Partagez | 
 

 Nouveau départ [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 527
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Nouveau départ [Solo]   Mar 8 Juil - 23:20







La bataille était terminée et nous avions tous retrouvé le chemin du retour... Enfin. Enfin, nous avions quitté ce lieu chaotique, non sans avoir du beau dégât. Étrangement, nous avions quitté un lieu chaotique pour gagner un autre champ de bataille. En effet, en posant les pieds sur la roche du Cap des Jumeaux, je ne savais pas ce qu'il s'y était passé, mais une bataille s'était déroulée ici aussi, le résultat en était simple, une nouvelle topographie, ainsi qu'un phare dont la majeure partie était manquante. Je ne savais pas ce qu'il s'était déroulé ici, mais je pouvais en avoir ma petite idée. Je n'avais pas aperçu la Torche dans ce foutu siège de Mars, il était donc tout à fait possible qu'il soit mêlé à ce qui s'était passé ici. Rien de bien méchant après tout, ce n'était simplement plus le lieu où nous étions arrivés quelques jours plutôt. Le plus important, tout de même, était que le navire n'ait rien et que, malheureusement, Dino ne s'était pas noyé... En posant pied sur la roche, je n'avais ni aperçu Mori, ni vu Mitsu... La réalité était que je n'avais vu aucune ombre humaine. Probablement étaient-ils sur le bateau, bien que je n'en visse aucun sur le pont supérieur du navire, sauf Mori, qui devait être revenu sur les lieux en même temps que moi. Par conséquent, sauf s'il se trouvait sur le bateau lorsqu'une brèche avait dû apparaître pour le laisser pénétrer le Siège, il devait se trouver aux alentours.

En traînant la jambe et blessé comme le Dieu de la Guerre, je peinais à regarder le pont. L'important était qu'ils n'étaient pas partis sans moi, même si je doutais que Mitsu soit capable d'une telle chose. Avec peine, je pus regagner le Yume Hiryuu, remarquant que j'arrivais juste après Mori. Si dans un premier temps, je n'avais pu voir personne, c'était parce qu'ils se tenaient tous à l'intérieur. M'étant battu à ses côtés, je savais naturellement que le Gin'kami était dans un tout aussi piètre état que moi, mais l'Allumette n'était pas non plus en reste. Mes hypothèses se confirmaient, il avait lui aussi eu droit à sa petite fête ! Cette très chère Docteur Wood allait avoir du travail pour tous nous soigner... Sachant que nous saignions de toute part, exception faite pour Mori, qui pouvait lui-même se soigner dans la mesure du possible. Seuls Massie, Dino, Hana et le docteur étaient en état de se tenir correctement debout. En entrant dans cette salle, je n'émis strictement aucune parole. À vrai dire, il ne me restait la force que de me tenir debout et rien d'autre : utiliser ma mâchoire était dès lors hors de mes forces. Silencieusement, je traversais l'assemblée pour aller poser mon nouvel attirail dans un coin, à savoir mon légendaire Shuusui, ainsi que cette énorme et très intéressante épée. Puis, comme si rien ne s'était passé aujourd'hui, et d'une façon fort naturelle, je me dirigeais vers « mes réserves » pour en sortir l'une de mes bouteilles personnelles de saké. Si vous saviez à quel point cela pouvait être efficace contre la douleur ! Commençant donc à boire avec ma grâce naturelle, mes fesses allèrent rencontrer un très confortable siège. Je n'eus qu'à terminer ma boisson, pour laisser partir ma tête vers l'arrière et m'endormir. Je n'en pouvais plus ! Certes, j'avais pu avoir un petit roupillon sur le carreau de ce château, mais avec le vacarme alentour, ce n'était pas le meilleur... Et puis, comme seul remède aux blessures, il y avait le sommeil. Et je ne doutais absolument pas de l'efficacité de notre jeune docteur, je pouvais me laisser aller !

Le lendemain, je ne fus pas totalement rétabli, l'être en si peu de temps était impensable. Mais le sommeil me manquait moins, j'étais tout de suite plus en forme et surtout, j'avais une apparence de momie. J'avais tellement été blessé dans ces affrontements que tout ce que la petite Wood avait trouvé à faire, après avoir désinfecté les plaies, avait été de m'enrouler de bandages, à tel point que l'on ne savait plus si ma peau était noire ou blanche. L'important restait tout de même que je n'étais plus dans un état si déplorable. Le docteur n'avait pas du tout chaumé pour tout nous remettre en état, pendant toute une nuit, elle y avait mis sa patience et nous ne pouvions maintenant clairement pas nous plaindre. Mais avant que nous nous en allions à l'assaut de Grand Line, il nous restait une dernière chose à faire, à moi et Mori... Armé de Shuusui, je pris la sortie pour aller poser pied sur la roche chauffée par le soleil. À l'affût, je cherchai un bloc rocheux assez gros. L'ayant trouvé, j'avais dégainé ma lame pour, à partir de cette même roche, en extraire un nouveau bloc, mais plus petit et cette fois-ci taillé. Malgré mes blessures, je pouvais toujours faire ça. Néanmoins, je dus forcer sur mes plaies pour soulever la pierre et la placer un peu plus loin, face au vent, face à la mer, là où les vagues venaient s'échouer sur la roche. C'était quelque chose que nous ne pouvions oublier avant de reprendre la mer ! Il ne fallait pas oublier que tout au long de cette précédente journée, nous nous étions battus à trois. Mori, Lorn et moi. Lorn était vaillamment mort au combat et son corps était resté dans cet enfer. Il s'agissait pour Mori et moi d'un frère d'arme, et pour moi seul un ami dont j'avais fait la connaissance en lattant des poussins géants mangeurs d'hommes ! De plus, il restait un frère respectant le Bushido... Nous ne pouvions pas nous en aller sans honorer sa mémoire et lui rendre hommage. Mori avait récupéré ses lames, nous avions donc tout pour lui dresser un mémorial fait de nos mains.

Après une prière et un moment de silence, il était temps de tourner le dos pour marcher vers l'avenir. Enfin, nous reprenions la mer ! Et surtout, nous la reprenions sur Grand-Line... Même si ce voyage allait bientôt être coupé court. Nous nous dirigions vers la prochaine île, et tout au long de la traversée, mon esprit fut tourmenté. Depuis que j'étais retourné du château de Makui, une question trottait dans ma tête... Non, plus une interrogation sur moi-même. Au sein de ce chaos, aucun de nous trois ne s'était battu seuls, nous ne devions notre survie qu'à notre esprit de groupe, et là était justement le problème... Si nous nous étions battus seuls, nous serions probablement morts, cela voulait donc dire que nous étions faibles... Plus particulièrement, que j'étais faible. Mais si je n'étais pas assez puissant, que faisais-je dans cet équipage, que mon art devait protéger coûte que coûte. Si l'on n'était pas assez fort, on tombait. C'était la loi du plus fort et cette loi régissait Grand Line. Il fallait que je devienne plus fort, pour pouvoir jouer mon rôle et être la fine lame de l'équipage, le premier rempart. Mais je ne pouvais pas m'améliorer en l'état actuel des choses ou du moins, je ne pouvais le faire correctement. C'était un choix difficile à faire, mais mon seul moyen de devenir plus fort était de m'envoler... Seul. En somme, il me fallait quitter l'équipage, c'était comme ça que je le voyais. Ou plutôt, quitter n'était pas le mot, car il s'agissait alors de ne plus revenir. Le mot le plus adéquat était de s'en séparer, temporairement.

Je ne fus vraiment sûr de mon choix que lorsque terre se profila à l'horizon. Devenir plus fort pour ensuite revenir en force, tel était ma décision. Lorsqu'il fut bientôt temps de lâcher les amarres, la brume commençait à nous dévoiler l'île. Au loin, des étranges montagnes ponctuaient le ciel. Tout était sombre et aucun bâtiment ne semblait percer les forêts assombries. Vu des côtes, l'atmosphère était déjà lugubre... Être dans cette forêt devait faire évoluer la situation jusqu'à l'angoissant. Et pourtant, c'était ici que j'allais me séparer de mes amis. Et puis, il devait sûrement y avoir de bonnes choses à faire là-bas. L'angoisse, c'était pour les tapettes, pas pour moi. Avant même de rejoindre le sol, et encore dans le bateau, j'exposai ce que je comptais dès lors faire, à savoir faire cavalier seul. Évidemment, il ne fut pas d'accord et tenta d'user de toutes sortes d'arguments pour me convaincre. Il était tout naturel de ne pas vouloir perdre un nakama, malgré tout, j'avais clairement l'intention de revenir vers l'équipage plus tard. Il ne me perdait que temporairement. Mais mon choix était fait et ses paroles ne purent me faire changer d'avis. Bientôt, ce fut à tous mes compagnons que j'annonçai mon départ. Pour la première fois, cela me fit mal au cœur... Quand même un peu ! Partir en solo signifiait qu'il n'y aurait plus Dino pour emmerder le peuple, plus de Massie pour faire office de seconde brute, ou encore la petite Wood pour nous soigner. Elle-même que je considérais être comme l'une de mes meilleures partenaires. Si j'étais particulièrement efficace avec Mori et si nous étions particulièrement synchronisés et dangereux une fois lancés, c'était avec elle que je formais la meilleure équipe. Alors que je me lâchais, découpais tout, détruisais tout, me faisais blesser, parfois gravement, elle, était toujours là pour me soigner, même si cela me prenait du temps. En soit, c'était toujours grâce à elle si j'étais sur pied. Et puis, il y avait Mitsu, qui ne serait plus là pour admirer mon attitude bourrine ou encore foutre le souk un peu partout où nous passions, ou encore Mori, avec qui mon niveau de dégâts et de torgnoles distribuées dépassait le plafond.

Nous rejoignions la côte, ceux qui devaient descendre et moi, une dernière fois, avant que je ne parte explorer l'île, seul. Il ne fallait juste pas que je les recroise ici. Après tout, nous emprunterions les mêmes îles, sur la même voie... Tôt ou tard, nos chemins se recroiseraient. J'espérais ardemment que cela intervienne à la fin de cette voie, pour que nous pussions prendre la route du Shin Sekai côte à côte. Mais il ne fallait plus que j'y pense, j'allais certainement avoir beaucoup à faire ici et j'avais l'étrange impression d'être observé dans tous les sens... Cette île s'annonçait terriblement intéressante !




Revenir en haut Aller en bas
 

Nouveau départ [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 6 :: Île de Kuraigana-