Partagez | 
 

 Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1487
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Dim 24 Aoû - 10:08

Colorful

Mess

Qu'elle est la manière idéale de commencer et de terminer une journée ? C'était la question que se posait Zeke encore écrasé au fond du lit de sa cabine. Certes il ne connaissait pas vraiment la réponse, mais il doutait fortement que ce soit en se faisant réveiller par une musique funky énervante et par un abruti défonçant sa porte.

-C'EST LA FÊTE !

-Hmm ?

-Aller lève ton cul tu vas rater le meilleur arrêt de ce voyage !

Fixant d'un air perplexe le marchand arborant fièrement ses souliers plates-formes et sa tenue à paillette, un frisson traversa le dos de l'inventeur. Musique et tenues ridicules ? Jetant un coup d’œil par le hublot il eut la seule réaction qu'un mésadapté social ayant passé la majorité de sa vie à jouer avec des explosifs pouvait avoir.

-MERDE !!!

-Qu'est-ce que t'as ? Aller met ta tenue qui reflète le plus la lumière, c'est sympa dans les clubs !

À peine une vingtaine de minutes plus tard, le groupe de marchand s'était finalement réuni devant le bateau avec une grande caisse vide. Première étape de l'escale sur Mirror Ball, acheter les provisions ! La deuxième étape ? Même si l'ingénieur en pleurait presque juste d'y penser, danser toute la nuit apparemment... Cet endroit était l'équivalent d'un enfer coloré aux yeux du pyrotechnicien, de la danse ! Partout ! Sans compter les tenues horribles portés par certains habitants ! Certes il n'avait rien d'une icône de la mode avec son simple sarrau blanc sur le dos, mais lui au moins ne donnait pas envie de vomir à son entourage... Comme pour ajouter à l'expérience déjà peu ragoûtante qu'il vivait, le scientifique devait suivre une bande d'homme d'âge mûr avançant en faisant une ligne de conga. Cet endroit pouvait difficilement être pire aux yeux d'un reclus de la société comme lui, devait-il... Interagir avec ce type qui dansait en le fixant ? Suivre cette dame qui pointait vers le ciel sans arrêt ? QUEL ÉTAIT LE PROTOCOLE ?

Plus étrange encore, les habitants de l'île semblaient avoir trouvé logique de suspendre une boule miroir géante dans le ciel. Ça faisait de la lumière, c'était beau à regarder, mais la seule chose à laquelle pouvait penser Zeke était quel genre de dégâts celle-ci ferait si elle tombait de son support. Enfin bref, l'idée de passer la journée dans sa situation actuelle ne lui plaisant pas spécialement il avait choisi l'option habituelle. L'option en question étant foutre le camp il ne lui restait plus qu'à trouver où exactement... Heureusement il avait au moins sa porte de sortie en vue, alors que les marchands s'approvisionnaient auprès d'un danseur tenant un entrepôt, l'ingénieur en profita pour se faufiler à l'intérieur de celui-ci. Il suffisait de sortir de l'autre côté pour s'éclipser un moment après tout. Qu'est-ce qu'il pourrait faire seul dans une ville pareille au fait ? Entre les fêtards, les arnaqueurs, les boutiques ridicules, les exhibitionnistes et... Minute cette île ressemblait de plus en plus à son chez soi dis comme ça. Dans tous les cas il doutait de pouvoir trouver une boutique d'arme dans les environs, enfin à moins peut-être d'aller voir quelques types louches. Ouais c'était une idée ! Chercher le type louche ! C'est ce qu'il faisait à chaque visite d'île de toute façon non ? Soit il se ferait poignarder soit il trouverait un truc intéressant, les deux avec de la chance... Arrivant maintenant vers le centre de l'entrepôt l'ingénieur préféra commencer de suite à suivre les bruits suspects qu'il entendait. Cent berrys que c'était un mec en imper louche chargeant une caisse avec un produit illicite ! Ouais décidément l'ennui n'était pas une bonne chose pour un type dans son genre, remarque entre une légère altercation avec des criminels et la danse le choix était vite fait...

Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 777
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
46/120  (46/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Dim 24 Aoû - 15:04


Colorful mess
   
   
   


Trou noir. Il y a peu de temps, je me couchais tranquillement pour faire la sieste, et là… Après un majestueux trou noir, me voilà plantée dans un décor improbable, allongée à même des caisses. Mais c’est quoi ce bordel… Comment je suis arrivée ici ? Quelqu’un a du me porter, ils ont du s’approvisionné ici, et ensuite ont du oublier de me reprendre. Sympathique ! On m’a laissée pour morte dans cet entrepôt lugubre, et une douleur me lance au crane. C’est la deuxième fois, bon sang… La DEUXIÈME FOIS qu’on me porte pendant mon sommeil et qu’on oublie de me reprendre ! Portant ma main à mon visage, mes doigts se noient dans une petite marre de sang. Soupirant fatiguée et excédée, je marmonne alors dans ma barbe.

« Sérieux, celui qui m’a abandonné cette fois-ci, oh oui, il va prendre mais cher ! Et puis c’est quoi cet entrepôt hein ? Qu’est-ce qu’on est encore venu foutre ici ? Et pourquoi j’ai reçu un coup sur la tête ? Aïe ! »

Un autre lancement me tire une grimace, et je continue à me poser toutes sortes de questions mais surtout la principale. Comment est-ce que j’ai pu me retrouver dans cette situation impossible, en me prenant un coup sans même me réveiller ? Et que faisais-je, bordel, allongée sur de caisses avec je ne sais quoi dedans ? Et tiens, en parlant des caisses, j’ai bien une idée de ce qu’elles contiennent et ca ne m’exaspère que plus. J’entreprends d’en ouvrir une, dont le bois a justement hérité du sang de mon front visiblement. A l’ouverture, mes doutes et pires craintes se confirment : de l’alcool. Et pas n’importe lequel ! Je sors une bouteille, soudainement un peu plus intéressée par ce qui s’est passé par là. Une bouteille d’absinthe, mais pas n’importe laquelle, il s’agit d’une forme très rare très retravaillée et qui à défaut d’avoir un gout d’anis, a l’odeur de la banane et de la cannelle. C’est d’ailleurs la seule absinthe que j’aime boire et qui fait toujours des mystères : avec sa couleur verte, c’est à s’y méprendre, mais l’étiquette raconte tout de suite une histoire différente. Cette absinthe qui sort du lot ne s’appelle pas fée verte, mais « fée folle ». Une appellation étrange pour un gout étrange, et un taux d’alcool encore plus abusé… Le nom en témoigne encore une fois.

Alors toi, ma jolie, tu vas m’être d’une grande aide, tu n’imagines pas à quel point ! »

D’un seul geste je fait sauter le bouchon et cherche dès lors un bête chiffon du regard. Par chance, une veste blanche abandonnée trône là, au bout de l’allée, prête à être « utilisée » par mes soins. J’attrape le vêtement que je roule en boule avant de l’arroser d’une assez petite quantité du bel alcool et me presse ce petit truc improvisé sur le front. Je manque faire un bond tant la douleur est prenante, c’est à peine si je ne m’effondre pas à cause de cette sorte de douleur inimaginable. En même temps, de la part d’un tel désinfectant, je n’en attendais pas moins, et je prends une grande gorgée pour faire passer le tout. Seulement dès que le liquide passe le fond de ma gorge, je sens une chaleur vive s’emparer de mon œsophage puis de mon estomac, me réchauffant et me provoquant une vision des plus incroyable. Des petites étoiles volettent avant de disparaître, et le monde paraît à la fois plus clair et plus compliqué. Ca, c’est fait… Me vient aux oreilles un bruit de pas alors. Je n’avais pas fait attention aux bruits jusqu’à maintenant, et je suis loin d’être rassurée, c’est à peine si j’ose m’avancer plus loin dans l’allée ! Qu’est-ce que je fais… Que suis-je en train de faire, et de quoi ai-je l’air ? D’une petite voleuse de bouteilles ! Je suis mal. Très mal. Mais au pire, avec a blessure apparente, j’ai une preuve valable quant à ma conduite incompréhensible et inappropriée. Un point pour moi et ma sauvegarde… A moins que ca ne soit un voleur, peut-être ? Ou quelqu’un comme moi qui s’est retrouvé ici par hasard, avec pour seul but de trouver la sortie vivant. Prenant une lampée en plus du somptueux alcool, je m’avance jusqu’au centre et passe discrètement la tête pour voir un homme qui marchait tranquillement. Prenant mon courage à deux mains, je me découvre, peu encline au jeu du cache-cache et offre un de mes sourires les plus innocents, charmeur et enfantin.

« Euh bonjour… Je… Je n’ai aucune idée de où je suis, vous savez où on est ? »

Battant des cils stupidement je le dévisage un peu plus, certaine d’avoir l’air d’être complètement à l’ouest. Sans doute que je ressemble en plus à une petite demoiselle en détresse, malgré la bouteille d’alcool on va dire ! J’enchaine aussi sec.

« Je m’appelle Rainbow… Vous êtes le propriétaire de ces lieux ? »

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1487
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Mer 27 Aoû - 1:22

Colorful

Mess

Plus il avançait plus l'ingénieur entendait clairement ce qui se déroulait derrière la pile de caisses devant lui. Une voix relativement féminine semblait... Parler tout seul ? Il avait définitivement trouvé le jackpot niveau individu louche ! Ou peut-être discutait-elle avec un animal ? Ouais enfin s'ils envoyaient des animaux dans ces caisses ils avaient oubliés de faire des trous pour l'air... Malheureusement, ou heureusement pour lui, plutôt que de tomber sur une bande de dangereux trafiquants, ce qui sorti de derrière les caisses fut plutôt une jeune fille. D'ailleurs celle-ci semblait étrangement saigner du front, plus étrange encore sa tête affichait une myriade de couleurs différentes. Elle saignait de multiples couleurs ou ?... Regardant de plus près l'ingénieur compris qu'il s'agissait plus là d'une bien étrange couleur de cheveux. Et on disait que ses cheveux blanc sortaient de l'ordinaire... Réalisant toutefois qu'il se trouvait des un entrepôt où il n'était pas censé être en premier lieu l'individu figeât un bref instant. Était-elle en fait la proprio ? Si elle appelait la marine il serait bien dans la merde, peut-être aurait-il été plus malin de réfléchir avant de croiser quelqu'un... Mais heureusement pour lui la jeune fille semblait aussi peu la bienvenue que lui en ces lieux. Après tout celle-ci semblait croire qu'il était le propriétaire... Ah mais ça pouvait être marrant!

-Qu'est-ce que tu fout dans mon entrepôt ?! J'appel la marine !

Se ravisant toutefois sur le manque d'intérêt de son humour débile il préféra mettre les choses au clair directement.

-Pas convaincue par mon jeu d'acteur ? Ouais non en fait j'ai aucune idée d'où je suis moi non-plus...

S'intéressant de plus près à son interlocutrice, l'ingénieur préféra s'approcher malgré l'étrangeté d'un tel acte de la part d'un étranger. C'est d'ailleurs à peu près à cet instant qu'il remarqua la bouteille dans les mains de la jeune fille. Il était tombé sur une sans-abris alcoolo ? Mais alors même les SDF de Mirror Ball avaient des coupes de cheveux funky ? Tentant de déterminer si la couleur, ou plutôt les couleurs, de ses cheveux était naturelle l'homme se saisit d'une mèche qu'il remonta pour la fixer de plus près. En fait il avait complètement oublié que ceux-ci étaient rattachés à quelqu'un... Frottant la mèche vigoureusement de ses doigts, la sentant et l'examinant longuement il n'arrivait pas à déterminer quoi que ce soit. Il n'était pas vraiment coiffeur en même temps... Si c'était de la teinture elle était bien accroché, et plutôt que de sentir les produits chimiques elle sentait plutôt bon même. Se retirant quelque peu il enfonça les mains dans ses poches prenant un air nonchalant hésitant un peu sur comment aborder le sujet... Avant de complètement oublié le sujet en question.

-Hum... Bon je m’ennuie en fait t'aurais pas une idée de ce qu'on peux faire sur cette île en dehors de la danse et de la musique ? C'est pas bien passionnant en fait... Ah, mais au fait pourquoi tu pisse le sang?

Jetant un léger coup d’œil autour de lui pour s'assurer que personne n'observait l'ingénieur tourna à nouveau son attention vers la sans-abris coloré. Si ça se trouve quelqu'un l'avait agressé dans son refuge ! Pourchasser un crétin serait déjà plus divertissant que de se balader dans un lieu comme celui-ci au hasard. Il n'avait qu'une journée à supporter ici, une ! Enfin en espérant que les marchands ne décideraient pas de rester plus longtemps. Ils n'étaient pas là pour vendre leurs articles, mais si l'endroit leur plaisait trop l'inventeur savait qu'il serait coincé un moment ici. Enfin il suffirait de les convaincre d'une manière ou d'une autre qu'il fallait partir dès maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 777
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
46/120  (46/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Sam 13 Sep - 21:03


Colorful mess
   
   
   


J’ouvre de grands yeux égarés et finit à la limite de la panique alors que le mot marine résonne dans mes oreilles… Ca serait le comble. La petite souris des marines arrêtés par ses congénères… En voilà une qui serait belle, une histoire à raconter digne de ce nom ! Mais le voyant retourner à ce qui me semble être sa normale et m’avouer ne pas savoir lui non plus où on est, je hausse un sourcil et en profite pour taxer sans vergogne une gorgée dans la bouteille. C’est ce moment que choisit le type aux cheveux assez étranges pour s’approcher de moi et je deviens une statue. Que fait-il donc à mes cheveux ?... Mes yeux s’élargissent à nouveau, devenant aussi rond que des soucoupes cependant que je le laisse m’examiner. C’est quoi cette habitude ? Et tout à coup je réalise. Ma perruque. Mes cheveux multicolores… Bah oui, moi j’y suis habituée, mais c’est vrai que tout le monde ne l’est pas. Et bien que la plupart de mes rencontres n’aient jamais trop demandé d’où me venait une tignasse de pareilles couleurs, c’est vrai que c’est loin d’être commun. Puis comme si de rien était, le jeune homme qui soit dit en passant ne s’est toujours pas présenté, relâche ma chevelure et fourre ses mains jusqu’au fond de ses poches avant de me parler. Trop de questions à la fois… La douleur lancinante à la tête ne me permet pas de réfléchir comme il se doit. Je le dévisage, amusée de son air que je trouve blasé.

« Bah déjà, je sais pas sur quelle ile on est, je crois qu’un membre de mon équipage m’a trainée ici et a oublié de me remporter… Donc je peux déjà pas t’aider sur ce point. Ensuite, bah je sais encore moins pourquoi je pisse le sang, j’imagine que l’abruti fini qui m’a porté ici a juste fait un travail de couillon et m’a fait tomber. »

Et d’un geste, je reprends une gorgée d’alcool qui commence à faire effet, ce qui à la longue j’espère me fera oublier la douleur à ma tête. Je le dévisage un peu mieux, et réfléchit alors. S’il n’a rien à faire et moi non plus, si je m’emmerde et lui aussi, c’est pas comme si la salle dans laquelle on se trouve n’offre aucune possibilité. Je jette un long coup d’œil à la bouteille, je déshabille le type en question du regard et lance un grand sourire canaille.

« On dirait qu’on se retrouve tous les deux abandonnés comme des ploucs, hein ! Mais tu sais quoi ? On a qu’à pas s’embêter. On a qu’à commencer par boire un verre, ici c’est pas l’alcool qui manque. Et quand on aura les pensées plus… Elargies, si je puis dire, on aura qu’à créer nous-même le truc passionnant ? »

Et pour accompagner mon idée, je m’envoie une longue et grande rasade du puissant alcool au fond de mon gosier avant de lui lancer la bouteille. Qu’il rattrape cette dernière, c’est pas mon problème, à lui de voir s’il me suit ou pas dans mon délire alcoolique ! Je passe délicatement une mèche de mes cheveux derrière mon oreille avant de venir tourner autour de lui en rigolant come une gamine.

« Alors ? Cap ou pas cap d’escalader et d’aller chercher les bouteilles qui sont dans cette caisse tout là-haut ? »

Du doigt je pointe une des caisses les plus en altitude et lui offre un regarde de défi qui en dit long.

« Ah, et mon offre n’est valable qu’une fois. Le choix t’appartient. Moi en attendant, j’ai envie de savoir quel sorte d’alcool ils on stocké là-haut. »

Et sans demander mon reste, je commence à gravir l’espèce de montagne, m’agrippant de caisse en caisse pour atteindre mon but. Premier arrivé, premier servi.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1487
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Jeu 18 Sep - 6:10

Colorful

Mess



Écoutant patiemment son interlocutrice, l'ingénieur voyait son regard dériver sur les grandes caisses de bois lui faisant face. L'endroit était sympa bien que peu divertissant, mais même si l'espèce d'odeur de bois et d'usine lui titillait agréablement le nez, il s'ennuyait toujours. Pourtant il était loin de savoir que sa rencontre allait éclairer sa journée bien plus qu'il n'aurait pu l'imaginer. Le premier indice laissant présager ce fait fut quelque peu choquant pour le hors-la-loi. En effet, le langage employé par la jeune fille l'avait figé sur place un instant avant de le forcer à retourner son attention vers elle. ''Abruti fini'' ? ''Couillon'' ?! Mais comment elle s'exprimait ?! Enfin non soyons clair il n'était vraiment surpris de voir une femme employer un langage plus... relâché. Il en avait déjà vu auparavant, particulièrement sur son île natale. Il était plutôt étonné que cette manière de parler sorte d'une fille avec cette apparence. Où était passé la pauvre jeune fille perdue au sourire charmeur ? Déjà cet énorme changement de personnalité lui donnait une excellente idée de quel genre de personne il avait en face de lui. Elle devait être plutôt fourbe pour sortir son petit numéro dès qu'elle se retrouvait dans le pétrin... Plutôt intéressant ! Ce genre de comportement sournois lui rappelait presque déjà celui de son vieil ami.

L'écoutant enchaîner d'un coup sur une proposition pour le moins surprenante, l'ingénieur tenta d'analyser les mots qui venaient d'être prononcés. Boire un verre ? L'avait-il seulement déjà fait ? Si c'était le cas il n'en avait pas le moindre souvenir... Si c'était le cas c'était mauvais signe aussi. Tentant de réceptionner la bouteille balancé par la jeune fille, il fixa longuement le goulot duquel elle venait de s'enfiler une rasade. Il devait à même ce truc ? C'était... approprié ? Dans tout les cas il n'avait pas envie de perdre son temps à simplement se balader en ville. De l'autre l'idée de poser ses lèvres sur un truc déjà utilisé lui apparaissait peu hygiénique. Écoutant la jeune fille le mettre au défis en plus de lui donner un ultimatum, l'homme se hésita une dernière fois avant de se décider finalement à agir comme tel. Faisant exactement l'opposé de ce que lui dictait son bon sens, il imita son interlocutrice et bu une minuscule gorgé de l'étrange bouteille. Après tout il avait déjà fait des conneries bien pire que de boire d'un contenant déjà utilisé franchement ! Il avait fait des braquages et même des attentats bon sang !

Toutefois, la gorgé fut un peu plus... forte que ce à quoi il s'attendait. À peine le liquide avait-il glissé sur sa langue qu'il avait immédiatement commencé à déchirer sa bouche de partout. Il n'arrivait même pas à identifier si on pouvait qualifier ce truc de saveur, c'était amer ou juste fort d'ailleurs ? Dans tout les cas alors que la gorgé descendait lentement le long de son œsophage décapant tout sur son passage, l'inventeur s'était dressé comme un piquet comme un prisonnier attendant que la torture se termine enfin. Puis... Plus rien. Une étrange sensation s'était immédiatement emparé de lui, un peu à la manière de celle qu'il ressentait juste avant de s'endormir. S'il en avait eu les capacités à ce moment là il aurait probablement décrit l'impression comme si son cerveau s'était dissipé en un nuage de fumée dans sa tête. C'était étrange, mais seulement moyennement désagréable. Il avait déjà plus chaud dans tout les cas et avait de la difficulté à se concentrer... Il faisait quoi ? Ah ouais, les caisses, l'escalade ! Regardant l'inconnue monter l’amoncellement de boîtes comme un singe il tenta d'exprimer une pensé qu'il ne comprenait pas vraiment lui-même.

-A...Attend laisse moi...Hum... J'arrive !

C'est sur cette phrase sans logique aucune qu'il plongeât sa main dans sa poche pour en sortir quatre étranges pastilles rouge de son cru. Il pouvait s'en servir facilement pour la faire cette escalade à la con ! Sans problème ! Tiens il était d'accord maintenant ? Bof pourquoi pas. Tentant d'évaluer la hauteur des caisses avec difficulté, il posa ses petites billes au sol d'une manière spécifique avant de se redresser. Deux vraiment ? Ouais cette pile était vraiment haute non ? Ouais définitivement ! Pourtant il n'en utilisait jamais deux, du moins pas en intérieur et avec raison. Lorsque l'inventeur bondit sur celles-ci l'explosion similaire au tir d'un fusil le propulsa immédiatement au sommet, passant la jeune fille d'un coup, mais aussi le sommet de la pile de caisse. En fait, il monta si haut et si vite qu'il se contenta de frapper avec une violence extrême le plafond de tôle de l'entrepôt avant de retomber comme un poids mort. Heureusement il eu au moins la chance de retomber au sommet de la montagne de caisses plutôt qu'à sa position initiale. C'est s'évitant ainsi une fracture ouverte qu'il défonça le dessus du point d'arrivé fixé par l'inconnue fracassant au passage quelques bouteilles. Poussant un long gémissement quelque part entre l'hippopotame et le cricket, l'ingénieur lança une phrase dont lui-même n'était pas certain du destinataire.

-Je... Suis mort je crois. Huhh, j'ai tout les os du corps pétés c'est horrible...

Poussant un nouveau gémissement, l'homme tentait tant bien que mal de retirer les bouts de verres coincés dans son fion ainsi que d'éviter de se noyer dans l'alcool. Au moins il avait déjà son désinfectant, le désavantage c'était que ça brûlait... Est-ce qu'il s'en sortirait ? S'il continuait sur cette lancé sûrement pas. C'est ce qui arrivait quand il tentait un truc nouveau en général, il se pétait royalement la gueule, cette fois ne ferait certainement pas exception à la règle !
Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 777
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
46/120  (46/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Dim 21 Sep - 12:48


Colorful mess
   
   
   


La partie peut donc commencer… Voilà qui me réjouit, définitivement. Maintenant qu’il a bu, maintenant qu’il a gouté à ce liquide des enfers, cela ne peut qu’annoncer une soirée à nulle autre pareille. Je rigole intérieurement en le trouvant trop prudent avec la bouteille… N’a-t-il donc jamais bu ? Ou est-ce sa bonne conscience et sa mauvaise conscience qui se tapent dessus en son for intérieur ? Tant est que s’il s’agit de la deuxième alternative, la mauvaise conscience doit vraisemblablement avoir de bons arguments en poche pour qu’il s’enivre avec moi ! Faut dire que j’ai pas forcément l’apparence la plus rassurante, j’ai comme qui dirait la chevelure des diables d’une certaine manière. Le fait est je ne peux pas plus que ca me concentrer sur le jeune homme et la scène, car je tente à présent tant bien que mal de gravir cet énorme tas de caisses, en mode aventurière chevronnée… Et que c’est loin d’être facile. Les gros carrés sont loin d’être rangés comme il faut, il y a des trous par ci, et s’élever de la hauteur de deux caisses à la fois est juste impossible avec ma taille. Mais je m’en sors ! Je vais y arriver, c’est comme escalader des arbres : suffit de trouver les bonnes prises et d’assurer sa sécurité. Arrivée à la moitié de la pile, e m’arrête, écharde plantée dans le doigt… C’est malin tiens ! Je me cale alors tout contre le bois et entreprend de retirer cette chose de mon index endolori, et je grimace sans condition. C’est au moment pile où j’arrive enfin retirer le petit bout de bois que j’entends un gros bruit puis vois soudainement un truc passer au-dessus de moi, une ombre comme si un écureuil volant venait de passer dans le coin. Ouais, ouais. Un écureuil. Volant… Mes yeux ronds comme des soucoupes suivent du regard Ca. Ce… Ce jeune homme vient de VOLER. Je… C’est pas normal, c’était quoi ce machin ??? Ou alors… Il aurait un lien de parenté avec des écureuils volants ?

J’ai très envie de rire, mais il se rapproche dangereusement du plafond jusqu’au moment aussi hilarant que tragique où il finit tout simplement collé à la tôle pendant ce quart de seconde mémorable. Charmante embrassade ! Et… Voilà, après l’ascension de l’écureuil, j’assiste à sa chute qui ne dure qu’un instant, son vol se terminant dans une caisse remplie de bouteille au sommet du mont alcoolique dans un boucan d’enfer. Alors ca… J’ignore ce qui s’est passé réellement, mais ce type a d’une certaine manière un sacré cran et le fessier bordé de nouilles qui plus est. Je mets une ou deux secondes à réagir, le temps que son gémissement arrive à mes oreilles et je me rue dans sa direction, finissant ma propre ascension dans la plus vive allure que je puisse me permettre. Quand j’arrive à lui, je remarque le verre cassé et me dis qu’il est… Juste complètement fou. Le pire étant que je trouve ca pour le moins très séduisant. Qu’est-ce qui pourrait l’être plus qu’un homme blessé, hein ? Enfin ca n’est que mon avis. Je prends alors sa tête entre mes mains et rapproche son visage du mien, l’obligeant à me faire face.

« Hey, calme-toi, tout va bien petit écureuil. Je vais m’occuper de toi et te soigner, j’ai l’habitude ne t’en fais pas. »

Je m’arrange donc en l’aidant le portant à moitié pour qu’il s’asseye sur une caisse afin que je puisse lui apporter de meilleurs soins. Ceci fait, j’entreprends de déchirer un bout de mon tee-shirt avant d’imbiber celui-ci d’une des bouteilles brisées et déversant son breuvage. J’agis donc de manière pratique, alternant entre l’action de retirer les petits bouts de verres et celle de tamponner le bout de peau libéré de l’éclat.

« Voilà, ca c’est fait. »

Je lui offre donc un grand sourire rassurant et me permet de lui ébouriffer ses cheveux… Et quels cheveux, d’ailleurs. Ils sont drôles comme ca, je n’y avais pas fait assez attention. Je prends alors sa main dans une des miennes, prenant place à coté et choppant une autre bouteille de la fameuse caisse que je visais. De la liqueur de rhum ! Mon dieu, cet entrepôt doit vraiment être rempli de merveilles, j’espère ne pas être au bout de mes surprises. J’attrape le bouchon avec les dents sans toucher le goulot de la bouteille et dé-bouchonne cette dernière dans un petit « pfioup » ravissant, tendant le récipient à mon nouveau compagnon de beuverie.

« Alors, on a joué à l’écureuil volant ? Bois ca en attendant, ca fera passer la douleur ne t’en fais pas. C’est pas fort en bouche et en alcool, mais cette liqueur endort la douleur, je parle par expérience ! »

Je lui laisse donc le soin de prendre ou pas la bouteille, un grand sourire toujours collé sur mon visage et tenant toujours sa main dans la mienne. Ce type ressemble tellement à un enfant, il ne me viendrait pas à l’idée de le lâcher, surtout si c’est pour qu’il aille se tuer quelque part.. Et au vu de ce qui vient de se passer, ca ne serait même pas étonnant ! Il n'empêche, on est dans un bien étrange tableau, assis l'un à coté de l'autre au sommet d'un pile de caisses d'alcool comme des gosses de 10 ans.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1487
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Sam 27 Sep - 19:29

Colorful

Mess



Toujours écrasé dans sa boîte, l'ingénieur incapable de bouger tentait de se changer les idées en se concentrant sur les goûtes d'alcool glissant le long de son dos. Le seul problème étant bien sûr qu'il s'agissait peut-être plus de sang que de rhum. Comment de simples bouteilles pouvaient-elle être aussi coupante ? Le fabriquant cherchait à fournir des armes aux buveurs ou quoi ? Dans tout les cas il s'était bien planté, l'arrière de sa tête le lancinait encore après le coup contre la tôle. Sa vision s'était embrouillé et l'alcool n'avait pas vraiment aidé, pouvait-il l'absorber par la peau au fait ? Si c'était le cas il était cuit ! Mais c'était peu probable, après tout pourquoi les sans-abris sentaient plus souvent l'urine que l'alcool hein ? Enfin peu importe, ce fut finalement un ange bien coloré qui vint le sortir de son pétrin. Alors qu'elle prenait sa tête il avait l'impression qu'elle allait tout simplement le traîner dans l'autre monde tout doucement...

Pourtant celle-ci se contenta plutôt de rapprocher son visage du sien comme si elle allait... Rougissant encore plus qu'il ne l'était déjà, l'ingénieur tentait tant bien que mal de comprendre ce que la silhouette lui disait. Malheureusement la belle voix qui lui parvenait aux oreilles était aussi floue que l'image, ce qui ne l’empêchait toutefois pas de sentir le ton réconfortant de celle-ci. L'inventeur repris finalement ses esprits seulement une fois assis plus confortablement. C'est en voyant ses blessures se faire soigner par la jeune fille que l'inventeur retrouva finalement la mémoire sur ce qui venait de se produire. L'entrepôt, le chat coloré perdu, l'alcool. Tout lui était revenu d'un coup. Et elle... Elle prenait la peine de prendre soin de lui après sa connerie ? C'était probablement là plus d'attention qu'il en avait reçu dans toute sa vie. Sentant une main chaleureuse se poser sur sa tête, la jeune inconnue lui annonça qu'elle avait terminée son traitement. Celle-ci lui tendit finalement une nouvelle bouteille, celle-ci dégageant une odeur légèrement plus forte que la dernière. Il sentirait moins la douleur en buvant ce truc ? Pourtant il commençait déjà à faire des trucs débiles à cause de l'alcool ça ne risquait pas de simplement empirer la situation ? Zeke voyait déjà la spirale infernale se dessiner devant ses yeux. Il faisait une bêtise par manque de logique en raison de la boisson, buvait pour couvrir la douleur, faisait une autre connerie et buvait de nouveau ! Il allait être saoul toute sa vie à ce rythme ! Enfin non il se doutait bien qu'a un moment ou à un autre il aurait suffisamment d'os brisés dans le corps pour arrêter de bouger un peu. Mais bon la jeune fille avait bien raison, il devait avoir eu l'air d'un de ces rongeurs volants à l'instant, un rongeur bien con. Est-ce qu'il voulait vraiment prolonger l'humiliation ? Dans tout les cas il ne supportait pas la douleur. Saisissant la bouteille il s'enfila une nouvelle rasade attendant que la sensation de brûlure passe. En fait, à peine l'alcool avait-il touché le fond de son estomac que la chaleur semblait s'être propagé dans tout son corps. Elle avait bien raison il ne sentait presque déjà plus les dizaines de coupures dans son dos, mais c'était normal que ça agisse si vite ? Il avait l'impression de se transformer en fournaise déjà.

-M...Merci

Buvant une nouvelle gorgé de flamme l'inventeur tentait de comprendre pourquoi les gens buvaient ce genre de truc. C'était plus désagréable qu'autre chose et en plus ça n'avait pas vraiment d'effets bénéfiques, peut-être était-ce parce qu'il commençait à peine ?

-Ah mais au fait... J'ai oublié de me présenter! Enfin pas que ça t'intéresse, mais je m'appel Zeke ou ''ce type louche''... Et sinon dis moi, tu mène quel genre de vie pour te faire assommer et transporter dans des endroits comme ça ?

Réfléchissant un peu d'avantage l'ingénieur constata que l'environnement était bien morne dans cet entrepôt. La tranquillité et les nuances de brun à perte de vue c'était agréable mais peu divertissant. Et puis même si cette boule disco était un peu débile il devait avoué que les lumière qu'elle projetait dans tout les sens donnait une bonne ambiance. La question était, comment déplacer l'alcool dont ce feu-follet coloré refuserait de se séparer à l'extérieur. Ce fut finalement à force de se creuser la tête que l'homme, devenu un peu lent à la détente, trouva une solution plus qu'évidente. Se levant et s'éloignant de la compagnie pourtant agréable de son interlocutrice, il se coucha de manière plutôt étrange sur l'une des caisses voisine. Son but ? Utiliser son fruit évidement. Lui qui cachait généralement son pouvoir le plus possible, son jugement dissipé par la boisson le rendait plus ouvert à l'idée de le montrer à n'importe qui. Toutefois, tentant tout de même de détourner un peu la conversation alors qu'il faisait son numéro comme un abruti, l'ingénieur essayait vainement d'occuper la jeune inconnue.

-Alors dis moi, j'ai bien remporté cette course non ? Je gagne quoi du coup?

Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 777
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
46/120  (46/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Lun 6 Oct - 12:22


Colorful mess
   
   
   


Alcool, quand tu nous tiens… Me voilà rassurée en voyant que mon compagnon de beuverie nouvellement attitré s’enfile une bonne rasade du liquide démoniaque et curatif. Peut-être n’y verra-t-il pas beaucoup plus clair dans ses pensées, mais au moins ca complètera mon traitement et lui permettra de ne plus ressentir grand chose le temps que les plaies soient moins douloureuses. Pour sur ca n’est pas la méthode la plus orthodoxe au monde de soigner mais dans des cas comme celui-là, ca fait largement l’affaire ! Tout du moins je l’espère, il vaudrait mieux que je ne me trompe pas trop, histoire d’éviter de le tuer sans faire exprès. La bonne blague ! Enfin bon. L’élixir administré, le voilà qui me remercie… Avant d’en reprendre une lampée. Autant j’étais pour la première gorgée, autant celle-ci n’était peut-être pas nécessaire ? Heureusement que je suis là pour pallier au moindre soucis à coté… Quand je pense que c’est moi qui ai lancé ca, soudainement j’ai comme un grand doute sur la manière dont va finir cette soirée ! Mais le doute ne dure qu’un instant, me voilà à reboire un coup. Tant pis, c’est la fête ! C’est à ce moment que mon interlocuteur daigne enfin me donner son nom : Zeke, hein ? Ou ce type louche… Mais je vais en rester à Zeke, me concernant, ca sonne bien à mes oreilles, et ca lui va bien au teint. Il embraye alors directement sur une question qui me fait toujours bien rire. Quel métier me mène dans ce genre d’endroits et de situations ? C’est vrai que c’est à la fois louche et drole… J’hésites un instant avant de répondre. Je me vois mal dire que je voyage avec des marines, je ne sais pas qui c’est exactement, comme d’habitude mieux vaut dire ce que je fais plutôt qu’exactement quelle vie je mène. Une indic’, ca met toujours tout le monde d’accord… Enfin je crois.

« Je vagabonde ici et là, à la recherche d’informations, parce que je suis une indic’ ! Et disons que de temps en temps mes colocataires s’amusent à m’égarer… »

Indic’, informatrice, chieuse, petite souris, Rain’, on m’a appelé par bien des noms… Surtout depuis que j’ai mis mon vrai prénom aux oubliettes. J’ai un instant d’égarement en repensant soudainement au passé que je me sors de la caboche d’un mouvement de négation du menton. Hors de question que je pense à ca maintenant, voyons ! Le dénommé Zeke se met à bouger, je dirais même à… Oh mon dieu, il a trop bu. J’aurais pas du le faire boire comme ca, qu’est-ce qu’il… Mais… Il… Il s’allonge sur une caisse ? Mais pourquoi ? Déjà pourquoi une caisse ? Pourquoi à plat ventre dessus ensuite ? Pourquoi ? Je le regarde avec des yeux ronds comme des soucoupes, muette comme une carpe et plus immobile qu’une statue, suivant juste le mouvement. Qu’attendait-il exactement affalé comme ca ? La réponse me vient toute seule quand je vois la caisse peu à peu disparaître… Pour aller… Quoi ?! Se loger dans son corps. Tranquillement, l’air de rien. Il se remet à parler, et je ne fait pas tout de suite attention à ses mots. Je dois faire un formidable effort pour laisser de la place dans mon cerveau pour les questions concrètes. Attention, un, deux, trois… Tadaaaaam, enfin les informations sont arrivées et les neurones se sont connectés. S’il a gagné la course oui, mais… Il veut un prix ? Mais… Je n’ai pas prévu de prix moi ! Je réfléchis à toutes vitesse, me doutant qu’en fonction du prix, il serait enclin ou non à participer aux prochaines mascarades dans lequel je l’embringuerai. Au point ou j’en suis, je devrai peut-être lui offrir un panel de choix, non ? Le truc c’est que je n’ai pas grand chose à proposer…

« Je ne sais pas, tu as le choix entre… Euuuuh… Une information gratuite, un service quelconque ou … Hmm… Une… Une danse ? Je sais pas vraiment, j’avais pas prévu de prix, c’est toi qui voit ! »

Franchement, à le voir comme ca, et à m’entendre parler, je ne sais pas lequel de nous deux est le plus viable en fait. L’alcool fait des miracles dans les bons sens comme dans les mauvais sens du terme ! J’en tournerai presque de l’œil. S’il n’a pas bientôt finit cette mascarade d’ailleurs, je crois que je vais perdre connaissance… Définitivement. J’hésite à me rapprocher de lui, j’hésite même à bouger tout court. Y a-t-il une chance que je le blesse ? Je n’en sais rien. La seule chose que je peux voir, c’est qu’il a les pouvoirs d’un utilisateur de fruit du démon, et je suis bien loin d’être calée là-dessus. Oh, j’en ai déjà rencontrés, maintenant je sais un peu mieux ce que c’est… Mais ca ne veut pas dire que ca m’épargne des mille et unes questions qui déferlent dans mon esprit !

« Dis, je… Je peux t’aider ? Je sais pas exactement ce que tu fais, mais… Enfin voilà… »

Duc ourage, vite, du courage ! Une bonne lampée d’alcool. Voilà. Ca va mieux… Pour l’instant. Je dois sans doute être livide à la vue de ce gosse aspirateur. Parce qu’on vient quand même de passer d’écureuil volant à aspirateur, soyons clair. Ca fait beaucoup, là ! Je vais finir par flipper… Même si d’une certaine manière, ce type n’en est que plus fascinant. Oui, c’est très exactement ca. Il ne ressemble à personne que j’ai déjà rencontré. Et malgré tout ce qui arrive, cette dernière idée me plait : une aventure avec cet homme, aussi petite soit-elle, doit être palpitante ! Enfin de compte, j’ai bien de la chance dans mon malheur.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1487
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Dim 12 Oct - 9:32

Colorful

Mess



Alors que la caisse avait presque pénétré à moitié sa poche, l'ingénieur tentait tant bien que mal, malgré sa position plutôt particulière, de porter attention à ce que disais son interlocutrice. Celle-ci ne semblait pas avoir compris que son histoire de prix n'était que de l'humour et tentait, de manière plutôt mignonne, de trouver une réponse approprié. Ses premières propositions bien que tentantes ne risquaient pas de lui servir à grand chose et... Une danse ? Mais à quoi elle pensait ?! Même s'il acceptait, il était censé faire quoi avec ça ? La regarder bouger pour... lui ? Cette simple pensé avait suffit à rendre son visage un peu plus rouge qu'il ne l'était déjà. Au final, il n'eut pas l'occasion de répondre quoi que ce soit à la jeune inconnue ou même d'accepter son aide. En effet, une fois le conteneur disparu, Zeke se contenta de se dresser sur la caisse en dessous de celle qu'il venait d'avaler avant de faire une légère révérence à Rain.

-Ce qui conclu le tour de magie... Maintenant ça de dirait de quitter cet entrepôt ? On a toutes les bouteilles dont on pourrait avoir besoin pour le moment ! Et puis on risque de se faire coincer si on glande trop par ici...

Plongeant une main dans une poche, l'inventeur sorti une vieille bouteille de rhum à supposé saveur de miel. Préférant éviter l'expérience qu'il savait déplaisante, il tendit celle-ci à la jeune fille coloré avant de descendre de la pile de caisse sur laquelle il se trouvait.

-Bon ! Alors on fait quoi ? Enfin je dirais plutôt, on va où ? On a l'alcool donc les bars servent à rien et... J'aimerais éviter de croiser certaines personnes dans les clubs de danse. Alors... On marche ? Au moins les rues sont animés par ici...

Ne prenant pas le temps de recevoir une réponse, l'ingénieur se dirigeât de suite en direction de la sortie arrière où il savait qu'il ne risquait pas de croiser le propriétaire des lieux. Leurs options pour se divertir étaient plutôt limités, mais peut-être que le plus important au fond c'était de passer cette journée en bonne compagnie. Il devait bien l'admettre sa rencontre surprise était plutôt intéressante. Même son métier sortait de l'ordinaire à vrai dire. Une indic' ? Pas étonnant qu'elle se retrouve inconsciente dans des entrepôts. C'était en général le genre de métier idéal pour fricoter avec les chasseurs de primes et les hors-la-lois. C'était sans compter le fait qu'elle ne semblait pas bien fortiche pour exercer un métier aussi dangereux, enfin pas que ce soit une mauvaise chose chez une femme. Si elle avait fait deux mètres et avait des bras de la taille de son corps il n'était pas certain qu'il aurait été aussi confortable avec elle, du moins il ne s'imaginait pas la contredire. C'est arrivant finalement à l'extérieur, là où les lumières brillaient de mille feux, que l'inventeur s'enfila une nouvelle rasade malgré ce que lui dictait sa logique. Son dos le faisait toujours souffrir et cette saleté d'alcool semblait seulement lui assécher encore plus le gosier. Boire n'était pas fait pour s'hydrater justement ? Enfin de toute manière la sensation désagréable que provoquait chaque gorgé semblait de moins en moins intense. Soit il s'habituait soit ça faisait un peu trop effet. Dans tous les cas il risquait bien de ne pas se réveiller le lendemain matin, pas que ce soit différent de ses grasses matinées habituelles...


Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 777
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
46/120  (46/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Sam 18 Oct - 14:35


Colorful mess
   
   
   


Sa poitrine. A absorbé. La caisse. LA CAISSE BON SANG ! Depuis quand un corps peut-il contenir une caisse ??? Physiologiquement c’est impossible ! D’où fait-il une chose pareille, même en pensant que c’est du à un fruit du démon, ca me gène énormément… Et je suis vraiment chamboulée. Peut-être est-ce l’alcool qui me fait réagir ainsi à outrance, mais de tels spectacles ne peuvent décemment pas laisser de marbre ! Définitivement pas. Je tourne presque de l’œil encore une fois, et je dois faire un énorme effort pour respirer normalement et ne pas sombrer avant la fin de cette petite démonstration entre la magie et la sorcellerie limite. Le voilà qui, après avoir avalé la caisse entière, se relève comme si de rien n’était et m’offre une charmante révérence. Ca, pour faire forte impression… Il a fait forte impression pour le coup, moi je suis totalement déroutée. Début de soirée mouvementé et fort en émotion… J’imagine que je ne suis pas au bout de mes surprises. Zeke propose alors, d’une voix fort plaisante, de déguerpir de cet endroit pour aller explorer les environs ! Bonne idée, je ne connais pas le coin ! Et vu qu’il a … Hum… Ingéré le tout-venant dans sa poitrine, nous n’avons plus qu’à aller profiter des environs ensemble. Quel couple improbable on va faire… Le type aux cheveux blancs qui ingère des caisse pas les pores de son corps, et l’indic’ aux cheveux multicolores. J’ai un sourire à cette idée, et je réponds donc à ces quelques dire.

« C’est une bonne idée oui, je ne crois pas non plus que rester coincés ici soit forcément très divertissant… Autant profiter de l’endroit, surtout qu’on a de quoi boire sur la route, grâce à toi ! »

C’est justement le moment que choisis le jeune homme pour sortir une bouteille de sa « poche », me la tendant. Je la prends alors avec un brin d’hésitation, mais finis par l’empoigner avec conviction avant d’en enlever le bouchon et d’en descendre une bonne rasade. Délicieux… Juste tellement délicieux ! Je le suis au bas de cette montagne que nous venions de gravir, puis me retourne pour jeter un dernier coup d’œil… Il est clair qu’on a présentement un peu détruit quelques caisses dans cette histoire, mieux vaut ne pas se faire attraper ici juste à coté de la preuve flagrante de leur bêtise ! C’est pourquoi en entendant les questions de mon compagnon, je ne réfléchis même pas avant de répondre, tellement ca me paraît évident.

« Les bars ne serviront à rien, oui, on a qu’à faire le tour de la ville ! Les clubs de danse seront sans doute faciles à éviter… Et puis, l’alcool nous fera peut-être déjà voir les environs différemment, non ? »

Je m’enfile encore une bonne partie du contenu de la bouteille, appréciant et savourant le gout, la chaleur descendant dans ma gorge, jusqu’à mon estomac, et réveillant tous mes sens. Ceci, tout en suivant l’écureuil, et arrivant dans un univers merveilleux… Cette ville. Cette ville, que dis-je, cette ile est merveilleuse ! C’est la vie qu’on respire à pleins poumons. Les lumières, de tous els cotés, l’agitation dans le bon sens du terme, et la musique qui raisonne dans les rues sans qu’on sache forcément d’ou ca vient ! Tout respire la fête, rien ne ressemble aux soucis, et aucun visage ne semble porter de chagrin. C’est comme un espace-temps spécial qui dicte d’oublier le lendemain, et de se focaliser sur l’instant présent ! Quand je relève la tête, je remarque alors enfin une boule à facettes géantes, et ouvre de grands yeux d’enfants. C’est… Merveilleux. Je ne parviens pas à trouver d’autres mots, c’est le mélange entre le conte de fées et la folie des adultes dansants. D’ailleurs, tout le monde semble se sentir libre de danser ici. J’ai juste envie de courir partout, de me dépenser ! Je regarde alors mon compagnon, tout sourire et lui propose :

« On va danser, hein, dis ? Dis ? Dis ? C’est trop génial ! »

Je sautille littéralement sur place, et décide toute seule de la suite des choses… Je pose ma bouteille par terre après l’avoir quasiment vidée et prend Zekureuil par les mains ou les bras, en fait je ne porte pas vraiment attention à ce que j’attrape mais je le rapproche un peu de moi et commence à l’emmener dans des mouvements assez vifs, pas trop tourbillonnants mais pas trop agités non plus. Je ris alors comme une enfant, heureuse dans ce paysage proprement enchanteur qui me fait me sentir si bien, avec un compagnon de beuverie aussi amusant que séduisant au final. Moi, je veux bien danser toute la nuit ! Cette ambiance est juste géniale. Vu qu'on ne peut pas aller à la danse, c'est la danse qui est venue jusqu'à nous !

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1487
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Lun 10 Nov - 6:47

Colorful

Mess



Voici un petit fait divers sur l'ingénieur originaire de West Blue, l'homme avait toujours eu une forte tendance à se retrouver hypnotisé par les objets brillants. Un détail sans importance que personne, ni même lui n'avait jamais pris la peine de soulever au cours de toutes ces années. Pourquoi mentionner ce point maintenant ? Tout simplement parce que la boule miroir géante était probablement la reine des objets brillants et que vu son état il n'avait eu aucune chance face à elle. Toute son attention s'était tourné l'espace de quelques instants en direction de l'énorme astre artificiel, juste assez longtemps pour qu'il se retrouve entraîné dans l'une des choses qui l'effrayait le plus. En effet, ne portant pas trop attention au piaillement tout excité du petit oiseau coloré avec lequel il se baladait, il se retrouva bien vite sur une piste de danse sans rien comprendre de ce qui venait de se produire. Il avait tout bonnement été placé devant une situation à la fois toute simple et pourtant terrifiante. Devant lui se trémoussait vivement la buveuse pleine d'énergie qui l'avait saisi par les mains pour le faire... DANSER ! Bon sang non ! Il ne pouvait simplement pas faire un truc pareil ! Des gens regardaient et il détestait avoir l'air ridicule ! Et pourtant... Oui pourtant il était bien en train de danser, du moins il en avait l'impression. Alors qu'il suivait les mouvements dans lesquels l'entraînait sa partenaire, il commençait progressivement à comprendre l'idée derrière les mouvements. Il n’appréciait toujours pas l'idée de devoir bouger devant une foule, mais pour une raison ou une autre il n'arrivait pas à arrêter. Pour le coup, il avait choisi de mettre ça sur le dos de l'alcool même si au fond c'était plutôt parce qu'il était en bonne compagnie. En effet, il souhaitait poursuivre une activité lui infligeant un malaise profond pour le simple fait de passer un peu plus de temps avec celle qui la pratiquait.

Mais peu à peu l'inventeur commença à oublier son malaise pour se concentrer sur l'activité elle-même. Après tout c'était peut-être un peu trop demandant pour s'inquiéter de ce que pensait les autres ! Prenant une rapide dose de courage à même l'une des bouteilles de fort qu'il se traînait, il tenta de s'impliquer davantage en menant la danse suivante. Sans le savoir il était passé au rock, faisant tournoyer Rain et en la ramenant contre lui avec une main dans le dos. Il essayait tant bien que mal d'improviser une chorégraphie pour pallier à son manque flagrant d'expérience, mais de toute façon sa partenaire ne semblait pas en faire de cas. En effet, celle-ci semblait trop s'amuser pour même remarquer ce qui se produisait autour d'elle ! Toutefois, achevant son mouvement dans lequel il fit pencher par en arrière sa partenaire, les choses devinrent quelque peu étrange lorsqu'un troisième individu vînt s'ajouter à l'action. En effet, l'un des danseurs louche, qu'il avait repéré à son arrivée sur l'île, était maintenant venu s'ajouter aux mouvements endiablés avec un costume si coloré qu'il en aurait fait rougir la tignasse de sa partenaire.

Ouais c'est la fête:
 

Plus inquiétant encore, ce type commençait à se frotter fortement contre l'inventeur, comme s'il cherchait à l'entraîner dans sa propre danse et surtout loin de sa partenaire. De quoi donner quelques frissons dans le dos à l'homme qui, bien que plutôt... ''Flatté'' par ce geste ? Il n'avait nullement l'intention de suivre le type sortant beaucoup trop du lot et qui semblait s'être auto-proclamé roi de l'île. Prenant par la taille sa partenaire, il l'entraîna donc un peu plus loin sur la piste de danse servant de rue, pour se diriger plutôt vers l'une des ruelles plus tranquilles.

-Désolé j'ai eu un léger malaise... Heu, tu veux qu'on y retourne ou on prend une pause ?

Jetant un œil au fond de la ruelle, il observa les deux fêtards encore plus imbibés qu'eux, avant de remarquer l'escalier juste à côté.

-Tiens j'ai peut-être une idée suis moi !

La traînant par le bras comme s'il était celui venu faire la fête, il l'incita à monter avec lui sur le toit du petit bloc appartement surplombant le plancher de danse improvisé. Qu'est-ce qu'il allait faire une fois en haut, ça il n'en avait aucune idée pour le moment, mais ça serait déjà bien de se détendre un peu. Lui tendant une bouteille de vodka, pour remplacer celle qu'elle avait abandonnée pour se trémousser un peu plus tôt, l'ingénieur se perdit à nouveau devant la vu qu'offrait leur nouveau lieu de beuverie.


Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 777
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
46/120  (46/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Ven 16 Jan - 18:52


Colorful mess
   
   
   


Si je m’attendais à ça ? Mais bien sûr que non ! Pour commencer, me réveiller dans un paradis pour alcoolique, et découvrir que je suis sans doute sur l’île la plus dansante et festive des blues, il fallait le faire… Eh bien, je l’ai fait ! Je dirai même, je suis en train de le faire, de danser dignement même si moins dignement que si j’étais sobre. Oui, c’est un fait. Je suis une fille, jeune fille qui plus est, pas plus haute que certaines gamines de 12 ans, avec une petite constitution. Donc par aucune magie nécessaire, l’alcool commence sérieusement à me tourner la tête. Mais c’est pas grave ! C’est la fête, c’est la fête, SERVICE GARANTI IMPEC’ comme on dirait ! Et accompagnée d’un charmant jeune homme aux réflexe d’écureuil volant, c’est sans doute la situation à la fois la plus folle et la plus joyeuse en même temps à laquelle j’ai jamais été confrontée. Me voilà à me laisser emporter par les pas de danse de ce très cher Zeke qui me fait virevolter sur un Rock absolument déjanté, mes cheveux sautillants au rythme la musique, et mon cœur battant bientôt beaucoup, beaucoup trop vite. Plus je le regarde, et plus je me dis qu’il mène très bien la danse pour quelqu’un qui fuit les clubs ! J’ai eu de la chance de tomber sur pareil partenaire. Et c’est exactement ce que semble penser un type qui veut me le voler ! Enfin un type. Un… Un machin qui a peut-être voulu s’inspirer de mes cheveux ? Nan mais sincèrement, on dirait un ovni ! Moi jalouse ? Parce qu’il porterait plus de couleurs, et qu’il squatterait mon compagnon de folies ? NOOOOON ! Vous pensez ? Mais bien sûr que je suis jalouse !

Scrutant le visage de mon partenaire de danse, je me dis que celui-ci n’a pas trop l’air d’apprécier notre inviter surprise… Mais ca n’est pas tout. En le voyant se frotter contre le Zekureuil, je manque m’étrangler, et m’étouffer en voyant qu’il essaye carrément de me subtiliser mon copain de beuverie. Non mais ho, il se prend pour qui là ? Technicolor-heroe, peut-être ? Et mon fessier c’est du pigeon ??? Me voilà rassurée quand je sens glisser la main de Zeke plus fermement derrière ma taille pour nous éloigner de la bête technicolor et nous rendre dans une ruelle plus calme. Je souffle alors, contente de m’être éloignée de cette chose, et aussi heureuse de me retrouver dans une situation ou notre intimité ne sera plus autant menacée. Je le regarde donc alors qu’il s’adresse et moi et manque rire quand il propose d’y retourner.

« Pour retrouver Technicolor guy ? Surement pas ! J’ai été au moins autant si ce n’est plus mal à l’aise que toi… La pause n’est surement pas de refus, je pense que tu dois avoir autant envie que moi de reposer un peu tes jambes… D’ailleurs, tu es un sacré danseur. »

Mon sourire est juste gigantesque, avec l’alcool la fête et la compagnie, puis ce calme retrouvé, je ne peux qu’être heureuse… pour sûr ! Quand je vois les yeux de mon gentleman du moment s’éclairer, je me dis que je ne suis pas au bout de mes surprises ! Mon écureuil volant préféré serait-il le compagnon le plus génialissime ? Mais oui ! Le voilà qui avec son idée me mène, bien plus enjoué qu’au moment de notre rencontre, sur le toit d’un petit bloc d’appartements. Il me donne alors une bouteille de vodka, ce qui me permet d’apercevoir sur l’instant que j’ai abandonné la fin de ma précédente bouteille avant… M’enfin, on s’en tape, j’ai une bonne bouteille, je suis sur les toits, avec mon Zekureuil préféré ! Tout va pour le mieux, dans le meilleur des mondes. Descendant une bonne rasade du liquide aux côtés du jeune homme, je pose ensuite ma bouteille et admire enfin le paysage qui s’offre à nous, prenant dans un geste doux la main de mon compagnon. C’est à ce moment que mon esprit et mes yeux font le lien de ce qui se dessine sous mon regard. Les mots sortent alors dans un souffle (certes alcoolisé) de ma bouche.

« … Boules à facettes. »

Juste en face de nous. Belle, brillante, énorme, somptueuse comme une reine, une déesse surplombant la ville et diffusant sa joie et sa bonne humeur. Des liaisons se font, synapses, neurones, machins et ding ding ding c’est la lumière rouge qui clignote dans mon cerveau. Mes yeux brillent alors, autant que cette somptueuse boule. Je me tourne vers Zeke, lui attrapant l’autre main et le tournant ainsi pour qu’il me fasse face, et me met à sautiller, guillerette et un sourire jusqu’aux oreilles.

« Zeke, Zeke, Zeke ! La boule à facettes ! Tu crois que c’est une pinata ? Hein ? Tu crois que si on en fait sauter un bout, ca fera une neige de miroir et que des bonbons vont en sortir ? Oh oui, si on éventrait la boule à facettes ? »

Le regardant avec mes yeux étoilés, j’arrête mes sautillements d’enfant et rapproche alors mon visage du sien pour lui voler un furtif bisous sur la joue et gardant une proximité absolument recherchée, le regarde enfin droit dans les yeux, surexcitée. Mon coeur bat si vite à ces idées que j'ai l'impression qu'il pourrait faire exploser ma cage thoracique !

« Alleeeez, dis ouiiiiiiii ! »

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1487
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Dim 25 Jan - 3:31

Colorful

Mess



La soirée se déroulait plutôt bien, surtout en considérant que Zeke était d'un naturel inconfortable autour des étrangers. Enfin il serait plus exact de dire qu'il était généralement inconfortable autour de ''ce'' type d'étrangers. C'était quelque chose de difficile à expliquer pour le hors-la-loi, sa petite partenaire de danse semblait du genre bien énergique et fêtarde, le genre de personne qu'il avait toujours eu du mal à cerner. D'un naturel calme et reclus, passer du temps avec une personne dégageant autant que son interlocutrice lui faisait un drôle d'effet. C'était un peu comme si un vide intersidéral voyait apparaître en son centre un soleil brillant de mille feux, un événement impressionnant, mais surtout déstabilisant. Et pourtant il y avait pris plaisir, malgré le goût que ça lui avait laissé il avait aimé boire un coup avec elle, malgré le fait que ce soit une activité qu'il ne pensait jamais faire en public il avait également dansé et apprécié le moment... Avec ''elle'' encore une fois. L'ingénieur commençait un peu à comprendre le problème, il restait généralement dans son coin parce qu'il n'aimait pas les activités de groupe et il n'appréciait pas les activités de groupe parce qu'il n'avait personne avec qui les pratiquer. Bref un cercle vicieux, cercle que seul un événement totalement imprévu aurait pu briser, un énorme big bang dans son univers : Rainbow.

Au final les deux visiteurs s'étaient retrouvés seuls sur le toit comme il le désirait. Franchement il avait vraiment de drôles d'idées ce soir, peut-être un effet secondaire de son manque d’inhibition en raison de l'alcool. Mais bon le pourquoi du comment importait peu dans cette situation, non pour le moment il préférait faire comme il l'avait fait tout au long de la soirée et profiter du moment. Testant une nouvelle fois les effets du goulot d'une de ses bouteilles, comme pour s'assurer que c'était toujours imbuvable, l'ingénieur se perdit longuement dans les reflets de la boule à facette. Enfin ce fut le cas jusqu'à ce que la voix délicate de sa compagne se fasse entendre. Alors que la petite indic' fixait longuement l'astre artificiel flottant au-dessus de la ville, Zeke réalisa avec surprise que sa main s'était glissé dans la sienne sans même qu'il s'en rende compte. Un geste tout simple, mais qui avait presque provoqué une vive réaction chez l'homme. Un peu gêné il avait presque retiré sa main sur le coup avant de finalement se raviser et de laisser son bras comme il l'était. À ce moment précis tout son corps s'était divisé en deux parties, son pied gauche, sa jambe droite ainsi que tout le côté gauche de son torse souhaitait s'éloigner le plus rapidement possible quitte à bondir du toit. Le reste bien qu'un peu fébrile souhaitait rester là et peut-être même se rapprocher davantage. Au point où il en était son cerveau devait faire tout un processus mental afin d'éviter de céder sous la pression et d'écouter la mauvaise partie de son être. Comme pour le forcer à faire pencher la balance d'un côté sa partenaire de boisson fit finalement en sorte d'être face à lui... Avant de sautiller sur place comme une gamine émerveillé devant quelque chose qu'elle n'avait jamais vue auparavant.

Une réaction certes inattendue, mais qui avait eu pour effet de retirer un poids des épaules de l'homme. Elle voulait fracasser la boule à facettes ? Mais cette idée était complètement... C'était franchement... Excellent ! Non minute c'était ridicule si ? Le hors-la-loi avait franchement de la difficulté à se faire un avis pour le coup, mais son questionnement se dissipa d'un coup lorsqu'il sentit les lèvres de de la petite indic' entrer en contact avec sa joue. Une pause d'une fraction de seconde s’ensuivit, après quoi le visage normalement stoïque de l'homme pris une teinte rouge dynamite en partant de la joue qu'avait attaqué la petite Rainbow. Comme pour en rajouter, sa partenaire le fixait maintenant avec des yeux pleins d'étoiles en attendant une réaction de sa part. Et cette réaction fut... Pour le moins étrange. Son cœur battait la chamade et l'état dans lequel devait être son visage à ce moment le gênait trop pour qu'il puisse simplement se tenir face à elle. Relâchant les mains de sa petite interlocutrice, l'ingénieur commença à arquer tout son corps vers l'arrière comme s'il voulait toucher le sol avec sa tête, avant de finalement pousser un énorme soupire pour se calmer.

-Oui...C'est... Facile...

Sortant d'une de ses poche l'un de ses feux d'artifices personnel, il ne mis que quelques secondes à l'installer et à viser son énorme cible lumineuse. Tout en s'exécutant l'homme pensa que c'était pour ça qu'il évitait l'alcool normalement, une artillerie humaine comme lui ne pouvait pas vraiment prendre le risque de perdre les pédales sans quoi il se réveillerait bien vite au milieux d'un champ de ruine. Mais pour le moment il s'en foutait éperdument, sa compagne lui avait demandé quelque chose et il pouvait réaliser son souhait sans problème alors pas la peine d'hésiter. Allumant la mèche, les deux fêtards virent bien vite le missile de fortune foncer vers sa cible avant de produire une énorme explosion combinant toutes les couleurs de l'arc-en-ciel et la poussière des miroirs qui avaient étés fracturés. Un spectacle grandiose digne de sa partenaire.

-Hum... Sept ans multiplié par la centaine, je suppose que je viens de m'attirer une vie de malheur pour toi pas vrai ?

Ironiquement après l'explosion la ville normalement si animé était devenue silencieuse d'un coup. La boule miroir éventré au dessus de l'immense plancher de danse laissait maintenant une neige improvisé tombant sur tout les habitants de l'île. La musique avait cessé, les cris et la danse aussi, c'était le calme plat.


Et c'est à peu près à ce moment que le DJ mystère de ces lieux lança un morceau pour le moins inhabituel. Les notes lentes et pour le moins relaxantes de musique classique avaient envahie les rues de la ville comme pour célébrer le changement d'atmosphère si soudain. Moins tendu et tout de suite plus calme, l'inventeur tendit sa main à sa partenaire de danse comme pour l'inviter à un slow. S'il avait appris un truc depuis son arrivé sur cette île c'est qu'il ne fallait pas se poser de question, le mieux restait de suivre la musique tout simplement.


Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 777
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
46/120  (46/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Mer 4 Fév - 23:18


Colorful mess
   
   
   


C’est ce qu’on appelle faire mouche ! Alors que les informations semblent enfin atteindre le cerveau de mon chevalier servant du moment, cela entraine également un mouvement de recul de sa part. En effet, c’est comme si tout son être avait soudainement besoin de mettre de la distance entre lui et moi en optant pour la solution de pencher vers l’arrière ! Drôle de manière de réagir… Ou alors est-ce que je ne le laisse pas indifférent ? J’avoue que l’idée me ferait bien plus que plaisir, c’est pas comme si j’étais du genre à nier depuis le début le fait que ce gaillard me plait bien. Enfin bon. Revenons aux choses sérieuses. On parle d’une boule à facette explosive, quand même, nom d’un cheval unijambiste multicolore ! Et moi, je rêve de voir cette boule à facettes se transformer en piñata géante ! Oh oui, j’en rêve, et on dirait bien que c’est mon jour de chance, car je suis visiblement tombée sur un écureuil volant prêt à réaliser tous mes souhaits et vœux divers… Imaginez un enfant qui voit les cadeaux sous le sapin le matin de Noël. Bien. On se rapproche. Maintenant, imaginez qu’en arrachant le papier cadeau absolument magnifique, l’enfant découvre le jouet don il a toujours rêvé. Vous avez l’image ? Eh bien, mettez la même expression faciale sur mon visage, là, maintenant, tout de suite. C’est la tête que je fais en voyant mon Wonderboy sortir ce qui ressemble à des explosifs type fusées de sa poche. Maintenant, imaginez une groupie hurler comme une furie en sautillant, là c’est moi juste après, en voyant les fusées se diriger vers la jolie bouboule.

« YAHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU !!!!!!!! »

Et là, c’est moi, aux côtés de Zeke, admirant la façon qu’a la fusée explosive de pénétrer dans le composé de miroirs de service et de l’éclater sur un bout, déversant sous mes yeux un océan de couleurs et de miroitements qui égayent mon être à outrance. Un spectacle pareil ? Ca n’arrive qu’une fois dans une vie, voyons ! Une seule fois, je vous dit. Et ca ne serait jamais arrivé sans Zeke. Définitivement jamais. Je suis une petite veinarde, c’est sans dire… Et je tique à ses mots. Sept ans de malheurs, multiplié par la centaine… Bah, ca fait plus de sept vies de malheur qu’il vient de s’attirer. Je me statufie, réalisant ce que je viens de lui faire faire. Pour… Sept ans de malheur pour… pour moi ? C’est ce qu’il vient de dire ? Il… L’a fait. Pour moi. Chaque parcelle de mon corps brûle, mais ca n’est plus l’alcool. Ah ca non. C’est autre chose, de puissant, et qui me fait presque m’évanouir mais heureusement, ce gentleman me sauve sans le savoir d’une perdition totale en m’attrapant la main et m’invitant à un slow. J’en ai raté un épisode, nous voilà juste après un instant mortel dans tous les sens du terme à valser lentement mais surement sur une douce et enivrante mélodie… Voilà un instant d’une rare douceur. Un moment, cela me rappelle bizarrement un événement similaire. Je revois ce pirate blondinet tout juste primé avec qui j’avais trouvé une boite à musique. De la même manière, nous avions valsé sans véritable raison, mais ici c’est bien différent encore. On dit souvent que les amants sont ceux qui dansent naturellement le mieux ? que leur corps s’accordent dans le ventre des sonorités veloutées… Je ne peux qu’y croire, surtout en sentant mon corps se rapprochant petit à petit de celui de l’homme-écureuil pour me laisser balancer avec lui au rythme de la mélodie doucereuse. Mon visage se lève vers lui et mes yeux cherchent les siens.

« Zeke… »

Que veux-tu ? Tu croyais peut-être que je ne dirais rien ? Que je resterai coite ? Tu m’as tendu la perche sans doute sans t’en rendre compte, et nous voilà presque dans les bras l’un de l’autre. Tes actes te trahissent, ou alors je suis folle. Enfin je veux dire, je serai encore plus folle que je ne pense déjà l’être.

« Tu as raison, tu viens sans doute de t’attirer pas loin de sept vies même de malheur, pour accéder à un de mes désirs les plus fous ! »

Ma voix tremble à la fois d’excitation et d’autre chose en parlant de ca.

« Zeke. Tu es à la fois le plus fou des hommes que j’aie jamais rencontré jusqu’ici, mais aussi le plus gentleman, écureuil, volontaire, doux, gentil et drôle aussi à la fois. »

Comment ca d’ou ca sort ca ? Vous croyez que j’en sais quelque chose ? Mais bordel j’en sais fichtre rien moi ! Bah oui quoi. Depuis quand les femmes sont douées pour exprimer leur sentiments ? C’est connu que les femmes sont complexes, non ? Alors contentez-vous en… En attendant, c’est mes mains qui lâchent mon partenaire de danse pour venir de la main droite attraper son haut pour que son visage soit plus à ma hauteur, et de ma main gauche cueillir son visage. Et voilà le mien qui se rapproche inexorablement du sien pour aller dérober un baiser. Oui, mes lèvres viennent se poser sur les siennes alors que tout mon corps est en fusion. Rien qu’une pression fiévreuse, et je le relâche aussitôt, complètement prisonnière de mes actes et pensées et de mes émotions bouillonantes. En mes yeux ne réside que la trace du désir profond qui m’habite et a rendu possible cette action folle…

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1487
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Sam 14 Fév - 12:38

Colorful

Mess



Un sourire, le hors-la-loi s'était permis une telle expression en constatant que sa douce fêtarde avait accepté son invitation à danser sur le toit surplombant la ville. Il ne s'était toutefois pas autorisé à le faire devant elle, attendant qu'elle soit auprès de lui pour se laisser aller. L'air léger il se balançait doucement au rythme de la musique, comme si pour une fois il se sentait bien là où il se trouvait. Lui qui normalement semblait si sévère ou simplement blasé, il se sentait tout simplement serein en présence de ce petit arc-en-ciel. Serrant les hanches de la jeune fille et passant outre sa timidité, il prenait soin de la coller contre son corps comme s'il avait peur de la voir partir. Son doux parfum relaxait chaque parcelle de son corps et ses yeux semblaient étinceler encore plus maintenant qu'il était près d'elle. Toutefois, l'étrangeté de sa partenaire de danse ne tarda pas à refaire surface lorsqu'elle plongeât son regard dans le sien. Soudain, les compliments commencèrent à pleuvoir des lèvres si fines de la jeune femme. Pour être tout à fait honnête, il n'y comprenais strictement rien. Lui un gentleman ? Doux ? Gentil ?! Écu... Hein ? Dans sa confusion l'ingénieur fut incapable de réaliser ce qui se produisit immédiatement après. En effet, une fraction de seconde plus tard et il s'était fait tirer en direction de la mignonne petite indic' avant de voir ses lèvres se poser sur les siennes. Le choc mélangé à la surprise avait eu pour effet de raidir tout son être, avant de laisser une profonde vague de... Détente l'envahir. Il avait encore trouvé le moyen de rougir un peu plus qu'il ne l'était après l'alcool et le baiser sur la joue, et pourtant ça ne le gênait pas. Ses lèvres étaient divine et il devait bien se l'admettre à la fin il la trouvait particulièrement jolie. Étrange lui qui avait grandit dans une ville mal famé, pleine de femmes aux mœurs faciles ou de belles jeunes femmes n'en ayant qu'après votre porte-feuille, il n'avait jamais été attiré par aucune d'entre elles. Même les femmes que son ami passait le plus clair de son temps à fréquenter ne l'avaient jamais intéressés, mais elle... Cet astre dans son univers avait réussi à lui faire apprécier cette expérience, pire elle lui avait fait apprécié toute cette soirée ! C'est seulement lorsqu'elle le lâcha finalement qu'il recula légèrement cherchant ses mots.

-Je...Euh...

Beau discours abruti. Pour le coup il ne savait pas trop quoi lui répondre, elle était si belle sous cette fine neige artificielle qu'il n'avait qu'une envie c'était de l'embrasser à son tour ! Plutôt humiliant, son ego en prenait un coup après tout. Il ressentait le... Besoin d'être près d'elle ? C'était ridicule quand même ! Lui qui avait passé la majorité de sa vie seul et dans son coin, lui qui n'avait jamais eu besoin de personne se sentait... Attiré par cette petite indic'. Il hésitait entre se sentir complètement stupide ou heureux et pour couronner le tout il n'arrivait simplement pas à le faire. Non même si elle lui avait pratiquement sauté dessus il n'arrivait pas à lui faire la même chose, il n'en avait simplement pas le courage pour ainsi dire. Et pourquoi lui avait-elle fait un truc pareil ?! Il n'avait rien de bien à lui offrir franchement... Dans le meilleur des cas il risquait de lui attirer des ennuis avec les problèmes qu'il s'attirait. Enfin bref, au final il n'aurait pas sa réponse ce soir.

-Heu... Ça te dirais qu'on... Retourne au niveau de la rue ? Si on reste trop longtemps ici les autorités risquent de nous prendre nous coller ce léger acte de vandalisme sur le dos...

Pathétique, il avait préféré changer de sujet plutôt que de profiter du moment. Décidément les vieilles habitudes avaient la vie dures, il devait probablement juste se faire à l'idée qu'il était trop faible pour aller au bout de ses désirs. Franchement elle savait y faire pour lui faire tourner la tête et le mettre devant des questionnements étranges...Ou peut-être était-ce un autre effet de l'alcool ? Oui après tout il ne connaissait pas vraiment les effets de ce genre de substances ! C'était probablement pour ça qu'il avait un drôle de raisonnement oui, c'était probablement aussi pour ça que son cœur battait la chamade... Enfin bref, se dirigeant vers l'escalier par lequel ils étaient montés, l'ingénieur ressentit bien vite le prix d'une journée de fête et de bon temps. En effet, le coup de fatigue qui avait frappé l'inventeur avait été si fort qu'il ne se souviendrait même pas le lendemain s'être rendu dans la ruelle en contre-bas avant de sombrer dans le blackout. Il avait passé une bonne soirée, il était donc plutôt dommage qu'elle se termine si abruptement...


Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 777
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
46/120  (46/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Jeu 5 Mar - 11:09


Colorful mess
   
   
   


Sa timidité ? Je m’y attendais. Je le sais, je l’ai vu en lui, l’homme seul habitué à ne se cantonner qu’à ses propres désirs, besoins et volontés, l’homme qui a l’habitude de marcher seul… L’homme qui a des projets. Ca doit être pour ca qu’il m’a fait flasher, aussi, je me retrouve irrémédiablement en lui… parce que moi aussi, j’ai un projet, moi aussi j’avance seul tel un chevalier solitaire. Je n’ai jamais eu pour habitude de m’attacher à quelqu’un qui puisse m’écarter de ma quête, que dis-je, de ma vengeance… Et ce qui est sur, c’est que personne ne pourra me dissuader d’accomplir cette dernière. Quitte à en mourir ? Là, ca devient plus complexe… Si je meurs, je ne pourrais pas être auprès de lui… Mais qu’est-ce que je pense, alors qu’il est là à essayer de communiquer. Oui, « euh » n’est pas le meilleur moyen de communiquer, mais c’est bien lui, il est comme ca et je l’apprécie ainsi, maladroit et timide. Je lui offre un sourire dans le but de le rassurer et un tapotement doux sur le bras pour tenter de le remettre d’aplomb. L’avantage, c’est qu’il a eu l’occasion de me prouver qu’il a apprécié ce baiser… Je suis folle, ma parole. Qu’est-ce que j’ai, avec tous ces trucs auxquels je pense là, mais c’est quoi c’gros bordel dans ma tête ? Si c’est de l’amour, alors je dis que le truc au-dessus devrait avoir l’obligeance de l’offrir avec un kit de propreté et de rangement. Ouais, ca serait sympa. Là, je dérive complètement… Je le regarde, comme une carpe, et dérive de plus en plus. Ce qu’il est mign… Mais woh woh woh ! On se calme, on va pas lui sauter dessus, là c’est pas l’amour, c’est l’alcool et les hormones. BASTA !

Sa question me remet les idées en place, et ma tête et mes idées reprennent une ligne plus droite qu’avant. Au moins, lui, il accuse bien le coup, moi je suis totalement à l’ouest avec le baiser que je viens de lui voler… Retourner au niveau de la rue ? Et profiter de la fin de la soirée à deux ? Mais carrément ! Voilà quelqu’un qui a enfin des bonnes idées, et je me sens moins stupide.

« Ca me dirait carrément ! Profitons donc de la fin de la nuit, en évitant de se faire prendre… Si on reste ici, on risque de se retrouver derrière les barreaux en moins de deux, ca serait pas classe comme fin de soirée, pour sûr… »

Je lui offre mon traditionnel sourire de petite souris arc-en-ciel, et le suis dans l’escalier alors que je remarque qu’il semble… Chancelant ? Oh oh… Pas bon pas bon, pas bon du tout ! Arrivant tous deux en contrebas, le voilà qui s’effondre, et je me penche directement au-dessus de lui pour vérifier qu’il est encore vivant.

« Zeke ? Ne meurs pas, si tu meurs je te… Je te tue… Merde ca marche pas comme ca…. »

Je me mords la lèvre, et décide de venir en aide à cet écureuil en le prenant par le bras, le portant à moitié et me débattant avec son corps flasque pour le poser assis sur les escaliers dont nous venons. Une fois cela fait, je me mets face à lui, à moitié accroupie, et le regarde. Endormi, il semble… Etrange. Je pourrai presque y voir un Zeke différent. Il semble… Apaisé ? Peut-être que je me trompe, mais c’est ce que je vois moi dans son visage d’homme qui roupille tranquillement. J’ai un demi-sourire et lâche un petit rire adouci.

« T’es vraiment bizarre comme écureuil, toi. J’imagine que comme moi tu as été trop longtemps seul pour pouvoir faire face aux avances d’une femme. »

Je prends alors place à côté de lui, à distance raisonnable, et lui parle doucement, dans la musique douce de la ville qui n’est toujours pas redevenue bruyante. Je souris intérieurement en me rendant compte d'une chose… La fille aux cheveux multicolores avec le type aux cheveux blancs. Je pourrai peut-être lui donner quelques couleurs?

« Je suis très terre à terre, tu sais. Je suis quelqu’un qui a appris à se prendre ses sentiments dans la face… Je ne peux jamais faire semblant longtemps de ne pas savoir ce que j’éprouve. Et je pense qu’on a quelque chose à faire ensemble… Je le sens dans mes entrailles. Mais je sens aussi qu’on doit se séparer aussi avant de mieux se retrouver. Tu connais mon nom, tu sais ce que je fais, alors je sais qu’on se retrouvera. C’est indéniable. Mais pas tout de suite… Il nous reste des choses à accomplir avant que l’on puisse être ensemble. »

Je laisse alors les heures passer, et au lever du soleil, je me lève moi aussi. Je le regarde alors, lui souris et lui glisse à l’oreille quelques mots, juste quelques mots.

« Ne m’oublies pas, on se retrouvera. J’aurais mûri et je serai peut-être enfin prête à accepter ce que je ressens pour toi… Alors attends moi, petit écureuil. »

Je déposais un doux baiser sur sa joue, avant de disparaître en direction du port, baigné des premières lueurs chatoyantes de l’aurore. A bientôt Zeke… A très bientôt.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1487
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   Dim 8 Mar - 2:09

Colorful

Mess



Rise and shine, les paupières tremblotantes de l'ingénieur avaient finalement commencées à bouger après de longues heures d'immobilisme. Il avait froid, un mal de crâne horrible, chaque muscle de son corps étaient endoloris. Il s'était fait tabasser hier soir ou quoi ? D'ailleurs c'était quoi cet espèce de grillage qui lui tailladait le derrière ? Ouvrant finalement ses yeux pochés, le hors-la-loi fut ébloui par la l'étincelante lumière brillant de mille feu au bout du tunnel. Il était mort ? Non c'était simplement le soleil qui se levait droit devant lui c'est ça ? En effet, l'architecte de la ruelle où il s'était réveillé avait apparemment trouvé malin de la bâtir face à l'Est, rien de très agréable pour les types comme lui en somme. Et pourtant... Même s'il avait l'impression de s'être fait écrasé par un train en plus d'avoir déboulé une montagne, l'homme n'avait pu s'empêcher de se réveiller avec un discret sourire sur son visage. Sa joue le chatouillait étrangement et pour la première fois il était heureux de voir le matin. Même si la cage d'escalier était inconfortable et que ses deux voisins alcoolo dégageaient une odeur plutôt violente, il se sentait bien. Se tirant tant bien que mal de son étrange lit de fortune, il tentait de faire travailler son cerveau ramolli afin de se souvenir de... Hé bien quelque chose ! Quelle genre de journée il avait pu vivre pour être aussi chamboulé aujourd'hui ? Alors qu'il traînait sa carcasse le long de cette allée, des bribes de souvenir lui revenaient progressivement. Les marchands, son arrivé sur cette île... Quelle île ? Le nom lui revînt en tête seulement lorsqu'il plaça un pied dans la rue principale. Oui évidemment c'était Mirror Ball, qu'elle autre île pouvait avoir l'air si animé dès l'aube ? En plus ce n'est pas comme si la ville était difficile à reconnaître avec cette énorme bou-

-HEIN ?!

Fixant la boule à facettes éventrés dans le ciel l'ingénieur paralysa un instant avant de voir tout le contenu de la soirée précédente défiler devant ses yeux. Rainbow... Merde comment il avait pu l'oublier même l'espace d'une seconde ?! Pourquoi il s'en voulait d'ailleurs ? Et... Bon sang c'est que son cœur battait la chamade ou quoi ?! Il n'avait fait que penser à son visage c'est pas comme si elle se trouvait devant lui ! Et même si c'était le cas ça ne lui ferait rien pas vrai ? Plus il y pensait plus il avait l'air d'un vrai taré s'arrachant les cheveux sur la tête en plein milieu de la rue. C'était ridicule voyons, il n'avait jamais été proche que de trois personnes dans sa vie et il les avaient toutes trahis avant de s’éclipser en vitesse... Mais où était-elle passé à la fin ?! Est-ce qu'il allait au moins le croiser à nouveau un jour ? Dur à dire, ça dépendrais d'elle peut-être ? Merde est-ce qu'elle était seulement réelle ?! Ça existait vraiment une femme de ce calibre ? Le visage de l'inventeur s'était décrispé, affichant une expression un peu plus triste sous le regard intrigué de quelques spectateurs. Peut-être qu'en fait c'était mieux comme ça non ? Si ça se trouve elle ne cherchait qu'à faire la fête et ne faisait pas de cas de sa personne. C'était probablement ça... pas vrai ? Au final, même si une part de lui souhaitait quelque peu rester devant cette ruelle, une autre avait été trop fière pour le faire. Non pour le moment il voulait seulement regagner le bateau et prendre une pause. Autant se changer les idées en travaillant un peu. C'est sur cette idée qu'il sortit l'une des bouteilles d'alcool qu'il avait subtilisé la veille, peut-être que ça au moins ça lui ferait du bien...



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Colorful Mess *FB* [PV Rainbow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Liquid Rainbow...♪ |libre|
» Le Mess des Marines
» Rainbow Quest
» [LAN] Rainbow Six Vegas 2
» Sean - please excuse the mess, the kids are making memories

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Mirror Ball-