Partagez | 
 

 Le goût des livres croît avec l'intelligence. [FB - PV Jude]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 13974
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Le goût des livres croît avec l'intelligence. [FB - PV Jude]   Mar 20 Jan - 17:31


Le goût des livres croît avec l'intelligence. ♠
❝ Le guerrier qui cultive son esprit polit ses armes. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un criminel ayant récemment fait parler de lui sur les Seas Blues, après sa désertion des rangs de la marine et de la révolution. Aventurier invétéré, baroudeur expérimenté, il passe son temps à arpenter les îles au hasard de ses intuitions, dans l'objectif de rencontrer et de plaisanter. Il porte haut ses préceptes moraux, protégeant la veuve et l'orphelin à chaque occasion.

Résumé des précédents RPs • Après avoir combattu des légions d'esclavagistes, un lieutenant de la marine du nom de Daisuke Aurola, un hors-la-loi notable aux pouvoirs pour le moins gênants et avoir rencontré tout un lot de personnes plus amusantes les unes que les autres sur le trop tumultueux océan de North Blue, Nakata décidait de renouer temporairement avec la routine et la quiétude d'East Blue, persuadé qu'il saurait y trouver un havre de paix...







Présentation brève du personnage • Jude Bordeline est une ancienne marine ayant, tout comme Nakata, décidé de rompre avec le Gouvernement Mondial. La demoiselle, tout en évitant de croiser le chemin de ses anciens collègues, tentait de mettre la main sur divers écrits nommés ponéglyphes.


❝ Laisse-moi raconter ❞


Logue Town, année 1502.
L'effervescence qui avait suivi l'exécution du plus grand pirate de tous les temps, reconnu universellement comme l'un des plus menaçants criminels au Monde et comme une menace à l'équilibre mondial et à la sécurité de bien des citoyens s'effaçait progressivement, laissant tout de même quelques traces notables au sein de l'océan d'East Blue, qui avait vu naître et disparaître ce forban hors du commun, Gol D. Roger. Ici, à Logue Town, ce sentiment puissant et omniprésent de grandeur n'arrivait manifestement pas à s'estomper. C'était tout du moins ce qu'en avait convenu Nakata, figé devant la majestueuse plateforme d'exécution où s'était éteint l'une des plus influentes figures du siècle passé, incapable de se délivrer de ce sentiment de petitesse qui l'avait pris au tripes dès que ses yeux de pirate débutant s'étaient posés sur cet édifice hors du commun. Transcendant l'espace et le temps, cet homme, cette raclure avait littéralement transformé l'aspect global du monde. Mais si la marine vendait à tout le monde une version diabolique voire machiavélique de l'unique et de l'infâme Seigneur des Pirates, l'artiste se plaisait à croire qu'un fond d'humanité subsistait en tout être, fut-il sanglant et ivre de violence. Lui, qui n'avait ni connu ni même aperçu cette figure mondiale, n'était probablement pas apte à le juger...
C'était la première fois depuis trois ans que le blondinet revenait ici, à Logue Town. Les choses avaient, en trente-six petits mois, bien changées. Les commerçants semblaient posséder une mine plus réjouie que jamais, les rues semblaient s'être mystérieusement bondées et les tavernes, au contraire, paraissaient plus malfamées et instables que durant ces temps jadis. Le Fenice, luttant de toutes ses forces contre son envie de rester devant ce monument symbolisant tristement toute la grandeur d'un homme capable de susciter la peur chez les plus grands marines, finit par tourner les talons et s'éloigner de cette place principale, arpentant les ruelles sans but aucun. En vérité, le Phoenix n'était même pas convaincu d'avoir quelque chose à faire ici bas, il avait simplement eu l’irrésistible envie de faire un petit détour pour pouvoir, justement, profiter du plus haut lieu d'exécution que la justice ait encore à porter. De facto, le maudit du mythique hésitait d'ores et déjà à repartir par la voie des airs... Mais étant donné qu'il était venu jusqu'ici, autant profiter de la civilisation un peu plus longtemps.

Malheureusement pour notre protagoniste, et comme l'avait déclaré un grand homme parmi tant d'autres, "chaque civilisation a les ordures qu’elle mérite". Après la montée en puissance de la piraterie dans les eaux désormais troubles des Seas Blues, même East Blue ne semblait plus en mesure de faire exception... C'est ainsi que, quelques minutes après avoir quitté la grande place, Nakata tomba nez-à-nez avec une tentative de vol à main armée. Le brigand, avec un pistolet à silex, modèle rudimentaire mais ô combien efficace dans les domaines de la persuasion, avait en effet pris à partie une vieille femme impressionnable, lui demandant immédiatement une forte somme d'argent qu'elle semblait posséder. Après tout, l'artiste remarqua, même à quelques dizaines de mètres, que la vieille femme était littéralement recouverte d'une montagne de bijoux... Elle ne devait donc pas manquer de quoi que ce soit, différemment au pauvre type en haillons, qui semblait d'ailleurs avoir eu toutes les peines du monde à se mettre un foulard sale et usé par le temps sur le visage, afin de camoufler sa véritable identité. Son larcin commit et son argent bien en poche, le criminel se mit alors à s'enfouir, courant droit dans la direction du blondinet sous les regards horrifiés et scandalisés des passants, qui n'osaient pourtant pas agir. Néanmoins il en était un qui, parmi tant d'autres, faisait exception : lorsque le voleur du dimanche fut à quelques mètres de lui, l'ancien marine attrapa son katana sans le sortir de son fourreau et faucha violemment les jambes du voleur, l'expédiant sur les dalles de la ruelle les quatre fers en l'air. Il n'eut dès lors qu'à imposer la justice qui lui était propre, frappant d'un violent coup horizontal toujours avec son fourreau droit sur le crâne du pauvre bougre, qui n'eut pas d'autre choix que celui de s'échouer sur les rives de l'inconscience. Ainsi devenu héraut de l'ordre et de la protection civile, le Fenice reprit dans les mains du scélérat ce qui ne lui appartenait pas et le rapporter à la vieille dame, non loin de là, qui le remercia, en pleurs et sous le choc. Les présentations n'eurent toutefois pas le temps de s'éterniser, puisque des marines débarquaient déjà pour se saisir du malheureux... Craignant que l'un d'entre eux ne soit en mesure de le reconnaître, puisqu'il avait officié dans la base locale quelques années plus tôt, le Phoenix ne demanda pas son reste et s'enfuit au travers des ruelles en jurant et en marmonnant :

Et merde, c'est bien ma veine...

Il marqua l'arrêt quelques centaines de mètres plus loin, légèrement essoufflé, soulagé en remarquant qu'aucun membre du Gouvernement Mondial ne semblait avoir pris la peine de le poursuivre. Haussant les épaules, il replaça son sabre à sa ceinture, glissa ses mains dans ses poches et reprit son chemin sans plus y penser. Il allait peut-être faire un tour dans une auberge locale, histoire de ne pas perdre sa journée à courir après les bandits...



© Halloween


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le goût des livres croît avec l'intelligence. [FB - PV Jude]   Dim 1 Fév - 0:03


Le goût des livres croît avec l'intelligence.
feat. Fenice Nakata




11 Avril 1502

Logue Town... J'avais fuit ma ville natale, pour finir par y revenir... J'ai économisé pendant 2 ans... J'ai essayé de chercher pendant 2 ans pour sortir d'ici... Mais je n'ai rien trouvé... Quelques missions sans importance, qui ne me faisait à peine quitter ma petite île mais aujourd'hui, tout commence.

J'ai dû mal à croire que je dois y retourner... Je me sens plutôt mal, j'ai peur de recroiser des anciens camarades de la marine... Ou surtout mon ancien supérieur. Mais la mission à l'air plutôt simple, j'ai un dossier à livrer à un chasseur de prime dans le cœur de la ville... Je ne m'éterniserais plus ici.

_______________


La tête baissée sortant de l'auberge où elle avait posé bagage, Jude n'avait plus qu'une seule chose à faire dorénavant apporter ce dossier au rendez-vous qu'on lui avait donnée, dans un pub du centre-ville dans les alentours de 17 heures. Marchant sans but jusqu'à l'heure prévue, la jeune femme passa devant la place où s'était fait exécuter Gold D. Roger sans même un regard. Alors que la plupart des touristes ou pirates en tout genre, reste là à admirer l'endroit pendant des heures, Jude qui elle l'avait vu chaque jour pendant son enfance jusqu'à son départ, n'éprouvait peu de choses à propos de cet endroit portant pourtant une histoire de pirate plus que formidable. L'histoire était incroyable peut-être, le lieu en était devenu banal.

Continuant sa route, sans lever les yeux du sol, priant au fond de son être pour ne pas croiser quelqu'un qui pourrait la reconnaître, l'archéologue en herbe s'arrêta un instant dans une rue commerçante. L'endroit était bondé de monde, comme d'habitude, Jude se disait qu'elle pourrait plus facilement se glisser dans la foule et dans l'anonymat ainsi. Regardant d'un regard inintéressé les boutiques qui se trouvaient à sa droite, la jeune femme se perdait dans ses pensées.

« J'ai retrouvé ce crétin de pirate. Il pensait pouvoir s'enfuir, mais à Logue Town et surtout avec moi dans les parages tout le monde filera droit. »

« Tu deviendras rapidement commandant Leeroy ! »


Se retournant légèrement en entendant ce prénom, Jude regardait les deux marines qui discutaient ensemble non loin d'elle. Leeroy... C'était bien lui, pas de doute, un de ses anciens rivales quand elle était encore à la marine, enfin pour tout dire cet énergumène considérait tout le monde soit comme son rivale soit comme son souffre douleur .

« Hé ! Leeroy, Marco ! Il y a le groupe du secteur nord, ils ont vu un pirate qui rôdait dans le coin, il devrait arriver bientôt d'après eux. »

« Oui et donc ? C'est pas comme si on en voyait jamais dans le coin. »


Leeroy plissait les yeux avant de sourire en coin. « Non au contraire Marco... C'est le moment d'établir ton plan. »

« Mon plan... ? »

« Celui de la bijouterie... »
Leeroy regarda un peu autour de lui se rapprochant d'une ruelle pour quitter la rue bondée de monde, cherchant un peu d'intimité certainement. Mais prise de sa curiosité maladive, Jude les suivirent discrètement. « Je suis à un rien de devenir commandant... Et si on met le plan de la bijouterie à exécution dans la journée, d'ici quelques jours je serais promu ! »

« Bon, je préviens mon frère pour qu'il s'occupe de la boutique. »

« Attire le plus rapidement possible et contact moi dès qu'il est à l'intérieur. Essaie de te faire passer pour un civil le plus vite possible maintenant, ça sera beaucoup plus facile.»

Les deux hommes se quittèrent sur ses mots, au même instant Jude recula pour ne pas croiser le regard d'un des deux marines. « Ces saletés de Leeroy et Marco... » Retournant sur la rue commerçante le dit Leeroy interpella le marine qui l'avait prévenu un peu plus tôt.

« Retrouvez le, mais ne l'attrapez pas de suite... Je veux qu'il arrive à Marco sans se douter de rien. »

Jude soufflait, elle n'avait pas vraiment le cœur d'une héroïne, mais cela serait une bonne chose d'enfin se venger de se crétin perdu. Marchant le plus naturellement possible, elle remontait la rue marchande jusqu'à arriver près de la bijouterie où travaille la famille du dit Marco. Avec un peu de chance, l'adresse n'avait pas changé.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 13974
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: Le goût des livres croît avec l'intelligence. [FB - PV Jude]   Lun 2 Fév - 19:05


Le goût des livres croît avec l'intelligence. ♠
❝ Le guerrier qui cultive son esprit polit ses armes. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un criminel ayant récemment fait parler de lui sur les Seas Blues, après sa désertion des rangs de la marine et de la révolution. Aventurier invétéré, baroudeur expérimenté, il passe son temps à arpenter les îles au hasard de ses intuitions, dans l'objectif de rencontrer et de plaisanter. Il porte haut ses préceptes moraux, protégeant la veuve et l'orphelin à chaque occasion.

Résumé des précédents RPs • Après avoir combattu des légions d'esclavagistes, un lieutenant de la marine du nom de Daisuke Aurola, un hors-la-loi notable aux pouvoirs pour le moins gênants et avoir rencontré tout un lot de personnes plus amusantes les unes que les autres sur le trop tumultueux océan de North Blue, Nakata décidait de renouer temporairement avec la routine et la quiétude d'East Blue, persuadé qu'il saurait y trouver un havre de paix...







Présentation brève du personnage • Jude Bordeline est une ancienne marine ayant, tout comme Nakata, décidé de rompre avec le Gouvernement Mondial. La demoiselle, tout en évitant de croiser le chemin de ses anciens collègues, tentait de mettre la main sur divers écrits nommés ponéglyphes.


❝ Laisse-moi raconter ❞


Notre jeune ami, à mille lieux de se douter que les marines l'avaient en réalité bel-et-bien remarqué et qu'ils souhaitaient désormais l'amener au cœur d'un odieux traquenard, arpentait donc les ruelles sombres et étroites de Logue Town l'air serein, quoique relativement ennuyé, les mains dans les poches. Nakata, qui ne se gênait nullement pour cogner d'un furieux coup de pied dans chaque malheureuse caillasse qui se plaçait trop audacieusement sur son chemin, cherchait désormais un endroit où il pourrait passer quelques heures en bonne compagnie sans avoir à se méfier du Gouvernement Mondial. Ce genre d'endroits devait bien exister, même sur Logue Town, non ? Après tout, suite à l'exécution de Gol D. Roger, des centaines de criminels avaient décidé de prendre la mer. Ici, c'était censé être le plus haut-lieu de la pègre locale d'East Blue... Des dizaines de bandits devaient donc chercher un repère où se sustenter, tout comme lui, en attendant de s'élancer glorieusement vers Grand Line et les mystérieux périples qui les y attendaient... Le blondinet, après avoir une énième fois balayé la ruelle qu'il parcourait d'un regard vif, songea que ce genre d'endroits n'apparaissait très certainement que lorsqu'on ne les cherchait pas. Toutefois, le musicien ne pouvait pas se contenter de s'asseoir au milieu des quais, en attendant sa chance : il ne devait pas pousser le vice, ou ses anciens collègues finiraient tôt ou tard par le découvrir ! Imaginant avec horreur la situation qui pourrait s'ensuivre, le jeune garçon frissonna de la tête aux pieds avant de hausser les épaules, chassant ces pensées futiles de son esprit. Une boisson, un bon feu, un bon repas, une charmante demoiselle en guise de partenaire à la rigueur, c'était tout ce que son esprit réclamait. Alors, pourquoi les plaisirs les plus simples étaient fatalement ceux que l'on cherchait le plus ? Le Fenice poussa un soupir plus profond que les précédents et tourna brutalement à une intersection, sans se douter de la surprise qui l'y attendait.

L'artiste n'eut en effet pas le temps de remarquer quoi que ce soit qu'il cogna malencontreusement un homme. Titubant de quelques pas, s'apprêtant à s'excuser pour sa maladresse et la gêne occasionnée, Nakata remarqua alors que ce dernier, seul, se débattait tant bien que mal avec une armoire qui lui semblait, à vue de nez, plutôt lourde. L'inconnu se tourna dans sa direction, manifestement gêné, et le Phoenix prit la parole en premier :

Excusez-moi, je ne regardais pas...

Le type qui lui faisait face, qui avait l'air d'être un sacré plaisantin, ne tarda pas à accepter ses excuses à rétorquer avec amusement qu'il lui pardonnerait totalement s'il l'aidait à transporter ce meuble encombrant jusqu'à une bijouterie, non loin de là. N'ayant rien d'autre à faire que de marcher au hasard, selon le bon vouloir de père hasard ou bien de mère destin, notre protagoniste hocha la tête avant de se placer de l'autre côté de la commode. A force de courage et de persévérance, les deux bonshommes parvinrent jusqu'à la bijouterie qui était leur destination, et ils y placèrent leur colis avec un soupir de satisfaction. Le Fenice, qui avait besoin de bien plus d'exercice pour être fatigué, fit tourner ses bras pour éviter les crampes bêtes par pur réflexe puisque son fruit du démon lui fournissait sur ce point une certaine immunité, et jeta un coup d’œil à la salle dans laquelle il venait de pénétrer. Il y avait, comme on pouvait l'attendre d'une bijouterie, des pierres précieuses et des bracelets un peu partout... Mais ce qui intrigua davantage le forban, ce fut la présence de cette étagère dont la vitre était brisée, laissant penser à une tentative de vol. Le maudit fit quelque pas dans cette direction, prenant la parole avec inquiétude :

Quelqu'un a essayé de vous voler ?

Aucune réponse. Songeant que l'homme était peut-être absorbé par la contemplation de son nouveau meuble, le pirate se tourna dans la direction de ce dernier... Avant de remarquer que l'homme qu'il avait accompagné jusque là avait tout bonnement disparu. Les yeux écarquillés d'incompréhension, le maudit n'eut pas le temps de faire deux pas qu'une troupe entière de la marine entra dans l'établissement et l'encercla, pointant une rangée de fusils droit dans sa direction à une cinquantaine de centimètres de son corps. Soudainement livide, Nakata balaya l'assemblée du regard, ne parvenant pas à comprendre ce qui se déroulait sous ses yeux. La réponse fut malheureusement apportée par un marine, certainement le responsable de cette petite troupe, qui prit la parole d'une voix sérieuse en exposant tout un tas de formalités :

Au nom de la liberté, de la justice et du Décret Decima, nous vous faisons prisonnier jusqu'au jour de votre jugement. Posez votre arme sur le sol et tendez-nous vos poignets sans gestes brusques.

Tandis que l'intransigeance exemplaire du soldat, cultivée par des années d'un service impeccable, résonnait fortement à l'intérieur de cette petite bijouterie, notre épéiste favori en vint à se poser une question : pourquoi, fatalement, les mauvaises expériences devaient toujours tomber sur lui ? Il était toujours les yeux écarquillés et bouche bée lorsqu'il commença à réfléchir aux options qui s'offraient à lui : tenter de résister ? Vu l'armée de fusils, il risquait de n'avoir le temps que de toucher un ou deux soldats, tout au plus. Combien étaient-ils, au juste ? Une douzaine ? Une quinzaine ? Son fruit du démon lui donnerait un avantage certain, mais Nakata devrait alors faire une croix sur un séjour dont les mots d'ordres seraient quiétudes et sérénité... Alors quoi ? Se laisser embarquer dans cette affaire louche, sans mot dire ? Foutaises. Le Phoenix n'allait pas passer deux semaines au cachot pour un crime qu'il n'avait pas commis, c'était contre ses principes. Mais au fait, le type qui avait demandé son aide pour amener le meuble jusqu'à cette salle était-il bien un innocent ? Peut-être que d'une certaine manière, il était lié à cette affaire... Mais pourquoi ? Était-ce le criminel qui avait voulu fausser les pistes ? Si c'était le cas, ce type était sacrément futé...

Premier avertissement ! Posez votre arme sur le sol et tendez-nous vos poignets sans gestes brusques !

Et meeeerde...



© Halloween


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
 

Le goût des livres croît avec l'intelligence. [FB - PV Jude]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Logue Town-