Partagez | 
 

 Mission : La botanique c'est génial!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1649
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
416/750  (416/750)
Berrys: 6.121.533.528 B

MessageSujet: Mission : La botanique c'est génial!   Dim 27 Juil 2014, 22:08



-Yzis.

- Oui ?

- Aujourd’hui je vais devoir te laisser, vois-tu, j’ai un rendez-vous avec Donatello Walker au niveau du Groove 4. Je l’ai rencontré en ville alors que j’achetais des plantes et disons que la conversation fut assez fructueuse. De plus le lieu du rendez-vous m’arrange bien.

- C’est par rapport à Anneta Aslaine ?

- Exact, il est arrivé sur l’île avec son équipage de fiers combattants. Il n’a rien d’extraordinaire mis à part un style de combat recopiant le rokushiki basique de par un de ses combats face à un agent du gouvernement connaissant cet art. La rumeur dit qu’il attendrait sa sœur Anne Alyssia. Le petit ne vaut que 14 millions, mais sa sœur en vaut 56, c’est pour l’attirer que je compte donc m’attaquer au gamin. Nous avons besoin de berrys n’oublies pas.

- Effectivement, bien que ce n’est pas très louable comme comportement. Résultat tu vas enquêter sur lui pendant ta petite expédition ?

- Non plutôt avant, Walker aura certainement beaucoup à m’apprendre alors je devrai être plus qu’attentif à ses conseils.

- Dans ce cas penses à bien t’armer, je ne voudrais pas que tu finisses mort dans un cerisier.

- Pas de risques, ça ne pousse pas sur l’archipel.

- J’oubliais que Monsieur s’y connaissait. Et bien à plus tard Ghetis.

- Ouais je reviens dans une semaine ou deux peut-être. J’ai des choses à faire.

- OK !


Ainsi Ghetis se dirigea tout naturellement vers le groove 4. Il était parti armé de son gunbai et d’un revolver. Bien que réticent quant à l’utilisation d’un pistolet, il préférait s’équiper dans ce genre de cas. Et comme toujours il avait sa trousse attacher dans son dos. L’idée de découvrir de nouvelle plante le réjouissait, mais les grooves numérotés de 1 à 29 faisaient parti des grooves de non-droit où pirates et chasseurs de primes pouvaient s’affronter librement. Ceci expliquait pour Ghetis prit quelques armes malgré tout.

Son manteau flottant au vent, l’homme arriva finalement vers le groove au numéro quatre ; le lieu était étrangement occupé par plusieurs brigands, regardant l’homme masqué avec envie, comme si les moindres bien de l’homme devaient être subtilisés. Peut-être qu’ils ne lui allaient pas et qu’il devrait effectivement s’en débarrasser… Mais l’idée de retirer son masque lui fit vite balayer cette drôle de pensée. Il avança donc dans le groove ne tenant pas compte des hommes l’entourant.

Voilà quatre ans que Ghetis s’était implanté sur l’île au nom d’Hunter Island, alors même si sa réputation restait minime par rapport à certaines pointures, il pouvait se venter d’être un peu connu. Malheureusement depuis la suppression son unité, il errait simplement comme un ancien souvenir de gloire. Un simple vestige qui ne pouvait accepter la mort de son frère et restait sur cette île en quête de réponses. En quête d’informations. En quête d’identité.

* Hmm quatre que je vis ici et les têtes de brigands ne cessent d’évoluer, il faudra bien que je m’y fasse, mais ceux-ci ne me disent pas grand-chose, ils ne possèdent aucun blason. Des nouveaux… Des alliés à d’Aslaine ? Probable...*

Coupé dans ses pensées un homme l’interpela en tapotant son épaule avec une sorte de canne munie de feuillage.

- Alors Ghetis tu ne m’as pas vu ? D’habitude tout le monde me voit.

- Oh, Walker… C’est vrai qu’avec ton look il est difficile de ne pas te remarquer.

- Tu sais je ne suis que le digne fils de Mère Nature.

- Oui ou son plus triste fan.


Le vieil homme ria aux éclats alors que l’arbuste perché sur son crâne voyait ses fruits s’agiter au rythme des hochements de tête du botaniste en plein fou rire.
L’homme dégarni possédait bel et bien un petit arbre sur son crâne chauve. L’arbre possédait de tous petits fruits semblables à de minuscules pommes. Sa cane ressemblait plutôt à un long arbuste rappelant une canne et dont le manche était emplit de feuilles vertes.

- D’ailleurs Monsieur Walker, pourquoi m’avez –vous invité ici ? C’est le coin des pirates ici. Les expéditions sont généralement vers les grooves 50 à 59.

- Belle analyse Ghetis, je n’en attendais pas moins d’un botaniste. Mais ce n’est qu’un début ! Tu es au courant de la Grande Catastrophe ?

-Vous parlez de la disparition soudaine des grooves 60 à 69 ?

- Exact ! Et tu sais que les grooves sont créés par des arbres Yarukiman Mangrove. Ils sont les plus grandes mangroves dans le monde et sont assez forts pour pousser au fond de l'océan vers le haut. Ils n'ont pas sombré dans l'océan à marée haute comme les autres arbres de la mangrove et la texture sur leurs barques a un tel look distinct qu'ils ressemblent à de grandes cannes de bonbon. Chaque arbre est appelé un bosquet et est une île dans laquelle les gens vivent. Les gens peuvent aller d'un bosquet à l'autre via les différents ponts construits reliant les îles.

- Hmm je vois, donc pour faire disparaître un arbre pareil il faudra un bon produit chimique.

- Ou un fruit du démon permettant de manipuler la végétation. Mais alors la question est : Pourquoi uniquement les grooves du gouvernement ?

- Un mouvement mené par la Révolution ?

- Ou par un pirate qui en avait marre de voir la marine ici.

-Il faut donc s’attendre à voir certains grooves colonisés.

- Exact, c’est à la que je veux en venir. Les hommes ici présents vont parti d’une bande de brigands qui ne veut pas voir son groupe perdre sa zone. Donc il aurait voulu s’en faire une nouvelle, donc faire pousser d’autres arbres Yarukiman Mangrove. Ils m’ont contacté et j’ai promis d’en faire pousser un pour eux dans quelques semaines. Le problème c’est que je n’y suis toujours pas arrivé et j’aurais besoin d’un rude gaillard pour me débarrasser d’eux car j’aime bien Shabondy et je ne voudrais pas quitter l’archipel pour eux.

- Et ce rude gaillard, c’est moi ?

- Exactement, après nous pourrons reprendre notre expédition. Mais avant tu vas devoir franchir cette échauffourée que je t’ai faite en guise de test ! Hey Fen viens voir !


Le barbu appela un homme dans le lot de pirates qui vint à sa rencontre avec deux autres loubards.

- Qu’est-ce qu’il y a papi ? Tu vas enfin nous ramener les arbres ?

-Et bien justement au niveau des arbres il y a un petit souci...


Un des loubards sorti un grand couteau qu’il plaça alors sous la gorge du vieux monsieur qui n’osa reculer de peur que l’homme fasse un geste brusque.

- Tu vas encore te foutre de nous c’est ça ? Quoi t’as des problèmes de rhumatismes ?


Et après un bruit assez reconnaissable le loubard tomba. Une balle en pleine tête tirer par l’homme masqué qui alla se mettre à côté du vieil homme.

L’autre loubard arriva brusquement et tira à son tour en direction de la tête de Ghetis.

- C’est quoi ton blême toi !

Problème, la balle ricocha sur le masque.

- Il est fait en quoi ce masque ?

-En quel chose que tes balles ne pourront briser.


Et finalement Ghetis tira sur l’homme le coucha au sol.

- Désolé je n’aime pas qu’on profite sur une personne âgée. Encore moins quand celle-ci m’aide dans mes projets.

- Je ne suis pas si vieux Ghetis.

- Assez pour me demander de gérer vos sales affaires Walker.


Mais pas le temps de blablater, un autre brigand venu par derrière éleva ses sabres pour les abattre directement dans le dos de Ghetis. Muni de son haki de l’observation, l’homme vit le coup venir. Il courba le dos, tapa sur le manche de son éventail en métal et l’arme tourna pour adopter une position horizontale sur le dos de l’homme au lieu de l’habituelle position verticale de beaucoup d’armes. Les deux épées vinrent se cognées sur l’arme et Noctis leva son pistolet au dessus de sa tête pour tirer sur l’homme qui se coucha aussi.

Il garda la position pour ranger l’arme à feu, puis saisit bien son éventail qu’il planta en face de lui.

- Walker, restes derrière moi OK ?

- Pas besoin de me le dire deux fois. Après, je te promets que nous irons en expédition.

- Conseil : Arrêtez de faire des promesses. Ca vous apporte juste plus de soucis.

- Tu as probablement raison.

- Aller. On y va ! * Je croirais entendre Nikolaï*


D’un coup la vague d’homme s’approcha de lui, le chasseur donna un grand coup d’éventail et la bourrasque envoya les hommes les uns sur les autres pour finir tous dans l’eau.

* J’ai beau me débrouiller je doute battre tout un groove à moi seul. La priorité est de battre le chef.*

C’est alors qu’une grosse bulle poussa sous les pieds de Walker qui commença à s’envoler.

- Ah, parfait je t’attends là-haut mon grand.

En effet, quand l’occasion se présenta l’homme sauta sur une branche et y resta.

* Il rigole… Comment je vais aller le chercher là moi. Enfin en attendant je peux me battre pleinement.*

Alla donc de front aux criminels, Ghetis tranchait ce qu’il pouvait en alliant des coups d’éventail et de pieds pour être polyvalent. Il n’avait pas prévu d’avoir à charger son pistolet résultat il ne lui restait que trois balles, alors autant les économiser.
Bloquant certaines balles avec l’éventail, faisant ricocher d’autres avec un geste technique, il tentait dans bien que mal de gérer la foule d’hommes qui semblait avoir créé un véritable cercle autour de lui.

- OUVREZ !

Il tourna sur lui-même avec l’arme pour trancher chaque homme autour de lui, puis augmenta la portée en tenant l’arme par sa longue chaîne. Une fois l’espace créé, il courut vers un des hommes, sauta, s’appuya sur la tête de ce dernier et sauta !

- Trop drôle ce gosse !

Et profitant de sa hauteur il reproduit une bourrasque de vent à l’aide de son éventail. Montant davantage tout en plaquant les hommes au sol.

* Maintenant redescendre. Non. Trop tôt. Je pense que le chef n’est pas ici. Cependant, je ne suis pas équipé pour affronter tout un groove. Je vais fuir avec le papi pour l’instant et je reviendrai m’occuper d’eux plus sérieusement.*

Il fit donc plusieurs bourrasques pour se propulser vers son acolyte et arriva sur la même branche

- Mais tu n’as pas fini.

- Ils sont beaucoup trop nombreux. Et si leur chef était là il se serait fait connaître. Là il n’y a que des fripouilles qui veulent te tuer.

- Mais je t’ai dis que je ne veux pas quitter l’archipel.

- Les éliminer ne te rapportera pas ta liberté. Nous sommes au Groove 4, c’est la zone d’Anneta Aslaine. En clair il faut tuer ce pirate pour que vos dettes disparaissent. Bien que je doute que cette histoire d’arbres Yarukiman soit de lui. Je pense plutôt que quelques brigands du groove ont eut cette idée. Rien de plus. Je vais donc partir, je m’occuperai d’eux une autre fois. En attendant je note ce Groove comme une zone a nettoyé.

- Bon d’accord, mais alors l’expédition va durée juste trois jours en guise de punition.

- Hein vous plaisantez ! Vous vous voulez que je vous jette pour qu’ils s’occupent de vous en bas. Dit-il en mimant le geste.

- Bon, bon d’accord, mais cinq jours pas un de plus, ensuite je vais changer d’îles. Nous nous donnerons rendez-vous si tu veux.

- J’aime mieux ça. Maintenant, comment partons-nous ?

- Sombre sot ! Nous sommes à Shabondy. Sautes sur une grosse bulle avec moi et fait le moulin à vent avec ton éventail pour nous diriger. Il dit cela tout en ponctuant son geste d’un coup de canne évidemment.

- Non mais vous êtes malade. Ça m’apprendra à faire des rencontres chez le fleuriste…
*main sur le visage*

Et quand il retira ses mains, l’homme n’était plus là, une voix plus haut l’appelait et s’éloignait déjà.

- Mais vous déconnez !

Evidemment ce papi infernal était déjà monté sur une bulle.

- Les bulles éclatent quand elles quittent l’archipel !

- Oui je sais, c’est pour cela que je t’attends.

- Je serai tenté de vous y laisser !

Et en plusieurs mouvements d’éventail, il finit sur la bulle et la dirigea vers le bas pour finir un groove plus loin et enfin retoucher la terre ferme.

- Pfiouh ! Ce n’est pas que je n’aime pas voler, mais ce n’était pas de tout repos dis donc.

- Mais t’as rien fait espèce de vieux gâteux ! Dit-il en criant alors que l’homme l’ignorait et marchait déjà.

- Allez allons-y.

- Mais vous pourriez m’écouter quand je parle !

- Direction Groove 51

- Et voilà qu’il m’ignore !
*sceptique*
~

Et c’est ainsi que Ghetis marcha jusqu’aux grooves d’expédition avec celui qui lui servait actuellement de maître. Un homme assez étrange, mais connu pour son talent dans l’art de la botanique. Il faisait actuellement parti des meilleurs botanistes du monde, du moins parmi ceux qui était connu. Après tout, le botaniste qui avait réussi à faire disparaître les groves de Shabondy devait être plus qu’impressionnant… Mais personnes ne le connaissait… Il ne s’était simplement pas fait connaître, l’idiot. Dans ce cas, il ne restait plus à Ghetis qu’à devenir le meilleur botaniste du monde en devenant l’élève du Donatello Walker. Les maîtres les plus loufoques sont parfois les meilleurs. Un jeune marine dont le maître était un chasseur de primes assez fou l’avait tout récemment démontré, alors pourquoi pas Ghetis n’est-ce pas ?

~
Le Groove 51 était en vue, Ghetis et son professeur du moment s’était installé à la base du bosquet numéroté par le nombre du groove.

Sur ordre de son maître Ghetis alla s’installer sur une des grandes racines que laissait ressortir les arbres, il s’assit et l’homme se plaça quant à lui sur une racine tout en restant debout.

- Commençons par le commencement ! Tu vois ces arbres ! Les arbres Yarukiman ! Je ne pense pas t’apprendre grand-chose, mais il faut savoir que quand ils expirent, ils ne relâchent pas de simples bulles, mais bien des bulles faites d’une résine que seuls eux peuvent concevoir. Et bien sûr celle-ci ne peuvent perdurer hors de l’archipel. Sinon, elles éclatent. A part ça elles sont plutôt résistantes, tu noteras qu’elles n’empêchent pas de respirer puisque les pirates l’utilisent pour revêtir leurs bateaux. On peut même rentrer dedans si tu veux tout savoir ! Il suffit de forcer un peu Tiens en voilà une.

D’un coup l’homme planta sa canne dans la bulle qui n’éclata point, elle entoura simplement le feuillage de l’objet.

- Il est donc bon de savoir qu’un être maudit par les flots peu aller dans l’eau grâce à cela. J’ai déjà essayé de faire pousser un de ces arbres, mais c’est beaucoup trop long pour espérer former un bosquet en quelques mois. Je pense qu’il faudrait bien des années pour arriver à la taille d’une barque. De plus il n’existe pas vraiment de pousses tu vois ? En tout cas je n’en ai pas trouvé, alors j’ai prélevé de l’écorce, de la terre et j’ai fait une greffe. Mais je vais t’apprendre quelque chose ! S’il n’est pas possible de savoir où va sortir une bulle, il est en revanche possible de les stocker pour, par exemple, les employés dans des véhicules.

- J’ai une question, comment effectuez-vous vos greffes ? Miennes prennent mal généralement.

- Pour pratiquer un greffe, l’écorce que tu récoltes doit s’enlever facilement. Il faudra prélever deux rameaux de greffons et couper à la base en biseau. Ensuite fendre le porte-greffe qui devra être compatible au niveau des nutriments nécessaires à la pousse de la greffe. Puis tu enfonces la greffe dedans jusqu’à faire coïncider les écorces. Puis tu maintiens le tout avec mastic naturel. Dans mon cas j’ai utilisé la résine des bulles que forment les arbres Yarukiman.


Muni de son carnet de notes, Ghetis enchaînait déjà sa dixième page, il notait et tentait de ponctuer ses notes avec des schémas.

- Bien il se fait tard, demain nous étudierons le reste.

- Hein déjà ! Mais ça devenait intéressant !

- Si tu veux je peux continuer à te livrer des techniques de botaniques mais je ne te révèlerai pas d’autres espèces avant demain.

- Bien alors faisons ça. Et tâchons de trouver un endroit où dormir.

- Pas besoin, nous dormirons ici. Dormir près de la nature est une bonne façon de s’unir à la nature. Si tu veux être un bon botaniste, soit proches d’elle.

- Mais je vais tomber si je bouge.

- Et bien tu ne bougeras pas. Bonne nuit.


L’homme se contenta de fermer les yeux et resta debout.

- Le soleil commençait à peine à se coucher… Vous dormez tôt. En plus debout.

L’homme masqué planta son éventail dans l’énorme racine et s’endormit.

~

Le deuxième jour arriva ainsi et se ponctua par un énorme cri de Ghetis.

- Bordel ! Je suis tout gluant.

- C’est la photosynthèse, idiot. Les plantes normales relâchent généralement de l’oxygène et de l’eau. Sauf qu’ici les arbres relâchent leur résine. Voilà pourquoi nous sommes revêtis comme un bateau. Ne t’inquiètes pas ça va bientôt partir. Un peu d’eau et le tour est joué.

- Bouah ! C’est gluant ce truc !

- Aller aujourd’hui nous allons marcher et discuter de la botanique.


Ils marchèrent de longues heures, le but, pécher, manger du poisson et souffler un bon coup.

- Aujourd’hui nous allons parler du Royaume de Drum. Sur cette île il existe un champignon appelé l’Amiudake. Il s’agit d’un champignon vénéneux. Une fois ingéré il n’offre plus qu’une heure à vivre à son goûteur. Il a un chapeau rouge de huit à vingt centimètres de diamètre. Il possède de petites verrues blanches qui sont les vestiges de voile universel. C’est le voile permettant au petit champignon de grandir tout en étant protégé. Il est idéal pour tuer quelqu’un rapidement, en bouillon, en soupe, en apéritif ou en condiment. Il ressemble beaucoup aux champignons rouges comestibles, alors ne t’inquiète pas. Il suffit d’en faire manger un peu et tu peux ainsi éliminer tes ennemis facilement. Penses à en prendre un, un jour. Mais ne m’en donne pas s’il te plaît.

- Non, pas tout de suite, quand je vous aurai dépassé. Pour l’instant vous restez mon maître. Mais pourquoi vous me donnez des moyens d’éliminer des gens de façon aussi lâche, ou tout simple, pour me donner des façons de tuer ?

- Tu es un chasseur de prime non ? Il faut bien t’aider un peu dans ton métier. De plus je te donne ce conseil pour que tu ne puisses pas en manger un par accident et que tu n’avales pas de plantes venant de qui que ce soit sans les analyser. De plus méfies-toi des spores de ce champignon, les spores possèdent également la qualité du poison de façon minimes, mais existe malgré tout.

- Je vois, je vois. Attention il va pleuvoir, abritons nous.


Le temps de revenir vers le groove ils prirent un peu de pluie et se cachèrent.


- Des spores… Si tu veux je t’en apporterai.

- Parlons maintenant des Champignus Proliferatus. Il se trouve sur Amazon Lily. Une fois ingéré il pousse rapidement sur le corps de celui qui le mange, et cela sous la forme de plusieurs champignons qui drainent l’énergie de la personne qui l’a ingéré. Autant dire que tu feras se coucher n’importe quel homme avec. Pour y survivre il n’y a pas de « remède ». Il faut simplement arracher rapidement chaque champignon et chaque pousse qui commence à voir le jour. Puis il faut brûler la surface du corps. L’idéal serait donc un bain d’eau chaude. Mais bon, pour entrer sur Amazone Lily… Bonne chance. Pour ma part, c’est une Amazon assez bavarde qui m’en a parlé, puis je me suis renseigné dessus. J’aurais bien aimé en récupérer les spores. Les spores sont le seul moyen de faire pousser des champignons.

- Bonne chance pour naviguer sur Calm Belt mon beau. Je pense que je vais chercher un moyen de voler pour y aller sinon je ne vois pas comment faire.

- C’est vrai qu’il n’y a pas de courant sur cette mer. De plus, il existe des monstres marins extrêmes sauvages sur cette mer.

- Aller, je pense que tu en as appris assez, discutons un peu plus des champignons. Enfin, avant je vais t’apprendre l’existence d’une dernière espèce. Je ne l’ai pas découverte, mais j’en ai entendu parler. Il s’agirait d’un champignon qui une fois ingéré confère à son goûteur la capacité d’hypnotiser les autres. Mais bon, apparemment la qualité d’hypnose dépend d’investissement de l’utilisateur quant à son don. En plus, tout comme moi j’ai posé un arbuste sur mon crâne, lui il fait pousser un champignon sur le menton du mangeur. J’aimerai bien en manger un, mais bon je ne cherche pas à devenir une plante, mais plutôt vivre avec. Actuellement je suis à la recherche d’une île où les arbres qui y poussent sont brillants comme l’or et magique comme la nature. Mais je ne peux te révéler davantage, pour l’instant ce n’est qu’un légende selon moi. Alors je préfère ne pas te donner de faut espoir. Mais je t’appellerai quand je la trouverai.


~

Troisième jours et quatrième jours.

Ghetis ne portait plus que son pantalon et un débardeur faisant plutôt pensé à une combinaison moulante. Encore occuper avec son maître, ils entreprirent une nouvelle discussion tout en péchant.

- Vois-tu Ghetis, la mer est le secret de toutes vies. Elle est la seul a pouvoir exercé son règne sur les hommes, peu importe le moyen qu’ils cherchent pour la traverser, la geler, prendre un bateau la faire s’évaporer. Elle impose toujours des contraintes à l’homme et c’est là qu’est toute sa beauté.

- Il est vrai quelle est là seule à pouvoir éliminer un maudit sans avoir besoin de bouger.

- Exact, c’est une façon de voir les choses. D’ailleurs, savais-tu que d’autres plantes vivent en harmonie avec l’eau tout comme cet archipel ?

- Ah ? Un archipel aussi ?

- Oui bien sûr. Là où une plante s’unit à la mer, d’autres plantes prolifèrent. C’est la nature. C’est qui explique qu’il sera plus fréquent de voir un archipel fait de plante qu’une seule plante en une grande île. Boyn est un archipel composé d’énormes plantes carnivores en forme de fleurs qui abritent elles-mêmes d’autres espèces de plantes. Puis à intervalle régulier la plante se referme et fait tomber un maximum de nourriture dans sa bouche située au centre de l’île quand elle l’ouvre. C’est certainement l’île possédant le plus grand nombre d’espèces végétales que j’ai pu connaître. Mais elle est beaucoup trop dangereuse pour un explorateur débutant. Je t’interdis donc d’y aller avant de maîtriser parfaitement l’art de la botanique ou en tout cas y avoir un certain niveau d’expérience. Ce serait du suicide, pur et simple.

- Et vous pourriez me donner un exemple de plante spéciale que l’on peut trouver là-bas ?

- Bien sûr. Je vais faire mieux je vais te présenter une graine et une plante en un ! Les Pops Greens ! Se sont des graines de plantes hostiles se trouvant dans la forêt de «Greenstone» sur l'archipel Boyn. Ces graines peuvent se transformer instantanément en plantes de grande taille. Elles ont diverses utilités qu’il faudra prendre le temps de découvrir une fois sur l’archipel, en plus de devoir survivre évidemment. Tu l’auras compris donc, ces graines ont simplement une capacité de germination instantanée. Elles proviennent apparemment de petites fleurs qui rencontrent par moment des insectes menaçant de les détruire.

- Intéressant. Il faut donc bien s’en occuper. Mais une idée me vient alors. Il serrait intéressant de réaliser une greffe de Pop Green et de Yarukiman pour en faire pousser un instantanément.

- C’est une bonne idée, il existe une grande variété de Pop Green, mais la greffe ne se fera qu’avec une Pop Green libérant un arbre. Pour qu’en suite les graines ou les spores que tu en retireras puissent pousser rapidement. Je n’y avais pas pensé, tu ne manques pas d’imagination bonhomme. Depuis combien de temps étudies-tu la botanique ?

- Depuis quatorze ans maintenant. J’avais été hébergé par une tribu d’indigènes qui m’ont tout enseigné.

- Je vois et la dernière fois chez le fleuriste tu m’as dit que tu vivais sur l’archipel depuis quatre ans. Donc quatre années où tu as dût voyager je suppose.

- Exact !

- Et bien Ghetis je pense que tu es sur la bonne voie jeune arbuste. Demain nous devrons nous quitter. Alors je t’apprendrais un dernier arbre mortel et nous nous quitterons ainsi.

- Très bien maître.


~

Les deux hommes marchaient lentement, ils étaient entrain de quitter le groove après un long moment séjour, mais pourtant ils continuaient à discuter de plantes, comme si leur séparation n’avait même pas été assimilée.

- Tu connais Cactus Island ? C’est une île qui possède de grand cactus assez originaux. Elle est au début de Grand Line.

- Vous n’allez pas me prendre pour un idiot non plus. Vous parlez de Whisky Peak… Il est vrai que l’île possède plusieurs montagnes en forme de cactus, mais ce n’est rien d’autre que de la roche. Quant aux piques, il s’agit de pierres tombales. Je connais bien cette île, mon défunt frère y vivait.

- Oh, je vois, ma blague doit te paraître déplacer dans ce cas. J’en suis navré.

- Non, pas de souci, j’ai parfaitement assimilé le deuil. Disons qu’il me laisse encore un goût amer en bouche.

- Je vois. Et bien prépares ton carnet je vais te parler d’un dernier arbre puis nous nous quitterons sur cette leçon. Pour ta bonne conduite je vais d’ailleurs t’offrir quelque chose, mais d’abord la leçon finale.

- Je suis prêt à l’écouter !

- Vois-tu mon garçon, il existe un arbre dont la simple présence t’insufflera la plus grande des peurs. A moins d’être bien protéger. Je parle de la Daft Green !


Ghetis nota rapidement le nom de l’arbre suivit d’un point d’exclamation !

- Il s’agit d’un arbre de la famille des baobabs. Il pousse sur Merveille. Une île à la fin de la quatrième voie. Les habitants de l'île restent souvent à l'écart de ces plantes, qui leur servent à éloigner les prédateurs de leur village. Ces arbres relâchent des spores toxiques qui peuvent tuer des animaux ou des humains, bien que les animaux ne soient pas souvent infectés car ils peuvent sentir l'odeur dégagée par les spores avant d'être infectés. Lorsqu'une personne est infectée, sa peau se couvre de couches vertes qui s'enfoncent à travers son corps jusqu'à atteindre le cœur, causant la mort de la victime. Pour l’instant je n’ai pas cherché d’antidote face à ses spores, mais elles me semblent assez dangereuses pour ne pas chercher. L’homme qui pourra implanter ses arbres sur plusieurs îles de Grand Line, pour ensuite vendre l’antidote au prix fort, sera certainement l’un des hommes les plus riches de Grand Line avec le temps. Mais je n’aimerais pas que tu fasses cela mon élève. Mais si tu te sens le cœur de créer l’antidote à toi de voir.

- Cet arbre me paraît très intéressant ! Je vais me rendre sur Merveille au plus vite !

- Non ! Tu ne le sais peut-être pas, mais l’île a été conquise par la cour Décima, c’est justement pour cela que je n’ai pu continuer mes recherches. Après, cela reste à tes risques et périls. Je pense qu’en voyant un bateau arrivé vers leur île, ces fous vont simplement te tirer par le fond.

- Dans ce cas je n’ai qu’à ne pas me faire voir !

- Tu ne manques pas de fougue mon cher. Il faudra que nous nous revoyons, fixons un rendez-vous.


Néanmoins la situation s’était un peu inversée en entendant parler d’un tel arbre Ghetis ne voulait plus qu’aller le voir surtout vu l’emplacement de l’île. Il avait donc commencé à courir et faisait déjà ses adieux à l’homme !

- Retour à l’envoyeur papi ! Je vous appellerai ! En attendant je dois aller tester tout ce que vous m’avez dit là. Appelez-moi quand vous aurez trouvé les arbres d’or !

- La fougue de la jeunesse. Une bonne chose, mais je me demande bien quel âge il a derrière son masque cet élève. Il est plutôt chétif je trouve. Enfin bon, Ghetis, nous nous reverrons.

L’homme masqué qui voulait à tout prit son cours venait de se laisser emporter par la beauté des informations de son professeur. Et même si ça façon de souhaiter bon voyage au vieil homme était peu conventionnelle, il savait que celui-ci le lui pardonnerait.

Donatello Walker fit un léger signe de la main à son élève qui lui courait vers son groove en levant juste sa main droite. La fougue de la botanique débutait !




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 

Mission : La botanique c'est génial!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-