Partagez | 
 

 [FB] Found a way ( Pv Erwin )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 509
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 156.532.000 B

MessageSujet: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Ven 29 Aoû - 0:13


We are in trouble



Une semaine de plus c'est écoulée depuis notre départ de l'équipage. Chacun respecterais ses accords, notamment le fait que nous sommes encore des membres d'équipage, mais nous agirons en parrallèle. Cette " séparation " avait fait un certain mal dans chacun de nos coeurs à nous trois, mais nous avions fait notre choix. Hotaru s'était confié, Violet était convaincue d'avoir fait le bon choix en me suivant et quant à moi, je me forçais à me convaincre de la même chose que Violet. Désormais, nous nous devions de voler de nos propres ailes. Notre but ? Actuellement, il n'y avait qu'un seul et réel but à notre coopération à trois : devenir plus fort. Mais une question tournait sans cesse : Comment devenir plus fort ?
Ce n'est pas une chose qui s'apprends de manière sûre. Certains dans la vie feront un seul effort et changeront du tout au tout, tandis que d'autres auront beau faire de leurs mieux, ils ne changeront jamais. Est-ce que nous étions de ce genre ? Non, même si cela était une possibilité, je refusais d'y croire. Je fait partit de ces personnes qui croient un peu au destin, mais qui, s'il ne lui plait pas, alors ma personne se donne à fond afin de briser celui-ci et le remanier. Tel est notre destinée, déjà toute faite, mais en cas de non acceptation, nous la remodelons. Et cela, jusqu'à ce que cela nous plaise, et surtout moi...

Quel sont mes rêves ? Devenir plus fort certes, mais après ? Une fois devenu plus fort, que pourrais-je faire ? Je n'avais pas de réponse à ces dires. Je m'étais bêtement fixé un objectif sans penser à ce qui se passe après. Mettre une limite à atteindre c'est bien beau, mais outre la mort, rien ne nous empêcher d'aller encore plus loin. Rien que d'y penser et me rendre compte que j'étais en retard dans mes projets, j'en frissonnais. Ce manque de réponse pouvait me coûter cher... Très cher. Avouez que si quelqu'un vous demander " pourquoi devenir plus fort " et que vous répondez simplement " parce que ", cela ne le fait pas. Me mordant la lèvre, je ne regardais même pas le lieu duquel nous approchions.

Le royaume de Luvneel. Une île où la tension est parfois palpable, sans doute à cause du fait que la révolution s'y trouve et qu'elle maintient d'une main de fer le contrôle de l'île. Quelques marines s'y aventure, mais malheureusement, garder le contrôle de l'île est une mission presque impossible. Surtout depuis ces derniers temps depuis l'arrivée d'une recrue spéciale de la révolution. Un certain " Enzo " dit : Le manipulateur. Pourquoi ? Tout simplement grâce à son pouvoir assez limité, mais aux possibilités destructrices. Cette nouvelle recrue commençait à être crainte sur l'île, car son surnom ne lui a pas été donné pour rien. Visiblement, il aurait le " don " de pouvoir manipuler n'importe qui d'un claquement de doigt. La vérité dans tout ça ? Nulle ne la connait, outre ses victimes qui ne sont plus de ce monde. Son arrivée avait chamboulé grandement les tentatives de contrôle de l'île par les marines, ou du moins... les tentatives de contrôler les affluts révolutionnaires.

Ignorant toutes ces histoires, moi et mes acolytes, nous approchions de cette île et nous débarquions tranquillement, loin d'imaginer ce qui se passais. Histoire de bien arriver comme il se doit, nous nous en allions vers la taverne et ni une ni deux, j'appellais notre équipage pour donner des nouvelles. Même séparé physiquement, il n'était pas question de perdre le contact. Qu'importe si les autres avaient un possible goût amer en bouche suite à notre départ, nous n'étions pas des lâcheurs. Une fois l'appel terminé, je pris soin de trouver un lieu où dormir pour ce soir. Moi et Hotaru, nous ferons chambre commune, tandis que Violet aurait droit à sa chambre privée. Pas que je suis pudique, mais je ne pouvais pas laisser croire quoi que ce soit entre nous, si ?

Alors que chacun prenait le temps de s'installer, pour ma part, je m'en allais faire une petite balade. Curieux comme souvent, je m'en étais aller pour partir à la recherche d'un magasin de pièces d'arme. Finalement, je tombais nez à nez avec une sorte de marché, où il se vendait de tous. Fouillant pour trouver mon bonheur, je ne trouvais rien d'intéressant et je m'ennuyais même. Là encore, je me demande si je serais capable un jour de reconstruire cette arme à feu. "Funny" reverra-t-il le jour ?
Regardant autour de moi, l'ambiance semblait calme, bien loin des troubles que certains révolutionnaires pouvaient faire à des marines comme moi et ma petite troupe.



Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3609
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Ven 29 Aoû - 18:10

Phase Un : L’Élément Perturbateur.

« - J’ai quelques questions à vous poser, Monsieur le tavernier, lança d’une voix amusée, les épaules rentrées, l’ancien marine Hope Stanley. Est-ce que le Roi Siegfried a encore quelques soutiens dans la ville ? »

L’homme d’une cinquantaine d’années, bourru, les joues rouges et mal rasées, lança un regard étonné vers mon ami. Il ronchonna un long moment sans répondre, mais ne haussa pas la voix en répondant sur le même ton, pourtant un peu plus fébrile :

« - La majeure partie de la population préférait le règne du Roi Siegfried. Sa Majesté avait tendance à investir dans l’avancée des Constructions Navales… A présent, les caisses du Trésor sont dilapidées pour d’autres ‘choses’ dont on ne voit pas l’ombre d’une réussite. »

Hope remercia le tavernier pour ses paroles et sortit un petit calepin discrètement, y notant les quelques informations qu’il venait d’avoir sous de brefs tirets. On pouvait voir sur la page déjà ouverte des noms. Apparemment des gradés révolutionnaires ou du moins des personnes faisant parties de l’administration de cette île. Prenant un stylo rouge, il griffonna l’un des noms comme s’il venait de se souvenir de quelque chose et hocha la tête, satisfait de ce qu’il venait de faire. Je comprenais en quelques sortes le but de notre venue ici : Nous étions en mission de reconnaissance pour m’apprendre à la fois la maîtrise du Haki de l’Observation mais aussi la récolte de renseignements. Il s’agissait aussi, en dernier lieu, d’un service rendu à un ancien camarade de Cid. Je lui tapotai les épaules tout en lui montrant l’horloge. Nous avions autre chose à faire, et il nous restait peu de temps pour trouver le lieu du rendez-vous.

Mes pas me portèrent rapidement malgré tout vers l’une des places centrales de la ville. Là-bas, une jeune fille en robe noire et un homme habillé d’une longue veste blanche semblaient attendre notre arrivée depuis quelques minutes déjà : Katia, ma sœur, et Cid, mon maître d’arme, portaient tous les deux sur leurs traits les marques de l’impatience. Je leur souris pâlement sans chercher d’excuse pour me sortir de ce merdier : Pour une fois je savais que ça ne ferait qu’empirer la situation. Hope se tourna alors vers moi, me tapotant l’épaule pour me faire signe de lui faire face.

« - Comme vous le savez, la Capitale est sous le contrôle des Révolutionnaires : Même si ça n’a l’air de rien comme cela, cet endroit favorise le passage des pirates et des hors-la-loi sur Grande Line comme ils ne font plus aucune différences entre les clients douteux et ceux ayant pour but de commercer avec le Gouvernement Mondial. »

Les personnes autour de lui, celles qui passaient sans faire attention, avaient tendues l’oreille aux mots « Gouvernement Mondial ». Un groupe nominal inquiétant quand on faisait partie du demi-millier de révolutionnaires présents sur l’île et ayant investi les lieux de manières tout à fait naturelle. S’ils n’étaient pas hypocrites pour deux sous, on ne pouvait pas dire qu’ils étaient tendres : les personnes qui n’avaient pas pu se décider à rejoindre la révolution avaient été capturées et enfermées dans les geôles du château. Fait intéressant puisque celui-ci avait été reconverti en QG de la Révolution des lieux : Il était pratique, fortifié et leur permettait de dormir sans avoir peur de mourir chahutés par un boulet de canon ou titillés par la fine lame d’un couteau en acier en-dessous de leur gorge la nuit. Cependant en quelques jours, Hope avait réussi à faire les relevés des allers-et-venues des principaux dirigeants.

Il restait cependant assez peu certain de certaines informations et devait les recouper avec celles de son ami avant de poser un rapport de la situation. Il le ferait ensuite passer par Katia qui avait elle-même étudié quelques stratégies militaires et proposerait par la même occasion un plan en plusieurs phases.

    « - J’aimerais qu’on localise un certain… ‘Enzo’. Il est redouté pour son fruit du démon et…
    - Ce serait une gêne non-négligeable qu’il faut faire disparaître. Il n’entre pas dans mes calculs idéaux alors je préfère qu’il ne soit plus là, expliqua Katia en regardant de droite à gauche. »

En regardant les personnes qui passaient autour de moi, je finis par me demander pourquoi personne n’intervenait. Est-ce qu’ils jouaient les muets ? Ou alors ne nous prenaient-ils pas au sérieux ? Sortant un papier froissé de sa poche, Hope me tendit celui-ci. Une petite carte manuscrite de l’île qui localisait les principales forces armées des lieux. Elle n’était pas complète : il manquait quelques reliefs et les positions des villages. A l’écart, on pouvait cependant voir le retranchement des forces marines qui arrivaient à résister aux révolutionnaires en se servant des reliefs de l’île et des courants marins favorables.

Carte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 509
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 156.532.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Ven 29 Aoû - 23:06


We are in trouble



Cela m'apprendra à voyager sans prendre connaissance des informations de l'île. Loin d'imaginer la possession de pouvoir dans l'île qui est assez gênante, j'étais en danger sans le savoir. Regardant ici et là, je m'avançais vers le bar histoire d'y prendre un verre. Je ne me doutais pas une seule seconde que j'étais du " mauvais " côté de la tranchée... En bon marine que je suis, je pensais être en sécurité, loin des histoires, mais qui sait comment les choses tourneront si les révolutionnaires du coin me prennent pour une menace. Commandant un verre de whisky, je me mis à déguster ce nectar de manière extrêmement lente. Savourant ce liquide ambré, je me demandais bien quoi faire par la suite. Les gens du coin ne sont pas très bavards et de plus, certains me regardent avec un drôle d'air. Ma veste de marine qui les intriguent ? Ne pipant pas un mot, je m'adresse au tavernier qui après un petit moment d'hésitation se met à me répondre des trucs qui me rendent confus.

Si je résume ce qu'il vient de me dévoiler, les marines ne sont pas les bienvenus ? En apprenant pourquoi, cela ne m'étonnais plus trop. Visiblement la capitale n'est pas un lieu accueillant pour les marines comme moi, je prenais note donc et le remerciais au passage. Regardant autour de moi, je ne notais aucun regards suspects, je ne ressentais aucune mauvaises intentions. De toute façon, suite à cette révélation, je laissais à la vue un de mes holsters dévoilé, histoire de donner l'envie aux autres de dégager, car croyez moi, une balle de ce calibre dans le trou, ça fait mal. A la limite, seuls ceux qui aiment les armes à feux se seraient approchés pour voir de plus près l'arme que je possède en plusieurs exemplaires. Je me retournais doucement vers le tavernier pour lui affirmer que je n'étais gure une unité spéciale, ou quoi que ce soit d'autre. Juste un marine au mauvais endroit dirions nous.

Terminant mon verre, je m'apprêtais à partir jusqu'à ce que le tavernier se fasse plus précis dans ses mises en garde. Visiblement, il ne fallait pas que je reste ici ce soir. Ces dires en revanche ne me touchaient pas. Maintenant que je suis avertis, il n'arrivera rien à mes acolytes, du moins, telle est ma pensée. Aussi inconscient cela soit-il, je met bien en évidence ma veste de marine afin de bien l'enfiler et sortir de la taverne, sans remarquer le jeune homme et la demoiselle qui semblaient étudier un plan, ou quelque chose dans le genre.
Je marchais dans les ruelles en direction de mon auberge, mais alors que j'étais en route et bien seul, je ressentais comme cette sensation d'être épié. Regardant où je le pouvais, je ne voyais rien de spécial. Cette sensation m'angoisse en douceur et doucement, je met les mains dans les poches, me préparant à dégainer au moindre contact suspect. Chargeant en douceur le barillet de mes armes, je me tenais prêt. Une fois la prise en main effectuée, je me dirige vers une rue en parallèle histoire d'y attendre mon possible suiveur. Mais alors que j'attends un bref instant, je sort de ma cachette pour pointer ... rien du tout. Simple impression ? Bizarre... Soufflant, je range mes armes et reprends ma route vers le fameux lieu où j'allais dormir ce soir, révolutionnaires présents ou non.

Plus loin, dans la fameuse auberge, Hotaru et Violet s'étaient installés en douceur. Ils étaient loin de se douter du danger qui les guettes. Tout comme moi d'ailleurs. Hotaru étudiait quelques plantes ramassées récemment en mer tandis que Violet bien tranquille dans sa chambre s'était mise à aiguisée son épée. Le schéma de notre journée n'était pas chamboulé pour l'heure, il était tout ce qu'il y a de plus normal. Malheureusement, en bas à la réception, le fameux Enzo se trouvait là à poser des questions au propriétaire sur notre provenance. Aussi prometteur soit-il, cette énergumène a un défaut qui est d'être parano et de ce fait, il a tendance à prendre rapidement des décisions sans savoir si elles sont justes ou non et celle d'aujourd'hui allait être simple : éliminer les intrus de la capitale, qu'importe leurs raisons de leurs présence ici. Ainsi donc, mettant au silence le propriétaire, il ordonnait un double des clés des deux chambres et s'en allait comme si de rien était.

Pour ma part, j'approchais à grand pas de cette auberge. Regardant le soleil dans le ciel, je me disais que le soir n'allait pas tarder à tomber d'ici quelques heures. Devrais-je faire une ronde avant d'aller me coucher ? Non... Nous n'avons rien de fait et même si nos obligations consistent à la capture des révolutionnaires, ils ne nous attaqueront pas si nous ne les menaçons pas. Si ?
Alors que je marchais, j'eus une idée de nouvelle balle pour mes armes. Sourire aux lèvres, je vins doucement vider mon barillet avant de le recharger et le faire tourner. J'aimais bien ça, faire tourner le barillet avant de tirer, comme si je jouais à la roulette russe. Sourire aux lèvres, je joue avec mon arme un bref instant faisant des dégainements rapide à répétition, comme pour compter de fois je suis capable de dégainer en une minute.




Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3609
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Dim 31 Aoû - 16:34

Phase Un : L’Élément Perturbateur.[2]

    « - Tu crois que c’est un vrai ?
    - Tu rigoles ? Depuis qu’on leur a mis une raclée, ces tafioles se promènent plus en ville. C’est juste de la provoc’ j’te dis !
    - Ouais, enfin j’aimerais bien qu’on vérifie avant de dire ‘C’est juste de la provoc’. T’imagines il est en repérage ?
    - Nan, il serait discret. Peut-être un inconscient !
    - Bon, on prévient qui ? Moi ça m’stresse.
    - Laurence ? Kira ? Elles sont occupées en ce moment et les autres…
    - Ouais, mais il y a Enzo ! Lui il saura quoi faire !
    - D’accord… Va pour Enzo. Mais j’te laisse y aller, j’lui dois du fric. »

Hope avait décidé de ne pas trop en dévoiler, mais tout en restant évasif il avait réussi à nous expliquer clairement ce que nous devions faire. Enzo n’était pas connu pour son exhibitionnisme : Même s’il était connu des services de renseignement du Gouvernement, ceux-ci n’étaient pas réellement sûrs de la nature de son pouvoir. Ils avaient pourtant de nombreux indices en rapport avec la manipulation, mais savoir s’il s’agissait d’un fruit du démon ou d’une technique d’hypnose n’était pas possible. Ils avaient failli envoyer un Contre-Amiral pour s’occuper de l’affaire… Mais en raison des récents problèmes sur Grande Line, tous les hauts gradés étaient mobilisés sur d’autres mers ou d’autres îles. Il n’y avait personne pour s’occuper de ce cas-là.

Pourtant, de récentes rumeurs semblaient indiquer qu’un certain Daisuke Aurola avait foulé de ses pieds les terres de North Blue. Contre-Amiral de la marine, il avait été récemment promu suite à certains évènements relatés dans les journaux… Le Siège de Mars. Katia avait été intriguée par ces évènements et avait évoqué le fait que la marine devenait de plus en plus faible… De plus en plus démunie. Ce qui inquiétait ma jeune sœur était l’impact que tout cela aurait sur notre mère. Et sur le monde en général, comme l’avait fait remarqué Cid.

« - Du coup, on recherche Enzo. Cid et Katia, vous irez dans ce quartier-là, et Erwin et moi on se dirigera vers l’auberge. On se retrouve au coucher du soleil ou on se contacte si on le trouve. Comme on n’a pas de signalement, il va falloir se renseigner. »

Nous acquiesçâmes tous d’une seule voix, portant un regard confiant sur Hope. L’ancien marine avait l’air de s’y connaitre malgré le fait qu’il ne veuille pas dévoiler son passé, si bien que même moi j’avais du mal à connaître avec exactitude les raisons qui l’avaient poussé à s’écarter du corps armé du gouvernement mondial. Malgré tout, au fur et à mesure de nos discussions, j’avais cru comprendre qu’il y avait une affaire avec son père là-dessous, si bien que j’avais décidé de ne pas m’en mêler plus. Les pères étaient des êtres compliqués : Parfois aimants, parfois détestables, on ne reconnaissait pas un vrai père à l’investissement qu’il mettait dans le temps passé avec son fils mais à l’acharnement avec lequel il le défendait et l’entrainait aux épreuves de la vie. Cid avait été en quelques sortes un père pour moi, quand nous nous entrainions sur Shabondy.

« - A quoi penses-tu ? Me demanda Hope d’une voix calme tandis que nous marchions dans les rues, nos regards aiguisés portés sur des affiches qui montraient les visages de Nakata Fenice, Holly Wate, Meliandre DeVitto ou encore un Wanted plus particulier sur lequel figurait Elimane Loyckh. »

Je mis un certain temps à répondre, pensant d’abord qu’il disait ça par ennui. Pourtant lorsque mon attention fut attirée vers un mystérieux homme encapuchonnée, je compris qu’il ne cherchait qu’à me signifier la présence de cet individu, situé quelques mètres derrière un imprudent à l’uniforme de marine. Hope ne chercha pas à comprendre ce qui se passait lorsque l’homme dégaina un lame plutôt courte de sa ceinture, n’éméttant pas un bruit. Une lame d’air fut formée par son mouvement de jambe parfaitement orchestré. Elle fendit l’air et alla percuter le sol, à l’endroit où devait se trouver une seconde plus tôt la personne qu’il avait attaqué.

« - Attention ! Hurlai-je en tirant mon pistolet à balles spéciales et en le dirigeant vers la personne sur qui j’avais focalisé mon Haki. »

Le coup fut tiré tout seul, et en plein vol la personne réussit quand même à dévier la balle paralysante avec le plat de sa lame, l’envoyant se ficher dans un des murs adjacents.
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 509
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 156.532.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Dim 31 Aoû - 17:24


We are in trouble



Au final, mon imagination me jouait des tours. Retournant à l'auberge où Hotaru et Violet se trouve, je ne me rendais guère compte du fait d'être réellement suivis. J'avais beau être prudent, je ne remarquais pas le fait que une personne me suivait depuis un petit moment déjà, sans doute à cause de mon uniforme de marine qui a le don d'être similaire à une couleur rouge pour un taureau. Il attire le courroux de certains et notamment des révolutionnaires dans l'immédiat. Soufflant de lassitude, je suis loin d'imaginer ce qui va se passer pour la suite. En effet, alors que j'étais en paix, voilà que tout s’accélère autour de moi.

Un cri, des bruits d'échange de coups et me voilà avec une personne derrière moi qui se fait neutraliser alors qu'elle semblait vouloir s'en prendre à moi. Comprenant la chose, je me retourne donc et rapidement, j'analyse le tableau. Des gens tous sur un seul et même être, ainsi donc, c'est celui au milieu de la mêlée qui est le fautif. Dégainant, je tir d'un coup des balles spéciales en direction des jambes de la personne ayant voulu porter atteinte à ma vie. Des balles perforante s'en allaient droit dans les cuisses du mauvais bougre et j'avais tirer sans occupe hésitation à deux reprises. Une balle dans chaque cuisses. Sans doute de quoi calmer les ardeurs... Soufflant sur le canon encore chaud de mon arme à feu, je m'approche alors du groupe de personnes qui semble être mes sauveurs du jour. Tch... J'aime pas être aider de la sorte, mais sans eux, j'aurais eu un mal de chien pour ne pas dire que j'aurais eu très mal au point de peut-être en mourir.
Grognant, je m'approche alors de la victime et regarde les balles incrustées dans le sol. Efficacité prouvée, elles ont carrément transpercé sa cuisse, de ce fait, on peut dire qu'elles portent bien leurs noms. Me faisant un plaisir de le regarder souffrir, je regarde ces personnes qui m'ont aider de manière totalement bénévole.

" ... C'est chiant de dire ça, mais... Merci beaucoup. Qui êtes vous ? "


Rangeant mon arme dans mon holster, j'admirais l'arme à feu du jeune homme de la bande. Pas mal, il a bon goût puisque ce n'est pas une arme à feu de seconde main. Je prends alors mon appareil de communication et j'appelle Hotaru.

" Hey le mini doc... J'ai un gusse qui a mal, tu pourrais venir pour le soigner ? Je m'en voudrais s'il ose se plaindre. [... ] Nah... Pas besoin de dire à Violet de venir, elle doit être en train de se reposer ou s'entraîner, laisse là en paix. "


Raccrochant, en quelques minutes, après avoir entendu le bruit et mon appel surtout, voilà une petite frimousse blonde qui apparait. Sa petite trousse de soin maison, il regarde ma personne, puis mes sauveurs demandant s'il y avait besoin de quoi que ce soit. Signalant que non, je désigne le véritable blessé et le laisse se charger de soigner cet homme.

" ... Auriez vous une idée de ce qui se passe ? C'est qui ce gars ? Il me voulais quoi ? C'est un hors la loi ? Un pirate ? O..."


Maintenant que je regarde de plus près, je remarque le sang qui coulait de ses plaies. Instinctivement, je me stop dans mes phrases, comme emportées par un drôle de sentiment. Un long frisson parcours mon échine et me fige sur place. Pourquoi je ressens cette peur au plus profond de mon être ? Je dois me ressaisir, mais comment faire en cet instant où la peur me transforme presque en statue de marbre ? De légers tremblements se font sentir, mes doigts se crispent doucement et mon regard a du mal à se détourner de cette vision. Je semble être devenu muet sur le coup. Comme si j'avais une crise cardiaque qui m'empêchait seulement de bouger.

" ... d...u sang... "


Un simple murmure, l'explication de tout ça. Machinalement, Hotaru commence à effacer les traces, intrigué de mon état second si inhabituel. En effet, c'est la première fois que je ressentais cela à un tel degrés. Le jeune blondinet terminant de bander les plaies de mon agresseur, il se redresse et essaye de me sortir de mon état de cocon vide. Je suis absent depuis cette vision de sang sur le sol. Peut-être qu'une claque serait utile et d'ailleurs, le blondinet se retourne vers les sauveurs de ma personne en précisant avec un air candide bien que sérieux.

" Vous vous interposez s'il lève la main ? ... Il risque de pas aimer..."


Ni une ni deux, il se met sur la pointe des pieds et là... PAF !!! Une belle baffe dans la gueule qui me ferait tourner plusieurs fois la tête sur la base de mon cou si nous étions dans un animé cartoon. Je reviens enfin à moi et immédiatement, mes yeux se plongent dans les siens.

" ... Hoooooooooo-Taaaaaaaa-Ruuuuuuuuuu !!! "


Comme il l'avait prédit, ma main se dresse comme si j'allais lui mettre un beau tampon dans la face.



Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3609
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Lun 1 Sep - 18:46

Phase Un : L’Élément Perturbateur.[3]

Deux balles firent mouche et l’homme tomba à terre après avoir dévié mon attaque. Il était devenu imprudent en croyant certainement que sa potentielle victime mettrait du temps à réagir, ce qui m’arracha un sourire satisfait. Au moins, on était tombé sur quelqu’un qui savait se battre : C’était rassurant d’une certaine manière. Sourire sur les lèvres, je m’approchai de l’homme sans me presser, rengainant mon arme. En l’observant, je fronçai les sourcils, jurant l’avoir déjà vu quelque chose part. Non, c’était impossible… A moins que… Tournant la tête de droite à gauche je me contentai de lui sourire en arrêtant d’y réfléchir. De toutes les manières, si on s’était déjà croisé, il ne semblait pas s’en souvenir lui non plus. Cela n’avait donc pas dû être très marquant.

« - Moi, c’est Erwin Dog et lui c’est Hope, lançai-je d’une voix amicale. Et toi ? »

Il prit directement son escargophone pour appeler quelqu’un, ce qui n’apporta aucune réponse à ma question mais je finis par m’en détacher en faisant attention à l’homme à terre et en voyant le médecin arriver au pas de course. Un sourire se détacha de mes lèvres en le voyant, peut-être que je l’avais vraiment déjà vu lui aussi, mais où ? Non, il ressemblait sûrement à une de mes anciennes connaissances. Secouant la tête, je haussai les épaules et craquai celles-ci tout en soupirant longuement après avoir entendu la question de l’inconnu.

« - Quelqu’un en veut sûrement à ta vie, répondit Hope. En même temps, ce n’est pas vraiment malin de se déplacer avec une tenue de marine dans la première ville révolutionnaire sur North Blue. »

Alors le fameux marine se mit à s’affoler, déclenchant le regard intrigué de mon ami. Il était perturbé par le sang ? Du moins c’est ce que je crus comprendre en saisissant le chuchotement qu’il avait lâché. Reculant, je fronçai les sourcils. L’homme pour lequel on était venu était un manipulateur : Peut-être avait-il réussi à utiliser sa capacité sur le garçon en face de nous. En réalité, la chose sembla venir d’autre part : Après nous avoir demandé de le protéger, ce qui me fit porter ma main sur mon holster, le garçon donna une claque au marine qui hurla son nom sur un ton menaçant, si bien que je ne pris pas la peine de réfléchir. Utilisant imprudemment ma capacité, je téléportai Hotaru un peu en arrière et pointai mon arme sur le front de l’illustre inconnu qui s’était énervé un peu trop vite.

« - Calme-toi, lançai-je en utilisant mon Haki de l’Observation pour éviter de me retrouver face à une mauvaise surprise. »

S’il attaquait plus amplement, j’étais apte à répliquer. Plus que apte en réalité car j’avais été d’une rapidité étonnante, sûrement à cause de mon entraînement. Mise en pratique ? Non, je n’avais aucune intention de l’abattre, et même si je l’avais voulu, j’étais incompétent dans ce domaine. Soupirant, je finis par rengainer mon arme sans prendre la peine de m’excuser. Il se pouvait que cela soit mal vu de pointer son arme sur un représentant de la loi, mais dans une ville de la révolution c’était un bien maigre crime en comparaison à ce qu’ils allaient lui faire subir s’ils l’attrapaient.

« - Tout d’abord, j’aimerais mettre un nom sur ce visage… Comment t’appelles-tu ? »

Ma voix était ferme, un peu exaspérée. Comme si les évènements m’avaient usé. Mais l’homme à terre gémissait, toujours conscient, assez en tout cas pour qu’on puisse l’interroger. Après avoir attendu une réponse, je soulevai l’homme mais ce fut Hope qui, avec sa force supérieure à la mienne, le colla contre un mur.

« - Qui es-tu ? Et sais-tu où se trouve Enzo ? Je veux lui parler. »

C’était une manière de dire que nous avions des affaires avec lui, ce qui était totalement faux. L’homme ne se laissa pas berner puisqu’il tenta d’attraper un couteau dans sa poche. Je le vis aisément, sans avoir mon Haki d’activé, et interceptai sa main. Que comptait-il faire avec ? Son sourire narquois diminua à mesure que sa capuche tombait. On aurait dit une personne tout à fait banale, à peine musclée et qui pourtant était capable d’exploits surhumains. Ses yeux vitreux semblaient comme… possédés. Je tiquai tandis que Hope le laissa descendre peu à peu à terre. Il ronchonna et lança :

« - Vous demandez Enzo ? Rendez-vous au vingt-sept rue LaPierre, si vous le désirez vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 509
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 156.532.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Lun 1 Sep - 19:28


We are in trouble



Le sentiment de peur qui m'envahissait se dissipait d'un coup sec quand le jeune blondinet me mit une baffe. Simple, rapide, je m'apprêtais à lui en foutre une, mais de manière imperceptible, je me retrouvais avec une arme à feu sur le front. Autant le dire, énervé ou non, cette simple réalité me faisait toucher terre de nouveau. Mon regard enragé devenait plus doux jusqu'à redevenir pleinement humain. Le jeune Erwin avait beau me dire de me calmer, cela était déjà le cas. Quoi de plus normal ? Un coup à bout portant, cela vous fait exploser la cervelle alors je n'allais pas faire le malin pour une fois. Je me calmais comme il me le demandait gentiment et une fois totalement calmé, ce n'est qu'à ce moment que je remarquais le changement de position du jeune blond. Hm ? Que lui est-il arrivé ? Comment est-il passé d'un point A à un point B sans que je le remarque ? Userait-il aussi du " Soru " ? Je ne lui ais pas appris pourtant. Non, ce n'était pas ça. Me remémorant rapidement la scène en y pensant, je revois ce jeune homme. Erwin avait touché le jeune blond et il avait disparu. Qu'est-ce qu'il... Un utilisateur de fruit du démon ? Quel genre ? Je me décidais de répondre au petit garçon qui semblait s'énerver.

" ... Taito. Lieutenant Taito Nowaki. "


Je repense aux dires de la petite miss. Elle a beau avoir raison, il est hors de question que je retire cette veste. Elle exprime à elle seule la force du gouvernement et la faction pour laquelle j'ai juré de me donner corps et âme pour faire respecter la justice sur les mers. Le lieu est habité par des marines ? Je ne savais pas, il faut dire que j'ai zappé surtout cette histoire, mais pas question de l'avouer. Seul Hotaru trahis ce semblant de secret en prenant un air étonné suite à cette révélation. Il se fiche du fait d'avoir été téléporté en revenant à la jeune fille et l'autre jeune homme, tout comme moi.
La petite fille soulevait sans mal mon agresseur et tentait de le faire parler. Mais en vain... Il ne semblait pas vouloir répondre. Pfff, c'est pas juste de se faire piquer son travail par des mômes. Normalement, c'est moi qui m'occupe des interrogatoires, car c'est là qu'il est amusant de poser un canon sur la tempe de la victime. Bref, passons. Grognant en regardant la non coopération de l'autre, je m'apprêtais à mettre mon grain de sel quand soudainement, il se mis à parler. Avant cela, Erwin stoppait une tentative de libération qui aurait pu se passer après une attaque surprise grâce à un couteau. Mais tout ceci échouait. C'est à ce moment là que l'homme ouvrit sa bouche comme s'il était possédé. Nous voilà donc avec une adresse.

" Allons-y "


Hotaru et peut-être mes acolytes du jour me stoppait immédiatement en soulignant une réalité à ne pas négliger.

" Euh... T...Tai... C'est pas un peu trop simple ? J ... Je veux dire, on sait pas qui c'est Enzo, mais... A moin d'être trop sûr de lui, c'est pas un peu louche comme invitation ? "


Il a pas tort cette tête d'ampoule. Le fixant, je me gratte pensivement mon menton avant de hausser les épaules.

" Sans doute une embuscade, mais rien ne nous empêche de rentrer dans le tas. J'ai des nouvelles balles à tester donc bon... "


Enzo est trop confiant ? Cela tombe bien, je suis confiant en moi-même. Surtout depuis que j'ai manger le fruit du démon me permettant devenir une véritable bête ancienne. Un vélicoraptor aux envies bien sanguinaires lors des combats sérieux. Bref, voulant y aller sans tarder, j'en oubliais de solliciter Violet en ne sachant pas que j'allais avoir une grosse surprise suite à cette " erreur " que même Hotaru ne relevait pas. M'en allant déjà en demandant mon chemin à un passant, il n'y a que le jeune blond qui jugeait utile de parler aux sauveurs de ma personne.

" V.. Vous pouvez venir je pense... Un coup de main ne serait pas de refus. Il est un peu speed, mais il est gentil malgré tout. Moi c'est Hotaru Nakamura, je suis médecin. "

Heureusement qu'il était là pour mettre un peu de bonne humeur dans ces missions. Pour ma part, devenu sérieux, je me dirigeais vers la fameuse adresse. Une grande maison qui semble vide de l'extérieur... Cela ne sent vraiment pas bon, et pourtant, mon envie de pénétrer cette bâtisse est là. Ainsi donc, sans tarder, je donne un grand coup de pied dans la porte et ni une ni deux, sortant mes armes à toute hâte, je lance les hostilités. Je m'approprie les lieux en un rien de temps, entrant et parcourant les pièces une à une, c'est de plus en plus bizarrement que je visite cet endroit. Il n'y a ... Pas un chat, rien, personne.
Alors que je commence à me rendre compte que le blondinet avait raison, je m'en vais à la recherche de mes compagnons pour voir s'ils ont trouvés quelque chose. Une chose est sûre, je n'ai pas remarqué le fait qu'un corps inerte se trouvait dans une pièce que je n'avais pas vu. Sans doute un corps parfait pour permettre à Enzo de communiquer avec nous. De plus, rien ne nous avais fait voir que le toit était piégé de sorte à ce que selon le bon vouloir de la personne possédant un détonateur, des bombes explosent afin de faire s'effondrer ce bâtiment sur nos tête. Me trouvant au deuxième étage sur cinq, je descendais tranquillement.

" Vous avez trouvez quelque chose ? "





Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3609
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Mar 2 Sep - 16:49

Phase Un : L’Élément Perturbateur.[4]

L’invitation était bien trop voyante à mon goût. Pendant un instant, je réfléchis au moyen le plus direct de m’y prendre, mais je finis par soupirer en utilisant mon escargophone et indiquer l’endroit où nous allions aller à Katia et Hope, n’écoutant que du coin de l’oreille ce que disaient les marines, ou du moins ceux que je considérais comme des marines : l’uniforme du dénommé Taito et ses dires corroboraient avec cette idée. Alors le jeune homme aux cheveux blonds me parla alors, requérant notre aide. Comme s’il connaissait cette île sur le bout de ses doigts, Hope m’indiqua la direction de l’adresse qu’on venait de nous indiquer, suivant indirectement l’homme aux ‘nouvelles balles’ pour le coup. Je soupirai, me dirigeant toujours sans réellement prêter attention à la population locale méfiante.

La maison que nous devions investir était un peu délabrée : De l’extérieur elle semblait inhabitée. Pourtant, elle était collée à de nombreuses autres bâtisses, si bien que les seules fenêtres se trouvaient face au soleil de l’après-midi. En haut du bâtiment en face de celui dont Taito venait de défoncer la porte se situaient mes deux acolytes : Cid et Katia. Mon maître d’arme avait déjà dégainé son sniper. Je soupirai alors, bougeant à l’intérieur de la maison. Hope me suivait de près. Son corps était son seul outil de combat… En utilisant mon Haki de l’Observation, j’aurais certainement pu localiser immédiatement notre ennemi, mais je m’attendais à ce que cela m’empêche de me concentrer sur le décor : les pièges n’avaient pas de voix et étaient de ce fait impossible à localiser grâce à mon pouvoir. Cependant, mon œil vif et aguerri me permettait de ne pas tomber dans les plus évidents. Tout en souriant, je décidai de tenter le dernier étage, une sorte de grenier à l’odeur de moisissure dans lequel la lumière ne pénétrait que par une ridicule petite fenêtre.

« - Tu vois quelque chose ? Demandai-je à Hope alors que celui-ci entrait à son tour dans la pièce. »

Il secoua la tête de droite à gauche avant de se mettre subitement en position de combat. J’activai mon Haki, plutôt instinctivement. Rien. Il n’y avait pas une seule personne à cet étage, ni en bas. Pourtant nous avait-il fait venir ici ? Dans une maison abandonnée ? Il valait mieux qu’on évacue les lieux. Au moment où je pensai ça, la trappe par laquelle on était entré se refermer violement, ne nous laissant plus l’occasion de nous échapper.

« - Eh ! Qui est là ? Hurlai-je tout en essayant de concentrer mon Haki. Mais qui est là, bordel ?! »

Au moment où je dis cela, un son se fit entendre derrière moi. Un bip sonore qui s’arrêta avant de déclencher un « Tic-tac » agaçant, et stressant. Me tournant vers l’origine du bruit, je vis des chiffres affichés sur un écran très restait. « 1 : 05 », « 1 : 04 », « 1 : 03 ». Haussant les sourcils, étonné, je pris le bras de Hope et nous téléportai au rez-de-chaussée. Ma voix porta alors dans tout l’immeuble :

« - Ca va exploser ! »

Et je sortis tout en prenant soin de ne pas laisser mon camarade se faire sauter la gueule. Arrivé hors du bâtiment, je compris que l’explosion n’était pas imminente.

« - Que fait-on maintenant ? Comment le trouve-t-on ?
- Il doit bien y avoir quelque chose… Un indice, ronchonnai-je. Le gars qu’on a abandonné là-bas, il devait être contrôlé par Enzo… Je pense. Son expression de vide… Ecoute, on doit faire quelque chose. Je te propose d’interroger… »

Alors l’explosion retentit, soufflant le bâtiment tout en le faisant s’écrouler. Ce n’était pas très violent, mais je dus fermer les yeux et les protéger tout en espérant que Hope aurait eu le même reflexe. J’étais couvert de poussière. Essayant de localiser Taito et Hotaru, je me dirigeai vers les débris. Je les avais presque oubliés ces deux-là.
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 509
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 156.532.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Mar 2 Sep - 17:30


We are in trouble



Les recherches se soldaient par un échec à première vue. Le monde cherchaient un peu partout, mais rien ne s'y faisait. Cherchant les autres, au final, après un certain moment, je terminais par gueuler un grand coup pour savoir où étais Hotaru. Le jeune homme après avoir entendu mon cri, répondit présent et je me dirigeais vers sa localisation. Intrigué qu'il ne vienne pas à moi, je le rejoignais dans une pièce que je n'avais pas visité et là, nous avions le droit à une belle surprise. Un corps inerte se trouvait là. D'après le blond qui palpait en douceur sa nuque, il avait un rythme cardiaque faible, similaire à celui qu'on a quand nous sommes K.O. Le laissant examiner ce corps, je commençais à me poser des questions quand un bruit retentit dans la maison. Quelqu'un a dit qu'il y avait une explosion ? Ni une ni deux, je me prépare à m'enfuir avec le jeune blondinet sans connaitre le timing de la ou les bombes, mais c'est là qu'un bruit retint notre attention.
Attiré, je me stoppais dans ma course pour alors voir le corps anciennement inerte se redresser. Comme avant, le corps semblait inanimé et pourtant, il bougeait. Lle regard vide, une posture peu humaine donnant l'impression d'avoir devant soit une coquille vide qui bouge uniquement grâce à des fils, cette personne se mis à parler de la même voix que l'autre type tout à l'heure. Enzo...

" Et bien et bien... Vous semblez vouloir jouer aux flics avec votre petite troupe... Qui sont les autres qui vous accompagnent ? Que voulez vous ? Nous arrêter ? "
" Nous sommes là pour arrêter les révolutionnaires qui polluent cette terre, c'est aussi simple que cela..."
" Ha... Haha... Hahahahaha. Pardon... L'émotion. Vous me faites rire toi et ton blond et ta meuf. Vous savez quoi, je vais faire un jeu avec vous. Sans le savoir, chaque minutes deviendra une épreuve pour vous. Et si vous échouez à celle-ci, boom, vous exploserais bêtement. Le premier indice n'est pas ici, mais... chez ta copine. "
" ... V... QU'EST CE QUE TU AS..."
" Tutututu... Il vous reste que 0:12 secondes. Je serais vous, j'irais dehors.."

Écarquillant les yeux, je ne pris pas le temps de réfléchir, il était devenue une réelle menace pour moi et je le prenais au sérieux. En quelques secondes, je devins une sorte d’humanoïde alliant caractéristiques humaines et reptilienne dans un seul et même corps. En mode hybride, je pouvais aisément attraper des choses et là, cette chose était Hotaru. Le prenant d'une poigne exemplaire, je cherchais la sortie la plus rapide, mais la seule option qui était disponible était une fenêtre. L'explosion sur le toit n'était pas impressionnante, mais elle fit effondrer le bâtiment et soulever un épais nuage de poussière.
La population ne manquait pas le spectacle et c'est une petite panique qui s'instaurant sur les lieux. Alors que certains appelaient des secours, pour ma part, je me débarrassais de quelques débris. Relâchant le blondinet, je toussais malgré mon apparence qui laisse croire qu'une telle chose est impossible. Demandant si tout allait bien, le jeune blond ne trouvait rien de mieux que me préciser qu'il ne commencerait pas à fumer de si tôt. Imbécile...
Sortant de l'épaisse poussière, je retrouvais finalement les autres sauveurs du jour. Redevenant lentement, mais sûrement humain, j'espérais n'avoir choqué personne avec mon physique assez... antique ? Toussant encore un peu, je regardais droit dans les yeux le jeune homme qui semblait le chef de son groupe, bien que je pouvais me tromper.

" Avez vous trouver quelque chose de spécial ? Un indice à exploiter ? Pour ma part, je pense avoir une piste... Rejoignez moi à l'auberge " Le bon repos ". J'ai un mauvais pressentiment et peu de temps pour expliquer.."


Oubliant le don du jeune homme qui aurait pu me faire gagner énormément de temps, je me transformais sans attendre en animal antique et pris le jeune blondinet sur mon dos. Suite à cela, je me mis en direction de la fameuse auberge à toute allure. Affolé, je demandais en chemin à Hotaru de sonner ma soeur, mais rien n'y fait, elle ne répondait pas, ce qui ne faisais que augmenter ma peur d'être tombé dans un joli piège.
Arrivant à toute hâte, je redevenais humain et prenant mes armes en main, je fonçais à l'étage en enfonçant la porte de chez ma soeur. Mais... Trop tard... La chambre semblait saccagée, bien qu'aucune effraction ne semblait faite sur les portes ou les fenêtres. Quelques tâches de sang prouvaient qu'il y a bien eu un affrontement, mais peu sévère. Ma soeur et ses armes n'étaient plus là. Seule un petit pendentif se trouvait là. Un pendentif assez ancien qu'on ne trouve que dans des magasins d'antiquité.

N'aimant pas les devinettes, je n'arrivais pas à comprendre que signifiait cet " indice ". Ma rage ne faisait qu'un tour en moi, je frappe d'un coup sec le plancher, manquant de briser une partie de celui-ci.

" ... Il a enlevé Violet..."





Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3609
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Jeu 4 Sep - 12:56

Phase Un : L’Élément Perturbateur.[5]

Sortant de la fumée, une sorte d’animal reprit forme humaine pour me laisser apercevoir le marine qui avait réussi, avec son acolyte, à sortir de l’explosion. Je ne fis qu’un bref signe de la tête à Hope qui, lui, semblait plus étonné par l’apparence atypique du jeune mais ne fis aucune remarque. Un reptile ancien, à vue de nez, sûrement l’une de ces créatures qu’on appelait « Zoan Antiques ». J’en avais déjà rencontré dans le passé… Mais soit, sur Grande Line mon pouvoir ou le sien n’avaient rien d’extraordinaire. Quand l’homme sembla s’affoler et prit sa forme totale pour se diriger vers une auberge, je me tournai vers mon ami de sorte à lui faire comprendre que je ne savais pas où c’était. Il ne se fit pas prier pour m’indiquer le chemin. Tandis que nous commencions à courir, je pris mon escargophone pour appeler ma sœur. Elle était apparemment un peu sonnée par l’explosion mais rien de bien grave. Sa voix pourtant tremblait un peu. Je leur indiquai l’endroit où nous nous rendions, celui-ci étant déjà en vue, et raccrochai subitement.

L’auberge était assez petite, pourtant elle ne devait pas faire de discrimination sur ses clients étant donné qu’il acceptait des marines. Sans lui lancer une salutation, je pris soin de grimper les marches vers l’étage deux à deux, essayant de faire attention au moindre détail. C’est la porte ouverte vers une chambre saccagée qui m’indiqua l’endroit où se trouvaient Taito et Hotaru. Je tiquai en voyant le médaillon tandis que Hope arrivait juste derrière moi.

« - Passe-moi ça ! Lança Hope en apercevant le médaillon, fronçant les sourcils tout en essayant de le détailler. »

On peut dire qu’il avait été confectionné par un orfèvre professionnel : les gravures fines étaient recouvertes de feuilles d’or de manière ce qu’on puisse encore discerner l’argent, base du travail. L’arrière, plat, représentait un monstre ce qui laissait penser que le devant était fait pour donner une image du bien. Je pouvais apercevoir une légère scission entre les deux parties.

Il n’y eut pas besoin de forcer car le médaillon s’ouvrit de lui-même, laissant une feuille pliée en quatre tomber sur le sol : mon regard se figea sur celle-ci tandis que je la ramassais rapidement. Il s’agissait d’un plan, le même que celui de Hope mais en plus détaillé. Deux points étaient indiqués sur la carte : un de couleur violette et l’autre de couleur rouge. Il était noté une heure sous chacun des deux points : une minute d’intervalle les séparait. L’heure du violet était plus rapprochée que celle du rouge, si bien que ça me faisait penser que quelque chose arrivait à ce point-là avant l’autre.

« - Qu’est-ce que c’est à ton avis ? Me demanda l’ancien marine en fronçant les sourcils.
- Rien de bon, répondis-je en soupirant. Taito, Hotaru, je pense qu’on va devoir se séparer. Je vais au point rouge avec Hope… Voici mon numéro de DenDen, contactez-moi dès que vous en avez fini de votre côté. »

Et sans attendre, je me dirigeai d’un pas leste et rapide vers l’endroit indiqué sur la carte, ayant laissé le plan à Taito. Il était facile à mémoriser, ou du moins Hope savait déjà où se situait le point sur la carte. Avait-il étudié de le plan de la ville avant de venir ici ? Cela ne m’aurait pas étonné.
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 509
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 156.532.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Jeu 4 Sep - 14:06


We are in trouble




Enlever ma soeur... Voilà bien une des choses à ne jamais faire avec moi. Serrant les dents pour éviter de hurler mon mécontentement et jurer à en faire trembler les murs, je regardais cet indice sans l'examiner comme il faut. Je n'arrivais pas à réfléchir correctement avec cette nouvelle choquante. Ma soeur c'est faite avoir, et le simple fait de l'imaginer en mauvais état ou autre me mettait mal à l'aise. Et si... je la perdais ? Pourquoi je pense à ça moi ? Je me mords la lèvre jusqu'au sang tant je suis frustré sur le coup. Ces acolytes et Hotaru avaient raison, cette invitation était mille fois trop louche et on c'est fait avoir comme des débutants. Désormais, qui sait ce qui arrive à Violet et aux autres possibles victimes. Mon imagination tournait à plein régime, mais pas comme il faut. Seul le blondinet s'inquiétait de mon état actuel. Qui sait ce dont je suis capable dans un moment pareil. Avec une tel épée de Damoclès sur la tête, je suis capable du meilleur, comme du pire... Je ressens de violentes pulsions, j'ai l'impression de glisser vers le fond. Envouté par des idées folles, soudain, mes envies s'envolent. La vengeance devient ma prison, à en perdre la raison.

Alors que je suis dans une sorte de transe qui ne laisse présager rien de bon, voilà que mes acolytes du jour se présentent sur le lieu. Hotaru de son côté cherche des indices, mais le principale que nous avons est entre mes mains. Ne notant même pas qu'une miss me le prends, je la laisse complétement faire ce qu'elle veut. Son analyse à elle et surtout, à eux est plus efficace que la mienne. Ainsi donc, je reviens à moi uniquement quand je vois ce papier plié tomber au sol, provenant de ce médaillon. Hm ? Une carte. Retenant mes envies de brusquer les choses, je m'approcher pour observer en compagnie d'une tête blonde la carte. Deux points de couleur différente et une heure différente avec très peu d'écart. L'heure pour une bombe ? Ou un truc dans le genre ? Mon imagination qui tourne à plein régime me fait penser à tout et n'importe quoi, et surtout le pire. Je perds mon sang froid, mais je ne le montre pas tant bien que mal.

Ainsi donc, je suis d'accord avec les dires de ce fameux " Erwin ". Chacun de son côté histoire de couvrir plus de terrain et être aux deux endroits simultanément ou de peu. Prenant son numéros, je repris ma forme d'animal ancien et pris sur mon dos le jeune blond. Fonçant, je me laissais guider par la bouille de jeunot sur mon dos. Très vite, nous arrivions à l'endroit avec quelques minutes d'avance. douze pour être précis. Un hangar ? Intrigué, je rentrais par la porte principale, mais rien n'y fait ce lieu semblait vide. Grognant, je jetais le petit blond pour reprendre ma forme humaine.
Cherchant assidument, je remarquais une sorte de porte blindée et cadenassée. Prenant le verrou, je forçais histoire de le briser après une bonne minute à forcer. La pièce lugubre était presque vide. Presque ? En effet, il n'y avait que quelques éléments dans celle-ci. Deux marines inconscients et sur une sorte de table avec un dispositif spécial, une sorte de rouleau. Ni une ni deux, je fonçais vers la table avec le nouvel indice, mais un des marines se mis à parler comme les autres personnes anciennement possédées.

" Tututu.... Pas si vite. Regarde mieux autour de toi... Les petits fils sur la plafond ♥ "

Levant la tête, je remarquais que le pied de la table était relié à ceux-ci, eux-même reliés à un dispositif rassemblant plusieurs armes à feu en face des marines à l'autre bout de la pièce. Un tir de cette portée, la mort est immédiate, et même mon soru ne pourrait être assez rapide pour les attraper et les retirer de là.

" On va faire un jeu... Tu sais qui ils sont ? ... Non et tu t'en fou n'est-ce pas ? Je vais te raconter une petite histoire. Il y a quelques jours de ceci, des marines ont débarqués, et ils se sont mis en tête de combattre la révolution. Quel prétexte pour cela ? Notre affiliation ? Bref... Quoi qu'il en soit, ils ont tués lors d'une tentative de capture un ami à moi, mais aussi trois innocents. Est-ce normal ? Bref, tu vois où je veux en venir n'est-ce pas ?"

" ... Et pourquoi moi ?"
" Oh.. Je n'avais personne d'autre sous la main..."
" E... Enflure ! "
" Oui oui... Connard, salop, chien et les adjectifs qui vont avec, je connais la chanson. Mais toi... Est-ce que tu connais la mienne ? Si tu essaie de bouger ces personnes de leurs positions, ils meurent d'un tir dans la tête. Si ton ami bouge un pouce, ils crèvent. Si tu prends le rouleau, tu déclenches le système de tir. Et si malheureusement, tu dépasses le temps imparti, le rouleau brûle. C'est con n'est-ce pas ? Amusant n'est-ce pas comme choix."
" Tu ne me connais pas..."
" Hm ? "
" Tu t'en ais pris à ma soeur... Pas à des compagnons, des larbins inutiles ou des supérieurs, mais bel et bien ma soeur."

Ma main s'approche du rouleau, mais c'est le blond qui reprends la parole tandis que le marine possédé semble attendre une décision. Hotaru me dit de réfléchir très soigneusement. Trop doux comme il est, il essaie de me faire douter et dans cette situation, ce n'est pas bon. Je perds du temps et le temps est précieux. Il ne me reste que six minutes et pour les autres, sept... Regardant le jeune homme, j'essaie de le calmer.

" ... Il faut faire des choix Hotaru. Note but est de protéger les civils et les nôtres. Mais là, c'est eux ou ma soeur. Que choisirais tu entre les deux ... "


Il ne répondait rien, se contentant de baisser les yeux face à la dure réalité. On ne peut pas sauver certaines personnes. Même si la mort de ma soeur ou d'un compagnon est toujours imminente dans ce métier, je ne comptais pas laisser la chose se produire aujourd'hui. Ainsi donc, ayant fait mon choix, aussi injuste soit-il pour ces officiers, je pris d'un coup sec le rouleau et sans avoir le temps de bouger un membre, deux coups de feux retentirent. Les officiers se prenaient un tir en pleine tête, tombant lourdement au sol.
Me retournant vers Hotaru, je lui intimais de penser à autre chose. C'est dur et je le conçois, mais actuellement, c'est de ma soeur dont il est question... J'ouvris le rouleau pour alors me rendre compte qu'il s'agissait d'un papier avec une écriture dessus, mais malheureusement, illisible car ce papier était déchiré en deux et de ce fait, les dires dessus étaient incomplets : " On en manque tous ... "
Fixant ma montre, j'use de mon den den afin d'appeler les autres. Il ne reste que cinq minutes pour eux. Où en sont-ils ? Et quelle situation se trouve en face d'eux ? Un choix semblable au mien ? Ou un piège plus classique ?

" Erwin... Taito à l'appareil. Vous devez récupérez un rouleau ou quelque chose du genre à l'endroit où vous serez. Il devrait contenir une sorte de papier avec des écrits. Peut-être une énigme à la con... Quoi que vous croisiez, n'hésitez pas, s'il vous plait. "


Hésitant à dire ce qui c'est passé de mon côté, je pris de nouveau la parole.

" Cet homme n'agis que pour la vengeance en prônant la justice. Il va sans doute vous demander de faire un choix immoral, mais quoi qu'il demande... Ne cédez pas..."

J'attendais une réponse et en attendant celle-ci, je me mis en direction de leur positon, bien que jamais je ne pourrais arriver à temps.




Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3609
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Dim 7 Sep - 23:26

Phase Un : L’Élément Perturbateur.[6]

« - Body Control. »

Quand les paroles retentirent dans l’entrepôt dans lequel nous étions arrivés, il était déjà trop tard. Je me mouvais rapidement pour éviter une attaque venant de ma droite, ayant observé un mouvement de la part de Hope. Mon ami s’était mis à afficher un air inquiet tout en bloquant subitement ses mouvements, ce qui m’avait mis en tête que quelque chose n’allait pas. Et j’avais raison. Il tentait de se retenir tandis que sa jambe arriva quand bien même à envoyer vers moi une lame d’air d’une dimension assez impressionnante : Trop pour qu’elle ne soit faite de son propre chef. Que se passait-il ? Comment avait-il réussi à détruire tout un pan de mur grâce à son attaque, alors que d’habitude il n’était capable que de lames d’air primitives, tout de même capables de couper la roche.

Alors qu’un coup de poing de sa part arriva sur moi, je décidai d’activer mon Haki de l’Observation. Ce n’était pas lui le responsable des attaques, mais une personne à une vingtaine de mètres de l’emplacement où j’étais. Il semblait produire l’attaque pour qu’elle soit exécutée ailleurs, ce qui la rendait difficile à esquiver, le temps de faire le lien entre les deux points. Mais mon corps réussissait à suivre le mouvement.

« - Enzo, marmonnai-je en fronçant les sourcils, mettant ma main sur mon automatique pour tirer deux balles dans sa direction. »

Cette personne avait l’air d’avoir un plein contrôle sur le corps de Hope, mais lorsqu’il esquiva les coups de feu, sûrement ayant emprunté la vision de mon camarade, il sembla rompre un instant sa technique et libérer l’ancien marine de son emprise. A peine une seconde plus tard, le regard légèrement soulagé de mon camarade redevint sombre et inquiet. Nous n’étions pas au bout de nos peines. Alors que l’heure était de plus en plus proches, j’entendis le son familier d’une vitre qui se brisait près de là. Puis une balle flash sembla faire perdre ses moyens à toutes les personnes à l’intérieur, mais même en fermant les yeux je pouvais sentir la présence de mon adversaire : De celui qui contrôlait mon ami.

Me téléportant grâce à mes souvenirs de la pièce, j’arrivai à ses côtés en un rien de temps. De fait, j’étais dos face à lui. Il aurait pu m’abattre s’il n’était pas déconcentré. Alors mon arme ne fit qu’un tour et se dirigea sur le front du terrible manipulateur qui gémit au contact du canon contre sa peau. Un léger sourire satisfait pointa au coin de mes lèvres et je soupirai en sentant la présence de Hope sauter à mes côtés. C’était bien mon camarade et non le simili de marionnette créée par le pouvoir de ce… Qu’était-ce ? Un hypnotiseur ? Un utilisateur de fruit du démon ? Tout en ouvrant progressivement mes yeux pour croiser son regard, je fis la moue. Il n’était pas réellement impressionnant : Ses joues étaient épaisses et son corps gras. Il avait l’air… D’un ancien noble, une personne avec une haute estime de soi-même, encore ventripotent et pourtant…

« - Tu n’es pas Enzo, n’est-ce pas ? Tu n’as pas l’assurance d’un homme qui fait partie de la Révolution… »

Il me regarda avec un air étonné, comme s’il ne savait pas ce que je voulais dire par là. Alors, instinctivement, j’élargis à nouveau mon champ de détection. Si la personne était proche, elle devrait y entrer. Cet entrepôt n’était sûrement qu’un leurre… Et pourtant je n’avais pas tort. Une personne était en train de s’éloigner en courant vers l’endroit où se trouvaient Taito et Hotaru. Fronçant les sourcils, je sentis aussi Cid qui s’était mis à sa poursuite. Il l’avait sûrement en visuel. Quant à Katia… Elle n’était pas dans mon périmètre, même poussé à l’extrême. Alors mon Den Den sonna, et je décrochai vivement dans l’espoir que ce soit ma sœur. Mais ce n’était que l’autre marine, le gars un peu cinglé.

« - Un rouleau ? Répondis-je en scrutant la pièce des yeux. Je ne vois rien de… »

Quelque chose attira alors mon regard au moment où je m’apprêtais à terminer ma phrase : Une inscription en graffiti, une sorte de tag fait à la bombonne sur un mur. Il y avait écrit quelque chose d’étrange précédé de trois petits points, bien que leur taille était proportionnelle à celle des paroles. En restant en bas, je ne l’aurais sûrement pas remarqué mais de là où j’étais…

« - Est-ce que ça te parle, ‘mais elle est absolue’ ? Ca me dit trop rien… Je vois pas de rouleau par contre… Ah, ouais, et vous allez avoir des problèmes, un des gars arrive vers vous… Mais t’en fais pas, j’ai un de mes amis qui l’a en ligne de mire. Je pense que c’est ce fameux ‘Enzo’. Tout ce que je pense savoir sur lui c’est qu’il peut contrôler les personnes par un intermédiaire, mais qu’il est obligé d’être à moins d’une cinquantaine de mètres de cette personne. Il aura deux personnes sous son contrôle, donc, mais celle qui sert de relais ne peut pas bouger, sinon il faut briser le contrôle sur la seconde personne… Et il ne peut contrôler qu’une personne à la fois. Mais bizarrement, il ne m’a pas contrôlé, je pense que le fait est que le relais doit être consentant. Et les personnes contrôlée semblent gagner en puissance. Je n’en sais pas plus… Fais attention, on essaye de vous rejoindre au plus vite. »

Raccrochant l’escargophone, je pris le poignet de Hope et touchai l’épaule de l’homme pour les emmener sur un toit, désactivant mon Haki. Je ne pouvais pas avoir de réponses de lui actuellement, ou du moins j’étais sûr qu’il ne m’en donnerait pas assez rapidement pour sauver mes camarades d’infortune. Il fallait être plus agressif. Prenant mon escargophone, je demandai à Cid de ne pas lâcher Enzo des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 509
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 156.532.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Lun 8 Sep - 2:42


We are in trouble




Les ennuis ne faisaient que commencer. Loin d'imaginer les idées sadiques de ce révolutionnaire sans foi ni loi, je courais vers le point B de la carte. Erwin et ses acolytes devaient y être et je me demandais ce qu'il s'y passait. Loin d'imaginer la merde que s'était, je le laissais décrocher et de ce fait, nous nous mettions à discuter rapidement. Il me disait donc ce qu'il voyait avant de me prévenir de ce qui allait se passer. Ainsi donc, je comprenais quelque peu la situation. Enzo se dirige dans ma direction avec un ou des acolytes et cette petite troupe est suivie par une autre personne, mais qui est dans mon camp. Tant mieux, nous allons pouvoir les prendre en tenaille. Courant en compagnie du jeune blondinet, je garde proche de moi l'appareil pour alors réfléchir un instant. " On en manque tous... Mais elle est absolue... ". Qu'est-ce que cela signifie ? J'aime pas les énigmes, de base, c'est Violet qui les résous. Mais là, elle est pas là, fait chier. Après avoir réfléchis, je me contentais de lui dire ce que je savais.

" Et toi... Cela te dit quelque chose ' on en manque tous ' ? J'ai trouvé cela dans un rouleau. Cela doit être une enigme à la con. Bref, la priorité est de capturer ce fameux Enzo, je te tiens au courant si les choses tournent mal ou pas."


Raccrochant, je continuais ma course et au loin, plusieurs silhouettes se dessinaient. Combien ? Je n'arrivais pas hyper bien à les voir avec précision, mais elles approchaient à grande vitesse comme si elles ne comptaient pas s'arrêter. Regardant Hotaru, je vins alors à lui dire de manière sérieuse " prépare les pansements, car ils vont pas s'en sortir en un seul morceau ". Cela le stressais un peu ce pauvre blondinet, mais il est habitué. Sortant mes deux armes à feu favorites, à savoir les armes faisant plus ' anciennes ' puisqu'à barillet, je visais ces personnes. Lequel est Enzo ? Celui de devant ou sur le côté ? ... Mouai, je doute que ce soit le petit gros, de ce fait, suivant cette logique, je tire sur lui en premier. Mais alors qu'un gars de son envergure aurait dû se prendre le tir de plein fouet, il l'esquive avec une certaine agilité. Intrigué, je retente ma chance, mais il bouge de façon... bizarre. Je tente donc ma chance sur le deuxième, mais idem, il était naturellement agile.
Louper autant mes cibles, cela m'énervais encore plus et de ce fait, faisait baisser mon taux de réussite en tir puisque je n'étais pas concentré. Merde... Grognant, je vois ces cibles qui approchent de plus en plus. Alors que j'ordonne à ceux-ci de s'arrêter, rien n'y fait, ils ne ralentissent pas, bien au contraire. Je vise donc celui qui semble être le leader et je m'apprête à tirer dessus. Malheureusement, alors que j'appuie sur la gâchette, c'est l'autre qui prends. Il s'interpose et prend la balle classique à la place de son " maître ". Tch...

Alors que j'allais viser de plus belle, l'homme use de je ne sais quel coup, mais un immense nuage de poussière apparait. Comme si le sol avait été frappé avec une terrible force . Privé d'une vision sur l'adversaire, je ne sais pas où tirer. Toussant quelque peu et cachant mes yeux de cette épaisse poussière, j'attends que celle-ci se dissipe, c'est là que je me rends compte qu'il ne reste plus que le mec qui c'est pris une balle. Tapant du pied sur le sol, ma rage commence à s'extérioriser doucement mais sûrement. D'un pas décidé, j'approche de l'homme qui n'est pas mort, je le soulève par le col et le plaque violemment sur un mur.

" Où est-il ?"


Il ne répond pas semblant sonné. Ignorant sa douleur et sa blessure, je le plaque bien contre le mur, à la limite de l'écraser de ma simple force.

" Où est ma soeur !!! Parle!!! "


Il ne faisait que gémir doucement de douleur. Le violentant un peu plus, sans remarquer le fait qu'il clamsait en douceur. Il se contente de murmurer quelques mots, il ricane, se moque de moi et je n'aime guère cela. Ce qu'il dit ? " La nuit sera belle ce soir... H.. Haut dans le ciel... Les lumières... naîtrons au moment ... du.... bruit..." Suite à ces mots, il tombait dans les pommes, s'il ne mourrait pas en faite. M'en fichant comme de ma première fois, je vins le déposer au sol avant de grogner.
Je ne comprenais rien à ces histoires d’énigme. Ce soir ? On en manque tous ? Mais elle est absolue ? Une lumière et un son ? Haut dans le ciel ? Purée, ça m'énerve de réfléchir à tout ça... Tapant du pied, j'appelle doucement le G.Q le plus proche. Essayant d'en apprendre plus, même mes collègues ne savent pas résoudre cette énigme, là, comme ça, à froid. Tch... Me retournant vers Hotaru qui admire une fois de plus un cadavre qu'il ne peux pas aider, je lui demande son avis. Il se contente de réfléchir, mais il se contente de dire d'une voix hésitante.

" J'ai entendu parler d'une cérémonie ce soir, mais je sais plus de quoi..."


Pas d'importance, puisqu'une cérémonie, ça fait pas de lumières et de bruits etcetc. C'est pas ça, du moins, je le pense. Tournant en rond dans ma tête, j'attends les autres pour faire part de mes trouvailles. Une fois tous présents, je me fait donc très clair.

" Il c'est enfui je ne sais trop où... Son acolyte a parler de choses floues... Il a dit clairement : " La nuit sera belle ce soir. Haut dans le ciel, les lumières naîtrons au moment du bruit. " Réfléchissons et trouvons un lieu ou quelque chose qui ferait référence à tout ça... Le temps nous est compté si la nuit désigne la fin du décompte en supposant qu'il y en ait un. "


J'étais très inquiet pour Violet. Loin d'imaginer ce qui se passerais ce soir. Regardant la troupe au complet, je me mordais la lèvre nerveusement.




Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3609
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Mer 17 Sep - 17:26

Phase Un : L’Élément Perturbateur.[7]


Katia courrait de toits en toits, en direction du port. Quelques instants plus tôt elle avait discerné au loin une étrange lumière, une explosion succincte qui s'était produit à quelques mètres d'un des plus grands bâtiments qu'abritait cet endroit. Elle ne doutait pas, à première vue, qu'il devait s'agir de l'un des hangars dans lequel se trouvait un des fameux navires de guerre de la révolution. C'était en partie grâce à cette puissance navale, rare et précieuse sur cette mer, que l'ennemi juré du Gouvernement Mondial avait réussi à asseoir un semblant d'autorité. Un sourire fendit son visage lorsqu'elle aperçut les personnes au centre de l'explosion. Une jeune femme évanouie, pendant comme un sac à patate sur l'épaule d'un homme baraqué. A leurs côtés se trouvaient deux autres personnes, armées jusqu'aux dents : la première possédait un fusil rangé maladroitement à sa ceinture tandis que le second avait dans ses mains un sabre qui ne semblait pas lui convenir, comme s'il venait de l'obtenir. Se transformant en hybride, la jeune fille écouta ce qui était en train de se dérouler en bas. Quelles paroles, quel discours pouvaient bien sortir de la bouche de ces infâmes personnages ? Le sourire de la féline disparut d'un coup lorsqu'elle comprit de quoi il en retournait.

« - On doit la garder jusqu'à ce soir, et après ? Interrogeait l'un des deux hommes. Lorsque le marine sera tombé dans le panneau, on en fait quoi ?
- Nous ne sommes pas des sauvages, alors remballe tes idées vicieuses, ronchonna celui qui observait la lame avec une certaine fascination. C'est son alliée ? Elle meurt. Point, à la ligne, t'as compris ? »

Alors l'homme qui tenait la femme sur son épaule commença à se diriger vers l'intérieur du bâtiment, et Katia sortit de sa cachette pour l'intercepter. Elle ne savait pas réellement ce qu'elle faisait, et n'était pas entrainée comme son frère ou même Hope. Mais ses mouvements étaient lisses, telle une danse de jeune ballerine. Ses mouvements coordonnés semblaient provoquer chez les hommes en faction un étonnement qu'ils ne parvinrent à dissimuler. Rapide. C'est le mot qui serait venu à n'importe qui. La jeune fille s'arrêta derrière un de ses adversaires tout ayant sorti les griffes, déchiquetant son torse, le sang coulant à présent le long de sa peau à plusieurs endroit. Le fusilier était neutralisé. Elle n'était pas folle au point de croire qu'elle pourrait éviter les balles d'un combattant à distance, même avec sa vivacité. Tout en se retournant, utilisant les vibrations pour sentir ce qui l'entourait, elle asséna un coup de pied – ou de patte – retourné, directement sur le visage de l'admirateur de sabre qui fut éjecté un peu plus loin. Deux adversaires en un mouvement, elle se débrouillait plutôt bien pour le moment.

Mais le dernier n'était pas des moindre : Ce vaurien n'était autre qu'un colosse, qui déposa sa victime endormie à terre comme un vulgaire bout de chiffon sale que l'on balancerait pour s'en débarrasser. Son expression stoïque permettait de rendre ses actions imprévisibles, pourtant même sans le Haki Katia était capable de savoir ce qu'il voulait faire. Son esprit aiguisé était sa meilleure arme. Quand il prit une caisse à ses côtés, la soulevant avec ses deux bras pour l'envoyer sur la Ray, il ne s'attendait pas à ce que celle-ci arrive à lui avant qu'il n'ait le temps de finir son mouvement. Griffes sorties, elle en profita pour couper un de ses tendons, forçant un peu. Malgré son jeune âge, elle possédait déjà le pouvoir des Zoans. Miaulant après avoir fini son action, elle se dirigea vers celle qu'elle venait de sauver. Elle était fière. Son sourire enfantin parvint alors à nouveau sur ses lèvres lorsqu'elle reprit forme humaine.


« - Où est Katia ? Demandai-je au moment où Taito eut fini son baratin, comme si je n'avais rien écouté de ce qu'il avait dit. »

Ma question s'adressait bien sûr à Cid, et loin de moi l'idée d'être impoli mais ma sœur était en tout cas ma priorité numéro un. Mon regard ne quitta pas le sniper, et même si celui-ci semblait gêné, il répondit d'une voix calme :

« - Elle est partie vers le port. Apparemment, elle a vu quelque chose.
- Alors c'est là-bas que je me rend. Taito, celui que tu recherches pourrait aussi s'y trouver. Selon mes informations, un feu d'artifice sera tiré d'un bateau de guerre pour prouver à la population qu'il est possible de se divertir malgré l'état de siège de la ville. Ce sera très animé, je pense. »

Sans ajouter un mot, je regardai l'ancien marine, Hope, qui soupira et finit par poser une main sur mon épaule. Ma manière de me déplacer n'était pas agréable pour lui. Pourtant, elle était efficace, et tout en me concentrant je finis par utiliser à nouveau mes capacités pour apparaître l'instant d'après au port. Ne me mettant là-bas aucunes limites, je sondai en fermant les yeux l'endroit où nous étions apparus. Il fallait que je retrouve Katia, il fallait que je la trouve. Sa voix m'était si familière que je la reconnus au premier abord. Elle était à côté d'autres personnes. Mais... Je l'avais localisé, c'était l'essentiel. J'allai à ses côtés en utilisant plusieurs fois ma capacité, essayant de rester discret. Quand j'arrivai près d'elle, j'étais trop soulagé pour la disputer.


« - Tu es un membre de la marine, n'est-ce pas ? Dit le mercenaire à Taito tout en le suivant si nécessaire. Alors j'ai une question pour toi. Feras-tu passé ton devoir avant la personne que tu veux sauver ? Si tu dois choisir entre sauver la population de cette île, bons comme mauvais, ou sauver ta sœur... Que choisiras-tu ? »

Continuant son chemin, il entendit son escargophone sonner et décrocha. Alors il se dirigea à l'endroit où Katia, Erwin et Hope étaient... en compagnie de l'inconnue que la jeune fille venait de sauver.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 509
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 156.532.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Jeu 18 Sep - 16:01


We are in trouble




Cette histoire me courait sur le haricot. Pour sûr, ils allaient me le payer de me faire courir dans la ville comme ça. Je ne suis pas un fan des jeux de pistes, alors là, dans toute une ville et non un simple périmètre assez petit, ils allaient prendre cher. Mon sang bouillonnait dans mes veines au point que mon corps devait être à 100°C. Ne faisant plus attentions aux autres, je laissais mon blondinet réfléchir à l'énigme. Tout ça n'avais pas de sens à mes yeux. Mordillant ma lèvre, je m'apprêtais à décider de mettre à feu et à sang la ville pour retrouver ma soeur. Certes, l'idée est exagéré, mais c'est fait exprès puisque c'est pour imager ô comment ma soeur compte pour moi.

Les gens se décidaient de bouger, écoutant rapidement donc Erwin qui me prévenait qu'une " fête " allait avoir lieu selon ce qu'il trouvait, il me laissait là avec son copain et Hotaru. Que faire hm ? Ne sachant pas quoi faire, je regardais Hotaru qui cogitait à vitesse maximum. L'heure tournait et alors que je me décidais à bouger vers un bâtiment élevé, j'écoutais les dires du jeune homme. Hm ? Que venait faire sa question à ce moment là hein ? Il voulait m"énerver ou bien ? Le regardant brièvement, c'est là que je me rendais compte de l'importance de sa question. Il remettait en doute mes convictions, mais au moins, il marquait un point. Moi et ma soeur avons juré de rendre la marine forte, d'être fort pour nous-même, mais... si un jour nous sommes séparés par la mort, que ferions nous ? Je ne le savais pas. Autant être honnête envers lui et moi-même.

" Ma soeur est tout ce qui me reste de ma famille... Alors entre un lot de gens qui comprennent des pourris et une personne sûre... Même si cela est peut-être indigne d'un officier de la marine ou injuste envers la population, je choisirais ma soeur, tout en tentant de sauver les autres au passage. Bien que j'ai conscience que notre mission qui consiste à faire régner l'ordre et la justice doit passer avant tout le reste, y compris la famille...
On doit la retrouver au plus vite, le temps nous manques."

" Tai..."
" QUOI ?!!! "
" ... Le temps. "
" Quoi le temps ?"
" ... C'est ça : le temps. On en manques et on en a tous besoin. Une horloge... Est-ce qu'il y a une horlogerie ou une tour qui donne l'heure ?"

Immédiatement, je repensais à tout ça. Cela prends tout son sens. Les dires de l'homme, les énigmes, tout porte à croire que c'est ça. Ainsi donc, appelant Erwin le plus rapidement possible, délaissant Cid qui était partit sans doute les rejoindre, je m'empressais de dire cela.

" Nous allons au centre de la ville, la tour de l'horloge semble être la clé de l'énigme. Dites moi, il y a quelque chose d'important proche de ce lieu ou pas ?"


Après tout, s'ils prévoyaient de faire sauter la tour de l'horloge et y retenir mes amis et notamment ma soeur, il devait bien y avoir un truc plus important histoire de faire une pierre deux coups via un attentat. Courant à toute vitesse avec mon blond de service, le soleil commençait son ultime descente. Déjà le soir approchait en douceur. Arrivant au pied de l'horloge, la place principale était vide et sous lr portique d'entrée, une silhouette se faisait voir. Devant moi, ma soeur apparaissait. Semblant vide, morte mentalement, elle avançait tel un pantin qui était manipulé.

" Violet !!! C'est moi Taito, ton frère."


Elle ne répondait rien. Se mettant bien droite, elle dégaine son arme d'un coup sec et continu d'avancer. Je la supplie doucement, mais sûrement de s'arrêter, mais rien n'y fait. Faisant un pas en arrière, j'ordonne à Hotaru de rester dans le coin et prévenir Erwin de la situation. Si cela se trouve, ils ont eux aussi des ennuis ou des choses graves à nous annoncer. Lui donnant mon appareil de communication, il compose le numéros et appelle.

" Euh... C'est bon là ? Erwin ? Euh... C'est Hotaru. On est au pied de la tour de l'horloge, on a retrouvé Violet, même s'il y a un petit soucis... Il nous faut des renforts afin de dénouer la situation. Tout va de votre côté ?"


Parlant plus ou moins rapidement, il admirait la situation. Moi, immobile face à ma soeur, il était hors de question que je m'oppose à elle. Alors que ses pas amoindrissaient peu à peu la distance entre nous, je ne l'imaginais pas capable de m'attaquer, pourtant, c'est ce qu'elle fit sans hésitation. Elle saisit son arme à deux mains et tentait à mainte reprises de m'embrocher sur place. Pour ma part, je tentais d'esquiver, mais nullement d'attaquer. Je n'étais pas prêt pour cela. Ma soeur reste ma soeur, même en tant " qu'ennemie ". Je ne pouvais pas me résoudre à la tuer ou l'attaquer.

" Violet !!! Écoute moi, c'est moi, ne te laisse pas manipuler "

Elle n'entends rien et continu de se battre, ne se retenant pas comparé à moi. Elle vise plusieurs fois mes points vitaux, elle semble au sommet de son maniement de l'arme.



Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3609
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Ven 19 Sep - 18:12

Phase Un : L’Élément Perturbateur.[8]

La jeune fille que Katia avait sauvée n’avait en rien les traits d’une marine. Elle ressemblait pourtant à une jeune femme de bonne condition comme le démontrait ses habits. Pour accélérer son réveil, et ainsi pouvoir lui poser des questions, ma sœur n’hésita pas une seconde à lui jeter un seau d’eau froide sur la tête. Le réveil, bien que brutal, fut instantané. Pour éviter de nous prendre un coup de poing, nous avions décidé de garder une distance de sécurité raisonnable et d’éloigner les sabres de la demoiselle. Elle avait apparemment des aptitudes de bretteuses : ses mouvements souples et précis la classaient immédiatement dans cette catégorie à mon regard. Haussant les épaules, je finis par détourner celui-ci vers l’imposant entrepôt. Pourquoi l’avaient-ils emmené ici et qui était-elle vraiment ? Mes interrogations furent bientôt élucidées des lèvres même de la victime de kidnapping.

« - Qu’est-ce que je fais… Oh, ces hommes… J’ai senti quelque chose sur ma bouche et… Qui êtes-vous ?
- On est des gentils, éluda Katia avec une voix enfantine avant de tendre sa main vers la jeune femme à terre dans le but de l’aider à se relever.
- Merci, dit-elle en acceptant l’aide de ma sœur. Je suis Marybel Parel… Un prestigieux membre du Gouvernement Mondial… Je voyage en ce moment et… »

C’était sûr à présent, nous n’étions pas au bon endroit. Tout en répondant à l’appel de Hotaru, j’acquiesçai à ses paroles, regardant la tour de l’horloge s’élever en haut. Je jetai un coup d’œil à Hope et Katia, ainsi que Cid qui ne tarde pas à arriver sur les lieux, espérant nous aider. Il s’informa rapidement de la situation avant de soupirer. Les choses n’étaient pas sous notre contrôle, mais il fallait évacuer Marybel. Elle restait une priorité, même si nous ne savions pas de quelle manière elle était mêlée aux affaires en ces lieux.

« - On s’en occupe, Erwin, me lança Hope en fronçant les sourcils. Toi, va directement aider Taito… Et contacte-nous quand c’est fini. »

Je regardai l’ancien marine avant d’acquiescer d’un signe de la tête, soupirant tout en me dirigeant vers l’endroit qu’avait indiqué le jeune garçon à l’appareil. Mes yeux cherchèrent rapidement, une fois arrivé près des lieux, mes camarades d’infortunes. Intéressant, ils étaient en train de se battre avec une jeune femme… Enfin, Taito esquivait en boucle ses coups d’épée, et ne répliquait aucunement. Il devait sûrement s’agir de sa sœur… Cela voulait dire que notre ennemi n’était pas loin. Concentrant mon Haki sur la voix que j’avais entendu tout à l’heure et qui fuyait, je la reconnus, la localisant au sommet du monument.

« - J’arrive, chuchotai-je avec un sourire malicieux, atteignant en un rien de temps l’endroit que je désirais. »

Alors j’aperçus la personne qui tirait les ficelles, tel le marionnettiste qu’il était, une bombe explosa. Mon temps de réaction devait être très court, et je devais choisir quoi faire : le bout d’horloge qui tomba devait peser assez lourd, et se dirigeait à une vitesse affolante vers Taito et la personne qu’il ‘affrontait’.

Mon choix fut vite fait, et mes mouvements me conduisirent à téléporter le bout de bâtiment au milieu de la mer, m’assurant qu’il n’y avait pas de bateaux en dessous. Alors je revins à l’endroit que je venais de quitter, et décida de me diriger plus rapidement encore vers mon ennemi, pour ne lui laisser aucune chance. Il avait changé de place, s’enfonçant un peu dans l’horloge, et lorsque j’y entrai, la première chose que je remarquai fut les engrenages. De grands rouages permettaient de faire fonctionner l’horloge et de la faire sonner toutes les heures. Dans un premier temps, je ne vis pas l’homme qui se tenait derrière moi, immobile, silencieux. Il me fallut un instant pour remarquer sa présence qui se fit subit et inattendue, de sorte à ce que je faillisse tomber du chemin en bois qui permettait de s’orienter. Mon équilibre prima, me laissant observer la personne lente et au teint pâle qui se tenait en face de moi. Ce n’était pas Enzo, n’est-ce pas ?

Pourtant, la voix du dénommé Enzo avait disparu. C’était étrange, comme si notre adversaire était capable de brouiller mon Haki. Peut-être que… J’avais l’impression qu’il me manipulait. Inspirant un coup, je finis par tirer mon arme et la pointer dans sa direction, le déconcentrant un instant tandis que sa surprise se trahissait à travers les traits de son visage.

« - Att… »

Il n’eut pas le temps d’ajouter un mot que déjà, sa main vint attraper sa gorge, l’obligeant à se débattre avec lui-même. Pour essayer de l’assommer, mon pied vint percuter le crâne de l’adversaire qui se retrouva sur le plancher, inconscient, son étreinte suicidaire promettant de laisser quelques marques sur son cou.
Spoiler:
 


Dernière édition par Erwin Dog le Dim 21 Sep - 10:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 509
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 156.532.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Sam 20 Sep - 1:23


We are in trouble




Hotaru observe en silence le combat injuste qui se déroule sous nos yeux. Pour ma part, je suis dans un cauchemar éveillé. La personne la plus chère à mes yeux m'attaque, contrôlée par un une énergumène. Priant que cela stop, dans un moment d'absence, je loupe de me faire embrocher au niveau des poumons. Regardant le trait rouge qui décorait mon corps, je continuais de l'implorer pour qu'elle s'arrête. Cette histoire de contrôle mental devait avoir un point faible non ? Que ce soit le fait de devoir déranger le contrôleur, crier sur la personne contrôlée etcetc... Bref, j'espérais qu'elle se batte pour ne pas être contrôlée. Mes yeux étaient rivés sur elle et la miss me regardait d'un air vide. Ses coups pleuvaient encore et toujours contre moi, tandis que je me contentais d'user de mon corps et parfois de mon fruit du démon afin de me défendre contre elle. Que faisait Erwin ? Entre deux échanges de coups, je regardais en direction d'Hotaru afin de savoir où en était Erwin. Malheureusement, il ne me disait rien. L'espoir de ma petite personne arrivait et ni une ni deux, il fonçait vers la tour. Reprenant donc confiance, j'échangeais encore des coups contre ma pauvre soeur devenue un vrai pantin.

" S'il te plait Violet... Arrête... Combat ce mal et libère toi de son emprise !!! "


Alors que je reculais, voilà qu'un bruit d'explosion se faisait entendre. Levant la tête, voilà qu'un beau bout d'horloge fonçait sur nous. Cependant, comme par magie, le bout énorme disparu. Intrigué, je restais baba et soudain, la miss pointait son arme vers moi. Qu'allait-elle faire ? Alors que le combat continuait, mon coeur en avait assez. Hurlant à celle-ci de se réveiller, voilà que la belle commence à pointer son arme sur elle-même.

" VIOLET !!! "


Fonçant sans réfléchir, je m'apprêtais à la désarmer, mais voilà qu'elle change la direction de son arme. Impossible d'esquiver. Voulant la protéger avant tout, je plongeais sur elle et son arme n'eut aucun mal à pénétrer ma chaire. D'un coup sec, celle-ci me transperçait au niveau des côtes. Hoquetant un petit moment sur le coup, je la plaquais au sol et attrapais son visage entre mes mains.

" V..Violet...."
" T....'a....i.... "

La belle lâchait sa prise en douceur sur son arme. Petit à petit, elle semblait revenir à elle. Sans doute que Enzo avait perdu le contrôle. Alors que la lame de ma soeur était encore enfoncé dans mon propre corps, celle-ci lâchait son katana pour alors poser ses mains sur mes joues. Prononçant son nom, et la miss disant mon nom, je vins alors à cracher un peu de sang à côté d'elle. Son regard dans le mien, je voyais bien qu'elle réalisait ce qu'elle avait fait. Sans rien dire, je me retirais de son arme en ressentant une douleur assez intense.

" T.. Tai...."
" T...Tais toi... C....C'est pas ça qui va me t.... tuer."

La fixant grandement, je ne m'attendais pas à la suite. En effet bien qu'Enzo se soit fait assommer, il avait déclenché un ultime piège dans le but de détruire toute la tour de l'horloge. Un " bip bip " sonore se faisait entendre là où Erwin se trouvait et de plus, les bombes un peu disposées partout dans la tour clignotaient en douceur. L'explosion - qui aurait lieu si le signal du détonateur n'était pas brouillé - balayerait sans doute les alentours sur un bon mètre aux alentours.
Hotaru se contentait de tenir au courant Erwin, lui disant qu'il allait s'occuper de Taito et Violet, le combat ayant touché à sa fin. Cependant, il ne demandait pas ce qui s'était passé de son côté, ni même ce qui se passait actuellement.



Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3609
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Sam 20 Sep - 23:50

Phase Un : L’Élément Perturbateur.[9]

« - Et dire que j’avais réussi à perfectionner ma technique pour faire bouger un relais… Satanés marines, cracha un homme en haut d’une poutre en me regardant de haut, dans tous les sens du terme. »

Il semblait agacé par la situation. Son teint blafard me faisait penser à celui d’un vampire, comme la jeune fille que j’avais rencontré quelques mois plus tôt sur une île… Méliandre Devitto. Oui, une nuit avec des travestis, drôle d’histoire. Pourtant, lui et elle n’avaient rien à voir. Il avait plutôt l’air d’un de ceux qui avaient investi une île où la révolution se trouvait… Et particulièrement Harlock Zora. Ces deux personnalités du monde actuel prouvaient que les femmes avaient du caractère et qu’elles l’assumaient ouvertement. En lorgnant sur celui qui venait de s’adresser à moi, j’essayai de le décrire mentalement. Châtain, élancé, il était d’une classe digne des plus grands nobles que j’avais rencontrés, et pourtant il semblait appartenir à une caste bien particulière. Peut-être était-il un ‘ancien noble’, une personne déchue par le gouvernement mondial.

« - Qui es-tu ?
- Qui je suis ? Tu me le demandes vraiment ? Espèce d’ignorant, infâme vaurien, affabulateur crispant, boutantre vilmontant ! »

J’étais à peu près sûr que la dernière insulte ne voulait rien dire, mais je m’empêchai de le relever tout en déglutissant.

« - Je suis Enzo ! Enzo le Manipulateur, Enzo le Révolutionnaire… Enzo le Tueur de Marines. »

Il avait prononcé ces derniers mots avec une froideur qui me glaça le sang. Et je pointai mon arme vers lui en essayant de ne pas tirer. Il sembla surpris de ma vivacité mais se contenta de claquer les doigts tandis que des bips commencèrent à se faire entendre. Il se leva alors doucement et sauta de poutres en poutres sans m’adresser un seul mot, une seule parole qui aurait pu m’indiquer ce qui était en train de se produire. Des bombes, bien sûr. Sans attendre ce qui allait se produire, je me contentai de me téléporter aux côtés du malfaiteur, après avoir reçu un coup de fil de Hotaru, et l’amenai directement au port tandis que la tour explosait.

Mon ennemi sembla surpris par ce changement de situation et ne fut assez vif pour s’y adapter. Déjà le coup de poing de Cid, recouvert de Haki de l’Armement, rencontrait le crâne de l’homme qui tomba évanoui à terre. Et hop, un homme de moins… Même s’il avait peut-être fait des victimes avec toutes ces explosions, et je localisai Hotaru pour aller à sa rencontre et voir comment les choses allaient se dérouler à partir de maintenant. Mais Taito semblait être dans un sale état.

Je décidai rapidement de ramener Katia pour qu’elle le soigne avec son pouvoir, espérant que cela ne s’infecterait pas. S’il était d’accord, elle mettrait ses mains sur sa blessure pour la refermer et ainsi réparer les dommages. Tout en proposant de conduire Taito et sa clique à Enzo, j’ajoutai d’une voix inquiète :

« - Je vais nous emmener hors de l’île, pour éviter de nouveaux ennuis. Et vous allez livrer Enzo… Ce gars est dangereux… Ces révolutionnaires ne savent pas encore que nous avons frappé, d’ailleurs ils ne sauront pas que nous sommes passé ici... »

Je soupirai, et décidai de presser le pas. Il fallait mettre un terme à tout cela.

Cid regarda la mer tout en maintenant le canon de son arme sur la tempe de l’homme qui venait de leur faire vivre un cauchemar. Il n’avait qu’une envie : lui tirer une balle dans la tête. Pourtant, Erwin l’avait épargné. Il n’était pas du genre à tuer, ce qui n’arrangeait pas les états de conscience que lui-même avait lorsqu’il achevait une basse besogne lui demandant d’exécuter une vile personne. Ces derniers temps, il n’avait pas été sage dans les contrats qu’il avait effectué. Rien à l’encontre du Gouvernement, certes, mais… Hope s’était avancé vers le maître d’arme, et sans lui dire un mot, il s’était assis à ses côtés. Les deux hommes semblaient plus détendus, plus… euphoriques. Ils avaient envie que cette affaire se finisse. Que ces combats cessent. Tout en prêtant malgré tout attention aux alentours, ils attendirent l’arrivée d’Erwin, Katia, Taito, Hotaru et Violet.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 509
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 156.532.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   Dim 21 Sep - 3:37


We are in trouble




La douleur que je ressentais était bien réelle. Me prendre sa lame dans mon corps me faisait un mal de chien, mais il était hors de question que je hurle à la mort comme un chien. Non, je prenais sur moi et me contentais de rassurer ma soeur qui retirait la lame en douceur afin de ne pas me faire trop souffrir. Je restais calme tout le long de l'opération. Il serait dommage d’aggraver mon cas. Loin de nous imaginer ce qui se passais au dessus de nos têtes, nous restions calme. La tour se mis à exploser et le plus rapidement possible, nous nous en éloignons. Des tas de gravas qui tombaient de plus en plus. Au final, l'explosion n'était pas si énorme que prévu. Toussant fortement à cause du nuage de poussière, je maintenais ma main sur ma blessure afn d'éviter un trop gros saignement. Ma soeur quant à elle reprenait totalement ses esprits le mieux qu'elle le pouvait.

L'écoutant s'excuser, je me contentais de lui dire qu'elle ne l'avait pas fait volontairement. Sortant de nul part, Erwin ramenait la demoiselle qui se mit à s'occuper de moi. Avec une certaine dextérité, elle me soignait via une sorte de " pouvoir ". Ma plaie disparaissait doucement et la douleur de même. Certes, ce n'était pas une guérison totale et parfaite, mais dans l'immédiat, c'est plus que jamais espéré. Soupirant d'aise, je laissais Hotaru prendre des notes. Le jeune médecin était fasciné par ce qu'elle faisait et Violet observait du coin de l'oeil. Erwin avait raison, acceptant ses dires, je pris ma décision.

" Ok... On va livrer ce salopard."
" Et ... vous aurez votre part de la récompense et du mérite bien entendu."

Ma soeur précisait bien ce point, car ils le méritaient. Me remettant de mes émotions, je n'avais même pas envie de tuer ce fumier, je ne pensais même pas au fait de partager la " prime " qu'il aurait sur sa tête etcetc. De base, j'aurais été égoïste, pourtant, là, rien de tout ça. Peut-être qu'au fond, j'étais reconnaissant envers Erwin et sa bande. Ils ne sont pas des marines, cependant, ils auraient le potentiel pour vite le devenir et qui plus est, de " bons " marines.

" ... Garde mon numéros Erwin... Tu pourras me contacter si le besoin s'en fait un jour. "

Le fixant en douceur, je regagnais des forces. Suite à tout ça, nous livrâmes Enzo aux autorités les plus proches. Pour ne pas qu'il use de son pouvoir en chemin, celui-ci était menacé, gardé sous surveillance et la première autorité compétente que nous avions croisé nous avait donné du granit marin afin " d'anéantir " son pouvoir. Désormais, cet homme allait être jugé le plus rapidement possible et punis comme il se doit. Il avait fait assez de mal comme ça. J'osais espérer qu'il allait finir en prison ou au bout d'une corde.

Cette aventure est enfin terminée et au fond, même si celle-ci m'avait permis de faire la connaissance de nouveaux " amis ", j'avais approfondis ma relation avec ma soeur, calmant à chaque instants son sentiment de culpabilité. Qui sait quand est-ce que je reverrais Erwin et sa bande.

Un rapport avec les évènements passés, ainsi que la signalisation des actions d'Erwin avait été faites. Désormais, qu'il le veuille ou non, il serait plus ou moins connu des marines comme étant une bonne personne en théorie.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Found a way ( Pv Erwin )   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Found a way ( Pv Erwin )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 06. you found me lying on the floor
» « Now I've finally found someone to stand by me. » Albus&Nara - terminé.
» [FT] - Erwin Dog
» Fiche du Commandant Erwin Smith (terminée)
» RGSS-RTP Standard not found

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue :: Royaume de Luvneel-