-35%
Le deal à ne pas rater :
WD Elements Disque dur portable externe 5 To USB 3.0
99.99 € 152.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue52/75Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue879/1000Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitimeMar 26 Aoû - 16:16


Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Pokymo10


« Neige teintée d'un espoir carmin. »
PV Holly

La neige ne savait ralentir le Phoenix qui, dans sa fureur monstrueuse, s'était élancé le premier sur l'île, devançant d'un pas si ferme et si vif l'ensemble de ses camarades que, derrière lui, Damon peinait à le suivre malgré ses capacités physiques qui ne laissaient pourtant clairement pas à désirer. Le duo s'aventurait sans aucune précaution au sein de Time End, également au sein de ce qui était probablement le dernier bastion de leurs ennemis trop téméraires. S'en prendre au MOT passait encore... S'en prendre à Damon et Kyoshiro, en revanche, était inacceptable aux yeux de Nakata qui continuait inlassablement sa course sans même connaître l'endroit où il pourrait enfin assouvir sa vengeance et ses pulsions morbides pourtant rarement extériorisées. La neige n'avait de cesse de fouetter son corps surentraîné, comme pour le mettre en garde d'un danger insoupçonné... Toutefois, cette neige-là était bien loin de l'impressionner. Les poings serrés, le cœur lourd, le Phoenix ne pouvait s'empêcher de songer brièvement à Holly, se demandant si elle était parvenue à surmonter la mort de son camarade. Malheureusement, il était des temps destinés aux regrets : celui-là n'en était pas un. Son rôle de capitaine lui intimait l'ordre de venger son équipage et de laver l'affront qui lui avait été fait. Cela n'avait à souffrir d'aucune demie-mesure : il allait le faire sans se poser de questions. Le vigie qui le poursuivait tant bien que mal une main sur le pommeau de son katana avait d'ailleurs probablement les mêmes idées : les deux compères, qui avaient passé une partie de leur enfance à s'entraîner ensemble, étaient prêts à réitérer l'exploit et à terrasser des ennemis hors de leur portée s'il le fallait. Personne, à ce stade, ne pouvait les arrêter... Du moins, c'était ce que pensait le Schichibukai qui, toujours avec fureur, menait la marche. Malgré les tourbillons blanchâtres qui n'avaient de cesse d'entraver sa vision, le Fenice parvint bien rapidement à remarquer, non loin de là, une falaise abrupte à l'intérieur de laquelle un trou avait manifestement été creusé. Il y reposait alors une porte en fer, probablement en un alliage particulièrement résistant, afin de protéger ses créateurs non seulement du froid, mais également des animaux féroces qui vivaient ici, sur Time End. Néanmoins, il y avait fort à parier que lesdits créateurs n'aient jamais songé à la rendre suffisamment solide pour retenir la charge d'un animal mythique... Et c'était bien dommage pour eux.

D'un saut presque impérial le jeune homme s'élança droit vers la porte en question, la frappant d'un coup de pied des plus puissants. Il ne s'était nullement embêté à recouvrir sa jambe du haki de l'armement, ayant foi en ses capacités martiales. Et la suite lui prouva qu'il avait raison d'être aussi confiant : le pied du forban, dans un premier temps, vint enfoncer le fer qu'il avait percuté avant de faire céder les gonds sous l'énergie cinétique. Le portail se décrocha soudainement de la falaise et retomba dans un couloir froid et seulement éclairé par quelques torches, dont la moitié ne purent que s'éteindre avec le passage d'un tel obstacle et donc d'une puissante bourrasque. A peine ses pieds eurent-ils touché le sol, Nakata reprit la course, toujours aussi enragé, ses talons percutant désormais à intervalles réguliers le sol glacial de pierre grisâtre. Le chemin, droit, longiligne et sans aucune intersection, déboucha bien rapidement à une salle plus grande, plus vaste. Lorsqu'il y entra, et pour la première fois depuis son départ, le maudit marqua une pause, s'arrêtant immédiatement pour regarder ceux qui se trouvaient également ici, dans cette salle. Manifestement, l'éclairage était plus satisfaisant que dans le couloir : cela s'expliquait notamment par les néons grésillants implantés dans un plafond parfaitement aménagé. Damon parvint bien rapidement à sa hauteur, juste après que le capitaine eut constaté un fait intéressant : étant donné qu'ils se trouvaient sous terre, et qu'il avait emprunté l'une des seules entrées possible à en croire le nombre restreint de portes et de couloirs qui permettaient de sortir de cette immense salle, empêcher les ennemis de fuir serait une tâche bien plus aisée qu'il n'y aurait crû au premier abord. Néanmoins, tout n'était pas gagné d'avance : c'est avec la ferme conviction de se préparer au pire que les yeux du Phoenix balayèrent la salle, ne s'arrêtant ni sur les écrans de contrôle, probablement reliés à des escarméras, ni sur la partie supérieure de la salle, séparée de la première partie par un escalier métallique. En revanche, son regard se stoppa net lorsqu'il rencontra trois personnes. Deux hommes qui leur faisaient face, et une femme qui leur tournait le dos. Le Fenice fronça les sourcils en serrant ses poings, prêt à en découdre une fois pour toute, avant de faire quelques pas dans la salle. Il prit alors la parole d'un ton autoritaire, ne laissant visiblement aucun moyen aux types qui lui faisaient face pour se défiler ou pour répondre à côté de la plaque :

-Où est Danaé Frey ?

Malgré tout, le forban n'avait pas perdu son objectif principal de vue : il devait avant tout retrouver la jeune femme enlevée par ce groupuscule qui ne leur voulait manifestement pas que du bien après s'être assuré qu'elle était en parfait état. Malheureusement, l'un des deux types, vraisemblablement le chef puisqu'il s'avança d'un pas de sorte de se mettre pleinement en valeur, ne l'entendait probablement pas de cette oreille : il en vint à répondre avec une assurance dérangeante, les mains dans les poches :

-Qui sait... Peut-être dans un cercueil ?
-Je ne suis pas là pour jouer aux devinettes. Crache le morceau, et je prendrai garde à ne pas trop te faire souffrir.

L'aura qui se dégageait de Nakata en vint à faire frémir Damon, qui ne l'avait jamais vu dans cet état. C'était un pur condensé de haine qui semblait se déverser de son corps, digne des folies meurtrières qui ébranlaient fréquemment Méliandre. Non... C'était encore pire. C'était semblable au halo de noirceur qui avait parfois entouré Hato, dans les pires circonstances. C'était exactement ce qui l'avait entouré le jour de la Grande Guerre, lorsqu'il avait perdu sa conscience et son libre arbitre pour les troquer contre une puissance brute exceptionnelle, laissant son fruit du démon prendre le dessus afin de terrasser Harushige. Oui, c'était cela, à la différence que désormais, cette pulsion meurtrière semblait s'écouler de lui absolument naturellement, comme s'il était capable de l'invoquer et de la contrôler par la seule force de sa volonté. Le pire étant que cela était probablement le cas... Frémissant une fois de plus, se remerciant d'être du côté du Phoenix et non contre lui, le vigie reporta son attention sur les trois hors-la-loi qui leur faisait face avec méfiance. Si ces types étaient capables de se tenir face à un Schichibukai sans éprouver la moindre once de peur, ils n'étaient pas à prendre à la légère... Mais si, d'aventure, ils tentaient de s'en prendre à eux, le bretteur était prêt à leur faire comprendre que le maudit n'était pas leur seul adversaire incontrôlable. Il avait bien des techniques à expérimenter sur des pourritures de ce gabarit, après tout. Cependant, le brun comprit que la chose n'allait pas s'avérer aussi simple lorsque le chef, au lieu de trembler d'effroi comme il aurait dû le faire, se mit à rire d'un air malsain. Son collègue à ses côtés ne put s'empêcher un sourire mesquin à son tour, faisant trembler le blondinet d'un accès de rage incontrôlé. Il était sur le point de céder à ses intentions morbides, c'était une certitude... Le Fenice fit un pas en avant, toujours plus menaçant, quand son interlocuteur se calma enfin et prit la parole, toujours aussi confiant et serein :

-Pour cela, il faut déjà que tu sois en capacité de me toucher.
-Nakata, non !

C'était le mot de trop. L'épéiste dégaina l'une de ses deux épées, convaincu que son capitaine n'allait pas tarder à partir à l'assaut... Et effectivement, il ne fut pas déçu. Le leader de Tengoku no Seigi s'élança droit vers les ennemis, prêts à les combattre avec rage... Mais un nouvel impondérable vint le cueillir en pleine course. La jeune femme qui leur tournait le dos depuis le début de la rencontre se retourna lentement, se débarrassant de sa cape pour dévoiler son visage aux yeux des deux forbans. Si le bretteur ne sembla pas perturbé, ce fut en revanche le contraire pour Nakata qui, en plus de stopper sa course avec stupeur, estomaqué, en vint à écarquiller ses paupières et à rester bouche bée, immobile. Il la connaissait, c'était une évidence... Et la suite fut encore plus horrible. Le haki de l'observation ne permettait pas encore au blondinet de connaître les intentions des personnes qu'il croisait : il pouvait, dans le meilleur des cas, localiser grossièrement l'endroit d'où les voix étaient émises. Ce n'était pas le cas de Damon, qui avait possédé son fluide un peu plus tôt et qui, par conséquent, avait eu plus de temps pour le perfectionner. Malheureusement, son capitaine était déjà trop loin pour qu'il ne puisse le protéger ou l'avertir : il était sur le point de hurler lorsque celui qui semblait être le chef leva un pistolet en visant l'abdomen du Schichibukai et y tira cinq ou six projectiles, qui vinrent heurter ledit Schichibukai pour le faire tomber à genoux. Celui-là amena mollement sa main jusqu'aux plaies d'où le liquide carmin n'avait de cesse de se déversé, toujours aussi surpris et presque déconnecté de la réalité, avant de se rendre compte que les flammes du Phoenix qui faisaient sa renommée ne semblaient pas décidées à apparaître. Cela, doublé par une certaine impression de vide et de faiblesse, l'amena à tirer une conclusion des plus ternes de la situation actuelle : c'était du granit marin, qui se trouvait dans son ventre. Le chef ennemi utilisa une technique d'une célérité exceptionnelle, se rapprochant du Fenice pour lui décocher un coup de pied d'une violence inouïe droit dans la mâchoire, l'envoyant percuter un mur non loin de là. Le choc ébranla la pierre qui le constituait et quelques éclats tombèrent sur le sol, à côté du maudit qui peinait à se relever. Le vigie, enragé, se précipita droit vers le fautif et tenta de le transpercer en plein cœur. Néanmoins l'autre homme, celui qui était resté en retrait jusque là, bloqua le katana de sa propre épée avant de repousser son assaillant sans problème.

-Comment est-ce possible ?

La voix du capitaine avait résonné puissamment malgré le bruit de l'acier qui se percute. L’antagoniste principal, celui qui l'avait frappé et qui lui avait tiré dessus, jeta le pistolet désormais vide de toutes munitions et s'approcha de lui avant de l'attraper par les cheveux pour l'envoyer devant la jeune femme avec fermeté. Le maudit ne chercha même pas à se débattre, retombant mollement sur la pierre avant de poser une main sur le sol, faiblement, sans même regarder celle qui lui faisait face.

-Je suis heureuse de voir que tu vas bien, Nakata.
-Que... Je vais bien ?

Les mâchoires du blondinet se contractèrent violemment pendant un bref instant tandis que ces paroles teintées d'une bienveillance qu'il analysait comme étant une ironie parfaite sonnaient à ses oreilles d'une façon désagréable, malgré la douceur de la voix qui les avait prononcé. Jamais, ô grand jamais l'artiste n'aurait crû qu'il se retrouverait un jour ou l'autre dans une telle situation, ainsi confronté à une chimère de son passé. Celle qui lui faisait face était la seule à hanter régulièrement ses nuits, plus fréquemment qu'Hato et Raphaël n'avaient pu le faire à eux deux. Il s'agissait là du fantôme de son passé le plus persistant, de sa plus cuisante défaite, de son échec le plus sanglant. Malgré le granit marin qui semblait le priver d'une bonne partie de sa force, Nakata en vint éclater la roche au sol en serrant sa main droite qui lui servait à y prendre appui, semblant nettement sortir de ses gonds. Non loin de là, Damon avait engagé une lutte virulente avec le bretteur qui lui avait paré la route, un peu plus tôt. Le Phoenix redressa soudainement les yeux droit vers la demoiselle qui avait pris la parole un peu plus tôt et lui cracha ces mots au visage, avec une haine exceptionnelle pour un être aussi serein que lui en temps normal :

-Tu te fous de moi ?! Après tout ce que j'ai traversé ? Après la mort d'Hato, celle de Raphaël, et tous les échecs que j'ai traversé, tu te pointes comme une fleur et tu me balances en pleine face que je vais bien ? T'es vraiment...

Une main vint percuter sa joue, le laissant soudainement sans voix, le regard pointé vers le sol, non loin de là. Son bandeau se dénoua et glissa pour retomber sur le sol, délivrant ses cheveux dorés de leur geôlier habituel. La demoiselle qui lui faisait face prit la parole à nouveau, étrangement calmement :

-Ne t'en fais pas, Nakata. Je sais qu'ils te manipulent... Je vais m'occuper d'eux pour te délivrer de ce fardeau.

Malgré la relative distance qui les écartait de la tempête de neige, à l'extérieur, une brève rafale de vent parvint jusqu'aux combattants qui se trouvaient dans cette pièce étrangement vide, secouant mollement la chevelure d'un Nakata toujours plongé dans l'immobilité et dans la stupeur. Le type qui se trouvait derrière lui, celui qui semblait être le chef de cette expédition macabre, se rapprocha de lui, les mains dans les poches, et prit la parole à son tour avec condescendance :

-Misa a survécu, tu peux le voir de tes propres yeux. Enfin, je vais nous présenter aussi, il serait impoli de laisser patienter nos invités... Je suis Takeo Snow. Lui, là-bas, c'est Heisuke. Heureux de te rencontrer... Grand frère.

Le voile de froideur qui s'était emparé du Schichibukai un peu plus tôt se dénoua à nouveau, laissant apparaître la stupéfaction et l'incompréhension tandis que le jeune homme se retournait lentement pour faire face à Takeo. Le forban resta là, immobile et interdit, ne s'attendant nullement à une telle révélation. Il ne comprenait rien à rien... Non loin de là, Damon se fit soudainement trancher au niveau de l'abdomen par l'épée de son ennemi, le mettant violemment hors course. Celui-là l'attrapa par le col et le balança près du capitaine de Tengoku no Seigi qui, soudainement, sembla pris par un accès de rage sans précédent. Il poussa un hurlement de colère, se redressant soudainement, avant d'être fauché dans son élan par la lance de Misa qui vint percuter ses mollets et lui faire perdre l'équilibre. L'épée d'Heisuke vint alors transpercé son bras droit, le bloquant au sol de façon irrémédiable. Le chef d'Extinction, quant à lui, indiqua les écrans de contrôle non loin de là et prit la parole avec un sourire :

-Le plus long à organiser était encore de placer ces escarméras sur toute l'île. Mais grâce à eux, tu pourras suivre les combats en tant qu'invité de marque... Et tu pourras enterrer ta vie de pirate tandis que tes camarades connaîtront un sort pire que la mort.

Les yeux du Fenice s'écarquillèrent un bref instant, une nouvelle fois, sans qu'il ne fasse véritablement fi de la douleur qui venait de s'emparer de son bras bloqué par la lame adverse. Puis, progressivement, ce fut une lueur de résignation qui vint l'habiter, tandis qu'il baissait les yeux et fermait les paupières, une larme solitaire dévalant ses joues. Ses dents se serrèrent une fois de plus, avec moins de sauvagerie qu'auparavant. Une question percutait sans cesse sa boîte crânienne, à chaque instant plus assourdissante : pourquoi n'avait-il pas droit au bonheur ?


CRÉDIT - FICHE

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue35/75Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue224/250Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitimeMer 27 Aoû - 17:52

Neige teintée d'un espoir carmin
Donne-moi juste une raison de laisser mon cœur continuer de battre. Ne t'inquiète pas, c'est en sécurité juste là dans mes bras. Alors que le monde s'écroule tout autour de nous, tout ce que nous pouvons faire est tenir, tenir. Prends ma main et ramène-moi. Je suis prêt à tout risquer si c'est pour toi. Je murmure dans la nuit, me disant que ce n'est pas mon heure et de ne pas abandonner. Je n'ai jamais résisté avant ce moment, mais j'ai trouvé la chose à laquelle je ne pouvais pas renoncer : c'est cette main que je tenais



Fermant les yeux, j’inspirai à fond, savourant le froid qui pénétrait dans mes poumons. Cette île, couverte de neige, était mon élément. C’était un peu l’endroit rêvé pour moi, tout comme pour ma louve. Volpha serait heureuse ici, à gambader dans ces plaines glacées. Tout le contraire d’Areia. Cette dernière resterait sans doute à l’intérieur de ma cabine, emmitouflée dans une couverture. Après tout, elle ne venait pas d’une région froide. Enfin, ce n’était qu’une supposition. Tout n’était que supposition, de toute manière. Combien de jours s’étaient écoulés depuis mon départ ? Beaucoup, sans doute. J’avais perdu le compte depuis les derniers évènements, préférant oublier que de vivre avec. Mais on ne peut pas oublier, jamais. J’étais exténuée, tant physiquement que psychologiquement. Exténuée, mais impatiente de revenir dans mon second chez moi, de revoir Volpha et Areia, les membres de l’équipage. De revoir Nakata. Nakata, fier capitaine qui venait de perdre son second. Cet isolement à Dwarf Town m’avait au moins permis de lire les journaux, de me tenir au courant de ce qu’il pouvait se passer dans le monde. Enfin, on m’avait plus fait la lecture qu’autre chose, tandis que je ressassais des idées noires. Qu’est-ce qui avait bien pu passer dans la tête du blondinet, en apprenant la mort de son subordonné ? Tristesse, colère, haine ? Méliandre aussi devait être affectée, ressentir quelque chose de semblable aux sentiments de Nakata. Mais pour elle, cela devait être plus dur. A croire que l’on ne voulait pas laisser les membres de Tengoku no Seigi en paix. La vie de pirate n’était pas aisée, même pour l’entourage. J’en avais fait la douloureuse expérience après tout.

Secouant vaguement la tête, je rabattis ma capuche sur ma tête, avec le maigre espoir de préserver mes cheveux de cette tempête de neige qui semblait s’intensifier. C’était un geste inutile, surtout vu ma tignasse, mais tant pis. Mon regard, fatigué, se porta sur l’horizon. J’avais envie qu’ils arrivent rapidement, que je puisse reprendre mes quartiers, avoir un semblant de ma vie d’avant. Avant mon départ, avant mes retrouvailles désastreuses, avant mon retour à la case départ. Je voulais retrouver des aventures, des fêtes, de l’insouciance. Tout ça et bien plus encore. C’était utopique, totalement impossible, mais c’était ce que je voulais. Peut-être qu’avec le temps, je pourrais l’obtenir sans avoir ce sentiment amer en moi. Un sentiment d’échec.

« Il y a un peu trop de monde sur cette île, vous ne trouvez pas ? »

Il y avait un village, où je m’étais arrêtée lors de mon arrivée. Mais, même si je m’en éloignais, j’avais toujours ce mal de crâne persistant. Pourtant, de ce que j’avais cru comprendre, si je mettais de la distance avec les personnes, il devait s’atténuer. Et ce village était le seul répertorié, de ce que j’avais compris. Par conséquent, il y avait d’autres personnes dans le coin. Mais dire l’endroit exact était tout simplement impossible pour le moment. Et puis, je pouvais aussi me faire des idées à cause de la fatigue. Un mouvement sur mon bras me fit revenir à l’instant présent, tandis qu’une petite souris s’accrochait difficilement à ma main, une feuille de papier dans ses pattes. Avec un maigre sourire je l’attrapai par le cou, la soulevant pour ensuite ouvrir ma paume et la replacer dessus. Sans un mot, je pris le morceau de papier, faisant une légère moue vis-à-vis de ce qui était écrit dessus. « Sans doute. » Deux mots qui ne m’avançaient pas vraiment, mais qui reflétaient un peu la situation. Ils ne pouvaient pas vraiment savoir, c’était donc stupide de poser la question.

« Sans doute, oui … Tu devrais retourner avec Akio, tu vas avoir froid Chii. »

La souris hocha simplement la tête, reprenant sa route sur mon manteau pour parvenir à mon sac. Akio et Chii, un rat et une souris possédant une intelligence dépassant la norme habituelle pour des animaux. Ils pouvaient comprendre le langage humain, leurs compétences se séparant pour la suite. Akio pouvait communiquer par langage des signes ou morse, tandis que Chii pouvait écrire. Des animaux doués, dont Len était le propriétaire. Cale m’avait convaincu de les prendre, amenant l’argument que ce serait mieux pour eux. Maintenant, il suffisait de les faire cohabiter avec Areia et Volpha. Ce n’était sans doute pas l’idée du siècle, que m’avait proposé ce petit bonhomme court sur pattes, mais il fallait faire avec. Et puis, avoir ces animaux avec moi me donnait la sensation d’être encore proche du noiraud, même si ce n’était qu’une illusion. Dans le fond, c’était tout simplement pitoyable.

Grimaçant un peu, je portai mes mains sur mes tempes, les massant doucement. La douleur s’était accentuée, encore. Ce haki était plus un calvaire qu’autre chose, pour le moment. Fermant un court instant les yeux, je fronçai les sourcils en les rouvrant, mon regard porté sur les silhouettes que je pouvais apercevoir. Des silhouettes naviguant sur la mer. Des silhouettes au nombre de trois.

« Yobidashi: Shirubāu~ingusu. »

Un murmure et il était déjà là, prêt à s’envoler. J’aimais bien cette île, avec toute cette neige à disposition, toute cette matière qui convenait à merveille à mon pouvoir. M’accrochant au cou de ma création, je lui donnais l’ordre de s’envoler, fermant les yeux au moment de l’envol. C’était toujours étrange que de sentir que l’on ne possédait plus d’attache au sol, que l’on est complètement déconnecté de celui-ci. On se sent plus vulnérable, plus émerveillé aussi par cette autre manière de voir ce qui peut nous entourer. Et puis, cela à l’avantage d’apporter un plus large champ de vision à celui qui le désirait. Il y avait du monde sur cette île, oui. Je pouvais distinguer différents points noirs qui contrastaient avec l’étendue blanche, signe qu’il y avait une quelconque présence à ces endroits. Ils n’y avaient pas que des animaux dans le tas, c’était impossible. Un coup d’œil sur ma gauche m’apprit que les navires avaient accostés, et que les équipages étaient en train de poser pied à terre, plus ou moins rapidement. Certains trop rapidement. Mon regard suivit donc ces personnes-là, tandis que l’oiseau perdait un peu d’altitude. Assez pour me laisser imaginer la couleur des cheveux de ces personnes. Du blond, contrastant avec le brun de l’autre. Blond et brun, c’était plutôt vague. Vague jusqu’à ce que j’aperçoive le pavillon d’un des navires : notre pavillon. Et Nakata était le seul blond sur ce bateau. Qu’est-ce qui pouvait bien se passer, pourquoi il y avait d’autres navires ? Des questions, toujours des questions. Et un mauvais pressentiment en prime. Ce pressentiment que j’avais un peu trop expérimenté durant un court laps de temps, qui n’avait rien apporté de bon. Celui que ça allait mal se terminer. Serrant les poings, je recherchai ces deux silhouettes des yeux, pestant contre moi-même pour les avoir perdus de vue. J’étais stupide d’avoir cette boule au ventre, de perdre mon calme. Stupide d’avoir peur pour quelque chose qui ne pouvait se passer que dans ma tête. Tellement stupide.

Je ne pris même pas la peine de rechercher un peu plus, me laissant simplement tomber dans le vide pour rejoindre plus rapidement la terre ferme. Mon renard de neige me rattrapa en vol, partant ensuite dans une course effrénée pour rejoindre l’endroit où j’avais pu les apercevoir quelques secondes auparavant. Me déplacer grâce à mon pouvoir aurait sans doute été plus rapide, mais cela m’aurait contrainte à déposer Akio et Chii sur le navire avant. Et il était hors de question que je fasse un détour. Les voix se bousculaient dans mon crâne, tandis que la panique l’emportait peu à peu. J’étais au bord de la crise de nerfs, prête à exploser.

Combien de temps ? Peu, sans doute peu. Les secondes peuvent s’égrener lentement, parfois. Jusqu’à ce que l’on atteigne pratiquement au but, qu’un signal est envoyé. Ce signal n’était autre qu’une sorte d’hurlement, étouffé. Un hurlement que je pourrais reconnaître, sans nul doute possible. Serrant les dents, je pris la direction de ce signal, faisant fi des voix qui s’entrechoquaient dans ma tête, sourcillant à peine face à une porte défoncée, par laquelle je m’engouffrai pour atteindre un couloir. Il était dans le coin, je pouvais le sentir. Le renard avala rapidement la distance, aussi silencieux qu’il pouvait l’être. Et aussi rapide que sa masse lui permettait.

Cinq secondes, à tout casser. Cinq secondes, le temps que je parvienne dans cette immense pièce et que les corps de Nakata et de Damon, au sol, parviennent à mes yeux. Cinq secondes pour perdre mon sang-froid, louper un battement de coeur et vouloir tuer les responsables. Cinq minuscules secondes. Le renard fonça dans le tas, prêt à arracher quelques jugulaires, tandis que je créai des aiguilles, les lançant sur ces personnes inconnues. Ces ennemis, même. Mon regard se porta sur mon capitaine, tandis qu’un frisson parcourait mon corps. Du sang, il y avait trop de sang. Mon visage blêmit, tandis que je serrai à nouveau les dents. J’allais les tuer pour ça, les tuer. Damon allait mal, lui aussi. J’allais les tuer doublement. Il était hors de question que je perde quelqu'un à nouveau, tout simplement hors de question.

« Eh bien, on peut dire qu’on a le don d’attirer les ennuis, chez les Tengokus. J’avais imaginé des retrouvailles différentes, pour le coup. »

Légèreté, un ton qui contrastait avec ce que je ressentais à l’intérieur de moi. Un ton que je perdis rapidement.

« Si vous ne voulez pas mourir, vous avez intérêt à vous casser. »

Froideur, haine. Ça et plus encore. Les laisser partir n’était pas ma principale envie, mais cela pourrait me permettre de soigner mes camarades. Mais, ils n’allaient pas réagir comme ça. Après tout, ce serait trop facile, non ?

Techniques & précisions:
 


made by pandora.





Dernière édition par Holly Wate le Jeu 28 Aoû - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue52/75Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue879/1000Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitimeJeu 28 Aoû - 3:35


Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Pokymo10


« Neige teintée d'un espoir carmin. »
PV Holly

C'était fini. Tout était fini. Terminé, achevé, interrompu, peu importait en vérité : cette vie de pirate, cette condition qu'il avait embrassée pendant des années se terminant dans un spectacle aussi grotesque que sanglant. Nakata n'avait que faire de son haki de l'observation qui, avec malice et délice, semblait se délecter de sa déchéance. Il n'avait que faire de cette organisation, Extinction, et n'avait que faire de la vengeance. Le meurtrier d'Hato lui importait peu, Misa et son prétendu frère n'étaient absolument rien. C'était comme si la vie l'avait quittée. Comme si tout espoir, toute couleur venait de quitter son esprit désormais trop morne et trop terne. Comme si tout ce qui faisait sa joie depuis des années prenait un malin plaisir à l'enfoncer aussi loin que possible dans le désespoir. Comme si on l'endormait, comme si on le pétrifiait... Comme si on le tuait, tout simplement. Damon n'avait rien pu faire, et il se trouvait également au sol, non loin de lui. Le Phoenix le savait. Personne n'était capable de vaincre un adversaire capable de terrasser le vigie aussi facilement dans Tengoku no Seigi... Personne. Même Méliandre finirait par mourir, seule et isolée, à cause de sa témérité inconsciente. Leurs alliés du jour n'y feraient rien : les alliés de Danaé avaient déjà subi une défaite cuisante face à leurs adversaires, pourquoi en serait-il autrement ? Et que dire de Kernoza, qui n'avait même pas été capable de sentir l'assaut manifestement préparé des jours à l'avance ? Ils étaient tous des idiots. Des idiots utopiques, qui avaient pensé avoir leur place sur Grand Line. Ils avaient eu l'audace de voguer insouciamment. Même lui, leur capitaine, n'avait pas tiré de conclusion de son premier échec en tant que membre d'un équipage. Il s'était contenté de réitérer l'expérience, comme si son premier échec trop cuisant allait soudainement se muter en une réussite exceptionnelle. Le sinistre constat qui en vint à percuter l'esprit du Fenice acheva en lui toute motivation, toute envie de se relever pour combattre : personne n'était en mesure de soigner ce monde malade. Raphaël, Element, Hato, et maintenant lui. Ils y perdaient tous leurs vies, simplement en espérant. Non, il aurait été un euphémisme de dire qu'ils ne perdaient que leurs vies : ils perdaient tout. Tout ce qu'il avait construit s'effondrait là, sous ses yeux, comme un château de cartes.
Il était pathétique. Il l'avait toujours été.

« Eh bien, on peut dire qu’on a le don d’attirer les ennuis, chez les Tengokus. J’avais imaginé des retrouvailles différentes, pour le coup. »

Le silence qui laissa place à ces paroles stupéfia le maudit plus encore que le timbre de la voix qui les avait prononcées, reconnaissable entre mille. C'était cette voix qu'il avait tant espéré entendre à nouveau, ces jours derniers. C'était l'absence de cette voix qui l'avait atrocement déchiré lorsqu'il avait appris la mort d'Hato. C'était cette voix qui avait porté ses rêves depuis South Blue. Sa voix.

Les yeux de Nakata s'ouvrirent lentement tandis qu'il restait là, incrédule et ignare, comme l'enfant qu'il était. Sa larme avait tout juste séchée qu'il se retrouvait à faire face à celle pour qui il s'était tant inquiété depuis l'appel d'Erwin. Holly. Ses paupières écarquillées devant cette silhouette aux allures angéliques et salvatrices fit à nouveau battre son cœur. Le sang circula à nouveau dans ses veines, l'inondant de vie comme une toile se couvre de peinture sous la main experte d'un peintre. La mélopée de sa voix, aussi agressive fusse-t-elle, ne fit rien d'autre que le faire frémir pendant qu'il restait là, bête et immobile, le bras cloué au sol par une épée trop large. Elle était là. Elle était venue. L'euphorie du capitaine le submergea un court instant, même s'il ne laissait aucunement ses sentiments transparaître physiquement. Mais cette même euphorie fut de courte durée. Trop courte durée. Alors qu'il nageait encore dans un rêve, le musicien se sentit soudainement happé par des ténèbres plus violents encore qu'il n'aurait pu l'imaginer. Il se sentit chuter droit en enfer tandis qu'il réalisait quelque chose de mille fois plus terrible que sa propre mort ou que la destruction de son rêve : et si Holly mourrait là, devant ses yeux ?
Elle n'avait pas le droit de mourir. Ils n'avaient pas le droit de la tuer. Pas maintenant, pas ici... Serrant les dents en luttant contre la douleur qui se faisait de plus en plus présente, qui prenait un malin plaisir à emplir son crâne et son abdomen et à meurtrir son enveloppe corporelle plus que de raison, le blondinet posa le plat de sa main gauche sur le sol, commençant à se redresser, le visage incliné vers le sol et les dents serrées. Takeo le regarda du coin de l’œil, son expression faciale reflétant son mécontentement et son agacement. Cela fut toutefois relativement de courte durée : Heisuke, son bras droit, attrapa la lame encore plantée dans l'avant bras du Fenice pour l'ôter d'un coup sec, faisant fi des râles de douleur qui en naquirent. Il enchaîna avec un coup de pied dans les côtes du Schichibukai, l'envoyant un peu plus loin sur le sol, avant de faire tourbillonner sa lame dans ses mains avec un sourire satisfait, bloquant ainsi les aiguilles qui le menaçaient et forçant le renard à se reculer. Il se mit ensuite en garde, scrutant la demoiselle à l'aura si menaçante sans aucune crainte apparente.

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Pixiv_14Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Dead-o10

Le capitaine eut à peine le temps de se remettre à quatre pattes qu'il constata le regard sérieux de l'épéiste et la posture de celui-ci. Il était prêt à passer à l'attaque... Ses yeux reflétaient les sentiments d'un fauve avant de déchiqueter une proie sans défense. Il considérait la ruée qui suivrait comme acquise... Et il avait probablement raison de penser ainsi. Toutefois, à la stupéfaction générale, Misa se plaça devant lui, faisant face à Holly en plantant sa lance dans le sol et en ajustant ses gants avec calme et sérénité. Nakata resta là, immobile, ne sachant que dire ni que faire. Il était impuissant. Oui, c'était exactement le même sentiment que celui qu'il avait eu durant l'attaque sur le navire de Raphaël, en pleine mer : il n'était pas assez puissant ni assez robuste pour tenter quoi que ce soit à l'encontre de ces trois types, et était absolument victime de ce qu'il vivait. Il n'était que le spectateur muet d'un macabre théâtre dont la scène, mirifique glorification de la bestialité humaine, échappait totalement à son contrôle. Sans que quiconque n'y soit préparé, la jeune femme prit la parole avec détermination, ne laissant aucune discussion envisageable :

-Je m'occupe de cette fille.

Takeo, bien que désarçonné et surpris dans un premier temps, en vint à éclater d'un rire malsain et dérangeant. Il haussa les épaules avant de tourner les talons, se dirigeant vers un couloir sans rien dire de plus. Heisuke, quant à lui, poussa un léger soupir, vraisemblablement exaspéré, et rengaina son épée avant de se diriger vers Nakata qu'il attrapa sans aucune délicatesse par les cheveux pour le tirer violemment vers le couloir en question. Au passage, il attrapa Damon de la même manière et continua son chemin, laissa comme simple preuves de leur passage une funeste trace de liquide carmin. Le Phoenix, quant à lui, n'avait plus la force de lutter. Le granit marin et les blessures faisaient leur effet : il ne pouvait que se laisser emporter en serrant les dents et en mirant Holly d'un œil vague, luttant pour rester conscient aussi longtemps que possible. Et, dans un ultime espoir futile, il en vint tout simplement à estimer les chances de sa camarade. Le constat en fut probablement plus désespérant que la défaite totale du vigie un instant plus tôt...
Misa, une fois ses gants ajustés, attrapa à nouveau sa lance qu'elle fit tournoyer habilement dans ses mains, démontrant sa dextérité, avant de la pointer en direction de la pirate en fronçant les sourcils d'un air sérieux :

-Je ne te laisserai pas le gangrener davantage.


CRÉDIT - FICHE

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Nak_si10



Dernière édition par Fenice Nakata le Ven 29 Aoû - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue35/75Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue224/250Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitimeJeu 28 Aoû - 16:42

Neige teintée d'un espoir carmin
DONNE-MOI JUSTE UNE RAISON DE LAISSER MON CŒUR CONTINUER DE BATTRE. NE T'INQUIÈTE PAS, C'EST EN SÉCURITÉ JUSTE LÀ DANS MES BRAS. ALORS QUE LE MONDE S'ÉCROULE TOUT AUTOUR DE NOUS, TOUT CE QUE NOUS POUVONS FAIRE EST TENIR, TENIR. PRENDS MA MAIN ET RAMÈNE-MOI. JE SUIS PRÊT À TOUT RISQUER SI C'EST POUR TOI. JE MURMURE DANS LA NUIT, ME DISANT QUE CE N'EST PAS MON HEURE ET DE NE PAS ABANDONNER. JE N'AI JAMAIS RÉSISTÉ AVANT CE MOMENT, MAIS J'AI TROUVÉ LA CHOSE À LAQUELLE JE NE POUVAIS PAS RENONCER : C'EST CETTE MAIN QUE JE TENAIS



Le voir, c’était peut-être la chose qui m’avait le plus manquée ces derniers temps. Après tout, il pouvait représenter la joie de vivre, l’idiotie pure et dure, la force, le courage. De quoi redonner le sourire et l’espoir. Mais là, il était à terre, terrassé. A terre, comme avait pu l’être Len. Serrant les poings, je jetai un regard meurtrier vers les responsables de ceci. Nakata n’allait pas finir comme Len, il ne pouvait pas. Je ne pouvais pas le permettre. Si je le perdais, qu’est-ce qu’il me restait, concrètement ? Pas grand-chose. Il n’y aurait que Volpha, Areia, Chii et Akio. Les autres ne seraient plus que de vagues souvenirs, se perdant au fil du temps. Non, il n’y aurait plus rien. Plus d’aventures, plus d’énervements face à ses bêtises, plus de vie en communauté. Plus rien. Il était hors de question que l’on m’arrache ça.

« Nakata ! »

Le cri était sorti, incontrôlable. Cet homme, il n’avait pas le droit de le toucher, de le faire souffrir. Et encore moins de le frapper maintenant. Je tremblais. Pas de peur, loin de là. Je tremblais de cet excès de rage que contenait difficilement mon être. Je voulais tuer cet épéiste à deux berrys. Je voulais l’étriper, lui casser les doigts, lui crever les yeux, l’émasculer même. Des actions qui ne me correspondaient pas vraiment, dans le fond. Mais, tout le monde change. Ma première action serait sans doute de lui retirer ce sourire sur son visage. Un sourire dégoulinant d’une arrogance on ne peut plus exécrable. Agaçant, tellement agaçant. Agaçant, mais sans nul doute puissant. Ils étaient tous les trois puissants, de toute manière. Il ne fallait pas être un génie pour comprendre que je ne pouvais pas faire face à un trois contre un. J'allais perdre dans ce cas-là, et revivre la même scène qu’il y a quelques jours. Revivre le désespoir, la peur, la haine, l’angoisse, la désillusion. Pourtant, même si ce n’était ni plus ni moins qu’une attaque suicide, il fallait bien se battre. Me battre pour cet idiot au regard reflétant son sentiment d’impuissance. C’était sans doute ce qui me mettait le plus en colère. Il voyait déjà ma défaite, notre défaite. Il n’avait plus confiance en son équipage et était prêt à abandonner. Ce n'était qu’un idiot qui avait perdu espoir.

Sans un mot, je regardai celle qui s’avançait, se mettant sur le passage de l’autre épéiste à la noix. Ma première adversaire, donc. Dans du un contre un, je pouvais m’en sortir. Il suffisait d’espérer qu’elle ne soit pas comme l’homme tigre de cette dernière île. C’était fatiguant de se faire avoir par le haki de l’armement. Mon regard se détourna de la demoiselle pour jeter un regard assassin à celui qui se mettait à rire, avant de lui-même le quitter pour regarder l’épéiste. J’allais tuer ce dernier, vraiment. Ils partaient, emportant avec eux Nakata et Damon. Ils partaient. Mes poings se serrèrent à nouveau, tandis que mon regard croisa celui de Nakata. Il était faible, mal en point, pas loin de perdre connaissance. Et ils l’emmenaient loin de moi. Courir, affronter cet épéiste qui le tenait, tout ça pourrait être facile. Mais il y avait toujours cette fille qui pouvait m’attaquer, ainsi que l’autre homme. Le chef, sans aucun doute. Si je décidais d’agir de cette manière, je risquais de perdre. Et perdre n’était certainement pas dans mes plans. Par contre, si je décidais de procéder dans l’ordre, il fallait que je fasse preuve de rapidité pour les battre. Il fallait que Nakata tienne, jusque-là. Il fallait absolument qu’il tienne.

« Nakata, je vais gagner ! Tu m’entends ? Alors, il faut juste que tu tiennes. T’as pas le droit de mourir, idiot ! »

Il n’avait pas le droit d’abandonner, d’abandonner tout le monde. Il n’était même plus question que de moi, mais de l’équipage en entier, de Hato aussi. J’avais beau ne pas connaître ce dernier plus que cela, mais c’était certain qu’il n’aurait pas laissé cet idiot abandonner. Il l’avait prouvé lors de la grande guerre. Maintenant, c’était à mon tour de faire en sorte qu’il n’abandonne pas.

Recréant un renard, je regardai cette fille qui me faisait face, fronçant les sourcils à l’entente de ses paroles. Le gangrener ? Qui était-elle pour dire cela ? Une admiratrice complètement folle de lui qui voulait qu’il ne soit qu’à elle ? Folie que tout cela. Lui adressant un regard mauvais, je repris la parole d’un ton froid.

« Le gangréner, hein ? Il n’y aura plus rien à gangréner si vous continuez ainsi. T’es qui déjà pour parler comme ça ? Une admiratrice ? Pathétique. C’est pas la meilleure façon de procéder pour approcher quelqu’un, tu sais. Surtout quand il s’agit de mon capitaine. »

Une petite provocation pour voir comment elle allait réagir. Si elle décidait de foncer dans le tas, ce serait beaucoup plus simple de la battre. Dans tous les cas, il fallait que je prenne connaissance de ses capacités. Autant ne pas se laisser surprendre. D’un signe de main, je fis comprendre à mon renard qu’il était temps d’attaquer. Il était plutôt grand, ce qui voulait dire que j’allais privilégier la puissance à l'agilité pour le coup. Formant Aisusōdo, je me mis en garde, prête à foncer dans le tas ou parer, s’il le fallait.

Techniques:
 


made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue52/75Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue879/1000Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitimeVen 29 Aoû - 19:57


Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Pokymo10


« Neige teintée d'un espoir carmin. »
PV Holly

Le nouveau Schichibukai était là, impuissant, entraîné par un adversaire pourtant probablement clairement moins puissant que lui sans pouvoir se défendre de quelque manière que ce soit, le ventre criblé de balles en granit marin et le bras dégoulinant de liquide carmin. Il sentait son esprit s'embrumer, comme s'il était lentement dépossédé de ses propres pensées. Les températures ambiantes déjà glaciales ne faisaient que renforcer cette sensation de morsure froide, tout autour de son être, mais également étonnamment douce. Nakata avait l'impression, lentement mais sûrement, de quitter inexorablement son propre corps, comme si la force de rester accroché à cette enveloppe charnelle était trop harassante pour qu'il ne la produise. Il n'avait plus la force de lever ses mains, qui traînaient sur le sol faiblement, le marquant de son propre fluide vital. Il pouvait toujours laisser son regard posé sur Holly, qui s'éloignait petit-à-petit tandis qu'il s'enfonçait dans ce trop long tunnel obscure, comme si l'on voulait l'ôter de son être, elle aussi. C'était bien simple, en réalité : à cet instant précis, le blondinet avait l'impression que plus rien ne lui appartenait, qu'une force tierce, nommée Dieu par certains ou Destin par d'autres, avait décidé de lui retirer tout ce dont il avait joui un jour ou un autre, pour une quelconque raison. Était-ce la mort ? Non, probablement pas. C'était la faiblesse. Un sentiment qu'il avait déjà expérimenté, en vérité, et ce probablement trop souvent. Le forban avait pensé pouvoir échapper à sa pitoyable condition humaine à force d'entraînement, de persévérance et de bonne volonté, mais cela n'avait fait que refléter sa candeur époustouflante, manifestement... Toute la force du monde ne permettait pas forcément de s'en sortir en un seul morceau. Méliandre avait raison, au final... Il n'était rien d'autre qu'un gosse désuet de naïveté, qu'un condensé misérable d'un espoir superfétatoire. Le Fenice n'avait rien d'un grand corsaire, voguant courageusement sur les flots en imposant le respect à tous ceux qui avaient la malchance de croiser son chemin. Il n'avait rien du capitaine qu'il avait si longtemps prétendu être, luttant pour la justice et les faibles. Non, il était de ceux qu'il voulait si puissamment protéger. Il était un faible, un honteux personnage empli de bêtise et de candeur. Il était... Un idiot.

Si vous n'avez jamais été dans un état de profond désespoir, au point de penser que la vie ne vaut pas la peine d'être vécu, vous ne pouvez et ne pourrez probablement jamais comprendre à quel point le phénomène qui survint parvint à galvaniser le combattant. La seule voix de la rose, légèrement tremblante et énervée, cogna contre ses tympans avec la force d'un ours et la rage d'un lion. Nakata se sentit transpercé de part en part, comme si une flèche était venue traverser son cœur pour le faire battre à nouveau. Chaque bouffée d'air se faisait plus revigorante, comme si un fleuve d'émotions positives profitait de ses veines pour se répandre à travers son corps et le réanimer peu à peu. Cette froideur ambiante, si isolante, fit lentement place à une chaleur réconfortante et encourageante. Il serra doucement ses poings, profitant de la sensation que lui offrait sa propre peau. Il ouvrit lentement ses paupières qui commençaient à se clore pour fixer sa camarade, silencieusement. Il huma l'air en inspirant profondément, comme le font ceux qui profitent du parfum des fleur dans un champ bucolique. Oui, le Schichibukai se sentit vivre à nouveau, comme si tout ce qui l'avait quitté un petit peu plus tôt faisait à nouveau son apparition en son sein. Et quand son regard croisa à nouveau celui d'Holly, il comprit. Elle avait raison. Il était effectivement un idiot... Mais pas de ceux qui espéraient, naïvement, que la situation n'évolue. Pas de ceux non plus qui, incapables de se défendre seuls ou de revendiquer leurs idéaux, profitaient d'un étendard ou d'un groupuscule pour le faire à leur place. Pas non plus de ceux qui, non contents d'observer la mort, se laissaient aller jusqu'à celle-là au premier obstacle. Il était de ceux qui, à cause d'une recrudescence trop soudaine des difficultés environnantes, perdait foi en tout ce qui avait jusque là fait sa fierté. Son équipage n'était pas constitué de faiblards. Tengoku no Seigi était un groupe de forbans valeureux et courageux, prêts à tout pour venger l'affront qui leur avait été fait. La rose n'était pas une incapable inexpérimentée, trop peu puissante pour tenir tête à un adversaire tel que celle qui lui faisait actuellement face. Non. Tengoku no Seigi découlait directement de la lignée de ces hommes d'une trempe extraordinaire, d'une générosité extrême, d'une volonté aberrante et d'une force hors du commun. A ce titre, le Fenice était le capitaine d'un groupe d'hommes et de femmes surprenants, possédant cette capacité d'outrepasser les limites du règne humain pour tenter de dénicher le meilleur là où régnait le pire. Il n'avait pas le droit de baisser les bras ainsi, devant ses camarades, parce qu'un groupuscule d'ennemis semblait plus efficace ou mieux préparé. Ça n'était pas son rôle. Il ne serait plus un idiot.

Doucement, ses lèvres se fendirent en un sourire, et il prononça quelques syllabes intelligibles. Holly serait probablement la seule à le voir parler, et donc à capter ses mots, de par sa position.

-Merci, Holly. Et gagne.

Que les statistiques soient du côté de Misa ou pas, le Phoenix n'en avait que faire. Il avait confiance en sa camarade, en son amie. Il savait qu'elle triompherait, comme tous les autres. Il venait de se raccrocher à l'espoir.

Misa, bien loin d'imaginer que tout cela avait lieu en le for intérieur de Nakata, se mit donc en garde face à Holly, prête à la combattre et à la mettre hors d'état de nuire une fois pour toute. A la prise de parole de son interlocutrice, elle ne put s'empêcher de serrer ses mâchoires avec force, s'énervant soudainement de tant d'arrogance. Pour qui se prenait-elle, cette garde ? En voyant à nouveau le renard foncer dans sa direction, la contre-amirale comprit bien rapidement que son adversaire était un logia, chose qu'elle savait déjà étant donné qu'elle avait accès à de bien nombreuses informations classées pourtant confidentielles au niveau du Gouvernement Mondiale. Toutefois, la menace qu'offrait cet animal de neige ne semblait absolument pas lui poser problème : a contrario, elle se contenta de passer à ses côtés en le tranchant violemment, horizontalement, avant de bondir droit vers la pirate pour tenter d'abattre la lame de sa lance sur son crâne, verticalement cette fois-ci. Ce faisant, elle prit la parole d'une voix enragée, devenue comme hystérique suite à cette provocation ouverte qu'elle jugeait comme déplacée :

-Une admiratrice ? Ne te fous pas de moi ! Je suis bien plus importante pour lui que tu ne pourras jamais l'être ! Tu n'es qu'une ordure de pirate, et ça ne changera jamais !

Elle abattit donc sa lance verticalement, même si celle-là ne s'avérait être guère plus qu'une diversion : son genou droit, fraîchement recouvert de cette plaque grisée reconnaissable comme étant du haki de l'armement, se dirigea aussitôt en direction de l'abdomen de la logia pour tenter de la mettre à terre rapidement. Si la lance n'était donc pas un problème, étant donné qu'elle n'était même pas en mesure de toucher le véritable corps d'Holly, le genou, en revanche, serait capable de lui infliger de douloureuses blessures.


CRÉDIT - FICHE

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue35/75Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue224/250Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitimeDim 31 Aoû - 17:23

Neigé teintée d'un espoir carmin
DONNE-MOI JUSTE UNE RAISON DE LAISSER MON CŒUR CONTINUER DE BATTRE. NE T'INQUIÈTE PAS, C'EST EN SÉCURITÉ JUSTE LÀ DANS MES BRAS. ALORS QUE LE MONDE S'ÉCROULE TOUT AUTOUR DE NOUS, TOUT CE QUE NOUS POUVONS FAIRE EST TENIR, TENIR. PRENDS MA MAIN ET RAMÈNE-MOI. JE SUIS PRÊT À TOUT RISQUER SI C'EST POUR TOI. JE MURMURE DANS LA NUIT, ME DISANT QUE CE N'EST PAS MON HEURE ET DE NE PAS ABANDONNER. JE N'AI JAMAIS RÉSISTÉ AVANT CE MOMENT, MAIS J'AI TROUVÉ LA CHOSE À LAQUELLE JE NE POUVAIS PAS RENONCER : C'EST CETTE MAIN QUE JE TENAIS



Cette fille n’était pas douée pour garder son sang-froid, surtout pour une chose aussi insignifiante. Cela aurait même été amusant à regarder, si la situation ne demandait pas un peu de sérieux. Après tout, à la vue de l’état de Nakata et Damon, ce n’était clairement pas le moment de s’amuser avec des choses aussi insignifiantes. Je devais juste garder dans un coin de mon crâne que cette fille semblait réagir de manière disproportionnée à la moindre provocation. Cela pouvait être une bonne, comme une mauvaise, chose. Peut-être que ce simple fait pouvait me permettre de la déconcentrer, ne serait-ce qu’un court instant. Ainsi, je pourrais peut-être en profiter pour gagner. Ce n’était qu’une simple hypothèse, basée sur une observation ne cassant pas trois pattes à un canard. Redressant la lame de mon arme, je regardai cette fille qui se mit à frapper mon renard, dans l’espoir de n’en faire qu’un tas de neige inerte. Espoir qu’elle ne perdit pas de temps à observer, frappant de front rapidement ensuite. Elle voulait me mettre à terre, m’expédier rapidement pour pouvoir retourner près des autres. Dans le fond, on avait le même objectif : battre l’autre le plus rapidement possible. Sauf que ce n’était pas pour les mêmes raisons. Le ton de sa voix me donna envie de rire, tandis qu’elle s’apprêtait à frapper. Un coup direct, dans la tête. Sauf que c’était trop facile, trop simple à esquiver. Il n’y avait même pas besoin d’une quelconque esquive, pour une attaque comme ça. Sauf s’il y avait anguille sous roche. Le même style d’anguille que celle qu’avait pu utiliser cette chimère, sur cette île étrange. Le même style que l’homme tigre.

Fronçant les sourcils, je me jetai sur le côté, profitant d’être du côté du flanc gauche de cette fille pour l’attaquer. Avec un simple mouvement de la main, je formai trois lames qui foncèrent dans sa direction, priant pour que cette contre-attaque ait l’effet escompté. Me redressant vite, je la regardai. Elle avait le même haki que la chimère et l’homme tigre. L’armement. A croire que j’allais toujours devoir affronter des utilisateurs de ce haki, maintenant. C’était fatiguant. Mon logia était inutile face à eux, je n’étais plus qu’une fille faible. Une simple fille qui gardait des cicatrices. Simple, faible. Ces mots, ils contrastaient avec ce que j’avais dit à Nakata avant. On ne pouvait pas gagner en étant faible, c’était impossible. Et j’avais affirmé pouvoir gagner. Une affirmation qui m’avait valu un sourire. Un simple sourire qui réchauffe un cœur.

« Le haki, n’est-ce pas ? En trois combats sérieux, j’en suis à trois utilisateurs de l’armement. Ça devient vraiment ennuyeux à force. Enfin, je ne m’attendais pas à mieux d’une fille dans ton genre. »

Deuxième pique, peut-être une deuxième réaction explosive ? Qui était-elle, de toute manière ? Une fille se disant importante pour Nakata, mais cela ne répondait pas vraiment à ma question. Si elle n’était pas une admiratrice, c’était un peu difficile d’imaginer autre chose. Enfin, cela ne servait à rien de chercher. Cette fille n’était qu’une cinglée. Une simple cinglée. Une cinglée qui allait me causer des problèmes. Sauf si j’arrivais à la coincer dans mon élément. Et pour ça, quoi de mieux qu’une tempête ? Inspirant profondément, je fermai les yeux, déclenchant ce que j’espérais être mon ticket pour la victoire. Ou l’un des tickets, si l’on voulait. Même si l’espace était important, ce n’était pas un réel problème. Me fondant dans cette neige qui virevoltait, avec une force telle qu’elle pouvait empêcher n’importe qui de voir plus loin que le bout de son nez, je déclenchai la seconde offensive. Mon renard, qui s’était reconstitué après l’attaque de cette fille, ne tarda pas à foncer sur elle, vite rejoint par les trois loups que je terminais à peine. Des loups qui agissaient en groupe, encerclant la cible avant de l’attaquer de tous les côtés. Cette fille aurait beau attaquer, ces créatures se reconstitueraient toujours. Car, même si la neige est éphémère, elle peut se montrer particulièrement tenace. Surtout par un temps comme celui-là.

Mon regard se porta sur la sortie qu’avaient empruntée les autres, tout à l’heure. Il était parti par-là. Je me devais de me dépêcher, d’arracher cette victoire le plus rapidement possible. J’allais y arriver, il suffisait d’y croire.

Techniques:
 


made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Tengoku no Seigi

Tengoku no Seigi
Messages : 139
Race : Tengoku no Seigi
Équipage : Pirate

Feuille de personnage
Niveau:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue10000/75Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (10000/75)
Expériences:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue0/0Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.531.250 B

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitimeMar 2 Sep - 16:26


Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Dead-o10


« Neige teintée d'un espoir carmin. »
PV Holly

Même si son premier assaut s'avéra être un échec cuisant, la combattante à la lance ne baissa pas les bras : elle s'attendait à rencontrer une forme de résistance, quelle qu'elle soit, et n'en était pas réellement déstabilisée. Après tout, un certain nombre d'hors-la-loi en tout genre avaient réussi à éviter son arme fétiche quelques fois... Mais ça n'était jamais bien long. A contrario, cela permettait à la marine de se concentrer davantage et de se donner à fond dans l'affrontement : autrement dit, c'était même une bonne chose qu'Holly soit capable d'éviter une attaque de ce type. Cela étant, et malgré ses bons réflexes, la logia semblait bien faible offensivement parlant. Ce fut en tout cas ce que songea Misa lorsque son ennemie tenta de lui lacérer les côtes en pensant profiter d'une ouverture dans sa garde. Malheureusement, la contre-amirale possédait également un second haki, celui de l'observation. De cette manière, elle put anticiper l'offensive et la contrer en appliquant une plaque grisâtre du fluide de l'armement sur la partie de son corps visée, la préservant ainsi sans aucune difficulté. Oui, plutôt que de faire preuve d'agilité ou de dextérité, la marine avait choisi d'utiliser un atout qu'elle avait d'ores et déjà montré à son ennemie. En agissant de la sorte, elle préservait un certain mystère autour de ses compétences physiques et semblait démontrer une certaine dépendance au haki de l'armement qui lui permettrait peut-être d'endormir la vigilance de la pirate. D'une pierre deux coups, autrement dit. Quoi qu'il en fut, la demoiselle se remit en garde sérieusement en voyant que son adversaire faisait de même, prête à repartir à l'assaut. Les mots que cracha son interlocutrice ne furent cette fois-ci pas vexant pour un sous. A contrario, la gouvernementale se contenta de sourire avec amusement avant de rétorquer avec une arrogance non dissimulée :

-Dixit celle qui se cache derrière quelques flocons. J'ai peine à croire que Nakata t'accorde une quelconque valeur... Et je comprends pourquoi il s'est retrouvé dans cet état. A force de défendre les faibles dans ton genre, il finira par y perdre la vie.

Oui, la combattante n'était pas célèbre pour avoir sa langue dans sa poche. Si elle parvenait à garder son calme et son contrôle sur elle-même, elle pourrait aisément retourner les piques de la pirate contre elle. En agissant ainsi, elle pourrait provoquer la colère de son interlocutrice et la forcer à ouvrir des failles dont elle pourrait aussitôt profiter... Enfin, la marine gardait à l'esprit que tout cela pouvait rapidement se retourner contre elle. Malheureusement, elle était plus susceptible sur certains sujets que sur d'autres. En l'occurrence, quand une fille qui ignorait tout d'elle et condamnée à mourir tentait de l'insulter vis-à-vis de ses capacités, cela lui passait singulièrement au-dessus de la tête. Toutefois, Holly ne semblait pas décidée à faire une pause aussitôt : elle décida bien rapidement de repartir à l'assaut, générant immédiatement une littérale tempête de neige dans cette salle close et relativement simple à remplir de cette manière. Misa n'aimait pas vraiment cela, et on pouvait clairement le lire sur sa moue agacée. Ainsi privée de sa vision, elle n'était plus aussi efficace et ne pourrait pas réagir à temps pour conserver son corps intact. Elle risquait tôt ou tard de faire un faux pas, et d'être malencontreusement blessée par la hors-la-loi... Alors autant se donner à fond, immédiatement. Son expression faciale changea petit-à-petit pour devenir un sourire aussi amusé que mesquin. Enfin un combat qui allait durer un petit peu plus d'une trentaine de secondes... Ce logia avaient l'art de divertir, c'était une bonne chose. En tout cas, elle ne perdait pas son sang froid pour autant : il lui restait un atout, utilisé auparavant, qui pouvait grandement amenuiser les effets de ce voile qui l'entourait. Le haki de l'observation. En détaillant les pensées de la rose, elle pouvait savoir immédiatement tout ce qu'elle souhaitait faire... Ainsi que sa position actuelle. Logia ou pas, fondue dans son élément ou pas, elle restait possible à attendre en utilisant le haki de l'armement. Rien de bien complexe de venir à bout d'un maudit qui se reposait trop sur sa malédiction. Elle risquait bien vite de l'apprendre à ses dépens.

En tout cas, pour commencer, la contre-amirale devait tout d'abord écarter un petit peu cette tempête de neige d'elle, afin de voir plus correctement ne serait-ce que durant quelques secondes. Restant perchée sur son pied gauche, la combattante éleva son pied droit et se mit à tourner furieusement sur elle-même avant de serrer les dents et de prononcer quelques mots d'une voix à peine intelligible :

-Enkei no Rankyaku.

Des dizaines de rankyakus furent alors libérés, fauchant les animaux jusque là cachés à sa vue et écartant temporairement la neige en générant de puissant courant d'air. Toutefois, même si cet assaut était pratique pour déstabiliser Holly, il ne pourrait guère en venir à bout : elle n'avait aucun moyen d'étendre son haki de l'armement à ce genre d'offensives. En revanche, ce dont elle était capable, c'était de répandre ledit haki sur sa lance... Et de repérer la jeune femme grâce à l'observation. Ni une, ni deux : à peine Misa fut-elle à nouveau sur ses pieds qu'elle s'exécutait, envoyant furieusement sa lance droit vers le crâne présumé de son adversaire. Qu'elle soit sous forme de neige ou pas, le haki de l'armement la tuerait sur le coup si elle ne faisait rien pour esquiver. Bloquer un tel assaut serait complexe, puisque son arme était ainsi renforcée par son fluide, mais cela restait possible... En théorie. Cela étant, restait à espérer que la rose ne soit pas assez habile pour s'en sortir totalement : le haki se déchargeait de l'objet qui le portait au premier choc, et le mur finirait tôt ou tard par se dresser sur la trajectoire de la lance qui s'y planterait sans doute.
Enfin, malgré tout, même si cela devait arriver, la gouvernementale avait bien d'autres atouts...


CRÉDIT - FICHE
Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue35/75Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue224/250Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitimeMar 2 Sep - 17:58

Neige teintée d'un espoir carmin
DONNE-MOI JUSTE UNE RAISON DE LAISSER MON CŒUR CONTINUER DE BATTRE. NE T'INQUIÈTE PAS, C'EST EN SÉCURITÉ JUSTE LÀ DANS MES BRAS. ALORS QUE LE MONDE S'ÉCROULE TOUT AUTOUR DE NOUS, TOUT CE QUE NOUS POUVONS FAIRE EST TENIR, TENIR. PRENDS MA MAIN ET RAMÈNE-MOI. JE SUIS PRÊT À TOUT RISQUER SI C'EST POUR TOI. JE MURMURE DANS LA NUIT, ME DISANT QUE CE N'EST PAS MON HEURE ET DE NE PAS ABANDONNER. JE N'AI JAMAIS RÉSISTÉ AVANT CE MOMENT, MAIS J'AI TROUVÉ LA CHOSE À LAQUELLE JE NE POUVAIS PAS RENONCER : C'EST CETTE MAIN QUE JE TENAIS



Elle n’allait pas être simple à battre, elle. Il y avait plus de challenge que lors de mes combats précédents où, même si la difficulté était bien présente, elle était moins accrue qu’ici. Je fronçai les sourcils quand elle usa d’une technique lui permettant de repousser temporairement la neige, lui permettant ainsi de retrouver sa vue. Certes, ce n’était pas pour un long moment, la neige reprenant rapidement le dessus, mais si elle usait de cette technique un peu trop souvent, cela n’allait vraiment pas faire mon affaire. Loin de là. Mon regard azur se porta sur mes créatures de neige, un simple petit sourire satisfait se formant sur mon visage quand ils se reformèrent. Ils étaient dans leur élément là, ce n’était pas quelques rafales de vent qui allaient les détruire aussi facilement. Ou au moins, les empêcher de se reconstruire. Inspirant à fond, je reportai mon regard vers l’inconnue, me déplacement légèrement vers sa gauche. Rester statique n’était pas la meilleure stratégie, il fallait que je profite de pouvoir me fondre dans cette neige pour bouger, la prendre par surprise si possible. Si elle retenait mon emplacement, ce serait tout aussi facile pour elle de m’attaquer.

Pourtant, malgré mon déplacement, elle attaqua. Une attaque me visant précisément, ne visant pas juste mon ancien emplacement. Cette fille, elle connaissait ma position. Elle la connaissait avec beaucoup trop de précision. Positionnant mes mains devant moi, je formai rapidement un mur de neige compressé. Cette attaque, elle était beaucoup trop simple pour ne pas être un piège. Cela sentait l’armement à plein nez. Tout pouvait sentir l’armement, de toute manière. Il était hors de question que je me laisse toucher lors de ce combat. Je risquais de perdre un bras ou une jambe à tout moment. Serrant les dents, je me baissai, écarquillant des yeux lorsque son arme passa au-dessus de mon crâne, me coupant une ou deux mèches au passage. De la puissance, c’est ce qu’elle avait. Une puissance qui se matérialisa sous mes yeux quand son arme se figea dans le mur, créant quelques fissures. Etait-il utile de dire que ce n’était pas vraiment rassurant pour la suite ? Pestant intérieurement contre moi-même pour ce manque de confiance à cet instant, je me remis debout, laissant à mes loups et à mon renard le soin de l’attaquer. Serrant mon épée dans ma main, je mis quelques secondes avant de réagir. L’attaquer au corps-à-corps risquait d’être dangereux : son haki de l’armement était une trop bonne arme. Là, elle venait de perdre sa lance : elle venait donc de perdre une certaine allonge. Il fallait donc que je l’empêche de la reprendre. Pourtant, il y avait toujours ce problème sur sa connaissance de ma position. Même si j’avais bougé, elle avait visé au bon endroit. Mon mal de crâne, qui s’était fait discret jusqu’alors, repris, me faisant grimacer. Un mal pour un bien, au final. Elle aussi, elle avait ce haki, celui de l’observation. Sur Dwarf Town, j’avais eu l’occasion de me renseigner sur cette capacité, en apprenant un peu plus sur ce que cela allait pouvoir me permettre de faire. Et là, elle arrivait à distinguer ma voix. Un atout plus que détestable quand on était confronté à celui-là.

Pour la battre, il me fallait user de techniques rapides. Des techniques pouvant la surprendre. M’avançant un peu, je repartis ensuite sur la droite. Il fallait que je fasse quelque chose qu’elle ne pourrait pas éviter. Et quoi de mieux que de l’attaquer de tous les côtés ? La faiblarde allait bien lui montrer ce que c’était que de se battre vraiment. Serrant les dents, j’invoquai une pluie de boules de neige en forme de lapin, bombardant cette fille avec. Mais, ce n’était pas tout. Tandis qu’elle devait se prendre ces lapins sur la tête, je formai tout un tas d’aiguilles qui foncèrent dans sa direction, visant les articulations ainsi que le cou. Les loups se mirent également à attaquer, tandis que mon renard attendait son heure avant de lui sauter dessus et de lui arracher la tête. Elle avait le droit à une attaque de tous les côtés, de quoi sans doute l’occuper. Il suffisait d’un seul mauvais pas pour qu’elle se retrouve blessée. Et la blesser serait le premier pas avant une victoire.

Techniques:
 


made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Tengoku no Seigi

Tengoku no Seigi
Messages : 139
Race : Tengoku no Seigi
Équipage : Pirate

Feuille de personnage
Niveau:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue10000/75Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (10000/75)
Expériences:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue0/0Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.531.250 B

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitimeJeu 4 Sep - 18:08


Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Dead-o10


« Neige teintée d'un espoir carmin. »
PV Holly

Si le mouvement exécuté pour relâcher une nuée de rankyakus et ainsi créer de puissants courants d'air tout en éliminant les créatures de neige autour d'elle qui la menaçaient fut un succès, le lancer de son arme d'hast, sur lequel il plaçait tout de même quelques espoirs, se heurta rapidement à un échec cuisant. Holly était manifestement assez réactive et vive pour éviter ce genre d'assauts, et c'en était presque navrant : Misa devrait par conséquent y passer quelques minutes de plus pour en venir à bout. Car désormais, il ne faisait plus aucun doute pour la contre-amirale qu'elle allait sortir victorieuse d'un tel affrontement : son ennemie possédait peut-être un logia, mais face à son haki de l'armement, la chose était absolument dérisoire. La neige était pratique pour émerveiller des mômes et s'amuser candidement, pas pour affronter des pointures de ce monde. Un haut-gradé de la marine telle qu'elle avait de toute manière des moyens de riposter ou de se protéger... Autrement dit, la rose était bien loin d'obtenir une victoire absolue, même en utilisant sa malédiction le plus intelligemment du monde. En tout cas, maintenant que sa lance était fermement plantée dans un mur non loin de là, la gouvernementale devrait faire sans... Enfin, ce n'était pas comme si la chose la dérangeait outre mesure. Elle se débrouillait largement mieux au corps-à-corps qu'avec une lance, et le seul avantage incontestable que prodiguait une arme de ce style était tout simplement l'allonge. Allonge qu'elle finirait tôt ou tard par combler grâce à sa vitesse et à son haki de l'observation. La situation n'était donc clairement pas désespérée... Et pourtant, elle comptait bien faire croire à la pirate que cette arme revêtait d'une importance capitale pour elle. En agissant de la sorte, elle parviendrait dans le meilleur des cas à endormir la méfiance de son adversaire. Si c'était le cas, le duel deviendrait rapidement à sens unique, puisqu'elle compterait bien profiter d'un tel égarement si l'occasion se présentait. En attendant, il lui fallait repousser les assauts de l'ennemie, qui semblait vouloir profiter du désarmement temporaire de la combattante pour la pousser à bout.

La suite semblait directement prouver l'instinct combatif de la demoiselle, et expliquait en grande partie pourquoi elle avait été accepté au sein de Tengoku no Seigi. Elle avait certaines capacités, même la contre-amirale ne pouvait le nier, et aurait certainement fait une carrière époustouflante si elle avait choisi de s'orienter en direction du Gouvernement Mondial... Malheureusement, le destin s'était joué d'elle et en avait décidé autrement. C'était navrant de devoir ôter la vie d'un être aussi manifestement malicieux qu'Holly, mais pour Misa, c'était devenu chose récurrente. Les pirates n'étaient pas tous aussi incompétents que certains ne semblaient le penser : dans le cas contraire, les Yonkous n'existeraient pas, ou n'effrayeraient personne. Dans tous les cas, c'était son rôle aujourd'hui que celui de tenir tête à la camarade du Phoenix. Elle allait donc le faire, et le faire bien. L'attaque multidirectionnelle aurait été un soucis majeur pour de nombreux combattants démunis, mais pour la jeune femme, ça n'était rien d'autre qu'une formalité. Son haki de l'observation décelant toutes les intentions agressives de son ennemie, elle n'eut guère plus qu'à recouvrir ses poings du haki de l'armement. S'en suivi une série d'esquives, principalement latérales, durant lesquelles elle faisait en sorte de n'être touchée par aucun projectile. Les rares offensives capables de la malmener étaient immédiatement brisées par ses poings qui se mouvaient avec la fluidité d'un serpent, tant et si bien que la contre-amirale, après quelques secondes, n'avait toujours absolument aucune blessure. Néanmoins, force était de reconnaître que les logias étaient plus épuisants que la moyenne : en considérant que certains camarades de Nakata pourraient tout aussi bien se frayer un chemin jusqu'ici, elle devait conserver des forces. Si esquiver ainsi aurait été intéressant en entraînement, il s'agissait désormais de s'économiser au maximum... Dans cette optique, et comme auparavant, la gouvernementale leva une jambe et se mit soudainement à tourner sur elle-même :

-Enkei no Rankyaku !

Les rankyakus fondirent droit vers les quelques bestioles neigeuses trop gênantes ainsi que vers les aiguilles et les boules de neige, les brisant rapidement sans faire de distinction. Toutefois, une telle offensive ne serait utile que dans un premier temps : la maudite pourrait rapidement réitérer son petit stratagème, et la marine devait par conséquent se dépêcher d'en profiter. C'est pour cela qu'à peine ses pieds furent à nouveau sur le sol qu'elle prit la parole une nouvelle fois, annonçant avec un calme apparent :

-Soru.

En une impulsion, elle fut rapidement devant Holly, qu'elle traquait toujours avec la même ardeur qu'auparavant. Recouvrant immédiatement son genou d'une plaque grisâtre du haki de l'armement, elle réapparut à peine aux yeux de la rose qu'elle se projeta droit vers elle, tentant de la percuter avec ce même genou en plein dans l'abdomen :

-Nī !

Même si l'offensive réussissait, il y avait peu de chances pour que cela soit suffisant pour terrasser la pirate. En revanche, ce qui intéressait tout particulièrement Misa dans sa manœuvre, c'était le fait de se rapprocher dangereusement de sa lance, qu'elle pourrait, si elle continuait ainsi, saisir sous peu. Restait à voir comment la maudite réagissait à un nouvel assaut frontal : elle avait évité le précédent, mais celui-là avait été renforcé dans son approche grâce au soru.


CRÉDIT - FICHE
Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue35/75Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue224/250Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitimeJeu 4 Sep - 20:48

Neige teintée d'un espoir carmin
DONNE-MOI JUSTE UNE RAISON DE LAISSER MON CŒUR CONTINUER DE BATTRE. NE T'INQUIÈTE PAS, C'EST EN SÉCURITÉ JUSTE LÀ DANS MES BRAS. ALORS QUE LE MONDE S'ÉCROULE TOUT AUTOUR DE NOUS, TOUT CE QUE NOUS POUVONS FAIRE EST TENIR, TENIR. PRENDS MA MAIN ET RAMÈNE-MOI. JE SUIS PRÊT À TOUT RISQUER SI C'EST POUR TOI. JE MURMURE DANS LA NUIT, ME DISANT QUE CE N'EST PAS MON HEURE ET DE NE PAS ABANDONNER. JE N'AI JAMAIS RÉSISTÉ AVANT CE MOMENT, MAIS J'AI TROUVÉ LA CHOSE À LAQUELLE JE NE POUVAIS PAS RENONCER : C'EST CETTE MAIN QUE JE TENAIS



Énervante, terriblement énervante. J’avais beau attaquer, cette fille arrivait à faire en sorte de ne pas être blessée. Je détestais ce haki qui lui permettait cela et qui ne m’arrangeait pas du tout. Et il était hors de question que ma défaite repose sur cette simple capacité que possédait mon adversaire. Je n’allais pas perdre pour si peu, ça non. Enfin, je l’espérais. Perdre, c’était la fin de tout. La fin des rêves, des voyages, de l’équipage. La fin pour moi, pour Nakata. Les autres, qu’importe l’endroit où ils se trouvaient, pouvaient s’en sortir, sans doute. En fait, je ne connaissais rien de la situation. Pourquoi cette bataille, au départ ? Pourquoi ce foutu blond, et Damon, s’étaient jetés dans la gueule du loup ? Où étaient Namusa et Méliandre ? Est-ce qu’ils allaient bien ? Et puis, pourquoi le navire avait-il changé, pourquoi ce dernier était-il accompagné par deux autres ? J’avais tout un tas de questions à poser quand ce serait terminé. Et je voulais poser ces questions. Inspirant à fond, je serrai les dents, pestant intérieurement. Mon assaut n’avait été qu’un vulgaire échec. Comme si ma neige ne pouvait rien contre cette fille. Une situation pareille, c’était désolant. Mes attaques étaient-elles vraiment si pathétiques que cela ? Ou cette fille était-elle trop forte pour moi ? Qu’importe l’écart qui pouvait nous séparer, il me fallait le combler. Le combler pour pouvoir retrouver Nakata. Le combler pour gagner.

Rapide, trop rapide. Sa position changea en à peine un clignement de paupières. En un clignement, elle avait réussi à combler la distance qui pouvait nous séparer, se retrouvant sous mon nez. En un clignement, elle avait réussi à m’atteindre. Le choc fut rude, peut-être trop pour un corps déjà mis à l’épreuve auparavant. Retenant un flot d’insultes vis-à-vis de cette fille, je me baissai, tenant mon ventre de ma main dans l’espoir vain de faire diminuer la douleur. J’avais reculé de plusieurs pas durant l’assaut, me retrouvant pratiquement contre le mur. Pourtant, cette position, loin d’être idéale, n’était pas mon principal souci. Non, mon principal souci à l’heure actuelle, c’était la douleur. Une douleur sourde, qui irradie dans tout le corps. Un peu comme face à la chimère, même si le choc était moins important. Au moins, ce coup-ci, je n’avais pas eu à me prendre un arbre dans le dos. Enfin, ce n’était pas pour autant que cela ne faisait pas mal. Pourtant, ce n’était pas le moment de rêvasser et de ne penser qu’à soi. Elle, elle était toujours là, prête à attaquer. Il fallait la jouer serrer, pour pouvoir la battre rapidement. Car je n’allais certainement pas tenir le rythme assez longtemps, si elle décidait encore d’attaquer ainsi.

« Je ne comprends pas. Tu sais, si tu fais tout ça pour coucher, c’est pas la peine. Nakata n’est pas le meilleur coup sur cette mer. Il est même mauvais, si tu veux mon avis. »

Ce n’était qu’un mensonge pour me sortir de cette situation. Il me suffisait d’espérer que le blond n’en entende jamais parler, sinon il risquait de m’en vouloir. Enfin, si j’étais encore en vie pour entendre son sermon. Pourquoi un tel mensonge ? Car Nakata était sa faiblesse, cela se voyait comme le nez au milieu de la figure. Elle avait fait tout un plat quand j’avais parlé de Nakata, mais beaucoup moins quand j’avais évoqué ses capacités. Nakata était donc plus important pour elle. Un peu comme si elle était obsédé par lui, pour une quelconque raison obscure. De quoi donner des frissons. Mais ce n’était pas le moment de se relâcher, il me fallait maintenant passer à l’action.

Si j’avais vu juste, elle allait perdre ses moyens à cause de mes dernières paroles. Et, si elle perdait ses moyens, j’avais donc une plus grande chance de l’atteindre. Me servant de la neige dans cette pièce, je créai un nuage de neige, au-dessus de toute la pièce. Tout cela avant de me concentrer un maximum, générant le plus de neige possible. Jusqu’à tout lâcher, entraînant ainsi la chute de toute cette neige au sol. De quoi l’assommer, à la vue de la quantité. Une attaque puissante et d’une portée assez importante pour l’empêcher de fuir. Une attaque à laquelle se mêla des aiguilles, de quoi la transpercer au moindre contact. Elle n’avait pas vraiment de quoi distinguer l’aiguille du tas pur et dur, me laissant ainsi plus de chance de vaincre. Pourtant, il en fallait plus, toujours plus. Visualisant l’endroit où elle se situait auparavant, je me mis à créer cinq loups, qui partirent dans cette direction, prêt à l’attaquer.

La couche de neige était maintenant épaisse dans cette pièce, créant ainsi un sol instable par endroit. Même si elle sortait, il y avait toujours moyen qu’elle se prenne les pieds dans un trou. De quoi m’arranger, c’était certain.

Techniques:
 


made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Tengoku no Seigi

Tengoku no Seigi
Messages : 139
Race : Tengoku no Seigi
Équipage : Pirate

Feuille de personnage
Niveau:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue10000/75Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (10000/75)
Expériences:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue0/0Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.531.250 B

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitimeVen 5 Sep - 23:00


Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Dead-o10


« Neige teintée d'un espoir carmin. »
PV Holly

Dans l'esprit de Misa, tout avait toujours été très clair. Si Nakata avait décidé de quitter la marine, cela avait tout simplement été à cause de deux personnes, deux pirates qui l'avaient tour à tour poussé à utiliser la justice comme simple prétexte pour vaquer à ses occupations égoïstes sur les mers. Le premier, mort depuis belle lurette, avait été son premier capitaine, Raphaël. Un criminel notoire sans grande importance, étant donné qu'il n'avait pas pu exercer son influence néfaste sur le blondinet. Le second, également décédé mais de façon bien plus récente, avait tout simplement été son bras-droit : Tsukiyo no Hato. C'était vraisemblablement, selon certaines sources tout du moins, celui qui avait poussé le Phoenix à construire son propre équipage et qui lui avait par conséquent permis de se relever de sa première défaite. C'était donc à lui, en grande partie, qu'elle devait le fait que le Fenice avait continué sur cette voie et était rapidement devenu un Supernova, primé à plus de cent millions de berrys à lui seul. Une somme astronomique pour un pirate qui, au fond de lui, avait un grand cœur. La contre-amirale avait bien essayé de plaider sa cause, mais n'avait en aucun cas été écouté. On l'avait d'office disqualifiée d'une telle affaire en songeant, probablement à juste titre, qu'elle n'était pas assez objective pour s'en charger. Quoi qu'il en fut, elle était désormais là, sur Time End, à faire équipe avec une organisation obscure nommée Extinction, et avait à ce moment précis la tâche de vaincre Holly pour l'empêcher de prêter main forte à son capitaine. Cette gamine n'avait jusque là pas vraiment eu de grande importance à ses yeux : qu'une effrontée comme une autre, trop naïve pour penser que prendre la mer lui apporterait tous les bénéfices dont elle rêvait. Sauf que cette indifférence se transforma bien plus vivement qu'elle n'aurait pu y penser en une haine effroyable.

La prise de parole de la pirate à son égard la fit tout simplement sortir de ses gonds. Ses poings et ses mâchoires se serrèrent violemment et avant même qu'elle ne puisse songer à reprendre ses esprits avant d'aller trop loin, son visage se tordait en un faciès haineux. Ses traits autrefois gracieux et harmonieux en étaient devenus tordus et difformes. En naquit une bouche déformée et des yeux écarquillés qui fixaient sa cible avec une haine sans borne. Elle ne savait pas par où commencer. Misa était noyée dans un océan de rage, sans savoir ce qu'elle devait relever en tout premier lieu. Le fait que cette gamine était probablement celle qui retenait Nakata à son état de forban, si ce qu'elle disait était vrai ? Le fait qu'elle insulte le blondinet avec arrogance et condescendance après avoir joué ami ami avec lui, allant jusqu'à lui dire qu'elle allait le sauver ? Ou, pire encore, le fait plus simple qu'elle avait clairement sous-entendu avoir couché avec lui ? Le fait qu'elle se permette de juger la relation entre le Schichibukai et la contre-amirale ? Cette provocation, pourtant simple en mots, eut un effet extrême sur le moral de la gouvernementale dont les poings se recouvrirent une fraction de seconde plus tard d'une couche de haki de l'armement, laissant clairement comprendre à la logia qu'elle ne lui laisserait pas une seconde chance si elle avait la chance de la toucher. La première offensive d'Holly, l'utilisation du nuage de neige, aurait probablement été une bonne idée contre un adversaire banal. En effet, il était impossible d'éviter une attaque de cette envergure dans un lieu clos, à moins de se précipiter directement vers l'une des sorties. Toutefois, l'objectif immédiat de la combattante n'était pas de fuir, mais bien d'étriper la rose aussi sauvagement que possible. Ce fut dans cette optique que la guerrière redressa son regard vers la chute de neige avec sérieux et colère. Ses deux poings se balancèrent directement vers la neige et elle poussa un hurlement enragé :

-Kyodaina haretsu !

Ce ne fut pas là un mouvement banal mais bien d'une onde de choc qui fut déployée, avec une violence insoupçonnée. Celle-là parvint à nettoyer tous les environs et à détruire la chute de neige sans aucune forme de pitié, plaçant au premier abord la gouvernementale hors de danger. Les aiguilles de neige, même si elles étaient plus aérodynamiques, ne furent guère plus effectives : tout comme le reste, elles furent détruites avec efficacité. Cependant, dans son accès de rage, Misa avait temporairement oublié son haki de l'observation : sa colère lui avait fait perdre la raison et elle avait tout simplement tenté de détruire les obstacles qui se dressaient entre elle et son ennemie, en omettant involontairement la présence des loups dont l'un d'entre eux parvint à lui mordre la cuisse droite. Dans une nouvelle expression de douleur, la marine frappa violemment l'animal de neige pour le détruire et se recula vivement en serrant les dents, son liquide carmin se répandant petit-à-petit sur le tapis de neige qui s'était désormais placé là, sur le sol. Elle avait perdu son calme et l'avait payé cher, cette fois-ci... La blessure n'était pas extrême, mais serait suffisamment embêtante pour gêner ses prochains déplacements. La jeune femme s'arrêta après quelques bonds et poussa un nouveau hurlement, annonçant une autre technique :

-Rippana Rankyaku !

Sa jambe gauche balaya l'espace horizontalement, créant un rankyaku d'une taille extrême, qui visait en premier lieu les derniers loups mais qui se dirigerait bien rapidement droit vers Holly. L'attaque ne serait très certainement d'aucune utilité directe contre la logia, mais Misa souhaitait avant tout reprendre son calme et garder la tête froide. Elle était tombée dans le piège tendue par cette stupide dévergondée, et elle n'allait pas se permettre un nouvel échec de la sorte... Cette rose était prête à tout pour empoisonner Nakata. Il fallait à tout prix la tuer ici et maintenant.


CRÉDIT - FICHE
Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue35/75Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue224/250Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitimeDim 28 Sep - 15:35

Neige teintée d'un espoir carmin
DONNE-MOI JUSTE UNE RAISON DE LAISSER MON CŒUR CONTINUER DE BATTRE. NE T'INQUIÈTE PAS, C'EST EN SÉCURITÉ JUSTE LÀ DANS MES BRAS. ALORS QUE LE MONDE S'ÉCROULE TOUT AUTOUR DE NOUS, TOUT CE QUE NOUS POUVONS FAIRE EST TENIR, TENIR. PRENDS MA MAIN ET RAMÈNE-MOI. JE SUIS PRÊT À TOUT RISQUER SI C'EST POUR TOI. JE MURMURE DANS LA NUIT, ME DISANT QUE CE N'EST PAS MON HEURE ET DE NE PAS ABANDONNER. JE N'AI JAMAIS RÉSISTÉ AVANT CE MOMENT, MAIS J'AI TROUVÉ LA CHOSE À LAQUELLE JE NE POUVAIS PAS RENONCER : C'EST CETTE MAIN QUE JE TENAIS



Amusant. Ce simple mot correspondait tout à fait à la situation. Cette fille n'était qu'une simple nana, obsédée par le blond, qui pouvait perdre aisément son sang-froid si l'on abordait ce sujet. Et cette perte de sang-froid serait mon atout principal lors de cet affrontement. Peut-être que c'était un procédé lâche, totalement enfantin, ou même idiot, mais je m'en fichais. La fin justifie les moyens, après tout, non ? Qu'importe comment on pourrait voir ce combat d'un regard extérieur, pour moi le simple fait de le gagner serait une victoire. La preuve que j'avais grandi, que je n'étais plus cette adolescente qui découvrait les mers en partant sur South Blue. Que je n'étais plus celle que l'on devait ramasser à la petite cuillère à la moindre difficulté. Un léger sourire s'afficha alors sur mon visage, tandis que cette fille perdait totalement pied, son visage trahissant la haine qu'elle pouvait éprouver à mon égard. Si j'avais été à sa portée, à sa merci, à ce moment-là, je serais sans nul doute morte. Son envie de me tuer pouvait se lire sur son visage. Une expression plus que désagréable à regarder, si vous voulez mon avis.

Sur mes gardes, je la regardais détruire ma chute de neige ainsi que mes aiguilles, une moue se dessinant petit à petit sur mon visage. La haine qu'elle pouvait éprouver était tout de même problématique si elle réussissait à tout détruire. A vrai dire, on pourrait même dire que cela ne servait à rien. Pourtant, l'attaque de mon loup fit mouche, m'arrachant à nouveau un sourire. Elle s'était déconcentrée, ne prêtant plus attention à ce qui l'entourait, oubliant un temps son haki de l'observation. Et ce simple fait serait sans doute un avantage. Un sourire toujours sur le visage, je la vis détruire la création à l'origine de sa blessure, hurlant ensuite sa prochaine attaque. A quoi bon hurler le nom de son attaque ? Voulait-elle se donner du courage ? Extérioriser sa rage ? Ou tout simplement me donner mal au crâne ? La dernière proposition était la plus invraisemblable dans le lot. Perdant un temps de vue ses mouvements, je harquais un sourcil à la vue de sa lame d'air. Mes quatre derniers loups se mirent à sauter par-dessus, tandis que je bougeai pas, laissant l'attaque m'atteindre sans pour autant me toucher. Du plat de la main, j'époussetai les quelques flocons qui s'étaient posés sur ma tenue, dardant sur cette fille un regard plein d'assurance. Faire preuve d'autant d'arrogance n'était pas mon style en général, mais cela allait parfaitement coller avec la suite.

« Tu devrais te calmer. Qu'est-ce que dirait Nakata si tu venais à blesser sa future femme ? La mère de ses enfants ? Enfin, tu ne dois pas être au courant, vu que ce n'est pas encore officiel. »

Je soupirai, d'un air fataliste.

« Que veux-tu, les hommes sont stupides. »

Un sourire satisfait orna rapidement mon joli minois, tandis que j'imaginais sa réaction vis-à-vis de mes propos. Allait-elle encore s'énerver ? Ou est-ce qu'elle viendrait m'insulter avant de jurer de me tuer ? J'avais hâte de savoir, tout comme j'avais hâte de mettre un terme à tout ceci.

En silence, les loups retournèrent à l'assaut, alternant les attaques de toutes parts. Un sourire toujours présent sur le visage, je créai deux nouveaux loups, usant dans un même temps de Yukinokesshō pour augmenter leur puissance d'attaque. S'ils arrivaient à la toucher, elle serait à la fois blessée par les crocs ou les griffes, mais aussi par ces cristaux extrèmement tranchants. Du deux en un, c'était parfait. Pourtant, ce n'était pas encore fini. Envoyant de la neige vers le plafond, je levai une main dans cette direction, la rabaissant ensuite rapidement. C'est alors que des lapins de neige se mirent à dégringoler, explosant dès qu'ils touchèrent le sol. Le bombardement dura sans doute cinq minutes, avant de se calmer, laissant la place à une suite que j'espérais grandiose. Enfin, si elle n'était pas épuisée, touchée, ou même morte.

Techniques:
 


made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Tengoku no Seigi

Tengoku no Seigi
Messages : 139
Race : Tengoku no Seigi
Équipage : Pirate

Feuille de personnage
Niveau:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue10000/75Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (10000/75)
Expériences:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue0/0Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.531.250 B

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitimeMar 30 Sep - 22:31


Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Dead-o10


« Neige teintée d'un espoir carmin. »
PV Holly

Cette fille était arrogante, désagréable, désobligeante et manipulatrice... Il était absolument impossible que Nakata, ce Nakata qu'elle avait connu pendant des années de service au sein de la glorieuse marine, n'ait décidé de s'allier à ce type de garces de son propre chef. Non, c'était de sa faute, à elle. Cette rose l'avait emprisonné dans sa toile depuis le départ, et en faisait ce qu'elle souhaitait. Elle lui avait ôté tout libre arbitre dans l'optique d'en faire un pantin désarticulé, victime de ses pulsions morbides. Misa explosa à la prise de parole de la jeune femme qui lui faisait face avec tant d'assurance, serrant dents et poings une fois de plus, faisant totalement fi de la douleur qui assiégeait sa jambe depuis quelques instants. La mère de ses enfants ? La femme du blondinet ? Comme si elle allait laisser faire cela... La contre-amirale regarda les loups qui avaient été épargné par son rankyaku foncer droit dans sa direction et recouvrit immédiatement ses deux avants bras de haki de l'armement, se jetant sur les canidés pour contrer leurs assauts avec rage. Même si elle perdait lentement son calme et sa raison, ne prenant plus le temps de penser à la situation, il en fallait bien plus pour la terrasser. Les deux renforts carnivores ne furent pas beaucoup plus productifs, puisque la Akarui continua de se battre avec une fougue spectaculaire, n'hésitant pas un seul instant à les frapper violemment, comme s'il s'agissait de véritables ennemis. Néanmoins elle comprit bien rapidement, probablement en grande partie grâce à son expérience, que combattre les créations d'un logia n'amenait un rien. Il fallait frapper à la source pour être efficace. Son regard se redressa soudainement en direction de la pirate et elle s'apprêta à bondir droit dans sa direction pour lui asséner une suite de puissants coups lorsqu'un élément impondérable la coupa dans sa route.

Encore une fois, la provocation de son adversaire avait rempli son office : la marine avait oublié d'user de son haki de l'observation et venait d'en faire les frais. Elle avait remarqué trop tard ce qu'il se tramait, bien trop tard pour s'en sortir d'un simple soru ou pour répliquer d'une nuée de rankyakus pour tenir l'offensive à distance. A vrai dire, son regard se leva en direction du plafond une fraction de secondes avant que le choc ne se fasse, et son visage eut tout juste le temps de changer d'expression, passant de la rage irraisonnée à la surprise, que les premiers chocs soulevèrent avec efficacité la neige alentour. Cette pluie solide la frappa violemment derrière la tête et elle tomba à genoux dans un premier temps avant d'avoir le réflexe salvateur de recouvrir son dos et sa nuque d'une plaque de haki de l'armement, se recroquevillant plus ou moins pour empêcher les dégâts inutiles. Ainsi bloquée dans une véritable tempête, Misa se contenta de rester immobile. Sa protection était largement suffisante pour contrer les quelques assauts qui venaient s'y frotter, mais elle n'était pas assez experte pour étendre davantage cette dernière sur son propre corps. Autrement dit, ses bras et ses jambes subissaient quelques dommages dont elle se serait bien passé, d'autant plus lorsque cela concernait sa cuisse droite déjà endolorie qui l'avait empêché de réagir assez vivement auparavant. Cet affrontement commençait bien mal pour elle, elle en avait désormais l'intime conviction... La brune ne pouvait guère plus que se contenter de demeurer là, immobile, attendant vainement que l'adversaire ne daigne cesser ses assauts sur sa personne. Flancher ainsi devant une criminelle de cette envergure lui donnait envie de vomir.

Lorsque les derniers projectiles eurent terminé leur folle course droit vers la marine, et lorsque le nuage de neige eut regagné sa place, à savoir le tapis préalablement créé par la logia, ce fut une Misa à moitié ensevelie qui apparut à la vue d'Holly. Après un instant de silence et d'immobilité, la marine se redressa, cessant d'user de son haki de l'armement. Du sang coulait de son front et la blessure de sa cuisse semblait légèrement aggravée. Son bras gauche quant à lui se contentait de pendre mollement. Le constat qui résultait de cette offensive était alarmant : la contre-amirale n'aurait jamais pensé que cette gamine soit capable de lui infliger de telles blessures. Elle devait rétorquer... Maintenant.

-Je vais te le faire regretter... ordure...

La jeune femme usa soudainement d'un soru, tentant de ne pas trop appuyer sur sa jambe droite qui lui faisait souffrir le martyr. Elle recouvrit son bras droit, le seul qu'elle était encore en mesure d'utiliser, de haki de l'armement et, après avoir arrêté sa technique de célérité à moins d'un mètre de la logia, tenta un violent coup de poing en plein estomac. Une fois n'est pas coutume, elle avait repris son calme et conservait désormais l'utilisation du haki de l'observation : elle était prête à réagir au moins mouvement.


CRÉDIT - FICHE
Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue35/75Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue224/250Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitimeSam 4 Oct - 16:14

Neige teintée d'un espoir carmin
DONNE-MOI JUSTE UNE RAISON DE LAISSER MON CŒUR CONTINUER DE BATTRE. NE T'INQUIÈTE PAS, C'EST EN SÉCURITÉ JUSTE LÀ DANS MES BRAS. ALORS QUE LE MONDE S'ÉCROULE TOUT AUTOUR DE NOUS, TOUT CE QUE NOUS POUVONS FAIRE EST TENIR, TENIR. PRENDS MA MAIN ET RAMÈNE-MOI. JE SUIS PRÊT À TOUT RISQUER SI C'EST POUR TOI. JE MURMURE DANS LA NUIT, ME DISANT QUE CE N'EST PAS MON HEURE ET DE NE PAS ABANDONNER. JE N'AI JAMAIS RÉSISTÉ AVANT CE MOMENT, MAIS J'AI TROUVÉ LA CHOSE À LAQUELLE JE NE POUVAIS PAS RENONCER : C'EST CETTE MAIN QUE JE TENAIS



Touchée. De manière magistrale, même. Même si cette fille avait réussi à détruire mes loups, elle n'avait pas prêté attention à ce qui se tramait au-dessus de sa tête. Grave erreur. D'un air satisfait, je constatai les dégâts qu'elle avait subi, notant que cette technique était plutôt intéressante. Ce serait quelque chose à ressortir, pour une prochaine occasion. Si prochaine occasion il y avait. Il ne fallait pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, même si l'ours était plutôt bien amoché. Une blessure au front, une blessure à la cuisse qui devait la faire souffrir et un bras totalement hors course. L'attaque avait été plus que concluante, même si cela n'avait malheureusement pas été suffisant pour l'achever. Il me fallait en finir vite si je voulais retrouver Nakata à temps pour le soigner. Damon aussi avait besoin de ces soins. Et il était hors de question qu'ils succombent parce que j'étais à la traîne. J'en étais là, dans mes pensées, lorsque ce fichu mal de crâne décida de se manifester à nouveau, trouvant sans doute que l'instant de répit qu'il m'avait accordé avait été plus que généreux. A nouveau, ces sensations confusent se frayèrent un passage dans ma tête, me faisant légèrement tiquer. Depuis que Len était mort, c'était comme ça. Pourtant, je n'arrivais toujours pas à m'y habituer. Grinçant légèrement des dents, je fermai les yeux un court instant, cherchant par ce procédé à calmer ce marteau qui avait décidé de marteler mon crâne à nouveau. Tentative vaine, comme à chaque fois. Une tentative qui ne me permit pas de voir assez tôt les actions de mon adversaire, me faisant regretter ce geste.

Voir cette fille, qui était plutôt éloignée de ma position, se trouver à moins d'un mètre, cela avait de quoi surprendre. Le coup de poing aussi pouvait faire cet effet. L'air quitta rapidement mes poumons, tandis qu'une douloureuse sensation envahissait mon abdomen. Cette scène avait un goût amer de déjà vu, me rappelant la rencontre avec cette chimère, sur cette île étrange. Et dire qu'à ce moment-là j'avais eu la vie sauve grâce à une gamine et son frère. Pathétique. Serrant les dents pour retenir un cri de douleur, je portai une main sur l'emplacement du coup, dans une nouvelle tentative pour calmer cette douleur. Entre la tête et l'estomac, on pouvait dire que j'étais servie maintenant.

Rapidement, je créai des cloches de neige, qui vinrent enfermer mon adversaire. Cinq cloches, de quoi la maintenir au chaud un petit temps. Enfin, j'espérai. Mais je n'en restai pas là. Dans cette prison de neige, je me mis à créer une tempête cinglante, à laquelle je combinai mes aiguilles. Des aiguilles qui apparurent sur les parois, fonçant dans toutes les directions, se renouvelant rapidement pour attaquer encore plus. Elle allait être prise de toutes parts, enfermée dans ces cloches. Enfin, si tout allait pour le mieux. Reculant rapidement, une légère grimace déformant mon visage, j'observai tout ceci, espérant en terminer.

Techniques:
 


made by pandora.





Dernière édition par Holly Wate le Ven 10 Oct - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tengoku no Seigi

Tengoku no Seigi
Messages : 139
Race : Tengoku no Seigi
Équipage : Pirate

Feuille de personnage
Niveau:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue10000/75Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (10000/75)
Expériences:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue0/0Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.531.250 B

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitimeVen 10 Oct - 13:39


Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Dead-o10


« Neige teintée d'un espoir carmin. »
PV Holly

Elle l'avait touché. Misa était parvenue à frapper cette fichue logia, lui arrachant même une grimace de douleur. Le coup avait été vif, sec et puissant. Recouvert de haki de l'armement, personne ne pouvait s'en sortir parfaitement indemne, c'était un fait. Cette fille ne dérogeait pas à la règle. Surtout pas elle. La contre-amirale, rageusement, se remit en garde avec le seul bras qui lui restait en guise de menace directe pour son adversaire. Sa jambe la lançait de plus en plus, mais elle devait faire avec. Les dents serrées, elle n'espérait simplement qu'une chose : que le prochain coup soit le bon, et qu'il mette cette pirate hors d'état de nuire, pour toujours. Si l'affrontement s'éternisait, elle risquait d'avoir de plus en plus de mal à combattre convenablement, et ce malgré son très haut grade au sein de la marine. Cette gamine avait pris l'avantage avec ses palabres acerbes, mais cela n'allait pas durer, oh que non. La gouvernementale avait bien l'intention de lui faire ravaler sa fierté, de la condamner à la défaite, et de lui ôter la vie petit à petit, insinuant en elle une terreur exquise. Ce ne serait que lorsqu'elle supplierait que cette hors-la-loi pourrait trouver du repos dans la mort : avant cela, la combattante ferait en sorte de la faire souffrir au maximum, et ce aussi longtemps que possible. A présent, le combat pouvait prendre deux directions : un affrontement de volonté, durant lesquels les coups échangés mettraient en réalité un point d'honneur à se protéger, auquel cas ledit affrontement serait long et harassant, ou bien une succession d'attaques puissantes jusqu'au moment où la première des deux femmes choirait. En terme de potentiel destructeur, un logia avait toujours l'avantage... Mais grâce à ses hakis, la justicière avait des moyens de rétorquer, et pas des moindres. Chaque mouvement serait précieux, chaque seconde risquerait de sceller l'issu de la rencontre.

Holly passa à l'action. L'enchaînement fut d'une violence inouïe, bien plus que n'avaient pu l'être ceux qu'elle avait tenté auparavant. En mettant de côté ses loups pour accentuer la puissance de ses offensives, elle fit en sorte de bloquer la marine dans une situation périlleuse, grandement périlleuse. La tempête, les aiguilles et les murs, tout était là pour pousser Misa dans ses pires retranchements, pour la forcer à se placer sur la défensive ou bien à utiliser ses derniers atouts. Malheureusement, la gouvernementale n'avais pas d'autres atouts : elle se sentait effroyablement démunie devant la violence de ce fruit du démon, qui la dépassait totalement. Si son haki de l'armement lui permit de tenir bon quelques instants, elle se rendit rapidement compte que ça n'était pas une bonne idée : plus elle restait là, et plus elle risquait d'être blessée tandis que la logia, de son côté, pouvait récupérer de ses blessures et se déplacer selon son bon vouloir, quitte à rendre visite à Nakata dès maintenant. Autrement dit, la combattante devait à tout prix sortir de là, sans quoi elle était condamnée. C'est dans cette optique que la demoiselle prit soudainement une décision qui, à bien des égards, semblait inconsidérée. En recouvrant sa jambe mutilée de son haki de l'armement, elle devenait capable de prendre appui dessus sans devoir se ménager. De ce fait, elle pu balancer son autre jambe suffisamment violemment pour envoyer un rankyaku d'une taille démentielle détruire facilement la moitié du dôme de neige. Le reste dudit dôme s'effondra alors violemment, soulevant le tapis blanchâtre aux alentours en brisant l'offensive de la pirate avec fureur. Une fois le grondement terminé et la neige sur le sol, Holly eut l'occasion d'observer un bien triste spectacle.

Misa était recouverte de blessures, allongée sur le ventre, au sol. A demie ensevelie, elle teintait les environs de son sang carmin en luttant manifestement pour garder conscience. Son œil droit était clos, son bras semblait encore plus touché qu'auparavant, et elle peinait à se sortir de cette fâcheuse position avec son seul membre encore en bon état, son autre bras. Serrant les dents, la marine prit la parole avec difficulté, tentant vainement de hurler mais ne pouvant guère plus que chuchoter :

-Je ne te laisserai pas... L'utiliser... Il sera celui qui amènera la paix... J'y crois.. Ne le touche plus... Je ne le permettrai pas...

La gouvernementale, peinant à s'avancer tout juste de plus d'une dizaine de centimètres, jeta un regard haineux à la pirate tandis qu'une larme coulait de son œil intact. Une larme de colère, autant à l'encontre de cette peste qu'à son propre encontre. Malgré tous les entraînements, elle avait été trop faible pour vaincre un simple membre d'équipage de Tengoku no Seigi, et elle comprenait avec douleur qu'elle n'aurait eu aucune chance si Nakata n'avait pas été désarçonné par sa présence, un peu plus tôt. Et maintenant, elle en était réduite à ramper devant la fille qu'elle détestait probablement plus que tout au monde.


CRÉDIT - FICHE
Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue35/75Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Left_bar_bleue224/250Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitimeVen 10 Oct - 21:11

Neige teintée d'un espoir carmin
DONNE-MOI JUSTE UNE RAISON DE LAISSER MON CŒUR CONTINUER DE BATTRE. NE T'INQUIÈTE PAS, C'EST EN SÉCURITÉ JUSTE LÀ DANS MES BRAS. ALORS QUE LE MONDE S'ÉCROULE TOUT AUTOUR DE NOUS, TOUT CE QUE NOUS POUVONS FAIRE EST TENIR, TENIR. PRENDS MA MAIN ET RAMÈNE-MOI. JE SUIS PRÊT À TOUT RISQUER SI C'EST POUR TOI. JE MURMURE DANS LA NUIT, ME DISANT QUE CE N'EST PAS MON HEURE ET DE NE PAS ABANDONNER. JE N'AI JAMAIS RÉSISTÉ AVANT CE MOMENT, MAIS J'AI TROUVÉ LA CHOSE À LAQUELLE JE NE POUVAIS PAS RENONCER : C'EST CETTE MAIN QUE JE TENAIS



J'avais gagné. Un maigre sourire éclaira mon visage face à ce constat. Devant moi, la fille était à moitié ensevelie sous la neige, peinant à faire le moindre geste. Tout ça parce qu'elle avait voulu se sortir de ce dôme meurtrier. Si elle souffrait, c'était de sa faute après tout. Si elle était en train de ramper, c'était de sa faute. Tout n'était que de sa faute. Après tout, c'était elle qui s'en était prise à nous, à Nakata. C'était elle qui s'était interposée entre le blond et moi. Elle était la source de nos maux, celle par qui Nakata était en train de souffrir le martyr. Même là, aussi pitoyable que présentement, elle restait toujours une menace pour nous. M'approchant lentement, je ne tiquai pas face à ses propos, la laissant cracher ses paroles. Ce n'était que des paroles en l'air maintenant. Elle n'était plus rien à présent. Plus qu'une femme allongée dans une couche de neige épaisse, dardant sur moi un regard meurtrier. Enfin, si un seul œil pouvait être suffisant pour donner cette impression. Je restai impassible face à la larme qui venait de couler sur sa joue. Était-elle à ce point attachée au blond ? Était-elle assez folle pour se croire assez importante pour lui ? Sans doute. A vrai dire, je m'en fichais éperdument maintenant.

M'agenouillant près d'elle, je ne prêtai pas attention au fait d'avoir mes genoux dans son sang. Ce n'était qu'un simple détail, maintenant. Cette fille n'allait sans doute pas apprécier la suite, mais son avis importait peu. Dorénavant, c'était à moi de choisir. Choisir sa vie. Approchant une main de son visage, je remis doucement une mèche de cheveux derrière son oreille. Qu'elle essaye de me mordre, de répliquer, de me tuer, tout n'était et ne serait que tentative vaine. Elle n'avait même plus la force d'avancer que cela en devenait risible.

« Tu sais, j'ai menti. »

Si elle pouvait, ne serait-ce qu'exprimer un quelconque choc, cela me rendrait heureuse. Une joie sans doute perverse, dissociant complètement mon être actuel de celle que j'étais avant. Je n'étais plus la même depuis la mort de Len. Et cela, je ne pourrais pas le nier.

« Tu es une menace, même si, dans ton état actuel, cela ne se voit pas spécialement. Et je me dois d'éliminer les menaces. J'espère que tu ne m'en voudras pas trop. »

Qu'elle m'en veuille ou non, cela me faisait une belle jambe. De toute manière, il serait très peu probable qu'elle réussisse à m'en vouloir. Formant mon arme fétiche, je la fis de manière plus petite, de sorte qu'elle ne forme qu'une sorte de coupe-papier. Cela serait amplement suffisant. Rapidement, et avec précision, je visais son œil intact, cherchant à le perforer. Puis, dans un élan de rage voire de folie pure, je me mis à enfoncer ma lame dans son cou, de toutes mes forces. Même si elle tentait d'utiliser son haki, elle ne pourrait pas le maintenir indéfiniment. Tout n'était qu'une question de temps.

Après quelques instants, je me relevai, faisant fi des quelconques traces de sang sur moi. Lâchant mon arme, je me détournai du corps de cette inconnue, récupérant simplement mon sac avec Akio et Chii à l'intérieur. D'un rapide coup d’œil, je constatai que les deux mammifères allaient bien, bien qu'ils tremblaient légèrement. Vivement que cette aventure se termine, que l'on puisse rentrer se coucher. Réajustant la sangle du sac, je marchai d'un pas rapide dans le couloir qu'avaient empruntés les acolytes de la fille. J'avais gagné, je pouvais maintenant retrouver Nakata. Et, encore une fois, tuer ceux qui venaient de gâcher nos retrouvailles. Ceux qui étaient un danger pour mon bonheur. Je n'étais pas folle, non. Je voulais juste réussir à préserver le peu de choses qui me tenaient encore sur cette terre. Et la survie des membres de cette équipage était l'une de ces choses.


made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Empty
MessageSujet: Re: Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]   Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Neige teintée d'un espoir carmin. [PV Holly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] La Neige et le feu [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 7 :: Time End-