Le Deal du moment : -50%
-260€ sur la machine à café ...
Voir le deal
299.99 €

Partagez
 

 « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Left_bar_bleue52/75« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Left_bar_bleue879/1000« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty
MessageSujet: « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »   « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Icon_minitimeSam 9 Aoû - 20:48


« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Matsub11


« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »
PV Tengoku no Seigi

Cela faisait désormais plusieurs jours que Tengoku no Seigi avait quitté Area Eleven pour la trop tumultueuse mer de Grand Line, dans le simple et unique but de se venger de ce douloureux épisode qui avait eu lieu. Le nouveau navire, l'Aldébaran, était plus grand que le MOT, mieux équipé, plus performant et probablement bien plus solide car clairement mieux entretenu... Les camarades qui voguaient à leurs côtés semblaient tous puissants, et certains possédaient d'ailleurs des capacités hors normes qui sauraient probablement leur être utile... Mais malgré tout cela, Nakata n'avait pas vraiment l'impression d'être à sa place. Ou plutôt il aurait préféré que tout cela n'arrive pas. Même plusieurs jours plus tard, il regrettait la disparition de leur ancien bateau, qui avait su être fidèle pendant si longtemps. Bien sûr, il fallait une fin à tout, et une caravelle n'y faisait pas exception... Néanmoins, pour ce cas-là, le musicien aurait volontiers été adepte du fameux "le plus tard sera le mieux". De ce qu'il pouvait comprendre de leurs sentiments, ses camarades semblaient plus ou moins de son avis... En tout cas, ils semblaient tous prêts à en découdre avec les ennemis, avec une ardeur effrénée. Méliandre, Kyoshiro et Damon étaient probablement ceux à qui cela tenait le plus à cœur... Le Schichibukai, quant à lui, ne voulait pas vraiment du mal à cette étrange organisation qui s'en était pris à eux, au contraire. Il ne les connaissait pas, comment les haïr ? Bien évidemment, il ne pouvait pas les apprécier, puisqu'ils avaient passé à tabac l'un de ses subordonnés et fait couler son ancien destrier marin tout de bois façonné, et le blondinet finirait bel et bien par leur exiger des réponses, mais dans l'immédiat, il ne les exécrait pas. Toutefois, sa condition de leader le forçait à prendre en considération les émotions de ses collègues... Et la vengeance avait progressivement pris sa place. S'il n'appréciait pas que l'on s'en prenne à ses biens, il ne tolérait pas qu'on s'en prenne à ses camarades. Deux d'entre eux avaient été vaincu, et il comptait bien les aider à réparer cet affront. Le Fenice, debout sur le pont de l'Aldébaran, fronça les sourcils dans un faciès sérieux et déterminé. Time End apparaissait progressivement à l'horizon, et ça n'était qu'une question de minutes pour que Tengoku no Seigi ne jette l'ancre près des terres de cette île hivernale. Après cela, il n'y avait plus qu'à espérer pour les ennemis que ceux-là soient parés à toute éventualité : les forbans ne feraient certainement aucun cadeau.

D'ailleurs, Shinsei Ame et Arashi Dake, les deux équipages qui avaient pris la mer en même temps que Tengoku no Seigi et dont les deux navires poursuivaient l'Aldébaran contre le fracas des vagues, sans relâche, étaient tout aussi prêts à combattre que ne pouvait l'être la vampire, sinon plus. La bataille ferait probablement des ravages... Heureusement que l'endroit était, de ce qu'avait pu en comprendre l'artiste tout du moins, pratiquement inhabité. Dans tous les cas, ce dernier allait demander à au moins deux de ses camarades de rester sur le navire pour garder les lieux... Il imaginait que d'autres combattants feraient de même. Conserver une voie de sortie était une tactique élémentaire, néanmoins ça n'était pas tout à fait à cela que Nakata songeait. En réalité, il estimait tout simplement qu'il valait mieux rester en équipe, étant donne que le vigie avait, de son côté, perdu en étant seul. Des duo voire des trio seraient absolument nécessaires pour progresser intelligemment... Même si une certaine navigatrice refuserait probablement de marcher sur sa fierté au non du bon sens et de la sécurité. Soupirant légèrement, peut-être un peu désespéré, le Schichibukai décida d'approcher du bastingage d'une démarche leste et rapide. Il fit alors signe à Kernoza, sur le navire qui se trouvait à tribord du leur. Le but ? Simplement l'avertir qu'ils allaient brièvement mettre sur place un plan d'attaque et de progression sur ces terres enneigées afin de gagner du temps et de submerger les ennemis. Ils étaient nombreux et puissants... Et même si l'ancien gouvernemental pensait, probablement à juste titre, que leurs ennemis devaient guetter leur arrivée avec attention, il voulait également profiter de la situation pour les prendre par surprise. Un nouveau stratagème effroyablement basique qui, une fois de plus, saurait peut-être se montrer à la hauteur des espérances du héraut de la justice... Celui-là même fit à nouveau quelques pas, se replaçant au centre du pont où il s'assit en tailleur, croisant les bras. Le Fenice resta là, calme, attendant simplement que les autres pirates ne viennent le rejoindre. Ce fut chose faite rapidement : Damon fut le premier à arriver, allant simplement s'adosser contre le mât en fermant les paupières, restant immobile et silencieux. Le bretteur était devenu plus introverti depuis sa défaite... Enfin, ça non plus, ça n'était pas étonnant. Il aurait rapidement l'occasion de se racheter, de toute manière.

Alidia et Namusa émergèrent à leur tour des cabines et tandis que le tireur vint se placer aux côtés de son capitaine, la demoiselle se contenta de rester à quelques pas, droite et sereine. Une partie des pirates des deux autres équipages arriveraient bientôt, probablement par la voie des airs grâce à Jay, qui possédait un ersatz de geppou, ou par la voie des eaux grâce à Adilya, la sirène. Il n'y avait donc plus qu'à patienter.


CRÉDIT - FICHE


Du coup : Déjà Kyoshiro, ensuite Méli, ensuite on verra, soit Kaze, soit de nouveau moi /o/

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Left_bar_bleue47/75« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Left_bar_bleue226/750« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty
MessageSujet: Re: « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »   « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Icon_minitimeLun 11 Aoû - 21:46






« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »











D’entrée de jeu le jeune homme su, en mettant les pieds dans la cour des grands, que les choses ne seraient plus aussi tranquilles qu’elles l’avaient été par le passé mais il ne semblait pas plus inquiet que cela. D’un naturel optimiste, il avait toujours l’habitude de faire face à la situation avec un sourire presque énervant sur le visage et ne s’embarrassait jamais de supposition quant à ce qui pourrait se passer ou non à l’avenir. Il n’aimait pas l’idée d’être enchaîné au présent à force de s’en faire pour le future…curieux de nature, il préférait nettement continuer d’avancer sur la route qui était la sienne et se contenter de s’inquiéter en temps voulu. Il avait toujours été confiant de sa capacité à se défendre lui-même et, jusqu’à maintenant, il avait toujours suppose que cela pourrait s’avérer suffisant même dans la cour des grands. Cependant un tout dernier revirement de situation venait de le frapper là où cela faisait mal, lui montrant qu’il était loin d’être infaillible et loin d’être capable de sauver tout le monde comme il le pensait si bien. Les choses étaient plus complexes qu’il n’y paraissait et les adversaires dans cette cour semblaient autrement plus capables et dangereux que la racaille qu’il avait eu l’occasion de combattre sur les 4 mers durant ces quelques dernières années. À chaque fois qu’il fermait les yeux il revoyait cette scène au ralenti, il revoyait l’homme enlevant cette demoiselle, il se revoyait lui foncer dessus avec la détermination la plus poussée qu’il n’ait ressentie de toute sa vie…et, malheureusement, il revoyait son champ de vision se restreindre et ses yeux se fermer au moment du choc provoqué par un violent coup qu’il n’avait pas prévu.
Durant les derniers jours il avait passé des heures à se repasser cette scène encore et encore en se demandant ce qu’il avait raté, en se demandant ce qu’il aurait pu faire pour changer les choses et pour éviter cette accablante situation et il en était arrivé à un constat amer qui blessait son égo comme jamais auparavant : il n’était pas assez fort. Cela faisait partie de la vie sans doute, cela ne ferait que l’aider à se remettre en question afin qu’il puisse avoir un nouvel objectif et une autre raison de continuer à s’améliorer pour que rien de semblable n’arrive de nouveau, mais cette sensation d’impuissance et de frustration était une chose à laquelle il n’était pas familier et qu’il ne désirait certainement pas ressentir de nouveau.
Ces derniers jours furent assez calmes et permirent au jeune homme de discuter un peu avec quelques membres de l’équipage, notamment au capitaine avec qui il eut une courte conversation concernant les objectifs de cet équipage. Ce n’était peut-être pas le meilleur moment pour discuter de cela mais il prit l’occasion qui lui fut présentée, permettant aux deux hommes d’apprendre un peu plus à se connaître…un peu plus que les quelques mots échangés sur Graou island. Si le capitaine semblait avoir réalisé quelque chose qui sembla lui enlever un peu du poids qu’il avait sur les épaules depuis quelques temps déjà, le jeune homme ne ressentit pas un tel soulagement car il savait qu’il ne pourrait être pleinement satisfait que quand il aurait réparé son erreur : quand il aurait enlevé cette demoiselle des mains de ses ravisseurs.
C’est donc vêtu d’un costume noir et d’une chemise grise, habits chics mais sobres, ainsi que d’une ceinture - accrochés à laquelle pendaient ses deux sabres - que le jeune homme pénétra sur le pont, un air un peu moins serein que d’habitude sur le visage car il savait ce qui était en train de se préparer en voyant sa destination se dessiner sous ses yeux. Les mains dans les poches, il avança silencieusement jusqu’à l’avant du pont, laissant son regard se perdre dans l’horizon en attendant que le navire arrive.

Les évènements allaient sans doute s’enchaîner rapidement, l’équipage était attendu et des pièges étaient sans doute tendus. Mais tout cela importait peu, il avait une mission et n’en dévierait pas, il ne laisserait personne l’arrêter une seconde fois.









© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Left_bar_bleue37/75« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Left_bar_bleue70/350« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty
MessageSujet: Re: « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »   « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Icon_minitimeMer 13 Aoû - 13:44

« La vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »
Tengoku no Seigi



Il n'y avait une fois de plus qu'un seul et unique sentiment qui m'animait, décuplant encore plus la rage que j'avais pu ressentir lors de la mort d'Hato, ayant gonflé mes envies de destruction, ce monde était pourri, bien plus pourri que je n'avais pu l'imaginer il y a de ça des années, personne en ce monde ne méritait de le fouler, pourquoi s'en prendre de cette manière au peu qu'il ne me restait. Ils allaient tous périr d'une manière ou d'une autre, un jour ou bien l'autre mais une chose était certaine ce serait moi qui mettrait une fin à tout ça. Hato lui voulait éliminer notre race de la terre, mais aveuglée par la colère, la haine et la tristesse qui m'animaient je commençais de plus en plus à penser que nous avions été « créés » pour une seule et unique chose, éradiquer le mal ici bas, puis finir par mourir à notre tour privés de la seule chose nous maintenant en vie.
Je n'avais pas ouvert la bouche une seule fois depuis que nous avions pris la mer, je n'avais même pas cherché à croiser ou bien me mêler à qui que ce soit. Je ne voulais pas entendre Blondie me sermonner ou quoi que cela puisse être d'autre, je savais pertinemment qu'il tenterait d'une manière ou d'une autre d'apaiser mes maux ou du moins de me contenir ou me faire retrouver la raison. Il savait très bien ce que j'allais faire, il savait qu'un massacre allait avoir lieu même si je devais y laisser la vie, peu m'importait, à présent j'étais seule, je ne perdrais absolument plus rien, j'étais vouée à une existence solitaire, même Ruby semblait s'en être allée, alors mourir une seconde fois m'importait peu...

Je détestais ce navire, jamais je ne pourrais prendre le moindre plaisir à le mener, son bois n'avait aucun relief, il était d'un tel plat que le bois ne semblait en rien vivant, on aurait presque pu croire que la barre avait été moulée dans un seul et unique morceau de bois, et ce brillant, cette sorte de vernis qu'ils avaient mis dessus me donnait tout bonnement envie de vomir... Je ne retirerai jamais mes gants pour ne faire qu'un avec elle, aucune envie de ce contact bien trop propret, de ce bois bien trop net pour être réel...
Nous n'étions plus qu'à quelques mètres de l'île, je n'en savais pas grand chose, je ne m'étais jamais aventurée aussi loin sur Time End, mais son climat se trouvant très proche de celui du Royaume de Drum j'en jubilais déjà, la neige était mon élément, j'aurais déjà cet avantage sur beaucoup d'autres parmi nous et peut être même sur ces salopards... Sans oublier que la nuit tombée bien vite sur ces contrées enneigées... Un sourire des plus mauvais naquit sur mes lèvres alors que je manœuvrais le navire de manière à accoster, une fois que tout fut en place, je délaissais la barre et l'ancre de ce maudit rafiot et vint à mon tour me joindre au petit groupe.

Je laissais échapper un soupire avant de me laisser tomber au sol assise en tailleur l'air complètement ailleurs. J'imaginais déjà leurs entrailles voler en tout sens pendant que je me repaitrais de leur sang sans le moindre remords, allant même jusqu'à entendre déjà les cris outrés de Nakata ou même de le voir débarquer en fier défenseur de la justice et tenter de mettre fin au massacre. Je n'avais que faire de son éventuel plan et il le savait probablement déjà, je n'étais là que pour faire à peu près bonne figure histoire que son égo n'en prenne pas trop un coup devant ce qui semblait prêt à devenir ses futurs alliés... Certes je ne les aimais pas, mais je n'avais plus beaucoup de temps à passer parmi eux et il valait peut être mieux au final que Blondie s'entoure d'autres pirates qui eux auraient peut être ce qu'il fallait pour éviter que ceux qui voyagent avec le Phoenix finissent tous comme la plupart de ses anciens compagnons... A croire que tous les équipages dont il avait fait parti avait comme avenir de périr... Les maudits... finalement tous les détenteurs de FDD ne portaient pas mal leur surnom. Nous avions tous le même destin funèbre nous courant après sur les mers ou sur terre...

« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE

_________________
[22:08:36] Zeke Lundren : Méli reine des amazones martiennes sanguinaire ''comme elle est féminine dans ce bain de sang *0* ''


« There's something wrong with me, and I hear it in the way you say no really it's okay, you say there's something wrong with me I know so go away ... »
Redsky
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Left_bar_bleue52/75« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Left_bar_bleue879/1000« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty
MessageSujet: Re: « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »   « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Icon_minitimeJeu 14 Aoû - 22:40


« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Matsub11


« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »
PV Tengoku no Seigi

Comme prévu, Kyoshiro vint bien rapidement s'avancer près du blondinet qui resta calme et silencieux, patientant, immobile, en attendant que le reste des forbans ne parviennent jusqu'à lui. Dans le même temps, il essayait tant bien que mal de faire le tri dans ses pensées, pour garder l'esprit clair et élaborer un plan qui ne serait ni trop dangereux, ni trop précautionneux. Ils n'étaient plus des enfants, les pirates réunis ici, sur l'Aldébaran, et les deux équipages qui étaient prêts à combattre à leurs côtés étaient également de puissants combattants. Il ne servait donc à rien, aux yeux de Nakata en tout cas, de prendre diverses mesures de sécurités qui, non contentes d'être inutiles, risquaient d'entraver leur progression et donc le bon déroulement de la double mission qui leur était décernée ce jour-là. Car si Méliandre et Damon étaient probablement plus axés sur la première d'entre elle, à savoir la vengeance froide et brutale, ça n'était pas le cas de tout le monde. Le bretteur possesseur du fruit du démon de la lumière souhaitait probablement remplir avant tout leur second objectif, à savoir sauver Danaé Frey, la capitaine qui avait été la cible manifeste de ce groupuscule, pour une raison ou pour une autre. Au final, ce qui pourrait s'avérer dangereux, c'était tout simplement de mettre leur rancune au premier plan afin de terrasser leurs ennemis sans prendre garde à ne pas sauver l'otage, qui risquait d'être bien rapidement mal en point... C'était pour cela que le jeune leader de Tengoku no Seigi s'évertuait à penser à tout. La frappe devrait être d'une précision chirurgicale et d'une vitesse inouïe, pour vaincre sans laisser non seulement la moindre possibilité de rétorque, mais de surcroît en les empêcher d'user de l'avantage qu'ils possédaient. Enfin, des avantages aurait été plus correct : en plus de la pauvre otage qui risquait d'être utilisée pour tenir les trois équipages à distance, il y avait bien évidemment l'armement, qui devait être organisé de sorte que les forbans ne puisse progresser aussi aisément qu'ils ne l'auraient voulu sur Time End, mais également ladite Time End elle-même. Après tout, le Fenice n'avait jamais posé le moindre orteil sur cet île préhistorique, et n'avait entendu guère plus que des rumeurs à son sujet à travers d'innombrables témoignages. On racontait parfois que les lieux, inhospitaliers, avaient été colonisés par la révolution ou diverses mafias hors-la-loi pour y implanter de performantes usines d'armes. D'autres témoignages aux origines douteuses rapportaient l'existence de dragon de glace, ou bien même parfois de troll des cavernes pourvus de massues immenses capables d'écraser un être humain tel un moucheron. Bien évidemment, le zoan, quand à lui, ne croyait rien de ces rumeurs : ce qu'il retiendrait de cet endroit, c'était ce qu'il y trouverait. Rien de plus, rien de moins. Les "on dit" étaient pour l'heure ses dernières préoccupations.

Après quelques instants à patienter, Méliandre elle-même assise non loin du blondinet qui gardait les bras croisés et un air sérieux cloué sur le visage, ce fut au tour d'une partie de l'équipage d'Arashi Dake de faire son arrivée. Jay Kelireo, le géant, savait manifestement utiliser un ersatz du geppou, puisqu'il marchait dans les airs par petits bonds, avec une aisance stupéfiante pour quelqu'un de sa taille. Dans sa main gauche, il tenait sa hallebarde, comme s'il était convaincu que quelqu'un ou quelque chose risquait de profiter de l'occasion pour les attaquer. Au final, Nakata songea qu'il n'avait pas tort d'être sur ses gardes : d'ici quelques minutes, ils seraient officiellement en territoire ennemi, et s'en sortir sans contusions relèveraient du miracle. Dans sa main droite placée ouverte et horizontalement se dressaient deux silhouettes, probablement deux autres représentants de l'équipage. La lieutenante Héléna Stompasky, une blonde aux allures de guerriers, et l'homme écureuil Renald Macchigan, médecin, se trouvaient tout deux là. Si la première ne souffrait manifestement d'aucun mal, le second avait encore quelques bandages autour du corps, vestiges de la débâcle cuisante qu'il avait subi sur Area Eleven. Quand Jay fut suffisamment proche de l'Aldébaran, les deux forbans sautèrent sur le pont et vinrent s'asseoir à proximité du groupe, en silence, adressant tout de même un signe de tête poli à l'assemblée que le Phoenix vint leur rendre calmement. Ils étaient ses alliés, aujourd'hui, et risquaient de le devenir durablement si la situation l'exigeait... Toutefois, pour le moment, le musicien n'avait pas la tête à s'amuser naïvement et à profiter du temps, au contraire. Bien sûr, cela ne l'empêchait fort heureusement pas d'être courtois, mais de là à plaisanter joyeusement en leur adressant un sourire niais, il y avait une marche. Le géant, une fois le trajet effectué, s'en alla, retournant sur son propre navire en laissant les deux compères ici. A vrai dire, c'était tant mieux : le capitaine de Tengoku no Seigi n'était pas certain que son navire actuel, quoi que clinquant, soit capable de retenir une telle masse sans faillir à la tâche. Sécurité obligeait, la décision prise par Jay était de loin la meilleure. Ainsi, le Fenice n'attendait plus que quelques personnes pour commencer cette réunion aux allures stratégiques : les quelques membres éminents de l'équipage d'Arashi Dake.

Et ceux-là non plus ne furent pas longs à arriver. En effet, une très large planche de bois leur servit temporairement de navette entre leur navire et l'Aldébaran, tractée par Adilya, la sirène. Nakata n'avait jamais vraiment côtoyé de créature sous-marine, à l'exception de quelques rencontres fortuites poussées par le destin et le hasard. Il avait toutefois entendu parler de leur légendaire habileté à nager, et force était de reconnaître qu'avoir un tel être dans son équipage était un atout sérieux. Une fois à proximité du navire de Tengoku no Seigi, les deux forbans qui se trouvaient sur la planche en question montèrent tandis que la sirène repartait de son côté, à la manière de Jay un peu plus tôt. Les deux combattants qui s'avancèrent jusqu'au petit groupe déjà constitué étaient le capitaine, Echileon Kernoza, qui adoptait le même air profondément agacé depuis qu'il avait appris l'enlèvement de Danaé, et sa lieutenante, Jikin Monica, dont le blondinet ne savait que très peu de choses. A la manière de Renald et d'Héléna, les deux pirates adressèrent à l'assemblé un vague signe de tête avant de s'asseoir calmement et poliment, sans faire parler d'eux. Maintenant qu'ils étaient arrivés, tous ceux qui devaient impérativement être présents étaient ici, près du Fenice. Celui-là même balaya donc les hors-la-loi qui l'entouraient du regard avant de prendre la parole :

-Je vais nous épargner du temps en occultant volontairement les futilités qui entourent une attaque telle que celle que nous menons, comme la méconnaissance du terrain ou les risques de sous nombres évidents. Toutefois, il y a de fortes chances que nous soyons mieux préparés au combat, ou, en tout cas, plus motivés. C'est sur cela que nous devrons jouer.

Le capitaine marqua une courte pause avant de prendre la parole à nouveau, détournant son regard vers Kernoza qui l'écouta silencieusement et sérieusement, semblant boire ses paroles sans aucune animosité :

-Je comptais sur le concours d'Adilya et d'un voire de deux de tes camarades pour garder les navires, en plus de Namusa ici présent. Ils seront nos seuls tickets de fuite dans l'optique où la fuite serait la seule issue, il faut donc nécessairement les conserver hors de portée.

L'autre leader fit un bref signe de tête positif, acquiesçant les paroles sans rien ajouter, comme si le début du plan lui paraissait d'un correct établi. Bien évidemment, le Phoenix se doutait que d'autres, comme Méliandre, ne l'entendaient pas de cette oreille. Difficile de croire en effet que la vampire prendrait le luxe de s'enfuir une fois lancée en plein combat.. Non, il y avait même de fortes chances pour qu'elle meurt au combat si la tournure de la situation commençait à les mettre en péril. Chassant ces funestes pensées de son esprit en tentant de conserver au plus loin la douleur du haki de l'observation qui commençait à lui marteler le crâne à nouveau, le blondinet se tourna cette fois-ci en direction d'Héléna et de Renald :

-Dans l'idéal, il faudrait constituer plusieurs duos ou trios, qui fonctionneraient de telle sorte que nous pourrions nous couvrir les uns les autres en cas de difficulté. Je comptais sur vous, Shinsei Ame, pour avancer à nos côtés un premier temps et bloquer la progression des possibles ennemis de façon pure et dure.

Le Schichibukai attarda une seconde son regard sur la bretteuse, qui ne semblait pas de cet avis, une lueur de mécontentement ayant brillé pendant une demie seconde de trop dans son regard. L'éminent forban l'invita donc à parler en croisant les bras et en prenant cette fois-ci un ton moins sérieux, mais plus convivial :

-Si tu as des remarques, tu te dois de les faire. Tu représentes un groupe, et ton avis ici est aussi important que le mien. Je n'établis aucune vérité, je dépose mes propres hypothèses.

Si la chose sembla surprendre la blondinette dans un premier temps, celle-là détourna lentement le regard par la suite et ajouta bassement :

-C'est que... Danaé est une amie de longue date, et je veux combattre pour lui prêter main forte. Pas pour retenir une poignée de larbins.
-C'est précisément pour cela que je préfère te tenir à distance.

La jeune femme ramena son regard sur Nakata, légèrement estomaquée par une telle réponse, tant et si bien que le combattant se sentit obligé de rajouter par la suite pour expliquer plus correctement ses motivations :

-La première fois, dans le hangar, si vous avez perdu, ça n'est pas par manque de force, c'est par manque de sang froid. A part une poignée d'entre vous, l'attaque par surprise a eu le don de vous sortir de vos gonds et de vous forcer à réagir vivement, et donc de façon approximative. Enfin, ce sont les conclusions que j'en ai tiré, il se peut que je me trompe, là encore.
-Non... ça c'est passé ainsi.

Elle était donc raisonnable. Légèrement soulagé de ne pas devoir faire face à un caprice d'un personnage récalcitrant, l'ancien Supernova lui adressa un bref sourire avant de prendre la parole une fois de plus, en pointant du doigt l'île à l'horizon qui ne cessait de grossir et de se dévoiler aux yeux des aventuriers :

-A priori, l'endroit est de surface plutôt petite. Le parcourir ne sera qu'une question d'instants. Mais pour aller plus vite, nous devrons tôt ou tard nous séparer.

Le capitaine de Tengoku no Seigi posa une main au sol et se redressa lentement avant de s'avancer jusqu'au bastingage pour y prendre appui un court instant, avant de se retourner pour faire face à l'assemblée une fois de plus. Il détailla le regard de chaque femme et de chaque homme présent avant de reprendre avec détermination et sérieux, ne laissant aucun doute s'insinuer dans sa voix :

-Nous les écraserons tous, un à un.

Et tandis que grossissait petit-à-petit Time End, le Fenice se plaça avec encore plus d'ardeur dans cette position guerrière : oui, il allait tous les écraser.


CRÉDIT - FICHE

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Left_bar_bleue47/75« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Left_bar_bleue226/750« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty
MessageSujet: Re: « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »   « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Icon_minitimeDim 17 Aoû - 11:11






« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »












Depuis que le jeune homme était arrivé dans cet équipage il n’avait, malheureusement, pas eu l’occasion d’expérimenter des moments de joie et d’allégresse comme on pourrait s’y attendre en rejoignant une nouvelle communauté. Au lieu de cela il avait vu ses membres dans des situations peu reluisantes, remplis de doute et de tristesse, de chagrin et de colère après la perte d’un des leurs et de leur navire. Ce n’était certainement pas le meilleur moment pour rejoindre un groupe, ce n’était pas le meilleur moment pour tenter d’en faire partie car, en son âme et conscience, il ne pouvait pas faire sembler de partager avec eux une douleur qui lui était totalement étrangère. Il errait dans les couloirs sombres et vides de ce bateau sans savoir que dire ou que faire, en ayant cette sensation des plus frustrantes qui lui faisait clairement comprendre qu’il n’y avait rien qu’il puisse faire pour améliorer la situation. Le deuil n’avait besoin que de temps pour que sa douleur s’en trouve amoindrie, les gens n’avaient besoin que de temps pour découvrir la façon dont ils surmonteraient cette perte et ce besoin de temps était justement ce qui frustrait le plus le jeune bretteur. Il n’aimait pas rester ainsi, au milieu de la foule, à ne pas comprendre ce qu’il se passait et surtout à ne pas comprendre comment résoudre le problème qui se présentait à lui. Pourquoi ? Parce que, aussi loin que le ramène sa mémoire défaillante et fragmentée, il n’avait jamais eu le malheur de ressentir la douleur de la perte d’un être cher et il espérait de tout cœur ne jamais avoir à la subir.
L’éternel optimiste qu’il était avait idéalisé cette rencontre, cette nouvelle vie qui s’était présentée à lui et il espérait toujours que le lendemain serait plus radieux qu’aujourd’hui. C’était frustrant de se trouver au milieu d’une foule et de ne pas se sentir à sa place, de se sentir comme un étranger et de commencer à croire que tout le monde finirait bientôt par penser la même chose. Il aurai voulu prendre chacune de ces personnes dans ses bras, il aurai voulu les faire rire pour alléger le poids qui pesait sur leurs épaules, il aurai voulu leur faire décrocher au moins un sourire mais il se rendit vite à l’évidence : il n’y avait, actuellement, rien qu’il puisse faire pour améliorer les choses et briser ce silence oppressant. Tournant en rond comme un lion en cage, le jeune homme décida donc de sortir et, croisant quelques personnes, n’osa ouvrir la bouche car il ne savait vraiment pas comment détendre l’atmosphère et faire empirer les choses était la dernière chose qu’il souhaitait.
Ce sentiment de culpabilité lui restait coincé à la base de la gorge et lui laissait un désagréable arrière-goût d’inachevé, l’empêchant d’ouvrir la bouche et de former des mots qui seraient, à présent, futiles. Pourquoi futiles ? Parce que l’heure n’était plus aux mots, l’heure n’était plus à la culpabilité et à la tristesse car sa destination se dessinait devant lui, grossissant à vue d’œil au fil des secondes interminables. Personne, y compris lui, ne savait à quoi s’attendre. Personne ne savait ce qui se trouverait là-bas mais tous avaient accepté de participer à cette opération avec des objectifs bien différents. Si certains, comme Kyoshiro, étaient mus par une volonté de sauver la demoiselle des griffes de ses ravisseurs, d’autres laissaient gronder en eux une émotion humaine et plus basique dénommée la vengeance. Ces équipages n’agissaient pas pour la justice, ils n’agissaient pas pour protéger la veuve et l’orphelin mais simplement pour reprendre ce qui leur avait été volé et, surtout, pour punir ceux qui avaient tenté de semer le trouble au sein de leur communauté en brûlant leur navire et en les attaquant par surprise. Il n’y avait pas de pardon possible, même aux yeux du jeune candide, il n’y avait pas de discussion possible avec de telles personnes même aux yeux de quelqu’un d’aussi généreux et pardonnant que le jeune bretteur.
Toujours silencieux, les mains plongées dans ses poches, le jeune homme tenta de faire fi de la douleur qui lui martelait la tête depuis plusieurs jours déjà afin de se concentrer sur les évènements à venir. Il ne pouvait pas se permettre de ne pas être au maximum de ses capacités et ces voix venaient se mettre au travers de sa route au pire moment possible, ce n’était pas bon signe du tout, vraiment pas. Toujours face à la mer et à l’île qui se dessinait devant lui, le jeune niais ne se retourna pas un seul instant car croiser un de ces regards ne le faisait que se sentir plus mal, le ramenant à son propre échec. Il s’était excusé auprès de la camarade de la capitaine et auprès de tous les compagnons au coté de qui il avait été si rapidement battu et pourtant il ne se sentait pas mieux et eux non plus. Ces excuses avaient été inutiles, elles n’avaient même pas réussi à remonter le moral du jeune homme qui ne serait sans doute satisfait que quand la demoiselle serait de retour parmi les siens. Laissant encore d’autres personnes mettre les pieds sur ce navire pour entamer une discussion avec le capitaine, le jeune homme resta isolé à l’avant du bateau, mais toujours à portée pour écouter ce qui se dirait.

C’était le capitaine qui allait se charger de la stratégie et, bien qu’il n’y connaisse pas grand-chose, le jeune Kyoshiro supposait que c’était ce qu’il y avait de mieux pour cela. Il n’était pas mû par la vengeance, il n’agissait pas pour faire couler le sang mais bien parce qu’ils devaient tous agir et découvrir le véritable but de cet enlèvement. Il devait être celui qui était, ici, le plus capable de garder son sang-froid et il était probablement celui avec le plus d’expérience. Tous, y compris le jeune maudit qui s’ignorait, écoutèrent et burent les paroles du blond presque comme si elles étaient paroles d’évangile. Personne ne savait ce qui les attendait là-bas ni combien d’adversaires ils allaient devoir combattre, c’était sans doute pourquoi le blondinet sembla avoir réfléchi à tout, y compris à une option de fuite si les choses tournaient mal…mais, même s’il ne le disait pas, à aucun moment le jeune bretteur n’avait envisagé de fuir devant ce danger-là.
Bientôt, en entendant le blondinet refuser à la camarade de la capitaine enlevée qu’elle participe directement à son sauvetage, le jeune homme se mit à lutter pour ne pas serrer les poings et juguler la frustration qui lui montait au cœur en repensant à cet évènement. Les choses s’étaient passées si vite que tous s’étaient emballés bien trop rapidement pour leur propre bien, submergés par cet échec éclair et cuisant…mais les choses se seraient-elles passées autrement si tous avaient su garder leur calme ? Si le capitaine semblait persuadé que oui, cette opinion ne devait pas être partagée par tous. Mais peu importait ce que chacun croyait à ce moment-là, ce qui importait était de croire en la réussite de l’opération à venir car sans espoir tout était perdu.

Ce discours importait peu du moment que ces hommes et ces femmes gardaient la foi et ne se laissaient pas aller au désespoir après cette petite défaite. Le jeune homme aurait voulu ouvrir la bouche pour ajouter quelque chose à la dernière tirade de son chef mais, une fois encore, aucun son ne sortit de sa bouche…il n’avait pas l’âme d’un leader, il ne savait pas galvaniser les troupes et devait donc se contenter de jouer avec les cartes qu’on avait bien voulu lui donner.

« … »

D’ordinaire le jeune homme n’était pas violent, voilà pourquoi il ne se reconnut pas dans la dernière tirade de son capitaine. Son égo en avait pris un coup après cette défaite mais son esprit était davantage focalisé sur le sauvetage que sur une vengeance qui ne ramènerait rien de bon. La vengeance n’était qu’un cercle vicieux un de ceux qui ne réussissaient à personne et qui ne faisaient qu’empirer les choses : il préférait nettement faire amende honorable en sauvant cette demoiselle, en réparant son erreur. Posant un pied sur le bastingage, plongeant son regard sur l’horizon, le jeune homme prit une profonde inspiration en se demandant vraiment ce qu’il allait rencontrer.









© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Left_bar_bleue37/75« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Left_bar_bleue70/350« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty
MessageSujet: Re: « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »   « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Icon_minitimeVen 22 Aoû - 13:05

« La vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »
Tengoku no Seigi



Je n'avais pas écouter la moindre des paroles du capitaine, je ne les avais pas regardé s'avancer vers nous, ils n'étaient pour moi que des étrangers et le resteraient. Je n'avais que faire de ses paroles, de toute façon que savait il réellement ? Absolument rien comme nous tous après tout, nous ne savions rien d'eux, rien de l'endroit dans lequel nous allions nous aventurer si ce n'était pour ma part qu'il y régnait un froid tout aussi mordant que sur Drum...
Je n'avais que faire de son plan jusqu'à ce qu'il se mette à parler de duo et de trio, à ce moment là je ne pu me retenir de lui lancer un regard noir, dont il était aisé de comprendre qu'il était ABSOLUMENT hors de question que je me trimballe un des leurs ni même qui que ce soit d'autre ! Sans compter le fait qu'il souhaitait fuir en cas d'impossibilité de les battre il fallait fuir. Cette fois ci je ne pu me retenir et lâchais d'un ton amer :

« Fuir... Un capitaine est censé couler en même temps que son navire, il ne doit pas l'abandonner, tu souhaite réellement salir un peu plus ton image ? Libre à toi, tu te trouveras quelqu'un d'autre pour mener ton navire, si on peut encore nommer une telle chose un navire... »

Je crachais au sol avant de me relever et m'éloignais de leur groupe, il me dégoûtait, il me donnait envie de vomir, il pensait paraître fort et déterminé mais pour moi il n'était qu'un couard. A croire que perdre des être chers et notre précieux navire n'avait fait avoir que l'effet inverse de ce que cela aurait dû lui faire, à croire que ces épreuves n'avaient fait que le ramollir et rien de plus. J'avais envie de le frapper pour lui faire reprendre conscience, pour qu'il retrouve cette envie d'antan, celle de sauver l'honneur de l'équipage et d'honorer la mémoire de ceux qui ont péri par le passé.
Sans attendre un mot de plus je me dirigeais de nouveau vers la barre et la repris en main menant le bateau sur la côte avant de jeter l'ancre.
Une fois fait je descendis dans ma cabine et récupérais mes armes avant d'attraper Ysalis par le col :

« Tu restes là avec Namusa et les bêtes à poil je n'ai pas envie que Zima fasse une bêtise et lui arrache la tête, elle n'a jamais vraiment aimé les armes à feu... »

La gamine se débattit, crachant et pestant son mécontentement par ses habituels mots doux... Tout ça n'avait été que foutaise, ou du moins demi foutaise, Zima n'en avait strictement rien à faire de Namusa, sans compter qu'elle viendrait probablement avec moi, mais je ne voulais pas me retrouver avec la môme dans les pattes, de toute façon ce n'était pas un endroit pour elle là bas...
La balançant sur le lit de la cabine puis je repris la direction du pont tout en inspectant mes pistolets, sans jeter le moindre regard aux alentours, je montais sur le bastingage avant de sauter à terre.

« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE

_________________
[22:08:36] Zeke Lundren : Méli reine des amazones martiennes sanguinaire ''comme elle est féminine dans ce bain de sang *0* ''


« There's something wrong with me, and I hear it in the way you say no really it's okay, you say there's something wrong with me I know so go away ... »
Redsky
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Left_bar_bleue52/75« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Left_bar_bleue879/1000« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty
MessageSujet: Re: « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »   « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Icon_minitimeDim 24 Aoû - 21:26


« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Matsub11


« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »
PV Tengoku no Seigi

Il s'y était attendu. Cette réaction était tellement prévisible qu'elle en devenait encore plus irritante. Son contenu, le blondinet n'y prêtait même plus attention. C'était un condensé de tout ce qu'elle avait pu dire, depuis quelques jours, voire quelques semaines. Oui, c'était tout ce qu'elle lui imputait, depuis la mort d'Hato... Et même avant. Sa présumée lâcheté... Nakata en avait envie de vomir. Il ne pouvait pas concevoir que la vampire soit si loin de la réalité. S'il avait évoqué la fuite comme une probabilité, c'était bien évidemment en cas de danger exceptionnel et cela, Méliandre semblait l'avoir cerné. Mais ce qu'elle n'avait pas compris, c'était tout simplement qu'en tant que capitaine, il imputait au Phoenix bien plus de contraintes qu'elle ne pouvait en imaginer. La survie de ses camarades et subordonnés en était une, primordiale. A partir de là, il se retint de lui répondre, la laissant vider son sac en fermant lentement les paupières, comme las de tout cela. Il avait bien tenté, pendant quelques jours, de discuter avec elle pour essayer de lui faire entendre raison... Mais depuis la mort de son amant, elle était tout simplement devenue ingérable. Un condensé de rage brut et prêt à exploser à tout moment. Elle n'avait jamais fait preuve de subordination ou de loyauté, par le passé, mais avait toutefois écouté les paroles du chef de Tengoku no Seigi avant d'en faire à sa guise. L'heure n'était manifestement plus à l'écoute, pour la vampire. Le maudit ne pouvait plus rien faire pour elle, à ce stade-là. Il le savait, et c'était probablement ce qui lui faisait le plus mal. Savoir qu'elle risquait de se mettre en danger de mort tout simplement pour essayer de satisfaire son insatiable appétit de vengeance le rendait malade. Soit elle ne comprenait pas à quel point la situation risquait de dégénérer une fois sur Time End, soit elle était consciente des risques et voulait tout simplement jouer la suicidaire. Dans tous les cas, l'ancien gouvernemental ne marcherait pas dans ses stratagèmes sanglants. C'était absolument hors de question. Quant à l'échappatoire qu'il voulait tant préserver, et à cause de laquelle elle se permettait de l'insulter de lâche devant tous ces forbans réunis, le Fenice ne s'était jamais expliqué de façon concise. Il n'avait jamais dit qu'ils fuiraient tous ensemble afin de préparer une nouvelle attaque, plus planifiée, et rendue plus aisée grâce aux divers renseignements qu'ils auraient pu récolter durant ce premier essai. A vrai dire, il n'avait jamais dit que lui, le leader, prendrait ses jambes à son cou. C'était même l'inverse. Tant qu'il restait sur l'île un seul de leurs alliés, il resterait ici, à combattre, même seul face à des milliers. Son devoir était de protéger ses camarades. Et s'il devait donner sa vie pour qu'eux survivent, il le ferait avec honneur et vaillance. Il n'était pas le faible couard qu'elle prétendait voir. Il était tout simplement moins égoïste qu'elle.

Méliandre s'en retourna manier le navire pour l'amener à destination, s'éloignant du groupe sans attendre quelque réponse que ce soit qui, de toute manière, ne vint jamais. Non, le temps de la discussion était passé : si elle ne prenait pas sur elle pour écouter et concevoir, Nakata n'avait désormais plus rien à lui dire. Il n'avait pas de temps à perdre en futilités, et c'était d'autant plus vrai maintenant que Time End ne cessait de croître sous leurs yeux concentrés. Le jeune blond ouvrit les paupières à nouveau une fois l'ouragan disparut, calme et serein, plus qu'il ne l'avait jamais été après une dispute de ce style avec la navigatrice. Il comprenait clairement ce qu'avaient voulu dire ces derniers mots, et s'y était attendu depuis quelques temps déjà, depuis la mort d'Hato plus précisément. La présence de la vampire au sein de Tengoku no Seigi était fortement compromise, mais les intérêts de leader passaient avant ceux d'humain. Si le combattant aurait volontiers voulu discuter avec celle qu'il considérait toujours malgré tout comme sa camarade, qui était pour lui non seulement un allié de taille mais également un cœur bon au sein d'une enveloppe charnelle des plus morbides, il devait considérer le fait qu'elle risquait de mener tout l'équipage à sa mort en prenant des décisions trop dangereuses et menaçantes. Elle était la navigatrice, après tout : c'était sur ses épaules que reposaient directement les vies de bien des pirates ici réunis. Et en tant que supérieur, le Phoenix ne pouvait accepter que l'on mette ses subordonnés en danger de la sorte. Si elle n'était pas capable de se calmer et de vivre pour elle et non pour la vengeance, alors il devrait effectivement, tôt ou tard, lui dire de s'en aller. Vouloir se venger n'était pas une mauvaise chose : le faire au dépend des risques et sans considérer autrui en était une autre. Prendre une vie, aussi corrompue et viciée fusse-t-elle, était toujours un crime. Cela, le Fenice l'avait cerné depuis bien longtemps, et au vu du sang qui lui tâchait les mains depuis des années, il était probablement l'un des plus hideux hors-la-loi que le monde n'ait jamais porté. Mais malheureusement, avant d'être un hors-la-loi, il était un capitaine. Le capitaine d'un fier équipage, le leader d'un groupuscule promis à une destinée exceptionnelle. Il ne vivait plus seulement pour lui. Il vivait avant tout pour eux.

-S'il n'y a pas d'autres objections... Nous pouvons y aller.

Son regard balaya chaque homme et chaque femme ici présent tandis que l'Aldébaran cessait sa manœuvre aussi proche que possible de la côte de Time End. Il y voyait une détermination sans borne, un courage exceptionnel... Il était grand temps de combattre.

-Damon, avec moi. Quant à vous... Tâchez de rester en vie. N'en faites pas trop.

Le Fenice se retourna en resserrant son bandeau autour de son front avant de poser les pieds sur le bastingage. D'un coup puissant, il se propulsa droit vers les terres intérieures, sans plus prêter attention que cela aux risques qui planaient probablement déjà sur sa tête. S'il ouvrait la marche, ça n'était pas pour rien : il avait autant d'essai qu'il ne le souhaitait. Il était le Phoenix, après tout...



CRÉDIT - FICHE

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Empty
MessageSujet: Re: « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »   « En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. » Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

« En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est Naruko , La forme Hentaï de Naruto
» [UPTOBOX] Le Pacte [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 7 :: Time End-