Partagez | 
 

 Île de Kanon [Pv : Edell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

Ghetis Archer
Messages : 1942
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
47/75  (47/75)
Expériences:
486/750  (486/750)
Berrys: 8.571.132.528 B

MessageSujet: Île de Kanon [Pv : Edell]   Dim 27 Juil - 4:31




Une année auparavant.

A ce moment, Ghetis se trouvait sur une île peu fréquentée de South Blue, elle se nommait Kanon. Sa réputation ne se payait pas forcément le luxe d’être grande, mais elle avait au moins le mérite d’en faire une île intéressante.

Possédant une guilde d’assassins et plusieurs formes de tueurs à gages, l’île rappelait étrangement la belle Hunter Island du Nouveau Monde, sous une plus petite forme et plus sombre surtout.
Son affiliation entre hors-la-loi et mercenaires lui permettait de rester très discrète alors que l’océan du Sud devenait chaque jour le théâtre de batailles sanglantes entre la Marine et la Révolution. Deux forces qui ne parvenaient pas à se comprendre pour s’unir dans un but commun selon Ghetis.

A cette époque le frère du masque était encore en vie, il voguait tranquillement sur Grand Line aux côtés de sa chère et tendre, en d’autres termes, il ne craignait rien. Les espions d’Hunter Island toujours prêts à surveiller ses moindres gestes, Noctis restait dans le collimateur de son aîné. Ce fut l’une des raisons qui expliquait pourquoi l’Archer Senior pouvait se permettre de visiter les Blues pendant que le Junior arpentait Grand Line. Une façon de surveiller son frère assez spéciale, mais qui semblait portée ses fruits.

Cependant, malgré ce système, Ghetis n’arrêtait pas de veiller sur son jeune frère depuis sa position. Les informations étaient toutes glanées jusqu’à l’Archipel Shabaody pour être transmises à Hunter Island par la suite. Une véritable chaîne qui s’était créée depuis les premières explorations de Noctis sur les Blues.

Néanmoins, les informations qu’on lui avait apportées sur les Blues ne lui révélaient pas assez de choses, et l’impression de passer à côté de plusieurs détails le dérangeait. Ce fut donc pour cette raison qu’il arbora cette tenue très différente des autres. Il portait le masque que lui avait offert Noctis et portait un simple manteau à capuche, il cachait sa chevelure et une partie de son visage avec la capuche et ne révélait qu’un moitié du masque. Forçant sa voix, il l’a rendait plus grave. Son œil rouge était la seule partie visible de son corps.

- Vous dîtes que la flotte B d’Hunter Island était sur Seppen Town il y a quatre ans… Mais encore ? Vous n’avez aucune information sur le gamin qui les accompagnait ?

- Non aucune en revanche nous savons qu’il s’est attiré les foudres de nos hommes à Powder Island. C’est tout ce que nous avons, en remontant un peu dans mes sources, il faisait aussi parti des victimes du Pedo Killer. Il avait été enlevé avec un blondinet en plein concert.

- Et ce Pedo killer il est devenu quoi ?

- Depuis sa rencontre avec Chronos le mage noir, il ne reste pas grand-chose de lui.

- Et Chronos l’aurait laissé s’échapper ?

- Un homme brûlé à son stade ne méritait plus d’être capturé. Il vit sur la mer du Nord depuis. Le froid lui fait du bien apparemment. Il a sûrement dut avoir à faire à Hunter Island régulièrement.

- Cette piste devrait être intéressante, il se situe où généralement ?

- Aux dernières nouvelles il était au Royaume de Luvneel, il est assez méconnaissable. Mais bon il n’a pas oublié son passé. Il s’appelle Kins Stone, tu devrais le trouver facilement là.

- Bien. Il se fait tard, je repasserai demain soir.

- Comme tu voudras. Bonne soirée. Les nuits sont calmes ici fais attention, tu as déjà l’habitude.

- Bien sûr, ne t’inquiètes pas pour moi. Bonne soirée.

Les deux hommes se trouvaient tous deux autour d’un feu en plein milieu de la forêt, Ghetis n’appréciant guère les bars et ce genre d’endroits, il réclamait toujours des rendez-vous dans des lieux déserts. Il répondait au nom de Masuku, un espion à la solde d’un groupe de hors-la-loi cherchant à éliminer plusieurs chasseurs d’Hunter Island. En échange, l’assassin Satsuji acceptait de ce taire en livrant simplement les informations qu’il récoltait entant qu’espion. Les deux hommes se quittèrent donc dans le silence. Ghetis ne se rendait jamais sur cette île avec une quelconque compagnie, il restait toujours seul.

Il avait repéré des ruines la veille et c’était donc là qu’il allait dormir. Il resterait sept jours sur cette île et partirait ensuite.

Pour l’instant, il se trouvait en plein dans une ville à l’architecture relativement ancienne, l’ensemble constituait un champ de ruines. On pouvait observer une cascade non loin. Aux pieds de celle-ci poussaient quelques plantes médicinales que l’homme récolta en un petit sac. Par la suite il quitta son manteau un instant, retroussant le bas de son pantalon, il alla dans le bassin où s’écoulait la cascade pour y récupérer quelques plantes qui y poussaient. Peut-être étaient-elles semblables à celles en surface. Cette pensée le mena à en récolter quelques unes et une fois cela fait, il alluma un feu au bord de l’étendue d’eau. Un poisson avait été péché et grillait déjà.

*Je vais remettre mon manteau et ma capuche.*

Aussitôt dit, aussitôt fait, il ne lui manquait plus qu’à manger, cependant à l’aide de son haki, il perçut une voix non loin de sa position et attendit donc de voir ce que faisait celle-ci avant de s’intéresser à son repas.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Île de Kanon [Pv : Edell]   Dim 3 Aoû - 16:32

Chapitre I:
Un chant dans les ruines

Note à tous:
 


*
**
*


D'aussi loin qu'elle pouvait se souvenir, les couchers de soleil sur les ruines de Kanon étaient pour elle un moment magique qui lui faisait tout oublier.
Assise sur l'une des falaises de la chaîne de "Gallapa", la demoiselle observait le soleil se coucher lentement sur l'océan, et inonder les ruines de la cité de lumières éclatantes, incendie de couleur qui déferlait sur les bâtiments rongés par le temps, où elle avait passé toute sa journée à traîner.

Gallapa n'était pas le nom de cette île, mais le nom de son ancienne capitale, avant qu'une guerre n'éclate comme partout et ne ravage ces lieux. Les habitants migrèrent donc plus vers le sud, et laissèrent l'ancienne cité et ses richesses de côté. Qui plus est, les habitants un peu superstitieux n'aimaient pas retourner là où il y avait des morts. "On ne fouille pas dans le passé", disaient-ils.

Pourtant, c'était dans le passé qu'elle cherchait ses réponses. Enfin, son défi résidait dans le passé de ces ruines. Une des nombreuses épreuves qu'elle avait à mener à bien pour compléter sa formation.
La jeune femme se leva, et commença à descendre en parcourant la forêt de la falaise.
D'ici quelques jours, elle pourrait regagner la résidence pour boucler son évaluation du moment.
Tous les deux mois, la demoiselle avait un test à faire, pour voir où en étaient ses connaissances. Pourquoi deux et pas plus, pour être sûr que chaque leçon soient bien assimilées.
Ainsi, la demoiselle parcourait l'étendue de forêt en fredonnant, jusqu'à arriver là où elle avait installé son camp de fortune, à l'entrée des ruines. Dans une demeure plus ou moins intacte, entre la cité dévastée et une rivière aux eaux limpides.
Au loin, regardant le soleil terminer de se coucher sur la forêt et les ruines de Gallapa, la jeune femme remarqua une colonne de fumée se mêler au ciel. Sans doute un autre chasseur, ou un autre élève en épreuve. Ce n'était pas rare qu'elle croise un "confrère" en mission. Elle ne s'en préoccupa plus, mais si cette autre personne se trouvait être envahissante sur son "territoire", elle irait à sa rencontre.

Pour finir, ce fut la faim qui la ramena à la réalité. A avoir escaladé et crapahuté partout dans les ruines et la forêt, le syndrome de l'aventurier au ventre vide se fit plus présent que jamais.
Son maître avait été clair: elle devait subvenir à ses besoins de façon totalement autonome. C'est-à-dire chasser, trouver un point d'eau potable et tout ce qui allait avec.
Chose faite: depuis les quatre jours où elle était présente sur le site, elle avait trouvé cette rivière à l'eau potable, des poissons comestibles, et il y avait du gibier à proximité, un sanglier ayant fait les frais de sa chasse et lui servant de repas pour ce soir-là.
Allumant calmement un feu ronflant dans l'emplacement qu'elle avait fait, la demoiselle se posa à côté et observa les flammes danser, se remémorant le pourquoi elle était ici, pendant que sa viande cuisait.


*
**
*


Aux yeux des habitants de l'île de Kanon, Edell Aoi était une miraculée d'un naufrage survenu trois ans plus tôt, lors d'une terrible tempête. Sur South Blue, il paraît que c'était aussi courant que les ouragans de Grand Line. Quoi qu'il en soit, présentée comme la protégée d'un certain Kurotsu Higurashi, personne n'avait cherché à en savoir de trop sur ses origines, et ce n'était pas pour lui déplaire.

Edell allait sur ses vingt ans, à présent, une demoiselle à la peau hâlée, un corps frêle et labouré d'une sombre période de sa vie, elle possédait une longue chevelure azurée, comme ses lèvres – sans savoir d'où venait cette couleur de bouche -. Mais ce qui sautait aux yeux, c'était bien les siens. Edell avait les yeux dit "vairons". Un œil de forêt, l'autre d'océan. Une particularité qui lui avait valu le rejet de beaucoup de personnes. Sur Kanon, les habitants ne se souciaient pas de ce détail. Tout ce qui pouvait alimenter les terribles rumeurs des démons de Kanon et faire fuir les Marines et autres Révolutionnaires était le bienvenu.

Depuis trois ans, Edell suivait un entraînement strict pour devenir membre à part entière d'une Guilde, et la chasse d'informations, l'archéologie et la traque de gibier était un des nombreux aspects de sa formation.
Sous la tutelle de Kurotsu, aidée des quelques membres de la guilde qui restaient fidèles au Crédo du maître, l'azurée avait fait des progrès monstrueux, sa soif de progrès étant à l'image de sa volonté: sans faille.
Que ce soit au combat, dans l'art du camouflage, de l'observation, de l'infiltration. Tout ce qu'Edell apprenait ou entreprenait se voyait souvent couronné de victoire. Et pour cause, la jeune femme vivait depuis trois ans avec la rage au corps, un désir ardent de prendre sa revanche sur quelqu'un en particulier, un homme et ses sbires, tous figurant dans sa liste de conjuration.

Tant de personnes à ôter, qu'autant de gens apparaissant dans ses songes, un jour funeste où Edell perdit tout ce qu'elle avait. Compagnons, amour, dignité, joie de vivre, tant de choses qu'elle possédait, balayées par la venue d'un seul homme et de toute sa bande…

[b
]*
**
*
[/b]
Un craquement tira Edell de ses pensées macabres, juste le craquement du bois sous le feu, et quelques pas rapides qu'elle associa rapidement à des animaux nocturnes attirés par l'odeur de viande braisée, ou par la fraîcheur de la rivière qui lui faisait de l'œil. Pourtant, le souvenir de cette colonne de fumée, la présence d'un autre individu lui revint en tête.
Sans doute irait-elle enquêter un peu, son dîner terminé. Ou alors elle succomberait à l'envie de se baigner dans l'eau fraîche. Mais avant… le repas!
Repas qu'elle dégusta, en prenant son temps, savourant la viande cuite à point, le poisson croustillant récupéré un peu avant, puis quelques fruits trouvés non loin et profitant de l'eau fraîche de la rivière. Un petit coin de paradis. Si elle n'avait pas ce dessein à assouvir, peut-être Edell s'installerait-elle ici, sur Kanon.
Et en pensant à tout ça, la jeune femme observait le ciel, les étoiles veillant sur cette île qu'elle appréciait au plus haut point, la lune paresseuse qui diffusait sur les ruines ses lumières pâles. Combien de temps était-elle restée à réfléchir et méditer, elle n'en savait rien…

Un autre craquement, plus fort, cette fois-ci, des pas plus lents, mais plus lourds… Edell commençait à penser qu'elle rêvait, que sa fatigue lui jouait quelques tours illusoires.
"Rien ne vaut un bain pour apaiser la fatigue et les hallucinations" se dit-elle en terminant son repas, et calmant le feu.
Ainsi dit, elle prit le drap qui lui servait de serviette, son maillot qu'elle enfila, et se dirigea jusqu'à la cascade, où elle resta un instant à contempler la chute d'eau grondante, les buissons aux tons orangés et verts annonçant d'ores et déjà l'automne approchant.

Quelques instants après, la jeune femme s'immergea totalement et se laissa aller aux bienfaits de l'eau qui apaisa ses courbatures, sa fatigue et lui revigora le moral comme la plus douce des mélodies. L'eau coulant sur sa peau lui tira un long soupir de soulagement, alors que les nombreuses marques qu'elle portait au corps semblaient s'effacer, comme le dernier poids à retirer pour profiter pleinement de ce moment.
Le clapotis de la rivière, mêlé au grondement de l'eau… Tout ceci donnait à Edell la folle envie de fredonner, de profiter de la solitude de la nuit pour chanter comme elle aimait à le faire, un air doux, un air qui lui était si cher… Un air qui lui tournait dans la tête comme la terre tournait elle-même.

" Sauras-tu t'approcher lentement?
Les fragments de mes rêves sont les personnes que j'aime.
Les formes de l'amour que j'ai imaginé,
Je continue à les chercher, tout le temps, tout le temps.

Bien plus que des larmes, une chanson tendre…
Bien plus que de la tristesse, donnez-moi cette chaleur"

Elle aurait pût continuer à chanter ainsi pendant un long moment, si elle ne s'était pas rendue compte d'un détail important. Quelque chose de "grave" selon elle.
Non pas un animal sauvage, non pas un fantôme ou un Marine…

Un homme. Il y avait sur la rive un homme, lui aussi entrant dans l'eau.
La surprise fut alors telle qu'Edell laissa échapper un hoquet de panique, et se plongea dans l'eau assez pour cacher son corps, juste la tête sortant pour – quand même – respirer, et voir qui était-ce, et si il avait des intentions néfastes à son sujet.
Être vue nue par un homme n'était déjà pas plaisant pour elle… Mais qu'un homme ne puisse voir ses nombreuses cicatrices… Voilà pour elle le pire qui pouvait arriver.

C'était hors de question. Il fallait qu'elle sorte de l'eau!


[Références:
-île de Kanon: île où s'entraîne le chevalier Tenma de Pégase (Saint Seiya, The Lost Canvas)
-Musique chantée par Edell: Yumi Matsuzawa: "Chikyuugi" (Saint Seiya Hadès opening)]
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

Ghetis Archer
Messages : 1942
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
47/75  (47/75)
Expériences:
486/750  (486/750)
Berrys: 8.571.132.528 B

MessageSujet: Re: Île de Kanon [Pv : Edell]   Jeu 25 Sep - 21:50




Une année auparavant.

Ayant juste retroussé le bas de son pantalon pour ne pas le mouiller et pécher simplement un poisson, à main nue évidemment, l'homme ne remarqua point la présence de la jeune femme, allant jusqu'à ne pas entendre son petit cri qui fut couvert par le bruit perpétuel de la cascade qui dominait le bassin d'eau où étaient les deux individus.

Finalement, il ne s'intéressait guère à elle et poursuivait la tâche difficile qu'était la restitution des aventures de son jeune frère dans tout Seas Blues. Il espérait en finir au plus vite car il n'avait plus rien à faire là et n'y trouvait aucun intérêt. La vie sur les Blues était monotone et les bonnes primes se faisaient très rare pour le chasseur de primes habituer au menu varié que lui offrait l'Archipel de Shabaody où il devait retourner rapidement.

Ses pensées ne se dirigeait donc pas vraiment vers ce qui l'entourait, mais bien ce qui l'attendait car sur ici il ne trouverait aucun adversaire à son niveau et il le savait bien, en tout cas, pas sur cette île où la vie paraissait être une affaire occulte.

Ceci expliqua donc pourquoi il ignora la jeune femme et ne put sentir sa présence qu'une fois son repas achevé. La voix ne se faisait pas ressentir comme une présence ennemie, mais restait inconnue pour le jeune homme qui n'était éclairé que par le feu où grillait auparavant sa capture du jour, qui ne valait pas plus de vingt berry'z selon lui.

Redirigeant son regard vers l'eau éclairé par son feu, il put ainsi discerner de longs cheveux azur et sans réellement viser l'individu, il lança un caillou qui fit plusieurs ricochets jusqu'à s'arrêter devant l'inconnu.

Sans plus attendre l'homme masqué se leva, s'approchant de l'eau , un autre caillou à la main, qu'il pouvait lancer à n'importe quel moment.

- Je sais que sur cette île on ne trouve que des assassins et des espions, voir des voleurs. Lequel de tous ceux-ci es-tu ?

Il marcha le long du lac alors que la lune, jusque là cachée par des nuages, fit son apparition éclairant bien le visage de la demoiselle ainsi que ses yeux relativement spéciaux. Non pas par leur éclat, mais leur différence. L'un bleu azur et l'autre vert.

- Des yeux vairons hein ? Pas mal. Aller, espion ou non je consens à te laisser t'échapper juste pour tes yeux. Il me rappelle les miens.

Son excuse paraissait plutôt simpliste, cependant, depuis sa naissance, on lui avait fait comprendre que ses yeux représentaient une particularité rare qui caractérisaient son futur. Il s'était défait de ces idées stupides tout en voyant cette anomalie oculaire comme une sorte de don.

Tout ajoutant à cela le minois de la personne qu'il devrait attaquer s'il devait aller jusqu'au bout de sa pensée, il préférait se dire qu'il épargnait une bien belle femme en lui offrant la chance de s'échapper.

Il lui tourna donc le dos, pour ne pas la voir sortir et lui offrait une chance de partir sans dire mots, à moins qu'elle ne soient friande de conversations avec un parfait inconnu, qui de plus portait un masque.


Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

Ghetis Archer
Messages : 1942
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
47/75  (47/75)
Expériences:
486/750  (486/750)
Berrys: 8.571.132.528 B

MessageSujet: Re: Île de Kanon [Pv : Edell]   Sam 17 Jan - 15:18




Une année auparavant.

Généralement on ne parlait pas souvent avec un homme vêtu de la sorte et qui pourrait donc se montrer agressif à tout moment. Loin de là, en théorie on s'éloignait, on fuyait, mais on ne restait pas à une telle proximité quand on était une demoiselle. A moins bien sûr qu'elle ne soit venu là pour l'espionner, chose qui n'étonnerait guère le chasseur de primes pour être franc. Cependant, il savait se montrer clément et se leva simplement pour quitter les ruines où il s'était installé. Quitte à laisser fuir une espionne, il valait mieux s'éloigner du cite en même temps, question de logique.


- Bien, je suppose que je ne vais pas pouvoir partir sans m'occuper de lui... Moi qui pensait avoir trouver un informateur de valeur... Il a simplement trahi ma planque. Il a dut voir en moi une source de revenu... Heureusement que cette espionne a commit cette erreur, maintenant je peux m'en aller tranquillement.


Néanmoins cela restait vendre la peau de l'ours sans avoir franchit la forêt où tous les voleurs pourraient vous agresser et vous la voler et ce fut précisément ce qui arriva.

Sans même comprendre ce qui se passait Ghetis vit une série d'hommes sauter de ruines en ruines, postés sur le toit des ruines ils semblaient le suivre.

*Comment je n'ai pas pu les localiser ces enflures... Mon haki aurait-il ses limites ? Non impossible... Je ne peux pas y croire, je manquerais donc d'entraînement.*

C'est sur cette pensée qu'il vit un assassin sortir des ruines et l'attaquer avec une belle dague dégoulinante de poison. Manuellement Ghetis bloqua à l'aide des bracelets qui composaient sa longue chaîne, puis il poussa l'homme d'un coup de pied avant de purement et simplement disparaître pour réapparaître derrière lui et lui offrir non pas un quelconque coup spécial, mais un bon coup de pied dans les parties, faisant vomir l'homme immédiatement.

* Pas de gentillesse pour les enflures de votre genre. Allez crever bande de rapaces.*

Subitement cinq hommes embusqués sur les toits sautèrent, épées en main pour clouer l'homme masqué au sol. Pour le coup son haki faisait effet et Ghetis pu voir le coup venir en laissant une bombe au sol avant d'exécuter une roulade pour s'extirper du champ d'action de celle-ci. Une action simple qui permit de mettre plusieurs hommes hors de combat.

Néanmoins il en restait encore cinq en haut et il ne fallait pas douter du fait qu'il y ait le double au sol. C'est en tout cas ce que Ghetis comprit en voyant trois hommes sortir des ruines pour venir l'attaquer avec leurs sabres dans une symbiose impressionnante.

Ne parvenant donc pas à esquiver efficacement après que ses vêtements aient été entaillés plusieurs fois et que son masque ait subit une coupure, le Vairon opta pour une solution radical en s'élevant dans les airs avec son Geppou. Pas de temps à perdre avec eux. Il n'avait ni gunbai ni sabre, il ne possédait que des explosifs, des armes de jets, un Pyro-dial et ses chaînes.

Aussi, quand il arriva en hauteur il tourna sur lui telle une toupie et libéra une série de kunais qui allèrent tous se planter sur ses ennemis, d'une impulsion dans le vide il arriva sur un bâtiment, saisissant le premier homme par la gorge avant de l'envoyer par-dessus bord, s'attaquant au second en lui donnant un coup de masque en pleine tête, avant de passer juste derrière lui avec un Soru, le tout s'effectuant en entourant l'homme de ses chaînes. Désormais dos-à-dos, c'était Ghetis qui menait la danse, si bien qu'il colla son dos contre celui de l'homme qu'il avait lié à lui et d'un coup tira sur la chaîne. Il se pencha ensuite en avant, faisant l'homme décollé du sol pour être dans une position couchée sur le dos de Ghetis et enfin, Ghetis tira plus fort sur la chaîne pour briser le dos de l'homme.

Un supplice pour l'ennemi, une mort sale selon l'homme masqué. Larguant le corps par-dessus la ruine il observa les bandits des ruines juste en face de celle où il était perché. Ils préparaient leurs arcs et tirèrent leurs flèches en tandem. Trois flèches que le masque attrapa une après l'autre avant de les renvoyer à leurs expéditeurs rapidement.


*Leur nombre va augmenter, c'est le moment de fuir. Saleté de Satsuji. Je n'ai plus qu'à quitter l'île au plus vite si je ne veux pas me faire prendre... Il me reste mon Den Den Mushi pour prévenir Yzis.*

Larguant deux bombes vers le couloir que créait la chaîne ruines, Ghetis quitta le lieu en enchaînant les Geppous, il ne pouvait pas continuer à ce battre contre eux, ces bandits allaient vite se multiplier, c'était la spécialité de l'île de Kanon, un fort taux d'assassins. Une île trop dangereuse pour le Chef de la division d'espionnage d'Hunter Island.

*Mon haki manque d'entraînement, il faut que je perfectionne ma technique pour qu'il gagne en volume. Enfin. Appelons Yzis, je vais devoir partir avec une barque volée.*


Une fois arrivé au niveau du port en piteux état de l'île, Ghetis opta pour voler un joli voilier finalement et en partant il prit soin de mettre le feu à quelques embarcations histoire qu'on ne le suive pas.

- J'aime bien ce Pyro-dial. Bon, Yzis ici Ghetis. Je pars à bord d'un voilier je ne sais absolument pas ou je me dirige. J'avance tout droit après être parti du port de Kanon. Donc débrouilles-toi pour me trouver avec le navigateur du bateau. J'ai aussi brûlé tous les bateaux du port de l'île. On a tenté de me tuer donc impossible de compter sur Kanon à nouveau.

- Bien... JE TE L'AVAIS DIT ESPÈCE DE ! RETOURNES TE DÉGUISER EN MASK TU ÉTAIS PLUS DISCRET A CETTE ÉPOQUE.


- Tu sais aussi bien que moi qu'avec la disparition de Noctis on ne peut pas malheureusement... Mais ne t'inquiète pas. Bientôt bientôt, nous retrouverons notre vie paisible, juste s'assurer de l'état de santé de mon frère.


En prononçant cette phrase, jamais Ghetis n'aurait pu imaginer qu'il apprendrait quelques mois plus tard la mort de son frère... Devenant alors Le Masque Vairon. Le chasseur de primes de la vengeance.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Île de Kanon [Pv : Edell]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Île de Kanon [Pv : Edell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Questions bètes sur le kanon chez les orks sauvages.
» Zap, Kanon, ou Lobba ???
» [Missions armures d'or] La maison du Sagittaire ! (pv Kanon)
» Kit pour Asuna
» Le KOS en V5?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue-