre un primé sur un plateau d'argent ! Mais...


Un soleil de plomb frappait en ce jour l'Archipel Konomi, faisant s'élever dans les airs une légère odeur d'orange et d'iode… Mélange pour le moins particulier, mais qui caractérisait si bien l'endroit. Pourtant, bien loin de s'attarder sur la magie olfactive du lieu, une forme non-identifiable errait dans les rues ensablées de la plus grande île de l'archipel, attirant à elle les regards incrédules des habitants. Elle zigzaguait au milieu du passage pourtant laissé entièrement vide par les passants qui s'étaient réfugiés sur le bas-côté de la route, masquant des murmures interdits derrière leur main tout en la dévisageant.
L'ombre avait une forme à peu près humanoïde, mais pour une raison totalement inconnue, elle semblait avoir perdu toute matière, se résumant à présent à une espèce de masse informe à la démarche incertaine. L'une de ses mains maintenait un calamar en brochette dans sa bouche ; bouche d'où s'échappaient d'étrange son, tantôt elle semblait sangloter comme une enfant, tantôt un rire dément traversait la barrière de ses lèvres, donnant des sueurs froides aux malheureux qui s'était approchés pour savoir si tout allait bien. L'autre traînait derrière elle une lourde malle, accompagnant son avancée sur la voie d'un crissement fort désagréable et d'autant plus angoissant…

Toto, car c'était bien elle, s'arrêta subitement au milieu de la ruelle, faisant sursauter ceux qui se trouvaient à côté d'elle. Un enfant montra la femme-poisson du doigt, sa mère, blanche comme un linge, attrapa vivement son poignet avant de lui dire de ne pas faire attention à cette folle. La dite folle leva les yeux au ciel, le calamar toujours en bouche, tandis que les larmes inondaient de nouveau son visage. Comment en était-elle arrivée là ? Et bien, pour ne pas changer, son "prince charmant" avait pris la tangente…
Tout allait pour le mieux, elle avait mis son plus beau kimono, s'était coiffée avec la broche qu'il lui avait offerte quelques jours plus tôt… Ils s'étaient d'abord arrêtés devant le stand d'un cuisinier de rue qui proposait toute une sélection de brochettes plus appétissantes les unes que les autres avant de s'arrêter sur un banc situé sur la falaise en abord de la ville qui surplombait la mer. Et c'était là, entre la brochette aux crevettes et la brochette au poulpe qu'il lui avait annoncé qu'il avait rencontré quelqu'un d'autre.

Toto laissa un ricanement nerveux s'élever dans les airs, sa tête se penchant de plus en plus dangereusement vers le ciel… Une sirène. Et pas n'importe laquelle, non, une sirène sardine ! Elle avait perdu contre une foutue sardine ! De toute sa vie jamais elle n'avait été autant insultée ! Donc quoi si les sirènes sont d'une incroyable beauté, si elles ont une voix à tomber par terre et si elles ne sentent pas le poisson en prime ? Hein ? Hein ? Hein ?! Elle au moins elle n'avait pas besoin d'être transportée dans un bocal !

▬ Hé…hé…hé… Un bocal… Hé… Hé… Plutôt une boite… Boite à sardine…

La femme-poisson rit d'un rire sans joie à sa propre blague avant de se faire la réflexion qu'elle était décidément tombée bien bas… Elle allait reprendre sa marche lorsqu'un journal vint choir sur son faciès, se collant à la sauce caramélisée qui enrobait le calamar. Toto se débattit inélégamment contre l'assaillant, faisant fi des rires étouffés de ses spectateurs, après tout au point où elle en était, elle allait sans doute finir la journée en se jetant d'une falaise, plus rien n'importait.
Réussissant finalement à arracher le papier de sa face, elle posa à peine les yeux dessus avant de soupirer longuement. Elle jeta un regard de dépit à ce qu'il restait de sa brochette avant de la jeter au sol, reprenant en main sa malle et commença à avancer vers le bar le plus proche, elle aurait besoin de l'aide de l'alcool avant de sauter, le journal toujours en main.

Une fois dans l'établissement, Toto s'échoua sur l'un des tabourets du bar, feuilletant le journal en attendant que le patron ne vienne prendre sa commande. La jeune femme lisait un article sur une grand-mère qui avait apparemment trouvé une citrouille géante dans son jardin lorsque ce dernier arriva auprès d'elle. Elle commanda une bière avant de payer… Le fait d'ouvrir son porte-monnaie lui rappela une autre triste réalité : elle commençait sérieusement à manquer de sous. Elle avait payé tous les frais de ce pauvre George qui devait s'occuper de la cousine du cousin par alliance du frère de la grand-mère du meilleur ami de son oncle gravement malade, puis Frank lui avait demandé de l'aide pour acheter un bateau et fuir ces méchants qui lui demandaient de rembourser des dettes qu'il n'avait absolument pas contractées… Son dernier amour était riche et lui offrait tout, il avait même payé toutes les brochettes, mais du coup, elle n'avait pas cherché à regagner de l'argent…

Toto laissa tomber son crâne contre le bar, soulevant le journal dans les airs tout en le secouant. Un soupir de dépit traversa ses lèvres, à quoi bon ? Ce n'est pas comme si un primé allait arriver comme par magie au beau milieu de ce bar de toute façon ! À ce moment précis, la porte du bar s'ouvrit dans un grand fracas tandis qu'une série d'avis de recherche s'échappait du périodique des mers. Les yeux pourpres de la jeune femme s'écarquillèrent tandis qu'ils voguaient entre les nouveaux arrivants et les morceaux de papier qui étaient à présent étalés sur le sol.

Valentine D. Kain, 32.000.000 de berrys.

Comme par magie, la femme-poisson retrouva soudainement apparence humaine, ses joues se couvrant d'une légère teinte rosée alors qu'elle dévisageait l'homme massif qui se tenait dans l'entrée, son cœur battant la chamade.
Elle le savait, c'était un signe du destin !

© Gasmask



Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1954
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue45/75[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue6/500[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (6/500)
Berrys: 69.945.000 B

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitimeSam 19 Sep - 16:01





Le territoire des Hommes-Poissons ! Une haine innée ?!

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] 1442671748-jaymi
Jaymi Andriks



- Une bière

- Un saké, c'est mieux.

- Comment tu peux affirmer ça avec autant d'assurance ?!

- Parce que c'est évident, enfoiré !

Toujours en train de se prendre le bec depuis qu'ils avaient débarqué, sauvé Kain de la noyade, et tout ce qui s'en suivait, le cuistot et le musicien avaient suivi leur capitaine jusqu'à ce petit bar où l'ambiance morne s'était encore plus refroidie lorsque le grand borgne aux cheveux blancs avait passé le seuil. Ne prêtant guère attention à la peur qui se dessinait dans les yeux des habitants de ce petit village, les deux hommes continuaient à se chamailler pour un oui ou un non. Jaymi n'avait en effet pas apprécié le coup de son collègue qui consistait à le balancer dans l'eau pour le forcer à aller repêcher le lourdeau "en charge" de l'équipage. Pour sa part, Heziel ne pouvait juste pas saquer le musicien depuis le massacre d'assiette assez impressionnant qu'il avait provoqué au Baratie, jour fort heureux de son recrutement.


Les voilà donc installés à une table, à l'exception de Kraehe qui semblait visiblement tester l'éclairage du bar plutôt que chercher à y consommer quoi que ce fut. Avec un peu de temps, Heziel finit par remarquer qu'on les dévisageait, mais il n'avait pas encore mis la main sur le journal pour en saisir l'origine. Quelque chose clochait dans ce bar, c'était tout ce qu'il pouvait affirmer. Il remarqua aussi que la plupart des regards indiscrets convergeaient allègrement vers le mastodonte qui faisait office de meilleur ami d'enfance pour son humble personne gastronomique.

- Vous ne trouvez pas qu'il y a un truc louche ? Les gens ont l'air d'avoir peur de Kain.

Ce n'était peut-être pas qu'une impression, mais ça pouvait aussi n'être que le fruit de son imagination. Il continua de zieuter à droite et à gauche, mais au final ça ne fit que renforcer l'impression qu'ils étaient effectivement observés. Bah, peut-être les gens du coin étaient-ils juste méfiants vis à vis des inconnus ? Au final, ça n'avait rien de bien surnaturel. Il entreprit donc de se détendre, remettant son chapeau de paille en place, alors qu'un certain silence avait recouvert les discussions peu enjouées déjà en cours.

Alors qu'il réfléchissait malgré son relâchement au fait que l'atmosphère s'était faite plus pesante, la tablée se fit aborder par une jeune femme tout en beauté, qui comportait malgré tout quelques particularités physiques plus ou moins marquantes. La plus visible était sans doute la paire d'oreilles de lapins qui remuait doucement sur sa tête. Si l'on excluait son physique avantageux qui eu pour effet de momentanément détourner l'attention des gens autour d'elle... sur une certaine partie bien spécifique de son corps que, par respect et politesse, nous n'évoquerons pas ici (les seins, quoi).

La demoiselle proposa bien rapidement une bière offerte par la maison, se retrouvant en bord de table. Heziel ne savait pas vraiment à qui elle s'adressait. Néanmoins, il entreprit tout de même de répondre, après tout, tous les pirates ne recherchaient qu'un peu de bon temps avant de reprendre leur route vers Logue Town.

- Oh, je pense qu'on la prendra, oui !

Il était loin de se douter que pendant ce temps, alors qu'une silhouette large et sombre s'approchait du village en sifflotant un air glauque, plus loin encore se tramaient des desseins qui allaient une nouvelle fois mettre nos Dokugan à rude épreuve...

-- Quelque part sur l'archipel... --


La forme sombre, saillante et droite qui se tenait sur ce qui semblait être un large siège qui faisait plus penser à un trône qu'à une chaise d'extérieur, laissa un sifflement pernicieux s'échapper de ses lèvres. Une main écailleuse et à l'aspect suintant se fit voir dans la lumière du jour, alors que son propriétaire se saisissait tranquillement d'un cocktail qui reposait là, n'attendant que d'être dégusté. Deux yeux luisaient dans le noir, observant une troupe d'individus au physique plus étrange et particulier les uns que les autres. Il s'agissait tout simplement d'une bande d'hommes poissons qui étaient en train de discuter et de visiblement se détendre. Pourtant, sur leurs lèvres se dessinaient des sourires mauvais, et la réalité était tout autre : le combat approchait, et dérouiller un équipage de pirates humains qui étaient primés offrirait un peu de challenge à leurs muscles puissants et leurs techniques de combat uniques. Ils en étaient d'ores et déjà persuadés : cet "équipage du borgne" allait prendre un aller simple vers le fond marin qui entourait leur résidence. Une voix rocailleuse s'éleva dans les airs, supportée par des sifflements sinistres qui auraient pu terrifier un boa constrictor.

- J'espère que ces bouts de viande sauront nous divertir.

Il sirota doucement son breuvage avant de pousser un soupir de satisfaction. Au dessus de lui, le préau dans lequel il se trouvait était prolongé par de grandes voiles de soie qui frémissaient doucement au gré du vent, attachées à de fins pylônes de ferrailles engoncés dans la structure même de ce qui semblait être un large bâtiment. Devant lui, un jardin traversé par une grande rivière, poinçonné d'un véritable lac miniature, accueillait ses subordonnés. L'endroit était globalement clos, tel une grande propriété privée. Soudain, il effectua un mouvement de la tête vers le côté avant de s'exprimer d'un ton acide.

- Tu sais pourtant que je n'aime pas qu'on m'épie... surtout si tu as quelque chose à dire...

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] 1442670545-aleos-frantz
Aleos Frantz

Sur ces mots, un autre corps se dessina depuis l'ombre du préau, se détachant finalement des ombres pour venir prendre un peu de lumière du jour. Dévoilant une veste couleur bleu nuit, une cravate et une chemise impeccable, ainsi qu'une assurance sans défaut. Des cheveux châtains clairs, deux iris bleutées et un visage sans défaut. L'homme lâcha un rire léger et confiant tout en observant les monstres de force brute qui vaquaient à leurs occupations.

- ... Aleos. Que veux-tu ?

- L'arrivée de ces forbans... ne sens-tu pas l'argent qui coulera bientôt à flot ? Une belle brochette de primes... que dirais-tu d'inclure cela dans notre... petite affaire ? Nous pourrions faire moitié moitié, pour peu que j'aille apporter le colis moi même à mes supérieurs.

Ses yeux se plissèrent et il mit les mains dans les poches. De son côté, l'ombre massive se redressa de sa chaise pour toiser de toute sa hauteur l'être humain lui faisant face. Il était fort probable que ce boss soit plus grand que le capitaine des Dokugan, et d'une avance très correcte. Des pieds terminés par des griffes acérées semblèrent racler le carrelage couleur opale.

- Vous les humains êtes prêts à toutes les bassesses. Cependant... je dois bien admettre que notre marché nous est profitable. Tes agissements ont au moins le mérite de nous assurer la tranquillité. Très bien. Rack ne devrait pas en avoir pour longtemps, après tout. Il a toujours eu une certaine rapidité à récolter notre taxe...

Un ton sans appel laissa place à des gloussements tellement sinistres qu'ils vous auraient givré l'échine sur place.



_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
Valentine D. Kain
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue36/75[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue265/350[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitimeMar 22 Sep - 21:52


Kaizoku Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!


Une choppe de bière généreusement offerte vint se poser en face du visage de notre capitaine qui avait déjà des étoiles dans les yeux. Il hocha alors de la tête et remercia sans regarder le visage de la serveuse. Il se saisit alors de la choppe et la leva en l'air. Leur arrivée sur cette île ne pouvait être que synonyme de fête dans la petite tête de notre borgne. Nescafé fit comme s'il avait lui-même une choppe. Un kanpai retentissant de la part de Kain fut le signal d'alarme pour porter la choppe au bord de ses lèvres. Malheureusement, cela n'eut en aucun cas l'effet escompté. Il fut accompagné par bien moins de personnes que prévu (mais il ne le remarqua même pas).

Vint alors le moment de la commande. Son imprécision habituelle était hilarante. À la fameuse question « que désirez-vous pour manger ? », il répondit naturellement « manger ! » tout en faisant claquer sa fourchette et son couteau l'un contre l'autre. Il fut récupéré par une baigne derrière le crâne afin de lui demander d'avoir un petit peu plus de tenu. Les autres clients semblaient un petit peu plus apeurés. Jaimy avait d'ailleurs commencé à soupçonner l'ambiance louche de cette taverne. Cela lui inspira une nouvelle chanson improvisée. Cependant, alors qu'une dispute probable avec le cuistot était sur le point d'éclater, un énorme plat de viande vint s'interposer entre les deux zigotos avant d'être déposé sur la table. Les plats défilèrent de la cuisine et le repas pu commencer. Le capitaine fut le premier à se jeter sur les cuissots et se m'y à dévorer la plupart des plats qui étaient devant lui, ponctuant régulièrement de « ché bon » son repas. La fête n'allait pas durer bien longtemps malgré-eux.

L'un des clients qui était près de la sortie n'en pouvait plus. La pression était trop forte. Il jeta alors le journal qu'il lisait contre la table dans un « j'en ai ma claque » étouffé. Il quitta l'auberge en faisant balancer mollement la porte d'entrée du bâtiment. Le journal était le quotidien qui avait notamment annoncé les nouvelles primes des blues.

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Thamke10
*Quelques minutes plus tôt*

Les villageois s'effrayèrent en voyant l'homme poisson collecteur de la taxe mensuelle sortir de la rivière. Un pied après l'autre, il essuya ces derniers plein de vase sur le tapis d'entrée de la maison la plus proche. Il eut pris de son fou rire gras habituel. Il se tortilla tout en se tenant le ventre tellement il trouvait la situation hilarante. Il donna alors deux grands coups sur son ventre qui résonna étonnement fort. Tous ici connaissaient ce son singulier et c'était des humains terrifiés qui sortirent des maisons. L'homme poisson se racla la gorge avant de lever ses deux énormes mains, mimant des gestes grotesques comme pour « calmer la situation ».

Rack Hetter: Ne vous inquiétez pas chers collaborateurs... Je ne suis pas ici pour récupérer votre honnête contribution à l'évolution de notre glorieuse archipel...

Un jeune homme armé d'une épée se démarqua de la foule et se mit à courir en direction de Rack.

Villageois: J'en ai assez de subir cette oppression permanente ! Crevez bande de vulgaires poissons.

Il fut immédiatement stoppé dans sa tentative. Une langue disproportionnée s'échappa à la vitesse de la lumière de la gueule béante de l'homme poisson. Elle s'enroula autour de la cheville de l'individu avant de le soulever si rien n'était. D'un simple mouvement de tête, le jeune homme s'envola en direction d'un arbre. Le choc fut rude et il s'écroula au sol, inconscient. Rack fut pris d'un nouveau fou rire, se délectant de la peur qu'il venait d'inspirer.

Rack Hetter: Ceci était un malheureux incident... Vous savez pourquoi je suis ici ? Je vais vous le dire... hoho... De dangereux pirates ont débarqué sur cette île il y a peu... Dokugan no Ichimi.... c'est comme ça qu'ils se font appeler voyez-vous... Leur chef est un dangereux géant armé d'une ancre, violeur de jeunes humaines... Nous nous engageons à les arrêter au plus vite pour votre... huhu... sécurité... Si jamais vous les voyez et avez une information... huhuhu.... croustillante à nous transmettre... utilisez ce den den mushi... Les informations utiles vous exempterons de taxe durant les trois prochains mois huhuhu... une offre alléchante n'est-ce-pas ? Huh...

Il sortit de l'intérieur de sa poche un petit escargophone bleuté. Il utilisa une nouvelle fois sa langue afin de soulever une caisse non loin de là. Il l'a plaça devant lui avant de déposer délicatement le petit animal dessus. Il salua finalement la foule en faisant une vilaine révérence avec son chapeau melon. Il se retourna sans plus tarder et retourna par le passage grâce auquel il était arrivé tantôt. Sa mission étant de transmettre le même message funeste à la totalité des villages de l'archipel.

Alors que les humains réduit à la limite de l'esclavage du fait de cette taxe gargantuesque, un homme attrapa le den den mushi.

 ???: hmmm... Oui ? C'était du rapide <3

Homme: Ils sont actuellement dans une auberge... Je sais où elle se trouve.

???: Patron... On sait où ils se trouvent... Ah vraiment ?... Oui patron, tout de suite patron, désolé patron.. Humain ?

Homme: Ma récompense ?

 ???: Le chef vous envoie ses hommes afin de vous protéger. Cependant... si quelques personnes arrivaient à arrêter ces dangereux pirates avant notre arrivé, ils seraient exemptés de toute taxe pour le restant de leurs jours... Une offre alléchante n'est-ce-pas ? On vous dit à tout à l'heure. <3 * bip *

Il n'avait même pas eu le temps de négocier un tant soit peu sa nouvelle récompense. Il commençait même à regretter d'avoir vendu aussi facilement la mèche... Pourtant, après avoir quitté cette auberge, il avait enfin eu une lueur d'espoir en écoutant le discours de Rack... Il le savait, il y avait de fortes chances qu'il ne puisse payer la taxe ce mois-ci et ces pirates n'étaient pas des plus cléments lorsqu'on ne leur donnait pas ce qu'ils voulaient. Des larmes s'échappaient du coin de ses yeux tandis que le village se mobilisait et se dirigeait massivement vers l'auberge avec des armes de fortunes..


@Heziel Coffe


Revenir en haut Aller en bas
Toto
La Sorcière des Mers
Toto
Messages : 94
Race : Femme Poisson ✦ Type hippocampe bleu.

Feuille de personnage
Niveau:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue18/75[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue5/100[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (5/100)
Berrys: 4.879.500 B

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitimeJeu 1 Oct - 15:58

Bataille contre les hommes poissons
Toto
feat.
Dokugan no Ichimi








Après une énième rupture et presque sur la paille, Toto pense mettre fin à ses jours, jusqu'à ce que le destin lui envoie un signe et lui offre un primé sur un plateau d'argent ! Mais...


Les orbes pourpres de la jeune chasseuse de prime avaient retrouvé l'étincelle de vie qui les avait abandonnés quelques instants plus tôt. Toto suivi donc d'un regard emprunt d'excitation le petit groupe particulièrement bruyant tandis qu'il s'installait à l'une table du bar miteux dans lequel elle avait choisi de noyer son chagrin.
L'équipage du Borgne en personne ! Elle ne les connaissait pas vraiment mais de toute évidence ils valaient leur pesant d'or... Tendant une main rendue tremblante par l'exaltation qui s'emparait peu à peu d'elle pour se saisir de sa chope sans vraiment faire attention à ce qu'elle faisait, les yeux rivés sur le mastodonte qui occupait le poste de capitaine, un sourire quelque peu malsain venait s'imprimer sur ses lèvres.

Il était particulièrement beau... Euh... Non ! Sa prime était belle ! Voilà ! Même s'il avait de ces abdos...
Des gloussements incontrôlés vinrent trouver le chemin entre sa gorge et sa bouche tandis qu'un léger filet de bave avait prit la liberté de s"écouler à la commissure droite de ses lèvres, attirant l'attention des autres clients à elle. Mal à l'aise face à la réaction de ces derniers, la jeune femme se racla bruyamment la gorge pour se redonner contenance avant de froncer les sourcils. Les curieux préférèrent détourner le regard, malgré son comportement plus qu'étrange depuis son entrée dans l’établissement elle restait tout de même un membre de la race dominante sur cette île et personne ne voulait se mettre à dos un homme-poisson ici. Ravie de son petit effet, elle ramena la choppe de bois à ses lèvres tout en prenant une gorgée de son breuvage, le gout amer de la bière de qualité médiocre qu'elle avait commandé la faisant quelque peu grimacer.

D'un geste brusque Toto reposa le récipient sur le comptoir, faisant sursauter ses voisins. Il était temps pour elle de se remettre au boulot ! Et si le destin lui offrait un primé tel que celui-ci sur un plateau d'argent, qui était-elle pour refuser ? Elle n'allait faire qu'une bouchée de ce corps d’Apollon et... Elle aphona précipitamment son verre, stoppant efficacement ses pensées avant de claquer ses deux mains de part et d'autre de son visage. Que lui arrivait-il ? Pourquoi son cœur s'emballait-il de cette façon lorsque ses yeux se posaient sur cette magnifique chevelure argent ? Et puis qu'est-ce qu'elle avait cette petite peste de serveuse avec ses minauderies ? D'où est-ce qu'elle se permettait de flirter ainsi avec SON homme... Ahem... Sa cible. Oui sa cible. Cible qu'elle devait attraper si elle voulait un salaire à la fin du mois.

Forte de cette résolution, la femme-poisson sauta de son tabouret, empoignant la précieuse malle qui lui avait été offerte à son départ de l'Île des Hommes-Poissons, se dirigeant fièrement vers l'équipage.
Toutefois à peine avait-elle fait quelques mètres vers sa cible que Toto se figea. Une sensation de chaleur s'emparant d'elle, grandissant au niveau de sa poitrine et remontant jusqu'à ses joues qui prenaient une légère teinte rosée. Ses yeux écarquillés à l'extrême tandis qu'ils fixaient le large sourire qui était venu illuminé les traits du bellâtre lorsqu'on lui avait apporté de quoi boire. Prise d'un léger vertige la chasseuse de prime senti ses genoux se dérober sous son poids.
A présent au sol dans une pose dramatique, la chasseuse de prime porta le revers de sa main à son front, ses paupières papillonnant pour laisser couler de petites billes salée le long de son faciès.

▬ Ô Roméo... Pourquoi es-tu Roméo ?!

Elle comprenait enfin pourquoi son cœur battait ainsi à la vue de ce Valentine D. Kain, c'était l'Amour. L'amour avec un grand "A", celui qui vient et ravage tout sur son passage. Malheureusement, ils ne pouvaient s'aimer, il était un pirate et elle une chasseuse de prime, elle était une ancienne soldat de la garde royale et lui un vil forban, elle ne pouvait s'autoriser une telle bassesse ! Étouffant un sanglot dans sa main, elle devait se rendre à l'évidence... Le destin était une chose cruelle, leur amour aurait pû être si beau !
Son cœur se pinça un peu plus alors que l'objet de son fantasme accueillait avec excitation la multitude de plats qui prenaient place sur leur tablée. Un des clients du bar s'était levé mais la jeune femme ne s'en était même pas aperçue, bien trop focaliser sur les muscles du pirates qui se bandaient tandis qu'il ne faisait qu'une bouchée d'un cuissot. Totot pouvait sentir la flèche de cupidon s'enfoncer encore un peu plus dans son pauvre petit cœur meurtri...

La femme-poisson poussa un soupir qui donnait l'impression qu'elle portait tous les malheurs du monde sur les épaules. Utilisant sa malle pour s'aider à se relever comme elle le pouvait malgré ses jambes chancelantes, elle avança d'un pas hésitant vers la table occupée par son beau prince et ses compagnons.
Une fois arrivée à destination, son regard se fit plus dur, le pourpre impérial de ses pupilles s'assombrissant subtilement. L'instant d'après, elle abattait avec force sa malle sur le meuble en bois et les mets qu'il supportait, brisant le tout avec une aisance déconcertante.

Elle ne pouvait pas prétendre à cet idylle avec ce beau pirate. Mais si elle ne pouvait pas l'avoir, personne ne l'aurait !

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1954
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue45/75[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue6/500[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (6/500)
Berrys: 69.945.000 B

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitimeJeu 1 Oct - 19:25





Le territoire des Hommes-Poissons ! Une haine innée ?!

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] 1442671748-jaymi
Jaymi Andriks


- Quand on arrive en ville, qu'on est pas appréciés... à cause d'un capitaine débile, d'un cuistot demeuré... ♪

- ... Continue de chanter et tu remplaceras ça par "musicien handicapé"...

Le musicien se contenta de souffler avec dédain, trop plongé dans son art que les oreilles du cuisinier ne savaient entendre. Ce dernier buvait sa bière lentement, tout en observant les alentours. L'ambiance de la taverne était bien froide et semblait se refroidir de minute en minute. Il jeta un coup d’œil suspect à Kraehe, comme si ce dernier était capable de manipuler la température de concepts abstraits... d'ailleurs, il mit un moment à le trouver, dans la mesure où le médecin muet comme une tombe s'était trouvé une place de choix : dans l'ombre, à l'abri des regards. Néanmoins il semblait juste se tenir tranquille. Loyal était en train de chercher un moyen intéressant de coincer le pied droit de Kain dans les chaises qui l'avoisinaient, fouillant dans son bric à brac inter dimensionnel un objet quelconque qui fut capable de l'aider dans la réalisation sordide de son noir dessein. Nescafé était perché sur l'épaule du capitaine. Bref, tout semblait pour le moins... normal ? Pourtant, quelque chose clochait, il le sentait. Il y avait un truc de louche, il l'aurait parié. Il se tourna donc vers la lapine avec un air pensif.

- Dites, les gens font toujours la tronche ici ?

Soudain, il remarqua une forme qui s'animait en arrière plan. Une grande forme formée de formes... bien formées. En fait, c'était formellement bien formé quoi. Mais un détail, cependant, vint attirer son attention... bon, déjà la demoiselle faisait bien deux mètres de haut, ce qui était une taille tout à fait respectable pour une membre de la gent féminine. Mais c'était aussi son aspect qui l'interpella. Effectivement, sa peau ne semblait pas être normale, et différents détails laissaient penser à... un poisson ? Heziel avait entendu parler des hommes-poisson, cette race singulière qui évoluait principalement au delà de Red Line, dans cette mer de tous les dangers. Mais il n'aurait jamais pensé en croiser une ici. Alors qu'il réfléchissait à un tas de trucs en rapport avec la géographie du monde et ce qu'il allait pouvoir préparer à manger ce soir, la dame s'écroula tout à coup au sol sous son regard surpris. Elle parla d'un Rome Eho, laissant s'échapper quelques larmes fiévreuses, avant de se redresser en empoignant une malle qu'elle amena avec elle jusqu'à la table. Il l'observa longuement.


- On peut vous aid- AAAAAAAAAAH !

Surpris par la table qui se brisa et la nourriture qui vola, il retomba en arrière de sa chaise et se vianda de façon royale. Par chance, les plats apportés étaient en bois et non en une porcelaine quelconque... ce qui évita à son sens sur développé de protection de la vaisselle de s'activer. Alors qu'il se redressait, Jaymi, pas décontenancé pour un sous, leva le pouce face à la femme colossale.

- Oh yeah, that's the stuff ! ♪

Sur ces mots, et sans aucune raison, il brisa sa guitare sur la malle. Un morceau vola droit dans la figure du cuistancier alors qu'il se redressait, l'amenant à se frotter la tête avec vigueur alors qu'en arrière plan, les gens commençaient à se lever, de peur d’être pris dans une véritable escarmouche. Le brun empoigna le musicos avec vindicte, un air furieux sur le visage.

- J'VAIS TE REFAIRE LA TRONCHE ESPÈCE DE MANDOLINE DÉTRAQUÉE AMBULANTE !

Alors qu'un nuage de fumée grossier ponctué d'insultes marquait le début de la bagarre entre les deux pirates, le patron du bar appela à la retraite générale. Les civils se levèrent comme un seul homme pour se diriger vers les différentes sorties du bâtiment. Lorsque Heziel vit le gérant qui s’apprêtait à sortir, c'en fut plus qu'il ne pouvait supporter. Non, on allait pas l'en priver encore une fois...

- J'te referai la tronche plus tard finalement !

Sur ces mots, et alors qu'un adjectif tout à fait malpropre allait s'échapper des lèvres du blond aux lunettes, il lui carra son pied dans la figure et se précipita sur le patron, dont le visage se fendit en une énorme mâchoire tombant au sol avec des larmes plein les yeux. Il détala sans demander son reste.

- ATTENDEZ, JE VEUX JUSTE PAYER L'ADDITION !

le mouvement fut mal interprété et provoqua une panique générale encore plus grande, vidant l'établissement de toute personne en dehors de nos protagonistes. Pourtant, le cuistot ne s’arrêta pas là et passa lui aussi l'entrée (ou la sortie, c'est comme vous voulez en fait). Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il tomba nez à nez avec une troupe de villageois armés jusqu'aux dents d'outils diverses et variés, qui le regardaient avec un mélange d'appréhension et de haine.



- Oh, pas la peine d'en arriver là, je vais la payer vot-

- Il est sur les affiches, lui aussi !

- Quoi ? Quelles affiches ?

- On vous laissera pas faire, satanés pirates !

- Choppez le mort ou vif !

Lorsqu'une fourche lui vola au visage, il eut pour réflexe de se cacher derrière la porte. Ces hommes ne voulaient pas discuter, et étaient visiblement très peu enclins à utiliser des moyens autres qu'agressifs pour arriver à leurs fins fumeuses. Tout cela ne présageait rien de bon. Les villageois de plus tôt, cette chape de plomb qu'il avait ressentie depuis leur arrivée... quoi que furent en train de faire les autres, pour sa part il se laissa glisser le long du mur, soufflant encore d'avoir esquivé l'outil agricole qui aurait pu lui faire passer un sale quart d'heure.

C'est alors qu'il remarqua un journal au sol. Il l'empoigna, par réflexe, sans même trop y penser, lorsqu'il remarqua une forme particulière. Il l'ouvrit doucement et ses yeux se figèrent dans un rictus de stupeur alors qu'il lisait ce qui se trouvait sous son regard. Valentine D. Kain, Kraehe Kongvist, Loyal... et même lui. Heziel Coffe. Presque tous recherchés morts ou vifs pour des sommes rondelettes qui dépassaient les 10 millions de Berrys. Pour un pirate sur East Blue, c'était une somme plus que respectable. Deux extrêmes étaient à noter : Loyal avec une prime ridicule de 175 berrys, et Kain... Kain qui boxait dans une autre catégorie avec 32 millions de berrys. Pour sa part, le cuistot culminait à 18 millions, ce qui restait une énorme prime vis à vis de leur emplacement actuel. Il leva le journal.

- Kain ! On a des ennuis, ces gens dehors... sont vraiment pas content, là. Mais... tu devrais voir ça, d'abord...



_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitimeLun 12 Oct - 19:03

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] 150322061635672335

Des poissons !





La bière ca marche toujours ! Les pirates, quels amours, toujours prêts pour boire un bon p’tit coup, peu importe c’qu’il y a dans leur verre en fait ! Une fois la tournée servie, je m’occupe encore de leur commande, manquant perdre les pinceaux tellement l’assemblée est joyeuse et bruyante, mais tout se passe sans encombre. Ouais, voilà qui me plait ! Le but étant, espionner pour voir de quoi il en retourne, et on choisit après si on peut s’incruster en mode lapin mignon. Toute une tactique, si vous saviez… Un truc de lapin. Je simule donc un service au sein du bar, ne manquant pas de remarquer cette fille complètement abusée au bar. J’en profite pour apprendre qu’encore une fois, ca n’est effectivement pas Logue Town ici… Boarf, pas grave. J’ai trouvé mieux. Beaucoup mieux… Mais il y a qund même cette fille aux cheveux bleus. Non mais sérieux, elle a l’air de venir de … Partout sauf de chez moi. Bref. J’voudrais juste pas qu’on vienne concurrencer ma fourrure m’enfin ! Elle me pique déjà pas mal de regards comme ca. Bah oui, les pourboires, ca fait quand même des bons revenus… Sauf quand y’en a une autre plus jolie à regarder. Non, non, non, ca ne peut pas être ca ! Je suis le plus mignon lapinou de ce monde. Venez à moi, petits pourboire glissés dans mon pelage ! Que c’est bon, de voir l’argent atterrir comme par magie dans mes poches et…

WOUPS ! Faut quand même pas que j’oublie mon plan principal. Je m’en retourne vers la table des fous du navire, et voilà qu’un ravissant petit jeune homme me demande des nouvelles du coin… Ahum, comment te dire mon mignon ? J’suis pas d’ici, lalalèèèère ! Allez, soyons honnêtes et fair-play. Jouons la carte de la bonne humeur !

« Non, non, je crois que c’est juste l’ambiance d’aujourd’hui, c’est un coin charmant en temps général ! »

Ouais non c’était pas ce qu’il y avait dans le script… Boarf, bah tant pis, on va faire comme ca vient. Puis j’aurais pas eu envie de le décevoir ce petit bout, c’aurait été trop trop triste ! LILY POWA ! Laissez faire l’artiste. C’est de l’impro, pure et dure, comme on en fait plus ! … ou alors… Ouais non, ca devient trop compliqué. C’est à ce moment que je la vois, qui se dirige vers notre table. Oh non. Non non non non . J’avais dit on laisse faire l’artiste non mais ho ! C’est pas dans le script ca !!! Comment je fais si elle les séduit avant moi ? Bon d’accord, je sais qu’on n’a pas suivi le script… Cette fille là, je sens que ca va faire des remous, et pas seulement parce que… Bon sang, elle est plus grande que moi ! J’avais pas vu… Je me sens blanchir. Elle se rapproche… Elle se rapproche !!! Elle va me manger. Situation d’urgence, rappelez moi, c’est quoi qu’il faut faire ? Je veux juste m’incruster dans un équipage, et trouver Logue Town… Je crois… Bon sang, j’ai envie de bouffer des carottes…

« Vous … Vous désirez quelque chose mademoiselle ? »

Ma voix n’atteint surement personne, et la voilà elle et son tain saumon fraicheur qui se ramènent. C’était quoi déjà la règle ? Si ca ressemble à du poisson, si ca sent le poisson, si ca goute le poisson, c’est du poisson ? Ouais bon pour le dernier j’vais quand même pas la bouffer, mais clairement. C’est comme ceux qui mangent du lapin. Tous des hérétiques… Ouais, en fait, je dois pouvoir la comprendre. Faudrait que je puisse lui parler ! En fait, on doit avoir des choses à se dire, à se confier… Je crois que tout ce qui me passe par la tête n’a aucun sens.

BRLOM

Ah ouais, c’est qu’elle en impose du pâté de carotte la grande…. Je la regarde avec des grands yeux pleins de carottes brillantes. Non mais voilà. Voilà le signe, c’est la providence ! J’ai trouvé une associée ! A deux, on devrait trouver Logue Town, et pour se faire du fric, on monte un spectacle où elle m’envoie vers d’autres cieux dans les airs. Ca serait aboslument gigantesque… En attendant, la table, elle est plus là. Et à voir la réaction des personnes attablées, c’est euh… Ouais, ils ont l’air tout à fait normaux. Va falloir que je négocie. Y’a moyen de faire un truc là ! Carottes partie !

C’est à ce moment que tout s’enchaine un peu vite pour mon cerveau. Des gens… Qui viennent pour voir ces types sur le journal… Je me rapproche discrètement du jeune homme qui m’a adressé la parole un peu plus tot et regarde par dessus son épaule. WOW mais c’est quoi ces primes ? Mais comment que ca en jette ! Plus que des centaines de cageots de mes si précieux légumes oranges que j’aime… Il me les faut. Mais avant ca, ils ont l’air un tout petit peu beaucoup dans la mouise… Dans la vase… Dans ce que vous voulez. Mais c’est bon, Lily est dans la place ! Ahum. Voyons voir… Détourner l’attention ? Oui, avec une petite acrobatie ! Je m’avance un tout petit peu, tout sourire, et dans un élan de « Sauvons le monde et les fesses des primés » je lance aux villageois.

« Calmez vous, tout va pour le mieux ! Vous confondez… Ca ne sont que de gentils gens ! Ca vous dit une petite représentation perso ? »

Je me lance alors dans un petit rebondissement de lapin, pour ne pas exploser le plafond de l’auberge, et finit en deux temps trois mouvements sur un tonitruant « Tadaaaaaaaam ». Ce qui a… Pour unique finalité de me faire huer par les gens. Et de me prendre cette punaise de poêle à frire dans la tronche, elle arrive vite et…


BOING

Me voilà virevoltant un peu plus loin vers on ne sait ou. Ah bah bonjour le public. Merci.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Kraehe
Sombre Chacal
Kraehe
Messages : 88
Race : humain
Équipage : Borgne

Feuille de personnage
Niveau:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue22/75[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue30/120[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (30/120)
Berrys: 100.000 B

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitimeMar 13 Oct - 0:18





    Quelque chose hérissa les poils du médecin. Pour être précis, il parvenait à sentir l'atmosphère tendue du bar qui s'installait peu à peu, et que son capitaine, malgré sa forte tendance à apporter la joie et la bonne humeur chez les gen (même quand lesdites personnes auraient aimé qu'il aille casser les noix autre part), n'arrivait pas à éclaircir. En fait, de la ou il était, Kraehe pouvait remarquer sans trop de difficulté les agissements bizarres de citoyens, qui semblaient les regarder avec un mélange d'effroi et de curiosité. Un peu comme on admirerait une bête de foire dangereuse, en somme. Mais ce que l'ancien membre de Cipher Pol trouva étrange, c'était que les regards glissaient entre ses camarades et les journaux présents avec une insistance non feinte, et qui symbolisait bien es choses pour lui.
    le frisson se fit plus intense quand son regard se porta sur la sirène présente dans cette salle. Un fait étrange, elle ne semblait pas spécialement camoufler ce qu'elle était, et les autres gens la regardaient avec une crainte minime. Enfin, minime en considérant la façon de regarder la bande de pirate. En soit, elle semblait inspirer elle aussi une certaine forme de crainte, mais il faisait bizarre de ressentit une sirène qui dérangeait moins que de vulgaires pirates. Comme si, malgré la crainte éprouvée, ils avaient l'habitude? c'était la une chose bien étrange.
    Mais, dans l'ensemble, Kraehe n'aimait pas cette situation. Aussi, quand Heziel sortit pour faire face aux habitants, le docteur se tint dans l'ombre pour observer la scène. Et ce qu'il vit dépassa toutes ses espérances....

    Sans même parler du problème de la population, la sirène s'était approché de la table en citant du Romeo et Juliette avec un air étrange, et une malette entre les mains... qu'elle abattit de sa force monstrueuse sur la table. Table qui finit, en quelques instants, dans l'état de débris sous la force d'homme poisson de la demoiselle.
    Et, a coté, Heziel semblait avoir remarquer les primes. Kraehe ne voulait pas savoir. Le fait d'avoir une prime symbolisait, pour lui, la fin de la paix, et pour son équipage, le focus de gens puissants, plus qu'ils ne pouvaient ne serait-ce que soupçonner. Il espérait juste que la prime soit méconnue.
    Entre ça, et... et cette fichue hybride d'humaine et de lapine qui ne voulait pas se taire? le médecin acccueillit avec bienveillance cette tentative de les aider, mais elle le faisait avec tellement de fougue que les gens n manqueraient pas de l'associer à eux en deux temps trops mouvements. Et pourquoi donc cette bécasse tentait-elle de les aider, d'ailleurs?
    Avec un soupir sortant des lèvres, l'Homme en Noir put admirer avec une certaine satisfaction enfouie le vol plané qui s'enchaina pour la boule de poil, qui vola sur une certaine distance. Suffisemment pour que l'ancien membre de Cipher Pol se glisse sur la trajectoire et la rattrape de ses bras puissant, avant de réaliser que, par réflexe ede galanterie, il avait commis une erreur: la, la jeune femme était imprimé comme étant de leur coté.
    Merde. le médecin n'avait pas EN PLUS besoin de cela.

    A grand pas, l'idiote dans ses bras, sans meme prendre la peine de vérifier sa conscience ou pas, l'homme s'avança vers Heziel en grimaçant. La femme poisson ne semblant guère s'intéresser à lui, il lui rendit la pareille avec une maestria inégalable.


    Heziel, m'est avis que nous n'aurions pas du nous arrêter ici... Nous devrions quitter les lieux.

    ET KAIN, ARRETE DE JOUER AVEC LA DEMOISELLE!!

    D'ailleurs, je vous conseille de partir. Je crains qu'il ne va y avoir du grabuge...
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
Valentine D. Kain
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue36/75[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue265/350[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitimeMer 14 Oct - 0:00


Kaizoku Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!


Peu de temps avaient passé et le festin avait finalement pu débuter. Kain était aux anges, il se régalait déjà de toutes ces victuailles qui allaient parfaitement avec ces modestes assiettes de bois. Malgré tout, il y avait effectivement quelque chose qu'il n'avait pas prévu. Quelque chose qui lui fit comme un électrochoc. Cette malle qui vint s'abattre sur la table et qui fit s'envoler les plats. On pouvait voir les nourritures s'envoler au ralentis. L’œil du borgne était anormalement développé pour ce genre de situations d'urgences.

Personne ne remarqua l'intervention de notre ninja préféré qui sauta de l'épaule de son maître pour se retrouver derrière les assiettes. Ses sourcils s'étaient froncés et d'un coup de patte retourné au centre de l'assiette volante. Cette dernière pivota sur elle-même, et à la manière d'une raquette de tennis, cette dernière envoya la purée directement dans la gueule du géant. S'ensuivit ensuite un morceau de viande puis un artichaut. Il n'eut malheureusement pas le temps de sauver plus de vivres. Kain fut occupé à mâcher son sauvetage alors que la guitare du musicien de l'équipage éclatait en mille morceaux.

C'était alors que l'habituelle querelle entre le cuistancier et le musicien reprit. C'était une source d'inspiration infinie. Le borgne ne se lassait jamais de ces bagarres. À la vue du nuage de fumée, il se tint le ventre, se balançant les pieds arrières de sa chaise tout en riant aux éclats. C'était la zizanie et il ne put rester en place que peu de temps. Sa chaise bascula complètement lorsque les deux énergumènes passèrent tout près de lui. Il se cogna la tête contre le parquet. Il hérita ainsi d'une belle bosse rose.

Ce dernier s'énerva également et commença à grincer des dents. Son visage devenait rouge comme une tomate et il se retroussa les manches (même si il avait oublié qu'il portait toujours sa veste sur les épaules et qu'il n'avait donc techniquement aucunes manches à retrousser). Il partit lui aussi à la poursuite d'Heziel qui était lui-même à la poursuite du tenancier qui pourchassait un quelconque moyen d'allonger sa maigre espérance de vie. Lorsque le capitaine passa le pallier de la porte d'entrée, il ne put que constater la fourche qui était encore en train de bouger. Il fut interpelé par son ami d'enfance qui lui tendit le journal.

L'homme à la tignasse grise regarda avec attention les affiches qui lui étaient présentées sur cette brochure de journal. Bien qu'il avait quelques difficultés à lire, la question ne se posait pas vraiment avec les affiches. Elles étaient la reconnaissance du gouvernement envers les pirates les plus célèbres. Et Kain venait d'hériter de sa première prime. Il ne savait pas compter avec assez de précision, mais même lui était capable de comprendre que sa prime était bien plus élevée que celle de Loyal. Ses yeux se transformèrent en étoile tandis que de la salive s'échappait inconsciemment de ses lèves. Aucune parole compréhensible ne pu sortir de sa bouche désormais, si ce n'était une série de « agha...aghagha... ».

Rien ne laissait présager un futur immédiat calme et serein. En effet, il semblait que la plupart des citoyns c'étaient réunis pour lutter contre le dangereux équipage qui leur faisait face. L'un d'eux qui était bien maigrichon tandis sa fourche en direction du visage du borgne.

Citoyen en colère: Nous allons vous arrêter et vous faire payer vos crimes sales pirates !

La foule en colère: Ouais, il a raison ! Comme ça en plus, on ne paiera pas d'impôts, à nous la récompense !

La salive s'arrêta de couler, le borgne se redressa de toute sa hauteur. Le petit rongeur qui se trouvait à son épaule le regardait d'un air dubitatif. Il lui caressa le menton avec le bout de son index. Il était incroyablement calme. Puis, il se mit à sourire, vous savez ? Ce fameux sourire d'une personne qui en défi une autre. Il posa alors sa main droite sur le manche de son ancre. Il l'a souleva alors sous le regard effaré des villageois aux alentours, certains murmuraient déjà qu'il avait une force similaire à un homme poisson.

Kain: Si vous souhaitez nous arrêter, il va falloir nous battre ! Et je ne compte pas me laisser attraper avant d'avoir accomplis mon rêve. Je deviendrai le Seigneur des Pirates !

Sur ces bonnes paroles, le Valentine D. enfonça la tête de son arme dans le sol. Une veine apparut alors au niveau de sa tempe, et le haut de son crâne prit une légère teinte rosée alors que le sol commençait à se soulever aux alentours.

Kain: Giganto..

Il termina son action dans un « Uryah » sonore. Un cube de terre non négligeable qui faisait facilement le double de la taille du capitaine resta alors accrochée à l'arme.

Kani: anchor! Héhé..

Il se retourna alors vers les villageois, prêt à en découdre. Cependant, cette préparation pour le moins ultra spectaculaire eut le talent de faire prendre un pas de recul général parmi la foule qui lui faisait face. Il était clair que l'adversaire de ces paisibles paysans n'était pas quelqu'un de normal...

@Heziel Coffe


Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1954
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue45/75[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue6/500[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (6/500)
Berrys: 69.945.000 B

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitimeMer 14 Oct - 22:04





Le territoire des Hommes-Poissons ! Une haine innée ?!

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] 1442671748-jaymi
Jaymi Andriks

La panique pris de l'ampleur lorsque le capitaine des Dokugan se décida à sortir de la taverne pour faire face aux citoyens. Plantant son ancre dans le sol, revigoré à la vision de son visage sur une affiche de recherche, Kain venait de soulever une bonne partie du sol devant lui comme si il en avait fait un marteau. Heziel connaissait cette technique, la dernière fois il avait failli se la manger en pleine poire avant d'être écrasé dans une muraille de grenat en colère. De très bon souvenirs, donc.

- Oy, Kain ! Ce ne sont que des villageois !

Il n'eut pas besoin de vraiment retenir son ami d'enfance : les civils prirent peur face à cette démonstration de force brute. Certains murmurèrent quelque chose sur les hommes poissons en tremblant. En prononçant ces mots, ils semblaient terrifiés. Ils avaient aussi parlé de taxes un peu plus tôt, comme si ramener la tête des membres de l'équipage du borgne allait les en libérer. Quelqu'un manipulait cette foule, ce n'était pas une conclusion difficile à faire. Mais qui ? Tout semblait accuser ces hommes poissons, mais à part la fille de tout à l'heure, il n'avait vu personne pouvant de près ou de loin correspondre à cette description. Néanmoins, cela lui mis la puce à l'oreille et il s'écarta doucement. Il fallait trouver ce qui clochait. Kraehe suggéra de quitter les lieux, ce que Heziel approuva pour commencer...

- MERDE ! L'ADDITION !

- Et ça recommence...

Filant comme une bille, il se retourna et se mit à courir après les villageois en leur criant d'attendre, sortant son porte monnaie et le pointant devant lui. De grandes larmes coulaient des yeux de chacun des locaux, alors qu'ils accéléraient de façon comique. Ne pensant ni aux événements récents, ni aux affiches, le traumatisme de l'impayé Kainesque avait pris le pas sur la raison du cuisinier. Celui-ci courait tellement vite qu'il finit par se fondre dans la masse des fuyards, qui continua d'ailleurs à courir durant une bonne minute. Ils avaient quitté le bar et le village, se rapprochant d'une rivière. Alors que chacun, essoufflé, reprenait ses forces et s'essuyait le front avec ferveur, l'un des habitants de l'île pris la parole.

- Je crois que nous l'avons semé...

- Ouai... bien joué...

- Tenez monsieur, c'est ce qu'on vous doit.

- Oh ? Merci.

Un énorme blanc s'ensuivit, alors que le gérant du bar regardait Heziel droit dans les yeux avec un air un peu surpris. Les grandes billes rondes du cuistot n'exprimaient rien d'autre qu'une sorte de curiosité étrange, se demandant pourquoi diable on l'observait ainsi. Le silence dura alors que le gérant le touchait du bout de l'index pour vérifier qu'il s'agissait bien de la personne qu'il croyait. Soudain, tous crièrent, hurlèrent, paniquèrent, reculèrent d'un bon deux mètres en sautillant, sauf le patron de l'enseigne qui tomba à la renverse littéralement, les deux jambes vers le ciel. Ce satané pirate les avait suivi jusqu'ici, et voilà qu'il s'amusait à les provoquer en les payant avant de leur extorquer quelque chose !

- Pi-Pitié, ne nous faites pas de mal !

- Pourquoi je vous ferai du mal ? On a bien mangé... par contre, le coup de la fourche c'était pas sympa...

- C'est... c'est les propriétaires de l'île, ils nous ont dit que si on prenait vos têtes, alors on aurait plus à payer de taxes pour le restant de nos jours !

- C'est vrai ! Croyez le, je vous en prie, ces taxes nous saignent à blanc !

- Taxes..?


Soudain, l'un d'eux commença à s'effondrer en larmes, silencieusement. Tous avaient des airs mornes, fatigués et tirés. Les airs de gens qui étaient à bout, une faible lueur de vie habitant encore leurs regards quasiment éteints. Chacun baissait la tête. Il n'y avait aucune fougue dans leur comportement... tout comme leur attaque s'était vite arrêtée une fois que la peur de mourir avait pris le dessus. Ce qui montrait qu'au final, ils voulaient juste rester en vie...

- Depuis qu'ils sont arrivés... ces maudits... ces monstres... ils nous imposent une taxe, et si nous ne payons pas...

- Si nous ne payons pas, on se fait torturer, ou pire !

Les poings et les mâchoires serrés, chacun semblait avoir déjà vécu ou été témoin de quelque chose de terrible. Le cuistot pris un air plus sérieux. Il observa attentivement et c'est là qu'il vit. L'un d'eux avait un œil en moins. Un autre n'avait que trois doigts à la main gauche. Certains étaient balafrés. Ces habitants sans prétention, incapables de tenir une fourche pour se défendre lorsque la peur les saisissait, n'étaient pas des guerriers. Pourtant ils portaient des stigmates identiques. Le problème de cette île était réel. Dommage qu'il n'ait pas pu amener les autres avec lui dans sa quête au règlement monétaire : il était désormais persuadé qu'un équipage comme le sien ne pouvait pas repartir de cet endroit sans avoir réglée la situation. Il savait que Kain comprendrait, et même qu'il serait sans doute encore plus enclin que lui à vouloir rétablir un semblant de morale dans le coin. Le borgne avait bien des défauts : gourmand, idiot, maladroit, et sans doute trop imprudent. Mais il avait aussi une qualité qui faisait de lui une véritable cellule gravitationnelle : son grand cœur. Et dans le cœur si imposant du géant aux cheveux blancs, un brasier s'allumait lorsque des innocents souffraient.


- J'ai besoin que l'un de vous retourne voir mon capitaine.

Tous reculèrent et furent saisis par l'angoisse à cette idée. Il leva les mains immédiatement, reprenant la parole d'un ton calme.

- N'ayez pas peur. Dites lui que je vous envoie. Il ne vous fera aucun mal et vous écoutera attentivement.

Ils semblaient être réticents, mais finirent par hocher de la tête comme un seul homme. Le cuistot observa la rivière. Elle était bordée par une sculpture en pierre représentant un homme serpentin massif, au poitrail puissant, qui semblait s'adresser à un air impératif à quiconque passait, mettant en avant son doigt griffu. Restant tourné dans cette direction, le cuistancier marin continua.

- Dois-je continuer dans cette direction pour trouver ceux qui vous causent tout ces problèmes ?

Ils hochèrent à nouveau de la tête et l'un d'eux s'avança.

- Mais... vous n'y pensez pas ? Ce sont des monstres, ils vous arracheront en deux vif !

Esquissant un sourire, le brun s'avança vers la rivière, avant de finalement commencer à la passer, mouillant le bas de son jean ainsi que ses chaussures. Il la traversa et arriva à la statue autoritaire, la toisant. Finalement, il asséna un coup de poing qui la fit voler en miettes et en poussière, à la plus grande surprise des villageois qui ne s'imaginaient sans doute pas autant de force pouvoir être dégagée par un individu somme toute aussi banal. Assez banal pour se fondre dans leur groupe sans même être remarqué et sans même réellement le vouloir, d'ailleurs. Des sourires commencèrent à se dessiner, alors que les larmes coulaient, mais pour une raison différente cette fois. Gardant son rictus au visage, exprimant cette fois une sorte d'assurance insolente, Heziel reprit la parole.

- Vous direz deux choses au borgne. Primo, j'ai besoin que tout l'équipage traverse cette rivière. Indiquez leur la direction aussi bien que vous le pouvez. Expliquez leur votre situation. Mais il faut qu'ils m'accompagnent. Je vais seulement partir en éclaireur pour débuter. Deuzio...

Il secoua sa main, dégageant un peu de résidus qui s'étaient installés sur sa peau. Les civils avaient un rythme cardiaque aussi élevé que celui provoqué par la présence des hommes poissons, sauf que cette fois, ils croyaient en la liberté, d'une certaine façon.

- ... vous lui direz qu'on a des crânes à fracasser et qu'ils ont intérêt à se grouiller si ils veulent que je leur en laisse.

Sur cette phrase, certains eurent de véritables étoiles dans les yeux. Dans leur désespoir, ils ne jugeaient sans doute même pas possible que ce fut un piège. Après tout, le pirate aurait eu l'occasion de leur infliger de nombreuses choses et avec une force pareille il ne s'en serait pas privé. Par contre, si ce monstre de tout à l'heure et cet homme au chapeau de paille, ainsi que leurs compagnons, se rangeaient de leur côté... alors peut-être avaient-ils une chance ? Un "OUI" général s'éleva dans les airs alors qu'ils repartaient vers le village, laissant le premier homme de l'équipage du futur seigneur des pirates emprunter la route qui s'offrait à lui, se dirigeant vers le repaire des terribles Hommes Poissons.



HRP :
Spoiler:
 

_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1954
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue45/75[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue6/500[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (6/500)
Berrys: 69.945.000 B

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitimeJeu 15 Oct - 21:26





Le territoire des Hommes-Poissons ! Une haine innée ?!


Le cuistot avait déjà parcouru une bonne distance en s'enfonçant dans l’île. Il avait tout d'abord suivie une large culture d'orge qui se développait au soleil, foulant de ses pas une route terreuse et marquée par des empreintes étranges. Puis il avait coupé au travers des bois pour éviter d’être remarqué trop tôt, sentant qu'il approchait du but. Son objectif ? La planque de ces salauds qui infligeaient autant de soucis aux villageois. Ce ne fut qu'après un bon vingt minutes de route qu'il finit par se retrouver non loin d'une énorme bâtisse. Celle-ci se trouvait dans une zone plus marécageuse de l’île, peuplée de roseaux, animée par le piaillement de petits oiseaux. Il se mit à couvert un instant et observa la structure qui se dressait avec force au loin. Bâtie en pierre blanche, de grands murs l’empêchait de voir ce qui se passait à l'intérieur. Tout ce qu'il voyait, c'était un large dôme surplombé par un trident en acier qui pointait vers le soleil. Un peu plus loin, une montagne de laquelle coulait une cascade indiquait un cours d'eau ou du moins un lac à sa chute.

- C'est quoi, cet endroit ?

Il entendit un bruit et se figea, avant de se cacher à nouveau. Sans être certain de pouvoir y aller, il ne fallait pas encore qu'il fonce. Sa petite bravade de tout à l'heure s'appliquerait, mais une fois qu'il aurait observé les mouvements de ses adversaires. Il avait beau etre fort, rapide et endurant, ça ne lui servirait à rien si il se retrouvait seul contre tous et qu'il était pris au piège et au dépourvu. Il vit passer un énorme gaillard tout rond avec un petit chapeau, trop petit pour son énorme crane. Deux sortes de tentacules lui servaient de moustache et ses mâchoires auraient pu couper le mat du Youthful Demon en deux. L'homme poisson ricanait tout seul, s'avançant vers les murs blancs. Il allait sans doute se diriger vers une entrée ? Fort de cette déduction, le cuisinier se mit donc à le suivre.

La filature se passa sans trop de mal. Le brun de Mormoilnoeud savait se faire discret lorsque la situation l'exigeait. Même si il était loin de pouvoir égaler le médecin de l'équipage en termes d'espionnage, il savait tirer son épingle du jeu. De plus, l'odeur des marais cachait sans doute la sienne et la silhouette pataude qui progressait loin devant lui semblait en pleine confiance. Après tout, qu'aurait-il bien pu se passer de mal ? Un humain, attaquer un homme poisson ? Même les membres de la Marine du coin n'avaient pas ce luxe. Et comme il n'y avait guère plus que des équipages médiocres qui passaient dans le coin... il était facile de faire disparaître les traces, surtout grâce à Aleos Frantz. Après avoir finalement découverte une grande porte en fonte qui laissa passer le monstrueux personnage, Heziel décida de prendre un peu de recul et s'éloigna de la bâtisse, réfléchissant à un moyen d'entrée. Si il parvenait à se glisser dans le dos d'une autre de cette chose énorme, peut-etre aurait-il pu...

- Shigan.




[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] 1442670545-aleos-frantz
Aleos Frantz


La voix glaciale hérissa le poil du cuistot, qui se jeta immédiatement sur le coté sans même réfléchir, partant à l'inverse de l'origine du bruit. Quelle ne fut pas la bonne idée qu'il eut là... alors qu'il se réceptionnait comme il le pouvait dans la boue, un bruit de roseau qui craque s'éleva de son ancienne position. Il se retourna et aperçu un homme, vêtu d'un costume noir impeccable, qui souriait légèrement. Le doigt tendu, il semblait avoir éclaté les roseaux... par un seul geste de son index. L'étranger se redressa, avec un calme et une maîtrise sans failles.Puis il se tourna vers le forban.

- Vous faites parler de vous. Un peu trop. Si il n'y avait pas dix-huit millions de Berry sur ta tête, je ne prendrai pas la peine de salir mon smoking dans cette mêlasse... Heziel Coffe, de l'équipage des Dokugan.

Ce dernier serra le poing, essuyant un peu de gadoue qui était arrivée sur son visage. Un autre chasseur de prime ? Après tout, maintenant qu'ils avaient une prime sur la tête... merde, était-ce aussi rapide que ça ? Il avait toujours envisagé la possibilité d’être recherché, mais ne pensait pas que la traque se faisait de façon aussi efficace.

- Qui es-tu ? Un chasseur de prime ? J'en ai déjà vaincu un, rien ne m’empêche de recommencer.

- Oh, non, ne me confond pas avec ces roturiers qui chassent les primés, tenus en laisse par le gouvernement. Non, je travaille pour le gouvernement moi même, et l'organisation à laquelle j'appartiens est bien plus ... noble que ça. Et en l'occurrence, je suis ici pour faire quelques affaires avec ces chers hommes poissons.

- Qu'est-ce qu'un humain ferait avec ces individus là ? Ils sèment la panique sur l’île... si tu bosses pour le gouvernement, ton boulot n'est pas de les arrêter ?!

Le châtain sembla surpris par une remarque aussi simpliste et se mit à ricaner, d'un rire hautain et prétentieux, qui ne laissait rien de mystérieux dans sa démarche.

- Les arrêter maintenant, et perdre l'occasion de mettre la main sur ce que je recherche ? Pour une poignée de paysans crasseux ? Vous les pirates, vous ne brillez pas d'intelligence, de nos jours.

À cette remarque, le cuistot se releva, se mettant en garde. Si ce type cherchait l'affrontement, alors il l'aurait. Nul doute que sans éviter le coup de plus tôt, il aurait été transpercé comme du beurre. Autant dire que les hostilités avaient déjà commencé.

- Ces types ont beau être des brutes sans cervelles et inhumaines de surcroît, ils semblent détenir des documents dont mes supérieurs ont besoin. Quant à toi, tout ce que tu as à savoir, c'est que la capture de ton précieux équipage me permettra d'accomplir une belle victoire pour le Cipher Pol 4... Sur ce... je vais devoir te mettre hors d'état de nuire. Essaie de ne pas me salir d'avantage.


Même Heziel fut pris de court par ce qui suivit. Lui, qui était l'un des plus rapides des pirates de l'équipage du borgne, n'eut d'autre choix que d'esquiver un coup de pied de la façon la plus mal assurée qui fut, reculant d'un bon mètre en diagonale dans la boue tout en glissant à moitié. La vélocité de l'homme qui lui faisait face était, pour lui, incroyable. Ce dernier se réceptionna sans accroc, et commença à lui asséner des manchettes calculées et précises, visant des points sensibles à chaque fois. Le brun au chapeau de paille était sur la défensive : il était forcé de parer les coups sans avoir le temps de frapper à son tour, rendant la force surhumaine dont il pouvait faire preuve inutile dans l'immédiat. Le combat se changea vite en une danse dans laquelle l'environnement instable jouait contre le nouveau primé. Ce dernier, profitant d'un moment de répit, frappa de toutes ses forces dans le marécage qui enlisait ses pieds, dégageant une vague d'eau boueuse qui s'éleva devant lui. Aleos recula prestement. Était-ce pour esquiver un coup bas ou pour éviter d’être taché plus que nécessaire ? Sans doute un peu des deux, mais un sourire malsain éclairait son visage. Il était loin d’être inquiet. Ce jeune pirate pas même sorti des blues n'avait aucune chance contre lui : un agent d'élite du gouvernement tout droit venu de Grand Line. Un agent du Cipher Pol qui recherchait inlassablement des informations sur cette arme fabuleuse qu'était Poséidon et qui avait peut-être trouvé une piste en ces exilés de l’île des hommes poissons qui semblaient détenir des données particulières...

Pour Heziel, cette diversion lui permis de se mettre à fuir. Il savait pertinemment, après une courte séance à encaisser les coups et à esquiver des assauts trop bien calculés pour être réalisés par un type juste chanceux, qu'il était en désavantage si ses pieds ne pouvaient pas fouler un sol plus ferme. Contre un type plus lent, la donne aurait été différente. Mais pour une fois, il devait s'avouer distancé pour l'instant. Le type à la cravate s'était révélé d'une terrible efficacité et il n'avait d'autre choix que de se battre en utilisant sa tête avant tout. C'est à cette fin qu'il se dirigea vers la cote, là ou un terrain plus dégagé lui permettrait de se défendre avec plus de hardiesse. Son coeur battait déjà la chamade, un peu de sueur perlait sur sa tempe. Un frisson de combat qu'il reconnaissait comme étant, sans en connaitre le nom, son Haki de l'armement, avait fait son apparition. Il arrivait peu à peu à le moduler en lui, le laissant fluidement couler. Mais autre part, au fond de son être, un autre pouvoir n'attendait que la bonne occasion de s'éveiller...

_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1954
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue45/75[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Left_bar_bleue6/500[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty_bar_bleue  (6/500)
Berrys: 69.945.000 B

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitimeDim 18 Oct - 17:11





Le territoire des Hommes-Poissons ! Une haine innée ?!

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] 1442670545-aleos-frantz
Aleos Frantz

La course effrénée du membre de l’équipage du borgne ne prit fin que lorsqu’il atteignit une large dénivellation rocheuse. Bordée par un chemin de terre, une petite zone de verdure et finalement la foret dont il venait, cet endroit était plus propice pour un affrontement à force égale. Il se retourna, et ne fut qu’à moitié surpris de voir que son assaillant l’avait suivi avec une relative aisance, remettant en place sa cravate bleue marine tout en fermant les yeux, un soupir s’échappant de ses lèvres alors qu’il reprenait une posture de marche souple et mesurée.

- Quelle stupide histoire devrais-je raconter là… moi, Aleos Frantz, forcé de jouer au chat et à la souris avec un criminel à peine capable de se défendre.

À ces mots, un sourire provoquant naquit sur le visage du second de l’équipage. Il se plaça dans une stature confiante, sentant le combat imminent activer ses sens et sa personne tout entière, alors qu’il pointait de la main l’agent du CP4 en lui faisant signe avec deux doigts de s’approcher pour se battre.

- Désolé, je préfère que les seules taches sur ton costard viennent des dents que je vais te faire sauter dans la bouche plutôt que de la « mélasse » dans laquelle nous traînions.

Cette remarque sembla ne pas plaire du tout à son interlocuteur, qui avait jusque-là gardé une flegme sans commune mesure. Ce dernier prit un air colérique et se jeta sur le cuistot d’un bond puissant, alliant la souplesse de son corps et des mouvements contrôlés dans un puissant coup de pied rotatif en direction de la trachée du brun.

- Ne sois pas si insolent, pirate !

Heziel prépara son appui et réceptionna le coup d’un avant-bras, encaissant le choc avec brio. Le choc dégagé le fit reculer de quelques centimètres, mais sur un terrain sec et solide il ne pouvait que garder une posture équilibrée. C’était ce qu’il s’était entrainé à faire depuis des années sans relâche, et les épreuves auxquelles il avait été soumis avaient fait de lui un homme plus fort. Il ne pouvait pas perdre ici ! Il frappa de son poing droit directement dans la direction de l’agent du gouvernement, qui esquiva d’une roue avant de revenir au contact avec de furieuses attaques au corps à corps, usant de ses mains comme de deux véritables armes. L’échange se corsa alors que les deux se frappaient sans s’arrêter, de petits mouvements d’esquive trahissant aux yeux non-initiés une danse bien plus serrée et mortelle qu’il n’y paraissait. La force d’Aleos n’était pas supérieure à la sienne, ça le brun en était certain. Néanmoins, il n’en restait pas moins un adversaire des plus coriaces. Peut-être bien aussi coriace que l’avait été Arnold.

- Uplifting Gastronomy !

D’un puissant uppercut qui sembla prendre de court l’agent du Cipher Pol, le forban envoya son adversaire droit dans les airs. Ce dernier parvint néanmoins à bloquer avec ses avant-bras, esquissant un rictus de douleur face à la puissance appliquée sur son ossature. C’était l’occasion rêvée ! Se propulsant dans les airs, le cuistot dépassa la hauteur à laquelle il venait d’envoyer l’ennemi avant de se laisser tomber lourdement sur lui.

- Spicy Meteor !

Tout son corps se dirigea vers le sol, poing en avant, prêt à massacrer l’infiltré du gouvernement avec un impact dévastateur. Cependant, tout ne se passa pas comme prévu. Un rictus sournois vint illuminer le faciès d’ange du châtain, et alors que le cuistot allait le percuter, il ne rencontra que du vide.



- Shigan !

Dos, non loin de la colonne. Heureusement à côté. Une douleur vive et terrible qui lui enflamma le système nerveux et s’engouffra dans ses pensées. Il laissa s’échapper un cri d’entre ses mâchoires, ses yeux se plissant sous la peine qu’il éprouvait. Le doigt de l’agent du CP4 se retira de ses chairs et il se mit à chuter droit vers le sol, aidé d’un coup de pied qui accéléra sa déchéance. Le cuisinier s’écrasa lourdement, devenant la victime de son propre mouvement. Comment était-ce possible ?! Il se redressa sur ses coudes puis releva la tête alors que gouvernemental se reposait comme une fleur au sol. Il … il l’avait vu, mais sans pouvoir l’esquiver. L’homme s’était soudainement déplacé dans les airs, le contournant et retournant la base de la technique contre lui : l’impossibilité de bouger dans les airs de la cible.

Finalement, il se releva, laissant un peu de sang couler de ses lèvres. Son dos le brûlait littéralement. Il se demandait s’il était chanceux ou si son adversaire jouait avec lui, et cela le rendait dingue. Il n’aimait pas l’idée que cet homme en face de lui fut expérimenté au point que la différence entre leurs deux niveaux lui permettait de s’offrir le luxe de ne pas le neutraliser d’un coup et d’un seul. Il devait trouver la faille… il devait trouver la mécanique avec laquelle il venait d’être pris au piège. Il en avait la certitude désormais : s’il ne battait pas cet adversaire, l’équipage serait en danger. Et si ce type prenait garde aux hommes poissons, il y avait fort à parier que ceux-ci également étaient aussi des durs à cuire. Quelque chose l’intriguait néanmoins. Il avait la sensation d’avoir déjà vu ce style de combat quelque part. Souple, fin, sans mouvements inutiles et visant des points précis… ça lui rappelait presque…

- Alors, Heziel Coffe ? Tu avais l’air d’être plus en confiance tout à l’heure. T’ai-je coupé le souffle ?

Pas le temps de réfléchir, il devait se battre ! Aleos se jeta à nouveau sur lui, comme un loup qui saute sur un cerf blessé. L’affrontement reprit de plus belle, les coups s’échangeant à grande vitesse entre les deux. Néanmoins, le coup porté dans son dos handicapait Heziel, qui perdait doucement du terrain. Même si il parvenait à tenir le choc, il sentait que les chose se corsaient, et c’était mauvais ! Lorsque finalement, il parvint à lui porter un coup, l’agent du Cipher Pol s’évada à nouveau dans les airs. Cette fois, Heziel ne reproduirait pas la même erreur. Armant son poing, il frappa droit dans la direction de son ennemi en usant d’un Barometer. L’air dégagé fila en ligne droite et frappa l’agent du CP4 en plein thorax, lui coupant la respiration et le surprenant. Cette compétence avait l’énorme atout de toujours déstabiliser les adversaires qui la subissaient pour la première fois. Il entama une course aussi rapide que possible vers le corps de l’agent qui tombait et effectua un petit bond, pensant l’avoir assommé suffisamment pour enchaîner. Ce ne fut pas le cas et il s’envola à nouveau dans des angles improbables, venant le frapper dans les cotes puis sur le dessus du crane. Parvenant à parer le deuxième coup, le brun se réceptionna sur ses pieds avec difficulté. L’agent gouvernemental rebondissait dans les airs comme si il sautait sur une planche de plongée. Les yeux plissés et les cheveux commençant à lui coller au visage sous l’effort, le cuistancier des Dokugan ne comprenait pas comment ce miracle était possible. Un mouvement étrange en était la cause, mais en le regardant simplement, il n’arrivait pas à en décortiquer le schéma.

- Je suis désolé, mais ça s’arrête là pour toi.


Sans lui laisser le temps de réagir, en bon agent d’élite qui devait savoir quand laisser ses principes en arrière, Aleos fonça droit sur le pirate. Rapide et vindicatif, il prépara une attaque en avant, mais usa finalement de sa technique pour s’évader sur le côté, effectuant un véritable bond. Le Geppou… jamais ce petit forban n’aurait pu comprendre, après tout. Il s’agissait d’une technique nécessitant un corps d’acier et une volonté sans faille. Une technique que seuls les agents d’élites pouvaient penser maîtriser. Face à la complexité de cet art, les compétences martiales du cuisinier des Dokugan ne pourraient pas le sauver… et c’est alors qu’il jubilait intérieurement en pensant capturer sa première proie que le CP4 commença un terrible déluge de coups sortis de tous les angles, effectuant un Geppou entre chaque pour surpasser les sens et les réflexes du brun. Ce qui fonctionna.

Lorsque finalement, le pirate au chapeau tomba à genoux, il avait subis de sévères dégâts. Incapable de suivre les mouvements de l’agent du Cipher Pol, il s’était fait avoir à chaque fois. Avec les secondes, il avait de plus en plus pris de retard sur le rythme imposé par son adversaire, ne faisant que creuser sa propre tombe. Il cracha une gerbe de sang, haletant et suant à grosses gouttes. De part en part, plusieurs blessures qui n’étaient pas mortelles mais qui n’étaient pas pour autant belles à voir avaient fait leurs apparitions, sous une chemise déchirée et trouée.

- M-Merde...

- Je te l’ai dis, n’est-ce pas ? C’est ici que ça s’arrête pour toi.

Lui même plutôt débraillé, l’agent du Cipher Pol engagea une marche lente et mesurée vers son adversaire qu’il n’avait plus qu’à terminer. Et alors qu’il entendait le bruit de ses pas, Heziel comprit que la situation n’avait jamais été aussi critique. Il comprit qu’il devait absolument gagner. Il ne voulait pas mourir, pas comme ça. Pas en abandonnant ses camarades à une défaite qui lui semblait de plus en plus certaine. Il voulait vivre. Il voulait vivre et voir le jour où ils trouveraient le One Piece, ensemble. Le jour où Kain deviendrait le seigneur des pirates, et où ils se tiendraient ensemble. N’eut-ce été que le moment où ils quitteraient cette île, victorieux… et ensemble. Et alors que son cœur battait la chamade et que ses émotions les plus primitives prenaient une ampleur catastrophiques, quelque chose en lui s’éveilla. Quelque chose qui vint bourdonner dans sa cervelle, retourner ses sens et lui offrir une toute nouvelle perspective. Une perturbation qui semblait provenir tout droit d’Aleos. Une sorte d’aura qui émanait de lui, brute et incontrôlable. Sa tête lui faisait mal, et pas seulement à cause des coups. Sans le savoir, son Haki de l’observation, face à l’imminence de sa défaite, venait de s’éveiller. Et sans même regarder l’agent du Cipher Pol ou écouter le son de sa démarche, il savait qu’il était là. Il n’aurait su dire exactement à quelle distance en face de lui, comment il se tenait, mais il ressentait sa présence. Et il su qu’il ne pouvait pas se permettre de perdre. Son corps refusait d’abandonner. Il ne savait pas encore comment il gagnerait, mais il allait le faire.

- Au revoir, Heziel Coffe.


Le coup porté à la nuque du cuisinier n’atteignit jamais sa cible. Une main ferme se redressa pour attraper le poignet qui descendait avec vindicte. Le cuistancier marin releva la tête. Ses yeux exprimaient une certaine colère et son visage souffrant trahissait néanmoins une rage de vaincre renouvelée. Il arma son deuxième bras tandis que l’agent du Cipher Pol, interloqué, avait encore du mal à réaliser que sa cible fut en état de se battre.

- Cook...

Comprenant le danger de la chose, Aleos tenta de porter un coup de pied dans la joue du forban, pour lui faire lâcher prise et le mettre hors d’état de nuire. Néanmoins, l’animal qu’il venait d’éveiller fut plus rapide que lui. S’accrochant avec la force qui lui restait à l’espoir de vaincre, le bras gauche du cuistot fila comme une balle droit dans l’estomac de l’agent du CP4.

- ... JACKHAMMER !

Un coup, deux coups, puis trois coups. Le poing du cuisinier ne s’écrasa pourtant qu’une seule fois dans l’abdomen de sa cible. Mais celle-ci ressentit bien les effets de trois attaques. Trois Roasting : Medium en simultané à encaisser, voilà qui n’était pas une chose aisée à faire pour quelqu’un de sa constitution. Il cracha de la salive en laissant s’échapper un cri, dégringolant en arrière sur plusieurs mètres avant de finir par s’écraser dans un rocher. Et pendant qu’il cherchait à comprendre d’où venait ce retournement de situation, Heziel se remit debout. Sa tête lui faisait toujours mal, et ses sens semblaient être trop développés pour son propre corps… mais il était debout. Il souffla lourdement et se remit à nouveau en garde. Il devait en finir et vite.

- Je t’ai coupé le souffle ?

Une expression de pure colère illumina le visage du membre du gouvernement, alors que ses yeux se rétrécissaient en deux petites billes de rage. Tout son visage se tendit pour transcrire sa frustration et il se mit à courir droit vers le cuistot.

- Enfoiré !

Il s’élança dans les airs pour reprendre sa danse morbide. Plusieurs Geppou plus loin, une première attaque arriva sur le flanc droit de Heziel. Ce dernier, se concentrant sur cette chose qui venait de s’éveiller en lui, ne vit pas l’attaque arriver… mais il sentit le danger qui provenait de cette direction, sous sa forme la plus brute et pure. Il savait que quelque chose arrivait, et il se retourna en conséquence. Ses avants bras levés lui permirent d’arrêter un coup du tranchant de la main qui lui aurait sans nul doute infligé de sévères dégâts. Surpris, l’agent du Cipher Pol s’évada à nouveau dans les airs. Heziel n’en perdit pas une miette. Il restait sur place, suivant du regard le Frantz, tentant de décrypter ses mouvements. Il y avait quelque chose… un battement de pied spécifique, qui le maintenait en l’air. Il parvenait mieux à le discerner que précédemment. Un nouvel assaut avec une tentative de passer sur le côté. Serrant les dents, le brun parvint à esquiver au dernier instant, effectuant une roue vers l’arrière. Le shigan fila dans les airs alors qu’Aleos glissait sur le sol pour se stabiliser. Un terrible affrontement au corps à corps s’en suivit, durant lequel le colère d’Aleos se faisait ressentir dans ses coups. Il était moins méthodique, tout à l’avantage de Heziel. Lorsque ce dernier parvint à envoyer un uppercut à son adversaire, il tenta finalement sa chance. Sautant à ses côtés dans ses airs, il lui asséna un simple coup de poing… qui fut esquivé par un Geppou, comme il l’avait prévu. Néanmoins, cette fois les choses se passèrent différemment. Lorsque finalement un autre coup déchirant arriva sur la position aérienne du cuisinier, celui-ci se donna à fond et reproduisit ce qu’il avait observé. Rythme similaire, mouvement similaire… il s’envola à nouveau, sans pour autant réellement maîtriser son mouvement. Mais ça avait marché. Un sourire s’afficha sur son visage alors que l’agent du Cipher Pol, complètement choqué, passait sous ses pieds joints. Pieds joints qu’il se mangea en pleine poire, l’envoyant pour la première fois s’enfoncer dans le sol.

- Im… Impossible… comment un simple pirate pourrait-il… ?!

- Spicy...

Lorsque Aleos leva les yeux, incapable de se relever dans un premier temps, c’était déjà trop tard. Le cuistot avait profité de sa maîtrise quelque peu malhabile mais bien réelle du mouvement de l’agent du Cipher Pol pour gagner en hauteur. Et il avait fait la conclusion somme toute logique que si il pouvait se propulser dans un sens, l’autre était également valable. Filant comme une comète droit sur l’agent encore au sol, il joignit ses deux poings et donna tout dans son final.

- … METEOR !

L’impact fut d’une rare violence. Le sol se fissura complètement autour d’eux, des morceaux de roche de tailles variables filant à droite et à gauche. Du sang s’échappa de la bouche grande ouverte d’Aleos, alors que ses yeux viraient au blanc, sa conscience s’étant faite écraser en même temps que son corps. Un bruit énorme retentit, qui serait sans doute entendu par les Hommes Poissons comme par les Dokugan. Dans le ciel, un nuage de poussière s’éleva, une poussière dense et minérale qui indiquait le point d’impact. Une silhouette se dessina dans la brume terreuse. Celle du second de l’équipage du borgne, victorieux. Il fit quelques pas en dehors du cratère, un léger sourire aux lèvres. Ses yeux se fermaient d’eux même et il titubait, satisfait de son succès. Cette technique… elle allait vraiment lui servir… vraiment…

… puis il s’écroula sans avoir le temps de penser à quoi que ce fut d’autre.


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Empty
MessageSujet: Re: [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]   [PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[PARTIE I] L'archipel Konomi ! Bataille contre les Hommes-Poissons ! [Pv : Dokugan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tyranide vs Chaos
» Clinton : Une bataille féroce contre Obama
» Rapport de bataille Eldars d'Iyander contre Korsairs Orks
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Gondor contre Harad, rapport de bataille!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Archipel Konomi-