Partagez | 
 

 La traque est ouverte. [Event - North Blue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Mar 24 Fév - 18:22



Event


« La traque est ouverte ! »


Un bruit des plus stridents venait de retentir soudainement dans le bar. Oh oui, la foudre d’Hibari venait de s’abattre dans un violent fracas vers les cibles qu’il avait auparavant choisies, et le moins que l’on puisse dire c’est que ce fut un franc succès. L’instant d’après un grand nombre de corps gisait au sol sans que l’on puisse réellement y distinguer ceux qui avaient survécu à l’attaque ou non. Leur peau désormais noirâtre de par les électrocutions qu’ils venaient de subir laissait présager leur état, en effet surement leur organisme demeurait carbonisé par la chaleur qu’ils eurent supportée quelques moments plus tôt. Le sergent, quant à lui, semblait bel et bien avoir quitté le monde des vivants aux yeux de notre héros, bien qu’un diagnostic établi de cette manière ne pouvait être une certitude. Ainsi une fois ce constat fait, Hibari semblait être redevenu bien plus calme qu’auparavant, il laissa même échapper un vulgaire : « c’est tout ce que vous avez à m’offrir ? Pathétique. » afin de dénigrer un peu plus encore les cadavres qui tapissaient le sol de l’établissement, il n’avait absolument aucun respect pour ces personnes qu’il jugeait tout aussi corrompu les uns des autres, aucune distinction n’était faite en son cœur. Il fit finalement demi-tour et retourna auprès de ses camarades :



« Vous me verrez fort désolé de cet imprévu qui n’a pour effet que de m’agacer au plus haut point. Une chose est sûre, cela ne fait que commencer ! De ce fait, je vous demanderai de rapidement sortir de cet établissement, surement existe-t-il une sortie de secours à l’arrière, et dirigez-vous vers l’endroit par lequel nous sommes arrivés sur cette île. Je ne voudrai en aucun cas vous mêler à cela, de plus l’un de vous doit encore m’apprendre certaines choses n’est pas ? Je ferai au plus vite, néanmoins si je ne suis toujours pas arrivé d’ici ce soir considérez-moi comme mort et informez en notre capitaine. »


— Hibari à ses camarades.


En effet l’homme s’était préparé à toutes les éventualités possibles et il n’eut pas forcément tort de croire que le combat face aux marines ne faisait que commencer. Surement un affrontement extérieur prenait-il place étant donné la présence du gouvernement et celle du pirate récemment tué, ayant lui apparemment pour capitaine un homme fortement primé. Notre borgne s’installa alors sur une chaise qu’il avait au préalable placée en face de l’entrée du bar et croisa finalement ses jambes, ses camarades eux s’exécutèrent. Autour de lui les choses semblaient avoir évolué, en effet le petit roux fort insolent et qui ne pensait qu’à manger venait apparemment de mettre à mal un officier de la marine, un autre révolutionnaire peut-être ? Mais peu importait, Hibari n’était décidément pas du genre à chercher des alliés extravagants.

Heureusement, son attente ne dura pas bien longtemps et fut brusquement interrompue par l’arrivée des renforts. À la tête de ceux-ci se démarquait un homme dont la corpulence demeurait loin d’être étonnante. Celui-ci fut d’ailleurs surpris de la situation et ne put certainement pas cacher cela de par le pas qu’il effectua à reculons en entrant dans la pièce. Hibari y vit momentanément une certaine faiblesse exploitable en lui et laissa échapper un regard malicieux, il avait déjà prévu un plan de secours. Juste après quoi le lieutenant prit la parole pour annoncer les raisons pour lesquelles il était contraint de l’arrêter sur-le-champ, mais il s’adressait aussi à l’autre fou qui semblait pouvoir dédoubler sa personne de manière assez étrange.



« La prison ou la potence dis-tu ? Fufufu, ne me fais pas rire ! J’ai bien vu ton hésitation en pénétrant en ces lieux, et ne va pas croire que je te juge, c’était un très bon geste de ta part. Pourquoi cela ? Et bien je ne vais pas me présenter à nouveau, retiens juste que je suis un révolutionnaire répondant au nom d’Alpha et que tu viens juste d’entrer en enfer : bienvenue. »


— Hibari s'adressant au lieutenant.


Une certaine forme d’arrogance oui, et Hibari en était tout à fait conscient, il s’agissait là surement de ses mauvaises habitudes qu’il avait intériorisées étant petit et qui ressurgissaient à nouveau. Toujours est-il que sur ces paroles les choses s’accélèrent instantanément, notre héros se levant de sa chaise pendant que l’autre hors la loi et ses copies conformes se furent mis en mouvement, l’un d’eux eut même l’audace de sauter au-dessus du lieutenant afin surement de provoquer celui-ci. Hibari lui ne perdit pas sa concentration, il lui en fallait bien plus pour l’impressionner après tout, il profita même de la perte de concentration du lieutenant de par les agissements du rouquin, ou du moins il pensait celui-ci distrait, et lança de nouveau une offensive afin de montrer qu’il n’était pas là pour plaisanter avec qui que ce soit et que son combat pour un monde meilleur demeurait plus concret que n’importe quelle chose. Il balança alors violemment son bras droit vers l’avant : « BAKUHATSU » ! Une violente explosion se créa finalement vers le lieu qu’il avait visé. Un petit écran de fumée se dispersa finalement laissant alors plané un grand doute sur la réussite de son attaque. Le lieutenant avait-il été touché ? Le rouquin qui se trouvait à ce moment-là en l’air lui aussi ? La réponse allait très vite arriver et notre protagoniste s’y prépara fermement, prêt à réagir face à toute sorte de répliques faites par l’ennemi.

HRP :
Hibari profite de l’éventuelle déconcentration du lieutenant provoqué par le clone de Dante pour l'attaquer de par une technique rapide et explosive (ayant pour effet de paralyser et "carboniser", les effets de la foudre quoi).
Spoiler:
 



CODAGE(c)SHA.


Dernière édition par Chûzaemon Alpha D. Hibari le Sam 4 Avr - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1202

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Ven 27 Fév - 15:01




Burmeister Piso et Next Serton.

Force était de reconnaître que le célèbre colonel n'était pas le plus démuni des marines : chacune de ses offensives avait jusqu'à maintenant fait mouche, et il avait rapidement démontré ses capacités exemplaires. Maintenant, l'occasion se présentait à nouveau de triompher : son ennemi, vraisemblablement sonné par sa première offensive ou alors tout simplement trop sot pour prendre de bonnes décisions, n'eut pas le temps de se mouvoir que Piso, d'un geste incroyablement fluide et terriblement précis, l'envoyait traverser la façade d'une bâtisse locale d'un coup de genou en plein abdomen, le réduisant derechef à l'impuissance la plus absolue. Une petite rixe rondement menée, qui lui permettrait très certainement d'acquérir les honneurs de la part de ses supérieurs lorsque Serton croupirait derrière les barreaux d'Impel Down... Avec intérêt, le haut-gradé se tourna d'ailleurs en direction du primé, qui avait manifestement mangé un fruit du démon. C'était dommage qu'un mec aussi vaniteux en fasse l'usage : ce genre de capacités extraordinaires seraient en de bien meilleures mains si elles étaient réservées aux marines et aux autres agents du Gouvernement Mondial... Mais d'un autre côté, le brillant officier n'aurait sans aucun doute aucune difficulté à terrasser ses opposants si ceux-là ne possédaient aucune malédiction pour rehausser le niveau de leurs pitoyables capacités... De facto, il était peut-être plus intéressant que tout le monde sans grande distinction ne possède un fruit du démon. Restait à voir si ce canin était suffisamment intelligent pour utiliser le sien à bon escient, ou si une existence perchée à la mamelle de la luxure avait endormi son instinct de survie... Le Burmeister, calme, croisa les bras pour observer le Cy-Wolf et le lieutenant passer à l'offensive. Dans l'état des choses, il ne comptait pas se mêler à cette lutte : non seulement ils étaient bien assez de deux, mais c'était également une bonne chose que Ryan ait l'occasion, de temps à autres, de s'émanciper de l'autorité en plein combat. Il fallait qu'il comprenne que ses supérieurs n'étaient pas omnipotents, et qu'il finirait par affronter des opposants bien plus menaçants que lui, à première vue tout du moins... Cette occasion était belle pour le lui rappeler.

Le hors-la-loi, qui avait pris une forme totale pour faire face au cyborg, se rendit bien rapidement compte qu'elle n'allait pas être de grande utilité lorsqu'il remarqua que l'autre marine fondait droit dans sa direction. Alors comme ça, le sous-fifre voulait prendre les devants ? Se reculant un peu pour gagner quelques instants, Serton changea immédiatement de forme, reprenant la posture bipède des êtres humains tout en conservant quelques attributs naturels avantageux. Entre autres, il se retrouvait couvert d'une fourrure sombre par endroits, mais possédait aussi et surtout des sens exacerbés ainsi que des griffes plus longues et résistantes que celles qu'il n'aurait pu posséder en forme humaine... Pour affronter un agent du Gouvernement Mondial, il n'y avait probablement pas de meilleure option. Quand la hache fendit les cieux pour tenter de le percuter, le Prince n'eut qu'à user de malice et de fluidité pour se pencher à temps, menaçant immédiatement de trancher le lieutenant d'un coup de griffes au niveau du visage. Malheureusement, le Pacifista ne l'entendait pas de cette oreille : un shuriken menaça de se planter en plein milieu du front du primé, tant et si bien que ce dernier se recula vivement, délaissant sa proie pour sa survie. Le bandit fixa le quadrupède à quelques mètres de là, surpris d'une telle offensive de sa part, comprenant que ce projectile n'était que l'une des innombrables armes dont disposait Raxet. Le Next, après un instant d'hésitation, songea tout simplement que la Section Scientifique était un ramassis de psychopathes encore plus dérangés qu'on ne le disait. Toutefois, ce qui modifia sa vision des choses, ce fut le fait que son allié, celui qu'il avait souhaité payer pour nettoyer le terrain, venait de se faire étaler en quelques mouvements seulement par un colonel d'une classe affolante. Mener un combat à deux contre un ne l'enchantait déjà pas, mais alors en trois contre un... Le primé, avec vivacité, pivota sur ses appuis pour s'engouffrer dans une ruelle adjacente, cherchant tout simplement à semer ses opposants. S'il parvenait à les semer, il pourrait utiliser son ouïe et son odorat pour abattre le cyborg en premier... Les autres suivraient promptement.

---


Lieutenant Sare.

Si le rouquin manquait manifestement de discernement et d'intellect, et qu'il était capable de se dédoubler pour ce qu'en avait vu le gradé de la marine, le mec masqué un peu plus loin dans la salle était sans conteste le plus dangereux des deux. D'ailleurs, Sare n'eut aucun mal à considérer que les éclairs étaient venus de lui, un peu plus tôt, puisque le premier était déjà capable de se dédoubler... Toutefois, le jeune homme restait avant toute chose sur ses gardes : il ne craignait que ces types soient suffisamment habiles pour prendre l'avantage. Certes, le colonel n'était pas très loin et sauraient certainement se rendre auprès de lui s'il l'appelait directement en renfort, mais le soldat n'avait guère envie d'en arriver à de telles extrémités... C'était compréhensif, d'ailleurs : on lui avait donné une mission et c'était son devoir que de la mener à bien. Il n'allait tout de même pas se laisser impressionner par deux bandits qui se couraient après, sous prétexte qu'ils étaient aptes à utiliser la force ? Dans tous les cas, lorsque le masqué prit la parole, déclinant son identité sous le nom d'Hibari, le jeune lieutenant ne perdit pas un instant et rétorqua soudainement, avec un air agacé :

-Un révolutionnaire ou un vulgaire terroriste ? Je pencherais plutôt pour la deuxième option. Sache que le groupe que l'on nomme "Révolution" a au moins le mérite d'éviter les massacres de masse. Leurs idéaux ne sont que chimères, mais ils ne les brandissent pas comme un étendard sacro-saint afin de justifier leurs tendances à la barbarie. Autrement dit, tu n'es pas un révolutionnaire : tu n'es qu'un abruti.

Sare n'était à n'en pas douter doté d'un certain talent en matière d'orateur, mais s'il avait répondu à cet illustre inconnu pour le remettre à sa place, c'était tout simplement histoire de voir si la provocation marchait sur lui. Dans certains cas, les hors-la-loi se sentaient obligés de se ruer sur leur interlocuteur pour protéger leur honneur violemment bafoué... Ceux-là étaient les plus simples à vaincre, même lorsqu'ils présentaient des capacités physiques plus menaçantes que celles du soldat. Il n'avait en effet qu'à attendre la première erreur pour appliquer le sceau de la justice sur leur destinée... Ainsi, quand les clones se mirent à courir dans la taverne, semant une légère panique parmi les justiciers, le gradé ne leur jeta pas même un regard : ce mec, quoi que certainement malsain, semblait pour l'instant bien décidé à ne pas créer trop de trouble vis-à-vis de la marine. Un petit avis de recherche suffirait, puisque tous les chasseurs de la région se précipiteraient droit dans sa direction histoire de lui mettre le grappin dessus... mais le masqué, quant à lui, ne s'en sortirait pas aussi bien. Ainsi, lorsque le prétendu Alpha envoya de la foudre dans sa direction, le gradé planta sa massue dans la sol et se recula violemment histoire de se tenir à distance. Comme il l'avait imaginé, l'électricité fut canalisée par l'acier et renvoyée dans le sol : le choc, grandement amenuisé, n'eut pas réellement d'impact ni sur lui, ni sur ses subordonnés.

-Vous tous, sortez de l'auberge et essayez d'éloigner les civils qui pourraient être restés dans la zone. Définissez un périmètre de sécurité, et appelez le colonel Burmeister pour l'informer de la situation. Transférez les ordres aux renforts, qui ne sauraient tarder.

Les hommes hochèrent la tête avec fermeté et se mirent soudainement à sortir en trombe de l'auberge, traînant certains corps inanimés pour essayer de leur apporter les premiers soins et de les placer à l'extérieur. Le lieutenant attrapa à nouveau sa massue, grimaçant brièvement lorsque l'électricité statique toujours présente lui infligea une légère décharge au bras. Rien de grave, en tout cas cela devait l'être bien moins que s'il s'était contenté d'encaisser... Ce qui était sûr pour Sare, c'est que son opposant lui cachait quelque chose. Il était de son ressort que de comprendre ce qu'il en était. Avec sérieux, il envoya sa massue droit en direction de l'ennemi, la suivant aussitôt avec vitesse et précision. Si son ennemi évitait, il pourrait tenter de lui fournir un coup de poing en plein ventre... De quoi calmer ses ardeurs.



Rappel : Piso est lvl 32 !
Serton est lvl 25 !
Raxet est lvl 25 !
Sare est lvl 21 !

Ryan : Du coup, tu l'attaques, il esquive, évite le shuriken de Raxet qui te couvre puis tente de prendre la poudre d'escampette par une ruelle adjacente ! Tu peux choisir de foncer, mais tu peux aussi attendre là : Dante ne saurait tarder, j'imagine ^^

Hibari : Le lieutenant plante sa massue dans la sol pour l'utiliser comme un paratonnerre ! Ensuite, il te la balance au visage et la suit, pour anticiper tes mouvements et essayer de te cogner.

Dante : Si tu débarques au niveau de la place maintenant, tu verras Serton prendre la fuite, Piso, Raxet et Ryan non loin !

Sorry, ça a été un peu plus long que d'habitude ^^
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Membre du CP6
avatar
Messages : 42

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
16/120  (16/120)
Berrys: 33.485.500 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Dim 1 Mar - 23:02

La réplique de Serton avait été fulgurante. Alors qu’il avait pris sa forme hybride, son corps tout entier s’était montré d’une vivacité sans pareille, certainement due à son statut de maudit. Et le salut de Ryan ne fut dû qu’aux shurikens que lança le Cy-Wolf. Ecarquillant les yeux de surprise, le dragon eut pour la première fois depuis longtemps de véritables sueurs froides. Il n’avait que rarement pu constater sa faiblesse de si près, et pourtant il ne fut pas tétanisé le moins du monde. Sans même prendre la peine de consulter le Colonel, il s’élança vivement à la poursuite du hors-la-loi, s’engouffrant dans les ruelles de la ville.

La chasse était ouverte. Le prédateur devenait la proie, c’était aussi simple que ça. Mais à ce rythme-là, en prenant en compte les avantages hybrides de cette créature, le lieutenant Crusade ne pourrait bientôt plus tenir la distance. Et le retrouver… Encore moins. Pourtant, quelque chose lui susurrait de ne pas céder à ses instincts les plus bas. Il devait résister, cacher sa vraie nature. Il devait…

Une résistance si vaine et si futile. Ce garçon n’était qu’un pion pour la bête qui sommeillait en lui. Et à présent qu’une proie avait été désignée, l’instinct pouvait refaire surface. Un grognement rauque sortit de la gorge du lieutenant qui, un instant plus tard, sembla perdre la raison. Il ne s’arrêta pas de bouger, et sa course s’accéléra. Ses mouvement devinrent plus vifs, plus précis, jusqu’à ce qu’il perde Serton de vue et s’élance en une seule fois sur le toit d’une maison adjacente. De là où il se situait, il avait le Colonel dans son champs de vision, et celui-ci pouvait aussi l’observer.

Mais plus intéressant encore, son ouïe et son odorat s’étaient considérablement améliorés. Il pouvait non seulement percevoir l’odeur nauséabonde des ruelles aux alentours, mais aussi celle fuyante de ce clebs… Ce Serton. L’apparence du lieutenant avait considérablement changé. Sa tenue avait été percée sur ses jambes, ses bras, son torse et son dos d’écailles d’un bleu glacial. La peau de son visage avait aussi changée, et il revêtait une gueule inhumaine, plus proche de celle de l’animal que jamais. Dans son dos, des ailes rétractées avaient percé sa tenue. De longues griffes avaient remplacé ses ongles. Il riait.

Un mouvement brusque projeta Ryan de son perchoir. Il n’eut qu’à faire quelques mouvements pour apercevoir Serton à proximité. Sous sa forme hybride, le lieutenant de la marine avait l’air menaçant. Mais pire encore : son instinct dominait à présent ses actions. Il n’avait qu’une seule chose en tête, attraper sa proie. Il n’avait qu’un seul objectif, déchiqueter le corps de ce pauvre hors-la-loi. Il ne serait tranquille que lorsque celui-ci girait sur le sol, la gorge ouverte. Maintenant sa hache en main, dernier vestige de son humanité barbare, le lieutenant s’élança vivement dans le dos de Serton. Il abattit sa hache transversalement, de sorte à le couper en deux ou à lui entamer au moins l’épaule.

En tant que prédateur, il voulait jouer sur la surprise. En tant que dragon, il voulait simplement anéantir son ennemi. La mort était un doux caprice, et un juste châtiment pour ce genre de criminel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Mer 4 Mar - 22:12

Sur le chemin, Instinct s'était dit qu'en fait "Y'a p'têtre des trucs cool là-bas. Et puis si j'éclate la gueule de quatre-yeux, ça fera chier l'original. En plus, je peux mourir c'est pas grave. Et il saura jamais que c'est moi." Plus clairement, il avait décidé d'ignorer ce que lui avait dit Dante et de repartir dans l'auberge. Adrénaline aidant, il arriva encore plus vite qu'il ne fut parti; il ne fallait surtout pas manquer ça, c'était la première fois qu'il pouvait se battre tranquillement. Il passa à travers une des fenêtres à la vitesse d'un missile et sauta sur le pauvre lieutenant qui semblait attaquer l'homme au masque. Il avait attaqué dans son angle mort, arrivant par derrière. S'il arrivait à le toucher, il le plaquerait au sol à cause de sa vitesse et de son poids. Puis, il attendrirait la viande en lui administrant quelques coups enlèverait les lunettes et toutes parties immangeables et passerait au repas. Il en avait déjà l'eau à la bouche.
De son côte, Peur était recroquevillé dans le bateau de Dante, se cachant sous la couette "Ici, ils ne m'auront jamais! Jamais!" le tout accompagné d'un petit rire, mi-peur, mi-jubilation. Car oui, personne ne viendrait à sa recherche, c'était sûr. Les autres risqueraient de se faire rechercher, c'est sûr, mais pas lui. quand à Réflexion, il se rendit vite compte à quel point s'enfuir comme ceci était une mauvaise idée; il laissait Dante seul, et si il arrivait quelque chose à ce joyeux inconscient, c'en était fini de Réflexion qui comptait bien vivre tranquillement sa petite vie de clone. Il rebroussa donc chemin, trouvant vite la trace du réel Dante, l'odeur de chaque clone étant un fragment de l'odeur initiale, il suivit l'odeur la plus riche jusqu'à sa source. Arriverait-il à temps?



Dans tout les cas, il n'arriverait pas à temps pour empêcher Dante de faire irruption devant Serton, Raxet et les autres. Alerté par l'odeur qu'un combat prenait place non loin de sa localisation, il couru vers la source des odeurs, sautant sur un toit pour se mettre à l'abri de toute attaque directe. A première vue, il ne comprit pas ce qui se passait; un chien-robot, un homme-chien et un homme-truc de glace. Si ce n'était pour la présence de Piso, on se serait cru dans une animalerie, Dante s'ajoutant dans la liste des bêtes de foires. S'asseyant sur le bord d'une cheminée, il bailla légèrement et resta là pour observer la suite des événements. D'où il était, il avait peu de chances d'être vu, et de toute façon, il courait assez vite pour s'enfuir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Ven 6 Mar - 20:03



Event


« La traque est ouverte ! »


« Un vulgaire terroriste dit-il ? De belles paroles sortant là de la bouche d’un béotien. Pour qui se prend-il donc ? Croit-il être capable de lire en chacun des êtres de ce monde d’un simple coup d’œil ? Oui, c’est très surement cela. Encore l’un de ces soi-disant défenseurs de l’humanité, mais qui au fond ne servent que ceux qui leurs seront bien utiles un jour ou l’autre. L’un de ceux considérant leur propre croyance au-dessus de celles de n’importe quelles autres, se permettant également de juger du sort de tous pour la simple et bonne raison que ceux-ci agissent sous une autorité que l’on ne peut défier. Jamais un homme de ce genre ne pourra me qualifier d’abruti sans en subir de lourdes conséquences. Les souffrances que je fus contraint d’endurer ne firent pas de moi un martyr, mais bel et bien un homme épanoui. Grâce à ces monstres de gouvernementaux je sus finalement quelle était ma place ici et en quoi mes capacités pouvaient-elles bien servir les plus faibles. Jamais je n’aurais la prétention d’affirmer mes actes tels les meilleurs choix qui m’étaient possibles, mais aussi jamais je n’opterai pour ceux-ci en ne pensant pas cela d’eux, là est toute la nuance. »

Voilà le raisonnement que s’était fait notre héros à l’intérieur de lui-même. Les paroles de son opposant l’avaient quelque peu chamboulé et surement telle était l’intention de son interlocuteur, toujours est-il que notre protagoniste demeurait un tant soit peu plus réfléchi que cela pour s’emporter si vite. Pendant ce court instant son attaque venait de toucher ses cibles, ou tout du moins c’est ce à  quoi il pensa dans un premier temps. Le rouquin semblant peu intelligent s’était quant à lui échapper sans que personne ne tentât de le retenir, le plan de notre homme masqué ne s’était donc pas réalisé comme il le souhaité, à savoir profiter de l’inattention de son ennemi pour le frapper rapidement. En effet ses craintes vinrent finalement se confirmer étant donné que le soldat de la marine tenait toujours là debout sans la moindre présence d’une quelconque blessure. Un peu plus loin devant lui se tenait sa masse métallique qui surement avait elle protégé le groupe de l’attaque d’Hibari. Juste après cela surement le lieutenant eut compris qu’il avait en face de lui un opposant digne de ce nom et ordonna alors à ses coéquipiers de quitter les lieux en emportant avec eux les blessés, chose à laquelle Hibari ne s’opposa pas.



«« Es-tu sûr de vouloir m’affronter seul pauvre fou ? Sache dès à présent que je ne me retiendrai pas une seconde face à toi. Et je tenais aussi à t’informer que l’opinion que tu te fais de moi n’est en rien quelque chose qui m’affecte, ainsi quel qu’en soit les noms injurieux et réducteurs que l’on donnera à mes actes et à moi-même, jamais ma volonté d’anéantir la Marine pour un meilleur futur ne faiblira, et ce même si des sacrifices doivent être fait ! »


— Hibari s'adressant au lieutenant.


Voilà que sur ces paroles le lieutenant Sare s’empara rapidement de son arme fétiche afin de lancer l’assaut vers notre héros. Ainsi l’homme jeta finalement d’une certaine facilité sa massue en direction de l’homme masqué avec très surement la ferme intention de le réduire au silence. Notre borgne quant à lui laissa une fois encore un léger sourire narquois sur son visage, bien que personne ne put malheureusement observer celui-ci de par le magnifique masque qui cachait son visage. Il avait déjà en tête de séparer son opposant de son arme afin de rendre celui-ci un peu plus inoffensif encore. Ainsi la massue se dirigeant vers lui à toute vitesse il prit la décision de ne pas se fier à ses capacités de logia et fit alors en sorte que son corps soit tangible afin de ne pas révéler ses pouvoirs trop rapidement. Surement le lieutenant s’attendait-il à ce que son adversaire esquive son jet d’arme, mais ce n’est pourtant pas ce que fit Alpha.

En effet celui-ci contre toute attente se fixa fermant sur ses appuis, fléchissant légèrement ses jambes et plaçant son pied droit un peu plus en avant par rapport à sa gauche pour finalement s’emparer de ses deux mains de la puissante massue qui s’abattit sur lui. Le choc fut plus ou moins violent et fit reculer l’homme de quelques mètres, de plus ses mains sentirent l’attaque passer qui laissa ainsi quelques sensations douloureuses. Néanmoins il avait maintenant en main un objet métallique qu’il n’avait plus qu’à faire fondre grâce à son pouvoir, propageant alors une immense quantité d’électricité dans celle-ci dans l’espoir de la voir fondre. Si son attaque demeurait un franc succès le marine allait surement se retrouver en franchement mauvaise posture, en imaginant que cette massue lui était essentielle pour combattre bien entendu, cela pouvait donc ne pas être le cas. Ce dernier semblait d’ailleurs avoir suivi de près son arme afin de riposter rapidement, ce à quoi Hibari se prépara bien évidemment, mais d’une manière quelque peu étrange. En effet il fit en sorte que son corps soit sensible aux prochaines attaques physiques du marine afin de préserver sa capacité de logia un peu plus longtemps encore, mais il prit néanmoins la précaution de faire parcourir celui-ci par une haute charge électrique, ainsi son adversaire allait être irrémédiablement électrocuté violemment par le prochain contact physique qu’il allait avoir avec Hibari. Au même moment le rouquin sembla ressurgir de nulle part et se jeta instantanément sur le lieutenant : était-il un nouvel allié ?


HRP :

Hibari rend son corps tangible et intercepte la massue, juste après cela il tente de la faire fondre en parcourant celle-ci d'une forte charge électrique (c'est une technique), il se prépare ensuite à recevoir un coup du lieutenant et propage ainsi dans son corps de l'électricité pour l’électrocuter au contact, mais Dante apparait au même moment.
Spoiler:
 



CODAGE(c)SHA.


Dernière édition par Chûzaemon Alpha D. Hibari le Sam 14 Mar - 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1202

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Sam 7 Mar - 18:24




Burmeister Piso et Next Serton.

Si ses deux subordonnés s'étaient immédiatement engouffrés dans la ruelle à la suite de Serton, afin de l'empêcher de les semer et de les perdre de vue, le colonel quant à lui se contenta de glisses ses mains dans ses poches en scrutant le ciel d'un air rêveur. En réalité, pour lui, cette offensive massive était une réussite resplendissante, comme à chacun de ses déplacements. Ce sale primé finirait tôt ou tard derrière les barreaux, et il ne pourrait de tout manière pas aller bien loin même dans le dédale des ruelles puisque l'île avait été totalement bouclée. De facto, même si quelques anonymes sauraient s'enfuir ou se cacher le temps que les gouvernementaux ne lèvent définitivement l'ancre, pour le Prince, c'était une autre paire de manche : Piso ne comptait pas donner l'autorisation à ses camarades de s'en aller tant que ce type ne croupirait pas dans l'un des navires de la justice. Autrement dit : ils étaient venus ici pour lui, et ils repartiraient avec lui quoi qu'il puisse advenir entre temps. Après un énième soupir, le haut-gradé se décida enfin à attraper un petit Den Den Mushi qu'il baladait toujours avec lui et s'apprêta à appeler son autre subordonné, le lieutenant Sare, lorsqu'un mouvement fugace attira brièvement son regard : une silhouette, mi-humaine, mi-reptilienne, se trouvait en effet sur un toit, non loin de là. Ryan ? C'était tout du moins cet homme que reconnut le colonel un court instant, sans être persuadé qu'il s'agissait bien du lieutenant pour autant. Le brillant combattant était sur le point de ranger son escargophone pour s'élancer dans cette direction avant de s'en assurer lorsqu'il se ravisa. En réalité, il faisait confiance en son subordonné... Sans compter que Raxet se trouvait sur place. Du coup, le Burmeister n'avait aucune raison de s'inquiéter : ces deux-là lui ramèneraient bientôt la tête de ce fumier de Serton sur un plateau d'argent, et ils pourraient tous les trois profiter des succès de cette opération rondement menée. La Section Scientifique serait remerciée pour ses progrès ingénieux, ce jeune Ryan obtiendrait le superbe grade de commandant, et quant à lui... Il atteindrait enfin ce prestigieux rêve de contre-amiral de North Blue, ainsi que de commandeur des forces marines locales. En bref : tout allait se passer pour le mieux, il n'y avait donc pas de raisons de s'inquiéter !

Ainsi, après avoir décroché le combiné de son Den Den Mushi, le colonel chercha à joindre son subordonné direct. Il songea que ce dernier était occupé, puisqu'il n'obtint alors aucune réponse, et tenta alors de joindre un autre gouvernemental sur place. Cette fois-ci, il y eut une réponse... mais une réponse peu satisfaisante, en vérité. En plus de sembler plutôt inquiet, son interlocuteur avait l'air de bégayer sous les effets de l'adrénaline. Sans doute une nouvelle recrue... Bah, il finirait par se faire à la vie de justicier, de toute manière.

-Soldat ! Ici le colonel Burmeister ! Faites-moi un rapport concret sur la situation.
-Co... colonel ! Nous avons trouvé quelques... hors-la-loi, et l'un d'entre eux semble poser problème ! Le lieutenant nous a ordonné de quitter le bâtiment, et il l'affronter en solitaire !
-A quoi est-ce que ça rime ? Pourquoi ne l'aidez-vous pas ?

En réalité, même s'il posait la question, Piso était déjà certain de la réponse : le type qu'affrontait le lieutenant devait être suffisamment talentueux pour lui poser problème, tant et si bien que le bas-gradé avait tout simplement décidé de s'occuper de lui en plaçant ses subordonnés sur le côté. Ce gars avait un bon sens des responsabilités, au final... Malheureusement, le colonel craignait qu'il ne soit au final pas assez solide pour endosser celles-ci. Or, un échec pouvait peser lourd à ce stade d'une carrière sur la conscience d'un soldat exemplaire : par conséquent, il était du ressort du supérieur de se retrousser les manches ! Sans même prendre la peine d'écouter les balbutiements de son interlocuteur, le brillant homme coupa court à la discussion en ajoutant promptement, juste avant de raccrocher sans plus de cérémonie :

-Okay, j'arrive dans dix secondes.

Dix secondes ? Un délai un peu court pour le commun des mortels, mais largement suffisant pour un marine émérite tel que le haut-gradé. Celui-là entama immédiatement une métamorphose particulièrement horrible pour le commun des mortels : son corps s'affina singulièrement, ses yeux semblèrent sortirent de ses orbites et des bras se replièrent sur eux-mêmes, formant alors deux tenailles semblables à celles qu'arboraient les Mantes-religieuses. Le plus perturbant, c'était toutefois les deux ailes transparentes que le Burmeister possédait désormais dans le dos : celles-ci se mirent à vibrer à haute-fréquence, le soulevant immédiatement dans les cieux avec une vitesse surprenante. Il n'eut aucun mal à remarquer le rouquin sur le toit non loin de là, mais il n'en avait que faire : il se dirigeait directement droit vers les marines, avec une rapidité qui pouvait en scotcher plus d'un.


Serton pensait donc avoir réussi à s'échapper et à semer ses opposants lorsqu'un bruit, derrière lui, le démentit soudain : un sifflement aigu, comme si quelque chose volait droit dans sa direction ! Avec crainte, redoutant ce qu'il n'allait pas tarder à affronter, le primé pivota en cessant sa progression, ceci tout en sortant l'épée fine qu'il portait au niveau de sa taille. Cette abomination ailée et indicible qui tentait de le trancher, c'était à n'en pas douter le même lieutenant que celui qui l'avait attaqué un peu auparavant ! Est-ce qu'il avait mangé un fruit du démon également ? Vraisemblablement ! Mais quel genre de fruit, alors ? N'ayant guère plus de temps pour y songer, le Prince tenta de contrer la hache adverse grâce à son épée, plus ou moins maladroitement cependant : l'arme blanche adverse eut tout de même le temps de lui entailler légèrement l'épaule avant qu'il ne parvienne à l'arrêter totalement. Sur ce, le Next ne perdit pas une seconde de plus : il arma son poing gauche, qu'il n'avait pas utilisé pour tenir son arme, et essaya de fournir à son opposant un violent coup de poing en plein abdomen, histoire de l'envoyer rencontrer un mur non loin de là. Juste derrière, Raxet poursuivait les deux autres maudits tant bien que mal, et s'il n'avait eu aucun mal à assimiler la métamorphose du primé, étant un cyborg, il ne comprit en revanche pas l'identité de cet étrange reptile ailé. Toutefois, comme l'ordonnaient les complexes calculs mit en oeuvre dans son cerveau désormais à moitié électronique, il n'allait pas prendre le risque de l'attaquer : il s'agissait certainement d'un civil ou d'un allié quelconque... Du moins, tant qu'il ne montrait pas d'attitude hostile à son égard !

---


Lieutenant Sare.

S'il avait été estomaqué de voir son opposant capable de se protéger d'un tel jet d'arme massive, Sare ne déposa pas les armes pour autant : son objectif était clair et concis, il s'agissait de terrasser ce mystérieux criminel masqué et de lui faire comprendre que la justice ne souffrait d'aucun compromis. En vérité, il n'avait même pas écouté les palabres de cet étrange type : il avait l'habitude que ses ennemis ne tergiversent en se faisant passer pour les véritables héros, ne se rendant même pas compte que leurs idéaux égoïstes entraînaient plus de malheur que de félicité. Même s'il en souffrait secrètement, le lieutenant avait été, enfant, élevé dans l'espoir de vivre dans un monde plus juste, lui aussi. Mais quand la Révolution et ses actes barbares avaient fini par engendrer la mort de dizaines d'innocents, il n'avait pas tardé à réviser son opinion. Le Gouvernement Mondial n'était certes pas tout-à-fait parfait, mais personne ne l'était : de fait, personne n'avait le droit de nuire à cette prestigieuse instance planétaire. C'était sa vision des choses, et elle était aussi inébranlable qu'il pouvait se montrer téméraire...

Cependant, le lieutenant n'eut pas le temps d'appliquer la suite de son plan que le type qui lui faisait face se recouvrit soudain d'un intense champ électrique. Incapable de comprendre comment une telle prouesse était envisageable, le gradé ne déposa toutefois pas les armes, une fois de plus : il s'apprêtait même à frapper aussi fermement que possible lorsqu'une ombre se profila soudain, signe du passage d'un quidam par l'une des fenêtres. Impulsivement, Sare se retourna et remarqua que l'un des rouquins avait manifestement changé d'envie, et venait de bondir droit dans sa direction. N'écoutant plus que son instinct, le soldat enfouit alors ses deux mains dans son manteau blanc et bleu et en retira quatre couteaux de jet. Il en envoya deux en direction du rouquin, dans l'espoir de faire cesser sa course immédiatement, et deux autres en direction de l'homme masqué pour le retenir ne serait-ce qu'un bref instant.



Rappel : Piso est lvl 32 !
Serton est lvl 25 !
Raxet est lvl 25 !
Sare est lvl 21 !

Ryan : Serton bloque, et tente un coup de poing pendant que Raxet essaie de vous rattraper !

Hibari /Dante : Le lieutenant est surpris par Hibari mais ne tarde pas à envoyer quatre couteaux de jet dans vos directions (deux pour chacun, en sachant que ceux envoyés vers Hibari ciblent ses deux épaules et que ceux envoyés vers Dante cible l'abdomen et le torse !)

Dante tout seul : Tu es le seul à voir le colonel se métamorphoser et foncer droit vers l'auberge !
Evidemment, il s'agit d'un zoan du type insecte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Mar 10 Mar - 17:26



Dante vit à peine ce qui vint voler vers lui, trop occupé à regarder le combat qui se passait sous ces yeux. La seule pensée qu'il eut à ce sujet fût "Y'a vraiment personne de normal ici"; en effet, même le second adversaire s'était révélé être un logia. Ce serait peut-être un combat intéressant, bien que l'être de glace semblait plus puissant que l'hybride canin, ou lupin pour le peu que Dante en savait. Mais suivons plutôt le parcours du colonel qui allait arriver à l'auberge, car pour le peu de temps qui s'écoula entre l'instant où il partit de la place où se trouvait Dante jusqu'à celui où il arriva devant l'auberge, il se passa nombre de choses du côté d'Instincts.
Tout d'abord, celui fût quelque peu de surpris de voir que l'homme à la masse eut le temps de se retourner, et encore plus de constater qu'il avait eu le temps de réagir "Les marines sont pas tous des fiottes" commenta-t-il intérieurement. Deux couteaux de lancer, ce n'était pas tant que ça au final. Instincts n'eut pas de mal à en esquiver un; à son échelle, la vitesse des couteaux était égale à celle d'un coup de poing pour un humain normal. Par contre, vu son angle d'attaque, il ne put pas esquiver l'autre; il le para donc d'une étrange manière à laquelle peu d'êtres humains normaux auraient pensé, en utilisant une autre partie de son corps comme bouclier. Intercepta le couteau avec la paume de sa main, il  le sentit s'enfoncer dans sa chair, sans toutefois lui transpercer la main de part en part.
Côté attaque, il ne changeat quasiment pas ses plans. S'il comptait auparavant sauter sur son adversaire, il voulait à présent attraper sa tête pour l'écraser au sol. Il s'était à peine stoppé dans sa course et fonçait vers son adversaire. Il y serait dans moins d'une seconde. Avec sa main droite qui n'avait reçu aucun dommage, il attraperait le faciès de l'homme à lunette et laisserait le poids de son corps retomber pour précipiter son adversaire, et plus précisément son crâne, par terre et usant de sa vitesse et de son poids. Rien de sorcier à première vue et un plan rudimentaire qui avait toutes les chances du monde d'arriver à exécution si le gars au masque ne venait pas intervenir; s'il essayait de bloquer le chemin d'Instincts, celui-ci n'aurait pas de remords à s'occuper de lui, quitte à devoir aider le marine.
Pour Réflexion, pas d'attaque ni de défense; l'odeur de Dante se faisait de plus en plus présente, il savait qu'il n'était plus très loin de sa cible. Repérant l'original sur le toit, il sauta sur celui-ci et s'approcha de Dante sans même faire attention au combat qui se déroulait:
"-Bon mec, on avait dit de se cacher, pas de se mettre en évidence sur un toit. Alors bouges toi, on va se foutre à l'abri.
-Nan, t'as pas vu ces gars là? J'ai envie de voir!"

Réflexion daigna enfin jeter un coup d'oeil aux deux adversaires, deux zoans pas franchement sympathiques à première vue. Mettant toutes ses connaissances et son sens de l'observation en oeuvre, il put remarquer que l'un deux était un marine, et l'autre sûrement un hors-la-loi. Rien d'original si ce n'était qu'un des deux semblait couvert de glace et beaucoup plus menaçant.
"-Et alors? C'est le gars en glace qui va gagner, te fait pas chier à voir ça.
-Ouais, j'ai le même pronostic. Mais c'est pas vraiment ça le truc, j'ai plus envie de voir combien de temps l'autre va tenir.
-Pour que l'autre nous voies après et vienne nous défoncer?
-Non, mais on aura le temps de fuir.
-Il vole. Il est rapide. Sûrement plus fort que nous. Mauvais délire."

Dante considéra quelques instants ce que Réflexion venait de lui dire; il volait, c'était un fait. Mais était-il vraiment plus rapide? Il ne pouvait se l'avouer, mais c'était vrai. Si Dante était bien plus rapide qu'un humain normal, lui l'était sûrement encore plus. Et plus puissant que lui, ce n'était pas sujet à débat, c'était évident. Abdiquant, il finit par se lever et descendit du toit.
"-Bon ok, t'as raison...
-Bien sûr que j'ai raison, c'est pas pour rien que je suis Réflexion."

Réflexion sourit; il était toujours fier lorsque Dante acceptait ses plans, car celui-ci était souvent très borné. S'il s'était déjà mis dans quelques situations terribles, il avait réussi à lui sauver la mise plusieurs fois. Après tout, n'était-il pas issu de son sens de l'observation et de ses connaissances? C'était sûr, il était le conseiller de guerre par excellence. Il proposa de rejoindre le bateau et Dante accepta. Connaissant Instincts, il était sûrement en train de foutre le bordel quelque part et il suffirait d'attendre qu'il se fasse tuer pour prendre le large.

Lorsqu'ils arrivèrent à bord, Peur était en train de se cacher sous le lit, et Dante le fit disparaitre en un tour de main; il n'avait pas envie d'entendre son clone pleurnicher et gueuler tout le temps. S'asseyant sur son lit, il prit quelques livres et en tendit d'autres à Réflexion; à deux, ils pouvait lire deux fois plus vite, car lorsque Réflexion disparaitrait, le savoir qu'il aura acquis reviendra à Dante et celui-ci pouvait donc s'érudir beaucoup plus vite. Il ne pouvait pas faire ça avec ses autres clones, ils refusaient tout le temps de lire et de se calmer, alors Dante profitait d'avoir réussi à faire sortir Réflexion pour lire en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Membre du CP6
avatar
Messages : 42

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
16/120  (16/120)
Berrys: 33.485.500 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Mar 10 Mar - 17:38

Le grondement sourd qui retentissait toujours dans la gorge de Ryan n’arrêtait pas de s’étendre. Son haleine froide semblait déjà prête à anesthésier la gorge de notre très cher repas, mais ce dernier ne voyait pas les choses sous le même angle. L’attaque n’avait pas été un franc succès et la chair ne s’était pas découpée comme l’aurait souhaité le lieutenant. Et si le reste de l’offensive semblait compromise, il fallait en plus prendre en compte que la proie savait se défendre sous sa forme hybride. Mes instincts animaux me poussaient à faire attention, mais ceux de Ryan, son insatiable envie de justice, semblait reprendre le dessus pile au mauvais moment. Bien qu’il y ait eut une distance raisonnable entre les deux opposants, le poing de Serton fut d’une vivacité hors du commun. Digne d’une créature de sa trempe. Pourtant, le lieutenant n’hésita pas une seconde, il relâcha immédiatement son arme, laissant celle-ci tomber par terre dans un cliquetis significatif, et sa queue de dragon d’environ un mètre vint faire le tour du poignet du hors-la-loi pour arrêter le mouvement alors que le dragon reculait.

Sans même attendre que le choc soit totalement désamorcé, Ryan s’élança vers sa cible, gueule en avant, rugissant presque. Il comptait bien en finir avec son adversaire en lui déchiquetant la trachée, et pour cela il prit quelques précautions. Tout d’abord, un de ses puissants bras vint saisir le poignet encore libre de l’adversaire, celui-là même qui tenait le sabre dans une main, et le second, griffe sorties, tenta tout simplement d’embrocher le flan de Serton tandis que la queue, certainement en train de se briser sous l’effort de rapprochement, maintenant la main gauche de l’opposant.

Il allait le voir passer ce coup. Si ce n’était pas la gueule du lieutenant qui venait lui déchiqueter la gorge et faire goûter à cet homme de la marine le sang de son adversaire, ce serait certainement les griffes de ce dernier qui viendraient entailler le flan de l’ennemi, quitte à lui faire sortir une partie de ses intestins à l’air libre. Il y avait bien sûr cet écart de puissance qui les séparait et qui rendait toute action susceptible d’être interrompue au moindre moment par un déploiement de volonté de survie…

Mais la rage de l’homme-dragon déployait aussi toutes les ressources de la créature. Ses mouvements, non content d’être fluides, étaient portés par cette envie d’accomplir ce devoir funeste, ce dévastateur besoin de sang. Si la gueule de l’être à l’humanité déchue atteignait la trachée de cet homme, celui-ci souffrirait à peine. Il sentirait la pression importante de la mâchoire de l’hybride se refermer sur ses derniers instants, mais le froid viendrait effacer la sensation de douleur. Au final, il s’endormirait d’un doux, profond et éternel sommeil.

Autour de lui, dans la rue dans laquelle s’étaient engagés les deux combattants, Ryan ne semblait percevoir que le danger. Il ne prêtait guère attention à son allié, le Cy-Wolf, qui devait être bien embêté pour lancer un assaut sans transpercer le dragon d’une de ses armes. Ni au silence religieux qui faisait résonner, presque en écho, ses terribles grondements. Alors, qui serait le Cerbère, gardien des Enfers, à présent ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Sam 14 Mar - 16:53



Event


« La traque est ouverte ! »


L’arrivée du rouquin venait de changer considérablement le cours des évènements. En effet la situation pour le lieutenant de la marine devint totalement désespérée, il devait à présent faire face à deux possesseurs de fruits du démon prêts à tout pour en finir avec lui. Mais ce dernier semblait lui aussi conditionné de telle sorte à ce que le combat ne soit pas aussi facile pour ces deux truands. Ainsi, alors que Sare était en train de lancer son assaut sur Hibari, il fut contraint de changer instantanément de cible afin de réduire au silence l’autre clone. Néanmoins, loin d’être fou et inconscient, il prit la peine de lancer deux couteaux en la direction de notre homme masqué, surement dans l’intention de ralentir celui-ci et le blesser par la même occasion.

À ce moment-là l’esprit fort tactique d’Hibari vit en ce bref instant une nouvelle manière de mettre fin au combat. Le lieutenant devait faire face à deux puissants ennemis, de ce fait jamais celui-ci ne pourrait se focaliser convenablement sur ces deux combattants en même temps, tout du moins si ceux-ci lançaient leurs assauts de manière simultanée. C’est donc ce à quoi pensa Alpha : ne pas laisser une seule seconde de répit à cet homme. Voyant le danger arriver rapidement notre héros s’empara sans plus tarder de son katana, lâchant ainsi la massue qui ne ressemblait plus à grand-chose étant donné la chaleur qu’elle avait supportée auparavant, et brandit ainsi celui-ci en direction des deux couteaux de jets afin de contrer ceux-ci. Malheureusement la faible distance entre les deux combattants fit qu’un seul des deux objets tranchants ne put être dévié. Le second vint alors se planter sur le haut de son épaule gauche, une certaine douleur plus au moins soudaine s’empara de lui. Ainsi, la blessure bien qu’un peu superficiel et de faible profondeur fit néanmoins prendre conscience à notre homme que celui-ci devait se montrer moins sûr de lui et bien plus vigilant.

Dans le feu de l’action il ne tarda pas à retirer le morceau de métal de son épaule, laissant alors couler un peu de sang, et lança instantanément une nouvelle offensive vers son ennemi. Voyant que le rouquin s’en était lui aussi plutôt bien sorti et qu’il s’apprêtait à attaquer de front de le marine, il jugea important de laisser à celui-ci quelques secondes d’avance. Une fois cela fait il se mit à courir rapidement vers les deux combattants, prenant alors la peine de tenir son katana à deux mains, le bout de sa lame pointée vers l’arrière de son corps, le tout légèrement incliné vers le sol : il allait attaquer ! Bien qu’en posture peu adaptée à toute prochaine offensive, il ne risquait pas grand-chose étant donné qu’il avait abandonné l’idée de rendre son corps tangible, celui-ci redevenant alors insensible à tout contact physique. Une fois que la distance entre lui et le lieutenant lui sembla suffisante pour porter son prochain coup il laissa toute sa puissance physique se relâcher. En effet, tout en laissant une grande quantité d’électricité émaner de lui et de son arme, il lança un coup puissant et sec de sa lame dans l’espoir d’y découper l’homme qui se tenait là devant lui. Si son opposant se faisait toucher par l’attaque surement le membre en question allait-il se retrouver détaché de son corps principal. Mais une fois encore, rien n’était joué.


HRP :

Hibari se fait toucher par l'un des couteaux à l'épaul, mais cela ne l'empêche pas de lancer une nouvelle offensive, juste après celle de Dante afin de profiter de "l'inattention" du lieutenant. Il lance un puissant coup de son katana vers Sare.
Son corps redevient celui d'un logia.
Spoiler:
 



CODAGE(c)SHA.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1202

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Lun 16 Mar - 18:33




Burmeister Piso et lieutenant Sare.

Décidément, cette auberge n'en finissait plus de lui causer des problèmes... Ses deux opposants semblaient relativement doués, en témoignaient leur unique blessure respective, née suite au double lancer de couteaux. Toutefois, si l'homme masqué semblait bien décidé à garder ses distances un petit moment pour voir comment s'en sortait l'autre bandit, le rouquin justement ne tarda pas à se manifester à nouveau, bondissant pour tenter d'attraper le visage du gradé, histoire de l'aplatir au sol plutôt méchamment. Surpris, le soldat eut toutefois la réactivité nécessaire pour agir sans être bêtement vaincu : il frappa la main qui menaçait de l'attraper de la sienne vivement, l'écartant d'un seul coup. Pour ce qu'il pouvait en conclure, en quelques instants de combat, ce rouquin n'allait pas être un gros problème... Mais si le combattre en solitaire pouvait s'avérer plus simple qu'il n'y paraissait, devoir tenir compte de l'autre hors-la-loi risquait de compliquer les choses drastiquement. En effet, Sare n'avait pas encore eu le temps de répliquer que l'autre gars, armé de son épée et parcouru d'éclairs, fonçait droit dans sa direction dans la manifeste intention de lui faire regretter son courage et sa détermination. Une nouvelle fois, le lieutenant essaya d'anticiper et bondit en arrière promptement, dans l'optique de s'écarter et d'éviter les dégâts occasionnés au maximum... Mais il fut rapidement déçu. Lame parvint en effet à lui couper légèrement le torse, envoyant dans les cieux une petite gerbe de sang, de bien mauvais présage. Toutefois, s'il ne s'était agi que de ça, le responsable des forces gouvernementales aurait pu s'en tirer plutôt aisément... Le choc électrique qui suivit, en revanche, fut suffisant pour lui faire tourner la tête un bref instant, et il heurta l'un des murs de la bâtisse avant de glisser le long de celui-ci, le corps endolori.

Pour le coup, le lieutenant comprit rapidement qu'il ne pouvait plus agir aussi efficacement qu'en temps normal, tant son corps semblait dangereusement engourdi. Autrement dit, les deux mecs qui lui faisaient face avaient pratiquement le champ libre pour le terrasser une bonne fois pour toutes, ne fut-ce que durant une poignée de secondes... C'était tout du moins ce qui aurait dû avoir lieu sur le mur qui se trouvait justement derrière Sare n'avait pas brutalement volé en éclat, dévoilant un combattant impeccablement propre, et qui ne revêtait désormais plus que sa forme humaine. Piso, qui venait d'atterrir non loin de la bâtisse, n'avait pas perdu un seul instant : reprenant ses attributs humanoïde, il avait défoncé le mur d'un coup de pied et s'était ensuite placé aux côtés de son subordonné bien mal en point, le jaugeant d'un bref regard. Il fit ensuite craquer les jointures du ses doigts, fixant tour-à-tour le rouquin et l'homme masqué avec un air intéressé avant de hurler quelques ordres à ses sous-fifres, non loin de là :

-Évacuez le lieutenant, il en a assez fait.
-Mais, colonel, je...
-C'est un ordre.

Ne souffrant d'aucune hésitation le Burmeister mima ensuite un geste de la main, signifiant tout simplement à son subordonné qu'il serait bien plus utile dans un lit, à récupérer de ses émotions. Ensuite, il se tourna en direction des deux hors-la-loi qui lui faisaient désormais face et s'avança dans leur direction d'un ou deux pas, s'arrêtant après cela une énième fois pour leur demander à voix haute :

-On m'avait dit qu'il n'y avait qu'un seul adversaire, ici... Lequel est-ce ?

---


Next Serton.

Si le maudit du terre-neuve aurait sans aucun doute eut la réactivité nécessaire pour échapper aux griffes de son opposant en temps normal, il fallait que la situation était relativement mauvaise pour lui : déjà, il ne comprenait pas comment un simple sbire de la marine pouvait posséder de telles capacités et ensuite, il comprenait évidemment que s'il ne parvenait pas à s'enfuir rapidement, Piso et le Cy-Wolf risquaient de se joindre à la mêlée pour corser les choses. Ainsi, l'autre zoan n'eut pas vraiment de mal à lui attraper le poignet toujours libre, le maintenant désormais plus ou moins immobile. Quand il tenta de lui lacérer le torse d'un grand coup de griffes, le primé en vint toutefois à se ressaisir promptement : il ne s'en sortirait évidemment pas s'il recevait une telle offensive. Ainsi, il frappa la paume de la main du lézard humanoïde d'un violent coup de pied, histoire de la tenir aussi éloignée que possible. Une fois cette parade méticuleusement orchestrée, Serton s'apprêta à tirer sur ses bras pour essayer de prendre la poudre d'escampette lorsqu'il remarqua que la mâchoire du monstre, dévoilant une haleine aussi putride et froide que la mort elle-même, risquait de lui ouvrir la gorge sous peu, versant une quantité non négligeable de son propre sang sur les pavés de cette ruelle quelconque. Bien trop altier pour laisser son liquide carmin prétendument princier inonder lesdits pavés, le primé tenta de cogner son assaillant d'un nouveau coup de pied, grâce à son autre jambe, visant cette fois-ci le torse. Pourquoi le torse ? Deux raisons. La première était qu'en frappant le haut du corps de son ennemi le Next pouvait maintenir ces méchantes mâchoires relativement éloignées de lui, même s'il ne parvenait pas à envoyer paître le marine. La seconde, c'était tout simplement qu'il risquait d'y laisser son pied ou plutôt sa patte s'il s'en prenait directement à la tête. De facto, le torse semblait être le compromis le plus optimal.



Rappel : Piso est lvl 32 !
Serton est lvl 25 !
Raxet est lvl 25 !
Sare est lvl 21 !

Dante/Hibari : Piso arrive, pas content, se rend compte que vous êtes deux alors qu'il ne devrait y avoir qu'un seul ennemi, et demande du coup qui est celui sur qui il doit frapper (en le faisant plus courtoisement xD)

Ryan : Etant donné que le poste est très court (d'un point de vue IRP, temporellement parlant, ça doit faire cinq secondes tout au plus xD) Raxet n'a pas "vraiment" avancé. Et du coup, Serton essaye juste de t'envoyer paître d'un kick bien placé !
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Membre du CP6
avatar
Messages : 42

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
16/120  (16/120)
Berrys: 33.485.500 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Jeu 19 Mar - 20:43

Des écailles. C’était dans cela que résidait toute l’armure qu’offrait au maudit sa transformation en hybride. Bien sûr, s’il avait eu conscience de ce qui l’entourait, il n’aurait pas été dupe quant à la résistance de cette protection. Ainsi en continuant sa course, le coup amorti par les écailles sous l’uniforme ne lui parut être qu’une légère attaque. S’il avait visé plus bas, il aurait pu au moins décontenancer son adversaire assez longtemps pour que celui-ci lâche tout. Mais actuellement, le ‘Prince’ était en train de faire une erreur qui lui serait fatale, ou qui le priverait certainement de sa liberté. Continuant la course de sa gueule, le dragon de glace fut bel et bien arrêté par le coup, maintenu à distance comme si de rien n’était.

Pendant un instant, Ryan recula même de quelques centimètres. Mais sa queue continua de maintenir l’ennemi, un craquement audible se faisant entendre à ce niveau-là. La douleur fut fulgurante, et pourtant l’animal en chasse n’y porta pas d’attention. C’était normal de se blesser en tentant de capturer une proie aussi dangereuse. C’était même excitant. L’idée de le dévorer devenait de plus en plus insoutenable, mais la parcelle d’humanité encore présente, réanimée par le sursaut de peine ressenti un instant plus tôt, empêchait Ryan de se transformer.

Cependant, cette instance d’humanité donna aussi une idée au dragon. Les ailes qui n’avaient servies qu’à stabiliser l’animal et à l’élancer dans un premier temps allaient à nouveau se révéler utile. D’un puissance coup qui balaya un peu de poussière vers le Cy-Wolf, Ryan passa d’une position verticale à une position de force horizontale. L’adversaire était à présent en plein dans la ligne de mire de l’animal robotique qui pourrait le repérer sûrement grâce à des capteurs de chaleur. Mais ce n’était pas tout.

En un bref mouvement durant lequel la queue défit son emprise alors que la main avec le katana était toujours sous l’emprise de la main droite du dragon, Ryan tenta de se ressaisir habilement de la main de l’adversaire. Sa queue était à présente inactive mais il poussa un nouveau coup sur ses ailes pour repousser le terre-neuve à terre, se positionner sur lui, en hauteur, pour le faire flancher. S’il réussissait, il pourrait entamer directement une nouvelle tentative fatale pour déchiqueter la gorge de l’adversaire.

Beaucoup de facteurs pouvaient l’empêcher de réaliser cette action. Son instinct était de tuer, et la coopération n’était pas son principal objectif. Cependant, le Cy-Wolf allait avoir un mode de pensée défini par un type d’action. Allait-il tirer sur le lieutenant hybride en tentant de blesser Serton ? Il y avait de fortes chances que cela arrive. La seule chose qui pourrait sauver le marine dans ce cas-là serait son armure en écaille, sous laquelle deux côtes avaient déjà commencées à se fêler suite à l’absorption du choc.

Mais ce n’était pas tout. Pendant son bref instant d’éveil du à la douleur, Ryan avait eu le temps de constater la différence de force qui séparait le séparait de l’adversaire. Avec ce mode sauvage d’attaque il allait devoir se montrer plus surprenant pour le piéger et l’emporter dans les limbes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Ven 20 Mar - 22:21



Event


« La traque est ouverte ! »


Le coup de sa lame n’était pas parvenu à ôter la vie de son ennemi mais pourtant Hibari demeurait d’une confiance extrême après cela. Oui, il savait déjà au plus profond de lui-même que le combat venait de prendre fin sur ce coup si bien placé. Son katana n’avait certes pas été en mesurer de lui trancher un quelconque membre que ce soit, toujours est-il qu’une entaille s’était à présent dessiner sur le torse du pauvre marine. Une blessure sérieuse bien que surement trop peu suffisante pour freiner un homme si loyal et dévoué que représentait l’ennemi d’Hibari, la suite des évènements s’annonçait quant à elle bien plus sinistre pour le « défenseur » d’une justice si corrompue.

En effet les merveilleuses et redoutables capacités de notre homme lui avaient permis de propager une forte décharge électrique dans l’organisme de son opposant. Ce dernier bien que robuste et puissant n’avait eu d’autres choix de laisser aller son corps vers l’un des murs de l’établissement. Notre borgne voyait en ces mouvements de nombreuses occasions d’asséner un dernier coup fatal mais pourtant il préféra attendre quelques instants et observer ainsi sa proie si mal au point. Il n’était pas sadique, ou tout du moins pas autant, mais il attendait juste de pouvoir adresser à cet homme ses dernières paroles.



« Voilà donc toute l’étendue de ta détermination, Marine ? J’osais espérer un peu plus de lutte de ta part, mais il faut croire que ton niveau ne te le permet pas encore. Fais donc face à ton destin désormais et vois où ton stupide comportement de suiveur ta mené. »


— Hibari s'adressant au lieutenant.


Il s’apprêtait à tuer l’homme, ou tout du moins il hésitait. Bien que personne n’aurait été capable de voir cela, la faible part d’humanité en cet homme au masque tentait de dissuader son corps de tout acte criminel. Pourtant il savait que s’il voulait un jour mettre à mal la marine celui-ci serait contraint de mettre de côté ses principes. Le futur ne peut être changé que si des personnes se donnent la peine d’influer sur celui-ci, et ce peu importe les responsabilités endossées, voilà ce à quoi il pensait. Tenant toujours fermement son arme il s’apprêtait finalement à faire couler un peu de sang encore bien qu’un évènement soudain intervint finalement. Oui, le mur venait de se briser en plusieurs morceaux et de manière si soudaine qu’Hibari recula instantanément. Derrière un l’écran de poussière qui s’était soulevée dû au choc apparut finalement un marine supplémentaire, mais celui-ci semblait cette fois-ci différent de tous.

L’homme avait en effet réussi à briser le mur de l’établissement sans grande difficulté, de plus aucun signe de blessure n’était à constater sur son corps. Il n’y avait pas de doute, il s’agissait là d’un renfort. Le mystérieux arrivant prit même la peine de demander qui se trouvait être l’ennemi entre le rouquin et l’homme masqué. Hibari n’était pas fou et savait pertinemment qu’il avait ici face à lui un opposant surement plus fort que lui, son instinct le prévenait ainsi de fuir au plus vite mais son égo lui le força à rester un peu plus encore. Son intuition résultait aussi du fait que la puissance de ses ennemis s’étaient vue de plus en plus importante, il était donc logique que devant lui se tenait là un « gros poisson ».




« Quelle entrée fracassante, fufufu. Il se trouve que l’homme que tu poursuis n’est autre que moi, je suppose que le combat est inévitable … »


— Hibari s'adressant au colonel.


Tout bien réfléchit notre héros prit conscience qu’il avait encore beaucoup à faire et que risquer sa vie inutilement n’était pas bien nécessaire. Il avait après tout surement fait connaitre son nom et rien de plus ne le retenait désormais, il ne comptait ainsi pas combattre comme il venait de l’annoncer, il s’agissait là d’un simple subterfuge pour être sûr de pouvoir s’échapper sans contrainte. D’un mouvement rapide il se dirigea vers l’une des fenêtres qui demeurait manifestement brisée et s’apprêtait ainsi à sortir de l’établissement par cet endroit. Afin de ne pas être stoppé dans son élan il projeta un éclair derrière lui de quoi entraver l’éventuelle course du marine restant. Si rien ne l’arrêtait entre-temps il allait manifestement réussir à sauter au travers de la fenêtre pour finalement s’échapper à toute vitesse.

HRP :

Hibari annonce qu'il va combattre l'homme pour se jouer de lui, juste après il tente de s'échapper en passant par l'une des fenêtres de l'établissement, il projette en même temps un éclair derrière lui pour éventuellement blesser / ralentir / gêner le colonel.



CODAGE(c)SHA.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1202

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Lun 23 Mar - 0:31




Burmeister Piso et lieutenant Sare.

Si le rouquin n'avait pas l'air d'être du genre hyperactif, son collègue masqué ne tarda pas à prendre la parole, déclinant tout simplement le fait qu'il était bel et bien l'adversaire qu'il cherchait. Ainsi, c'était ce mec qui avait mis à mal Sare ? En imaginant qu'il avait été le seul à agir, bien entendu... Fronçant les sourcils, le colonel se retroussa lentement les manches, bien décidé à lui faire goûter à sa propre vision de la justice dans les plus brefs délais. Cependant, l'affrontement risquait fort de virer court : le type se tourna immédiatement, fondant droit en direction d'une fenêtre pour s'échapper d'une manière ou d'une autre du joug du haut-gradé de la marine. Ce dernier s'apprêta à le suivre derechef lorsqu'un éclair jaillit du corps de son opposant, menaçant de le blesser d'un moment à un autre... Et s'il n'aurait eu aucun mal à éviter cette offensive d'un simple pas sur le côté en temps normal, Piso décida de sortir le grand jeu en remarquant que le lieutenant, pas vraiment remit du choc encaissé un peu plus tôt, risquait d'être directement en danger. Ainsi, promptement, le zoan arbora sa forme hybride, laissant ses ailes vibrer furieusement. Usant d'un soru, grandement amplifié grâce à sa condition animale, à un tel point qu'aucun des trois combattants ici présent ne serait capable de le suivre du regard, il ne tarda pas à envoyer son subordonné un peu plus loin d'un coup de pied, sans réel égard quant aux possibles blessures qu'il occasionnerait. Il voulait bien lui sauver la mise, mais il ne fallait pas exagérer pour autant : ce glorieux justicier s'était de lui-même placé dans une situation périlleuse, et il n'était là que pour lui donner un coup de pouce. Ce type masqué demeurait être la priorité absolue du Burmeister, qui ne tarda pas à user une nouvelle fois d'un soru pour se projeter droit vers Alpha, réapparaissant dans son dos l'instant d'après, en forme humaine cette fois-ci. En réalité, tout ce qu'il avait réalisé jusque là avait été assez vif pour que le révolutionnaire n'ait pas tout-à-fait le temps de sortir de l'établissement... Tant et si bien qu'il se trouvait encore au niveau de la fenêtre lorsque le gouvernemental prit la parole d'un air froid :

-Ne t'en fais pas, je compte simplement t'aider à sortir plus rapidement.

Une plaque noirâtre du haki de l'armement ne tarda guère à apparaître au niveau de sa jambe droite, du tibia jusqu'au bout des pieds. Cette plaque allait grandement améliorer son potentiel offensif, le sublimant à un point surprenant... Ce type allait se mordre les dents d'avoir fait du zèle alors que lui, Burmeister Piso dit l'intraitable, était encore dans le coin. Le pied du colonel fendit les cieux droit en direction du postérieur du hors-la-loi, dans le but pur et simple de le faire passer à travers la fenêtre. Avec un peu de chance, la cible de cet assaut trouverait un moyen de ralentir sa course avant de s'écraser lamentablement sur le sol, à quelques dizaines de mètres de là...

---


Next Serton.

La situation n'en finissait plus de dégénérer pour le Prince : même s'il avait été en mesure de retarder l'assaut de l'espèce de lézard et même de lui arracher quelques grognements courroucés, il n'était pas parvenu à se défaire totalement de son emprise, tant et si bien que le reptile menaçait toujours de l'occire d'un coup à l'autre à l'aide de ses mâchoires hérissées de dents trop pointues. Il eut même un désagréable haut le cœur quand il sentit la bête quitter le sol, usant de ses ailes pour se redresser un peu, ne tardant pas à les placer à l'horizontal. Même avec un fruit du démon tel que le sien, Serton ne pouvait pas faire grand chose, pour le coup : il fut plaqué au sol avec force, probablement dans le but de pouvoir attaquer avec plus de poids, et donc littéralement bien plus de danger. Les dents serrées, éreinté par l'effort prolongé qu'il mettait en scène, le primé ne tarda pas à forcer autant que possible sur ses jambes et ses bras, écartant vivement l'immonde créature de lui, et la soulevant dans les airs pour enfin prendre l'ascendant. Du moins, c'est ce qui aurait dû avoir lieu si Raxet, situé à quelques pas de là, n'avait pas eu la fâcheuse idée de tirer une salve de shurikens, lesquelles lacérèrent efficacement les pattes du canidé. La douleur, vive, n'était pas particulièrement abominable mais fut suffisante pour insinuer dans le corps du maudit de puissants tremblements, signes d'une fatigue soudainement accrue. Après quelques autres bien trop longues secondes de bataille, le chien fut incapable de retenir le dragon dans les cieux et la gueule de celui-ci fondit dans la direction de sa gorge... Mais pour le Next, il était impensable de jeter l'éponge aussi brutalement. Non, au contraire, il comptait bien se battre et opposer une farouche résistance jusqu'à son dernier souffle, s'il était incapable de s'en sortir libre et vivant... Avec vigueur, le canidé ouvrit sa gueule, menaçant de la refermer au niveau de l'épaule gauche de son assaillant afin de retourner son propre jeu contre lui. Restait à voir comment le reptile pourrait bien réagir à une telle tentative...



Rappel : Piso est lvl 32 !
Serton est lvl 25 !
Raxet est lvl 25 !
Sare est lvl 21 !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Mer 25 Mar - 20:57




Il était resté pétrifié. Lorsque Piso était arrivé, il avait instinctivement sauté en arrière, se mettant à l'abri derrière une table qui n'aurait pas fait long feu sous les assauts du colonel. Il essaya de se calmer, ralentir les battements de son cœur, mais c'était trop tard; il était empoisonné. Un poison contre lequel le prédateur n'avait aucun moyen de lutter, la peur. De la sueur coula sur ses tempes, une vague de froid lui traversa le dos. C'était pourtant un humain comme lui de l'autre côté de la salle, un mortel comme les autres. Mais le fossé entre eux deux était tel qu'Instincts se retrouvait tétanisé au milieu de l'auberge. Il était dangereux, létal, immense. Le cerveau d'Instincts travaillait énormément vite; comment s'en tirer? S'il s'alliait à l'homme masqué, il aurait une chance. Une chance contre le colonel humain. Instincts n'avait perçu qu'une partie du potentiel de l'homme et il savait déjà qu'à pleine puissance, il ne ferait qu'une bouchée de lui. Et de son allié potentiel. 

Ce fût d'ailleurs celui-ci qui amorça le mouvement des hommes, le mouvement des vies à travers la salle. Instincts savait qu'il ne pouvait mourir, et pourtant il avait peur de se faire attaquer, comme si un néant total l'attendait s'il confrontait le colonel. Ce fût le bruit de l'attaque d'Alpha qui le sortit de sa torpeur. Il pouvait au moins le remercier de ça, de l'avoir sorti de son gouffre. Reprenant ses esprits, il eut à prendre des décisions. Attaquer le colonel et aider l'homme masqué? Non, trop dangereux, lui comme Instincts n'étaient pas assez fort. Fuir? Oui, si Alpha le tenait assez longtemps. Sortant ses épées, il les jeta, à la manière de Dante, droit vers le colonel qui avait fini ses mouvements. Une trajectoire directe, droite, pointe en avant. A peine plus dangereux qu'une balle de pistolet, sûrement rien pour le colonel, mais beaucoup pour Instincts. Si Alpha réagissait assez vite, ce qui était peu probable, il pourrait peut-être arrêter Piso le temps qu'il fuit. C'était donc deux projectiles qui ne devaient pas tuer, mais saisir l'attention de Piso le temps que l'homme masqué contre attaque s'il le pouvait. Instincts amorça sa fuite au moment où il jeta ses épées. Les muscles tendus, il partirait à toute vitesse dans une seconde, voire moins. Il était rapide certes, mais moins, beaucoup moins que Piso. Mais après tout, advienne que pourra. 

De son côté, Dante en avait fini. Au revoir livres, tous étaient lus. C'était bien peu de livre, et beaucoup de lecture rapide qui lui permettait de lire à une vitesse déconcertante, ne prêtant instinctivement pas attention aux pronoms personnels, conjonctions de coordinations et autres bizarreries de notre langue que celui-ci lisait une centaine de pages et cinq minutes. Dante décida de faire apparaître un autre clone, Colère:

"-Faut que t'ailles chercher Instincts pour le ramener.
-Je dois me bouger le cul pour ce connard?
-En gros c'est ça ouais.
-Putain mais quelle salope.
-Je viens avec toi.
-Quoi, je me tape aussi l'intello? Tu veux quoi encore, que je me trimbale l'autre fillette de Peur? Bon, je me casse."

Dans quelques minutes débarqueraient donc Colère et Réflexion. 


Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Membre du CP6
avatar
Messages : 42

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
16/120  (16/120)
Berrys: 33.485.500 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Mer 25 Mar - 21:23

L’idée de douleur était absente du comportement de la bête qui avait pris la place de Ryan. C’était un tout autre mode de pensée qui s’était substitué au distant, au froid regard du lieutenant de la marine. L’aide du Cy-Wolf avait été décisive, à présent le Zoan n’avait plus aucun moyen de s’enfuir et le dragon se délectait déjà de ce fastueux repas. La mort semblait avoir pris les traits de l’être ailé, et l’animal au sol ne pourrait s’échapper tant la prise du mythique se resserrait sur sa cible. A mort le Prince. Cette pensée ne traversa cependant pas l’esprit du dragon, elle ne fut, plus tard, que le maigre souvenir d’un manque de contrôle désastreux.

Si on échappait à la différence sublime de forces entre les deux Zoans, le dragon inouï avait toutes ses chances de l’emporter. Il aurait pu, à plusieurs reprises, prendre sa forme totale et le couper en deux au niveau de la ceinture. Pourtant, cette idée ne le réjouissait pas, l’adrénaline disparaîtrait et le sentiment de satiété n’arriverait jamais. En forme hybride, dévorer la chair de l’adversaire en revanche lui ferait un bien fou. Il pourrait, ainsi, en un seul coup de dent arracher l’épaule du Prince et la déguster, en laissant au cyborg le soin de l’arrêter définitivement.

Cependant, les choses n’allaient pas aller dans le sens qu’il voulait. Entièrement du moins. En effet, il avait bien réussi à plaquer l’adversaire au sol. C’était chose faite, il pourrait placer dans son rapport les maigres souvenirs qui lui étaient parvenus de la douleur d’avoir la queue brisée et les cotes fêlées. Mais cette partie-là, il ne pouvait en décrire que la fin. Une fin tragique, une fin sordide en fonction de la façon dont les choses allaient tourner. Sa dernière attaque, son ultime recours, le final ressort de cette situation.

Serton comptait-il l’emmener dans la tombe ? Son orgueil le pousserait sûrement à le vouloir. Mais au dernier instant, alors que les deux gueules s’entrecroisaient à quelques centimètres d’intervalle, le dragon affamé changea la direction de la sienne et la dirigea sur la carotide exposée de son ennemi. Il n’y alla pas par quatre chemins, malgré les dents qui se plantaient dans son épaule et commençaient déjà lui briser les os. Sa mâchoire tenta, inhumainement, d’arracher une partie du cou du hors-la-loi. S’il réussissait, le sang giclerait partout, la justice serait rendue aujourd’hui et Serton fonderait tout droit dans les bras enflammés du dieu des Enfers.

Que ce soit la douleur ou le goût du sang s’immiscerait dans sa bouche, à ce moment-là le Zoan du Dragon de Glace reprendrait ses esprits et conserverait son apparence hybride un moment. Sa mâchoire devait avoir anesthésié la zone de sorte à ne donner qu’un ultime frisson à son adversaire amputé des tendons. Pour s’assurer de la mort de son adversaire, le lieutenant revenu à la raison n’aurait qu’une seule solution. Prenant un temps pour respirer et accepter la douleur, il relèverait son bras valide et irait transpercer la poitrine de l’ennemi dans le seul et unique but de lui retirer le cœur, ses griffes aidant à cette délicate et chirurgicale action.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Jeu 26 Mar - 18:18



Event


« La traque est ouverte ! »


Hibari se retrouvait à cet instant précis dans les airs bientôt prêt à attendre la fenêtre qu’il avait pour but de franchir. Celui-ci toujours très prévenant et réfléchissant au moindre petit détail avait même pris la peine de ralentir son adversaire par le biais d’éclairs bien placés. Ô oui il était intelligent et très surement en bonne voie pour s’enfuir. Seulement, bien qu’en ayant compris que son adversaire demeurait d’une force considérable, il avait omis de prévoir toute contre-attaque de cet homme. Les chances de se faire avoir en un temps si réduit demeuraient très pauvres, certes, toujours est-il que le risque zéro n’existait pas. C’est d’ailleurs ce qu’il se passa très exactement, notre héros ne pouvant s’en apercevoir ayant les yeux rivés sur son objectif – ici la fenêtre –, Serton se propulsa à une vitesse incroyable tout en transformant les membres de son corps en une chose horrible et difforme : c’était lui aussi un utilisateur de fruit du démon. Il évita ensuite sans aucune difficulté les éclairs de son opposant, prenant aussi le soin de propulser le corps de son camarade afin de le protéger des éclairs, mais ce cette fois sous sa forme humaine qu’il avait récupérée.

La suite des évènements s’avéra encore bien plus tragique étant donné que la vitesse à laquelle s’exécutait le colonel n’avait ne semblait-il aucune limite. En effet celui-ci eut le temps de prévenir l’ennemi qui se faisait appelé Alpha de sa prochaine attaque pour ensuite lancer son offensive sans que son adversaire n’eût été capable de réagir. Ce dernier eut d’ailleurs à peine perçu la voix du colonel de la marine qu’il sentit quelque chose entrer en contact avec le derrière de son corps. Serton venait de donner un puissant coup au révolutionnaire, celui-ci ayant même pris la peine d’envelopper la grande majorité de sa jambe droite d’une couleur noirâtre très surement annonciatrice de mauvaises choses. Son coup de pied projeta l’instant d’après le corps de l’homme masqué plus vite encore vers la sortie improvisée de la taverne. La puissance fut telle qu’Hibari en fit même un tour sur lui-même. Heureusement il eut à peine le temps de retomber sur ses jambes, perdant finalement l’équilibre juste après et tombant ainsi au sol.

Ce grand prince venait de se faire humilier par ceux qu’il détestait le plus au monde, lui lassant finalement un amer goût. Ce ne fut d’ailleurs pas la seule chose que ce colonel lui offrit car désormais une douleur plus ou moins grande envahissait la partie peu glamour de son corps. Quel triste spectacle qui prenait ici place. Hibari réalisa par la suite qu’il ne s’était pas trompé sur son adversaire, il était bien plus fort et maitrisait même le haki de l’armement étant donné qu’il avait été capable de le toucher. La fuite ne demeurait plus une option mais bel et bien une obligation.




« Tsss. On dirait qu’il va me falloir devenir encore plus fort si je veux mettre à mal ces chiens du gouvernement. »


— Hibari à lui-même.


Il allait donc d’un instant à l’autre prendre la fuite mais il préféra néanmoins tenter une dernière offensive, ou il voulait tout du moins laisser un petit cadeau à son adversaire pour le punir de son humiliation. Cela n’allait peut-être pas fonctionner mais il n’aurait rien perdu à tenter la chose. D’un mouvement vif il leva son bras droit au ciel, projetant tout de suite après une quantité massive de foudre, celle-ci se dirigeant droit devant elle. L’électricité semblait s’être rapidement stockée au travers des quelques nuages qui parsemaient le ciel, ceux-ci formant presque une seule et même forme survolant la taverne. De par cette attaque il espérait voir la foudre tomber sur le colonel dès lors que celui-ci mettrait un pied dehors, telle était la caractéristique de son offensive. Il ne put malheureusement pas attendre pour contempler ce spectacle et commença à prendre la fuite droit devant lui. Son attaque devenait ainsi aléatoire et menaçait de tomber sur les premiers sortis de l’établissement, et non pas forcément sur le colonel étant donné qu’Hibari n’était plus en mesure de contrôler celle-ci. Le corps du masqué devint alors finalement une masse immatérielle de foudre et s’apprêtait à fuir à une vitesse affolante grâce à ses caractéristiques.

HRP :

Hibari se retrouve donc dehors. Avant de fuir il dirige une grande quantité de foudre vers les nuages dans le ciel : c'est en fait une technique. En temps normal après cela Hibari est capable de faire tomber la foudre sur qui il veut, mais n'étant plus présent la foudre tombera donc sur les premiers sortis de l'auberge.

Technique utilisée :
Spoiler:
 



CODAGE(c)SHA.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1202

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Dim 29 Mar - 17:44




Burmeister Piso et lieutenant Sare.

Le coup de pied joliment exécuté avait parfaitement rempli son office : le postérieur du pauvre criminel n'opposa guère résistance et celui-là fut envoyé quelques mètres plus loin, en dehors de l'établissement qu'il avait d'ailleurs déjà bien assez sali avec ses attaques un peu trop tapageuses. Le maudit du zoan s'apprêtait déjà à lui rendre visite lorsqu'une intervention attira immédiatement son regard : le rouquin, qui était pourtant resté plutôt calme et raisonnable jusque là, n'avait pas perdu son temps et avait envoyé dans la direction du gradé deux épées terriblement affûtées, qui menaçaient de l'occire s'il ne prenait pas assez cette menace au sérieux. Haussant les épaules, le colonel Burmeister recouvrit sa main gauche du haki de l'armement qu'il connaissait si bien, frappant lesdites épées en plein vol sans la moindre difficulté et les envoyant se planter dans le plafond, un peu plus haut. Tant qu'elles restaient ici, elles ne pourraient blesser personne... Et leur manieur non plus. Malheureusement, ce type semblait d'ores et déjà prendre la poudre d'escampette : il s'était précipité à l'extérieur et des hurlements de marines indiquèrent bien rapidement au responsable des forces gouvernementales présentes qu'il risquait de se heurter aux soldats de la justice... Ne laissant toutefois pas le temps à ses subordonnés d'appréhender le suspect, sachant que ces soldats bas de gamme ne feraient pas le poids et finiraient tout simplement en un bien piteux état, le brillant officier prit immédiatement la parole, hurlant tout en sortant par la même fenêtre que son premier opposant, l'homme-foudre :

-Ne poursuivez pas le rouquin ! Nous avons son profil, nous n'aurons aucun mal à...

Du coin de l’œil, Piso remarqua aussitôt que quelque chose de menaçait planait au-dessus de sa tête. Il comprit immédiatement qu'il s'agissait là d'un petit cadeau de la part du logia, qui semblait avoir définitivement pris le large, grâce à sa vitesse maudite extrême. Peut-être plus efficace sur les longues distances que le colonel lui-même... Ce dernier n'eut donc pas le temps de terminer sa prise de parole qu'un éclair s'abattit violemment sur sa position, soulevant aussitôt un épais nuage de poussière. Sare, qui avait suivi cette scène du regard, se redressa tant bien que mal, inquiet, et commença à se rapprocher de son supérieur au pas de course lorsqu'il s'arrêta soudainement, l'homme réapparaissant enfin à son champ de vision tandis que le masque de poussière se dissipait. Le haut-gradé, bras tendu au direction du ciel, avait présenté un objet sur la course de cet éclair bien furieux... Pas un bouclier de pierre ou de bois, pas même un paratonnerre pour éviter les dommages collatéraux. Non, il s'agissait d'une cigarette, désormais allumée qu'il porta à ses lèvres tandis qu'un peu de fumée s'échappait de sa bouche.

-Je ne fume pas en service, mais si c'est aussi gentiment proposé...

Le haut-gradé poussa un soupir tandis que son subordonné, immobile et bouche bée, n'en croyait pas ses yeux. Piso ne semblait pas particulièrement atteint, mis-à-part une ou deux blessures par-ci par-là... Cela en disant long sur les capacités martiales de ce modèle pour tout soldat de North Blue, combattant expérimenté et d'un talent éhonté. Haussant les épaules, ce dernier prit immédiatement la direction de l'affrontement entre Serton et ses deux fidèles alliés, sachant que le Prince ne devait en aucun cas s'enfuir, de toute manière. Cependant, cette fois-ci, plutôt que d'y aller en volant, il se contenta d'y aller en marchant... Autant profiter un peu de cette cigarette, après tout.

---


Next Serton.

Les dents du canin ne tardèrent pas à se planter copieusement dans l'épaule du dragon, prenant celui de vitesse sans grande difficulté. Même dans cette position, Serton montrait un net avantage en terme de capacités corporelles pures et brutes : en temps normal, et sans ce fichu cabot scientifique qui continuait d'avancer dans leur direction, parasité par les inventions de la Section, il n'aurait eu aucun mal à dépasser les capacités du lieutenant et à le terrasser... Mais la situation semblait vouloir en décider autrement. Ainsi, même s'il savait pertinemment que le marine n'allait pas se gêner pour le toucher mortellement, le maudit du zoan chien ne se priva pas de déchiqueter les muscles, les tendons et les os de l'épaule de ce Ryan, essayant de marquer son corps de prétendu justicier à vie. Si le Prince avait perdu quelque chose dans cette position périlleuse, il s'agissait sans aucun doute de sa raison : cela expliquait notamment pourquoi il voulait à tout prix infliger une cuisante cicatrice à son assaillant, s'il n'était pas capable de lui arracher un bras, purement et simplement. Cependant, quand les dents du dragon vinrent trancher sa carotide, sa jugulaire et tout ce qui se trouvait de plus ou moins vital au niveau du coup, il sentit la vie le quitter petit-à-petit. Le primé, dans un dernier soupir, enfonça ses dents encore plus profondément dans l'épaule adverse, lui offrant sans aucun doute quelques bonnes semaines de rétablissement forcé à venir. Le Cy-Wolf n'était pas encore arrivé qu'il lâcha ensuite doucement prise, retombant mollement en arrière, inconscient.



Rappel : Piso est lvl 32 !
Serton est lvl 25 !
Raxet est lvl 25 !
Sare est lvl 21 !

Piso se la joue cool, et Serton douille. Voilà voilà, on approche de la fin, je pense !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Mer 1 Avr - 17:31



Le bruit des pas rythmant sa course, Instincts avait finalement réussi à fuir. Il lui faudrait peu de temps pour arriver jusqu'au bateau; en courant au maximum de sa vitesse, il se savait capable de le faire en trois ou quatre minutes. Mais avant même de compléter la moitié du trajet, il rencontra Réflexion et Colère:

"-Tain t'es la ducon! On se grouille et on repart!
-Les gars! Y-y'a un gars là-bas! faut fuir!
-Fuir? Va te faire foutre, on va aller le démonter!"

Si Réflexion n'avait pas encore réagi, c'est qu'il était en train de monter un plan. En effet, il savait que la peur d'Instincts envers un ennemi ne pourrait être que justifiée. De part sa nature, il ne se serait replié que devant un adversaire clairement plus fort que lui. Et si cet adversaire avait encore envie de traquer Instincts, il ne lui faudrait que peu de temps pour remonter jusqu'à l'original. Danger. Il fallait retenir l'homme, mais comment? Et il faudrait que quelqu'un aille prévenir Dante qu'il fallait fuir. Instincts. Il serait inutile contre celui qui l'avait fait fuir et sous le coup de la peur, il tirerait dans ses réserves pour aller voir Dante et s'en tirer.

"-Instincts, va prévenir Dante et lui dire de fuir. Nous, on s'occupe de le retenir."

[i]Il ne fallut pas en dire plus à Instincts pour qu'il ne s'en aille, pressé par la peur et la pluie d'insultes venants de Colère. Réflexion exposa son plan à COlère qui ne put qu'accepter; après tout, si Dante mourrait, s'en était fini d'eux aussi et ils en avaient conscience. Réflexion et Colère avalèrent le peu de distance qui les séparaient de l'auberge, arrivant du côté par lequel Instincts était parti. Devant eux se dressait une petite muraille de marines, sûrement horrifiés de voir celui qui venait de fuir revenir en double et avec de nouveaux sabres. Arrivés devant le premier, Colère s'arrêta net, et Réflexion fonça sur le premier malheureux, attrapant au vol un des sabres de Colère pour ouvrir le ventre de la première victime. Lorsque le second arriva, il essaya d'attaquer Colère qui para son attaque au sabre. Le pauvre fût embroché par Réflexion qui redonna son sabre à Colère. Il n'en restait plus que trois, qui foncèrent à l'unisson sur les deux clones qui sautèrent au-dessus d'eux. Réflexion projeta ses sabres de la même manière qu'Instincts l'avait fait sur Piso et fit deux victimes tandis que Colère préféra retomber sur les épaules du dernier survivant et lui lacérer le visage.

Tout cela n'avait pris que peu de temps, et Instincts était encore loin du bateau. De plus, le vrai danger, Piso était à l'autre bout de l'auberge, sûrement aux prises avec Hibari, mais les deux Dantes n'en savaient rien. Il pénétrèrent dans l'auberge à toute vitesse.

Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Membre du CP6
avatar
Messages : 42

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
16/120  (16/120)
Berrys: 33.485.500 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Mer 1 Avr - 18:02

L'opération était terminée. Ryan n'était pas fier de ce qu'il venait d'accomplir : tirer les noms, tous les contacts de cet homme sur ses contacts allait s'avérer difficile dans son état actuel. Mais le chirurgien ne s'en inquiétait plus, tant la douleur dans son épaule était présente. Dans ses derniers instants, le Prince venait d'offrir une huitaine de semaines d'hospitalisation au maudit. Ses muscles étaient déchiquetés, ses os brisés, et le sang tachait à présent son corps, coulant le long de ses pectoraux dessinés. Arrachant une partie de son habit, l'homme lâcha le cœur à terre, celui-ci immédiatement recouvert de saleté, et alla se saisir de son sang dans sa forme humaine. Son doigt se posa sur son pectoral gauche, encore immaculé à ce moment-là, et y inscrivit un « O- », un indispensable renseignement pour lui transfuser le sang dont il aurait bientôt besoin pour ne pas perdre l'usage de son bras.

S'étant lui-même chargé d'amener les potentielles transfusions sur le bateau, il n'avait pas peur qu'il en manque. Il devait juste survivre à côté de ce pitoyable cadavre, et ne pas s'endormir. Mais son esprit divaguait déjà. Il voyait le Cy-Wolf à ses côtés et pensa à la jeune femme qui ne l'avait pas accompagné.

« - Raxet... Fusée de détresse ou alerte le Colonel, s'il-te-plaît, demanda poliment le lieutenant que la créature devrait à présent reconnaître. »

Se posant au sol, il remarqua que la rue était toujours déserte, mais son cerveau trop occupé à le maintenir en vie n'entendit pas les bruits de combat, et son regard n'aperçut pas la foudre tombant sur l'auberge. Ce gamin était décidément en mauvais. Quel imbécile. J'aurais voulu saisir cette occasion pour me transformer totalement, mais la faiblesse de ses membres laissait présager l'inutilité de ses actions.

« - Le gars qu'on n'a pas tué... Faut le retrouver. »

Alors le lieutenant se leva, comme poussé par le devoir. Il regarda encore une fois le corps sans vie de son ennemi. La mort l'avait embrassé, et elle lui allait plutôt bien. Sa tête était à moitié déchirée, c'était un véritable carnage. Son Zoan l'avait quitté. Ce fruit du démon était sûrement retourné dans la nature. Un long sourire s'étendit sur le visage de Ryan alors qu'il s'éloignait, boitant, ses deux côtes fêlées cachées par une peau sanguinolente. Il aurait aimé ressentir quelque chose, mais la Justice qu'il défendait était stricte avec les criminels.

« - Où c'était déjà ? »

Le lieutenant continuait de marcher. Il n'avait pas remarqué que son poids avait réduit en charpie le cœur du hors-la-loi. L'adrénaline était en train de s'amoindrir et la douleur semblait le prendre aux tripes. Son épaule l'élançait, et ses muscles le tiraillaient. Il réduisit son souffle, tenta de contrôler la douleur... Puis sentit que son corps le lâchait et s'écroula contre un mur, son épaule droite se heurtant contre le mur. Il se retourna alors et remarqua qu'il n'avait fait que deux mètres. Son arme gisait près de lui, et en tentant de l'attraper, il s'écroula à genoux sur le sol. Il faisait un bien pitoyable chirurgien en cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Sam 4 Avr - 13:57



Event


« La traque est ouverte ! »


Ô combien la vitesse de notre héros paraissait incroyable. Les quelques passants qui furent capables d’apercevoir ce faisceau lumineux vagabonder dans les rues n’en furent que terriblement surpris. Une forme électrique s’échappait ainsi sans jamais s’arrêter. Une éternelle tombée de foudre qui pourtant n’atteignit le sol qu’après de longues minutes. Pendant qu’Hibari se déplaçait sous cette forme spectaculaire et mystérieuse ses pensées ne faisaient que lui torturer l’esprit. Il se sentait peu victorieux de cet affrontement étant donné l’issue peu courageuse qu’il avait été contraint de choisir. Quand bien même il avait terrassé un sergent ainsi qu’un lieutenant de la marine, cela ne lui suffisait guère. Malgré tous ses reproches faits à lui-même il se résonna finalement sachant depuis toujours qu’anéantir le gouvernement solliciterait bien plus qu’un simple affrontement. Il avait désormais la ferme intention de s’entrainer durement et de faire connaître peu à peu son nom sur toutes les mers de ce monde.

Toutes ses réflexions furent finalement interrompues dès lors qu’il eut aperçu un grand nombre de personnes réunies en un même point. Ce n’était pas le moment de s’arrêter pour laisser parler sa curiosité mais il ne put néanmoins s’y résoudre : il s’arrêta donc. Son apparition spectaculaire au milieu de la foule effraya une bonne partie des passants, il n’était pas courant de voir un homme apparaitre au beau milieu d’un éclair. Tous s’écartèrent alors sans dire quoi que ce soit et se mirent alors à l’observer curieusement. Notre borgne lui, toujours équipé de son magnifique masque, remarqua avec étonnement la raison de cet attroupement : il y avait là un imposant bateau du gouvernement. Au vu de sa taille il s’agissait la très certainement du navire du colonel qui l’avait quelque peu humilié juste auparavant. L’idée de saboter celui-ci lui vint donc immédiatement en tête, une manière à lui de causer un peu plus de problèmes encore à ce minable gouvernement corrompu de toute part. Il imaginait aussi déjà la tête du colonel face à cet affront.

Il s’exécuta ainsi finalement, très sûr de lui et s’étant déjà préparé à fuir juste après son attaque, veillant à ce que personne ne s’attaque à lui. Car oui, le risque zéro n’existant pas peut être y avait-il en ces lieux quelques marines pour protéger le bateau. Il plaça finalement délicatement et lentement sa main droite vers le navire et laissa ainsi quelques éclairs se propager tout le long de son bras, l’attaque allait arriver ! L’instant d’après une impressionnante quantité d’électricité se dirigea alors vers l’imposant mât du navire. Le tout prit la forme d’un grand éclair, accompagné de quelques-uns bien moins importants. L’immense mât fait de bois se brisa ainsi et commença à s’écrouler violemment. Mais ce ne fut pas tout, tout prenait à présent feu, le bois étant une matière s’enflammant rapidement et propageant finalement les flammes ardentes sur les voiles et le reste du bateau. C’était une véritable réussite et son pouvoir de logia venait de lui offrir la chance de se venger. Suite à ça tous les passants commencèrent à s’agiter dans tous les sens sous les effets de la peur, mais très vite notre homme prit la parole :




« N’ayez aucune crainte villageois, je ne suis pas votre ennemi mais plutôt votre allié. Je vaincrai la Marine au nom de la révolution ! »


— Hibari qui s'adresse aux passants.


C’était court et relativement peu recherché mais Hibari n’avait le temps de trouver mieux, il lui fallait à présent partir au plus vite. Ainsi, de la même manière qu’il était arrivé sur les lieux il repartit finalement sous la forme d’un éclair et se dirigea finalement vers l’endroit où ses camarades l’attendaient. Dès lors qu’il allait arriver il se dépêcherait de prendre la mer afin d'échapper aux marines. Aussi très rapidement celui-ci comptait se débarrasser de son masque ainsi que de ses habits pour éviter de se faire remarquer inutilement. Le destin allait-il l’empêcher de s’enfuir si facilement après les dégâts qu’il avait causés ?


HRP :

Hibari tombe sur le navire du colonel face auquel il a fait face quelques minutes avant, il décide donc de détruite le bateau en projetant un puissant éclair sur le mât qui se brise et prend ensuite feu. Il s'échappe finalement.
C'est mon dernier post, sauf si mon action ne me permet pas de tout clôturer ainsi !



CODAGE(c)SHA.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1202

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   Dim 5 Avr - 18:33




Burmeister Piso et lieutenant Sare.

Le colonel s'était tout juste mis en chemin que de l'autre côté de l'auberge partiellement détruite par les affrontements qui s'y étaient déroulés, la situation sembla se tendre soudainement et se dégrader relativement violemment. En effet, deux des rouquins qui semblaient s'être précédemment enfuis resurgir à nouveau, ne perdant pas une seule seconde pour s'en prendre aux troupes de la marine encore en stationnement hors de la bâtisse. Ceux-là, surpris par la rapidité avec laquelle ces types décidèrent d'attaquer, et par le fait que le type qui avait fuit seul était manifestement revenu accompagné par un jumeau, n'eurent pas vraiment le temps de riposter... Ce qui ne fut pas forcément le cas des autres hommes, qui s'étaient enfoncés dans la taverne une fois le colonel et son ennemi partis, pour prêter main forte au lieutenant. D'autres agents du Gouvernement Mondial, dans les ruelles adjacentes, ne tardèrent également pas à entendre les bruits émanant des affrontements... Autrement dit : une demi-douzaine de soldats sortirent soudainement de la taverne tandis qu'une vingtaine d'autres surgissaient de ruelles proches pour mettre ces deux criminels en joue. Les soldats semblaient bien décidés à régler la situation seuls... Mais l'un d'entre eux ne tarda pas à contourner la bâtisse pour rattraper Piso. Essoufflé après cette course éreintante, il ne tarda pas à prendre la parole, interpellant son supérieur qui marqua l'arrêt un bref instant, tout juste suffisant pour lui jeter un regard :

-Colonel Burmeister ! D'autres ennemis viennent de se montrer !
-Je m'en moque.
-Co... Comment ?

Le soldat semblait sidéré par la réaction de son supérieur, comme si la figure emblématique qu'il incarnait à ses yeux venait tout juste d'éclater, ou tout du moins de se détériorer gravement. Cependant, de son côté, le haut-gradé de North Blue se contenta de pousser un soupir exaspéré en prenant une nouvelle bouffée de sa cigarette avant de rétorquer en haussant les épaules :

-Les renforts sont arrivés, soldat... Si vous étiez plus concentrés, vous vous en seriez sans doute rendu compte.


Le brave soldat resta muet de stupéfaction et d'incompréhension avant de se retourner brutalement. En effet, maintenant qu'il tendait l'oreille, il les entendait...
A quelques pas de là, non loin des deux Dante, une autre quinzaine de soldats marchaient stoïquement en suivant la cadence annoncée par un supérieur massif, de deux bons mètres de haut. Cet homme, d'une quarantaine d'année, étant un commandant. Un sabre large trônait, accroché à sa ceinture, et il braillait virilement tout en marchant à un rythme fluide mais grandement militaire :

-ET GAUCHE ! ET DROITE ! ET GAUCHE ! ET DROITE ! ET GAUCHE ! ET DROITE ! ET GAUCHE ! ET DROITE ! ET GAUCHE ! ET DROITE ! ET STOOOOP, BANDE DE SACS A FOUTRE !

Comme un seul homme, la troupe marqua soudainement l'arrêt, sous les regards aussi soulagés qu'amusés de leurs camarades. La troupe du commandant Hurl était relativement célèbre au sein des bataillons de North Blue : elle était reconnaissable entre mille, puisqu'elle était la seule à être pourvue d'un supérieur aussi exubérant. L'homme ne tarda pas à se remettre à marcher, passant devant l'ensemble de ses troupes en dégainant son énorme sabre, fixant tour à tour les deux clones avant de reprendre la parole, toujours en hurlant :

-DES JUMEAUX BIOLOGIQUES ? MA PAROLE, C'EST A N'Y RIEN COMPRENDRE ! MAIS CA TOMBE BIEN... ON N'A PAS BESOIN DE COMPRENDRE ! FEU, LES LOPETTES !

Sous les ordres du commandant, l'ensemble des soldats fit feu, dans le but de toucher les deux rouquins. Un feu croisé nourri et particulièrement menaçant...

---


Next Serton.

Si Serton venait d'expier son dernier soupir, le lieutenant gravement blessé ne semblait pas pour autant motivé à laisser tomber... Il ne tarda en effet pas à reprendre la route, chancelant dangereusement et chutant après quelques pas seulement. Le Cy-Wolf, qui s'était arrêté un peu plus loin après avoir vérifié la mort du primé, ne tarda pas à jeter un regard au marine. Il en vint à obéir à la demande que Ryan avait formulé un peu plus tôt, projetant une fusée de détresse rougeâtre dans les cieux, que le colonel Burmeister ne tarda pas à repérer. L'homme se remit en chemin tandis que le canin se rapprochait de son comparse qui avait un peu plus tôt usé d'une métamorphose bestiale, faisant tout de même preuve de crainte et de méfiance à son égard.



Normalement c'est le dernier tour, vu que même deux Dante sont insuffisants pour faire face à Hurl et aux renforts ! Le reste, bah... je ferai sans doute un dernier poste pour expliquer la suite (concernant Piso tout du moins) mais c'est globalement terminé. Vous n'êtes plus obligés de poster !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La traque est ouverte. [Event - North Blue]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La traque est ouverte. [Event - North Blue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» La traque est ouverte. [Event - North Blue]
» La traque est ouverte. [Event - South Blue 2]
» La traque est ouverte. [Event - Grand Line 1]
» Les Sanglochons [2e Division de North Blue]
» La formidable Fumerie de Mademoiselle Tan [Fermée par la Marine]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue-