Partagez | 
 

 [FB SOLO] Si j'avais su, je serais pas venue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 453
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: [FB SOLO] Si j'avais su, je serais pas venue   Lun 30 Mar - 10:45

Si j'avais su...


La louve que je suis continuait son chemin avec le jeune Akira que j’avais pris sous mon aile depuis Military Island. Nous voguions sur la mer tranquillement et n’ayant pas vraiment de carte pour nous diriger, c’est un peu sceptique je maintenais le cap vers le Nord, ne savant pas vraiment où j’allais en réalité. Nous allions devoir faire des réserves de nourriture, arrivant déjà à la limite du respectable et de ce que je peux supporter. Presque plus de viande pour une carnivore telle que moi, ça ne va pas du tout. Et surtout, il faut que je me renseigne sur certaines choses. Les îles qui ne sont potentiellement pas aux mains de brigands ou marines et dont je pourrais m’approprier assez facilement. Après un long moment de mer, nous arrivions proche d’une île mais je ne savais pas quel nom elle avait. Mah tant pis… on va y aller en mode touriste hein.

Amarrant notre petit bateau qui ne vaut peut-être pas une fortune mais qui se laisse bien manier, je descendis de celui-ci appréciant de retrouver la terre ferme. Laissant une liste de course à Monsieur le râleur de première, je lui dis alors de me retrouver au bateau d’ici deux heures grand maximum. Voulant éviter de traîner par ici trop longtemps. Et partis de mon côté afin de visiter un peu et donc de trouver des informations susceptibles de m’intéresser. Mais de ce que je peux voir en tout premier lieu, c’est que c’est un lieu plutôt bizarre. Il y a des petites maisons certes, une sorte de village mais le plus surprenant c’est qu’il y a des tas de pelotons de pendaison on dirait. Et même une sorte de terrain pour que des gens puissent s’y affronter. Oulà, ça sent déjà l’affaire étrange à plein nez. Je devrais peut-être tout de suite retrouver Akira avant que l’on ne se fasse embarquer dans de drôles d’histoires.

Traversant rapidement les maisons et différents lieux que je trouve de plus en plus bizarre, je finis par atteindre un petit quartier commerçant on dirait. Mais je peux déjà entendre d’ici du grabuge. Une bagarre semble éclater entre plusieurs hommes. Me rapprochant alors vivement, je vis choquée qu’Akira a été entraîné dans une bagarre avec des hommes… armés jusqu’au cou. Oh merde ! Ca ne sent vraiment pas bon comme je le pensais ! Et alors que je tentais de me faire discrète tout en réfléchissant à une solution pour retirer Akira des griffes de ces hommes, je me fis attraper. Oups… Et le pire, c’est que ça ne s’arrête pas. Je me retrouve avec des dizaines et des dizaines de pirates armés jusqu’aux dents, qui semblent nous regarder, Akira et moi, comme des denrées alimentaires super rares à trouver. Pourquoi je me suis retrouvée sur cette île déjà ? Ah oui, dans le but de ravitailler notre bateau. Bah là, c’est nous qui font office de repas pour ces hommes bavant à nous voir à leur merci.

Et comme si, ligotés ça ne suffisait pas, ils nous emmenèrent dans une arène en nous jetant comme des merdes au milieu de celle-ci. Voilà je ne retrouvais plus le mot tout à l’heure en passant devant. C’était donc bien une arène et je ne demande pas ce qu’il va se passer. Quelque part, je le sais très bien. Il va falloir combattre des mecs armés comme des bouchers. Akira était pétrifié tandis que moi je fixais ces mecs d’un regard plutôt froid. Je viens à murmurer au jeune moussaillon.

« Ne t’inquiète pas… je m’en occuperais moi. Il est hors de question que tu te battes. Pour l’instant, je vais plutôt juger leurs capacités avant de montrer les miennes. »

Le garçon ne disait rien mais je savais qu’il n’en pensait pas moins. J’avoue qu’à un et demi contre au moins vingt mecs armés de la sorte, je ne fais pas vraiment le poids… Et pourtant, il va falloir que je me montre forte et ingénieuse pour éviter soigneusement de me faire découper en rondelle et servir de repas. L’un des mecs allait pour faire quelque chose à Akira mais je réussis tant bien que mal à m’interposer entre lui et Akira.

« Ne touchez pas à ce garçon. Si vous voulez vous battre, ce sera contre moi. »

« Dégage petite. Il sera notre monnaie d’échange tiens. Si tu arrives à sauver ta peau, on te rendra ton petit protégé. Sinon, il passera en premier à la casserole. »

« Et autant dire que tu t’es aventurée sur le mauvais territoire. Ça fait bien longtemps que nous n’avions pas eu de la chaire fraiche à portée de main. Donc crois moi que nous n’allons pas vous laisser repartir d’ici vivants. »

« Hum… c’est ce qu’on verra bien. »

Bien sûr, je faisais un petit peu exprès de jouer avec le feu mais il faut que je sache s’ils sont réfléchis ou est-ce qu’ils vont tout de suite foncer. Mais apparemment ces messieurs ne perdent pas le nord. Ils emmènent un Akira tout effrayé qui n’ose même pas se débattre de peur sous mon regard impuissant. Mais il faut qu’il me fasse confiance. Jamais je ne nous laisserais nous faire bouffer par des pirates cannibales. Hors de question.

____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring


Dernière édition par Rei Mitsuyori le Lun 30 Mar - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 453
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: [FB SOLO] Si j'avais su, je serais pas venue   Lun 30 Mar - 11:07

Si j'avais su...


Et le véritable challenge commença ; on me défit de mes liens avant de me présenter à un homme pour commencer avec plusieurs sabres dans les mains. Et rien que de voir la lame briller, à mon avis, j’ai plutôt intérêt à me méfier de ce gugusse. N’ayant que deux pâles couteaux à ma disposition, je savais que tôt ou tard, j’allais devoir utiliser mon zoan. Et quelque chose me dit que ce n’est pas ça qui va les arrêter… Mais plutôt que ça va ranimer un certain désir de me tuer pour avoir droit à voler mon fruit. Car c’est connu, quand un utilisateur meurt, son fruit est sujet à de nombreuses disputes. Sortant mes couteaux, je m’attendais à tout sincèrement. Et il faut éviter de faire un seul faux pas si je veux pouvoir nous faire sortir d’ici vivants.

L’homme finit par faire le premier geste, apparemment ne pouvant plus attendre pour vouloir m’attaquer. La hargne dans les gestes, j’esquivais tant bien que mal alors qu’il était vraiment prêt à en découdre avec moi. Je n’avais pas grand-chose pour me protéger et je dois dire que je ne sais trop comment je vais réussi à m’en sortir avec deux lames et sans utiliser tout de suite mon fruit du zoan. Après plusieurs longues minutes à esquiver, l’homme lui commençait un petit peu à s’essouffler alors que je paraissais de meilleure forme. Sans doute l’endurance que j’ai acquis jusqu’à maintenant. Mais en tout cas, je profitais de ce moment pour pouvoir attaquer à mon tour et une fois réussi à chopper son sabre, je le retournais contre son propre utilisateur. Pour un sabre, il a l’air de trancher pas mal mais ce n’est pas encore ce que je recherche. Il me faut la perfection.

L’homme qui n’en démord pas avec ses autres armes, fond sur moi comme un bourrin tandis que je peine sans mal à le blesser et ce bien correctement. Me concentrant tout en n’oubliant pas les gestes appris par les assassins, je les exécutais à la perfection, et la finalité de ce combat fut lorsque je poignardais l’homme en plein cœur. Qui dans un hurlement, finit par tomber à terre. Mais apparemment… au lieu de provoquer une sorte de joie, j’avais provoqué pire que de la colère. Oups…. Ils vont tous arriver sur moi, c’est ça ? J’aurais peut-être du éviter de le tuer alors… Mais en même temps, ce n’est que de la légitime défense ! C’est vrai quoi, ils veulent me tuer eux pour bouffer donc j’ai bien le droit de faire de même non ? Oui ? Bon bah c’est bon alors. Voyant que plusieurs hommes commençaient à venir dans l’arène avec eux aussi beaucoup d’armes à leurs actifs… Je me suis demandée s’il fallait que je montre tout de suite mon zoan ou pas.

Non, non, il faut que je m’entraîne en même temps à utiliser mes seules forces d’humain pour le moment. Ce n’est pas vraiment un entraînement, plutôt une question de vie ou de mort mais je dois quand même tenter de leur faire face sans tout le temps me reposer sur mon fruit. Sinon, cela veut dire que j’aurais fais tout ce chemin pour rien et que finalement, je ne suis rien qu’une de plus qu’une chienne qui est inutile comme me l’a souvent répété le gouvernement auparavant. Mais non, je suis bien plus qu’une simple « chienne ». J’ai des capacités et je sais que je peux arriver à survivre dans ce monde de dingue. Alors ce n’est pas vingt pirates armés jusqu’aux dents qui vont m’empêcher d’avancer dans la direction que je veux aller ! Qu’ils s’amènent tiens ! Je vais leur montrer de quoi je suis capable. Comme survoltée, je me concentrais encore plus pour affronter cette horde de cannibales.

Avec le sabre que je venais de récupérer sur l’autre homme plus mes deux autres couteaux dans l’autre main, je ne faisais vraiment pas fière allure face à tous ces hommes. Déjà que tuer un homme fut quand même compliqué… bah là, je crois que je suis tombée dans la gueule du loup les deux pieds joints ! Et parce qu’il est hors de question d’abandonner tout de suite, je fonçais sur eux pour toucher la première. Bien sûr, ils étaient tenaces donc ils ne se laissaient pas faire non plus et comme c’est difficile quand même de se retrouver seule contre deux adversaires bien armés, je me fis toucher plusieurs fois. Rien de bien méchant heureusement ; des coupures sur les bras principalement et quelques coups bien placés tout de même pour aller voir les petits éclairs au dessus de la tête. Et je pris un dernier coup que je ne vis pas venir du tout, avant de perdre connaissance.

A mon réveil d’ailleurs difficile, j’étais attachée, même ligotée et Akira se trouvait dans la même pièce que moi. Ma tête est lourde… qu’est-ce qu’il s’est passé pour le coup ? Je me souviens de ce coup bien placé qui m’a fait perdre connaissance mais après nada. Mais de ce que je peux voir à travers la fenêtre, il fait noir. Ca y est, j’ai compris… Ils vont nous garder prisonniers jusqu’à ce qu’ils soient satisfaits ! En fait, j’avais tout faux bien malheureusement pour nous. Deux hommes, certainement les maîtres de ce village pourrait-on dire étaient entrain de parler dehors. Et ayant transformé mon visage, je pouvais ainsi faire recourt à mon ouïe très développée et ainsi écouter ce qui se disait.

« Hum… t’es certain qu’on les laisse vivants ? Elle a quand même réussi à tuer un de nos hommes cet après-midi. »

« Mais oui, ce sera notre monnaie d’échange avec la marine. On va les appeler, leur livrer cette petite chienne et après on aura tout ce que l’on voudra. »

« Hum oui… tu as raison et c’est vrai que nous avons eu de la veine qu’ils se soient arrêtés ici. »

« Tu vois ! Je t’ai dis ! On va se faire un max de blé et après on pourra se payer tout ce que l’on voudra. Des esclaves, de la viande d’humain tout ! »

Reprenant mon visage humain, j’en avais assez entendu. Ainsi, ils comptent nous livrer à la marine. Cela veut donc dire qu’ils savent déjà qui je suis. C’est vrai qu’en même temps mon acte sur Military Island puis ce que j’ai fais après, n’est pas passé hyper discret non plus. Ce qui veut dire automatiquement que ce n’est plus trop en me basant sur ma propre force que je vais devoir combattre mais plutôt en faisant appel à mon zoan. Hors de question de rester ici une minute de plus. Je ne suis pas venue ici pour me faire avoir par de simples pirates. Il ne manquerait plus que ça tiens. Regardant Akira, je lui exposais ainsi la situation en parlant assez bas pour qu’il n’y ait que lui qui m’entende. On ne sait jamais avec les oreilles indiscrètes qu’il peut y avoir par ici.

Il va d’ailleurs falloir que je réfléchisse à un plan très rapidement pour nous sortir de là. Sinon, on va y laisser nos plumes et avant même d’avoir pu retrouver Ren, je vais me retrouver à Impel Down pour le reste de mes jours. C’est sûr et certain même.

____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 453
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: [FB SOLO] Si j'avais su, je serais pas venue   Lun 30 Mar - 11:33

Si j'avais su...


Tss… je réfléchissais calmement quant à la solution que je pourrais trouver pour nous sortir de là quand deux hommes ; certainement ceux qui étaient entrain de discuter, sont arrivés dans ce que j’appellerais une cahute ou un truc du genre. A vrai dire, je m’en fiche. Tout ce que je veux c’est me casser de là. Donc bref, arrivant à ma hauteur, une odeur de viande les accompagnants ne fit qu’un tour dans ma poitrine. Ah non, s’ils commencent à me tenter avec ça… Je ne vais pas pouvoir me retenir de me transformer en hybride et de commencer une partie de chasse tout simplement. Et s’ils se sont un peu informés à mon sujet, ils doivent sans doute savoir que je possède le zoan du loup. Merde, tout joue contre nous là. Et la faim me tiraille alors qu’ils me mettent une baffe comme pour que je les regarde. Grognant un peu, je les fixais d’un noir profond jusqu’à ce qu’ils se mettent finalement à parler.

« Ce n’était pas très gentil de tuer l’un de nos hommes aujourd’hui. Jusqu’à ce que la marine arrive, vous allez être nos prisonniers. Comportez vous comme de bons prisonniers et personne n’aura mal. Mais en cas contraire… Nous tuons ce garçon. »

Fronçant les sourcils, ils avaient deviné juste sur cette espèce de faiblesse. Je ne peux décemment pas prendre le risque de jouer la vie d’Akira sur ce coup là. Et même si je me transforme subitement en hybride, que je parviens à les tuer… Ca va ameuter les autres hommes et je vais devoir les combattre. Non pas que cela me dérange car comme ça je pourrais acquérir encore un peu plus d’expériences en combat mais là, ça me gêne sur le fait qu’ils vont se servir d’Akira comme bouclier humain pour éviter que je ne les touche. Jusqu’à ce que la marine arrive et ça, ça veut dire… bah au revoir quoi ; adios amigos. Et comme il est hors de question en même temps que je me retrouve prisonnière de la marine. J’ai plutôt intérêt à bien jouer. Car je parie le tout pour le tout sur ce simple coup. Regardant Akira, je me mordis la lèvre avant de prendre la parole et lui demander la dernière chose impensable que je pouvais lui demander.

« Aki… acceptes-tu que… je prenne ce risque pour nous sortir de là ? »

« La vieille… euh… on n’a pas le choix hein ? »

« J’ai bien peur que non… »

Et parce que les deux hommes semblaient ne pas être très patients avec nous, l’un d’eux me mit un coup de pied dans le ventre me faisant crachoter et tousser pendant un petit moment. Okay, là c’est la goutte de trop. Et ça tombe bien que je commence à avoir véritablement faim d’ailleurs. Bon, je travaille mieux quand j’ai le ventre plein mais là, ils m’ont plutôt mis en rogne. Et comme des cons, ils me présentèrent un bout de viande qu’ils se mirent à agiter devant moi comme si j’étais un vulgaire chien ! Se moquant de moi, bon ça c’est fait, ils sont au courant de mon zoan apparemment… Je laissais tout dédain et autres sentiments se fondre alors que je me transformais petit à petit en hybride louve avant de me défaire de mes liens, leur sauter dessus en arrachant et le bout de viande de leurs mains, et leurs mains tout court avec. Crachant leurs mains car ce n’est pas ce qui m’intéresse pour le moment la chaire humaine, je viens à me délecter de ce bout de viande qui avait tout pour lui. Ça devait être un bout de bœuf mais en tout cas bien tendre.

Et là je me tordais de rire en les voyant s’enfuir en hurlant maintenant qu’ils sont manchots. Détachant rapidement Akira, je lui donnais un de mes couteaux en le regardant ensuite.

« Mets-toi à l’abri ! Une fois que je les aurais tous éliminés, on ramasse nourriture, armes et on se casse. »

« D’accord ! »

Et ne voulant pas non plus rester proche de moi quand je suis dans cet état, mon jeune moussaillon partit assez rapidement. Ils vont voir ce que c’est que d’énerver un loup en proie à toutes ses pulsions sauvages. Ils vont voir ce qu’ils vont à présent qu’ils ont osé réveiller la bête. Et je sais très bien que même si je suis imposante, ils n’auront même pas peur de me défier. Entendant du bruit non loin, je souriais sadiquement en me disant que le comité d’accueil allait bientôt arriver. Ne me préoccupant plus du tout d’Akira mais seulement de mes adversaires, j’avançais à présent, griffes et crocs bien en vue. Vous savez le mythe du loup garou qui bave et qui saute sur tout ce qui se bouge. Bah en gros, c’est moi dans cet état à l’heure actuelle. Et ils ne savent pas à qui ils ont réellement affaire. Ce n’est pas trois glandus armés comme des tanks qui vont me faire peur. Quand je dis trois j’exagère, j’ai le droit à une dizaine d’hommes environ sur le qui vive qui m’attendent.

Oh un festin rien que pour moi ! Attaquant tout de suite pour ne pas perdre de temps car je veux me casser le plus rapidement d’ici, je fis appel aux crocs lacérant afin de foncer dans le tas. J’utilisais en même temps ce qu’on appelle le mode sans émotions. Je tue pour tuer sans me préoccuper des cris de douleur et autres sentiments insignifiants. Bloquant une arme avec un pied par ci, envoyant valser un mec dans un mur avec ma force, je faisais un sacré carnage dont je me délectais vraiment. Et comme je n’allais certainement pas m’arrêter ici, je fonçais droit sur les gens tout en usant de mes griffes et mes crocs pour les attaquer et les blesser correctement. Ils sont coriaces, il n’y a pas à dire mais je reste dans l’optique de tous les tuer.

Au bout d’une heure environ de combat acharné avec des types qui n’en valent même pas la tête, si ce n’est que ce sont des cannibales confirmés. Voilà qu’ils veulent tenter de m’attaquer en me mordant. Ironie sur ce coup… Fin bref, bilan après une heure de combat : douze morts. Il me reste ainsi environ sept mecs à combattre. Ils étaient quand même nombreux les vils. Et il fallait que je fasse vite ; je n’ai pas de temps à perdre et je dois rejoindre absolument Akira pour l’aider. Mais vu que l’attention de ces hommes n’est que sur moi, j’ose espérer que le jeune homme a tout le temps voulu pour voler un maximum de choses. Je ne sais pas le nom de cette île mais les gens qui viendront y faire escale s’en souviendront, c’est certain. Oh et je ne pensais même plus à la marine tiens. Si elle débarque, il faudra que je les fasse taire eux aussi.

Mais tout d’abord je restais concentrée sur les derniers hommes qui restaient. Et je voyais bien que malgré la détermination qu’ils avaient, ils commençaient à avoir peur de moi. En même temps, je ne viens juste pas de tuer beaucoup d’entre eux. M’amusant à leur faire peur, je me suis ensuite mise à leur poursuite en rigolant comme une psychopathe. Jamais personne ne saura ce qui s’est passé sur cette île, c’est moi qui le dis. Prenant tous les sabres nécessaires, je courais après ces hommes, arrivant à en poignarder un en un seul coup. Merci les cours de précisions des assassins. Puis continuais mon massacre en, en attrapant un avant de lui trancher la jugulaire. J’avais du sang de partout mais je m’éclatais en fait. Continuant la partie de chasse comme si ma vie en dépendait, je finis enfin à tous les tuer. En gardant un pour l’empaler sur un piquet à l’attention la marine potentielle qui viendra ici.

Mon carnage fini, je sentis de nouveau une odeur de viande qui m’alléchait non loin de là. Et presque d’un seul coup, je redevenais juste Rei, une louve qui avait faim. Je fus stupéfaite de constater que c’était Akira qui était entrain de faire à manger. Venant à rire sur une simple pensée, avait-il deviné que c’est ce qui me calmerait après mon carnage. Redevenant humaine, j’eus un haut le cœur en découvrant les dégâts que j’avais fais et rejoignant Akira, après avoir mangé un morceau. Celui-ci me disant en même temps qu’il avait volé beaucoup de choses, il fallait à présent partir et ce très rapidement.

____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB SOLO] Si j'avais su, je serais pas venue   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB SOLO] Si j'avais su, je serais pas venue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Si j'avais su, j'serais pas v'nue !" [Pv Joaquim Snow]
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue-