Partagez | 
 

 La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Jeu 15 Jan - 12:04




Barber Janz et Veneziano Hassan.

Le sabre du pauvre homme désemparé et poussé à bout s'éleva puissamment en direction des cieux tandis qu'il poussait un hurlement de rage à l'intention du forban qui, de son côté, se contenta d'un léger sourire. Le katana de Janz dessina une ligne à une vitesse effroyable, découpant son opposant en deux avec un sang-froid démesuré, et arrachant un frisson de dégoût à bien des soldats présents autour de lui. L'un d'entre eux, qui portait une hache imposante, eut même un mouvement de recul avant d'être violemment fauché par un coup de pied d'Hassan, qui l'envoya cogner deux de ses collègues. Le tireur fut à peine sur le sol que ses doigts s'animèrent, faisant cracher des dizaines de balles à ses pistolets. Celles-ci vinrent se loger dans les crânes des marines les plus proches, les réduisant rapidement à l'état de cadavre tandis que son capitaine se redressait avec un faciès qui transpirait l'arrogance. Toutefois, on ne pouvait pas vraiment lui en vouloir : il était certainement le pirate le plus puissant à bien des encablures... Ses autres compagnons, qui se battaient également, étaient toutefois moins adroits que son bras-droit, le Veneziano, qui abattait à lui seul une dizaine de combattants par chargeur. Virtuose des armes-à-feu, ce dernier alliait même les détonations à de violents coups de pieds destinés à écarter les membres du Gouvernement qui, à son goût, se trouvaient trop proches de lui. Le capitaine du Selkrik prit la parole en attrapant son cigare entre deux doigts et en tenant son katana dans sa main droite :

-Je savais que la marine était suicidaire, mais de là à s'en prendre à un équipage effroyablement redouté avec de si maigres effectifs... Est-ce Centes qui vous pousse à la réalisation d'un tel affront ?
-Ne reculez pas, soldats !

Un sergent, plus présomptueux que les autres, mit le capitaine en joue avec son fusil avant d'être violemment heurté par l'un des camarades de Janz, une sorte de colosse d'une corpulence effarante. Le Supernova, tout en regardant ledit sergent mordre de la poussière, replaça son cigare entre ses dents avant de mettre ses lunettes de soleil :

-On s'ennuie, c'est d'une tristesse...

---


Elalia Flysa et Futoshi Mayuko.

-Commandant ! Nous venons de perdre la liaison avec l'escouade du Sergent Cant ! Ils ont attaqué Janz et ses comparses !
-Quelle bande d'abrutis ! Je leur avais ordonné de ne rien faire ! Où est le lieutenant Dontan ?
-Mission secrète spéciale, commandant !

Mayuko frappa le bureau qui se trouvait devant lui d'un coup de poing, énervé et contrarié. La situation dérapait totalement, le manque d'effectif et la présence d'un équipage réputé comme étant l'un des plus menaçants à l'heure actuelle n'arrangeait rien. Il attrapa soudainement ses deux épées larges et les fixa à sa taille avant de se tourner vers le sergent-chef qui se trouvait devant lui, ne prêtant pas attention aux deux wanteds présentant des montants astronomiques sur le bureau désormais derrière lui, à savoir 300.000.000 de berrys pour Barber Janz et 130.000.000 pour son comparse le plus fidèle, Veneziano Hassan :

-J'y vais directement ! Prévenez le colonel !
-Bien !

Le sergent-chef se mit à courir en direction d'un autre bureau, traversant les couloirs du quartier général local en pleine effervescence. Mayuko, quant à lui, se contenta d'interpeller un bas gradé qui passait non loin de là, lui demandant de préparer une troupe de renforts en toute urgence. Il se rendit ensuite à l'extérieur du quartier général, attendant les troupes qui ne devraient désormais plus tarder pour partir à l'assaut du Sorcier, alias Barber Janz. Ils ne pouvaient pas se contenter de laisser ce Supernova dicter ses lois et terrasser les troupes locales sans la moindre once de pitié : leur travail était de protéger les faibles, et ils n'y parviendraient pas sans triompher de ce vil forban... Dans l'idéal, il fallait que le colonel Elalia et que son clebs décident également de se joindre à la partie, mais il n'avait pas le grade suffisant pour ordonner cela... Restait à espérer qu'elle prendrait cette décision.

---


Kamaeron Sinaris et Herleston Melody.

Le directeur du Cipher Pol 5 n'avait pas gravi les échelons par simple coïncidence, ou par jeu de pouvoir, au contraire de quelques uns de ses collègues. Il s'était contenté de faire le travaille, celui qu'on lui indiquait, avec un sérieux digne des plus grands professionnels. Désormais, Sinaris était tellement réputé au sein du Gouvernement Mondial qu'il n'obéissait la plupart du temps qu'à sa propre conscience. A part quelques indications bien senties formulées par les généraux ou les cinq étoiles, il n'avait d'ordre à recevoir de personne. C'était donc de sa propre initiative qu'il avait décidé de traquer un équipage montant un peu trop rapidement. Au départ, il avait mis quelques uns de ses hommes sur le coup, mais s'était fait une raison lorsque ceux-là s'étaient retrouvés écartelés sur une place publique quelconque : c'était à lui de se salir les mains. Bien entendu, il aurait également pu choisir la facilité en envoyant Ayana sur le coup, mais celle-ci avait malheureusement été occupée par les événements de San Faldo, sans compter quelques missions annexes qu'elle avait été dans l'obligation de boucler rapidement. Le directeur était donc parti d'Enies Lobby avec une très ferme intention : celle d'en finir avec ce Barber Janz, une bonne fois pour toutes. Malheureusement, pour le peu qu'il en savait, le Kamaeron ne pouvait pas faire confiance aux troupes de la marine des environs : ceux-ci, en plus d'être mal entraînés, étaient guidés par des gradés d'une incompétence exaspérante. Rien à voir avec l'élitisme imposé au sein du Cipher Pol 5... De fait, il avait rapidement pris une décision : comme il lui fallait malgré tout un soutien pour séparer le capitaine de ses larbins, il n'avait eu qu'à payer une demoiselle, chasseuse de prime, célèbre pour ses attaques vives et rapides : Herleston Melody. C'était donc ce qui expliquait la présence de cette demoiselle aux côtés du directeur.

-Je touche vraiment la moitié du montant des primes si je vous aide, hein ? C'est pas une arnaque ?
-La moitié du montant des primes collectées.
-Oui, oui, j'entends. Enfin, tant mieux, votre proposition n'est pas inintéressante. A vrai dire, je commençais à être un peu court niveau budget, et...

Le regard que lui jeta le Cipher Pol n'avait qu'une seule signification, qui ne lui échappa pas : "Ferme-la, ou toi aussi, je te butte". Sinaris n'avait pas recours à de telles crapules si c'était pour discutailler joyeusement de leurs conditions de travail... Le directeur décrocha son Den Den Mushi personnel et l'un de ses employés, sur place, l'informa des dernières nouveautés : Janz avait descendu une bonne partie des troupes de la justice, et le reste ne tiendrait peut-être même pas jusqu'à l'arrivée des renforts. La situation était désespérée, etc etc. Le noiraud raccrocha d'un coup sec avant de commencer à marcher, posant instinctivement sa main gauche sur le pommeau de son épée, un modèle à double tranchants qu'il affectionnait tout particulièrement. Le sang allait couler à flot...



Par défaut, l'ordre de passage est donc le suivant :
Zeke Lundren - Tenshi Taya - Jude Bordeline - M.Black "Omega" Fran - Halfken Lothbrok.
Aucun nom de l'endroit n'est spécifié pour empêcher les incohérences. Merci donc de respecter cela !
Vous avez le droit de détailler l'environnement outre plus profondément que ce qu'en a fait l'animateur. Sachez que les PNJs sont tous géographiquement assez proches les uns des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1487
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Sam 17 Jan - 20:11

Opportunité



Aujourd'hui c'était jour de balade pour Zeke et sa partenaire, comme le petit groupe quitterait bientôt cet endroit l'homme voulait faire au moins un effort pour siphonner tout l'intérêt qu'il pourrait rester dans ce coin de mer. Du coup il avait fait une exception à son attitude de reclus habituelle et avait quitté sa chambre pour visiter les lieux importants et les boutiques intéressantes des environs. Enfin tout ça n'avait que peu d'importance par rapport au reste de sa journée, en effet l'ingénieur n'avait pas tardé au fil de ses déplacements à tomber sur quelque chose de plus intéressant que l'île elle même. En effet, il s'agissait de l'un de ces trop rares moment où l'individu présent sur ce morceau de terre générait plus d'intérêt que ce qui se trouvait sous ses pieds. Alors de quoi il s'agissait cette fois ? Une attaque de révolutionnaires ? Des marines corrompus qui tabassaient des civils ? Non cette fois c'était tout simplement du pirate en pleine altercation avec les forces de l'ordre. Un truc certes plus fréquent, mais qui pouvait toujours être intéressant si on savait chercher comment profiter de l'événement. Se posant sur un toit pour observer plus calmement le chaos dans les rues, l'inventeur pris le temps d'observer les visages. Après tout, vu le pétrin dans lequel il s'était fourré jusqu'à maintenant par manque d'information, peut-être qu'une observation, aussi brève soit-elle, serait judicieuse.

-Alors voyons voir qu'est-ce qu'on a là...

Sortant le bloc de prime qu'il avait emprunté à son chirurgien, l'inventeur commença à potasser les fiches à la recherche d'un visage connu. Finalement deux d'entre eux sortirent bel et bien du lot, Barber Janz et un certain Hassan primés à 300M et 130M respectivement.

-Hé ben, c'est pas de la petite bière ce groupe !

Malheureusement c'était là les seules informations qu'il pouvait tirer des individus présents plus bas. En effet, le reste de l'équipage ne semblait pas avoir reçu quoi que ce soit de son côté et l'ingénieur doutait de trouver une prime sur les marines qui faisaient face aux criminels. Que faire ? Évidemment le capitaine valait une belle petite somme, mais Zeke avait réglé ses problèmes d'argent depuis belle lurette maintenant. Non son «plan» si on pouvait l'appeler comme ça comportait plus ou moins trois étapes, c'est-à-dire argent, relations et pour finir puissance. S'il avait les poches pleines, les récents événements lui avaient bien démontrés que les deux derniers points lui manquaient cruellement pour le moment. Bref, il avait là une occasion d'affaire unique, un pirate en difficulté avec une forte prime et donc par conséquent une force sans doute non-négligeable. Ça aurait été l'occasion parfaite de lui venir en aide de manière totalement intéressé, enfin s'il avait effectivement été en difficulté. L'homme et son petit groupe ne semblaient même pas verser une goutte de sueur dans cet affrontement bien trop simple. En clair ce n'était sans doute pas le moment opportun pour se la jouer sauveur... En revanche la suite des événements était plutôt facile à prédire, en effet il était rare que les marines se faisant massacrer ne demande pas de renfort. Encore un peu d'attente et l'inventeur était persuadé qu'il pourrait voir débarquer d'ici peu un haut-gradé qui mettrait en difficulté l'équipage. En attendant... Il allait devoir rester sur son perchoir et attendre. Rien de bien passionnant, mais au moins il aurait un peu de baston à regarder pour passer le temps. Se retournant vers Taya il préféra s'enquérir de sa opinion sur la situation, après tout s'il devait combattre seul il préférait en être informé.

-Alors, qu'est-ce que t'en pense ? On les aide ou pas ? Parce que si on affronte ces marines je te préviens on va assurément se prendre une prime. Je voudrais pas que ça nuise à tes projets... Tiens au fait tu as commencé à retrouver la mémoire depuis San Faldo ?

C'est vrai qu'il n'avait toujours pas eu l'occasion de lui proposer son aide avec cette quête. Voulait-elle seulement son aide ? Il avait un peu de difficulté à imaginer pourquoi elle resterait avec lui autrement, mais bon vu la situation il ne voyait pas trop comment lui être utile pour le moment.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1302
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Dim 18 Jan - 0:35




La traque est ouverte.


    J'avais passé pas mal de temps loin de l'organisation dans laquelle je m'étais enrôlée sans vraiment bien savoir ce qui allait m'attendre à cause de cette décision. Peut-être n'était-elle pas la meilleure décision de ma vie, mais peut-être était-ce la meilleure à faire sur le coup. J'avais toujours du mal à me positionner par rapport à cela. D'un côté, j'avais besoin de compagnons et de gens sur qui compter et j'avais enfin trouvé cette chance, mais d'un autre, j'avais étrangement peur des conséquences et de leur loyauté. Durant ce temps passé seule à Shabondy, j'avais eu le temps de beaucoup réfléchir et je n'étais plus aussi candide que je l'avais laissé paraître. Désormais, j'étais décidée à utiliser les éléments que j'avais en poche et de bien les utiliser pour gagner la partie. J'avais eu le temps de me faire quelques alliés qui pourraient m'être très précieux dans l'avenir et je devais continuer dans cette voie. Avoir des gens qui me faisaient confiance était important pour avancer.

    Cette fois-ci, je me retrouvais dans une situation plutôt surprenante, perchée sur un toit. Je me contentai de m'asseoir en tailleur derrière celui qui était censé diriger toute cette petite organisation. Je patientais tranquillement, attendant qu'il donne la suite des opérations et ne voyant, par conséquent, pas du tout ce qu'il était en train d'observer. Il bredouilla quelques mots puis fouilla dans ses fiches de primes, certainement qu'il avait flairé un gros poisson qui pourrait lui faire gagner une bonne somme d'argent qui allait compenser ce que nous avions perdu face aux deux individus pour acheter notre liberté. Un moment dont j'avais toujours du mal à me remettre d'ailleurs.

    Soudainement, il me demanda mon avis. Me rapprochant pour m'enquérir de la situation, il m'interrogea ensuite sur mon envie d'aider des individus que je ne connaissais pas, mais qui, d'après les fiches de Zeke, avait une prime sur la tête. Il me mit en garde face aux risques de cette expédition. Une prime. Peut-être bien quelques risques pour la santé aussi. Sans transition, il m'interrogea même sur mon amnésie et son évolution depuis San Faldo. Cette question n'avait pas trop sa place dans cette discussion. Je me contentai d'éluder la question. Nous aurions tout le temps d'en parler plus tard. Regardant le groupe en bas, les primés n'avaient pas vraiment l'air en difficulté face à ces quelques marines et leur venir en aide semblait insensé, simplement un risque de prime et aucune reconnaissance de la part de ces hommes. Inutiles en soi.

    Me réinstallant sur le toit en tailleur, je pris mon inspiration pour répondre à mon coéquipier :

    - Attendons de voir comment la situation évolue, pour le moment, ils ne semblent pas trop en difficulté. Une prime ne nuira pas à mes projets à l'heure actuelle, peut-être que cela m'ouvrira même des portes.

    Cela pouvait bien paraître stupide, mais je ne pouvais m'empêcher de croire que, peut-être, quelqu'un dans ce monde allait voir ma tête mise à prix et allait me reconnaître. Cette personne pourrait alors certainement me renseigner sur mon passé. C'était une façon assez brusque et dangereuse de chercher des indices, néanmoins, cela pouvait servir si je gagnais suffisament de réputation.

    Glissant ma main dans ma poche, j'en extirpai doucement un biscuit dans un sachet que j'avais gardé pour une situation d'urgence. Un moment où j'aurais besoin de prendre des forces, ce moment semblait être venu et même si ce biscuit n'avait pas de propriété particulière, j'étais certaine que cela allait pouvoir faire une différence. Je croquai alors avec conviction dans le gâteau, attendant la suite de cette histoire.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Dim 18 Jan - 20:37


La traque est ouverte
feat. Zeke Lundren, Tenshi Taya, M.Black "Omega" Fran, Halfken Lothbrok


« Non je te le répète. Tu te débrouilles. »


« Mais c'est pas ma faute si le bateau que j'ai prit n'avait pas la même destination que toi. J'ai plus d'argent Jude et c'est moi qui ai tes livres... »


L'archéologue souffla bruyamment avant de reprendre. « Je dois donc comprendre que c'est moi qui doit venir te rejoindre ? »

« S'il te plait ! Je te revaudrais ça ! »
Sans même laisser le temps à la bretteuse de répondre, Arlan lui donna ses coordonnées « Je te laisse ! Je vais essayer de trouver de l'argent dans ce coin perdu. » Elle raccrocha sans attendre plus longtemps, laissant Jude se débrouiller dans un lieu qu'elle ne connaissait pas. Il n'avait plus qu'une seule chose à faire désormais. Alors que le vent commençait à souffler dans les rues de la ville, certains civils semblaient prendre leur jambe à leur cou en fuyant tous dans la même direction. Prise de sa curiosité maladive, Jude décida d'aller voir ce qui se tramait un peu plus loin. Empruntant une ruelle adjacente, elle longea les murs avant de se rendre près de l'endroit où se tramait un début de conflit. Restant caché dans un coin d'ombre de la ruelle, Jude avait une vue panoramique sur ce qu'il se passait et qui se combattait.

« Des pirates et la marine... Tiens longtemps que j'avais pas vu ça. »


Un sourire se dessinait sur le visage de Jude, alors que la jeune femme cherchait un peu qui pouvait tirer les ficelles du combat son regard se posa sur Barber Janz et Veneziano Hassan utilisant sa malédiction et du peu de temps qu'elle avait pour essayer de comprendre la situation. « Biens primés... » Soupirant comme à son habitude, l'archéologue comprit qu'elle était loin d'être partit de cette île. Elle n'avait pas forcément l'envie de croiser la marine ni n'importe quelles formes d'autorités. Mais alors que des renforts commençaient à arriver du côté du gouvernement, Jude entrevu entre deux larbins une silhouette très familière. « Fly... ? » Écarquillant les yeux alors que l'homme se perdait petit à petit dans le combat, Jude failli se faire repérer au moment, où prise de surprise elle sortit de l'ombre. Pour plus de sécurité, elle fit demi-tour avant de courir en direction d'une autre rue donnant sur l'altercation. Prenant son Den Den Mushi elle appela rapidement sa coéquipière. « Arlan, je pense que je vais prendre plus de temps que prévu... Je crois avoir vu notre ancien chef. »


« Vraiment ? Tu dois le retrouver ! »


« J'essaie de m'occuper de ça... Mais l'endroit n'est pas bien choisi pour retrouver quelqu'un... Le gouvernement est partout. »


« Ah... Pourquoi les meilleurs combats sont toujours loin de moi ? »


« Idiote. »

Raccrochant dans un bruit d'agacement, l'archéologue reprit son chemin . Même si la jeune femme n'en avait aucune certitude et qu'elle n'avait put apercevoir l'homme que quelques secondes, Jude n'allait pas partir maintenant. Si c'était vraiment lui, elle était dans l'obligation de questionner les pirates après cette bataille et donc de leur venir en aide en dernier recourt, car après tout un mort ne parle plus, même avec sa malédiction elle ne pourrait sonder un cadavre et à cette distance elle ne peut lire dans la mémoire d'un homme. Elle garda pour l'instant sa position en restant dans l'ombre d'une rue un peu plus éloignée que la précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Lun 19 Jan - 23:06

<< THE BEGINNING >>

Amon by Jeremy Zuckerman on Grooveshark


Il était encore très tôt et le soleil commençait à peine à se lever sur cette île où l’homme masqué avait fait escale quelques jours auparavant, pour voyager un peu, changer ses habitudes.. Contrairement aux autres hommes de son âge, il n’était pas du genre à faire la grasse matinée. La raison ? Tout simplement car comme le dit le proverbe : « Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt ». Toutefois, cela ne l’empêchait pas d’avoir la tête dans le cul, puisque ses nuits se résumaient à des idées révolutionnaires concernant ses prochains objectifs au sein de ce monde, la façon dont il pouvait changer les choses et surtout à quel moment, ainsi que des rêves éveillés où celui-ci se voyait aussi redoutable qu’Arias, l’actuel Leader de la Révolution. L’homme s’imaginait déjà représenté par une statue érigée à la gloire du meilleur mais aussi du plus réputé Révolutionnaire qui soit, trônant en plein milieu de chacun des Groves de Shabaody, là où Omega passait la majeure partie de son temps. C’était une très belle idée pour quelqu’un ayant autant d’ambition que lui. Pas vrai ?

En clair, notre héros ne passait réellement que deux ou trois heures consacrées au repos, ce qui pour être sérieux, n’était clairement pas assez. En particulier pour un garçon encore plein de vie ! Tout à coup, il fut tiré de ses rêves – car oui, en général, il lui arrivait souvent de sombrer dans l’imaginaire – par les sons émis par les cris de certains Marines faisant face à deux Pirates barbares : Barber Janz et Veneziano Hassan.

« Ô rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie ! Blablabla.. »

« Tu veux bien la fermer, Terumi ? »
« Quoi, t’aimes pas Corneille ? »

« C’est pas une question de ça, c’est pas l’moment, c’est tout. »

« Il a raison. Regardez plutôt ces deux-là. »

Omega se trouvait posté sur le toit d’une habitation de plusieurs mètres de haut, et regardait maintenant la scène plus bas. A cette position, il était difficile de l’apercevoir, à moins de vraiment scruter chaque bâtiment à leur sommet. Le groupe de Gouvernementaux présent venait de se faire totalement laminer et gisait sur le sol telles de vulgaires carcasses. L’homme masqué ne put s’empêcher en voyant cela de sourire légèrement derrière l’accessoire qui recouvrait son visage, satisfait de les voir dans cet état-là. En tout cas, il n’espérait désormais plus qu’une chose : que des renforts rappliquent, pour pouvoir faire son petit carnage personnel. Il avait besoin de se dégourdir les jambes !



C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Lun 19 Jan - 23:42


Au Mauvais Endroit


Event ~



(Ivan ;Star ;Nicky ;Kaltac ;Steve ;Budolph ; Carin ) (Je rappelle que seul Star parle humain)


Le soleil venait à peine de sortir de l'ombre, dessinant des nuances de rose dans le ciel quand le forgeron se réveilla. Assis au bord du lit, il vint remettre ses longs cheveux en arrière. Le miroir en face de lui reflétait son corps meurtris par des cicatrices violettes. Il profita ensuite du confort que lui offrait sa chambre pour se laver en profondeur. Chaque goutte d'eau chaude qui dégoulinait sur son torse s'accompagnait d'une agréable sensation qui ne suffisait pourtant pas à lui arracher un simple petit sourire. Son esprit était ailleurs, réfléchissant à nombre des événements qui s'étaient passés récemment, et même longtemps auparavant. Quand il eût terminé et après s'être séché, il récupéra ses vêtements et s'habilla en jetant un œil dehors. Ses armes –qui s'étendaient maintenant au nombre de trois – attachées, il sortit de sa chambre et traversa le couloir d'un pas lourd, glissant au passage une pièce au propriétaire de l'auberge.

-----------------------------------------------

Un peu plus loin, près d'une forêt florissante la troupe de rennes accompagnée par l’éternelle Brume – la tigresse à dent de sabre géante – se donnait à cœur joie de la liberté temporaire accordée par Halfken. Leur seule responsabilité était de veiller sur le traîneau si précieux par le bois dans lequel il était sculpté. Alors que Steve chamaillait Carin comme à son habitude, Kaltac et Nicky s'étaient rajoutés au conflit personnel qui termina en une bataille générale. En retrait, les trois mammifères les plus réfléchis du groupe se concertaient dans une conversation des plus sérieuses malgré le brouhaha qui résonnait devant eux.

- Il est étrange en ce moment Halfken, presque tout le temps la mine avachie.
- C'est vrai, répliqua Star, aujourd'hui il a totalement annoncé quartier libre sans même nous dire de se tenir prêt. On dirait qu'il est totalement perdu, et c'est comme ça depuis qu'il est revenu de la grande séparation.

La grande séparation dont faisait mention le renne le plus habile en traduction humaine était une période durant laquelle Halfken les avait entièrement libérés de leurs obligations pendant plusieurs jours en raison de son départ au Siège de Mars.

- Il s'en remettra. Ses épaules sont solides, il en a vu d'autres. Cela dit récemment, il n'a pas eu énormément de raisons de se réjouir.
- C'est pas sa résistance physique que je mets en doute, c'est son mental. Son teint pâle et son visage desséché sont suffisants pour indiquer qu'il est mal en point. Vous avez déjà pensé à ce que l'on ferait s'il disparaissait ? Demanda Budolph.
- Tu le sais très bien ! On le suit par choix, tu te rappelles bien ce que nous a dit celui qui nous a envoyés ? Sa famille en serait les héritiers.

A ce moment, un morceau de chêne s'écrasa à deux pas de leurs sabots suivi d'un cri de victoire venant de Steve qui hurlait « 3-0, la tête à toto tu l'as dans l'dos, la tête à tutu tu l'as dans l'c... » .

-----------------------------------------------

Assis sur un banc, le forgeron découvrait la capacité unique de la nouvelle épée dont il avait fait l'acquisition. Un triste souvenir de sa « défaite » lors du tournoi de duellistes organisé sur Shabondy. Sa particularité, lui avait-on dit, était de revenir inlassablement dans le fourreau de son propriétaire. Bien sûr l'attraction causée par le métal très particulier dans lesquels ils étaient forgés n'empêchait pas à son possesseur de la manipuler comme une lame conventionnelle. Halfken testait donc cette capacité en la lançant, tout en maîtrisant sa force, contre un mur en pierre posté à quelques mètres devant lui. L'épée dotée d'une garde à l'allure dorée venait se figer très légèrement dans la paroi et revenait pourtant peu à peu en direction du fourreau remettant la magnifique lame dans son étui. Le forgeron répéta plusieurs fois la même action, émerveillé par son fonctionnement et surtout occupé par ses pensées. Quand ces dernières se tournèrent vers Viktor, son bras propulsa l'épée avec beaucoup plus de force et elle pénétra le mur dans son intégralité avant de poursuivre sa trajectoire. Halfken se releva brusquement et se mit à sa poursuite. L'arme répondant au nom d'Enuma Elish avait terminée encastrée dans une poutre en bois soutenant le toit d'une maison des environs. Ce ne fut qu'après l'avoir rangée qu'il découvrit le massacre autour de lui, les corps de nombreux marines reposant sur le sol avec pour la plupart de sérieuses blessures. Les rares encore debout ne tiendraient probablement pas longtemps face à leurs opposants. Se tournant vers deux hommes en particulier dont les yeux semblaient remplis de la violence du combat, Halfken plaça sa main gauche sur la poignée d'Archenemy et demanda d'une voix monocorde presque apathique.

- C'est pas une réunion « copains d'avant » ici, hein ?


© Len Kagamine - PL:R
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Mar 20 Jan - 22:08




Barber Janz et Veneziano Hassan.

C'était sans grande difficulté que l'équipage surentraîné des forbans était venu à bout de la quasi intégralité des soldats de la marine, à grands coups d'épées, de poings, de haches et d'autres objets ô combien sympathiques. Le capitaine du Selkrik avait même pris le luxe d'arrêter de combattre pour déguster son cigare entre deux bouffées d'air frais, rangeant son épée dans son fourreau sans même prêter attention aux quelques gouvernementaux qui tentaient de s'avancer jusqu'à lui pour l'atteindre de quelque sorte que ce soit. Malheureusement pour les justiciers, ça n'était ni de l'imprudence, ni de la folie : ils le comprirent rapidement lorsqu'une balle vint se ficher dans leurs fronts, tour-à-tour, les abattant sans sommation et plus froidement que jamais. Hassan, qui semblait aux anges malgré le peu de résistance qu'offraient réellement les soldats, fut le premier à remarquer la présence du barbu qui les dévisageait, non loin de là, tandis que la rage des combat s'estompait. Il fronça les sourcils tandis que l'épéiste qui lui faisait face prenait la parole, avec un air de défi non camouflé, prenant même le luxe de poser sa main sur la garde de son épée en signe d'insubordination et même, en tout cas aux yeux du Venaziano, d'irrespect. Le Supernova fit donc deux pas dans sa direction, lui jetant un regard glacial tout en pointant ses armes-à-feu dans sa direction :

-T'as un problème ? T'en veux aussi, gros malin ?

Un coup de feu se fit soudain entendre. Aussi étrange cela put-il paraître, il ne provenait pas des pistolets du forban, pointés vers Halfken, mais bien du fusil de l'un des rescapés gouvernementaux. La balle visait la tempe d'Hassan, et celui-ci remarqua l'offensive trop tard, du coin de l’œil. Il allait certainement y passer, étant donné qu'il n'avait absolument aucun moyen d'éviter, à ce stade... Et bien non. Une pièce de cent berrys percuta la balle de plein fouet, la déviant sans difficulté et l'envoyant au sol. Ensuite, Janz prit la parole, l'index gauche encore pointé en direction du projectile qu'il venait manifestement d'atteindre grâce à cette pièce, un sourire amusé sur les lèvres tandis que ses dents retenaient son cigare à sa place :

-Allons, Hassan ! Je sais que tu brûles d'envie d'abattre un ennemi de ta taille, mais ça n'est pas une raison pour sous-estimer la folie des mourants...

En guise de ponctuation finale, l'un des pirates vint trancher la tête du tireur marine, mettant immédiatement fin à sa vie. Le Veneziano, agacé, tourna les talons en gardant ses pistolets en main, délaissant Halfken sans plus de cérémonie. Le capitaine Supernova ne le laissa toutefois pas en plein bien longtemps, puisqu'il lui envoya un regard d'un calme inquiétant avant de prononcer quelques mots :

-Si vous ne portez pas d'uniforme, vous n'avez rien à faire ici... Le massacre de civil n'est pas l'une de mes habitudes, mais il pourrait vite en devenir.

Une menace, un ultimatum, bref, il s'agissait là bel et bien d'un message à prendre au sérieux. Les paroles d'un criminel n'étaient de toutes façons que rarement risibles, a fortiori lorsque sa prime atteignait une somme aussi vertigineusement élevée...


Elalia Flysa et Futoshi Mayuko.

-Comme si nous allions te laisser l'opportunité de blesser des civils, Barber ! Soldats, feu !

Mayuko venait tout juste d'arriver. Un peu tard, certes, pour venir en aide aux troupes qui s'étaient faites décimer un peu plus tôt, à en croire les cadavres et les quelques survivants mutilés qui demeuraient sur la place trop ensanglantée, mais juste à temps pour empêcher ce fameux malade de s'en prendre à un innocent. Les balles fusèrent du côté du gouvernement, surprenant quelques uns des forbans qui ne purent éviter une malencontreuse blessure. Hassan et Janz, sans grande difficulté, bloquèrent les projectiles qui les menaçaient directement. Le capitaine, épée en main, regarda les troupes de la justice armées de sabre fondre droit vers ses propres camarades, un sourire amusé sur les lèvres. Ce genre de festivités surprenantes était toujours bon à prendre, après tout...

---


Kamaeron Sinaris et Herleston Melody.

Tandis que le duo progressait en direction de l'affrontement, quelques bruits de tirs se faisant entendre, la demoiselle, la gorge nouée par le trac de devoir tenir tête à l'équipage d'un Supernova, vérifiait que son arme était bien en état de marche et qu'elle n'allait pas avoir une bête mauvaise surprise au moment le plus dangereux. Sinaris, de son côté, faisait comme toujours preuve d'un professionnalisme à toute épreuve : d'une apparence stricte, et d'une marche cadencée, le directeur du CP5 avançait droit jusqu'à son objectif, ne semblant pas pouvoir s'en détourner. Ainsi, même lorsqu'une demoiselle aux cheveux bleus passa dans une ruelle adjacente avec précipitation, le directeur ne s'en préoccupa pas le moins du monde. De toute manière, quel bien y aurait-il à essayer de poursuivre celle qui était probablement une civile, effrayée par toute cette agitation ? Parfaitement aux aguets, celui que l'on surnommait le froid prit les devants temporairement lorsque la rue qu'ils empruntaient alors déboucha sur la scène du massacre. Profitant de l'ombre d'un mur avec une discrétion telle qu'il semblait se fondre à celle-ci, l'homme analysa brièvement la situation afin de ne prendre aucun risque. C'était une habitude héritée après de nombreuses années de carrière à servir le Cipher Pol 9, ça... Une chose qui lui avait d'ailleurs sauvé la mise à plus d'une reprise. Le Kamaeron comprit rapidement de toute manière que grâce à l'arrivée des renforts, le travail de la chasseuse de prime allait être grandement facilité. Et c'était tant mieux : même s'il était convaincu que la solide réputation de cette dernière n'était pas qu'une chimère, il craignait qu'elle n'agisse bêtement en le glissant dans une bien sordide position.



En gros :
Hassan répond à Halfken, un soldat essaie d'en profiter pour lui tirer dessus mais la balle est contrée par... Une pièce de berrys. L'auteur du tir est décapité, tout est bien qui fini bien /SBAM/
Arrive ensuite Mayuko (la prénommée Flysa n'est toujours pas avec lui) qui essaie d'intervenir pour préserver la vie du pauvre Halfken.
Sinon, Sinaris et Melody croisent Jude (de loin, et sans y prêter attention) et arrivent au niveau de la place, mais restent en retrait. Ils sont quasiment indétectables (hors haki de l'observation, et c'est surtout valable pour Sinaris, Melody est un peu moins discrète).
Les choses sérieuses (et les derniers PNJs) arriveront au tour prochain !
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1487
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Ven 23 Jan - 11:33

Opportunité



Ayant posé ses fesses sur le toit dans une position pour le moins confortable, l'ingénieur se demandait quand l'action commencerait enfin. Tiens c'était nouveau ça, depuis quand il avait envie de plonger dans l'action ? C'était trop de boulot pour lui normalement et pourtant pour une fois il avait hâte de se mettre dans le pétrin. En même temps difficile de gérer un business depuis son lit... Enfin il devait trouver un moyen de se distraire pour le moment. Après que Taya lui ai répondu un peu sèchement il réalisa bien vite qu'il ne passerait pas le temps en ayant une grande conversation avec elle. Peut-être n'était-elle pas d'humeur aujourd'hui ? Ils avaient pourtant bien échangé quelques semaines auparavant, mais bon si elle ne souhaitait pas reproduire l'expérience il pouvait toujours se concentrer sur le spectacle. Et quel spectacle ! Les choses commençaient finalement à bouger légèrement en contrebas. Alors que les voix dans le crâne de l'inventeur commençaient à hurler tout en se faisant plus nombreuses, il constatait maintenant le niveau non-négligeable des pirates. Quelques tirs, tranchages, mais surtout un magnifique blocage de projectile par un processus mystérieux. Le capitaine de ce petit groupe était doué décidément. Bien que l'inventeur soit trop loin pour voir comment cette flammèche s'était produite, il était clair au vu de sa réaction que Janz en avait été l'auteur. Difficile de pouvoir deviner ses capacités à partir d'un échantillon aussi infime, mais c'était suffisant pour convaincre l'ingénieur de vouloir en faire un allié au moins à moyen terme.

Il prit également le temps de jeter un œil aux «renforts» qu'avaient finalement reçus les marines. Rien de très impressionnant pour le moment. Enfin pas que ce type ne semblait pas dangereux, le hors-la-loi n'aurait certainement pas voulu se prendre un coup en pleine face de la part de cet homme, mais il devait admettre qu'un seul individu ne risquait pas de mettre la pression qu'il attendait sur Janz. Devait-il intervenir de suite ? Dur à dire. Bien qu'il n'en ai aucune garantie il se doutait bien que d'autres personnes allaient bientôt arriver. En effet, malgré les nombreuses victimes dans les rangs des soldats la pression qu'il ressentait dans son crâne ne semblait pas avoir vraiment diminué. C'était comme si malgré la mort de ces types, le nombre d'individus dans le coin était demeuré relativement stable. Alors là, il doutait que la seule présence de l'espèce de barbu sans-abris qui venait d'apparaître ainsi que celle du tas de muscle, avaient suffit à équilibrer la balance. Il devait y avoir plus de personnes dans le coin, mais impossible de les repérer. Tiens ça aussi c'était nouveau, depuis quand il se fiait autant à ses maux de crânes ? Il savait bien que cet espèce de sixième sens n'avait rien de fictif, mais il trouvait tout de même étrange de s'y fier avec autant d'assurance. L'habitude sans doute... Enfin en attendant il se tapait tout un mal de crâne lui ! Si ces spectateurs refusaient de sortir de leur planque son attente risquait d'être longue et pénible. Bof et puis s'il ne prenait pas Janz dans une situation pénible ce n'était pas si grave que ça si ? De l'aide restait un geste appréciable, il ne lui restait plus qu'à croiser les doigts pour que le pirate soit du genre reconnaissant.

-Bon on va réduire les effectifs je crois, ça va me faire du bien !... Tu veux me suivre ?

S'arrêtant un moment après s'être relevé l'inventeur se plongeât un instant dans ses pensés ignorant tant bien que mal sa migraine.

-Tiens est-ce que je te parlais à l'instant ou c'était plus à moi-même ? Hum... Mouais peu importe.

Décidément il devait arrêter de penser à voix haute, c'était une sale habitude qu'il avait pris depuis qu'il avait commencé à... «socialiser». Beurk ce mot... Enfin bref les marines ! Il était temps de calmer un peu le jeu pour ensuite accélérer un peu les choses ! Enfilant son masque à gaz et en balançant un en extra qu'il avait oublié d'offrir à sa partenaire plus tôt, le hors-la-loi sortit ses armes pour lancer l'assaut et s'exécuta. Depuis le petit bâtiment d'à peine deux étages et demi, il lança deux de ses bombes à gaz soporifique avant de sauter de l'immeuble, brandissant son revolver fait sur mesure. Le gaz se chargerait certainement de calmer le gros des troupes, mais surtout d'éviter que leur voix hurle dans sa tête à l'avenir. En attendant le pyrotechnicien s'était empressé de tester sa toute nouvelle arme à feu sur ceux ayant réchapper à l'attaque initiale. Sa dernière petite invention était tout de suite plus cruelle, les balles tirés par le pistolet auraient tôt fait de s'enflammer dès qu'elles auraient touchés la chaire de ses cibles. Enfin ce ne serait pas la première fois qu'il tuait quelqu'un, le pas avait été franchit plusieurs mois auparavant déjà, alors un de plus ou de moins qu'est-ce que ça pouvait bien changer? Enfin même avec ce raisonnement il devait admettre ne pas apprécier l'idée de simplement abattre des gens juste comme ça, mais au moins il avait fait un effort pour garder le gros de ses cibles en vie c'était déjà ça...



Techs:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1302
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Ven 23 Jan - 18:48




La traque est ouverte.


    Alors que j'étais installée sur le toit, ne voyant pas vraiment se qui se déroulait en contre-bas, des bruits de voix attirèrent mon attention et me forcèrent à m'avancer un peu pour pouvoir admirer de moi-même ce qui se déroulait sous mes pieds. Regardant le spectacle, je pus apercevoir que les deux hors-la-lois qui venaient de combattre étaient désormais face à un homme dont l'allure me rappelait étrangement quelqu'un. En les voyant pointer leurs armes dans la direction de ce nouvel arrivant, je me penchais un peu plus en avant.

    - Halfken ?!

    Un coup de feu retentit alors dans l'espace. Surprise, je jetai un coup d’œil inquiet vers l'homme barbu. Mais il ne semblait pas blessé et je soupirai, rassurée. Je compris rapidement que le compte de feu venait d'un Marine, mais qu'il n'avait pas atteint sa cible. D'ailleurs, le groupe ne tarda pas à répliquer et l'homme se fit décapiter.

    Par la suite, des menaces fusèrent en direction de mon ancien coéquipier. Il fallait rapidement l'éloigner d'ici, non ? Je ne doutais pas de ses capacités, loin de là, je l'avais déjà vu à l’œuvre et il s'agissait d'un individu des plus dangereux. C'était certainement ce qui me faisait le plus peur. Si je me retrouvais à devoir l'affronter, cela serait certainement difficile pour moi et j'hésitais encore à soutenir Zeke dans son opération : « Aidons les vilains ». Néanmoins, je n'avais plus vraiment le choix, c'était ça ou retourner ma veste et je me refusais encore à l'abandonner.

    Soudainement, de nouveaux renforts arrivèrent. De nouveaux marines arrivèrent pour prendre la défense de Halfken ainsi qu'un personnage qui semblait diriger cette petite équipe. Certainement un adversaire de taille. Soudainement, Zeke se releva, prêt, semble-t-il, à en découdre avec ce groupe de nouveaux arrivants. Je demeurais toujours partagée et lorsqu'il enfila son masque avant de m'en lancer un, je lui signalais tout de même une petite chose :

    - Évite au maximum de t'en prendre au barbu, c'est un ami à moi, je ne voudrais pas qu'il soit blessé.

    J'espérais qu'il m'ait entendu et qu'il ne soit pas tellement plongé dans ses pensées pour ignorer totalement ma demande. Il lança immédiatement l'assaut à la suite de cela, envoyant un gaz vers les troupes ennemis. Il quitta ensuite le bâtiment, prenant ses armes en main. J'avoue ne pas avoir vraiment envie de m'approcher de cet endroit pour le moins dangereux.

    Attrapant le masque dans ma main, celui-ci m'apparut d'une monstruosité effrayante et je n'avais pas vraiment envie de porter ce genre de choses. J'allais probablement ressembler à un monstre avec une telle chose sur le visage, néanmoins, il fallait voir le côté pratique. Cela me protégerait, en parti, le visage et je n'aurais pas à handicaper Zeke avec ses fumées inquiétantes qui risqueraient de m'atteindre. J'enfilais donc cette chose à contre-coeur, me rendant compte que cela allait certainement me gêner pour me battre. Je n'aurais qu'à l'enlever lorsque j'aurais vraiment besoin d'user de ma force.

    Sautant à mon tour du bâtiment, je pus prendre mieux conscience de la situation opposant forbans à soldats du Gouvernement alors que Zeke venait de s'ajouter à cette belle pagaille. Restant en retrait en songeant que personne n'allait me remarquer, j'approchais mes mains de mes armes. Assez proche du bâtiment, je décidai de ne pas agir pour le moment, notamment parce que la présence de Halfken me freinait, mais également parce que l'analyse de la situation me fit penser que je n'avais pas encore besoin de me jeter dans la mêlée. Autant attendre encore un peu pour garder ses forces. D'autres ennemis allaient certainement apparaître, autrement, la victoire était déjà presque assurée, à moins que le commandant du nouveau groupe de Marines ne soit d'une force monstrueuse.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Dim 25 Jan - 0:16


Deux Camps


Event ~





Halfken se rendit compte rapidement que la petite touche provocatrice à l'égard des forbans ne fut pas très bien perçue par Veneziano Hassan, un supernova totalement inconnu pour le barbu. C'était dans doute de l'un de ces jeunes pleins de fougue et susceptible qui, à la première goutte de résistance d'un individu, réagissait avec une grande impulsivité. En théorie Halfken n'aurait jamais réagi à ce genre de répliques destinées seulement à engager un combat, mais cette fois il était à deux doigts de rentrer exactement dans le jeu du jeune aux cheveux grisâtres. L'image de Viktor encore ancrée dans son esprit en était probablement la cause. Le tir de l'un des marines mourant, peinant à soulever le canon en direction du pirate interrompit ce flot d'idées insensées. Heureusement, ou malheureusement selon le point de vue, le projectile fut aisément dévié par une pièce de monnaie propulsé par le capitaine de la bande, rang facilement déduit par la manière dont il s'adressa à son subordonné un peu trop excité. Ce contre pouvait paraître anodin, mais la puissance insufflée dans le lancer suffisait à définir la force de son instigateur. A travers leurs odeurs, le forgeron solitaire ressentait un danger. Nul doute qu'ils se hissaient en haut de la masse de hors-la-loi qui lui faisait face ; un égal ou peut-être même pire encore se tenait devant le barbu, et il le savait. Pourtant, il ne se priva pas de récupérer la magnifique lame plantée dans le morceau de bois. Après avoir constaté l'état générale de celle-ci, il la rengaina dans son étui où elle attendrait bien sagement.

Au final, le capitaine pirate encore anonyme ordonna ou plutôt conseilla vivement au « civil » de s'éloigner d'ici en vitesse s'il mesurait un tant soit peu la valeur de sa vie. Son arrivée plus ou moins hasardeuse l'avait plongé dans une situation assez périlleuse mais se montrait finalement intéressante pour le barbu qui venait d'avoir une idée à mettre en œuvre, il n'envisageait donc absolument pas cette alternative. Alors qu'il préparait mentalement ses prochains mouvements, l'intervention surprise d'une escouade de la marine dirigée par épéiste qui appréciait manifestement mettre en évidence son torse sculpté vint l'interrompre. En effet, une troupe aux effectifs plutôt solide sortit de nulle part pour prendre la défense du civil. A la première injonction de leur commandant, les soldats lancèrent plusieurs volées de balles. Les premières victimes tombèrent. Au final quelle différence y avait-il entre les marines et les pirates ? Les deux s'entretuaient tout autant et l'excuse de la protection du barbu ne tenait vraiment pas sachant que Barber lui-même semblait prêt à lui laisser la vie sauve.

Alors qu'Halfken observait la scène, il entendit un bruit métallique quand deux bombes à gaz heurtèrent le sol. Peu importe ce qui allait en sortir, il savait que ce ne serait pas bon pour personne, lui le premier. Hurlant aux marines stationnés à côté des bombes de s'écarter il dégaina son sabre et effectua un moulinet particulièrement rapide. Une sorte de cône de vent se forma alors, faisant voler lesdites bombes et dissipant au loin le peu de gaz qu'elles avaient libéré. « Tss, ces pirates sont plutôt bien équipés » pesta le forgeron qui n'avait pas vraiment remarqué leur provenance. Espérant avoir aidé les gouvernementaux qui risquaient leur vie, il soupira comme s'il était exténué. Ainsi tiraillé entre les feux des deux camps, Halfken dut faire un choix : il ne pouvait pas décemment laisser ses « sauveurs » se faire massacrés en son nom. Une autre motivation, plus profonde et secrète le poussait également à s’immiscer dans l'affrontement, bien qu'une telle chose soit impossible à remarquer. Après avoir libéré sa première restriction, optimisant sa rapidité de réaction et ses réflexes, il fixa du regard le capitaine pirate qui avait été surnommé Barber par le marine. Le type en question continuait toujours à fumer son cigare qui laissait une petite colonne de fumée s'échapper à la verticale. Dans les règles de l'art, Halfken rengaina Archenemy dans son fourreau pour pouvoir employer une technique qu'il n'avait encore jamais osé utiliser, à cause de son potentiel destructeur. Ses lèvres murmurèrent avec une certaine rugosité son nom :

- Îttoryû Iai: Kumade hyō o

Le corps et la lame arrêtèrent alors d'exister pour ne former plus qu'un seul être: un flash noir mortel s'élançant dans la direction du Supernova Barber Janz.


© Len Kagamine - PL:R
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Dim 25 Jan - 22:17

<< THE BEGINNING >>

Amon by Jeremy Zuckerman on Grooveshark


Inconscience, ou intelligence ? Un homme à l’allure véritablement étrange, dégageant une aura particulièrement sombre, venait de s’avancer aux côtés des deux Supernova qui venaient tout juste de réaliser un carnage au sein du groupe Gouvernemental. Sur le coup, l’homme masqué ne comprenait pas. Il se demandait s’il s’agissait d’une pure folie ou bien d’un acte reposant sur une réflexion poussée. De ce fait, il se contenta simplement d’observer ce qui allait bien pouvoir se passer. Mais, quelque chose de particulier s’enchaîna avec cette arrivée. Effectivement, l’un des soldats de la Marine gisant sur le sol leva son bras pour tenter de tirer une balle dans le crâne de Janz. Toutefois, cette unique balle fut rapidement contrée par.. une pièce. Une simple pièce élancée à une vitesse et avec une force suffisamment importante pour dévier la trajectoire du projectile et ainsi sauver la vie du Supernova. Tant d’aisance dans le lancer et tant de talent ne pouvait qu’impressionner notre homme masqué qui ne put s’empêcher de sourire derrière son masque de titane. Suite à cela, les renforts arrivèrent en vitesse, guidés par un homme à la chevelure blanche et grise, tenant une imposante épée. Ainsi, les deux autres personnes se trouvant dans les parages commencèrent à débarquer sur le champ de bataille, s’en prenant aux simples soldats alors que le « leader » se chargeait de venir en aide au barbu. Ne prenant même pas la peine de respirer, Omega se releva, dégainant ses sabres et transformant ses jambes. Son corps se mit rapidement à chauffer jusqu’à atteindre une chaleur relativement étouffante. Pendant ce temps, une sorte d’aura meurtrière et presque même divine se dégagea de son corps, lui donnant la puissance de neuf sabres.

« Kiki Kyu-Tou-Ryu.. Asura. »

S’élançant à une vitesse des plus impressionnantes dans le dos du Commandant de la Marine, l’homme masqué se mit à tourner sur lui-même telle une roue tranchant tout sur son passage pour simplement l’anéantir en un coup. La chaleur dégagée provoquerait peut-être même quelques brûlures sur la peau de son adversaire, alors que les Dials utilisés sur les lames l’embraseraient et l’électrocuteraient.

« Makyuusen ! »

Ceci fait, l’homme masqué fit un bond en arrière pour se dégager rapidement d’une éventuelle contre-attaque ou même d’un danger imminent, histoire d’avoir le temps de réagir. Avait-il été en mesure de faire quelque chose face à mon enchaînement éclair ? En théorie, c’était peu probable, mais il fallait rester à l'affût de toute possibilité existante. Regardant tout autour de lui, le Révolutionnaire finit par se stabiliser, fixant les deux Supernovas avec sérieux. Il y avait sûrement quelque chose de bien en tirer, en faisant une alliance avec eux. C’était ce qu’il se disait en tout cas.

Techniques :
Spoiler:
 



C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Mer 28 Jan - 22:13


La traque est ouverte
feat. Zeke Lundren, Tenshi Taya, M.Black "Omega" Fran, Halfken Lothbrok


Il n'y avait plus qu'un seul objectif dans l'esprit de Jude désormais. C'était de retrouver coûte que coûte son ancien boss. Toujours caché dans la ruelle, tapis dans l'ombre, elle ne faisait plus du tout attention à ce qu'il se passait en dehors de la scène de combat qui s’agrandissait de seconde en seconde. « Les renforts sont arrivés... » Une légère moue s'installa sur le visage de l'archéologue. Alors qu'elle cherchait encore à retrouver son ancien ami du regard, un gaz massif l'arrêta dans ses recherches. Se plaquant au mur elle essayait d'intercepter chaque informations qui pourrait lui être utile pour la suite des événements. Alors que Jude venait juste d'apercevoir deux silhouettes provenant des toits après l'attaque au gaz, elle plissa les sourcils.

« Ils arrivent de partout... »


Attrapant sa capuche, se cachant dessous, elle ne bougea pas de son coin d'ombre. Les actions qui suivirent semblèrent se dérouler en quelques secondes. Un barbu non loin des bombes les fit voler pour sauver les quelques marines qui étaient autour. « Cette attaque doit certainement venir des pirates... Donc ceux du toit doivent être avec eux, tandis que cet homme lui... Doit être au côté de la marine. » Continuant de s'informer sur le nombre de marines qui affrontaient la menace pirate, Jude reposa son regard sur une action plutôt spectaculaire. L’œuvre d'un maudit qui venait de se jeter contre un marine fit sourire la jeune femme. « Les marines sont nombreux mais leurs adversaires semblent plutôt puissants. » Une légère moue s'installa sur son visage, observant les alentours l'archéologue commençait à se sentir bien petite dans cette bataille, après tout elle était arrivée sur Grand Line il y a encore que très peu de temps et ce qu'elle avait connue avant était loin de ressembler à ce qu'il se passe sur ce champs de bataille improvisé.

Malgré que certains renforts venaient d'arriver, la jeune Bordeline resta en retrait, ce n'était pas encore sa bataille et elle ne ressentait pas encore le besoin de venir en aide aux pirates qui pourraient pourtant détenir une information cruciale pour elle. Même si dans ses moments critiques le caractère semi-violent de la jeune femme prenait le dessus, Jude restait encore tapis dans l'ombre à regarder le combat qui commençait à se faire drôlement sanglant mais pourtant très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Jeu 29 Jan - 17:14




Barber Janz et Veneziano Hassan.

Les renforts de la justice tombaient à point nommé : les pirates commençaient presque à s'endormir, tant la lutte qu'ils avaient mené jusque là avait été d'une facilité déconcertante. Cependant, ils trouvaient dans le nombre des opposants actuels un défouloir plus intéressant que celui qui leur avait été dédié précédemment. Outre cela, il fallait admettre que ce commandant avait l'air d'avoir un tant soit plus de répondant que les précédents bas-gradés qui dont la mission consistait généralement plus à les ralentir qu'à les vaincre... Janz haussa les épaules avec un air doucement amusé, se demandant combien de temps il faudrait à ses camarades pour reprendre un contrôle absolu de la situation. La réponse, il était certain de l'obtenir d'ici quelques secondes seulement, et l'arrivé d'un illustre inconnu manifestement ennemi des forces gouvernementales le conforta dans cette pensée. Les bombes qui tombèrent n'eurent toutefois guère le temps de démontrer leur efficacité puisque ce fut impulsivement que les soldats de la justice s'écartèrent lorsque le civil le leur demanda, envoyant le gaz se disperser dans les airs un peu plus loin. Ce type, ce barbu comptait donc se joindre à la bataille ? Intéressé, étant donné qu'il avait tout de même été capable de réaliser un geste relativement technique avec son sabre, le Supernova se tourna dans sa direction sans prêter attention au fait que le nouvel arrivant tirait désormais des balles incandescentes, pour montrer aux marines qu'il n'était pas du genre à les ménager. C'était son sabre dans une main et son cigare coincé entre ses dents que le Barber fit donc face à la première offensive de son nouvel opposant. Cette vitesse en disait long sur les capacités de son opposant, et il réalisa donc un violent geste horizontal dans l'objectif de couper court à sa course, prenant la parole les dents toujours serrées :

-Katto nodo.

Les deux sabres s'entrechoquèrent violemment, un puissant courant d'air naissant de cette confrontation, et le pirate ne se gêna pas pour continuer à arborer son plus grand sourire, comme s'il était ravi d'enfin pouvoir affronter un type qui semblait capable de lui tenir tête. Après avoir contré le premier assaut, il recula de deux petits pas et enchaîna avec un coup d'estoc vif, visant la hanche droit de son opposant. Le style à l'épée de Janz était fluide, rapide, brutal et surprenant : il maniait son arme à une seule main et même si cela se faisait au détriment de la puissance brute, il conservait une liberté de mouvement extrême et optimale. Cependant, ce n'était pas là son seul atout, et son adversaire risquait de le comprendre à son insu s'il ne prêtait pas attention au moindre détail... Une pièce de berry sembla en effet tomber de la manche gauche du Supernova, et il l'attrapa de sa main libre, entre l'index et le majeur. Il l'envoya alors fermement, d'un geste du poignet, droit en direction du front adverse tout en poursuivant son coup d'estoc. Le but véritable de l'attaque ? Camoufler tant bien que mal le lancer de pièce, et pousser son ennemi dans ses retranchements dès le début de la lutte.

-Odoroki !


Elalia Flysa et Futoshi Mayuko.

Mayuko, s'il était un très bon commandant, manquait à coup sûr d'expérience. Ainsi, lorsque le civil s'élança droit vers le Supernova pour tenter de le vaincre promptement, le gradé se concentra bien malgré lui sur cette passe d'arme, oubliant un bref instant qu'il se trouvait sur un champ de bataille et que ce genre de comportement n'était pas digne de ses responsabilités. De ce fait, il ne fut pas en mesure de sentir la présence de Fran, et encore moins de prévoir son attaque : il ne dut donc son salut qu'à l'intervention d'une tierce personne... Ou plutôt d'un animal. La bête, un loup relativement massif, lui bondit dans le dos, l'entraînant dans sa course. Le gradé se redressa après un instant, remarquant que son compère canin allait parfaitement bien. Ce dernier lui lécha la joue en guise de signe d'affection et le commandant prit la parole avec étonnement :

-Dyron ! Si tu es là, c'est que...

Le Futoshi redressa son regard vers le type qui l'avait attaqué et remarqua soudain que Flysa, la colonel, venait de débarquer. Celle-ci, armée de sa hallebarde imposante, bondit en direction de l'homme masqué et tenta de le couper en deux verticalement, en abattant son arme avec une férocité hors du commun. Si Fran ne faisait rien pour contrer l'offensive, il risquait de passer un sale quart d'heure...

Mais si la demoiselle semblait avoir trouvé un ennemi suffisamment puissant pour l'occuper quelques temps, il n'en était rien pour son subordonné et pour le Cy-Wolf, qui se tournèrent instinctivement vers Hassan. D'un bond sur le côté, les deux représentants de l'ordre parvinrent à se mettre hors de portée des balles de ce dernier, sorties de ses canons encore fumants. Le Supernova afficha une moue arrogante tout en prenant la parole tandis que le commandant attrapait ses armes et les tenait plus fermement que jamais :

-Rah, un clebs et un sous-fifre... J'vais m'emmerder.
-Conserve ta salive, Veneziano. Tu en auras besoin pour demander aux geôliers d'Impel Down d'arrêter de te torturer...

Le ton était donné, ces combattants n'étaient pas là pour se saluer chaleureusement.


Kamaeron Sinaris et Herleston Melody.

Le directeur du CP5 ne put s'empêcher de pousser un juron en remarquant qu'une espèce de barbu avait décidé de le devancer, attaquant immédiatement Janz alors que la situation aurait été parfaite pour un assassinat bref et dans les règles de l'art. La chasseuse de prime à ses côtés regarda le reste des combattants, interloquée, se demandant si elle pouvait bien trouver un ennemi intéressant maintenant que l'autre Supernova avait également trouvé des opposants. Melody n'était pas certaine que le commandant soit réellement à la hauteur, mais elle avait entendu parler du projet Cy-Wolf : ces pacifistas, peu coûteux, étaient probablement le plus intéressant des projets de la section scientifique en terme de rendement, et de fait le plus abouti. Elle demanda à Sinaris la permission d'intervenir et ce dernier hocha la tête d'un air strict, sans rien ajouter. Tout sourire, la gamine pointa sa lance en direction de l'individu masqué qui tirait quelques balles incendiaires sur les troupes de la justice depuis quelques instants. Elle prit alors la parole en allumant son jet dial, positionné sur son arme, et en prenant une impulsion puissante grâce à ses pieds, se propulsant droit dans la direction de Zeke :

-Kushi !

Elle était lancée, et si l'inconnu n'y faisait rien, il n'allait pas tarder à se retrouver embroché...



Du coup, le tant attendu résumé, que vous attendez tous !

Halfken vs Janz :
Janz bloque l'attaque d'Half et enchaîne avec un coup d'estoc. Du moins, en apparence, puisque le coup est simplement censé cacher la pièce qu'il envoie de son autre main, en direction du front d'Half. Bon, Half devrait pouvoir l'éviter rapidement puisqu'elle sera très visible tôt ou tard, mais étant donné qu'elle est propulsée à très grande vitesse, il n'est pas conseillé de la bloquer !
Janz est lvl 32 !

Fran vs Mayuko :
Mayuko est sauvé par l'intervention de Dyron, un Cy-Wolf. Et la colonel, fraîchement débarquée, en profite pour essayer de trancher Fran d'un coup vertical grâce à sa hallebarde ! Ce n'est pas de force physique dont elle manque, le coup est tout de même relativement dangereux.
Flysa est lvl 26 !

Mayuko & Dyron vs Hassan :
Hassan tente de profiter de l'occasion pour abattre le commandant et le pacifista, lesquels réagissent à temps et évitent les tirs. Ils se retrouvent donc en deux contre un.
Mayuko est lvl 21, Dyron est lvl 29, Hassan est lvl 26 !
(Et évidemment, si personne ne l'aide, il a perdu d'avance)

Melody vs Zeke
Melody remarque que Zeke se fait plaisir et après autorisation de Sinaris, fonce droit dans sa direction avec une vitesse extrême. Malgré son niveau raisonnable, toute sa force réside dans ses "dash" de grande ampleur. Attention, donc !
Melody est lvl 24.


De facto, quatre personnes ne sont pas directement mêlées au combat à l'issu de ce poste : Jude, Tenshi, Sinaris (toujours caché, le petit fourbe) et un quatrième inconnu, qui ne tardera plus trop !
Vuala vuala, enjoy !
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1487
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Sam 31 Jan - 7:36

Opportunité



Poursuivant son offensive, le hors-la-loi prenait le temps de vider son chargeur dans la foule de marine lui faisant face afin d'y semer la panique autant que possible. Malheureusement pour lui l'inconnu nouvellement arrivé avait pris le temps de protéger les soldats des effets du gaz à l'aide d'une bourrasque de vent. Franchement il détestait les sabreurs... Enfin au moins cette intervention confirmait l'affiliation de l'homme au gouvernement mondial, qu'il en fasse partie ou en soit un simple partisan ne faisait pas grand différence ici, il n'avait simplement pas intérêt à se mettre sur son chemin. Enfin cet excentrique ne serait peut-être plus un problème pour longtemps, charger un supernova de front, soit il était vraiment puissant ou il était vraiment stupide. De toute façon l'ingénieur n'y prêtait déjà plus attention, en fait il avait carrément arrêté de tirer pour s'intéresser plutôt au champ de bataille. Un autre type était apparu pour attaquer l'un des marines avant de se faire contrer par un chien et une femme semblant être une agente du gouvernement. Comme quoi une étincelle bien placé pouvait déclencher un vrai brasier et cet endroit n'était pas près d'arrêter de brûler ça il pouvait le sentir. Toutefois, le combat à venir ne l'intéressait pas autant que l'animal qui avait sauvé la peau du marine. Ce clebs était couvert de plaques de métal ? Pour le coup l'ingénieur doutait qu'il s'agisse d'une race de mecha-chiens issus de la région... Non ce truc ne pouvait être que le résultat des expérimentations de la section scientifique. Au final son vieux prof avait raison sur un point, les scientifiques de la marines étaient peut-être une bande de coincés avec un balais dans le cul, mais quand ils voulaient ils savaient s'attaquer à des projets intéressants.

Pour le coup il ignorait quoi faire devant cette nouvelle information. On lui présentait une jolie pièce de technologie avancé sur un plateau d'argent et à côté une chance d'alliance juteuse avec un supernova. Enfin la solution la plus simple restait peut-être de tout prendre tiens. Il n'avait qu'à vaincre son adversaire, passer au suivant et ainsi de suite. Sauf qu'il n'avait pas d'adversaire... Comment c'était possible ?! Il s'était ramené en gazant la moitié de la zone de combat et en tirant à tout va et personne je s'était même retourné ? Sur le coup l'inventeur ne pu s’empêcher de hausser légèrement les bras en signe d'incrédulité. Il passait si inaperçu que ça ? C'était plutôt représentatif de sa situation sur la scène mondial étrangement, enfin du coup il avait le choix de la cible. Malheureusement, alors qu'il s’apprêtait à lancer un explosif de son cru sur sa cible canine, un bruit distinct vînt siffler dans son oreille gauche. Une sorte de bruit d'injection et de vent ? Pour le coup il l'avait identifié immédiatement, c'était exactement le même bruit que produisait l'une de ses armes depuis qu'il l'avait amélioré avec un... Jet-dial... Merde.

En fait, il serait faux de dire qu'il avait même eu le temps de faire cette réflexion avant que l'attaque n'arrive à sa hauteur, non tout cela était venu après, après son esquive. À peine le son s'était-il manifesté sur sa gauche qu'il s'était jeté vers l'arrière, évitant d'à peine quelques centimètres la lance qui fonçait droit vers son torse à pleine vitesse. Ce fut seulement à ce moment là qu'il fit le lien entre la nature de l'attaque et le bruit. Sa réaction ? Rien à battre pour être honnête, il était seulement un peu énervé d'être presque mort encore une fois. Enfin la gamine qui venait d'attenter à sa vie allait vite regretter son choix, alors que celle-ci passait en coup de vent devant lui, le hors-la-loi appuya brièvement sur la gâchette de son revolver avant d'entendre un nouveau son très caractéristique. *Click* Et merde plus de balles, enfin il pouvait toujours se rattraper. Activant la bombe dans sa main gauche, qu'il avait sortit à l'intention du du chien mécanique, l'ingénieur se contenta de balancer celle-ci à la jeune inconnue qui avait encore de la difficulté à contrôler sa trajectoire après une attaque aussi violente. Il avait peu de chance de manquer son lancer vu sa position, enfin malheureusement, ou heureusement pour elle, sa bombe n'avait rien de létal. Celle-ci se retrouverait tout bêtement englué au sol si elle se faisait toucher par l'offensive, dans le cas contraire elle passerait vraiment un mauvais quart d'heure... Tiens c'était une question ça est-ce qu'il se retenait face aux femmes en combat ? Est-ce qu'il était un gentleman ? Il ne s'était jamais posé la question étrangement...

-Tsk, bon aller je veux bien ignorer le fait que tu viens d'essayer de me tuer, après tout je me cherchait justement un autre dial de ce genre...

Au moins il avait trouvé son adversaire, l'ennui c'était qu'il n'avait pas trouvé le bon. Enfin peut-être qu'après s'en être débarrassé il aurait la voie libre au moins...



Techs:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1302
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Sam 31 Jan - 11:48




La traque est ouverte.


    J'eus, dans un premier temps, quelques difficultés à percevoir ce qui se passait aux alentours, en effet, la fumée émise par Zeke ne permettait pas de bien apercevoir le champ de bataille, néanmoins, celle-ci ne tarda pas à se dissiper rapidement et cela n'avait pas fait gagner beaucoup de temps à mon coéquipier, néanmoins, ce n'était pas cela qui allait retourner la situation, mais plutôt l'arrivée de nouveaux ennemis qui allaient mettre le groupe un peu plus en difficulté.

    Une fois que je pus user totalement de ma vision, je pus apercevoir qu'un combat commençait à prendre place entre l'un des forbans et Halfken. J'espérais que ce dernier allait s'en sortir et j'étais bien décidée à garder un œil si jamais celui-ci se trouvait dans une mauvaise posture, je n'allais pas le laisser tomber, même si nous nous trouvions dans des camps opposés. En effet, tant que celui-ci n'était pas en danger ou n'avait pas à combattre contre moi, sa présence ne me gênait pas outre mesure.

    Soudainement, un nouveau champ de bataille fit son apparition auprès d'un deuxième bandit, le dénommé Hassan qui se retrouva forcé à se battre contre le Marine qui était arrivé précédemment et un canin à l'aspect étrangement étonnant qui lui avait sauvé la vie. D'ailleurs, un homme masqué s'était engagé dans le combat et avait été stoppé dans son élan par une femme. De nombreuses personnes arrivaient de tous les côtés et je ne regrettais pas d'être restée quelque temps en retrait pour observer décemment la situation. Je n'en perdais pas une miette.

    Ce fut à ce moment-même que je repérai une ombre qui se dirigeait vers Zeke, avec certainement de mauvaises intentions dans le cœur. Mon coéquipier ne tarda pas à réagir, jetant un objet, probablement dangereux, dans sa direction, et évitant de peu l'attaque de l'adversaire.

    En analysant rapidement la situation, je me rendis compte que les choix étaient restreints. Je pouvais ne rien faire, une fois de plus, soutenir Zeke ou bien soutenir Hassan qui serait certainement en difficulté contre deux adversaires. Ma réflexion dû se faire rapidement, je n'avais pas le choix et jetant un dernier coup d’œil vers Halfken pour vérifier sa situation, je pris ma décision.

    Saisissant la plus petite de mes armes dans la main gauche et Akimitsu dans la droite, je laissais le meitou que j'avais gagné lors d'un tournois de côté pour le moment. Me propulsant à l'aide de mes jambes, je me dirigeai à tout vitesse vers le loup qui était certainement le combattant qui m'intriguait le plus dans cette foule. Tout en avançant dans sa direction, j'envoyais deux lames d'air dans sa direction, notamment pour engager le combat. Elles arriveraient avant moi auprès de l'adversaire, néanmoins, si rien ne m'arrêtait, j'avais bien l'intention de tester la résistance de l'ennemi avec mes sabres.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Sam 31 Jan - 19:33


La traque est ouverte
feat. Zeke Lundren, Tenshi Taya, M.Black "Omega" Fran, Halfken Lothbrok

Le temps se figeait, l'esprit de Jude Bordeline semblait s'être arrêté sur le champs de bataille. « Il est ici. » se répétait-elle, il n'y avait rien de plus important que de retrouver celui qu'elle cherchait. À croire qu'en dehors de cette bataille, pour la jeune femme, le monde n'existait plus, tout semblait s'arrêter ici. Mais à la grande déception de l'hors-la-loi, elle n'arrivait plus à revoir son ancien supérieur, pourtant elle savait que c'était lui, elle ne pouvait pas se tromper. Elle était enfin sur une piste et les seules personnes qui pouvaient l'aider s'étaient les deux Supernovas.

La situation se compliquait à vu d'oeil pour les combattants. Alors que Jude ne faisait plus vraiment attention aux hommes et femmes qui venaient d'entrer sur le champs de bataille, elle préférait se concentrer simplement sur les deux pirates qu'elle voulait interroger. L'un des deux hommes qu'elle surveillait de près se défendait et attaquait avec une certaine technique qui pouvait presque l'impressionner, mais son adversaire n'avait pas l'air d'être beaucoup plus faible que lui. Elle n'avait pas à s'inquiéter pour le moment de ce côté là. Recherchant ensuite du regard le second pirate, l'archéologue se rendit compte que ce dernier était en plus mauvaise posture. Un marine et un loup... Se mordant la lèvre intérieure avant de regarder le sol, l'archéologue hésita encore quelques instants au fond elle, Jude commençait à regretter le fait de se retrouver toute seule. « C'était vraiment le jour où cette idiote devait se perdre... » Semblant presque manquer de confiance en soi après avoir chuchoté ses quelques mots, la jeune femme relevait la tête.

« Faut s'y faire, c'est plus East Blue ici. »

Prenant enfin son courage à deux mains, juste après l'intervention d'une jeune femme qui venait de lever une attaque contre l'ennemi canin d'Hassan, la demoiselle, capuche sur la tête, sortit de son fourreau son katana noir. « Shikeishuu sert moi, comme tu as servi mon père... » Serrant fortement la poignée de l'arme qu'elle n'avait presque jamais utilisée en dehors de ses techniques à deux sabres, Jude sortit de l'ombre, courue en direction du commandant. Prenant un certain élan à bonne distance de sa proie, la bretteuse sauta levant son arme.

« Aoi Sokusha ! »


Les yeux rivés sur le marine, elle cherchait dans son regard à anticiper chaque mouvement qui pouvait faire échouer son attaque. Cherchant a toucher le bras armé du commandant, elle l'attaqua d'un coup puissant horizontalement.
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Lun 2 Fév - 19:38

<< THE BEGINNING >>

Amon by Jeremy Zuckerman on Grooveshark


Le premier assaut était lancé. L’homme masqué avait littéralement bondit sur la cible qu’il avait en ligne de mire, tentant avec force de lui asséner un coup à l’aide de son style à neuf sabres. Avec la surprise, le temps de réaction et la puissance de cette technique, ce Marine aurait énormément de mal à s’en sortir. Seulement, cette offensive ne se passa pas comme elle l’était prévue. En effet, alors qu’Omega se trouvait tout près du Commandant, il fut interrompu par l’apparition d’un chien cybernétique, venu pour sortir sa cible de là. L’attrapant entre ses crocs, il l’emporta un peu plus loin, lui évitant bien évidemment de recevoir le moindre dommage du coup de notre Révolutionnaire. De ce fait, celui-ci n’eut qu’à bondir en arrière comme il l’avait initialement prévu, afin de se mettre hors de position d’une éventuelle contre-attaque de qui que ce soit. C’est alors qu’une nouvelle présence se fit remarquer dans la zone de combat. Il s’agissait d’une jeune femme cette fois, tout de noir vêtue, et à la poitrine étrangement bombée. Très vite, et ce pendant que l’homme masqué l’observait, celle-ci s’élança en frappant le sol du pied, brandissant sa hallebarde à pleines mains et visant le haut du corps de notre héros pour le trancher en deux. Ne bougeant pas d’un centimètre par rapport au sol, Omega releva juste les yeux pour la regarder fixement. D’un coup sec, il releva son bras, attrapant le manche de l’arme, juste en dessous de la partie servant à trancher pour l’arrêter net dans sa lancée. Ses muscles forçaient forcément face à la force qu’elle plaçait dans son coup, mais il ne flanchait pas, arborant même un sérieux effroyable. Serrant fermement le poing pour ne pas lâcher la hallebarde, il fit lentement chauffer son corps de fond en comble, laissant ainsi une fumée plus ou moins épaisse se dégager dans l’air.

« Idéaux, Religion, Liberté, Vérité, Rancune, Amour ou bien juste pour le plaisir, vos raisons n’ont aucune importance. Toute chose banale qui motive les gens à l’action se transformera en guerre. »

La forte chaleur se propageant sur chaque parcelle de peau du Révolutionnaire vint rapidement se loger dans l’arme de la Colonel, la rendant peu à peu rouge brillant. Il ne fallut guère plus de quelques secondes pour que la fumée se mette à virevolter au gré de la douce brise, la chaleur devenant insupportable pour quiconque se trouvant près de l’homme masqué. Ainsi, gardant toujours sa main gauche sur la hallebarde, il recouvra son poing droit de plaques osseuses avant de donner un puissant coup au visant l’estomac de la Marine. Bien évidemment, elle pouvait trouver un moyen de s’échapper, de contrer, ou bien autre chose. Il murmura alors.

« Ressentez la souffrance. Comprenez la souffrance. Acceptez la souffrance. Apprenez la souffrance ! »

Techniques :
Spoiler:
 



C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P I C O D E


Dernière édition par M.Black "Omega" Fran le Lun 2 Fév - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Lun 2 Fév - 19:44


Deux Camps


Event ~





Le choc des deux sabres retentit en même temps que des étincelles naissantes virevoltèrent. Elles se divisèrent de part et d'autre des lames avant de disparaître au fur et à mesure qu'elles s'approchaient du sol. Suite à cela, la puissance dégagée par les deux sabreurs se contrant mutuellement dégagea une grande quantité d'air qui explosa en un violent coup de vent. Les longs cheveux noirs qu'Halfken n'avait plus liés depuis bien longtemps se soulevèrent en subissant cette rafale et certaines mèches rebelles fouettèrent son visage décrépit. Cet échange mouvementé suffit à faire saisir au civil le niveau de son adversaire. Au final, il l'avait peut-être même un peu surestimé et sentit une certaine fougue se mouvoir au plus profond de lui-même. Il s'agissait d'une pulsion qu'il ne contrôlait pas, il allait même jusqu'à la répugner. Malgré tout, une flamme crépitait toujours faiblement lors de ces affrontements dont l'issue ne se voulait pas à sens unique. Et grâce à elle, ses sens s'exacerbaient, repérant le moindre mouvement de son adversaire, le moindre ruissellement dans l'air, la moindre émotion négative portée à son encontre. Toute cette énergie se concentrait sur une seule et même personne : le Supernova Barber Janz. Couplée à ses incroyables réflexes qui s'étaient déjà réveillés, le forgeron se transformait en un épéiste redoutable. Une chance pour son « ennemi » qu'il restreigne son côté meurtrier. Autour de lui, les individus se multiplièrent tout comme leurs propensions à créer des confrontations physiques. Un loup robotisé venait même de faire son apparition sous le regard absolument pas surpris du reste de la foule, une caractéristique qu'Halfken n'aurait certainement pas partagé s'il y avait porté son attention. Tenshi Taya, une sabreuse de talent mais surtout une connaissance d'Halfken s'était immiscée au sein du champ de bataille vraisemblablement en opposition avec les autorités gouvernementales présentes. Cette divergence d'opinion risquait tôt ou tard de mener à de lourdes conséquences dans les relations plutôt amicales qu'elle entretenait avec le barbu. On pourrait également noter la présence de Zeke Lundren : lors du siège de Mars, Halfken et lui s'était brièvement croisé ce qui ne laissa qu'une très faible de trace de cet homme dans la mémoire du forgeron, aucune chance qu'il se souvienne de lui.

Mais peu importait la présence de ces personnes : l'attention de l'épéiste devait être entièrement dédiée à son Némésis. Plus jeune, celui-ci se battait avec une fourberie dont le signe le plus évident serait le sourire mesquin constamment affiché sur son visage. Après avoir contré la première frappe du forgeron, il décida de donner un coup d'estoc. Bien réalisé, il pouvait traverser le ventre d'Halfken de part en part, mais l'intérêt véritable résidait dans la distraction qu'il procurait à une fine pièce qui serait projetée avec une vitesse mortellement dangereuse. Pas de chance pour lui, Halfken était gaucher. Ainsi, après avoir contré la première attaque en plaçant Archenemy verticalement, il eut le champ visuel particulièrement dégagé sur la main gauche de Janz. Ses réflexes améliorés ne laissèrent pas le temps à son adversaire de lancer la pièce que sa jambe venait déjà frapper la main de Janz, la déviant elle et le projectile qui loupa sa cible en se dirigeant vers le ciel. L'assaut se poursuivit quand Halfken élança son poing droit en direction du pectoral du jeune épéiste. L'importante rotation de celle-ci faisait toute sa force et sa dangerosité : peu importe que la frappe soit parée ou que le corps soit aussi solide que l'acier, l'onde transférée pénétrait la zone touchée pour provoquer des dégâts internes. Conscient de la simplicité de l'attaque et du talent de son adversaire, le civil termina le tout en balançant un coup de genou dans les parties génitales de Janz. Oubliez les combats épiques, les beaux enchaînements entrecoupés de figures artistiques ou encore les tirades vaniteuses. Halfken connaissait la guerre et ses enjeux mieux que quiconque et elle n'avait rien de séduisante. Pour protéger sa vie, tous les coups sont permis. Une philosophie qu'il appliquait avec une certaine parcimonie en se forçant de ne jamais prendre la vie d'autrui.
Au final, le Supernova risquait de se retrouver dans une mauvaise posture, surtout que sa main directrice qui tenait la lame ne pouvait relâcher la pression, sous peine qu'Archenemy ne le découpe comme un vulgaire bout de viande.

Spoiler:
 

© Len Kagamine - PL:R


Alors une partie qui explique un peu plus en détail Halfken et sa mentalité, ainsi que sur les différentes persones présentent.

De l'autre, Halfken donne un coup de pied sur la main de Janz qui lance la pièce, déviant ainsi son tir. En même temps il se protège du coup d'estoc en la déviant avec son sabre qu'il tient verticalement d'une main. De sa main libre, il envoie un coup de poing qui est décrit dans le spoiler et termine par un coup de genou dans les testicules de notre supernova. Et j'indique à la fin que si Janz relâche la pression dans son épée ou autre, le nodachi d'Halfken risque de le découper.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Mar 3 Fév - 20:07




Dyron et Futoshi Mayuko.

La tension était palpable un peu partout sur cette place qui s'improvisait sinistre champ de bataille, mais elle était à son comble ici, entre le commandant, le cy-wolf et le pacifista. Ceux-là, qui se toisaient d'un regard froid, n'allaient guère attendre pour passer à l'assaut. Ils allaient en découdre dans le sang et la douleur, et l'un des partis risquait de connaître la mort et de la sentir plus proche que jamais. C'était tout du moins ce qui aurait dû avoir lieu, si Hassan n'avait pas reçu une aide rapide en les personnes de deux jeunes femmes. Dyron remarqua, grâce à son champ visuel plus large que celui d'un humain mais également grâce à ses innombrables entraînements en la matière, qu'une jeune épéiste à quelques dizaine de mètres de là commençait d'ores et déjà à se diriger dans sa direction. Pire encore, la jeune femme sembla vouloir prendre les devants, expédiant dans sa direction deux lames d'air avant de se mettre à suivre ses créations au pas de course. Pour le pacifista, c'était clairement là une déclaration de guerre : le danger imminent était préconisé sur les affrontements standards, et il lui fallait donc réagir à cette situation aussi vivement que possible. Une plaque de métal positionnée sur l'une de ses pattes avant s'ouvrit, dévoilant un petit missile qui s'élança immédiatement en direction du sol, qu'il percuta juste devant les lames d'air. Le puissant courant aérien qui naquit de cette explosion balaya ces offensives, mais eut également le don avantageux de créer un masque de fumée, qui s'il gênait les races animales se basant sur la vision, n'était pas si agaçant que ça pour un chien cybernétique.

Dyron se mit donc à courir sur sa droite, s'éloignant vivement du commandant. Une autre plaque de fer, sur son dos cette fois-ci, s'ouvrit également en dévoilant un petit canon. Une mitraillette, en réalité. Celle-ci fit immédiatement feu en direction de Tenshi. Les balles projetées étaient semblables à celles que l'on pouvait trouver dans le commerce, et n'étaient pas dangereuses pour un logia ou un maudit capable de résister aux balles, mais s'avéraient suffisamment nombreuses pour embêter un combattant humanoïde lambda. Restait à voir si la demoiselle allait prendre le risque de toutes les bloquer, ou si elle allait choisir la facilité en les évitant... Dans tous les cas, le Cy-Wolf, quant à lui, allait continuer sa course, dessinant un cercle autour de son adversaire et évitant habilement les attaques des quelques pirates désespérés songeant qu'ils pourraient le vaincre.

Cependant, le pacifista envoyé par la Section Scientifique n'était pas le seul à prendre garde à son entourage. Le commandant, s'il n'était pas le meilleur combattant des environs, avait également le don de ne jamais se focaliser sur un seul ennemi, même si celui-ci semblait être un obstacle quasiment insurmontable. Il laissa Dyron s'éloigner, même si la chose ne lui plaisait guère, songeant qu'il aurait été plus réconfortant de combattre le Supernova en supériorité numérique. Cela étant, Mayuko n'allait pas pour autant baisser les bras. C'était tout du moins ce qu'il songeait jusqu'à ce que des bruits de pas ne se firent entendre derrière lui, à travers le vacarme de la bagarre. Il jeta tout d'abord un bref regard en coin pour vérifier et comprit au dernier moment qu'une jeune femme semblait également vouloir s'en prendre à lui : le marine pivota violemment et plaça ses deux épées sur la trajectoire de la lame adverse, les croisant pour parvenir à bloquer net sa progression. Serrant les dents en poussant sur ses jambes pour maintenir le danger aussi loin que possible de son crâne, le justicier posa un court instant ses yeux sur le visage de l'adversaire, histoire de le graver dans son visage si celle-ci venait à disparaître et qu'aucune photo n'était disponible pour sa future mise-à-prix. Malheureusement pour la demoiselle, le sabreur ne comptait pas pour autant la laisser fuir : même si tourner le dos à un pirate primé à plus de cent millions ne lui plaisait guère, il n'avait pas eu le choix. Restait à reprendre sa position initiale aussi promptement que possible... De ce fait, le Futoshi cracha quelques mots au visage de son opposant, avec un air clairement hautain :

-Encore une suicidaire ? Soit. Je n'ai qu'à vous battre les deux en même temps.

Le jeune homme leva alors sa jambe droite, menaçant de frapper la jeune femme qui lui faisait face d'un puissant coup de pied si elle ne revoyait pas rapidement sa technique d'approche. Après tout, le colonel comptait sur lui : il n'avait pas le droit de se laisser perdre en ces lieux...


Veneziano Hassan et Hanzoku.

-Si j'arrive à tous les avoir... Une belle petite somme, hein. Mijushike me contacterait rapidement.

Un jeune homme, perché sur un toit à quelques mètres de là, qui venait tout juste de sortir d'une supérette et qui portait par conséquent un sachet en plastique rempli d'aliments, poussa un léger soupir en sortant un masque de son habit traditionnel. Il le fixa simplement sur son visage avant de se redresser, posant ses poireaux et le reste de ses courses sur le toit qui l'accueillait en ce moment même. Hanzoku n'avait guère l'habitude de jouer aux super héros, mais il s'avérait que la situation était particulièrement tentante, pour le coup. Il attrapa un bout de son écharpe et la tira, l'ôtant de son cou rapidement. Il était temps de se mêler à cette petite orgie.

Le subordonné de Janz n'en croyait pas ses yeux. Non seulement le loup avait pris la tangente, s'éclipsant en compagnie d'une sabreuse qu'il ne connaissait pas le moins du monde, mais en plus une autre épéiste avait manifestement décidé de lui ouvrir une faille dans la défense du commandant pour en finir aussi vite que possible. Un sourire dément se grava sur son visage tandis qu'il pointait ses deux pistolets en direction du gradé de la marine. Deux balles auraient été suffisantes en temps normal, mais il n'avait pas envie de se la jouer gentillet, ce jour-là : il allait criblé le corps de ce foutu justicier de balles. Il appuya violemment sur les détentes, alternant avec une vitesse et une dextérité surprenante. Ses projectiles n'eurent toutefois pas le temps de toucher le marine, puisqu'un obstacle vint se planter dans le sol en fissurant ce dernier. En y regardant à deux fois, le pirate avait l'impression d'y voir une écharpe noire, pour une quelconque raison. Mais c'était idiot : une écharpe ne pouvait pas bloquer des balles, après tout... Si ? Malheureusement, le Supernova n'était pas au bout de ses surprises : il n'eut pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait qu'un pied le frappa en plein visage, l'envoyant traverser un mur à quelques mètres de là. Hanzoku ôta le haki de l'armement qu'il avait placé sur son écharpe pour bloquer les balles et tira sur celle-ci, l'attirant à nouveau à lui avant de la replacer autour de son cou.

Une bonne chose de faite.


Jalais et Nera.

-Bordel, c'est qui ce type ? Il a balayé Hassan d'un seul coup !

Jalais, après avoir juré allègrement, frappa le soldat de la justice qui s'était un peu trop approché de lui d'un coup de pied avant d'éteindre sa cigarette sur le front d'un autre. La situation ne lui plaisait pas trop : non seulement des renforts débarquaient de tous les horizons, aussi bien de leur côté que de celui des justiciers, en plus l'un d'entre eux avait été capable d'envoyer l'un des deux supernovas de l'équipage droit dans le mur ! En fronçant les sourcils, le jeune homme replaça sa cigarette entre ses dents et l'alluma à nouveau avant d'attraper la batte qu'il gardait accrochée dans son dos. Il se mit alors à foncer droit vers le nouvel arrivant, celui qui avait un masque étrange, bien décidé à lui faire sa peau. Hanzoku posa son regard sur cet adversaire intrépide et le reconnut aussitôt : Jalais, surnommé le pirate à la batte, primé à 55 millions de berrys. Le pirate ne tarda pas à passer à l'action, abattant son arme fétiche droit vers le crâne de son ennemi qui posa simplement son avant-bras sur la trajectoire du coup. La batte de baseball se heurta à un obstacle étonnamment dur, et le chasseur de prime s'apprêta à répliquer, ne laissant aucune chance à son ennemi lorsqu'une demoiselle attrapa le forban par la veste et l'envoya en arrière pour le forcer à se mettre hors de portée. Nera, primée à 52 millions de berrys, comptait bien filer un coup de main à son camarade.

-Garde la tête froide, Hassan ne peut pas être vaincu par un coup de pied aussi minable.


Sous son masque, Hanzoku arqua un sourcil. Minable, son coup de pied ? L'énergie du désespoir, c'était ça ? Le fait de déformer la réalité pour la rendre un tant soit peu plus arrangeante ? Rien de bien folichon, visiblement...


Elalia Flysa et Kamaeron Sinaris.

Contre toute attente, l'offensive de Flysa, même si elle était terriblement rudimentaire, s'avéra être un échec exceptionnelle. La demoiselle ne portait pas son titre de colonel par hasard, et possédait une force extrême : le fait qu'un adversaire ne soit capable de lui tenir tête voire de la supplanter sur ce plan était absolument hallucinant pour ses subordonnés. Cela étant, la demoiselle se contenta de le toiser d'un regard mauvais tandis qu'il débitait ses palabres qui, pour elle, n'avaient aucune importance. Son subordonné et Dyron menaient le combat face aux forbans, et elle savait qu'ils seraient suffisamment puissants pour tenir dans un premier temps... Mais ils risquaient d'être submergés, tôt ou tard. Il incombait donc à elle de terrasser cet ennemi vivement pour le mettre hors d'état de nuire. C'était tout du moins ce qu'elle songea jusqu'à ce qu'une désagréable impression de chaleur ne l'imprègne. Elle comprit que ça n'en était pas une lorsqu'une légère fumée se mit à rendre les cieux et que le morceau d'acier que son opposant tenait se mit à rougeoyer. Une malédiction capable de manier les températures ? Probable. Restait à savoir quelle était la nature d'une telle malédiction. Paramecia, peut-être ? La théorie perdit toutefois rapidement sa place lorsque le poing de son opposant menaça de la percuter de plein fouet. Réagissant sous le coup de l'adrénaline, la Elalia murmura un mot solitaire :

-Geppou.

Et elle s'envola. Le coup de poing passa sous elle. Cependant, la gradée ne lâcha pas son arme pour autant. De facto, elle se retrouva bien rapidement la tête en bas et les pieds en haut. Elle pointa son talon droit en direction du haut de sa hallebarde et frappa celle-ci d'un coup sec. Le but d'une pirouette aussi extravagante ? Donner un coup soudain pour menacer l'ennemi de planter son arme dans son crâne. Pour renforcer cet effet de pression, la demoiselle n'eut qu'à faire levier avec son corps étonnamment agile. Le masqué allait-il pouvoir rester de marbre après ça ?

A quelques mètres de là, Sinaris prit une décision. Apparemment, le barbu qui tenait tête à Janz était d'un niveau sensiblement égal à ce dernier. L'apparition du chasseur de prime Hanzoku changeait également beaucoup de choses, tant et si bien qu'il n'avait plus vraiment à se reposer sur Melody pour mener à bien son offensive. Le directeur décida donc de prêter main forte aux marines pour les aider à prendre le contrôle de la bataille. Certes, il n'était pas très enjoué à cette idée, mais il n'avait guère le choix... Après un soru d'une puissance extrême, le plaçant cinq mètres devant Fran pendant que le colonel réalisait sa pirouette, le Kamaeron donna un puissant coup de pied dans les airs :

-Rankyaku.

La lame s'envola soudain, fendant les cieux pour menacer son opposant. La vitesse et l'effet de surprise dont il pouvait jouir ainsi que la puissance de son rankyaku, l'un des meilleurs au monde, risquait de porter atteinte à l'intégrité physique de son opposant si celui-là ne réagissait pas promptement... Quitte à lâcher la hallebarde de la demoiselle.


Barber Janz et Herleston Melody.

Ce type n'était définitivement pas mauvais ! Janz siffla d'admiration tandis que son opposant, avec habileté, le forçant à lâcher la pièce qu'il voulait utiliser pour faire diversion. Son coup d'estoc fut également condamné à un échec cuisant, puisque l'adversaire parvint à le contrer avec succès avant de se laisser aller à une contre-attaque. Première tentative : coup de poing. Le Supernova ne fit nullement disparaître le sourire arrogant que ses lèvres peignaient sur son visage, laissant l'offensive le cogner sans ressentir de dégât apparent. Cependant, si un homme extérieur à la scène ne pouvait se douter de rien, Halfken comprendrait facilement que quelque chose n'allait pas avec le torse du pirate : c'était comme si quelque chose de bien plus solide qu'une peau humaine recouvrait alors son corps en guise de protection. Pour le coup de genou, en revanche, le criminel sembla plus précautionneux : il frappa le genou de sa main libre histoire de le tenir à distance de ses parties génitales, ne souhaitant guère se retrouver stérile à son âge. Suite à ce petit échange sympathique en guise de présentations, notre fier capitaine recula d'un bond sec puis d'une petite série de sauts, destinés à l'éloigner autant que possible de son ennemi pour pouvoir le garder à l’œil sans difficulté. Le bretteur cessa alors sa course et prit la parole avec intérêt, semblant se délecter de chaque mot qu'il prononçait :

-Tu dois te demander ce qu'il se passe avec mon corps, hein ? Pourquoi ton coup de poing n'a eu aucun effet ? Déjà, laisse-moi rectifier : j'ai bel et bien senti ton coup... Et j'aurais regretté ma confiance si je n'avais pas pris quelques dispositions.

Le Barber planta son arme au sol sans grande difficulté et ôta alors sa cravate, puis sa chemin. Lorsqu'il eut fait cela, quelques dizaines de pièces de berrys tombèrent alors, de son torse. La plupart d'entre elles semblaient pliées, déformées, comme si elles avaient encaissé un choc puissant... Et c'était bel-et-bien le cas. En vérité, le forban les avait usé en guise de protection. Une double couche de pièces. Malgré cela, il sentait encore le fourmillement qui l'avait envie l'espace d'un instant, quand le coup avait eu lieu. Ce barbu n'était pas commun, vraiment pas.

D'un geste fluide, le pirate fringant attrapa à nouveau son épée et se mit en garde, la tenant toujours dans sa main droite. Il ferma alors sa main gauche, la plaçant bien à la vue d'Halfken et, lorsqu'il la rouvrit, dévoila une quinzaine de pièces apparues de nul part à la vue de son opposant. Toujours souriant, Janz mordilla son cigare avant d'envoyer les quinze pièces droit vers le visage du civil, en guise de protection visuelle. Il se propulsa ensuite, plus vivement que précédemment, se baissant pour viser l'abdomen de son ennemi :

-Katto nodo !

La même offensive que précédemment, mais qui risquait de s'avérer plus dangereuse, compte tenu des pièces qui menaçaient Halfken...


Melody écarquilla ses paupières en remarquant que l'ennemi au masque à gaz était parvenu à éviter son offensive d'un cheveu. Ce gars avait une ouïe manifestement fine, et risquait d'être un adversaire de taille... Le jet dial de sa lance, non content de s'éteindre, s'alluma même dans l'autre sens, lui permettant de s'arrêter d'un coup sec sans avoir à parcourir dix mètres en une glissade plus ou moins contrôler. Sur ce, la chasseuse de prime se retourna, et fit face au pistolet qui... tira dans le vide. Poussant un soupir gargantuesque, à la limite de l'orgasme devant la peur que venait de lui infliger cet inconnu, la jeune femme pointa sa lance dans sa direction avec un sourire hautain. Plus de balle ? Elle allait le tuer avant qu'il n'ait le temps de recharger... Ou pas. La bombe qui fut envoyée dans sa direction la força à prendre une décision précipitée : activer son jet dial dans l'autre sens. La Herleston bondit en arrière tout en réalisant cette acrobatie, la propulsant par conséquent jusqu'à un soldat de la marine qui en fit les frais. Après s'être brièvement excusée, la demoiselle remarqua que la bombe n'avait rien d'un explosif menaçant. Une nouvelle fois, elle poussa un soupir de soulagement et se mit en garde, fixant son opposant. Elle allait lui laisser l'initiative, cette fois-ci : elle n'avait guère envie de se retrouver avec une balle entre les deux yeux pour une histoire de fric...



Alooors, j'vais faire dans l'ordre.

Tenshi : Dyron (lvl 29) envoie un missile pour briser les lames d'air, en tirant sur le sol. Ensuite, il se met à courir circulairement sur sa droite (sur ta gauche, donc) et tire à la mitrailleuse et sur toi.

Jude : Mayuko (lvl 21) se tourne à temps pour bloquer ton épée avec les deux siennes. Il tente de te repousser d'un coup de pied au niveau de l'abdomen.

Tout le monde : Hassan (lvl 26) qui comptait profiter de l'inattention passagère de Mayuko se fait violemment rembarrer par Hanzoku (lvl 38).
Jalais (lvl 23) et Nera (lvl 23) tentent de lui tenir tête à deux contre un pendant qu'Hassan se remet de ce choc.

Fran : Flysa (lvl 26) parvient à éviter ton coup d'un geppou. Elle donne alors un coup de talon dans la partie haute de sa hallebarde en tirant sur le bas pour faire pression et te la planter dans le crâne. Sinaris (lvl 34) s'invite et t'envoie un rankyaku vers le ventre pendant que la demoiselle te montre sa culotte (Brook, sort de ce corps).

Halfken : Janz (lvl 32) parvient à encaisser le premier coup et il s'avère que c'est grâce à un tas de pièce. Il se met torse nu, t'envoie quinze pièces sorties de nul part droit vers le visage et réessaie la même attaque que celle qu'il avait fait pour contrer ta première offensive. Cependant, il se baisse un peu. (Dans son esprit et dans l'idéal, tu tranches, les pièces, il est en dessous, surprise motherfucker, toussa toussa)

Zeke : Melody (lvl 24) comprend qu'elle ne fait pas trop le poids et reprend de la distance quand elle te voit utiliser une bombe. Elle n'est pas engluée, mais sacrément flippée !


Vous m'achèverez un jour. (Peut-être)
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1487
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Ven 6 Fév - 11:28

Opportunité



Et voilà, les hostilités avaient finalement débutés pour l'ingénieur, et pour une fois il s'était foutu dans le pétrin volontairement. Est-ce que ça faisait vraiment une différence ? Peut-être pas, mais l'idée de s'attirer des ennuis lui-même sans l'aide de sa malchance à la con lui faisait le plus grand bien. Enfin en même temps il fallait bien admettre qu'il n'était pas tombé sur le plus coriace des adversaires. Voyant la jeune inconnue s'arrêter d'un coup malgré la vitesse à laquelle elle l'avait chargé, l'inventeur ne pu que s'exclamer devant l'idée.

-Attend ça propulse dans les deux sens ce machin ? Cool ! Ça me donne une idée tiens...

Enfin malheureusement avec cette petite prestation elle avait pu éviter sa dernière attaque, mais bon vu l'expression qu'elle affichait elle devait être à deux doigts de l'arrêt cardiaque. En fait elle n'avait jamais mis les pieds sur un vrai champ de bataille c'était plutôt évident, ce qui voulait aussi dire qu'elle lui faisait perdre son temps. Si elle n'avait pas la force de créer des problèmes au supernova elle n'en valait clairement pas la peine après tout. Jetant un coup d’œil rapide derrière lui, le hors-la-loi constata bien vite que d'autres types s'étaient joint à la fête. De l'autre côté se trouvait sa partenaire, déjà en plein combat avec le chien qu'il visait un peu plus tôt. Ça n'avait rien bon, il doutait qu'elle ai même compris qu'il le voulait en vie et non pas en saucisse, mais elle n'était pas du genre à faire du mal à un animal si ? Se rappelant brièvement des événements de San Faldo, l'ingénieur préféra essayer d'éviter le pire.

-Taya ! Tu pourrais plutôt te charger de l'un de ces abrutis s'il-te-plaît ?

Bon avec ça il risquait de se retrouver pris en sandwich entre le chat apeuré et le chien cybernétique, mais pour le coup l'un des deux était déjà bien moins intimidant que l'autre. Retournant son attention vers son adversaire qui ne semblait toujours pas remise de sa mésaventure, le scientifique décida d'en finir rapidement avec le menu fretin avant de passer à plus important. Était-il trop sûr de lui ? Pas vraiment, il était plutôt rare qu'il tombe sur quelqu'un d'encore moins à l'aise que lui en combat alors pour une fois il pouvait bien en profiter. Rangeant son masque à gaz dont-il n'avait plus besoin, il plongea les mains comme il aimait bien le faire dans les poches factices de son manteau. Cette petite astuce qu'il affectionnait particulièrement lui donnait un air sans défense, comme s'il s'était simplement relâché et n'avait plus l'intention d'attaquer. Pourtant il prenait bien le temps de farfouiller dans ses véritables poches procurés par sa malédiction, bref une petite tactique de fourbe pour un combat de fourbe. Malheureusement pour elle, son opposante lui en avait déjà révélé beaucoup sur sa manière de combattre.

Charger aveuglément sa cible à coup de lance à réaction, ça pouvait surprendre au début certes, mais ça devenait malheureusement vite prévisible. Il en savait quelque chose, après tout lui-même possédait une telle arme dans son inventaire. Enfin bref, tout ça pour dire qu'il avait déjà gagné. Il dominait déjà la jeune fille psychologiquement et pouvait ainsi d'ores et déjà connaître ses actions/réactions face à certaines situations. Comme pour prouver sa théorie l'ingénieur se contenta de balancer une grenade flash qu'il fit exploser prématurément à mi-distance de sa cible. Il l'avait aveuglé tout simplement, et maintenant ? Rien. Vu la prudence dont elle faisait preuve et le stress auquel elle était soumise elle allait inévitablement se jeter dans son piège d'elle-même. En effet, plutôt que de lancer la bombe qu'il tenait encore dans son autre main, l'ingénieur attendait tout bêtement qu'elle active son jet-dial pour éviter une attaque qui ne venait même pas. De toute façon les options qui s'offraient à elle étaient limités ici, il savait pertinemment qu'elle allait céder, et dès qu'elle le ferait il lui suffirait de balancer sa bombe sur sa trajectoire droite et prévisible. Échec et mat en somme. Enfin au moins il avait encore fait preuve de gentillesse avec cet explosif-ci, celui-là non-plus ne viserait pas à la tuer. Après tout il devait bien la remercier de lui avoir apporté l'amélioration qu'il cherchait pour son marteau, et puis il ne se sentait pas trop à l'aise avec l'idée d'enlever la vie à quelqu'un qui débutait dans le métier...



Techs:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1302
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Sam 7 Fév - 10:38




La traque est ouverte.


    Alors que mes lames d'air se dirigeaient à toute vitesse vers l'adverse, celui-ci ne tarda pas à réagir en bloquant celle-ci à l'aide d'un missile. Décidément, cet animal ne faisait pas les choses à moitié et c'était la première fois que j'avais à faire à un tel spécimen. Me battre contre cet animal était plus un acte plein de curiosité qu'une véritable envie de combat. En effet, je voyais plus cela comme un jeu que comme un véritable danger, pensant peut-être qu'un animal ne pouvait pas faire le poids face à moi.

    Le missile engendra une fumée opaque, au moins, le masque que j'avais encore sur le visage allait me permettre de pouvoir continuer à respirer normalement, ou plus ou moins, néanmoins, je me doutais bien que l'animal n'allait probablement pas en rester là. Me concentrant sur les bruits aux alentours, ne pouvant pas trop me fier à ma vision au vue de cette fumée qui n'allait pas trop tarder à s'évader dans le cieux, je tentais de percevoir les gestes de mon ennemi canin. Soudainement, un bruit se fit entendre sur ma gauche, rapidement suivit d'une flopée de coups de feu. Il s'agissait, sans aucun doute, de cet animal qui semblait adepte des explosifs.

    Il fallait donc que je songe à rapidement esquiver cette attaque. La manière qui me semblait la plus simple de le faire était encore de sauter assez haut, d'autant plus que je risquais de me faire mitrailler de tous les côtés. Alors que je sautais en l'air, évitant une première flot d'attaques, j'entendis la voix de Zeke qui semblait m'ordonner de laisser ce spécimen tranquille et de m'en prendre aux autres individus présentant un danger. Un rapide coup d’œil me permit de comprendre qu'une et qu'un nouvel arrivant avaient déjà fait leur apparition, dont un qui semblait particulièrement dangereux.

    D'un geste rapide, j'attrapai le masque que j'avais encore sur le visage pour l'envoyer en direction de l'animal. Le but n'était pas vraiment de lui faire du mal, mais plutôt de bloquer la vision qu'il avait sur moi et de l'occuper l'espace de quelques temps pour réaliser la suite de mon projet.

    À peine eus-je posé un pas sur le sol, que déjà je me dirigeai à toute vitesse vers un arbre non loin de là, certainement ici pour décorer, gardant néanmoins un œil attentif sur le canin, au cas où si celui-ci décidait de continuer à m'attaquer, mes sabres serviraient alors de bon bouclier. En quelques foulées, je me retrouvais néanmoins derrière l'arbre, à un endroit où le canin ne pourrait pas m'apercevoir et, arrachant une branche de celui-ci, je sortais de ma cachette en quelques secondes.

    Agitant le bâton improvisé devant le canin, j'espérais que celui-ci ait envie de jouer. Soudainement, j'envoyais le morceau d'arbre dans la direction de Zeke tout en disant :

    - Va chercher !


    On pouvait penser que cet animal n'allait certainement pas m'obéir, néanmoins, j'avais toujours cet espoir que, peut-être, je pourrais en réchapper de cette façon. Après tout, même métallisé, cela demeurait un canin, non ? Si cela fonctionnait, je n'aurais plus qu'à lancer les hostilités contre le nouvel arrivant à écharpe, sinon, je me tenais déjà sur mes gardes pour éviter la prochaine attaque.




Résumé:
 

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Mer 11 Fév - 1:28


La traque est ouverte
feat. Zeke Lundren, Tenshi Taya, M.Black "Omega" Fran, Halfken Lothbrok

L'attaque était lancée. Il était trop tard pour reculer maintenant, mais face au gouvernement il était toujours possible de se cacher. Gardant sa capuche, ne montrant que peu son visage, elle espérait qu'en gardant son identité secrète, la marine ne lui tomberait pas dessus après cette action qui pourrait lui causer beaucoup trop d’ennuis.

Après que son attaque fut contrer, la jeune femme beaucoup peu trop concentrée se fit envoyer au sol d'un coup de pied dans l'abdomen. Retombant à quelques mètres du marine, la capuche de l'archéologue retomba sur ses épaules, son visage était désormais à découvert et son champs de vision venait de s'accroître. Se redressant avec un peu de mal, Jude attrapa son arme qui s'était retrouvée au sol suite à sa chute. « Concentre toi... » Fronçant les sourcils, Jude serra le manche de son katana. « J'ai pas encore décidé de me suicider ou de me laisser me faire tuer ... » Répondant aux premières paroles que lui avait adressé le marine, la bretteuse brandit l'arme contre son ennemi. « Surtout si c'est de la main d'un pion du gouvernement. » Soupirant d'un faux air ironique, l'archéologue prit un élan avant de courir à nouveau vers sa proie. « Aoi Ryūyō ... » Lançant ensuite son arme en direction du marine, elle intercepta celle-ci au dernier moment. « Aoi Uzu !» La lame en main elle ne s'arrêta qu'à quelques centimètres de Mayuko avant d'effectuer une rotation sur elle-même cherchant à transpercer l'abdomen du sabreur en créant un tourbillon humain avec son corps.

Près à parer toute attaque que le marine pourrait relancer à son égard, l'archéologue s'écarta à la fin de sa technique d'un saut en arrière, restant en position de défense.
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Jeu 12 Fév - 10:04

<< THE BEGINNING >>

Amon by Jeremy Zuckerman on Grooveshark


Un raté, hein ? Pourtant, l’homme masqué avait espéré pouvoir toucher l’abdomen de la jeune femme, pour l’handicaper le plus rapidement possible dans la bataille. Malheureusement, elle s’était contentée d’un bond, né d’une impulsion relativement puissante, qui lui avait permis de s’élever. C’était comme si elle venait de repousser l’air pour prendre appui dessus. Comprenant son échec, Omega ne prit pas peur pour autant. Confiant, et peut-être un peu trop désireux de choses intéressantes à voir, il resta sur sa position, mouvant simplement ses yeux pour ne pas la perdre de vue. C’est alors qu’elle se retourna, une fois en l’air, se plaçant la tête en bas et exerçant une pression sur sa hallebarde à l’aide de son talon, afin que sa lame puisse se coller contre mon crâne. Avec la distance qui séparait l’homme masqué de la lame, initialement, il n’avait pas grand-chose à craindre, bien qu’elle puisse aisément planter un crâne sans forcément user d’énormément de force brute. Seulement, à ce moment-là, le Révolutionnaire savait qu’il ne craignait rien. Il la laissa donc faire, recevant le tranchant de la hallebarde au niveau de son visage, qui l’intercepta sans difficulté. Son masque, fait de titane, ne pouvait être tranché ni même brisé aussi facilement. Il esquissa donc un sourire, alors qu’une lame d’air fonçait sur lui à toute vitesse. Elle provenait d’un homme, à l’allure et au comportement vraisemblablement sombre. Celui-ci l’avait créée à l’aide de l’un de ses membres. Intéressant.. L’une avait la capacité de bondir sur l’air, l’autre de créer des lames d’air à partir de son corps. Il allait devoir étudier ces mouvements, pour tenter de les reproduire lorsqu’il en serait capable.. C’était certain.

Ainsi, quand la lame d’air arrivait sur lui, il dégaina l’une de ses lames et la plaça entre eux, afin de l’intercepter. Au moment où elle s’éclata sur celle-ci, Omega put ressentir une certaine pression, qui le fit glisser de quelques centimètres sur le sol, bien qu’il y fût ancré. De son autre main, il attrapa son deuxième sabre, pour asséner quelques coups d’estoc à la jeune Colonelle. Ceux-ci n’étaient guère des plus puissants, mais ils permettaient de geler la partie touchée. A ce même moment, il redressa sa queue, visant encore et toujours son opposant féminin. De ce fait, si elle espérait bouger d’une quelconque façon, le Révolutionnaire n’hésiterait pas à la mitrailler d’explosions d’air comprimé. Toutefois, il se tenait sur ses gardes, au cas où la situation ne devienne compliquée. Après tout, il venait de se retrouver en infériorité numérique. On pouvait rêver mieux comme combat…

« Qui êtes-vous ? J’aime connaître le nom des personnes que j’affronte pour la vraie Justice. »


Techniques
Spoiler:
 




C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Dim 15 Fév - 22:50




Herleston Melody et Dyron.

Si ce type n'avait pas l'air particulièrement concentré sur leur affrontement, la demoiselle ne se laissait toutefois pas pour autant tomber dans la satisfaction. Ce gars avait démontré de bons réflexes, et une capacité de perception globalement presque impeccable... En venir à bout risquait d'être un petit défi en soi. Quand elle y songeait à deux fois, la gamine se demandait comment elle avait pu accepter le marché de Sinaris, au final. D'accord, cela pouvait l'amener à une richesse et à une célébrité spectaculaires si elle parvenait à le contenter, mais il s'agissait à la base de faire face à plusieurs hommes taillés pour le combat et extrêmement expérimentés... Comment Melody aurait-elle pu faire face seule ? Fort heureusement, la situation lui avait souri : elle devait en effet s'occuper d'un seul et unique opposant, un gars qui ne lui poserait guère problème si elle ne s'endormait pas. Ses attaques étaient vives et puissantes, elle leur faisait entièrement confiance... Tant qu'elle gardait ses distances et qu'elle agissait avec prudence, elle pouvait le battre. Oui, elle le pouvait. Cette supposition devenue affirmation fortifia l'esprit légèrement ébranlé de la demoiselle, qui se remit petit-à-petit de la peur qui l'avait envahi au moment où ce mec avait tenté de lui tirer dessus, sans succès. Frôler la mort n'était jamais une expérience très agréable... Même si elle aurait peut-être pu s'en tirer avec une sale blessure, tout simplement. Malgré tout, la chasseuse de primes devait faire attention à ne pas se faire vaincre ici, en plein milieu de la lutte : les gouvernementaux, même s'ils étaient officiellement de son côté, n'allaient certainement pas se risquer à lui sauver les miches quitte à subir de gros dégâts au niveau de leur effectif... Autrement dit, la Herleston ne pouvait faire confiance qu'à elle seule ! C'était avec cette pensée bien ancrée en tête qu'elle fronça les sourcils en laissant son ennemi lui envoyer un nouvel objet. Elle avait orienté sa lance dans la direction du criminel, et était prête à user de son dial d'un instant à l'autre lorsque la détonation eut lieu.

Un flash ! Une grenade aveuglante, à tous les coups... Voilà que la gamine se retrouvait désormais privée de son sens de la vue... Et, bien évidemment, se retrouvait également dans une méchante impasse. Si elle prenait le risque de demeurer immobile en attendant que son sens ne revienne, le bandit allait certainement en profiter pour l'attaquer. Malheureusement, avec les bruits ambiants, la jeune femme n'était pas en mesure de le suivre uniquement avec son ouïe. Cela aurait peut-être le cas si elle avait été maudite d'un zoan, mais elle ne pouvait pas se targuer d'avoir un lot de compétences aussi extraordinaires... En bref, elle était à sa merci ! Pour le moment, tout du moins... En effet, Melody avait rapidement fait le tri de ses pensées, et sa crainte l'avait poussée à prendre une décision aussi promptement que possible. Elle devait user de son dial pour se propulser quelque part, à l'écart, en usant de sa vitesse pour empêcher l'homme de s'en prendre davantage à elle. Une cible en mouvement était toujours logiquement plus complexe à abattre... Non ? De facto, la chasseuse de primes actionna son dial, comme Zeke avait pu s'y attendre... Se propulsant droit dans la direction de ce dernier. Poussée à bout, la demoiselle n'avait pas pris le temps de s'orienter dans quelque direction que ce soit. Par conséquent : elle menaçait de l'empaler d'un instant à l'autre, sans même le savoir ! Bien entendu, le criminel pouvait prendre le risque d'envoyer une bombe avant que l'arme de la Herleston ne puisse l'attendre... Mais plus elle s'approchait et plus il risquait d'être blessé, que ce soit par l'explosion en elle-même ou par quelques débris qui risquaient d'en être expulsés. En bref : c'était en faisant une grossière erreur que la combattante s'était montrée la plus imprudente et dangereuse possible !

Le pacifista Cy-Wolf comprit rapidement qu'il risquait d'avoir du mal de venir à bout d'une telle cible : l'épéiste inconnue s'était en effet promptement échappée de la trajectoire des premières balles, bondissant dans les airs en démontrant une certaine grâce. Malheureusement pour cette hors-la-loi, il en fallait plus pour impressionner un animal customisé par la section scientifique dans le but de devenir une incroyable bête de guerre ! Ainsi, le cyborg s'apprêtait d'ores et déjà à rectifier le tir au sens littéral du terme lorsque la demoiselle, avec agilité, envoya un objet insolite et inconnu droit dans sa direction. Par mesure de précaution, le quadrupède se contenta de sauter un peu plus loin, agilement, se plaçant hors de portée avant de constater qu'il s'agissait du masque que la jeune femme avait utilisé un peu plus tôt. Après un instant de calme, Dyron s'apprêta donc à reprendre sa course effrénée dans le but de terrasser cette hors-la-loi pas comme les autres... Lorsqu'un objet bien particulier en vint à attirer son attention, fendant les cieux avec sournoiserie. Un bâton. Si ce loup n'était pas d'un naturel joueur en temps normal, l'adrénaline générée par cette situation eut soudainement un effet stimulant... Et il se mit à courir après ledit bâton, sans se préoccuper davantage de l'épéiste. Cet objet insolite était désormais sa cible... Et un missile tel que celui qu'il avait usé précédemment pour écarter les lames d'air de la jeune femme sortir bientôt de son corps, fondant droit en direction du bâton. Evidemment, le missile ne fut pas assez précis pour attendre une cible mouvante aussi petite... Mais il continua malicieusement sa route, droit en direction du sol aux pieds de Zeke. Un malheureux concours de circonstances.


Futoshi Mayuko et Hanzoku.

Cette fille avait peut-être énormément de cran, mais elle n'en était pas moins une cible à abattre pour le commandant de la marine qui, de facto, décida de ne pas la ménager à partir du moment même où elle tenta de l'attendre. Ainsi, observant une faille dans l'assaut de la demoiselle, le combattant ne se gêna guère pour l'expédier un peu plus loin d'un coup de pied féroce, laissant signifier clairement qu'il n'allait pas y aller de main morte. Il jeta un coup d’œil bref à Hanzoku tandis que la jeune femme commençait à se relever, songeant que celui-ci pourrait bien s'occuper du reste des pirates, avant de ramener son attention jusqu'à Jude. Mayuko se mit d'ailleurs à marcher dans la direction de cette dernière, épées bien en main, prêt à démontrer d'un instant à l'autre tout son talent d'escrimeur. Quand elle prit la parole pour répondre à sa menace, il s'arrêta et fronça ses sourcils, se permettant de rétorquer vivement :

-Un pion du gouvernement, hein ? Cette phrase sonne tellement clichée chez vous... Je parie que tu vas me dire que tu te bats pour la vraie justice, ou une connerie du genre ?

Malgré tout, cette demoiselle semblait ne pas avoir le cœur à discuter... Et le gradé de la marine ne pouvait clairement pas lui en vouloir pour cela. Ainsi, quand elle se mit à fondre dans sa direction, il se mit instinctivement en garde, s'apprêtant à réagir au moindre signe d'offensive de la part de son assaillante. Cela ne se fit guère attendre, puisqu'elle envoya son arme dans la direction du gouvernemental avec une conviction stupéfiante. Cependant, le sabreur était surpris d'une telle manière de faire : il ne s'attendait pas à ce qu'elle ait recours à une telle manœuvre... D'autant plus qu'il n'allait avoir aucun mal à contrer une telle offensive ! Le Futoshi se mit donc en position, s'apprêtant à bloquer le projectile lorsque la fille, avec une vélocité effarante, parvint à la récupérer juste à temps pour attaquer d'un coup circulaire et horizontal. Cette fille avait usé d'une feinte calculée pour l'induire en erreur ! Serrant les dents, ne s'attendant pas à un coup aussi fourbe, le commandant interposa son épée gauche sur la trajectoire de la lame ennemi. Toutefois, ses pieds, mal positionnés pour lui permettre de contrer l'attaque en totalité, le forcèrent à pivoter sur lui-même avant de finir un genou à terre, à quelques pas de cette jeune femme. Dents serrées, le marine remarqua que quelques gouttes de sang perlaient sur son bras gauche. Il avait été un poil trop lent à réagir...

Tandis qu'il se redressait, le marine en vint à faire une constatation assez dérangeante : cette femme avait un bon niveau. L'affrontement risquait d'être ardu, à ce rythme... Envers et contre tout, il prit la décision de passer à l'assaut une fois de plus : s'il ne prenait pas un peu les devants, elle risquait de le terrasser sur le long terme ! Il s'élança donc d'un bond, menaçant de la décapiter d'un coup horizontal avec son arme droite. Il restait cependant attentif à chaque mouvement qui pourrait trahir les pensées de cette adversaire...


De son côté, Hanzoku avait d'ores et déjà entamé le combat face à ces deux pirates primés, qui pensaient manifestement pouvoir lui faire face sans avoir à écoper de trop lourdes sentences. Ils semblaient bien candides, tous, là... L'écharpe du chasseur de primes fendit les cieux en direction de Jalais, se recouvrant alors d'une couleur noirâtre, celle du haki de l'armement. Comprenant qu'il était trop tard pour éviter, le forban plaça sa batte de baseball sur la trajectoire et apposa son avant-bras gauche contre elle tout en la tenant fermement de la main droite, dans le but de montrer une parade aussi efficace que possible. Cela ne fut malheureusement pas suffisant, puisqu'il fut expédié au sol dans une série de roulés boulés qui ne s'interrompit qu'une trentaine de mètres plus loin. Cette situation était dangereuse, de plus en plus... Le criminel n'eut pas le temps de se redresser que son opposant s'apprêtait à fondre droit vers lui pour lui asséner un violent coup. Ceci dit, Nera sauva la mise de son camarade en menaçant de décapiter le chasseur. Ce dernier, avec fluidité, se pencha en avant puis décocha un ferme coup de pied dans l'abdomen de la demoiselle qui, tout comme son comparse un peu plus tôt, fut expédiée au sol. Ces gars-là ne faisaient pas le poids, c'était une évidence.


Elalia Flysa et Kamaeron Sinaris.

Il y avait quelque chose d'étrange chez cet adversaire, à coup sûr. La demoiselle l'avait compris en amorçant son geste pour donner un coup de pied dans sa lame : même s'il voyait le coup venir, même s'il avait l'opportunité d'éviter et même s'il avait montré une réactivité suffisante pour la contrer la première fois, il ne bougeait désormais plus d'un poil... Pourquoi ? La réponse lui sauta aux yeux tandis qu'elle frappait sa hallebarde avec vigueur, tout en agissant tel un levier : le masque de ce criminel n'était assurément pas d'argile... Mais d'une matière nettement plus compacte. Dans cette position, le colonel avait du mal à trancher, étant donné qu'elle n'était même pas certaine de pouvoir passer à travers de la pierre... Néanmoins, Flysa concevait qu'il s'agissait soit d'un acier trempé particulièrement ingénieusement, soit d'un titane pur et brut. Cela n'augurait évidemment rien de bon, et le rankyaku de son compère lui permit de profiter d'un bref instant de répit pour prendre une décision. Elle usa une nouvelle fois d'un geppou tout en lâchant son arme, s'écartant soudainement de son opposant tandis que l'épée de ce dernier menaçait de la trancher. En s'écartant à temps grâce à l'aide de Sinaris, elle était parvenue à demeurer hors de portée... Mais la queue de son opposant qu'elle n'avait pas remarqué jusque là semblait bien décidé à la prendre de court malgré tout. Instinctivement, la demoiselle en vint à croiser ses bras devant elle, les présentant à Fran pour contrer l'assaut qui n'allait pas tarder à arriver... Mais elle n'en eut guère besoin. Au contraire : le directeur du Cipher Pol 5 s'interposa de lui même, écartant les bras pour la protéger tout en prononçant un mot simple.

-Tekkai.

L'air comprimé, aussi perforant fut-il, ne parvint pas à égratigner l'armure impénétrable du Kamaeron, qui ne tarda pas à retomber agilement sur le sol, la haute-gradée marine derrière lui, désarmée. Même si cela ne lui plaisait guère que de laisser une opportunité s'envoler pour sauver la peau d'une vulgaire collègue, il était de sa responsabilité que de surveiller les intérêts du Gouvernement Mondial. Or, il s'avérait que cette bonne femme serait bien plus utile ailleurs... Face au même masqué qui avait l'air de tenir tête à Melody, à titre d'exemple. Ainsi, ne prenant même pas la peine de répondre à son opposant, le directeur marmonna quelques mots à l'intention de sa collègue :

-Je m'occupe de ce type.

Comme pour imager ce fait accompli, le directeur se propulsa droit dans la direction de son ennemi, mais s'arrêta tout de même à mi-distance, à quelques mètres de lui. Sa main droite fendit les cieux, index pointé dans la direction de Fran, et s'immobilisa une fois le bras tendu :

-Shigan Gungnir !

Une attaque simple en apparence, mais extrêmement dévastatrice dans les faits... Le chef du Cipher Pol 5 était autrefois l'un des meilleurs éléments du Cipher Pol 9. Il avait assassiné une myriade de politiciens véreux, de primés menaçants, de chasseurs de primés soudoyés sans la moindre difficulté. Et s'il n'avait pas même craint les Supernovas, c'était tout simplement parce que son rokushiki était sans conteste l'un des meilleurs au monde. Ce shigan customisé n'y faisait pas exception : au lieu d'être un bête shigan, le pouvoir perforant de l'offensive étant envoyé droit devant Sinaris... Mais le pire était certainement que cette capacité avait assez de force brute pour traverser une centaine de maisons sans faillir.
La Elalia, quant à elle, se mit à courir en passant à côté de son collègue, bien décidée à profiter de cette attaque une fois de plus, pour récupérer son arme cette fois-ci. Sa hallebarde était son meilleur moyen de combattre, après tout...


Barber Janz et Veneziano Hassan.

Tout talent avait ses limites, aussi sûrement que tout combattant finissait tôt ou tard par se heurter à plus puissant que lui... Pour ce barbu, l'heure de la désillusion venait tout juste de sonner : il demeura manifestement impuissant devant le jet de pièces, et fut dans l'incapacité la plus totale de contrer l'assaut de Janz, qui parvint à lui lacérer le torse efficacement avant de reculer d'un bond, tenant son adversaire en respect en se remettant en garde promptement, tout sourire. Evidemment, l'usage de ces pièces avait toujours de quoi agacer, mais il ne s'attendait pas à venir à bout aussi vite de son assaillant... Remettant ses lunettes de soleil en place de sa main gauche, le Supernova ne tarda guère à prendre la parole à l'intention du civil, qui s'était mêlé un peu trop de choses qui ne le regardaient pas :

-Navré, mais si c'est tout ce dont tu es capable, je vais devoir mettre fin à cette petite lutte... J'espère que tu ne m'en voudras pas trop !

Le Barber s'élança alors d'une impulsion, prenant appui sur le sol avec une fermeté indéniable. Son épée, pointée en direction de ce barbu, risquait de le transpercer d'un instant à l'autre. L'attaque en elle-même ne serait peut-être pas suffisante pour le tuer... Mais il serait à coup sûr incapable de combattre à nouveau pendant quelques jours. De quoi l'empêcher de semer à nouveau son grain de sel dans ce conflit qui ne le regardait clairement pas...

Le bras-droit du Supernova, de son côté, avait déjà repris conscience mais était pour le moment absolument incapable de se redresser. Sa tête lui tournait affreusement et son dos lui faisait un mal de chien, signe d'une blessure plutôt embêtante. S'il chopait le gars qui l'avait attaqué ainsi... Il allait le trouer de la tête aux pieds, à coup sûr.



Voici donc le résumé !

Zeke : Melody (lvl 24) est aveuglée mais, contre toute attente, fonce droit vers toi. A toi de voir : soit tu lances la bombe au risque de t'exposer, soit tu agis autrement !

Tenshi/Zeke : Mais comme je sais que Zeke se serait ennuyé si Melody avait été la seule à faire résistance, Dyron (lvl 29) tombe dans le panneau de Tenshi et se rue dans sa direction en lui lançant un missile (alors qu'il vise le bâton, pas de bol). Tenshi, tu peux te diriger ailleurs, évidemment !

Jude : Mayuko (lvl 21) réagit un peu tard à cause de la feinte et se fait blesser au niveau du bras, mais parvient grosso modo à s'en sortir entier. Il contre-attaque.

Tout le monde : Hanzoku (lvl 38) continue d'affronter Jalais (lvl 23) et Nera (lvl 23). Il les domine, bien évidemment. Hassan (lvl 26) reprend contenance petit à petit, de son côté.

Fran : Flysa (lvl 26) lâche son arme et s'écarte grâce à du gepou. Sinaris (lvl 34) bloque la seule offensive qui la menaçait (la queue et les bulles d'air) d'un tekkai. Puis il attaque d'un super méga shigan ! (Si tu essaies de bloquer, tu apprends à voler, histoire de préciser)

Halfken : Janz (lvl 32) parvient à te toucher compte tenu de ton tour passé. Il recule, puis repart à l'assaut.


Vous m'achèverez un jour. (Peut-être)²
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1487
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   Mer 18 Fév - 8:29

Opportunité



L'ennui avec quelqu'un d'effrayé, c'est que même si sa réaction peut-être prévisible, celui-ci peut toujours trouver moyen de vous surprendre malgré son manque d'originalité. C'est exactement ce qui arriva dans le cas de sa jeune adversaire, lorsqu'elle décida tout bonnement de foncer vers l'ingénieur comme pour lui mettre la pression. Enfin si celle-ci avait eu l'élément de surprise peut-être que ce coup désespéré aurait fonctionné, malheureusement pour elle son adversaire s'était déjà préparé à tout mouvement de sa part. En somme, pile au moment où la bombe mousseuse eu percuté sa cible l'inventeur n'eut qu'à éviter au dernier moment la pointe de la lance d'une simple rotation sur le côté. Une belle esquive en apparence, même si le hors-la-loi ne se souciait guère de son style dans un moment pareil. Non il s'intéressait plutôt au progrès qu'il avait fait depuis un moment. Lui qui se retrouvait auparavant dans le pétrin au moindre combat dominait maintenant une combattante semblant avoir tout un même un minimum d'expérience en combat, une drôle de sensation en somme. Enfin l'inventeur n'eut guère le temps de trop se focaliser sur son changement de situation, en effet le bruit caractéristique d'une explosion retentit pile au moment où la jeune combattante passait à côté de lui, le projetant lui et la gamine environ un mètre plus loin.

Enfin au moins pour le coup il avait, sans le savoir, évité le plus gros des dégâts en esquivant. Au final il s'était simplement fait pousser au sol par le souffle de la déflagration, rien de bien grave ce n'était pas la première fois qu,une bombe lui sautait à la gueule de toute manière. Sa petite adversaire en revanche n'avait peut-être pas eu autant de chance, enfin la mousse l'avait logiquement protégé de l'explosion sans se briser puisqu'elle n'était pas encore solidifié, elle pouvait probablement s'estimer chanceuse. Dans tout les cas il doutait qu'elle revienne lui poser problème lors de ce combat, mais histoire de s'en assurer le mieux restait d'en rajouter une couche. Après quelques difficultés pour se remettre sur pieds et avec les oreilles qui sifflaient encore un peu, l'ingénieur s'assura donc de coller la jeune fille au sol à l'aide d'une nouvelle bombe avant de faire face à son agresseur surprise. Sur quoi était-il tombé au final ? Le jackpot évidemment ! C'était son jour de chance après tout et il avait eu le plaisir de constater que le cabot mécanique lui faisait face.

-Alors toi... Je vais me faire un plaisir de t'étudier sous toutes tes coutures. Dis moi qu'est-ce que la section scientifique t'as fait hein ? Missiles ? Mitrailleuses ? Canon ?

Scrutant de fond en comble le charmant mélange de chair et de technologie, le hors-la-loi se faisait un plaisir de constater les petites modifications les plus apparentes que l'animal avait subit. En revanche vu la façon dont-il se tenait il semblait bien encore raisonner comme un chien bien entraîné, enfin à moins que la technologie n'ai atteint son cerveau ? Ça aurait été une idée intéressante à exploiter après tout. Enfin pour l'heure il devait commencer par capturer la bête avant de pouvoir l'étudier, chose qui allait s'avérer déjà bien plus compliqué. Cet attaquant semblait déjà un peu plus dangereux que la précédente, ainsi l'ingénieur hésitait sur la manière de procéder. Tout faire péter jusqu'à ce qu'il ne puisse plus se relever au risque d'endommager l'équipement ? Ça aurait été dommage, mais faire une telle capture sans violence apparaissait difficile, surtout sur un champ de bataille tel que celui-ci. Enfin avec un peu de chance il était plus résistant qu'il en avait l'air ! Pour l'heure, il se souciait davantage de lui rendre la pareil sur le coup en fourbe qu'il lui avait envoyé, plutôt que de trouver le moyen idéal de le capturer. Voulant tester les réflexes de l'arme ambulante, l'inventeur envoya l'un de ses bâton de dynamite modifié en l'air sur sa droite. En toute logique un tel lancé n'aurait eu aucune chance de toucher la cible se trouvant droit devant lui, mais bon c'était le but d'une telle attaque après tout. En effet, à peine l'explosif avait-il été lancé en l'air que le mini réacteur fixé à l'arrière du bâton propulsa celui-ci droit dans la direction voulu, en faisant tout bêtement un missile de fortune. Sachant tout de même prendre ses précautions, l'ingénieur termina son petit enchaînement en balançant quelques une de ses minuscules bombes lui servant à sauter au sol, avant de sauter à pied joints dessus. En bref, le cyborg se retrouverait visé par un missile surprise tiré en fourbe avant de voir Zeke disparaître brutalement de son champ de vision. Décidément les opportunités de profit ne cessaient d'augmenter avec ce conflit, après tout analyser et disséquer le travail des soi-disant plus grands scientifiques au monde ce n'était pas chose donné à tout le monde !



Techs:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La traque est ouverte. [Event - Grand Line 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La traque est ouverte. [Event - Grand Line 1]
» Calme plat avant Grand Line
» La traque est ouverte. [Event - North Blue]
» La traque est ouverte. [Event - South Blue 2]
» Gambit Decima [Event - Grand Line 2]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-