Partagez | 
 

 C’est l’histoire d’un goinfre et d’un rouquin [FB / Mike Tay]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: C’est l’histoire d’un goinfre et d’un rouquin [FB / Mike Tay]   Mar 8 Juil - 11:05




C’est l’histoire d’un goinfre et d’un rouquin

East Blue, encore et toujours. Le soleil s’était levé depuis un moment, offrant aux habitants de l’île une forte luminosité, tout en les accablants de chaleur. C’était l’été, ici. Un été qui se voulait chaud, trop chaud. Un éventail dans la main, l’autre tenant un livre, Nathanaël avançait dans les rues de cette ville, son regard allant de la droite vers la gauche, cherchant quelqu’un. Cela faisait une heure qu’il arpentait ces rues en long, en large et en travers, cherchant une tête familière. Et, par une chaleur pareille, c’était assez éprouvant.

~~~~~~~

Il était là, immobile, le dos contre la vitrine d’un magasin. Les bras croisés, le noiraud avait fermé les yeux, cherchant à se changer les idées pour fuir cette chaleur. Une tentative qui se voulait concluante, tellement il était parti loin, ne ressentant ainsi plus les assauts de cet ennemi invisible. Il pensait à la mer, à un bac de glaçon, à la neige. Tout ce qui pourrait le rafraîchir, en somme. Tu ne crois pas qu’il aurait fallu laisser un mot à Nath ? Tu vas l’inquiéter là. Kayden et son ton réprobateur, le retour. Lentement, le noiraud ouvrit les yeux, posant son regard azur sur ses chaussures avant de redresser la tête avec un soupir. Elle venait de tout gâcher, encore une fois. Haussant les épaules, dans un geste las, Skygge s’installa ensuite par terre. C’était bien beau que de rester debout, mais c’était usant à la longue. Surtout sous un soleil de plomb.

« Il va vite nous retrouver, t’inquiètes pas. »

Le noiraud avait parlé à voix haute, se souciant à peine des quelques personnes passant dans cette rue. Chacun était trop occupé à ses affaires pour se soucier de lui, après tout. Il fit craquer ses doigts avec automatisme, retirant ensuite sa veste noire pour se retrouver en chemise. Une légère brise passa à cet instant, faisant voler ses mèches trop longues, le rafraîchissant au passage. Il faisait certes trop chaud, mais c’était encore assez supportable avec quelques brises fraîches. Et ce serait encore plus supportable si ce marchand de glace daignait ouvrir son magasin. Il n’est que dix heures, laisse lui le temps. Dix heures, certes, mais toutes les boutiques environnantes étaient déjà ouvertes, laissant ainsi les clients entrer pour faire des achats. C’était le seul à être fermé à cette heure-là, le seul qui laissait fuir sa clientèle. Pestant un coup, le noiraud attrapa un caillou, le balançant ensuite dans un pot de fleur qui trainait par là. Une action inutile, mais qui permettait au moins de passer ses nerfs sur autre chose. Pour le moment, évidemment. Car c’était bien beau que de lancer des cailloux sur de vulgaires pots de fleurs, mais c’était rapidement lassant.

L’horloge du village sonnait onze heures, quand ce marchand incompétent ouvrit la porte de son magasin. Skygge sauta rapidement sur ses pieds, époussetant la poussière sur son jean par automatisme, avant de se jeter à l’intérieur de ce lieu sacré et durement gagné. Il méritait bien d’être servi, après plus de deux heures d’attente.

L’intérieur était frais, le faisant légèrement frissonner. Cette fraîcheur contrastait avec l’extérieur et sa chaleur accablante. S’il avait pu, le noiraud ne serait jamais ressorti de ce lieu. Des étoiles dans les yeux, son regard passa du parfum pistache au parfum vanille, sans oublier celui crème brulée. Tout ce qu’il aimait.

Ce n’est qu’une vingtaine de minutes plus tard qu’il ressortit enfin de ce paradis terrestre, une glace quatre boules dans les mains. Crème brulée, spéculoos, daim et vanille, des incontournables pour lui. Ce glacier était un dieu, l’homme parfait. Même s’il ne savait pas arriver à temps pour satisfaire les envies de ses clients. Tout ce cirque pour une glace... Tu penses vraiment que c’est sérieux ? Une glace, c’est sacré Kayden. Extrêmement sacré même. Un soupir lui répondit, pendant qu’il léchait son dû, savourant les différentes saveurs qui s’offraient à lui.

« SKYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY ! »

Arquant un sourcil, le susnommé se retourna, découvrant un Nath dégoulinant de sueur. La langue sur sa glace, prête à lécher, il regardait avec incompréhension son partenaire. Partenaire qui avait posé ses mains sur ses genoux, essayant de retrouver son souffle.

« Tiens, Nath, t’es là. T’en as mis du temps à arriver ! »

Le blond semblait sur le point de répliquer, quand le noiraud se fit bousculer. Et là, la scène se déroula au ralenti. Sa glace, qu’il avait durement réussi à avoir, échappa de ses mains, entamant une chute libre vers sa chemise. Une chemise qui passa d’un blanc aussi pur que la neige, à un beige immonde, sur une partie seulement. Beige devant, blanc derrière. C’était affreux. Le regard écarquillé, Skygge mit quelques secondes avant de réagir, laissant cette glace tomber au sol, étalant ainsi ses saveurs par terre. Son visage devint blême, ses mains se mirent à trembler, son regard se fit furieux. Alors, dans un excès de rage, il se mit à crier.

« Bordel de merde, tu peux pas faire attention où tu marches ? Fumier, tu vas me rembourser cette glace, putain ! »

Skygge dans toute sa splendeur.

Code RomieFeather



Revenir en haut Aller en bas
 

C’est l’histoire d’un goinfre et d’un rouquin [FB / Mike Tay]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Archipel des Gekko-