Partagez | 
 

 [PRESENT] Un navire svp ; Acte 2 ( Pv Rei )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1019
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: [PRESENT] Un navire svp ; Acte 2 ( Pv Rei )   Sam 28 Mar - 23:47


Acte 2 !


Les préparatifs avançaient, cependant, il restait encore de nombreuses choses à faire. La plus grosse course consistait à trouver un bateau adéquat pour le supernova répondant au nom de Oudoni Fenko. Malheureusement, il ne désirait pas un petit bateau digne d'une péniche, histoire de voguer sur deux trois mers. Non... Il voulait un navire capable de naviguer sur bien des mers et océans, pouvant contenir plus de 25 hommes et rien que ça, s'était un gros challenge. Limite, je me demandais si cela était réellement possible. N'ayant pas le droit d'abandonner avant la fin du temps impartit, je continuais donc mes recherches.

Pour le moment, Gin avait de quoi faire des explosifs et nous armer et armer le navire. Ayabusa se faisait normalement soigner. Et Rei avait récemment obtenue une nouvelle épée de qualité. N'est-ce pas un joli tableau pour l'heure ? Selon moi, oui, mais il ne faut pas que je me repose sur mes lauriers, bien au contraire. Il est temps de passer à l'action. Et pour cela, je ne chômais pas. Alors qu'il ne nous reste que quatre, ou trois petits jours. C'est donc pour cela que je m'étais rendu sur le chantier naval le plus proche. Pourquoi faire ? Simple... Trouver un expert en revêtement, suite à quoi, nous nous occuperons du navire.

Faisant le touriste, encapuchonné et répondant que j'avais une maladie spéciale à ceux qui me demandaient le pourquoi du comment, je marchais et cherchais des gens spéciaux. Je ne voulais pas une simple personne, mais bel et bien une personne. Ainsi donc, partant à la recherche d'informations, je terminais au bout de plusieurs heures par trouver un nom. Endrigo. Cet homme était réputé comme étant l'une des figures de son groupe.  Travaillant sur le chantier navale, il opérait souvent sur des navires prestigieux ou pour des personnes connues. Simple ouvrier, il faisait de grandes choses malgré son statut plus que médiocre. La vie est parfois ingrate, mais passons.
Une fois que j'eus réussis à localiser cette personne, je me suis alors concentré sur ce dernier et l'ai suivis. Prendre un gars normal en filature n'est pas difficile. Pourquoi faire cela ? Simplement pour que la suite soit plus sûre pour moi et mes amis. Sans rien dire donc, je le vis doucement entrer dans une boutique et y embrasser la vendeuse. Sa femme ? Sans doute, et en plus de ça, avec une fille... Parfait, l'homme semble avoir une bien belle famille. Voilà un beau talon d'Achille à exploiter.

Une fois ma journée de filature terminée, je revenais au navire pour alors expliquer à Rei le plan. De ce que je savais, cet homme avait beau être un bon travailleur, il adorait faire la fête. Ce soir, il y avait une fête dans la zone touristique et justement, nous allions y aller. Le but ? Le kidnapper pour le faire collaborer. Et pour cela, j'avais l'idée parfaite. Murmurant à Rei mon petit secret pour faire craquer notre homme, il ne nous restais plus qu'à passer à l'action.

Ainsi donc, le soir venu, alors que la fête avait commencé, j'espérais que Rei serait prête. Pour kidnapper cet homme, nous devions faire vite et rester discret. Le trajet que l'homme suivait ne semblait pas difficile à deviner, malheureusement, il passait par des rues et ruelles bien peuplées le soir.. Hm... Peut-être que je devais faire quelque chose de louche ? L'homme est aussi connu pour être un bon samaritain, de ce fait, il n'allait pas laisser un citoyen se faire attaquer sans agir n'est-ce pas ?  Non assistance à personne en danger est quelque chose de répréhensible non ? Mon plan était donc celui-ci : jouer le rôle d'un homme normal, attaqué par un chien, ou dans le cas présent, une louve.

Quand l'homme approchait de ma position dans la ruelle sombre, je vins à faire un peu de bruit en secouant une poubelle. Faisant mine de tomber, je me mis à dire d'une voix plus qu'audible.

" Aidez-moi s'il vous plait... Quelqu'un !!!! "




CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA


_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: [PRESENT] Un navire svp ; Acte 2 ( Pv Rei )   Dim 29 Mar - 11:36

Un navire svp ; acte 2
feat. Ren


Ah belle épée que voilà fufu. Je l’ai aiguisé pendant une bonne partie de la nuit ; je n’aurais plus qu’à l’essayer demain pour voir comment elle coupe ma nouvelle acquisition. Bon par contre, il ne nous reste plus beaucoup de temps avant la rencontre fatidique. Il va falloir se bouger le cul et c’est en ce matin que je sortais non pas pour aller dans la ville et mais bel et bien pour m’entraîner davantage. A présent que j’ai mon sabre… d’ailleurs, pour m’assurer qu’il coupait bien, je passais le doigt légèrement dessus et jubilais presque en voyant que j’avais été coupée tout de suite. Bon, ça veut dire que le sabre est plus que bien préparé. Parfait !

Et laissant les autres pour ne me plonger que dans mon petit monde, je me suis mise à m’entraîner d’arrache pieds ce matin. Continuant à m’entraîner sur le Soru dans un premier temps, je m’aperçus bien vite que j’arrivais à faire ce que je voulais, soit passer comme « inaperçue ». Bon, après il faudra que je le teste sur mes ennemis donc là il n’y a rien de significatif disons. Puis je m’entraînais de nouveau au geppou et à mes récentes nouvelles techniques que je venais de créer. Tout en faisant attention à ne pas exploser le bateau en même temps. Etant donné que je passais du mode humain en mode hybride. Passant une bonne partie de ma journée à m’entraîner, finalement je vis Ren. Et m’expliqua alors qu’il avait trouvé notre expert en revêtement et qu’apparemment il avait une famille. Oh oui, quoi de plus normal de faire un deal du genre « Tu nous fais le revêtement, tu nous trouves un navire et on libère ta femme et ta fille ». J’adore, ça fait comme dans les films.

Toute penaude, j’hochais la tête étant bien parée pour le coup. Okay, donc cela se passera ce soir car il y a une fête apparemment et le but du jeu est simple. Ren se fait passer pour une personne malade, je l’attaque et on verra bien ce que ça donnera. Tout ça quand on sera à proximité de notre homme bien entendu. J’aime ce plan bien stratège.

Et une fois le soir venu, pendant que je laissais Ren se charger de la première partie mais tout en observant qui était notre homme parce que ce serait quand même con que je le rate… Je me transformais en louve avant d’attendre le signal de Ren et me trouver à la vue de l’homme et de mon bien aimé. Grognant tout ce que je pouvais en montrant les crocs de manière assez menaçante, je m’approchais assez rapidement de Ren. J’avais déjà faim bah là en fait, ce n’est pas trop le moment de s’en prendre à quelqu’un quoi. Et l’homme finit par se retourner en voyant ce qui se passait. Ni une ni deux, je pouvais ressentir une certaine peur mais en même temps, une détermination à sauver un « malade ». Et bien sûr que j’allais le laisser me frapper, me dégager. Le but n’étant pas que je me rebelle tout de suite si on veut pouvoir kidnapper notre homme sans trop d’accrocs.

L’homme finit par se saisir de ce que je pense être un couvercle de poubelle… Faut dire que niveau ruelle, on n’a pas vraiment choisi la bonne hein et me frappais en plein visage avec. Forcément avec le choc, je fus un peu sonnée mais je faisais mine de rester à terre tandis que l’homme aidait Ren, le regardant comme inquiet.

« Cet animal ne vous a rien fait monsieur ? Je peux le faire partir très loin si vous le souhaitez… »

Souriant en coin, profitant de l’ombre, je me relevais doucement avant d’avancer vers lui tout en reprenant ma forme humaine. Profitant qu’il soit dos à moi dès lors, je le saisis, une main derrière son dos tandis que je passais mon autre main sur la bouche pour ensuite venir lui murmurer.

« Nous ne vous voulons pas de mal, tant que vous coopérez. On nous a dit que vous étiez un géant dans le revêtement de navire. Vous allez gentiment nous aider en nous disant où l’on peut trouver un galion assez grand et le revêtir. »

Je prenais une petite pause, bien sûr l’homme se débattait. Normal après tout, moi non plus, je n’aurais pas apprécié de que l’on vienne m’importuner de la sorte. Seulement, après ce que je vais lui dire, je doute qu’il refuse hi hi hi.

« En fait vous n’avez pas trop le choix. C’est soit vous nous aidez, soit je me ferais un plaisir de tuer votre fille et femme que nous avons kidnappé sur notre bateau. En arrachant leur cœur et leurs entrailles que je vous donnerais ensuite. V’Voyez. Vous décidez quoi alors ? »

Je sortis un couteau pour le mettre sous sa nuque, avant de retirer sa main en lui disant de ne pas crier sinon c’est lui que je tuais à défaut de sa famille. Va-t-il nous aider ou bien…

____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1019
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [PRESENT] Un navire svp ; Acte 2 ( Pv Rei )   Dim 29 Mar - 15:09


Acte 2 !


Me faire passer pour une victime. N'est-ce pas un peu amusant comme rôle ? Le chasseur finalement chassé... Je m'amusais de la situation et plus le temps passait, plus je m'amusais. Me perdant durant un instant, je manquais de peu de rigoler sur le coup en voyant Rei jouer la louve entagée. Comme imaginé, voilà que notre passant s'engouffre dans la ruelle et commence à vouloir jouer le héros. S'armant d'un couvercle de poubelle - pour s'en servir comme d'un bouclier - je le laisse faire et tenter de bouger de force Rei. La belle joue son rôle à merveille et moi, je continu de jouer le petit mec qui a peur. Tremblant comme une feuille, je le laisse me tendre sa main et je marmonne deux trois choses dans ma barbe histoire de l'intriguer. Pendant ce temps, ma miss en profite pour redevenir humaine.

Arrêtant de trembler en affichant un léger sourire, l'homme semble comprendre qu'il est pris dans un guet-apens. Trop tard, Rei l'immobilise tant bien que mal et malgré le fait qu'il se débat, ma belle louve lui expose le plan. Elle a tout juste pour une fois, on veut juste un navire et des informations. Rien de plus, rien de moins... Malheureusement, l'homme ne semble pas en état de coopérer, trop surpris par la situation actuelle. Je me redresse en douceur et retire alors ma capuche doucement. Lui faisant face, je l'admire écarquiller les yeux avant de continuer de se débattre. Ma chère et tendre s'empresse donc de lui exposer de plus belle quelques détails plutôt bon à savoir pour lui.
Immédiatement, la menace mise en place, il commence alors à fortement gigoter avant de finalement s'arrêter, comme s'il abdiquait. Nous n'avions pas capturer sa fille et femme, mais histoire d'appuyer les dires de la miss et continuer le bluff, je vins à décrire sa fille et sa femme. Voyant juste, l'homme eu peur en voyant que je savais parfaitement qui était qui. Il se mit alors à réfléchir, tandis que le couteau de rei semblait titiller sa peau délicatement. Ma patience est rapidement à bout, alors je le presse un peu en posant une main sur le côté de sa tête, menaçant de la faire glisser sur la lame froide.

" J... S'il vous plait... N... Ne faite pas de mal à ma famille... J... Je vous aiderez.. M... Mais ne touchez pas ma précieuse... ma fille et ma femme... "

Il pleurait presque et s'en était émouvant. Il tient à sa famille et j'apprécie cela. Lui tapotant la joue comme pour le féliciter de son choix, je fis alors signe à la belle de relâcher son emprise. Reposant la question quant au Galion que nous cherchions, le jeune homme vint alors à parler.

" J.. Il y a des navires sur le chantier naval...E... Et plusieurs pourraient vous... c...convenir. Ma... Mais sinon... U... Un riche marchand débarque demain. Son navire est un petit galion... Pour avoir travaillé dessus, je peux affirmer qu'il est bien revêtu.. Mais... Il passe demain pour réparer celui-ci justement... "
" ... Bien. Très bien même. "
" L.. Laissez moi voir ma femme et ma fille.. S.. .S'il vous plait. "
" Quand le travail sera terminé. Pas avant. "

Fouillant rapidement l'homme, je pris alors son den den mushi et le brisais devant ses yeux. Pas question qu'il soit contacté. Après tout, sa femme et sa fille sont libres. Il va falloir les mettre sous surveillance, car si elles débarquent à l'improviste et font ouvrir les yeux à cet homme et que donc notre supercherie tombe à l'eau, on est mal... Fixant l'homme avec un regard plus que dur, je vins alors délicatement lui épousseter les habits, comme pour retirer la poussière sur ces derniers et m'excuser de l'avoir " brusqué ".

" Suivez-nous, et demain, mettez vous au travail..."
" M... "
" Vous allez réparer son navire et ... Faire diversion. Nous volerons le navire tout simplement. "
" Hein ?... N.. Non... Je peux pas laisser faire ça !!! "
" Hm ? "

Prenant alors mon appareil de communication, je vins à lui faire un geste, l'air de dire " oublie pas que j'ai ta famille entre les mains. L'homme serra les dents et finalement, il acceptait.

" .. Essais pas de nous rouler. Ce navire est pour Oudoni Fenko, alors si tu essaie de faire un trou dans la coque... C'toi que je trouerais par la suite. Pigé ? Et ta famille histoire de vous y envoyer tous ensemble. Suis pas si mauvais que ça non ? Oh... Et une dernière chose, ma copine derrière toi est pas n'importe qui, son odorat est aiguisé.  Alors essaie pas de fuir. Suis nous et ferme là, demain... Tu reprends ta vie normalement ok ? "

Souriant, je remis ma capuche et lui fis signe de nous suivre. Retournant alors au navire, une fois en dehors des groove, je lui mis un petit morceau de tissu sur la tête, histoire qu'il ne vois pas comment aller à notre navire. Une fois à bord, je vins alors à jouer le jeu avec Mina et Mélina. Interdisant à cette miss de le blesser, je vins lors à le ligoter et l'emmener dans ma chambre. Il allait dormir avec moi, en tête à tête. L'enfermant dans la pièce en prenant soin de ne pas laisser à portée de main un appareil de communication, je rejoignais alors le pont pour expliquer le plan. Mina allait patrouiller dans la ville et si sa famille osait l'ouvrir ou le chercher sur son lieu de travail, ils seraient capturés pour de vrai. Je ne devais pas prendre de risques.

" Compris ? Tu blesses personnes... Tu les prends sous ton ailes, en prétextant avoir une urgence avec eux et basta. "
" Oui oui... Pas de sang ou autre... Pfff, c'nul..."
" Rassure toi Mimi'... Tu auras tout le sang que tu voudras en compagnie de Fenko. "

Son sourire s'illuminait. Mina était la seule membre de ma famille à être sur la touche indirectement. En effet, si Fenko nous trahis, elle retournera sa veste par " amour " pour lui. Je n'en doutais pas. Je n'avais pas le temps de la raisonner, c'est comme tenter de faire rentrer un éléphant dans un magasin de porcelaine sans rien briser... Impossible. Bref, une fois le briefing terminé, je retournais alors me coucher en veillant à ce que le monsieur fasse une bonne sieste.

Le lendemain pointait son nez et c'est Mina qui l'accompagnait sur le chantier naval en veillant sur lui. Le navire arriverait en début de matinée et aussitôt, il se mettra au travail. Dès que le travail serait terminé, il me ferait signe. Pour ma part, je laissais Mina rôder dans le coin alors que moi, j'étais en ville, veillant à ce que sa famille ne vienne pas nous foutre la merde dans le plan prévu. Rei avait quartier libre et Mélina aussi. Gin s'occupait des armes de plus belle, et Ayabusa... pas de nouvelles.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA


_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: [PRESENT] Un navire svp ; Acte 2 ( Pv Rei )   Dim 29 Mar - 16:13

Un navire svp ; acte 2
feat. Ren


N’exerçant pas non plus une trop grande pression sur sa nuque avec ma lame, j’enlevais ma main avant de le pouvoir le laisser parler. L’homme avait peur, cela se voyait rien que dans son regard et le fait qu’il tremblait sous la pression que je lui mettais. Commençant à parler, ça se voyait direct qu’il tenait à sa famille et c’en était quand même touchant. Je finis alors par retirer la lame de son cou puis me décalais un peu sur le côté sans rien dire. Ren avait l’air de très bien gérer la chose sans que je n’aie réellement besoin d’intervenir. Rangeant mon couteau dans ma poche, je me suis dis sur le coup que j’avais bien fais de ne pas prendre mon sabre. Fin après tout, je n’aurais pas été très discrète et vu comment il coupe… J’aurais tranché net la gorge de notre pauvre monsieur paniqué à l’idée de ne plus pouvoir revoir sa famille. Etant intraitable avec l’expert, Ren démontrait encore une fois sa force de résolution. Et le gars finit enfin par ne plus se rebeller. Il a de toute façon bien vu que l’on ne plaisantait pas. Même si bien entendu, l’histoire de kidnapping de sa famille est complètement fausse huhu.

Suivant tranquillement derrière les deux hommes, tandis que notre expert était toujours un peu sur le qui-vive. Il va passer une soirée et une journée d’enfer, je le sens. Mais au moins, comme ça on avancera peut-être plus rapidement sur notre objectif. On doit se dépêcher, nous n’avons plus beaucoup de temps. Souriant, je viens à me lécher les lèvres en regardant l’homme qui semblait sceptique quant au fait que j’avais un odorat bien aiguisé. Puis lui murmurais doucement mon petit secret.

« Hum je vais te dire un secret… tu sais le loup qui était là, et bien c’est moi. Donc tu sais ce que ça veut dire, tu tentes de t’enfuir, je saurais te retrouver n’importe où et dans ce cas là, ne t’attends pas à ce que je te laisse la vie sauve. »

Je lui avais fais un peu plus peur mais peut-être que comme ça, ça le dissuadera de nous rouler. Puis j’aimais bien faire peur aux gens que l’on kidnappait comme ça sous échange de bons procédés. Généralement, ils se font tous petits par la suite. Faisant en sorte bien entendu qu’il ne repère pas notre bateau, je continuais de suivre Ren et notre homme jusqu’au navire. Ah apparemment, il va dormir en tête à tête avec mon homme. Hôla, je ne veux même pas savoir ce qu’il va se passer. Sans sous entendus, bien entendu. Une fois le plan pour le lendemain mise en place, je partis dans ma cabine pour pouvoir me reposer un peu. Demain serait une longue journée, on a un navire à voler d’ici l’après-midi. Vu que d’après notre expert en revêtement, un riche va amener son bateau se faire réparer et qu’il est déjà revêtu correctement. Si ça peut nous faire gagner du temps en même temps.

Mina n’avait pas été très contente d’apprendre qu’elle ne pourrait pas verser du sang de qui que ce soit. Après tout, on n’est pas censé être là pour se faire repérer à tuer tout et n’importe qui hein. Bon, je ne dis rien non plus car j’ai tué un de mes ennemis du passé. Mais là c’était concours de circonstance. Bref, la belle excuse hein. Et le lendemain finit par pointer le bout de son nez. Quartier libre pour moi, je savais exactement ce que j’allais faire. A savoir me remettre à l’entraînement et pour ça, j’ai eu décidé de libérer notre cher colonel. Mais j’ai bien évidemment fermé la porte de la cale à clé au préalable. Je veux juste me battre poings et pieds contre lui. On n’a pas de punching-ball ici alors bon… autant trouver quelqu’un sur qui se défouler hein. Puis de toute manière, vu dans l’état qu’il est, je suis certaine que je vais le mettre KO en deux trois mouvements. Et en fait, ça n’a pas duré longtemps car à peine mit trois coups de poings dans le visage et un coup de pied dans le ventre… Il était déjà mort. Pff, c’est nul. Le ligotant alors de nouveau en lui remettant un bâillon avant qu’il ne veuille tenter d’hurler en se réveillant de ces coups, je partis tout simplement.

Et fis un entraînement sommaire toute seule pendant le reste de la matinée. Avant de prendre ce que j’avais besoin pour ce vol de bateau et commencer à me rendre jusqu’au chantier naval. Toujours aussi discrètement, sans trop me faire repérer, j’allais acheter de quoi manger un morceau – des takoyakis, les meilleurs – et me dirigeais alors tranquillement vers le chantier naval. Me demandant bien à quoi ressemble le bateau que nous allons pouvoir voler.

____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1019
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [PRESENT] Un navire svp ; Acte 2 ( Pv Rei )   Dim 29 Mar - 16:44


Acte 2 !


Savez vous pourquoi ne panique quand il y a un plan de prévu ? Car le plan justement... Comparons plusieurs situations. Lors d'une mission, des gens sont pris en otages et crient comme pas deux, car cela n'était pas prévu. Alors que dans un cas contraire, s'ils sont prévenus à l'avance, personne ne panique, car c'est prévu selon le plan. Actuellement, j'appliquais le même raisonnement. En me regardant, outre ma rage et mes envies de meurtres, on pouvais clairement voir une certaine sérénité assez visible. J'avais prévu bien des scénarios et tant qu'une situation faisait partit des scénarios prévus, je ne perdrais pas mon sang froid.

En ce doux jour, je faisais donc pression sur un jeune homme expert en revêtement. L'homme était plus que classique physiquement et mentalement. Un bon père de famille qui ne demande que la tranquillité et le fait de vivre de son métier. Malheureusement, il avait ce petit truc que j'aimais, à savoir, le talent. Ainsi donc, il était entre mes mains, menacé de voir sa famille mourir. Le petit chien qu'il était devenu se devait être très obéissant désormais, sans quoi, mon bluff pourrait vite ne plus l'être. Mina avait eu pour mission d'intercepter toutes les personnes qui ressemblaient à sa famille et ils seront immédiatement kidnappés s'ils tentaient d'entrer en contact avec l'homme. Inversement, mis sous surveillance, si l'homme tentait de voir si mon histoire était vraie ou non, il serait tué sur le champs. Quitte à ce que je me fasse avoir par la suite, il emportera son secret avec lui huhu.

Me tenant à distance, je jouais avec une petite paire de jumelles et observais le travail de notre cher ami. Sans rien dire, je me concentrais sur lui et uniquement lui. Durant la matinée, je vis le fameux navire arriver sur le chantier et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il était de taille. De taille plutôt allongé, il semblait être dans les rangs de ce qu'on cherche.
http://img2.wikia.nocookie.net/__cb20130622220550/assassinscreed/images/2/28/AC3_Aquila_Homestead_Bay.png
Souriant en coin, je vis alors le petit équipage de ce navire descendre au port. Ils discutaient un bref instant avec les charpentiers et autres responsables du chantier, puis s'en allèrent en ville. Restant calme, je vins alors à me demander quoi faire pour faire diversion. Notre jeune homme sur le chantier savait quoi faire, s'était juste à moi de créer la diversion ailleurs et ensuite entrer sur le chantier. Réfléchissant à quel plan employer, au final, je vins alors à sourire en coin. Prenant mon appareil, j'espérais que Rei sois sur le coup.

" Rei ? ... Tiens toi prête. Il va y avoir une petite panique dans un instant. Profite en pour entrer sur le chantier. Moi, je vais nager un peu.. "


L'idée ? Simple. Faire une petite émeute qui va attirer l'attention. Et pour cela, j'avais tout prévu.  La veille, j'avais " commandé " deux forbans qui s'occuperaient de foutre la merde proche du chantier naval. Pour se faire, ils avaient eu un petit paquet et pas des moindres, puis que s'était une bombe. Mais bon, ça, ils le savaient pas. Souriant en coin, j'attendais le moment fatidique où ils allaient ouvrir le paquet et ... boom.

Attendant le moment propice, alors que le début d'après-midi s'annonçait, je vins alors à contacter mes deux " copains " pour leur dire d'agir. Colis en main, positionnés à environ 500 mètres du chantier, je leur demandais d'ouvrir le paquet et là.. PAF !!! Deux explosions eurent lieu et la panique s'installait. Notre petit expert en revêtement commençait déjà à jouer son rôle en attirant du monde pour aller voir ce qui se passais et éventuellement aider en cas de blesser. J'aime bien les coeurs d'artichauts, ils ont le dons d'être utile sans le savoir... Bref, quittant mon poste d'observation, je profitais de la panique pour sauter de toits en toits et me diriger vers l'eau pour faire un détour et aborder le navire via la mer.  Rei quant à elle allait pouvoir profiter du bordel en forme animale par exemple. Merci Endrigo, tu as bien joué ton rôle. 

Approchant de l'eau, je plongeais sans hésiter et vins à utiliser mon haki pour essayer de repérer des présences. Une dizaines d'hommes sont encore sur le chantier et ... hm ? ... Trois dans le navire que je veux. Tant pis... Sans attendre, je me mis à nager vers mon futur gain et sans plus attendre, je l'abordais en faisant comme pour Oda, je passais par une des ouvertures pour les canons.  Il me fallait faire vite, car déplacer un bateau rapidement sans être vu, c'est presque impossible. On tue les gens présents et on vol le navire, basta.

Commençant à chercher les gens restants, j'espérais que Rei ne tarde pas trop.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA


_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: [PRESENT] Un navire svp ; Acte 2 ( Pv Rei )   Dim 29 Mar - 18:11

Un navire svp ; acte 2
feat. Ren


Etant proche du chantier naval, j’attendais seulement les ordres et que ce soit à mon tour d’agir. Tout en voyant le navire qui entrait dans le chantier. Et bah dis donc, pas mal du tout. Je pense que ça devrait faire l’affaire en tout cas pour notre cher Fenko. Puis Ren finit par m’appeler pour me demander de me tenir prête et qu’il allait y avoir une petite panique dans quelques instants et que pendant ce temps il allait nager ?? Euh, il compte faire quoi. Enfin, je me demande bien ce qu’il a prévu pour que l’on puisse voler ce navire sans trop d’accrocs. Et je n’ai pas eu à attendre réellement beaucoup car peu de temps après, je vis arriver deux hommes avec un paquet pour le moins intriguant. Hoho, serait-ce la fameuse idée de diversion ? Regardant alors attentivement, ce qui allait se passer. Quand le paquet fut boom, je souris grandement puis me transformais rapidement en louve avant de passer devant tout le monde en utilisant un petit soru pour éviter de trop me faire voir et me diriger vers le navire.

Mais tandis que j’arrivais à proximité du navire en reprenant ainsi ma forme humaine pour que ce soit plus aisé. Un mec me barra alors le passage. Oups… sûrement un des mecs qui doit travailler sur le navire. Donc logique qu’il veuille tenter de m’arrêter avant que je ne compte voler son bateau. Me reculant, je pris mon élan afin de tenter un autre soru pour passer à côté de lui et commencer à courir vers le pont mais celui-ci me rattrapa bien vite. Et bien… apparemment, je vais devoir le combattre. J’ai bien fais d’avoir ramené mon sabre finalement. Ça va me servir à terminer le combat rapidement ainsi, avec un peu de chance. Bon par contre ça m’ennuie car là, on n’est plus vraiment discret dans la manière de faire.

Mais bon, comme je n’ai pas le choix en voyant l’homme se ruer sur moi. Il faut bien que je me défende comme si ma vie en coûtait. Et surtout il va vite falloir le tuer avant qu’il ne veuille appeler ses petits copains à la « rescousse ». Un combat s’engagea alors entre lui et moi. Ne me transformant pas en hybride ou en louve, je ne comptais pas utiliser mon zoan mais plutôt mes capacités au naturel. Ainsi que mon sabre. Il faut bien que je l’utilise maintenant que je l’ai parfaitement aiguisé. Sinon, il aura été inutile de le chercher et de le voler. C’est élémentaire comme le dit si bien Sherlock Holmes. Et bref, me concentrant au lieu de penser à ce genre de détails insignifiants, je me déplaçais avec grâce en usant de mon sabre pour l’attaquer. J’utilise comme souvent un style assez bourrin et comme la lame est très aiguisée, je touche sans mal l’homme qui semble bien surprit. Après tout, il faudrait du temps et encore du temps à une lame pour qu’elle continue de couper comme au premier jour. C’est toute la différence avec cette lame qui n’a pourtant connu aucun affrontement depuis dix ans.

Mais heureusement pour moi, l’homme n’avait pas non plus l’air très fort. S’il esquivait quand même bien mes attaques, de mon côté, je n’eus pas grand mal à esquiver. Hum… réflexion faite… Ah ce couillon vient d’utiliser un fumigène pour m’empêcher de le voir ! Voilà, on veut voler un bateau en se tenant à un plan et faut que ça capote quelque part. Sur mes gardes, j’essayais de voir où était l’homme mais manque de pot pour moi, je le vis que trop tard, me prenant un coup de coude dans la mâchoire et ce bien placé. Grognant un peu, je ne me préoccupais pas de la douleur, fonçant sur lui avec l’envie d’en finir rapidement. Commençant à me déplacer beaucoup plus vite, attaquant avec ma lame, je finis après deux minutes seulement de combat, à lui trancher le flanc droit.

Et parce que je n’allais pas en finir là, je profitais qu’il soit à terre, tentant d’appeler deux de ses copains que je n’avais pas vu. Manque de pot, je lui tranchais la main pour qu’il lâche son den-den avant de finalement le finir en le tuant d’un coup net dans la jugulaire. Ayant au préalable mit un bout de tissu dans la bouche de l’homme pour qu’il évite d’hurler quand même. Ce serait con que tout le monde se ramène alors qu’en bas, je peux voir qu’ils sont encore tous attroupés face aux mecs qui ont ramené cette bombe. Plus qu’à rejoindre Ren à présent.

____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1019
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [PRESENT] Un navire svp ; Acte 2 ( Pv Rei )   Dim 29 Mar - 19:19


Acte 2 !


J'osais espérer que tout se déroule sans accroche. Rei n'avait qu'à passer en louve pour monter sur le navire et tout devrais aller. Vu la petite panique dehors, pour sûr qu'un loup passerait inaperçu. Ne me doutant pas qu'elle eu l'idée de repasser en tant qu'humaine - et faisant donc capoter sa discrétion - pour ma part je me mis à la recherche des gens sur le navire. Trois personnes étaient là, présentes. Sans faire un seul bruit grâce à une technique de déplacement me permettant de gérer mon poids et ainsi ne faire aucun bruit lors de mes mouvements. Je cherchais simplement les gens sur ce navire, mais haki ou non, je ne le maîtrisais pas assez pour deviner exactement la positon des gens. Je savais juste qu'il y avait un certain nombre de présence sans encore distinguer parfaitement dès le début de ma concentration, qui est qui...

Ainsi donc, j'avançais jusqu'à finalement tomber sur un homme qui nettoyait un canon. Surpris, je haussais les épaules avant de finalement lui tomber dessus. Passant derrière lui, je laissais ma lame se dégainer et d'un geste précis, je lui tranchais net la gorge, le laissant mourir dans son sang. Un de moins.. Plus qu'un autre. Prenant le den den mushi sur le corps - au cas où quelqu'un l'appellerait - je reprenais ma marche funèbre. Signe de mort, toutes les personnes inconnues que je rencontrerais sur ce navire sont mortes d'avance... Armé de mes lames et de mon propre corps, quand enfin je tombais nez à nez avec une autre silhouette, mon bras ne perdit pas de temps et je tuais un homme de plus. Visiblement, le navire était propre désormais, non ?

Je ressentis une nouvelle présence et rapidement, je vis Rei. Souriant en coin, faisant abstraction des quelques tâches de sang sur mes habits, je vins alors à lui dire, toujours avec le sourire, fier de nous.

" Bon... Maintenant, on remonte. Le navire est nettoyé. Il faut mettre les voiles et plus vite que ça.  Prends la barre et moi, je vais m'occuper des attaches qui retiennent le navire. Suite à cela, laisse le navire reculer et une fois assez dans l'eau, met la barre vers le sud. On s'écarte de l'île avant de revenir pour rejoindre le navire ok ? "


Sans attendre sa réponse je m'occupais de remonter sur le pont pour alors libérer les voiles. Quant bien même cela pouvait être étrange de voir un bateau sortir les voiles alors qu'il n'est pas à l'eau, s'était tout simplement pour éviter que Rei le fasse et perde du temps. Cependant, cela alerta quelques personnes encore présente sur le chantier. Ils étaient peu nombreux certes, mais il n'y avait pas zéro personnes.  Soupirant de lassitude, je me dépêchais d'aller sur la terre ferme et trouver les différentes attaches qui maintenaient le navire sur son " socle ". Trouvant une première sur les trois principales, je la défonça d'un coup se voulant puissant. Et c'est là que les ennuis commencent. En effet, des gens semblent avoir remarqué le coup et malgré la diversion de notre cher homme de hier soir, ceux-là se ramènent.

Remettant bien ma capuche, je cours à la recherche de l'autre attache, mais accompagné de ces types. Ils veulent me mettre des bâtons dans les roues et j'aime pas ça. Me retournant brusquement pour faire face, je saute alors sur un des trois qui me poursuit. Un pied dans la gueule et il s'étale au sol. Les deux autres approchent et tente alors de m'attaquer en vain. Concentré comme pas deux, usant aussi de mon haki, j'esquivais leurs coups comme s'ils n'étaient rien. Un coup dans la figure, puis un autre dans la joue et les deux charpentiers restaient allongés au sol. 

" ... Next.."


Retournant à mes occupations, je brisais une seconde attache et me mis à la recherche de l'ultime qui restait, celle de l'avant. Problème... Les gens commençaient à revenir sur le chantier, la marine étant pas très loin en train de gérer le souci que les explosions on fait. Merde... Bon, Rei allait devoir faire vite.
Désormais à la vue des quelques gens qui revenaient, je brisais la dernière attache et laissais le navire glisser sur les planches de bois. Retournant à l'eau, il ne restait plus qu'à faire une manœuvre pour prendre le vent et se barrer de là. Malheureusement, aussi simple soit l'action, c'est aussi la plus longue... Je me devais de faire gagner du temps et pour cela, j'avais une idée de choix.

Prenant un débris de poutre au sol, je vins à la soulever et la lancer telle une lance vers des échafaudage tenant une petite construction. Détruisant ce dernier, la construction menaçait et tomber en morceau et je ne me fis pas prier pour répéter l'opération histoire d'instaurer le chaos sur ce chantier navale. Les gens commençaient à être en panique et c'est justement ce que je voulais. Ils s'empressaient de vouloir sauver leurs travaux, plutôt que courir après nous.
Sans doute allaient-ils prévenir la marine qui est à environ 500 mètres, mais le temps qu'ils arrivent... Me retournant alors vers le navire, je m'empressais de saisir une corde qui pendouillait et je m'y accrochais, commençant à remonter à bord. La manœuvre semblait plus que bien démarée et désormais, il nous fallait fuir au plus vite.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA


_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: [PRESENT] Un navire svp ; Acte 2 ( Pv Rei )   Dim 29 Mar - 20:26

Un navire svp ; acte 2
feat. Ren


Une fois arrivée à hauteur de Ren, je pouvais voir quelques tâches de sang sur ses habits. Tiens donc, lui aussi a-t-il du se battre contre des types ? M’enfin, ça ne m’étonnerait même pas. Ce n’était pas possible que le bateau soit déserté dans sa totalité de toute manière. Me donnant ensuite les ordres, du moins m’expliquant ce que nous allions faire, j’opinais de la tête avant de me diriger rapidement vers les voiles pour commencer à les descendre. Laissant ainsi à Ren le soin de défaire les attaches qui nous permettront de partir avec le galion. Chaque minute est comptée dès à présent et la cohue qu’il y avait au chantier naval ne va pas tarder à se dissiper. Espérant tout de même que nous ayons le temps de partir sans que des marines potentiels ne nous voient. Une fois les voiles mises, je me dirigeais vers la barre, espérant que Ren en ait fini avec les attaches. Mais plus j’attendais afin de pouvoir prendre la barre correctement, plus je me disais que ça devait être long d’enlever toutes ces attaches qui fixent le bateau.

J’entendis par la suite du bruit me demandant bien ce qui se passait et c’est en me rapprochant légèrement que je vis que l’on nous mettait des bâtons dans les roues. Et merde… bien sûr, notre vol de bateau n’a pas du tout passé inaperçu. Et même s’il avait été passé inaperçu au plus grand des hasards, ça n’aurait pas empêché quelqu’un d’avertir la marine. Me remettant à mon poste, j’attendais impatiemment que toutes les conditions soient réunies pour commencer à manier la barre. Priant pour que tout se passe bien, je laissais le bateau reculer lentement mais sûrement et une fois que celui-ci soit bien ancré dans l’eau et suffisamment loin du chantier, je maniais la barre en direction du Sud toute. C’était long, j’avais l’impression qu’il ne bougeait pas beaucoup. Car si remettre un navire à l’eau est facile, le faire reculer jusqu’à un point pour ensuite manœuvrer est beaucoup plus long. Et autant dire que la panique se fait ressentir quand on se dit que la marine est proche de là.

Ne me préoccupant pas de ce qui pouvait se passer sur le chantier naval si ce n’est des bruits de pagaille, je manœuvrais le mieux possible notre bateau pour pouvoir me diriger vers le Sud en mettant les gaz. Façon de dire hein, il n’y a que le vent et les voiles pour décider de la vitesse à adopter. Heureusement pour nous, le vent semblait être du bon côté car il permit au bateau d’avancer plus rapidement. Alors que derrière nous, à déjà plus de 200 mètres, les marines arrivaient sur les lieux pour voir l’étendu des dégâts. Quand ils seront que c’est nous qui l’avons volé… Et surtout quand ils vont le grabuge que ça va faire quand il y aura Oda et Fenko. Ça va être un bordel monstre. Etant encore sur le qui-vive, je restais concentrée dans ma tâche que d’amener ce bateau le plus loin de l’île afin de la contourner et de l’amener proche de notre propre navire. J’espère juste dans tout ça que notre homme va arriver à se trouver une couverture si jamais on le soupçonne d’avoir laissé deux brigands s’emparer d’un navire de fortune.

Une fois assez loin de l’archipel, surtout de la vue des marines, je me détendis que légèrement. Nous ne sommes pas encore sécurisés et je pense que l’on va devoir attendre la nuit tombée avant de pouvoir retourner à notre planque. Ce serait trop vu si on se risquait à y aller maintenant et qu’il y avait d’autres bateaux sur la même route. Regardant Ren tout en gardant la barre en main, je viens à lui demander.

« Ce ne serait pas plus prudent d’amener le navire jusqu’à notre planque, quand la nuit tombera ? Il pourrait toujours y avoir quelques bateaux passant par là… et indirectement, ils pourraient découvrir notre planque. Je sais que ça nous fait perdre un paquet de temps précieux mais t’en penses quoi ? »

____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1019
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [PRESENT] Un navire svp ; Acte 2 ( Pv Rei )   Dim 29 Mar - 20:56


Acte 2 !


Voler le navire était une chose importante à faire certes, mais surtout, une chose à faire en dernier, car s'était quelque chose qui allait faire du bruit, or, il fallait être discret le plus longtemps possible. Désormais, le bateau était notre. Du moins, je m'accrochais à cette corde pour remonter à bord et je me mis à regarder les gens qui débarquaient. Le riche propriétaire semblait là plus tôt que prévu.  Ouf... Il a beau être riche, ses subordonnés ne sembles pas apte à nous rattraper. Rassuré, je me contente donc de regarder le navire commencer à avancer. La marine se remarque au loin et visiblement, ce ne sont que des sous-fifres. Par chance, personne n'utilise du geppou, soru, ou d'autres techniques pour nous attaquer. Seuls quelques idiots pointent leurs armes, mais le riche s'interpose, hurlant qu'il ne veut pas que son navire soit abîmé. Amusé par ce qu'il disait, je me contentais de retourner auprès de Rei. Celle-ci était à la barre et il ne nous restais plus qu'à fuir.

" Beau travail... Aller on se tire. "


Mine de rien, à défaut d'être poursuivis dans l'immédiat, la marine pouvait déployer des forces, afin de nous courser sur les mers.  Bref, l'heure était à la fuite pure et simple. Voyant ce que ce bijoux avait dans le ventre, j'en étais presque jaloux de Fenko... Dire que je devais lui donner ça... Quelle hérésie de ma part. Peut-être devrais-je lui donner mon navire actuel ? Laissant cette idée de côté, je vins alors à vérifier que nous n'étions pas poursuivis et cela durant un long moment.

La nuit s'apprêtait de tomber d'ici quelques heures et nous devions être désormais à une bonne demi-heure de Shabondy. Laissant Rei faire part de son avis, je me mis à réfléchir en douceur. Laisser le temps couler et revenir la nuit histoire d'être discret ? Soit... Pourquoi pas. De toute façon, avec un coup pareil, peut-être que les patrouilles sur l'île allaient être renforcées. Ainsi donc, Mina devra repeindre le navire pour pas qu'on ait d'ennuis. Oh bien entendu, pas besoin de faire un travail d'artiste. Bref, soupirant, je vins alors à simplement me reposer un très court instant contre une bordure du navire.

" Ouep... Attendons un peu. N'utilisons pas le den-den mushi... Sait-on jamais s'ils se mettent à user d'un noir, histoire d'écouter les conversations. Les autres sauront se débrouiller. "

Et comme souvent, je savais ce que je disais. En effet, Mina de son côté avait lâché son poste en voyant que le vol était assuré. L'expert en revêtement était libre et pouvait balancer ce qu'il voulait. Il avait vu les visages de mes amis, mais je me fichais du fait qu'ils soient fichés par la suite. Prime ou non, cela ne changera rien à nos habitudes. Nous avions notre navire et c'est tout ce qui compte. Ainsi donc, faisant le tour du navire, je l'inspectais pour voir comment il fonctionnait. Visitant la cabine du capitaine, je découvrais quelques trucs intéressants. Visiblement, le riche à qui on a volé ce navire possède une jolie baraque sur les blues. Notant dans ma tête d'y faire un petit tour, je reviens sur le pont et fixe l'horizon.

" Dans une heure, on retourne à la planque... On fera un détour. Pas question de se montrer ok ? Aller, en avant. "

Le trajet se passa sans trop d'encombres. Même si comme nous l'avions pensé des navires faisaient visiblement des rondes. Esquivant ces dernières via la rapidité du navire, nous nous retrouvions rapidement proche de la planque de notre navire. Il fallait donc lui trouver un coin différent de là où nous étions et pour se faire, j'eus ma petite idée.  Au final, j'allais pas confier la peinture du navire à Mina... Trop risqué.
Laissant Rei se reposer, je vins alors à retourner en ville en douceur, cherchant Mulan et Cloé. Une fois rencontré, je donnais mes directives qui seront transmises à mes complices forbans : ils allaient prendre en charge le navire, le repeindre et surtout attendre mon signal. Une fois cela fais, je retournais au navire pour alors me poser contre la barre en douceur. Mina et Mélina semblaient joyeuses, et cela m'intriguais.

" Qu'est-ce qui te rends joyeuse ? Méli ? Mina... ? "
" J'ai explosé une dent à l'autre con huhu... Tu devrais voir sa tête. Hihi. "
" ... Moi, j'ai appris un nouveau truc à l'épée. C'est Ayabusa qui m'avait expliqué, mais jusqu'à présent, j'y étais jamais arrivé. "

Posant ma main sur la tête de Mélina, je la pris à part et me mis à lui parler en douce.

" Tu sais quoi Méli... J'ai eu une idée pour te mettre à l'abri. "

" Ohhhh ? "
" ... Tu vas aller en ville, et chercher un dirigeable. Si possible, tente de te le procurer. Mais ça, tu le feras le jour J d'accord ? Jte met pas la pression, mais ça, c'est au cas où les choses tournent mal ok ? "
" Et du coup, si ça se passe mal, on s'échappera via le dirigeable ? "
" En gros... "

Radieuse, la miss acceptait cette mission. Content d'elle, je vins alors à retrouver Rei. Il nous restais encore une petite chose à faire. Et pas des moindres. Lui faisant signe de me suivre en espérant que sa pause soit terminée, je vins alors à faire face à la porte de la cabine de Gin.

" ... Bon... Prochaine étape, on retourne dans le fameux pub pour retrouver Mulan et Cloé. On est mis au courant de la position du nouveau navire et en compagnie de Gin... On va miner ce dernier par précaution. Ok ? "


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA


_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: [PRESENT] Un navire svp ; Acte 2 ( Pv Rei )   Dim 29 Mar - 21:48

Un navire svp ; acte 2
feat. Ren


Calmement, je gardais la barre en main tout en écoutant Ren. Oui il valait mieux se faire discret et ne pas utiliser nos den-den. Sait-on jamais s’il y a des den-den noir appartenant au gouvernement. Ils pourraient ainsi intercepter toutes conversations et on serait définitivement foutus. Laissant Ren aller faire son inspection, je me contentais de prendre des jumelles pour regarder les alentours. Nous étions assez loin de Shabondy mais je le disais, même en pleine nuit, il pourrait y avoir des navires dans le coin. Et il est possible qu’il y ait même des patrouilles pour renforcer la « sécurité ». D’ailleurs, ce bateau… il faudrait peut-être en refaire la peinture. Mais je me doute assez bien que ce cher Ren ait déjà pensé à tout. Je sais très bien qu’il n’agit pas une grande réflexion derrière et une multitude de plan pour faire en sorte que ça se passe assez bien. Car bien entendu, il y a aura toujours des couacs.

Bref, le voyant revenir, il me dit ensuite que dans une heure environ on retournera à la planque en faisant un détour et que l’absolu c’est de ne pas se montrer. Bien compris chef. Hochant la tête en guise de réponse, je me contentais de manier le bateau afin de nous rapprocher de notre planque tout en faisant un sacré détour en esquivant silencieusement et rapidement, des bateaux qui faisaient leur ronde. Puis une fois rapprochés de notre planque, je mis le bateau dans une mangrove non loin de là, où il serait protégé par les arbres lui aussi. Ne me doutant pas un seul instant que celui-ci allait être planqué dans un autre endroit. Et quittant mon bien aimé, je partis dans ma cabine afin de me reposer un peu. C’est que la journée a été rude pour le coup. Donc un peu de repos me fera le plus grand bien.

Je ne sais combien de temps après mais j’émergeais un peu de mon sommeil – ah apparemment, je me suis endormie un moment – quand Ren est venu me voir et me demanda de le suivre pour nous diriger où ? Devant la cabine de Gin. M’exposant l’idée que je trouvais plutôt judicieuse, j’imaginais déjà la tête de notre inventeur fou. Et c’est donc là que j’appris que le navire avait changé de place et que nous devions donc retrouver ces deux jeunes femmes pour connaître la position de ce dernier. Puis donc, comme je le supposais, Gin et Ren vont s’occuper de miner le bateau. Et bien ça promet hihi et Fenko aura une sacrée surprise en tout cas.

« Ca marche… »

Ne disant rien de plus, je frappais alors à la porte de la cabine de Gin. Celui-ci vient ensuite nous ouvrir et nous regarde plutôt d’un air intrigué alors avec un sourire, je viens lui dire.

« On a du boulot pour toi mon cher. Tu vas pouvoir te faire plaisir en posant tes bombes sur le bateau que l’on a volé cet après-midi. »

« Oooh ça y est c’est enfin à mon tour d’intervenir ! Vous m'avez fait attendre là, ce n'est pas sympa Ren. »

J’ai eu seulement à dire ça que le blondinet était en mode tout content de pouvoir aller poser ses bombes sur le navire. En même temps, rien que de scruter en dessus de son épaule, il a l’air d’avoir bien avancé sur les armes que Ren lui a demandé. Le laissant jubiler et affichant un sombre sourire sadique, je ne voulais même pas savoir quelle genre de bombe il comptait poser sur le navire prévu pour Fenko. Se dépêchant alors de peaufiner tous les petits détails de dernière minute.

Laissant quand même du temps aux forbans qui travaillent pour nous de repeindre le bateau, chacun avait quartier libre jusque tard dans la nuit. Il vaudrait mieux poser les bombes dans la nuit si possible. Comme ça, on serait certain d’être discret mais l’enjeu allait être tout autre pour cette nuit. Ayant rendez-vous avec deux d’entre eux, nous allions enfin savoir où est-ce qu’ils avaient planqué le navire. Parce qu’il vaudrait mieux qu’il soit à porté de main. Emmenant Gin parce que c’est lui le principal intéressé pour poser les bombes avec Ren, je me dirigeais silencieusement jusqu’au point de rendez-vous donné. Ceci juste pour éviter que l’on ne découvre notre planque. Et tant que j’y pense, nous n’avons toujours pas de nouvelles d’Aya. Il faudrait quand même que l’on pense à aller voir s’il est toujours en vie.

Enfin nous rapprochant du lieu de rendez-vous, ils étaient là à nous attendre et nous emmenaient donc jusqu’au navire volé. En observant les alentours, je ne reconnaissais pas le lieu. Donc autant dire que ce ne doit pas être un endroit que l’on a pu visiter en ces quelques jours. Et il fait trop noir pour savoir sur quel groove nous sommes. Gin lui au lieu de regarder le paysage était plutôt entrain de marcher d’un bon pas, avec son sac de bombe sur l’épaule. Je suis certain qu’il ne va pas pouvoir attendre avant d’aller poser ses bombes. Ce qui serait compréhensible étant donné qu’il en est très fier de toutes ses armes. Une fois arrivés au bateau, il me paraissait beaucoup plus grand que dans la journée. Ne disant rien, je me contentais de regarder un peu de partout avant de regarder Gin et Ren.

« Je monte la garde pendant que vous vous amusez à disposer le tout. »

____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1019
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [PRESENT] Un navire svp ; Acte 2 ( Pv Rei )   Dim 29 Mar - 22:33


Acte 2 !


Comme espéré, Gin semblait vraiment enthousiaste à l'idée de poser des bombes dans un navire. Certes, ce n'est pas comme s'il allait pouvoir clairement voir le potentiel destructeur de ceux-ci, mais au moins, elles allaient peut-être avoir une belle utilité. Acceptant de nous suivre donc, ce dernier pris un joli sac dans lequel il avait fourré ses explosifs. Bon sang... Je priais que ses appareils ne soient pas fragiles, car le connaissant, si c'est le cas, on allait avoir l'occasion de mourir plus de dix fois sur un trajet de cent mètres...

Bref, une fois que tout le monde est prêt, il ne nous reste plus qu'à faire notre travail. Allant là où il faut, rencontrant les personnes qu'il faut, nous arrivions après un petit temps face au navire. Nous avions quartier libre pour agir et tant mieux.  Ainsi donc, moi et Gin, nous entrions dans le fameux navire. Rei montait la garde et tant mieux.
Descendant dans la cale du navire, je vins alors à demander à Gin s'il avait tout. Sourire aux lèvres, ce dernier ne tardait pas à sortir un marteau, des clous et ses bombes. Pourquoi un bateau et des clous ? Pour retirer et remettre les planches... Tout simplement. Ainsi donc, nous débutions notre petite activité nocturne. Décollant certaines planches, nous incrustions les bombes et refermions le tout avec la planche.

Ce n'est qu'après une bonne heure que le navire se retrouvait piégé avec une bonne vingtaine de bombes disposées de sorte que si une seule explosait, la suite suivrait sans poser de questions. Même si le navire ne coulerait pas forcément, il serait grandement endommagé et pour sûr qu'il boierait un peu la tasse. Mais là encore, ceci n'était qu'une simple précaution, au cas où Fenko se croirait intelligent en nous trahissant. Durant un bref instant, j'écoutais Gin qui eut une idée en soit fabuleuse.

" Hey... Pourquoi pas transformer ce navire en Cheval d'Erbaf ? "
" De quoi ? "
" Erbaf. On raconte que des humains classiques ont défiés les géants et pour essayer de les avoir par surprise, ils ont fabriqué un cheval géant en guise de présent, mais surprise, les humains étaient cachés dedans. "
" Ah... Et... la finalité ? "
" Les humains se sont fait écraser vivant, car les géants n'aimaient pas les chevaux..."

Drôle d'histoire, mais je comprenais son idée. En gros, il voulait transformer ce navire en bombe gigantesque et éventuellement l'envoyer sur le navire d'Oda ? Pourquoi pas... Mais en partant du principe que ce navire était un présent pour Fenko et qu'il est un ami, ce n'est pas une si bonne idée que ça. Ainsi donc, je lui disais simplement que ces bombes resteraient comme étant un simple avertissement. Prenant la télécommande de ces bombes, je voulais m'assurer que rien ne foire à ce niveau là. Ce serais con de faire exploser Fenko accidentellement. Pour sûr que là, je serais vert. Une fois le travail terminé, je ressortais pour rejoindre Rei. Visiblement, personne en vue.

" On se casse. "

Sans plus tarder, nous retournions sur notre navire. Le soir était désormais bien entâmé et nous méritions une bonne nuit de sommeil. Plus beaucoup de temps... Deux jours maximum.  Intérieurement, j'étais presque angoissé, mais je le cachais. Allant discuter avec Gin, je vins alors à prendre note des avancements de ses travaux.

" Alors ? "
" ... Bah... Les bombes c'est bon. Les munitions aussi. Malheureusement, pour le canons, me faut encore et toujours du matos hein. Actuellement, je peux au mieux construire un squelette de ce dernier, mais jamais ce sera capable de propulser quoi que ce soit. De la matière première, voilà ce qu'il me faut. Ni plus, ni moins... "
" Je vois... Bon... En combien de temps tu peux me construire ça. "
" Un jour, si on s'y met tous.  Ou du moins, si j'ai un peu d'aide. "
" ... Je m'en chargerais. "

Sans attendre, je quittais la pièce pour alors rejoindre Rei et m'endormir à ses côtés. Sans un bruit, je pouvais sembler froid et pour cause, le grand jour approche. On est fort certes, mais... et si ce n'était pas suffisant ?


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA


_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode


Dernière édition par Ren Tao le Lun 30 Mar - 1:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: Re: [PRESENT] Un navire svp ; Acte 2 ( Pv Rei )   Dim 29 Mar - 22:58

Un navire svp ; acte 2
feat. Ren


Restant là à monter la garde au cas où, j’en profitais pour me transformer en louve. Là où mes sens seraient les plus développés et tous en état de fonctionner correctement. Là dans une situation comme ça, il vaut mieux se préparer à tout. Me demandant bien où ces fameuses bombes allaient être posées et patientant bien qu’au bout d’un moment, je commençais à me dire que c’était long. Mais bon, après tout, il y avait de la quantité et le bateau est tout de même grand. J’espérais simplement que nous serions assez forts pour nous mesurer à Oda et peut-être à Fenko si celui-ci décidait de devenir notre ennemi au dernier moment. J’avoue ne pas savoir comment tout ceci va se passer et ça m’angoisse un peu quand même. Mais je dois rester forte quoi qu’il arrive…

Restant sur mes gardes, finalement, personne ne se montra et tout se passa pour le mieux du monde. Même si je ne saurais réellement situer où le bateau est caché, personne ne se montre de ce côté. Ca doit être un quartier de non droit où personne n’ose s’aventurer. Parce que vu les odeurs que je distingue entres autres, du sang a du être coulé par ici et même s’il n’est pas vraiment frais, je peux encore le sentir. Puis m’étirant complètement, voici que Ren et Gin se montraient à nouveau. Reprenant à nouveau ma forme humaine, je leur fis un rapide compte rendu de mon poste.

« Ca a été plutôt calme en tout cas par là… Par contre, je pense que le navire est caché dans un endroit théâtre de sang. On dit que la vue des loups est développée mais pas tant que ça en fait et du coup, même avec le noir, je n’ai pas vu voir s’il y avait encore des traces de potentiels cadavres. »

J’avoue, c’est un peu gore ce que je dis. Mais bon, on ne peut pas aller à l’encontre de l’odorat d’un animal après tout. Puis ajoutais-je par la suite en faisant mes propres suppositions étant donné que nous n’avions pas de repaires exacts pour nous aider quant à la localisation du bateau. Même si c’est clair, que c’est dans une zone de non droit, proche de notre planque.

« Mais comme je le pense, c’est dans un quartier de non droit qui se trouve proche de… où nous sommes. »

Murmurais-je pour qu’il n’y ait que tous les deux qui entendent. Sait-on jamais s’il y a des oreilles indiscrètes. Puis cette fois-ci, écoutant les deux garçons parler, je viens à me mordre la lèvre. Erf, si le canon de Gin n’est pas prêt à temps, ça ne va pas trop le faire car on pourrait compter sur ça pour abîmer le navire d’Oda. Hum j’allais me proposer de l’aider mais Ren fut bien plus rapide que moi. Bon, comme il le sent dans ce cas.

Je partis ensuite dans ma cabine pour espérer passer une bonne nuit de sommeil. Il vaut mieux être en pleine forme pour demain. Il ne doit nous rester que deux ou trois jours, tout au plus. N’arrivant pas à trouver le sommeil, je ne fus pas vraiment surprise de voir débarquer Ren dans mon lit. Le trouvant un peu crispé, après tout normal. On joue très gros sur ce coup… Je viens à le prendre dans mes bras pour ensuite l’embrasser doucement sur le front. Et me lover tout contre lui.

« Ca ira… tant que l’on est ensemble et que l’on confiance à nos capacités, ça ira… »

Je voulais me faire rassurante, même si bien sûr au fond de moi je doutais fortement de l’issue engrenée par tout ça.

____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [PRESENT] Un navire svp ; Acte 2 ( Pv Rei )   

Revenir en haut Aller en bas
 

[PRESENT] Un navire svp ; Acte 2 ( Pv Rei )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le bâteau coule, les rats quittent le navire!!!!
» Fin de l'acte et passage en beta
» [FB 1623] Acheter un navire ou berner un espion?
» il était un petit navire qui n'avait ja-ja-jamais navigué, ohé ohé.
» LA GRANDE EPIDEMIE - acte 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-