Partagez | 
 

 La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Mer 18 Fév - 20:42




La traque est ouverte


    Quoi de mieux pour distraire un canin que de lui lancer un bâton avec lequel il pourrait s'amuser pendant des heures. Après tout, les animaux avaient un instinct qu'il pouvait être aisé de maîtriser si on était assez habiles. Cela n'avait jamais été mon cas et les animaux n'avaient jamais réellement été mes amis, néanmoins, cette fois-ci, cela fonctionna... Plus ou moins.

    En effet, le loup se dirigea vers la bâton en y envoyant une bombe, pile poil vers mon allié. Ce n'était pas vraiment l'effet escompté, mais c'était déjà mieux que rien. Et puis, Zeke était assez grand pour parvenir à éviter cela tout seul, même s'il avait deux adversaires à mettre en déroute, il était certainement plus malin qu'il en avait l'air et je me devais de lui faire confiance. J'avais un adversaire plus important à affronter. Un petit groupe s'était formé autour de cet individu masqué, de ce nouvel ennemi.

    Un temps d'arrêt me permit de poser mon attention sur sa façon de combattre. Son écharpe semblait être son arme la plus puissante, en effet, celle-ci acquérait la possibilité de se durcir. Certainement l’œuvre du Haki de l'armement que je commençais à peine à découvrir. Celui-ci ne s'était d'ailleurs pas encore manifesté depuis le début du combat. Après tout, je n'avais pas vraiment été en danger jusqu'à présent. En plus de pouvoir combattre à l'aide de cette arme original, il était doué d'une certaine agilité et de réactions très rapides qui semblaient mettre en déroute ses deux ennemis. Un adversaire de taille, c'était certain, loin du niveau de l'animal que je venais d'affronter.

    Prenant une profonde inspiration, mon temps de réaction fut assez rapide, je ne devais pas laisser encore plus de temps à cet homme pour s'en prendre à mes « alliés ». Tenant fermement Akimitsu dans ma main, mon geste fut rapide, créant une lame d'air verticale, celle-ci entra en collision avec le sol et provoqua la formation d'un gouffre qui s'étala en direction de l'individu masqué, sans pour autant mettre en danger les deux autres personnages. Je me doutais bien que mon ennemi n'allait certainement pas se faire avoir par une attaque aussi simpliste et brute, mais c'était un bon moyen de le forcer à poser son attention sur moi.

    N'étant qu'à quelques dizaines de mètres de l'ennemi, je me préparais déjà à la riposte, me mettant sur mes gardes, ne voulant pas être prise par surprise et ne pouvoir me défendre correctement. Je concentrai donc mon attention sur quelques mètres aux alentours.




Spoiler:
 

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Sam 21 Fév - 20:40


La traque est ouverte
feat. Zeke Lundren, Tenshi Taya, M.Black "Omega" Fran, Halfken Lothbrok

Tenant sa lame fermement, l'archéologue souriait, elle avait réussi à le toucher même si la blessure ne semblait pas vraiment importante. La force et l'agilité de son ennemi n'était pas à prendre en demi-mesure, sans la concentration et l'agilité suffisante Jude ne pourrait pas sortir indemne de son combat. Gardant sa première lame en position de garde, la demoiselle posa sa seconde main sur le manche de son arme encore rangée dans son fourreau. Peu importe l'importance du combat pour Jude, la seule issue désormais c'était de mettre cet homme K.O et le plus rapidement possible serait meilleur pour la jeune femme, car malgré tout les pirates qu'elle surveillait venait d'entrer à nouveau en combat. Mais peu importe, ils arriveraient à tenir avec ou sans son aide pour l'instant.

« La vraie justice... Je me fiche de me battre pour la justice, tant que les gens vivront dans l'ignorance, la justice n'existera pas. Je me bats pour... la vérité. »

Son sourire disparu, quand le marine s'élançait vers sa personne d'un bond rapide. Resserrant sa poignée sur sa seconde arme, la détentrice du fruit de la lecture, utilisa son don pour lire la trajectoire et l'action du marine. « Coup horizontale venant de la droite. » A l'instant où l'homme armé venait attaqué l'archéologue, la jeune femme s’accroupit tout aussi rapidement, pour poursuivre d'un coup de jambe dans celles de son adversaire cherchant à le déséquilibré à la fin de son attaque.

Il était temps pour elle de répliquer et de profiter de la vitesse de ses actions pour sortir de son fourreau sa seconde lame. « Aoi Tatsumaki ! » Jude se transforma en une tornade humaine en se redressant et tournoyant sur elle-même avec rapidité et agilité. Il n'y avait qu'une seule issue pour le marine, c'était l'esquive, car malgré le peu de force que déployait cette technique la rapidité et l'agilité de l'archéologue pourrait taillader le corps de l'homme en quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Dim 22 Fév - 20:34

<< THE BEGINNING >>

Amon by Jeremy Zuckerman on Grooveshark


Décidément, cet homme à la chevelure brune ne comptait pas lâcher le masqué d’une semelle dès à présent. Il s’opposait clairement et fièrement à lui, agissant de ce fait en supériorité numérique : du deux contre un. Sur le coup, cela n’effrayait pas notre protagoniste qui sentait du plus profond de son cœur que la Colonel n’avait pas le niveau pour lui faire face. En revanche, son second opposant, lui, faisait tout à fait le poids. Il s’agissait donc d’un petit challenge, une sorte de motivation dans la bataille. Maintenant, il se devait de le mettre hors d’état de nuire, dès qu’il en était possible. Ainsi, lorsque le Révolutionnaire s’était décidé à contrer ses assaillants et à répliquer, la jeune femme s’était contentée de se dégager de son étreinte, lâchant littéralement son arme pour s’éjecter à l’aide d’un bond puissant, comme auparavant. Seulement, en faisant ça, elle s’était exposée à une réplique d’envergure. Des balles d’air s’apprêtaient à être expulsées par le bout de sa queue, quand l’homme s’interposa entre Omega et sa cible. Celui-ci parvint sans aucune difficulté à bloquer les balles par un procédé encore inconnu, mais résidant très probablement dans un durcissement important du corps. Par cette intervention, il avait donc été en mesure de protéger la Colonel et ainsi lui laisser la possibilité de s’échapper, ce qu’elle ne tarda pas à faire.

Le combat venait par ailleurs de s’équilibrer par le départ de la Gouvernementale. Il s’agissait désormais d’un affrontement à l’amiable, opposant seulement l’homme masqué au Directeur du CP5. Souriant légèrement en voyant cette situation, il apporta l’une de ses mains dans sa veste pour y soutirer quelques pilules. Les approchant de sa bouche, il les ingurgita, par précaution. A première vue et ce jusque-là, son opposant ne lui avait montré aucun réel signe d’utilisation du Haki de l’Observation. Toutefois, il lui semblait préférable de mettre toutes les chances de son côté par le biais de l’une de ces pilules. Seulement, il ne s’agissait pas du seul changement chez lui. Son corps prit d’autant plus de muscle, lui offrant ainsi des capacités décuplées. Ses jambes transformées, il s’arma de patience, jusqu’à ce que le Directeur ne s’approche dangereusement de lui avant de s’arrêter pour exécuter une offensive relativement importante, voire même effrayante. Empoignant ses bâtons entre ses mains et calant une lame entre ses dents, il fixa son adversaire avec sérieux alors qu’une sorte d’aura dévastatrice fonçait droit en sa direction, avec une portée loin d’être longue. A son tour, il s’élança face à cela, l’affrontant sans aucune réelle crainte. Après tout.. Il avait une botte secrète, et il avait confiance en celle-ci. De ce fait, lorsque l’aura vint le toucher, l’un de ses bâtons exerça son travail, absorbant littéralement toute l’énergie dégagée. L’homme masqué ne prit même pas le temps de s’arrêter, se contentant de foncer vers son adversaire en profitant de diverses modifications : il était armé de six bâtons, et trois sabres, et son corps semblait se dissocier lors de ses déplacements, créant plusieurs répliques de lui-même.


C’est seulement lorsqu’il fut suffisamment près du Directeur qu’il rendit leur apparence normale à ses jambes, pour finalement transformer ses bras, leur donnant encore plus de force d’amplitude. Et au dernier moment.. Il pointa l'un de ses bâtons vers le visage du Directeur pour déclencher son Flash Dial et ainsi peut être l'éblouir, avant de le frapper sans pitié, sans même se retenir un tantinet, avec la puissance de toutes ses armes réunies, mais aussi avec celle du Shigan absorbé.

Techniques
Spoiler:
 




C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Jeu 26 Fév - 0:29




Barber Janz et Futoshi Mayuko.

Déception, déception... Ce fut l'émotion qui vint assaillir le forban lorsque sa lame pénétra le corps de l'ennemi, qui avait été incapable de répondre suite à cette attaque. Evidemment, le geste du Supernova, impeccablement orchestré, avait été d'une vitesse et d'une précision extrêmes. Cela additionné à la blessure précédemment encaissée avait réduit les chances du barbu de s'en sortir indemne à néant. Suite à ce petit tour de force, tout de même satisfait d'être venu à bout d'un autre de ses opposants, Janz plaça son pied sur l'abdomen de l'ennemi et poussa fermement, retirant son épée et expédiant le civil au sol sans plus de cérémonie. Il lui jeta un bref regard partagé entre mépris et pitié avant de ranger son sabre en balayant les horizons de ses yeux. Les autres affrontements avaient éclatés tout autour pendant qu'il s'était occupé du cas de ce déviant... Profitant d'un instant de répit pour savourer son cigare en paix, le primé en vint alors à chercher sa future cible. Il y avait l'homme masqué qui avait débarqué précédemment et qui avait vaincu Hassan, bien entendu... Mais il y avait aussi ce robot chien, qui combattait un autre type. Il y avait aussi plusieurs gradés de la marine sur place, et un autre type qui semblait être un envoyé du Gouvernement Mondial... En bref, tout un beau petit peuple, qui n'attendait au final qu'une seule et même chose : qu'il puisse s'occuper de leurs cas. Coinçant à nouveau son cigare entre ses dents, l'épéiste dégaina pour couper un soldat un peu trop aventureux, qui s'était dangereusement rapproché de lui. Le Barber n'avait pas terminé ce qu'il avait à faire : il allait prêter main forte à l'un de ces hors-la-loi, histoire de profiter de l'occasion pour submerger les forces de la justice et les pousser à la fuite. Il n'y avait pas de meilleure sensation que celle de vaincre en bataille.


A quelques dizaines de mètres de là, le commandant s'était vivement jeté sur cette épéiste, tentant de la terrasser promptement pour pouvoir prêter main forte à ses camarades. Malheureusement, la désillusion fut plus persistante qu'il n'avait pu l'imaginer au début : non seulement cette fille avait de bonnes capacités offensives, mais elle était également douée d'un sacré don de réactivité ! Mayuko avait péniblement remarqué que sa lame, impuissante, n'avait fait que fendre les cieux tandis que son opposante s'était baissée in extremis, pour éviter le pire. La fille enchaîna d'ailleurs avec un coup de pied plutôt puissant, qui en vint à faire chanceler le marine, dont les appuis n'étaient pas spécialement stable. Cependant, il allait en falloir plus pour le pousser à bout : il n'eut qu'à utiliser son autre épée pour la planter dans le sol et prendre appui sur cette dernière, remplaçant une jambe à merveille. Cela étant, la posture qu'il venait d'embrasser pour éviter de chuter grossièrement n'était désormais plus optimale pour faire face à la nouvelle attaque : la criminelle se mit à tournoyer sur elle-même, menaçant de l'entailler sévèrement d'un instant à l'autre s'il ne réagissait pas. D'instinct, le gradé en vint à placer son propre sabre sur la trajectoire des attaques de la demoiselle, bloquant la majorité d'entre elles. Cependant, son bras gauche, exposé, fut méchamment touché et le Futoshi fut contraint à l'esquive, s'écartant promptement de Jude. Malheureusement, pour réaliser cette esquive à bien, le bras gauche endolori, il avait dû abandonner l'épée qui lui avait servi d'appui un peu plus tôt à sa position initiale : il n'avait donc plus qu'une seule arme. Grognant et pestant contre cette jeune femme qui n'en finissait plus de se dresser sur son chemin, le commandant brassa l'air d'un puissant mouvement de son sabre, lui destinant par la même occasion quelques mots peu chaleureux :

-La vérité, hein ? Et qu'est-ce que tu sais de plus que nous ? Non, qu'est-ce que tu penses savoir de plus ? Tu n'es rien, et tu ne sais rien ! Hauru !

Une puissante lame d'air, relativement large, fut expédiée en direction de la demoiselle pour la forcer à se placer sur ses gardes et à se préparer à la suite. Avec un peu de chance, le marine pourrait parvenir à la blesser en l'attaquant de la sorte... Mais il ne comptait cette fois-ci pas s'arrêter en si bon chemin : ses pieds s'en retournèrent au sol et il glissa sur un bon mètre avant de se mettre à courir en direction de Jude, une nouvelle fois, inlassablement. Une fois non loin d'elle, profitant de la lame d'air pour le couvrir, il bondit dans les cieux. Mayuko tenta alors d'attaquer bêtement la jeune femme d'un coup vertical, pour la trancher efficacement sans lui laisser la moindre chance de s'en sortir si elle encaissait l'offensive. En tant que commandant, il était de son ressort de prendre la responsabilité de la finalité de cette bataille...


Hanzoku et Kamaeron Sinaris.

Alors que le chasseur de primes s'apprêtait à enfoncer un peu plus ses ennemis, les malmenant à chaque fois qu'ils avaient l'audace de passer à l'offensive, il fut soudainement bloqué par une offensive que venait de mener une nouvelle arrivante : une épéiste, avec vigueur, lui envoya en effet une lame d'air d'une puissance qui surclassait clairement tout ce qu'était capable de faire ce duo de rigolos, même dans leurs rêves les plus fous. Par mesure de précaution, même s'il aurait tout aussi bien pu tenter de contrer cette attaque, Hanzoku bondit en arrière d'un mouvement fluide et bref, pivotant ensuite pour faire face à cette nouvelle arrivante. Illustre inconnue... Pourtant, sa puissance pouvait laisser présager de certaines capacités. Peut-être sa prime n'avait-elle pas été mise à jour ? Ou peut-être n'en avait-il tout simplement pas connaissance... Étrange, dans tous les cas. Enfin, ce qui était certain pour le combattant, c'était que cette demoiselle se dressait sur son chemin et risquait de l'entraver pour la suite des opérations. Il ne pouvait pas récolter les primes librement avec une telle épine dans le pieds... Les autres larbins du Supernova attendraient, il allait devoir s'occuper d'elle en priorité ! Tandis que les deux primés qui l'avaient affronté un peu plus tôt profitaient de l'occasion pour foncer en direction d'Hassan, histoire de lui porter assistance et de lui apporter les premiers soins si cela était absolument nécessaire, le masqué passa, quant à lui, à l'offensive. Après un rapide geste de bras, envoyant le bout de son écharpe en direction de son ennemie, il en vint à solidifier celle-là avec le haki de l'armement qui lui était propre. L'écharpe, devenue arme contondante, se dirigeait donc droit vers l'estomac de l'épéiste pour la cogner puissamment. A vrai dire, il n'était pas certain qu'un geste aussi simple parvienne à triompher de cette fille, mais il ne pouvait pas se contenter d'écarter cette possibilité d'un revers de la main...


Il y avait quelque chose d'étrange avec ce type, et le directeur l'avait irrémédiablement compris quand l'un de ses shigans fétiches s'était volatilisé, ne blessant et n'inquiétant aucunement son opposant. Ce mec avait plus d'un tour dans son sac, hein ? C'était tant mieux... A vrai dire, il n'avait guère envie d'exterminer, encore et toujours, sans la moindre trace de résistance à se mettre sous la dent : c'était d'ailleurs en grande partie pour ça qu'il avait accepté cette mutation de Cipher Pol 9 à Cipher Pol 5, devenant par le même coup le plus haut-gradé de cette branche-ci... En agissant de la sorte, il s'offrait la possibilité de s'occuper des cibles qu'il jugeait prioritaire, à partir du moment où celles-ci se trouvaient sous sa juridiction. Cela étant, le combattant était également devenu directeur pour échapper à cette bête vie de travailleur qui ne se résumait guère plus qu'à l'espionnage et à l'assassinat... Il avait été, comme les autres, formaté depuis sa plus tendre jeunesse, mais il avait encore et toujours rêvé d'autre chose, sans savoir de quoi précisément. Sinaris n'était tout simplement pas un gouvernemental comme les autres. Malheureusement pour Fran, cela ne voulait pas dire que ses capacités étaient plus basses que celles de ses compères... Tout au contraire, sa réactivité n'avait rien à envier aux plus brillants éléments de la marine. Ainsi, quand le masqué se précipita dans sa direction en usant d'un flash puissant pour l'aveugler, notre ancien assassin fit brièvement le tri des possibilités dans ses pensées. Premièrement, essayer de bloquer purement et simplement l'offensive qui s'offrait à lui, quitte à sauter auparavant pour éviter d'encaisser les dommages s'ils s'avéraient trop conséquents. L'idée était bonne, mais il n'avait guère envie de traverser un mur dans l'état des choses. Pire encore, il n'était pas certain que ce type n'aurait pas un moyen d'outrepasser son tekkai... Et étant aveugle, il ne pouvait pas le renforcer de façon certaine. Deuxièmement, il pouvait tout simplement essayer d'attaquer à l'aveuglette, en priant le hasard et la bonne fortune. C'était une possibilité à effacer immédiatement, puisqu'elle ne le mènerait qu'au devant de plus grands dangers. Troisièmement, l'idée que le Kamaeron jugea tout bêtement la plus correcte. Laissant ses bras pendre le long de son corps tout en gardant les paupières ouvertes, bien que cela ne lui fut d'aucun secours, l'assassin murmura quelques mots :

-Kami-E Hangetsu.

Une technique qui alliait subtilement Kami-E et Geppou, de sa conception. Le geppou, utilisé pour se propulser en arrière d'un coup d'un seul, générait suffisamment de vent l'espace d'un instant pour que le Kami-E laisse le corps s'éloigner tout seul dans la direction choisie au préalable : les mouvements de Fran n'y changeraient rien. Aucune des attaques de ce dernier ne parvinrent à toucher Sinaris qui, après un instant, recouvrit enfin la vue. Il n'avait désormais plus qu'à répliquer... Rompant sa première technique, il fit un geste de la jambe incroyablement ample, passant désormais pleinement à l'offensive :

-Rankyaku Mure !

Le rankyaku gigantesque qui partir de sa jambe ne tarda pas à se scinder en une trentaine d'autres, qui se dirigeaient tous droit vers Fran. Il ne fallait pas les sous-estimer : leur potentiel offensif résidait certes surtout sur leur nombre, mais chacune de ses lames était capable de trancher de la pierre comme du beurre...


Dyron et Elalia Flysa.

Si le loup avait été semblait-t-il dupé par le bâton envoyé par Tenshi, il suivit le bâton de dynamite du regard sans prendre la peine de lui courir après, comme s'il sentait que les choses étaient différentes... Et c'était tout particulièrement le cas. L'odeur de bois était bien différente de celle des explosifs, et ses sens naturels exceptionnels, accrus par ses capacités cybernétiques, lui avaient permis d'analyser ce danger et d'en faire une priorité absolue. Ainsi, quand le bâton de dynamite se changea en une sorte de fusée, fondant droit dans sa direction, Dyron bondit vivement sur le côté pour se placer hors de danger et tenta de se focaliser une nouvelle fois sur le criminel qui lui avait fait face, un peu plus tôt, et qui avait vaincu la chasseuse de primes... Sans succès. Dans un premier temps, tout du moins. Ses yeux ne tardèrent pas à retrouver la cible qui s'était élancée droit en direction des cieux, grâce à une alliance entre les sens naturels et les artifices du Cy-Wolf. Ce dernier ne perdit ensuite pas une seconde de plus : le lanceur de fusées positionné à l'avant de son corps s'ouvrit, et l'une d'entre elles fut expédiée droit dans la direction de Zeke, avec pour simple objectif que celui de le faire exploser en plein air !
De son côté, Flysa n'avait eu aucun mal à récupérer son arme puisque l'opposant ne semblait plus se préoccuper d'elle, ayant plus d'amusement avec le directeur du Cipher pol 5. Elle remarqua bien rapidement Dyron, non loin de là, et se mit donc en route dans sa direction, bien décidée à lui prêter main forte dans cette bataille dont l'issue commençait d'ores et déjà à se dessiner...




Zeke : Dyron (lvl 29) évite la dynamite, te retrouve et t'envoie un missile ! Flysa (lvl 26) se rapproche de vous en courant !

Tenshi : Hanzoku (lvl 38) évite cette première attaque puis te teste en t'envoyant son écharpe recouverte de haki !

Jude : Mayuko (lvl 21) est contraint d'abandonner l'une de ses lames pour éviter d'être trop blessé. Il attaque d'une lame d'air puis bondit pour te trancher verticalement !

Fran : Sinaris (lvl 34) use d'un mélange entre geppou et Kami-E, usant les courants d'air qu'il crée pour s'écarter tout en évitant tes attaques. Il use ensuite d'un rankyaku immense se divisant en une flopée d'autres !

Halfken : Janz (lvl 32) te terrasse et se prépare à passer à l'action ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1441
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 4.547.373.733 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Dim 1 Mar - 0:14

Opportunité



L'attaque avait échoué, le repositionnement avait réussi. Dans l'ensemble l'ingénieur ne doutait pas trop de sa capacité à vaincre le chien cybernétique lui faisant face, après tout c'était un animal, sans expérience de combat et ne pouvant que se reposer sur ses instincts. De son côté il possédait quelque chose que son adversaire n'avait pas, il pouvait réfléchir, élaborer des plans et surtout jauger son adversaire. Peu importe l'armement que possédait le clébard lui faisant face, il n'y avait aucune chance pour que la section scientifique lui ai implanté plus de puissance de feu que celle qu'il possédait ! Il lui fallait juste rester concentré, et trouver un moyen de coincer l'animal pour peut-être le capturer dans le meilleur des cas et dans le pire s'en débarrasser. Enfin pour l'heure il devait déjà contrer l'offensive un peu mollassonne qui se dirigeait vers lui. Ce simple missile bien que dangereux ne semblait pas posséder la vitesse de ceux de son cru, un avantage considérable en somme. Sortant l'une de ses fameuses mini-bombes ayant à peine la taille d'une balle de ping-pong, il balança sans hésitation celle-ci sur la trajectoire du missile.

Ce lancé... En le faisant il eut un bref flash de son île natale, de ses vieux entraînement avec de petites pierres au poids bien définit. Tout était pris en compte à l'époque, le vent, la force de jet, le moment où la pierre quittait l'emprise de ses doigts... Tout ! Lui qui s'était préparé à un éventuel échec de son contre en activant la détonation de l'explosif pour qu'il puisse exploser même s'il ratait le missile, il fut étonner de le voir frapper pile l'extrémité de celui-ci avant qu'il ne l'atteigne. Un coup de chance ? Ou peut-être la précision de ses lancés s'était-elle amélioré depuis le temps ? Peu importe c'était l'heure de la contre offensive. L'inventeur n'était pas stupide non-plus, il ne s'était pas positionné en l'air bêtement simplement pour devenir une cible plus facile, non depuis ce point idéal il surplombait tout le champ de bataille, prêt à utiliser son fruit du démon. Ouvrant une poche qu'il n'avait utilisé qu'en entraînement, une flopée de bombes s'échappa du compartiment que lui offrait sa malédiction, laissant une véritable pluie mortelle s'abattre sur sa cible. Ses plus puissantes bombes de moyenne taille, quelques explosifs de dispersion ainsi que deux trois grenades incendiaires tombaient maintenant sur le cyborg, ce qui allait inévitablement créer une véritable fournaise cataclysmique que sa cible ne risquait pas de pouvoir éviter sans un véritable tour de force.

-Aller essais au moins de survivre à ça j'aimerais pouvoir récupérer quelque chose de ta carcasse...

Cet acte allait sans aucun doute être remarqué par le reste du champ de bataille, après tout ce n'était pas le genre d'explosion qu'un simple canon pouvait créer. Pour le coup l'ingénieur hésitait un peu à savoir s'il s'agissait d'une bonne ou d'une mauvaise chose. S'il attirait l'attention il risquait de devenir une cible de choix, d'un autre côté peut-être que l'autre supernova serait plus intéressé par une collaboration. Enfin peu importe si au final il refusait l'inventeur aurait toujours le précieux petit projet de la section scientifique à analyser pour se consoler. Pour l'heure il devait déjà gérer son atterrissage, mais il ne s'en inquiétait pas trop. Alors qu'il admirait la catastrophe qu'il avait créé en contre-bas il jeta un rapide coup d’œil à Taya. Elle semblait bien s'en sortir pour l'heure... Et bon sang elle était bien plus forte qu'il ne l'aurait imaginé ! Enfin bref, il devait vite prendre le contrôle du champ de bataille s'il souhaitait y faire sa loi et ça passerait forcément par un bon paquet de grosses explosions !



Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Dim 1 Mar - 14:19




La traque est ouverte.


    Les combats faisaient rages tout autour de moi sans que je ne puisse avoir réellement conscience de l'issue de chacun de ceux-ci. Pour le moment, seul devait m'intéresser le combat que je menais contre l'homme masqué. Un de plus. J'avais bien réussi à faire tomber le masque du visage de Zeke, peut-être parviendrais-je au même objectif avec cet individu. Du moins, c'était l'un de mes objectifs, rien de bien glorieux ni de trop violent, pour le moment.

    Ce fut donc dans la plus grande ignorance de la façon dont la plupart de mes alliés et ennemis s'en sortaient face à leurs adversaires que je me devais d'affronter le mien et de me focaliser sur celui-ci. Le fixant avec attention, ma première attaque n'eut pas vraiment pour effet de le blesser grièvement, mais l'avait probablement assez surpris pour qu'il porte son intention sur moi, laissant l'occasion aux deux autres hors-la-loi d'avoir du répit. Portant mon attention sur une zone m'entourant, qui n'était pas bien grande, ma vision venait tout juste de s’aiguiser, prête à guider ma main lors d'une riposte. Celle-ci ne tarda pas trop à arriver, mais c'était me sous-estimer que de penser que je n'allais pas pouvoir esquiver. Nous en étions certainement encore au stade de nous tester l'un l'autre, de se juger et de tenter de capter les forces et les faiblesses de l'ennemi. Cet adversaire ressemblait étrangement, pour le moment, à l'une des personnes les plus redoutables sur ce champ de bataille. Après tout, il venait tout juste de prouver sa force face à deux adversaires déjà d'un bon niveau.

    Percevant l'écharpe qui s'approchait dangereusement de moi. Un mètre. Je savais dors et déjà que celle-ci avait été renforcée à l'aide du Haki de l'armement, notamment parce que j'avais pris le temps d'observer l'ennemi précédemment. Cinquante centimètres. Je voulais laisser à l'adversaire entrevoir l'espoir que j'allais être touchée, mais mes yeux qui en scrutaient le moindre mouvement étaient déjà prêt à envoyer le signal à mes bras. Dix centimètres. Mon bras, soudainement, fit un geste rapide et la lame tapa contre l'arme insolite. Cela me fut suffisant pour me décaler et prendre la direction de l'ennemi dans le but de lancer une nouvelle offensive.

    La course dans laquelle je me lançais me permit de réduire la distance entre mon adversaire et moi en l'espace de quelques secondes. Lorsque je me jugeai assez proche, mon bras tenant Akimitsu fit un geste qui pouvait s'apparenter à une attaque, mais qui, en vérité, n'allait pas atteindre l'ennemi, même si la lame demeurait assez proche de celui-ci pour que cela puisse simplement s'apparenter à une mauvaise appréciation des distances. Mais la vérité était toute autre car, une fois ce geste exécuté, mon corps disparut de la vision de l'adversaire et lorsque celui-ci réapparut, je ne me trouvais non plus à sa gauche, mais à sa droite. Cela n'avait pas duré bien longtemps, juste le temps de faire ce petit bond sur le côté, mais ce changement soudain d'angle d'attaque risquait de déstabiliser l'adversaire et c'était bien mon intention. Mes deux armes étaient donc déjà en train de se diriger dangereusement vers le masque de l'ennemi. Il n'était pas question de faire dans la moindre mesure aujourd'hui et ce masque allait rapidement tomber.




Résumé:
 

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Mer 4 Mar - 21:19

<< THE BEGINNING >>

Amon by Jeremy Zuckerman on Grooveshark


Une facilité déconcertante.. Oui, le Directeur du CP5 venait de faire preuve d’un parfait intellect, mais également et surtout d’une réactivité sans faille. Il s’agissait d’un adversaire de taille, ça, l’homme masqué ne pouvait pas dire le contraire. Seulement, il ne lui était guère permis de perdre ce jour-là, contre lui. Notre protagoniste devait prouver au monde entier qu’il pouvait changer les choses, et pour cela.. Il se devait de faire grimper sa renommée. Pour le moment, son personnage, Omega, ne disposait d’aucune prime comparé à Fran. Ce n’était qu’une question de temps, en tout cas s’il parvenait à battre son adversaire du jour. Il ne perdit donc pas sa concentration, même lorsque le corps du Gouvernemental se mit à se tordre de façon à éviter toute attaque d’arme du dernier assaut. Réflexe ingénieux qui avait pour le coup mit à mal l’idée de notre Zoan. Celui-ci allait désormais devoir trouver une autre façon de surprendre son opposant, de façon à peut-être pouvoir le toucher. Un objectif plutôt rude étant donné que, d’après les quelques constatations, Sinaris se voyait capable de durcir son corps afin d’éviter la pénétration d’une lame et renforcer sa défense face aux dégâts, ainsi que de lui faire prendre des formes plus ou moins complexes dans le but d’esquiver. Etant un épéiste avant tout, Omega se retrouvait décontenancé face à ce genre de choses, ne disposant bien-sûr pas d’autres possibilités concernant ses aptitudes au combat. De ce fait, il ne lui restait plus que sa tête pour réfléchir, bien que ses facultés de réflexion fussent amoindries à cause de sa pilule anti Haki de l’Observation.



Ainsi, l’homme masqué s’était éloigné d’un bond, afin de prendre un peu de distance, jusqu’à ce que le Gouvernemental n’en vienne à produire une lame d’air particulièrement imposante qui vint après quelques secondes à se scinder en plusieurs dizaines d’autres plus petites. Sans même avoir besoin de réfléchir face à une telle situation, le Révolutionnaire se mit en position avant de créer une puissante tornade embrasée qu’il fit en sorte d’allonger, de façon à ce que celle-ci puisse se déplacer à l’horizontale. Les lames d’air se verraient prises dans l’incroyable bourrasque, les réduisant peut-être à néant. Suite à cela, et sans plus attendre - pour profiter de l’effet de surprise – Omega s’éleva en altitude en frappant son pied contre le sol pour de ce fait surplomber sa tornade. Il tenait en sa main une sorte d’objet replié sur lui-même, ne ressemblant ni à une arme, ni à quelque chose de dangereux en général. C’est seulement quand il fut suffisamment proche de son adversaire qu’il décida de se servir de cet accessoire.

« Il y a des choses que je dois accomplir.. Ce n’est que le début de mon ère, le début du changement.. Rien ne se terminera aujourd’hui. Ni pour vous, ni pour moi. »

N’attendant pas une seconde de plus à la suite de ces belles paroles pleines d’espoir, le Révolutionnaire jeta le contenu de sa main en direction de son adversaire qui se retrouvait face à deux choix : éviter la tornade, éviter le projectile inconnu à ses yeux, ou bien se défendre des deux d’une quelconque façon. Peu de temps après l’avoir lancé, Omega créa une légère lame d’air qui vint s’embraser avant de percuter le dit projectile. S’en suivit alors une puissante explosion chimique, dispersant plusieurs sortes de gaz dangereux et inodores, mêlés à la fumée grisâtre dégagée. De ce fait, ils se voyaient être indétectables, mais pas moins redoutables.

Pour finir, l’homme masqué fit tout son possible pour suivre la trace de sa cible grâce à son odorat plus développé n’ayant pas été affecté par les produits avec la hauteur, pour finalement lancer sa lame alimentée par un Heat Dial. De quoi aggraver l’explosion en en provoquant quelques autres et potentiellement toucher le corps du Directeur.


Techniques
Spoiler:
 




C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Ven 6 Mar - 16:55




Dyron et Elalia Flysa.

Ce n'était pas parce que sa première tentative s'était heurtée à un échec que le Cy-Wolf s'en retrouvait fatalement réduit à l'impuissance : a contrario, il avait encore son lot d'opportunités à saisir pour abattre son opposant, outre sa batterie de missiles explosifs projetés. Cela étant, pour vaincre, il allait devoir se protéger en tout premier lieu : en effet, son ennemi avait tout juste bloqué le projectile qui le menaçait qu'il tentait de prendre l'avantage en utilisant sa supériorité aérienne. Ce genre de stratagèmes, fréquemment utilisés en stratégie, étaient véritablement épineux lorsqu'il s'agissait d'une confrontation entre deux forces numériques. En revanche, lorsqu'il s'agissait de forme qualitatif plus que quantitatif, le résultat pouvait bien rapidement être différent de ce que l'on espérait... Ainsi, les bombes n'eurent pas le temps de percuter le sol pour mettre fin à l'existence du pauvre Dyron que celui-là prenait les devants, utilisant sa mitrailleuse pour tirer sur l'un des projectiles. Une véritable détonation en chaîne naquit alors, envoyant en tout sens des flammes et des débris. Le Pacifista, n'écoutant désormais plus que son instinct, se mit à courir sur le côté droit. Malheureusement, ce qu'il n'avait pas anticipé, c'était que les flammes du hors-la-loi, amplifiées par les diverses substances qui se trouvaient à l'intérieur des explosifs, posséderaient une portée aussi grande : il reçut donc quelques brûlures au niveau du flan gauche et roula sur quelques mètres avant de retrouver un semblant de stabilité. Il allait avoir du mal à bouger convenablement pendant quelques heures au minimum, et risquait de ne pas pouvoir être de grande utilité face à un Supernova et à ses alliés.

Cependant, Zeke n'avait pas remporté cette lutte pour autant : une jeune femme, qui s'était détournée de son combat initial, venait de bondir dans les cieux en marchant sur l'air comme s'il s'était agi d'un second sol. Après quelques bonds, Flysa n'eut aucun mal à atteindre son opposant en maniant sa faux fraîchement retrouvée, avec une dextérité surprenante, celle qui faisait sa renommée. Elle l'agita alors soudain pour l'abattre sur le criminel verticalement, dans le but de trancher ce dernier sans lui laisser la moindre chance de s'en sortir. Certes, son camarade canin se retrouvait dans une bien périlleuse situation, mais elle ne comptait pas l'abandonner à son sort pour autant !


Hanzoku et Kamaeron Sinaris.

Si le hors-la-loi s'était attendu à ce que cette jeune femme ne soit pas une combattante comme les autres, il fut en revanche légèrement décontenancé devant sa réactivité pour le moins épatante : elle parvint en effet à éviter l'assaut de l'écharpe et les dégâts que celle-ci aurait pu occasionner en agissant au dernier moment, de sorte qu'elle puisse optimiser son mouvement au maximum. Elle avala ensuite rapidement la distance, remontant jusqu'au chasseur de primes qui tira derechef sur son arme insolite, ramenant de ce fait le vêtement jusqu'à lui et se l'enroulant autour du bras gauche. Trop risqué d'utiliser les mouvements amples de son style de combat habituel face à un épéiste relativement proche : en attendant d'avoir une occasion pour s'éloigner un tant soit peu, Hanzoku allait tester les capacités physiques de son adversaire afin de savoir plus précisément à quoi s'en tenir. De toute manière, il valait mieux qu'elle ne le prenne pas de haut : après tout, même en corps-à-corps, il était un combattant ayant peu d'ennemis fiables sur la première partie de Grand Line... Malheureusement pour lui, l'homme-masqué eut bien rapidement l'occasion de s'en rendre compte que la demoiselle possédait d'autres cordes à son arc, autrement plus redoutables que de simples bons réflexes.

En effet, l'assaut de celle-ci avait tout juste été entamé qu'elle tentait de le lacérer sans aucune pitié. Du moins, c'était ce qu'aurait pu en conclure un combattant lambda : le chasseur de primes comprit immédiatement que sa lame ne pouvait pas le toucher, et qu'il s'agissait par conséquent forcément d'un leurre, d'une feinte grossière. Cela étant, là où la tentative de Tenshi vint désarçonner son opposant, c'était concernant la suite des événements : alors que le combattant s'apprêtait d'ores et déjà à la voir user d'une arme camouflée, elle disparut momentanément pour réapparaître de l'autre côté, vers son autre flan. Que diable s'était-il passé ? Les hypothèses s'enchaînèrent promptement dans le cerveau entraîné du jeune homme, qui comprit rapidement que cela n'avait rien de bien naturel. Était-ce l'oeuvre d'un fruit du démon ? Probablement, mais cela ne l'avançait de toute manière pas à grand chose, étant donné que les capacités offertes par ces malédictions étaient effroyablement vastes. Une téléportation ? Non. Hanzoku avait en effet clairement vu qu'elle n'avait pas réapparu immédiatement : il y avait eu un laps de temps, comme si elle s'était déplacée normalement en utilisant un autre avantage. Cela étant, notre chasseur fut rapidement coupé dans ses pensées : elle menait en effet l'assaut, et menaçait désormais de frapper en plein dans son masque, pour le lui ôter. Qu'est-ce que c'était que ça ? Cette fille avait l'occasion de le blesser, et elle cherchait avant toute chose à se renseigner quant à son identité ? Agacé, le combattant bondit en arrière, geste qui ne fut toutefois pas suffisant : l'un des sabres percuta son masque et dévoila brièvement son visage. Ne manquant pas d'adresse, il rattrapa le masque en plein vol et le remit sur son visage tout en tournoyant, envoyant immédiatement son écharpe recouverte de haki en direction de Tenshi, horizontalement cette fois-ci pour la percuter en plein dans les côtes. Si Hanzoku tenait à quelque chose, c'était de pouvoir vivre simplement en tant que civil tout en profitant de sa carrière de chasseur de primes. Il tenait à séparer le public du privé, et ce n'était pas une petite garce qui ignorait tout de lui qui risquait de l'en dissuader !


Bien plus loin, le directeur du Cipher Pol 5 siffla d'admiration tandis que son opposant se débarrassait de sa nuée de rankyakus en envoyant brutalement une imposante tornade dans sa direction. Ne se laissant pas impressionner pour si peu, ayant déjà connu bien pire, le gouvernemental haussa les épaules avant de regarder son opposant continuer son évolution. Avec cette tornade, le prétendu révolutionnaire ne perdit pas de temps et essaya de poursuivre ses offensives : Sinaris réagit donc vivement, croisant les bras devant son torse tout en prenant la parole d'un air clairement altier, comme s'il était convaincu que ce bandit ne parviendrait jamais à le blesser de quelque manière que ce soit :

-Tekkai Gou.

Il s'agissait d'un dérivé relativement célèbre, que quelques utilisateurs du Rokushiki savaient faire : une armure solide, bien plus que ce que ne pouvait offrir la technique de base. Cela étant, le haut-gradé comprit rapidement qu'il avait fait une erreur d'appréciation lorsque son ennemi, après lui avoir envoyé un projectile quelconque, décida d'y mettre le feu pour créer une explosion. Rien de bien traumatisant, d'autant plus qu'une autre explosion, clairement plus féroce, s'était déroulée sur le même champ de bataille un instant plus tôt du côté du Cy-Wolf, mais le Kamaeron ne pouvait pas s'enfuir aussi aisément : solidifié, il n'avait plus qu'une seule possibilité. Il lui fallait encaisser. Prenant rapidement une décision, un instant avant que les flammes ne l'atteignent, il recouvrit les parties les plus importantes de son corps, notamment le visage et le torse, d'une plaque de haki de l'armement qui se dissipa juste après le choc. Il n'avait rien enduré de bien méchant... mis-à-part une jolie brûlure au niveau du bras gauche, de l'épaule jusqu'au poignet, en tout cas. Son ennemi n'avait sans aucun doute pas eu l'opportunité d'observer le haki de l'armement... Mais le noiraud ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin pour autant. Ne s'attardant pas dans un nuage explosif, qui était né d'une explosion de substances inconnues, simple précaution tout-à-fait logique venant d'un ancien assassin ayant tué de toutes les manières possibles, et surtout sans prendre la peine de reprendre son souffle, le directeur passa une nouvelle fois à l'assaut.

-Soru : Teikoku ha.

Cette offensive, certainement la plus complexe à apprendre en matière de soru, demandait à l'utilisateur de briser sa progression ou en tout cas de la ralentir brutalement à intervalles réguliers pour envoyer un rankyaku. Cependant, pour un maître du rokushiki tel que Sinaris, qui s'entraînait quant à ce style de combat quotidiennement depuis des décennies, la perte de vitesse n'était pas si drastique que ça... Et le nombre de rankyakus, lui, était tout bonnement ahurissant. Grosso modo, le hors-la-loi qui s'opposant à lui risquait d'être rapidement confronté à une vague d'une quarantaine ou d'une cinquantaine de lames d'air, provenant d'une ligne tracée par les mouvements du directeur, d'une quinzaine de mètres environ. De quoi le tenir occupé...



Un "petit" poste pour rompre avec ce que je faisais jusque là !

Zeke : Dyron (lvl 29) est brûlé au niveau du flan gauche mais Flysa (lvl 26) utilise une suite de geppous pour arriver jusqu'à toi, et tente de te couper verticalement.

Tenshi : Hanzoku (lvl 38) se fait enlever son masque mais le remet rapidement en t'envoyant une nouvelle attaque.
En gros, il ressemble à ça (http://www.zerochan.net/1841297), pour le peu qu'on peut en voir. Tu es la seule à pouvoir le voir sur le champ de bataille, évidemment (les autres sont trop loin, trop occupés, etc) !

Fran : Sinaris (lvl 34) se protège tant bien que mal mais se brûle tout de même au niveau du bras. Du coup, il est pas content, et enchaîne avec un mélange de soru et de rankyaku. Une trentaine de rankyaku arrivent de ton côté gauche. Grand assassin, Sinaris n'a pas respiré les vapeurs, se doutant d'un coup foireux !

Jude : Du coup, comme t'avais prévenu, ton combat a été mis en stand by pour ce tour-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1441
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 4.547.373.733 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Sam 7 Mar - 4:09

Opportunité



Raté, comme il le pensait l'ingénieur aurait mieux fait de relier les explosifs à son détonateur multifonction pour éviter cette explosion en chaîne. Enfin au moins il pouvait se consoler en se disant que le cabot ne risquait pas se transformer en un tas de cendre pour le moment ! L'ennui c'est qu'il ne pouvait pas enchaîner immédiatement avec une attaque avec le bordel qu'avait créé l'explosion sous ses pieds. Quelques secondes... Il devait encore attendre quelques secondes... Bon au moins il avait le temps d'admirer son travail et la situation des autres combattants. Janz semblait être hors de danger alors que Taya avait presque l'air de dominer son adversaire pour le moment. Décidément elle n'avait de cesse de le surprendre ! Il y avait également le cas de ce type masqué un peu plus loin qui affrontait un mec plutôt impressionnant. Et pour finir il y avait cette femme qui semblait étrangement très proche de lui... C'était une géante ? Ah non elle était seulement vraiment proche de lui ! Cette constatation avait été un joli mélange de calme suivit de panique. Non seulement cette femme était proche de lui, mais elle s’apprêtait à lui planter son hallebarde en pleine tête, rien de très agréable en somme. Se ressaisissant, l'ingénieur analysa rapidement la situation. Il était en chute libre et allait se faire fendre le crâne. Analyse rapide en somme ! Enfin maintenant qu'il avait pris conscience de sa position il n'avait eu aucun problème à trouver un contre dans la seconde qui suivit.

-Fout moi la paix je suis occupé là...

Bloquant la lame s'abattant sur lui à l'aide de son avant bras, l'ingénieur avança brutalement le creux de sa main droite vers le visage de l'attaquante. Un simple coup du plat de la main ? Il ne semblait pas armé en effet, en fait même son avant-bras gauche n'était recouvert que par sa manche. Pourtant la lame avait été stoppé net et l'impact qu'avait libéré son bête coup de paume était digne de la droite de grand boxeur sinon plus. Le subterfuge était parfait, l'utilisation de son fruit pour cacher ses dials sous sa peau lui permettait de réaliser des prouesses physiques sans que l'adversaire ne puisse se douter qu'il utilisait un autre de ses gadget. Enfin c'était bien dommage, si son attaque avait porté cette jeune femme se ferait probablement péter le nez sinon plus. Un tel impact dans le visage n'était pas le genre de chose pouvant vous laisser indemne il fallait bien l'admettre. Si la combattante allait le laisser tranquille pour le moment, l'ingénieur était surtout énervé par la douleur qu'il avait subit avec son attaque à la noix. Ça avait beau être un bel enchaînement en plus d'être pratique, attaquer avec un impact-dial lui donnait tout de même l'impression de se disloquer le bras à chaque fois. Fonçant droit vers le sol, l'inventeur s'était contenté de balancer une nouvelle bombe un peu plus bas qui libéra à nouveau mousse compacte pour amortir sa chute sans problème. Pour le moment il pouvait considérer qu'il s'en sortait relativement bien, très bien même ! Jusqu'à maintenant il avait réussi à gérer trois adversaires presque en même temps et détenait encore clairement l'avantage. L'ennui c'est ce qui viendrait par la suite, visiblement la majorité des individus sur ce champ de bataille étaient des combattants expérimentés. De son côté il affrontait une gamine, un chien et une parfaite inconnue ; rien de bien extraordinaire en somme.

Enfin bref, pour le moment il devait se concentrer sur ce petit bijou de technologie qu'il souhaitait s'attribuer. Maintenant qu'il était de nouveau au sol il avait facilement pu repérer à nouveau sa cible visiblement mal en point. Plutôt dommage, il n'aimait pas particulièrement faire du mal aux animaux après tout, mais bon s'il arrivait à lui mettre la main dessus au moins il pourrait facilement le soigner. Choisissant prudemment sa prochaine offensive, l'ingénieur opta à nouveau pour une bombe de colle. S'il avait bien analysé le comportement du cabot, celui-ci tirerait sur son prochain projectile comme il avait tiré sur les précédents. C'était d'ailleurs exactement ce qu'il souhaitait voir se produire, en tirant sur le contenant sa cible ne ferait que percer celui-ci et voir son contenu sous pression se libérer. Bref, il espérait que petit cyborg se coincerait tout seul, sans quoi il devrait poursuivre son assaut de manière bien plus brutale...



Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Dim 8 Mar - 12:08




La traque est ouverte.


    Alors que mes bras s'approchaient dangereusement, l'individu eut tout juste le temps de bondir en arrière, ce qui ne fut pas suffisant pour éviter totalement mon attaque et qui le démasqua l'espace d'un instant, néanmoins, rapidement, cette vision disparut et il remit son masque d'un geste furtif avant de tournoyer sur lui-même en envoyant, dans ma direction et une nouvelle fois, son arme. Il allait falloir plus que de simples attaques frontales pour pouvoir réellement me blesser. Il avait beau y mettre de la force et de la vitesse, je ne risquais pas d'oublier d'esquiver cette attaque. Néanmoins, il fallait que je reste sur mes gardes car ces attaques, quelques peu simplistes, pouvaient cacher une feinte ou une attaque déguisée. Je ne pouvais pas me résoudre à croire que sa seule aptitude était de renforcer son écharpe pour l'envoyer vers ses ennemis en espérant que ceux-ci tombent de fatigue. À moins que ça ne soit son réel objectif, attendre que ses adversaires fatiguent avant de les abattre. Dans ce cas-là, cela pouvait être très malin, mais cela nécessiterait encore un bon nombre d'attaque.

    Si mon adversaire manquait d'originalité, j'allais me mettre plus ou moins à son niveau et en rester à un manque d'inventivité. De toute façon, cela ne servait à rien, pour le moment, que je me creuse la tête à trouver des offensives très puissantes afin de le mettre en déroute. J'étais déjà parvenue à l'atteindre une fois de toute façon. Mais revenons-en à nous moutons.

    Cette écharpe était donc de nouveau en train de se diriger vers moi, menaçant d'atteindre mes côtes. Prenant une profonde inspiration, j'avais décidé de ne pas trop surprendre l'adversaire pour le forcer à se dévoiler un peu plus. Alors que l'écharpe faisait son bout de chemin, je ne prenais même pas la peine de l'esquiver à l'aide de mes sabres, mais, à la place je fis quelques pas sur les côtés pour l'éviter avant de me relancer dans la direction de l'ennemi à toute vitesse. Nous étions relativement proche et cela fut à nouveau rapide. À priori, mon ennemi allait ramener son écharpe vers lui, retirant par ailleurs le haki qui la renforçait. Cela allait être une opportunité pour moi de le mettre au défi.

    Après quelques pas, je réalisai le même geste que précédemment, me faisant disparaître de la vision de l'ennemi un court laps de temps. Lorsque je réapparaîtrais, mon adversaire pourra me voir m'attaquer à son écharpe, en espérant que celle-ci ne soit plus renforcée. Si mon arme parvenait à la trancher, j'aurais alors un avantage certain car je serais parvenu à réduire le champ d'action de l'ennemi, néanmoins, si mon attaque n'avait pas d'effet, je me préparais déjà à une éventuelle riposte de la part de mon adversaire, n'utilisant qu'un de mes bras pour détruire l'arme de l'ennemi et gardant l'autre libre, prêt à me protéger d'une futur attaque.




Résumé:
 

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Mer 11 Mar - 11:49


La traque est ouverte
feat. Zeke Lundren, Tenshi Taya, M.Black "Omega" Fran, Halfken Lothbrok


Le manque d'expérience qu'avait l'archéologue au début du combat, aurait put rapidement la faire tomber si son ennemi lui, avait pu avoir une puissance supérieur à la sienne. Mais l'ouverture que lui avait offert le commandant suite à ses attaques l'avait fait prendre une certaine avance. Malgré le coup qu'elle avait reçu plus tôt dans l'estomac, Jude ne baissait pas sa garde, gardant une position de défense après chacun de ses coups. Elle ne devait pas montrer ses points faibles, elle ne devait pas abandonner et son adversaire devait certainement penser la même chose.

L'homme qui venait d'abandonner une de ses armes, reprit le combat lançant une lame d'air en direction de Jude, lui accordant à nouveau de mauvaises paroles qui pourtant reflétait bien son existence. Elle n'était personne pour l'instant et ne cherchait pas à se faire connaître bien au contraire. La seule et unique chose qu'elle recherchait, ce n'était ni la gloire ni la reconnaissance mais la simple vérité. Alors que l'attaque de l'ennemi brassait l'air, Jude les armes en mains fit un rapide bon vers la gauche pour pouvoir l'éviter au plus vite. Mais le marine avait reprit ses esprits et semblait ne plus jouer le menu fretin, il prit au dépourvu Jude l'attaquant à nouveau. Ne pouvant esquiver l'attaque, l'archéologue recula d'un pas bloquant son ennemi de ses deux lames.

« Je ne sais rien. Je ne suis personne. Mais un jour, vous comprendrez que vos mensonges et vos secrets finiront par tomber. Et quand ça arrivera, je serais là pour vous achever. »


Ne lâchant plus prise, même si la charge du commandant s'avérait être beaucoup plus puissante qu'elle ne l'aurait pensé, Jude le repoussa une bonne fois pour toute. « J'en ai marre de jouer à ça. Je vais en finir une bonne fois pour toute. » Suivant le vent, la jeune femme accouru vers sa proie, le fixant et calculant à nouveau chacun de ses mouvements grâce à sa malédiction, elle enchaîna avec de nombreux coups rapides et tranchants contre sa proie . Si l'homme ne fait rien il finira rapidement à terre transpercer de coup, mais Jude était prête à suivre chacun de ses déplacements à la seconde près.
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Ven 13 Mar - 23:29

<< THE BEGINNING >>

Amon by Jeremy Zuckerman on Grooveshark


Kaboum… Les multiples explosions créées par les réactions chimiques en chaîne de la ceinture envoyée sur le Directeur du CP5 venaient de détruire une partie du terrain en dessous de l’homme masqué. A partir de ce moment-là, il n’avait pas été en mesure de voir ce qui était en train de se passer dans cette zone, étant donné que l’épaisse fumée noirâtre dégagée lui brouillait la vue. Seul son odorat demeurait encore à peu près utile, bien que les senteurs des différents produits se diffusaient rapidement dans les airs. C’est donc lorsqu’il se trouvait toujours là-haut qu’une, non.. des dizaines de lames d’air s’échappèrent du nuage sombre pour se diriger à vive allure en sa direction. Sur le coup, il ne pouvait pas vraiment se défendre. Mais il essaya tout de même, dégainant son seul sabre restant et se servant de sa queue en soutien. Ainsi, une bonne partie fut détruite sans problème, jusqu’à ce que les dernières restantes ne le percutent violemment de toute part. Poussant un léger soupir pour contenir sa douleur face à cette offensive, il retomba lentement vers le sol. Sa tenue était déchirée sur presque toute l’étendue de son corps. Seul son masque demeurait intact, bien trop résistant face à des lames d’air de ce calibre.

« Hmpf.. Pas assez puissant face à vous, hein ? »

Le Gouvernemental venait de sortir de la fumée, affichant pour unique blessure un bras brûlé sur toute son étendue. Malheureusement, c’était loin d’être suffisant, Omega en était clairement conscient. Il s’en trouvait d’ailleurs extrêmement déçu, si bien qu’un sourire nerveux de profila sur son visage crispé. Son adversaire ne pouvait guère le voir à cause du masque, mais il était bel et bien présent. Soudain, une douleur vive se manifesta. Elle n’était pas réellement physique, mais plutôt mentale. Encore ces grincements désagréables, insupportables. Cela faisait un moment qu’ils n’avaient pas pointé le bout de leur nez. Mais ce n’était pas tout, inconsciemment, ses poings s’emplirent d’une aura particulièrement étrange, son Haki de l’Armement qui n’en était encore qu’à son stade d’éveil et ne lui permettait donc que de toucher le vrai corps d’un maudit, rien de plus. Serrant ses poings, il ne souhaitait pas montrer ce léger trouble aux yeux du combattant qui lui faisait face.


Restant ainsi immobile devant lui, il rouvrit sa main droite, lâchant par la même occasion son sabre qui s’écrasa contre le sol dans un faible fracas. Sa queue commença à rétrécir jusqu’à disparaître entièrement, pendant que le reste de son corps reprenait forme humaine.

« J’ai un mauvais pressentiment.. »

Il ne savait pas d’où cela pouvait provenir, mais il ressentait quelque chose d’assez étrange. Comment était en train de se dérouler cette guerre ? Probablement d’une très mauvaise façon. Donnant un coup dans le manche de son arme de la pointe du pied, il tendit les bras de façon à les avoir contre son corps avant de prononcer quelques mots plus percutants que l’on ne pouvait le croire pour un tel homme.

« C’est bon, je me rends. »



C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Dim 15 Mar - 16:10




Hanzoku et Futoshi Mayuko.

Si lors de sa première disparition, la demoiselle avait été suffisamment habile pour prendre le chasseur de primes de court, le submergeant d'interrogations et d'incompréhension, celui-ci demeura plus concentré lorsqu'elle réitéra cet exploit, disparaissant momentanément de son champ de vision. Certes, il était incapable de savoir de quoi il en découlait précisément, mais il était pratiquement certain qu'il ne s'agissait que d'un petit tour de passe passe... Rien de bien méchant en soit, donc. D'autant plus que la période d'utilisation d'une telle technique semblait relativement brève... Après tout, sans cela, l'épéiste criminelle aurait sans doute mieux fait de poursuivre son attaque tout en demeurant invisible, la première fois, non ? Car Hanzoku en était en effet venu à cette constatation : il s'agissait probablement d'un pouvoir lié à la vision... Même s'il n'était pas capable d'en être certain pour autant. Après tout, il ne possédait pas le haki de l'observation, et ses autres sens n'étaient pas extraordinairement développés... Il lui fallait donc pousser la jeune femme à la faute d'une manière ou d'une autre, afin de se renseigner au maximum. Et pour cela, quoi de mieux qu'une offensive pure et dure ? Ainsi, quand Tenshi en vint enfin à réapparaître, le combattant ne perdit pas une seconde de plus. Voyant qu'elle souhaitait s'en prendre à son écharpe, probablement dans l'objectif de réduire son champ d'action au maximum, le jeune homme fit un mouvement prompt du poignet, modifiant la courbe de ladite écharpe avant de la recouvrir de haki de l'armement. En réalité, il avait essayé d'entourer l'épée de la hors-la-loi pour la bloquer irrémédiablement et la désarmer d'une manière ou d'une autre... Mais il n'avait pas eu suffisamment de temps pour anticiper cela, à cause de sa réapparition brusque. Enfin, tout n'était pas perdue : l'épéiste risquait d'être entravée dans ses prochains mouvements, ne serait-ce que pendant deux ou trois secondes, et il se devait d'en profiter avec brio.

Ainsi, le chasseur ne perdit pas une seconde de plus : usant de sa détente phénoménale, il se projeta droit vers son adversaire en essayant de lui décocher un coup de pied en pleine tête. En réalité, au vu de ses capacités martiales, il se doutait que la demoiselle pourrait encaisser un coup tel que celui-ci et continuer à combattre, d'autant plus qu'il n'avait pas pu prendre le luxe de recouvrir son pied de haki puisque son écharpe en était elle-même submergée... Mais Hanzoku ne souhaitait pas vraiment la vaincre d'un coup d'un seul : dans l'immédiat, il souhaitait juste la pousser à bout afin de savoir si sa capacité liée à la disparition pouvait avoir une quelconque utilité en défense. Si tel était le cas... Il risquait d'avoir beaucoup de mal à en venir à bout, et il allait donc devoir y songer plus amplement.


Le commandant grogna un bref instant en remarquant que ses offensives s'étaient finalement montrées impuissantes : non seulement la demoiselle avait été capable d'éviter les blessures les plus graves, esquivant habilement avant de le contrer grâce à ses deux lames, mais elle n'avait de surcroît pas perdu sa sale habitude à tenter de le provoquer. Au final, le justicier détestait ce genre de criminels plus que tout au monde... Et il ne parvenait pas à concevoir que certains puissent croire du plus profond de leur âme qu'ils servaient une réelle justice. Foutaises. Le décret Decima était certainement l'une des meilleurs innovations du Gouvernement Mondial : de quoi rappeler aux bandits de tous les horizons que s'ils prenaient trop de libertés, la marine n'allait pas tarder à sévir. Après tout, Mayuko restait parfaitement convaincu que si les civils ne vivaient pas aussi optimalement qu'ils n'auraient dû le faire en théorie, c'était parce que la marine ne pouvait que courir après les hors-la-loi de tous les horizons, eux-mêmes occupés à semer le trouble. De facto, ceux qui déclaraient agir pour l'ordre en combattant la glorieuse armée aux ordres des Cinq Etoiles n'étaient que des fauteurs de trouble qu'il fallait terrasser aussi promptement que possible. Il s'agissait juste d'une forme de banditisme prétendument généreuse... Quand il fut repoussé, le gradé s'écarta de quelques bonds pour reprendre son souffle tout en reprenant une posture plus adéquate à la défense, convaincu que son interlocutrice n'allait pas tarder à resurgir. Et il n'avait pas tort : elle avait tout juste terminé de prendre la parole qu'elle bondit dans sa direction, souhaitant vraisemblablement en finir une bonne fois pour toute. Et pour le coup, le Futoshi ne pouvait qu'être d'accord avec elle : cette petite mascarade n'avait que trop duré, et il n'avait pas plus de temps à perdre avec une telle garce.

Ainsi, les lames commencèrent un ballet plus rigoureux et plus mécanique que le précédent, s'entrechoquant avec virulence. Toutefois, quelque chose n'allait pas, et le gradé s'en rendit compte dès les premiers mouvements. Cette fille parvenait à rectifier ses attaques et ses parades pour le pousser à bout et le forcer à reculer... Quelque chose n'allait pas. C'était comme si elle était capable d'avoir un coup d'avance... Grimaçant sous la douleur des quelques blessures occasionnés, peinant à suivre le rythme à cause du fait qu'il ne possédait plus qu'une seule de ses deux armes, Mayuko fut rapidement vaincu, alors qu'une bien triste constatation sonnait enfin à ses oreilles : cette fille était très certainement maudite. Il s'effondra alors que son épée volait en éclats, inconscient. Ses blessures risquaient de l'empêcher de combattre pendant plusieurs jours, au mieux...


Kamaeron Sinaris et Elalia Flysa.

Visiblement, tout agile bretteur qu'il était, cet homme masqué était parfaitement incapable de faire face à une telle affluence d'offensives : il ne tarda pas à subir quelques blessures avant de retomber sur le sol, constatant que Sinaris, quant à lui, s'en était plutôt bien sorti. Le directeur du Cipher Pol 5 arqua un sourcil tandis que son opposant semblait plus ou moins décontenancé par un tel décalage d'habiletés. La situation devint toutefois encore plus étrange lorsque le criminel lâcha son arme, déclarant par le même coup qu'il ne souhaitait pas en faire plus et qu'il abandonnait la victoire. Légèrement surpris, l'assassin émérite ne tarda pas à se poser tout un flot de questions : s'agissait-il d'un piège ou cet homme était-il réellement fataliste ? Manquait-il de détermination ? Pensait-il tout simplement que le Gouvernement Mondial pourrait se montrer plus clément s'il faisait preuve de mesure et d'intelligence ? Quoi qu'il en fut, il n'avait pas trouvé le bon agent : le haut-gradé des Cipher y vit tout simplement une bonne occasion pour en finir et lui enlever la tête de ses épaules, histoire de terminer cette petite affaire sans bavure. Ainsi, le Kamaeron levait lentement le pied droit, prêt à envoyer à son assaillant un rankyaku d'une efficacité hors norme qui ne tarderait probablement pas à lui ôter la vie lorsqu'un autre événement eut lieu. Une personne, manifestement projetée par le type aux cheveux blancs qui avait affronté le pacifista, s'écrasa au sol non loin, sonnée. Il s'agissait bien évidemment de Flysa, qui n'avait eu aucun moyen de se protéger de cet assaut surprenant, et qui gisait désormais, incapable de se redresser dans l'immédiat. Calme, l'assassin jeta ensuite un regard au Cy-Wolf qui, de son côté, comme l'avait prévu Zeke, ne tarda guère à tirer sur le projectiles qui avait été envoyé dans sa direction, se retrouvant rapidement englué. La marine et la section scientifique n'étaient donc guère plus qu'un lot d'incapables ?

Malheureusement pour Dyron, les choses n'allaient pas s'arrêter aussi simplement : le directeur du Cipher Pol 5 ne tarda guère à remarquer un petit objet qui dépassait de la tenue de la gradée de la marine, sous sa ceinture de cuir. Le combattant se rapprocha donc de sa collègue et attrapa l'objet en question sachant parfaitement de quoi il s'agissait. Il pointa cette espèce de télécommande droit vers le Cy-Wolf en murmurant quelques paroles, strict et froid :

-Tu le savais, n'est-ce pas ? Les échecs ne sont pas tolérés.

Et le loup explosa violemment, ne laissant derrière lui qu'un sol calciné et qu'une bourrasque d'une virulence effroyable. Il n'y avait absolument plus rien à récupérer, puisque sa carcasse elle-même avait été désintégrée. Pire encore : plusieurs soldats de la marine, qui se trouvaient non loin de l'affrontement, avaient également été touché en souhaitant lui prêter main forte. Quelques uns se tordaient de douleur, mais deux d'entre eux n'avaient plus la chance de ressentir quoi que ce soit... Sinaris jeta le petit boitier au sol et marcha dessus de son talon, brisant pour de bon le dernier souvenir qui demeurait de Dyron. Il se mit ensuite à marcher en direction de Fran, bien décidé à reprendre là où il s'était arrêté... Mais Flysa ne semblait pas l'entendre de cette oreille. La demoiselle, qui avait semblait-il repris connaissance, fixait la trace sombre laissée par l'explosion avec une expression faciale au bord du traumatisme. Des larmes ne tardèrent pas à s'écouler de ses paupières, tandis qu'elle comprenait avec horreur que son compagnon venait tout juste d'être désintégré... Avec un cri de rage, ne prêtant guère attention au sang qui s'écoulait de son nez, elle attrapa sa faux et se rua vers le directeur qui évita sa première offensive d'un Kami-E parfaitement orchestré avant de la forcer à reculer d'un coup de pied. L'air exaspéré, le Kamaeron ne perdit pas plus de temps et attrapa un Den Den Mushi, déclarant d'une voix morne et sévère :

-Plan B.


Neliarias et Amdustarel.

Sans plus attendre, deux silhouettes sortirent de la bâtisse dans laquelle avait été projeté Hassan un peu plus tôt. Le premier, Naliarias, les cheveux cramoisis, portait d'ailleurs le Supernova, inconscient, sur les épaules. Le second, Amdustarel, traînait les corps ensanglantés et tout aussi inconscients de Jalais et de Nera. Les deux hommes du Cipher Pol 5 se dirigeaient droits vers leur supérieur, bien décidés à faire respecter un ordre d'une froideur déroutante... Sinaris prit la parole en fixant Flysa avec autorité :

-Je vous ordonne de vous ressaisir et de combattre les ennemis de la justice... Sans quoi nous vous éliminerons aussi.
-Ola, ola, je crois que j'ai mon mot à dire, du coup.


Barber Janz.

-Qu'on s'en prenne à un de mes potes, ça m'emmerde, mais qu'on en déglingue trois, là, ça me fout carrément hors de moi...

Le capitaine s'était placé sur le chemin des deux agents du Cipher Pol 5, allumant un énième cigare avant de dégainer son épée, bien plus sérieux qu'il n'avait pu l'être face à Halfken. Ses deux opposants jetèrent les corps inanimés sur le côté, comme s'ils ne s'en souciaient pas plus que ça, et Janz ne tarda pas à prendre la parole une nouvelle fois, désignant Jude d'un bref coup de tête :

-Toi, la jeune, ça te dit de me filer un coup de main ? T'as l'air de te débrouiller plutôt bien... Et garde à l'esprit que j'honore toujours mes dettes.



Tenshi et Hanzoku continuent à s'affronter. Hanzoku tente de restreindre ses mouvements en utilisant son écharpe comme une espèce de carcan, sur son sabre. Il essaye ensuite de lui décocher un coup de pied.
Pendant ce temps, Mayuko ne fait pas le poids face à Jude et s'effondre, vaincu et inerte.
Sinaris s'apprête à tuer Fran quand Flysa s'écrase non loin de lui. Il va prendre la télécommande et fait exploser le Cy-Wolf, dont il ne reste plus rien, tuant même certains soldats de la marine dans l'explosion.
Flysa perd son sang froid et essaye de l'attaquer, sans succès. Il la somme de s'arrêter et appelle des renforts, deux agents du Cipher Pol 5 qui sortent de la bâtisse où se trouvait Hassan. Ils ont manifestement vaincus Jalais et Nera, mais il n'est pas dit comment.
Ceux-là se dirigent vers leur boss quand Janz leur coupe la route, pas très content, quand même. Il demande alors à Jude si elle veut se joindre à lui pour leur... Bah, leur péter la gueule.


Vous l'aurez deviné, dernière ligne droite et pas des moindres. Vous pouvez faire beaucoup, beaucoup de choses. Beaaaucoup. Beaaaaaaaaaucoup. Réfléchissez-y énormément, plus que de raison même si vous voulez.
Avant dernier tour, probablement.
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Dim 15 Mar - 22:50

<< THE BEGINNING >>

Amon by Jeremy Zuckerman on Grooveshark


Cette situation désespérée poussait Omega à battre en retraite, s’avouant vaincu devant cet adversaire d’une puissance remarquable. Ainsi, il s’était retrouvé debout face à lui, immobile tel un piquet, impuissant puisqu’il n’était plus armé. De ce fait, le Directeur du CP5 désirait très clairement en finir avec lui, s’approchant avec sérieux et détermination. Son but ? Lui trancher la tête avec précision pour faire ça bien, tel un assassin de son calibre. Conscient de ce qui allait se passer s’il n’était pas arrêté par quelqu’un ou quelque chose, l’homme masqué ferma les yeux, avant qu’un sourire n’arbore finalement son visage, derrière son masque toujours intact. Quelque chose d’imprévu, à première vue, vint perturber ce moment poignant. En effet, la jeune femme qui l’avait auparavant affronté venait de s’envoler pour venir s’écraser violemment sur le sol. En réalité, le Révolutionnaire n’avait pas prévu de mourir à ce moment-là. Sa petite comédie n’était que plaisanterie et stratégie. Bien évidemment, certaines choses ne pouvaient être réellement prévues, mais ayant admiré les autres champs de bataille se trouvant autour de lui, l’homme masqué savait approximativement ce qui allait se produire, et en avait tiré profit. Et apparemment, cette technique avait plutôt bien fonctionné, puisque le Gouvernemental en avait perdu sa concentration à son égard. Effectivement, au lieu de continuer ce qui était prévu, celui-ci avait préféré s’occuper de la jeune femme s’en étant pris à lui. La raison ? Grâce une télécommande, il venait de détruire le chien cyborg. Il s’agissait donc d’une excellente diversion pour notre protagoniste qui, bien sûr, n’hésita pas une seule seconde pour en profiter. Lançant deux scalpels reliés par des fils en direction de chacune de ses lames, il fut en mesure de les ramener à lui en tirant assez fort. Ce qu’il était en train de faire et tout ce qu’il allait faire risquait de ne pas être vu par le Directeur, trop occupé à cet instant.

S’agenouillant quelques instants, le Révolutionnaire écarta l’ouverture de sa veste pour jeter un œil à son contenu. Il lui restait encore quelques petites choses intéressantes, notamment une. Pour le coup, il était ravi d’en être pourvu, alors que la situation s’y prêtait merveilleusement bien. Attrapant ce qui l’intéressait à l’aide de ses deux mains, le Zoan se releva, lançant finalement ce qu’il avait choisi en direction des deux Gouvernementaux. Se trouvant derrière le Directeur, il y avait peu de chances que celui-ci puisse voir quoi que ce soit. Et concernant la Colonelle, étant en bien mauvaise posture et toujours sonnée à priori, elle n’aurait malheureusement pas le temps de faire quoi que ce soit. Ainsi, les bouchons des fioles ayant été en grande partie dévissés pour augmenter les chances de réussite, le gaz se trouvant à l’intérieur s’échappa près d’eux, sans pour autant les gêner dans leur affrontement. Pourquoi ? Car le gaz en question se trouvait être incolore et inodore : du Butane. Eh oui.. Une fois que celui-ci fut libéré, Omega n’eut qu’à balancer quelques lames d’air en direction de ses adversaires grâce à l’Ice Dial se trouvant sur l’une de ses lames, gelant très rapidement toute la zone engloutie par le gaz. Laissant un léger rire s’échapper de son masque, Omega s’élança avec une rapidité impressionnante, tenant fermement l’un de ses bâtons, pour finalement venir percuter le Directeur du CP5 avec son Impact Dial au niveau du crâne.

Bien évidemment, il était prêt à considérer l’éventualité d’un échec, pouvant ainsi aisément se défendre ou esquiver au cas-où.



C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1441
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 4.547.373.733 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Mer 18 Mar - 21:52

Opportunité



Un lancé réussi et l'ingénieur était presque certain d'arriver à toucher sa cible. Le chien à la patte blessé ne tenterait fort probablement pas une esquive dans sa condition et il avait déjà démontré qu'il pouvait tirer sur ses projectiles sans difficultés aucune. Finalement l'ingénieur avait vu juste, par réflexe ou parce qu'il y avait été un peu trop entraîné, le clébard avait percé l'explosif d'une balle avant de se couvrir tout seul de colle. Comme quoi qu'il s'agisse d'un chien ou d'un robot ce genre d'adversaire était relativement prévisible. Mais même si le combat s'était avéré relativement simple, il ne lui restait plus qu'à cueillir le fruit de ses efforts, ce petit bijou de technologie était à lui ! Enfin il l'aurait été si le chien n'avait pas immédiatement explosé violemment, l’empêchant ainsi de s'approcher davantage. Il ne restait plus rien... Plus qu'un gros cratère fumant sans le moindre intérêt ! Rien à récupérer, rien à étudier et surtout rien à transformer en arme ! C'était quoi cette connerie ?! Quel genre de cyborg s'auto-détruisait à la moindre difficulté ? Ce n'était pas non plus comme s'il avait subit des dégâts graves après tout, et vu le décalage présent entre sa dernière blessure et l'explosion il doutait que ces deux événements soient liés. Cherchant une explication aux alentours, le hors-la-loi la trouva bien vite, du moins il croyait l'avoir trouvé. Cette espèce de lopette vêtue de cuir et au teint pâle tenait un boîtier alors qu'il regardait dans sa direction. Une intervention de cet emmerdeur à n'en pas douter...

-Putain c'était si difficile de simplement ramener ton cul par ici pour essayer de le libérer ?! Ça aurait pas été plus simple que de le faire sauter pauvre con ?!

Une raison de moins de combattre sur ce champ de bataille, c'était le genre de chose qui le mettait plutôt vénère. Il détestait voir ses plans être contrés, mais de façon aussi molle et paresseuse c'était encore pire. Et c'était sans compter le fait que l'animal ai trépassé, pas qu'il soit particulièrement ami des animaux, mais c'était tout de même dommage après tout. Il ne restait donc plus que Janz dans cette histoire et la seule façon d'atteindre son dernier objectif était donc d'écraser tout marine se trouvant dans la zone. Bref autant commencer par ce connard qui l'avait privé de son sujet d'étude ! Se préparant à le charger l'ingénieur s'arrêta toute fois dans sa lancé pour observer la grosse boule qui traînait encore au sol un peu plus loin. Cette gamine à la lance était coincé dedans depuis un moment maintenant, si ça se trouvait elle allait manquer d'air... Aller il pouvait bien éviter au moins quelques morts dans le lot, se délestant d'une mini bombe l'ingénieur libéra la tête de la jeune fille du bloc compact qu'avait créé sa dernière bombe.

-Tu pourras me remercier plus tard de ne pas t'avoir achevé gamine... Aller j'ai encore du boulot je m'occupe de toi et de ton gadget tout de suite après !

Retournant son attention vers l'emmerdeur, Zeke analysa brièvement la situation. Apparemment celle à qui il avait défoncé le visage avait du prendre un mauvais coup parce qu'elle semblait maintenant se dresser face à son propre supérieur. Débile certes, mais pourquoi pas. Il n'allait pas cracher sur une petite distraction après tout. D'après ce qu'il avait vu depuis le ciel, son adversaire désigné était apparemment adepte du rokushiki, ce drôle de style de combat dont il avait appris l'existence à travers son bref interrogatoire des marines de San Faldo. Plutôt intéressant comme style de combat, mais rien de bien inquiétant une fois qu'on en connaissait les bases. Il pourrait rapidement le mettre à mal une fois ses mouvements bloqués, l'ennui c'était qu'il ne savait pas du tout comment ce type pouvait réagir face à une attaque. Et comment entamer le combat d'ailleurs ? Alors qu'il cherchait l'ingénieur remarqua quelques mouvements subtils derrière celui qu'il visait. En effet, l'adversaire précédent de l'homme semblait préparer une quelconque attaque en fourbe maintenant qu'il avait récupéré ses sabres. Bon et puis après tout, si ce type comptait attaquer il pouvait aussi bien l'utiliser à son avantage. Une fraction de seconde s'écoula, dès que l'individu masqué se décida à attaquer l'autre gothique l'ingénieur frappa à son tour, balançant une bombe entre sa cible et la femme à la hallebarde. Bref, si le gouvernemental s'était retourné pour riposter face à l'attaque sournoise du type masqué il se prendrait assurément son combo dans le dos. La première bombe visait à le pousser dans la direction de son attaquant, lui faisant ainsi perdre pied et neutralisant par le fait même toute tentative de riposte, la seconde visait ses omoplates pour quand son partenaire de fortune en aurait fini avec lui, celle-là visait à lui exploser le dos et à le finir bien proprement. Il allait payer sa foutue intervention au centuple cette enflure.



Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Ven 20 Mar - 18:15




La traque est ouverte.


    Alors que mon arme s'approchait dangereusement de l'écharpe de l'ennemi, celui-ci, d'un geste rapide, l'enroula partiellement autour de ma lame, l'emprisonnant à l'aide de son Haki. Il semblait donc difficile pour moi de pouvoir continuer le combat. Néanmoins, je savais que cela allait forcer l'adversaire à lancer une offensive qui risquait d'être bien plus surprenante que les deux précédentes. En réalité, je me demandais si je ne m'étais pas mise moi-même dans cette mauvaise situation pour ajouter un peu de piment à ce combat.

    En tout cas, je tentai désormais de libérer mon arme, ce qui risquait d'être plus délicat que prévu, en la soulevant pour échapper à son emprisonnant. Dès le moment où l'individu retirerait le Haki de celle-ci, j'allais être libéré, mais il ne le ferait pas de si tôt. Il fallait ajouter à cela que son arme principale, qui était son écharpe, était elle aussi entravée. Néanmoins, la prochaine offensive ne vint pas directement de celle-ci, en effet, mon adversaire s'approcha vers moi à toute vitesse, alors que je commençais à peine à me libérer. Cela me fit doucement sourire et je sentais l'excitation monter en moi. En s'approchant de la sorte, il se mettait en danger. Ne me laissant par perturber par l'attaque qui venait dans ma direction, je sentais mon corps se couvrir de Haki, certainement dû à l'augmentation d'adrénaline. Cette force mystérieuse avait plutôt tendance à se manifester lorsque j'étais en danger.

    Alors qu'un de mes bras était quasiment libéré, j'utilisai l'autre pour diriger mon arme vers la jambe de l'ennemi qui se dirigeait directement sur mon visage. Il était trop tard pour éviter ce coup, néanmoins, je tentai de ma baisser au maximum pour l'éviter. J'eus quand même droit à un coup au niveau du front qui fut pour le moins douloureux. J'avais eu le temps de m'y préparer après tout.

    Mon arme qui volait en direction de l'ennemi n'avait pas que pour objectif de le blesser à la jambe, mais également de le distraire et de le forcer à éloigner ce pied de moi. Je profitai d'ailleurs de ce coup pour me faire propulser en arrière et donc, m'éloigner de l'ennemi. Quelques pas encore et j'étais à une distance qui me semblait acceptable.

    Reprenant mon souffle, je regardai rapidement autour de moi pour voir la façon dont se déroulait les autres combats. Une seconde fut suffisante. Cela semblait avoir bien avancé, sans que je ne me rende réellement compte. Le canin avait disparu, deux nouveaux individus avaient fait leur apparition et, désormais, les camps avaient quelque peu changé. Néanmoins, nulle trace de Halfken. Son ennemi, quant à lui, était bien debout. M'interrogeant, je tentais de me convaincre qu'il n'était pas du genre à se laisser avoir par un tel adversaire. Je n'avais pas le temps d'y penser. Scrutant quelques peu les environs, il ne me fallut que très peu de temps pour me rendre compte que Halfken n'avait pas du tout l'air dans un bon état. Néanmoins, m'occuper de lui, alors que je venais clairement de prouver que j'étais loin d'être une alliée du gouvernement, était une mauvaise idée.

    Soupirant, je reportai mon attention sur l'ennemi du moment. Plusieurs possibilités s'offraient à moi et je pouvais très bien continuer à combattre mon adversaire actuel. Néanmoins, l'autre terrain de jeu avait l'air plutôt alléchant. N'y réfléchissant pas plus que ça, je décidai que ma place était plutôt ici. J'offrais peut-être plus de chance à notre camp de remporter la victoire en continuant à occuper cet adversaire de taille qui, d'un coup d'écharpe, pourrait balayer un grand nombre de personnes. Vérifiant que mon ennemi était bien en train de me regarder, ne souhaitant pas l'attaquer alors que celui-ci prenait peut-être juste connaissance de la situation, je m'apprêtai à reprendre les représailles. Rapidement, je rangeai la plus petite de mes armes pour me saisir du Meitou que j'avais remporté. C'était une façon pour moi de signifier que j'accordais déjà plus d'importance à ce combat.

    Ce fut à ce moment que je décidai de me diriger à nouveau vers l'adversaire à grande vitesse, une nouvelle fois. Néanmoins, cette fois-ci, il n'était pas question de me faire disparaître. J'allais le prendre à défaut d'une autre manière. C'est pourquoi, immédiatement après avoir commencé ma course, je fis décrire à mon meitou une courbe dans le ciel. Cela pouvait bien s'apparenter à l'envoi d'une lame d'air vers l'ennemi, mais, en vérité, une nouvelle fois, sa vision allait être modifiée. Cette fois-ci, la technique était plus complexe, mais, si tout fonctionnait comme je le souhaitais, dans l'immédiat, il allait me voir à une distance bien plus proche que celle à laquelle je me trouvais réellement, créant l'illusion d'un déplacement instantané, et le surprenant très certainement. Je profitai de cette distraction supposée pour envoyer deux lames d'air dans la direction de l'ennemi tout en continuant de me diriger vers lui, ayant pour intention de l'accabler sous les offensives, de façon à ce qu'il n'ait pas le temps de réagir à toutes celles-ci. Je visais d'ores et déjà le bras qu'il utilisait pour manipuler son arme, d'une main, et son visage, de l'autre, tout en gardant un œil attentif au mouvement de son écharpe.




Résumé:
 

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Jeu 26 Mar - 16:13




Barber Janz et Neliarias.

Le capitaine ne prit même pas la peine d'écouter la réponse de la demoiselle a qui il avait proposé de se joindre à lui, se projetant dans la direction de ses deux opposants, épée en main et faciès plus sérieux que jamais. Les deux agents du Cipher Pol, motivés, se mirent soudainement en position : tandis que Neliarias, aux cheveux cramoisis, se plaçant en avant, les bras croisés devant son torse, son camarade, Amdustarel, quant à lui, restait légèrement en retrait mais les yeux rivés sur le Supernova, comme s'il n'attendait guère plus que le bon signal pour foncer droit vers lui et l'abattre d'un coup d'un seul. Quand la lame du capitaine tenta de trancher le premier des deux, celui-là sembla opposer une farouche résistance, usant d'un puissant tekkai pour laisser l'arme rebondir sur sa peau. Il ne tarda pas à se baisser, laissant le rankyaku envoyé par son collègue passer au-dessus de lui pour se jeter sur le Barber, lequel le bloqua d'un simple coup d'épée, retournant l'emprise qu'il avait sur son arme en une fraction de secondes. Téméraire mais pas inconscient, le primé ne tarda toutefois pas à reculer de quelques pas, comprenant comment Jalais et Nera avait été vaincu : ces deux mecs ne semblaient pas particulièrement puissants individuellement parlant, mais ils semblaient être doués de coordination... Les vaincre aurait pu être une belle plaie, s'il n'avait pas eu son fruit du démon, tout du moins. En effet, les deux soldats ne tardèrent pas à prendre les devants, souhaitant vraisemblablement acculer le hors-la-loi. Le premier, le rouquin, s'élança vers le jeune criminel pour tenter de lui décocher un coup de pied en plein front. Échec critique, puisque la main dudit jeune criminel s'interposa avant de l'envoyer paître un peu plus loin, fermement. Ce fut ensuite à Amdustarel, qui quant à lui opta pour un shigan... Et ce fut un nouvel échec critique, puisque le doigt percuta le torse de Janz sans parvenir à le blesser. Quelques pièces tombèrent, immédiatement rejointes par un flot de sang, naissant d'une blessure tout juste créée par l'épée intransigeante du capitaine pirate. L'agent du Cipher Pol s'écarta vivement, mais pas assez pour éviter la pièce projetée en direction de son front. Soudainement sonné, il s'écrasa sur le sol, sous le regard impassible de son collègue de travail vers lequel l'épéiste se tourna, impertinent et arrogant :

-A ton tour, du coup.


Hanzoku.

Cette gamine avait peut-être été leurrée par la tentative de blocage que venait de lui faire subir le chasseur de primes, mais elle ne semblait pas perdre le nord pour autant : elle comprit bien rapidement que le coup de pied allait être un problème, et elle dirigea donc l'une de ses lames droit vers la direction du membre du guerrier masqué. Celui-ci, en guise de réponse, décida de faire passer sa sécurité avant toute chose : ainsi, il avait tout juste contact avec la jeune femme qu'il utilisa cette dernière comme un tremplin pour se propulser brusquement en arrière, loin de la lame qui menaçait de le mordre d'un instant à un autre. De cette manière et même s'il troqua pour ce faire une partie de la puissance offensive dont était pourtant pourvue son attaque, Hanzoku parvint à se mettre hors de portée et à reprendre son écharpe vers lui, bien satisfait de voir qu'elle ne semblait pas particulièrement endommagée. Après tout, c'était son arme de prédilection et même sa marque de fabrique... Quoi qu'il en fut, le jeune homme s'était à peine redressé que la hors-la-loi s'élançait d'ores et déjà dans sa direction, bien décidée à en terminer aussi promptement que possible... Agacé, il s'apprêta à rétorquer lorsqu'elle fit un geste, vif... Semblant la téléporter de plusieurs mètres en avant. Désarçonné, le garçon recouvrit son écharpe de haki et bloqua tant bien que mal les lames d'air envoyées dans sa direction, trouvant alors son rythme martial grandement perturbé. Cela eut pour effet d'ouvrir une bref dans sa prestigieuse défense, brèche dans laquelle Tenshi n'hésita pas à s'engouffrer, attaquant vivement en ciblant son masque et son bras droit. Prenant une décision au dernier moment, légèrement dépassé par les événements, le combattant porta sa main gauche jusqu'à son masque avant de recouvrir celle-ci de haki de l'armement. La protection fut sans appel, et permit au chasseur de primes de dévier la première lame de la criminelle sans grande difficulté. Cependant, la seconde lame parvint à atteindre son bras, le blessant légèrement et le contraignant une nouvelle fois à se reculer davantage. Si l'affrontement continuait sur cette lignée, il risquait de s'achever en un misérable échec : il lui fallait donc à tout prix comprendre comment cette fille pouvait aussi aisément agir d'un point de vue spatiale, que ce soit aussi bien en disparaissant qu'en supprimant une partie de la distance qui les séparait... Même si cela ne semblait pas être aussi puissant, fort heureusement.


Elalia Flysa et Kamaeron Sinaris.

Si Sinaris était dans l'incapacité de voir Fran attaquer, ce n'était pas le cas de la demoiselle qui se trouvait juste derrière le directeur du Cipher Pol 5. Celle-ci, les pensées embrumées par tout ce qui venait d'avoir lieu, tenta de reculer violemment sans grand succès : même si elle parvint à s'écarter suffisamment pour ne pas être totalement gelée, sa jambe gauche se retrouva bien rapidement coincée sous une solide couche de glace, la forçant à tomber et à heurter le sol. Le souffle court, Flysa ne sembla toutefois pas se débattre. Remontant instinctivement ses mains jusqu'à son visage, comme pour se cacher des regards indiscrets, lâchant même sa faux sur le sol à côté d'elle, elle demeura parfaitement immobile, comprenant qu'il ne lui servirait à rien d'essayer de se mouvoir dans une telle situation. Et elle avait vu juste : seule la bombe envoyée par Zeke, relâchant une puissante vague d'air, parvint à la souffler et à l'envoyer un peu plus loin, la laissant au sol, désarticulée, comme s'il ne s'était agit que d'une vulgaire poupée. Malgré cela, la jeune femme ne tarda pas à se redresser lentement, jetant un regard à l'endroit où il ne demeurait plus qu'une trace calcinée, vestige d'une explosion dévastatrice.
Pour Sinaris, en revanche, la situation était un poil moins calme... Projeté en direction de son ennemi, il comprit rapidement que l'utilisation du soru allait lui être impossible dans une telle situation. Le geppou n'allait pas servir à grand chose, sinon à dévier légèrement sa course, ce que l'adversaire pourrait amplement anticiper... Et le kami-E n'était pas une bonne option non plus, notamment à cause du fait qu'il avait été projeté. Ainsi, malgré le risque que cela lui faisait courir, le directeur se contenta se placer ses bras en croix devant son crâne, sur la trajectoire du bâton, de recouvrir son crâne du haki de l'armement dans le cas de figure où son opposant parviendrait malgré tout à le toucher, et à user de son tekkai le plus puissant pour embrasser une posture défensive. Le choc qui s'en suivit fut toutefois suffisant pour lui briser le bras gauche, placé légèrement en avant, et l'explosion qui eut lieu au niveau de son dos brûla une partie de ses vêtements, allant jusqu'à laisser une énième cicatrice sur son dos meurtris à de bien multiples reprises. Perdant connaissance pendant un bref instant, il parvint à se rattraper in extremis d'une mauvaise chute en plaçant sa main droite, plus ou moins indemne, sur le sol. Il se propulsa alors en direction des cieux, ne tardant pas à utiliser une myriade de geppous pour s'éloigner du sol et de ses ennemis. Après plusieurs mètres ainsi parcouru, le Kamaeron se tourna à nouveau, fixant la situation dans son ensemble. Ses subordonnés ne faisaient pas le poids face au Supernova qui avait littéralement écrasé le civil, bien inutile. Flysa ne semblait plus avoir la motivation nécessaire pour combattre et prouvait une fois de plus que la marine n'était qu'un ramassis de faibles et de beaux parleurs. La chasseuse de prime qu'il avait voulu embaucher avait été lamentablement arrêtée. Ainsi, le seul qui restait plus ou moins prometteur était Hanzoku, le chasseur masqué... D'une supériorité numérique éclatante, les défenseurs de la justice étaient passés à une infériorité déroutante. Même si cela ne lui plaisait pas, il fallait prendre une décision drastique...

-Neliarias.

Le subordonné hocha la tête spontanément et se projeta droit vers son collègue, Amdustarel, qu'il attrapa avant d'utiliser une série de geppous pour rejoindre son supérieur. Les deux combattants eurent tôt fait de disparaître, usant un kamisori parfaitement exécuté pour s'éloigner des combats avec vigueur.

Janz, qui avait décidé de laisser son opposant s'enfuir, bien incapable de l'arrêter, haussa les épaules avec calme avant de ranger son arme, affichant un sourire éclatant. Il hurla alors quelques ordres à ses propres subordonnés, satisfait :

-Capturez les rescapés ! Tous, sans exceptions !

Il comptait bien sur la colonelle dans le lot... Mais pas Hanzoku, qui n'était pas assez sot pour s'attarder ici, face à une coalition aussi improbable. Fronçant les sourcils derrière son masque, fixant pour la dernière fois cette demoiselle si étrange qui avait su lui tenir tête, il envoya son écharpe attraper une rambarde en fer sur le toit d'un immeuble adjacent, l'utilisant pour s'échapper violemment.



En gros, tout le monde prend plus ou moins la poudre d'escampette, et Janz donne l'ordre à ses camarades de capturer les marines /o/
Dernier tour, je crois (mais pas dernier poste MJ pour autant, je vais sans doute devoir répondre à vos postes... Je crois)
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1441
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 4.547.373.733 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Dim 29 Mar - 22:20

Opportunité





L'attaque avait touché sa cible, et contre toute attente elle semblait avoir eu un effet non-négligeable. En fait il semblait avoir causé tellement de dégâts, que l'autre emmerdeur vêtu de cuir était allé jusqu'à fuir le champ de bataille sans crier gare avec tout ses petits copain. Était-il pertinent de les poursuivre ? Probablement pas. Même si l'homme devait posséder plusieurs informations intéressantes sur ses copains marines, ça n'avait rien d'un combat que l'ingénieur semblait vouloir engager. Ainsi, laissant l'inconnu s'éloigner, Zeke décidât d'entamer le grand nettoyage qu'il était venu faire. Déjà le mieux restait de débuter par le menu fretin, c'est-à-dire cette gamine qui l'avait si chaleureusement accueilli dans cette bataille. Enfin ce n'était pas tant la jeune fille qui l'intéressait, mais plutôt la pointe de sa lance qui sortait légèrement de la mousse solidifié dont il l'avait couverte. Un système tout bête qu'il ne mit pas plus de deux secondes à comprendre retenait le jet-dial de l'arme contre la pointe de celle-ci. Démontant le système de façon express, l'ingénieur s'empressa d'enfoncer le petit système dans l'une de ses poches avant de plonger ses yeux dans ceux de la combattante.

-Je garde ça comme prix si ça ne te dérange pas... Enfin façon de parler, vu ta position tu pourrais difficilement m'en empêcher. Enfin je te fais l'offre habituelle qu'un mec un peu trop sur de lui ferait dans ma position si tu veux. Si tu venait à disons... Rejoindre mon organisation et ou me vaincre je te rend ton gadget d'accord ? Et pour la mousse... Pas d'inquiétude je suis persuadé que quelqu'un viendra te libérer plus tard.

Après la petite assaillante il était temps de passer au principal intéressé. Faisant un rapide détour vers le cratère laissé par le chien-cyborg pour s'assurer qu'il ne restait bel et bien plus rien, l'inventeur se dirigeât vers le pirate qu'il était venu rencontrer afin d'éclaircir les raisons de son intervention.

-Dis donc pour un pirate primé à 300M t'as du talent pour t'attirer plus d'ennuis que le nécessaire. Enfin je crois que je vais aller droit au but comme j'en ai déjà marre de me trouver ici. Ça coule de source je ne suis pas venu t'aider par pure bonté d'âme, mais bien parce j'ai besoin de relations dans ma petite... «Entreprise». Pour être tout à fait honnête moi aussi j'ai quelques types qui me collent au fesses dans l'espoir de m'égorger donc, si jamais un petit arrangement t'intéresse, hésite pas à m'appeler...

Terminant sa phrase en gribouillant sur son calepin, l'ingénieur balança une boulette de papier avec son nom et son numéro d'ecargophone au pirate, avant d'en envoyer deux autres identiques au mec masqué qui l'avait aidé et à l'ex-marine gisant au sol.

-Toi je sais pas trop numéro tu nous a fait là, mais je crois bien que tu viens de perdre ton job. Donc si t'as besoin d'un salaire et si tu ne m'en veux pas trop de t'avoir un peu défoncé le visage... Appel moi quand tu te sentira mieux !

Se retournant de nouveau vers le pirate au cigare, il préféra ajouter un avertissement pour tout mettre au clair.

-Oh et je sais que tu veux capturer tout ce qui traîne, mais laisse celle-là tranquille tu veux ? Je crois qu'elle a déjà eu une journée de merde, inutile de l'empirer...

S'arrêtant finalement devant le corps ensanglanté de ce qui semblait être un sans-abris ayant trouvé une arme quelque part, l'ingénieur hésita un bref instant sur le sort qu'il devrait réserver à ce type. Certes il avait tenté de tuer le mec auquel il souhaitait s'allier, mais quelque chose chez ce sabreur l'énervait depuis qu'il l'avait croisé du regard. Qu'est-ce que c'était ? En fait son visage lui disait quelque chose... Ou peut-être était-ce ses vêtements ? Où avait-il bien pu le croiser à la fin ? Bof peu importe après tout, il ne semblait plus être totalement là. Aussi étrange que ça puisse paraître l'homme semblait avoir trouvé le moyen de rester conscient malgré ses blessures, mais même là il n'en faisait rien et se contentait de fixer le ciel avec une expression détendue. Un autre taré, génial. Fouillant un bref instant dans sa poche, il sortit son fidèle chirurgien qui passait le temps là-dedans depuis ce matin déjà. Lâchant les cartes qu'il avait en main, deux as et un roi pas mal, il s'étonna quelque peu d'avoir été sortit de son lieu de relaxation ainsi.

-Quoi vous vous êtes déjà remis dans le pétrin ? Alors là vous faites fort décidément...

-On peux dire ça, mais bon j'avais une bonne raison disons. Enfin tu peux me faire une chirurgie express sur ce mec ?

-Un sans-abris ?

-Mouais... Disons que je l'aide plus par prudence qu'autre chose, mais bon... Enfin t'inquiète il sent pas trop mauvais.

Laissant quelques minutes au toubib de terminer son travail de couturier, l'ingénieur apostropha finalement sa partenaire qui avait su se montrer si utile aujourd'hui.

-Taya ! On va manger !



Donc Zeke file son numéro à Fran,Janz,Flysa. Il pique le dial de Melody et sauve Half de ses blessures avant de le laisser traîner là comme une loque.
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Lun 30 Mar - 17:49




La traque est ouverte.


    La série d'offensive que je venais de lancer vers l'ennemi avait été difficile à agencer, néanmoins, si cela fonctionnait, j'aurais alors la chance de trouver une grande ouverture face à la défense ennemi. L'adversaire semblait plutôt dérouté par ma capacité et je savais que pour quelqu'un se fiant principalement à ce qu'il voyait, comprendre mes mouvements pouvaient être compliqué. Cela semblait être le cas de mon ennemi qui n'eut pas le temps d'anticiper ma dernière attaque. L'un de mes sabres se heurta alors à sa main recouverte de Haki tandis que l'autre atteignit son bras, le blessant légèrement et le forçant à se reculer. Le combat s'annonçait bien engagé pour moi, néanmoins, quelque chose vint me stopper dans ma lancée alors que je commençais à peine à m'amuser.

    En effet, mon adversaire utilisa son écharpe pour prendre la fuite. Je crus, dans un premier temps, qu'il s'agissait d'une offensive, néanmoins, je me rendis bien vite compte que cela n'était pas le cas et mon ennemi s'envola loin de moi. En effet, la situation s'était vite inversée et, désormais, la supériorité numérique des hors-la-loi avait provoqué la fuite des membres du Gouvernement, du moins, de quelques uns qui avaient laissé des subordonnés sur place.

    Le dénommée Janz prit alors la parole pour ordonner de capturer les rescapés. Mon regard se porta immédiatement vers Halfken. Avait-il aussi pour intention de le capturer ? Vu l'état dans lequel il se trouvait, il ne serait probablement pas d'une grande utilité. Soupirant, je vis au loin Zeke en train de faire ses affaires. Il ne pensait donc qu'à cela. Il offrait son numéro à tout va, espérant que quelqu'un viendrait vers lui et pourrait lui rapporter le gros lot. En vérité, sa seule intention depuis le début avait été de se faire de nouveaux alliés, peu importe qui sont ces personnes.

    Par la suite, il décida néanmoins de porter secours à Halfken, demandant à son médecin attitré de s'occuper de lui. Ce n'était certainement pas avec les quelques soins qu'il avait donné que Halfken allait vraiment réussir à aller mieux, d'autant plus si ce Janz se mettait à le brutaliser. Je me surpris soudainement à culpabiliser. Toutes ces personnes capturées allaient vivre de très mauvaises journées et rien ne garantissait qu'elles ressortiraient vivantes de cette affaire. J'avais envie de leur crier de fuir, mais la plupart était déjà à moitié-mortes. Je ne pouvais rien pour eux.

    Zeke s'adressa alors à moi, me proposant d'aller manger. Il prenait donc tout ça à la légère. Il ne devait pas prendre conscience de la situation. Il ne devait pas se rendre compte du nombre de vie qui venait tout juste d'être réduite à néant. Je n'avais pas faim. Je lui accordai un simple regard sans lui répondre. Je n'aurais su quoi lui dire. Continuant à l'ignorer de la sorte, je me dirigeai alors vers Halfken. S'il y avait bien une personne ici que je me devais de secourir, c'était lui, après tout, c'était grâce à lui que j'avais acquis mon meitou. Je n'allais pas attendre que Janz me donne son autorisation pour quoi que ce soit. Et puis, un civil n'allait certainement pas l'intéresser.

    M'agenouillant devant son corps, je pris rapidement conscience que sa respiration était très faible. Il avait besoin d'un vrai médecin, qui pourrait le prendre en charge. Attrapant un de ses bras, je le passais autour de mes épaules avant de me lever, le faisant se lever à son tour. Je n'aurais jamais soupçonné que traîner une personne de la sorte pouvait être aussi compliqué. Halfken faisait peut-être le double de mon poids. Je ne me laissais pas pour autant abattre, j'allais rapidement trouver un médecin et lui laisser le civil avec quelques billets, de quoi acheter son silence et les soins. Sans un mot, j'avais donc pour intention de m'en aller, sans plus me soucier de Zeke qui allait probablement me suivre.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Ven 3 Avr - 13:25

<< THE BEGINNING >>

Amon by Jeremy Zuckerman on Grooveshark


Le combo de l’homme masqué venait d’être lancé et il n’attendait plus qu’une chose : toucher sa cible de plein fouet. Seulement, les choses ne se passèrent pas tout à fait comme prévues. En effet, celui qui s’était battu un peu plus tôt contre le chien robotisé s’intégra immédiatement dans l’affrontement. Il utilisa quelques petites techniques ou plutôt inventions qui lui étaient propres, m’aidant d’une certaine façon. De ce fait, le Directeur se retrouva gelé en partie, et reçu le puissant impact dans le bras, ainsi qu’une explosion au niveau du dos. Pour contrer le bâton du Révolutionnaire, il avait durci son corps grâce à sa technique, et recouvert son crâne de Haki de l’Armement. Toutefois, ce n’était pas suffisant pour encaisser le choc de sa propre attaque, lancée précédemment. Son bras gauche se brisa dans un craquement, et son dos reçu quelques brûlures. Finalement, ils étaient arrivés à quelque chose. Rapidement après, il s’éleva en altitude, en rebondissant sur l’air, afin de prendre de la distance. Le groupe de Gouvernementaux était désormais bien en infériorité numérique.. Ils n’avaient plus d’autre choix que de fuir. C’est pour cela qu’après une brève réflexion de la part du Kamaeron, il rappela ses hommes, et tous partirent sans plus attendre, laissant tous les hors-la-loi sur place.

C’est alors que Janz, le Supernova, ordonna à ses subordonnés de capturer tous les rescapés. Omega, lui, savait que trois de ses camarades gisaient un peu plus loin, blessés et inconscients. Il ne put que se précipiter pour les rejoindre, attrapant les deux plus jeunes et les amenant jusqu’à la position d’Hassan, pour les placer à ses côtés. C’était plus simple de s’occuper d’eux de cette façon. Jetant un bref regard en direction du Capitaine Supernova, l’homme masqué adressa quelques mots pour le rassurer.

« Je suis médecin. Je vais m’occuper de tes partenaires. »

Les trois en place sur le sol, Omega sorti une petite pochette de sa veste, la déposant sur le sol. A l’intérieur se trouvaient divers outils et quelques produits nécessaires au soin. Tout ce qu’il y avait de plus banal en clair. Prenant un petit flacon de liquide, il aspira le contenu sous forme de doses afin de remplir une seringue. Les pirates ne bougeaient point, n’étaient apparemment conscients de rien, vu leurs blessures. Ainsi, le Révolutionnaire enfonça lentement l’aiguille dans le bras de chacun d’eux – remplissant sa seringue à chaque fois -. Son contenu ? Ricine mêlée à un antidouleur. A l’origine, Omega souhaitait leur injecter du PastEffect, sa propre drogue, mais.. Elle pouvait se révéler trop simple à remarquer de la part du Capitaine. Il avait donc finalement opté pour ce poison qu’est la Ricine, entraînant la mort après trois à cinq jours, et se révélant indétectable. Pourquoi indétectable ? Car les symptômes apparaissant au bout de deux-trois jours sont exactement les mêmes que ceux d’une grippe. Pour terminer le « traitement », l’homme masqué se contenta de panser leurs blessures comme l’aurait fait tout médecin consciencieux, puis il se releva, se dirigeant vers Janz pour lui donner un morceau de papier.

« Voici mon numéro, également. Tout ira bien pour ces trois-là. Je leur ai donné des antidouleurs, et pansé leurs plaies. Ils s’en remettront assez vite. »


Puis.. Il commença à se mettre en route pour partir, lançant un regard fixe sur la jeune Gouvernementale, Flysa.

« Pour tous ceux qui essaieraient de me chercher.. Demandez Omega. »



C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Sam 4 Avr - 16:51




Barber Janz et Herleston Melody.

La pauvre chasseuse de primes n'avait plus eu l'opportunité de bouger depuis que son ordure d'adversaire était parvenue à la prendre au piège. Elle fut ainsi contrainte à l'observer démonter son arme pour récupérer la partie qui l'intéressait, serrant les dents avec colère et agacement. Comment ce type pouvait-il se permettre ce genre d'actions, et devant elle de surcroît ? Si elle était libre, la demoiselle n'aurait certainement pas pu résister à ses pulsions et lui aurait sauté dessus pour lui arracher le visage à mains nues... Mais fort heureusement pour le criminel, elle était incapable de bouger le moindre orteil. Toutefois, quand son interlocuteur prit la parole en ayant le culot de lui proposer de le rejoindre, Melody oublia momentanément toutes les règles de rationalité et de raison qu'on inculquait pourtant aux enfants dès leur plus jeune âge, ne prenant plus compte de sa position périlleuse et insultant copieusement le hors-la-loi :

-Comme si j'allais aider quelqu'un comme toi, gros porc ! Libère-moi, et je jure que je vais t'étriper ! Hé, reviens ici, je te parle !

Inutile : ce mec à l'allure scientifique semblait l'avoir momentanément gommée de son esprit et s'écartait d'ores-et-déjà d'elle, sans doute en quête d'un autre objet à dérober en tant que bon charognard.
A quelques pas de là, Janz avait regardé la scène du coin de l’œil, vaguement amusé. La situation, qui apparaissait pourtant comme désespérée quelques minutes plus tôt seulement, s'était désormais métamorphosée, forçant les derniers marines valides à tenter de prendre la poudre d'escampette. Les principaux belligérants adverses étaient tous capturés ou vaincus, et ce sans la moindre exception. Pas vraiment de pertes à déplorer à l'horizon, sinon les malencontreuses défaites des trois primés, allongés non loin de là... Comment le Supernova aurait-il pu regretter une telle journée ? D'autant plus qu'il semblait désormais pouvoir compter sur de nouveaux hypothétiques alliés... Il attrapa avec dextérité la boulette de papier envoyée par Zeke, la fourrant dans sa poche sans vraiment y jeter un coup d’œil, se contentant par la suite de lui répondre :

-J'y penserai, très certainement...

Cependant, il ne fallait pas que ce type espère que le Barber viendrait l'aider sans rien espérer en retour... Après tout, il était un pirate, pas un bon samaritain. Son but était de naviguer jusqu'au Nouveau Monde... Et il n'allait assurément pas y parvenir en prêtant main forte aux gens dans le besoin à droite à gauche. Enfin, étant donné que ce type lui avait été utile, il pouvait lui rendre la pareille... Et l'opportunité de le faire lui fut rapidement offerte. En effet, le type à la blouse, après avoir destiné quelques mots à l'ancienne gradée de la marine, demanda au Supernova de l'épargner, elle. C'était une demande raisonnable, et le capitaine s'empressa de hausser les épaules avant de répondre simplement :

-Bah, j'imagine que je te dois bien ça... Vous l'avez entendu, les gars ! Laissez la fille ici !

Ses hommes acquiescèrent en chœur avant de reprendre la fastidieuse tâche d'attacher les soldats du Gouvernement Mondial ensemble, sans faire de distinctions entre les blessés, les inconscients et ceux qui étaient parfaitement en état de combattre. De toute manière, ils risquaient de ne pas pouvoir en tirer grand chose, alors autant les laisser là en les empêchant de les poursuivre... Par la suite, Janz se tourna en direction de l'homme-masqué, qui leur avait également prêté main forte, et qui était vraisemblablement occupé à injecter quelques substances au sein du corps des subordonnés du capitaine. Celui-là arqua brièvement un sourcil, interloqué, avant de se rapprocher lentement, profitant de l'occasion pour prendre une bouffée de tabac par le biais de sa cigarette allumée. Quand l'homme masqué en question se redressa, le Supernova eut rapidement une réponse à ses interrogations : il avait injecté un anti-douleur aux trois primés, qui pourraient ainsi se remettre de leurs blessures sans craindre quoi que ce soit. Le Barber prit une nouvelle fois le papier que lui tendait Omega, le plaçant dans sa poche aux cotés du précédent, avant de le remercier d'une nouvelle prise de parole relativement brève :

-J'apprécie ton aide, le masqué. Vous autres ! On se prépare au départ, avant que des renforts n'arrivent !

Les pirates, une fois de plus, s'exécutèrent promptement. Quelques uns d'entre eux vinrent porter les blessés pour les amener jusqu'au navire, non loin, dans l'objectif pur et dur d'évacuer les lieux vivement. C'était une bataille qui prenait fin, et il semblait que tout s'était parfaitement déroulé en faveur des criminels...



Poste de conclusion, j'imagine ! Foncez poster vos notas, si ça n'est pas déjà fait ^^ (Sauf si vous voulez encore poster une fois, c'est possible aussi Wink )
Revenir en haut Aller en bas
 

La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» La traque est ouverte. [Event - Grand Line 1]
» Calme plat avant Grand Line
» La traque est ouverte. [Event - North Blue]
» La traque est ouverte. [Event - South Blue 2]
» Gambit Decima [Event - Grand Line 2]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-