-29%
Le deal à ne pas rater :
Balai laveur avec seau Vileda Spin & Clean
25 € 35 €
Voir le deal

Partagez
 

 Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue52/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue879/1000Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeMer 29 Oct 2014 - 23:51


Deviens mon brasier. ♠
❝ L'amour est à ceux qui y pensent. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite au retour d'Holly au sein de l'équipage et à d'innombrables affrontements qui ont fini par mené l'équipage à la victoire, les camarades de Nakata l'ont ramené sur le bateau afin de récupérer des blessures infligées par l'organisation d'Extinction. Il y est resté inconscient pendant quelques heures, rattrapé par la fatigue et les émotions accumulées depuis la mort d'Hato.







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


❝ Laisse-moi raconter ❞


La sensation de bien-être qui l'enveloppait, semblable à un voile doux et agréablement chaud, ne semblait plus vouloir le quitter. Il avait perdu connaissance depuis quelques bonnes heures, récupérant de sa fatigue sans se préoccuper de quoi que ce soit, déchargeant enfin la peine accumulée pendant des jours en un instant. Les responsabilités qui n'avaient de cesse de peser sur ses épaules s'en allaient enfin, le laissant plus humain qu'il ne l'avait jamais été. Nakata n'avait plus conscience de ce qui l'entourait, et cela aussi bien pendant le trajet durant lequel Holly le transporta que pendant son repos bien mérité dans le lit trop récent de l'Aldébaran. C'était la toute première fois que ses songes accueillaient volontiers des rêves annonciateurs d'espoir et de plaisir. Les images tourmentées d'Hato qui n'avaient eu de cesse de marteler son crâne s'en étaient allées, comme si le retour de la jeune femme qui l'avait délaissé un peu plus tôt était capable d'apaiser tous les maux dont il souffrait. Ni la destruction du MOT ni la réapparition soudaine de son ancienne petite amie ne semblait pouvoir perturber son repos, véritable sommeil du guerrier. Et lorsque ses paupières en vinrent à s'ouvrir, le musicien se trouva là incroyablement reposé, et surtout effroyablement apaisé. C'était comme si les événements récents lui avaient permis de passer à autre chose, comme si son retour à lui seul permettait d'enfin tourner une page trop sombre de son histoire. Légèrement gêné en constatant cela, le blondinet se redressa et jeta un regard à Element, le faucon, qui semblait avoir veillé à son chevet précieusement. L'oiseau piailla joyeusement en le voyant se réveiller et s'en alla aussitôt en voletant et en passant par la porte de la cabine du capitaine, le laissant seul dans sa chambre. Le Fenice remarqua alors qu'on lui avait retiré son haut, probablement sali par d'innombrables tâches de sang et troué par les impacts de balles, et en profita pour regarder son abdomen impeccablement musclé où s'étaient auparavant fichés les projectiles. Comme prévu, il n'y demeurait rien, pas même une cicatrice : son fruit du démon n'avait pratiquement aucune limite à partir du moment où il pouvait remplir son office.

Le garçon attrapa d'une main leste le bandeau violet qui trônait non loin de lui sur une petite table de chevet et entreprit de le nouer autour de son crâne, afin de permettre à sa chevelure aussi hirsute que dorer de demeurer bien en place. Une fois cela fait, le Phoenix poussa un léger soupir et jeta un regard à travers le hublot de sa chambre, observant la mer calme tandis que le soleil commençait vraisemblablement à se coucher. Combien de temps était-il resté inconscient ? Nakata n'en avait strictement aucune idée, à vrai dire. Ce ne fut que lorsqu'il aperçut l'image d'un autre navire sur les reflets aqueux que le blondinet se souvint des épopées récemment traversées et, par conséquent, qu'il put se remémorer l'existence des deux équipages pirates rencontrés sur Area Eleven. Le Schichibukai imaginait que s'il avait pu se montrer méfiant auparavant, ces doutes avaient été levé : ces gars, qui auraient aisément pu tous les tuer lors de l'attaque sur le Quartier Général d'Extinction, avaient été d'une très grande aide. Usant de son haki de l'observation avec amusement, remarquant que l'exercice était d'ailleurs bien plus aisé que dans ses souvenirs, le jeune homme put écouter les voix de ses camarades avec intérêt. Il reconnut celle de Damon, celle de Namusa avec un peu plus de difficulté, mais s'arrêta soudainement lorsqu'il entendit celle d'Holly, plus agréable et douce que toutes les autres réunies. Secouant la tête pour revenir à l'instant présent, le Fenice s'étira doucement en s'adossant contre le mur tout en restant assis sur son lit, ses jambes cachées sous la couverture blanchâtre, profitant de l'air salé qui traversait les couloirs jusqu'à lui.

Il était heureux. Heureux d'être le capitaine d'un équipage si puissant et constitué de forbans aussi fiers et intelligents, heureux de porter les rêves de milliards de personnes et de tout autant de défunts, heureux de s'être opposé au Gouvernement Mondial lorsqu'il en avait eu l'occasion pour prouver qu'il ne concevait pas l'existence même des Tenryubitos... Et surtout heureux d'être en vie.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue35/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue224/250Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeJeu 30 Oct 2014 - 15:21



❝ Deviens mon brasier
• feat. Nakata Fenice •



Observant mon reflet dans le miroir, je grimaçai. Ce Takeo ne m’avait pas loupé et, pour le coup, j’en payais le prix. Me voilà donc affublée d’une sorte de plâtre sur le nez. Ridicule, totalement ridicule. Pourtant, c’était le mieux à faire pour éviter d’avoir le nez totalement cassé. Se retrouver avec un nez déformé n’était pas mon objectif, loin de là. C’est d’ailleurs pour cela que j’avais accepté que l’homme-bête me pose ce plâtre, que j’allais devoir supporter quelques jours. Soupirant légèrement, j’ouvris ma nouvelle armoire, farfouillant dans cette dernière pour trouver quelque chose de correcte à me mettre. Pas que le fait de rester dans une tenue souillée par le sang me dérangeait, mais presque. Après quelques instants, j’optai pour un pantalon simple, un pull tout doux et une paire de bottes. Il n’y avait pas à dire, ces gens avaient bien étudiés la question pour les vêtements. Cela en était presque effrayant. Refermant l’armoire, je sortis rapidement de ma cabine, Volpha sur mes talons. Depuis que j’avais mis les pieds sur ce navire, elle ne me lâchait plus, se frottant contre mes jambes dès que je m’arrêtais de marcher. Elle voulait rattraper le temps perdu, me montrer qu’elle était toujours là. Et c’était sans doute ce qui était le plus adorable chez elle.

Deux heures, c’est le temps qu’il me fallut pour trouver la salle de bain, me laver, m’endormir dans la baignoire, me sécher et me rhabiller. Et tout ça sans que Volpha ne bouge de devant la porte, montant la garde devant celle-ci. A croire qu’elle ne voulait plus me voir disparaître. Soupirant un coup, je lui caressai le haut de son crâne, partant à la découverte de ce navire qui serait ma nouvelle maison. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il était nettement plus grand. Et que j’allais avoir de la place pour m’amuser. La serre me fit sourire, me laissant imaginer les différentes plantes que j’allais pouvoir faire pousser à l’intérieur. Elle aurait déjà pu être bien occupée, si mes affaires avaient été sauvées de l’incendie du MOT. Enfin, ce n’était pas le plus important. Reprendre à zéro ne me dérangeait pas plus que cela, loin de là. Il valait mieux la mort de quelques échantillons que celle d’une personne ou d’un animal. Surtout s’il s’agissait de Volpha et Areia. Cette dernière était d’ailleurs restée dans la chambre, préférant sans doute éviter les vents frais du dehors. Les îles hivernales, ce n’était vraiment pas pour elle.

Installée contre le mât, je me mis à regarder le ciel. Il se faisait tard, maintenant, la nuit n’allait pas tarder. Et avec elle, peut-être une bonne nuit de sommeil, avec un peu de chance. J’étais exténuée. Déjà, lors de mon arrivée sur cette île enneigée, mais, après les combats, cela se faisait bien plus ressentir. J’avais envie de dormir sans avoir à rêver de Len, de sa mort. Les médicaments pouvaient être utiles, mais il y avait toujours le risque de dépendance ensuite. Autant laisser couler, dans ce cas-là, et faire en sorte d’aller mieux seul. C’était bien mieux que de devenir une larve. J’en étais là, dans mes pensées, quand j’aperçu le faucon de Nakata. S’il sortait, cela pouvait vouloir dire que le blondinet était réveillé. Me relevant rapidement, je me dirigeai vers la cuisine. S’il était réveillé, il risquait d’avoir faim, alors autant prendre un plateau repas avec moi, avant d’aller le voir. Prenant quelques trucs dans la cuisine, je me retrouvai vite dans le couloir menant à sa cabine, Volpha sur les talons. La louve ne comptait toujours pas me lâcher, apparemment.

« Volpha, tu attends ici, d’accord ? »

Un simple murmure, pour éviter de réveiller Nakata s’il dormait toujours. La louve se mit à me fixer quelques secondes, se couchant ensuite pour comprendre qu’elle avait saisi le message. Bien, un problème de moins, donc. Passant la tête par la porte de la cabine du blond, je souris en le voyant réveillé, adossé au mur.

« Tu vas attraper froid, si tu restes comme ça. »

J’entrai dans la cabine, le plateau repas entre les mains. Sur ce dernier, rien de bien extraordinaire : un bol de soupe, un morceau de pain, de l’eau et des biscuits. Il n’y avait pas de quoi casser trois pattes à un canard. Posant le plateau sur la petite table de chevet, jugeant qu’il n’y avait pas trop de risques qu’il se casse la figure, je m’assis sur le bord du lit de Nakata, désignant ce que j’avais apporté du doigt.

« J’ai pensé que tu allais avoir faim, donc je t’ai apporté ça. »

Je souris, remettant une mèche de cheveux derrière mon oreille. J’avais envie de lui poser tout un tas de questions, tant sur ce qu’il s’était passé durant mon absence que lorsqu’il apprit la mort d’Hato. Qu’avait-il ressenti, à cet instant-là ? En parler serait sans doute remuer le couteau dans la plaie. Il fallait mieux éviter le sujet, pour le moment.

« Alors, comment tu te sens ? »

Une question bateau, pour meubler, pour entamer la conversation.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue52/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue879/1000Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeJeu 30 Oct 2014 - 16:12


Deviens mon brasier. ♠
❝ L'amour est à ceux qui y pensent. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite au retour d'Holly au sein de l'équipage et à d'innombrables affrontements qui ont fini par mené l'équipage à la victoire, les camarades de Nakata l'ont ramené sur le bateau afin de récupérer des blessures infligées par l'organisation d'Extinction. Il y est resté inconscient pendant quelques heures, rattrapé par la fatigue et les émotions accumulées depuis la mort d'Hato.







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


❝ Laisse-moi raconter ❞


La solitude et le calme furent rapidement rompu par l'arrivée d'un membre de l'équipage, qui n'était nul autre qu'Holly. Nullement perturbé ou déçu par l'arrivée de la jeune femme qu'il avait su anticiper pour la première fois grâce à son haki de l'observation, Nakata la regarda approcher avec un sourire amusé. Elle ne faisait pas dans la médecine pour rien : elle était incroyablement intentionnée, et rien que le fait de la voir arriver avec un plateau et de quoi manger le confortait dans cette opinion. Il écouta ensuite la jeune femme prendre la parole tandis qu'elle venait poser le plateau sur sa table de chevet et venait s'asseoir au bord du lit :

Tu vas attraper froid, si tu restes comme ça. J’ai pensé que tu allais avoir faim, donc je t’ai apporté ça. Alors, comment tu te sens ?

Le sourire du blondinet se perdit un court instant tandis qu'elle lui demandait comment il se sentait. Qu'était-il censé répondre ? La vérité, sans doute. Qu'il avait l'impression de renaître, qu'aucune douleur ne subsistait au niveau de ses anciennes blessures, et qu'il se remettait peu-à-peu de la mort d'Hato. Mais alors pourquoi diable le Phoenix éprouvait tel un mal énorme à ne serait-ce qu'ouvrir la bouche ? Avec une teinte de regret perceptible dans les yeux, le Schichibukai abaissa le visage, comme s'il ne supportait pas de fixer Holly tout en se montrant aussi faible. Ses mains serrèrent instinctivement la couverture pendant qu'un sourire triste ornait son visage dont les yeux se teintaient de larmes. Le Fenice prit la parole doucement, comme s'il voulait que la rose soit la seule à entendre ce qu'il allait dire :

Comment je vais, hein... J'en sais trop rien. Même si je sais que tout ne sera plus jamais pareil, même si je sais qu'on m'a arraché bien plus qu'on n'a pu me donner... Je ne peux pas me résoudre à tout jeter et à détester tout le monde. Oui... Je pense que malgré tout... Je me sens bien.

L'artiste redressa son visage en direction de la demoiselle, en lui offrant un sourire radieux et chaleureux. Il essuya les quelques larmes qui perlaient au coin de ses yeux en songeant que reprendre les rênes de l'équipage n'allait pas être chose aisée sans ce bras-droit qui l'avait aidé à tenir bon pendant des mois durant. Malgré tout, Nakata se devait de tenir, encore et toujours : cela aurait été un affront exceptionnel que de tout abandonner à la moindre difficulté. Et puis, le vampire le lui avait dit, une fois : s'il en venait à se détourner de cette voie, s'il décidait de tout laisser tomber ou de retourner sa veste, Hato allait se charger de son cas. Et même si celui-là avait passé l'arme à gauche, le Phoenix ne pouvait se résiner à piétiner un tel serment. Poussant un soupir, le capitaine regarda à nouveau la demoiselle qui lui faisait face avec un sérieux déstabilisant. Il ne pouvait pas se contenter de dire qu'il allait bien et changer de sujet : il savait qu'elle avait traversé une période probablement encore plus mouvementée que lui. C'est ainsi que le Fenice lui renvoya sa question :

Ne te sens pas obligée de répondre si tu ne le souhaites pas, mais... Et toi, comment est-ce que tu vas ? Je n'ai pas eu l'occasion de te le dire depuis que je l'ai appris, mais... Je suis désolé. J'aurais aimé être là pour empêcher cela d'avoir lieu...

Même s'il n'avait jamais connu Len, Nakata regrettait grandement sa mort étant donné qu'elle touchait de près l'un des membres de son équipage. En tant que capitaine, il était le garant de leur sécurité, mais pas seulement : il devait également faire en sorte que tout se passe pour le mieux de leur côté. Protéger leurs camarades était une partie de cette tâche, et il avait failli sans lever le moindre petit doigt. Alors certes, le musicien était soulagé de voir que la rose était enfin revenue et, qui plus est, qu'elle semblait en très bon état physique, mis-à-part une légère blessure au nez dont elle finirait par se remettre, mais d'un autre côté il ne pouvait pas s'empêcher de s'en vouloir de n'avoir rien fait pour lui prêter main forte. Même s'il ne s'était pas déplacé en personne, le Phoenix aurait au moins pu envoyer Damon ou Namusa avec la demoiselle. Ils auraient été un appui solide, étant deux combattants aguerris, et le pire aurait peut-être été évité de cette manière... Enfin, l'heure n'était plus au regret : il devait désormais porter ce rôle qu'on lui avait confié, et faire en sorte qu'Holly puisse surmonter ce passage à vide si cela n'était pas déjà fait.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue35/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue224/250Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeJeu 30 Oct 2014 - 17:31



❝ Deviens mon brasier
• feat. Nakata Fenice •



Finalement, ma dernière question n’était pas celle qu’il fallait poser. Moi qui voulais éviter de remuer le couteau dans la plaie, je venais de le faire de manière magistrale. Avec surprise, je vis du regret dans son regard, avant qu’il ne baisse la tête. Je me sentais mal, de le faire souffrir avec juste une petite question. Instinctivement, je voulus lui caresser la joue, montré que j’étais présente pour lui, que tout allait s’arranger. Mais je suspendis mon geste. J’hésitais. Était-ce vraiment ce dont il avait besoin, de ma sollicitude ? Sans doute pas. Ramenant ma main sur mes genoux, je l’écoutai simplement en silence. Il devait sans doute parler d’Hato, de sa mort. En parler lui ferait peut-être du bien. Son sourire, quand il redressa la tête, me conforta dans cette idée, même si je savais pertinemment qu’un sourire pouvait cacher de la tristesse. Après tout, j’étais passée maître en la matière, depuis Len. Len, le sujet qu’il souhaita aborder ensuite. Un léger sourire, triste, se forma sur mon visage lorsqu’il annonça qu’il aurait aimé être là pour empêcher sa mort. Même s’il aurait été là, il n’aurait rien pu faire. Personne ne pouvait rien faire. Personne à part moi. J’étais la seule fautive de la mort du noiraud. Après tout, c’était à cause de moi si ces personnes avaient décidés de l’enlever. L’appel de la scientifique le prouvait. Tout était de ma faute.

« C’est Erwin qui a dû te prévenir … »

C’était sans doute quand nous étions sur Dwarf Town. J’étais si pathétique qu’il avait prévenu Nakata. Je tournai la tête, mon regard se portant sur mes mains qui commençaient à trembler légèrement. Len … L’évoquer, repenser à ce qui s’était déroulé me donnait envie de pleurer. Comme si je n’avais pas déjà versé toutes les larmes de mon corps. J’étais toujours aussi pathétique.

« C’est de ma faute, s’il est mort … Tout est de ma faute … J’aurai dû le protéger, mais je fus incapable de le faire … »

Ma voix se brisa, tandis qu’une larme roulait sur ma joue, suivit rapidement d’une deuxième. J’étais venue le sauver, mais j’avais seulement réussi à le faire tuer. Il y avait eu trop d’insouciance dans nos retrouvailles, trop de joie. Nous avions perdue de vue l’essentiel : sortir du pétrin dans lequel nous nous étions fourrés. Len était mort à cause d’un manque d’attention de ma part. Il était mort parce que j’avais été trop faible sur ce champ de bataille.

« J’en suis … Arrivée à me dire qu’il aurait mieux fallut que je prenne cette balle à sa place … »

L’aveu d’une pensée qui me rongeait depuis un moment, de ce qui m’empêchait de trouver le sommeil. J’avais un pouvoir, un fruit du démon. Cette balle, elle aurait pu m’atteindre sans faire de dégâts. Et, même si c’était du granit marin, je serais morte en protégeant mon meilleur ami. Dans le fond, c’était une belle mort. Mais, si c’était arrivé, Len n’aurait pas accepté. Il était comme moi. Il aurait préféré mourir à ma place. Tout ceci n’était qu’un cercle vicieux. Maintenant, pour honorer sa mémoire, il me fallait vivre ma vie sans remords. Je le savais mais, pourtant, je n’arrivais pas à arrêter l’écoulement de mes larmes. J’étais aussi pathétique qu’après l’enterrement.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue52/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue879/1000Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeJeu 30 Oct 2014 - 18:14


Deviens mon brasier. ♠
❝ L'amour est à ceux qui y pensent. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite au retour d'Holly au sein de l'équipage et à d'innombrables affrontements qui ont fini par mené l'équipage à la victoire, les camarades de Nakata l'ont ramené sur le bateau afin de récupérer des blessures infligées par l'organisation d'Extinction. Il y est resté inconscient pendant quelques heures, rattrapé par la fatigue et les émotions accumulées depuis la mort d'Hato.







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


❝ Laisse-moi raconter ❞


Comme il s'y était attendu, la demoiselle était dans un état encore plus désastreux que lui. Il le comprit rapidement rien qu'en voyant son faciès se déformer légèrement quand il avait posé la question si redoutée. Malgré tout, Nakata ne regrettait pas d'avoir posé cette question. Cela pouvait sembler sadique, déplacé, agressif ou juste idiot, mais ses convictions étaient en réalité bien éloignées d'une simple fantaisie. Ce que voulait faire le capitaine, c'était permettre à Holly de décharger ce trop plein de sentiments sur des épaules solides, comme il venait tout juste de le faire avec elle. Ils faisaient partie d'un même équipage et étaient désormais des amis de longue date : ils devaient par conséquent se faire confiance de manière indéfectible. C'était dans cette optique qu'il avait posé cette question : pour qu'elle comprenne que, quoi qu'il arrive, il pouvait être là pour lui prêter main forte, même dans les pires instants de désespoir que la vie puisse lui fournir. Leur place était probablement la plus menacée de toutes à travers ce vaste Monde : ils s'opposaient à un système vieux de plusieurs siècles, qui gouvernait le monde d'une main de fer. Des tas d'ennemis tenteraient de tout temps de s'en prendre à haut, ne se préoccupant ni de leur état physique ni de leur état mental. Des chasseurs avares et véreux aux criminels sans foi ni loi, Tengoku no Seigi avait encore un bon nombre d'adversaires talentueux à défaire pour se hisser au sommet... C'était pour cela qu'il devait se serrer les coudes. Ainsi le Fenice regarda-t-il sa jeune amie calmement et sérieusement tandis qu'elle cédait petit-à-petit à la pression, prenant la parole d'une voix dont les tremblements se faisaient crescendo.

C’est Erwin qui a dû te prévenir … C’est de ma faute, s’il est mort … Tout est de ma faute … J’aurai dû le protéger, mais je fus incapable de le faire … J’en suis … Arrivée à me dire qu’il aurait mieux fallut que je prenne cette balle à sa place …

Les derniers mots furent largement plus désagréables à entendre que tout ce qu'aurait pu penser Nakata jusque là. Conscient qu'il ne servirait à rien de s'énerver dans une telle situation et que la diplomatie exigeait qu'il fasse preuve de tendresse plus que de fermeté, le jeune homme se rapprocha lentement de son interlocutrice pour la prendre dans ses bras, l'enserrant fermement mais délicatement, prodiguant une pression destinées à lui faire comprendre qu'elle n'était et ne serait plus jamais seule. L'artiste posa son menton sur la tête d'Holly dans une attitude protectrice et ferma les paupières un court instant, la laissant se décharger de ses émotions néfastes tandis qu'ils tentaient de trouver les mots justes pour la réconforter. La chose n'était pas aisée, d'autant plus qu'il n'avait jamais eu réellement l'occasion d'expérimenté de telles situations... Malgré tout le Phoenix ne se laissa pas abattre et fini par répondre dans un murmure serein et bienveillant :

Ce ne serait pas une solution, et tu le sais. Ne porte pas trop sur tes épaules. Nous sommes là. Je suis là. Je comprends ta peine et ton chagrin, probablement bien plus que n'importe qui d'autre... Mais la mort est irrémédiable. Tu ne peux tout simplement pas regretter le fait de vivre à sa place. Ça n'est pas honnête, ni pour toi, ni pour lui, ni pour qui que ce soit.

Le blondinet amena sa main droite près des cheveux de la demoiselle qu'il caressa délicatement et soigneusement tout en la gardant près de lui de son bras gauche. Il demeura dans cette position sans rien ajouter de plus, songeant que le silence était parfois un bien meilleur remède que la parole. Le Schichibukai fini par se reculer lentement pour regarder Holly droit dans les yeux, avec un expression navrée mais apaisée. Tout ce qui avait eu lieu n'aurait pu se passer autrement. C'était ce qu'il préférait se dire dans ce genre de périodes sombres : il n'avait ainsi pas à s'en vouloir outre mesure, et pouvait se concentrer sur la façon dont il pouvait épancher son chagrin. Cela étant, il ne fallait pas croire que Nakata était un insensible : même s'il faisait tout pour lutter contre ses sentiments, ceux-là se montraient parfois bien plus forts que lui. Le fait était qu'il espérait tout simplement que même si lui n'était pas capable de faire abstraction de tout cela, d'autres au moins pourraient le faire pour ne pas se laisser abattre inutilement. La douleur n'était pas inutile lorsqu'elle était temporaire, mais elle devenait dangereuse et instable si elle prenait un caractère éternel. C'était pour cela que l'Homme tentait constamment de se surpasser, pour survivre. Avec compassion, le Phoenix vint poser son front sur celui de la rose en plongeant son regard droit dans celui de sa camarade, chuchotant à mi-voix de sorte que même quelqu'un qui serait à côté d'eux ne serait pas capable de l'entendre :

Décharge-toi sur moi, Holly. J'ai échoué une fois en tant que bouclier, ne me laisse pas échouer une seconde fois. Laisse moi être égoïste, et utilise moi pour dépasser ces difficultés. Frappe-moi, insulte-moi, ris-moi au visage si tu le souhaites. Prends-moi dans tes bras, caresse-moi, embrasse-moi si tel est ton souhait. Parce que je ne peux pas me contenter de te regarder souffrir en silence. Parce que je ne peux pas me résoudre à t'abandonner à ton sort, parce qu'il m'est impensable de te délaisser et parce que j'espère fermement pouvoir t'être utile. Sers-toi de moi... Fais de moi ton égide.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue35/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue224/250Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeJeu 30 Oct 2014 - 20:22



❝ Deviens mon brasier
• feat. Fenice Nakata •



Je pleurais, encore. Pas autant que lors de la mort de Len, mais presque. Le regard obstinément tourné vers mes mains, je laissai mes larmes s’échapper, s’écrasant au fur et à mesure sur mes doigts. Moi qui voulais me montrer forte, me voilà en train d’extérioriser toute la tristesse qui m’avait envahie. Peut-être que cet épanchement était aussi dû à la fatigue, qui me rendait moins maîtresse de moi-même. Dans tous les cas, cela allait me finir, assurément. Sentir Nakata contre moi me fit d’abord sursauter, me faisant écarquiller les yeux. Jusqu’à ce que je me laisse aller, m’accrochant à son bras comme à une bouée de sauvetage. J’avais besoin de lui pour ne pas me noyer sous cette vague de tristesse, de colère et de culpabilité. Il me permettait de rester à la surface et de ne pas me laisser emporter. Ses mots étaient le reflet de ce que je savais déjà. Pourtant, les entendre de sa bouche me calma. Parce que c’était lui, c’était différent. Cela avait toujours été ainsi. Les larmes commencèrent à cesser de couler, petit à petit. Doucement, j’essuyai mes yeux mouillés, sentant de suite après d’autres larmes couler. Je pleurais moins, mais je pleurais toujours. Pitoyable. J’étais incapable de me calmer totalement. La main de Nakata dans mes cheveux ne m’aida pas vraiment, me faisant juste fermer les yeux. Len aussi, il avait l’habitude de passer sa main dans mes cheveux. L’espace d’une seconde, j’eu l’impression que Len était encore là, avant que la réalité ne reprenne le dessus et que mes larmes se remettent à couler, de manière plus soutenue. J’étais égoïste. Je m’en voulais pour cette seconde d’égarement, pour mon comportement. Je n’étais qu’une fille stupide.

Lentement, je le sentis se reculer. Peut-être avait-il deviné ? Cette pensée m’effrayait. Perdre Nakata, c’était comme tout perdre maintenant. Pourtant, le regard qu’il semblait me lancer n’était pas celui que je craignais. Certes, je n’étais pas certaine, ma vision étant brouillée par les larmes, mais il n’y avait pas de regard accusateur. Juste de la peine, avec un petit quelque chose le rendant moins triste. De la pitié ? Peut-être. Mon esprit s’embrouillait tout seul, s’imaginant des choses. Son front vint se poser contre le mien, sa bouche se mit à articuler des mots que mon cerveau mit quelques secondes avant de comprendre. Il voulait que je l’utilise pour ne plus être en colère, pour ne plus être triste. Il disait être égoïste, mais il n’était pas pire que moi. Mon regard, perdu et larmoyant, était plongé dans le sien. Qu’était-il correct que je fasse ? Je n’avais pas envie qu’il se mette à me détester parce que j’avais eu un geste déplacé. Le perdre serait la blessure de trop.

Il avait toujours été là, que ce soit devant moi ou dans mes pensées. Il avait toujours été présent, même quand je cherchais désespérément Len, même quand il est mort sous mon nez. J’avais toujours tendance à me raccrocher à l’idée qu’il serait là pour me réconforter. Et, quand ce fut lui qui eut besoin d’être sauvé, j’avais mis toute mon énergie dans cette entreprise. Car il comptait. Il comptait peut-être même plus que les autres. Cela ne servait plus à rien de tergiverser. Doucement, je m’approchai de lui, lui volant un baiser. Quelque chose de rapide, que je me surpris à regretter. Je détournai le regard, n’osant plus le regarder. Mes larmes ne coulaient plus, pourtant une crainte nouvelle envahissait mon cœur. Allait-il me détester, maintenant ?

Sans que je me rende véritablement compte, ma bouche s’ouvrit, laissant échapper trois mots.

« Je suis désolée … »

Désolée ? Est-ce que je l’étais réellement ? J’avais agi sans réfléchir aux conséquences et, même si j’avais eu quelques regrets après coup, c’était parce que j’avais peur de le perdre. Le geste, je ne le regrettais pas. Maintenant, il ne restait plus qu’à connaître sa réaction.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue52/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue879/1000Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeJeu 30 Oct 2014 - 21:51


Deviens mon brasier. ♠
❝ L'amour est à ceux qui y pensent. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite au retour d'Holly au sein de l'équipage et à d'innombrables affrontements qui ont fini par mené l'équipage à la victoire, les camarades de Nakata l'ont ramené sur le bateau afin de récupérer des blessures infligées par l'organisation d'Extinction. Il y est resté inconscient pendant quelques heures, rattrapé par la fatigue et les émotions accumulées depuis la mort d'Hato.







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


❝ Laisse-moi raconter ❞


Elle n'avait pas le droit. Pas le droit de lui voler un baiser ainsi, sans se préoccuper de lui, et de se reculer aussi vivement en détournant le regard et en s'excusant simplement. Quand leurs lèvres s'étaient unies un bref instant, le Phoenix avait senti les battements de son cœur se suspendre, comme si la surprise et l'émotion avaient subitement eu raison de lui. Il abhorrait cette manière de faire. Nakata détestait être pris au dépourvu de quelque manière que ce soit, en fait. Et que ce soit elle, Holly, qui lui inflige cela... Il ne le supportait pas. Il ne le supporterait jamais... Car il espérait ardemment que cela ait à nouveau lieu. Impulsivement, laissant libre cours à ses instincts et à ses sentiments pour la première fois depuis des mois, le jeune homme posa une main ferme mais douce sur la joue de la rose, la forçant à le regarder de face. Puis, délicatement mais fougueusement, amoureusement mais avidement, il vint lui rendre son baiser avec toute la force dont il était capable, fermant les paupières pour profiter au maximum de l'instant présent. Ces lèvres, rosâtres et souvent crispées en un sourire malicieux... Ces lèvres, dont il avait tant rêvé, ces lèvres malignes qui ne pouvaient s'empêcher de s'amuser de lui à la moindre occasion, de le tourner en dérision... Elles avaient longtemps été sa drogue secrète. Même s'il avait longtemps refoulé ses sentiments, le blondinet n'avait plus envie de fuir. Tout ce dont il avait envie, c'était d'être avec elle, maintenant et à jamais, et de pouvoir enfin profiter de ces lèvres de tout son saoul et de toute son âme, afin d'épancher la soif égoïste de son amour, inextinguible supplice. Le Fenice voulait volontairement générer une accoutumance à cette fille, à cette déesse, à ses lèvres, à ses cheveux, à ses yeux, à son cou, à son menton, à cette maudite Aphrodite afin de sentir le soulagement s'emparer de lui à chaque fois qu'il aurait l'occasion de la prendre dans ses bras, à chaque fois qu'il pourrait enfin l'embrasser et la taquiner comme il le souhaitait. Il était enivré, tant par son parfum que par le contact malin de chaque parcelle de leurs peaux respectives. Il vibrait à chaque souffle, intense ou non, à chaque soupir et à chaque murmure audible ou non, à chaque verbe ou à chaque regard que la Rose acceptait de lui adresser. Sans s'en rendre compte, l'homme qui prônait la liberté s'était abaissé au statut d'un esclave dépendant... Et il s'y complaisait avec délice.

Ce fut après un instant encore trop court à son goût durant lequel il s'était totalement abandonné à la démence et à l'aliénation que l'artiste se reculait lentement, demeurant toutefois à quelques centimètres seulement d'Holly, comme s'il ne pouvait pas se résoudre à trop s'écarter d'elle. Pas encore, pas maintenant. Nakata la regarda droit dans les yeux, légèrement à court de souffle, avant de lui murmurer quelques paroles dans un élan lyrique :

Ce n'est pas d'excuses dont j'ai besoin, Holly. C'est de tes mains, de tes lèvres, de ton être et de tes sentiments. J'ai besoin de tes caresses plus que de tes insultes, de tes baisers plus que de tes coups. J'ai ce besoin ivre et irraisonné d'entendre ta voix et de sentir ton odeur, de connaître la splendide exaltation que me provoque ta simple vue. Joue avec mon cœur, irrite-le et surprend-moi, glorifie-le et embrasse-moi... Ton existence seule me permet de me transcender, tout autant que ta présence en vient à me déifier. Parce que je t'aime, Holly, et que ça, rien ni personne ne nous l'enlèvera.

Laissant à nouveau libre cours à ses sentiments, Nakata fit glisser sa main gauche sur la taille de la jeune femme tandis que son autre main parcourait inlassablement sa joue, comme si elle ne savait plus s'en séparer. Le Schichibukai chercha une fois de plus le contact entre leurs lèvres, l'embrassant avec la même fougue qu'un peu plus tôt. Il n'allait laisser personne leur voler ça, dusse-t-il abandonner son rêve et ses velléités. Il refusait de laisser qui que ce soit s'emparer de ces sentiments, et était prêt à tuer pour les conserver intact. Il était sien et elle était sienne.
Une vie sans elle à ses côtés ne rimait plus à rien.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Nak_si10



Dernière édition par Fenice Nakata le Dim 2 Nov 2014 - 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue35/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue224/250Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeVen 31 Oct 2014 - 15:33



❝ Deviens mon brasier
• feat. Fenice Nakata •



Je venais de fermer les yeux, attendant en silence qu’il dise quelque chose, qu’il fasse quelque chose. S’il en venait à me dire que j’étais stupide, je pourrais comprendre. S’il me disait de quitter sa chambre, je m’exécuterais sans rien dire. Car j’étais la seule fautive. Celle qui avait oublié de réfléchir avant d’agir, celle qui avait laissé les sentiments parler avant la raison. Parce que je l’aimais. J’avais cette certitude depuis longtemps, enfouie au fond de mon cœur. Je n’avais jamais réussie à mettre un mot sur ce que je ressentais pour le blondinet. Maintenant, c’était chose faite. Et, même si ce n’était pas partagé, j’étais heureuse. Heureuse et terrifiée. Heureuse qu’il soit là, mais terrifiée de le perdre, qu’une distance s’installe entre nous. Tout cela à cause d’un stupide baiser. Lorsque je sentis une main sur ma joue, j’ouvris les yeux, lui lançant un regard perdu. Que comptait-il faire, maintenant ? Une question à laquelle il répondit rapidement, ses lèvres se posant sur les miennes, me laissant surprise. Agréablement surprise. Mon cœur rata un battement, mes yeux se fermèrent pour profiter de l’instant, tandis que je lui rendais son baiser, avec tout l’amour qu’il m’était possible de donner. J’avais l’impression d’être dans une sorte de rêve, un rêve que je ne voudrais jamais quitter. Pourtant le contact, si doux, prit fin lorsque Nakata se recula. La distance, si courte, me semblait infranchissable. Mon regard alternait entre ses yeux et ses lèvres, mes joues se mettant légèrement à chauffer au fur et à mesure de ses mots. Je rougissais, comme une gamine qui avait devant elle son premier amour. C’était ridicule, enfantin. Mais, dans le fond, je n’étais qu’une gamine.

Qu’importait son discours, mon cerveau ne réussit à retenir qu’une chose : « je t’aime ». Mon cœur loupa un nouveau battement, tandis que toute l’angoisse que j’avais accumulée s’envolait. Il m’aimait, il venait de l’avouer. Pas de rejet, juste une déclaration. Mon cœur se gonfla de bonheur, tandis qu’un sourire se formait sur mon visage. J’étais heureuse, à cet instant, tout simplement heureuse. Bien vite, nos lèvres se scellèrent à nouveau, comme si nous ne pouvions plus nous détacher. Comme si il fallait rattraper le temps perdu. Ma main droite se mit à caresser, timidement, le bras gauche du blondinet, tandis que mon autre main effleurait son torse. Ce fut à mon tour de briser cet instant magique, m’écartant légèrement de ses lèvres en silence. Mon front contre le sien, mes yeux scrutant les siens, je mis quelques secondes avant de prendre la parole, cherchant mes mots.

« Je t’aime aussi, mais … J’ai peur. Peur de te perdre, que tu t’éloignes, que l’on t’arrache à moi. Car, sans toi, je ne suis plus rien. Cela peut paraître stupide, enfantin, mais c’est la vérité. »

Je pris le temps d’essuyer mes yeux encore mouillés, lui adressant un sourire que je voulais charmeur. Puis, je m’approchai de ses lèvres, lui volant un nouveau baiser, avant de continuer mon chemin jusqu’à son oreille, à laquelle je murmurai quelques mots.

« Je t’aime, du plus profond de mon être. Et je suis tienne. »

L’audace de ces mots, que je n’avais pas l’habitude de prononcer, fit rougir mes joues à nouveau, jusqu’à ce que je reprenne ma place initiale, l’embrassant avec passion, les doigts de ma main gauche jouant avec ses cheveux au niveau de sa nuque. Ce pirate, qui pouvait se montrer aussi sérieux que stupide, je l’aimais. C’était une certitude.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue52/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue879/1000Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeDim 2 Nov 2014 - 14:29


Deviens mon brasier. ♠
❝ L'amour est à ceux qui y pensent. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite au retour d'Holly au sein de l'équipage et à d'innombrables affrontements qui ont fini par mené l'équipage à la victoire, les camarades de Nakata l'ont ramené sur le bateau afin de récupérer des blessures infligées par l'organisation d'Extinction. Il y est resté inconscient pendant quelques heures, rattrapé par la fatigue et les émotions accumulées depuis la mort d'Hato.







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


❝ Laisse-moi raconter ❞


L'amour. Voilà un concept étrange, et extrêmement complexe à cerner totalement. Il avait toujours fasciné le Phoenix qui, en bon artiste, avait tenté de le représenter avec intensité à travers de ses diverses œuvres, que cela passe par la littérature ou la peinture. A son grand dam, il n'était jamais parvenu à représenter toute la force de ce sentiment, afin de démontrer au lecteur ou au spectateur qu'il s'agissait réellement d'une émotion incomparable. Du haut de ses deux décennies, Nakata était déjà tombé plusieurs fois amoureux. Il avait également eu la chance d'expérimenter d'autres sentiments, comme l'attirance physique ou l'amitié profonde. Il avait toutefois la trop ferme impression qu'à chaque fois qu'il vivait à nouveau une telle expérience, les sentiments et les sensations qui l'accompagnaient prenaient plus de force, plus d'importance, au point de l'envelopper de bienveillance et de chaleur. Cette fois-là n'y faisait pas exception. Non, c'était encore plus vif et plus savoureux encore. Le blondinet sentait son cœur se dérober, ses pensées se vider et son corps vibrer à chaque fois que leurs lèvres s'unissaient en un soupir mélodieux, à chaque fois que la main délicate de la Rose venait frôler son torse en lui arrachant un frisson surprenant. Il était la cible d'une malicieuse explosion de saveurs et de couleurs, d'une pluie de beauté et d'harmonie. A ce moment précis, le Schichibukai était fermement convaincu que s'il était venu au monde, c'était tout simplement pour participer à cet échange fougueux mais tendre de baisers et de caresses. Après quelques secondes qui ne semblèrent durer tout au plus qu'un battement de paupières, tant sa passion immuable semblait lui en redemander, le Fenice laissa sa partenaire se reculer doucement en la fixant droit dans les yeux et en l'écoutant dans un silence religieux. Le combattant se concentrait sur chaque syllabe et sur chaque mot formulé par cette bouche si fine et si séduisante, comme si tout cela risquait de s'envoler d'un moment à un autre, comme s'il voulait en profiter de tout son saoul avant de voir l'être aimer disparaître tragiquement.

Je t’aime aussi, mais … J’ai peur. Peur de te perdre, que tu t’éloignes, que l’on t’arrache à moi. Car, sans toi, je ne suis plus rien. Cela peut paraître stupide, enfantin, mais c’est la vérité. Je t’aime, du plus profond de mon être. Et je suis tienne.

Ces phrases, murmurées tantôt à ses lèvres, tantôt à ses oreilles, firent une fois de plus frisonner le jeune homme qui s'abandonna à son amour avec déraison, fermant les paupières pour apprécier au mieux la voix musicale et élégante résonnait doucement en son être et l'encensait profondément. Quand les lèvres tant désirées de sa bien aimée vinrent une nouvelle fois lui offrir un baiser, Nakata s'abandonna à leur union et, tout en la laissant jouer avec sa chevelure, la fit basculer délicatement en arrière, retenant sa progression de ses deux mains et prenant lentement place sur elle. Les paupières fermées, envoûté par le parfum trop agréable de la Rose, le capitaine caressa une nouvelle fois sa joue avec délicatesse, s'imprégnant de son être jusqu'au plus profond de son âme. La brise douce qui vint alors de l'extérieur de la cabine pour envelopper leurs deux corps sembla le transporter dans un autre monde, dans un Eden flamboyant et exaltant où seul le bonheur semblait avoir sa place. Il était subjugué et transcendé par ses propres sentiments et par l'instant de répit que lui offrait cette si parfaite jeune femme, comme si le destin lui-même avait décidé de leur accorder un moment de repos bien mérité. Malheureusement, tout idylle est promis à un équilibre précaire quand le monde lui-même est théâtre de bien sombres événements. Comme pour approuver cette funeste et morbide vérité, le Den Den présent dans un coin de la cabine se mit à sonner, brisant violemment et soudainement l'instant d'union délicat qui unissait les deux jeunes forbans. S'il tenta vainement de n'y prêter aucune attention, le Fenice fut contraint de se détacher lentement de sa dulcinée après trente ou quarante secondes de sonneries inlassable, poussant un soupir désespéré et les joues légèrement plus rouges qu'à l'accoutumée. Il aurait tout donné pour que ce bonheur pur et condensé ne puisse se poursuivre sempiternellement, mais l'onirique expérience s'en était vraisemblablement déjà allée. Enfin, le capitaine n'avait qu'à faire en sorte que l'appel tourne court : ils avaient encore quelques jours devant eux pour profiter de leur amour, Shabondy ne se dressant pas encore à l'horizon.

Après une ultime caresse, la main du Phoenix quitta la joue de la belle et son possesseur se leva avant de se détourner du lit et de s'approcher du bureau où trônait l'impertinent colimaçons responsable de tant de vacarme. Avec flegme, Nakata attrapa le combiné et mit l'appel en haut parleur, bien décidé à faire en sorte que tout cela prenne fin d'ici quelques secondes. Il n'eut pas le temps de se présenter qu'une voix tremblante et suffocante se fit entendre à l'autre bout du fil, semblant secouée d'innombrables sanglots. Le souffle court, le Schichibukai écouta ce qu'avait à lui dire cet interlocuteur, qui se présenta bien rapidement :

Nakata, je présume, hein ? Tu n'es... Qu'une putain d'ordure. Je suis Lia Akarui. Tu m'as vu une ou deux fois. Je suis la jeune sœur de Misa... Je... On vient de m'appeler pour me dire qu'elle avait été retrouvé morte. Personne ne sait pourquoi, personne sauf moi. Elle m'avait dit qu'elle voulait te ramener à la raison. Elle m'avait parlé de ton demi-frère, et de tout le reste. Je voulais l'en empêcher. Elle ne voulait pas entendre raison. Mais je me suis rappelé de ce que tu avais dit, une fois. Je me suis rappelé que tu m'avais dit que tu allais tout faire pour qu'elle vive heureuse... Pour qu'elle... Ne souffre plus. Connard. Je ne sais pas qui l'a tué, je ne sais pas quand ni comment, mais je m'en tape. Je suis faible, et tu le sais. Je ne suis qu'une abrutie de civile, qui peine à finir ses mois et à trouver de quoi remplir mes soirées trop vide... Tu m'as ôté la dernière famille qu'il me restait, après avoir abusé d'elle. Toi, et tous tes petits copains, vous méritez bien votre réputation. Vous êtes des fameux malades... Et je vous déteste. J'espère qu'un jour, quelqu'un finira par te butter. Crois-moi, je serai la première à m'en réjouir. Alors que tu avais promis de prendre soin d'elle... Tu as été son seul et unique amour, bordel, est-ce que tu le comprends ? Tu t'en fous, probablement. Tu dois passer tes soirées à boire de tout ton saoul, à baiser des truies et à butter des innocents, de toute manière... Oui, définitivement, je n'espère plus qu'une seule chose de ce putain de Monde : qu'il t'arrache, toi aussi, toi, le beau parleur, et qu'il te réduise à néant pour tous les crimes que tu auras osé commettre.

La fulminante interlocutrice raccrocha violemment, laissant la cabine du capitaine vide et parfaitement silencieuse. En quelques instants et en quelques paroles, cette atmosphère si appréciable, si chaleureuse avait pris fin. Nakata savait que Misa avait été tué. A vrai dire, il avait tout fait pour ne pas y penser. Mais maintenant que la situation apparaissait comme une éclatante tragédie, il ne pouvait plus juste se contenter de fermer les yeux. Holly avait tué. Mais ça n'était pas tout. Elle aussi pouvait lui en vouloir. Le Phoenix avait toujours songé que son passé ne l'intéressait pas, et qu'il n'avait pas à exposer ses aventures, a fortiori sentimentales, à cette camarade... L'inverse était désormais certain. Lui, qui avait construit un équipage pour réparer les injustices, les favorisait en réalité. Certes, probablement pas à aussi grande échelle que les Tenryubitos ou que d'autres criminels, mais... Il n'en demeurait pas moins tâché de sang. Le Schichibukai pivota lentement sur lui même, les yeux baissés, se mordant la lèvre avec regret.
Il ne savait ni quoi dire, ni quoi faire.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue35/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue224/250Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeDim 2 Nov 2014 - 20:51



❝ Deviens mon brasier
• feat. Fenice Nakata •



Ce moment était parfait. J’oubliais mes craintes, profitant simplement de l’instant présent, de Nakata. J’entrouvris les paupières quand il me fit basculer en arrière, un léger sourire se formant sur mon visage, avant que nos bouches ne se scellent à nouveau. Peut-être que cela allait trop vite, peut-être qu’il y avait trop d’impatience, mais je m’en fichais. Je voulais profiter, sachant que je n’allais rien regretter. Je ne pouvais rien regretter avec lui. Le contact de ses doigts sur ma joue me fit frémir, tandis que j’accueillais la légère brise fraîche avec soulagement. Il commençait à faire chaud, ici. Frissonnant légèrement, j’ouvris les yeux, mon regard se portant sur celui que j’aimais. J’avais envie de mémoriser tout de lui, que ce soit la douceur de ses gestes, la chaleur dont son corps pouvait faire preuve, l’éclat que je pouvais lire dans ses yeux. Tout, il me fallait tout mémoriser. Car, cet instant serait éphémère, et j’avais envie de m’en souvenir. Encore et encore.

Pourtant, cet instant prit fin. La sonnerie de l’escargophone me fit sursauter, me faisant ouvrir des yeux que je venais à peine de fermer. Nakata, qui ne semblait pas vouloir y aller, se décida finalement à y aller. Me redressant légèrement, je replaçai une mèche de cheveux derrière mon oreille, frissonnant de froid. J’avais envie que cet appel soit bref, qu’il revienne près de moi. C’était égoïste, mais je l’assumais pleinement. En amour, il fallait se montrer égoïste parfois. Ma main se posa sur l’une des joues qu’il avait caressées, cherchant à profiter de ce contact déjà regretté. Faisant une légère moue, je le regardai attraper ce Den den de malheur, l’actionnant rapidement. Lâchant un soupir, je me laissai tomber sur le lit, fixant le plafond sans vraiment le voir. Jusqu’à ce que la voix d’une femme me fasse revenir à la réalité, me faisant écarquiller les yeux. La sœur de cette Misa. Cette fille avait une sœur. Me relevant d’un coup j’écoutai, incrédule, les mots de cette Lia, regardant Nakata pour tenter de percevoir un quelconque geste trahissant ce qu’il ressentait. Ce qu’elle disait était un mensonge, non ? Elle mentait, c’était évident. Il n’avait pas pu sortir avec une marine, lui promettre de tout faire pour la rendre heureuse. C’était impossible. Pourtant, il n’essayait pas de l’interrompre, écoutant sans rien dire, sans rien faire. C’était peut-être ce qui m’énervait le plus, en cet instant : qu’il ne dise rien, qu’il ne lui coupe pas la parole. Qu’il ne lui dise pas de se taire, tout simplement.

Le silence revint pourtant rapidement, quand l’autre furie se décida à raccrocher. Il fallut quelques secondes avant qu’il ne se décide à se retourner, les yeux baissés. Est-ce qu’il m’en voulait ? J’avais tué son ancienne petite-amie, après tout. Cette pensée m’arracha une grimace de dégoût. Cette fille était complètement folle, comment est-ce qu’il avait pu sortir avec ? Par pitié, cela ne pouvait être que ça. Pourtant, j’espérais qu’il me regarde, qu’il me dise que tout ce que cette fille avait pu dire était faux. Mais il ne le fit pas, et c’était sans doute ce qui faisait le plus mal. Poussant un long soupir, je me laissai retomber sur le lit, mon regard dirigé droit vers le plafond. S’il ne voulait pas me regarder, nous allions être deux à ce petit jeu alors.

« Je comprends ce qu’elle voulait dire, maintenant, en disant qu’elle était plus qu’une admiratrice. En disant qu’elle était plus importante pour toi que moi. Une ancienne petite amie, hein ? Difficile de lutter.»

Je ramenai l’un de mes bras sur mon visage, cachant mes yeux avec. Cette fille n’existait plus, de toute manière, alors où était le problème ? Elle était une menace, plus que je ne l’avais imaginé sur le coup.

« Je l’ai tué. Enfin, tu dois l’avoir compris, ça. Je comprends pourquoi elle s’énervait autant quand je racontai mes idioties. »

Je me mis à rire légèrement, avant de m’interrompre. C’était malvenu, pour le coup. Surtout qu’il risquait de le prendre mal. Et s’il le prenait mal ? Alors je n’aurais qu’à partir, quitter ce navire. Car je ne voulais pas être un lot de consolation ou quelque chose dans ce style. Pourtant, il me fallait poser une question. Celle dont je redoutais le plus la réponse.

« Est-ce que tu l’aimais encore ? »

Ma voix dérailla légèrement sur la fin, me faisant grimacer. Je ne voulais pas montrer une quelconque faiblesse, comme avant. Car, peut-être que toutes mes espérances n’étaient que des illusions. Et c'était sans doute ce qui faisait le plus mal.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue52/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue879/1000Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeDim 2 Nov 2014 - 21:49


Deviens mon brasier. ♠
❝ L'amour est à ceux qui y pensent. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite au retour d'Holly au sein de l'équipage et à d'innombrables affrontements qui ont fini par mené l'équipage à la victoire, les camarades de Nakata l'ont ramené sur le bateau afin de récupérer des blessures infligées par l'organisation d'Extinction. Il y est resté inconscient pendant quelques heures, rattrapé par la fatigue et les émotions accumulées depuis la mort d'Hato.







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


❝ Laisse-moi raconter ❞


Était-il possible d'envisager pire revirement de situation ? De considérer que ce moment si utopique et onirique pouvait, d'un instant à un autre, basculer dans un instant de silence et de gêne ? Pouvait-il réellement concevoir le fait que cet air marin, si agréable et taquin un instant plus tôt, était alors devenue une furie indicible qui ne cessait de le tourmenter et de le glacer jusqu'aux os ? Nakata n'osait même plus regarder celle qu'il avait, quelques secondes plus tôt, tenu dans ses bras et embrassé. Mais, pire que ça, Lia l'avait fait douter. Violemment. Holly était elle encore celle qu'elle avait été ? De toute évidence, non. Était-elle encore celle qu'il aimait si ardemment ? Il n'en savait rien. Pouvait-il considérer avoir droit de jouir de son amour, dans le cas où elle était toujours bel et bien la même, après lui avoir caché cette regrettable vérité ? Pas vraiment. Mais surtout... La voie qu'il embrassait était-elle réellement celle de la justice ? N'était-ce pas là un trop lourd tribut que celui de rendre des centaines de civils heureux dans l'optique d'en satisfaire d'autres à l'avenir, hypothétiquement ? Est-ce qu'Hato avait réellement voulu l'encourager sur ce chemin parsemé de mort et d'hécatombe ? Qu'aurait pensé Raphaël de son musicien, autrefois jeune homme plein de vie et de joie, devenu combattant froid et déterminé à aller aussi loin que la mer pourrait le porter ? Impossible à déterminer. Trop de facteurs lui apparaissaient soudainement comme flous, comme incertains. Comment pouvait-il persévérer sans savoir qu'il arriverait à quelque chose ? Cette question était aussi bien valable pour la quête qui lui était propre depuis un certain nombre d'années désormais que pour cette relation qui lui était apparue comme si parfaite quelques secondes auparavant. Le Phoenix ne savait ni quoi dire, ni quoi faire... Et c'est en ce sens qu'il fut heureux de remarquer que la Rose en vint à briser l'atmosphère pesante générée par Lia lorsqu'elle avait raccroché. Malheureusement pour lui, les paroles qu'entendit le Fenice furent loin d'être absolument satisfaisantes... Mais il s'était attendu à pire, à vrai dire. Il aurait compris que sa camarade en vienne à le gifler et à lui cracher quelques verbes acerbes au visage avant de quitter l'équipage. Le mensonge par omission était, en quelque sorte, également une trahison.

Je comprends ce qu’elle voulait dire, maintenant, en disant qu’elle était plus qu’une admiratrice. En disant qu’elle était plus importante pour toi que moi. Une ancienne petite amie, hein ? Difficile de lutter. Je l’ai tué. Enfin, tu dois l’avoir compris, ça. Je comprends pourquoi elle s’énervait autant quand je racontai mes idioties.

Les paroles qui fendirent l'air tandis qu'Holly s'allongeait et masquait son visage de l'un de ses bras ne firent que confirmer une partie des doutes et de l'incertitude qui régnait au sein du Phoenix. Ce dernier se contenta de s'adosser contre le mur non loin de lui et se laissa glisser le long de ce dernier, fixant le sol comme auparavant sans dire quoi que ce soit. Il n'avait rien à dire. Le léger rire de la Rose ne lui arracha pas même un arc de sourcil. Nakata craignait que la mort de Len ne l'ai, quelque part, amené à être bien plus sanguinaire qu'elle n'aurait pu l'être en temps normal. Malheureusement, il n'était pas temps d'y songer. Pas encore. Il le comprit davantage encore quand une question, tremblante d'honnêteté et de franchise, vint le pourfendre avec froideur.
Est-ce que tu l’aimais encore ?
Sur le coup, le Schichibukai resta parfaitement silencieux, ne trouvant aucune réponse qui lui convenait. Il n'avait pas l'intention de mentir. Est-ce qu'il aimait encore Misa ? Est-ce qu'il aurait pu l'embrasser, dans d'autres circonstances ? Est-ce que ce sentiment s'était estompé avec le temps ? Difficile de le dire avec clarté. Pourtant, il lui devait la vérité. Uniquement la vérité. Levant les yeux jusqu'au plafond, le Fenice répondit doucement, après un léger soupir :

Je... Ne sais pas répondre à cette question. Si je devais répondre maintenant, à brûle-pourpoint... je dirais probablement que non, je ne l'aime plus. Plus autant qu'avant, en tout cas, et pas autant que toi. Mais... Je sais que ça n'est pas honnête de garder le reste secret. Je vais tout te raconter, tout. De notre rencontre à notre séparation. Des autres filles que j'ai pu aimer, des sentiments que j'ai porté. Je te le dois, après tout.

Après un nouveau soupir, le Schichibukai ferma les paupières, se concentrant au maximum pour n'oublier aucun détail bon à mentionner. Il avait l'intention de livrer toute son histoire sentimentale à la Rose afin qu'elle puisse voir en lui comme dans un livre, afin de faire preuve de transparence et de clarté. A cet instant précis, il n'espérait plus vraiment vivre d'idylle au côté d'Holly : il espérait purement et naïvement qu'elle puisse le pardonner et lui donner une chance.

Je suis rentré dans la marine à 10 ans. Lorsque je l'ai rencontré, j'en avais douze. Nous sommes resté en couple pendant trois ans... Trois ans de pur bonheur. Nous étions des gosses formés pour devenir une élite. Nous étions extrêmement prometteurs, et tout l'espoir du monde reposait sur nos frêles épaules. Nos supérieurs en attendaient énormément de nous, et eurent alors tendance à devenir plus que stricts. Nous étions au final la seule part de naïveté que nous avions l'opportunité de nous offrir. Mais... Ça n'a pas duré. Un jour, en pleine tempête, des pirates ont attaqué notre navire. Nous étions en haute mer, et le combat a rapidement pris une tournure désespérée. Le seul moyen vraiment fiable de survivre était de fuir. Une partie des hors-la-loi ont réussi à aborder notre navire et... Nous avons dû les affronter. J'ai pris des risques. Elle m'a protégé. Elle a glissé sur le pont et a été soulevé par une vague. Elle est tombée à la mer. Je l'ai pensé morte. Je...

La voix du guerrier se perdit un court instant et il se mordit la lèvre avec regret, sentant toute l'amertume qu'il avait enfoui depuis cette tendre adolescence resurgir violemment. Il avait été faible, à l'époque. Elle avait été prête à mourir juste pour l'aider, pour lui permettre de vivre. Au final, son sacrifice n'était pas vraiment différent de celui de Raphaël. Tous deux avaient été prêts à donner leur vie pour que le Phoenix puisse s'élever de ses propres ailes... La seule différence manifeste, c'était que Misa avait réussi à s'en sortir, d'une manière ou d'une autre. Tandis que les poings de Nakata se serraient violemment et que ses paupières toujours fermées peinaient à ne pas trembler, le musicien reprit la parole :

Je l'ai oublié. J'ai perdu contact avec sa sœur après ma désertion. Je ne savais pas ce qu'elle est devenue, mais j'imagine que j'aurais été plus satisfait de le savoir dans d'autres circonstances. Quoi qu'il en fut, j'ai fini par rejoindre l'équipage de Raphaël. J'y ai rencontré une autre fille, Element. Nous... Ne sommes jamais sortis ensemble. Mais elle était la deuxième fille que j'ai aimé. Elle est morte durant un affrontement en haute mer, elle aussi... Face à la marine, cette fois. Ironique, hein ? Quoi qu'il en fut, nous avons fui, Fran et moi, jusqu'à Shabondy. Là-bas, j'ai rencontré une autre fille. Sila. Je suis resté avec pendant trois mois. Nous nous voyions en cachette. Elle était la sœur d'un bandit local, et j'étais un pirate. Elle était une simple civile. Nous avons arrêté de nous voir après une dispute. Elle voulait que j'arrête de prendre des risques, de partir à l'aventure et de risquer ma vie. J'ai choisi l'adrénaline.

Un léger sourire ironique vint teinter ses paroles avant qu'il ne reprenne le silence. Ses paupières s'entrouvrirent et il fixa le plafond, toujours aussi silencieusement, avant de reprendre la parole lentement et calmement, ne cessant de se dévoiler plus en profondeur :

J'ai rencontré d'autres filles. Je n'en ai aimé aucune autre. J'ai eu quelques aventures, mais ça s'arrêtait bien souvent à une soirée. Je... Crois n'avoir jamais réellement aimé Sila. Trop raisonnable, sans doute. C'était différent, avec Misa. Tout était différent. Nous étions parfaitement sur la même longueur d'onde. Nous avions les mêmes rêves et les mêmes velléités. Je ne pensais pas la revoir un jour... C'est comme ça que Takeo a pu me prendre de court. La mort de Misa... Ce serait mentir que de dire que je ne la regrette pas. Malgré tout... Non, je pense que je ne l'aimais plus. Plus réellement depuis... Notre rencontre, à nous deux.

Il avait parfaitement conscience que cette dernière phrase pouvait lui donner un ton faussement séducteur et beau parleur, comme l'avait dit un peu plus tôt Lia par l'intermédiaire de l'escargophone, mais il s'en fichait. Il avait promis faire preuve de transparence : il le faisait. Quelque part, la rencontre avec Holly avait été un tournant exceptionnelle, aussi bien dans sa vie émotionnelle que dans sa carrière de forban. Nakata avait alors rencontré une autre jeune femme absolument admirable mais, de surcroît, il avait eu l'occasion de recruter une demoiselle pleine de vie et d'amour. Il n'aurait probablement pas pu faire de meilleure rencontre sur ce tumultueux océan de South Blue. Après une nouvelle seconde de répit, le Phoenix ajouta lentement :

Je ne sais pas ce que tu vas en penser. Je ne peux pas te demander de me pardonner. Je n'ai pas été aussi franc que je n'aurais dû l'être mais... Je le regrette, vraiment. Je...

Le Fenice se coupa là, ayant conscience qu'il risquait de trop en dire. Déclarer sa flamme à une demoiselle qui regrettait amèrement son manque de sincérité un instant plus tôt ? Mauvaise idée. Restait à voir si Holly serait capable de l'excuser...



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue35/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue224/250Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeMar 4 Nov 2014 - 18:12



❝ Deviens mon brasier
• feat. Fenice Nakata •



Le doute, sans doute le pire sentiment qui soit en cet instant. Est-ce qu’il aimait encore cette Misa ? S’il répondait par l’affirmatif, je n’avais plus qu’à prendre mes cliques et mes claques. Par contre, s’il répondait négativement, qu’est-ce que je pouvais dire, moi ? Après tout, il pouvait se persuader qu’il ne l’aimait plus, même si au fond de lui c’était toujours le cas. Il pouvait mentir, même si je doutais qu’il en vienne dans cet extrême-là. Le doute, toujours. Je ne savais plus trop quoi penser, maintenant. Et c’était ce qui me faisait peur. Entendre sa voix me fit ouvrir les yeux, jusqu’à ce que je comprenne ses mots. Il ne savait pas, voilà ce qu’il était en train de dire. Probablement qu’il ne l’aimait plus. Ces incertitudes me firent grimacer, tandis que mon cœur se serrait. Là, sur le coup, j’avais envie de le gifler, de lui dire qu’il pouvait oublier ce qu’il venait de se passer. Ce serait une réaction impulsive, que je pourrais regretter après coup, mais c’était comme ça que j’étais. Là, j’avais vraiment l’impression de n’être qu’une fille comme ça, qu’il utilisait afin d’oublier celle qui venait de mourir. J’avais l’impression qu’il n’avait pas été sincère. Peut-être que je me faisais des films, que je me montais la tête pour des propos mal formulés, mais douter était la pire chose qui soit. Et je ne pouvais pas plus supporter cette désagréable sensation.

La suite me fit froncer les sourcils, tandis que je l’écoutais raconter toute sa vie sentimentale, passant de son histoire avec Misa à celle d’une autre fille, passant rapidement sur les histoires d’un soir. Une vie sentimentale chargée, il fallait bien l’avouer. Il avait souffert de la disparition de Misa, quand il était marine, c’était certain. Puis, il l’avait quelque peu oublié avec une pirate, avant de sortir avec une civile. Puis, il y avait eu des filles comme ça, pour passer le temps. S’il avait décidé de résumer ainsi ses propos, cela serait revenu au même pour moi. Je n’étais pas sans cœur au point de ne pas m’intéresser à ses peines de cœur, mais je trouvais cela plutôt insolite, comme situation. Il avait avoué m’aimer quelques minutes auparavant et, après l’appel de cette fille, je me retrouvais à entendre sa vie avec d’autres filles. Je n’aimais pas vraiment ça, même si cela me permettait de connaître quelques parties de son passé. Après tout, qui pouvait savoir qu’il avait été entraîné par les marines, avant ? Qui pouvait deviner, tout du moins ? Personne. Et, si l’on réfléchissait un peu, c’était grâce à Misa qu’il avait déserté cette institution pour choisir la piraterie. Si elle n’avait pas disparue, il n’aurait jamais déserté. Et, s’il n’avait jamais déserté, je ne l’aurais jamais connu. Sans lui, je serais encore en train de tergiverser sur South Blue, à décider de mon avenir. Même si je ne l’aimais pas, je devais au moins la remercier pour ça. Son existence avait été bénéfique, finalement. Cette pensée me fit sourire, tandis qu’il continuait à parler, disant ne pas savoir s’il regrettait la mort de son premier amour. Premier amour, comme ce qu’était Len pour moi. Pour le coup, on pouvait dire que c’était une hécatombe. L’entendre douter sur les sentiments qu’il pouvait porter à cette fille me fit soupirer. Jusqu’à ce qu’il parle de nous, qu’il dise ne plus l’aimer autant depuis notre rencontre. Une phrase pouvant faire craquer n’importe qui, me laissant simplement de marbre. Enfin, extérieurement. A l’intérieur, mes pensées se bousculaient. Est-ce que je devais le croire ? Est-ce qu’il était vraiment sincère ? Finir sur un mensonge serait plus que regrettable. Décider de le laisser en plan risquait de me donner des regrets. Et je ne voulais pas regretter.

Silencieuse, je laissai quelques secondes s’écouler. Qu’est-ce que je pouvais dire, maintenant ? Fermant les yeux un bref instant, je les rouvris, bougeant mon bras ensuite pour le laisser retomber sur le lit. Lentement, je me fis basculer sur le ventre, mon regard tourné vers le blondinet assis par terre.

« Tu quoi ? Tu es désolé ? Tu veux oublier ? Tu m’aimes, peut-être ? Vas-, termines ta phrase. »

Impulsivité, quand tu nous tiens. Fermant les yeux, je fis craquer la jointure de mes doigts, me sentant soudainement nerveuse. Ouvrant à nouveau les yeux, je me mis à fixer le plateau repas que je lui avais amené. La soupe allait être froide, maintenant.

« Ne pas m’avoir raconté tes histoires passées, ce n’est pas ce qui me dérange le plus. Tu sais ce qui fait mal ? Que tu ne sois pas certain sur le fait de l’aimer encore. Cela a de quoi donner l’impression de n’être qu’une fille de substitution, même si ce n’est pas le cas. »

C’était désagréable comme sensation. Baissant la tête, je laissai mes cheveux cacher mon visage. Il voulait être honnête, nous allions être deux.

« Qu’est-ce que tu dirais si je disais que Len était mon ancien petit copain ? Que, jusqu’à présent, c’était le seul que j’avais aimé ? Tu vas peut-être douter, te dire que je l’aime toujours, penser que je me sers de toi pour l’oublier. C’est désagréable, non ? C’est exactement ce que je ressens. »

Je marquai une pause, triturant mes doigts avant de me décider. Terminer comme ça serait du gâchis.

« Mais, tu sais quoi ? Je sais aussi que je ressens autre chose. Autre chose de plus fort, qui reste malgré tout. Je ressens de l’amour. Et là, tu te demandes pour qui. C’est pour toi que je ressens ça. Je t’aime, malgré tout. Même si tu me dis ne pas pouvoir oublier Misa, même si tu doutes par rapport à Len. Et, si cela devient trop gênant pour toi, que tu ne peux pas oublier l’autre, je partirais. Car je ne veux pas ternir mes souvenirs par une dispute, par des larmes. Je veux garder le meilleur de nous deux. »

Je venais d’avouer ce que j’avais sur le cœur, à cet instant précis. Qu’il l’accepte ou non, cela jouera sur mon futur sur ce navire. Je lui laissai le choix, à lui de se décider maintenant.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue52/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue879/1000Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeMar 4 Nov 2014 - 19:09


Deviens mon brasier. ♠
❝ L'amour est à ceux qui y pensent. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite au retour d'Holly au sein de l'équipage et à d'innombrables affrontements qui ont fini par mené l'équipage à la victoire, les camarades de Nakata l'ont ramené sur le bateau afin de récupérer des blessures infligées par l'organisation d'Extinction. Il y est resté inconscient pendant quelques heures, rattrapé par la fatigue et les émotions accumulées depuis la mort d'Hato.







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.



❝ Laisse-moi raconter ❞


Le silence pesant qui s'était subitement installé à la suite de ses paroles représentait étrangement efficacement le chaos qui régnait alors en son sein. L'attente effroyable et lourde de sens d'une réponse de la part de la demoiselle était plus pénible à endurer qu'il n'aurait pu le croire au premier abord. Nakata n'osait toujours pas regarder la jeune femme droit dans les yeux, comme si son simple faciès risquait de lui faire regretter ses paroles. Il ne savait pas ce qu'elle ressentait. Si elle le détestait, si elle se fichait de son passé, si elle doutait, si elle appréciait qu'il se livre ainsi... Il ne pouvait pas savoir, et nageait dans l'inconscience absolue. Il craignait d'en avoir trop dit, mais était certain qu'il n'aurait pas été raisonnable de continuer à garder son passé enfoui. Le Schichibukai se devait d'exposer ses démons d'antan à ses camarades lorsque ceux-là le méritaient, et Holly était désormais celle qui était la plus chère à ses yeux. Le capitaine se fichait de perdre la considération des autres et de voir son monde se collapser tout autour de lui tant qu'il subissait cette agonie avec elle. Il se fichait bien d'être insulté, frappé et moqué si elle était là pour panser ses plaies et le faire rire lorsqu'elle serait à ses côtés. En réalité, le Phoenix n'avait peur que d'une chose : que tout ne devienne un calvaire si elle en venait à décider de quitter l'équipage. Perdre Hato puis sa camarade dans la foulée serait certainement la fin de l'équipage en lui-même... Et sa fin à lui. Le combattant ne voyait pas vraiment l'intérêt de demeurer tel qu'il l'était s'il n'était pas capable de conserver ses amis auprès de lui. Si la Rose décidait de partir, le Fenice respecterait sa décision et ne ferait certainement rien pour l'en empêcher. Si elle décidait de le gifler, de le griffer, de lui cracher dessus, il se laisserait faire avec toute la patience du monde. Il lui devait bien ça. Malheureusement, parmi tout ce qu'il aurait pu imaginer, ce fut le pire qui eut lieu : qu'elle prenne la parole pour lui infliger toute sa déception et ses hésitations en quelques instants.

Tu quoi ? Tu es désolé ? Tu veux oublier ? Tu m’aimes, peut-être ? Vas-y, termines ta phrase.

Quelques mots, simples en apparence, et pourtant déjà ô combien complexes à encaisser. Baissant le regard en se mordillant la lèvre avec appréhension, le blondinet conserva le silence, ne pouvant se résigner à lui déclarer son amour, une fois de plus. Non pas qu'il n'y croyait plus, au contraire même : il ne voulait pas lui faire croire qu'il n'était rien d'autre qu'un séducteur, qu'il n'avait ni sentiments ni considération pour autrui. Nakata songeait qu'elle devait désormais se faire sa propre idée sur lui, avec tout ce qu'elle avait pu vivre à ses côtés. Toutefois, le reste des paroles furent encore plus difficiles à assimiler, le plongeant dans un marasme sentimental insoutenable.

Ne pas m’avoir raconté tes histoires passées, ce n’est pas ce qui me dérange le plus. Tu sais ce qui fait mal ? Que tu ne sois pas certain sur le fait de l’aimer encore. Cela a de quoi donner l’impression de n’être qu’une fille de substitution, même si ce n’est pas le cas. Qu’est-ce que tu dirais si je disais que Len était mon ancien petit copain ? Que, jusqu’à présent, c’était le seul que j’avais aimé ? Tu vas peut-être douter, te dire que je l’aime toujours, penser que je me sers de toi pour l’oublier. C’est désagréable, non ? C’est exactement ce que je ressens. Mais, tu sais quoi ? Je sais aussi que je ressens autre chose. Autre chose de plus fort, qui reste malgré tout. Je ressens de l’amour. Et là, tu te demandes pour qui. C’est pour toi que je ressens ça. Je t’aime, malgré tout. Même si tu me dis ne pas pouvoir oublier Misa, même si tu doutes par rapport à Len. Et, si cela devient trop gênant pour toi, que tu ne peux pas oublier l’autre, je partirais. Car je ne veux pas ternir mes souvenirs par une dispute, par des larmes. Je veux garder le meilleur de nous deux.

Son cœur se serra plus violemment que jamais lorsqu'elle avoua que Len avait également été son premier et seul amour jusque là. Il eut l'impression que tout ce qu'il ressentait venait d'être sauvagement piétiné, sans la moindre pitié, et qu'il ne demeurait en lui plus qu'un vestige de ses anciens sentiments. Et pourtant... Nakata ne pouvait se résoudre à tout envoyer balader. Il ne pouvait pas lui dire de s'en aller, précisément parce que c'était la dernière chose qu'il pouvait souhaiter. S'il resta silencieux et immobile dans un premier temps, une larme vint rapidement couler le long de sa joue. Culpabilité, effroi, peine, tristesse. Un tumulte grandissant d'émotions négatives l'emplirent violemment, l'ébranlant comme jamais. Pourquoi s'était-il senti obligé de se confesser entièrement, un instant plus tôt ? Pourquoi n'avait-il pas juste pu dire que tout cela n'était qu'histoire ancienne et qu'il pensait avoir tourné la page ? La chose n'aurait pas été moins honnête, mais aurait certainement été bien moins complexe à encaisser pour Holly... Toute l'empathie du monde n'avait pas été utile pour comprendre ce que ressentait la rose tandis que lui, le pirate pourtant si sûr de lui à l'accoutumée, avait pris la parole. En revanche, il avait suffi qu'elle prenne la parole pour retourner la situation pour qu'il se rende compte de l'idiotie dont il avait pu faire preuve. Le Phoenix ramena son regard jusqu'à sa camarade pour la première fois depuis quelques minutes et se redressa soudain. Il se rapprocha d'elle vivement et, sans crier gare, la prit simplement dans ses bras. Il vint enfouir son visage au creux du coup de la demoiselle, profitant de son odeur et de sa proximité, la gardant tout simplement contre lui. Le Fenice, essayant vainement de refréner les quelques larmes qui continuaient de couler, indéniables marques de sincérité, prit la parole en fermant les paupières :

Je suis désolé, Holly... Tellement désolé... Je ne suis qu'un idiot... Je ne veux pas que tu partes, je ne veux pas que tu me laisses... Je ne veux pas que tu t'en ailles, plus maintenant... Je ne pourrais plus me passer de ta présence... Je t'en conjure, pardonne-moi... Je ne voulais pas te faire souffrir, je ne voulais pas que tu aies l'impression d'être seconde... Tout ce que je t'ai dit est vrai, Holly, tout. Tu es la seule pour qui je veux vivre et ressentir, tu es la seule qui m'importe. Je t'aime... Je t'aime tellement...

Les dés en étaient jetés. Peu importait ce que pouvait bien répondre la demoiselle, peu importait les actes qu'elle pouvait avoir à son égard : il avait dit tout ce qu'il avait à dire pour tenter de rattraper son indicible bêtise. La douleur qu'il éprouvait était plus vive que toutes les estafilades qu'il aurait pu encaisser, plus violente que la plus impitoyable des brûlures. Elle ouvrait son cœur et l'écorchait, lentement. Et il n'y avait plus qu'une personne pour lui venir en aide : Holly.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue35/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue224/250Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeMer 5 Nov 2014 - 17:58



❝ Deviens mon brasier
• feat. Fenice Nakata •



Je m’étais redressée, m’asseyant sur le lit. Cette conversation, toutes ces révélations, tout cela me rendait nerveuse. Et, à cause de cela, je n’arrivais plus à rester en place. Il fallait que je bouge, que je fasse quelque chose. Il fallait qu’il me réponde rapidement, qu’il me dise ce qu’il en pensait. S’il voulait me voir partir, ne supportant pas que j’ai mis fin aux jours de son ancienne petite amie. Ce serait cruel, sans-cœur, mais je partirais la tête haute. Car j’avais encore assez de fierté pour cela et que je ne voulais pas le quitter avec des larmes. Ternir mes souvenirs était la dernière chose que je souhaitais. Je voulais revivre notre rencontre, nos aventures, sa déclaration. Tout cela et bien plus encore, sans avoir à penser à notre séparation. Car il n’y avait rien de plus déprimant que cela. Soupirant légèrement, mon regard se porta sur Nakata quand il se leva, le détaillant tandis qu’il s’approchait. Sentir ses bras m’entourer me fit écarquiller les yeux, avant que je me ressaisisse. S’il souhaitait un adieu, il n’aurait sans doute pas réagi comme cela. Je sursautai légèrement en sentant sa tête dans mon cou, me mordant la lèvre inférieure. Qu’est-ce qu’il me faisait, à présent ? Ses mots me firent frémir. Je l’écoutai en silence, ne tentant pas de l’interrompre. A quoi bon ? J’attendais une réponse, il était en train de me la donner. Et il avait dit ce que j’avais espéré. Il m’aimait, plus que l’autre. Il voulait que je reste. Et c’était ce qui comptait. Je laissai quelques secondes s’écouler, avant que ma main ne vienne caresser son bras, d’un geste que je voulais réconfortant. Bien vite, elle remonta, passant à ses cheveux, au haut de son crâne. Je réitérai mes caresses. Pourtant, je ne dis rien. Ce n’était pas parce que je ne savais pas quoi dire, non. Juste que je ne voulais pas briser ce moment. Je ne voulais pas être brusque. Ironique, surtout quand on sait ce que j’avais pu dire avant. Mais, je n’étais pas foncièrement méchante. C’était plutôt le contraire, même.

Après quelques instants, je le fis se reculer, encadrant son visage de mes mains. Je voulais qu’il me regarde, qu’il ne se dérobe pas. Ses larmes m’arrachèrent un froncement de sourcil, avant que je me reprenne. Le faire pleurer n’était pas mon intention première. Et, pour ce fait, je m’en voulais. Essuyant une larme sur sa joue avec mon pouce, je lui souris doucement, d’un sourire plein de regrets.

« Je suis désolée … Je ne pensais pas te faire pleurer. Ce n’était pas mon intention, en tout cas. »

Je me mordis la lèvre inférieure un court instant, détournant le regard avant de le regarder à nouveau dans les yeux. Je ne voulais pas qu’il se dérobe, ce n’était pas pour le faire moi-même. Soupirant un coup, je repris la parole, ma voix se faisant un peu plus douce.

« Tu n’es pas seul fautif, tu n’es pas le seul à devoir te faire pardonner. Je n’aurais pas dû te balancer cette histoire avec Len en pleine figure. Je voulais te blesser comme je l’avais été, mais c’était un comportement purement enfantin. Excuse-moi, Nakata. »

Il pouvait m’en vouloir, mais ne semblait pas vraiment capable de le faire, maintenant. Après, peut-être étais-je en train de me tromper. Dans tous les cas, ce n’était pas ces mots-là qu’il attendait. Là, j’étais prête à mettre ma main à couper.

« Je reste. Je reste parce que je t’aime. Je reste parce que je ne pourrais pas être heureuse sans toi. »

D’un coup, j’avalai la maigre distance séparant nos visages, posant mes lèvres sur les siennes. Ce baiser, légèrement salé à cause des larmes coulées, était sans doute celui que je préférais. Car, maintenant, nous savions tous les deux que nous étions sincères. Il n’y avait plus de raison de douter. Rompant ce contact magique, je me mordillai légèrement la lèvre inférieure, avant de prendre la parole.

« Plus de cachotteries, plus de trahison, pas de mensonges, même par omission. Parce que sinon, je jure de te faire vivre un véritable enfer. C'est à prendre ou à laisser, mon cher.»

Mon sourire se fit malicieux, avant que je me mette à rire doucement. Il fallait bien détendre cette atmosphère. Même si, au fond de moi, je n’en pensais pas moins.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue52/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue879/1000Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeMer 5 Nov 2014 - 22:01


Deviens mon brasier. ♠
❝ L'amour est à ceux qui y pensent. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite au retour d'Holly au sein de l'équipage et à d'innombrables affrontements qui ont fini par mené l'équipage à la victoire, les camarades de Nakata l'ont ramené sur le bateau afin de récupérer des blessures infligées par l'organisation d'Extinction. Il y est resté inconscient pendant quelques heures, rattrapé par la fatigue et les émotions accumulées depuis la mort d'Hato.







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.



❝ Laisse-moi raconter ❞


Cette accolade, pourtant si banale en apparence, signifiait bien plus que Nakata que nul n'aurait pu l'imaginer. Il ne l'avait pas prise dans ses bras uniquement par fantaisie, ou pour tenter de la manipuler par un procédé effroyablement vil... Non, cet acte parlait de lui-même. Son désespoir autant que son amour, il souhaitait les transférer à cette demoiselle pour qui il était prêt à tout. Il l'aimait, comme un fou, comme il n'avait jamais aimé personne... Cette certitude croissait en lui petit-à-petit, le confortant dans cette hypothèse qu'Holly était bel et bien celle avec qui il voulait construire sa vie. Elle était parfaite ou lui apparaissait comme tel et la seule perspective de possiblement pouvoir la perdre suffisait à le faire trembler ainsi d'effroi. Le blondinet ne cherchait plus à être fier ou viril. Il ne cherchait plus à impressionner ou à époustoufler, n'avait plus comme objectif celui de s'affirmer. A cet instant précis, tout ce qu'il voulait, c'était que la rose le reconnaisse comme l'homme qu'il était : un type qui, comme tout le monde, possédait ses humeurs et ses sentiments. C'était pour cela qu'il s'était ainsi laisser allé, pour cela qu'il n'avait retenu ni cette accolade douce et tendre ni ces larmes qui prouvaient son humanité à elles seules. Parce qu'il voulait être franc et honnête plutôt que puissant et fort, le Phoenix avait décidé d'apparaître à la jeune femme tel qu'il l'était réellement lorsqu'il ne choisissait pas d'endosser le rôle du puissant justicier qui lui seyait pourtant à merveille. Un jeune homme plein de vie et de tourments. Ainsi, lorsqu'il sentit les caresses de sa bien-aimée, le Fenice se mordit la lèvre plus durement encore, une nouvelle vague de remords l'assaillant de toute part. Qu'elle le pardonne encore malgré tout ce qu'il avait pu dire et faire, sans se soucier d'elle le moins du monde... Cela était précisément la raison pour laquelle il était tombé amoureux d'elle.

Ainsi le combattant ne résista-t-il pas quand la jeune fille le repoussa doucement, semblant plus précautionneuse que jamais. Il la regarda droit dans les yeux comme elle semblait l'exiger, laissant ces mains si douces et chaudes entourer son visage. A nouveau, Nakata ne fit pas le moindre effort pour sembler plus noble. Il ne chercha pas vainement d'essuyer ses larmes d'une façon discrète, ne chercha pas à arborer un faciès calme et serein comme il avait autrefois pu le faire. Non, le blondinet cherchait juste à savoir ce qu'elle pensait, ce qu'elle voulait, ce qu'elle espérait. Quand le pouce d'Holly vint caresser sa joue pour essuyer la larme solitaire qui y demeurait, le blondinet ferma les paupières un court instant pour la laisser faire tout en profitant de ce contact pourtant anodin au maximum. Il ne voulait pas perdre une miette de ce que la pirate pouvait bien lui offrir. Il comptait bien mourir avec ces souvenirs. Ainsi, quand la demoiselle prit la parole d'une voix douce, le Schichibukai ouvrit à nouveau les yeux, lentement, pour profiter avec l'émerveillement d'un nouveau né de sa beauté et de sa grâce :

Je suis désolée … Je ne pensais pas te faire pleurer. Ce n’était pas mon intention, en tout cas.

Une nouvelle fois, ces mots en apparence si simples firent frisonner doucement le Fenice qui renvoya à sa camarade un léger sourire teinté de tristesse. Il ne considérait pas cet excès d'émotion comme imputable à la demoiselle, au contraire même. Il jugeait tout simplement que tout cela n'avait eu lieu qu'à cause de lui, qu'à cause de ce qu'il avait bien pu lui cacher. Autrement dit, il estimait avoir récolté ce qu'il avait semé. Cela étant, le capitaine de Tengoku no Seigi ne prit pas pour autant la parole, essayant de ne pas couper Holly dans son élan en faisant preuve de la patience qu'elle avait pu avoir. Il lui devait bien cela, après tout.

Tu n’es pas seul fautif, tu n’es pas le seul à devoir te faire pardonner. Je n’aurais pas dû te balancer cette histoire avec Len en pleine figure. Je voulais te blesser comme je l’avais été, mais c’était un comportement purement enfantin. Excuse-moi, Nakata.

Pour le coup, même s'il était déterminé à prendre la parole, le Phoenix fut incapable de rester de marbre. Sa tête se secoua doucement, formulant une réponse négative. Elle n'avait pas à se pardonner. Une nouvelle fois, c'était sa faute, à lui et à lui seul. S'il n'avait pas amené toutes ces histoires aussi brutalement, s'il avait fait preuve d'un peu plus de tact et de délicatesse, Nakata n'aurait pas eu à apprendre la vérité d'une façon aussi déplaisante. Son léger sourire, aussi triste qu'auparavant, sous-entendit clairement toutes ces pensées tandis qu'il demeurait dans un profond mutisme, attendant avidement la suite des paroles de celle qui pouvait choisir de l'enchaîner ou de le délivrer pour tout le restant de son existence.

Je reste. Je reste parce que je t’aime. Je reste parce que je ne pourrais pas être heureuse sans toi.

Deux mots si simples mais que l'intensité de la scène rendait absolument exceptionnels résonnèrent un court instant en son for intérieur tandis que Nakata laissait avec surprise la demoiselle l'embrasser aussi ardemment qu'auparavant. Ses paupières légèrement écarquillées se fermèrent après un instant d'hésitation tandis qu'il profitait de ce baiser de tout son saoul, reprenant la rose dans ses bras et la serrant fermement mais délicatement contre lui, comme s'il ne voulait pas la laisser s'enfuir sans pour autant pouvoir se résigner à user de la force. Comme auparavant, le blondinet sentit son cœur et son corps vibrer à l'unisson tandis qu'une dernière larme, véritable joyau synonyme de délivrance, venait se lier à leurs lèvres entremêlées. La douceur et la passion de l'instant fut, malheureusement, et comme à l'accoutumé, trop bref pour que l'artiste ne puisse l'apprécier pleinement. Cela étant, les paroles que prononça Holly avec un air à la frontière de l'amusement et de l’espièglerie furent presque aussi plaisant que l'échange endiablé qu'ils venaient tout juste de clore. Se mordant la lèvre une fois de plus, le cœur battant devant cet acte de pure miséricorde, le Fenice vint poser son front sur l'épaule de sa bien aimée avec un sourire aussi soulagé qu'épanoui, caressant ses cheveux avec douceur et délicatesse :

Oui... C'est promis, Holly...

Rien ni personne n'allait jamais plus les faire douter précisément parce qu'ils s'étaient promis sincérité. Le Phoenix était convaincu que rien ne pouvait leur arriver, comme si toute la candeur dont il avait pu faire preuve pendant des années s'était soudainement accumulée concernant ce sujet précisément. Pour ce qu'elle avait pu lui offrir ce jour-là, à savoir le pardon, la rédemption et l'amour, Nakata était prêt à tout pour elle. Il se recula doucement, à nouveau, continuant toutefois de parcourir sa chevelure rosée d'une main tendre avant de lui chuchoter doucement :

J'imagine que certains seront surpris quand ils seront mis au courant... Enfin, prenons notre temps. Rien ne presse, et... Je ne risque pas de m'envoler.

Au final, l'idiotie était également l'un de ses traits de caractère, et si Holly l'aimait, alors elle saurait finir par l'apprécier.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue35/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue224/250Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeSam 8 Nov 2014 - 15:38



❝ Deviens mon brasier
• feat. Fenice Nakata •



Je souris quand il prit la parole, promettant qu’il n’y aurait plus jamais de ça entre nous. Il était sincère, je le savais. Avec le temps, je finissais par le connaître, même si j’avais douté, avant. Le doute avait été légitime sur le coup, mais je me rendais compte que j’avais été stupide. Stupide de douter de ses mots, de ses sentiments. Je le regardai dans les yeux quand il recula, l’écoutant attentivement avant que mon sourire ne s’accentue d’avantage. S’envoler ? L’humour était assez mauvais, mais il fallait bien avouer qu’il faisait des efforts. Attrapant la main avec laquelle il jouait avec mes cheveux, je posai ma joue contre celle-ci, faisant une légère moue.

« Elle était assez nulle, ta blague. Enfin, tu finiras par t’améliorer un jour, ne t’inquiètes pas. Ou alors, tu seras condamné à faire des blagues nulles toute ta vie ... Moui, à mon avis, ça risque d’être la deuxième option. »

Je lui adressai un sourire moqueur, me rapprochant pour lui voler un baiser avant de m’éloigner à nouveau. Le taquiner, cela m’avait manqué. Tout comme le fait d’être avec lui, d’entendre ses idioties, de naviguer, d’être avec Volpha et Areia. Tout un tas de petites choses qui finissaient par peser sur le cœur, au bout d’un moment. Surtout au moment de l’enterrement. A ce moment-là, j’avais eu le plus besoin de retrouver ces pirates que je considérais comme ma nouvelle famille, de revoir Nakata. Et, même si nos premières retrouvailles n’avaient pas été sous le signe de la fête, il fallait bien avouer que les deuxièmes étaient bien mieux. Surtout que cela avait pris un tournant assez imprévu. Mon regard se porta sur son plateau repas, repensant ensuite à ce qu’il venait de dire. Il ne risquait pas de s’envoler, s’il ne mangeait rien. Avoir oublié le repas n’était pas digne d’un médecin se souciant de son patient. Mon regard se porta sur lui, sur son visage, sur son torse nu. Il allait finir par attraper la mort s’il restait ainsi. Fronçant légèrement les sourcils, je lui attrapai les poignets, le tirant sur le lit, à côté de moi. Je lui fis mon plus beau sourire, avant d’attraper le paquet de biscuit sur le plateau et de lui en donner un. Pour le coup, il risquait de me prendre pour une folle et de regretter son choix.

« Si tu veux voler, il te faut des forces. Et, pour ça, rien de mieux que de manger ! La soupe est froide, maintenant, mais tu peux te rabattre sur les biscuits. Ce n’est pas vraiment le meilleur repas, mais bon. Je pourrais aller réchauffer la soupe, mais je n’ai pas envie de quitter ce lit si confortable. »

Je ne voulais pas le quitter aussi, mais cela aurait peut-être été de trop. Un léger frisson me parcourut, avant que je ne retienne un bâillement. Cela faisait un moment que je n’avais pas eu une bonne nuit de sommeil, et la fatigue commençait à peser de plus en plus. Levant les bras au ciel pour m’étirer, je regardai ensuite Nakata, lui souriant.

« Pour mettre au courant tout le monde, on pourrait faire un communiqué de presse. Ou une conférence ! Des choses stupides, mais tu savais que certaines personnes faisaient ça ? Enfin, ils sont plus connus, avec des fans et tout. Je doute que l’on ait des fans. »

Je ris légèrement, me laissant tomber sur le lit. Ce que je disais pouvait paraître stupide, mais c’était volontaire. Je repris mon sérieux peu après, fixant le plafond en réfléchissant.

« Méliandre pourrait nous traiter d’imbéciles. Namusa serait peut-être content. Pour Damon, je ne sais pas. Après, pour les autres personnes, je ne connais pas, donc difficile à dire. D’ailleurs, il faudrait m’expliquer un peu ce qui s’est passé durant mon absence. Mais on a le temps ! Je suis de retour et je ne compte plus partir. »

Je souris, me rapprochant pour lui voler un autre baiser. Maintenant, je n’avais plus envie de le quitter. Je voulais être comme les filles de mon âge, vivre une histoire d’amour sans rien pour l’entacher. Surtout pas un drame. Me redressant légèrement, je regardai par le hublot de sa cabine. Il faisait nuit, maintenant. Et, qui disait nuit, disait repos.

« Il fait nuit, tu devrais te reposer maintenant. Une bonne nuit de sommeil et tu seras en pleine forme ! »

En tant que médecin, je voulais qu’il se repose pour récupérer pleinement. Mais, en tant que fille normale, je voulais rattraper le temps perdu, profité pleinement de lui. Parfois, être en contradiction avec soi-même était assez particulier.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue52/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue879/1000Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeSam 8 Nov 2014 - 17:11


Deviens mon brasier. ♠
❝ L'amour est à ceux qui y pensent. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite au retour d'Holly au sein de l'équipage et à d'innombrables affrontements qui ont fini par mené l'équipage à la victoire, les camarades de Nakata l'ont ramené sur le bateau afin de récupérer des blessures infligées par l'organisation d'Extinction. Il y est resté inconscient pendant quelques heures, rattrapé par la fatigue et les émotions accumulées depuis la mort d'Hato.







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


❝ Laisse-moi raconter ❞


Evidemment, il aurait été difficile de songer qu'Holly aurait trouvé cette petite blague hilarante, tant et si bien que le blondinet laissa sa bien-aimée prendre sa main avant de caresser sa joue doucement et amoureusement, comme absorbé par sa beauté. Quand il la voyait ainsi, Nakata avait l'impression de se trouver face à quelqu'un qui n'avait plus rien d'humain. Il avait envie de l’idolâtrer, de l'aduler comme la déesse telle qu'elle lui apparaissait. Quand la pirate prit la parole, le Phoenix se contenta de fermer les paupières pour profiter du son mélodieux de sa voix :

Elle était assez nulle, ta blague. Enfin, tu finiras par t’améliorer un jour, ne t’inquiètes pas. Ou alors, tu seras condamné à faire des blagues nulles toute ta vie ... Moui, à mon avis, ça risque d’être la deuxième option.

Un léger sourire s'afficha sur les lèvres du jeune homme tandis que son cœur s'emballait à nouveau lorsqu'il sentait celles de la demoiselle s'y poser afin de lui voler un baiser. Ne luttant nullement, conservant même les paupières closes pour profiter du contact aussi passionnément que possible, le Fenice continua de caresser la joue de la jeune femme un court instant. Même le vent de plus en plus glacial ne semblait pas pouvoir l'ébranler tant la force qu'elle réveillait en lui était puissant et agréable. Au final, le maudit avait l'impression d'être en transe, dans un état second et extrêmement plaisant. Quand il la regarda à nouveau, le Schichibukai remarqua que le regard de sa compagne s'était posé sur le plateau repas abandonné à son sort, sur la table de chevet. Quand elle le fixa à nouveau, fronçant les sourcils comme contrariée, le capitaine de Tengoku no Seigi comprit où elle voulait en arriver. Cette fille était encore préoccupée par son bien, même dans un moment comme ça ? En réalité, l'artiste comprit que ça n'était pas exactement le cas : c'était justement dans ce genre de moments qu'elle risquait de se montrer aussi protectrice que possible... Et le jeune homme était certain qu'il apprécierait cela encore plus ardemment que tout le reste. Ainsi se laissa-t-il faire lorsqu'elle attrapa ses poignets, se plaçant sur le lit à ses côtés. Le sourire que lui lança la rose le fit vibrer une fois de plus tandis qu'il se mordait la lèvre pour ne pas agir sous le coup de l'impulsion. Il aurait voulu la couper dans la parole en l'embrassant aussi tendrement que possible, mais le blondinet avait conscience que cela n'était pas forcément très sage. Il aurait le temps de lui prouver son amour en temps voulu, alors autant profiter de la tendresse presque maternelle de la criminelle aussi longuement qu'il le pouvait...

Ainsi, quand elle lui tendit un biscuit, Nakata l'attrapa délicatement en lui souriant à son tour, amusé par la tournure que prenait la situation. Il reconnaissait bien là le docteur qui s'occupait de son patient mais... D'un autre côté, il reconnaissait également Holly, et toute la tendresse qu'elle était susceptible de témoigner même dans les moments les plus simples. De ce fait, lorsque la demoiselle prit la parole, le forban l'écouta attentivement, mordant dans le biscuit avec un air amusé trônant toujours sur le visage :

Si tu veux voler, il te faut des forces. Et, pour ça, rien de mieux que de manger ! La soupe est froide, maintenant, mais tu peux te rabattre sur les biscuits. Ce n’est pas vraiment le meilleur repas, mais bon. Je pourrais aller réchauffer la soupe, mais je n’ai pas envie de quitter ce lit si confortable.

Cela tombait bien, au final : il n'avait pas vraiment envie qu'elle le quitte juste pour aller réchauffer une soupe qu'il ne boirait probablement pas entièrement, de toute manière. Comment se concentrer sur son estomac quand son cœur battait aussi puissamment ? Gardant le silence même s'il n'en pensait pas moins pour autant, le Schichibukai reporta brièvement son attention sur les restes du biscuit qu'il avait en main, l'avalant à son tour. Il devait admettre que manger quelque chose n'était pas de refus non plus, après ces quelques heures pour le moins tumultueuses... Mais il ne se sentait pas oppressé par la faim pour autant. En tout cas moins que par l'amour. Quand la rose s'étira vivement, témoignant malgré elle de la fatigue qui l'harassait, le blondinet la regarda toujours aussi amoureusement, se retenant pour ne pas l'attraper vivement, dans un excès de fougue et de bonheur. Le musicien l'écouta à nouveau, se reculant un peu sur son lit pour s'adosser au mur tout en fermant les paupières pour apprécier l'harmonie de sa voix une fois encore :

Pour mettre au courant tout le monde, on pourrait faire un communiqué de presse. Ou une conférence ! Des choses stupides, mais tu savais que certaines personnes faisaient ça ? Enfin, ils sont plus connus, avec des fans et tout. Je doute que l’on ait des fans. Méliandre pourrait nous traiter d’imbéciles. Namusa serait peut-être content. Pour Damon, je ne sais pas. Après, pour les autres personnes, je ne connais pas, donc difficile à dire. D’ailleurs, il faudrait m’expliquer un peu ce qui s’est passé durant mon absence. Mais on a le temps ! Je suis de retour et je ne compte plus partir.

Le Phoenix ne s'était guère retenu de rire pendant un court instant, lorsqu'elle évoqua la réaction des autres. Quant à l'idée de faire une conférence, le Schichibukai la gardait dans un coin de sa tête. Irréalisable et drôlement loufoque, mais intéressante idée que la rose avait eu là. Après tout, pour ce qui était des fans, il était complexe de savoir s'ils en avaient. Quoi qu'il en fut, le Fenice avait conscience que Tengoku no Seigi était sur une pente montante et que leur renommée grandissait chaque jour... L'avenir qui leur était réservé était impossible à cerner complètement. Quand elle lui vola un nouveau baiser, le blondinet ouvrit à nouveau les paupières, l'écoutant à nouveau prendre la parole patiemment.

Il fait nuit, tu devrais te reposer maintenant. Une bonne nuit de sommeil et tu seras en pleine forme !

Encore une fois, la demoiselle prouvait qu'elle faisait probablement plus attention à lui qu'à elle. Ce fut dans ces conditions que Nakata l'attrapa doucement dans ses bras, se couchant tout en l'entraînant avec lui, la plaçant sur lui. Le pirate attrapa son interlocutrice par la taille fermement mais délicatement, profitant de la bienveillante chaleur qui semblait émaner d'elle. Il l'embrassa lentement, pendant quelques secondes, avant de lui répondre dans un chuchotement :

Reste avec moi, au moins cette nuit... J'ai envie d'être avec toi aussi longtemps que possible... Je n'ai pas besoin de dormir ou de manger, juste de te tenir contre moi et d'entendre ta voix.

Le blondinet vola un baiser à sa bien-aimée à son tour, avec un air plus amusé que jamais. Il tourna soudainement, la plaçant en-dessous de lui et prenant la main gauche d'Holly dans la sienne caressant ses doigts tendrement avant de murmurer à son oreille :

Et puis, d'ailleurs, tu as aussi besoin de sommeil. N'oublie pas de prendre soin de toi, ou je risque de me fâcher plus violemment que jamais.

Le Phoenix se recula à nouveau, toujours en caressant sa main, lui offrant un sourire plus radieux que jamais. Ils avaient tout deux grand besoin de sommeil, c'était un certitude, et son rôle de capitaine autant que celui d'amant lui obligeait à se préoccuper du sort de la rose. Inutile de préciser qu'il n'allait pas la laisser veiller à son chevet toute la nuit... Nakata se redressa, se levant du lit avant d'attraper son haut et de l'enfiler rapidement. Il avait envie de voir les étoiles, ne fut-ce que pendant un court instant. L'artiste se plaça devant la porte et demanda à la pirate :

Regarder un peu les étoiles avant de dormir, ça te donne envie ? L'air est frais, mais nous sommes jeunes, il en faut plus pour nous faire tomber malade !

Le blondinet lui fit un nouveau sourire radieux avant d'attendre sa réponse, se préparant à sortir un peu pour profiter des embruns de la mer.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue35/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue224/250Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeSam 8 Nov 2014 - 21:55



❝ Deviens mon brasier
• feat. Fenice Nakata •



Je me mis à rire légèrement quand il m’entraîna avec lui en se couchant, me serrant dans ses bras alors que j’étais sur lui. Malgré la chaleur qui émanait de son corps, je me mis à frissonner, attendant avec une certaine impatience la suite. Une merveilleuse suite. J’aimais sentir ses lèvres sur les miennes, ce mélange de douceur et de fougue. Douceur et fougue, c’était sans doute ce qui le caractérisait le mieux, si l’on ajoutait la force. Ces trois petites choses, qui s’entremêlaient, se complexaient, afin de devenir d’autres choses. L’éloignement de nos lèvres me contraria, jusqu’à ce que ses mots parviennent à mes oreilles, me faisant sourire. Sourire et rougir. Je cachai mon visage dans son cou, voulant éviter qu’il ne voie les rougeurs sur mes joues, qu’il ne comprenne mon embarras. Qu’il ne me prenne pour une gamine. Après quelques secondes, je redressai la tête, le regardant dans les yeux avant que ses lèvres ne retrouvent les miennes brièvement, et qu’il ne décide de changer de position. Sans vraiment prendre le temps de comprendre, le matelas se retrouva contre mon dos, Nakata étant au-dessus de moi. Je souris à ses mots, haussant les épaules. Dormir ? J’en avais envie, mais cela faisait un moment que je n’y parvenais plus vraiment. L’entendre dire qu’il serait fâché si je ne dormais pas me fit toutefois plaisir. Il se faisait du souci, c’était mignon. Secouant légèrement la tête, je fermai les yeux un court instant. Dormir. Ce simple mot me donnait de plus en plus envie, maintenant. C’est un manque de chaleur qui me fit ouvrir les yeux, constatant que Nakata était en train de se lever. Me redressant légèrement, en m’appuyant sur mes coudes, je le regardai enfiler son haut, hochant simplement la tête face à cette initiative. Il faisait de plus en plus froid, un haut ne serait pas de trop, loin de là. Ses mots me surprirent légèrement, avant qu’un sourire ne se dessine sur mon visage. Regarder les étoiles ? Pourquoi pas. Cela faisait un moment que j’avais pris le temps de le faire, de profiter pleinement de ce spectacle. Regarder une étoile, s’imaginer son climat, la vie sur celle-ci, son histoire. Ce n’était qu’un jeu d’enfants, mais j’aimais toujours autant y jouer. Même en grandissant on pouvait toujours garder une âme d’enfant. Me relevant d’un coup, j’acquiesçai à sa proposition, prenant toutefois le temps de piquer la couverture sur son lit. Même si nous étions jeunes, nous courrions le risque de tomber malade. Et avoir de la fièvre n’était pas la chose la plus agréable qui soit. Mettant d’abord la couverture sur les épaules du blondinet, je me servis des chutes pour me couvrir. Ceci fait, je lui adressai un grand sourire.

« Si tu attrapes la mort, tu auras besoin d’encore plus de repos. Donc, il faut te couvrir un peu, ordre du médecin ! »

Passant le pas de la porte, je me mordis la lèvre inférieure en remarquant que Volpha était toujours là. Elle avait attendu que je sorte, patiemment. Me dégageant de la couverture, je me rapprochai de ma louve, me mettant ensuite à sa hauteur avant de la gratouiller derrière l’oreille gauche. Cet endroit était son point faible, je l’avais appris il y a bien longtemps. M’excusant pour l’attente, je déposai un petit baiser sur le sommet de son crâne. Volpha lécha ma main, signe que les excuses étaient acceptées. Avec un sourire, je me redressai, retournant près de Nakata avant de sortir.

Le vent frais me fit frissonner, alors qu’une bourrasque faisait voler mes cheveux. Levant la tête, je me mis à regarder les étoiles, parfaitement visibles dans ce ciel dégagé. La nuit était belle, paisible. Rien ne pouvait la troubler. Faisant quelques pas sur le pont, je me tournai vers le blondinet, lui souriant avant de prendre la parole.

« J’avais un jeu, avant. C’était imaginer le nom d’une planète, la vie sur celle-ci, comment sont les personnes. Un jeu de gamins, mais c’était assez sympa. »

D’un geste, je lui montrai un point imaginaire dans le ciel.

« Tu vois l’étoile là-bas ? On peut dire qu’elle s’appelle Niala. Là-bas, il fait très chaud. Tellement chaud que cette étoile n’est pas peuplée et qu’il ne neige jamais. A vrai dire, c’est un peu l’enfer. Mais il y a tout de même des animaux, comme Areia ! La vie est dure, mais ils sont habitués. Et ils survivent, comme ils peuvent. Moui, pour cette étoile, c’est un peu triste. Mais on peut trouver autre chose, aussi ! »

J’étais comme une enfant le soir de Noël, s’émerveillant des cadeaux qu’elle découvrait. M’approchant du bastingage, je m’accoudai à celui-ci, souriant en sentant Volpha contre mes jambes. Ce contact, si familier, si rassurant, m’avait manqué. Tout comme ces moments d’insouciance.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue52/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue879/1000Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeDim 9 Nov 2014 - 13:08


Deviens mon brasier. ♠
❝ L'amour est à ceux qui y pensent. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite au retour d'Holly au sein de l'équipage et à d'innombrables affrontements qui ont fini par mené l'équipage à la victoire, les camarades de Nakata l'ont ramené sur le bateau afin de récupérer des blessures infligées par l'organisation d'Extinction. Il y est resté inconscient pendant quelques heures, rattrapé par la fatigue et les émotions accumulées depuis la mort d'Hato.







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


❝ Laisse-moi raconter ❞


La proposition qu'il avait faite à Holly sembla rapidement enchanter cette dernière qui, toutefois, eut à nouveau un réflexe maternel des plus touchants. En effet, cette dernière attrapa bien rapidement une couette dont elle usa afin de les couvrir un peu plus chaudement, tous les deux. Se laissant faire sans grande conviction, comme un gamin détaché des choses matérielles, Nakata la regarda et lui rendit son sourire tandis que la demoiselle prit la parole :

Si tu attrapes la mort, tu auras besoin d’encore plus de repos. Donc, il faut te couvrir un peu, ordre du médecin !

Désobéir à un médecin lambda, le Phoenix l'avait fait des dizaines sinon des centaines de fois. Son fruit du démon en lui-même était une très bonne excuse. Cela étant, à ce médecin, il n'avait pas envie de désobéir. Avec docilité, l'intrépide aventurier laissa la couverture là où elle avait été posée et se mit à avancer de concert avec Holly droit vers l'extérieur, où ils pourraient observer un peu les étoiles avant d'aller dormir. A peine furent-ils sortis que les deux forbans remarquèrent la louve de la rose, tranquillement couchée à quelques mètres de la porte tout au plus. Le blondinet ne put s'empêcher de sourire devant un tableau d'amour indéfectible effroyablement sincère tel que celui-ci. Au final, c'était probablement pour cela que l'artiste se sentait très proche des animaux : leur loyauté et leur simplicité en faisant des compagnons parfois bien plus agréables que les humains. Parfois. Le regard du Fenice se posa sur la demoiselle qui alla s'excuser auprès de sa louve. Empli de tendresse à son égard, le capitaine de Tengoku no Seigi laissa un nouveau sourire imprégner ses lèvres. Il se souvint un bref instant de leur rencontre, sur Paradise. Cette fois-là encore, c'était tout simplement grâce aux animaux qu'ils s'étaient rencontrés : leur passion commune pour ces petites bêtes les avait forcées à prendre leur défense face à un petit groupe de braconniers locaux.

Après cet instant, le duo de pirates sortit pour de bon à l'air libre, profitant de la première bourrasque qui venait souffler sur eux comme pour les déconseiller de demeurer ici plus longtemps. Faisant fi de tout cela, Nakata leva immédiatement son regard droit vers les cieux pavés d'étoile, laissant les embruns de la mer parfumer et encenser les lieux plus puissamment que jamais. Après un instant de calme et de silence pendant lequel le capitaine de Tengoku no Seigi profitait enfin de la mer de tout son saoul, Holly prit la parole d'une voix toujours aussi mélodieuse et appréciable :

J’avais un jeu, avant. C’était imaginer le nom d’une planète, la vie sur celle-ci, comment sont les personnes. Un jeu de gamins, mais c’était assez sympa.

Légèrement intéressé, le blondinet tourna son regard vers la rose et suivit son geste, levant les yeux vers un point de ce vaste plafond astral. Un sourire vint naître une fois de plus sur ses lèvres tandis qu'il écoutait les explications de sa camarade :

Tu vois l’étoile là-bas ? On peut dire qu’elle s’appelle Niala. Là-bas, il fait très chaud. Tellement chaud que cette étoile n’est pas peuplée et qu’il ne neige jamais. A vrai dire, c’est un peu l’enfer. Mais il y a tout de même des animaux, comme Areia ! La vie est dure, mais ils sont habitués. Et ils survivent, comme ils peuvent. Moui, pour cette étoile, c’est un peu triste. Mais on peut trouver autre chose, aussi !

Le Schichibukai ne put retenir un petit rire devant la candeur que pouvait déployer Holly dans de tels moments. C'était incroyablement attendrissant, et personne n'aurait pu le nier. Le musicien suivi sa comparse jusqu'au bastingage, Volpha rapidement sur leurs talons. Le jeune homme imita la pose de la rose avant de lever les yeux au ciel à son tour, cherchant un point particulier dans le ciel. Ce fut lorsqu'il eut décelé l'étoile la plus vive et la plus brillante que Nakata leva un doigt dans sa direction, la pointant précisément pour que la pirate puisse la trouver du regard :

Alors, disons que cette planète s'appelle... Kichijōten. Le climat est impeccable et permet aux hommes de vivre sans se soucier des dangers. Ils vivent dans une démocratie directe, et prennent les décisions ensemble, unanimement. Les mœurs forment les esprits de telle sorte que les crimes et l'avidité n'existent pas. Et, surtout... La société se porte garante du bonheur que doivent connaître les couples. Une planète idéale, en somme.

Le Phoenix regarda à nouveau la rose, lui adressant un sourire franc et heureux. Même s'il aurait volontiers vécu sur une telle planète en compagnie d'Holly, il devait admettre que la vie d'aventurier avait aussi du bon. Il n'avait pas un esprit suffisamment statique pour apprécier demeurer au même endroit pendant des mois. Cela étant, peut-être que sa bien aimée pourrait changer de tempérament d'électron libre en quelque chose de plus posé, de plus sage ? Nakata n'attendait que cela. Car malgré tout, il devait admettre que vivre une vie de paix aux côtés de la demoiselle avait de quoi faire des envieux... Malheureusement, ni leur monde ni leur société n'était suffisamment calme pour cela. De fait, le blondinet ne pouvait pas imaginer pouvoir se passer d'aventure. Il était fermement convaincu que si les choses pouvaient être changées, il devait à son tour apporter une pierre, aussi minuscule fusse-t-elle, à l'édifice encore bien trop précaire. Un travail de longue haleine, qui permettrait au final à des couples de vivre dans un bonheur naïf et constant... Voilà ce que voulait instaurer le maudit.

Le capitaine glissa un bras jusqu'à Holly, posant sa main sur la taille de cette dernière afin de la rapprocher un petit peu plus de lui. Il déposa un doux baiser sur sa joue avant de redresser le regard droit vers les étoiles, profitant de ce cadre idyllique au maximum. Le froid ambiant ne suffisait plus à l'ébranler, plus maintenant qu'il l'avait rapproché de lui. Malheureusement, c'était au tour de la fatigue de mordre. N'en montrant rien et retenant un bâillement, le Phoenix ferma les paupières un court instant, laissant le vent se joindre à eux dans ce que l'on pouvait apparenter au sacre de leurs sentiments.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue35/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue224/250Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeDim 9 Nov 2014 - 14:21



❝ Deviens mon brasier
• feat. Fenice Nakata •



Il rêvait toujours d’égalité, de justice. D’un lieu où il n’y aurait pas d’oppression, où chacun serait libre de choisir son dirigeant. Il avait toujours ce rêve, cet espoir fou. Cela me fit sourire, tandis que je reportais mon regard vers lui. Malgré les obstacles, il gardait cet objectif en tête, allant de l’avant. Il était comme ça, et cela ne changerait pas. C’était aussi pour cela que je l’aimais. Un sourire toujours présent sur le visage, je tournais à nouveau la tête vers les étoiles, essayant de trouver celle qu’il m’avait montrée du doigt. Cette vie qu’il avait imaginé, cette tranquillité, était peut-être un rêve pour lui. Pour moi, cela sonnait la fin de notre vie à nous, de nos aventures, de nos rencontres chaotiques avec différentes personnes. Une vie paisible était ennuyeuse si l’on n’y ajoutait pas un petit quelque chose de rocambolesque. J’avais pris goût au fait d’explorer de nouveaux lieux, de combattre les personnes nuisibles. S’il n’y avait plus de crimes, il n’y aurait plus de méchants. Et, sans méchant, il était impossible de combattre pour une cause juste. A croire que j’avais maintenant une préférence pour une vie semée d’embûches que pour une vie normale, banale. La banalité m’ennuyait, dorénavant. Et, dans un sens, c’était peut-être triste. Fermant les yeux un court instant, je les rouvris quand Nakata posa une main sur ma taille, m’attirant à lui. Un léger sourire se forma sur mon visage, tandis que je me laissais faire, frissonnant un peu en sentant ses lèvres sur ma joue. Avant, même ce geste, pourtant anodin, aurait été impossible. Maintenant, j’en espérais plus. Tournant ma tête vers lui, je lui souris, profitant de la chaleur qu’il dégageait pour me réchauffer un peu. Mon sourire se transforma en légère moue quand il ferma les yeux, tandis que je jouais avec une mèche de mes cheveux. Il fallait qu’il se repose, maintenant.

« On devrait rentrer, maintenant. »

Je lui souris, profitant ensuite quelques secondes de plus des étoiles avant d’attraper la main qu’il avait posée sur ma taille pour le tirer à ma suite. Il fallait que nous nous mettions au chaud, que l’on dorme. Que lui se remette pleinement des balles qu’il avait prises dans l’estomac. Son fruit lui avait peut-être permis de guérir, mais je doutais qu’il soit totalement remis de la fatigue que pouvait causer le granit marin. Ce serait quelque chose à étudier, d’ailleurs. Mais ce n’était pas le moment. Le chemin vers sa chambre me sembla plus long que précédemment, tandis qu’une douleur s’insinuait de plus en plus dans mon crâne. Fronçant les sourcils, je me mordis légèrement la lèvre inférieure. Cela faisait un moment que cette chose ne s’était pas manifestée. Je soupirais en sentant la douleur s’estomper, pénétrant ensuite dans la chambre du blondinet. Apparemment, ce haki ne semblait pas d’humeur à me torturer, ce soir. Et c’était une bonne chose. Volpha ne tarda pas à rentrer dans la chambre de Nakata, se postant devant moi ensuite. Apparemment, elle voulait rester. Soupirant à nouveau, je me baissai, lui caressant le haut du crâne avant de lui murmurer quelques mots. La louve mit quelques secondes avant de réagir, jetant un regard au propriétaire de la pièce avant de quitter celle-ci. Pour le coup, il n’y aurait pas eu assez de place pour trois personnes dans ce lit. Cette pensée me fit sourire, tandis que je me redressai, m’asseyant ensuite sur le lit.

« Dormir avec toi cette nuit risque de coûter cher en viande pour le navire. Mais ça vaut le coup. »

Mon sourire s’accentua, tandis que je me rapprochai de lui, posant mes lèvres sur les siennes. J’avais besoin de ce contact pour me dire une bonne fois pour toute que c’était réelle, que je n’avais pas imaginé tout ceci. J’avais besoin de sentir la douceur de ses lèvres, de transmettre mon amour par un baiser. J’avais besoin de ces petites choses, ainsi que d’autres choses indescriptibles. Après quelques secondes, je me reculai, lui adressant mon plus beau sourire. Cette histoire que nous étions en train de commencer était, sans doute, celle qui me passionnait le plus.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue52/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue879/1000Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeLun 10 Nov 2014 - 15:56


Deviens mon brasier. ♠
❝ L'amour est à ceux qui y pensent. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Suite au retour d'Holly au sein de l'équipage et à d'innombrables affrontements qui ont fini par mené l'équipage à la victoire, les camarades de Nakata l'ont ramené sur le bateau afin de récupérer des blessures infligées par l'organisation d'Extinction. Il y est resté inconscient pendant quelques heures, rattrapé par la fatigue et les émotions accumulées depuis la mort d'Hato.







Présentation brève du personnage • Holly Wate est une jeune pirate recrutée par Nakata sur South Blue. Elle l'a accompagné à maintes occasions, comme pendant la Grande Guerre ou la conquête de Graou Island, et est devenue une membre à part entière de l'équipage. Dernier bastion de la délicatesse au sein d'un équipage de fous, elle s'est assagie suite à de récentes mésaventures et en est revenue plus forte et déterminée à protéger ceux qu'elle aime.


❝ Laisse-moi raconter ❞


Le calme de la nuit était extrêmement profitable pour le jeune homme qui, plus que jamais, appréciait les embruns de la mer et les bourrasques tendres qui venaient s'écraser sur eux deux. La chaleur douce qui émanait d'Holly n'avait d'égal que son suave parfum qui, mêlé à celui de la mer, faisait frémir à lui seul le Phoenix. Nakata demeura ainsi aussi longtemps que possible, ne remarquant même pas le regard de la demoiselle. Ainsi, quand celle-ci prit la parole, le combattant ouvrit lentement les paupières, posant ses yeux sur l'horizon avant de les rabattre sur la rose, profitant de son inestimable beauté :

On devrait rentrer, maintenant.

Une requête simple à laquelle ne pouvait en aucun cas déroger. Rendant son sourire à sa si douce camarade, Nakata regarda les étoiles à ses côtés en quelques secondes de plus, profitant de cet instant de tout son saoul. Malgré tout, le Schichibukai avait déjà la ferme conviction de revenir sur le pont de l'Aldébaran tôt ou tard avec Holly pour, une nouvelle fois, profiter de la nuit et de son silence appréciable. Malheureusement, cela serait pour une prochaine fois : sa compagne l'attirait déjà en direction des entrailles du navire et il se laissa faire avec un simple hochement de tête. Comment refuser une telle demande, de toute manière ? Après que Volpha fut rentrée, le blondinet ferma la porte qui conduisait au pont afin d'empêcher l'air froid de rentrer davantage. Il ne savait pas si Element avait eu le temps de rentrer ou non de sa petite balade, mais de toute manière, Méliandre ne dormait certainement pas. S'il était toujours à l'extérieur, il irait sans doute rendre une petite visite à la navigatrice... Le mythique entra donc dans sa cabine tandis que le médecin renvoyait gentiment la louve, lui expliquant brièvement qu'il n'y aurait pas assez de place pour trois. Attendri, l'artiste se permit un nouveau sourire avant d'ôter la couverture qui avait trouvé place sur ses épaules pendant quelques minutes. Il la replaça sur le lit et ôta également son haut, préférant dormir torse nu pour profiter au maximum de chaque parcelle de la peau de sa bien-aimée qu'il pourrait ressentir contre lui. Suite à la sortie de Volpha, le capitaine ferma la porte de la chambre avant de se retourner vers sa camarade et de se rapprocher d'elle. Le Fenice l'écouta prendre la parole, toujours avec un sourire fixé sur les lèvres :

Dormir avec toi cette nuit risque de coûter cher en viande pour le navire. Mais ça vaut le coup.

Le Phoenix se permit un léger rire, amusé par la situation. Holly disait vrai : Volpha risquait de leur en vouloir. Malgré tout, il faudrait bien qu'elle prenne l'habitude de leur autoriser ce petit caprice, car il n'était pas prêt de cesser de si tôt. Nakata attrapa la rose dans ses bras tout en lui rendant le baiser qu'elle venait de lui offrir, fermant les paupières une fois de plus en caressant sa taille avec tendresse et délicatesse. Il repoussa doucement sa bien-aimée jusqu'au lit, la faisant chuter doucement tout en la retenant et en se laissant aller avec elle. Il roula ensuite, la plaçant au-dessus de lui et en conservant ses deux mains sur le dos de la demoiselle. Le blondinet rompit alors le baiser, la détaillant du regard avec amour et adoration. Il prit la parole avec un sourire pour le moins épanoui :

Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ai l'ivresse. Nous verrons bien tout cela demain... Profitons de la nuit, et reposons-nous, pour le moment.

Avec un nouveau sourire, le capitaine déposa un doux baiser sur les lèvres de la jeune femme, profitant de la douceur de cet instant comme jamais. Il poussa un léger soupir comme comblé après avoir rompu ce court moment, la détaillant du regard avec la même avidité qu'auparavant. Elle était magnifique. Son cœur s’emballait à chaque fois qu'il posait les yeux sur son visage, et il n'avait jamais été aussi heureux de tenir quelqu'un dans ses bras. Oui, au final, le Phoenix en avait la ferme conviction : cette femme, il l'aimait plus, bien plus que n'importe quelle autre.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue35/75Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Left_bar_bleue224/250Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitimeMar 11 Nov 2014 - 15:35



❝ Deviens mon brasier
• feat. Fenice Nakata •



Je souriais, me laissant glisser sur le côté pour m’installer près de lui. De quelques mouvements, je réussis à enlever mes bottes et mes chaussettes en laine, me permettant de me sentir mieux dans ce lit. Mon regard était tourné vers son visage, le détaillant, profitant de cet instant. Timidement, je me collai à lui, posant une main sur son torse nu avant de laisser ma tête reposer sur son épaule. Là, à ce moment précis, j’étais heureuse. Heureuse et légèrement intimidée. J’avais envie de dormir près de lui mais ne souhaitais pas l’étouffer, je voulais profiter de sa chaleur sans toutefois l’incommoder avec la mienne. Surtout que j’avais encore mon pull. Soupirant légèrement, je me redressai un peu, faisant en sorte de poser mes lèvres sur les siennes. Même si notre dernier baiser datait seulement de quelques instants, cela me paraissait une éternité. J’étais comme une noyée qui avait besoin d’oxygène, une droguée qui avait besoin de sa dose. Cela en était même presque effrayant. Rompant ce contact si doux, je me réinstallai contre lui, traçant du doigt une ligne imaginaire sur son torse.

J’avais beau avoir envie de dormir, je n’y arrivais pas. Combien de temps s’était écoulé depuis que nous étions couchés ? C’était difficile à dire. Peut-être une dizaine de minutes, une vingtaine. Peut-être plus, peut-être moins. Dans tous les cas, est-ce qu’il dormait ? Je l’espérais. Il avait besoin de se reposer, de se remettre pleinement. Il avait beau avoir son fruit du démon, il n’en restait pas moins un être humain. La fatigue physique ne faisait pas tout, il y avait aussi la fatigue mentale. Il avait eu le droit à son lot de révélations, d’inquiétude, de doutes même, aujourd’hui. Entre Takeo, Misa, l’autre fille à l’escargophone et moi, il avait été servi. Et tout cela en l’espace d’une journée. Mais si ce n’était que ça … Depuis la mort d’Hato, est-ce qu’il allait réellement bien ? Cet homme avait été son ami, son bras droit. C’était difficile d’imaginer se sentir bien en apprenant la mort d’une personne si importante pour soi.

Je fermai les yeux, laissant la fatigue m’emporter peu à peu avec elle. J’étais bien, ici. Je me sentais bien. J’avais l’impression d’être dans une bulle, que rien ne pourrait m’atteindre. Que, pour la première fois depuis un moment, je pouvais dormir sans avoir peur de me réveiller en pleurs. J’étais de nouveau chez moi, prêt de ceux que j’aimais, loin de mes tourments. J’étais comme apaisée.

« Je t’aime »

Un simple murmure signifiant beaucoup de choses. Un sourire se forma sur mon visage, avant que le sommeil ne me rattrape quelques instants après. Pour la première fois depuis le drame, je ne rêvai pas de la mort de Len. Je me mis à simplement rêver d'espoir.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]   Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Deviens mon brasier. [PV Holly, léger Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: En Mer-