Le Deal du moment : -42%
Support téléphone universel Mpow ...
Voir le deal
6.99 €

Partagez
 

 Opération Terre Blanche : Groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15027
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Left_bar_bleue52/75Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Left_bar_bleue879/1000Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Opération Terre Blanche : Groupe 2   Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Icon_minitimeJeu 26 Mar - 19:01


Opération Terre Blanche. ♠
❝ S'ils sont plus grands que nous... ils ont les pieds aussi bas que les nôtres. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite à la réunion et à la brève discussion que Nakata mena avec l'un des directeurs des Cipher Pol, l'offensive est menée droit vers Baltigo, dans l'objectif de faire tomber la Révolution une bonne fois pour toute. Mais si le plan semble légèrement modifié, la Révolution garde le privilège d'entamer les hostilités...







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


❝ Laisse-moi raconter ❞


Une réussite en un sens, un échec dans l'autre... S'il était bel et bien parvenu à envoyer Mozero un peu plus loin, gagnant quelques minutes de répit et se permettant même de jeter la flûte au sol, non loin d'Elisabeth, le blondinet fut agacé de voir qu'il en faudrait plus pour se dépêtrer totalement de son opposant. Ce mec était tenace, il avait été capable d'éviter le plus gros des dégâts en bloquant la majorité de l'action... Enfin, Nakata s'y était attendu, ce n'était pas comme s'il avait placé tous ses espoirs sur cette maigre offensive. Il ne prêta guère attention à la provocation faiblarde de l'autre Schichibukai et se contenta au contraire de le regarde s'avancer promptement jusqu'à lui, bien décidé d'avaler les distances pour l'affronter au corps-à-corps d'une nouvelle fois. Cette fois-ci, plutôt que d'essayer d'éviter ou de contrer, même si le timing lui aurait permis plus de liberté sur ce côté-là qu'un peu plus tôt, puisque la majorité de son attention était destinée à l'homme électrique, le zoan se contenta d'interposer ses ailes entre son opposant et lui. Il ajouta un peu de défense à cette barrière en y plaçant également ses bras, les recouvrant de haki de l'armement pour endurer les chocs sans grande difficulté, fronçant les sourcils en se demandant comment inverser la tendance. Il allait être complexe de prendre la foudre en défaut pendant qu'il le malmenait ainsi, étant donné que les coups de ce type, non contents d'être vifs, engourdissaient petit-à-petit ses bras, fort heureusement maintenus en l'état grâce à son fruit du Phoenix. Au final, le maudit n'avait jamais été aussi satisfait d'en être un : l’électricité déployée par ce mec aurait été grandement gênante sans ce pouvoir de régénération constante... Malgré ça, il n'était pas rare qu'un éclair ne lui arrache une légère grimace endolorie. Le fait de ressentir était propre à la vie, et il ne dérogeait malheureusement pas vraiment à cette règle... Même si la douleur était bien plus éphémère que dans la majorité des cas, évidemment. Quoi qu'il en fut, le Fenice s'apprêtait à contre-attaquer lorsqu'il se rendit compte de la situation : il n'était pas assez sot pour se permettre de quitter de vue son autre ennemi, capable d'endurer l'une de ses meilleures attaques sans bronche... Ainsi, une part de son observation était restée concentrée sur ce Nebula tandis qu'il prenait la direction d'Elisabeth, se rapprochant d'elle en contournant les deux pirates. Il voulait en finir avec elle ? Désarçonné, le blondinet endura l'uppercut de Mozero, incapable de s'en protéger convenablement. Ainsi envoyé dans les cieux, il serra les dents, en prenant une décision à contre-cœur : il allait devoir la laisser... L'ennemi qui lui faisait face était de taille, il ne pouvait pas se contenter de prendre des risques afin de sauver une fille qu'il ne connaissait ni d'Eve, ni d'Adam... Et puis, elle était déjà pratiquement condamnée, non ? Sa voix se faisait de plus en plus faible, et seule la Section Scientifique était encore en mesure de lui prêter main forte... Non, il n'était pas raisonnable de prendre la décision de s'interposer. Pas raisonnable...


Aller, fais pas ta tepu, écoute, wsh

Raphaël, ex capitaine.
Ton pouvoir te permet de venir en aide à autrui. Il ne tient toutefois qu'à toi de te transformer en un monstre... Alors, Nakata, sache-le : tant que tu demeureras fidèle à tes principes, je serai heureux de te compter comme ami, et comme égide.

Hate, ex camarade.
Tu sais, c'est grâce à Raph' que tu as ta place, ici. Tu es libre de l'honorer ou de l'aduler autant que tu le voudras... Mais s'il t'a accepté parmi nous, c'est avant tout pour te donner une chance de prouver ta valeur. Garde ça à l'esprit.


Element, ex camarade.
Tu es étrange... Et je ne parviens pas à te comprendre. Pourquoi vas-tu jusqu'à mettre les autres sur un piédestal ?

Jack, ex camarade.
Fonce, vole ! Prouve nous qu'on a raison de te faire confiance, mon gars ! Tu es un bien meilleur symbole qu'aucun de nous ne le sera jamais, pas même le capitaine ! Alors laisse-moi donner ma vie pour permettre à ce nouvel ordre de voir le jour !


Fran, ex camarade.
T'es du genre à vouloir prendre toute la peine du monde sur tes épaules... Ca te perdra un jour !

Hato, ex bras-droit.
Ne l'oublie jamais. Si je me trouve à tes côtés, c'est uniquement pour permettre au Monde d'entrer dans une nouvelle ère... Si tu déroges à tes principes, ne serait-ce qu'une seule et unique fois, je deviendrai ton pire ennemi.

Damon, ami.
Ce qui fait la valeur d'un guerrier, c'est sa capacité à demeurer humain malgré le nombre de batailles qu'il traverse. En ce sens, tu es bien meilleur guerrier qu'aucun d'entre nous ne le sera jamais.

Kyoshiro, ami.
Je sais que ça va te paraître bizarre mais je t'admire, vraiment. La façon dont tu te jettes face au danger pour protéger tes compagnons, c'est digne de respect. J'espère un jour pouvoir te rendre la pareille.

Namusa, ami.
Y a un truc que j'ai fini par comprendre, grâce à toi. C'est que quelque soit notre faction, notre humanité n'est jamais que notre capacité à regretter. C'est sans doute normal de faire des erreurs, du coup... Mais il ne faut jamais les faire sciemment. C'est la seule chose qui importe, au final.


Takeo, demi-frère.
Tu es tellement prévisible, grand frère... Je savais que tu allais te jeter dans la bataille à corps perdu, quitte à être celui qui en souffrirait.

Méliandre, amie.
Pauvre petit capitaine si tu n'es pas capable de faire cela, c'est que tu es quelqu'un de faible, tu finiras par tomber blondie, tomber sans pouvoir défendre ceux que tu aimes et tu sais pourquoi ? Parce que ton utopie te mèneras à ta perte, tu fais bien trop confiance. Continues comme ça capitaine, tu reproduiras purement et simplement les erreurs passées.


Holly, amour.
Promets-moi de ne jamais changer, Nakata. C'est la seule chose qui m'importe, désormais. Je t'aime.

Et le temps se figea autour de Nakata, le laissant écouter les paroles de ces êtres chers, de ces êtres aimés, de ces êtres d'importances qui l'avaient bâtis, vu grandir, vu mûrir. Ces hommes et ces femmes qui l'avaient forcés à se prendre en main, à comprendre, à aimer. Ces hommes et ces femmes qui avaient donné leur force, leur amour et parfois leur vie pour qu'il puisse avancer au péril de leurs propres idéaux, comme si le simple fait de se sacrifier au profit d'une quête exceptionnelle pouvait soulager leur peine de s'en aller trop vite. Les lèvres de l'artiste dessinèrent quelques lettres, quelques noms, tandis qu'il se remémorait les souvenirs de tous ceux qui l'avaient fait vibrer, rire, chanter, danser et bien plus encore. Ils étaient tous artisans, créateurs, forgerons, et il n'avait été que leur produit, que leur création... Que leur enfant. Il était l'enfant du désespoir, l'enfant de la haine, l'enfant de la volonté. Il n'avait pas le droit d'abandonner quelqu'un à son sort, sous prétexte qu'il était également en mauvaise passe... il était le Phoenix.



NE LA TOUCHE PAS ! JE T'INTERDIS DE T'EN PRENDRE A ELLE !

Il avait vociféré sans même s'en rendre compte, alors que le bras du pirate, funeste présage, s'élevait tout juste. Ce n'était pas elle qui le forçait à agir, et ce n'était pas lui qui se forçait à accomplir. C'étaient eux. Alors qu'il était encore dans les cieux, projeté par le coup de poing de son assaillant, le Fenice bâtit des ailes violemment, se projetant droit en direction de Mendela à une vitesse tout bonnement ahurissante, comme si le poids des paroles de dizaines d'hommes savaient le subjuguer et le transcender. Et c'était le cas... Combattant plus pour autrui que pour lui-même depuis des années, le jeune capitaine se rua en direction du Nebula, lui jetant un regard haineux et colérique. N'oubliant toutefois pas Mozero, il ne tarda pas à agir pour empêcher son prétendu collègue de le gêner, changeant de forme pour passer de celle d'ange à celle de démon. Ses ailes sur ses omoplates disparurent, n'ôtant toutefois pas son énergie cinétique. Ses yeux prirent une teinte dorée et dérangeante tandis que ses mains mutèrent, bleutées et dorées, présentant désormais des serres à la place des doigts. Tournoyant sur lui-même, le maudit usa de Taifū, projetant d'innombrables micro lames d'air tout autour de lui, mais n'hésitant pas à trancher quiconque se trouverait sur son chemin.

Une fraction de secondes plus tard, il se retrouvait entre Elisabeth et son bourreau, fixant celui-ci de son regard solaire et presque divin. Sa main droite se recouvrit du haki de l'armement tandis que ses griffes gauches tentaient, sans succès, de couper la route à la main qui s'enfonça profondément dans son épaule, tranchant tendons et vaisseaux sanguins en lui arrachant un terrible hurlement de douleur. Sans plus attendre, Nakata attrapa le poignet de sa main droite, désormais renforcée par le haki, pour l'empêcher de progresser davantage en traçant ce sillon sanglant dans son corps. Serrant son poing gauche dont les griffes venaient tout juste de se reconstituer, le maudit hurla, recouvrant cet autre poing de l'habituel armement :



TŌSHU !

Le poing gauche du blondinet fendit les cieux droit en direction de l'estomac de Mendela, en une version améliorée du Sasayaku qu'il avait précédemment utilisé. Cette fois-ci, il avait pour but de percuter le Nebula puis de l'envoyer en une projection fracassante à des centaines de mètres de là. Nul doute que si l'affaire fonctionnait, il allait être tranquille pour un petit moment...



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2064

Feuille de personnage
Niveau:
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Left_bar_bleue0/0Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Left_bar_bleue0/0Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Opération Terre Blanche : Groupe 2   Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Icon_minitimeJeu 9 Avr - 23:59






Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 1419289572-aston
Directeur AOI :
Aston Finley

Comme la première fois, Finley obtint une réponse claire et précise qui le mena au beau milieu d’une page enneigé de Drum. Ce ne fut qu’alors qu’il remarqua l’arme dégainé de sa cible et en sourit, avant de comprendre que par cet acte, Erwin n’avait pas soudainement décidé de se battre mais comptait se faire la malle. Aston, à seulement quelques mètres de sa cible, écarta ainsi grand les bras, fronça ses sourcils et articula exagérément un « Où ? » dont le son fut couvert par la balle sonore… Cependant, cette fois-ci, Erwin fut le seul à se téléporter. Confiant mais détendu, le Directeur se tourna alors vers l’horizon tout en fermant les boutons de sa longue veste bleue bardée de décorations – leur nombre conséquent témoignait du succès retentissant de sa carrière – et tint une courte discussion avec l’agent qui lui servait de taxi.

- Pourquoi ne l’avons-nous pas suivi ? Vous l’avez perdu ?

(Finley)- Pas du tout, sa prochaine étape est le Royaume d’Illusia, sur West Blue. Je pensais pouvoir jouer au chat et à la souris pendant encore plusieurs minutes, mais il ne lui a fallu qu’une poignée de secondes pour comprendre le subterfuge…

Comprendre le fonctionnement de son haki en un si court laps de temps était impossible … à moins d’y avoir déjà fait face. Sauf qu’Aston ne connaissait personne capable de faire ce qu’il pouvait faire avec le haki de l’observation. Si Erwin Dog avait pu démystifier l’affaire aussi rapidement, peut-être était-ce tout simplement parce qu’il avait lui aussi poussé la maitrise de l’observation à son paroxysme. Fin’ constata ainsi, non sans effroi, qu’il partageait un nombre important de point commun avec sa cible. A vrai dire, hormis l’âge et la fonction, peu de choses les différenciaient.

(Finley)- Erwin sait bien mieux que moi comment fonctionne la téléportation (il faut connaître au préalable l’endroit où l’on veut se rendre) et vu que je ne l’ai pas suivi à Illusia, il doit se dire que m’empêcher de parler doit bloquer ma capacité. Il va falloir faire preuve de patience pour le coincer et je préfère garder quelques cartes en réserves.

La sonnerie de son escargophone mit brusquement fin à cette petite conversation. C’était un appel de Mariejoa, il allait devoir jouer les transporteurs à l’autre bout de la planète.











Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 1370785004-yorkshire-0
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Elisab10
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Mozero10
Nebula :
Yorkshire Mendela
Membre des Shichibukai :
Reina Elisabeth
Membre des Shichibukai :
Mozero


Son plan avait fonctionné. Ça ne le surprit pas le moins du monde, car, sans être un expert dans le domaine, il avait su d’emblée cerner les personnalités particulièrement émotives de ses deux adversaires. Ainsi, comme prévu, l'un d'entre eux se démena pour empêcher Damoclès – nom donné à ce bras capable de trancher aussi aisément qu’une lame affutée – d’accomplir son dessein en optant pour une solution radicalement efficace : faire bouclier avec son propre corps. Le bras du trappeur parcourut donc verticalement le buste du phénix, depuis l’épaule jusque dans le bas de l’abdomen. Quant au reste, Yorkshire l’avait également prédit ; précisément parce que le plan d’attaque du Fenice était exactement le même que le sien : profiter de sa pseudo invulnérabilité pour porter un coup décisif.

Par conséquent, lorsque le poing enragé du phénix vint percuter avec force son abdomen, Mendy n’eut qu’à fermement se saisir de la cage thoracique de son adversaire – exposée à l’air libre et coupée en deux, pour rappel ! – pour ne pas être éjecté au loin. Ce coup de poing eut toutefois deux répercussions directes importantes : (1) Mendela cracha du sang, (2) il se courba de douleur. Dans cette brève fenêtre, tout son génie ainsi que sa longue expérience allaient lui permettre malgré tout de dominer son opposant. Le front du trappeur, sur lequel était encore fixé son fidèle casque métallique, entra en contact avec le front du Fenice… scellant ainsi le destin de ce dernier.

(Mendela)- J’ai oublié de préciser : le casque est en Granit Marin. Souvenir de mon bref passage au Gouvernement Mondial.

L’oiseau bleu était échec et mat. Il n’avait pas hésité à encaisser l’attaque tranchante en comptant sur sa capacité de régénération pour réparer les pots cassés. Il se heurtait à présent à un problème de taille : Comment faire si cette capacité ne pouvait plus se manifester ? Et encore, la situation – du point de vue du phénix, attention – était bien pire que ça. Si la densité de Granit Marin dans une paire de menotte permettait encore à un maudit de se tenir debout, ce n’était guère le cas du casque du Yorkshire – qui s’était fait plaisir sur le coup. A l’instar de nombreuses armes utilisées par les membres du Gouvernement Mondial, un simple contact suffisait à reproduire les effets de l’immersion dans l’eau ; à savoir perte drastique d’énergie et impossibilité d’utiliser son pouvoir.

Pour maintenir le contact frontal et empêcher le corps du phénix de s’affaisser, Mendela enfonça sa main droite, libre, dans l’abdomen de son adversaire. Avec sa main gauche, il profita de la cage thoracique préalablement découpée – la faute à cet esprit chevaleresque. Noble, mais inutile – pour tenter d’accéder directement au cœur, en se disant que s’il tuait le Zoan dans cet état, il le tuerait pour de bon.

(Mozero)- C’est ça, ne bougez surtout pas, je vais faire d’une pierre deux coups ! Beugla soudain le Corsaire.

Bien que long à décrire, ce qui est précédemment raconté se déroula en un laps de temps plutôt bref, temps qui permit toutefois à Mozero – qui s’était lui aussi dirigé vers Elisabeth et Mendela, mais pour d’autres raison – d’atteindre la localisation du duo. Profitant alors de l’élan de sa course, il avait bondi dans les airs en déployant une quantité phénoménale d’éclairs verts tout autour de son corps, avant de rabattre le tout dans un unique coup de poing renforcé au haki de l’armement. Son attaque souleva un tel pan de poussière et eut un impact tellement violent qu’un observateur éloigné aurait pu croire à une seconde explosion… Il avait attaqué Mendela et Nakata, tous deux en position de faiblesse, sans se soucier une seule seconde du sort d’Elisabeth… et pour cause :

(Mozero)- Et désolé ma belle, mais la défaite n’est pas autorisée chez les Shichibukai ! avait-il dit juste avant l’impact.

C’était d’autant plus vrai que la défaite d’Elisabeth Reina avait été publique. En perdant, elle était redevenue une vulgaire pirate, agonisante certes mais pirate tout de même. La tuer par accident n’était donc pas bien grave. Toutefois, Mendela Yorkshire, alerté par cette attaque soudaine, en décida autrement. Une fraction de seconde avant l’impact, il s’extrada du corps du phénix [hrp : je te vois, toi qui lis et souris devant cette phrase tendancieuse], non sans lui avoir subtilisé sa flute [hrp : alala, toi et tes pensées douteuses] ainsi que son escargophone. Il put de fait s’éloigner d’un bon pas du centre de l’impact et fut donc soufflé par ce dernier à plusieurs dizaines de mètres.




Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 1421546937-sayouri
Maréchale :
Taka Sayouri
La soundball l’avait tirée de son long sommeil. Qu’elle ne fut sa surprise lorsqu’en ouvrant les yeux elle reconnut le style architectural et les rues d’Illusia. D’un geste brusque, elle s’extirpa de l’étreinte de son sauveur et dégaina la rapière qu’elle n’avait plus. Lentement, les souvenirs précédent son coma lui revinrent en mémoire. Baltigo en état d’alerte, l’attaque du Gouvernement Mondial, le Pacifista détourné, Mozero… Elle s’arrêta un instant sur l’image du Shichibukai, avant qu’une autre personne vienne occuper majoritairement ses pensées : Arias. Oh, mais oui, Arias ! Subitement animée par une poussée d’adrénaline, elle se mit à réfléchir en regardant frénétiquement autour d’elle. Ce rouquin devait être le fameux « Téléporteur »… celui qui avait révélé à la révolution l’imminence de l’attaque gouvernementale, avant que ce dernier ne le présente comme un civil coopérant avec Mariejoa.

(Sayouri)- Il faut y retourner…. Il faut sauver Arias avant qu’il ne s’écrase sur la flotte ! Avec nos deux pouvoirs, on devrait y arriver !

Totalement larguée quant à la chronologie des évènements, elle continua dans son plan improvisé visant à sauver celui qu’elle aimait, quitte d’ailleurs à ce que tous les autres ne s’en sortent pas. Arias était LA priorité absolue…

(Sayouri)- Illusia... Je dois contacter Sor, il va réunir tous les révolutionnaires de West Blue. Non, pas le temps ! Les révolutionnaires d’Illusia feront l’affaire !

Elle tournait en rond, réfléchissant à voix haute sans vraiment se soucier de ce qui l’entourait. Le sauver ? D’accord, mais pour l’emmener où ?

(Sayouri)- Le Nouveau Monde. Il faut… il faut fuir le plus loin possible. Aller là où ils ne nous trouveront jamais. Là-bas on pourra repartir de zéro… lui et moi…

Ainsi espérait-elle secrètement le persuader progressivement d’abandonner la guerre, les conflits, la politique et toute cette lutte contre le gouvernement mondial pour vivre avec elle… sur une île lointaine… Pour éventuellement fonder une famille, puis vivre au jour le jour sans se soucier du lendemain.

(Sayouri)- Bref ! Je vais trouver Sor, toi tu nous téléporteras sur Baltigo, Ok ?

A ces mots, elle entama un sprint à travers les ruelles de cette ville perdue au milieu du royaume d’Illusia.


Nakata : Bras qui t’ouvre > GM > Nakata-mollusqueSansForce-vulnérable > deuxième bras dans le bide > vole de flute + vol de Den Den > Mozero qui lâche son attaque de masse en mode « rien à battre de la précision ». Je précise que tout ça … ce sont des tentatives qu’il va falloir encaisser ou contrer (si tu vois ce que je veux dire)

Erwin : rien à ajouter

Bon, normalement ceci est votre avant-dernier post ?
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4159
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Left_bar_bleue56/75Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Left_bar_bleue651/1250Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty_bar_bleue  (651/1250)
Berrys: 125.023.000.666 B

Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Opération Terre Blanche : Groupe 2   Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Icon_minitimeVen 10 Avr - 2:18

Vive la Révolution ! [14]

Deux figures incongrues dans les rues d'Illusia avaient ameuté les foules et intrigué quelques passants. A peine étaient-ils arrivés sur le territoire de la Révolution que le rouquin avait tendu son Haki pour localiser toutes les formes de vie possible. Tant de personnes étaient réunies en ce lieu, tant d'âmes égarées, mais aucune voix qui correspondait à celle du directeur de l'AOI. Au bout de quelques secondes, après même que Taka Sayouri se soit réveillé, Erwin Dog se détendit. Il avait visé juste, cette fois-ci. L'utilisation de ce Haki était de trop près similaire à la sienne, mais cela avait été un avantage dans le cas présent. Le geste instinctif de la Maréchale déboussolée fut de tenter de tirer sa rapière, saillant à la ceinture d'un Erwin dubitatif devant ce comportement si enfantin. Elle ne ressemblait pas à une personne capable de tenir des armées, malgré son statut.

Les premières paroles qu'elle porta hors de sa voix furent naturellement, comme son surnom « La groupie » l'indiquait, en direction de feu Arias. Elle était encore à croire à la chimère de sa survie, une chimère qu'Erwin aurait du mal à lui retirer. Se mordillant la langue, il finit par fermer les yeux et par éteindre son Haki en direction de la pourtant imprévisible Maréchale. Elle était désespérée, et il n'avait pas besoin en cet instant même de ressentir le désespoir qui l'habitait. Il avait déjà assez affaire avec le sien.

« - Le Commandant Sor mène actuellement une attaque contre Las Camp. Même s'il réussit, il ne sera pas de retour ici avant des heures, lança Erwin en suivant patiemment la jeune femme, ne trouvant pas le bon moment pour lui indiquer qu'elle n'allait plus pouvoir revoir l'homme qu'elle aimait. »

Lorsqu'elle évoqua enfin où elle voulait en venir, le sang du rouquin ne fit qu'un tour. Il pensa alors qu'il n'aurait pas du la sauver, qu'elle aurait été mieux dans le radeau de Charon, le même que celui de l'homme qu'elle aimait. Pour traverser jusqu'aux Enfers, n'y avait-il pas de main plus douce que celle d'une personne aimée ?

« - Sayouri, il y a une vingtaine de minutes environ, je suis revenu sur Baltigo... Je t'ai retrouvé inconsciente. Il y a vingt minutes, une violente explosion a secoué l'île de Baltigo, et le Gouvernement Mondial a perdu la moitié de sa flotte en échange de... Je suis désolé, Sayouri. Je suis désolé. »

Le regard d'Erwin se porta à terre. Il serrait d'une main ferme la rapière à sa taille, comme s'il avait serré la main de la femme qu'il suivait. Elle ne l'écouterait pas, il faudrait au moins un de ses compagnons d'arme pour la raisonner... Ou elle ne pourrait jamais l'être. Pourquoi avait-elle rejoint la Révolution ? N'était-ce que pour être auprès de la personne qu'elle avait admiré et qu'elle avait fini par aimer ? Le rouquin ne pouvait savoir de quoi il s'agissait, il ne pouvait que constater la détresse dans laquelle se trouvait la Maréchale. Ce n'était qu'une femme démunie devant la perte de son grand Amour. Elle ne le retrouverait plus. S'il connaissait la douleur de perdre les personnes les plus chères à son cœur, le maudit connaissait aussi l'outrancière réaction de ces créatures vaginales.

« - Quand Arias est allé sur le front, il y est allé en sachant très certainement qu'il avait de grandes chances d'y mourir. Personne ne pouvait le sauver : Ni toi, ni un autre. Les marines, les Cypher Pol, et même l'AOI ont participé à son assassinat... »

Le rouquin décida finalement de ranger son discours. Il connaissait la détresse. La seule chose qu'il pouvait faire en cet instant était d'empêcher Sayouri de faire une connerie. Elle allait souffrir énormément, et il allait partager sa souffrance. Activant à nouveau son Haki, il se replongea dans la voix de la demoiselle, et s'apprêta à l'endormir si elle devait penser au suicide.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15027
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Left_bar_bleue52/75Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Left_bar_bleue879/1000Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Opération Terre Blanche : Groupe 2   Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Icon_minitimeDim 12 Avr - 10:18


Opération Terre Blanche. ♠
❝ S'ils sont plus grands que nous... ils ont les pieds aussi bas que les nôtres. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite à la réunion et à la brève discussion que Nakata mena avec l'un des directeurs des Cipher Pol, l'offensive est menée droit vers Baltigo, dans l'objectif de faire tomber la Révolution une bonne fois pour toute. Mais si le plan semble légèrement modifié, la Révolution garde le privilège d'entamer les hostilités...







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


Écoute conseillée pour une meilleure immersion !

❝ Laisse-moi raconter ❞


Il l'avait protégée glorieusement, simplement, sans se poser davantage de questions. Il s'était brutalement interposé, empêchant ainsi le bras du Nebula de parvenir à trancher son objectif, le bloquant irrémédiablement au sein de son propre corps, comme le bouclier qu'il était et avait toujours été. Malgré la douleur qui l'assaillait de toute part, malgré la rage qui le poussait à hurler tout en frappant Mendela aussi puissamment qu'il le pouvait, Nakata se sentait désormais comme apaisé. C'était comme si toutes ces années passées à s'entraîner, à craindre, à combattre et à endurer se montraient enfin probantes... Comme si les voix de ses défunts camarades le poussaient à enfin endosser ce rôle tant espéré. Il était enfin parvenu à protéger quelqu'un d'une mort imminente, d'un adversaire de haut rang. Et le blondinet comptait bien persévérer dans cette voie. Ainsi, il ne fit pas réellement attention aux deux mains du forban qui vinrent l'agripper, se concentrant sur la galvanisation de ses muscles et sur cette violente montée d'adrénaline. Il hurla et cogna aussi furieusement que possible, laissant quelques effluves du sang de son opposant s'en aller dans les airs et s'écraser sur sa joue. Cependant, il n'en fallu guère plus pour que le Schichibukai ne comprenne que quelque chose ne tournait pas rond.
Ce type s'était volontairement accroché à lui pour restreindre ses mouvements et l'empêcher de se dégager pour s'écarter, profitant ainsi du court laps de temps qui séparait offensive et contre-attaque. Et désormais, pétris d'orgueil, il prenait la parole en avançant son casque droit en direction du crâne du jeune Phoenix, fournissant à celui-là un coup de boule d'une férocité extrême. Si le zoan mythique aurait véritablement souhaité rétorquer, il se rendit rapidement compte qu'il n'en avait plus les moyens... Et les paroles du type allèrent d'ailleurs en ce sens : du granit marin. C'était cela qu'il lui avait réservé, et en coupant la malédiction du capitaine de Tengoku no Seigi, il s'assurait un affrontement bien moins complexe à aborder... Ledit capitaine n'eut pas même le temps de regretter son héroïsme qu'un premier bras venait brutalement s'enfoncer dans son abdomen, l'empêchant de chanceler davantage et subitement. Le second se dirigeait d'ores et déjà en direction de sa poitrine exposée, menaçant d'y ôter le corps en un instant, arrachant alors au Fenice toute trace de vie, et l'envoyant impitoyablement au côté des défunts, ne lui laissant guère plus de temps qu'une dernière pensée destinée à Holly...

Si tout cela n'avait pas encore eu lieu, le mythique se surprit à remercier son haki de l'observation d'un immense sourire. Il n'était pas certain de pouvoir aborder la situation de façon optimale dans de telles conditions, à savoir tout en conservant Elisabeth derrière lui de manière à ne pas trop l'exposer, mais il savait désormais quelle attaque il devait parer pour contrer aux mieux les chances de victoire imminente de son opposant. Celui-là fondait certainement tous ses espoirs sur ce fameux casque en granit marin... Et c'était donc ce geste-là que Nakata comptait avorter. Sa main droite, qui avait cogné l'abdomen de son homologue quelques instants plus tôt, remonta vivement pour attraper ce type au niveau du menton, n'hésitant pas à serrer au maximum au niveau des joues pour le tenir à l'écart. In extremis, il parvient à retenir la folle course du granit marin, remerciant mentalement sa force physique manifestement suffisante. Malheureusement, tout ne s'était pas encore terminé, et la situation était encore passablement mauvaise... En témoigna la main qui vint tout de même se ficher dans son abdomen, lui arrachant un râle de douleur ainsi qu'un flot de sang. Un partout...
Désormais, le héraut de la justice devait trouver un moyen de contrer la dernière offensive, celle qui visait le cœur. Mais Mozero eut vraisemblablement la magnifique idée de s'en charger lui-même : le jeune musicien fut soulagé de l'avoir comme ennemi. Ce type était tellement con qu'il aurait certainement compliqué les choses en voulant les améliorer... Dans la situation actuelle, Mendela ne pouvait pas se contenter de poursuivre son action sans se mettre sévèrement en danger. D'un autre côté, s'il abandonnait, il allait devoir le faire vite : il n'était apparemment pas capable de se soigner lorsqu'on lui infligeait une blessure bel et bien fondée. De ce fait, le Nebula préféra s'orienter vers le vol, saisissant la flûte et l'escargophone plutôt que l'organe vital du Fenice, qui sut lui en être reconnaissant en le lâchant de son côté, lui permettant de cette manière de s'écarter assez vivement pour être hors du champ d'action de l'autre Schichibukai. Désormais, il ne restait plus qu'à l'artiste de tenir tête à son adversaire... Celui-là même qui s'était vu placer une prime d'un milliard de berrys sur sa tête par l'un des directeurs du Cipher Pol. Comme quoi, le destin était parfois bien facétieux...


C'est drôle ça, 'Zero ! Je reste persuadé que tu t'opposeras à cette façon de faire quand mon poing éclatera ton crâne !

L'ancien marine avait tout juste assez de temps pour passer à l'action. Il préféra jouer sur la sécurité, essayant de miser sur son endurance, ne sachant pas vraiment combien de temps il resterait sur Baltigo à passer de combats à combats. Autrement dit ? Il annula momentanément Seiatsu, supprimant ainsi les deux légers malus concernant sa force physique et sa vitesse. L'action aurait pu paraître sotte pour un spectateur lambda, mais pour Nakata, elle avait bien plus de sens qu'elle n'en avait l'air... Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il comptait utiliser la seule force hybride qui puisant vraiment dans ses réserves, l'épuisant promptement s'il ne faisait pas attention à son utilisation : Yoroi. Des flammes naquirent alors du corps du zoan, le recouvrant immédiatement comme s'il s'était agi d'une armure tandis que ses mains reprenaient leur aspect originel. Sous cette forme maudite, il n'avait pas même le temps de ressentir la douleur que ses blessures étaient déjà guéries : quoi de mieux pour endurer une telle offensive, aussi bien pour sa protection que pour celle de la jeune femme placée derrière lui ?


Troisième voie, kotai ! Busō-shoku : Kōka, Furoa !

La première technique était destinée à rendre son corps encore plus résistant et solide qu'en temps voulu, au détriment de son agilité. Etant donné que le choc était imminent, il n'avait de toute manière plus à craindre une hypothétique esquive de la part de Mozero, qui assumerait certainement son offensive jusqu'au bout. La seconde, quant à elle, était destinée à contrer la quasi totalité de l'attaque du Schichibukai. En solidifiant sa main et en frappant le poing de son homologue corsaire, le Fenice comptait bien endurer le choc aussi bien que les éclairs de plein fouet, privant donc la demoiselle en détresse derrière lui de ce genre de désagréments. Mais mieux encore : là où le Phoenix était quasiment certain de s'en sortir indemne grâce à ses pouvoirs de régénération instantanée, son opposant n'aurait certainement pas cette chance. Et pour s'assurer que tout se déroulerait bien comme il le souhaitait, tout en essayant de contrer ce violent assaut, le Phoenix dirigea sa main gauche vers le poing tendu de l'autre criminel. L'objectif ? Profiter de son exposition pour l'attraper et ainsi l'empêcher de se faire la malle. Si tout fonctionnait comme il le souhaitait, le blondinet pourrait même enchaîner avec une séance particulièrement douloureuse de coups de poings.



© Halloween



Bon, du coup, comme t'as pas répondu à mon MP (:'( ), j'imagine les réponses un peu au pif, en essayant de trouver le plus convaincant. A toi de me dire si c'est bien ou pas, s'il faut je modifierai mon poste !

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2064

Feuille de personnage
Niveau:
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Left_bar_bleue0/0Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Left_bar_bleue0/0Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Opération Terre Blanche : Groupe 2   Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Icon_minitimeMer 15 Avr - 3:10








Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 1384125076-shadow
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 1396190128-abel
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 1421547009-akiko
Directeur du CP9 :
Shadow
Membre des Shichibukai :
Rasgarat Abel
Nébula :
Akiko

Baltigo, à nouveau secouée par d’importantes déflagrations – le propre des combats de Shichibukai, visiblement. La première avait littéralement fait partir en fumée le Centre des archives de Baltigo, y laissant un tas de ruines et de livres et meubles en proie aux flammes. C’est que ni Akiko, ni Abel n’y était allé de main morte dans cet affrontement. Retenus à l’intérieur de l’immense bibliothèque par les pouvoirs de Sayouri, ils avaient engagé le combat tout en devant gérer les Bibliothécaires, infâmes créatures qui, à défaut de pouvoir attaquer les deux pirates, s’étaient rabattus sur les deux agents du gouvernement également présents. Shadow et Ferdrik Trawley, initialement venus grappiller quelques informations sur l’ennemi, s’étaient ainsi retrouvé à devoir gérer ces redoutables créatures qui… à condition d’avoir de quoi se nourrir à proximité – exemple : des livres – gagnait en force, en vitesse, en intelligence… bref, des plaies qui n’auraient jamais dû quitter leur île paumée dans le Nouveau Monde.

Shadow s’extirpa péniblement des décombres. Impuissant face à ces créatures que ses attaques pourtant gorgées de haki n’avaient fait qu’effleurer, il avait assisté à l’exécution sommaire de son collègue de l’AOI. En effet, le borgne, rapide mais peu endurant en raison de son âge avancé, n’avait pu semer les bibliothécaires à ses trousses, qui n’avaient laissé de lui qu’une vulgaire chaussette. « Ce suceur de sang va me manquer » s’était alors dit Shadow. Alors que tous semblaient voués à une mort certaine, le pouvoir de Sayouri s’était soudainement désactivé, permettant alors à Akiko de quitter les lieux. Ce qu’elle eut fit en s’envolant sur le dos de Chidori, qui évita gracieusement les nombreux vecteurs lancés à leur encontre.

Profitant d’un trou causé par l’un d’eux, Akiko se retrouva alors à l’extérieur et décida d’éliminer l’ensemble de ses ennemis en un coup, avant de retourner dans le Nouveau Monde. Debout sur le dos de l’oiseau jaune, à plusieurs mètres de hauteur, elle dégaina une unique flèche et visa le bâtiment en contrebas. Les plumes de Chidori produisirent alors une importante quantité d’électricité qui, guidée par la flèche, se transforma littéralement en un éclair foudroyant la bibliothèque et tout ce qui s’y trouvait. Si Abel en ressortit indemne, ce ne fut pas le cas des bibliothécaires paralysés et agonisants au milieu des flammes, ni du directeur du CP9, gravement brûlé.

(Akiko)- Dernière fois que j’essaie de me rapprocher d’un groupe moi, avait-elle laché avant que Chidori ne s’envole vers d’autres cieux.








Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 1370785004-yorkshire-0
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Elisab10
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Mozero10
Nebula :
Yorkshire Mendela
Membre des Shichibukai :
Reina Elisabeth
Membre des Shichibukai :
Mozero

L’autre déflagration importante provenait d’une collision entre Nakata et Mozero. Une fois encore, flammes bleues et éclairs verts se mélangèrent pour un spectacle digne des plus beaux évènements pyrotechniques. Dans un élan de générosité, le phénix avait même tenté d’inviter le trappeur à cette petite sauterie. Malheureusement, Mendela, qui avait autre chose à faire, se coupa rapidement la main et prit congé des deux Shichibukai. Contrairement à la flûte qu’il avait subtilisée au phénix pour le plaisir, l’escargophone avait comme rôle spécifique de piloter son moyen transport : un Stymphale. Et en effet, un instant plus tard, Yorkshire s’extirpa de l’épais nuage de poussière, sur le dos d’un étrange oiseau mécanique.

(Mozero)- Et voilà, il se barre… Tout ce que t’avais à faire était de le tenir et il a fallu que tu fasses ton fragile !

Sur cette énième pique à l’égard de son collègue, le corsaire voulut reprendre le combat mais une balle – qui passa suffisamment près de sa tête pour lui faire une raie dans les cheveux – tirée par MidoriTaka l’en dissuada. L’amirale, en équilibre sur le dos d’un Groogal transformé en créature volante, rejoignit ainsi le lieu du combat et passa outre les deux hommes pour aller examiner la femme à terre. Au même moment, séparés d’une douzaine de mètres l’un de l’autre, Abel et Shadow – mal en point pour ce dernier, mais large sourire aux lèvres – firent également leur apparition.






Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 1416659710-groogal
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Gumi_210
Le Mystique :
Madooka Groogal
Amirae MidoriTaka :
Elkens Camille

(Camille)- Elle respire encore ! Lança-t-elle en sortant une paire de menottes.

(Shadow)- Et est-ce vraiment une bonne nouvelle ? Que je sache, la défaite ne fait pas partie des clauses du contrat qui les lie au Gouvernement Mondial, répondit-il en désignant du menton les quatre Corsaires présents.

(Groogal)- Sa voix est à peine perceptible, elle n’en a plus pour longtemps…

Dans la conjoncture actuelle, il n’y avait de toute façon que deux futures possibles pour Elisabeth Reina : Impel Down ou une exécution directe. Et lorsque Finley Aston arriva finalement sur les lieux plusieurs secondes plus tard, son destin fut scellé.




Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 1421546937-sayouri
Maréchale :
Taka Sayouri

« Non » bégayait-elle à chacune de ses phrases. Pourtant elle savait qu’il n’avait aucune raison de lui mentir. Ça ne pouvait juste pas être vrai. C’était impossible, inconcevable dans l’esprit de la jeune femme. Arias ne pouvait pas être mort, il était forcément en vie, quelque part, à attendre qu’on vienne le chercher. En état de choc, Sayouri mit quelques secondes à réaliser ce que signifiaient les paroles d’Erwin, puis, aussi brusquement que si elle avait reçu un coup de massue, elle éclata en sanglots au beau milieu de la rue. Se laissant tomber dans les bras d’Erwin, elle pleurait à ne plus pouvoir s’arrêter et hurlait en même temps, à la manière d’un enfant qui aurait perdu ses parents.

(Sayouri)- Ça fait mal !

… De vivre sans toi. [Hrp : obligé de la faire] Sayouri demeura ainsi durant quelques longues minutes, suite à quoi elle eut soudain une sorte d’éclair de génie. Arias était mort et l’individu en face de lui était capable de l’amener directement chez ceux qui en étaient responsable : MarieJoa, la Terre Sainte. Il suffisait d’y envoyer une armée ou une bombe… Bref, n’importe quoi pourvu qu’il y ait des dégâts. Puis après elle s’occuperait d’Enies Lobby, de Marineford, d’Impel Down, mais avant elle saccageait une par une chaque base militaire de chaque île gouvernementale. Ils devaient souffrir comme elle souffrait.

(Sayouri)- Si je n’ai pas pu le sauver, alors je vais le venger. Et tu vas m’aider hein ? Oui, tu vas m’aider ! Nous allons terminer ce qu’il a commencé. Nous allons détruire la Marine, détruire le Gouvernement Mondial !

« Détruire ». Vocabulaire assez éloigné du discours habituel de la révolution, qui impliquait destitution, lutte contre le système mais lutte pour les civils. Sayouri semblait avoir perdu ces notions à moins que le décès d’Arias n’ait révélé sa véritable identité ?


Dernier post ici de ma part aussi ... normalement ... ça fait un peu expédié après relecture mais, j'avais vraiment pas la motivation de blablater d'avantage... donc normalement votre groupe est terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15027
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Left_bar_bleue52/75Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Left_bar_bleue879/1000Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Opération Terre Blanche : Groupe 2   Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Icon_minitimeJeu 16 Avr - 18:31


Opération Terre Blanche. ♠
❝ And I will be your savior... ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite à la réunion et à la brève discussion que Nakata mena avec l'un des directeurs des Cipher Pol, l'offensive est menée droit vers Baltigo, dans l'objectif de faire tomber la Révolution une bonne fois pour toute. Mais si le plan semble légèrement modifié, la Révolution garde le privilège d'entamer les hostilités...







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


Écoute conseillée pour une meilleure immersion !

❝ Laisse-moi raconter ❞


Si sa propre offensive pour contrer celle de Mozero semblait avoir été suffisante pour dresser un véritable rempart et protéger ainsi le corps déjà bien affaibli d'Elisabeth, la deuxième partie de ses actions, à savoir le fait de retenir Mendela pour le soumettre à cette tornade d'éclairs et à cette onde de choc, s'avéra quant à elle être un triste échec : le Nebula força en effet son homologue pirate à lâcher prise en se coupant la main, tout simplement. Les paupières de Nakata n'eurent guère le temps de s'écarquiller sous l'effet de cette décision brutale que le bras de fer avec l'autre corsaire commençait déjà, promettant un affrontement éreintant et complexe à aborder. Fort heureusement, le Phoenix pouvait conserver l'avantage malgré l'handicap certain qu'incarnait la demoiselle blessée placée derrière lui : s'il voulait la protéger tout en battant l'autre hors-la-loi, il risquait d'avoir du mal à en découdre... Suite à la formidable explosion, résultante de leurs capacités brutes exceptionnelles, le type ne perdit guère de temps et balança une petite provocation à l'intention du mythique qui n'y accorda aucune importance. Il n'était plus l'heure de converser : c'étaient leurs poings qui allaient décider de l'issue de cette rixe, pas leurs langues. Malheureusement, l'artiste se retrouva bientôt coupé dans son élan : alors que Mozero s'apprêtait à repartir à l'assaut, lui offrant sans aucun doute un lot d'ouvertures exploitables, une balle fusa soudainement, passant entre eux et manquant de traverser le crâne de l'abruti. Même s'il fut, sur le coup, désarçonné par l'intervention de Midoritaka, le capitaine de Tengoku no Seigi ne tarda pas à reprendre contenance. L'air agacé, il jeta un regard à l'amirale, regard qui en disait long : si seulement elle avait attendu un petit coup de vent pour faire bouger la balle, elle aurait pu lui ôter une épine du pied... Quoi qu'il en fut, l'ancien révolutionnaire ne perdit guère de temps et se tourna en direction de la maître d'arme, se positionnant à genoux à ses côtés pendant que Groogal et l'amirale se posaient tout juste, non loin. Le Fenice fut soulagé de voir que son corps était aussi vivant que sa voix, mais Elisabeth allait avoir grand besoin de secours, sans surprise. Ce fut d'ailleurs ce que souligna tacitement la tireuse, bien rapidement contredite par un autre intervenant, Shadow. L'oiseau légendaire lui jeta soudainement un regard vif et furibond, l'air de dire qu'un contrat n'avait pas grand chose à dire en cas de vie humaine, mais il reprit son calme rapidement, songeant que faire dégénérer la situation ne serait bon pour personne. En revanche, il ne se gêna pas pour prendre la parole, avec le même ton acerbe que celui dont il avait usé durant la réunion.

"Ne la touchez pas, ou je vous poutre"... C'est sans doute un truc que j'aurais dit si je ne savais pas pertinemment que vous vous foutez aussi bien de vos propres législations que des bonnes mœurs. Et vous, plus particulièrement, d'ailleurs.

Le Schichibukai ne se gêna pas pour désigner Shadow du menton, lui jetant au passage un regard relativement noir. Il se redressa ensuite, laissant Elkens s'occuper du sort de sa comparse pirate, avant de pivoter pour regarder l'endroit où la météorite était tombée un peu plus tôt :

Mais je vais en profiter, puisque toutes les institutions gouvernementales sont représentées, ou presque... J'ai cru comprendre qu'Arias ne s'est pas rendu pacifiquement, et à en croire l'explosion qui a ravagé la côte, il n'y est pas allé de main morte. Combien de morts ? Vingt pourcents des effectifs ? Non... Cinquante ? Pas d'importance... Ce qui compte, c'est que la marine est finie, brisée, soumise, impuissante. Et le Gouvernement suivra bien assez tôt.

Le chanteur se tourna à nouveau, faisant face aux têtes pensantes rassemblées sur Baltigo, face à lui. Personne ne pouvait contester ce fait établi : les ennemis du Gouvernement risquaient de se faire à l'avenir de plus en plus oppressants... Et c'était d'autant plus vrai s'ils prenaient le risque de s'assassiner les uns les autres, en oubliant qu'ils luttaient au final tous pour la même cause : celle des civils.

La tuer, ou la contraindre à l'incarcération, elle... Ce serait une connerie assez fulgurante de votre part. Et nul doute que bien des criminels en profiteraient. Elle a l'air plutôt forte, même si son échec d'aujourd'hui peut amener quelques discussions sur ce plan... Mais elle est surtout un atout non négligeable, étant plutôt fidèle. Combien d'entre nous, corsaires, peuvent se targuer d'avoir été aussi utiles ? Aucun, je le crains.

Question rhétorique dont la réponse n'avait malgré tout absolument aucune importance. Ce qui comptait, c'était de montrer que remplacer Elisabeth avec un autre pirate qui se montrerait tout aussi loyal relevait désormais de la fiction... Alors il valait mieux la garder en tant qu'alliée, d'une manière ou d'une autre. Obtenir le soutien d'un autre capitaine corsaire par la suite pouvait même être un plus, un moyen de solidifier ce groupuscule souvent moqué, mais pourtant réellement surpuissant. Le blondinet tourna les talons, marchant un peu tout en s'éloignant de ses alliés de misère, s'arrêtant après quelques pas tout en continuant son speech avec une assurance déroutante :

Alors voilà ce que je vous propose. Vous allez la soigner et la conserver entre de bonnes mains. Que ce soit à Enies Lobby, à Mariejoa, à Marineford ou même à Impel Down, ça n'a aucune importance. De mon côté... Je déclarerai la guerre à l'un de vos pires ennemis. Je contraindrai ses mouvements en m'en prenant à son armée, je le ferai plier et je vous livrerai l'une des pierres angulaires de sa force de frapper en l'échange de la liberté d'Elisabeth, pour qu'elle puisse m'aider à lui porter un coup ultime et se racheter auprès de vous.

Et le Phoenix, plus impertinent que jamais, le visage renvoyant une arrogance et une envie d'en découdre qui ne faisaient aucun doute, acheva son monologue en se retournant vivement pour les scruter :



A compté de ce jour, je fais de Centes Decima une affaire personnelle.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Opération Terre Blanche : Groupe 2   Opération Terre Blanche : Groupe 2 - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Opération Terre Blanche : Groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Île de Bartigo-