Partagez | 
 

 [FB] Il faut parfois faire des choix...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tash
Pirate
avatar
Messages : 185
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
12/75  (12/75)
Expériences:
0/80  (0/80)
Berrys: 826.000 B

MessageSujet: [FB] Il faut parfois faire des choix...   Mar 8 Juil - 13:55





Que j'aime la piraterie!




Petite île printanière de Butarne, quelque part sur grand line, la porte d'une taverne s'ouvrit, Roké sortit en faisant tournoyer son revolver autour de son index, visiblement un peu pompette, sans doute le rhum était-il à blâmer.

Qu'est-ce que j'aime la piraterie! Dit il en laissant son arme lui échapper des doigts.

Le fripon courru après son arme, et la ramassa au pied d'un grand type assez costaud.

- Alors comme ça ce minus se prétend pirate.

le garçon aux cheveux dorés répondit, toujours la tête basse;

- Yep! Et même que j'suis super fort!

- On va voir ça Dit le géant en envoyant un coup de poing dans la figure de l'homme chat, qui fut projeté dans le canivau pendant que les quelques passants qui l'avaient vu se faire ridiculiser se gaussaient de lui. Le pirate se massa la joue, mais ça lui avait remit les idées en place. Il se releva sans rien dire, puis prit une poignée de bonbons dans le cylindre qui lui servait de sac à dos, et les avala sans mot dire.

- C'est sûr qu'un pirate sans bateau ni équipage, c'est pas ce qu'il y a de plus impressionnant


Le soucis, c'est qu'un bateau sans équipage, ça ne sert à rien, et qu'un équipage sans bateau... et bah c'est mal barré. Le plus efficace était donc de rejoindre un équipage déjà formé et qui aurait déjà un bateau, mais trouver un équipage comme ça qui n'obligerait pas le chatpardeur à déroger à ses principes, ça relevait de l'impossible.
Et bien soit! Si il devait trouver quelque chose, cela viendrait en temps voulu, pour le moment, il fallait profiter!
Aussi il se rendit rapidement dans une échoppe d'armement, il entra, la clochette sur la porte tintât quand il ouvrit la porte, et aussi quand elle se referma derrière lui, ce tintement était des plus mélodieux.

Bonjour, je voudrais vous acheter une arme, je la voudrai aussi lourde et solide que celle ci.

il posa alors son magnum sur le comptoir dans un /TCHONK/ sonore, le gérant prit l'arme en main, la manipula, essayant de mesurer le poids et la précision du joujou. Il réfléchit une seconde, puis son visage s'illumina, euréka!

- Attendez là! Je reviens!

Le marchand fonça au fond de sa boutique, on l'entendait fouiller dans tous les sens, Roké commença à s'ennuyer d'attendre. Au bout de quelques minutes, le marchand sortit de la réserve, une boîte à la main.

J'ai mis du temps à trouver parce que ce produit a presque deux ans, mais je l'ai trouvé! On avait des invendus!

L'artilleur ouvrit la boîte, et sourit en voyant l'exacte réplique de l'arme acheté deux ans plus tôt, le jour où il avait décidé de changer les choses.

- Je vous le prends.

- Je ne vous ai même pas dit combien il coûte.

- 47800 Berry très exactement.

- Mais... Comment?!

- C'est un vieux modèle, je vous en donne 5000 Berry, ça vous va?!

- Eh bien... je suppose.


- Merci pour tout. Fit le voleur en prenant l'arme qu'il plaça aussitôt à la ceinture, avant d'ouvrir la porte du magasin, aucun son ne se fit entendre, si ce n'est le très léger tintement d'une clochette glissant sur les doigts habile du chatpardeur.
Il héla ensuite rapidement un martin facteur qui passait là, paya son journal, et se mit à le feuilleter à la recherche d'un objet qu'il pourrait "emprunter" dans la nuit, mais ce ne fut pas concluant, rien qui ne vaille vraiment la peine d'être volé, sur cette île du moins.
Il restait une autre option... voler à des pirates, mais il fallait bien choisir sa cible. Aussi
il se dirigea vers le port en sifflotant.
Une fois sur place, il ne restait plus qu'à trouver un bateau pirate qui pourrait indiquer au voleur qu'il y avait des objets de valeur à bord et qu'ils n'étaient pas très bien gardé, mais le port était bien trop agité pour pouvoir se faire une idée, des cargaisons se déchargeaient de toutes parts et le bruit des marins combinés à celui des vagues empêchait toute analyse, même si il le motivait, aussi le pirate repartit vers le centre ville. Il avança rapidement vers un terrain vague et commença à s'entraîner au tir avec deux armes, c'était plus dur qu'il ne l'aurait cru, mais avec de l'entrainement, il avait le sentiment qu'il allait y arriver. l'artilleur s'assit dans l'herbe et fit la grimace, il s'ennuyait, c'était rare que ça arrive, mais il s'ennuyait. C'est finalement une décision bien pitoyable qui lu ivint à l'esprit, il allait retourner à la taverne où il s'était alcoolisé un peu plus tôt, et continuer à voire, avec de la chance, quelque chose d'intéressant allait se passer.
Le corvidé entra donc dans le tripot en faisant claquer la porte, la clochette à sa ceinture tintait doucement à travers les vapeurs d'alcool et de cigarette.

- Un bon verre de rhum. Dégaina t-il en enlevant le papier d'un caramel.

Le barman lui servit son verre et le pirate aux cheveux ambrés y glissa la friandise, oui, c'était bizarre, mais il valait mieux ne pas se poser de question. Cette après-midi avait été peu productive s'il en est.

(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia




Dernière édition par Allenn Ruiss le Mar 26 Aoû - 20:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 977
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Il faut parfois faire des choix...   Mar 8 Juil - 19:53


Pause




Les portes de la route de tout les dangers étaient là. Nous les franchissions moi et mon groupe d'acolytes. Le matin largement levé, le navire voguait sans souci visible. Malheureusement, il me manquait des provisions, mais un autre problème de taille montrait le bout de son nez.

" Mais si... Je te dit que ça va marcher. Regarde et laisse moi faire Ren."


Observant notre ingénieur, celui-ci met un pied contre le bord du navire. Il tient son arme lourde contre son épaule. Il vise une cible qui flotte à la surface de l'eau, puis il se met à attendre. Ce qu'il essaie de faire ? Prouver que son arme marche. Une arme censé être très précise. Malheureusement, cela ne semble pas être le cas. Troisième fois de la journée qu'il fait son essai et de nouveau, celui-ci est un échec. Il tire, la roquette part en vrille et la cible est loupée. Et après cet échec, il se met encore à gueuler, manquant de crever mes tympans tant ses cris sont insupportables. Ne serait-il pas le mari de Mina en fin de compte ? Cela ne me choquerais même pas. Quoi qu'il en soit, le laissant pousser sa petite gueulante, je vins l'écouter en douce. Il se plaignait et reconnaissait qu'une pièce " de merde " comme il dit, lui manquait.
Je me devais de faire taire sa personne un peu, sans quoi, il y aurait encore trop d'ambiance sur le pont et à la longue, cela m'use les nerfs. Lui tapotant l'épaule, je lui suggères de retourner bricoler un peu en lui promettant au passage de lui acheter une pièce dès qu'on croisera une île. Cela suffit à le calmer comme prévu et à obtenir le silence.
L'équipage avait vu le jour depuis peu de temps et déjà, il a sa propre ambiance, ses propres marques. Nous n'avions rien fait de grandiose, mais cela viendrait. Pour l'heure, je me devais régler des histoires personnelles en plus de gérer mon organisation. Prenant la barre, je voguais au gré du vent jusqu'à ce qu'une île se dessine au loin. C'est décidé, nous allons nous stopper ici.

Une fois " garé " au port, je descend en prévenant les autres de rester là. S'ils ont l'envie de se dégourdir les jambes, ils peuvent, mais dans quelques heures, nous repartons en mer. Nous avons une voie à prendre, même si nous ne savons pas laquelle. Voilà ce qu'une vraie aventure. Quelque chose où les projets se font avec le hasard et de la logique. Débarquant, je me contentais de mettre une capuche sur ma personne pour passer inaperçu. Les gens ne courraient pas souvent après des gens primés de bas étage comme je me considère, mais des cons, il y en a partout. Autant être vigilant.
Marchant en ville, je vins doucement à chercher un lieu adéquat, puis finalement je tombais nez à nez avec un endroit vendant principalement des armes. Que demander de mieux hein ? Entrant en silence, je me postais devant le vendeur et lui demandais ce dont j'avais besoin. Il me donnait son prix, puis finalement, j'avais la fameuse pièce manquante. Si avec cela, je peux voir Gin satisfait, que demander de plus hein ? Ressortant de l'endroit, je me contente de reprendre la marche incognito jusqu'à ce que l'envie de boire me prenne. Oh bien sûr, pas me bourrer la gueule, mais simplement boire quelque chose de rafraîchissant et éventuellement, faire le plein de rhum pour les trajets à venir.

Ainsi donc, j'entre dans le bar et je retire ma capuche. C'est souvent le meilleur moyen de se faire repérer par des chasseurs de primes ou des gens qui ont connaissance des primes, mais après avoir regarder les tête présentes, je n'en vois aucun qui a ce genre de tête. Ils semblent être des gens ennuyeux qui ne donne pas lieu à de l'action. Une île peu intéressante quoi. Soupirant, je demande un verre de rhum en me mettant à côté d'un jeune homme qui semble déguster la même chose que moi, à différence que lui, il met un caramel dans ... son verre ? Bizarre, mais bon.
Silencieux, je déguste mon verre quand soudain, quelque chose vibre dans mon haut. Mon den-den sonne. Décrochant, je parle à voix basse avec cet appareil de communication tentant d'être discret, même si le voisin doit peut-être deviner quelques mots par-ci par-là.

" Ouai ?"
" Tu l'as ?"
" Oui oui... Je fait le plein de rhum et je reviens. "
" Ok cool. Hikari est aller se dégourdir les jambes et chercher des informations, Mina semble imiter Pubble qui dort et basta. Bref. Ah si... Hikari va faire quelques courses, bref, on sera blindé comme des riches de chez riches. "
" Tant mieux... Tant mieux..."

Raccrochant, je revins boire un peu de mon verre avant de finalement payer. Faisant un bref signe de " chut " au barman, j'espérais être compréhensible sur le fait de se taire. Il ne m'a pas vu et ne m'a pas reconnu. Je me mis à réfléchir doucement dans mon coin. Je baillais même durant un moment. Dormir me fera du bien tient. Au final, on va dormir ici ce soir. Changement de programme donc. Je ressort mon den-den, puis encore à voix basse, je discute avec Hikari cette fois qui semble se trouver en ville.

" Changement de plan... Ce soir, c'est carte blanche. On reste ici."
" Des idées ? "
" Non... Simplement l'envie de dormir."
" Ok ok. Du coup, Mina va faire des siennes non ? Idem pour Pubble et Gin qui va faire des siennes non ? "
" Je peux compter sur toi pour veiller sur eux pendant que je dormirais ok ?"
" Tu me connais..."
" Justement..."

Raccrochant avec un air heureux aux lèvres, je vins m'étirer comm un félin. L'air ailleurs, je vins jeter un regard vers la boisson du jeune homme pour alors le regarder brièvement avec un drôle d'air.

" C'est bon ça ? ... Bizarre."


Ne prêtant pas plus d'attention au matou, je vins à me lever de table en me dirigeant vers la sortie. Loin de me douter de ce qu'il avait pu entendre, je me remis en marche dans le simple but de me balader un peu. Main dans les poches, je baillais de temps à autre. M'allumant une clope, je jouais le touriste car je l'étais vraiment. Temps libre désormais. Je ne faisais pas attention aux gens qui auraient pu me prendre pour cible ou autre, je me dirigeais tranquillement vers mon navire l'air serein voir même, ennuyé. Je le suis en effet, je n'ai rien à faire et cette journée promet d'être monotone. Mille fois trop.
Soudain, je me mis à repenser au bar. Du rhum et du caramel...

" C'est vraiment bizarre..."


Me contentant de hausser les épaules, je mis à admirer un plan de la ville. Qu'est-ce qu'il y a d'intéressant ici. Rien. Bon aller, direction, ma cabine pour dormir un peu. Du moins, si aucun imprévu arrive. En effet, on n'est jamais à l'abri d'une surprise mal pensée.





_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Tash
Pirate
avatar
Messages : 185
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
12/75  (12/75)
Expériences:
0/80  (0/80)
Berrys: 826.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Il faut parfois faire des choix...   Mer 9 Juil - 12:18





Une cible potentielle?






Alors que roké sirotait la première gorgée de son verre, la porte du bar s'ouvrit et un homme aux cheveux rouge entra dans la salle, roké ne lui jeta même pas un regard, il était dépité de son après-midi gâchée. L'homme se plaça au bar, juste à la droite du corbeau. Le nouvel arrivant semble un poil étonné par la boisson du chatpardeur, mais qui ne le serait pas. Celui ci remarqua l'intérêt porté par l'homme aux cheveux en pointe, mais il ne dit rien, après tout... à quoi bon? En revanche, cet homme lui disait quelque chose, mais il n'avait aucune idée d'où cela pouvait bien venir, et les chances de se tromper étaient grandes. Il prit son verre à la main, le froid du verre sur sa main lui réveillant les sens. Il en avala une gorgée, le goût était... particulier. Le voisin ne se fit pas prier pour boire son verre lui aussi, jusqu'à ce que quelque chose vibre dans sa poitrine. C'était un den-den mushi portable qu'il gardait sur lui. L'homme parlait à voix basse, aussi l'homme-chat ne put  saisir toute la conversation, cependant, un groupe de mots attira son attention: "blindé comme des riches de chez riches".
Mais oui, voilà d'où roké avait vu cette personne, il était dans le journal qu'il avait feuilleté quelques minutes plus tôt! C'était une prime à 15.000.000 et des brouettes si les souvenirs du corbeau étaient bons. Il y avait de quoi faire avec une prime pareille, mais il valait mieux éviter les ennuis, si il était en train de parler, c'était surement avec un équipage. La chance n'avait peut-être pas abandonné le voleur.
Le Hors-la-loi reprit ensuite son appareil et parlait avec quelqu'un, "Ce soir... on reste ici.. Bien, ils n'allaient pas quitter l'île tout de suite, ça laissait le temps au pirate pour se préparer, avant de voler leur butin. Le roux finit rapidement son verre et sortit du bar, probablement "pour dormir" comme il en avait parlé. Le corbeau attendit quelques secondes, puis sortit à sa suite. il se glissa dans une ruelle à l'abri des regards indiscrets, puis se transforma en corbeau, avant de monter au dessus des toits à la recherche de sa cible. Si il comptait se coucher, et si il avait un équipage, il devait également avoir un bateau, et donc se rendre au port. Aussi le corbeau glissait lentement dans cette direction, bercé aux grès du vent au dessus des tuiles rouges de la ville.

Au bout d'une petite minute de recherche, le corbeau trouva ce qu'il recherchait, le hors-la-loi fumait tranquillement une cigarette, il atterrit sur lampadaire au dessus de l'individu, et le scruta, il devait avoir dans les 25, un âge que le chatpardeur n'atteindrait jamais. Le corbeau ne resta pas longtemps perdu dans ses pensées, car sa filature reprenait, il reprit le vol d'un battement d'aile.

- En fait si il a déjà un équipage, je pourrai même essayer de me faire recruter... Mouais je le connais pas, vaut mieux éviter de présumer.

L'individu s’arrêta devant un plan de l'île, le corbeau s’arrêta à nouveaux, il ne devait pas être très discret, mais qui pourrait bien soupçonner un corbeau?! Aussi quand la cible reprit la route, il fit de même sans se cacher, dans le pire des cas elle se rendrait compte qu'il la suivait, mais elle ne penserait pas que c'était pour la voler. Alors que l'homme aux cheveux en pics continuait à avancer vers l'endroit prévu, c'est à dire le port, le corbeau se posa sur un toit un peu plus loin pour pouvoir prendre sa dose de sucre, et puis souffler un peu, voler c'est chiant!

- C'est bien beau tout ça, mais si il a un équipage, comment je fais pour voler le butin sans me faire repérer?!

le corbeau reprit la route et atteint enfin le port, pas grand chose n'avait changé du moment où il était venu quelques dizaines de minutes plus tôt, à part un bateau qui n'était pas là avant, un grand bateau avec une figure de proue taillée comme un bélier, des voiles noires sur lesquelles on pouvait voir un symbole étrange, ce ne fut pas très étonnant, mais c'est vers ce bateau que se dirigeait le hors-la-loi.
le corbeau prit donc de l'avance et s'installa sur la rambarde du navire, il alla même jusqu'à croiser le regard de sa cible, il fit même cligner un de ses yeux bleutés, avant de décoller vers le mât et de tourner autour en poussant des croassements rauques. Il défiait ouvertement le capitaine.

"Piiiiiiiiiiii"

NON MAIS C'EST PAS VRAI!

Et si... la douleur ne tarda pas à arriver, ou plutôt, c'est comme si elle avait toujours été là, une douleur si insidieuse qu'elle ferait passer la mort comme une douce délivrance, une douleur si insupportable qu'on préférerait se noyer.
Se noyer? c'est ce qui n'allait pas tarder à arriver au pirate, en effet, incapable de maintenir sa transformation, celui ci redevint humain en chutant, hurlant à plein poumon la douleur qu'il pouvait ressentir.Heureusement pour lui, il ne tomba pas à l'eau, mais seulement sur le bateau qu'il était en train de survoler, il tombait à une vitesse prodigieuse, jusqu'à percuter le pont en en faisant craquer les planches, dans un fracas mêlant cris et bois brisé, et tout ça devant les yeux de celui qu'il poursuivait depuis tout à l'heure, ravi de vous rencontrer.



(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 977
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Il faut parfois faire des choix...   Mer 9 Juil - 13:21


Un intrus ?




Retournant au navire, j'avais hâte de pouvoir somnoler un peu. L'équipage allait pouvoir prendre l'air ce soir et donc m'assurer une tranquillité certaine. Je n'aurais pas de bruits, rien qui pourrait me déranger. Que demander de plus sérieusement. Oui, il m'arrive d'être flemmard et là c'est le cas. Je ne voulais qu'une chose dormir. Et j'en avais tellement envie que je ne faisais pas attention à ma personne. Me prendre en filature allait être une chose simple. 15 Millions de berry sur ma tête, c'est quoi ? Bah... Pas besoin de trop m'inquiéter. Les chasseurs de primes ont les yeux plus gros que le ventre. Ils n'attaquent pas les " faibles ", car à défaut de rapporter une petite somme, ils n'amènent aucun mérite. Or, selon moi, les chasseurs de primes veulent du mérite justement en plus de l'argent. Soupirant en me rendant compte que je me faisais du mal à penser autant, je me dirige vers le port sans faire attention. Merde... Le rhum, j'ai oublié de le commander. Tant pis, j'irais plus tard de nouveau à la taverne.
Montant sur la passerelle, je remarque un drôle d'oiseau. Il me veut quoi lui ? Un corbeau... Cela me rappellerais presque un certain faucon. Celui de mon père. Souriant en coin, je hausse les épaules alors qu'il me fait un clin d'oeil. Je n'ai rien vu. Marchant sur le pont, voilà que le piaf de tout à l'heure semble vouloir attirer mon attention. Si Gin avait été là, ce corbeau aurait terminé en passoire. Dommage que je n'ai pas une arme à feu sur moi. Grimaçant légèrement et soupirant, je laissais juste voir un air blasé. Grognant entre mes lèvres, je lançais au piaf à voix basse, me parlant à moi-même au final. Après tout, un corbeau, cela ne parle pas, n'est-ce pas ?

" T'as pas finit de me casser les oreilles ? "


Il m'agace, il me cherche, me défi. Si cela continu, je vais vraiment ordonner qu'on ouvre le feu rien que pour lui. Soufflant, je m'apprêtais à m'en aller pour me cloitrer dans ma cabin, mais un imprévu se déroulait sous mes yeux. Le corbeau prenait forme humaine et ni une ni deux, après un certain cri, voilà que l'homme ou la femme descend vers le pont s'y frottant lourdement. Outch... Cela doit faire mal. Intrigué d'une telle situation, je me met face à lui et me penche doucement sur son cas. Un ... gosse ? Non, il ne semble pas trop jeune. Quoi qu'il en soit, sa présence me fait poser plein de question dans ma tête et c'est donc dans l'objectif de le garder un peu plus longtemps ici que je regarde s'il est réveillé ou non. Dans le doute, je lui met une droite pour tenter de l'endormir.
Les autres rappliquent. Pubble manque juste à l'appel, mais c'est pas grave. Hikari, Gin et Mina sont là. Admirant eux aussi le corps inerte ou faussement inerte, je prend la personne sur mes épaules comme un vulgaire sac à patates. Je me contente de simplement descendre dans la cale en affirmant que cela ne change rien à nos plans.

Direction, ma cabine. Un lit simple, un bureau avec un siège et un den-den mushi. Deux trois papiers ici et là, plus des notes. Bref, une pièce assez sereine et neutre. Mettant le corps du jeune homme sur le lit, je baille doucement. Quelle merde quand même... Toujours pas sûr qu'il soit endormit ou non, je vais fermer la porte, puis je reviens vers le corps inerte. Le fixant en coin, je ne remarque pas de possibles signes comme quoi il est conscient. Mais dans le doute... un terrible coup dans le ventre le heurte de sorte à bien lui faire mal et l'endormir. Au moins, j'aurais la paix. Outre la porte fermée, je le ligote juste au niveau des mains, oubliant que s'il se transforme en corbeau, il pourrait se libérer. Me disant que j'aurais la paix, je met en mode " cow-boy " sur ma chaise, puis je m'endors doucement. Il ne me retirera pas mon moment de sommeil.
Ainsi donc, l'après-midi, ou plutôt ce qu'il en reste. Ainsi donc, le navire est juste remplit avec lui et moi. Aucun autre membre n'est présent sur le navire. 19h, la nuit tombe doucement. Baillant de temps à autre, je reste dans ma position en faisant pas trop attention au jeune homme devenu un otage sans l'être. Je réfléchirais à son sort plus tard, à moins que Mina ou Gin me donnent des idées. Mina cherche des victimes tandis que Gin lui, il cherche des cobayes. Dormant toujours, je tient dans une de mes mains la clé pour sortir d'ici, bien qu'au fond, rien ne l'empêche de tenter de s'échapper par la fenêtre s'il l'ouvre sans faire de bruit. Une chose est sûre, outre du rhum des armes étranges et un certain bordel, il ne trouvera rien comme des montagnes de berry dans la cale. Pauvre petit.






Spoiler:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Tash
Pirate
avatar
Messages : 185
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
12/75  (12/75)
Expériences:
0/80  (0/80)
Berrys: 826.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Il faut parfois faire des choix...   Mer 9 Juil - 19:03





Discussion avec le geôlier.






C'est dans une pièce humide que le chatpardeur se réveilla il avait les mains attachées, mais rien ne l’empêchait de se transformer en corbeau pour se libérer, et ses ravisseurs n'avaient même pas prit la peine de lui enlever ses flingues à la ceinture, c'en était presque insultant. L'otage prit la peine d'inspecter la pièce avant de se libérer. Une fenêtre donnait sur l'extérieur, Roké aurait pu s'enfuir par là, mais ça ne serait pas intéressant. son geôlier était endormi sur sa chaise, dans une position qui devait-être peu confortable, une clef à la main, il avait peut être fermé la porte.
Après ces quelques analyses, roké passa de la forme humaine à la forme animale puis à nouveau à la forme humaine, se libérant ainsi de ses liens.
Il réfléchit, il aurait pu essayer de prendre la clef discrètement des mains de son gardien, puis de s'en aller directement par la porte, il pouvait aussi ouvrir la porte et s'en aller, mais ces deux types de sortie étaient tout sauf élégantes, et amusantes, encore moins.
L'amusement, maintenant qu'il y repensait, il s'amusait beaucoup plus maintenant, comme quoi les dieux ne l'avaient pas abandonné, même si le corbeau ne croyait en aucun Dieu. un Dieu qui fait des choix aussi hasardeux ou irrationnels n'a pas sa place dans l'imaginaire d'un condamné. Le voleur toucha le mur de la pièce, c'était un peu usé, mais c'était du bon bois, il devait être dans le bateau sur lequel il était tombé.
La question, c'était... Pourquoi? Alors que le type l'a ouvertement vu passer de corbeau à humain il l'ont attaché normalement, et puis pourquoi l'avoir assommé, pourquoi l'avoir monté à bord, et surtout, pourquoi dormir sur une chaise quand il y a un lit dans la pièce??!! Si ils voulaient des réponses ils n'avaient aucun besoin de l’assommer et si ils voulaient l'éliminer rien ne les empéchaient de le faire. L'homme aux cheveux en pointe qui était chargé de le surveiller dormait toujours malgré les mouvements du prisonnier, comme quoi il ne prenait pas son boulot très à cœur. L'homme chat dégaina une de ses armes, s'approcha silencieusement du bureau présent dans la pièce, puis il frappa son arme sur celui ci, avant de la ranger pour éviter que son interlocuteur ne se sente menacé.

- DEBOUT LÀ DEDANS!!

Ce qui était sûr, c'est que si la discussion qui allait suivre n'allait pas être sans danger, elle allait être monstrueusement intéressante.


(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 977
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Il faut parfois faire des choix...   Mer 9 Juil - 19:30


Let's talk




Dormir, c'est le bien. Je n'avais pas envie de jouer à l'allemand en le séquestrant et en posant des questions. Je me reposais en attendant son réveil. Ne ronflant, je ne faisais que simplement somnoler en paix. Du silence, cela ne fait que faire du bien. J'en jouirais presque si je le pouvais. Profitant du calme, je loupais le spectacle qui se passait sous mon nez. Le jeune homme se libérait sans mal. Faut dire aussi que j'ai mal réfléchis en l'attachant aussi sommairement. Flemme quand tu nous tient. Malheureusement, je n'ai pas de granit marin. Là, ça aurait été super efficace pour sûr. Je dormais presque, j'étais aux portes des rêves. Durant un instant, je voyais une silhouette féminine. Une silhouette de véritable muse. Cheveux blancs, yeux rouges, se pourrait-il que... Oh purée, ce souvenir. Méliandre... Haha, que ça avait été con comme soirée. Mais soudain, son visage assez agréable devient celui d'une véritable furie. Son visage ressemblait désormais à celui d'un cochon de lait qu'on fait rôtir.  Crachant des flammes, ses yeux sortent presque de ses orbites et elle me hurle de me réveiller.
Si j'avais été dans une bande dessinée, croyez moi que la bulle qui signalait que je dormais aurait explosé immédiatement. Ah ? C'est pas Méliandre qui m'a dit de me réveiller ? Ouf... quel terrible cauchemar. Revenant à moi, je grognais légèrement pour prouver que je n'aimais pas être réveillé de la sorte. Et d'ailleurs, quelques mots mâchés sortaient maladroitement de mes lèvres.

" Encore... cinq minutes..."


Malheureusement, je n'ai pas le droit à ces cinq minutes. Ouvrant les yeux doucement, je remarquais que mon prisonnier n'était plus là. Oh ? Détournant les yeux, j'admirais son ombre sur le sol. Libéré visiblement et armé ? Bah... Me frottant la nuque en poussant un gémissement d'homme qui se réveille à peine, je m'exclamais encore à moitié endormis.

" Je ne pensais pas que tu te libérerais si vite... Cela fait un moment que tu attends de me réveiller ? Bah... Je frapperais plus fort la prochaine fois..."


Me redressant, je passe ma main sur ma nuque et fait craquer celle-ci. Pas pour prétendre à une quelconque classe, mais seulement pour remettre en place ce qui doit être remis à sa place. Me retournant totalement, je baisse le regard vers le jeune homme qui semble s'être bien remis de sa chute. Tant mieux, il est apte à parler maintenant. Baillant à m'en décrocher la mâchoire au passage, je pousse la chaise d'un coup de pied, et je m'assois mollement sur le bord du lit.

" Bon... On va faire ça simple. A moins que tu préfères te battre, auquel cas, je ne promet pas de ne rien te briser. J'ai des questions rapides à te poser...
Bon... Par où commencer. Hm, que faisais-tu en train de voler autour de notre navire ? Ses couleurs t'intriguent ? Oh, peut-être voulais-tu plutôt faire connaissance avec certains et certaines ? Ou bien... Est-ce quelque chose d'autre qui t'intéresse ? Hésite pas à être franc, cela nous fera gagner du temps et te fera sûrement perdre moins de sang en supposant que je t'attaque d'ici là. "


J'étais sérieux, l'ambiance devenait quelque peu pesante. Pourtant, je ne lui voulais pas de mal à proprement parler. Me prenait-il pour un simple criminel parce que j'ai une prime ? Croyait-il que les crimes qui me sont accusés sont tous vrais ? Quoi qu'il en soit, je posais mes questions, mais attendais les siennes aussi. Vu qu'il semble jeune, pour sûr qu'il doit en avoir des questions. Le sourire aux lèvres, j'observe sa personne remarquant qu'il n'est pas totalement humain. Se pourrait-il que...

" Es tu humain ? Ou bien... Oh, aussi, quel est ton pouvoir ? Tu as mangé un fruit du démon n'est-ce pas ? "


Question rhétorique, pour sûr qu'il en a mangé un. Pour passer d'un stade oiseau à humain. C'est un zoan. Maintenant que j'y pense, je n'ai pas d'allié qui en a un. Il serait peut-être temps de recruter quelqu'un comme lui non ?

" Quels sont tes talents ? Si tu en as bien entendu. D'avance, même si ce moment semble tranquille, je n'ai pas prévu de boisson ou de cacahuétes pour agrémenter cette parlote. Tu ne m'en veux pas j'espère ? "


Me redressant, j'ouvre la porte, ou du moins la dévérouille, juste pour analyser sa réaction. A-t-il peur ? Ou bien au contraire, est-il téméraire ou inconscient ? J'allais observer et juger en bon assassin que je suis. Comme s'il était ma proie.





_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Tash
Pirate
avatar
Messages : 185
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
12/75  (12/75)
Expériences:
0/80  (0/80)
Berrys: 826.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Il faut parfois faire des choix...   Mer 9 Juil - 20:53





Destruction mutuelle assurée.






Alors que Roké a cogné du flingue sur la table, son tueur de garde se réveille mollement, il met quelques secondes à se rendre compte que son prisonnier s'est échappé mais il ne semble pas plus surpris que ça, pas étonnant vu le peu de précautions qu'ils ont prit. Le gardien lance une petite pique avant de se lever en faisant craquer sa nuque, et de passer de la chaise au lit.

- Bon... On va faire ça simple. A moins que tu préfères te battre, auquel cas, je ne promet pas de ne rien te briser. J'ai des questions rapides à te poser...
Bon... Par où commencer. Hm, que faisais-tu en train de voler autour de notre navire ? Ses couleurs t'intriguent ? Oh, peut-être voulais-tu plutôt faire connaissance avec certains et certaines ? Ou bien... Est-ce quelque chose d'autre qui t'intéresse ? Hésite pas à être franc, cela nous fera gagner du temps et te fera sûrement perdre moins de sang en supposant que je t'attaque d'ici là.


Dans cette situation, le moindre mot ou le moindre geste de travers pouvait lancer le début des hostilités, mais ça n'était même pas venu à l'esprit du corbeau chatpardeur, cette fois, il y allait au feeling.

- Si tu avais voulu m'éliminer tu l'aurais fais quand je suis tombé sur votre navire, et si j'avais voulu t'éliminer, je l'aurai fait pendant que tu dormais, est-ce qu'à partir de là, on peut calmer un peu les hostilités?

Le pirate observa une courte pause, il s'assit sur la chaise laissée vacante par son interlocuteur, avant de se relever rapidement, si bien que le fait même de s'asseoir n'avait eu aucun intérêt, il était chargé comme une pile électrique.

- Pour ce qui est des raisons pour lesquelles je t'ai suivi, je m'ennuyais, j'étais dans un bar à siroter du bon rhum et tu es entré. Je t'ai reconnu, tu es dans le journal. Oh mais rassure toi, je n'en veux pas après la prime, je suis satisfait avec ce que j'ai. En revanche je t'ai entendu parler d'argent avec tes... "collaborateurs", et j’espérai toucher une part du butin.

Ce qu'il venait de dire était quelque chose de délicat, mais il le dit avec un grand sourire, presque carnassier. Après tout, qu'est-ce qu'un hors la loi dont la tête était mise à prix pouvait bien reprocher à un voleur qu'il ne reprocherait pas à n'importe qui aillant mis les pieds sur son navire sans autorisation?! Il sortit le journal de son sac à dos et lança la page de son avis de recherche à l'homme aux cheveux rouges.

- Es tu humain ? Ou bien... Oh, aussi, quel est ton pouvoir ? Tu as mangé un fruit du démon n'est-ce pas ?

- Je suis un homme-chat! Pour ce qui est d'un fruits du démon, tu m'en vois désolé mais je n'en sais pas assez sur toi pour te répondre, on va dire que c'est un joker.

- Quels sont tes talents ? Si tu en as bien entendu. D'avance, même si ce moment semble tranquille, je n'ai pas prévu de boisson ou de cacahuétes pour agrémenter cette parlote. Tu ne m'en veux pas j'espère ?

Le corbeau était toujours en mouvement, on dirait qu'il essayait d'évacuer le trop plein d'excitation qu'il ressentait en cet instant. Il dégaina une arme placée à sa ceinture, et lui fit faire des moulinets autour de son doigt tout en décrochant la clochette à sa ceinture et en la faisant glisser sur les doigts de l'autre main.

- Des talents? Disons que je me débrouille au tir et qu'on fait difficilement plus habile que moi pour subtiliser quelque chose où ouvrir une serrure un peu coriace. Je suis un tireur qui pratique le vol à la tire dira-t-on. En revanche ma vie est une contrat à durée déterminée, c'est pour ça que je suis malencontreusement tombé sur le pont, si j'ai cassé quelque chose envoyez moi la facture.
Pour ce qui est de la boisson et des cacahuètes, j'ai tout ce qu'il me faut sur moi merci, mais j'espère que tu ne m'en veux pas si je n'ai pas prévu de partager.
Dit l'artilleur en dépiautant un caramel tout droit sorti de son sac.

Le chatpardeur se prit à parler beaucoup trop, sans doute le plaisir de raconter sa vie à une sorte de collègue, collègue avec qui il pouvait entrer en confrontation d'un moment à l'autre, mais un collègue tout de même, aussi il enchaîna.

- Mais assez parlé de moi, raconte moi, qu'est-ce qui a bien pu te valoir cette prime Monsieur le geôlier?


(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 977
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Il faut parfois faire des choix...   Jeu 10 Juil - 10:52


Game




Dans ce genre de moment où un tueur parle avec une possible victime, chaque choses à son importance. Le regard, le ton, sa posture... Chaque détail peut-être le début ou la fin de tout. Pour ma part, j'étais serein en cet instant, je ne faisais que le jauger lors de cet échange verbale. Mais en moi, il naissait une envie de le tester. Après tout, j'aurais pu simplement l'étriper comme un vulgaire fouineur, mais non. Je voulais en savoir plus sur lui et ses capacités qui me fascinaient un peu. Un corbeau hein ? Cela peut-être utile en mission. Il disait vouloir calmer l'ambiance en rappelant la situation. Hm ? Son raisonnement tient la route, mais malgré tout, il y a des failles. Qui dit que je ne veux pas l'éliminer ? Ce qui est remis à plus tard n'est pas annulé pour autant. Si cela se trouve, j'allais le tuer purement et simplement juste après notre échange. Bref, le voir négocier indirectement me faisait sourire. J'oubliais ma mauvaise humeur dû au fait que ma sieste avait été écourtée.

Dévoilant un peu du pourquoi du comment, le jeune homme semble se contredire. Il n'est pas intéressé par ma prime, mais par l'argent que je peux avoir ? Qui sait si je n'ai pas plus sur ma prime que sur ma fortune personnelle. Ne disant rien, je me contente de sourire narquoisement. Il écoute aux portes le petit ? Comme c'est vilain de faire cela. Je retient un rire non pas pour me moquer, mais parce que cela m'amuse purement.
Sa réponse sur ses aptitudes est vague. Il joue avec moi ? Je ne suis pas con, je le devine aisément. Un Zoan et plus précisément celui du corbeau. Pas besoin de l'apprendre de sa bouche, mais cela aurait été plus utile. Un homme chat ? Voilà qui est plaisant. A-t-il les même capacités que Pubble ? Ces deux-là vont bien s'entendre, je le sent, s'il survie bien entendu.
Il me parle de ses talents et il me captive indirectement. Un tireur ? J'ai. Un bon coleur ? J'ai sans avoir. Une personne apte à l'espionnage vu qu'il sait entrer aisément chez les gens ? Voilà quelque chose qui me plait. Souriant en coin, je cache ce rictus derrière mes mains liées devant ma bouche. Il bouge beaucoup le petit... Serait-il clostrophobique ? Ne me posant pas plus de questions par rapport à cela, je vins simplement à écouter sa seule question. Oh ? Il n'est pas au courant ? Soit, autant le lui dire.

" Hm... Je ne sais pas exactement pourquoi j'ai été primé 15 Millions... Mais si je devais faire un cv, je mettrais comme actes répréhensibles : Meurtres sur demande, Braquage de banque à main armée, vols d'objets de valeurs, Tromperies en tout genre... Bref, je suis un vilain garçon sans être un grand brigand... Non ?"


Lui demandant son avis quant à ma personne, je me relève doucement pour alors saisir un escargophone que j'ai dans ma poche. Le mettant en marche, une fois que l'autre personne a décrochée, je vins simplement à parler comme si de rien était.

" Mina... Pourrais-tu venir sur le bateau ? Juste toi... J'ai un cadeau  et une idée de jeu. "

" ... Cela sent le coup foireux. C'est quoi ce cadeau ?"
" Une victime."
" Ok, j'arrive."

Raccrochant, j'avais largement apprécié son timbre de voix. Elle semble excitée à l'idée d'avoir une victime dans ses mains. Rien de bien plaisant à entendre pour la victime par contre. Le regardant avec du sérieux, je vins à sortir de ma poche une sorte d'anneau. Prenant une ficelle traînant sur le bureau, j'accrochais cet anneau à ma ceinture derrière moi, puis je le fixais pour dire d'un ton sérieux.

" On va faire un jeu... Là, on est seul à seul . Tu vas devoir tenter de me prendre l'anneau d'accord ? Tu n'as pas de temps limite. En revanche, dès que mon acolyte arrive, dit toi qu'en plus de devoir me piquer l'anneau, tu devras survivre, car son but à elle... sera de te tuer, ou au meilleur des cas, te blesser grièvement. Prêt ? On commence quand tu veux."


Le sourire mystérieux, je ne lui laissais pas vraiment le choix. Il avait carte blanche pour tenter de me prendre l'anneau. Fuir et jouer à cache-cache avec moi, se battre directement ou qu'importe. Il avait toutes les possibilités devant lui. Il ne tenais qu'à lui de réussir ou échouer, bien que me connaissant, pour le tester, je saurais y aller à fond.
Le regard dans le sien, je vins à soupirer.

" Aller... Jte laisse une minute pour te cacher et ensuite, je bougerais de la pièce. Libre à toi de me tendre des pièges ou autre. C'est partit...
Un... Deux...Trois..."


Je commençais un décompte, toujours avec du sérieux dans les yeux et mon ton. Allait-il jouer ? Ou prendre peur ? Après tout, rien ne lui interdisait de tenter de partir.





_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode


Dernière édition par Ren Tao le Jeu 10 Juil - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Tash
Pirate
avatar
Messages : 185
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
12/75  (12/75)
Expériences:
0/80  (0/80)
Berrys: 826.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Il faut parfois faire des choix...   Jeu 10 Juil - 12:44





On va jouer à un jeu.


L'ambiance dans la pièce était des plus pesantes, le regard de l'homme roux laissait dire "Ne crois pas que je ne te tue pas quand je veux." et celui du chatpardeur disait "ne crois pas que j'en ai quelque chose à faire." Roké posa sa question, le regard étincelant, il voulait en savoir un peu plus sur l'homme avec qui il conversait. Ce n'est que quand celui ci lui donna sa réponse que tous ces espoirs partirent en torche;

" Hm... Je ne sais pas exactement pourquoi j'ai été primé 15 Millions... Mais si je devais faire un cv, je mettrais comme actes répréhensibles : Meurtres sur demande, Braquage de banque à main armée, vols d'objets de valeurs, Tromperies en tout genre... Bref, je suis un vilain garçon sans être un grand brigand... Non ?"

il ne s'agissait que d'un vulgaire tueur à gage, le chat perdit son sourire rapidement, il rangea rapidement son arme et commença à jongler avec sa clochette, son intérêt n'était pas mort, mais il s'était quand même bien estompé.

- Moui, je ne trouve pas ça si impressionnant, désolé si je te vexe.

Le hors la loi sort ensuite un den den mushi et appelle un de ses faire-valoir à la rescousse.

- Que se passe t-il tu as besoin d'aide?

Toujours est-il que son interlocuteur sortit un anneau métallique de sa poche qu'il attacha à sa ceinture par une ficelle.

" On va faire un jeu... Là, on est seul à seul . Tu vas devoir tenter de me prendre l'anneau d'accord ? Tu n'as pas de temps limite. En revanche, dès que mon acolyte arrive, dit quoi qu'en plus de devoir me piquer l'anneau, tu devras survivre, car son but à elle... sera de te tuer, ou au meilleur des cas, te blesser grièvement. Prêt ? On commence quand tu veux."

Les oreille de l'homme chat se plièrent et revinrent à la normale plusieurs fois... un jeu?! Voilà quelque chose qui sonnait amusant, il allait devoir miser sa vie, mais ses talents de voleur ne faisaient aucun doute à ses yeux, et c'était l'occasion de se le prouver. Aussi, il répondit.

Je te le dis, je ne perds jamais quand je joue à chat.

Le chat le voyait bien, son ravisseur le jaugeait, il avait un regard sérieux disant qu'il attendait quelque chose de cette expérience, malheureusement pour lui, ce n'était pas réciproque. Le prisonnier rattacha la clochette à sa ceinture, elle risquait de le faire repérer, mais c'était aussi ça qui était amusant. L'atmosphère palpable le grisait, même si il se doutait que ce défi allait virer au combat pur et dur, et même si il n'aimait généralement pas ça, l'évocation de ce combat comme un jeu suffisait à lui faire prendre du plaisir.

" Aller... Jte laisse une minute pour te cacher et ensuite, je bougerais de la pièce. Libre à toi de me tendre des pièges ou autre. C'est partit...
Un... Deux...Trois..."


Le type s'était mit à compter sans même attendre une réponse, aussi l'homme chat ne se fit pas prier, il s'approcha de la porte qui donnait vers l'extérieur de la pièce, sortit deux morceaux de métal d'une de ses poches qu'il teint entre deux doigts, il les inséra dans la serrure, fit pression sur l'un des deux, les ressortit de l'ouverture, en rangea un et en sortit un autre d'une taille différente, les remit dans la fente et l'ouvrit comme par magie. Le hors la loi n'avait pas encore atteint le chiffre quinze.

- Je ferai changer les serrures si j'étais vous, c'est pitoyable.

Le pirate passa ensuite la porte, et la referma derrière lui, il marchait calmement, la cloche tintait légèrement. C'était étrange, son geôlier lui avait laissé une minute, c'était largement suffisant pour ouvrir une fenêtre et s'en aller en volant. Peut-être que ça faisait aussi partie du test, quoi qu'il en soit, le défi était relevé, il ne restait plus qu'à trouver un moyen de lui subtiliser cet anneau, il avait bien des idées, mais il ne connaissait pas le potentiel combatif de l'homme aux cheveux en pointe, en fait il ne connaissait rien de lui ci ce n'est sa prime et son nom, qui étaient affichés sur l'avis de recherche.
Avant qu'il ne le réalise, il devait bien avoir perdu 30 secondes, il passa dans une pièce à l'autre bout du navire, dégaina ses armes et s'assied par terre à côté de la porte.

Si c'est un assassin il doit maîtriser des techniques de dissimulation ou de repérage, il faut que je l'ai par surprise.

Et c'était bon, la minute était écoulée. Roké détacha la clochette de sa ceinture et la fit tinter, de façon à bien révéler son emplacement, il se releva, et changea de pièce, toujours en faisant sonner la clochette dorée, pour se moquer de son adversaire, ou pour l'attirer dans un piège, seul la suite du récit le dira.

(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 977
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Il faut parfois faire des choix...   Jeu 10 Juil - 13:15


Game




Le jeu avait commencé. Je ne relevais plus rien de mon petit protégé du soir. Celui-ci était libre de faire ce qu'il voulait. Pour une raison que j'ignore, il se mis à crocheter la serrure alors que... il me semble l'avoir ouverte tout à l'heure. Bah, peut-être voulait-il simplement montrer ses talents. Me faisant silencieux, je me contentais simplement de compter. Mon décompte ne se stoppait jamais. Même s'il me posait une question, je continuerais inlassablement. Sa provocation m'était passer par dessus la tête. De l'aide ? Ne se rendait-il pas compte dans quel genre de jeu il s'embarque ? Je n'étais pas là pour rire. Certes, je riais de la situation intérieurement, mais actuellement, je voulais simplement voir son potentiel pour décider de la suite. Ou bien je le laisse partir s'il n'est pas digne d'une quelconque attention, soit je le tue, soit je le recrute. Mon esprit est tiraillé. C'est une vraie torture... Mais ce jeu allait trancher quant à mon avis.

" Cinquante-deux.... Cinquante-trois... Rho, puis merde. Soixante."


Quelques secondes en moins pour le chaton, je me redressais de manière nonchalante. Bon, par où est-il aller le petit ? Réfléchissant, je ne savais pas par où il était aller. Cependant, il me facilitait grandement la tâche en faisant entendre le son d'une clochette. Vu la grossièreté de ce son, il doit me tendre un piège. Mais soit, allons-y. Sans rien dire, je m'avance en douceur, mes bruits de pas se font entendre. Après tout, le parquet grince un peu et il faut dire que je ne marche pas discrètement. Si bien d'ailleurs, que mes pas devraient le guider et lui dire si je suis proche ou non. Malheureusement, en bon penseur que je suis dans ce genre de jeu, après un petit moment à lui laisser deviner ma position par rapport à lui, j'use d'une technique bien personnelle. Me concentrant lors de ma marche, je gérais avec une quasi perfection le poids dans mes jambes, faisant que les grincements sur le sol n'était plus. Je marchais silencieusement, camouflant parfaitement le bruit de mes pas. La seule chose qui aurait pu me trahir était mon ombre sur le sol, mais là encore, je marchais du côté le plus sombre du couloir pour qu'il ne me voit pas arriver.

Marchant en silence, je suivais le doux son de clochette. Tantôt je marchais normalement pour le prévenir que j'arrivais, et après cela, je taisais mes bruits afin de peut-être le faire paniquer. Le sourire aux lèvres, connaissant parfaitement le lieu comparé à lui, je contournais doucement sa pseudo position, puis d'un geste, j'ouvris une porte. La pièce malheureusement était vide. Bah... Dommage. Refermant la porte, je m'exclamais sur un ton peu sérieux et fortement ironique.

" Allons... Gentil chaton.. Approche, je ne vais pas te croquer..."


Attiré par un son de clochette, j'approchais de plus en plus. Quand je cru apercevoir un bout d'ombre dépasser d'un coin, je me mis à sourire. Encore une fois, ma technique entrait en scène et faisant attention à mon ombre dans la lumière, je vins à apparaitre devant lui sans faire un bruit, lui laissant le temps de capter que j'étais face à lui. Sourire carnassier aux lèvres, je vins alors à lui tapoter l'épaule.

" Trouvé..."


Me mettant en position, je me mis à viser son ventre, puis d'un coup, mon poing gauche partait tout seul. Seul souci pour lui, s'il encaissait, même s'il n'avait vu venir qu'un seul coup, il ressentirait comme deux coups. Je répétais plusieurs fois l'action dans le but de le provoquer un peu au combat. Bien entendu, éviter mes attaques tant bien que mal et tenter de fuir était aussi dans ses possibilités. Quoi qu'il en soit, je ne voulais pas le blesser, juste m'amuser jusqu'à l'arrivée de Mina qui rendra la chose mille fois plus intéressante. Ainsi donc, alors que j'enchaînais les coups doubles, je vins à m'exprimer calmement.

" Et bien ? ... Déjà submergé par les événements ?"


Un coup de poing double s'en allait de nouveau, mais au lieu de viser le ventre, c'est l'épaule gauche que je visais. Je gardais un oeil principalement sur ses mains pour pas qu'il essaie de me piquer l'anneau durant un de nos échanges de coups.





Spoiler:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Tash
Pirate
avatar
Messages : 185
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
12/75  (12/75)
Expériences:
0/80  (0/80)
Berrys: 826.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Il faut parfois faire des choix...   Dim 17 Aoû - 16:03





Le combat commence




On entend ses bruits de pas sur le plancher de la coque, il s’approche, attiré par la clochette, l’homme chat continue à la faire tinter, il la lancera au dernier moment, pour créer une diversion. Le pas de l’adversaire est nonchalant, il n’a pas l’air de prendre ça très au sérieux… tant pis pour lui. Hein ? Plus aucun bruit. Il a dut s’arrêter de marcher, le chatpardeur fait à nouveau tinter la clochette, pour inciter le hors la loi à bouger. Quoi ? Les bruits viennent d’ailleurs maintenant… il arrive à bouger sans faire le moindre bruit. Difficile de savoir quand lancer la clochette maintenant. Il faut bouger. L’artilleur quitte la pièce rapidement et en faisant le moins de bruit possible, il a bien fait, l’homme porc-épic entre dans la pièce vide quelques secondes plus tard, avant de lancer une provocation pour le moins inutile. Il continue à avancer… MAINTENANT ! Le corbeau lance la clochette, mais c’est trop tard, l’assassin lui fait face, instinctivement, la proie envoie une main vers l’anneau attaché à sa ceinture, mais reçoit un coup de poing dans le ventre qui lui paraît comme deux. Le corvidé fait la grimace en esquivant le coup suivant, avant de dégainer ses armes et de faire feu vers le plafond pour en contrer un autre en profitant du recul, gagnant du temps pour réfléchir à un moyen de se sortir de ce qui semblait être un mauvais pas.

« Et bien ?... Déjà submergé par les événements ? »

Oh… Pas encore.


Alors qu’un deuxième coup fuse vers son épaule, le voleur ne fait cette fois aucun geste pour l’éviter et envoie sa main droite vers l’anneau métallique, mais ce n’est qu’une feinte, alors que son adversaire recule légèrement, l’oiseau de mauvais augure serre le poing et le projette vers la nuque de son assaillant, essayant d’inverser les rôles. Le corvidé reçoit le coup précédent, il serre les dents, et la seconde d’hésitation due à la douleur laissera sans doute le temps à son adversaire de contrer ou d’esquiver le coup de poing. Néanmoins, le chat enchaine avec un coup de pied au visage pour essayer de créer un angle mort et se ruer sur l’anneau, dans le cas où il échouerait à récupérer le bout de métal, il courrait vers la porte pour s’enfuir et gagner du temps pour réfléchir, son adversaire est sans aucun doute plus fort que lui au corps à corps, difficile de prendre l’ascendant à ce train-là.
Une fois qu'il aura fuit, il faudra semer son assaillants, pour cela, il se transformerait en hybride, ses ailes noires pourraient à la fois aider à confondre son assaillant et à le prendre de vitesse, mais le membre de l'équipage du roux ne devrait pas tarder, aussi il faudra prendre des risques.


(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 977
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Il faut parfois faire des choix...   Dim 17 Aoû - 17:19


Round 2




Je n'allais pas le combattre totalement, je me contentais de le frapper raisonnablement et voir ce qu'il faisait pour esquiver ou non. Je voulais le jauger pour analyser son mental et ses capacités. Après tout, l'homme oiseau avait attiré mon attention et je ne comptais pas laisser une telle occasion m'échapper. Mon petit jeu me plaisait et il semblait se donner à fond. En effet, après avoir contré un coup il tire en l'air comme pour m'impressionner, du moins, je le prends ainsi. Belle armes que voilà. Silencieux, je l'écoute me dire qu'il n'est pas submergé. Tant mieux. Souriant en coin, je le fixe pour alors faire face à plusieurs coups. Esquivant la plupart, il n'y a que son coup de pied que je prend de plein fouet tentant de minimiser les dégâts en donnant un coup de boule.

Me faisant sonner durant une brève seconde, je place ma main sur l'anneau qu'il visait pour le protéger à défaut d'avoir un bon équilibre ou autre. Mais bon... Une fois de nouveau totalement sur pied, je le cherche du regard. Je ne le retrouve pas. Serait-il partit par la porte ? Mince alors... Me frottant la nuque, je me contente de soupirer de lassitude et prendre mon escargophone. Appellant Mina, je lui demande où celle-ci se trouve et c'est une agréable surprise que j'ai en écoutant sa réponse.

" Proche du port idiot... Fallait me faire sonner avant, si tu voulais que je sois là plus tôt.."

Quel caractère. Soufflant, je me dirige vers la porte que j'ouvre tranquillement. Il ne me reste plus qu'à fouiller le navire. Cette fois-ci, je ne prend pas soin de camoufler le bruit de mes pas. Je recherche ce jeune homme jusqu'à ce que du bruit se fasse entendre sur le pont. Pas de doute, la miss est là. Ricanant, je la laisse gueuler comme quoi elle a des envies de meurtre. Une tarée...

" Elle changera jamais..."

Elle hurle des choses du genre " où es tu ma petite victime ". Haha, il ne faudrait pas que le jeune Roké tombe sur cette femme, car pour sûr qu'elle comprendrait qui il est. Sourire aux lèvres, j'ouvre une à une les portes du sous sol, puis finalement, je me contente de remonter vers le pont pour la calmer. Allant la retrouver, je lui souris pour alors la calmer un peu. Celle-ci se tait et finalement, je lui dit d'aller en bas. Cette fois, ce n'est plus moi l'adversaire du fameux corbeau, mais une demoiselle complétement détruire mentalement. Je me poste simplement sur le bird du navire et observe les alentours au cas où il tenterait de fuir par la voie des airs. Le premier oiseau qui passe, je le descend.
En bas dans le navire, c'est une véritable tornade qui se propage un peu partout. Chantant de manière angoissante, la miss semble tenter de faire peur chaque fois qu'elle approche d'un endroit où le jeune homme pourrait s'approcher. Armée d'une belle machette bien visible et de plusieurs couteaux, elle n'hésite pas à retourner complétement quelques pièces, arrivant finalement dans sa chambre. Un lieu simple visiblement, mais avec une odeur étrange dans ce qui lui sert d'armoire à rangement. En effet, ses habits ensanglantés dégagent une odeur de sang assez étonnante.

" Où es tuuuuuu ♥ ? Viens... Je te promet, je ne te ferais pas de mal. "





_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Tash
Pirate
avatar
Messages : 185
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
12/75  (12/75)
Expériences:
0/80  (0/80)
Berrys: 826.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Il faut parfois faire des choix...   Mar 19 Aoû - 23:35





Le chasseur devient la proie?





L'homme oiseau avait échoué dans sa tentative de récupérer l'anneau, mais il avait réussit à quitter la pièce tant bien que mal, et de manière assez discrète, maintenant il fallait éviter de se faire repérer tout en récupérant ses esprits. Cette technique de marche discrète que son adversaire avait utilisée était des plus intéressante, le voleur était habitué à marcher à pas de velours mais ce n'était pas du tout au même niveau, il comprenait l'idée de cette technique mais il aurait été totalement incapable de le faire si on lui demandait. Néanmoins, le corbeau se fait aussi discret que possible pendant qu'il contourne l'emplacement de son adversaire qu'il entend parler à son escargophone, il prend sa forme hybride tout en marchant, des plumes noires virevoltent dans l'air pendant que ses cheveux s'assombrissent et changent de taille, altérant son visage du tout au tout. elles risquent de dévoiler sa position si l'adversaire venait à mettre le pied dans cette pièce. Les bottes souples du pirate glissent silencieusement sur le sol.

/CLING/

La proie jette un coup d'oeil au sol, c'est la cloche qu'il à jeté précédemment, il se baisse et la ramasse délicatement en faisant bien attention à la coincer avec son index pour éviter qu'elle ne tinte à nouveau. L'homme aux cheveux en pointe s'active, on l'entend bouger et ouvrir des portes, il n'essaye même pas de se cacher. Même si il garde un visage serein et calme, l'artilleur espère secrètement que le hors la loi ne va pas trouver les plumes tombées de ses ailes obscures. Il a de la chance, après quelques dizaines de seconde de recherche, il s'arrête alors qu'on entend des bruits sur le pont, sans doute "l'acolyte" dont il avait parlé quelques instants plus tôt. La situation se gâtait, cette fille n'avait aucun intérêt pour le corbeau, la seule chose sur laquelle il devait se focaliser était l'anneau qui pendait à la ceinture du capitaine. Il avait donc deux options, tendre une embuscade à la personne qui venait d'arriver, ou foncer tête baissée sur le capitaine.

Le pirate pouvait toujours sortir par la fenêtre, mais il n'avait pas envie de se dérober, et il devrait de toute façon s'approcher si il voulait atteindre l'objectif tant convoité, le choix était fait.
Elle est là... cette fille n'a aucune classe, absolument aucune discrétion, elle traverse la bateau comme une furie en chantant une chanson qui montrent qu'elle n'a vraiment plus toute sa tête, mais si elle n'a absolument aucune discrétion, elle n'a pas l'air de rigoler le moins du monde, ou du moins de ce que peuvent bien capter les oreilles du chat. Le chat? Il attend, suspendu au plafond du bureau d'où il s'était réveillé, juste au dessus de la porte, ses ailes ouvertes, ses griffes sorties et plantées dans le bois du mur lui permettant de se suspendre, prêt à lâcher prise pour tomber sur la première personne qui en franchirait le seuil.

" Où es tuuuuuu ♥ ? Viens... Je te promet, je ne te ferais pas de mal. "

La jeune fille n'était plus très loin, il n'y avait plus beaucoup de temps, quand elle rentrerait dans la pièce, il la neutraliserait d'un violent coup à la nuque avant de sortir rapidement à la recherche de son capitaine. Capitaine qu'il n'entendait plus depuis quelques dizaines de seconde d'ailleurs, mais difficile de savoir si il était là en dissimulant sa présence où si il était simplement parti.
Le matou sortit de sa poche un objet doré, la clochette qu'il avait récupéré plus tôt dans l'après midi en espérant que sa journée s'améliorerait, il la suspendit dans le vide, et ouvrit les doigts.
Le moment que prit la clochette pour tomber lui paraissait une éternité, c'était comme si le temps était ralentit, cette sensation était des plus grisante pour notre ami le corbeau.

...

/CLING/



(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 977
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Il faut parfois faire des choix...   Mer 20 Aoû - 20:18


Négociations




La jeune folle est là, fouillant les pièces unes à unes. Que c'est plaisant pour elle que de chasser une victime. Sadique comme elle aime être, Mina ne se lasse jamais de ce genre de jeux. Elle renifle la pièce tel un chien, la belle verte se délecte de cet action. Jusqu'à ce que celle-ci accélére. En effet, la jeune folle a l'impression de toucher au but. Son flaire le lui hurlait. Sa cible est proche, toute proche... Alors qu'elle commence à jubiler sur place, celle-ci ressent ce fait d'être observé. Hm ? Soudain, elle entends un petit bruit de clochette. Levant aussitôt la tête, la demoiselle souris grandement en voyant cette chose au plafond. Ouvrant grandement les yeux, celle-ci siffle d'admiration.

" Waaaaaaooooooow ♥ Mais... T'es super grand en plus. Plus c'est gros... Plus c'est dodu."

Ses yeux semblaient être sur le point d'exploser d'excitation. Elle se lèche les lèvres, admire la bestiole loin d'imaginer le fait qu'elle pourrait lui tomber dessus et l’assommer. Elle sort vivement une machette qu'elle manie avec dextérité. Elle se demande comment se le faire. Lui couper les ailes peut-être ? Ou simplement lui trancher la gorge ? Rhaaa, elle hésite trop. Les yeux globuleux comme pas deux, elle se contente de réfléchir, puis finalement, hurler pour signaler sa position.

Je l'entends clairement et je me contente de soupirer. Elle changera jamais... Elle ne pourra pas être silencieuse dans sa vie. Soupirant de lassitude donc, je me contente de me lever. Il faut que j'aille voir. Allant là où je pense d'où viens le bruit je me demande bien ce qui c'est passer. Le lieu semble silencieux et connaissant Mina, c'est étrange. Normalement, elle devrait hurler comme une folle, comme un chien qui cris à la mort, mais rien de tout ça ne semble se passer. Poussant alors la porte, je remarque juste une demoiselle assez essoufflée. Oh ? Elle qui a une bonne endurance, se pourrait-il que le voleur lui ait donné du fil à retordre ? Intrigué, je vins sourire en coin.

" Il est où ?"


Elle ne répond pas. Se serait-elle prise une raclée ? Non, je n'y crois pas. Soufflant, je la laisse tranquille pour alors m'adresser au jeune homme qui doit être dans le coin.

" Bon... On arrête ce petit jeu veux-tu ? ... Discutons un peu en personnes civilisées que nous sommes... Tu sembles doué. Quel es ton objectif dans la vie ? As-tu une famille ? Que cherches tu ? ... Car selon tes réponses, je pourrais éventuellement t'aider. "


Restant là, dans la pièce, ne sachant pas s'il est là où non, ou l'ignorant physiquement parlant tout simplement, je me dit qu'il pourrait être utile à l'organisation. Pourquoi le tuer ? Changement de plan.

" Qu'en dis tu ? Un contrat, une famille... Et du challenge ?"






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 977
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Il faut parfois faire des choix...   Ven 22 Aoû - 17:48


Joke..




Silencieux, j'en avais eu assez de ce putain de jeu. Désormais dans la pièce, j'étais loin de me douter du combat qui s'était passer. Un zoan, c'est toujours des avantages physiques, que ce soit offensif ou/et défensif. Clairement, je ne m'étonnais plus trop de voir Mina complétement exténuée. Sans doute avait-elle du échanger quelques coups avec lui, et vu comment elle est impulsive, elle avait du succomber à quelques pièges. Bref, me battre n'était pas la priorité. Attendant une réponse suite à mon offre, je relevais la tête uniquement quand une plume noire tombait du ciel. Il était là, sur le plafond. Redressant la tête, je fronçais les sourcils. Déposant les armes visibles que j'avais, je tentais de faire bonne figure.

Patient, je l'invitais à quitter le plafond. Soufflant, je le regardais donc descendre. Mais il n'est pas con, je vois clairement qu'il est sur ses gardes. Tant mieux, ça prouve son sérieux, j'aime ça. Souriant en coin, j'écoute donc sa réponse qui est assez claire. Pas facile de le convaincre d'un seul coup et c'est compréhensible. Me taisant et l'écoutant sans piper un mot, je regarde Mina qui reprend du poil de la bête. Elle va encore péter un câble. Fronçant les sourcils, je lui fait un geste pour la calmer, mais rien n'y fait, elle va tenter de lui sauter dessus. Je fait donc un signe au jeune corbeau qui semble comprendre. C'est donc sans mal qu'il repousse la belle verte dans son assaut pas très discret. Soupirant face à l'acte inutile de la miss, je lui demande de la pardonner. Elle est un peu.... spéciale. Bref.

" Sûr de pas vouloir collaborer ? C'est dommage... Tu sembles avoir du talent..."


Celui-ci semble pendant un moment réfléchir et demande du temps. Lui accordant je me contente de le laisser vaquer à ses occupations. En attendant, je laissais Mina reprendre ses esprits et comme un gentil papa, je la dirigeais vers le pont. Voilà d'ailleurs que nos amis nous rejoignaient. Gin était armé pour une raison que j'ignore et Hikari soufflait comme si elle avait... elle a fait des courses. Quel spectacle de fou. Calmant la bande de joyeux lurons, je me contentais de me rendre compte du temps qui était passé. Cela fait un moment qu'il n'est pas revenu le corbeau. Grognant, je vins à descendre en compagnie de la jolie blonde.
Cherchant l'invité de ce soir, je ne le trouvais nul part. Seule ma chambre importait. C'est donc en craignant le pire que... Merde !!! D'un geste vif, je soulève mon matelat et je remarque que mon petit coffre n'est plus.

" FAIT CHIER !!! "


Il a piqué le coffre ce con. Et bien entendu, j'ai pas écouté Gin qui avait proposé de mettre un système de bombe dessus pour éviter de se le faire voler. Ma seule réaction était de donner un coup dans le mur, craquant légèrement celui-ci. Vu le noir qu'il fait, impossible de voir même un gros corbeau tout noir dans le ciel. Impossible de le canarder pour le punir. Il nous a bien eu ce salop. Serrant les poings, je déclare qu'il est temps de dormir. Nous repartons en mer et si un jour on le croise... Il va prendre cher.






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Il faut parfois faire des choix...   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Il faut parfois faire des choix...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il faut savoir faire table rase du passé.
» Parfois, il faut savoir faire le premier pas. ♥ Ethan
» Constitution de 1987:faut-il faire sauter quelques verrous ?
» Il ne faut pas faire traîner les angines [Livre I - Terminé]
» Il faut parfois savoir dire au revoir ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-