Partagez | 
 

  Chimère, pourtant pas une illusion ! [Quête]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Chimère, pourtant pas une illusion ! [Quête]    Jeu 23 Oct - 16:04







Chimère, pourtant pas une illusion !







Quelque part sur l'île de Gaimon, au bord de l'eau se trouvait un tonneau en bois au beau milieu de la plage. En se rapprochant de plus près on pouvait très clairement distinguer des pieds avec des getas, qui dépassaient du baril. Des mouettes intriguées par la scène commençaient à s'agglutiner tout autour. L'une d'elles se posa sur le rebord du barrique et picora le pied, qui se mit à gesticuler dans tous les sens, lui qui était resté jusque-là immobile. Un homme était à l'intérieur, mais pour comprendre comment il a fait pour se retrouver là il faut revenir une semaine en arrière.

*1 semaine avant*

Saigo s'était retrouvé sur une petite île commerciale très charmante, son port voyait des marchands venir et repartir de tous les horizons. La vie était peut-être paisible, mais le samouraï voulait absolument partir sur les mers pour rejoindre un groupe de révolutionnaire et être utile à leur cause. Il avait cherché un capitaine marchand tant bien que mal, qui aurait accepté de le prendre sur son navire, mais soit ils demandaient de l'argent ou alors ils refusaient ses services même en tant que mousse. La plupart du temps c'était à cause de son manque d'expérience dans la navigation ou alors ils ne lui faisaient pas confiance, avec tous les pirates qui rôdaient dans les parages mieux vaut être méfiant avec les étrangers.

Bien décidé à partir, le trentenaire monta discrètement à bord d'un petit navire, il réussit à se faufiler jusqu'à la cale et à se cacher dans un tonneau remplit de sardines. Une fois dedans, il remit le couvercle et s'endormit. Il pouvait voir ce qui se passait autour de lui grâce à un petit orifice. Dès le lendemain matin le navire levait l'ancre vers une destination que Saigo ignorait totalement. Le midi, un homme tout en blanc s'approcha de sa cachette, c'était un cuistot. Le révolutionnaire se recroquevilla encore plus profondément dans le baril,l'homme était maintenant juste à côté de lui, il pouvait voir son tablier taché par du sang à travers le petit orifice du tonneau. Le cuistot retira le couvercle brusquement, Saigo ne respirait plus.

- Mais? Qu'est-ce que c'est que ça?


Le samouraï démasqué, allait sortir pour se rendre calmement quand tout à-coup.

-Viens voir Bobby y a une canne et un bob dans la réserve de poisson !

Saigo leva les yeux pour vérifier s'il parlait bien de SON bob. Il entendait que d'autre pas approchaient.

-Touche pas à ça ! C'est sûrement à l'esprit du bateau !

-Ah bon tu crois ?

-Oui et même que ça devait être un pirate...un vieux pirate qui n'avait pas de goût pour avoir une canne et un bob aussi moche.

Le blondinet était visiblement contrarié par la remarque du marin sur SON magnifique bob, mais il laissa couler.
Les jours qui suivirent fur plus calme, il se nourrissait des sardines qui cohabitaient avec lui, mais un soir tout changea. Une tempête sortit de nulle part arriva, le bateau bougeait dans tous les sens ballottés par les vagues, de l'eau rentrait par les brèches estampillaient un peu partout sur la coque, il pouvait entendre les marins s'agiter sur le pont supérieur. À force de tanguer les liens qui retenaient son tonneau cédèrent et Saigo roulait dans tous les sens, à tel point qu'à un moment donné il ne savait plus ou était le haut et ou était le bas. Il entendit un gros craquement et de l'eau rentra en plus grande quantité dans la cale, la coque avait pliée sous la force de l'océan. L'eau commençait à remplir son barrique lorsqu'il fut comme absorbé avec une très grande force à l'extérieur du navire.

Il était remué par les vagues qui se déchaînaient autour de lui, l'eau qui lui était arrivée jusqu'au cou se vida par l'orifice et il put ainsi regarder dedans pour voir ce qui se passait à l'extérieur. Le navire sur lequel il avait embarqué coulait à vu d'œil, il s'était brisé en deux. Le navire sur lequel il avait embarqué coulait à vue d'œil, il s'était brisé en deux. L'océan l'amena sur une île où il s'échoua. Saigo s'était retrouvé dans une position indéfinissable, les pieds en l'air, un bras dans le dos et l'autre contre la tête, la tête qui était-elle écrasée contre le fond du tonneau. Le trentenaire donna un grand coup de pied dans le couvercle qui s'éjecta aussitôt. Il regarda difficilement en haut et il vit un ciel bleu et sans nuage. Le blondinet essayait de sortir du fût, mais quoiqu'il face il n'arrivait pas à se démêler de cette situation, la tempête avait bougé les sardines, qui le bloquaient et sa position n'arrangeait rien. Fatiguait par cette aventure et dans l'incapacité de faire quoique ce soit, Saigo se mit à faire une sieste.

Il dormait paisiblement quand quelque chose lui pinça les pieds, au début il n'avait pas réagi pensant que c'était dans son rêve, mais très vite la douleur s'accentua et Saigo comprit qu'on lui mordait vraiment les pieds. Le révolutionnaire jeta un bref regard vers le haut et il aperçut une mouette lui picorait les pieds, il gigota dans tous les sens pour faire fuir cette abominable volaille. Son tonneau se renversa et lui et les sardines se déversèrent sur la plage au plus grand bonheur des mouettes, qui se précipitèrent sur les poissons. Il s'éloigna de se remue ménage pour visualiser où il s'était échoué, l'île était recouverte d'une épaisse forêt dans laquelle tout en tas de cris d'animaux plus étranges les uns que les autres, résonnaient. Bon nombre de personnes auraient tentées de fuir en entendant ses bruits effrayants, mais pas Saigo qui était bien décidé à découvrir cet étrange territoire. Alors qu'il se dirigeait vers la forêt il aperçut son chapeau parterre couvert de sable et d'algue, il le ramassa, le secoua un peu et l'enfonça sur sa tête, puis avec un large sourire aux lèvres et des yeux remplis d'excitations il s'enfonça dans le bois.




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
 

Chimère, pourtant pas une illusion ! [Quête]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui ose troubler ma tranquillité ? {Pour Illusion}
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» La musique est une illusion qui rachète toutes les autres • Astoria
» L'amour est une rose, chaque pétale une illusion, chaque épine une réalité. [PM] & Dorian
» La Chimère et les damnés des Enfers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Île de Gaimon-