Partagez | 
 

 Vol à la tire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tash
Pirate
avatar
Messages : 185
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
12/75  (12/75)
Expériences:
0/80  (0/80)
Berrys: 826.000 B

MessageSujet: Vol à la tire   Jeu 14 Aoû - 1:20





Vol à la tire


www.musicasparabaixar.org on Grooveshark">Welcome To The Black Parade by Va - www.musicasparabaixar.org on Grooveshark
Un bateau jette l'ancre dans les eaux claires du port de la ville du carnaval dans la lumière du petit matin, l'équipage s'active en sortant tous genres de marchandise, un jeune homme saute par-dessus la rembarre du navire, et atterrit doucement sur le sol dans une élégance qui lui sied si bien. Roké regarde autour lui pour découvrir l'île sur laquelle ses pérégrination ont bien pu le mener, cela semble être un endroit agréable, tout le monde est de bonne humeur, cette journée s'annonce bien. De la musique résonne dans l'air et des personnages costumés créent une ambiance de fête qui donne envie de se laisser aller. Des affiches pour des concerts et autres concours sont affichées sur les murs, Roké regarde un peu histoire de trouver de quoi s'amuser dans les jours qui suivent...

Concours de danse, de force, de culture, de chant, d'échec, BINGO! Un concours de tir.

Le corbeau détache l'affiche du mur et prend le temps de la lire, un fusil à lunette à gagner. Et voilà, Roké a la bave au lèvres, il n'a son deuxième pistolet que depuis quelques semaines et il a encore besoin de s'entrainer avec deux armes, mais il pourrait apprendre à se servir de ce fusil une fois son apprentissage des double magnums terminé, et même si le voleur ne porte pas le combat dans son cœur, apprendre de nouvelles choses est toujours intéressant, il y a aussi 100 000 Berrys dans le prix, ça ne ferait pas de mal de renflouer un peu les caisses. Le nouvel arrivant continu à lire l'affiche, le concours a lieu le jour même, et la clôture des inscriptions était IL Y A 30 MINUTES. Le sang du chatpardeur ne fit qu'un tour, il prend l'affiche du concours d'échec pour plus tard et cours à toute vitesse, sauf qu'il n'a aucune idée d'où peut bien se trouver la "place Vendur" dont il est question sur l'affiche, il demande son chemin à un passant, mais apparemment elle est située à l'autre bout de la ville, impossible d'y arriver à temps en y allant à pied. Sans autre forme de procès, le corbeau prend forme animale, et décolle comme une flèche noire transperçant le ciel. Les toits du coin sont assez haut aussi il doit voler encore plus haut pour pouvoir voir de loin, il a assez peur qu'une crise arrive à ce moment, mais si c'était le cas, il devrait pouvoir se placer au-dessus d'un des toits pour minimiser les dommages. Le corbeau glisse donc en regardant la ville du carnaval, un coin charmant s'il en est, il pourrait y passer un petit moment, après tout il n'est pas vraiment pressé, puisqu'il n'a toujours pas d'équipage. Il y a des fêtes un peu partout dans la ville, c'est plaisant, il faudra y faire un tour un de ces jours. Comme d'habitude lorsqu'il voyage en forme de corbeau, le chatpardeur fait une petite pause sur un toit proche, il atterrit gracieusement, s'assoit, et mange quelques sucreries en reprenant son souffle, et regarde le ciel, pensif.

Ça fait un an que je suis pirate et je n'ai toujours pas d'équipage, ce n'est pas comme si je pouvais me permettre de gaspiller du temps. Dit-il en jetant l'emballage d'une brioche dans le vide.

Après une pause d'une ou deux minutes, l'artilleur repart, il ne faudrait pas arriver en retard parce qu'on a flemmardé. Et après quelques minutes de vol supplémentaire, le chatpardeur y arrive, c'est l'endroit où se déroule le concours. Beaucoup de gens bons ou mauvais sont déjà en train de passer, on entend des coups de feu de toutes part, c'est un jour noir pour les cibles d'entrainement. Le corbeau descend doucement dans une ruelle vide, et reprend forme humaine, avant de se diriger vers la place l'air de rien et en sifflotant.

Bon... trouver le guichet.

Il est là le guichet... Sauf qu'il n'y a plus personne, sans doute parce que les inscriptions sont fermées. Mais qui ne tente rien n'a rien, roké part à la recherche de quelqu'un qui puisse l'aider, un membre du comité d'organisation ou quelque chose comme ça, il aperçoit une jeune femme qui semble conseiller les participants, elle devrait pouvoir l'aider. Le pirate s'approche donc et attend qu'elle ait finit sa discussion.

- Oui? C’est pour quoi?

- Excusez-moi, je voulais savoir s’il était encore possible de s'inscrire.

- Je suis désolé, nous n'acceptons pas les retardataires.

Roké prend une tête déconfite, ça ne l'étonnait pas mais ça le décevait quand même, il ajoute malgré tout;


- Allez, faites un effort, je viens de débarquer, ce n'est pas de ma faute si je suis en retard.

- Je comprends mais je ne peux pas vous inscrire, je suis désolée.


Roké est encore plus dépité, il en voulait bien de ces récompenses, de plus, c'est amusant une compétition. L’homme chat observe alors un temps de réflexion... Après tout, c'était un voleur, s’il voulait quelque chose, il le volait. Alors pourquoi se gênerait-il? Il allait voler le premier prix. Restait encore à savoir si il allait le voler avant ou après qu’il ne soit remis, un tour du propriétaire ne ferait pas de mal. Le corvidé s’écarte donc de la masse de participant qui attend son tour et se dirige vers ce qui semble être « les coulisses » du concours. Il s’approche doucement de l’arrière de la scène où sera sans doute décerné le prix. Deux personnes gardent le prix, il sera difficile de les mettre hors-jeux sans faire de bruit, et sans alerter les participants, et mieux vaut toujours éviter les ennuis. Il ne restait donc plus qu’à voler le prix à celui qui l’aurait récupéré.
Allons voir ce qu’ils valent.
Le chatpardeur se dirige vers les pistes d’évaluation, il ne reste plus que deux participants en course, un grand gaillard dont l’allure ne laisserai pas penser qu’il est capable de manier une arme à feu, et un autre homme tout aussi grand mais beaucoup plus fin, qui porte une paire de lunettes et dont les cheveux blonds ressemblaient trait pour trait à ceux du voleur-pirate. Les deux sont très bons, Roké se demande d’ailleurs si il aurait pu gagner en aillant participé, pas sûr en effet…

Le blond a une longueur d’avance.

Et, en effet, alors que seulement 9/10ème des balles du grand bonhomme touchent le cœur de la cible, 100% des tirs du jeune homme à lunette font mouche, c’est impressionnant. Au bout de quelques minutes, la différence est claire, c’est le jeune homme qui remporte la victoire. On fait monter le vainqueur sur la scène, où on lui donne son prix et où il déclare.

- Si quelqu’un ici se croit meilleur tireur que moi, je suis disposé à l’affronter en duel quand bon lui semble.

La foule se tût, qui pourrait bien battre quelqu’un dont les tirs sont précis à 100% ?

Oh… tu ne crois pas si bien dire, mon ami.

Après un buffet copieux dont Roké ne toucha pas une miette, les participants se dispersèrent et retournèrent à leurs occupations, et alors que le pirate sonde la foule à la recherche de son futur adversaire tout en mangeant un marshmallow, celui-ci vient directement à lui.

Je peux en avoir un ?

Roké lui donna son dû qu’il prit dans un simple « Merci » qui en disait long sur sa personnalité, il ne devait pas parler beaucoup.

Je voulais savoir, depuis tout à l’heure tu m’observe, les yeux pleins d’étincelles, je peux savoir pourquoi ? En plus je ne t’ai pas vu participer au concours, alors que fais-tu là ?

Roké est pris de court, quel sens de l’observation impressionnant. Le pirate avala une autre sucrerie et répondit calmement.

- Ce n’est pas que je n’ai pas voulu participer, je viens de débarquer sur l’île. Et donc je suis arrivé en retard.

- Ah d’accord, si tu es en retard c’est à cause de ça… Et… tu as un problème avec ma victoire, tu penses être meilleur tireur que moi ?!

- Oh ? Surement pas, tu as fait mouche à chaque coup quand même.

- Tu me rassure, eh bien je te laisse profiter, je m’en vais.


Le vainqueur s’en va donc en sifflotant, fier de ses capacités de tireur, portant ses deux pistolets à sa ceinture et son prix, dans son dos, ce qui se révélait être plutôt classe, tout en aillant l’air pratique, le chatpardeur ferait sans doute de même une fois le fusil entre ses mains. Roké s’en va donc dans une autre direction, pour trouver une ruelle où se transformer en corbeau, afin de suivre sa proie sans éveiller les soupçons. Le corbeau prend son envol, et part à la poursuite du tireur d’élite. Il plane tranquillement en observant sa cible, peut être devrait-il sortir son arme et lui tirer dessus par surprise, après tout, il aurait beaucoup moins de mal à récupérer son bien de cette manière qu’en tentant une approche moins discrète. L’homme-chat entame donc sa transformation en hybride, ses yeux s’agrandissent, une partie des plumes disparaissent pendant que ses ailes augmentent en taille, et, alors qu’il s’apprête à dégainer son arme, une balle lui transperce la jambe dans un flot de sang.
Le corbeau chute en étouffant ses cris, l’arme de son opposant toujours braquée sur lui, il arrive malgré tout à atterrir sans trop de dommage, mais les mouvements qui vont suivre ne seront pas des plus indolores.
- Je savais que tu en avais après moi, je t’ai remarqué dès que tu t’es approché de la place du concours.

- Quel sens de l’observation… je suis impressionné.

- Qu’est-ce que tu me veux ?! Tu es jaloux ?!

- Oh, pas le moins du monde.


Sans porter la discussion plus loin, le voleur dégaine ses armes alors que son adversaire lui tire dessus, il pare les balles avec ses magnums, non sans mal, avant de plonger se mettre à couvert derrière un muret, tout en résistant face à la douleur qui lui tenaille la jambe. S’ensuit quelques secondes de calme, on n’entend aucun bruit.
Il est plus habile que moi au tir, si je veux le battre, je dois l’affronter au corps à corps. Mais avec ma jambe dans cet état, réussir à l’atteindre ne sera pas une partie de plaisir.
Le corbeau jette un œil par-dessus la corniche qui lui sert d’abris, sa proie a disparu. Il se dépêche donc de sortir de sa cachette et part à la recherche de celle-ci. Il ne lui faut pas longtemps, alors qu’il court à un croisement en déversant une quantité importante de sang sur les pavé de la rue, une balle fuse vers son visage, il plonge, et parvient à l’esquiver, mais une deuxième balle vient percuter la première, et celle-ci change de direction, jusqu’à lui frôler les côtes. Le chatpardeur file se mettre à couvert.
Quelle technique impressionnante.
Et roké ne croyait pas si bien dire, car avant même qu’il ait finit de reprendre son souffle, une balle fait à nouveau un angle, et fonce vers lui, il n’a toujours pas réussi à retrouver sa cible.

Pant… Pant…

Difficile de marcher dans cette situation, il vaut sans doute mieux prendre de la hauteur sans perdre de temps. Le chat prend donc son élan, il grimpe à une gouttière qui trainait là, et, en se mordant les lèvres pour éviter de crier, réussi à atteindre le toit en faisant glisser ses jambes sur le mur poussièreux du batiment.
D’ici, il peut bien voir les alentours, et il a plus de temps pour éviter les balles qui pourraient lui être tirées dessus. Un petit coup d'oeil sur la ligne des toits de la ville suffit à se repérer, toujours aucune idée d'où peut bien se trouver son adversaire. Et avant même qu'il ait eu le temps de reprendre son souffle, des balles continuent à le poursuivre comme si elles étaient animées, et sans trahir la position de leur propriétaire. L'homme chat continue à courir dans tous les sens, esquivant et parant les balles les unes après les autres, jusqu'au moment fatidique... alors qu'il saute d'un toit à l'autre, il se retrouve encerclé par 5 projectiles fusant à grande vitesse, et ce n'est qu'à ce moment que son adversaire décide de se révéler.

- J'ai gagné monsieur le corbeau!

Mais le regard de Roké n'est pas celui de quelqu'un qui abandonne, il lève le bras, pointe son arme vers la balle qui arrive de devant, vise en une fraction de seconde, et tire...

/BANG/

les bout de métaux se percutent, créant un angle mort dans lequel le corbeau s'empresse de plonger et d'échapper à une mort certaine. Pas une minute à perdre, il court à toute vitesse vers l'endroit d'où il a entendu la voix du tireur, et l'aperçoit quelques mètres plus bas, son fusil à la main. Il plonge dans le vide en criant, brandissant son poing serré, avant d'asséner coup de poing magistral... sur le sol. Eh oui, l'adversaire avait évité le coup. Alors qu'il hurle de douleur aussi bien à cause de l'atterissage et de sa jambe que de son poing brisé, il se reprend et enchaine avec un coup de griffe en revers en plein dans la nuque du sniper. Du sang gicle, la victime s'écroule. Le voleur a dangereusement blessé sa cible, mais n'a pas touché d'artère, il lèche le sang sur sa griffe, et ajoute:

- Savoir tirer c'est bien, mais si tu ne peux plus rien faire dès que tu es repéré, tu as encore quelques progrès à faire. Par contre si tu pouvais éviter de me crever sur les bras, ça m'arrangerait.

Sans rien ajouter de plus, le corvidé récupère son prix, en installe la bandoulière à son cou, avant de déchirer la veste du vaincu et de faire un bandage à la fois pour la nuque de celui ci, et pour sa propre jambe. Des gens ne devraient pas tarder à venir, alertés par les coups de feu et les cris, et à emmener l'homme se faire soigner. Le gagnant se met donc à marcher, la main tordue et la jambe traînante, qu'est-ce qu'il pourrait bien faire maintenant?
...
Le jeune homme sort un bout de papier de sa poche.

Un concours d'échec hein?! Je soigne ça, et j'y vais.


(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
 

Vol à la tire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Manifestan bizango lavalas fè konnen Si yo tire sou nou, nap boule KEP
» Article pour celebrer le bicentenaire de la citadelle/tire d
» Questionnaire : Piper Marc Tire
» Vous voyez une queue en tire-bouchon, là? NON.--" Alors? (Done~)
» "Envole-moi, tire moi de là ! Avec ou sans toi je n'finirais pas comme ça !" [ Rp Heather et Joaquim~ ♫ ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 1 :: San Faldo-