Partagez | 
 

 [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Mer 29 Oct - 21:59




Tout ça pour une histoire de tricot !


    On disait que, parfois, le hasard faisait bien les choses. En cette journée-là, j'allais pouvoir affirmer ou infirmer ce fameux proverbe. En effet, si le hasard m'avait donné l'occasion de rencontrer de bonnes personnes sur mon chemin, il m'avait aussi mis de nombreuses embûches sur ma route et m'avait fait sauter au-dessus de bien d'obstacles. Je n'aurais su dire si la rencontre qui allait suivre me serait réellement bénéfique. En effet, j'allais croiser un personnage qui pouvait représenter autant un grand danger pour moi, qu'un allié de poids si je savais le caresser dans le sens du poil. Mon objectif n'était pas de me faire des ennemis, mais bien d'avoir le plus d'alliés possibles, le plus d'amis possibles.

    Souriant doucement, je marchais naïvement sur cette archipel fantastique. Je ne m'attendais pas à m'y retrouver de si tôt, si vite. Plus que cela, jamais, quelques mois auparavant, je n'aurais pu imaginer la vie que j'avais commencé à me construire à présent. Certes, celle-ci n'était pas parfaite, être une hors-la-loi me pesait toujours autant. Néanmoins, j'avais la chance d'être quelqu'un qui se voulait discret et qui, par conséquent, n'était pas vraiment recherché. Pour le moment, le risque de me faire attraper par la Gouvernement Mondial était faible, très faible. Pour le moment, au moins, je n'avais pas trop à m'en faire, je pouvais dormir paisiblement sur mes deux oreilles en étant certaine de ne pas me réveiller enchaînée.

    Regardant autour de moi, je cherchais cette tête caractéristique de mon ami, Shiro. J'étais ici dans le principal objectif de le retrouver. De plus, j'avais appris que récemment, de nombreux personnages importants du Gouvernement étaient arrivés sur l'archipel. Rien de bien rassurant en soi, mais pas de quoi m'affoler. Ils étaient là pour leur fameuse réunion, pas pour s'occuper de moi. Parmi ces Hommes important, il se trouvait le Shichibukai Fenice Nakata qui était récemment arrivé. Cela m'amuserait de le croiser dans ces rues, d'autant plus que j'avais quelque chose que je croyais lui appartenir. Le hasard serait énorme, mais si tel était le cas, cela prêterait grandement à sourire, ou bien ferait très peur. Si je croisais cet homme en ville, je tenterai le coup.

    Néanmoins, en y pensant, il allait certainement me snober royalement. Qu'en aurait-il à faire d'une totale inconnue sur son chemin ? Il allait certainement me prendre pour une idiote, voire pire. Et s'il en devenait violent ? Après tout, il devait être puissant et il s'agissait d'un pirate, certainement sanguinaire et très dangereux. Cela n'allait pas plaire à Akimitsu. Tant pis, j'irais au bout de ce que je voulais faire et j'avais pris ma décision. Si je le croisais un jour sur ma route, alors, je lui parlerai et lui montrerai cette écharpe qui lui appartenait certainement.

    Cette décision prise, j'avais donc deux objectifs en me promenant dans Shabondy. Trouver Shiro et trouver un Shichibukai en risquant ma vie. Tant pis, une vie sans adrénaline, c'était bien ennuyant ! Voyant un marchant ambulant vendant de la nourriture qui me plaisait énormément, je me décidai à y faire une pause et à y acheter quelques sucreries. Ne pouvant me résoudre à n'acheter qu'une chose, je pris quelques beignets au chocolat que je pourrai consommer dans un proche avenir et une gaufre au sucre que j'allais manger sur le chemin. Tenant mon sachet de beignets d'une main, je croquais à pleine dent dans mon achat de l'autre, en oubliant presque ce que je faisais. Il y avait cette chose dont je ne pouvais pas me passer : la nourriture, et, notamment, le sucré. C'était ce que je préférais et je ne pouvais y résister, comme une enfant.

    Continuant à manger, soudainement, des paroles derrière moi m'intriguèrent. Des rumeurs circulant et prétendant que le Phoenix n'était pas loin d'ici, qu'il n'était qu'à quelques mètres. Sa présence ne devait pas passer inaperçue. Finissant rapidement ma gaufre, je m'élançais à la suite de toutes ces personnes curieuses de découvrir l'individu en chair et en os.

    Alors que j'arrivais enfin sur les lieux, je me faufilai, profitant de ma taille, vers l'avant de la foule, pour voir de mes propres yeux l'homme et, peut-être, parvenir à lui parler. Après de longues secondes de lutte, je parvenais enfin à m'extirper de cette foule curieuse pour tomber nez à nez avec la personne que tout le monde fixait. Le pauvre, il devait se sentir attaqué de toute part avec cette foule. L'attrapant par le bras, je tirais doucement dessus pour qu'il porte son attention sur moi. Lui montrant mon sachet de beignets, je lui demandais :

    - Est-ce que vous avez faim ?

    Me rendant compte qu'il allait certainement me repousser violemment, je me décidai, tout en gardant son bras dans ma main à sortir le tissu rouge de mon sac. Le lui montrant, je demandais alors :

    - Est-ce que cela vous appartient ? Je veux dire, c'est une écharpe rouge assez banale, mais je l'ai trouvé dans des circonstances assez surprenantes alors... Elle doit appartenir à quelqu'un de tout aussi surprenant, non ?

    Je partis d'un rire nerveux, ne sachant plus trop quoi dire de plus. Désormais, le mal était fait. Il allait certainement me dire d'aller voir ailleurs. Tant pis, j'aurais tenté ma chance au moins.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14013
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Jeu 30 Oct - 15:29


Tout ça pour une histoire de tricot ! ♠
❝ C'est sur le fumier que poussent les plus belles fleurs ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Après quelques mois de navigation au sein de la piraterie, Nakata est parvenu à devenir le Schichibukai qu'il est aujourd'hui. Son intronisation devait avoir lieu à Mariejoa et il parcourait par conséquent Grand Line. Shabondy s'imposant comme une étape obligatoire, le capitaine de Tengoku no Seigi décidait d'en profiter pour passer un peu de temps sur cet archipel qui avait autrefois été son foyer.







Présentation brève du personnage • Tenshi Taya est une jeune épéiste aux allures juvéniles et qui, malgré son appartenance à la faction des hors-la-loi, n'est pas spécialement attachée au milieu du crime. Fervente amatrice de pâtisseries, elle a récemment décidé de voyager seule, après une rencontre avec Zeke Lundren, alias le Couard. Elle a retrouvé l'écharpe que le Phoenix avait donné à Suki Kagami par le passé.


❝ Laisse-moi raconter ❞

L'Aldébaran était rapidement arrivé sur l'Archipel Shabondy auquel il avait accosté, portant fièrement l'étendard de Tengoku no Seigi. Bon nombre de passants, surpris dans un premier temps, se rapprochèrent légèrement pour regarder le navire se vider de ses occupants, Nakata en tête de ceux-là. Les équipages alliés vinrent également jeter l'ancre à côté du navire mère tandis que le Schichibukai s'éloignait déjà de l'endroit, les mains dans les poches et les yeux clos. Il humait l'air de l'endroit avec une concentration surprenante pour quiconque ne le connaissait pas. En réalité, si l'artiste s'était toujours senti proche de la nature, c'était d'autant plus vrai lorsque cela concernait cet endroit, qui l'avait vu se remettre de dizaines de combats et s'entraîner plus ardemment que jamais. C'était ici qu'il avait rencontré Raphaël pour la première fois, ici qu'il avait testé son art au corps-à-corps maintes et maintes fois face à Fran, et également ici qu'il avait croisé la route d'Harushige pour la toute première fois. Si un endroit dans le monde était synonyme de son évolution, c'était très certainement celui-là. Avec un sourire emprunt de nostalgie, ne prêtant guère attention aux quelques civils aventureux qui se rapprochaient un petit peu plus de lui comme pour s'assurer qu'il était bien le Phoenix dont ils avaient tant entendu parler durant les dernières semaines, le forban entreprit de sortir des groves côtiers pour se diriger vers les groves de non-droits. C'était là-bas qu'il avait passé six mois après la défaite cuisante de son précédent équipage, et c'était là-bas que le Fenice avait rencontré Gama, le chef d'un groupe de bandit. Il lui avait à l'époque de son départ promis de lui rendre visite dès lors qu'il en aurait l'occasion : c'était le moment d'honorer sa promesse. Ajouté à cela le fait que les événements risquaient de prendre un rythme encore plus soutenu lors de leur passage sur la mer du Nouveau Monde, l'écrivain avait tendance à se dire qu'il s'agissait là de son ultime havre de paix, celui qui lui permettrait de se ressourcer pleinement avant les choses sérieuses. Yonkou. C'était désormais son objectif, et il allait tout faire pour le réaliser.

Malheureusement, tout havre de paix en perspective qu'il aurait dû être, Shabondy était un lieu comme un autre au sein d'un monde mouvementé et empli de petites péripéties qui ne cessaient jamais de surprendre même le plus expérimenté des aventuriers. Ce fut dans cette optique que Nakata, qui continuait de gambader sans se méfier de rien, en vint à être intercepté par une jeune fille qui attrapa l'une des manches de son haut. Pensant d'abord qu'il s'agissait d'un enfant de l'archipel qu'il n'avait plus revu depuis quelques mois, le blondinet pivota sur lui-même pour faire face à celle qu'il identifia comme étant une parfaite inconnue, qu'il n'avait jamais ni croisée ni même aperçue. Après un moment de déstabilisation, le Phoenix se souvint soudainement qu'en tant que Schichibukai, il devait avoir une sacrée mise-à-prix placée par les révolutionnaires et les autres instances anti-gouvernement. De fait, il n'était pas impossible que cette jeune femme fut une chasseuse de prime avare ou, tout simplement, une ennemie de taille qui souhaitait lui prendre la vie. Le musicien comprit toutefois qu'il n'en était rien lorsque ladite ennemie lui tendit un sachet de beignets en prenant la parole d'un air relativement innocent :

- Est-ce que vous avez faim ? Est-ce que cela vous appartient ? Je veux dire, c'est une écharpe rouge assez banale, mais je l'ai trouvé dans des circonstances assez surprenantes alors... Elle doit appartenir à quelqu'un de tout aussi surprenant, non ?

La deuxième interrogation, prononcée après que la jeune femme eut sortie une écharpe étrangement familière aux yeux du Phoenix de son sac, intéressa davantage ce dernier que la première, qui ne semblait être qu'une preuve de maladresse voire de timidité de la part de cette inconnue. Soudainement inquiet, Nakata attrapa calmement l'écharpe et la fixa en remarquant sans aucune hésitation qu'il s'agissait de la sienne, ou plutôt de celle qu'il avait donné à une chasseuse de prime rencontrée sur une île de la septième voie de Grand Line. Fermant les paupières un court instant en gardant le précieux artefact en main, imaginant le pire concernant Suki. Ce qu'il lui avait dit à l'époque avait été parfaitement sincère : il songeait toujours qu'elle était plus une victime d'un système grossier qu'une réelle démente comme elle avait souhaité le lui faire croire. Faisant complètement abstraction du léger compliment déclaré à son égard, le Schichibukai ouvrit à nouveau les yeux pour regarder cette inconnue et prendre la parole en dévisageant brièvement la foule soudainement trop dense à ses yeux qui les entourait :

J'aimerais me rendre aux groves de non-droit pour rendre visite à quelques amis... Et je dois admettre que la perspective d'être constamment épié risque de me gêner rapidement. Voudriez-vous venir avec moi ? J'aimerais... En savoir un peu plus quant à ces surprenantes circonstances.

Même s'il ne pouvait clairement pas dire avoir été proche de Suki, ce qui aurait été grossièrement optimiste de sa part, Nakata espérait de tout cœur qu'il ne lui était pas arrivé malheur. Il ne concevait toutefois pas pourquoi il aurait pu en être autrement, étant donné que la chasseuse de prime lui avait autrefois promis qu'elle obtiendrait un jour la tête allant avec l'écharpe. De fait, soit celle-ci l'avait égarée maladroitement, soit elle avait été forcé de la céder de quelque manière que ce soit. Après un instant d'attendre, le Phoenix reprit la route, espérant que la jeune femme qui était venue lui rendre visite par un coup du sort vraisemblable en saurait davantage.



© Halloween


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Jeu 30 Oct - 18:23




Tout ça pour une histoire de tricot !


    Alors que la foule autour de nous commençait à s'agrandir, de plus en plus curieuse, j'eus soudainement une terrible envie de fuir loin d'ici. La réponse du Schichibukai prenait trop de temps à venir et ce n'était pas forcément un bon signe. Au moins, il n'était pas impulsif, c'était déjà une bonne chose pour moi et, avec un peu de chance, il me demanderait gentiment de le laisser tranquille. Ce que je risquais de faire sans plus faire parler de moi. Après tout, on disait que le ridicule ne tuait pas, mais il pouvait tout de même nous mettre dans des situations assez dangereuses, non ?

    Soupirant, je sentis l'écharpe me glisser doucement des doigts. L'individu à qui je m'étais adressée venait de la saisir dans sa main en la fixant avec un étrange regard. Était-elle vraiment à lui ? Cherchant à déceler la moindre émotion sur son visage. Il ferma alors les yeux, réfléchissant peut-être à quelque chose, cherchant un souvenir au fond de sa mémoire. Lâchant le morceau de tissu, je profitais qu'il ne puisse plus me voir pour détailler son visage. Il n'avait pas l'air d'un affreux personnage, bien au contraire, il avait des traits plutôt agréable et un physique banal. Loin de l'aspect de ce qu'on pouvait voir comme un dangereux et sanguinaire forban. Souriant doucement, cela me rassurait quelque peu.

    Lorsqu'il rouvrit enfin les yeux, j'attendis avec appréhension une réponse qui ne tarda plus à sonner à mes oreilles. Ce fut avec soulagement que je constatai que le Pirate n'avait pas l'intention de me faire des remontrances, mais que, bien au contraire, il me proposait de l'accompagner dans les zones de non-droit. Il exprima son envie d'en savoir un peu plus sur les conditions de ma découverte de ce qui semblait lui appartenir. L'idée de suivre cet homme était des plus tentantes et m'aventurer dans les quartiers dangereux de Shaboady ne m'effrayait pas trop, accompagnée de ce Pirate. Néanmoins, je pouvais tout de même me demander si suivre un inconnu était pour moi la meilleure des choses. Après tout, ici, avec cette foule qui m'entourait, il ne pouvait pas me faire du mal sans témoins. Réfléchissant un court instant, je songeais finalement que, dans le pire des cas, j'avais des jambes pour courir et qu'il ne se préoccupait certainement absolument pas de ma petite personne.

    Jetant des regards autour de moi, je remarquais la foule dans lesquels des murmures aux rumeurs diverses commençaient à circuler dans un brouhaha incompréhensible. Soupirant doucement, je reportai mon attention sur le Schichibukai avant de lui dire :

    - Je veux bien vous accompagner si vous souhaitez en savoir plus !

    J'eus comme une envie de lui demander de ne pas me faire du mal sur le chemin, mais me ravisai en songeant que cela ne l'empêcherait en rien de faire ce qu'il voulait faire. Si j'acceptais de le suivre, j'acceptais, également, d'en assumer les conséquences alors tant pis.

    Reprenant la direction qu'il prenait lorsque je l'avais interrompu, j'essayais de faire abstraction des gens autour de moi et, pour oublier leur présence, je sortais un premier beignet que je commençais à manger doucement en silence, légèrement gênée par la présence de Fenice Nakata à mes côtés. Après tout, il s'agissait d'un personnage très célèbre, et je ne savais pas très bien comment aborder la conversation avec celui-ci. Le fixant, je demandais alors :

    - Du coup, cette écharpe vous appartient bien ?

    Question idiote. S'il voulait en savoir plus, c'était certainement qu'elle était à lui mais, du coup, il devait également savoir comment il l'avait perdu. Il avait peut-être été blessé lors d'une bataille, cela expliquait le sang sur le tissu. Plissant les yeux, cela me paraissait pourtant très surprenant. Mordant dans ma nourriture, je réfléchis quelques secondes avant de demander :

    - Comment l'avez-vous perdu ? Quand je l'ai retrouvé, elle n'était pas dans un très bon état... À la base, je pensais la garder, alors, j'en ai pris soin et puis, j'ai vu votre photo dans un journal et j'ai pensé qu'elle pouvait peut-être vous appartenir. En fait, cela m'amusait de m'imaginer propriétaire d'une écharpe d'une personne aussi connue. Je n'y croyais pas trop à vrai dire...

    Me raclant la gorge, je me rendis compte que je monopolisais la parole et que ce que je lui disais ne devait certainement pas l'intéresser. Il voulait en savoir plus sur l'écharpe pas sur ma personne. Soupirant, je me décidai à lui donner ses réponses s'il le voulait, je n'allais pas chercher noise avec un tel personnage :

    - Que voulez-vous savoir exactement ?

    Désormais que j'avais accepté de le suivre, je n'avais pas trop le choix, je devais lui dire ce qu'il voulait, c'était comme ça et, avec un peu de chance, je ne m'attirerai pas plus d'ennuis.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14013
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Jeu 30 Oct - 18:50


Tout ça pour une histoire de tricot ! ♠
❝ C'est sur le fumier que poussent les plus belles fleurs ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Après quelques mois de navigation au sein de la piraterie, Nakata est parvenu à devenir le Schichibukai qu'il est aujourd'hui. Son intronisation devait avoir lieu à Mariejoa et il parcourait par conséquent Grand Line. Shabondy s'imposant comme une étape obligatoire, le capitaine de Tengoku no Seigi décidait d'en profiter pour passer un peu de temps sur cet archipel qui avait autrefois été son foyer.







Présentation brève du personnage • Tenshi Taya est une jeune épéiste aux allures juvéniles et qui, malgré son appartenance à la faction des hors-la-loi, n'est pas spécialement attachée au milieu du crime. Fervente amatrice de pâtisseries, elle a récemment décidé de voyager seule, après une rencontre avec Zeke Lundren, alias le Couard. Elle a retrouvé l'écharpe que le Phoenix avait donné à Suki Kagami par le passé.


❝ Laisse-moi raconter ❞

Même si elle semblait avoir hésité un court instant, la jeune femme annonciatrice de bien des malheurs fini par accepter la proposition de Nakata qui, de ce fait, se mit en route sans hésitation quant à la direction qu'il devait emprunter, connaissait Shabondy dans ses moindres recoins. Le Schichibukai écouta par la suite la demoiselle prendre la parole, toujours aussi respectueusement qu'auparavant, le vouvoyant tout-à-fait naturellement. Il était vrai que c'était la manière d'usage de s'adresser à des inconnus, a fortiori quand ceux-là étaient plus ou moins renommés, mais... Le Phoenix avait tendance à penser qu'il ne pourrait strictement jamais se faire à ces formules de politesse. Il était et avait toujours été quelqu'un de jovial et de spontané, et estimait que la courtoisie, si elle pouvait se montrer utile, n'était en règle générale que destinée à faire perdre leurs temps aux humains de tous les horizons tandis qu'ils prétextaient vouloir "apprendre à se connaître". Selon lui, on ne pouvait pas connaître quelqu'un sans passer une ou deux soirées bien arrosées avec lui : autant les passer en se tutoyant, non ? Quoi qu'il en fut, le combattant songea bien rapidement qu'il aurait probablement du mal à forcer cette étrangère, vraisemblablement d'un naturel craintif ou réservé, à lui parler comme à un égal. De fait, il allait continuer sur la même lancée, et s'adresser à elle respectueusement. Le mythique continua donc de progresser au sein des rues et des allées de Shabondy, écoutant toutes les paroles de cette apparition imprévue sans en perdre une goutte, même s'il semblait de prime abord plutôt absorbé par la contemplation de cette écharpe qui lui était si familière. En effet, le Fenice avait fini par remarquer comme une tâche de sang rougeâtre au milieu du tissu d'une teinte relativement semblable. Suki n'avait donc certainement pas abandonné l'écharpe de son plein gré...

Du coup, cette écharpe vous appartient bien ? Comment l'avez-vous perdu ? Quand je l'ai retrouvé, elle n'était pas dans un très bon état... À la base, je pensais la garder, alors, j'en ai pris soin et puis, j'ai vu votre photo dans un journal et j'ai pensé qu'elle pouvait peut-être vous appartenir. En fait, cela m'amusait de m'imaginer propriétaire d'une écharpe d'une personne aussi connue. Je n'y croyais pas trop à vrai dire... Que voulez-vous savoir exactement ?

Le moins que pouvait en constater le pirate, c'était que cette jeune femme à l'apparence si réservée savait délier sa langue à la première occasion. Toutefois cela ne le gênait pas outre-mesure : discuter n'était pas sa phobie, et se renseigner quant au destin vraisemblablement funeste de la chasseuse de prime était devenu sa priorité momentanée. Nakata redressa donc le regard de l'objet pour la première fois depuis qu'il avait repris la marche et fixa un Yarukiman Mangrove, au loin, avant d'entreprendre de répondre à la myriade d'interrogations formulées par cette bouche si bavarde :

Oui, c'est bien mon écharpe... Ou c'était mon écharpe, tout du moins. Je ne l'ai pas perdu... Je l'avais donnée à une jeune femme, une chasseuse de prime que j'avais croisée sur une île... Bref. Je vous remercie de me l'avoir ramené... Mais j'aimerais savoir les conditions précises dans lesquelles vous les avez retrouvé. Un champ de bataille ? Des ruines ? Une forêt ? Y avait-il des gens, à côté ? Ce genre de choses.

Nakata avait conscience de beaucoup en demander d'un seul coup, mais sa soif de savoir le forçait à poser des questions. Restait à savoir si l'inconnue serait capable de répondre à celle-là. Après tout, malgré son air enfantin et angélique, il restait une possibilité plus sinistre selon laquelle cette jeune fille se serait servie de ses épées pour s'emparer de l'écharpe en tuant Suki, tout cela pour se rapprocher de lui, devenu Schichibukai entre temps... L'avarice de certain était parfois stupéfiante, et c'était dans cette optique que le forban préférait rester sur ses gardes. Il ne devait pas se laisser surprendre bêtement, car s'il n'était pas capable de déjouer une possible embuscade tendue à Shabondy, il ne serait jamais capable d'assurer la survie de Tengoku no Seigi sur le Nouveau Monde. Néanmoins le blondinet avait conscience qu'il n'y avait que peu de chances pour que son lien avec Suki ait été si facilement découvert. Après tout, à ce moment-là, il n'y avait pas eu de témoins directs capables de cracher le morceau... Et d'ailleurs, le Phoenix avait du mal à croire que l'épéiste qui avait voulu sa peau aurait pris le luxe de s'en vanter seule. Quoi qu'il en fut, le Fenice songea que les réponses apportées par cette illustre inconnue seraient capables de le mettre sur la bonne voie. Il décida cependant de reprendre la parole avant qu'elle ne puisse lui répondre et ajouta brièvement :

Fenice Nakata. Vous me connaissez déjà, mais j'imagine que les politesses sont à l'honneur, pour le moment. Et à qui diable ai-je l'honneur ?



© Halloween


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Jeu 30 Oct - 22:47




Tout ça pour une histoire de tricot !


    Fixant l'homme que j'avais accepté de suivre, je vis qu'il n'avait toujours pas détourné son regard de l'objet. Il devait certainement être important pour lui et le retrouver le rendait peut-être heureux. Ou peut-être pas. Peut-être se demandait-il simplement pourquoi je l'avais retrouvé. Peut-être cherchait-il des indices sur celui-ci qui pouvait le renseigner sur ma personne. Soupirant, je songeais que je me posais peut-être trop de questions. Pour le moment, je devais plutôt écouter ce qu'il avait à dire.

    Lorsque, enfin, il releva ses yeux de l'écharpe, il commença à parler. Il commença à me répondre. L'écoutant avec attention, voulant moi aussi plus en apprendre, je compris rapidement que je risquais d'être soupçonnée de ne pas avoir fait quelque chose de bien. En effet, lorsque j'entendis qu'il avait donné cette écharpe à une autre personne, et plus précisément une chasseuse de primes, je pensais qu'il allait immédiatement croire que je l'avais tuée. Après tout, c'était légitime. Allait-il me tuer sans chercher d'explication ? C'était une hypothèse plutôt probable et je déglutis en avalant mon morceau de beignet. Il me remercia néanmoins de lui avoir apporté le morceau de tissu rouge et m'interrogea sur les circonstances qui m'avait conduites à le découvrir.

    Secouant la tête, je voulus lui montrer par là qu'aucune de ses propositions n'étaient justes. Non, les circonstances de cette découverte était plus mystérieuses que cela. Continuant à marcher, j'étais en train de réfléchir à la façon d'expliquer cela sans paraître totalement démente,en ayant l'air crédible et en ne m'attirant pas la colère de ce puissant personnage. C'était le plus important. Avoir l'air folle ne me posait pas trop de problèmes à côté de cela, mais je n'avais pas d'intérêt à lui mentir. Alors, je lui dirai toute la vérité et tant pis s'il ne me croyait pas. Tant pis s'il pensait que j'avais perdu la tête. De toute façon, cela était déjà un peu le cas. Alors que je prenais mon souffle pour lui répondre en quelques phrases, sa voix résonna à nouveau dans l'air, présentant son propriétaire et me demande qui j'étais.

    Cette question me posait toujours autant problème. Il m'était impossible d'y répondre. Je n'en savais rien. Néanmoins, je continuais à dire les mêmes choses, inlassablement, ne sachant que dire de plus, n'en sachant pas plus. Je répondis alors, regardant le ciel d'un air rêveur :

    - Vous pouvez m'appeler Tenshi Taya...

    Un nom. Ce n'était rien. Cela ne lui donnait aucune indication sur ma personne. Mais c'était ce qu'il demandait je suppose. Alors, je n'allais pas en dire plus, puisqu'il n'en exigeait pas plus. Ce n'était pas comme si j'allais soudainement raconter ma vie à un inconnu. Mettant de l'ordre dans mes pensées, je commençai alors à donner les réponses qu'il demandait :

    - Je n'ai pas retrouvé cette écharpe sur un champ de bataille, ni sur des ruines, ni dans une forêt. Et il n'y avait personne...

    Le plus facile était désormais fait. Je pris une dernière bouchée de beignet avant de prendre mon souffle pour finir mon histoire :

    - Je l'ai découverte quand j'étais sur St Poplar. Si je dois vraiment parler de l'étrangeté de cette découverte, alors je peux dire que j'étais sur la plage et que j'avais cru voir une personne se noyer dans l'eau. Je suis donc allée dans la mer pour l'aider mais, à la place, il n'y avait personne, juste cette écharpe. Elle était pleine de sang et empestait la mort...

    Regardant mes pieds en marchant, je me rendis compte que cela ne devait rien annoncer de bon pour cette fameuse chasseuse de primes. Je repris alors la parole :

    - Je suis désolée... Je suppose qu'il n'est rien arrivé de bon à cette chasseuse de primes...

    Soupirant, je me grattais la tête, ne sachant plus trop où me mettre. Je venais d'annoncer une mauvaise nouvelle à ce grand personnage. J'espérais qu'il n'allait pas trop mal le prendre. Le fixant un court instant, j'extirpai un beignet de mon sachet le lui désignant, je lui dis alors :

    - Je ne fais que manger depuis tout à l'heure, mais je ne vous ai même pas proposé un de ces beignets ! Vous le voulez ? Je les ai acheté récemment, il vaut mieux les manger tant qu'ils sont encore bons !

    Lui souriant doucement, je voulais lui faire penser à autre chose. Après tout, apprendre que quelqu'un avait été blessé, voire tué, n'était pas une chose des plus amusantes, ni pour moi, ni pour lui. Néanmoins, je voulais combler cette mauvaise nouvelle par une bonne friandise. Cela avait tendance à me remonter le moral, à moi.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14013
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Sam 1 Nov - 22:59


Tout ça pour une histoire de tricot ! ♠
❝ C'est sur le fumier que poussent les plus belles fleurs ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Après quelques mois de navigation au sein de la piraterie, Nakata est parvenu à devenir le Schichibukai qu'il est aujourd'hui. Son intronisation devait avoir lieu à Mariejoa et il parcourait par conséquent Grand Line. Shabondy s'imposant comme une étape obligatoire, le capitaine de Tengoku no Seigi décidait d'en profiter pour passer un peu de temps sur cet archipel qui avait autrefois été son foyer.







Présentation brève du personnage • Tenshi Taya est une jeune épéiste aux allures juvéniles et qui, malgré son appartenance à la faction des hors-la-loi, n'est pas spécialement attachée au milieu du crime. Fervente amatrice de pâtisseries, elle a récemment décidé de voyager seule, après une rencontre avec Zeke Lundren, alias le Couard. Elle a retrouvé l'écharpe que le Phoenix avait donné à Suki Kagami par le passé.


❝ Laisse-moi raconter ❞

Quand la demoiselle inconnue sur laquelle il pouvait désormais mettre un nom en vint à se présenter, le blondinet cru comprendre que ce sujet était plus subtil qu'il en avait fait. Ce fut tout du moins une ferme impression qui vint le saisir avec un constat très simple : alors que cette jeune fille ne s'était pas gênée un instant plus tôt pour prendre la parole de façon relativement prolongée, elle s'était cette fois-là contentée de lui donner un nom, simple, à peine mis-en-avant par une formulation de phrase brève et concise. Nakata chassa bien rapidement ces pensées de son esprit, songeant qu'elle n'était peut-être tout simplement pas intéressée par sa propre personne et se refusait à faire péché d'orgueil, ce qui était tout-à-fait louable en soi d'ailleurs. Il revint rapidement à des songes plus sombres et tourmentés, ne cessant un instant de se demander ce qu'il avait bien pu advenir de Suki. Et même s'il avait volontairement demandé les circonstances dans lesquelles cette demoiselle avait découvert l'écharpe, il devait admettre s'attendre au pire. Apprendre la mort de quelqu'un qui ne la méritait pas lui faisait toujours ce désagréable pincement au cœur, et il s'apprêtait à le ressentir lorsque Tenshi ajouta :

Je l'ai découverte quand j'étais sur St Poplar. Si je dois vraiment parler de l'étrangeté de cette découverte, alors je peux dire que j'étais sur la plage et que j'avais cru voir une personne se noyer dans l'eau. Je suis donc allée dans la mer pour l'aider mais, à la place, il n'y avait personne, juste cette écharpe. Elle était pleine de sang et empestait la mort...

Bien sinistre constat, effectivement. Poussant un léger soupir en levant les yeux au ciel, le Schichibukai se demanda comment la chasseuse de prime avait pu en arriver là, s'il s'agissait toutefois bien d'elle et des circonstances véritables dans lesquelles avait été trouvé l'écharpe en question. Pour ce qu'il en savait, Suki était maudite : le fait de se jeter volontairement à la mer pour quelqu'un de ce genre de personne était un suicide pour et simple, le Phoenix n'était que trop bien placé pour le savoir. Et pourtant, le Fenice ne pouvait s'empêcher de penser qu'il n'était pas du genre de cette jeune femme que de choisir le suicide. Elle semblait avoir connu le pire durant sa trop courte existence, alors croire que quelque chose aurait pu l'enfoncer davantage encore semblait tout bonnement impossible. Une pensée morbide vint pourfendre l'esprit de l'artiste, réalisant que leur rencontre lui avait peut-être provoqué un déclic émotionnel a posteriori. L'hypothèse n'était pas dénuée de sens, quoi qu'un peu égocentrique, tant et si bien que le héraut de la justice jugea nécessaire que le fait d'estimer qu'il n'y était pour rien. Il n'avait pas le droit de douter pour l'hypothétique mort d'une demoiselle abusée par le système : c'était en réalité quelque chose qui devait lui donner envie de persévérer, de se battre encore et toujours pour changer le monde en profondeur. Tenshi prit une nouvelle fois la parole, avec un ton plus compatissant qu'auparavant, semblant cerner le fait que Suki avait probablement perdu la vie dans des circonstances relativement sombres :

Je suis désolée... Je suppose qu'il n'est rien arrivé de bon à cette chasseuse de primes... Je ne fais que manger depuis tout à l'heure, mais je ne vous ai même pas proposé un de ces beignets ! Vous le voulez ? Je les ai acheté récemment, il vaut mieux les manger tant qu'ils sont encore bons !

La candeur dont pouvait faire preuve cette jeune fille aux aspects si innocents et juvéniles en vint à faire sourire brièvement le Schichibukai qui, tout en continuant d'avancer, songea qu'il y avait finalement peu de chances pour que cette inconnue ne soit véritablement la meurtrière de la chasseuse de prime. Dans tous les cas, quand bien même tout cela était un piège méticuleusement ficelé et que Nakata tombait les deux pieds dedans sans se rendre compte de quoi que ce soit, tout cela semblait voué à l'échec. A moins que Tenshi ne possède la faculté de répandre du granit marin dans les beignets, elle pouvait user tout le poison du monde pour tenter de se débarrasser de lui sans que le moindre résultat satisfaisant n'apparaisse. Malgré cela, le forban se contenta de refuser la gracieuse proposition d'un bref signe de tête, toujours un léger sourire sur les lèvres. Elle était amusante, cette gamine, au final. Dommage qu'il dusse la rencontrer pour une cause aussi funeste et regrettable. Après un instant de silence, le capitaine de Tengoku no Seigi songea qu'il se devait malgré tout de la remercier pour lui avoir amené cette aide généreuse et manifestement très désintéressée. Ce fut dans cette optique qu'il lui jeta un regard et un sourire chaleureux mais teinté de tristesse tout en prenant la parole :

Je dois vous remercier malgré tout. J'imagine que je n'aurais jamais eu connaissance de cet accident si vous n'aviez pas pris la peine de m'avertir, et je comprends également que le fait de rattraper un Schichibukai avec des bribes d'informations n'est pas chose aisée... Quoi qu'il en soit, merci pour tout ça. Je ne saurais pas vraiment vous remercier, mais considérez que vous avez toute ma gratitude.

Ce fut sur ces mots que le jeune homme regarda une ultime fois l'écharpe rougeâtre qui avait été sa camarade pendant si longtemps avant de la tendre à Tenshi, lui faisant clairement comprendre qu'elle pouvait la prendre si elle le souhaitait. Nakata explicita son geste en prenant la parole et en continuant de fixer le ciel, ou tout du moins ce qu'il pouvait en observer à travers les branches des mangroves et les bulles qui ne cessaient de s'élever tout autour d'eux :

Vous en avez pris plus soin en quelques mois que moi en plusieurs années, alors j'imagine qu'il est naturel qu'elle vous revienne. Je n'en ai pas besoin... Elle appartient au passé, si Suki est véritablement décédée. Vous pouvez en faire ce que vous voulez. Ça m'est égal.



© Halloween


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Dim 2 Nov - 0:37




Tout ça pour une histoire de tricot !


    Fixant le Schichibukai avec un léger sourire, souhaitant à tout prix lui remonter le moral, je le fixais néanmoins avec anxiété, espérant qu'il n'ait pas un excès de colère face à cette mauvaise nouvelle. Peut-être allai-il me prendre mon beignet et le broyer avec un cri de bête ? C'était un peu comme ça que je l'imaginais après tout. Il devait être un concentré de force pure. Cela faisait frissonner d'effroi. Je devais tout de même me faire beaucoup de films, il ne pouvait pas être aussi effrayant que ça. En effet, il semblait plutôt courtois et poli. Je l'aurais plutôt associé à un vrai gentleman si je n'avais pas su qu'il était un dangereux pirate à la solde du gouvernement mondial. Je me demandais d'ailleurs comment l'on pouvait se vendre de cette façon, mais c'était une toute autre histoire, et je n'allais pas l'embêter désormais avec ceci.

    Lorsqu'il refusa mon beignet, je me sentis un peu triste et déçue, néanmoins, haussant les épaules, je mordais innocemment dans la friandise, faisant passer mon anxiété dans celle-ci. Il me fallait bien un moyen de me calmer et de me détendre. J'étais loin d'être totalement détendue, même la nourriture ne parvenait pas à totalement m'apaiser et je demeurais sur mes gardes, ayant peur de le voir m'attaquer, s'en prendre violemment à moi. Qui sait ?

    Après un silence que je ne cherchai pas à interrompre, le Pirate reprit la parole, un sourire qui me fit chaud au cœur sur les lèvres, dans l'optique de me remercier. J'étais plutôt surprise. Il me fit comprendre que j'avais sa reconnaissance. On pouvait penser que cela pouvait beaucoup servir, d'avoir la gratitude d'un tel personnage. Pour ma part, j'étais simplement contente d'avoir pu lui rendre service, même si c'était pour lui annoncer une bonne nouvelle. Ma nature altruiste et ses remerciements me suffisaient. J'avais presque l'impression que cela venait de m’apaiser soudainement, comme si le fait de savoir qu'il ne m'en voulait pas était là pour me rendre plus calme, pour ne plus avoir peur.

    Fixant le ciel, son prochain geste me surprit d'avantage, en effet, il était en train de me tendre l'écharpe pour que je la prenne. Ce fut ce que je fis, avec hésitation avant de l'entendre dire que je pouvais la garder et qu'elle faisait, pour lui, partie d'un passé dont la page était certainement désormais tournée pour lui. Soupirant doucement, je pris l'écharpe dans mes mains en me promettant d'en prendre soin le plus possible, pour honorer la mémoire de cette personne défunte, mais aussi parce que je la considérais comme un cadeau de sa part et que je me devais de prendre soin des cadeaux que l'on m'offrait. C'était d'ailleurs peut-être le premier cadeau que j'avais reçu.

    Tenant le morceau de tissu rouge d'une main et mon beignet de l'autre, je m'empressais de manger ce que j'avais à manger, puis, je m'appliquai à ranger à nouveau l'écharpe dans mon sac tout en répondant à Nakata :

    - J'en prendrais soin, c'est promis ! Je veillerai dessus !

    Lui souriant doucement, je laissai quelques instants de silence planer, avant de prendre la parole d'une façon plus détendue que précédemment :

    - Vous savez, comme vous êtes un Schichibukai, j'ai vraiment cru que vous alliez me faire du mal ! Je veux dire, généralement, vous, les Pirates, vous êtes plutôt violents, non ? Enfin, quoi qu'il en soit, vous êtes bien plus sympathiques que vous en avez l'air ! Je dirais même que vous êtes plutôt bien élevé, c'est étonnant !

    Me stoppant dans ma tirade, je me rendis compte que ce n'était peut-être pas la meilleure chose à lui dire à ce moment-là. Reprenant la parole, tentant de me rattraper tant bien que mal :

    - En fait, vous êtes plutôt gentil comme personne, ça fait plaisir.

    Le fixant quelques secondes, je songeais qu'il n'avait pas vraiment l'air d'un Pirate, mais plus d'une gentille personne qui ne faisait jamais d'histoire. C'était surprenant.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14013
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Lun 3 Nov - 17:32


Tout ça pour une histoire de tricot ! ♠
❝ C'est sur le fumier que poussent les plus belles fleurs ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Après quelques mois de navigation au sein de la piraterie, Nakata est parvenu à devenir le Schichibukai qu'il est aujourd'hui. Son intronisation devait avoir lieu à Mariejoa et il parcourait par conséquent Grand Line. Shabondy s'imposant comme une étape obligatoire, le capitaine de Tengoku no Seigi décidait d'en profiter pour passer un peu de temps sur cet archipel qui avait autrefois été son foyer.







Présentation brève du personnage • Tenshi Taya est une jeune épéiste aux allures juvéniles et qui, malgré son appartenance à la faction des hors-la-loi, n'est pas spécialement attachée au milieu du crime. Fervente amatrice de pâtisseries, elle a récemment décidé de voyager seule, après une rencontre avec Zeke Lundren, alias le Couard. Elle a retrouvé l'écharpe que le Phoenix avait donné à Suki Kagami par le passé.


❝ Laisse-moi raconter ❞

Si cette écharpe avait été une camarade des plus fidèles durant ses premières épopées en tant que capitaine pirate, si elle l'avait vu traverser autant de sombres périodes que de moments joyeux et naïfs, Nakata considérait qu'elle n'était guère plus désormais qu'un symbole de son jadis et que s'y attacher n'allait pas forcément être utile. A contrario, il considérait même qu'elle appartenait désormais plus à Suki qu'à lui et que, par conséquent, il était tout-à-fait naturel que ce soit celle qui en avait fait la découverte qui en hérite. Bien évidemment, le musicien n'aurait probablement pas tenu de raisonnement semblable si la jeune femme qui marchait à ses côtés à ce moment-là n'avait pas été aussi candide et amusante, mais ça n'était au final pas réellement important. De toute manière, le Schichibukai songea brièvement qu'elle risquait d'apprécier le cadeau bien plus que lui ne pouvait s'en satisfaire. Si la chasseuse de prime avait bel et bien quitté cette terre, il ne lui servait à rien d'y demeurer attaché. Ce fut avec cette ferme conviction que le Phoenix, toujours les mains dans les poches et les yeux scrutant le ciel à travers les branchages imposants, écouta les paroles de sa collègue du jour avec un certain amusement :

J'en prendrais soin, c'est promis ! Je veillerai dessus ! Vous savez, comme vous êtes un Schichibukai, j'ai vraiment cru que vous alliez me faire du mal ! Je veux dire, généralement, vous, les Pirates, vous êtes plutôt violents, non ? Enfin, quoi qu'il en soit, vous êtes bien plus sympathiques que vous en avez l'air ! Je dirais même que vous êtes plutôt bien élevé, c'est étonnant ! En fait, vous êtes plutôt gentil comme personne, ça fait plaisir.

Le Fenice se permit un sourire de plus lorsqu'il remarqua que cette demoiselle songeait en avoir trop dit en rajoutant prestement la dernière phrase. Cette fille était définitivement naïve et joyeuse. Comme si sa personne créait un contraste effrayant avec le Monde sanglant qu'il avait connu, comme si elle ne semblait même pas avoir connaissance des actes criminels que l'on pouvait endurer même en étant de simples civils, a fortiori sur un archipel comme celui de Shabondy. Quoi qu'il en fut, le blondinet était satisfait de voir que certaines personnes étaient capables de conserver une certaine joie de vivre et un optimisme à toute épreuve. L'héritière de l'écharpe de Suki était au final probablement la personne qui lui ressemblait le moins à travers le Monde. Le maudit mythique, tout en continuant de progresser, rétorqua avec légèreté :

Il ne faut pas croire ce que les journaux racontent. Les véritables criminels sont bien souvent ceux qui prennent la peine de masquer leurs agissements. Ceux qui les revendiquent ne peuvent être que des ahuris, ou des imbéciles inconscients. J'ose espérer faire partie de la deuxième catégorie.

Riant un bref instant en remarquant les tentes et les cabanes dressées à l'horizon qui symbolisaient le campement hors-la-loi de son ami Gama, le Schichibukai ajouta tout en continuant d'avancer :

Et ceux-là sont probablement des ahuris. Si vous voulez venir, ne vous gênez pas : ils ne sont pas méchants, juste un peu bourrus. Ils n'ont pas eu la chance de connaître une enfance très joyeuse et ont dû se battre par eux-mêmes...

Et c'était là la stricte vérité. La misère humaine qui remplissait les rues de Shabondy était quasiment palpable tant elle tranchait avec la puissance économique que symbolisaient les nobles et les Tenryubitos de passage. Les gosses qui avaient vécu pendant plusieurs années dans des bidonvilles ne pouvaient pas se contenter de suivre les lois bêtement et de travailler honnêtement comme la société l'attendait. Nakata savait que bien des enfants avec lesquels il avait parfois joué étaient promis à un destin de bandit ou de criminels quelconques. Malheureusement, il n'y pouvait pas grand chose... Pas encore, tout du moins. Il devait attendre que Graou Island ne lui rapporte plus de bénéfices. Quand il aurait les fonds nécessaires pour faire construire un orphelinat, une auberge ou quelque chose d'autre où pourraient vivre ces gosses avec toute l'amour qu'ils méritaient, il ne se priverait pas de le faire. En attendant, le Phoenix n'avait plus qu'à croiser les doigts en espérant qu'ils ne fassent pas de bêtises irréfléchies...
Quoi qu'il en fut, le forban savait que Tenshi, qui semblait ne pas avoir eu trop affaire au milieu criminelle, risquait d'être impressionnée par ce condensé de hors-la-loi. C'était pour cela qu'il lui avait offert l'opportunité de s'en aller dès à présent. Cela étant, si elle acceptait de le suivre jusqu'à ce campement, il ne se gênerait pas pour la présenter à ces mafieux en tout genre, histoire qu'ils évitent de la dépouiller en pensant avoir affaire à une touriste égarée. Enfin, le Fenice essaierait au moins de présenter ce qu'il savait d'elle : autrement dit, pas grand chose.



© Halloween


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Mer 5 Nov - 17:20




Tout ça pour une histoire de tricot !


    Le regardant toujours, j'essayais de percevoir dans ses réactions et dans ses expressions comment il prenait ce que je venais de lui dire. Allait-il se vexer de ne faire peur à personne ? Ou bien, au contraire, allait-il être heureux de ne pas être pris pour quelqu'un de cruel et de mauvais ? Moi, j'aurais été contente qu'on me dise cela, après tout, mon objectif n'était pas d'effrayer les autres, bien au contraire. Néanmoins, je ne voulais pas non plus qu'on me pense faible au point de ne pas être prête à affronter les choses de ce monde. Pour la petit personne naïve que j'étais, j'avais vu bien plus d'horreurs que pouvait le deviner un individu lambda dans la rue ou une personne telle que celle à qui j'étais actuellement en train de converser. Le sourire de celle-ci me rassura d'ailleurs, au moins, il avait bien pris mes paroles. Tant mieux.

    Reprenant la parole, il me signala que les journaux ne racontaient pas toujours la vérité et que, parfois, les plus grands criminels se cachaient dans l'ombre. Songeant de l'endroit d'où je venais, je me rendis compte que ces choses cachées que j'avais vu et vécu n'étaient connus de personne d'autre que moi et que personne n'en saurait probablement jamais rien. Peut-être que le pire de ce monde n'était pas ce que nous pouvions lire dans des journaux, mais bien ce que nous allions découvrir de notre propre expérience. Néanmoins, il était toujours difficile de se forger une opinion dans ce monde. Lorsqu'on était contre la Gouvernement, on se mettait des ennemis à dos. Lorsqu'on était pour le Gouvernement, on se mettait des ennemis à dos. La neutralité n'était pas non plus une bonne solution, rester inactif pouvait même être plus dangereux qu'autre chose. N'ayant pas encore réellement trouvé de solution, je continuais donc à mener ma vie d'une façon singulière, du moment que celle-ci me convenait.

    Par la suite, il m'expliqua que ceux qui revendiquaient leurs actions étaient certainement ahuris ou imbéciles inconscients, il exprima même son désir d'être dans cette deuxième catégorie. Riant doucement, je me rendis compte qu'il n'avait vraiment pas mauvais fond. Au fil du temps, je commençais à me détendre de plus en plus, et ma nature de naïve qui aime parler commençait doucement à prendre le dessus. Je me sentais soudainement plus en confiance. Je ne craignais plus du tout cet homme. Il me suffisait de quelques minutes pour changer d'avis sur une personne, après tout, j'accordais facilement ma confiance à n'importe qui. Lorsque des campements à l'horizon apparurent, il me proposa de venir avec lui, offre que je n'allais certainement pas décliner. Je commençais à passer du bon temps, alors autant en profiter. Il me prévint tout de même que les gens de ce camp n'étaient pas des plus polis, et qu'ils avaient eu à se battre par eux-mêmes. J'étais bien placée pour savoir que parfois, cela n'était pas des plus faciles. Souriant alors en regardant les tentes au loin, je répondis :

    - Je n'ai pas peur des gens bourrus ou méchants vous savez, je suis même certaine qu'ils ont tous un bon fond, comme vous !

    Regardant le ciel d'un air pensif, je songeais que la rencontre que je venais de faire n'était le fruit que d'un pur hasard. Néanmoins, il était légitime de se demander si une force plus grande n'était pas à son origine. Après tout, il était étonnant de voir comment la bonne personne m'était tombée dessus au bon moment, sans que je ne le veuille réellement. Reprenant la parole, je lui dis alors :

    - Être bourru, ahuri, inconscient, dangereux, ça ne fait pas un homme. Je suis sûre que ces gens ont du bon à donner, tout comme je reste persuadée que même le pire criminel de ce monde a quelque chose de bon en lui.

    Reposant mes yeux sur la route, je remarquais que nous étions désormais plutôt proche du campement. Au moins, nous allions pouvoir poursuivre notre conversation.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14013
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Jeu 6 Nov - 13:32


Tout ça pour une histoire de tricot ! ♠
❝ C'est sur le fumier que poussent les plus belles fleurs ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Après quelques mois de navigation au sein de la piraterie, Nakata est parvenu à devenir le Schichibukai qu'il est aujourd'hui. Son intronisation devait avoir lieu à Mariejoa et il parcourait par conséquent Grand Line. Shabondy s'imposant comme une étape obligatoire, le capitaine de Tengoku no Seigi décidait d'en profiter pour passer un peu de temps sur cet archipel qui avait autrefois été son foyer.







Présentation brève du personnage • Tenshi Taya est une jeune épéiste aux allures juvéniles et qui, malgré son appartenance à la faction des hors-la-loi, n'est pas spécialement attachée au milieu du crime. Fervente amatrice de pâtisseries, elle a récemment décidé de voyager seule, après une rencontre avec Zeke Lundren, alias le Couard. Elle a retrouvé l'écharpe que le Phoenix avait donné à Suki Kagami par le passé.


❝ Laisse-moi raconter ❞

Ainsi le duo était-il tranquillement en route, se dirigeant droit vers le campement criminel où officiait Gama en tant que chef de quelques hors-la-loi. Ce vieil ami du Phoenix allait probablement être satisfait de le voir, étant donné que leur dernière rencontre datait à près d'une année auparavant. Nakata était pressé de voir sa réaction, étant donné que beaucoup de choses avaient eu lieu entre temps. Le concernant, il avait fondé l'un des équipages pirates phare de la première partie de Grand Line et avait ainsi écopé du prestigieux titre de Schichibukai. Sa prime avait rapidement dépassé les 100 millions de berrys lorsqu'il avait combattu Harushige, un Nebula sanguinaire et particulièrement odieux. Il avait rencontré beaucoup de gens puissants, comme l'actuel amiral Shirokuma, alias John Pacifique. En bref, il était passé de petit pirate à la prime ridicule et à la renommée toute aussi misérable à une tête d'affiche mondiale de la nouvelle ère. Difficile de considérer que les hors-la-loi qu'il retrouverait d'ici quelques minutes n'auraient strictement aucune réaction à ce propos. Quoi qu'il en fut, le blondinet écouta la demoiselle prendre la parole à sa suite :

Je n'ai pas peur des gens bourrus ou méchants vous savez, je suis même certaine qu'ils ont tous un bon fond, comme vous !

Doucement gêné, le blondinet se gratta les cheveux avec un léger sourire, regardant le sol à ses pieds. Quand bien même ce n'était pas la première fois qu'on lui faisait ce genre de compliments, il devait avoir toujours autant de mal à les assimiler humblement. Mais, après tout, il n'y avait rien de plus plaisant pour un pirate sain d'esprit que de voir une civile déclarer qu'il avait bon fond. La désinformation qu'opérait le Gouvernement Mondial n'était pas fait pour mettre en avant les hors-la-loi du type du Fenice, même si ceux-là devenaient Schichibukai par la suite. L'objectif de rendre tous les criminels du monde aussi abjects que possible était louable si on considérait que la Marine cachait ainsi ses propres sévices. Pointer du doigt les problèmes qui n'en étaient pas afin de camoufler la vérité avait toujours été une habitude du genre humain, et allait probablement le demeurer pour des millénaires. Cela permettait de détourner l'attention plus habilement qu'on ne pourrait le croire...

Être bourru, ahuri, inconscient, dangereux, ça ne fait pas un homme. Je suis sûre que ces gens ont du bon à donner, tout comme je reste persuadée que même le pire criminel de ce monde a quelque chose de bon en lui.

Ce fut avec amusement que l'artiste remarqua que cette phrase ressemblait étrangement à celle qui l'avait prononcé. Même s'il n'avait commencé à lui parler que depuis une poignée de minutes, il n'avait pas eu de grande difficulté à cerner le caractère de cette demoiselle, tout du moins ce qu'elle le lui en montrait. Cela étant, même si Nakata ne considérait pas qu'attendre du bon des véritables criminels était vraiment sage, il devait admettre que sa vision des choses faisait rêver. Qui diable voulait penser à une humanité pourrie par les vices et les maux suffisamment profondément pour que ce mal devienne incurable ? Même les cyniques et les pessimistes préféraient imaginer un monde plus calme et accueillant... A moins qu'ils ne soient précisément ce fameux malades dont les qualités avaient tendance à s'éclipser rapidement. Haussant les épaules les mains dans les poches, le forban répondit en scrutant le campement hors-la-loi où il pouvait déjà voir quelques silhouettes s'agiter dans leur direction :

J'ose espérer que vous avez raison, même si je ne suis pas aussi optimiste. Disons que les vices ont parfois tendance à être bien plus destructeur que ne pourrait le laisser présager la nature humaine...

Le jeune blond eut tout juste le temps de terminer sa phrase qu'un groupe de bambins se ruaient déjà dans sa direction, manifestement plus enjoués que jamais. Le musicien se mit à genoux pour les recevoir, un sourire aux lèvres, tapotant sur la tête de l'un d'entre eux une fois qu'ils furent à portée. Ces gosses avaient bien grandi, depuis le temps. Lorsqu'il était arrivé sur Shabondy, suite au naufrage de son précédent équipage, Nakata les avait trouvé tout juste en capacité de marcher. Maintenant, ils étaient à l'âge candide où les mômes avaient tendance à croire que tout était possible et réalisable. L'un d'entre eux attrapa sa main et l'entraîna jusqu'au campement. Le Schichibukai se laissa faire, faisant brièvement signe à Tenshi de le suivre. Certes, se perdre ici n'était pas très compliqué puisque le campement restait relativement simple, mais il valait mieux ne pas se perdre de vue. Peut-être que d'indésirables criminels s'étaient glissés dans les rangs de ces hommes et femmes désespérés pendant son absence... Le Phoenix ne pouvait pas être certain du contraire, alors autant prendre autant de précautions que possible. Cela étant, le pirate remarqua que rien n'avait changé lorsque les gens l'accueillirent avec un grand sourire, lui indiquant rapidement la tente de Gama. Les lieux avaient changé, malgré tout... Le capitaine était satisfait de voir qu'ils semblaient avoir trouvé des moyens de se nourrir sans nécessairement aller voler sur les marchés. En témoignaient notamment les quelques enclos où étaient parquées des myriades de poules qui se contentèrent de le regarder passer. Quand les enfants eurent enfin amené le Fenice jusqu'à la tente du chef bandit local, ils retournèrent vaquer à leurs occupations en courant entre les rangées de toiles. Le maudit en profita pour se retourner et déclarer en souriant :

Là encore, tu peux me suivre ou aller visiter le campement. Maintenant qu'ils t'ont vu avec moi, ça ne risque plus rien. J'imagine qu'ils t'inviteront même pour discuter devant un tonneau de rhum... Leur hospitalité n'est peut-être pas la plus saine physiquement parlant, mais elle a le mérite d'être chaleureuse envers ceux qui ne les jugent pas.



© Halloween


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Sam 8 Nov - 16:24




Tout ça pour une histoire de tricot !


    Rapidement, je me rendis compte que mes paroles devaient paraître très candides et que ce pirate de grand renommé devait bien se moquer de l'opinion que je pouvais avoir à propos des hommes les plus dangereux de ce monde. En effet, lui-même, il devait avoir croisé des gens foncièrement mauvais. Peut-être même pensait-il le contraire de ce que j'étais en train de lui raconter. Peut-être qu'il jugeait que les hommes étaient tous mauvais. Après tout, je ne savais pas vraiment à quel genre de personne j'avais réellement à faire. Comme les apparences pouvaient être trompeuses, je ne pouvais pas savoir si ce que je venais de dire allait provoquer en lui un vent de révolte ou non. Fixant le campement en marchant, j'entendis alors sa réponse me parvenir.

    Il m'avoua ne pas être aussi optimiste que moi, mais espérer que cela soit le cas. Je ne m'étais jamais jugée comme quelqu'un d'optimiste à vrai dire, néanmoins, c'était une bonne façon d'expliquer les choses. Il ajouta à cela que, parfois, ce que nous pouvions croire anodin pouvaient être très dangereux et destructeur. Alors qu'il finissait sa phrase, des enfants étaient venus à sa rencontre, l'un d'eux l'agrippant par le bras pour le traîner vers le campement. Si on m'avait dit qu'un jour je verrais un Schichibukai se faire enlever par une bande d'enfants, je ne l'aurais certainement pas cru. Néanmoins, la scène prêtait à rire. Qui aurait pu imaginer qu'une telle personne est un tel succès auprès des enfants ? L'homme semblait avoir beaucoup d'affection pour ces petits êtres. Je n'avais jamais vraiment prêté d'attention sur les enfants, en fait, cela ne me préoccupait pas vraiment.

    Souriant doucement, je suivis donc Nakata vers le campement, ne me sentant pas vraiment à ma place parmi cette foule qui semblait totalement obnubilée par la présence de cet homme. Je me contentai donc de le suivre en silence. Le Schichibukai fut accueilli avec des sourires et les enfants le menèrent devant une tente en particulier, certainement celle de la personne qu'il souhaitait rencontrer. Sur le chemin, je pus remarquer que ces gens vivaient dans la misère. Il est vrai que je n'avais jamais réellement vécu de cette façon. Certes, j'avais connu des débuts difficiles, mais à force d'efforts, j'étais parvenue à me constituer une petite fortune. Néanmoins, cela m'avait coûté d'avoir à faire certaines choses que je ne pouvais pas juger de très glorieuse. Cela était nécessaire, je pouvais au moins tenter de me justifier par ce simple argument.

    Une fois devant la tente, l'homme prit la parole, me proposant de l'accompagner ou non. Il me proposa de visiter le campement, m'expliquant que je pourrais certainement sympathiser avec les gens y vivant. L'idée était plutôt tentante, après tout, j'avais toujours aimé découvrir de nouvelles personnes, néanmoins, je n'avais pas envie de m'imposer. Réfléchissant quelques instants, je me dis que je devais peut-être laisser Nakata seul avec son ami, je ne connaissais pas cet individu après tout. Prenant la parole, je répondis donc :

    - Je n'ai pas envie de m'imposer dans vos retrouvailles, si vous voulez je peux vous attendre ici !

    Ce n'était qu'une proposition. Après tout, je commençais à apprécier sa compagnie et je n'avais pas vraiment envie de laisser notre conversation où elle en était restée. Néanmoins, il pouvait tout aussi bien souhaiter me voir partir et, dans ce cas-là, je ferais un petit tour dans le camp avant de m'en aller. Après tout, j'avais d'autres projets en tête.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14013
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Lun 10 Nov - 13:48


Tout ça pour une histoire de tricot ! ♠
❝ C'est sur le fumier que poussent les plus belles fleurs ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Après quelques mois de navigation au sein de la piraterie, Nakata est parvenu à devenir le Schichibukai qu'il est aujourd'hui. Son intronisation devait avoir lieu à Mariejoa et il parcourait par conséquent Grand Line. Shabondy s'imposant comme une étape obligatoire, le capitaine de Tengoku no Seigi décidait d'en profiter pour passer un peu de temps sur cet archipel qui avait autrefois été son foyer.







Présentation brève du personnage • Tenshi Taya est une jeune épéiste aux allures juvéniles et qui, malgré son appartenance à la faction des hors-la-loi, n'est pas spécialement attachée au milieu du crime. Fervente amatrice de pâtisseries, elle a récemment décidé de voyager seule, après une rencontre avec Zeke Lundren, alias le Couard. Elle a retrouvé l'écharpe que le Phoenix avait donné à Suki Kagami par le passé.


❝ Laisse-moi raconter ❞

Vraisemblablement, la demoiselle n'était elle-même pas tout-à-fait fixée sur ce qu'elle pourrait bien faire à l'intérieur de ce camp hors-la-loi. Cependant, elle semblait tout de même avoir envie d'accompagner Nakata jusque dans cette tente qui se dressait derrière lui et où l'attendait probablement Gama, ainsi que quelques uns de ses plus fidèles hommes de main. En effet, lorsqu'elle prit la parole, Tenshi déclara :

Je n'ai pas envie de m'imposer dans vos retrouvailles, si vous voulez je peux vous attendre ici !

Elle excluait donc d'office l'option d'aller visiter un petit peu le campement pour aller à la rencontre de ces pauvres gens. Le Phoenix lui sourit et, après un simple geste de la main, déclara tout en tournant les talons et en se dirigeant jusqu'à la tente en question :

Tu ne gêneras personne, ne t'en fais pas !

Sur ce, le blondinet glissa une main sous les quelques tissus et les écarta vivement, entrant à l'intérieur de ladite tente. Il remarqua bien rapidement que le mobilier n'avait guère changé depuis son dernier passage : une table au centre de l'édifice tout de toiles et de bois, sur laquelle était placée une carte complète représentant l'Archipel Shabondy et qui leur permettait de mener des attaques précises et peu menaçantes pour le commun des mortels, ainsi que quelques étagères et bibliothèques sur lesquelles reposaient d'innombrables ouvrages. Nakata en connaissait certains, étant donné qu'il avait toujours été un assez bon lecteur. D'autres, en revanche, lui étaient absolument inconnus. Enfin, unique vestige de luxe en ces lieux, deux chandeliers actuellement éteints se dressaient de part et d'autre de l'habitation improvisée, afin de l'éclairer en pleine nuit. Pour l'heure, le peu de lumière qui se frayait un chemin venait de l'entrée que le Phoenix venait d'ouvrir mais aussi et surtout d'un côté de l'édifice qui était pratiquement totalement relevé. Cela étant, le Schichibukai n'eut guère le temps de se préoccuper de tout cela : une lame fortement aiguisée fondait d'ores et déjà droit en direction de sa gorge. Avec un coup d'avance grâce à son haki de l'observation, prenant toutefois une mine sérieuse et concentrée, le forban bloqua l'arme d'un coup oblique du tranchant de sa main droite, elle-même renforcée grâce au haki de l'armement. La puissance du contre eut l'effet désiré : l'inconnu lâcha soudainement son arme sous le coup de la surprise et le Fenice enchaîna en armant son poing gauche et en l'envoyant subitement en direction du visage ennemi. Toutefois, l'assaut se cessa à un ou deux centimètres du nez de l'épéiste qui, malgré tout, tomba en arrière sous le coup de la surprise. Après un instant de silence, le pirate éclata de rire et tendit sa main au bretteur tout en prenant la parole :

Ma parole, on dirait que tu t'es rouillé ! Tu prends toujours le temps de t'entraîner et de manger convenablement, ou tu t'es dis qu'un chef rachitique pourrait briser le mythe ?

Gama poussa un soupir l'air exaspéré avant de sourire à son tour, saisissant la main de son ami pour se redresser avant d'épousseter ses vêtements brièvement. Il remit un peu d'ordre dans ses cheveux en ajustant le bandage blanchâtre qui semblait les maintenir plus ou moins en place avant de ramasser son arme et de la ranger à son tour.

Faudrait plutôt te demander si ça n'est pas toi qui t'est amélioré, gros malin. Enfin... Content de te voir, Nakata. Ou devrais-je plutôt te vouvoyer ? T'es devenu quelqu'un d'important, maintenant... T'es peut-être même venu me forcer à mettre la clé sous la porte.

L'artiste leva les yeux avec un air aussi doucement amusé que faussement lassé avant de s'écarter un peu pour permettre à Gama de poser ses yeux sur la demoiselle qui l'accompagnait depuis quelques temps déjà. Il prit ensuite la parole, les présentant après avoir répondu aux inepties de son vieil ami :

Comme si le Gouvernement Mondial s'intéressait à ton business en ce moment. Gama, je te présente Tenshi. Tenshi, Gama. Alors, les affaires marchent ?

Le chef des brigands s'inclina légèrement et poliment devant la demoiselle avant de se diriger vers la table qui trônait en plein milieu de la tente, rapidement suivi par le Phoenix. Le possesseur des lieux posa son doigt sur un grove de non-droit après avoir brièvement haussé les épaules, plus amusé qu'embêté :

Ça marche... Au ralentis, mais ça marche. Un groupe de chasseurs de primes s'est installé pas très loin. Enfin, ils sont mal équipés et ne cherchent de toute façon pas vraiment à nous attaquer : nous ne sommes pas primés, alors à quoi bon ? Cela étant, ça nous empêche d'utiliser cette voie pour nos convois... Et faire le tour devient relativement lassant. Les hommes se plaignent, mais on fait avec. On a vu pire.

Le Schichibukai posa une main sur la table, manifestement anxieux. En réalité, il se demandait ce que pouvaient bien vouloir obtenir ces chasseurs de primes en s'installant par ici. Etant donné que la grande majorité des membres de cette faction n'étaient guère plus que des avares peu soucieux du bien commun, il était plausible qu'ils profitent des environs et des sinistres ventes aux esclaves pour se faire un fond de commerce. Toutefois, si tel était le cas, la situation était bien plus dangereuse pour Gama et ses hommes qu'elle n'y paraissait : capturer un homme ou une femme un peu trop étourdi n'était pas effroyablement compliqué, et cela rapportait quand les nobles y mettaient le prix. Ainsi Nakata fini par croiser les bras en répondant :

Et vous n'avez eu aucun problème avec eux ? Les enfants restent dans le campement, j'imagine ? C'est quand même embêtant...

Ne te prends pas la tête pour ça. Ils sont parfaitement dans leurs droits, tout comme nous. T'occuper de ça ne changerait pas grand chose, ils finiront par revenir... Et puis, ça risquerait de t'attirer des ennuis. Même si nous sommes sur des groves de non-droit, tu es un Schichibukai. Si le Gouvernement tolère que tu contactes, j'imagine que le fait de nous aider est déjà différent.

Gama avait répondu avant même que son jeune ami ne prenne la peine de leur proposer son aide, sachant déjà qu'il allait la proposer tôt ou tard. De fait, celui-là poussa un léger soupir l'air fatigué avant de hausser les épaules à son tour, comme s'il abandonnait la partie. Nakata déclara à l'attention de son ancien collègue, tournant les talons pour se diriger vers la sortie en invitant Tenshi à le suivre d'un regard :

Je pense qu'on va te laisser à tes affaires. Je repasse dans la soirée, de toute manière. Passe le bonjour à Sila et aux autres de ma part, si tu les vois d'ici là !

Le Schichibukai sortit de la tente et profita un court instant des rayons du soleil nettement plus présents ici qu'à l'intérieur de l'édifice. L'envie d'aller rendre visite aux chasseurs de primes se faisait malgré tout de plus en plus pressante... Mais il allait devoir refouler ses impulsions pour le moment. A fortiori lorsqu'il considérait que Tenshi était encore avec lui : l'entraîner dans ce genre d'histoires n'était pas forcément une bonne idée, d'autant plus qu'elle semblait encore bien trop candide pour volontairement lever la main sur quelqu'un si la situation l'exigeait.



© Halloween


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Lun 10 Nov - 23:08




Tout ça pour une histoire de tricot !


    Me souriant, l'individu me fit un petit signe de la main avant de me faire comprendre que je ne risquais pas de le gêner. Je me demandais s'il me disait seulement ça pour me faire plaisir ou si c'était vraiment sincère. Étrangement, je doutais que cela avait pour seul objectif de me rendre contente. En effet, ce personnage avait l'air plutôt sincère et il n'avait aucune raison de me mentir. Ce n'était pas comme si je risquais de lui faire du mal avec ma pauvre petite force. Soupirant, je me fis discrète en regardant dans la tente, remarquant que celle-ci était bien remplie. En effet, il s'y trouvait une table, des étagères pour les mordus de lecture et des chandeliers. Décoration plutôt surprenante, mais ces gens faisaient avec ce qu'ils avaient probablement et c'était déjà mieux que rien.

    Soudainement, une lame fusa de la pénombre, en direction du Shichibukai. Portant ma main à mes katanas, j'étais prête à me battre à tout moment si ma vie, ou celle de Nakata, venait à être menacée. Néanmoins, cela ne fut pas le cas. En effet, le Pirate n'eut aucun mal à stopper l'attaquer et à mettre son assaillant à terre. C'était presque trop facile pour lui et cela me fit doucement sourire. Ce n'était qu'un aperçu de sa réelle force. S'en suivit des rires et, tout à coup, j'eus comme l'impression qu'il s'agissait d'une façon de se dire bonjour dans le coin. Amusant... Enfin, cela dépendait pour qui.

    Les deux individus commencèrent alors à se parler, comme de vieux amis devaient le faire, je suppose. Enfin, je n'avais jamais eu l'occasion de retrouver un vieil ami pour lui parler. Cela devait être une drôle de sensation, retrouver quelqu'un après plusieurs années d'éloignement. Pouvoir à nouveau se voir, se toucher, se battre, s'amuser. Cela prêtait vraiment à sourire et j'étais heureuse d'avoir pu rencontrer Nakata aujourd'hui. Cela me faisait voir une autre vision des choses. Toutes ces personnes hautes placées avaient aussi un passé derrière. Tout le monde avait quelque chose à partager, des gens qu'ils n'avaient pas vu depuis longtemps et qu'ils étaient heureux de revoir. La Schichibukai me présenta rapidement à son ami, qui s'inclina tandis que je lui faisais un discret signe de la main, avant de commencer à l'interroger. D'après ce que je comprenais de la conversation, son ami semblait avoir des problèmes avec les chasseurs de primes. Ces gens me paraissaient être des personnes exécrables qui profitaient du malheur des autres et de l'argent qu'ils valaient pour pouvoir vivre tranquillement, sans avoir à fournir trop d'effort.

    Le Pirate sembla vouloir proposer son aide à son ami, mais celui-ci rejeta la proposition avant même qu'elle ne soit faite. Il n'avait pas tord, si Nakata en venait à s'en prendre à des chasseurs de primes, cela allait lui attirer des ennuis, ce serait idiot. Et puis, avait-il vraiment l'intention d'aller à l'encontre de la loi ? Après tout, c'était bien lui qui avait accepté de se mettre sous les ordres du Gouvernement. S'il avait accepté ce contrat, il se devait de le respecter, non ? Certes, les Schichibukais restaient plutôt instables, mais cet homme avait l'air plutôt sincère. À moins que ce ne soit qu'un masque. Plissant les yeux, je le fixai, ne sachant pas trop quoi en penser. Je ne suivis plus vraiment ce qu'il dit par la suite, mais me rendis compte qu'il était déjà en train de sortir de la tente. Je fis un dernier signe de la main à son ami pour lui dire au revoir avant de quitter la petite habitation.

    Une fois à l'extérieur, je poussai un léger soupir de satisfaction en sentant les rayons du soleil contre mon visage. C'était une sensation toujours très agréable. Prenant une grande bouffée d'air, je me tournai vers Nakata, le regardant avec un grand sourire aux lèvres avant de dire :

    - Cela doit être vraiment plaisant de pouvoir retrouver d'anciens amis ! Je ne vous imaginais pas aussi populaire auprès des enfants !

    Gardant ma bonne humeur sur le visage, je pensais que rien ne pouvait l'entacher actuellement. Laissant mon regard vagabonder sur le visage du pirate, je me demandai si je pouvais accorder ma confiance à une telle personne. Après tout, il allait peut-être pouvoir m'aider et il savait certainement bien des choses que je ne savais pas sur ce monde. C'est pourquoi, je pensais qu'il allait pouvoir me renseigner sur une chose. Reprenant le sac que j'avais sur le dos depuis le début et dans lequel j'avais rangé l'écharpe, je fouillai dedans pour y trouver un petit carnet dans lequel j'avais glissé l'objet de mes questionnements. Saisissant le carnet entre mes mains et l'ouvrant pour en sortir l'étrange petit morceau de papier, je le montrai à Nakata :

    - Je suis désolée de vous demander cela comme ça, mais je voulais savoir si vous saviez ce que c'était... Quelqu'un me l'a donné, mais je ne sais pas du tout à quoi cela peut servir... Peut-être que vous pourriez m'aider.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14013
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Mar 11 Nov - 18:39


Tout ça pour une histoire de tricot ! ♠
❝ C'est sur le fumier que poussent les plus belles fleurs ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Après quelques mois de navigation au sein de la piraterie, Nakata est parvenu à devenir le Schichibukai qu'il est aujourd'hui. Son intronisation devait avoir lieu à Mariejoa et il parcourait par conséquent Grand Line. Shabondy s'imposant comme une étape obligatoire, le capitaine de Tengoku no Seigi décidait d'en profiter pour passer un peu de temps sur cet archipel qui avait autrefois été son foyer.







Présentation brève du personnage • Tenshi Taya est une jeune épéiste aux allures juvéniles et qui, malgré son appartenance à la faction des hors-la-loi, n'est pas spécialement attachée au milieu du crime. Fervente amatrice de pâtisseries, elle a récemment décidé de voyager seule, après une rencontre avec Zeke Lundren, alias le Couard. Elle a retrouvé l'écharpe que le Phoenix avait donné à Suki Kagami par le passé.


❝ Laisse-moi raconter ❞

Le duo d'étrangers parvint bien rapidement à l'extérieur de la modeste tente et le Phoenix se retourna en direction de Tenshi, s'assurant qu'elle le suivait bien. Lorsque cela fut fait, il poussa un léger soupir avec un sourire fixé sur le visage, amusé par ce qu'il venait de se passer. Cela faisait toujours du bien de rencontrer un vieil ami et c'était encore plus le cas depuis qu'il était devenu Schichibukai : la célébrité n'avait pas que du bon, et même si la plupart des civils le considéraient maintenant comme quelqu'un de relativement sain d'esprit, il ne pouvait jamais être convaincu de l'honnêteté des personnes qui l'approchaient. Quoi qu'il en fut, Nakata reporta son attention jusqu'à la demoiselle qui lui faisait face lorsque celle-ci prit la parole :

Cela doit être vraiment plaisant de pouvoir retrouver d'anciens amis ! Je ne vous imaginais pas aussi populaire auprès des enfants !

Légèrement gêné, le jeune homme leva une main à ses cheveux, s'ébouriffant avec un sourire crispé. Il ne s'était jamais posé cette question mais il était vrai que le fait de voir un homme représenté par le Gouvernement Mondial comme un affreux criminel capable de tuer et de voler pour son propre profit s'amuser ainsi avec des enfants devait avoir de quoi surprendre. Quelque part, le Phoenix s'était toujours complètement fiché de la réputation qu'on avait bien pu lui forger, pensant que la chose n'était pas importante... Mais il devait admettre que le fait d'être perçu par le commun des mortels comme un criminel vicié et vicieux n'avait pas de quoi lui plaire. Le Fenice écouta ensuite le reste des paroles de Tenshi, reportant son attention sur ses gestes tandis qu'elle sortait quelque chose de son sac, manifestement embêtée :

Je suis désolée de vous demander cela comme ça, mais je voulais savoir si vous saviez ce que c'était... Quelqu'un me l'a donné, mais je ne sais pas du tout à quoi cela peut servir... Peut-être que vous pourriez m'aider.

Le Schichibukai, légèrement interloqué, posa son regard sur l'objet de son désarroi manifeste. Il cligna des paupières en regardant le morceau de papier et l'attrapa avant de le poser sur la paume de sa main, à plat. Lorsque le papier pivota pour indiquer une direction, Nakata sourit un court instant et le tendit à nouveau à sa propriétaire. Il prit ensuite la parole, pointant de l'autre main la direction qu'avait indiqué le morceau de papier un instant plus tôt :

Ça s'appelle une Vivre Card. Pour faire court, il s'agit d'une feuille dont un morceau attire tous les autres. Peu importe l'endroit où se trouve le morceau en question, tu pourras trouver la direction à suivre avec ce morceau là. Il est lié à une personne, également : s'il arrive un malheur à cette personne, tu le sauras immédiatement. Si cette personne meurt, le papier sera détruit. Beaucoup d'alliés l'utilisent, surtout dans le Nouveau Monde, pour se prêter main fort efficacement.

Satisfait de son petit discours, le blondinet attrapa une feuille qui demeurait généralement dans la poche de son pantalon. Il la montra à Tenshi avant d'ajouter rapidement :

C'en est une intacte. Je la garde de côté pour le moment, mais quand je le souhaiterai, je pourrai transmettre plusieurs morceaux à diverses personnes à travers le monde. L'aspect pratique est effroyable quand on sait à qui la transmettre. J'imagine que la personne qui te l'a donné voulait que tu la retrouves.

Sur ce, le capitaine de Tengoku no Seigi rangea sa vivre card à sa place originelle avant de s'étendre un peu tout en poussant un soupir. Il appréciait l'atmosphère envoûtant de Shabondy comme jamais. Cela allait au moins lui permettre de se reposer un peu et après tout ce qui avait pu avoir lieu, ça n'allait pas être de refus. Mais maintenant qu'il avait visité le camp des brigands, le jeune musicien n'avait plus grand chose d'autre à faire par ici, tout du moins pour le reste de l'après-midi. Peut-être devrait-il rentrer à l'Aldébaran pour retrouver son équipage ? Il n'avait pas eu de discussion sérieuse avec Kernoza et Danaé, ses nouveaux alliés... L'occasion pour savoir ce qu'ils valaient et pour connaître leurs convictions respectives était bien trouvée. Quoi qu'il en fut, il était presque certain que le Fenice n'allait pas s'attarder davantage ici... A moins que Tenshi n'ait besoin de son aide pour quelque chose d'autre. Après tout, il avait été capricieux en l'amenant jusqu'ici pour rencontrer Gama une nouvelle fois après un certain temps : il était par conséquent tout naturel qu'il se plie également à un caprice venant de la demoiselle. Ce fut dans cette optique que le forban prit la parole une nouvelle fois, glissant ses mains dans ses poches :

Je pense rentrer auprès de mes camarades... Tu as une autre question, tant que l'occasion se profile ? Je peux toujours te donner mon numéro de Den Den si tu souhaites me joindre, mais c'est tout de même moins pratique qu'en face à face.

Pour quelqu'un comme lui qui appréciait les relations humaines plus que tout au monde, la chose était loin d'être futile. Il était toujours plus intéressant de rencontrer un vieil ami comme il venait tout juste de le faire avec Gama plutôt que par Den Den interposé. Maintenant, si Tenshi n'avait plus rien à lui demander, l'escargophone n'en était pas une mauvaise idée pour autant.



© Halloween


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Mar 11 Nov - 20:55




Tout ça pour une histoire de tricot !


    L'homme attrapa le morceau de papier et le posa sur sa paume. L'objet réagit à son habitude en pointant vers un endroit précis. Qu'est-ce que cela pouvait bien indiquer ? À moins que ce ne soit qu'une illusion et que le vent était en train de me tromper. J'aurais rapidement ma réponse, en effet, le Pirate semblait avoir une réponse précise pour moi. Il m'indiqua alors que cela s'appelait une Vivre Card. Je ne savais pas du tout ce que cela était, c'est pourquoi, j'écoutai avec intention ce qu'il me disait. Il m'expliqua qu'il était lié à un autre morceau de papier et à une personne. Si celle-ci avait des malheurs, alors, le papier se décomposerait.

    Il me montra alors une feuille de papier, m'expliquant qu'il avait le même genre d'objet que moi. J'étais plutôt surprise par l'existence d'une telle chose dans ce monde. Néanmoins, si je savais désormais plus précisément à quoi cela servait, je ne pouvais déterminer à quelle personne elle était liée. Certainement une personne qui pourrait m'apporter des réponses sur mon passé. Reprenant le morceau de papier, je le regardais avec étonnement avant de le ranger à nouveau dans sa place initiale. Me voilà un peu avancée. Désormais, je savais qu'en suivant la ligne directrice de ce papier, j'aurais peut-être l'occasion d'aller sur le chemin de mon passé. Souriant doucement à Nakata, je fus heureuse de lui avoir posé ma question. Néanmoins, j'en avais déjà d'autres qui se soulevaient dans mon esprit. Mais, je n'avais pas vraiment envie de le déranger plus que cela. Il m'avait déjà bien aidé et j'avais eu des réponses à certaines questions aujourd'hui. J'avais comme l'impression que je commençais à avancer. Le Pirate semblait vraiment détendu, cela me surprenait toujours autant. Alors que je m'apprêtais à reprendre la parole, le Schichibukai me devança, me faisant comprendre qu'il avait l'intention de retourner vers son équipage, mais que si j'avais des questions à lui poser, je pouvais encore le faire. Il me proposa même de me donner son numéro de Den Den Mushi. Le numéro, autant que les questions m'intéressaient.

    D'une nature très curieuse, je savais déjà que cet individu avait tord de me proposer de poser d'autres questions. Je pourrais l'interroger toute une nuit, sans arrêt. Souriant doucement, je décidai de me restreindre. Prenant la parole, je dis alors :

    - J'ai encore des questions...

    J'allais commencer par le plus facile et je dis alors :

    - Cette Vivre Card, est-ce qu'il est possible de savoir à qui elle est liée ?

    J'en doutais, mais cela valait bien le coup de poser la question. Après tout, je ne savais absolument pas vers quoi elle allait me mener et cela m'effrayait un peu. Et si j'en venais à faire marche arrière en la suivant ? Soupirant, je me décidai à poser une autre question :

    - Cela n'a rien à voir, mais je me demandais... Pourquoi avez-vous décidé de vous lier au Gouvernement Mondial ? Je veux dire... Vous restez un Pirate, je ne comprend pas comment vous pouvez accepter d'être à la solde du Gouvernement...

    Le regardant, je compris rapidement que ma question était plutôt mal placée et le Pirate pouvait facilement m'en vouloir. Après tout, je me permettais de le juger alors que je n'étais qu'un individu lambda qu'il oublierait à la seconde où nous nous dirions au revoir. J'avais parlé plutôt librement et la fin de mon discours ne devait pas paraître des plus élogieux pour le Gouvernement. En vérité, je ne les appréciais pas particulièrement, mais je concevais que le monde ait besoin d'une institution haute pour pouvoir le gouverner, même si cela n'était pas de la meilleure façon qu'il soit. Me raclant la gorge, je repris alors :

    - Désolée, je n'aurais pas du demander ça, je suis mal placée pour vous juger...

    C'était certainement un peu trop tard pour les excuses. J'avais cette tendance à poser mes questions sans réfléchir à leurs conséquences. Et si cet individu voyait en moi un ennemi du Gouvernement ? Peut-être allait-il me le faire payer. Soupirant, je me rendis compte qu'il n'avait rien fait à ces hors-la-loi dans le campement, alors pourquoi me ferait-il du mal ? Cela n'aurait aucun sens. Au moins, il n'était peut-être pas réellement totalement soumis à ce Gouvernement.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14013
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Jeu 13 Nov - 15:40


Tout ça pour une histoire de tricot ! ♠
❝ C'est sur le fumier que poussent les plus belles fleurs ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Après quelques mois de navigation au sein de la piraterie, Nakata est parvenu à devenir le Schichibukai qu'il est aujourd'hui. Son intronisation devait avoir lieu à Mariejoa et il parcourait par conséquent Grand Line. Shabondy s'imposant comme une étape obligatoire, le capitaine de Tengoku no Seigi décidait d'en profiter pour passer un peu de temps sur cet archipel qui avait autrefois été son foyer.







Présentation brève du personnage • Tenshi Taya est une jeune épéiste aux allures juvéniles et qui, malgré son appartenance à la faction des hors-la-loi, n'est pas spécialement attachée au milieu du crime. Fervente amatrice de pâtisseries, elle a récemment décidé de voyager seule, après une rencontre avec Zeke Lundren, alias le Couard. Elle a retrouvé l'écharpe que le Phoenix avait donné à Suki Kagami par le passé.


❝ Laisse-moi raconter ❞

La proposition avait tout juste été faite que Tenshi s'était empressée de sauter sur l'occasion. Manifestement, les réponses données par Nakata n'avaient fait guère plus que soulever d'autres interrogations. Et celles-là avaient de quoi étonner, si on les considérait réellement. Ainsi le Schichibukai arqua doucement un sourcil surpris quand il entendit les mots de son interlocutrice du jour :

J'ai encore des questions... Cette Vivre Card, est-ce qu'il est possible de savoir à qui elle est liée ? Cela n'a rien à voir, mais je me demandais... Pourquoi avez-vous décidé de vous lier au Gouvernement Mondial ? Je veux dire... Vous restez un Pirate, je ne comprend pas comment vous pouvez accepter d'être à la solde du Gouvernement...

Les deux questions n'avaient effectivement pas grand chose à voir l'une avec l'autre mais pour le coup, ce fut plutôt la première qui retint l'attention du forban. Savoir à qui était liée une Vivre Card ? Autant il arrivait que certaines personnes donnent un bout de papier à une autre sans expliquer de quoi il s'agissait, autant le fait de trouver une vivre card par terre commençait à relever du miracle... Ou, au contraire, de la tragédie. En règle générale, les possesseurs de ces petits bouts de papier ne s'en séparaient jamais. Ils les conservaient précieusement et religieusement. Cela étant, le Phoenix n'en était pas certain, mais il pensait savoir que rien n'arrivait à la vivre card si son possesseur et non pas l'homme qui y était attaché décédait. Quoi qu'il en fut, le capitaine de Tengoku no Seigi commençait à croire que cette demoiselle avait un destin entaché d'un certain lot de désolations... Entre le fait de découvrir une écharpe recouverte de sang et une vivre card manifestement abandonnée, les choses commençaient à sévèrement s'accumuler. Croisant les bras en réfléchissant un court instant, le Fenice ne prêta guère attention aux excuses bégayées par la suite, qui pour le coup n'avait pas grand intérêt. Non pas qu'il s'était vexé en entendant une telle question, mais bien que la chose était clairement des plus préoccupantes. Le maudit prit donc la parole à sa suite, toujours plus ou moins pensif :

Non, il est impossible de savoir à qui est attachée une Vivre Card sans que celle-ci ne se dévoile ou sans, évidemment, qu'on ne remonte la piste jusqu'à elle... Mais les Vivre Card sont créées uniquement sur demande et accord de l'intéressé. Elles sont d'ailleurs créées à partir d'un bout d'ongle. Alors penser que quelqu'un ne puisse pas être au courant qu'il y a une Vivre Card à son nom est impensable. Mais... Comment as-tu pu la trouver, si tu ne sais pas à qui elle est attachée ?

Pour le coup, le jeune homme n'était pas capable de trouver une réponse à ces interrogations de son propre chef. Il y avait plusieurs possibilités, évidemment, mais rien de très satisfaisant. Peut-être que la personne s'était arrangée pour lui faire parvenir ce bout de papier sans avoir à lui expliquer quoi que ce soit ? Étrange, comme façon de procéder. Si on souhaitait revoir quelqu'un, on faisait toujours en sorte de prendre les dispositions nécessaires pour que cela n'arrive... Nakata ne pouvait guère se résoudre à croire que Tenshi avait volé ce morceau de Vivre Card à quelqu'un, même si l'hypothèse était relativement plausible. Après tout, pourquoi voler une vivre card sans savoir ce dont il s'agissait ? Le commun des mortels aurait songé qu'il ne s'agissait là que d'un bout de papier sans aucune importance, et la chose aurait été rapidement réglée... Mais ça n'était pas le cas cette fois-ci. Concevant le fait qu'il ne pourrait probablement pas répondre seul à une telle question, le capitaine corsaire prit donc la peine de répondre tout d'abord à l'autre interrogation, celle qui le concernait plus directement.

Quant à mes motivations... Et bien, disons juste que je ne suis pas comme la plupart des pirates. Le fait de réaliser des forfaits en toute impunité est loin de me satisfaire, et le fait de faire souffrir autrui en lui-même me débecte de toute manière. Je cherche juste à emprunter un chemin qui puisse me satisfaire. Rien de plus.

S'il était resté relativement vague et flou sur ces explications, c'était tout simplement parce que le Phoenix n'était pas assez candide pour croire qu'il pourrait expliquer tout son plan à celle qui était encore et toujours une illustre inconnue, en se berçant d'illusions et en considérant que sa bonne foi serait suffisante pour le placer hors des tentatives d'espionnage. Même si les chances étaient faibles, le blondinet ne pouvait pas totalement réfuter l'hypothèse que Tenshi ne soit guère plus qu'une envoyée du Gouvernement Mondial afin de vérifier qu'il était bien quelqu'un de sincère et de fiable. Les hauts placés devaient être las de voir les forbans retourner leurs vestes les uns après les autres, en déceler de plus prometteurs devait être une bonne raison pour prendre le risque d'envoyer ainsi une fille aux airs aussi candides... Et si tel était le cas, lui donner l'écharpe de Suki n'aurait été qu'un habile moyen d'essayer de l'amadouer. Malheureusement, et même si le Fenice pensait qu'il était paranoïaque d'envisager ainsi le pire, le pirate n'était pas du genre à exposer ses plans à la première venue. C'était donc dans cette optique qu'il décida tout simplement de ne pas en dire davantage. En attendant, il espérait que celle-là puisse lui fournir une réponse convenable quant à la Vivre Card en sa possession. Cette affaire était étrange, et si la demoiselle était sincère, elle risquait d'avoir du mal à s'en dépêtrer seule...



© Halloween


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Jeu 13 Nov - 22:54




Tout ça pour une histoire de tricot !


    Le Pirate ne sembla en aucun cas m'en vouloir, à moins qu'il ne fasse semblant de ne pas s'en préoccuper. Néanmoins, comme il m'inspirait confiance, je n'avais pas envie de croire qu'il feignait de ne pas se sentir vexé par ma question. Me détendant quelque peu, je l'écoutai répondre à ma première question, un air pensif sur le visage. Il m'expliqua qu'il n'était pas possible de savoir à qui était liée cette Vivre Card à moins de retrouver la personne en question. Il m'indiqua également que la personne à qui appartenait cette Vivre Card était forcément au courant et qu'elle était créée à partir d'un morceau d'ongle. Étrange façon de procéder. Il m'interrogea alors sur la façon dont j'avais trouvé cette Vivre Card sans savoir à qui elle appartenait. Réfléchissant un instant, soit ce vieil homme me l'avait donné pour une raison inconnue, soit je l'avais reçu dans un passé qui m'était inconnu. Dans les deux cas, cela ne m'aidait absolument pas, je doutais que cette Vivre Card soit liée à l'homme qui m'avait laissé partir. Cela n'aurait aucun sens.

    Réfléchissant à la question du Schichibukai, je ne savais pas trop quoi lui répondre. Après tout, je n'avais pas de réponse précise à lui donner, je n'en savais rien. Pourquoi avais-je reçu cela ? Qui me l'avait réellement donné ? Je n'avais pas toutes ces réponses. Soupirant, je l'écoutai reprendre la parole, pour répondre, cette fois-ci, à ma seconde interrogation. Celle que je redoutais le plus. Il se désigna alors comme un Pirate à part qui ne voulait pas se contenter de commettre des crimes et faire souffrir des gens. Une chose que je comprenais tout particulièrement. J'avais d'ailleurs du mal à concevoir que quelqu'un puisse vouloir faire du mal à autrui. Il resta très vague en disant qu'il cherchait le moyen qui pouvait le plus le satisfaire. Fronçant les sourcils, je ne voyais pas en quoi ce chemin était plus satisfaisant qu'un autre. Après tout, dans tous les cas, il allait en faire souffrir certains. Néanmoins, il semblait vouloir rester plutôt flou. Peut-être avait-il des secrets dont il ne voulait pas me parler. Je comprenais plutôt bien cette façon de procéder. J'avais également du mal à concevoir qu'un Pirate puisse devenir, du jour au lendemain, totalement soumis au Gouvernement. Non, cela n'était pas possible. Soupirant, je ne trouvais pas vraiment de réponse satisfaisante dans ce que me disait Nakata, mais tant pis, je devrais m'en contenter.

    Reprenant le cours de mes pensées précédentes, j'en revins à la façon dont j'avais trouvé cette fameuse Vivre Card. La réponse que je devais donner. N'étant pas capable de trouver un mensonge plausible, et étant très mauvaise menteuse, je me contentais de dire une bonne partie de la vérité :

    - En vérité, je ne sais pas vraiment comment j'ai trouvé cette Vivre Card... Je n'arrive pas à m'en souvenir... C'est idiot d'oublier quelque chose d'aussi important, quand même !

    Oui, bon, ce n'était pas vraiment la vérité, mais, peu importe, cela devait être suffisant. Et même si cela ressemblait étrangement à un très mauvais mensonge et à une excuse pas vraiment valable, cela représentait une grande part de la vérité. Néanmoins, j'étais presque persuadée que ce Pirate n'allait pas me croire. Tant pis. Je repris alors rapidement la parole, changeant à nouveau de sujet, avant qu'il n'en vienne à me poser de nouvelles questions :

    - Vous savez, je pourrais passer ma journée à vous poser des questions si je le pouvais ! Je me demande bien comment un individu lambda en vient à devenir ce que vous êtes ! Vous devez avoir tellement de choses à raconter, à côté, ma vie doit paraître bien ennuyante.

    Rigolant doucement, j'essayais de centrer l'attention sur lui. Je préférais en apprendre sur lui que parler de ma personne. D'autant que les aventures de cet individu devaient être bien plus intéressantes que les miennes. Après tout, je n'avais pas grand chose à raconter.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14013
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Dim 16 Nov - 9:39


Tout ça pour une histoire de tricot ! ♠
❝ C'est sur le fumier que poussent les plus belles fleurs ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Après quelques mois de navigation au sein de la piraterie, Nakata est parvenu à devenir le Schichibukai qu'il est aujourd'hui. Son intronisation devait avoir lieu à Mariejoa et il parcourait par conséquent Grand Line. Shabondy s'imposant comme une étape obligatoire, le capitaine de Tengoku no Seigi décidait d'en profiter pour passer un peu de temps sur cet archipel qui avait autrefois été son foyer.







Présentation brève du personnage • Tenshi Taya est une jeune épéiste aux allures juvéniles et qui, malgré son appartenance à la faction des hors-la-loi, n'est pas spécialement attachée au milieu du crime. Fervente amatrice de pâtisseries, elle a récemment décidé de voyager seule, après une rencontre avec Zeke Lundren, alias le Couard. Elle a retrouvé l'écharpe que le Phoenix avait donné à Suki Kagami par le passé.


❝ Laisse-moi raconter ❞

Le silence s'installa à la suite du petit jeu de question réponse qui, semblait-il, allait encore continuer pendant quelques minutes. C'était tout du moins ce qu'aurait espéré Nakata, pour qui les explications de Tenshi ne faisaient guère plus que soulever d'autres interrogations, plus nombreuses et hasardeuses encore. Même s'il s'employait tout entier à chercher comment elle pourrait bien en venir à se poser la question de l'identité du possesseur de la Vivre Card, il ne parvenait pas à trouver une hypothèse qui puisse le satisfaire durablement. En bref, après quelques secondes bercées par les songes du Phoenix, ce dernier décida de délaisser là les spéculations et d'écouter ce que son interlocutrice avait à lui dire. Il devait en effet se rendre à l'évidence : peu importait les conclusions qu'il pourrait tirer à partir des données qu'il avait, elles ne pouvaient pas vraiment tenir la route. Malgré tout, le blondinet songeait que la réponse de la demoiselle risquait d'être toute aussi nébuleuse que ses propres pensées : il ne fut pas déçu.

En vérité, je ne sais pas vraiment comment j'ai trouvé cette Vivre Card... Je n'arrive pas à m'en souvenir... C'est idiot d'oublier quelque chose d'aussi important, quand même !

Soit l'existence de Tenshi cachait encore bon nombre de secrets indécelables, soit la demoiselle le prenait éperdument et pertinemment pour un con. Pour le coup, le Schichibukai se contenta d'arquer un sourcil doucement interrogatif, se demandant ce qu'il pouvait bien répondre à de tels propos. Malheureusement, il était bien placé pour savoir que le monde était vaste et que tout type de personnes existaient et existeraient tant que le chaos qui s'en emparait ne s'en allait pas. De ce fait, il était peut-être quelque part relativement mal placé pour crier au mensonge et au scandale... Après tout, une personne saine d'esprit et terre-à-terre vivant sur l'une des Seas le prendrait pour un fou, lui, s'il déclarait ouvertement qu'il avait la capacité de se changer en Phoenix et de régénérer toutes sortes de blessures. Du coup, respecter les propos de la jeune femme n'était pas totalement dénué de sens. Le Fenice l'écouta dans un silence toujours plus religieux lorsqu'elle prit la parole à nouveau :

Vous savez, je pourrais passer ma journée à vous poser des questions si je le pouvais ! Je me demande bien comment un individu lambda en vient à devenir ce que vous êtes ! Vous devez avoir tellement de choses à raconter, à côté, ma vie doit paraître bien ennuyante.

Si le combattant fut légèrement interloqué en premier lieu, il haussa les épaules mollement en guise de réponse aux propos de Tenshi. Il était au final peut-être même bien plus banal qu'il n'y paraissait, lui, le héraut de la justice et de l'égalité. Combien d'autres que lui partageaient ses ambitions ? Encore trop peu pour qu'ils puissent y parvenir, mais tout juste assez pour tous les taxer de clones. Et puis, si des ordures du type d'Harushige étaient capables de devenir surpuissantes, il n'était pas trop demander à quelqu'un de censé d'y parvenir également... Nakata n'avait jamais vraiment pensé au fait de progresser et c'était probablement pour ça qu'il était devenu le corsaire qu'il était actuellement. Il suffisait d'un fond de détermination et d'effort pour s'améliorer en ce Monde, et ceux qui employaient toute leur puissance à se demander si ils allaient y parvenir étaient probablement les plus sots, au final. Cela étant, le Schichibukai se permit de chasser les premières paroles de la demoiselle de son esprit. Il n'avait pas envie de se mettre à la suspecter de mensonge, et le fait qu'elle souffre d'amnésie était tout à fait probable. Même s'il aurait, dans son cas, noté le nom de cette personne quelque part... Enfin, le forban n'était pas à sa place et la juger aurait été vraisemblablement extrêmement déplacé. C'était dans cette optique qu'il se contentait de répondre :

Ma vie ressemble à celle de monsieur tout le monde, avec des combats et des voyages en plus. J'ai des amis, je passe parfois des matinées à regretter les excès de la soirée précédente, je m'entraîne aussi bien physiquement que spirituellement, je travaille ma musique et mon écriture... Rien de bien transcendant au final.

La question qu'aurait d'ailleurs pu se poser le blondinet à cet instant, c'était de savoir qui diable pouvait se targuer d'être intéressant, dans ces conditions. Depuis le début de ses épopées il avait vu des tonnes de profils différents, mais tous gravitaient autour de passions communes. Des artistes, il en avait vu. Des combattants martiaux, encore plus. Des demoiselles naïves, des milliers. Il était amusant de se rendre compte que ce qui faisait la rareté et le précieux d'une personne n'était au final que d'infimes différences d'un homme à un autre. Nakata, bien loin de toutes ces pensées, leva les yeux au ciel pour repérer le soleil à travers les branchages, vérifiant tout simplement l'heure. Il s'était déroulé bien plus de temps qu'il n'aurait pu y songer depuis son départ de l'Aldébaran et son but n'était pas vraiment d'inquiéter les autres. C'est ainsi que le Schichibukai, toujours les mains dans les poches, jeta un nouveau regard à Tenshi en lui adressant un bref sourire :

Quant aux autres questions, elles attendront leur tour. Il est grand temps que je rentre. Si tu ne tiens plus et que tu veux à tout prix me joindre... Alors prends ça. Ne t'inquiètes pas, peu importe les circonstances qui te mènent à appeler, je possède un Den Den blanc capable d'empêcher les écoutes.

Le musicien sortit un autre bout de papier de sa poche où il nota brièvement le numéro auquel le joindre en cas de besoin. Il le tendit ensuite à la demoiselle et se frotta les cheveux un court instant, songeant qu'il allait probablement rentrer par la voie des airs afin de gagner un peu de temps. Et puis, de toute manière, tout ce foutu archipel était déjà au courant de sa présence, voir un oiseau enflammer traverser les cieux ne saurait les bouleverser davantage...



© Halloween


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Dim 16 Nov - 11:44




Tout ça pour une histoire de tricot !


    Pour mon plus grand réconfort, le Schichibukai ne me relança pas sur le sujet de la Vivre Card. Je n'avais pas particulièrement envie de lui partager toute mon histoire. Après tout, il était un allié du Gouvernement désormais et cela me donnait l'impression qu'il pourrait très bien se mettre à vouloir m'arrêter. Même si cette idée me paraissait bizarre et plutôt surprenante étant donné qu'il n'avait rien fait à son ami, cela restait toujours probable. Néanmoins, il était bien moins curieux que moi, ou bien il jugeait cela inutile, et j'en fus plutôt réjouie. Au lieu de m'interroger, il commença donc par me parler de lui. J'écoutai donc avec beaucoup d'attention ce qu'il était en train de me dire.

    Il était tout juste en train de m'affirmer que se vie était comme celle de n'importe qui. Cela me fit doucement sourire car me surprenait énormément. Un homme normal n'était pas suivi par une foule d'étrangers en délire. Un homme normal n'avait pas des pouvoirs surnaturels. Il ajouta simplement qu'il y avait des combats et des voyages en plus dans sa vie. Cela changeait énormément les choses. En effet, un individu lambda était sédentaire et ne se battait jamais, ou très rarement. La suite des choses qu'il m'expliqua semblait plutôt banale en effet. Des amis, des soirées, des entraînements. Le plupart des gens faisaient certainement cela durant leur vie. Même si moi, je ne faisais généralement que la dernière chose. Je n'avais peut-être pas une vie si banale que ça après tout.

    Une fois cette réponse donnée, le Pirate fixa le ciel à travers les branchages. Regardant à mon tour en l'air, je ne vis rien de particulier mis à part le soleil qui était doucement en train de bouger. Peu importe ce qu'il pouvait se produire dans une journée, l'astre d'or continuait son avancée, nous rappelant en permanence le temps qui passait. Ce temps que nous ne pouvions pas rattraper. Soupirant doucement, je reposai mes yeux sur Nakata lorsqu'il reprit la parole pour m'annoncer son départ. Au moins, je n'aurais pas à être plus interrogée.

    Il me donna alors son numéro de Den Den Mushi si j'avais des questions à lui poser, précisant que celui-ci empêchait les écoutes. C'était un avantage indéniable, même si je doutais que quelqu'un puisse s'intéresser aux appels que je passe à droite et à gauche. Je comprenais que cet individu puisse vouloir protéger certaines de ses conversations, surtout que certains devaient essayer de l'espionner assidûment. Cela devait être bien pratique d'avoir un tel objet, mais bien inutile pour moi. Souriant doucement, je pris le papier que me tendait l'individu. Cela pouvait beaucoup servir tout de même, le numéro d'un Schichibukai. Je le garderai précieusement, c'était certain. Lui souriant, je répondis alors :

    - Merci pour le numéro, je le garderai précieusement ! Bon retour dans ce cas, j'espère que l'on se reverra bientôt, j'ai beaucoup apprécié ta compagnie !

    Gardant mon sourire aux lèvres, j'avais toujours mon sachet de beignet à la main et mon sac sur le dos, néanmoins, je n'avais toujours pas retrouvé Shiro. Lui faisant un petit signe de main pour lui dire au revoir, je dis, juste avant de tourner les talons pour m'éloigner :

    - J'aimerais bien t'écouter jouer de la musique un jour ! En attendant, à la prochaine !

    Me retournant, je l'abandonnai donc là, je ne me faisais pas vraiment de soucis pour lui, il s'en sortirait très bien tout seul et retournerait vers ses amis sans difficulté. Quant à moi, j'espérais simplement ne pas être perdue, mais, je me souvenais assez bien du chemin que nous avions pris, il suffisait donc que je revienne sur mes pas et j'allais certainement retrouver l'endroit où je logeais pour le moment. Je n'avais plus la force de faire quoi que ce soit de plus aujourd'hui, alors, j'avais simplement décidé de manger un petit quelque chose avant de retourner dans ma chambre pour y prendre du repos. Demain, j'allais recommencer mes recherches à nouveau. Encore et encore. Jusqu'à ce que je parvienne à trouver mon ami.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14013
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: [FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]   Mar 18 Nov - 13:50


Tout ça pour une histoire de tricot ! ♠
❝ C'est sur le fumier que poussent les plus belles fleurs ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Après quelques mois de navigation au sein de la piraterie, Nakata est parvenu à devenir le Schichibukai qu'il est aujourd'hui. Son intronisation devait avoir lieu à Mariejoa et il parcourait par conséquent Grand Line. Shabondy s'imposant comme une étape obligatoire, le capitaine de Tengoku no Seigi décidait d'en profiter pour passer un peu de temps sur cet archipel qui avait autrefois été son foyer.







Présentation brève du personnage • Tenshi Taya est une jeune épéiste aux allures juvéniles et qui, malgré son appartenance à la faction des hors-la-loi, n'est pas spécialement attachée au milieu du crime. Fervente amatrice de pâtisseries, elle a récemment décidé de voyager seule, après une rencontre avec Zeke Lundren, alias le Couard. Elle a retrouvé l'écharpe que le Phoenix avait donné à Suki Kagami par le passé.


❝ Laisse-moi raconter ❞

Le jeune blondinet avait donc pris la décision de laisser son numéro de Den Den à Tenshi, songeant qu'il pourrait peut-être, de cette manière, avoir tôt ou tard des renseignements supplémentaires sur la sinistre affaire qui entourait la mort de Suki. Malgré tout, Nakata ne se voilait pas vraiment la face : il y avait peu de chance que cette demoiselle puisse trouver quoi que ce soit d'autre si elle n'avait pu récupérer que l'écharpe du Phoenix... Dans tous les cas, même si l'espoir était infime il méritait qu'on y accorde une certaine attention. De surcroît, la demoiselle avait dit avoir encore un grand nombre de questions à lui poser : lorsqu'elle le souhaiterait, elle n'aurait qu'à l'appeler pour les lui adresser. Le blondinet glissa ses mains dans ses poches après que son interlocutrice eut pris le numéro et il l'écouta calmement prendre la parole :

Merci pour le numéro, je le garderai précieusement ! Bon retour dans ce cas, j'espère que l'on se reverra bientôt, j'ai beaucoup apprécié ta compagnie ! J'aimerais bien t'écouter jouer de la musique un jour ! En attendant, à la prochaine !

C'était une rencontre assez étrange qu'il venait de faire. Cela étant, cela ne l'étonnait pas outre mesure était donné qu'il se trouvait actuellement sur l'Archipel Shabondy. Des tonnes de personnes se croisaient, chaque jour, avec des centaines de motivations et de personnalités différentes. Il n'y avait donc par conséquent pas meilleur endroit pour bousculer un peu le destin. Adressant un bref signe de main à la demoiselle qui s'éloignait déjà ainsi qu'un léger sourire, le forban se retourna à son tour et se mit à marcher un peu dans la direction de l'Aldébaran, la tête pleine de pensées. Les bras du Fenice devinrent subitement des ailes tandis que ses jambes s'enflammaient et s'affinaient drastiquement, laissant place à des membres d'oiseaux. Son nez et son menton se déformèrent soudain pour se transformer en un bec éclatant tandis que ses ailes commençaient d'ores et déjà à battre, le soulevant puissamment du sol avant de l'élancer droit en direction du navire de Tengoku no Seigi.

M'écouter jouer de la musique, hein... Faudrait peut-être que je fasse construire un conservatoire sur Graou Island...

Un sourire aux lèvres, bien que la chose ne fut pas visible sous sa forme animale, le Phoenix continuait de progresser vivement droit vers le navire, pressé de retrouver ses camarades après quelques dizaines de minutes d'absence. Ces vacances sur l'archipel risquaient d'être bien plus mouvementés qu'il ne l'aurait voulu, s'il se mettait à croiser des chimères de son passé à chaque occasion. Restait à espérer que Tenshi serait la seule de celles-là à emporter avec elle un bien sinistre présage.



© Halloween


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Tout ça pour une histoire de tricot ! [PV : Nakata]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour mémoire et pour l'histoire !
» Tout ça pour une histoire de jupon... [ PV Tif' ] [Terminé]
» Pour l'histoire
» Tout ça... Pour ça?! [PV Drago Malefoy]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-