Partagez | 
 

 [FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: [FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)   Sam 27 Déc - 14:27


Occupation


Feat Tenshi ~



- Les analyses sanguines ne relèvent absolument rien d'anormal, les plaquettes sont hautes et aucun corps étranger ne semble altérer cet état de fait: vous êtes en parfaite santé.

L'infirmière tenait un petit bloc note entre ses mains. Le sourire aux lèvres, elle annonçait la nouvelle avec plaisir. A force d'avoir été forcé d'annoncer de terribles résultats à des hommes à l'agonie, chaque personne en bonne santé lui procurait cette joie intense. "Ce barbu n'avait de toute façon aucune raison d'être malade" se dit-elle, après tout son corps était vigoureux et sa mine rafraîchît, le seul petit hic étant son teint pâle – probablement plus les conséquences d'un manque de soleil que d'un soucis de santé.


- Si vous y tenez nous pouvons effectuer des analyses complémentaires, mais cela risque de prendre un peu plus de temps, releva l'infirmière.
- Ce ne sera pas nécessaire, merci.
- Comme vous voudrez. Cet établissement est un magnifique cadeau du destin, il vous sera toujours ouvert si vous voulez d'autres informations.



Halfken laissa un bref sourire en guise de réponse avant de quitter la salle d'examen. L'eau avait coulé depuis son empoisonnement et pourtant il tenait à être certain d'être entièrement sain. Quoi de plus naturel pour cela que d'aller visiter son propre hôpital, même si personne n'était au courant. Cette vérification n'était bien sûr pas anodine, en se baladant dans la zone touristique de l'archipel le forgeron solitaire eût aperçu une affiche au contenu attrayant:

Le grand Maximilius R. Archibald organise dans l'enceinte de sa villa une rencontre qui promet de faire hurler le fer. Tous les épéistes sont invités dans le groove 72 pour tenter leurs chances dans un tournoi entre titans et peut-être remporter un Meitou recueilli par son excellence.

C'est ainsi qu'il se dirigeait vers le groove en question, tandis qu'un soleil matinal transperçait les cieux de nombreux éclats lumineux. Halfken appréciait ces petites balades apaisantes où il pouvait réfléchir sur lui, ses actions, sa vie, son destin... Tant de choses dynamitées par les récents événements à tel point qu'il ne savait plus trop quoi faire dans ce monde. Sa réflexion fut stoppée fortuitement par un grand homme à la chevelure flamboyante et longue. Un signe caractéristique qui ne trompait pas, il s'agissait de Breng, un free-lance qui avait accepté de protéger l'hôpital Heartfilia des menaces tortueuses de l'archipel. Les deux hommes se saluèrent par une poignée chaleureuse, chacun saisissant l'avant bras de l'autre avec sa main.


- Halfken, je viens t'annoncer mon départ. J'ai reçu une offre très lucrative loin d'ici. Bonne chance.
- Merci pour ton honnêteté l'ami, bonne chance à toi aussi, s'exprima-t-il d'une voix très chaleureuse.



Malgré la surprise de la révélation, Halfken savait que ce moment arriverait un jour. Breng vivait pour l'argent, et malgré ses nombreuses pièces, le forgeron solitaire n'était pas parmi les plus riches qui peuplaient cette mer. Néanmoins il allait devoir trouver quelqu'un d'autre pour s'occuper de son investissement. A plus tard ce genre de réflexions, pour le moment une seule pensée occupait son esprit: le tournoi. Il traversa Shabaondy en évitant les zones de non-droit où pullulaient les voleurs et autres coupes-jarrets.

Impossible de louper les festivités tant les banderoles affichées un peu partout dans le groove concerné guidaient les futurs participants. Arrivé à l'entrée, Halfken remarqua une sorte de blocus, la foule s'accumulait et passait au compte goutte. L'explication? Des subordonnées forçaient chaque participant à trancher un bloc de pierre d'une dizaine de centimètres d'épaisseur pour pouvoir entrer. Très vite, il nota que certains abandonnaient avant même d'arriver face à l'épreuve redoutée là où d'autres tentaient sans succès, leur frappe ne laissant que des étincelles rapidement fanées dans l'air. Le dernier participant à passer avant Halfken ne put entailler qu'une fine couche du minerai et fut aussitôt refusé. Pourtant il s'approcha du garde et fit un signe de la main en la passant devant le visage tout en grommelant : "Cette entaille fera l'affaire". L'habileté du vigile qui souleva le requérant d'une seule main en le balançant dix mètres plus loin en surpris plus d'un. L'épreuve fut d'une facilité déconcertante pour Halfken qui dégaina et rengaina Archenemy si vite que la plupart ne vit même pas la frappe qui découpa le rocher en deux parties parfaitement égales. A l'intérieur, le nombre d'épéistes présents était considérablement réduit. Une estrade surplombait la place et les divers rings où les combats allaient prendre place. Un gros monsieur à l'air jovial portant un pourpoint doré demanda le silence avant d'entamer un petit discours:


- Mesdemoiselles, Messieurs, et autres monstres au physique disgracieux, je vous souhaite la bienvenue dans ma villa. Si vous êtes ici, c'est dans le dessein de satisfaire mon jeune fils Theodaurus qui fête sa seizième année.

Il plaça une main sur l'épaule de sa progéniture qui attendait à ses côtés.

- J'espère que vous ferez honneur à ma maison ainsi qu'aux noms des Archibald, et que vos combats seront divertissants. N'oubliez pas, un sabre d'exception pourrait se retrouver entre vos mains d'ici ce soir, cria-t-il en insistant sur le « vos ». Les modalités du combat vous seront exprimées par vos arbitres respectifs, bon courage à toutes et à tous.


Un discours digne d'un orateur chevronné pensa Halfken. En tout cas il ne semblait pas particulièrement ignoble pour quelqu'un dont le pouvoir et la richesse caressaient chacune des secondes de sa vie. Une dure journée allait débuter.


© Len Kagamine - PL:R


Dernière édition par Halfken Lothbrok le Mer 31 Déc - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1302
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)   Dim 28 Déc - 7:44




Duel de Titans


    Quoi de plus amusant que de pouvoir enfin se dégourdir un peu les jambes et pouvoir simplement combattre pour le plaisir, sans réelle envie de violence ni de meurtre ? C'était plutôt un jeu amusant auquel je voulais me prêter volontiers. Même si me battre n'était ma façon favorite de passer le temps, je savais que j'avais toujours aimé me mettre au défi face à Akimitsu qui tentait en permanence de me mettre dans des situations difficiles. Néanmoins, les choses risquaient tout de même d'être différentes avec de parfaits inconnus.

    Plus que le plaisir de faire passer le temps en m'amusant, il y avait à la clé un beau cadeau. Un meitou, un sabre gratuit pour féliciter le meilleur. C'était plutôt appétissant, d'autant que je songeais justement à m'acheter un nouveau sabre, autant que celui-ci soit d'une bonne qualité. Ainsi, je n'avais rien à perdre à tenter ma chance dans cette joute.

    C'est bien pour cela que lorsque je vis l'annonce concernant un combat entre épéistes dans le groove 72, je fus immédiatement tentée et je me rendis de ce pas vers ce lieu. Même si je n'oubliais pas que j'étais venue ici dans le but de retrouver Shiro, il fallait aussi que je songe à la possibilité de le croiser dans ce genre d'endroits. Après tout, je faisais d'une pierre deux coups. Ce fut donc d'un pas décidé que j'arrivais sur les lieux de ce tournois.

    La foule m'impressionna beaucoup. Ils étaient tous appâtés par le gain et le désir de jouer, probablement. Souriant doucement, je me faufilai dans la foule sans aucune difficulté. Avec ma taille, cela facilitait grandement les choses. La foule avançait doucement et certains repartaient penauds. Je dus rapidement me rendre à l'évidence, il y avait une sélection à l'entrée. En voyant certains hommes qui paraissaient plutôt costauds s'en aller, je dus me résigner à croire que je n'allais certainement pas pouvoir rentrer.

    Après quelques minutes d'attente, je pus rapidement prendre conscience que l'épreuve demandée n'était pas si difficile que cela. Trancher un bloc de pierre d'une dizaine de centimètre, c'était comme couper du pain de mie, rien de compliqué. Alors que qu'il ne restait qu'une poignée de personnes devant moi, le costaud devant moi m'adressa quelques mots d'une air moqueur :

    - Petite, c'est pas un endroit pour toi ici, tu vas te faire manger par les gens forts comme moi ! Si tu t'es perdue, je peux t'aider à retrouver ta maman ou ton papa !

    Je le fixai d'un air surprise, ne comprenant pas vraiment où il voulait en venir. Lorsqu'il arriva devant le bloc de pierre, il n'eut pas trop de difficulté à le couper et il semblait plutôt très fier de lui. Il n'y avait vraiment pas de quoi être orgueilleux, c'était vraiment trop simple comme épreuve. Soupirant, je sortis le plus petit de mes sabres et, sans vraiment m'y intéresser, je tranchai leur pierre avant d'entrer dans le bâtiment. Un endroit dès plus charmant. Il n'y avait que très peu de personnes à l'intérieur par rapport au monde qui se bousculait pour entrer. Néanmoins, cela restait beaucoup d'ennemis potentiels, dont peu de femmes. Cependant, j'étais persuadée que celles qui étaient présentes seraient probablement plus puissantes que les gros costauds.

    En arrivant, j'eus à peine le temps de remarquer les différents rings, le gros monsieur et l'estrade que déjà je fus stoppée dans mon analyse des lieux par le costaud de tout à l'heure :

    - On dirait que tu as réussis à passer, petite ! Tu m'impressionnes, comment as-tu fait ça ?

    Lui souriant doucement, je lui répondis simplement que cela n'était pas très compliqué, néanmoins, la surprise ne disparut pas de ses yeux et ce fut à ce moment que le discours du bonhomme commença. Il nous présenta alors son fils qui voulait utiliser ces futurs combats pour fêter sa seizième année. Quelle étrange façon de célébrer cela ! Jamais je n'aurais voulus que le jour de mon anniversaire soit un jour de combats. Il espérait donc de nous que nous divertissions son fils. Je ne venais pas vraiment pour cela, mais soit.

    Au fur et à mesure, nous fûmes tous répartis dans différents groupes et des numéros nous étaient attribués, certainement pour faciliter l'ordre de passage. Pour ma part, on m'avait accolé le nombre dix. Je n'aimais pas vraiment le fait d'être attribué à un numéro, certainement que cela me rappelait de mauvais souvenirs, mais bon, c'était pour la bonne cause et ce n'était que pour une journée. Chaque arbitre expliqua alors que seule l'utilisation de sabres était autorisé dans ce combat, et que l'utilisation d'un fruit du démon était entièrement proscrite. J'espérais que, même si mon sabre avait mangé le fruit de l'humain, cela ne poserait pas problèmes. Après tout, je n'avais pas l'intention de l'utiliser dans sa forme humaine et personne ne risquait d'être au courant. Il expliqua ensuite que seul ceux qui remporteront tous leurs combats auront l'honneur de combattre en final pour remporter le meitou. L'objectif était donc simple : gagner toutes ses batailles. Mais une question demeurait, comment gagnait-on un combat ? La chose avait l'air bien simple, c'était au petit nobliau dont c'était l'anniversaire de décider des conditions de chaque combat, on pouvait donc s'attendre au pire.

    Souriant doucement, mon numéro fut immédiatement appelé pour combattre. Cela me permettrait de me mettre immédiatement en jambe. Montant sur l'un des nombreux rings présents, je me sentais un peu anxieuse en voyant le gros bras grimper en face de moi. Pour le moment, la condition était relativement simple pour remporter le combat, c'était au premier qui parviendrait à faire saigner son adversaire.

    À peine le combat commença que, déjà, mon adversaire se lança sur moi en poussant un cri de rage, son arme pointée dans ma direction. Je n'eus aucun mal à me décaler au bon moment, alors qu'il abattait son sabre dans ma direction. Attrapant mon plus grand katana dans la main droite, je me reculai de quelques pas tout en gardant mes yeux fixés sur l'ennemi. Il se jeta à nouveau sur moi, qu'avait-il donc à courir partout comme ça ? D'un geste je stoppai son sabre du mien et, de ma main gauche, je saisis mon second katana pour l'approcher de son visage avec rapidité. Il se baissa juste à temps pour éviter la lame, se reculer de quelques pas et se jeter à nouveau sur moi. Cette fois-ci, s'en était trop. Alors qu'il était assez à proximité de moi, je fis frapper ma lame contre la sienne pour la dévier de sa trajectoire et, de mon autre main, j'abattais ma lame sur son bras pour lui causer une blessure minime qui suffirait certainement à me faire remporter le combat.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)   Dim 28 Déc - 12:07


Début des Festivités


Feat Tenshi ~



Numéro 13, c'était bien sa veine. Il vint coller la petite feuille cartonnée contre son torse en soupirant. Avouez que pour commencer une compétition, que l'on soit superstitieux ou non, tomber sur ce nombre si réputé pour sa malchance relevait de l'exploit. Par curiosité, il zieuta autour dans l'espoir de trouver le porteur du chiffre 1. Après avoir fait le tour de la propriété et bousculé un chat qui s'était placé pile devant ses pieds – quel emmerdeur – il aperçut le porteur qui se révélait être un petit garçon aux cheveux blonds pâles. Son allure enfantine contrastait étrangement la lourde épée accrochée dans son dos et sa mine triste le rendait encore plus chétif qu'il ne le paraissait déjà. Désirant s'occuper un peu avant que son matricule ne retentisse et que son combat démarre, Halfken se rapprocha de lui avant de lui claquer une petite tape amicale dans le dos.

- Ça va petit ? Tu sembles un peu déconcerté à regarder dans le vide, énonça le guerrier en toute sympathie.

Le garçon en question qui venait de croquer dans un biscuit tourna au rouge pivoine avant de replacer le biscuit dans sa poche et de se tourner vers moi en essuyant ses joues comme il pouvait.

- Ou... oui. C'est que je j'imaginais ça plus simple ! Là-bas y'a un gros type avec un œil tout blanc. Lui il fait vraiment peur...

Halfken se pencha légèrement en arrière pour observer l'arme de son interlocuteur. A y repenser elle était même plus grande que lui.

- De ton côté vu l'épée massive que tu trimballes tu ne dois pas être sans atout, prends confiance en toi, ajouta-t-il avec le sourire.


Un timide hochement de tête accueillit la réponse chaleureuse du forgeron solitaire. Manifestement, le garçon allait devoir surmonter sa propre épreuve dans ce tournoi. Halfken, lui, venait d'être appelé par son matricule si peu désiré. Prenant place sur l'un des nombreux rings face à son adversaire, un individu sans caractéristiques aucunes. La banalité affligeante de son physique laissait présager un combat tout aussi peu intéressant. L'arbitre qui venait d'acquérir les souhaits du jeune noble se plaça entre nous et d'une voix forte il annonça un combat jusqu'au knockout ou l'incapacité de combattre.
Contrairement à ce que l'on pourrait s'attendre d'un tel rassemblement de sabreurs, ce ne fut pas un affrontement épique. L'adversaire d'Halfken s'avança avec précipitation pour lancer un coup vertical, mais il n'eût pas atteint la moitié de l'arène qu'un coup de pied retourné se logea au niveau de son plexus et l'envoya s'emplâtrer dans le mur derrière lui sans possibilité de rétablissement.

- Numéro 13, victorieux ! Annonça l'arbitre.

De son côté le jeune maître se penchait par-dessus le balcon – rapidement retenu par un garde – afin d'observer l'état de la victime. Il sautilla de joie et tenta de reproduire la technique sur un des gardes un peu déconcerté qui dut faire semblant tomber pour garder son boulot... et probablement sa tête.
A nouveau sur le sol ferme, Halfken discerna le numéro 1 sur un ring lui aussi. La femme qu'il affrontait utilisait deux lames courtes, à peine plus grandes que des dagues, et s'en servaient pour lancer flot innombrables d'attaques. Le jeune garçon avait une main posée sur la poignée de son arme gigantesque et l'autre lui servait à faciliter ses esquives. Il ne montrait aucun signe de riposte, se contentant de passer à droite et à gauche de chaque offensive et utilisant par moment les cordes pour obtenir de l'élan dans ces sauts qui créaient de la distance entre eux. Néanmoins, ces efforts ne suffisaient qu'à l'éloigner des blessures les plus graves et de nombreuses coupures s'accumulaient sur son corps alors que le souffle commençait à lui manquer. Mais finalement, il cassa le rythme endiablée de son opposante via un croche patte qui la déséquilibra lors d'une de ses charges. A peine eut-elle de nouveau ancré ses pieds que l'énorme morceau de métal percuta les deux épées courtes. Désarmée, elle abandonna en quittant le ring avec mépris. Un grand sourire se dessinait sur le visage du numéro 1 qui essuyait la sueur sur son front. Halfken décida d'aller le féliciter pour sa belle victoire. Une sensation étrange stoppa sa marche, celle d'un liquide chaud dégoulinant sur son visage. Après avoir passé sa main dessus et compris qu'il s'agissait de sang appartenant probablement au propriétaire du cri ignoble qui venait de retentir.


- Pourquoi tu cris comme ça ? Tu ne vois pas que tu inquiètes tout le monde ?

La scène était horrible. Un homme entre deux âges au teint rabougri se faisait empaler par une longue flamberge ondulée. Son porteur un humain faisait bien une tête de plus qu'Halfken et au moins tout aussi épais la maniait à une main regardant l'homme dont les viscères et le sang sortaient par les petits trous laissés par la forme particulière de l'arme. A ses côtés l'arbitre avait les yeux exorbités balbutiant quelques mots sans réelle intonation.

- La règle accordait la victoire simplement à celui qui touchait le premier, Numéro 6...
- De quoi tu te plains vieil homme ? Je viens de le faire, lâcha-t-il en riant ouvertement


D'un coup sec il envoya valdinguer le corps par terre, le laissant ainsi souffrir et terminer sa vie par une lente agonie. Ses yeux ambrés transpiraient de plaisir tandis que son sourire malsain décrivait sans aucune retenue son goût prononcé pour la souffrance. « Quelle saloperie de monstruosité était-ce ? » cette pensée hantait le guerrier qui observait la scène d'une impassibilité admirable.


© Len Kagamine - PL:R
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1302
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)   Dim 28 Déc - 17:47




Duel de Titans


    Souriant doucement lorsque l'arbitre m'annonça ma victoire, je me réjouis de pouvoir passer à l'étape suivante et descendis joyeusement du ring avant de faire un tour dans la propriété pour regarder les différents combats qui avaient actuellement lieux. Il y avait des personnes plutôt fortes, mais d'autres semblaient ne pas trop savoir ce qu'elles faisaient ici. Certains combats semblaient plus violents que d'autres, ceux qui l'étaient le plus semblaient plaire énormément au petit noble. Il n'avait que quelques années de moins que moi, et pourtant, j'avais l'impression que des milliers d'années nous séparaient. Comment pouvait-on bien se réjouir de cette violence ? Cela me dégoûtait presque. Je n'avais plus qu'à supporter ça le temps d'une journée.

    Soupirant doucement, un grand cri me sortit de mes pensées. Me tournant vers l'origine de celui-ci, je pris conscience qu'un énorme monsieur venait tout juste d'empaler sur son arme un individu qui n'était certainement pas venu ici pour mourir de cette façon. Voyant cet homme souffrir, ma première idée fut de venir à son secours, mais il était à l'évidence déjà trop tard pour cela. S'il n'était pas encore mort, il le serait d'ici peu. L'agonie de cette pauvre personne semblait réjouir au plus au point le fou furieux qui venait de tuer son adversaire alors que la règle exigeait simplement de le toucher. Cela semblait lui faire un bien fou, c'était plutôt effrayant.

    Il envoya par la suite valser l'homme sur le sol, comme s'il ne s'agissait que d'un déchet et l'arbitre semblait simplement incapable d'agir tandis que le petit nobliau applaudissait la prestation comme un idiot. Il se réjouissait donc de la mort de quelqu'un. Ce tournois tournait vraiment mal. Peut-être valait-il mieux mettre hors-service cet individu mal intentionné immédiatement, cela éviterait certainement la mort de bien des personnes. Une partie au fond de moi désirait ardemment qu'il meure dans la seconde. M'approchant de l'individu, je m'apprêtai à dégainer mon arme pour me battre contre lui, néanmoins, une main se posa sur l'épaule et une voix me chuchota à l'oreille :

    - Je ne ferai pas ça à ta place, petite. Tu risques de t'attirer la colère de ce petit noble, de ce psychopathe et de biens d'autres personnes probablement.

    C'était à nouveau cet homme qui se trouvait devant moi avant d'entrer dans la propriété. Soupirant, je me rendis compte qu'il avait certainement raison, mais je ne pouvais me résoudre à ne pas réagir. Néanmoins, en y réfléchissant, je serais peut-être amenée à me battre contre lui si je gagnais tous mes combats et que personne ne parvenait à le mettre en déroute. Soupirant, je tournai donc les talons à contre-cœur. D'ailleurs, un deuxième combat m'attendait déjà.

    Grimpant sur le ring désigné, l'objectif désormais était le même qu'un jeu enfantin. En effet, mon adversaire et moi avions un ballon accroché à notre jambe par une ficelle et l'objectif était de faire éclater le ballon adverse. Ce noble devait certainement trouver ce genre de jeux amusant. Néanmoins, avec des sabres, l'affaire risquait de ne pas être très compliqué.

    Fixant l'homme au physique disgracieux en face de moi, lorsque le combat commença, il ne se jeta pas sur moi comme un enragé. Alors qu'il se tenait prêt, après quelques secondes de réflexion, je me dirigeai vers lui à toute vitesse et utilisai mes sabres pour le distraire en combattant contre lui tandis que mon pied venait écraser son ballon sans pitié. Rien de bien compliqué en soi. Ce fut un combat remporté de plus.

    Par la suite, j'eus à réaliser des combats tous plus originaux les uns que les autres. Il était certain que cela pouvait être un bon exercice pour combattre dans les situations les plus saugrenues. J'eus donc à combattre dans un sac à patate, ou encore à avoir pour objectif de couper une mèche de cheveux de mon ennemi. Ces petits défis semblaient beaucoup plaire au nobliau qui riait à chaque combat et semblait s'amuser à tenter de reproduire les mêmes mouvements.

    À chaque pause, je cherchais le géant qui avait tué l'homme précédemment. Il n'avait pas beaucoup de difficulté à gagner ses combats, car, généralement, ses adversaires abandonnaient rapidement le combat, avant même qu'il ne commence. Je pouvais aisément comprendre ce genre de personnes, néanmoins, si je me retrouvais face à ce meurtrier, je ne risquais de fuir.

    Lorsqu'à nouveau j'entendis mon numéro, je montais sur le ring et me rendis compte que je me trouvais face à l'individu qui m'avait empêché de m'en prendre au psychopathe. Au moins, j'allais pouvoir combattre une personne que j'appréciais un minimum. Cette fois-ci, la condition était de se battre les yeux bandés. Ainsi, le premier qui toucherait son ennemi avec son arme aurait gagné. J'étais plutôt heureuse d'avoir cette contrainte, cela risquait de ne pas vraiment me poser problème. Après quelques secondes de concentration, j'éveillai mon ouïe au maximum pour entendre le moindre pas que ferait mon adversaire.

    Soudainement, je l'entendis bouger sur ma droite et, je me jetai vers lui avec conviction. Visiblement, il avait de bons réflexes car j'entendis sa lame siffler pour bloquer mon attaque et me repousser en arrière. Ce fut à ce moment là que nous commençâmes à échanger plusieurs coups, ne me fiant qu'à se que pouvait me dire ce que j'entendais, je parvenais sans trop de peine à arrêter les attaques de mon adversaire et à lancer quelques offensives en retour.

    Après quelques échanges, je me reculai de quelques pas. Alors que je me situais à quelques mètres de mon adversaire, je pouvais entendre sa respiration saccadée. Je m'approchai alors de lui avec le plus de discrétion possible, espérant qu'il ne puisse pas m'entendre, lorsque que je me jugeais assez proche, je laissai ma première lame fendre l'air à son niveau, elle fut bloquée d'un geste maladroit et certainement surpris, néanmoins, ma seconde lame décrivait déjà un autre mouvement vers sa tête dont je tapais doucement le haut avec un sourire victorieux. Une nouvelle victoire pour moi. Je retirai alors mon bandeau et mon adversaire prit la parole :

    - T'es plus forte que t'en as l'air petite, bravo !

    Je le gratifiai alors d'un sourire reconnaissant avant de descendre du ring pour chercher l'énorme monsieur que j'avais envie d'affronter pour qu'il puisse un peu regretter ses mauvaises actions. Je n'eus pas trop de mal à le trouver dans la foule, il était gigantesque.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)   Lun 29 Déc - 7:51


Nécromancie


Feat Tenshi ~





Les combats s'enchaînaient rapidement, éliminant au passage de nombreux candidats. Certains repartirent bredouille, et d'autres n'ouvrèrent plus jamais les yeux. La faute au dangereux psychopathe qui prenait plaisir à terminer chacun de ses combats de la même façon : le corps empaler par sa lame qui s'enfonçait doucement à cause de la gravité. Il s'agissait de l'une des morts les plus douloureuses qui existaien t. Parmi les nombreux participants, un eut le courage de lui demander la raison de ces carnages, après tout la récompense ne nécessitait en rien cette boucherie pour être acquise.

- Je suis venu pour faire souffrir des hommes en public, pas pour ce tournoi pathétique, eût-il répondu avec son rire caractéristique.

Halfken accumulait lui aussi les victoires sans trop de difficultés. Un homme réussit à bien à lui couper le visage à l'aide d'une lame secrète dissimulée à l'intérieur de son avant-bras. Un joyau de technologie qui lui valut une dislocation de la clavicule. Avec le temps, Halfken avait fini par repérer une jeune fille dont les défaites ne semblaient pas faire partie de son vocabulaire. Elle fut d'ailleurs le sujet de nombreuses conditions stupides et presque déshonorantes selon le point de vue. L'une d'elle fut cependant tout particulièrement intrigante : le combat à l'aveugle. La vue est le sens privilégié par tous, et une fois privée de ce sens si primordial, les autres s'en retrouvait comme libérés. Ainsi, cela procurait un excellent exercice pour n'importe qui souhaitant progresser dans la perception des choses. Halfken pensait d'ailleurs s'y essayer, un jour. Mais pour l'heure, aucun rire ne sortait de sa bouche, pas plus qu'un sourire ou que des paroles réconfortantes. Son attention était rivée sur le Numéro 6 ainsi que sur son nouvel ami : le Numéro 1. Lui aussi accomplissait ses combats avec beaucoup de talent. Au fur et à mesure des combats, le forgeron solitaire avait noté que sa technique se résumait à frapper un seul et unique coup très efficace. Méthode qui faisait manifestement ses preuves, mais la fatigue et l'épuisement commençaient à l'assaillir, sans parler des nombreuses blessure qu'il accumulait. Porter une telle épée se révélait bien être un exploit pour son page mais le contrecoup était important. « Pourvu qu'il tienne jusqu'à la fin » se dit Halfken.

Le ciel flamboyant avait peu à peu laisser sa place à la fraîcheur de la soirée. Le soleil s'éteignait tout doucement, laissant des couleurs pourpres et carmins dessiner le ciel en un véritable tableau de maître. Les corps échauffés par les efforts physiques de la journée formaient une longue fumée blanche à chaque expiration. Un, six, dix, treize : seuls ces quatre numéros étaient encore debout. La tension palpable semblait créé une sorte de force entre eux. Halfken avait d'ailleurs relevé la profonde aversion que nourrissait la fille pour numéro six. Pourtant, elle ne tenta aucune action malheureuse hors de l'arène au plus grand bonheur du nobliau dont les sourires ne cessaient de fleurir à chaque combat sanguinaire. Afin de profiter de chacun des trois derniers combats, les arbitres annoncèrent qu'un seul aurait lieu à la fois. Piochant par deux fois dans une urne où reposait quatre minuscules papiers le père et organisateur du tournoi hurla les matricules de la première rencontre :

- Numéro 1 et Numéro 6, en position !


Halfken mordit ses lèvres en découvrant ce que le hasard venait de réaliser. Et la suite ne le réjouit encore moins : la victoire revenait au premier sang. Et avec l'empaleur, on pouvait aisément deviner que le premier serait aussi le dernier. Son adversaire attendait déjà sur le ring quand le jeune garçon s'y hâta. Quelques mots lui furent susurrés à l'oreille par le sympathique barbu :

- Ne prends pas de risques inconsidérés, tu as toute ta vie devant toi. Aie confiance.


Il hocha la tête d'une manière presque militaire et s'engagea à travers les mailles du ring. Pour les derniers affrontements, tous les espaces avaient laissé leur place à une unique arène bien plus grande. Les concurrents se mirent en garde et un coup de feu signa le début du duel. Le barbare hurla en portant des coups amples dans plusieurs directions. Numéro 1 utilisa l'espace à son avantage pour amplifier ses déplacements mais il dût tout de même recourir à son épée démentielle plusieurs fois pour parer. Ce petit jeu de chat et souris se poursuivit quelques minutes mais l'endurance du jeune homme arrivait à son terme et lors d'un de ses contres, il perdit son arme qui virevolta hors de l'arène. Conscient de sa défaite il leva instantanément sa main en l'air en signe d'abandon avec un air de déception gravé sur son visage.

- Jusqu'au premier sang il a dit, je ne crois pas avoir entendu parlé d'abandon, déclara l'homme en faisant tournoyer sa lame.

L'arbitre, trop intimidé par ce monstre dont il fut témoin de ses actes tout au long de la journée n'osa pas le contredire. Pleutre incapable, son incompétence mettait en danger la vie d'un autre homme. Empoignant à deux mains sa claymore, il prit un petit élan avant de la balancer en avant sur sa victime dont les yeux fermés laissaient des minuscules gouttes de tristesse s'écouler sur son visage. La scène fut brève, il ne sentit rien. Enfin, presque rien, et quand il rouvrit les yeux ses mains touchaient l'herbe verte et grasse sur le sol.

- Il a abandonné, règle ou pas règle.

Pour la première fois depuis le début de la compétition, Halfken avait dégainé Archenemy pour dévier le coup d'estoc sur la gauche. Un coup de paume sur le nez du numéro 6 le fit reculer de quelques pas. Son propre sang coulait à présent de ses narines. La fureur noire qui grandissait en lui se devinait sur ses poings qui se serraient au point de broyer une pierre. Le poing levé il hurla.

- Le sang réclame le SANG ! RISE OF THE DEAD !

Les nombreuses victimes empalées commencèrent à bouger puis se mettre sur pied. Les sabres à la main, ils attaquèrent tout le monde, peu importe la cible. La panique au sein de la propriété força les gardes à retirer tous les participants de l'étage – sauf bien sûr les rares qui refusèrent – et à sceller les portes. En haut, le fils jubilait de ce spectacle inattendu et le père laissa donc le meurtrier continuer son œuvre.



© Len Kagamine - PL:R
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1302
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)   Lun 29 Déc - 18:23




Duel de Titans


    Alors que je m'approchais de cet individu des plus mal intentionnés, je pris soudainement conscience que nous n'étions plus que quatre concurrents présents dans ce tournoi. Un monsieur qui devait avoir la quarantaine, un jeune enfant, l'assassin et moi-même. Certainement tous des adversaires de taille. Comme le petit noble voulait profiter au maximum des combats, ceux-ci allaient se dérouler l'un après l'autre pour plus de plaisir alors que la nuit commençait déjà à tomber. Il serait bientôt l'heure de dormir.

    M'avançant pour regarder le tirage au sort, j'espérais que j'allais affronter ce gros bonhomme. En vérité, j'avais l'impression que l'enfant était trop fatigué pour remporter le combat et que l'homme le plus âgé avait peut-être des problèmes de rhumatisme. Après tant de combats, il avait probablement mal au dos. Néanmoins, comme le hasard faisait mal les choses, ce fut le numéro un et le numéro six qui furent tirés. Rageant intérieurement, je n'en laissais rien paraître. Avec un peu de chance, l'enfant serait capable de rivaliser, mais j'en doutais fort. La fatigue qui se lisait sur son visage en disait long et le pâle concurrent numéro treize vint certainement lui murmurer quelques mots d'encouragement.

    Ce fut alors que le coup d'envoi, sur une arène désormais bien plus vaste que précédemment, fut lancé. Le combat avait pour condition le premier sang versé. Ce n'était pas de bonne augure pour le numéro un alors que le nobliau semblait énormément se réjouir, dansant presque sur place en regardant ce combat qui n'annonçait vraiment rien de bon. En effet, tandis que le géant enchaînait des coups, qui avaient pour seul intention de tuer, vers l'enfant celui se contentait d'éviter efficacement, néanmoins, plus le temps passait et plus ses geste devenaient lents. Toute une journée à combattre et maintenant ça, cela faisait beaucoup trop d'effort à fournir.

    Alors que le numéro un contrait l'attaque de son ennemi, sa gigantesque épée vola hors de l'arène, le laissant sans défense et face à une défaite imminente. Il leva alors les bras en signe de reddition, montrant son souhait d'arrêter le combat. Néanmoins, son adversaire voyait les choses autrement et il laissa son arme se diriger vers l'enfant, prêt à le tuer, alors que l'arbitre restait là à regarder comme un idiot sans esquisser la moindre réaction. Comment pouvait-on donc laisser faire cela ? Le pauvre enfant semblait apeuré et son dernier instant semblait être comme arrivé. Néanmoins, je n'avais pas l'intention de ne pas réagir et alors que j'étais prête à arrêter ce combat au plus vite, l'homme pâle fut le premier à réagir et arrêta la lame de l'ennemi d'un coup de sabre avant de le frapper au niveau du nez pour le faire reculer, sauvant ainsi le numéro un terrorisé qui avait dû voir les derniers instants de sa vie défiler.

    Cette réaction de l'homme à la barbe ne sembla pas plaire au personnage titanesque qui commença à hurler comme un fou furieux. Je n'y comprenais vraiment rien là. Soudainement, des cris se firent entendre autour de moi et il semblait que les personnes qui avaient été tué par l'individu mal intentionné venaient tout bonnement de se réveiller, comme par magie, et elles s'attaquaient aux autres participants. Rapidement, ce fut la panique et beaucoup montèrent s'enfermer loin de tout ce grabuge, néanmoins, je n'allais pas laisser les choses se passer comme ça, même si je savais qu'Akimitsu aurait préféré que je reste en-dehors de cette histoire, tant pis. Il me fallait réagir.

    Alors que certains tentaient de se mettre à l'abri, des morts-vivants s'en prenaient à eux. Je décidai alors que c'était le plus urgent à régler et tentai d'occuper ces poupées mortes en attendant que la plupart des gens soient protégés. En haut, le fils jubilait. Il souriait, niais. Ne se rendait-il pas compte qu'il était lui aussi en danger ? Probablement pas.

    Soupirant, je regardai autour de moi le nombre de morts qui nous entouraient. À tout casser, ils étaient six. Par la suite, je me concentrai sur le nombre d'alliés. Il ne restait que très peu de monde prêt à sa battre. Le numéro un, le numéro treize, un homme qui m'était totalement inconnu et...

    - Petite ! Qu'est-ce que tu fiches encore là ?

    Me retournant, je pus apercevoir cet homme qui me collait depuis le temps que j'avais mis en déroute lorsque nous avions les yeux bandés. Qu'est-ce qu'il faisait ici, lui ? Soupirant, je lui répondis alors :

    - Occupe-toi de ces zombies !

    C'est ce qui me paraissait être le moins dangereux pour le moment car ces petits morts-vivants ne semblaient pas doués d'intelligence et pas très puissants non plus. À la place, j'allais plutôt m'associer avec l'homme barbu qui s'était interposé afin de combattre le gros monsieur pas gentil qui avait voulu tuer un pauvre enfant innocent.

    En quelques mouvements, je me retrouvai aux côtés de l'homme au teint pâle. Si nous unissions nos forces, nous n'aurions certainement aucun mal à mettre en déroute le meurtrier qui semblait être des plus dangereux. M'adressant à celui qui était désormais mon allié, je dis alors :

    - Je vais t'aider, si tu veux bien !

    J'avais laissé de côté mon aversion pour la violence et les combats inutiles, cette fois-ci, mon désir d'aider et de sauver était plus grand. C'était généralement ce qui me poussait à me battre d'ailleurs. Protégez la veuve et l'orphelin. Néanmoins, je ne pouvais pas me résoudre à tuer cet individu. J'allais simplement le fatiguer assez pour qu'il ne puisse plus bouger, ou le blesser suffisamment. Attrapant mes deux sabres avec une certaine délicatesse, je me préparais donc à me battre et sans crier gare, je me dirigeai à toute vitesse vers l'individu, celui-ci ne tarda pas à réagir en abattant sa lame dans ma direction, mon sabre vint alors à la rencontre du sien pour dévier son coup. Ce fut donc ainsi que j'engageai le combat.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)   Mar 30 Déc - 10:33


Deux contre Un


Feat Tenshi ~





Guts avait passé une enfance calme et monotone. Pas grand-chose à faire dans un coin aussi reclus si ce n'est de sortir s'amuser avec les autres garçons de son âge – car aucune fille n'acceptait jamais de venir avec eux – dans les terrains vagues. Enfin cette simplicité ne vivait que dans son esprit naïf et innocent. Sa mère, une femme célibataire et extrêmement jolie se faisait convoité par de nombreux hommes. Mais un seul avait les privilèges de profiter de ses plaisirs intimes, un leader de la mafia locale nommé Bart. Et comme dans les tristes histoires, Guts rentra à la maison un peu plus tôt que d'habitude. Sa mère, paniquée, n'eût d'autres choix que de le placer dans une armoire qu'elle referma pile au moment où son client dépassait le seuil de la porte. Guts pouvait observer la scène à travers les interstices et vu sa mère se décomposer lentement, dans la douleur et la honte. Qu'auriez-vous fait à sa place ? Lui, ne pouvait pas rester sans rien faire malgré la petite dizaine d'années qu'il avait. Il attrapa un bâton de marche ou peut-être était-ce un vieux glaive. Peu importe l'arme, la seconde d'après il sortit avec fureur de sa cachette en empalant l'immonde créature. Le cœur emplit de haine il avait sous-estimé sa force et son coup toucha aussi celle qui l'avait mis au monde. Une triste journée pour un si jeune enfant. Et ce n'était que le début...

------------------------------------------------

Rapidement blessé face à son combat contre les réincarnations, le jeune miraculé par l'intervention d'Halfken fut porté part un autre candidat hors de la zone à risque. Les gardes bien que réticents à rouvrir encore les portes le firent, probablement pour la dernière fois. Un seul homme pouvait donc s'occuper de la menace des revenants. Ces derniers bien que moins dangereux que de véritables sabreurs expérimentés gardaient néanmoins la force et certaines bases techniques de leur corps. Un combat qui paraissait gagné d'avance pour l'épéiste qui s'était déjà battu les yeux bandés auparavant. Ses techniques de grandes amplitudes lui permettaient d'optimiser ses frappes pour toucher le maximum d'ennemis. Une tête volait, mais aussi des bras. L'un des zombies fut tout simplement lacéré avant d'être éjecté d'un coup de pied frontal. Une fois le ménage effectué il se frotta les mains, fier de son travail bien fait.

- Bien, bien, je vais pouvoir aller aider face à l'autre taré, ajouta-t-il d'un air confiant.

Le pas qu'il fit dans cette direction fut fatale. La garde baissée, il venait de se faire cisailler le dos en long en large en travers. Tombant à genou, il tourna lentement sa tête pour faire face à son funeste assassin : un corps décapité, animé par une énergie malsaine. Le fruit de la nécromancie permettait d'animer des cadavres et de leur confier un ordre après lequel ils repartiraient pour de bon dans les rives du Styx. Tant que leur mission n'était pas accomplie, ils se relèveraient indéfiniment et par malheur leur ordre se rapprochait probablement de ceci « Tuez toutes les personnes présentes. »

Voyant la jeune fille s'approcher de lui il fut d'abord surpris par son physique qui ressemblait vraiment à celle d'une enfant, plus jeune encore que sa propre fille. Il fit abstraction de cette réalité pour se concentrer sur leur opposant, après tout elle devait avoir ses qualités pour en être arrivé là.

- Prends son flanc gauche , déclara Halfken en se déportant sur sa propre droite.

Leader dans l'âme, il prit les commandes du duo avec efficacité. Puis il le couvrit d'une pluie de coups à la vitesse impressionnante mais surtout au flot sans limite. Noyé dans un tel déluge de fer, le nécromancien ne pourrait jamais stopper autant de frappes de deux côtés à la fois. Tout allait maintenant dépendre de la coéquipière du guerrier et surtout du côté vers lequel leur ennemi commun déciderait de se tourner. Ce qui tracassait le plus Halfken étant bien sûr qu'en forçant un assassin à se retrancher dans ses derniers recours, il pourrait vouloir entraîner un autre avec lui, peu importe les conséquences.


© Len Kagamine - PL:R
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1302
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)   Mer 31 Déc - 5:57




Duel de Titans


    Alors que je rejoignais l'homme barbu face au meurtrier du tournoi, la dernière personne restante pour nous offrir un peu de soutien avait pour objectif de se battre seule contre ces zombies. Ils n'étaient pas les personnes les plus puissantes, mais ils étaient animés par une énergie des plus étranges qui leur donnait vie quel que soit leur état. Comme si tout à coup, même la mort ne pouvait plus rien pour ces personnes. Réveiller les morts était une chose d'une extrême cruauté pour moi. Qui pouvait donc se prendre autant pour Dieu ? Il valait mieux laisser les morts là où ils étaient pour qu'ils puissent enfin être en paix, mais cet individu s'amusait à les utiliser comme des poupées de chiffons, à les dégrader encore plus et à les rendre encore plus monstrueux qu'ils ne l'étaient déjà.

    Alors que l'individu se battait contre les morts-vivants, tout semblait se passer pour le mieux pour lui. Il parvenait à mettre en déroute ses adversaires sans trop de difficulté, néanmoins, le seul problème fut qu'il oublia simplement qu'il faisait face à des zombies, et non pas à des hommes normalement constitués qui mourraient tout simplement lorsqu'ils leur manquaient une tête. Non, ces êtres là était des sortes de personnes invincibles, mais très peu puissantes. Seule peut-être la mort de celui qui les dirigeait pouvait les arrêter. Ce fut donc car il sous-estima la force de ces entités venues d'ailleurs que l'homme se fit avoir par l'une d'elle qui le trancha sans cérémonie, surprenant l'individu qui pensait pourtant qu'une tête coupée aurait suffit. Il tomba à genoux et ce fut comme ça que les choses se terminèrent pour lui.

    Lorsque je me tournai vers lui pour voir comment il s'en sortait, cette scène me fit croire que j'étais probablement dans un terrible cauchemar dont j'allais rapidement ressortir, d'ici quelques secondes au maximum. Cela ne pouvait pas être réel. J'avais donc envoyé cet individu à la mort en le pensant plus en sécurité contre ces morts-vivants. Quelle idiote je faisais à présent. J'aurais certainement dû le forcer à partir d'ici. Je devais peut-être demander à cet homme barbu de partir au plus vite lui aussi pour éviter qu'il ne se fasse tuer. Néanmoins, je n'étais pas certainement que toute seule, j'arriverai à défaire mon adversaire.

    Soupirant, je ne savais plus trop quoi faire. Y réfléchissant l'espace de quelques secondes, je me rendis compte que désormais, je ne devais pas me préoccuper de ceux qui étaient morts, mais plutôt de sauver ceux qui étaient encore vivants, c'est pour cette raison que je chassai pour le moment de ma pensée les nombreuses personnes qui avaient dû décéder pour le plaisir de ce petit noble stupide. Écoutant mon coéquipier d'une oreille attentive, il sembla qu'il veuille prendre les commandes. Cela ne me gênait pas outre mesure, après tout, il avait certainement bien plus d'expérience que moi en la matière. Il m'ordonna donc de m'en prendre à l'ennemi sur la gauche, ce que je fis sans une once d'hésitation. Il fallait certainement que nos attaques soient coordonnées afin que l'ennemi ne sache plus où donner de la tête, sinon, cela n'aurait plus aucun intérêt.

    Alors que le guerrier inconnu se mit à abattre un déluge de coups sur le côté droit de l'ennemi, je fis, à mon tour, mon maximum pour l'attaquer sur sa gauche, laissant mes deux sabres guider chacun de mes gestes, comme si ce n'était plus vraiment moi qui dirigeait mon corps. L'adversaire tentait de faire bouger son épée, afin d'arrêter la pluie de coups, tout en se déplaçant pour esquiver le maximum d'attaques. Néanmoins, penser qu'il en resterait là serait bien le sous-estimer. Soudainement, il vit voler son estoc dans ma direction et, alors que je tentai de parer le coup, celui-ci, relativement puissant, me força à reculer de plusieurs pas en arrière. Ce fut à ce moment-là qu'il en profita pour attaquer mon allié du moment et que, alors que je voulais lui porter secours, des zombies qui s'approchaient m'en dissuadèrent rapidement. Ne pouvaient-ils donc pas mourir ? Certains n'avaient plus de bras et étaient donc dans l'incapacité de sa battre, mais d'autres avaient encore leurs armes à la main. Le mieux était certainement d'immobiliser ces choses. Soupirant, je me mis donc à un travail de boucher qui consistait le plus simplement du monde à démembrer ces personnes. Le meilleur moyen d'assurer la sécurité.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)   Mer 31 Déc - 14:06


Douleur


Feat Tenshi ~



*Crunch* . Le noble dont l'anniversaire était fêté dans la sueur et le sang plongeait ses dents dans un magnifique croustillant aux fraises de green bit, réalisé tout particulièrement en son honneur. Pourtant sa tête ne mimait pas un sentiment de plaisir mais plutôt d'interrogation. Des ordres furent donnés par sa bouche juvénile et le cuisinier fut conduit devant l'intéressé par deux gardes.

- Il y a des pistaches dedans ? Demanda le petit garçon.
- Oui oui, acquiesça le cuisinier légèrement stressé.
- JE HAIS LES PISTACHES !


La colère dans sa voix se transforma en un acte mortel quand il ordonna aussitôt à ses serviteurs de le balancer par-dessus le balcon. Malgré ses pleurs et excuses, le pauvre fut jeté sans une once de compassion au beau milieu des cadavres et des monstres ambulants. Derrière, deux courtisans habitués de la cour du noble Maximilius discutaient et l'un d'eux ajouta « Chez nous, trois cuisiniers meurent par semaine » avant de rire de bon train.


Plus bas, dans la fosse des enfers, l'arène ensanglantée, ou peut-être plus simplement le lieu où résidait toute la folie d'un seul homme, Halfken et une autre valeureuse faisaient face ensemble à Guts. Difficile d'établir une réelle relation de puissances entre ces trois personnes. Guts s'en tirait bien puisqu'il parait avec succès toutes les attaques des deux prétendants tout en lançant par moment des frappes déstabilisantes. L'une d'entre elle éjecta la fille aux cheveux blêmes qui fut aussitôt stoppé par l'armée – si l'on pouvait parler ainsi d'une simple demi-douzaine – de zombies. Alors qu'elles les démembraient tour à tour, l'énergie sombre qui les animait attirait les morceaux de chairs livides pour les combiner en des abominations recomposées. Peu importe le temps qu'on y passait, ces êtres impurs se révélaient immortels. Halfken l'avait compris assez rapidement en jetant des coups d’œil de temps à autre.

Un plan se formait dans sa tête, plan qui nécessitait que Guts laisse une ouverture. Pour saisir cette chance, lors d'un échange de coups violent, Halfken fit mine de ne pouvoir éviter un violent choc sur son bras droit. En réalité le coup était amplement supportable et dans l'espoir de tromper son adversaire, le barbu déboîta son épaule volontairement. Un geste nettement plus douloureux mais qu'il contrôlait parfaitement. Guts malgré ses aires de sauvage possédait une grande habileté dans le combat et profita instantanément de la blessure de son opposant. En lançant une taillade verticale d'une force démentielle.

En haut, cet échange avait attiré l'attention draconienne de tous les spectateurs, si bien que la mort du cuisinier dévoré vivant passa inaperçu. Enfin presque, les cris résonnaient dans l'esprit Halfken, alors qu'il tentait de retenir la lame de Guts. Un bras contre deux, une position désavantageuse, l'avantage physique qu'aurait pu posséder le guerrier s'effaçait totalement dans une telle situation. Tout allait se jouer sur la surprise : un mouvement peu orthodoxe et sec formant un triangle par son épaule la remit en place puis il vint saisir un bâton dissimulé dans son dos à l'intérieur de son épais manteau noir. Telle une lance, il s'en servit dans un coup d'estoc se frayant un chemin au milieu de la sangle abdominal pour toucher son estomac. Mais la stratégie ne se jouait pas dans le simple impact effectué, le bâton était recouvert au niveau de l'extrémité d'une couche de granit marin. Le contact qui dura quelques secondes tout au plus suffit à neutraliser temporairement la malédiction de Guts. Un véritable coup de poker puisqu'Halfken ne pouvait être sûr qu'il s'agisse d'un fruit du démon, cependant à chacune de ses rencontres les prouesses surnaturelles provenaient de l'un d'eux. Par chance – ou peut-être parce que quelqu'un tenait à ce personnage – cette surprise réussit encore mieux que prévu. Les flux instables qui habitaient les corps sans vie quittèrent leur propriétaire pour retourner dans leur incantateur originel et avec eux, ils transportèrent toute la souffrance que les corps auraient dû endurés si la vie les nourrissait.

Imaginez, la sensation de dizaines de membres arrachés, d'organes transpercés, de yeux crevés insufflée en un battement de cil. Le cri qu'il émit était inhumain, plusieurs gens de la haute cour et même certains épéiste tombèrent inconscient. Halfken aurait pu tout terminer maintenant, sa cible vulnérable n'offrait aucune combativité dans cette transe funèbre. Alors que tous les regards se rivaient sur lui, il rengaina sa lame en tournant le dos à son adversaire. Une erreur qui lui coûterait peut-être sa vie : Guts, dans un de ses derniers moments de lucidité se releva dans une rage inexorable cherchant à porter un coup fatal en utilisant sa douleur comme catalyseur. Seul quelques pas les séparaient.

© Len Kagamine - PL:R


Dernière édition par Halfken Lothbrok le Jeu 1 Jan - 15:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1302
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)   Jeu 1 Jan - 15:09




Duel de Titans


    Alors que je m'amusais à faire tomber les membres de ces montres, un corps s'écroula alors au sol, venant de l'endroit où le noble dégustait son gâteau qui semblait ne pas lui avoir plu. Il méritait bien qu'on lui apprenne les bonnes manières ! Il est vrai que je n'avais aucun souvenir de mon éducation et que c'était tout comme si je n'en avais jamais vraiment reçu, mais j'avais bien plus de savoir-vivre que cet individu censé faire partie de l'élite de la société.

    Soupirant d'exaspération en me rendant compte que même si je venais tout juste de détruire les membres de ces zombies, ceux-ci s'acharnaient à se raccrocher à leur corps d'origine, me rendant la tâche impossible. Il n'y avait donc aucune possibilité, mis à part celle que l'inconnu soit en capacité de mettre en déroute son adversaire. Évidemment, je ne doutais pas de sa force, j'étais surtout persuadée que l'assassin était un homme des plus puissants qu'il ne serait pas facile à mettre à terre. Néanmoins, si je voulais laisser une chance à l'individu pâle, je devais faire mon mieux pour empêcher ces morts-vivants de le gêner. Cela serait déjà une bonne idée pour commencer. Après tout, si ces individus venaient à trop s'approcher et à déranger le combat, cela reviendrait à rajouter une difficulté supplémentaire.

    Néanmoins, le corps du cuisinier semblait avoir attiré les morts-vivants. Cela eut pour effet de faire résonner quelques cris dans l'espace. Personne ne semblait réellement s'en soucier. Ce qui semblait attirer le regard de tous était le combat qui se menait entre le guerrier et le meurtrier. Cela semblait, en apparence, plutôt mal engagé pour l'homme au teint pâle. En effet, son bras pendant semblait en mal état et il était tout juste en train de bloquer une attaque d'une force vertigineuse à l'aide d'un seul bras. Il n'allait certainement pas tenir bien longtemps et je ne me préoccupai plus alors de ces morts-vivants. Prenant appui sur mes jambes, je pris le direction de la personne qui me semblait en danger. Cependant, il semblait qu'il avait déjà tout prévu et, d'un geste qui n'avait pas l'air naturel, il remit son bras libre en état de marche et saisit un bâton dans son dos grâce auquel il frappa l'individu en face de lui. Cela lui fut fatal. Pour une raison que je ne compris pas, le meurtrier fut soudainement prit d'une certaine démence et poussa un cri des plus glaçants.

    M'approchant plus tranquillement de la scène pour la moins surprenante, je n'étais qu'à quelques mètres de l'inconnu qui venait tout juste de parvenir à battre son adversaire d'un coup de bluff assez surprenant. J'avouais être plutôt impressionnée par la force de cet individu. Je continuai à faire quelques pas dans sa direction, lorsqu'il se retourna en rangeant ses armes. Une erreur qui ne manqua pas de m'échapper, moi qui me trouvais à présent assez proche pour m'apercevoir que l'adversaire avait encore la force de tenter de porter un coup fatal sur son ennemi. L'homme qui avait la capacité de réveiller les morts saisit son épée dans la main, s'apprêtant à la faire retomber sur celui qui venait de sauver bien des vies.

    Je fus plutôt rapide à réagir lorsque je me rendis compte des intentions du grand personnage. Bondissant dans la direction de notre sauveur à tous, j'attrapai Akimitsu dans ma main droite tandis que, lorsque je fus assez à proximité, ma main gauche poussa l'homme sans ménagement pour le mettre hors de portée de l'attaque, j'utilisai Akimitsu pour tenter de parer le cou au maximum, néanmoins, la force de son attaque était sans précédent et mon bras tout seul ne pouvait supporter une telle poussée. Le choc paralysa momentanément mon bras et cela permit à l'ennemi de laisser sa lame se loger au niveau de mon épaule droite. Faisant une grimace de douleur, je faisais fis de cela pour le moment et lorsque mon ennemi retira son épée, je saisis mon second katana dans la main gauche et, m'élançant vers l'ennemi, je le frappai dans la nuque à l'aide du pommeau de ma lame. Un geste qui suffit à le calmer.

    Poussant un soupir de soulagement, je me laissai tomber à terre pour m'y asseoir et tenter de prêter attention à mon épaule. Mais alors que je pensais que tout ceci était enfin fini, le nobliau était déjà en train de faire une crise en hauteur. En effet, il rigolait et le spectacle semblait grandement lui plaire. En plus de cela, il en voulait encore plus, et alors que je ne songeais plus vraiment à me battre, il prit la parole :

    - La finale ! Je veux la finale ! Papa, je veux faire une finale !

    Son gentil père accepta, évidemment et, malgré le carnage qui avait eu lieu, ils voulaient tous faire comme si rien ne s'était passé. Ils voulaient donc que les choses continuent. Je n'avais pas envie de faire comme si rien ne s'était passé, mais je savais aussi que me retourner contre un noble et lui désobéir risquait bien de me coûter cher par ici. Je ferai donc de mon mieux pour affronter mon ancien coéquipier qui devenait désormais un adversaire. Je devrai certainement rapidement déclarer forfait, mais peu importe. Tout allait également dépendre de la condition qu'allait mettre le petit nobliau. Celui-ci décida de quelque chose qui m'arrangeait plutôt. En effet, il s'agissait justement de faire abandonner celui contre qui on se battait.

    Les portes furent rouvertes et des personnes vinrent éloigner les corps sans vie tandis que d'autres s'amassaient pour pouvoir admirer le combat qui allait suivre. Je me hissai sur l'arène, cherchant des yeux mon futur adversaire.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)   Jeu 1 Jan - 16:49


Affrontement Forcé


Feat Tenshi ~





Alertée par la stratégie d'auto-sacrifice, la femme au visage angélique s'était élancée pour porter main forte. Un geste finalement bien utile puisqu'il sauva la vie d'Halfken en fin de compte. Il s'était rendu compte trop tard du « rétablissement » soudain de son ennemi, qui cherchait à lui porter un coup fatal. Cruel destin que de voir sa fin sans pouvoir y réagir. Heureusement pour lui, sa coéquipière le dégagea de la trajectoire de la lame en le poussant d'une main tandis que l'autre tentait d'encaisser le choc. Une piètre défense face à un homme rempli d'adrénaline et de haine. Les émotions permettent souvent de trouver la force là où il n'y en a plus. Elle en fit les frais, un choc important atteignant le haut de son épaule. Halfken était étonné devant le sacrifice de la petite, et se maudissait déjà de ne pas avoir terminé son ennemi quand il en eut l'occasion. Mais la lueur de souffrance qui avait flamboyé dans ses pupilles était telle qu' il n'avait pu se résoudre à n'y ajouter qu'une seule goutte de plus. Cette rapide réflexion terminée, « ce qui est fait, est fait » se dit-il. A présent il pensait prendre un peu de repos, peut-être était-ce aussi le moment de s'occuper des morts et de panser les blessures. Le nobliau, lui ne semblait pas de cet avis.

- La finale ! Je veux la finale ! Papa, je veux faire une finale ! Sinon je respire plus jusqu'à ce qu'on accepte de faire une finale, reprit-il avant de gonfler ses joues d'air et d'attendre les bras croisées en faisant une moue un peu déformée.


Si Halfken n'était pas qu'une coquille où reposait un esprit troublé et brisé, il se serait probablement mis à fondre en larme en entendant le père acquiescé, lui aussi avide d'un combat magistral. Il n'en était rien, les yeux baissés, il avait la mine habituelle, celle qui paraissait fatiguée de la vie et de ceux qui ne voyaient pas l'importance d'une vie. Il se rappelait déjà l'une des phrases qu'il dut apprendre à son fils « Il n'y a personne dans ce monde que tu aies le droit de blesser. » en repensant au nombre de fois où il transgressa ses propres paroles. Sa présence dans ce tournoi était son choix et jamais une compensation pécuniaire ne les sauverait d'un face à face. Elle l'avait compris aussi, alors que son âge ne devait pas être si loin de celui qui nous forçait à combattre. Faisant honneur à une telle vivacité d'esprit, il la salua en plaçant son poing gauche sur sa poitrine – où quelques centimètres en dessous battait son cœur – et inclina sa tête.

Le guerrier prit l'initiative maniant son sabre tout comme son fourreau, il mêla deux frappes pour créer une masse d'air se lançant rapidement à son adversaire. Le mélange d'un air tranché et frappé donnait une toute nouvelle offensive aussi belle que terrible et pourtant il ne comptait pas s'arrêter là. Une fois son fourreau rattaché à sa ceinture, il tenait son sabre un peu comme une statue de pierre, la lame pointant vers le ciel, le buste parfaitement droit et la poignée légèrement à gauche de son menton. Comme foudroyé, son corps tombait droit vers le sol. Au dernier moment une poussée sur les orteils l'élança vers celle qui l'avait sauvé un peu plus tôt, le buste frôlant pratiquement le sol pour lui asséner un enchaînement fulgurant.

Spoiler:
 

© Len Kagamine - PL:R
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1302
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)   Ven 2 Jan - 7:25




Duel de Titans


    Je savais bien que je n'avais déjà presque plus la force de me battre. Surtout pas pour satisfaire ce petit noble. J'avais vu ça comme un jeu jusqu'à présent, un simple tournoi dans lequel nous pouvions en apprendre plus sur nos capacités et chercher à progresser face à des adversaires de taille. Mais cette fois-ci, les choses étaient bien différentes. Ici, il s'agissait juste de faire plaisir à un jeune sadique qui se réjouissait de la souffrance d'autrui et qui n'avait absolument pas les pieds sur terre. Qui ne prenait pas compte de la gravité de ce qui venait de se passer.

    Soupirant, j'avais saisi mes deux sabres, ne pensant pas que j'aurais grande utilité de mon bras droit que je n'aurais qu'à utiliser en extrême urgence. Après tout, je n'allais pas me blesser plus que nécessaire pour ce gamin. Alors que mon adversaire me saluai d'une façon des plus solennels, les personnes nous entourant faisaient bien ressentir leur excitation face à ce futur combat et je dus bien me résoudre à faire de mon mieux pour les ignorer.

    Alors que je me mettais sur mes gardes, tentant d'ignorer de mon mieux ma douleur à l'épaule. Mon adversaire envoya dans l'immédiat une attaque dans ma direction, offensive que je ne pouvais pas totalement esquiver dans mon état. J'essayais donc de me décaler sur le côté le plus possible, tout en utilisant le sabre dans mon bras valide comme bouclier en le faisant tourner dans ma main pour me protéger au plus. Néanmoins, cela n'allait certainement pas suffire et l'attaque me coupa au niveau de mon bras et de mon visage tout en me repoussant à l'arrière d'une manière assez violente.

    Me croyant sortie de l'auberge, qu'elle ne fut pas ma surprise de découvrir que l'individu n'en avait toujours pas fini et qu'il se jetait déjà dans ma direction, s'apprêtant certainement à abattre sur moi une pluie de coups. Cette fois-ci, je dus bien me résoudre à utiliser mon bras droit et je croisai mes sabres devant moi pour parer les coups de mon adversaire de la façon qui me semblait la plus simple possible. Certes, cela lui donnait plusieurs ouvertures, mais, au moins, je pouvais protéger les parties les plus importantes de mon corps.

    Décroisant mes bras d'un geste sec, non sans esquisser une grimace de douleur, j'utilisai mon bras gauche pour lancer à mon tour une offensive dans la direction de mon ennemi, laissant mon bras droit au repos, songeant que je ne l'utiliserai que pour parer une nouvelle attaque de l'ennemi. Laissant mon sabre filer dans la direction de l'ennemi, cette attaque avait surtout pour objectif de l'éloigner de moi et me laisser le temps de reculer de plusieurs pas pour faire une pause. Alors que je prenais mes distances, le petit noble ne semblait pas être satisfait et s'écria alors :

    - Papa ! Je veux voir un vrai combat, dis-lui d'arrêter de fuir, j'aime pas ça moi ! Je veux qu'ils se battent !

    Quel idiot. Peut-être que si je lui infligeais la même blessure que celle que j'avais en ce moment, il comprendrait les raisons pour lesquelles je fuyais le combat. Néanmoins, je me rendis compte que si je ne faisais qu'esquiver, le nobliau ne serait pas satisfait et je risquais de ne pas pouvoir partir d'ici sans subir sa colère.

    Ce fut donc à mon tour de me diriger à toute vitesse vers l'adversaire sous le cri joyeux de l'enfant. Pointant mes sabres devant moi, une fois assez proche de l'adversaire, je n'aurais plus qu'à essayer d'utiliser mes deux bras pour échanger plusieurs coups avec lui.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)   Ven 2 Jan - 9:34


Tombé si Bas


Feat Tenshi ~





Après la démonstration de force dont elle avait fait preuve, ainsi que sa présence dans la finale, Halfken en déduisit que la combattante ambidextre se tenait largement à son égal ou peut-être plus. Pourtant ses deux attaques traduisaient le contraire. Certes, la blessure qu'elle avait reçu handicapait, mais il ne l'imaginait pas à ce point atteinte, elle dont les yeux indiquaient si fièrement qu'elle combattrait jusqu'à la fin. Les blessures abondantes qui se dessinaient sur son corps lui fit se sentir très mal au fond de lui. Personne ne méritait ça, pas après avoir sauvé une vie. Aussi, quand elle le repoussa avec la pointe de la lame, plutôt que de parer pour contre attaquer, il se laissa forcer à reculer. Au passage il essayait de montrer aux spectateurs que la seule frappe qu'elle envoya suffisait à le mettre en difficulté. Le seul à convaincre étant bien sûr le noble, plus le combat semblait serré, plus le sourire sur son visage s'illuminerait. Il s'épuisait pourtant à demander à son père un combat de haute voltige.

- Papa ! Je veux voir un vrai combat, dis-lui d'arrêter de fuir, j'aime pas ça moi ! Je veux qu'ils se battent !


Ne se sentant pas tellement concerné, ce dernier parlait des dernières techniques de torture à la mode pour punir un esclave trop insolent. Son interlocuteur lui parle d'une vieille méthode revenue à la mode consistant à attacher le pied sur un énorme pieu rouillé ; un mécanisme l'enfonçait peu à peu, et faisait sentir chacune des couches de l'épiderme se percer au malheureux.

Le doute l'assaillait de tout part. Devait-il partir en l'emmenant avec elle ? Ou continuer le combat sachant qu'elle se blesserait de plus en plus à chaque minute qui passerait ? Plongé dans ce dilemme, il parait les frappes de son opposante, tout en la laissant percer sa défense par moment. Il constata que les coups de son sabre droit ne possédait presque plus d'intensité. Sa main nue aurait certainement pu stopper le tranchant de la lame sans problème. Mais il maintint cet échange cordial d'épéiste pendant plusieurs minutes. Quand le barbu fut certain de ses prochaines actions, il rompit la danse de fer en rétablissant une distance de sécurité entre eux.

- Utatenkū: Juken!

De l'extérieur, on croyait qu'il marchait, ou qu'il courrait mais ce n'était que la différence entre la vitesse, le son, et la lumière se reflétant sur son corps qui donnait cet effet. Peu à peu, dix Halfken entourait la jeune fille alors qu'un bruit strident et aiguë, un peu comme le tintillement d'une clochette retentissait. Le premier à partir était derrière elle mais ne tentait pas de la blesser, simplement d'entrechoquer leurs épées. Un à un, tous effectuèrent des attaques différentes et le dernier, passait sa lame près de la gorge de son adversaire normalement épuisée par les nombreux coups. A nouveau, pour les amateurs qui siégeaient sur des fauteuils hors de prix, on ne voyait qu'une frappe esquivée rapidement par une sabreuse au talent impressionnant.

Après avoir croisé les yeux de la combattante, Halfken avait fini par comprendre ce qu'il aurait dû faire depuis le début. Sa main gauche rengaina Archenemy avant de lever sa main au ciel tandis que ses genoux tombaient à terre.

- J'abandonne

Le jeune homme bouillonna de rage en entendant ce seul mot et frappa de ses deux poings fermés sur le rebord de la balustrade en hurlant.

- Tu le fais exprès ! Cette chienne devrait crever tu l'as démonté depuis le début. Torture-la jusqu'à ce qu'elle te supplie d'abandonner !

Il ne ne comprenait pas. Elle avait gagné depuis longtemps. Halfken ne combattait que son ego et sa cupidité que la mort et la souffrance autour de lui avait ravivé en une flamme destructrice.

- Elle vient d'esquiver mon dernier atout, il me demande trop d'énergie pour pouvoir poursuivre un affrontement aussi éprouvant. Je refuse de vous montrer un tel désastre, ce n'est pas digne de votre stature.

Sans surprise, la flatterie qu'Halfken avait non subtilement introduit dans son discours pour cette immonde personne avait séduit le nobliau qui semblait presque heureux. Le guerrier espérait que malgré la situation, son ancienne coéquipière avait pu déceler le « merci » solennel qu'il glissa lors de son ultime attaque et ainsi comprendre tout ceci. Un mot qui la remerciait pour la souffrance dont elle subit toutes les offenses.



Spoiler:
 

© Len Kagamine - PL:R


Dernière édition par Halfken Lothbrok le Sam 3 Jan - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1302
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)   Ven 2 Jan - 12:44




Duel de Titans


    L'échange dura de longues minutes pendant lesquels mes coups droits se faisaient de plus en plus faibles. Il est vrai que l'homme barbu aurait pu mettre fin à l'échange assez rapidement, néanmoins, il me laissait des chances de l'attaquer, l'échange avait donc l'air presque égal et le petit enfant devait fortement s'en réjouir. Après tout, s'il voulait voir un combat, il était servi à présent. Néanmoins, cela ne pouvait pas durer bien longtemps et je savais bien que si je déclarais trop rapidement forfait, le petit noble ne serait certainement pas satisfait. Il fallait tenir encore un peu.

    Soudainement, mon adversaire arrêta le long échange pour s'éloigner de moi. J'eus comme l'impression que cela n'allait rien augurer de bon et je n'avais pas totalement tort. En effet, l'homme pâle semblait avoir l'intention de lancer une ultime attaque contre moi qui pourrait, peut-être, décider de la fin du combat. Après ça, j'aurais certainement l'occasion de donner mon abandon, tout simplement. Le nobliau serait probablement content.

    Alors qu'un petit son de clochette résonnait dans la salle, j'eus comme l'impression qu'une dizaine de la même personne m'encerclait. Une sorte d'illusion peut-être. Je n'aurais pas vraiment su dire. Mais alors que je me préparais à me défendre, un premier clone de mon adversaire se dirigea vers moi pour m'asséner un coup. Cela se produisit dix fois, comme le nombre de copie qui était apparu. J'avais de plus en plus de mal à parer et à esquiver et lorsque le dernier des personnages qui m'entourait m'attaqua, sa lame se dirigea dangereusement vers ma gorge, comme en ayant l'intention d'en finir définitivement avec moi. Néanmoins, son geste n'alla pas jusqu'au bout pour mon plus grand soulagement et il me murmura un remerciement qui me surprit. Après tout, la raison principale pour laquelle je me battais était ma survie.

    Alors que l’offensive de l'individu était terminé, il rangea son arme et déclara qu'il abandonnait le combat. Pourtant, il avait clairement remporté sur moi le combat et s'il n'avait pas abandonné, je l'aurais certainement fait à sa place. Le forfait du guerrier ne sembla pas plaire à l'enfant qui tapa du poing sur la balustrade en se plaignant et en parlant de moi d'une façon que je n'appréciais pas du tout. Il allait falloir lui apprendre les bonnes manières. Si j'avais su que tout ceci tournerait aussi mal, je ne serais certainement pas venue.

    Dans l'espoir de calmer la rage du noble qui semblait prêt à nous égorger tous les deux si son désir n'était pas satisfait, mon ancien adversaire montrait qu'il n'avait plus aucune chance face à moi. Je lui étais plutôt reconnaissante de raconter cela, après tout, cela allait certainement nous permettre de nous en sortir indemnes tous les deux. Enfin, plus ou moins.

    En tout cas, l'individu avait bien usé de sa parole car le nobliau semblait plutôt satisfait et il exprima même son souhait de recommencer ce genre de choses dans l'année à venir. Il était certain que je risquais de ne pas y participer. Je ne pourrais pas supporter une journée de plus l'insolence de cet enfant. Après tout, même si j'étais parvenue à m'en sortir, j'avais eu peur d'avoir à rester coincée ici. Heureusement pour moi que cet individu inconnu ait eu la clémence et la gentillesse d'abandonner le combat et qu'il n'avait pas eu les mêmes souhaits de torture que l'enfant.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB]- Duel de Titans (pv Tenshi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Duel dans les champs ...
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» [RP: Premier Tour] Duel Rems vs Rheanne
» [FB] L'ivrogne et le médecin - Duel au sommet [PV Arthy]
» 1st NTW3 *DUEL* Tournament

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-