Partagez | 
 

 [Présent] - Jouer dans la cour des grands [Pv : Mike]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: [Présent] - Jouer dans la cour des grands [Pv : Mike]   Ven 25 Juil - 20:21

Résumé des épisodes précédents:
 
L'Appel de détresse


    Île de Micqueot, dans une salle de la mairie.

« - Tu crois que je n’ai pas compris ? Hurla Cid en posant son Den Den Mushi sur la table. Je ne peux rien faire, mon élève a… »

A l’autre bout du fil, une voix de femme énervée retentit, comme emportée par le moment. Elle semblait usée mais jeune, la fatigue ayant certainement pris le pas sur son habituelle légèreté. J’entrais dans la pièce à ce moment-là, et je vis la mine de l’escargophone, une pipe en bouche, maquillé à l’outrance. Comment ces petites créatures réussissaient-elles à prendre l’apparence d'une personne qui était à l’autre bout du monde ? Je ne doutais pas que les globules qui leurs servaient d’yeux aidaient fortement à cette tâche. Sans appuyer plus ma curiosité, je me contentai de m’asseoir sous le regard gêné de mon maître d’arme.

« - Continuez, dis-je tandis que l’appareil afficha brièvement une expression de surprise puis de soulagement. »

La jeune femme reprit alors :

« - Ca fait du bien de te savoir en vie, Erwin. Shabaody est de moins en moins sûr. Le Gouvernement Mondial a perdu la majorité de ses forces récemment comme vous le savez… Et ça semble rendre les hors-la-loi plus confiants. »

Il avait été dit que les Decimas avaient réussi à prendre le contrôle de quelques-uns des membres éminents des forces armées : trois des amiraux mais aussi le général en chef Alucard… Prendre le contrôle. J’y avais brièvement réfléchi, mais je n’arrivais pas à cerner le pouvoir de celui qui était derrière tout ça. La seule chose que j’espérais, c’était que je n’aurais jamais affaire à lui.

Secouant la tête de droite à gauche, j’acquiesçai. Cette femme avait toujours eu tendance à exagérer les choses, mais pour une fois, je voulais bien la croire. Le ton de sa voix m’indiquait clairement que les choses n’allaient pas pour le mieux.

« - Que peut-on faire pour aider ? »

Cette fois-ci, Cid se tourna vers moi et alla pour parler, mais je l’en dissuadai d’un regard. On s’était entraîné ces dernières semaines, et grâce à ça, j’avais énormément progressé. Katia s’était penché corps et âme sur de nouveaux mécanismes qu’elle tentait de perfectionner afin que je puisse profiter de ses talents d’ingénieur. Il ne me restait plus qu’à les utiliser sur le terrain, bien que certaines d’entre elles étaient issues de nos connaissances communes.

Plus encore, je n’avais pas énormément vu Mike, Holly, Joey ou Blanche ces derniers temps. S’ils avaient besoin d’aller quelque part, je les y emmenais sans poser de questions. Hope avait insisté pour rester auprès de ma sœur, pour la protéger, gardant toujours une ligne près de lui au cas où il y aurait un problème. On avait décidé de s’installer sur l’île de Micqueot, l’île de Mike, en attendant de trouver un autre endroit où faire construire une maison. Je ne m’étais pas beaucoup intéressé à l’île mais je savais que pas mal de malfrats y avaient élu domicile, comme un dernier refuge sur lequel ils n’avaient pas le droit de foutre le bordel : les instructions de Mike étaient très claires de ce côté, et je ne pouvais qu’appuyer sa démarche.

« - Kotaro. Un Supernova qui se croit tout permis, ayant récemment fait un carnage sur l’île, court toujours en liberté. Et aucun marine n'est là pour l'arrêter, ajouta-t-elle, sa voix tremblante. »

Kotaro… On savait peu de choses sur lui. Excepté le fait que quand il y avait un massacre sur Grande Line, la première question qui venait à l’esprit était : Est-ce l’œuvre de Kotaro, ce sanguinaire Supernova ? Je baissai les épaules en me souvenant du montant de sa prime, sûrement attribuée non seulement à cause de puissance mais aussi par ses méfaits.

« - On est que de simples civils, lançai-je en baissant les bras, me souvenant de l’échec cuisant que nous avions affronté face à la mort de Len. »

Mon maître d’arme me tapota la tête en souriant. Il lança d’une voix amusée :

« - S’ils y a bien deux gamins débrouillard sur cette île, c’est Mike et toi. Vous avez les capacités pour le faire, j’en suis certain. »

Je hochai la tête sans grande conviction. Il promit de m’accompagner si je décidais de le faire. J’avais besoin de quelques jours pour réfléchir et surtout pour élaborer un plan. En raccrochant l’escargophone, je décidai de la marche à suivre.

    Trois jours plus tard, Archipel Shabaody, Groove 10.

Je tenais la hanse de la mallette contenant mon fusil sniper de ma main gauche. Ma tenue était légèrement différente de ce que j’avais pu avoir auparavant : mes habits étaient en grande partie noirs, avec un pull blanc aux coutures indigo surmonté d’une capuche. J’avais aussi un pantacourt qui m’arrivait en dessous de genoux, me permettant certains mouvements amples grâce à la flexibilité du tissu. A ma taille, deux holsters retenaient des armes tandis qu’une pochette compartimentée, en cuir marron, aux bordures noires, accueillait les balles que j’utilisais avec mon révolver à balles spéciales. Une autre pochette, cachée sur le côté gauche de ma taille, accueillait le reste de mes appareils.

Cid, lui, était toujours vêtu d’une grande veste qui cachait ses armes. Dans son dos, il portait sans vraiment y prêter attention, son sniper. A sa taille étaient attachés deux armes : un simple pistolet à silex et un révolver à balles spéciales qu’il avait placé à sa taille, à sa gauche. Il soupirait en regardant les gens passer devant nous. J’étais assis sur un banc, attendant Mike. On s’était séparé une heure plus tôt, heure pendant laquelle j’avais réussi à organiser mon look différemment et acheté quelques petits appareils.

Mon maître d’arme soupira alors, et lança d’une voix peu enjouée :

« - Tu ressens quelque chose ? »

Il aurait aimé que Blanche, son amie mercenaire, soit là. Il n’osait pas le dire mais elle le faisait se sentir en sécurité. Son Haki de l’Observation était meilleur que le mien. Pourtant j’avais fait des progrès assez incroyables : les maux de tête s’étaient évanouis tandis que mon esprit avait commencé à percevoir les voix, et même les tentatives d’agression. Je sondais chaque personne qui passait à proximité, fronçant les sourcils quand j’avais un doute. Quelque chose m’avait choqué : les voix étaient toutes différentes, et reconnaissables. Si j’arrivais à identifier Kotaro… Cessant de sonder les voix, mais restant tout de même à l'affût d'un comportement hostile à notre égard, je froissai légèrement le Wanted de l'homme à la peau violette.
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zackary J. Fawkes
Inquisiteur
avatar
Messages : 564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
3/350  (3/350)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Jouer dans la cour des grands [Pv : Mike]   Ven 25 Juil - 21:15




Un craquement sec se fit entendre, rapidement suivi d’un léger soupir. Un bruit de succion mêlé à un déclic mécanique précéda alors le bruit étouffé d’un corps qui tombe au sol tandis que Kotaro ramenait le bras qu’il avait allongé pour atteindre l’homme qui tentait de s’enfuir quelques secondes plus tôt. Ses griffes n’avaient eu aucun mal à passer au travers de sa faible peau et à transpercer son cœur de part en part. Le corps du vulgaire chasseur de primes auquel il venait d’ôter la vie imitait désormais ceux de ses compagnons qui jonchaient le sol autour de l’homme-reptile. Le Supernova releva tranquillement la tête, observant les alentours pour s’assurer de ce qu’il savait déjà, personne ne s’y trouvait. La vingtaine d’hommes dont le liquide vermeil continuer de se répandre sur le sol de ce Grove de l’archipel Shabaody avaient semble-t’il attendu qu’il se trouve dans une partie moins fréquentée pour l’agresser et tenter de le capturer. Cela était quasiment devenu la routine pour lui mais cela ne cessait de l’étonner néanmoins. Il arrivait certes qu’il tombe sur quelques hommes un peu plus fort, pouvant potentiellement lui poser problème, mais le nombre de larbins dont on se demandait même comment ils avaient pu arriver jusqu’à cette île était astronomique. Pourtant ses actes lui avaient forgé une réputation solide qui avait de quoi en effrayer plus d’un, mais ces hommes semblaient simplement oublier de réfléchir dès qu’ils voyaient le montant de la prime du pirate solitaire. Dans un sens cela l’arrangeait bien, ainsi il avait constamment sous la main de la chair à canon sur qui se défouler et dont il pouvait tirer plaisir à réaliser un massacre. Ce coup-ci ça n’avait pas duré longtemps, à peine quelques minutes, trois peut-être, cinq au grand maximum. Le cyborg en restait presque sur sa faim. Néanmoins ce n’était peut-être pas plus mal, peu importait le plaisir qu’il pouvait prendre à massacrer ces minables il lui restait encore de nombreuses choses à faire avant de pouvoir se diriger vers la prochaine étape de son voyage, une de plus en direction du Nouveau Monde, et de Shouten Doji. Repensant à ce Nebula qu’il admirait tellement il se mit à sourire, depuis qu’il était arrivé sur Grand Line son principal objectif avait toujours été de se construire une solide réputation afin de pouvoir rencontrer cet homme-cornu qu’il avait toujours considéré comme un exemple, une idole même.


Se reconcentrant finalement sur le moment présent il se rendit compte qu’il n’était même plus certain d’où il se trouvait désormais. Il était certain de toujours se trouver dans la zone de non-droit et avait une idée de la zone mais ne connaissait pas le numéro du Grove. Repérant rapidement le Mangrove central du Grove où il se tenait il avança quelque peu pour s’assurer de voir la totalité du chiffre. Il était donc rendu sur le Grove numéro quatre, il avait fait une peu de chemin depuis son point de départ dans la matinée et en avait encore à faire pour atteindre le Grove vingt-trois qui était sa prochaine destination. Tentant de visualiser une nouvelle fois la disposition des Mangroves de l’Archipel il avisa de la direction à prendre avant de se rendre compte de la proximité de la zone Marine. D’un coup il se sentait un peu moins serein, ce n’était pas vraiment qu’il avait peur du Gouvernement Mondial, bien au contraire, mais aussi proche de Marine Ford il préférait autant que possible éviter les contacts avec cette organisation. Sa présence sur l’île était connue de beaucoup de personne désormais, même si elle se muait souvent en simple rumeur pour certaines personnes les divers massacres qu’il avait pu réaliser depuis qu’il était arrivé avaient dû convaincre la marine. Jetant un nouveau regard aux alentours il avisa des personnes au loin avant de se mettre à avancer tranquillement vers les Groves suivant, une unité du Gouvernement Mondial ne devrait pas tarder à arriver sur place désormais, même si ce combat avait eu lieu en zone anarchique et dans une partie moins fréquentée ils devraient l’apprendre rapidement et devraient se déplacer pour constater les dégâts. Dans tous les cas Kotaro avait mieux à faire que restait ici et avait déjà perdu suffisamment de temps comme ça.


Il avançait ainsi de manière parfaitement naturelle, pour lui en tout cas, ignorant les regards effrayés des civils qu’il pouvait croiser le reconnaissant ou simplement apeurés à la vue de sa peau violette. Il n’appréciait guère les réactions que celle-ci provoquait chez les humains, cette espèce dont il faisait à moitié partie mais à laquelle il ne s’identifiait pas, et ne s’identifierait jamais. Dans tous les cas il aimait sa peau, résistante et pleine d’écailles colorées qui faisaient de lui un superbe spécimen de son espèce. Les quelques modifications qui avaient été apportées à son corps, le transformant en cyborg ajoutaient encore à cette allure terrifiantes pour les humains qu’il tenait à entretenir. Il traversa finalement le pont reliant le Grove quatre au Grove cinq tandis que les gens continuaient de s’écarter sur son passage. Remarquant alors parmi les regards effrayés quelques yeux haineux il se retînt de commencer un nouveau massacre, s’il continuait sur ce rythme il finirait par décimer la population de cette île. Il continua d’avancer sans montrer aucun signe extérieur conservant un visage fermé se méfiant néanmoins des réactions des hommes qu’il avait remarqué. Et c’est grâce à cette vigilance qu’il constata le fait que l’un d’entre eux ne le regardait plus lui, mais fixait un point situé plus sur sa gauche. Portant alors son regard vers cet endroit il constata un homme armé qui lança alors un projectile vers lui, une grenade visiblement. Usant de son agilité et de sa vitesse il se plaça sur la trajectoire de celle-ci et se contenta de la dévier légèrement, la laissant ainsi se diriger vers le groupe d’homme qu’il avait remarqué peu avant. Un sourire apparu alors sur son visage tandis que ses yeux se mirent à scintiller légèrement tandis qu’il se réceptionnait en se ramassant sur lui-même, se positionnant très près du sol il ne jeta pas un regard aux hommes parmi les civils, fixant celui qui avait lancé la grenade. Il se redressa finalement tandis qu’une grosse explosion avait lieu derrière lui, avançant alors les bras détachés du corps tandis qu’il sentait la chaleur et le souffle provoqués par la grenade venir lui lécher le dos. Il n’avait pas voulu entamer un nouveau massacre, mais quand c’était offert si gentiment!
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Jouer dans la cour des grands [Pv : Mike]   Dim 27 Juil - 18:58

L'Appel de détresse


Cid regardait devant lui, scrutant à son tour la foule, me faisant sourire de par son sérieux. Nous devions tous être attentif, mais lui était particulièrement dedans. En soupirant un instant, j’essayai de me détendre en fixant le ciel. Mon cœur battait légèrement plus fort que d’habitude, légèrement plus vite. Les enjeux… En réalité, si nous ne réussissions pas à le capturer, cela ne changerait pas grand-chose. Nous continuerions juste notre route en espérant qu’il ne perpétuerait pas d’autres massacres sur son chemin. Mais en aucun cas nous n’étions responsables des morts qu’il commettait. Si quelqu’un était bien fait pour assumer ses actes, c’était l’être humain.

Mon nouveau compagnon arriva alors, s’asseyant sur le banc à mes côtés. Il semblait irrité… Ou pas, peut-être que je me faisais des idées. Je soupirai lorsqu’il me posa la question fatidique. Ce que nous allions faire... Après tout, nous n’étions pas réellement maîtres de nos actions à présent. L’amie de Cid nous appellerait une fois qu’elle aurait localisé Kotaro pour qu’on se rende sur place… Pendant ces trois derniers jours, j’avais vaqué sur les Grooves essayant de mémoriser le plus de lieux possible. Shabaody n’était pas immense mais c’était quand même un archipel. Il fallait rester vigilant.

Lorsque le Den Den sonna, je sursautai un instant et me tournai vers Mike, répondant avec quelques secondes de décalage à sa question :

« - On attend juste des informations. »

Et je décrochai, entendant une femme gueuler comme un putois à l’autre bout du fil. Elle essayait de parler vite, mais Cid dut lui dire de répéter deux fois pour que l’on puisse comprendre quelque chose. Le Groove Quatre ? Un massacre ? Je fronçai à nouveau les sourcils. C’était concevable de la part d’un pirate, mais ça me mettait mal à l’aise. Les personnes sur cette île étaient censées être relativement fortes, alors pourquoi… Soupirant, je me contentai de me lever et de ranger l’escargophone.

« - Attachez vos ceintures, on démarre… »

Cid me toucha l’épaule droite tandis que j’espérais que Mike face de même avec la gauche. Je visualisai brièvement l’endroit où nous devions aller et arrivai au-dessus du Groove Quatre, à quelques mètres du lieu où une pile de cadavres jonchait sur le sol, une mare de sang tachant le lieu d’une lueur malsaine, sadique. Je nous posai à terre près du pont qui reliait l’îlot de celui portant le numéro cinq. C'est à ce moment-là que j’entendis une explosion souffler à une centaine de mètres de nous. En réalité, c’était de l’autre côté du pont qu’elle avait retenti, mais l’explosion s’était faite sentir jusque-là où nous étions. Une légère fumée noire parcourait déjà le ciel, et je savais que ce lieu ne serait pas agréable à parcourir.

Sans demander à Mike ou à Cid s’ils voulaient qu’on y aille, je n’hésitai pas à courir en direction du Groove Qinq, arrivant très rapidement sur les lieux du drame. Des membres jonchaient sur le sol… Cette explosion devait vraiment être puissante. Lorgnant sur celui que je mis directement au centre de tout ce fiasco, notre ‘cible’, Kotaro, je commençai à identifier sa voix. Cible était un bien grand mot. Nous voulions juste l’arrêter. Il me faisait dos, ça aurait été idéal pour l’abattre d’un coup net et précis. Cid arriva quelques secondes après moi. On ne savait pas quelles capacités il avait, alors si jamais je ne réagissais pas assez vite, il risquait de s’enfuir. Soupirant, je le fixai, restant concentré sur les voix : une dizaine dans les environs tout au plus. Qui sait ce qu’elles allaient faire.

« - Kotaro, dis-je d’une voix posée. Kotaro ! Hurlai-je cette fois-ci d’une voix plus énervée en le pointant du doigt, prenant une pose que je pensais cool. »

Le rouge me monta au visage quand j’entendis le pouffement de Cid. Tournant légèrement le regard vers ce dernier, je lui tirai la langue et m’étirai. Mes armes étaient visibles contrairement à celles de mon maître, et le conteneur de mon sniper était plutôt imposant, bien qu’étrangement léger. J’avais sûrement gagné du muscle ces derniers temps. Continuant de fixer l’individu à la peau violette, j’allai pour poser une main sur mon arme mais Cid m’en dissuada. Nous n’étions pas encore sûrs des capacités de cet homme, il fallait patienter et observer.

« - S’il peut renvoyer les balles, c’est pas un gars de notre niveau, ronchonnai-je en essayant de ne pas laisser trop paraître mon mécontentement. Au moindre signe d’hostilité ou d’attaque, touchez-moi l’épaule. »

Je donnais cet avertissement à mes compagnons, concentrant cette fois-ci mon Haki sur l’homme en face de nous. Allait-il nous faire face ? Se retourner ? Si ce n’était pas le cas, nous pourrions tout simplement l’attaquer, prendre les devants… Mais je n’étais pas sûr du résultat.
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zackary J. Fawkes
Inquisiteur
avatar
Messages : 564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
3/350  (3/350)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Jouer dans la cour des grands [Pv : Mike]   Dim 27 Juil - 20:26




Kotaro avait senti que de nouvelles personnes étaient arrivées sur les lieux avant même que l’une d’entre elles ne prononce son nom, d’abord de manière assez faible avant de le faire plus autoritairement. Certes l’homme-reptile n’avait pas le haki de l’observation lui permettant de se protéger et de situer chacune des personnes aux alentours mais il sentait qu’il était observé, il sentait le poids des regards sur ses épaules. Où peut-être était-ce ses capacités de reptile qui permettaient à son ouïe plus développée que l’appareil auditif humain de les situer grâce à leurs mouvements, grâce à leurs pas. Dans tous les cas il ne s’intéressait pas à eux pour le moment, ces gens-là ne l’avaient pas agressés, pas encore en tout cas et s’ils voulaient l’affronter ils devraient attendre leur tour, pour l’instant il avait déjà quelque chose à régler, même si ce serait très rapide. Ignorant donc l’appel des inconnus situés derrière lui il serra brièvement les poings tandis qu’un sourire se formait sur son visage. Sa future victime, l’homme qui avait lancé la grenade, était encore ébahie de ce qui venait de se produire. Le pirate ne savait pas pourquoi cet inconnu avait agi ainsi mais si une chose était certaine c’était qu’il n’était pas du tout prêt à passer à ce genre d’actions. Demeurant immobile encore quelques instants il observa le corps paralysé de peur et de surprise au coin de la rue, c’était vraiment trop simple il avait l’impression de l’avoir déjà empoisonné. Se mouvant avec rapidité sans se forcer pour autant il fut devant sa cible en un clin d’œil et trancha alors la gorge de l’homme pétrifié d’un coup sec avec ses griffes. Le liquide vermeil sortant alors du corps de celui qui quittait désormais ce monde vînt alors éclabousser légèrement le corps du Supernova qui ne s’en inquiéta absolument pas. Se retournant alors avec la même agilité il se contenta de pousser du bout du pied le corps qui se vidait de son sang pour que celui-ci s’étale en avant.


Se retrouvant alors face aux trois nouveaux protagonistes qui semblaient avoir suivi la trace du pirate Kotaro prit quelques secondes pour les jauger rapidement. Ils n’avaient pas l’air très dangereux, de vulgaires humains à peine musclé qui semblait même désolé de se trouver là, comme si le moindre petit pétard pouvait les faire fuir en courant. Pourtant ils n’avaient pas l’air d’être des marines, certes ils n’avaient pas les vêtements de ceux-ci mais dans tous les cas ils n’agissaient pas comme des membres normaux du Gouvernement Mondial. Des chasseurs de primes alors? Ça allait vraiment le changer. Cependant ils n’agissaient pas de la même manière non plus, ils manquaient d’assurance la preuve en était le fait que l’homme au centre avait dû s’y reprendre à deux fois avant de dire son nom de manière un tant soit peu convaincante. Il ne savait pas qui étaient ces gens mais ils étaient visiblement à leur première tentative, avaient-ils simplement déjà affrontés quelqu’un d’un tant soit peu dangereux. S’ils se trouvaient ici ils devaient tout de même avoir réussi à passer de nombreux obstacles et ne devaient donc certainement pas être pris à la légère. Néanmoins il semblait que de plus en plus de personnes inutiles sachant à peine se battre grossièrement parvenaient à venir sur cette île. Cette mer n’avait décidément plus rien à voir avec celle dont les histoires avaient bercés son enfance. Des adversaires d’un niveau aussi médiocre que ceux qu’il commençait à s’habituer à affronter tous les jours sur cette Archipel n’auraient même jamais dû aller plus loin que la première île. Ces gens avaient dû avoir un ange-gardien pour arriver aussi loin mais un jour la chance fini par tourner, surtout lorsqu’on est trop gourmand. Dans tous les cas toutes ces histoires Kotaro s’en fichait totalement, il vivait au jour le jour, tuant lorsqu’il en avait envie, mangeant quand il le voulait, il était libre et vivait en mode Carpe Diem. La seule chose qui avait un tant soit peu d’importance pour lui restait son admiration pour Shouten Doji, il le rencontrerait bientôt, il le sentait en lui.

Se reconcentrant finalement sur les trois hommes qui lui faisait face il fronça les sourcils en baissant légèrement la tête d’un air sadique avant de prononcer quelques mots :

Alors à notre tour?! Allez je vous laisse entamer que ça soit un tant soit peu divertissant.

Il avait dit ces quelques mots en avançant de quelques pas, se replaçant dans la rue sans jamais quitter des yeux l’homme au centre. Celui-ci semblait être le chef, l’instigateur des actions des deux autres. La manière dont se tenaient ses deux acolytes laissée penser qu’ils cherchaient sa protection, ne voulant visiblement pas trop s’éloigner de lui. S’en était presque pathétique, si cette attitude était représentative de leurs capacités le massacre allait être rapide, Kotaro aurait presque eu pitié d’eux, du moins s’il avait su ce qu’était la pitié.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Jouer dans la cour des grands [Pv : Mike]   Mar 29 Juil - 20:16

Première Approche


La mort est devenue tellement banale ces derniers temps. On a commencé par nous dire : C'est normal. Tout le monde meurt un jour, il faut se faire une raison. Puis on avait commencé à parler des causes. Une attaque cardiaque à quarante-vingt-dix ans, dans son lit douillet ou une commotion dans un accident de carrioles. Et un jour, quelqu'un a dit : On peut se retrouver dans une prise d'otage et servir d'exemple, on est tué et... C'est normal, ça arrive.

Le massacre continuait. Des griffes. Même en bougeant, je n’avais pas réussi à analyser son intention. Ou du moins, je savais à présent ce que c’était de vouloir tuer quelqu’un. Cela me serait utile par la suite : Moins de questions superflues, ou d’analyses longuettes. En voyant l’homme se faire égorgé sous mes yeux, je ne me posai pas la question de savoir si ce type était dangereux ou plus fort que moi : Un gars primé à deux-cent-quarante millions de berrys était très certainement costaud. J'avais peur. Mais sans hésiter, sans trembler une seule seconde je sortis mon révolver à balles spéciales. La première dans le chargeur était une Sound Ball, alors je fis tourner le barillet de deux crans vers la gauche en me souvenant de ce que j’y avais placé avant de partir.

En voyant Kotaro nous faire face, je le pointai avec le canon, inspirant un coup sans tirer pour autant. Cid ne s’était pas départi de son calme légendaire alors que je commençais déjà à sentir mon cœur battre plus fort. Un instant je crus qu’il était nécessaire de me calmer, mais la sensation qui parcourait mon corps était trop agréable.

Il nous proposait de commencer. De porter le premier coup. Tout à coup, toute la tension retomba et une question vint frôler mon esprit : « Qu’avait-il dans la tête ? ». Si j’avais été un tueur expérimenté, j’y aurais mis du plomb. Mais je n’étais pas là pour tuer des gens. Cid s’écarta légèrement avant de courir sur le côté droit, partant à une quarantaine de mètres, se dirigeant vers un bar du Groove cinq qui était à présent désert. Il y entra, comme pour s’y cacher. Au moins là-bas je n’aurais pas besoin de faire attention à lui.

« - Plus que toi et moi, lançai-je à Mike en souriant, me décalant légèrement dans la même direction que mon maître d’arme pour prévoir une possible offensive de Kotaro envers ce celui-ci. T’as la peau bien violette, toi, constatai-je en sortant son avis de recherche et en le jetant sur le sol comme un vulgaire bout de papier, le dépliant légèrement pour le lui montrer au préalable en signe de provocation. »

Mon arme était toujours pointée vers lui tandis que de ma main gauche je tenais la mallette. Il me fallait un bon angle d’attaque, mais je comptais surtout sur Mike pour m’offrir l’ouverture dont nous aurions besoin. Si le Supernova me fixait tout à l’heure, ce n’était pas pour rien. A présent, nous étions temporairement dispersés, même si cela ne signifiait pas grand-chose grâce à mon pouvoir. Je souris en montrant toute ma blanche et agréable dentition à l’homme-bête avant de décider de passer à l’offensive. Il était temps.

Armour-Piercing Ball. Je visai directement le ventre. Ce n’était qu’une balle comme les autres, exception faite qu’elle pouvait percer la plupart des alliages. Essayant de prédire son prochain mouvement en espérant que Mike prenne les côtés, je tirai une nouvelle fois, écoutant sa voix suivre son mouvement. Si j'étais assez rapide, une nouvelle Armour-Piercing suivrait la première et irait se ficher dans sa jambe droite. S’il sautait dans les airs, cela n'en serait que plus facile. Je fis tout de même attention aux voix pour ne pas tirer sur quelqu'un d'autre que lui.

Sans hésiter sur la démarche à suivre, je tirai une dernière balle vers le sol. Un nuage commença alors à paraître au-dessus du Groove quand la balle eut atteint le parterre. L’humidité était relativement élevée dans un tel environnement, un archipel composé d’arbres. J’ouvris l’une de mes pochettes d’un geste rapide et précis, en sortis trois balles et rechargeai les emplacements vides sans m’inquiéter de la suite des évènements. Mike, s’il était déjà passé à l’action, avait dû faire un ravage. Concentrant mon esprit sur Kotaro et localisant la voix de Mike et son emplacement à vue, je me préparai à intervenir si les choses dégénéraient.
Résumé et Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zackary J. Fawkes
Inquisiteur
avatar
Messages : 564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
3/350  (3/350)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Jouer dans la cour des grands [Pv : Mike]   Mar 29 Juil - 23:29




Les yeux désormais totalement dilatés de Kotaro ne lâchaient plus l’homme au centre du regard, celui-là même qui avait commencé par prendre la parole et qui se remettait à parler. Mais le Supernova n’écoutait absolument pas les mots qu’il prononçait, le langage corporel était bien souvent beaucoup plus expressif que le langage oral. Ne prêtant aucune attention à ce qui devait probablement être une pitoyable tentative de provocation il remarqua facilement l’hésitation et le fait que cet homme n’était pas à l’aise. Tout cela était nouveau pour lui, ça se voyait de manière extrêmement nette cependant sa détermination se voyait aussi. Cet homme n’était peut-être qu’un novice dans les actes qu’il tentait d’entreprendre, mais il semblait bien mieux préparé et bien plus capable que la majorité de ceux que l’homme-reptile avait l’habitude d’affronter. Cependant ces informations n’avaient que peu d’intérêt pour le pirate dont la nature animale l’emportait souvent sur celle humaine. Il ne réagit pas lorsque l’un des trois hommes lui faisant face se mit à courir pour se mettre à l’écart, partant à toutes jambes vers un bâtiment un peu plus loin. Il y faisait certes attention, après tout chaque adversaire représentait un danger potentiel mais celui-ci n’était que minime, le leader de ce trio il l’avait identifié dès le début. Et dans chaque groupe la même chose avait toujours lieu, dès que vous coupiez la tête principale, les suiveurs s’éparpillaient pour finalement agoniser lentement. Il lui suffisait donc de neutraliser cette homme qui portait une mallette et une arme à feu pour en finir avec ce qui allait certainement s’avérer être une grossière perte de temps.


Lorsque l’homme de l’autre côté de ce "leader" se mit à son tour à s’écarter, partant avec rapidité sur le côté Kotaro ne lui prêta encore une fois que très peu d’attention, notant néanmoins le fait que les intentions de celui-ci étaient visiblement bien plus agressive que celles de celui qui était parti dans les ruines un peu plus tôt. Il était évident que celui-ci allait tenter quelque chose, la manière dont il venait de partir, l’expression de son visage ou même simplement son attitude l’avait bien fait comprendre au pirate qui s’efforçait donc de rester sur ses gardes. Effectivement s’il doutait fort que l’inconnu puisse réellement le mettre en difficulté seul s’il intervenait au beau milieu du combat entre l’homme à la mallette et lui le Supernova aurait besoin d’être prêt à le contrer, ou à l’esquiver. Plongeant son regard dans les yeux de l’individu qui se retrouvait désormais seul face à lui il lui sembla déceler une légère lueur, l’attitude de son vis-à-vis prouvait qu’il était concentré, et qu’il tentait de décrypter l’homme-reptile, peut-être y parvenait-il même. Après tout à ce point de Grand Line il n’était pas rare de croiser le chemin d’hommes disposant du haki de l’observation, de personnes capable de lire dans les pensées. Si celui qui se tenait devant lui disposait de cette capacité l’affrontement promettait d’être plus difficile que le pirate l’avait prévu dans un premier temps. Mais peu importait la présence ou non de cette aptitude dans le répertoire de son adversaire, dans l’immédiat l’expérience du combat du reptile lui permettait de savoir exactement ce que l’homme allait tenter.


Se jetant à terre sur le côté droit Kotaro esquiva facilement le premier tir de l’homme qui semblait en vouloir à sa prime, cependant il fut quelque peu surpris de la rapidité et de la précision du second tir qui suivit. Usant de ses griffes et de ses capacités reptiliennes il parvint à s’extraire avec vivacité du piège ainsi formé par la trajectoire de ce deuxième tir. Il avait plongé au sol en tant que réflexe, sa nature semi-animale lui avait certainement léguée cette réaction instinctive lui permettant d’utiliser ses capacités de manière optimale, s’il avait agi autrement il aurait certainement dû encaisser ce second coup. Parce que l’homme savait pertinemment où le Supernova se trouverait, le fait qu’il n’ait tiré qu’un coup le prouvait, et ça ne pouvait pas être juste la chance. Après certes le pirate aurait pu encaisser les balles mais la manière dont le corps de l’homme avait semblait réagir avant de presser la détente faisait penser au primé que ces balles n’étaient pas simplement normales, même si sa peau écailleuse était plus résistante elle n’était pas invulnérable pour autant. Continuant à progresser rapidement vers un bâtiment, tentant de ne pas se trouver au centre du nuage de fumée que venait apparemment de créer son adversaire, il aperçut alors du coin de l’œil la silhouette de l’homme qui les avait quittés quelques secondes plus tôt. Celui-ci se trouvait désormais dans les airs et semblaient le viser, et même s’il ne présentait pas d’arme ou de possible technique pouvant le mettre en danger Kotaro avait un mauvais pressentiment, après tout il semblait avoir réussi à monter assez haut en un laps de temps très court, il cachait certainement encore quelques capacités.


Repérant rapidement une possible échappatoire à l’homme qui tombait du ciel le pirate décida néanmoins de pénétrer totalement dans la fumée, se masquant ainsi à la vue de celui qui voulait visiblement l’attaquer par les cieux. Usant de sa rapidité au sol il avança sur quelques mètres dans l’épaisse fumée de manière à s’assurer que son agresseur ne puisse plus le situer de manière exacte avant de bifurquer de nouveau, parvenant à la périphérie du nuage tandis qu’un immense choc a lieu derrière lui, en plein dans le nuage de fumée. Un gros souffle se fait alors sentir, comme une explosion éparpillant l’écran grisâtre pour ne laisser qu’une grande trace d’impact au milieu de la rue où se trouvait le Supernova quelques secondes plus tôt. A cette vue l’homme-reptile ne doute pas une seconde, cet inconnu dispose d’un Fruit du Démon. Le choc a visiblement été très puissant, en témoignent le souffle et la marque incrustée dans le sol, si Kotaro l’avait encaissé de plein fouet il l’aurait certainement senti passer. Certes il doutait que cela soit suffisant pour le vaincre ou le mettre dans un état suffisamment mauvais pour espérer le vaincre facilement par la suite, mais cette force, ce pouvoir, étaient visiblement très dangereux. Que ce soit maintenant ou dans le futur, le primé devrait s’en méfier. Se redressant finalement son sourire meurtrier apparu de nouveau sur son visage, penchant légèrement la tête il replaça son regard sur l’homme à la mallette. Réfléchissant rapidement il analysa la situation, il s’était déplacé de manière à se trouver désormais entre les deux hommes et l’endroit vers lequel leur premier acolyte s’était dirigé en courant. Il avait donc d’un côté un homme capable de créer des chocs extrêmement puissant avec un autre qui semblait pouvoir deviner ses actes un peu à l’avance et de l’autre côté un homme visiblement plus âgé qui avait presque fuit le combat avant même que celui-ci ne commence. Le choix était tout fait, d’un mouvement sec il repartit au sol, progressant avec rapidité vers les ruines où devait se trouver le troisième larron du trio qui l’avait interpelé. C’était dans ce genre de cas que Kotaro était content de n’avoir personne à protéger, il était de ceux qui pensaient que sur ces mers, avoir besoin de faire attention à quelqu’un et de le protéger était un fardeau, pour ne pas dire une faiblesse. Il avait une bonne avance sur ses deux autres adversaires et avec sa vitesse s’ils ne faisaient rien il serait rapidement arrivé à son but. Mais dans un sens il espérait qu’ils réagiraient rapidement, et sans trop réfléchir, il aurait alors une superbe opportunité de les contrer.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Jouer dans la cour des grands [Pv : Mike]   Mer 6 Aoû - 21:38

La tentative d'Erwin : Cid entre dans l'action


Ce gars, Kotaro, semblait plus fort que ce que j’avais prévu. Non content d’avoir esquivé mes balles, il avait aussi réussi à brouiller les pistes en s’éloignant de nous et ainsi éviter la capacité destructrice de Mike. Je fronçai les sourcils, suivant sans problème sa voix, et l’entendant se diriger vers l’endroit où se trouvait Cid. Ce dernier était déjà immobile, en place pour tirer un coup décisif dans le cas où les choses tourneraient mal. Il était normalement meilleur que moi au tir, mais ces derniers temps nous n’avions pas eu l’occasion de comparer. Sans laisser échapper l’homme qui rampait au sol tel un lézard, je fis un signe à Mike après lui avoir touché l’épaule pour lui montrer dans quelle direction notre adversaire se trouvait. Il allait falloir que nous soyons concis dans nos actes, que nous allions à l’essentiel. Cet homme était responsable de nombreux massacres, et si nous le tuions… Serions-nous comme lui ? Cette idée était affligeante, et pourtant… Au final, tuer quelqu’un était, sans distinction possible, quelque chose qui n’aurait pas dû se trouver dans la nature des hommes.

En utilisant mon pouvoir, je pouvais arriver aux côtés de Kotaro en un rien de temps et ne plus le lâcher. Le risque dans ce cas-là était qu’il puisse utiliser une capacité dont je n’avais pas connaissance pour m’immobiliser et m’empêcher de réutiliser mon fruit du démon après coup. Pourtant… Si on ne prenait pas de risques, tout ça ne servirait à rien. Nous n’étions pas des héros de la Justice… Mais je me faisais un devoir de le capturer. Pour le bien de cette femme qui nous avait demandé de l’aide, mais aussi pour le bien de toutes ces personnes qui n'avaient pas la force de se défendre par elles-mêmes.

« - On a l’occasion de faire quelque chose de bien… C’est notre chance, lançai-je en me mettant à courir vers Kotaro. »

Physiquement, j’étais sûrement moins rapide et moins fort que lui. Mes réflexes étaient cependant plus développés que la majorité des personnes que j’avais rencontrées, et même si j’étais incapable de tenir dans un combat sans armes, il allait falloir que je montre de quoi j’étais capable maintenant.

Cid était toujours positionné, la cible devait se mouvoir trop rapidement, pourtant il savait prévoir les mouvements de son ennemi. Et il n’avait pas besoin d’un Haki pour cela. En me téléportant j’aurais pu le rattraper rapidement, mais ma mallette me gênait. La lâchant j’ouvris ma seconde pochette et en sortit une grenade que je dégoupillai. De toutes les manières, il allait bien falloir que les choses bougent.

L’action était simple. Il me suffisait de me téléporter au-dessus de mon adversaire pour lui envoyer l’explosion en plein dans les jambes… Ou autre part. Il avait déjà renvoyé quelque chose dans le genre, c’était pour ça que celle-ci il ne devait pas la voir venir. Je devais être assez proche de lui pour que ça ait l’effet escompté. C’était un pari dangereux, mais soit.

Je me téléportai au-dessus de Kotaro, et sans attendre envoyai la grenade sur son corps, puis revenait en arrière grâce à mon pouvoir, pour ensuite tirer une balle qui pourrait le mettre à mal. Il allait être pris dans une multitude d’explosion grâce à mon Explosiv Sin. L’explosion eut lieu à l’endroit même où la grenade aurait dû exploser, ou du moins près de l'endroit où la voix de Kotaro me permettait de le situer dans tout ce bordel. Il allait à présent falloir que je patiente, que j’utilise mes capacités pour être sûr qu’il ne viendrait pas à attaquer Cid, même si au final celui-ci n’avait pas besoin de mon aide pour s’en sortir.


La cible avait décidé de venir rendre une petite visite au Tireur d’Elite, au maître d’arme d’Erwin. Le trentenaire avait déjà pris place dans la maison abandonnée, n’y ayant trouvé aucune trace de vie. Il s’était installé tandis qu’une explosion due à Mike avait retenti au loin. Espérant que ce soit fini, il avait constaté que l’homme-lézard s’était relevé sans difficulté. Décidément, mêler les deux jeunes hommes à ce plan était d’un bien mauvais goût.

Regardant la lunette de son viseur, il distingua Kotaro s’avancer vers lui et Erwin se mettre à sa poursuite. Puis il remarqua que le jeune homme avait utilisé son pouvoir pour lâcher sur Kotaro une grenade. C’était le moment idéal. Utilisant son sniper, le tireur expérimenté n’hésita pas une seule seconde. Le coup partit. Un coup, puis un second pour être sûr que le message était bien arrivé.

Les balles qu’il avait tirées étaient d’une nature plutôt amusante. En réalité, lorsqu’elles explosaient, elles ne faisaient presque aucun bruit. Leur allure discrète et rapide était idéale, et le gaz soporifique qu’elles libéraient permettait d’endormir les cibles. Kotaro allait avoir le droit à une double dose. Bien sûr, il ne visa pas directement l’homme-lézard qui allait être assailli de toute part, il prit soin d’imaginer le meilleur scénario d’esquive d’une créature dans son genre et envoya la seconde balle de sorte à tenter d’atteindre directement la tête. Ah, l'expérience, c'était tout ce qui manquait à ces jeunes.
Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zackary J. Fawkes
Inquisiteur
avatar
Messages : 564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
3/350  (3/350)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Jouer dans la cour des grands [Pv : Mike]   Jeu 7 Aoû - 20:30



Gardant tous ses sens en éveil alors qu'il se dirigeait vers les ruines, Kotaro cherchait d'où la prochaine attaque serait lancé. Regardant dans toutes les directions il cherchait une anomalie, quelque chose qui signalerait un danger. Devait-il s'attendre à un piège de celui parti se réfugier ou à une autre explosion du rouquin ? Il devait l'admettre ces gamins avaient un certain potentiel, mais leur manque d'expérience flagrant transparaissait clairement dans leurs actions. Le supernova n'avait qu'à mettre la main sur leur compagnon pour le prendre en otage, après quoi il en profiterait pour les déchiqueter lentement. Malheureusement cette réflexion plutôt agréable fut rapidement interrompue par une silhouette au coin de son œil. Tournant toute son attention vers celle-ci, il n'eut que le temps de voir un instant le plus intéressant des trois garçons avant que celui-ci ne disparaisse. Celui-là aussi possédait un pouvoir étrange, mais la grenade qu'il venait d'envoyer l'inquiétait bien plus. Changeant brusquement de position avec une flexibilité surprenante l'homme-lézard dévia sa seconde grenade de la journée en levant le pied au-dessus de sa tête. La renvoyant environ là où était disparu le tireur précédemment il dû tout de même subir une partie du souffle de l'explosion. C'est cette bourrasque qui réveilla un peu plus l'instinct animal qui se cachait chez Kotaro, soudain il en était revenu à sa réaction animale la plus basique, la fuite. Bifurquant brusquement vers une ruelle sur sa gauche, tout en profitant du couvert que lui avait offert l'explosion, il échappa à une bonne partie des attaques qui suivirent.

Ce n'est qu'une fois sorti de ce chaos qu'il pu rendre compte des dégâts qu'il avait subi. Une sorte de petite explosion l'avait frappé sur le bras gauche comme s'il avait été atteint par un éclat de quelque chose de plus gros. Son dos lui faisait un mal de chien à cause du souffle de la déflagration et en prime il avait respiré un drôle de gaz. Certes il n'avait été atteint que par une très faible dose et sa morphologie augmentait un peu sa résistance, mais sa tête commençait à tourner légèrement. Même s'il ne l'avait pas remarqué, l'attaque composé d'air de Mike avait contribué à sa fuite en dispersant de la poussière. Pourtant, il était tout de même au plus mal, sa sensibilité faisait qu'il avait l'impression de s'être fait planter un couteau dans le bras avant de se brûler le dos au troisième degré. Apparemment celui qui avait fuit cherchait effectivement à tendre un piège au supernova, piège dans lequel il avait un peu de mal à digérer le fait d'être tombé. Malgré leurs hésitations et leur manque d'expérience ces chasseurs savaient travailler en équipe. C'était sans compter ces étranges pouvoirs que les deux gamins semblaient posséder, rien de semblable à ce qu'il avait pu voir jusqu'ici. Il s'agissait là très certainement des pouvoirs de fruits du démon, le genre qu'il est dangereux d'affronter sans en connaître d'avantage. Il était peut-être finalement tombé sur l'un des gros morceaux de Shabaody, malheureusement il devait bien se rendre à l'évidence que pour une fois il n'avait pas l'avantage. Du trois contre un et pour couronner le tout il était blessé. Changeant à plusieurs reprises de direction il arriva bien vite aux limites de la ville, tout en restant dans les ruelles des ruines. De là au moins, aucun tireur embusqué ne pourrait l'atteindre et il aurait plus de temps pour penser à une stratégie. Ces gamins pouvaient bien essayer de le suivre, un coup de griffes bien placé et il s'assurerait de leur mort.



Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Jouer dans la cour des grands [Pv : Mike]   Ven 8 Aoû - 23:24

Une balle qui fait mal : Devenir le monstre pour tuer le monstre.


La situation était différente de tout ce à quoi j’avais pu faire face. La première explosion avait retenti près de l’endroit où la grenade aurait dû exploser, et les suivantes s’étaient dispersées de sorte à ne pas tuer Kotaro mais à le blesser, du moins c’est ce que je crus lorsque je sentis sa voix partir tandis que celle de Mike s’était approchée à côté de moi, et que ses lèvres avaient formé des sons qui m’avaient paru étranges à ce moment-là. J’aurais aimé répliqué du tac au tac mais l’homme-lézard s’éloignait déjà. Vivement, je lançai à Mike :

« - Si c’est lui ou de futurs innocents, le choix est déjà fait. »

Nous n’avions pas réellement le choix après tout. Nos coups et les siens étaient déjà guidés par notre capacité à prendre des décisions. Je ne savais pas pourquoi, ni comment, mais les choses avaient changé en un instant. Les paroles de Mike m’avaient fait remarquer que si nous nous battions pour le capturer, il y avait de fortes chances qu’il nous file entre les doigts. Cet homme n’était pas un humain, ce n’était pas un homme. Les massacres qu’il avait commis, les morts qu’il avait fait, le sortaient de toutes les catégories qu’on pouvait appréhender.

« - Cet homme est un meurtrier, la femme qui nous a appelé habite sur Shabondy, c’est une amie... Elle a assisté aux massacres de Kotaro. »

Un meurtrier. Cela me faisait sourire doucement, tandis que j’avançais vers les ruines tel un chasseur qui traque sa proie. Nous n’avions affaire à rien de normal, tout ce qui nous faisait face était… à un monstre. Une créature abjecte capable des pires atrocités. Un innocent pourrait être pris dans tout ce bordel si nous ne faisions rien. Inspirant un coup en tremblant légèrement, je finis par serrer le poing, ajoutant d’une voix plus froide :

« - Il n’y a que deux types de personnes qui peuvent vaincre un monstre. Un héros ou un monstre lui-même. Aujourd’hui, je serai le monstre qui dévorera l’ennemi. »

Sachant à quelle distance se trouvait l’homme-lézard, je n’attendis pas de réponse. Je disparus et touchai brièvement Mike pour l’attirer avec moi dans la ville en ruine inhabitée, où aucune voix autre que celle du meurtrier ne se faisait entendre.

J’avais dit que tuer, sans distinction possible, était une aberration. En tuant, on perd une partie de son âme. Un fragment se brise comme marteler par celle de la personne à qui nous venons d’arracher la vie. D’abord, un sentiment d’ivresse et de puissance, puis la culpabilité… Viennent ensuite les remords, les regrets, les voix dans la nuit. Un homme ne devrait pas être amené à une telle extrémité. Pourtant, qu’est-ce qui prouvait qu’en le capturant, il ne ressortirait jamais de sa geôle ? Quelle piètre satisfaction aurions-nous le jour où il s’échapperait de cet Impel Down dit inviolable et qui, pourtant, avait prouvé sa faiblesse lors des évènements passés ? Prendre un risque, savoir accepter que rien n’était immuable dans l’univers, c’était un premier pas. Mais vers quoi ?

En arrivant dans les airs, je me téléportai plusieurs fois très rapidement tout en continuant de parler brièvement à Mike. Quelques paroles suffiraient, et je décidai d’aller à l’essentiel pour qu’il comprenne où je voulais en venir. Nous n’étions pas venus à l’improviste, et le Groove sur lequel nous nous trouvions était une bénédiction en considérant le peu de population qu’il y avait ici-bas.

« - Je vais l’immobiliser de manière drastique, mais j’ai besoin que tu attires son attention, chuchotai-je à l’adresse de mon ami. Il se trouve plus bas, je vais te téléporter devant et j’irai derrière. »

Nous n’étions plus que tous les deux. Cid s’était déplacé et je sentais toujours sa présence mais il était moins rapide que Kotaro ou Mike et moi. Arrivant vivement au-dessus de l’endroit où se trouvait l’homme-lézard, j’apparus devant lui, mon arme baissée vers le sol puis disparus à nouveau dans les airs, laissant Mike en face à face avec lui. Une seconde plus tard, j’étais derrière l’homme lézard, vraiment très proche de lui, mon arme légèrement remontée qui arrivait avec sa rotule en ligne de mire grâce à l’ajustement que j’avais fait dans les airs pendant ma seconde d’absence. Le tir partit à nouveau, et je visai dans la foulée la seconde rotule par derrière. Les deux balles étaient spécialement conçues pour transpercer les matières solides, si bien qu’elles n’auraient aucun mal à traverser la structure osseuse et à détruire les genoux de notre adversaire. Toujours en écoutant sa voix au cas où une attaque serait lancée contre Mike où moi, je disparus en arrière, ayant vu la ruelle du ciel, de manière à mettre quelques mètres entre l’homme lézard et moi. Il était encerclé devant et derrière, et même si je ne doutais pas qu’un mur en pierre ne serait pas un obstacle pour lui, je savais aussi qu’une balle dans chaque rotule allait être une véritable plaie. S’il ne pouvait plus bouger, il faudrait encore immobiliser ses bras et tenter de l’amener au QG de la marine la plus proche, mais chaque chose en son temps. S’il résistait, il me restait encore assez de balles pour lui en ficher une entre les deux yeux.


Cid s’avançait en courant de toits en toits. Il n’avait fait que suivre Erwin qui s’était téléporté, visible pour toute personne qui y porterait attention à plus d’une centaine de mètres dans les environs, à condition d’avoir le bon angle. Il savait que ce jeune homme avait le Haki de l’Observation et serait son repère pour retrouver l’ennemi, même si dans ces petites ruelles, il ne serait pas en mesure de toucher son adversaire. Fort heureusement, il avait pu échapper en grande partie à l’explosion de la grenade, étant loin de Kotaro. Les seules gênes furent les éclats d’acier qui s’étaient dispersés, mais il s’était caché derrière le mur de la maison qui tombait en ruine et avait décidé d’en sortir, maintenant que sa couverture était grillée.

En continuant à courir il vit Erwin se téléporter seul dans les airs, et disparaître tandis qu’en moins d’un rien de temps deux coups de feu retentirent. Cid croisa les doigts, il savait que son élève pouvait donner le meilleur de lui-même quand il était déterminé, et surtout qu’avec son pouvoir il risquait peu de choses. Enfin, du moins, c'était ce qu'il espérait.
Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zackary J. Fawkes
Inquisiteur
avatar
Messages : 564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
3/350  (3/350)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Jouer dans la cour des grands [Pv : Mike]   Sam 9 Aoû - 19:21



Alors qu'il courait toujours au milieu des ruines, Kotaro se sentait déjà presque arrivé à destination. D'après la distance du tronc de ce groove, la partie de la ville qu'il avait laissé derrière lui et l'apparence générale des lieux il ne devait plus être loin de son objectif. Même s'il n'avait vraiment pas envie de recourir à cette solution il valait peut-être mieux avoir un plan de secours au vue de la situation. Ce n'était évidemment pas la première fois qu'il devait gérer un pouvoir de fruit du démon, mais même le célèbre supernova devait admettre que deux d'un coup faisait beaucoup. Ajoutez à ça le fait que ses adversaires se tenaient tous à distance et semblaient plus rapides que lui et ça compliquait vite les choses. Ces gamins savaient-ils déjà sa façon de combattre ? Dans tous les cas leur stratégie était parfaitement adapté face à l'homme-lézard. Lui qui avait si rarement été mis en difficulté auparavant ce combat l'amusait, mais il restait partagé entre son plaisir de massacrer plus faible que lui et la joie qu'apportait la difficulté.

Plus alerte que jamais il s'attendait à une attaque dans le dos de ses poursuivants. Pourtant ce fut devant lui que les deux chasseurs apparurent et c'est laissant le rouquin là que celui au bonnet disparu de nouveau. Même s'il n'eut pas vraiment le temps de réfléchir d'avantage à ce qu'il venait de voir, cette action confirma bien vite les doutes de l'homme-lézard. Le leader semblait pouvoir se déplacer instantanément d'un endroit à un autre, un pouvoir terrifiant en soit. Le vrai problème de cette habileté restait la paranoïa qu'elle déclenchait forcément chez sa victime. Il venait de disparaître ? Allait-il réapparaître au-dessus de lui encore une fois ? À droite ? Derrière lui ? Pire il était déjà là en fait. La réponse de Kotaro fut celle d'un individu préférant l'option de la sécurité encore une fois. Sortant bien les griffes de sa main droite il effectua un petit saut circulaire à un mètre du sol. Tournant sur lui-même tout en allongeant progressivement son bras, sa main eu pour effet de détruire tout ce qui se trouvait initialement près de lui dans un rayon de plus d'un mètre. Après tout s'il ne pouvait pas deviner dans qu'elle direction le type apparaissait il suffisait de toucher toutes les directions en même temps. Et s'il était apparu au-dessus ou plus loin ? C'était l'avantage de cette action, le mur de pierre se trouvant tout près sur sa gauche avait explosé sur toute sa longueur au moment même où sa main l'avait effleuré. La poussière et les débris en résultant eurent pour effet de camoufler l'homme-lézard et de lui fournir une porte de sortie à travers le bâtiment. Il pouvait se considérer comme chanceux, l'avertissement que lui avait offert l'apparition du rouquin plus tôt lui avait permise de savoir le moment approximatif de l'attaque.

Malheureusement c'est en remettant le pied à terre qu'il fut choqué de constater la douleur provenant de son pied gauche. Encore plus horrible à endurer que les deux dernières blessures, cette fois cette extrémité était foutue. Pourtant ce n'était pas la première fois qu'il ressentait de la douleur, tout combattant expérimenté était bien familier avec celle-ci. Son pied avait été transpercé de part en part et il n'arrivait ainsi plus à bouger ses griffes. Ce genre de blessure pouvait-elle l'empêcher de courir ? Plus ou moins, dans son cas il avait l'avantage d'être extrêmement doué pour se déplacer à quatre pattes. Toutefois, même pour lui une autre blessure de ce genre le condamnerais à l'immobilité. Ainsi, utilisant toute la force que lui offrait sa jambe droite toujours valide il se poussa à travers le trou du mur pour non-seulement franchir la pièce à l'intérieur, mais aussi défoncer le deuxième mur. Effectuant son passage à l'intérieur à une fraction de seconde il se mit à nouveau à courir dans les ruelles à quatre pattes. Faisant de son mieux pour équilibrer le poids efficacement vers l'avant pour épargner sa jambe invalide il tenta de détaller vers son objectif. Franchissant une bonne partie des dernières maisons le séparant du lieu qu'il visait il arriva bien vite là où il désirait arriver. Devant lui figurait une longue racine plongeant dans l'eau pour y puiser les ressources nécessaires au groove. Cette fois il n'avait plus trop le choix il devait quitter les lieux, il était trop risqué pour un type dans son état de poursuivre cet affrontement plus longtemps. Il ne lui restait plus qu'a franchir ces quelques mètres et il pourrait filer sans problème...


Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Jouer dans la cour des grands [Pv : Mike]   Lun 11 Aoû - 18:15

Un travail d'équipe : Le piège du 'Retour à la case départ'


Notre stratégie avait complètement échoué. Enfin, presque, puisque ma balle avait traversé le pied de Kotaro. A ce moment-là, mon cerveau avait imaginé une nouvelle stratégie. J’aurais aimé être aussi intelligent que Katia mais c’était peine perdue. Alors j’inventais, j’improvisais… Je créais de nouvelles occasions qui pouvaient nous permettre d’attraper cette ordure. Le tuer n’était pas le problème. Le garder en vie en revanche… C’est là qu’une idée me vint. Une idée folle, mais ma capacité à m’adapter dans ce genre de situation m’avait permis d’y arriver. Je me téléportai aux côtés de Mike, touchant son flanc pour l’emmener au milieu du Groove 5. Là-bas, je lui dis d’une voix claire :

« - Berceuse, s’il-te-plaît. »

Alors je disparus à nouveau, revenant sur les lieux au moment où Kotaro pénétrait dans la maison. Mon Haki me permettait de le situer avec précision, mais je décidai de me téléporter dans les airs, la fumée cachant mon champ de vision en cet instant essentiel pour me permettre de me téléporter. A chaque fois que l’homme-lézard changeait de position, je me téléportai progressivement au-dessus de celle-ci tout en opérant quelques changements sur moi et en essayant d'utiliser les bâtiments à mon avantage. Plus loin, il y avait une étendue d’eau qui lui permettrait certainement de s’enfuir. Malgré son état, nous étions inaptes à nager contrairement à ce monstre.

C’est alors que nous arrivâmes dans un endroit qu’on aurait pu caractériser de vierge : pas de maison, juste l’herbe habituelle qui recouvrait les Grooves et la racine plus au loin. Un sourire se forma tandis que ma main avait déjà pris la position adéquate, vers l’avant, à plat, et que mon arme était rangée dans son holster. Si Mike avait capté ce que j’attendais de lui, l’homme lézard allait avoir une désagréable surprise. Sourire sur la lèvre, je m’étais permis de créer un chemin mental qui s’enclencherait au fur et à mesure que les étapes du plan se débloqueraient. Et pour accélérer le tout, mes oreilles étaient recouvertes de mon casque à musique qui commençait à déverser A Dangerous Music. Premièrement, je me téléportai au contact de l’homme-lézard. Pas à quelque centimètres, mais bien ma main contre la peau de son dos. Sans attendre, sans laisser un seul instant s’écouler par la suite, j’utilisai ma capacité pour le ramener au milieu du Groove 5, à dix mètres de là où j’avais déposé Mike.

A ce moment-là, toute la vitesse, toute la force de Kotaro devait l’avoir quitter. Si Mike avait compris de quoi il en retournait, une mélodie que je n’entendrais pas irait bercer l’homme-reptile de sorte à ce qui ne puisse plus se réveiller. Mon Haki de l’Observation était à tout moment posé sur lui, et je me téléportai en arrière de sorte à ce qu’il ne puisse pas me toucher, mes capacités toujours augmentées par la musique que j’écoutais. Mais tout en touchant mon casque, je me permis de changer la mélodie qui fit à présent monter l’adrénaline en moi, me permettant de décupler mes capacités physiques dont mes réflexes. Je sortis alors mon arme de mon holster et la dirigeai vers l’endroit où j’avais déposé Kotaro, ou celui où Kotaro s’était déplacé grâce à mon Haki de l’Observation, sans pour autant tirer. Si la mélodie de Mike fonctionnait, il n’y aurait pas à lui assener à nouveau un coup dans le corps. Souriant toujours, j’essayai de nous considérer en position de force.

Autour de nous, il n’y avait personne d’autre. L’endroit était identique à ce qu’il avait été : une bordure de ville tout à fait banale, même s’il faudrait du temps pour rejoindre les habitations à pied, j’imaginais que pour quelqu’un de blesser, cela serait encore plus dur. Surtout avec deux chasseurs dans ses pattes.
Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zackary J. Fawkes
Inquisiteur
avatar
Messages : 564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
3/350  (3/350)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Jouer dans la cour des grands [Pv : Mike]   Ven 15 Aoû - 4:14



L'homme-lézard était maintenant à moins de cinq mètres de l'eau. Était-il content de pouvoir se sortir de ce combat ? Pas du tout, comment pouvait-il être soulagé alors qu'il s'était fait humilier de la sorte ? Non, ces gamins il ne se sentirait pas bien tant qu'il ne se serait pas vengé de cet affront. Il les retrouverait et s'en débarrasserait pour de bon dès que ses blessures seraient guéries. Pourtant ce ne fut pas ce qui se produisit, en effet alors que la mer était juste devant lui le paysage changeât en une fraction de seconde. Le bout des racines se transforma en une grande plaine avec quelques bâtiments une vingtaine de mètres plus loin. Le cadavre au sol rappela bien vite au pirate qu'il était passé par-là plus tôt. L'explication à ce phénomène il ne la chercha même pas, la pression de la paume qu'il avait senti dans son dos la lui avait déjà donné. Le réflexe du supernova, c'est-à-dire frapper immédiatement derrière lui, ne rencontra que de l'air pour la deuxième fois. Ce gamin était chiant au plus haut point, son pouvoir lui permettait d'être partout à la fois sans prévenir et comme si ça ne suffisait pas il annulait toute possibilité de fuite. Mais il commençait à comprendre... Le choix de cet emplacement, la façon dont le gamin se téléportait d'un endroit à l'autre et pour finir sa nouvelle position. Ce pouvoir était infiniment puissant, mais plutôt simple. Il ne lui restait plus qu'à espérer ne pas faire erreur.

De son côté le rouquin était déjà plus loin jouant à nouveau de sa stupide flûte. Il ne comprenait définitivement pas l'intérêt, mais plus il l'écoutait plus son énergie le quittait. Une attaque par le son ? Si c'était le cas ça se contrait parfaitement avec son nouveau plan, du moment que cet autre gamin perdait son temps avec sa musique c'était parfait à ses yeux. Retournant immédiatement son attention en direction du gamin qui lui posait le plus de problèmes, il se poussa à nouveau à l'aide de sa jambe droite toujours intacte. Évitant de peu la première balle tiré par le leader le reste ne fut plus qu'une question d'agilité pour lui. Se retournant en l'air de façon à faire face au sol il pointa les mains en direction de celui-ci comme s'il comptait atterrir comme un chat. Comptait-il fuir à nouveau vers les bâtiments ou changer de tactique et finalement attaquer les jeunes chasseurs ? Aucunes de ces options en fait. À la dernière seconde, plutôt que de poser le plat des mains au sol comme le ferait un individu normal tombant par terre, le pirate pointa ses doigts. Moins d'une fraction de seconde plus tard il avait disparu du champ de vision de ses poursuivants. Le secret de ce tour de magie ? L'énorme trou que l'homme-lézard avait laissé dans son sillage gâchait un peu l'intrigue. En effet, utilisant ses griffes ainsi que la force phénoménale de ses bras il avait pénétré le sol comme s'il plongeait dans l'eau. Il avait eu de la chance que la zone urbaine soit bâtie entre deux racines bien écartées l'une de l'autre. L'intérêt de sa stratégie ? Il avait pu comprendre, ou du moins croyait comprendre, les quelques règles du pouvoir du gamin. Premièrement, le fait qu'il ne l'ai pas immédiatement ramené à sa position initiale, lors de la fuite initiale du pirate, semblait indiquer que la vue était un aspect important de son pouvoir. Deuxièmement, le choix de l'endroit où le ramener était étrange, pourquoi pas une cellule où un endroit où il aurait eu l'avantage ? Non il ne semblait pas pouvoir se téléporter dans les endroits qu'il ne pouvait visualiser. Bref, sous terre il était tranquille à l’abri des regards.

Le seul problème de cette stratégie était le fait que lui aussi se retrouvait aveugle et sourd. Il n'avait que les repères qu'il avait vu avant de plonger pour se diriger. Il ne pouvait également pas aller trop profondément en raison de la composition de Shabaody et de ses énormes racines qui servaient de ''fond'' à la couche de mousse se trouvant dessus. C'était sans compter les énormes racines d'arbres géants dispersées un peu partout dans la mousse. Ainsi sa marge de manœuvre n'était pas énorme, mais suffisamment conséquente pour pouvoir agir en cas d'attaque. Le pirate avait déjà entrepris de tourner à quelques reprises dans différentes directions pour éviter que le gamin puisse simplement regarder par le trou pour le voir directement. Non, en tournant à de multiples reprises il évitait que la lumière de la surface ne pénètre jusqu'à lui et surtout qu'on puisse le suivre grâce à la téléportation. Sous terre il était bien plus avantagé que ces gamins, il se déplaçait rapidement en creusant et en plus les balles ne pouvaient pas l'atteindre en raison de sa profondeur suffisante. Le problème ici était qu'il ne pouvait toujours pas fuir. S'il allait trop loin vers l'eau il sortirait de la mousse et serait foutu, s'il montait d'à peine un mètre il serait à découvert et pour finir il pouvait difficilement aller plus bas. Certes il pouvait s'attaquer au bois de la racine mais même pour ses griffes cette tâche s'avérerait des plus difficile...


Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Jouer dans la cour des grands [Pv : Mike]   Dim 17 Aoû - 22:24

L'attaque destructrice : Erwin et Mike se lancent à l'assaut


« - Qu’est-ce qui devrait primer sur tout ? Me demanda Hope en souriant, tandis que je m'hydratais entre deux entraînements. A ton avis, chez les marines, on essaye de nous apprendre quoi ? L’uniformité ? Je dirais plutôt… l’esprit d’équipe. C’est ce que mon père a essayé de me transmettre, et c’est ce que je veux vous transmettre à Mike et toi. Vous avez les capacités nécessaires pour faire bouger les choses. »

En voyant Kotaro s’engouffrer sous terre, je me dis que la prochaine fois, il ne faudrait pas que je lui laisse cette ouverture. Je n’avais pas prévu qu’une créature de son espèce soit si habile dans un élément pareil, et ce qui me gêna était qu’il n’ait pas été atteint par la musique de Mike. D’un geste de la main, je lui intimai d’arrêter de jouer de la musique en lui désignant le trou par lequel avait disparu notre adversaire puis rechargeai vivement mon arme. Nous n’étions plus exactement en position de force, mais heureusement j’avais étudié leur constitution. Une épaisse couche de mousse, suivi de l’endroit où les racines trouvaient leurs nutriments. En somme, Kotaro se trouvait dans un bassin de mousse, et s’il tentait à nouveau de sortir d’un côté ou d’un autre pour rejoindre l’eau, je serai là pour le cueillir. Cela allait malheureusement être fastidieux, et il me fallait trouver une solution.

Quand je regardai mon acolyte et ami, une idée me vint à l’esprit. Son pouvoir était dévastateur, il pourrait aisément avec son niveau de maîtrise détruire une bonne partie du Groove si cela lui chantait… Et retourner une matière moins solide qu’un solide bloc de terre serait relativement aisé. En m’approchant de lui, je lui dis d’une voix étouffée :

« - Condense une explosion, on va le faire sortir du sol à la vitesse grand V. »

En souriant, je localisai toujours notre adversaire sans réellement bouger, attendant que Mike fasse son affaire et que nous puissions continuer à combattre notre infortuné ennemi. Il n’allait pas avoir le temps de rejoindre la cote, ce qui était un point positif pour nous. Et si je l’avais à vue ne serait-ce qu’une seconde, je pourrai le rapporter dans un endroit où il n’aurait plus l’avantage du terrain. Peut-être allais-je commettre une terrible erreur, mais cela n’était pas important en l’état actuel des choses. Si je le désirais, je pouvais changer de lieu à mon bon vouloir. Défilaient alors tous les lieux où j’avais été, tous les endroits que j’avais visité, et vivement mon esprit s’arrêta sur l’un d’entre eux.

Quand je finis par regarder Mike pour que celui-ci finisse son attaque, je lui touchai l’épaule et attendis un signe de la tête qui me permette de savoir ce qu’il en était. Nous nous téléportâmes alors jusqu’à l’endroit où j’avais localisé Kotaro, encore relativement loin de l’eau. Ainsi, nous avions une marge de manœuvre. Laissant mon camarade lancer son attaque sur l’homme-lézard que je pointai du doigt tout en suivant sa trajectoire, dégainant finalement mon arme pour l’avoir en ligne de mire. Dès que je l’aurai à vue, je tirerai sur lui, visant ses mollets ou son épaule, modifiant notre position si notre adversaire s’éloignait trop loin. En utilisant mon Haki, je ne localisais toujours personne d'autre dans le champ d'action de Mike.
Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zackary J. Fawkes
Inquisiteur
avatar
Messages : 564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
3/350  (3/350)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Jouer dans la cour des grands [Pv : Mike]   Lun 18 Aoû - 22:00