Partagez | 
 

 [FB] Des visiteurs inattendus - Avec Urerath Leodan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sheerin Lester
Suna no Ō
avatar
Messages : 150
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
151/200  (151/200)
Berrys: 12.156.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Des visiteurs inattendus - Avec Urerath Leodan   Sam 27 Fév 2016 - 18:13



Des visiteurs inattendus.





Il avait su se défaire de sa propre opposante... mais ses camarades d'infortune avaient-ils eu la même chance que lui ? C'était tout juste après un coup de fou, funeste présage, que le noiraud parvint à observer et à comprendre la situation dans laquelle ils se trouvaient tous les trois : tout s'enchaîna d'ailleurs très promptement, et si les deux collègues d'Elina avaient visiblement été en mesure de vaincre leurs propres ennemis également, le dernier antagoniste leur avait rapidement appris quelques notions fondamentales telles que la modestie. Pourquoi ? Car en un éclair, le vieillard avait été en mesure de maîtriser le gigantesque gorille... Puis, manifestement courroucé au plus haut point par la défaite douloureuse de sa progéniture, il fit connaître plus ou moins le même sort à la demoiselle, qui parvint toutefois à lui infliger une blessure plus ou moins importante : l'un des deux bras du chef criminel était désormais hors d'état de nuire. Constat de la situation ? Leodan était debout et apte au combat : le seul de son camp, d'ailleurs, puisque leurs autres comparses en vadrouille dans la grotte ne semblaient pas bien enjoués à l'idée de venir leur filer un coup de main. De l'autre côté, le vieil homme était également en état de combattre, et ils semblaient tous les deux plus ou moins en forme... A une différence près. L'ennemi de la justice avait à souffrir d'une blessure simple mais relativement invalidante; le gardien d'Impel Down, quant à lui, avait eu à souffrir de plusieurs contusions et chocs successifs, mais c'était davantage la fatigue et l'adrénaline constante depuis plusieurs minutes qui commençaient à peser lourd sur sa forme physique globale. Une nouvelle fois, il s'agissait d'une flagrante preuve de manque d'entraînement et d'exercice : il avait encore et toujours besoin de retrouver le plein contrôle de son corps. Les membres d'acier, plus lourds que les anciens, nécessitaient davantage de précision et de doigté dans leur utilisation que de simples bras et jambes de chaire et d'os... Et cela risquait de pécher fortement face à un ennemi de cette qualité. Car le déchu n'était pas stupide : l'homme qui lui faisait face était bien supérieur aux menaces habituelles que l'on pouvait rencontrer sur l'une des Seas Blues, et il convenait donc de mettre un terme à sa carrière de brigand aussi promptement que possible. Maintenant, tout n'était pas gagné... L'Urerath, arme-à-feu bien en main, se mit alors à tenir son ennemi en joue, froid et sérieux, impassible et téméraire : le premier à bouger risquait de s'exposer, et c'était pour cela qu'il préférait une posture défensive, pour l'heure. Son homologue semblait d'ailleurs toujours aussi bavard qu'auparavant... Même si sa mine contrariée voire enragée laissait sous-entendre une discussion nettement moins constructive.

"Vous auriez dû rester loin de ces grottes, gardien... Le Gouvernement ne m'intéresse pas."
"J'ai pour coutume d'emmerder les raclures que je croise. C'est plus fort que moi, semble-t-il."
"Votre impertinence va vous coûter cher !"

Ça, l'ancien contre-amiral en doutait fort... Ou plutôt, il était convaincu du fait qu'un peu d'impertinence ne le mettrait pas davantage en danger. Autrement dit ? Si son adversaire parvenait à le défaire, il n'y avait qu'une seule et unique conclusion possible : il s'était montré meilleur. La colère et l'emportement dont faisait preuve le vieil homme était parfaitement évidente : au moins un de ses subordonnés et enfants avait trouvé la mort, pour ce que pouvait en voir Leodan sans trop se rapprocher des corps... Pour autant, la colère et l'aveuglement ne menaient que très rarement à une accentuation des capacités : en général, cela ne faisait que brouiller l'esprit. Donc même s'il retournait son arme contre son opposant à le poussant à l'erreur, le gardien d'Impel Down ne se faisait aucune illusion : cela allait peut-être contribuer à modifier légèrement la donne et à faire tomber l'issue du combat d'un côté ou de l'autre... Mais cela n'allait pas changer son destin pour autant ! Bref : le vieillard était bien décidé à en découdre et se mit alors à foncer dans sa direction en gardant toutefois une vitesse de croisière relativement modeste. L'objectif était évident, et se vérifia bien promptement : lorsqu'une balle fut tirée par le pistolet du cyborg, le hors-la-loi, souple sur ses appuis, parvint à se décaler juste à temps pour se mettre hors de danger, et ce sans spécialement ralentir ou accélérer sa cadence. Le rythme était stable, les gestes étaient millimétrés... Bref : le produit de la Section Scientifique était convaincu de faire face à un combattant entraîné pour prendre de court les tireurs d'élite. Comme il l'avait été lui-même, fut un temps... Après un haussement d'épaules, le militaire comprit qu'il n'allait rien tirer de son pistolet, du moins dans ces conditions : il le replaça donc dans son holster calmement. Puis l'Urerath se mit en garde, prêt à réceptionner son homologue brutal dès qu'il serait sur lui, ferme sur ses appuis et détaillant le moindre des mouvements amorcés par le vieillard. Le combat s'annonçait ardent et complexe, mais il n'avait pas trop le choix, pour le coup : la fuite n'était plus une option s'il ne voulait pas se faire abattre dans le dos, comme un lâche.

L'homme était encore à quelques mètres du noiraud qu'il prit une décision relativement hors du commun : avec une brutalité et une vigueur insoupçonnée, qui laissaient sous-entendre de l'aisance avec laquelle il avait étalé le grand costaud, il décida en effet de bondir en direction du cyborg pour le percuter d'un coup de genou en plein abdomen. Celui-ci n'eut guère le temps de réagir et, le souffle coupé, fut projeté en arrière. La projection en elle-même fut toutefois de bien courte durée : de son bras encore indemne, le vieillard attrapa Leodan par le col et le tira dans sa direction avant de l'abattre sur le sol avec fermeté, prenant ainsi physiquement l'ascendant sur son adversaire plus jeune. Le poing se dressa alors avant de tenter de percuter l'abdomen du gardien : un échec, pour la première fois depuis le début de la rixe. Car l'ancien contre-amiral n'était pas bête : il connaissait les atouts que son corps avait à lui offrir et fut ainsi en mesure d'utiliser ses pieds métalliques à bon escient. En effet, ceux-ci s'ouvrirent pour dévoiler les réacteurs qui lui permettaient habituellement de voler ou de planer : ils s'activèrent brutalement pour lui permettre de glisser sur le sol, sur plusieurs mètres, s'échappant intelligemment du joug de son opposant qui se redressa, dépité. Un peu plus loin, l'Urerath fit de même, crachant au passage un peu de sang à même le sol : le coup porté à son abdomen s'était révélé plus féroce qu'il n'aurait pu l'imaginer.

"Doué pour fuir, moins pour combattre."
"Disait la gamine..."
"Chien de gouvernemental."


(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 462
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
56/350  (56/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Des visiteurs inattendus - Avec Urerath Leodan   Mer 2 Mar 2016 - 21:04

Des visiteurs inattendus














Les deux ennemis se regardaient en chiens de Fayence. Tous deux avaient bien cerné la situation, mais nul n’osait faire le premier pas de peur de laisser une ouverture à l’autre. En temps normal, Elina aurait eu le dessus sur un adversaire de ce calibre, mais du fait de ses incessants combats elle se sentait diminuée, tandis que le bouc n’était entré dans la danse que depuis peu. Ses capacités martiales n’étaient pas à dénigrer pour autant : il savait se battre et en avait fait la démonstration en entamant sérieusement un des bras mécanique de Mokuso. Fort heureusement pour elle, l’araignée basait son style de combat sur la souplesse et l’agilité plus que sur la force et la résistance brutes. Malgré sa condition, elle pensait donc garder un certain avantage.

Le bouc passa soudain à l’action. Il chargea, réalisa soudain une embardée et tenta de prendre de court la Zoan en passant sur sa droite. Cette dernière esquiva le coup de poing lancé vers son menton, puis tourna sur elle même pour parer une attaque de sabot et contre-attaquer d’un coup de pied fouetté au visage. Au dernier moment, tandis qu’elle avait forcé l’animal à lever sa garde, elle se contorsionna, poussa sur sa jambe d’appui et transforma son attaque en un sournois coup de genou sauté au thorax. Le bouc lut la manœuvre un rien trop tard, mais réussit tout de même à se projeter en arrière pour amortir le choc. Il grimaça, de même qu’Elina qui aurait dut lui broyer le sternum en temps normal. Elle ne se laissa pas démonter par sa perte de vitesse et accompagna sa rotation. D’un gracieux mouvement, elle effectua un saut vrillé dans la prolongation de son attaque et lança un Rankyaku au bouc. Ce dernier sauta sur le côté, puis plongea au loin, esquivant ainsi le lancer de toile gluante sensé l’immobiliser.

L’araignée reprenait son souffle tout en foudroyant son adversaire du regard. Elle entama une lente marche sur le côté, traçant un cercle autour du bandit pour le forcer à se repositionner. À la moindre erreur de jeu de jambe, elle pourrait profiter d’une très brève fenêtre pour glisser une attaque lorsqu’il serait déséquilibré. Le satyre ne se laissa pas abuser et, au contraire, tenta de déborder l’araignée en passant à l’action. De multiples échanges violents opposèrent les deux hybrides. Ils enchainèrent coups de coudes, de genoux, de pieds ou de poings. Aucun n’arrivait vraiment à prendre l’ascendant, mais Elina sentait ses muscles tirer de plus en plus et ses poumons chercher de l’air.


- Rankyaku ! scanda-t-elle soudain.


La lame d’air manqua sa cible et, pire encore, ouvrit la garde de la jeune femme. Le bandit saisit sa chance et frappa de toutes ses forces. Elina eut beau voir le coup arriver, elle fut trop lente à réagir. Le bouc la projeta à l’autre bout de la salle. D’un rouler bouler, elle se retrouva sur pied mais, déjà, son ennemi était sur elle. Il poussa sa chance et tenta un violent coup de genou en pleine tête. L’araignée se décala sur le côté et sauta pour cueillir l’impudent d’un coup de pied retourné. Le satyre ne put esquiver la contre-attaque de la Zoan, mais réussit à la frapper à son tour au ventre. Les deux ennemis furent projetés loin l’un de l’autre et se relevèrent difficilement. Elina cracha un peu de sang, avant de tituber et de mettre un genou à terre.

« Je l’ai sous-estimé, ce bougre ! », rumina-t-elle en pensée, tandis que le bouc crachait un glaviot sanguinolent.

Ce dernier se remit en garde, le souffle court lui aussi. Elina se releva puis, après avoir feinté un Rankyaku, se transforma en Nephila et se réfugia dans les ombres. Elle avait besoin de temps pour analyser la situation, trouver une astuce pour se défaire de ce satyre de malheur et, surtout, pour reprendre son souffle.






Revenir en haut Aller en bas
Sheerin Lester
Suna no Ō
avatar
Messages : 150
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
151/200  (151/200)
Berrys: 12.156.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Des visiteurs inattendus - Avec Urerath Leodan   Sam 5 Mar 2016 - 22:04



Des visiteurs inattendus.





L'insulte en elle-même n'avait été qu'une entrée en matière, qu'un bien mauvais présage de la singulière colère qui emplissait alors le corps de son opposant et, d'instant en instant, semblait le fortifier et le revigorer. Cet état de rage dans lequel l'homme semblait se trouver était tout de même justifié et compréhensible, puisqu'il avait vu sa progéniture passée à tabac bien plus brutalement qu'il n'aurait pu l'imaginer de prime abord... De surcroît, la plus grande majorité de ses subordonnés avait d'ores et déjà été mise au tapis, et si l'on considérait les actions qu'Elina avait probablement mener de son propre côté si elle n'avait pas été assassinée bêtement dès les premiers bagarres, tout le clan de cet hors-la-loi était en train de collapser, de s'effondrer sans la moindre chance de se relever par la suite. Pire encore : même si la protectrice de l'île et ses larbins passaient l'arme-à-gauche, le vieillard n'aurait très certainement pas l'occasion d'en profiter puisque la disparition soudaine de Leodan ne saurait nullement passer inaperçu, d'autant plus que ses collègues avaient été informé de ses ambitions quelques temps plus tôt. Autrement dit ? Si le noiraud perdait ici et maintenant et qu'ils étaient tous condamnés à mort, le Gouvernement Mondial reviendrait probablement sur Yakoutie Island en force, pour y réinstaller un bastion de plus grande envergure ! Les marines pourraient alors utiliser cet avant-poste à bon escient pour entamer une reconquête massive des Seas Blues de façon synchronisée et simultanée... Oui, au final, la finalité de cet affrontement n'avait aucune espèce d'intérêt : les dés étaient jetés depuis belle lurette désormais, et si les deux combattants se percutaient aussi férocement, c'était tout simplement pour faire honneur à leurs croyances, leurs volontés et leurs convictions. La fierté masculine était une affaire des plus sérieuses, selon le point de vue de tels énergumènes, et la défaite ne semblait être envisageable d'aucun côté. Alors qu'il se remettait doucement en garde, le déchu posa un regard calme sinon effronté sur les mains et les pieds tremblants de son opposant. Profiter de sa rage et de son esprit troublé et moins clairvoyant serait très certainement la clé de la victoire, cette fois-ci... Toutefois, le mental du cyborg n'était pas nécessairement au beau fixe non plus : devoir se reposer sur son intellect face à un cloporte de cette puissance l'exaspérait au plus haut point, lui qui aurait par le passé réglé cette petite crise en un temps trois mouvements. L'Urerath était toujours rongé par les remords et cette terrible névrose lorsque le vieil homme tenta de repasser à l'attaque, fondant dans sa direction en beuglant quelques insultes :

"L'issue de ce combat est toute trouvée, cloporte !"
"Je n'en doute pas une seule seconde..."

Le seul poing en bon état, menaçant et inquisiteur, épousa une trajectoire quasi parfaite pour venir cueillir le geôlier au niveau du torse : inébranlable, l'homme considéra ses chances d'esquives comme étant nulles et préféra interposer son propre bras, replié de sorte que la main adverse percute aussi bien l'avant-bras que le biceps. La froide colère du vieil homme sembla trouve un poil de satisfaction lorsque le faciès du noiraud fut traversé par un éclat de douleur... Mais cela ne fut que de courte durée. Faisant fi de l'engourdissement dans lequel son membre avait été plongé et des quelques centimètres sur lesquels il avait été repoussé, Leodan usa de toute sa ténacité pour inverser la tendance à rendre la pareille à son agresseur : son poing d'acier, le gauche, imita la trajectoire de l'attaque adverse un peu plus tôt. Pas dupe, le vieillard fut assez vif pour s'en sortir sans la moindre égratignure : il se pencha brutalement en avant, passant alors sous l'assaut vif du gouvernemental pour le prendre de court. Naïveté de sa part : le système de propulsion du pied gauche de l'ex officier s'activa brutalement et son genou vint cueillir l'estomac soudainement, projetant le hors-la-loi en arrière. Véloce, l'ancien marine tenta d'en profiter en poursuivant sa cible, mais ladite cible, plus tenace qu'escompté, parvint à retrouver ses esprits suffisamment à temps pour l'accueillir en véritable forteresse :

"Tu frappes mollement ! Abandonne !"
"Aucune bataille pleinement assumée, même perdue d'avance, n'est un véritable échec..."
"Funestes inepties ! Encore une leçon de propagande !"

Le pied d'acier du cyborg percuta l'avant-bras érigé en rempart de la part du vieil homme pour l'empêcher d'atteindre son objectif : le visage du vieil homme en question. Celui-ci fut toutefois légèrement repoussé à son tour, tandis que l'Urerath en lui-même terminait ce léger bond sur une pirouette experte : son mouvement de rotation lui permit de dévier le nouveau coup qui menaçait son intégrité corporelle, le balayant d'un revers de la main expert. Oui, il avait indéniablement perdu en niveau depuis sa triste et sanglante défaite face à Harushige. Oui, ces membres d'acier ne lui convenaient pas vraiment, et le contraignaient à s'écarter de son ancien domaine de prédilection, le corps-à-corps pur et sans artifice aucun. Oui, le vieillard avait la détermination et l'expérience de son côté... Mais non, il n'allait pas abandonner pour si peu. Sa rotation lui permit alors de se rapprocher du criminel sans risquer de contre-attaque imminente, et son poing droit, de chaire et d'os, menaça alors de percuter le front de son assaillant. Nouvel échec : cette fois-ci, le type l'esquiva à nouveau mais prêta attention aux deux jambes. Plutôt que de simplement se pencher, il contourna effectivement le produit de la Section Scientifique et, de son bras valide, l'attrapa au niveau de l'abdomen pour le balancer au sol fermement, dans un mouvement similaire à celui dont il avait usé une poignée de secondes plus tôt. Le gardien d'Impel Down ne fut pas assez réactif pour éviter le choc en lui-même, mais parvint à rouler au sol assez promptement pour éviter au pied du brigand de lui broyer la gorge : le pied en question percuta en effet les dalles en les craquelant violemment, ne laissant aucun doute quant aux chances de survie du névrosé s'il avait souhaité rester sagement à sa place.

"Tu n'as aucune chance, et ses amis sont tous inconscients !"
"Amis, amis... Tout de suite les grands mots..."

D'une acrobatie habile, le cyborg parvint à se redresser en réalisant une espèce de roulade arrière : ce réflexe fut salvateur puisqu'il lui permit de contrer le coup de poing suivant grâce à son bras d'acier. Il enchaîna en attrapant le poignet de l'ancêtre avant de lui tourner le dos vivement : en conservant le poignet bien en main, il put réaliser une technique de judo basique pour l'envoyer au-dessus de lui, et ainsi le forcer à tomber au sol à son tour. Les deux combattants ne semblaient parvenir à trouver une issue convenable à cette rixe : ils semblaient de force égale, maintenant que le vieil homme avait perdu l'usage de l'un de ses bras grâce au sacrifice bienveillant de la comparse d'Elina. Plutôt que de poursuivre cette lutte aveuglément, le tireur profita de l'occasion pour s'écarte de quelques pas de son ennemi en reprenant son souffle : pas la peine de se presser, cela ne ferait que le pousser à l'erreur ! Cependant, le geôlier n'était pas assez fou pour rater une telle occasion : il mit ce léger laps de temps à profit en changeant à nouveau de chargeur pour son arme. Les projectiles ? Électriques, cette fois-ci.
Leur prochaine mêlée serait probablement la dernière.


(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 462
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
56/350  (56/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Des visiteurs inattendus - Avec Urerath Leodan   Dim 6 Mar 2016 - 22:47

Des visiteurs inattendus














Elina rodait dans les ombres sous forme complète. Elle reprenait son souffle, laissant à son adversaire le loisir d’en faire de même avec néanmoins un désavantage certain : il devait rester sur ses gardes bien plus qu’elle. Le rythme du combat était dès lors imposé par l’araignée, bien consciente de l’ascendant qu’elle avait pris, tant psychologique que physique. Si garder son ennemi en vue et élaborer une stratégie nécessitait un minimum de concentration, tenter de reprendre son souffle tout en restant à l’affut du moindre changement était une autre paire de manche !

Contre toute attente, le bouc se décida à bouger en premier. Il fonça tout à coup dans la direction de l’araignée, tant et si bien qu’elle dut s’éclipser en quatrième vitesse ! Elle resta néanmoins en forme complète, mais lorsqu’elle vit le satyre froncer les narines et renifler bruyamment, elle comprit que l’odeur du sang la maculait et rendait toute tentative de dissimulation obsolète. Elle jura en silence, puis attendit que le bandit ne la retrouve. Il fonça derechef à sa rencontre. Elina se tenait prête cette fois-ci, et l’accueillit en se transformant en hybride avant de lui lancer une boule de toile gluante pour le faire trébucher. L’homme chèvre esquiva par le haut, comme s’y attendait Elina qui déjà contre-attaquait avec un Rankyaku un peu plus faiblard qu’au début du combat. Son ennemi encaissa l’attaque, cette fois ci, en frappant d’un de ses sabots la lame d’air qui éclata. L’araignée recula prestement, laissant le sol se fissurer à l’endroit où elle se trouvait quelques secondes auparavant. Elle prit ses distances et commença à tisser un maximum de toile.

Voyant qu’elle restait sur la défensive, l’hybride poussa son avantage et enchaina les passes d’armes. La Zoan perdait du terrain peu à peu, encaissant de multiples coups dans les cotes ou les membres. Malgré la douleur, son souffle de plus en plus court et ses muscles qui la tiraillent, elle tint bon. Elina gardait le maximum d’énergie pour sa prochaine attaque, espérant qu’elle réussirait à prendre de court ce satané malfrat ! Soudain, il lui décocha un coup de pied retourné qui transperça sa garde et l’envoya voler contre un mur. L’impact lui coupa douloureusement le souffle, et ne souleva qu’un petit nuage de fumée à son grand dam. Elle se releva en toussant, mais se remit en garde dans la seconde en voyant son adversaire se ruer sur elle en ricanant.

Il prit appui sur sa jambe gauche et fonça à toute allure. L’araignée sourit et lui envoya deux lancers de toile, l’un dans l’ombre de l’autre. Le bouc ne fut pas dupe et esquiva sur sa gauche, avant de revenir sur sa ligne d’attaque d’origine d’un bond fulgurant. Il écarquilla soudain les yeux. Alors qu’il ne se trouvait plus qu’à quelques dizaines de centimètres de la jeune femme. Un immense filet de toile gluant déferla sur lui. Porté par son élan, il ne put esquiver correctement malgré son plongeon sur le côté. Le piège de l’araignée se referma sur lui et, avant qu’il n’ait eu le temps de protester, le moucheron se retrouva emprisonné dans une toile fixée au sol. Ses membres empêtrés dans de la soie collante ne lui permirent pas d’esquiver le coup de griffe foudroyant de la Zoan. Malgré la fatigue, Elina visa correctement et lui sectionna la jugulaire avant de s’écarter. Elle l’entendit mugir de rage et de douleur, se débattant dans sa toile de toutes ses forces. Il réussit malgré tout à s’arracher de l’étreinte visqueuse, mais le mal était déjà fait.


- C’est terminé, annonça placidement l’araignée.


Le bouc hurla de colère. Il tenta un dernier baroud et fonça vers la Zoan. Mais la jeune femme ne goûtait pas à ces principes d’honneur parfaitement inutiles et dangereux de son point de vue. Elle sauta en arrière, bondit sur une paroi et se retrouva accrochée au plafond, la tête en bas, à dominer son adversaire. Un sourire mauvais s’étira sur les lèvres de l’hybride, laissant son fruit du démon se délecter de la situation. Le pauvre bougre aurait beau se débattre, s’agiter et hurler tout son saoul, il ne pourrait pas l’atteindre sur son perchoir. Et quand bien même pourrait-il sauter aussi haut, il se retrouverait dans une position critique, exposée à une contre-attaque cinglante. Et il le savait.

Bientôt, à force de s’agiter en tous sens et de l’insulter copieusement, le bouc mit un genou à terre. À ce moment précis, il sentit une présence derrière lui. Il pivota en un éclair et tenta de frapper la Zoan d’un geste rageur. En vain. L’araignée savait sa victoire acquise. Elle s’étonnait même que sa proie résiste aussi longtemps, malgré sa main plaquée sur son cou. Cependant, le flot de liquide carmin qui s’écoulait de sa plaie mal compressée ne la trompait pas : il agonisait. Son instinct humain la poussait à la prudence, mais l’araignée qui était en elle savourait la situation. Jouer avec sa victime était, après tout, le vilain péché de la plupart des arachnides. Elina ne dérogeait pas à la règle. Inlassablement, elle harcela le pauvre bandit, se rapprochant juste hors de portée de ses coups pour le forcer à s’agiter en vain et à saigner un peu plus à chaque assaut manqué. Le bouc haletait de plus en plus, sa fourrure complètement imbibée de vermeil sur le côté droit. Il avait beau hurler, l’insulter, puis la supplier de l’achever, Elina ne plia pas. Au contraire, que le vil scélérat qui avait comploté pour la renverser sollicite un geste de miséricorde ne fit que jeter de l’huile sur le feu.

Au bout de ce qui sembla une éternité de torture, le satyre finit par s’écrouler, exsangue, le teint blafard et les dents serrés. En réalité à peine une minute s’était écoulée, mais le bandit avait vécu un enfer lors de ses derniers instants. Alors seulement, lorsqu’il eut perdu tout espoir d’une mort digne, Elina arrêta là son jeu macabre. Elle l’entendit rendre son dernier souffle en reprenant une forme humaine, puis un silence de mort s’abattit sur la montagne. Elina reprit sa forme humaine et, après s’être assurée que tous les bandits avaient bel et bien trépassés, entreprit de se débarrasser de toute la toile qu’elle avait tissé dans toutes les salles qu’elle avait traversées.

Elle ne laisserait aucun indice au geôlier, si jamais il décider de venir inspecter ces lieux. Une fois le ménage terminé, elle retrouva Mokuso dans la pièce précédente, un bandage déjà taché de sang tout autour du torse. Il était occupé à rassembler les pièces de son yéti mécanique en un sac de fortune.


- Allons-y, déclara-t-elle sobrement. Ils ont peut être besoin d’aide pour terminer de leur côté.


Le gnome lui emboita le pas, engoncé dans son robot qui fonctionnait toujours, en portant toutes les pièces et le bras de son yéti.






Revenir en haut Aller en bas
Sheerin Lester
Suna no Ō
avatar
Messages : 150
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
151/200  (151/200)
Berrys: 12.156.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Des visiteurs inattendus - Avec Urerath Leodan   Mer 9 Mar 2016 - 19:30



Des visiteurs inattendus.





Arme en main, le noiraud fixa son opposant qui, de son côté, se relevait plus prestement que jamais. Il avait tout juste eu le temps de changer de chargeur que son vieil adversaire était à nouveau droit sur ses appuis, prêt à se jeter à nouveau à corps perdu dans une lutte sans merci ni pitié. Les deux hommes étaient à peu de choses prêts aussi favoris l'un que l'autre, pour diverses raisons : certes, Leodan avait pris l'avantage durant leur dernière mêlée, mais cela ne voulait pas dire que cet événement était voué à se répéter inlassablement à chaque rencontre. Pire encore, c'était le vieillard qui avait pris l'ascendant au tout début de leur rixe, et ce malgré un bras violemment abîmé ! Si le geôlier d'Impel Down pouvait être aisément comparé à un loup grisonnant et affaibli par une famine trop persistante, cherchant à retrouver la condition d'alpha qu'il avait autrefois embrassé, son opposant tenait probablement davantage du vieux tigre trop malicieux et sarcastique pour son propre bien. Caustiques, les deux carnassiers étaient tout aussi furibonds l'un que l'autre, et guettaient simplement la bonne opportunité pour passer à l'action. Celle-ci naquit d'un simple geste de la part du déchu : vif, il pointa son pistolet droit en direction de son adversaire qui en profita pour avaler promptement la maigre distance qui les séparait afin de l'empêcher de prendre l'avantage dans une lutte à distance. Renonçant temporairement à cet atout, le jeune homme concéda deux ou trois pas à son ennemi avant d'esquiver le premier coup de poing horizontal d'un autre bond en arrière. Insatiable, le criminel poussa sa chance et le poursuivit. Considérant le manque d'atout de la part du vieillard qui ne pouvait utiliser plus qu'un bras, lequel avait été emporté par son élan précédent, l'Urerath pointa à nouveau le canon de son pistolet droit vers le hors-la-loi. Un échec absolu : ledit hors-la-loi percuta la main de chaire du cyborg d'un coup de pied tout en continuant à progresser, arrachant un claquement de langue courroucé au pauvre gouvernemental qui trouvait cet ennemi bien trop tenace et réactif à son goût. Les actions improbables et vives de ce type suscitaient constamment une lassitude exacerbée en son for intérieur : il était grand temps de mettre fin à cette querelle, quitte à réaliser quelques sacrifices pour ce faire.

Si le noiraud avait profité d'un moment à terre de la part de son adversaire pour changer de chargeur, ça n'était pas seulement pour l'instant de répit : c'était aussi et surtout pour profiter d'un très court laps de temps d'inattention de sa part. Poussé par ses instincts, le vieil homme avait tenté de se redresser aussi vite que possible, laissant passer les autres informations que ses sens auraient normalement dû percevoir au rang de futilité. Une réaction naturelle, puisque sans cela, Leodan aurait très certainement ajusté sa propre conduite pour continuer sur une lutte davantage physique... Mais une réaction qui risquait très fort de lui coûter cher ! Car désormais, avec ce type de projectiles, le tireur possédait une alternative : s'il ne parvenait pas à toucher directement son opposant, il pouvait tout aussi bien le toucher indirectement... Le poing du vieil homme, qui venait de revenir à sa place habituelle, vint trouver le chemin de l'abdomen du noiraud : celui-ci bloqua en interposant son avant-bras en acier, mais fut malgré tout contraint à reculer de quelques mètres encore, notamment sous la puissance du choc. Téméraire et tenace, l'autre homme en profita pour tenter de l'acculer et réitéra l'action. Le geôlier lui concéda une nouvelle victoire, mais tendit à nouveau son pistolet dans la direction de son ennemi, lequel empoigna violemment son avant-bras de sa seule main en l'état pour l'écarter de son objectif et l'abaisser vers le sol. Le genou du vieil homme percuta brutalement l'abdomen de l'Urerath tout en le repoussant à nouveau en arrière, avant qu'il ne heurte soudainement un obstacle imprévu : l'un des piliers. Leur combat s'était montré plus mouvementé que prévu, et la topologie des lieux n'allait pas dans le sens de l'intrus... En tout cas, le criminel en était convaincu :

"C'est terminé, sale chien !"
"Pour sûr."

Il avait baissé sa garde, ils étaient directement en contact l'un avec l'autre, et les balles électriques étaient chargées : l'échappatoire était toute trouvée. La main métallique du cyborg vint se poser sur l'épaule de son opposant tandis qu'il retournait son poignet, pas totalement bloqué par son ennemi, pour viser sa propre jambe... Le brigand n'eut pas le temps de réagir que la détonation eut lieu. Devenu véritable paratonnerre, Leodan partagea le choc avec la seule chose qui était en contact avec son propre corps et qui n'était pas un isolant naturel, comme les dalles de pierre au sol : le pauvre homme. L'onde de choc fut plus violente qu'il ne l'avait toutefois imaginé, et il perdit connaissance sans même savoir si cela avait porté ses fruits...


(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 462
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
56/350  (56/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Des visiteurs inattendus - Avec Urerath Leodan   Ven 11 Mar 2016 - 19:59

Des visiteurs inattendus














Elina et Mokuso remontaient en chemin inverse les couloirs et les salles qu’ils avaient traversés en se battant. La Zoan gardait l’esprit alerte, malgré sa fatigue évidente et ses muscles dolents, de peur de voir un ennemi se relever. Néanmoins, ils ne rencontrèrent aucun obstacle et, bientôt, arrivèrent dans la pièce où ils s’étaient séparés de Seika, Shiro et Leodan. Ils remontèrent la piste de cadavres, pour déboucher rapidement dans une salle où Elina manqua un battement. Devant ses yeux effarés se tenaient ses trois partenaires du jour, allongés sur le sol et immobiles. Leurs ennemis semblaient hors d’état de nuire, définitivement pour certains au vu des mares de sang dans lesquelles ils baignaient. L’araignée se rua vers Seika et prit son pouls, le cœur battant. Un soupir de soulagement l’ébranla lorsqu’elle se rendit compte que la petite fleur était juste inconsciente. De son côté, Mokuso lui confirma la même chose pour Shiro : il était juste évanoui lui aussi.

Elina darda ses prunelles noires en direction du gardien qui ne bougeait pas d’un pouce, lui non plus. Elle s’approcha à pas pesés avant de s’accroupir et de placer sa main sur le cou du geôlier. Il aurait été si simple d’en terminer avec lui et de le laisser au milieu des cadavres de hors la loi... Pourtant la Zoan se contenta d’effleurer sa carotide, avant de sentir un pouls vaillant battre. Elle n’avait nul besoin d’une enquête de la Marine sur ses terres. Ce que les officiers du gouvernement mondial trouveraient ne seraient clairement pas pour leur plaire ! Aussi le réduire au silence était aussi stupide que dangereux. Aussi, elle partit réveiller Shiro et Seika à l’aide de Mokuso, préférant laisser Leodan dans les bras de Morphée pour l’heure.

Les deux frères et sœurs sur pieds, le colosse s’ébroua avant de ricaner devant leur succès, tandis que sa jeune sœur présentait diligemment son rapport à Elina. Une fois au fait de la situation et, surtout, certaine que plus aucun bandit ne subsistait en ces lieux, elle ordonna la retraite. Le mastodonte aux cheveux blancs partit attraper Leodan et le placer sur son dos comme un vulgaire sac à patates, tandis que l’araignée apportait un soutien plus gracieux à Seika. Le groupe victorieux rentra lentement vers leur point de départ, les corps meurtris mais leurs esprits tranquilles : le plus dur était à présent derrière eux ! La traversée des montagnes enneigées fut néanmoins un calvaire et ils retrouvèrent la ville avec bonheur ! Une satisfaction de courte durée, qui cessa immédiatement lorsqu’ils aperçurent des patrouilles de marines quadriller le secteur.

« Ils auraient osé tenter de reprendre l’île en mon absence, ces fumiers ?! », fut la première pensée d’Elina.

Son intuition se révéla rapidement infondée, lorsqu’un groupe remarqua les nouveaux arrivants. Ils passèrent devant des civils apeurés pour prendre position tout autour des quatre hors la loi et du corps immobile de l’homme qui était leur chef, selon ce qu’en savait Elina. Cette dernière grogna, avant de lever les bras en signe d’apaisement. Une fois certaine que ces idiots ne se lanceraient pas à l’attaque, l’araignée prit la parole avec un calme maîtrisé :


- Le geôlier Leodan a besoin de soins. Il nous a aidé à neutraliser une bande de hors la loi locaux qui s’en prenaient aux civils. J’apprécierais beaucoup que vous nous laissiez l’emmener chez le médecin le plus proche, messieurs.


À ces mots, les soldats se regardèrent d’un air perdu, avant d’abaisser leurs armes et d’escorter la petite troupe vers le soignant. L’araignée s’installa dans la salle d’attente au milieu des patients locaux éberlués de la voir ainsi amochée. Plusieurs s’enquirent de sa santé et, fidèle à son image, la Zoan les remercia de leur sollicitude avant de les rassurer quant à la bande de malfrats de ce matin : elle s’en était occupée. Après une longue période d’attente, Elina fut autorisée à rejoindre Mokuso, Seika et Shiro. Elle avait insisté auprès du docteur pour qu’ils soient pris en charge en priorité. Elle pénétra dans une autre salle, où ses trois associés se reposaient sur des lits d’un blanc immaculé. Le colosse était, comme à son habitude, en train de brailler. La raison de son aigreur ? L’interdiction de boire pendant plusieurs jours prescrite par le médecin. Elina appuya les dires du soignant en quelques phrases sèches qui remirent Shiro au pas. Enfin, elle écouta le rapport du professionnel concernant le devenir de ses trois alliés. Il se voulait plutôt rassurant :


- La jeune fille et le géant ne souffrent que de contusions légères et de plaies superficielles. Le gnome, en revanche...
- Mokuso ! Magglebak, je m’appelle Mokuso ! s’indigna l’intéressé.
- Mokuso, donc, va devoir rester en observation quelques jours. Le coup de lame a provoqué un hémothorax que je dois drainer, mais il refuse d’être pris en charge...
- Je dois m’occuper de Jack ! l’interrompit de nouveau le malade.
- Tu répareras ton yéti plus tard, Mokuso, trancha sans hausser le ton Elina. Tu as fait du bon travail, là haut, mais tu as été blessé plus sévèrement que nous tous. Je veillerai à ce que rien n’arrive à Jack en attendant que tu sois de nouveau sur pied. De combien de temps avez-vous besoin, docteur ?
- Une semaine, environ.


Les protestations du gnome furent tuées dans l’œuf par l’araignée et, lorsqu’il rendit les armes devant la promesse de sorbets au citron, la protectrice de Yakoutie Island sourit. Elle se tourna alors vers le dernier blessé et lança un regard interrogateur au médecin en lui demandant :


- Et concernant Leodan ? Il ne s’est toujours pas réveillé ?
- Et bien... il est en état stable. Son corps est surprenant ! Néanmoins, au vu du secret médical, je ne suis pas autorisé à vous en dire plus. Je regrette.
- Je comprends, acquiesça Elina, légèrement déçue.


Elle aurait aimé en apprendre plus sur les capacités d’un possible adversaire. En effet, malgré son état bien moins glorieux qu’à son arrivée, l’araignée restait sur sa première impression : cet homme pouvait devenir une menace. Elle ne doutait ni de sa perspicacité, ni de ses capacités de combat, deux qualités qu’elle abhorrait chez ses ennemis. Vis à vis de ses prouesses martiales, Seika n’avait rien pu apercevoir et Shiro avait été trop occupé avec ses combats pour y prêter attention. Elle s’approcha donc du geôlier, s’assit sur une chaise, puis commença à le veiller. Lorsque le médecin lui proposa de la soigner également, Elina lui répondit en haussant un sourcil :


- Et me déshabiller en présence d’un autre homme ? Sans façon. J’attendrai une visite à domicile, docteur. Ne vous inquiétez pas, mon état n’est pas préoccupant pour le moment.


Le médecin laissa échapper un rire de nez, avant de s’éclipser pour retourner à ses patients. Il était strictement hors de question, pour la Zoan, que le geôlier n’entende quoi que ce soit concernant les dommages qu’elle avait reçus, de même que les éventuelles observations du docteur. Elle préférait encore souffrir quelques heures, voire jours de plus ! Shiro et Seika partirent donc chercher des sorbets au citron pour Mokuso, laissant ainsi le gnome, Elina et Leodan seuls dans la pièce.









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sheerin Lester
Suna no Ō
avatar
Messages : 150
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
151/200  (151/200)
Berrys: 12.156.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Des visiteurs inattendus - Avec Urerath Leodan   Mar 15 Mar 2016 - 18:45



Des visiteurs inattendus.





L'obscurité oppressante l'avait inévitablement cernée dès lors que le choc électrique avait traversé son corps, progressant à travers ses membres d'acier certes suffisamment résistants pour tenir bon mais ironiquement excellents paratonnerre. S'il ne fut pas en mesure de connaître l'effet exact de cette offensive suicide sur son opposant trop impétueux et dont la sagesse s'était évaporée suite aux défaites successives de ses sbires, Leodan fut en revanche bien assez averti pour comprendre qu'il perdait connaissance et que la violence inouïe de cet échange risquait de le clouer au lit quelques heures durant. Restait à espérer que les hors-la-loi qui purulaient sur l'île n'en profiteraient pas, et qu'il saurait retourner à Impel Down en pleine forme, ou tout du moins en un seul et unique morceau. Et effectivement, ses craintes s'avérèrent pertinentes et justifiées : il était toujours plongé dans son état semi-comateux lorsqu'Elina parvint à retrouver leur trace, à lui et à ses deux compagnons d'infortune, et l'était encore lorsque toute la petite bande eut droit à une visite express chez le médecin. Fort heureusement, son corps surentraîné et solidement taillé n'avait guère accusé le coup, et les conséquences à cette âpre bataille allaient être relativement éphémères, et d'une gravité moindre comparé à ce qui aurait pu advenir de lui s'il n'avait pas joui d'un soutien durant ce périple hors du commun. Quelque part, et le geôlier n'allait jamais être assez sot pour le nier, il devait sa survie à la prétendue bienveillante gardienne de Yakoutie Island... Restait à savoir si cela pouvait faire d'elle une innocente, ou si cela n'était qu'un vaste concours de circonstances qui l'avaient amené à agir aussi louablement. Après tout, la situation lui réussissait également, quelque part : elle allait pouvoir prouver au Gouvernement Mondial qu'elle n'était pas une ennemie, une adversaire à affronter aussi promptement que possible, mais tout simplement un électron libre d'une neutralité absolue. De quoi écarter les potentielles gêneurs et s'assurer une existence moins inquiétée que la majorité des îles non affiliées à la marine n'avaient à mener... Dans tous les cas, l'Urerath était encore bien loin de tous ces questionnements et de ces états d'âmes lorsqu'il parvint enfin à entrouvrir les paupières en lâchant un râle rauque et agacé, la lumière agressant ses rétines plus violemment qu'il n'aurait pu l'espérer. Il reprit vivement ses esprits en se redressant péniblement, passant mécaniquement sa main d'acier dans sa chevelure d'ébène encore plus hirsute qu'à l'accoutumée.

Ce ne fut qu'après cette agaçante étape que l'ancien contre-amiral ne parvint à se remémorer tout ce qui avait eu lieu dans la grotte : les différentes batailles parsemées de tension et de concentration, les diverses traques à travers les dédales, mais aussi et surtout ces opposants finaux plus redoutables qu'il n'aurait pu l'attendre d'hommes de Seas Blues. Lorsqu'il y repensait, le cyborg devait d'ailleurs admettre que Shiro et Seika aussi en avaient dans le ventre... Et s'il n'avait pas eu l'occasion de regarder Elina faire des siennes, il se doutait du fait qu'elle n'était pas sans reste : après tout, une telle certitude en ses propres capacités ne devaient rien présager de bien innocent. D'ailleurs, la jeune femme était à ses côtés, un peu plus loin dans la salle, au même titre que le gnome visiblement blessé également : Leodan parvint donc à comprendre sans difficulté qu'ils se trouvaient dans une clinique, un hôpital, ou en tout cas un lieu de médecine quelconque. Touchante attention de la part de cette demoiselle aux allures trop cordiales... Pas assez rustre toutefois pour ignorer cette mansuétude, imaginant que l'occasion de le faire disparaître aurait évidemment pu lui effleurer l'esprit si elle n'était effectivement pas aussi blanche qu'elle ne le présumait, le déchu grommela quelques mots en secouant vainement son crâne, la tête endolorie et la bouche pâteuse :

"J'ai apprécié la sieste... Merci bien."

Désormais en position assise, l'énigmatique gouvernemental songea à ses collègues, qui devaient probablement encore et toujours l'attendre au port de Yakoutie Island : s'il essayait d'estimer le temps qui s'était écoulé depuis qu'ils étaient rentrés dans cette grotte en quête de brigands à abattre, alors les geôliers avaient probablement d'ores et déjà réapprovisionné une bonne partie des cales de leur navire-prison. Une bonne chose : l'Urerath n'avait guère envie de demeurer dans les parages plus longtemps, compte tenu du fait que cet océan ne lui plaisait qu'à moitié. Les difficultés qu'il avait eu à y affronter étaient bien trop salées à son goût : il n'avait eu de cesse de tomber sur des os, lui qui avait pourtant déjà jeté l'ancre dans le Nouveau Monde... Un comble ! C'était avec la ferme intention de ne pas s'imposer plus longtemps que notre taciturne agent prenait à nouveau la parole pour la deuxième fois en quelques instants seulement : un exploit.

"Bien... J'imagine que tout est réglé, si vous êtes là ?"

Paroles d'ailleurs principalement destinées à Elina, même si le gnome était vaguement compté dans le lot.


(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 462
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
56/350  (56/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Des visiteurs inattendus - Avec Urerath Leodan   Sam 19 Mar 2016 - 0:49

Des visiteurs inattendus














Shiro et Seika étaient sortis depuis quelques instants seulement, lorsqu’Elina entendit le geôlier bouger. Elle se tourna vers lui, tandis qu’il grognait en ouvrant péniblement les yeux. Lorsqu’il fut en mesure d’ouvrir la bouche, la jeune femme s’approchait déjà pour mieux entendre les mots laborieusement soufflés par Leodan :


- J'ai apprécié la sieste... Merci bien.

- J’ignorais que les militaires pouvaient garder le sens de l’humour, tenta de plaisanter l’araignée en souriant faiblement.


Son « invité » à présent assis sur son lit de fortune, il semblait devenir songeur. Sans doute ressassait-il ses mésaventures dans la montagne, aussi la jeune femme lui laissa tout le loisir de se remettre des ses émotions. Enfin il reprit la parole, toujours aussi peu loquace :


- Bien... J'imagine que tout est réglé, si vous êtes là ?
- En effet, répondit sobrement l’intéressée. Mes associés m’ont déjà fait part de votre rôle crucial contre les bandits, soyez-en remercié. Vous aurez eu le mérite de m’éviter d’achever le chef de bande moi-même et de retrouver mes hommes inanimés.


Néanmoins, comme elle ne pouvait décemment pas s’aplatir devant cet homme, l’araignée en resta là concernant les belles paroles du jour. Elle pouvait lire dans ses yeux qu’il se méfiait toujours. Comment l’en blâmer ? Il était arrivé sur une ile censément affiliée au gouvernement mondial pour apprendre non seulement que ses collègues avaient été bannis et remplacés par une civile, mais que des bandits courraient toujours les montagnes ! L’histoire avait de quoi laisser un homme suspicieux. Elle commençait à cerner le genre de personnage qu’était Urerath Leodan : un homme froid, implacable, efficace et consciencieux... mais également têtu et parfois un brin trop impétueux.

Elle détestait ce genre d’adversaire.

Néanmoins, la protectrice de Yakoutie Island se forçait à demeurer courtoise, ne trahissant en rien dans son attitude ou sa voix le peu de bien qu’elle souhaitait à cet officier. Elle reprit donc la parole sur le ton de la conversation, le plus naturellement du monde :


- Le médecin vous a déjà examiné, Leodan. Il est resté évasif, secret médial oblige, mais semblait plutôt rassuré concernant votre état. Je m’occuperai de régler la note, voyez ce geste comme le paiement de ma dette pour avoir sauvé mes hommes.


Après une courte pause, la Zoan reprit la parole en croisant les bras, l’air un peu moins engageant tout à coup :


- À présent, pourriez-vous m’expliquer quelle mouche vous a piqué pour me suivre jusque dans les montagnes ? Si Seika n’avait pas aperçu votre manteau rouge en me rejoignant, vous auriez pu déclencher une catastrophe. Comprenez-moi bien, le fin mot de cette histoire joue en votre faveur... Cependant, je ne peux m’empêcher de penser que vous ne me croyiez pas capable de gérer la situation. Je me trompe ?


Elle le regarda soudain en plissant légèrement les yeux puis, comme pour s’assurer de quelque chose, reprit d’une voix pincée :


- Votre manque de confiance ne proviendrait-il pas du fait que je sois une femme, lieutenant ? Je suis tout aussi capable que qui que ce soit de protéger ces civils !


La question n’était pas lancée sans arrière pensée. Bien entendu, Leodan semblait vif d’esprit et peut être verrait-il au travers de ce masque d’égo blessé. Néanmoins, elle préférait jouer cette comédie, confiante en ses capacités d’intrigante pour tenter de légèrement détourner les doutes du marine vers un autre sujet de réflexion. S’il lui était possible, ne serait-ce que d’un iota, de faire pencher la balance en sa faveur, elle estimerait sa mission remplie pour aujourd’hui. Cependant, dans l’hypothèse où le blessé ne semblerait pas réceptif à ses mensonges éhontés, elle devrait garder un œil sur lui à l’avenir, d’autant plus s’il décidait de revenir sur ces mers.

Elle devait faire preuve de tact et de doigté, afin de ne pas pousser un peu trop la discussion et donner l’impression à Leodan qu’elle essayait de se justifier d’une quelconque manière. Ce genre de conclusion n'aboutirait qu'au phénomène inverse de celui souhaité !

Du point de vue légal, Elina était dans son bon droit : le pays avait fait appel à elle suite à la découverte de la malhonnêteté de la marine et avait décidé de réclamer sa neutralité. Les civils étaient encore sous le choc de cette trahison, et n’avaient accepté d’aider les geôliers que sous la demande de l’araignée, afin de garder des rapports cordiaux avec les membres du gouvernement mondial qui prouveraient leur probité.

« Reste à espérer qu’il soit de cet avis. », pensa la jeune femme en attendant la réponse de l’homme alité.






Revenir en haut Aller en bas
Sheerin Lester
Suna no Ō
avatar
Messages : 150
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
151/200  (151/200)
Berrys: 12.156.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Des visiteurs inattendus - Avec Urerath Leodan   Lun 21 Mar 2016 - 22:05



Des visiteurs inattendus.





Lorsqu'elle commença par le remercier quant à ses activités au niveau des montagnes, le geôlier se contenta d'une simple moue du visage accompagnée d'un haussement d'épaules machinal. Il n'était pas du genre à agir pour la gloire ou la reconnaissance, a fortiori lorsque le principal moteur de ses agissements était une méfiance toute légitime, tout du moins à ses yeux... De facto, les dires d'Elina lui passaient nettement au-dessus la tête, et elle sembla d'ailleurs ne pas vouloir trop appuyer dans cette direction. Grand bien lui en fasse, Leodan ne comptait pas s'y attarder non plus... A vrai dire, il ne comptait pas s'attarder davantage sur Yakoutie Island tout court : les gardiens d'Impel Down y avaient déjà séjourné bien trop longtemps, compte tenu de l'animosité citoyenne à leur égard. Si le cyborg ne possédait toujours pas le fin mot de l'histoire concernant les marines locaux, il allait assurément tout faire pour se renseigner durant les jours suivants, qui verraient foultitudes de rapports éclaircir cette épineuse affaire et lui permettre de bâtir son propre point de vue de la situation ! Cela étant, pour l'heure, il avait encore un opposant à affronter : une adversaire sans aucun doute moins agressive que les autres bandits, mais probablement plus insidieuse. Même s'il n'avait toujours concrètement aucune véritable preuve de la culpabilité de la prétendue régente de Yakoutie, le déchu ne pouvait pas s'empêcher que quelque chose était louche dans toute cette affaire... Et c'était notamment pour cette raison qu'il se contenta d'un bref signe positif de la tête lorsqu'elle lui annonça qu'elle prendrait la note des soins à sa charge. Une attention bien appréciée par l'ancien marine, compte tenu du fait qu'il avait déjà bien du mal à joindre les deux bouts à cause de la dantesque et colossale dette qu'il devait encore reverser à la Section Scientifique... En tout cas, l'Urerath n'eut pas le temps de souffler que la jeune femme à ses côtés sembla se raidir, décidant manifestement de mettre de côté les discussions bienheureuses pour passer aux choses sérieuses : le noiraud se doutait du contenu déjà des interrogations et remontrances qu'elle allait lui adresser, mais il était curieux de connaître la forme qu'elle allait leur donner. Finalement, lorsqu'elle pencha pour un ton plus outré qu'offensif, le produit de la Section se contenta de passer une main absente dans sa crinière d'ébène. La dernière question, quant à elle, ne lui arracha pas la moindre surprise : il n'avait guère envie de débattre de sexisme tant il se considérait éloigné de ce genre de disputes.

"Vous ne vous trompez pas, non. Je vous pensais réellement incapable gérer la situation avec brio... Et quelque part, je ne m'étais qu'à moitié trompé."

Ça n'était pas dans ses habitudes que de se laisser dominer dans de telles situations, mais on lui reprochait fréquemment son manque de tact... Trop, probablement. Le gnome allait probablement s'offusquer, puisque le cyborg l'avait directement visé d'un simple mouvement de la tête, mais il n'était en vérité pas le seul à être considéré par les dires du noiraud : Shiro et Seika, même s'ils avaient su se montrer utiles, avaient été vaincus par le vieillard, dans la planque des bandits... Autrement dit ? En considérant l'état apparemment relativement grave du gnome et l'incapacité du géant et de l'autre jeune femme, Leodan pouvait facilement imaginer qu'Elina était la seule de son camp à pouvoir continuer à combattre... Aurait-elle fait le poids seule face au chef des brigands ? Rien n'était moins sûr, et il s'agissait plus ou moins de savoir si elle était aussi forte voire meilleure que l'ex contre-amiral. Une question qui ne pouvait trouver de réponse satisfaisante sur la base de simples spéculation, une question que le combattant évitait donc précautionneusement de se poser. Enfin, le militaire ne s'arrêta pourtant pas en si bon chemin : son objectif n'était pas de courroucer les défenseurs actuels de Yakoutie, mais tout simplement de leur expliquer son point de vue : le simple fait qu'il ait survécu jusque-là prouvait qu'il n'avait guère besoin de se méfier, et que rien ne pouvait lui nuire, désormais.

"Des marines chassés de leur QG, même par une initiative populaire, c'est déjà un scénario rare et qui demande qu'on s'y penche. Une bande massive et compétente de hors-la-loi qui apparaît dans la foulée, c'est encore autrement plus préoccupant. Je tenais simplement à vérifier de mes propres yeux le bien fondé de vos compétences... Rien de plus."

Semi-mensonge que voilà : si le cyborg avait pu enfin déceler une preuve de la culpabilité d'Elina et des siens, il aurait été bien épanoui de pouvoir les coffrer, mais comme cela n'avait pas été le cas... Après un léger soupir de lassitude, l'ancien contre-amiral décida de quitter sa couche, vérifiant promptement l'état général de son corps avant de considérer qu'un simple repos lui permettrait de revenir au maximum de ses capacités. Enfin, à son maximum actuel : un minimum d'antan, donc. Sans plus s'étendre en bavardages, il attrapa ses effets personnels et décerna à la jeune femme un simple et bref signe de la tête, accompagné de quelques palabres conventionnelles au possible :

"Je vous remercie pour votre hospitalité et votre bienveillance. Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à demander des renforts : le Gouvernement vient en aide aux innocents, quels qu'ils soient."

Il n'avait plus qu'à quitter cette île, une envie d'ailleurs de plus en plus furieuse !


(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 462
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
56/350  (56/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Des visiteurs inattendus - Avec Urerath Leodan   Mer 23 Mar 2016 - 21:39

Des visiteurs inattendus














Elina gardait un faciès ouvert et cordial, mais elle commençait à bouillir intérieurement. Ce qui se présentait tout d’abord comme une tentative de dévier les suspicions de Leodan vers d’autres sujets de préoccupation prit une tournure fortement déplaisante lorsque, par hasard, la Zoan toucha dans le mille. Ainsi, ce garant de la « Justice » la pensait incapable de protéger l’île ? La situation actuelle ne lui donnait pas tout à fait tort, elle ne pouvait le nier. Néanmoins elle préférait mourir plutôt que de l’admettre, surtout après qu’il ait retourné le couteau dans la plaie sans même faire preuve d’un minimum de tact. Mais voilà bien le genre d’homme qu’était le gardien d’Impel Down : sans concession.

D’un geste, Elina calma Mokuso qui commençait à s’agiter, préférant rester courtoise jusqu’au bout car, elle le sentait, le marine était sur le départ. Il la surprit une nouvelle fois en ramenant sur le tapis les révélations, pourtant véridiques, concernant le colonel Leif et ses troupes sur Yakoutie. Il trouvait ce « scénario » assez intéressant et rare pour qu’il se penche sur le sujet ? Grand bien lui fasse. Il ne dénicherait rien de répréhensible dans les actes de l’araignée, elle en restait convaincue. Quant à « vérifier de ses propres yeux » ses compétences ? Leodan pouvait espérer encore longtemps ne serait-ce qu’entrapercevoir l’étendue de ses pouvoirs, et encore moins poser un regard sur son fruit du démon. Le revers de la médaille était, bien entendu, qu’il ne pourrait jamais la juger à sa juste mesure car, sans son Zoan, elle restait bien moins dangereuse. Mais déjà, le gardien ramassait ses affaires et reprenait la parole pour mettre un terme à la conversation :


- Je vous remercie pour votre hospitalité et votre bienveillance. Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à demander des renforts : le Gouvernement vient en aide aux innocents, quels qu'ils soient.


Après un très court silence, l’araignée estima qu’elle ne pouvait le laisser partir sans répliquer. Cette dernière phrase n’était ni plus ni moins qu’une provocation déguisée. Ce « quels qu’ils soient » pouvait tout aussi bien renvoyer à Elina et ses comparses... mais aussi aux habitants de l’île qui seraient mis en danger par l’araignée et ses associés. Aussi, elle soupira et secoua la tête de droite à gauche avant de reprendre la parole à son tour :


- Vous êtes décidément tous plus obtus les uns que les autres. J’ai beau tenter de me convaincre que certains officiers du gouvernement mondial recherchent l’équité et la Justice, je me heurte bien trop souvent à l’intolérance de vos institutions en la matière. Comme si vous déteniez le monopole de la lutte contre le crime. Voyez comme vous devenez suspicieux, simplement car j’ai aidé à mettre à jour la duplicité du colonel Leif ?


Elle marqua une courte pause avant de reprendre, l’air déterminée :


- Mais peu m’importe de quelles injures ou viles intentions vous m’affublez pour la simple raison que je sors du rang. Cette île a besoin d’aide et les civils se sont tournés vers moi plutôt que vers un autre gradé de la marine, je ne compte pas les décevoir. Si votre offre est sincère, peut être me tournerai-je vers vous à l’avenir si le besoin s’en fait sentir. Mais je vous prouverai que je peux tenir mes engagements auprès de cette île.


Sans animosité, elle plongea son regard dans celui de Leodan avant de reprendre d’une voix calme :


- Je veillerai également à ce que les habitants gardent l’esprit ouvert et ne rejettent pas le gouvernement à cause des erreurs d’un seul officier. La stigmatisation, tout comme le corporatisme, sont des courants de pensée dangereux.


L’araignée dégagea le passage vers la sortie et vint se placer au chevet de Mokuso. Elle s’assit sur une chaise, juste à côté du lit de camp, et se tourna une dernière fois vers son « invité » avant de lui souhaiter bon vent, mais avec un peu plus de tact qu’il n’était capable d’en déployer :


- Malgré nos divergences de points de vue, ce fut un plaisir Leodan. Je vous proposerais bien de rester vous reposer jusqu’à ce que vous soyez remis, mais je vous sens pressé de nous quitter. Je ne vous retiendrai donc pas plus longtemps.


La jeune femme garda l’oreille tendue, dans le cas où cet homme inquisiteur aurait quelque chose à rajouter. Cependant, elle doutait qu’il puisse la faire réagir de nouveau : elle savait qu’il était peine perdu d’essayer de le faire dévier de son chemin.






Revenir en haut Aller en bas
Sheerin Lester
Suna no Ō
avatar
Messages : 150
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
151/200  (151/200)
Berrys: 12.156.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Des visiteurs inattendus - Avec Urerath Leodan   Dim 27 Mar 2016 - 11:13



Des visiteurs inattendus.





Elle n'avait pas l'air de vouloir lui laisser le dernier mot... Une preuve, s'il en fallait encore une, de son tempérament à tendance fortement dominatrice ! Probablement plus par suspicion que par respect, le noiraud marqua toutefois l'arrêt avant même d'arriver à la porte qui n'était plus qu'à un pas de là, et tourna légèrement son visage en direction de la jeune femme pour l'observer du coin de l’œil durant sa tirade. Elle semblait vouloir insister sur les rapports pour le moins tumultueux que les marines locaux avaient pu entretenir avec l'île et la population de Yakoutie Island elle-même... Une noblesse d'esprit, auraient dit quelques révolutionnaires. Une fierté ou une folie, auraient dit tous les autres. Leodan se trouvait bien entendu parmi tous les autres : pour lui, cette réaction vive et directe était davantage là pour lui rappeler qu'elle avait su combattre les hors-la-loi de son côté sans se retrouver dans une mauvaise posture, en tout cas de façon apparente. Autrement dit ? L'objectif était de lui prouver qu'elle savait tout-à-fait gérer la paix et la justice de l'île sans aide extérieure. Mais il n'en était pas foncièrement convaincu pour autant : pour ce qu'il avait pu en observer, les compagnons d'Elina n'étaient ni nombreux, ni particulièrement efficaces. Alors, bien entendu, ils se trouvaient nettement au-delà de la moyenne sur les Seas Blues, mais un groupuscule criminel plus organisé et plus offensif que les précédents auraient probablement pu mettre un terme à cette régence improvisée... Du coup, toute la détermination et la conviction de la demoiselle n'était pas forcément suffisante à rassurer le noiraud. Cela étant, comme la fin de sa tirade semblait être formulée dans le but de mettre de l'eau dans le vin, l'Urerath décida de laisser couler ce que certains gradés auraient très clairement perçu comme étant une provocation. Il n'était pas assez sot pour imaginer qu'une île ne pouvait pas survivre hors de l'influence du Gouvernement Mondial et respecterait donc cet état de fait tant que Yakoutie Island ne s'en allait pas à la rencontre d'un destin funeste... Un simple haussement d'épaules plus tard et le geôlier reprenait donc sa marche, entreprenant de quitter l'endroit au plus vite.

"La justice et la sécurité ne relèvent pas des querelles et des egos personnels. La marine n'est peut-être pas tout-à-fait irréprochable, mais nulle organisation ne peut prétendre l'être."

Quelques phrases énigmatiques lâchées un peu au hasard, mais qui n'avaient qu'un seul et unique objectif : celui de faire reconnaître à Elina que combattre au côté du Gouvernement Mondial pour terrasser une menace trop imposante et impétueuse n'était pas forcément une mauvaise chose. Si elle était aussi digne de son rôle qu'elle ne semblait le penser, alors elle allait rapidement devoir faire un choix entre la sécurité des siens et sa fierté de protectrice... Et c'était précisément ce qui différenciait les bons des mauvais leaders.
Le déchu se dirigea donc droit en direction du navire d'Impel Down, qui devait toujours être en station au même port : si la jeune femme avait bien raison sur un fait, c'était qu'il n'avait guère envie de subsister sur une île à demie-hostile plus longtemps. S'ils avaient véritablement besoin d'un Eden de quiétude, ils iraient voir ailleurs, car l'idée de devoir sans cesse affronter les regards méprisants de cette société prétendument épargnée par un désastre militaire ne l'enjouait que très peu. Une chose était sûre, d'entre toutes : Leodan n'avait pas fini de se pencher sur la question de cette mystérieuse Yakoutie Island...


(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 462
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
56/350  (56/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Des visiteurs inattendus - Avec Urerath Leodan   Lun 28 Mar 2016 - 18:44

Des visiteurs inattendus














La réaction en demi-teinte du gardien d'Impel Down ne surprit guère l'araignée. Il ne pouvait décidément s'en aller sans rappeler à Elina, certes par une manière détournée, que la situation actuelle sur Yakoutie Island ne semblait pas lui inspirer confiance. De même, compte tenu de leurs précédentes discussions, la Zoan comprit qu'elle n'avait pas fini d'entendre parler de ce gardien-ci, trop sérieux et droit pour son propre bien. Elle y réfléchirait à deux fois avant d'inviter de nouveau des marines ou des représentants du gouvernement mondial sur l'île ! Cependant, si la situation l'exigeait, elle serait bien forcée de s'y résoudre au vu de sa condition actuelle. La protectrice de Yakoutie était en effet seule, sans allié, affaiblie par des combats intenses et soumise aux obligations incombant à une protectrice dévouée. Elle devrait palier ces problèmes aussi vite qu'il lui serait humainement possible, ne serait-ce que pour faire taire la lueur de condescendance qu'elle avait cru voir germer dans le grand brun en manteau rouge.

« Enfin, il part sans faire plus d'histoire pour le moment... Sans doute pourrais-je considérer ce simple fait comme une autre victoire, en soi. », tenta de se convaincre la jeune femme, en vain ;


- Je ne l'aime pas, Magglebak ! Réagit le gnome une fois le gardien sorti depuis un moment.
- Et pourtant, il n'a rien fait de mal, s'obligea à répondre Elina.


Bien qu'elle partage au fond l'animosité du gnome, mais pour des raisons bien plus pragmatiques qu'affectives, Elina ne pouvait se permettre de mettre dans la tête de cet être candide qu'elle n'appréciait pas le gouvernement mondial ou un de ses représentants. Malgré sa bonne volonté, Mokuso serait tout à fait capable de le jeter à la figure du prochain marine qu'il croiserait et qui lui laisserait une mauvaise impression. Non, elle devait rester impartiale, garder cette image de parfaite petite protectrice d'une île déjà sous l'oeil indiscret d'un officier un peu trop inquisiteur selon Elina. Mais le mal était fait et, de son point de vue, la situation aurait pu dégénérer bien plus vite et d'une manière irréversible. Elle s'en tirait à bon compte et en était cruellement consciente : la venue de Leodan avait été, au fond, une aubaine sans nom. Malgré le revers de la médaille, à savoir attirer sa curiosité, elle aurait pu perdre l'île dès le lendemain de sa conquête risquée !

Le gnome se plaignit alors de son thorax et la Zoan appela le docteur pour qu'il lui montre quels médicaments lui donner en cas de douleurs. Après plusieurs dizaines de minutes, le blessé retrouva un faciès plus apaisé. Sans doute l'arrivée de Seika et Shiro, les mains chargées de sorbets au citron avaient joué une petite part dans l'amélioration de son humeur. Tandis que l'ingénieur loufoque profitait de ses friandises préférées, Elina emmena Seika à l'extérieur en demandant à Shiro de se reposer et de veiller sur son petit coéquipier. La montagne acquiesça d'un air distrait, déjà en train de plaisanter avec le gnome et d'engouffrer des sorbets avec lui.

Les deux femmes rejoignirent donc le climat moins hospitalier de l'île, avant de se faire interpeller par plusieurs civils. Elles les rassurèrent tous quant au devenir des bandes de malfrats, mais aussi du départ des gardiens d'Impel Down. La Zoan savait qu'elle devrait bientôt faire un rapport aux maires qui restaient un brin anxieux de leur sortie récente du gouvernement mondial. Cependant, un sujet bien plus important intéressait l'araignée. Elle entraîna son associée à l'écart, en direction du marché noir. Une fois certaine de n'être plus dérangée par les locaux, bien à l'abri dans l'arrière salle du bar de Tetsujin, Elina s'autorisa à relâcher la tension qu'elle avait accumulée durant toute cette journée. Ses épaules s’affaissèrent visiblement, tandis qu'elle soupirait d'aise. Elle contint un léger tremblement de ses mains, consciente d'avoir échappé à la prison éternelle de peu aujourd'hui. De nouveau maîtresse d'elle-même, elle leva les yeux vers le vieil homme rusé et lui résuma la situation :


- Si ce gardien, Leodan, se retrouve de nouveau dans les environs de Yakoutie Island, ou plus généralement dans North Blue, j'exige d'être prévenue sans délai. Cet homme est sans aucun doute une menace des plus sérieuses.
- Je me renseignerai sur son compte, rajouta sans qu'on le lui demande Tetsujin d'un air amusé. Des ennuis si tôt, c'est jouer de malchance !
- On dirait plutôt que la situation vous amuse, fit remarquer Seika, l'air de rien.
- Je suis un homme qui abhorre la routine. De plus, j'ose vous croire assez douées pour gérer pareille situation sans compromettre vos plans ?


Après un court moment de réflexion, l'araignée reprit la parole d'un air contrarié :


- Il me retardera peut être, s'il se décide à venir fouiner plus que de raison. D'autant plus qu'il semble déjà avoir éveillé quelques soupçons à notre encontre... C'est un homme perspicace et je suis certaine que le sous-estimer nous serait préjudiciable.
- Autrement dit, il faut le garder en vie, mais également éloigné de l'île aussi longtemps que possible ?
- Même si l'envie me démange, le réduire au silence maintenant soulèverait sans doute des questions, d'autant plus s'il fait part de ses soupçons à qui que ce soit ! Mais d'un autre côté...
- Les accidents sont monnaie courante, dans le métier, termina Seika avec un sourire en coin.


La petite fleur apprenait vite. Le vieux renard s'en était sans doute rendu compte, lui aussi, mais malgré ses combats harassants la jeune fille gardait la pleine possession de ses moyens et pouvait réfléchir posément dans une situation critique. C'était sans doute là la force la plus admirable de Seika: son sang froid à toute épreuve. La réunion prit fin aussi vite qu'elle avait débuté. Elina devait encore présenter un résumé de la situation aux dirigeants de l'île pour endormir leur méfiance un peu plus encore. Un long procédé qui, au bout du compte, permettrait à l'araignée de les écarter du pouvoir et d'asseoir sa domination une fois pour toute sur Yakoutie Island. Elle ne laisserait personne, pas même Leodan, se dresser en travers de sa route. L'île serait à elle, c'était inéluctable.






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Des visiteurs inattendus - Avec Urerath Leodan   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Des visiteurs inattendus - Avec Urerath Leodan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [FB] Des visiteurs inattendus - Avec Urerath Leodan
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue :: Yakoutie Island-