Partagez
 

 [FB - 1 an] Une livraison de soie plutôt mouvementée !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1798
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB - 1 an] Une livraison de soie  plutôt mouvementée ! - Page 2 Left_bar_bleue47/75[FB - 1 an] Une livraison de soie  plutôt mouvementée ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB - 1 an] Une livraison de soie  plutôt mouvementée ! - Page 2 Left_bar_bleue98/750[FB - 1 an] Une livraison de soie  plutôt mouvementée ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (98/750)
Berrys: 66.560.000 B

[FB - 1 an] Une livraison de soie  plutôt mouvementée ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB - 1 an] Une livraison de soie plutôt mouvementée !   [FB - 1 an] Une livraison de soie  plutôt mouvementée ! - Page 2 Icon_minitimeDim 2 Nov - 17:33






Une livraison de soie plutôt mouvementée !












Finalement le jeune homme ne se lassait jamais vraiment de poser les pieds dans un tel établissement de profiter de la chaleur qui était diffusée en même temps que les repas servis pas des serveuses toutes plus charmantes les unes que les autres. Si, d’ordinaire, il s’arrêtait dans ce genre d’endroit pour récolter des informations sur l’île om débarquait et ses éventuels problèmes qui méritaient d’être résolus, cela faisait bien longtemps que Kyoshiro ne s’était pas assis à une table sans autre motif que celui de se détendre et de ne plus penser à rien d’autre. C’était plaisant de pouvoir s’affaler sur sa chaise, de laisser tous ses muscles de son corps se détendre au rythme de la musique et de l’alcool qui coulait à flot, c’était surtout reposant de ne pas être à l’affut en permanence et de ne pas se sentir obligé de devoir tendre l’oreille pour écouter les moindres ragots et toutes les rumeurs qui circulaient entre les différents piliers de bar. Cela faisait bien longtemps qu’il ne s’était pas senti aussi dénué de responsabilités et, il fallait bien le dire, c’était très plaisant de pouvoir se laisser aller une fois de temps en temps.
Enfin l’alcool allait bientôt faire son effet et les deux hommes allaient pouvoir commencer à discuter de tout et de rien jusqu’à ce qu’ils ne soient plus en état de ne rien faire du tout, comme les habitués, accoudés au comptoir juste à côté. Kyoshiro savait que sa curiosité naturelle n’était pas appréciée de tout le monde, certaines personnes préféraient garder un jardin secret et en révéler le moins possibles sur elles, apparemment ce n’était pas le cas de son camarade qui révéla avoir une envie d’héroïsme et d’aventure comme Kyoshiro l’avait en quittant son île natale. Non, ce n’était pas tout à fait cela. Il ne se voyait pas comme un héros mais simplement comme quelqu’un qui tendait une main secourable dans une époque où plus personne ne le faisait. Il n’était pas arrogant au point de se croire meilleur que les autres, bien au contraire, mais il avait la clarté de réaliser que ses actions pouvaient parfois faire la différence. Dans ce cas, s’il savait que ce qu’il faisait était utile, pourquoi ne pas continuer dans cette voie tout en nourrissant quotidiennement sa curiosité naturelle ? À mesure que le temps passait il avait fini par réaliser l’ampleur de la tâche qui l’attendait, il ne pourrait jamais venir à bout de toute cette pauvreté et cette injustice mais, justement, en apprenant ça il sut qu’il ne pourrait plus jamais tourner le dos à tous ces nécessiteux.
Souriant à la phrase de son camarade qui le prenait pour une espèce de héros, le garçon répondit :

« Oh je ne défends pas vraiment ceux qui en ont besoin pour passer pour un héros, je ne me considère pas comme tel. Je le fais parce que je pense que c’est la chose à faire…et que nous vivons dans un monde où les gens ont un peu perdu l’habitude de tendre la main à autrui. Je trouve ça…triste.»

Durant les secondes qui suivirent le bretteur écouta Wade lui raconter sa vie avant leur rencontre, son changement drastique entre une vie dans un cirque et une existence au sein d’un groupe de mercenaires. Qui aurait pu imaginer qu’une existence soit ainsi étirée entre deux extrêmes comme ceux-ci ? Kyoshiro ne put cacher son étonnement et enchaîna avec :

« Eh bien, ça c’est une vie bien mouvementée ! De ce que j’en ai vu tout à l’heure, face à ces brigands et ce serpent, tu as tout ce qu’il faut pour t’en sortir en dehors de cette île. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir. »

Il était tout à fait normal de douter de soi-même, c’était d’ailleurs grâce au doute et à la capacité à le surmonter que chaque être humain évoluait sans cesse. Comment continuer d’avancer si on ne doutait plus de soi ? Kyoshiro lui-même n’avait jamais été d’une assurance à toute épreuve, il n’avait jamais su s’il serait capable de résister au monde extérieur cependant sa curiosité et sa détermination avaient pris rapidement le pas sur la logique. Il savait que le monde extérieur était dangereux mais il ne pouvait se résoudre à laisser l’inconnu le figer sur place, le condamnant à une vie routinière, ennuyeuse et difficile sur son île natale.
Il n’avait jamais pu s’y résoudre, cependant il comprenait bien que certaines personnes soient attachées à une seule île et, lorsque son camarade lui lança que cette île avait de quoi l’occuper tout de même, il répondit :

« J’imagine que oui. Pour ma part j’ai trop la bougeotte pour rester ancré à une seule île, mais je suis certain que tu finiras bien par trouver un équipage ou par gagner suffisamment pour t’acheter un petit navire. J’y suis bien arrivé. »

Et bientôt ce fut au jeune niais de dévoiler une petite partie de lui, et plus précisément la raison pour laquelle il voyageait tout seul alors qu’il savait bien que ce genre d’aventure était faite pour être partagée avec les gens qu’il appréciaient. Mais quels gens ? Il avait été seul, toujours seul, voyageant sans arrêter au point de ne jamais vraiment pouvoir créer de lien privilégié avec une personne. Pendant les premières années de sa nouvelle vie il avait cherché des équipages mais aucun ne lui convenait vraiment, aucun ne partageait les mêmes valeurs que lui et il n’avait jamais vraiment trouvé chaussure à son pied.
Avait-il abandonné ? Non, il avait simplement laissé le temps faire son office, étant certain qu’il finirait un jour par trouver des compagnons de voyage sans être obnubilé et déprimé par cette solitude involontaire. Tentant de dédramatiser la situation avec un sourire discret, le garçon enchaîna avec :

« Moi ? Disons que je bouge beaucoup et que je n’ai pas réussi à trouver d’équipage qui me convienne. Mais je ne perds pas espoir à ce sujet, je sais que ça finira par arriver. Après tout, personne ne devrait avoir à rester tout seul toute sa vie. Non ? »

Secouant légèrement la tête pour chasser ces idées noires et voyant la nourriture arriver, un peu de frites pour son camarade et un plat de viande pour lui, le garçon se donna du courage en soufflant et leva sa bouteille devant son camarade avant de lui lancer :

« Et si nous portions un toast ? À notre réussite, celle d’aujourd’hui et celle à venir. »









© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
Shigo Ike
Messages : 1244
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
[FB - 1 an] Une livraison de soie  plutôt mouvementée ! - Page 2 Left_bar_bleue34/75[FB - 1 an] Une livraison de soie  plutôt mouvementée ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[FB - 1 an] Une livraison de soie  plutôt mouvementée ! - Page 2 Left_bar_bleue187/220[FB - 1 an] Une livraison de soie  plutôt mouvementée ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (187/220)
Berrys: 4.013.555 B

[FB - 1 an] Une livraison de soie  plutôt mouvementée ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB - 1 an] Une livraison de soie plutôt mouvementée !   [FB - 1 an] Une livraison de soie  plutôt mouvementée ! - Page 2 Icon_minitimeMar 11 Nov - 12:51




"Une livraison de soie

plutôt mouvementée !"



Alors comme ça, il ne se considérait pas comme un héros ? Pourtant, d’eux deux, c’était lui qui avait botté le cul au plus grand nombre de pirates et aux plus balèzes ! Pis l’idée pour capturer le serpent géant venait aussi de lui... Bref, en plus d’être costaud il était modeste. Wade aimait bien ce type, et Wilson respectait sa force. Ils l’écoutaient tout en discutant et en racontant la vie de Wade au cirque et celle de Wilson, dans la compagnie de mercenaires de Clark. De même, ses compliments lui firent chaud au cœur et il se promit qu’un jour, lorsqu’il trouverait le courage de se casser d’ici, il essaierait de le retrouver. Car, de toute évidence, l’épéiste ne comptait pas rester sur Nemu Island. Et dieu seul savait quand ils seraient tous les trois libérés de leur travail de couturiers au black... Mais encore une fois, Kyoshiro lui redonna courage.

« C’est vrai, après tout. », pensa Wade. « Si il a réussi à s’acheter un bateau pour se casser, on devrait aussi y arriver à trois ! »

Suite à sa dernière question, son nouveau pote lui expliqua pourquoi il voyageait seul pour le moment. Il attendait les bonnes personnes. Pour le coup, Wade le comprenait : partir sur un bateau pour vivre des aventures était fun, mais il ne fallait pas tomber avec des idiots, des crétins et des boulets. Ou pire ! Des personnes avec qui on avait rien en commun, pas même la vision du monde ou le sens de l’humour... De ce côté-là, le petit magicien était tout de même verni : il avait déjà trouvé Wilson et Chuu. Même si cette dernière ne lui avait apporté que des ennuis pour le moment, il l’aimait bien au final. Enfin, il aurait surtout besoin d’elle pour lui coudre un costume de super héros digne de ce nom. La discussion allait bon train, lorsque la nourriture arriva. Sans se faire prier, les trois compères attaquèrent leurs frites à belles dents, tandis que Kyoshiro avait commandé un plat de viande fumant.


- Et si nous portions un toast ? À notre réussite, celle d’aujourd’hui et celle à venir, proposa-t-il soudain.


Wilson empoigna sa chopine et la leva vers celle de Kyoshiro en plaisantant :


- Les méchants n’ont qu’à bien se tenir ! Heroes incoming !


Et il vida cul sec ce qui restait de sa bière, avant d’en commander une autre à l’aubergiste. Il se dégagea un coin de son estomac d’un rot retentissant, afin d’y engouffrer le reste de plat de frites. Ça c’était la belle vie ! Une journée bien remplie à botter des derrières pour le Bien, puis à se remplir le gosier dans un bar ! De la bouffe, de l’alcool et une bonne discussion avec un mec sympa. Manquait plus que des filles, tiens ! Soudain, la porte s’ouvrit avec fracas. Wade crut qu’un bon génie venait d’exaucer son vœu et lui amenait des minettes. Plus pragmatique, Wilson s’imagina Junior revenir pour reprendre l’affrontement. Mais le nouveau venu était pire encore !

« Et merde... C’est un garde de l’atelier ça, non ? », demanda Wade en pensée.
« Tout juste, gamin. Un p’tit roquet qui doit croire qu’on est des tire-au-flancs. Pour une fois qu’on s’amusait ! »
« Ne faites pas de bêtises, il nous a vu... », les supplia Chuu.

Avant que Kyoshiro n’interprète mal la situation, Wade le tint au jus :


- C’est un garde de l’entrepôt. J’ai dû trop trainer pour amener la commande et ils ont dû penser que j’me la coulais douce. Bref, ce fut un plaisir Kyoshiro, mais je vais devoir te laisser ! Pas que ça me plaise, mais la couture m’attends...


À force de chercher, le magicien trouva bien quelques piécettes cachées dans un fond de poche pour participer à l’addition. À peine s’était-il levé pour rejoindre le garde que celui-ci l’interpellait :


- Dis-donc toi ! Ça fait deux heures que t’es parti ! T’as livré la commande au moins ?!
- Ouep, et je l’ai même défendue contre des pirates et un serpent géant ! Ça vaut bien une p’tite pause ou une petite prime ça, non ?
- Dans tes rêves ! T’as juste fait ton travail, ducon. Allez, retourne bosser à l’atelier, on te paye pas pour boire !

« Toi, un de ces jours, j’vais t’encastrer dans un mur si tu continues à me parler comme ça ! », eut envie de lui répondre Wilson, mais Chuu l’en retint.

Au lieu de ça, il se retourna une dernière fois vers son pote épéiste et lui adressa un signe de main avec un grand sourire :


- J’suis sûr qu’on se reverra, Kyoshiro ! Pis t’en fais pas, d’ici là t’auras trouvé un équipage qui te plaira, et je serai devenu un super héros. En attendant prends soin de toi, vieux !


Sur ces paroles d’au revoir, Wade suivit le garde qui lui passa un savon tout le long du trajet. Comme il s’y attendait, il fut privé de cantine pendant une journée. Il avait certes amené sa commande, mais il avait pris trop de temps. De son point de vue, c’était surtout ce petit con de garde qui prenait un malin plaisir, comme ses collègues, à jouer les despotes. Alors que le matin même, l’idée de passer à côté de la bouffe pendant vingt-quatre heure lui était insupportable, la nouvelle l’atteignit à peine. Et ce n’était pas parce qu’il venait de s’engouffrer une portion gigantesque de frites ! Non, sa nouvelle rencontre lui avait réchauffé le cœur. La flamme vacillante de son courage, presque entièrement soufflée en même temps que son unité de mercenaires, venait de repartir de plus belle. Tôt ou tard, le brasier finirait par lui donner des ailes et, comme Kyoshiro lui avait prédit, il se carapaterait d’ici !

Ainsi, au lieu d’appuyer sur un bouton et de partir dans un cri de souffrance, tel un homme cuirassé de noir avec un sabre rouge tout droit sortit d’il ne savait trop où, il se prit à sourire. Il existait bien une lueur d’espoir ici bas. Il lui suffirait d’être patient, d’économiser pour acheter un bateau et d’attendre le bon moment. Alors, il partirait à l’aventure et découvrirait le vaste monde ! Il serait un héros, adulé de la foule et aimé par son prochain. Mais, pour l’heure, il devait coudre des culottes en dentelle pour monsieur le maire, pour la plus grande joie de Chuu.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

[FB - 1 an] Une livraison de soie plutôt mouvementée !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» ~Carnet de Boule de Soie~
» Black caniche (plutôt Labrit x griffon) 7 mois (13) ADOPTE
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Les lendemains qui déchantent – Plus de paperasse, moins de houblon [PV Harnyll]
» Non, je n'essaie pas de battre Nate ou Jenaiz! Ibuki Tsukino (terminé!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue-